Courage, Compétence et Honnêteté. Voilà ce qui caractérise Nicolas Sarkozy.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Courage, Compétence et Honnêteté. Voilà ce qui caractérise Nicolas Sarkozy."

Transcription

1 Courage, Compétence et Honnêteté. Voilà ce qui caractérise Nicolas Sarkozy. Pour avoir eu la volonté de faire repartir le Paquebot France ; Un Navire qui prenait l eau de tous côtés, le Président de la République, est dans son rôle de Chef de l Etat. Il tient les promesses du candidat, quitte à subir une légère baisse de popularité. Il est aussi victimes d insultes sans qu il ait la possibilité de répondre à des individus qui se croient journalistes, mais qui sont en réalité de vicieux dépravés. Il est le ministre qui a le plus lutté contre les voyous casseurs de voitures et (assassins de pompiers et de force de sécurités.) Il se trouve qu en France le Président de la V république se retrouver caricaturé avec la bénédiction d une certaine presse qui refuse un changement salutaire et indispensable. Cette presse aux odeurs morbides n a de cesse de hurler sa haine avec le Chef d État Français qui en un an a particulièrement respecté les engagements pris au cours de sa campagne électorale approuvait par plus de 53 % d électeurs. Un hebdomadaire «Le CANARD ENCHAINE» dépourvu de tout respect, tombe dans la calomnie et la malversation la plus merdique. Cette pourriture (journalistique) emploie des méthodes qui devraient tomber sous le coup de la Loi pour insultes non fondées envers le Président de tous les Français. Cette «presse» en réalité n en est pas une, mais un papier avec lequel on se torche les fesses, l on tire rapidement la chasse d eau pour quelle parte dans les égouts qui sont sa dernière et ultime destination. Devenu chef de l État, Nicolas Sarkozy ne s inspire pas de ses prédécesseurs de la V République mais du vouloir des Français de changer une France qui se sclérose depuis des dizaines d années. La France piétine, à cause de l incapacité et de la pétoche de ses prédécesseurs de faire évoluer notre société de crainte des manifestations de rues qui ont en 1968, obligé Charles de Gaulle d aller demander en Allemagne, au Généralissime Massue, d assurer sa protection et celles de la république. Nicolas Sarkozy assume et tient la barre du navire France sans la moindre faiblesse. Ce sont dans les moments difficiles que les Homme d État deviennent des héros, mais ne sont reconnu que par la postérité. Dommage! L exercice de la magistrature suprême vaut dévouement à l intérêt général. Les fonds secrets sont faits pour le rester. Tout Démocrate qui l oublie et s affiche prodigue pour lui-même risque de voir sa popularité baissée. De ce point de vue, s installer à la Lanterne était pour le nouveau Président un moyen de prendre du recul avec le bruissement de la Capitale. Lorsque Nicolas a été élu Maire Neuilly à l age de 28 ans, c était déjà un homme de conviction, un PUR, son seul but servir sa ville et plus tard si l occasion lui en était donné, servir la France cette Nation à qui lui et sa famille devaient temps. Pour commenter son élection dans la ville la plus riche de France avec ses habitants. Nicolas Sarkozy n a jamais oublié ses débuts difficiles où nombres d électeurs de Neuilly ont tenté de faire un ( coup d état) en demandant que la population élise son nouveau Maire ; Mais c était sans compter sur la détermination de Nicolas et de son courage fasse à l adversité. Nicolas parle 1

2 peu de ses difficultés financières, qui l obligèrent à travailler plus pour gagner le minimum chez le fleuriste et le glacier du coin, au côté du petit peuple de Neuilly, afin de financer ses études. Lors de la mort, en 1973, du grand-père maternel, le docteur Mallah, qui logeait avec sa famille dans sa maison de la plaine Monceau, Andrée Sarkozy, avocate, et ses trois fils doivent déménager. «Dadu» la Maman du Président acquiert, grâce à une annonce dans «Le Figaro», un appartement ensoleillé de cinq pièces sur la bruyante avenue Charles-de- Gaulle qui coupe Neuilly en deux, avec vue imprenable sur les embouteillages et la Défense alors en train de s édifier. Un appartement que Nicolas ne quittera qu à 27 ans, après son mariage en 1982 avec Marie-Dominique Culioli, sa première femme. Charles Pasqua et Brice Hortefeux sont ses témoins, dans le cadre d un Cercle du bois de Boulogne. Marie Sarkozy est d une grandeur d âme, son amour pour Nicolas fut et reste incommensurable. Je connais bien Marie, c est une jeune femme digne et courageuse ; Elle a élevé seule ces deux garçons «Pierre et Jean.» Si Marie a perdu l amour de sa vie, ces avec majesté qu elle a pleuré en silence ; Nicolas restera à jamais l amour de sa vie. J ai eu maintes fois l occasion de parler avec cette femme admirable, nous partagions parfois le pain et le sel de l amitié ; Parfois, Jean et Pierre l accompagnaient, ainsi qu une autre jeune femme d une gentillesse égale à Marie ; Oui Isabelle collaboratrice de Monsieur Pasqua était toujours présente lorsque Marie avait son cœur qui saignait, moi-même j ai toujours voulu lui apporter ce réconfort qui lui faisait tant défaut. Mon amitié pour Marie ne m a jamais détourné de la tendresse que j ai toujours voué à Nicolas. Le Président fait partie de mes amis depuis plus de 30 ans ; C est une raison supplémentaire pour dénoncer avec virulence les monstruosités qu une presse et d une catégorie de Français qui écrivent et qui parlent de lui sans connaître cet homme de cœur qui met ses convictions «souvent mal interprétés, mais avec l intention de nuire» au service d une France qu il veut plus dynamique, plus en phase avec le 21 siècle. Lors de son élection à la Mairie de Neuilly, Nicolas venait d avoir 28 ans, nous étions que quelques-uns à croire en sa victoire ; Je me trouvais aux côtés de Brice Hortefeux» qui lui avait 25 ans. Je puis affirmer que nous étions peu nombreux pour fêter son triomphe. Un jour au pavillon Dauphine j avais organisé une soirée pour marquer mon investiture en tant que Président du Lion s Club de Puteaux la Défense ; Ce jour-là, j avais voulu démontrer ma fraternité aux différentes couches qui composent notre société, j avais voulu prouver que l immigration n est pas un mal, mais un bien si l on sait la contrôler, et la respecter. Aussi j avais demandé à six personnes de confession différentes de monter sur la tribune officielle, pour qu ils délivrer un message de fraternité. C est ainsi que l on vit, deux représentants du culte musulman, deux autres du culte Juif, et deux autres du culte Catholique. Des courtes allocutions furent prononcées par les impétrants, et par moi-même. Puis tous les six se donner une fraternelle accolade, moi-même j ai pris leurs mains et un lâché de colombe fut effectué dans le bois de Boulogne. Pour terminer ce passage de mes relations amicales avec Nicolas je me dois d écrire que cette soirée de passation des pouvoirs faisait suite au drame immonde qui avait eu lieu à Carpentras, ville où un cimetière Juif avait été profané et où un cadavre avait été transpercé par une pique le long du squelette. Nicolas prit la parole pour dire des propos de circonstance, puis il ajouta en se tournant vers les invités : «Depuis que je suis devenu Maire de Neuilly je me suis trouvé beaucoup d amis, mais je n en connaissais presque aucun.» Puis s adressant à moi il dit :» Je garde une affection particulière pour mes amis d avant. XXXX était de cela, il a toujours été à mes 2

3 cotés dans les bons comme dans les mauvais moments» En 1986 Nicolas Sarkozy aurait pu devenir à 31 ans député de Neuilly Puteaux ; Seul Charles Pasqua ne lui a pas permis d accéder au Palais-Bourbon. La raison est simple ; Les Socialistes au pouvoir avaient rétabli le scrutin à la proportionnelle, et le Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine, fit en sorte que le futur président ne puisse pas être élu. Ce n est qu en 1988 avec le retour du scrutin majoritaire que Nicolas fut élu Député de Neuilly Puteaux. Par la suite les évènements se sont précipités ; en 1993 le Premier Ministre Edouard Balladur le nomma Ministre du Budget et porte-parole du gouvernement. La mise en examen d Alain Carignon Ministre de la communication, obligea Edouard Balladur a nommé à ce Ministère un homme de confiance et de compétences ; Ce fut Nicolas qui assuma cette haute fonction tout en conservant ses autres responsabilités. Nicolas ne se pas se plaint jamais, il assume. J affirme que le Président a toujours refusé les aides financières que des individus ayant beaucoup d argent, aurait bien voulu lui prêter, voire lui donnait ; Nicolas est un homme qui veut être libre, et ne devoir absolument rien en matière d argent. Il siège assidûment dans les conseils d administration des écoles de Neuilly, ce qui lui permet de rencontrer les parents d élèves de toute la ville. Avant son élection à la Mairie, le simple conseiller municipal intervient pour faciliter les travaux d extension de la pizzeria Livio, rue de Longchamp, repaire connu de tous les habitants de Neuilly. Au conseil municipal, il se lie aussi avec l influent banquier Jean-Marc Verne qu il nomme en 1983 rapporteur du budget municipal. Nicolas se lie intimement avec Christian Clavier. Après qu il lui a dit: «En cas de besoin, tu n hésites pas à m appeler» Mais je ne veux pas d embrouilles, tout doit être transparent. Clavier a recours aux services du maire alors que son père a disparu entre sa maison de campagne et Paris. Nicolas a décroché son téléphone et appelé Philippe Massoni. Finalement, Clavier père est retrouvé mort d une crise cardiaque dans sa voiture au fond d un fossé. C est Clavier qui présente ensuite à Nicolas Jean Reno, avant que celui-ci ne devienne son voisin sur l île de la Jatte. Le Président a été tout récemment son témoin de mariage. L aménagement de la ZAC de l île de la Jatte lui vaut de resserrer les liens avec le promoteur Michel Mauer, patron de la Cogedim, qui habite Neuilly. Si bien que lorsque celui-ci est placé en détention provisoire, en 1990, dans une affaire de fausses factures liée au RPR, Sarkozy s écrie en plein conseil municipal «Ce n est pas par ce qu un entrepreneur a des difficultés qu il faut arrêter de vendre des terrains à sa société!» A l occasion de ses réélections à la mairie, Nicolas n hésite pas à inviter ses proches à venir assister à la soirée électorale dans son bureau à la mairie devant un feu de cheminée, tandis que les coups de fil de félicitations pleuvent. Pierre Charon se souvient ainsi d y avoir vu des citoyens de toutes conditions sociales ; Nicolas n a jamais oublié qu il était le Maire de toute la population de Neuilly ; Pour lui pauvres ou riches les électeurs sont avant tout des êtres humains, qu il respecte même s ils ne sont pas de son bord politique. Mais Nicolas Sarkozy pratique aussi «l ouverture» avant la lettre. Il s est très vite lié, après son élection en 1983, avec Jacques Attali, dont la maison se trouve avenue du Roule, juste en face de la mairie. Attali a d ailleurs raconté comment il lui avait fait visiter l Elysée à l époque. Et comment aux municipales, tout en étant socialiste, il votait pour lui. De même, Nicolas, qui se montre fasciné par Mitterrand, prend plaisir à petit-déjeuner à la mairie ou à venir dîner chez le «fils de pub» Jacques Séguéla, dans sa maison de style chalet 3

4 Deauvillais. C était vingt ans avant la rencontre avec Carla, au cours d un dîner chez le même Bercy patrons ; Ses passages ministériels à Bercy ont permis au Président de se faire parmi les patrons quelques amis et de nombreuses relations. MINISTRE du Budget de mars 1993 à mai 1995, puis des Finances d avril à novembre 2004, Nicolas Sarkozy a séjourné deux fois à Bercy. Son double passage dans l Est parisien, il l a mis à profit pour consolider son exceptionnel réseau chez les chefs d entreprises. Et notamment ceux des médias, puisque sous le gouvernement de Balladur il exerçait en plus les fonctions de ministre de la Communication et de porte-parole. Etre l organisateur du secteur de la presse, et notamment le décideur et le payeur des nombreuses aides qu elle reçoit, multiplie vite et avantageusement les amitiés. Un avantage non négligeable pour qui aspire à de hautes destinées. Sa vieille amitié, nouée à Neuilly, avec Martin Bouygues a, par ailleurs, vite convaincu ce dernier de mettre TFI au service de tous les mouvements démocratiques. ( Nicolas n a jamais voulu profiter de ses relations à des fins mercantiles) Le Président est bien au-dessus des mesquineries que des journaux puant la délation, impriment les pires mensonges pour vendre leur tas de mensonges ; Leur seul vouloir, faire du fric! la morale pour ces crapules est une notion qui leur est inconnue. Sous la haute autorité du Premier Ministre, Nicolas se consacra au service de Monsieur Balladur pour la présidentielle de Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement fait alors la connaissance d un homme très utile : Alain Mimc. Lequel, sous Jean-Marie Colombani diffusent les différentes actions du Premier Ministre dans son journal ( Le Monde). Nicolas use aussi de Bercy pour favoriser la carrière de gens qu il apprécie, et qu ils sont capables d être des futurs serviteurs de la Patrie. Ainsi Jean-Dominique Comolli, un haut fonctionnaire de Bercy, ex-directeur des Douanes, est propulsé, fin 1993, président de la Seita. Comolli codirigera ensuite Altadis, né du rapprochement avec l espagnol Tabacarera, avant d être racheté par l américain lmperial Tobacco en Idem pour Pierre Mariani, ex-directeur de cabinet du Ministre au Budget. Il est aujourd hui l un des dirigeants de la BNP et se définit comme un «sarkozyste tendance historique». Nicolas Sarkozy, côtoie aussi Anne Lauvergeon, qui est alors secrétaire générale de l Elysée époque Mitterrand. Avec elle les relations sont plus conflictuelles. Et le resteront. Ce qui n empêchera pas Nicolas de lui proposer en 2007, un portefeuille ministériel. Pour la dégager d Areva, afin de mener à bien la restructuration du nucléaire qu il a en tête. Revenu à Bercy en 2004, Nicolas Sarkozy fait de nouvelles rencontres. Parmi elles, Michel Edouard Leclerc. Le patron des hypers du même non, met tous ses talents de communicant au service de la croisade du futur Président. Augmenter le pouvoir d achat en faisant baisser les prix. En juin 2004, il lui concocte un accord professionnel visant à faire baisser de 2 % les prix des marques dans les grandes surfaces. Ça crée des liens. Ces dernières semaines, Michel-Edouard Leclerc a obtenu du Parlement la loi qu il réclamait depuis des années ; Cette qui libéralise totalement le commerce et les négociations des prix. Le texte devrait être voté d ici l été. Autre nouvelle figure qui comprend les valeurs qu incarne Nicolas Sarkozy, «Patrick Kron», avec qui le ministre d alors nationalise Alstom en juillet Monsieur Kron avait pris la tête du groupe, au bord de la faillite, en À force d insistance, il convainc 4

5 Nicolas, via son directeur de cabinet Claude Guéant, de faire acheter par l État 21 % de son capital, le temps que l entreprise se refasse une santé. Le Ministre de l époque y gagne ses galons de «colbertiste» Alstom est sauvé de la faillite et l État fait une plus-value de 1,2 milliard d euros en revendant ses actions en On s est beaucoup battus, toi et moi, glisse le chef de l Etat à Kron en le décorant de l ordre du Mérite, fin Mais le résultat est formidable. Le genre d aventure qui ne s oublie pas. Surtout lorsque l heure sera venue de partager Areva. Nicolas Sarkozy a aussi profité de son séjour pour ouvrir le dialogue avec quelques syndicalistes. Il tisse des liens, par exemple, avec Frédéric Humbrecht, le patron de la puissante fédération énergie de la CGT, à l occasion de la réforme du statut d EDF. C est à cette période que Nicolas se rend compte qu il gagnerait à bavarder amicalement dans les usines avec des ouvriers, des vrais. Il en fera un axe important de sa campagne présidentielle pour séduire la France qui se lève tôt» et la convaincre de mêler ses voix à celles des patrons, qui adorent, eux, l entreprise qu ils ont à diriger.. En matière de finances publiques, la doctrine du Président de la République est simple» Il faut boucher les trous budgétaires» et cela en prenant des mesures souvent impopulaires, mais pour Nicolas, seul compte l intérêt de la France et des Français. Point commun avec Jacques Chirac, il n a jamais de mots assez durs pour fustiger les ayatollahs du déséquilibre budgétaire. Ainsi pendant la cohabitation de Il officie alors au Budget, comme maître d oeuvre de la politique économique de Balladur. Pour gagner la présidentielle de 1995, le Premier Ministre ne recule devant aucun sacrifice : baisse des Impôts (notamment pour l emploi de personnel à domicile) de plus de 2 milliards d euros, prime de mise à la casse des vieilles voitures, prime de rentrée scolaire, etc. Enfin presque, car «les caisses sont vides», déjà, et le Ministre du Budget n a pas de quoi payer. Il a beau puiser dans les 16 milliards de recettes de privatisations pour financer les largesses que distribue son Patron «ce qui lui vaudra à ce dernier une solide admonestation de la Cour des comptes», il n a pas les moyens. Résultat, en deux ans, la dette publique augmente de près de 1000 milliards de francs (150 milliards d euros), soit un bond de 32 %. Un record encore inégalé aujourd hui. Le budget affiche son plus fort déficit de la V République. Balladur est battu à la présidentielle, et Juppé, arrivant à Matignon, se montre arrogant envers Nicolas Sarkozy en direct au cours d une conférence de presse ; «Nous sommes confrontés à un dérapage sans précédent des dépenses publiques. Nicolas n a fait qu exécuter à regret les ordres du Premier Ministre.» Le constat est calamiteux, il faut dire qu Edouard Balladur devait aussi justifier sa décision d augmenter de 17 milliards les prélèvements obligatoires La France a un des pires déficits d Europe, un des taux de chômage les plus élevés. Et une balance commerciale déficitaire de 40 milliards d euros. Ce qui signifie, en clair, que le pays dépense plus qu il ne produit. Mais Nicolas Sarkozy se persuade bien vite que ce n est pas avec un discours appelant à l effort et à la rigueur que l on gagne une élection. Ce que veut le candidat Sarkozy, c est de donner davantage de pouvoir d achat à une population qui constate que la feuille de paie n est pas l ennemie de la croissance, tout au contraire. Nicolas va demander au Français de gagner plus en travaillant plus. Voilà un raisonnement qui tranche avec les Socialistes qui ont pour devise : «Travaillons moins et gagnons plus!». À peine arrivée, il met en place l indispensable recette qui encouragera les entrepreneurs Français à rester en France plutôt que de délocaliser dans des pays où les impôts sont 5

6 nettement plus faibles qu en France. Parmi ces mesures concernant les hauts revenus, il décide de ne pas faire payer aux contribuables plus de 50 % d impôts. Nos affreux et démagogues Socialistes exigeaient des contribuables, «véritables vecteurs d emplois» des impositions pouvant aller jusqu à 75 % de leur salaire. De plus le Président refusa que l on remette en question les 35 heures de travail obligatoire hebdomadaire. Par contre il libéra les heures de travail pour celles et ceux qui souhaitent gagner plus en augmentant de 25 à 50 % les heures supplémentaires. Ces dernières ne subiront aucune imposition fiscale et les chefs d entreprises ne paieront aucune taxe. Voilà des décisions qui vont dans le bon sens, ce bon sens et cette intelligence que n ont pas les oppositions socialo marxiste. La France de 2008 doit subir des augmentations exorbitantes du prix du pétrole ; Bientôt le baril atteindra les 1$ 60. Comment dans ces conditions faire face aux grèves, à ceux qui réclament la baisse des carburants, d autant que pour faire baisser la TVA il faut l accord des 27 Pays de la CE.? Faisons confiance à celui que 53% des Français ont voulu qu il soit notre Président. Pendant que notre Président travaille pour la France et son Peuple «Le Canard déchaîné» bave son ignominie jusqu à se mêler de la vie privée du Chef de l État. Nos journalistes véreux me font penser à ses vieux roublards de la politique qui voient partout des méchants à droite, et des bons à Gauche. Ils sont tellement obscurantistes et corrompus, qu ils en oublient les (MORTS) «rapides, les noyades inexpliquées, suicide au Palais, les écoutes téléphoniques etc.» qui avaient lieu sous ses prédécesseurs ; Toutes ces calomnies écrites sur le Président Sarkozy, sont autant d insultes aux citoyens de France et de Navarre. Si nos gauchos veulent écrire des romans sur les «frivolités d un Président» qu ils commencent par celles qui furent la panacée des anciens locataires du Palais de l Elysée, ils s apercevront qu avec Nicolas Sarkozy la vie privée du Chef de l État est claire, nette, Nicolas contrairement aux autres faux cul ouvre grande les portes de son cœur. Nicolas a des amis dont un est Maire d une commune voisine de Neuilly, alors est-ce un crime.? Parmi ses amis, le Maire de Levallois «Monsieur Patrick Balkany» fut l un des tous premiers. Lorsque j ai fait la connaissance du futur Président il y a plus de 30 ans, Patrick et Nicolas se connaissaient depuis fort longtemps. Nicolas appréciait ce jeune Maire qui avait réussi à «dégommer» le Maire Bolchevique, alors que Charles Pasqua avait subi un échec cuisant. Nicolas aime celles et ceux qui par la force de leurs convictions, leur persévérance et leur courage réussissent ce que Patrick Balkany a accomplie à Levallois. Il serait tant que nos Socialistes et nos néo Communistes, accouplés avec une presse diffamatoire, cessent de critiquer les amis du Chef de l État. Tout responsable politique peut commettre des erreurs, mais si ma mémoire est bonne ce sont les grands AMIS des opposants actuels qui ont eu les amis les plus honteux. Il faut se souvenir de René Bousquet, le ( Patriote ami de François Mitterrand) qui organisa la rafle du Veldiv où des milliers de Juifs furent arrêter et déporter dans des camps d exterminations «Enfants, femmes et hommes» ; Le Maréchal Pétain n était pas au courant de ce drame que les Boches n avaient même pas demandé. N étant pas un obsédé de la délation gratuite, de la délation non fondée je me contenterais d écrire que des revues comme le Canard enchaîné, comme Marianne, ou comme le quotidien Libération devraient faire attention aux écrits de leurs journalistes. La Démocratie et la liberté de la presse sont indispensables dans un Pays libre. À force de tenir ou d écrire des propos méprisables, où la malveillance et l abomination sont 6

7 de rigueurs, il se pourrait qu un jour la rancœur, et la haine qu ils éprouvent contre des candidats démocratiquement élus, se retournent contre eux. Les électeurs Français sont suffisamment matures pour les renvoyer à leurs chères études sans avoir à subir la pression de journalistes en manques de corridas «pour jouer» aux tueurs. «TONIO» a aujourd hui 83 ans et il gagne beaucoup d argent, mais pas question de retraite. Il est champion de bridge, collectionneur d art, amateur de foot italien et il préside toujours aux destinées du premier groupe italien et numéro trois de l assurance européenne, Generali. Peu de Français connaisse le nom d Antoine Bernheim, alias «Tonio» pour le Tout-Paris et le Tout-Rome, c est pourtant à lui que Bernard Arnault, Vincent Bolloré ou François Pinault doivent leurs fortunes. «Tonio» apprécier le Président Français bien avant que ce dernier soit porté par son peuple à la magistrature suprême. Nicolas Sarkozy doit une partie de ses relations à cet homme qui voyait en lui l enfant qu il aurait voulu avoir. Il connut Nicolas il y a vingt-cinq ans, et c est tout à fait normalement qu il lui fit connaître le petit monde «très fermé» des personnalités relativement aisées. Quand il fait la connaissance d Antoine Bernheim, il n est encore que le jeune député-maire chiraquien de Neuilly-sur-Seine au carnet d adresses peu rempli. Bernheim est, lui, l associégérant vedette de la maison Lazard, la banque d affaires que préside alors Michel David- Weill après André Meyer. Dans ce métier fait de discrétion, d entregent et de diplomatie, il possède une qualité que peu a l ingéniosité financière. Il a inventé le système des holdings en cascade qui va permettre l émergence d une nouvelle race de milliardaires dans la France des années 80. Un mécanisme qui permet de contrôler un entrelacs de sociétés avec peu de capitaux au départ. Grâce à lui, la maison Lazard devient la plus puissante banque d affaires européenne. Les clients se précipitent boulevard Haussmann. Dés leur première rencontre, due à Miche J David-Weill et à sa fille, Nicolas et Bernheim se reconnaissent malgré leur différence d âge. Même besoin de réussir dans la vie, et de réussir sa vie. Tout deux, ont une détestation de la langue de bois, même franchise brutale, même fascination pour le monde des citoyens qui réussissent, avec courage, honneur, et travail bien fait ; Et même appétit du combat. Ils ne cesseront dès lors de se voir régulièrement, et Antoine Bernheim présentera à son nouvel ami ses clients, les Arnault, Pinault et autre Bolloré. Lorsque, au lendemain de la défaite d Edouard Balladur à l élection présidentielle, Nicolas Sarkozy entame sa traversée du désert et pense à renoncer à la politique pour devenir banquier, Bernheim l en dissuade, sur le thème : Tu as le temps pour faire des affaires. Réalise d abord ton rêve ; Être président de la République. Après, tu seras encore jeune et tu feras comme moi. Se piquant de jouer au vieux sage, Tonio» n a cessé de conseiller Nicolas. Plus intéressé par son pouvoir d influence que par son propre argent, comme tout bon banquier d affaires qui connaît le rôle de l Etat dans la vie des affaires, il est aussi un passionné de stratégie politique. Lorsque les relations entre David-Weill et Bernheim se dégradent, Nicolas Sarkozy parvient à conserver l amitié des deux hommes. «Tonio» quitte alors Lazard, non sans amertume, et parvient à s installer, en 2001, à la tête de Generali, notamment grâce à Vincent Bolloré, qu il a poussé à investir dans la Péninsule. Il a alors 73 ans mais il n est pas question de raccrocher il se plaît en Italie mais revient presque chaque week-end en France pour y retrouver ceux qui comptent dans Paris. Ce banquier atypique a toujours su entretenir un réseau d amitiés aussi internationales qu éclectiques : Il allait de Claude Bébéar à Pierre Messmer en passant par le cardinal Lustiger ou encore le grand rabbin, sans oublier Jean-Paul Il ou Romano Prodi. Un seul lui a 7

8 vraiment «manqué» Bernard Arnault, qu il a aidé à devenir la 17 fortune mondiale et dont «la seule faveur» a consisté à lui accorder «une ristourne de 30 % chez Dior, un foulard pour son anniversaire et des caisses de Moët en fin d année», selon ses confidences à «Challenges (4/3/2008). Une fois installé à l Elysée, un des gestes du Président, sera d élever Antoine Berheim au grade de «Grand-croix de la Légion d honneur.» Une distinction que seul un autre homme d affaires, Marcel Dassault, avait obtenue sous la V République. «Lorsque, dans la salle de bal de l Elysée, le 22octobre 2007, le Président prononce l éloge de son ami Tonio» avant de lui remettre sa grand-croix, «le vieux Monsieur» en est tout ému. Comme le raconte un de ses invités, Monsieur Bernheim a appris qu il y a une chose rare dans la vie : «La fidélité. Et il en connaît le prix. Nicola Sarkozy aussi, lui qui fut si souvent trahi.» «Les hommes politiques sont plus honnêtes que les électeurs qui viennent sans cesse leur demander des passe-droits» ou les entrepreneurs qui ne cessent de leur en proposer Cette phrase qu aime à répéter Jean-Claude Decaux, 70 ans, l empereur des Sanisette et des Motocrottes, le grand ami de Chirac, le nouveau pot de Delanoë, ne manque pas de toupet. Mais c est sans doute ce pragmatisme décomplexé que Nicolas Sarkozy apprécie en Decaux. Jean-Claude est d abord le voisin et l administré de Nicolas. Puisqu il habite Neuilly, sur le très huppé boulevard Maurice-Barrès au bord du bois de Boulogne et qu il a en outre implanté dans la commune le siège social de son groupe, actif dans 48 pays, 3500 villes, fort de collaborateurs et d un chiffre d affaires de 2 milliards d euros (dont 201 millions de marge brute en 2006, soit une rentabilité à deux chiffres...). Le transfert du siège social du groupe JC Decaux à Neuilly a donné lieu à quelques émois à la mairie, se souvient Monsieur Etienne Kling, avocat et conseiller municipal socialiste de 1995 à Il y avait enfin, rue Soyer, un terrain disponible pour construire des logements de luxe. Mais la Mairie qui trouve que Neuilly a déjà trop de logements de luxe, a préféré le vendre à Decaux, en disant «Cela va nous rapporter de la taxe professionnelle, à défaut de construire des logements sociaux «qui avaient la préférence du Maire», mais qui étaient rejetés par les habitants de ce quartier» CHIC» de Neuilly.» La ville dispose, de son propre aveu, d une base taxable de 250 millions d euros qui en fait la cinquième au hit-parade des Hauts-de-Seine, le département le plus riche de France... Nouveau rebondissement, quelques mois plus tard les panneaux lumineux de Neuilly, dont le groupe JC Decaux avait la concession, font l objet d une reconduction sans véritable appel d offres, selon une vieille technique. Mais le préfet, exerçant son contrôle de légalité, casse la décision, estimant le cahier des charges biaisé, et, horreur!, la commission d appel d offres choisit alors Dauphin, un des concurrents de Decaux, qui perd aussi dans la bataille le marché des Motocrottes. Hors de lui, Jean-Claude déboule dans le bureau de Nicolas à la mairie. Et hurle si fort qu on l entend à l extérieur ; Nicolas qui n accepte pas des écarts de langages grossiers, fit appel aux huissiers pour sortir cet homme qui voulait imposer sa loi à un Maire respectueux des décisions Préfectorales. Nicolas Sarkozy ne boit pas et nourrit une passion pour le vélo (d où l idée des Vélib?): il fait des sorties cyclistes en bande le dimanche matin. Nicolas Sarkozy, n est pas un rancunier, il dit haut et fort ce qu il pense, puis tend une main généreuse à ses détracteurs s ils font amende honorable ; C est ce que fit JCD. Le Maire peut admirer, à l état pur, le «self-made-man, à la française, qui fait désormais 8

9 l objet d «études de cas» dans les cours de marketing de Harvard. La parfaite success story» capitaliste. Un gamin qui arrête l école à 15 ans et appose des affiches sauvages pour le modeste magasin de chaussures de ses parents à Beauvais (Oise), puis qui fonde à 18 ans sa première boîte d affichage autoroutier. Il rebondit à 27 ans en ayant l idée de génie de l Abribus après avoir vu des passants attendre sous la pluie. Le principe est tout simple Decaux le construit, le gère, l entretien même avec soin (son point fort), et ça ne coûte rien aux municipalités puisqu il se paie avec l argent de l affichage publicitaire, en réalisant des marges jusqu à 40%... Decaux revendique, à partir de ce premier coup de maître, l invention du «mobilier urbain», dont il est le numéro un mondial. Panneaux d affichage en forme de «sucettes» bifaces fichées dans le sol, panneaux lumineux diffusant des informations, et aujourd hui nouvelle idée de génie des Vélîb (qui lui a permis de développer un nouveau marché à la municipalité PS de Paris un nouveau contrat de dix ans pour ses panneaux dans la capitale...) Chaque fois, c est la pub qui paie, et Decaux qui garde la différence, en vertu d un troc entre le service rendu et la manne des annonceurs. Seules les Sanisette ou les panneaux indicateurs sont facturés (au tarif fort) aux municipalités. 75 MILLIARDS de francs. Ça vaut son pesant le roi du BTP. Et c est ce que pèse, ce 23 octobre 1996, l autre roi du BTP Martin Bouygues, en franchissant les portes de la mairie de Neuilly pour officier comme témoin de Nicolas Sarkozy, qui s apprête à passer la bague au doigt d une certaine Cécilia. Le même Martin Bouygues qui deviendra le parrain du fiston du nouveau couple, le petit Louis. Martin, «c est un ami» de Nicolas. Même les poids lourds du CAC 40, et il faut les croire, se sont fait une raison «S il n en reste qu un, ce sera Martin.» Martin, l introverti né dans l opulence qui, grâce à son travail de fourmi, finit par se faire un prénom et beaucoup d argent. Bref, Nicolas Sarkozy fascine vite Bouygues, qui l admire rapidement. Le coup de foudre remonte à Le jeune Nicolas, 28 ans, vient d arracher la mairie de Neuilly avec ce cri du Cœur. «J ai réussi, maintenant au travail», et le jeune Bouygues, 31 printemps, d acheter une maison discrète dans la cité. Ce dernier rêve de rencontrer ce jeune homme brillant qu est Nicolas Sarkozy. Le père, Francis Bouygues, se charge des présentations, les visites deviennent régulières et, bientôt, chacun tombe sous le charme et le charisme du nouveau Maire. Martin, le nounours rondouillard, vient tout juste d épouser une fort belle plante tout droit venue des Etats-Unis, Melissa Larguier, un ex-mannequin. Entré avec son seul bac dans le groupe familial comme conducteur de travaux, et pas franchement pressenti pour devenir le successeur ; Il prend d abord la tête de la filiale Maison Bouygues en 1984 (les fameuses) «maisons de maçon», puis celle de la Saur, sa filiale de gestion de l eau et des déchets, en 1986, avant d être bombardé trois ans plus tard, à la surprise générale, numéro un de la vraie maison Bouygues. Un modèle de réussite «à la force du poignet», s extasie alors le maire qui aime les personnes qui réussissent par le courage et la travail bien fait. Nicolas, justement, enchaîne de son côté les mandats conseillés généraux, puis député, puis ministre du Budget en 1993 sous la haute autorité d Edouard Balladur. À cette époque bénie, le roi du béton décroche son premier grand succès de pédégé : En 1994, le gouvernement Balladur lui offre sur un plateau le troisième réseau de téléphonie mobile, après France Télécom et SFR, ce qui lui permet de s attaquer à un nouveau et fort lucratif secteur d activité. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes sans fil. Bouygues devient l ami su Premier Ministre. Suite à diverses offres, il décroche le prestigieux chantier du Stade de France, ce fut une belle réussite. 9

10 C est dans le désert que l on reconnaît les siens Quand Nicolas Sarkozy entame sa longue traversée, Martin Bouygues ne le laisse pas tomber. Il le visite souvent, l invite régulièrement. «Je laisse aux journaux à scandale, le soin de déverser leur bave sur les femmes et les hommes qui réussissent leur vie et qui réussissent dans la vie». Tel fut le cas de Monsieur Martin Bouygues. Le «tord» de Nicolas, être l ami d un homme qui par la force de son courage et par son honnêteté a réussi à être le premier dans le BTP. Le 6 Mai 2007 Nicolas Sarkozy est élu Président de la République Française. Il fête son élection entourait d amis, et de sa famille. Le tout avec la dignité qui est celle des grands hommes d Etat. Après avoir pris trois jours de repos, Nicolas s attaque à faire passer par l Assemblée Nationale son programme, celui qu il a développé tout au long de sa campagne électorale. Pour juger avec objectivité les promesses du Candidat Sarkozy, il faut tenir compte de la conjoncture actuelle. Un baril de pétrole à 1 60 ; des pays qui pour faire face à une éventuelle pénurie de pétrole, se mettent à cultiver des plantes nécessaires à la fabrication du bio carburant. C est une politique catastrophique. Dans de nombreux Pays les habitants meurent de faim faute de pouvoir disposer de riz, de céréales, ou d autres produits de première nécessité du fait de cette néfaste politique qui consiste à produire des bios carburants. Le Brésil, les Etats-Unis d Amérique, la Birmanie principale productrice de riz ayant été dévasté par des tremblements de terre ne sont plus en mesure de fournir une consommation indispensable à de très nombreux pays qui manquaient déjà de nourriture. Toutes ces calamités + un conteste international qui induit au pessimisme font monter les prix. En France, malgré sa bonne volonté, le Chef de l État, ne pourra pas respecter dans sa totalité les promesses faites tout au long de sa campagne électorale. Ceux qui refusent de constater cette évidence sont des imbéciles et des (fouilles merde.) Voici les promesses du Président Sarkozy et celles qui ont été connus. a) Payer toutes les heures supplémentaires au moins 25% de plus que les heures normales. b) Supprimer les droits de succession pour 90 à 95% des familles Françaises. c) Augmenter de 25% le minimum vieillesse. «Promesses réalisées avec 24 mois de retard. d) Créer un service public de l emploi qui regroupera ( ANPE, UNEDIC,les maisons de l emploi e) Supprimer le Système des préretraites et permettre de rester au travail au-delà de l âge de la retraite, si l employeur et le salarié sont d accord. f) Supprimer l imposition forfaitaire annuelle réformer la taxe professionnelle, rapprocher progressivement le taux de l impôt sur les société de la moyenne de l UN à 15 g) Introduire la possibilité pour ceux qui sont assujettis à l ISF de déduire de cet impôt par exemple jusqu à euros à condition de l investir dans les PME. h) Baisser le taux de TVA en matière de restauration dans le cadre d un accord global ç définir. i) Réformer les régimes spéciaux de retraites. j) Verser une allocation familiale dès le premier enfant. k) Augmenter les dépenses liées à l enseignement supérieur de 5 milliards d euros d ici à 2012, et celles qui sont liées à la recherche de 15 milliards d euros d ici à l) Favoriser le développement des jeunes entreprises innovantes en biotechnologies, en 10

11 dynamisant l environnement fiscal et financier dans lequel elles évoluent. m) S opposer à la licence globale. n) Remplacer la carte scolaire par une obligation de mixité sociale, géographique et scolaire des effectifs qui pèsera sur les établissements. o) Accorder un surcroît de rémunération aux enseignants volontaires pour faire du soutien scolaire ou s occuper des études dirigées. p) Créer des écoles de la deuxième chance dans tous les départements. q) Mettre en œuvre une politique de discrimination positive sur des critères économiques et sociaux. r) Mettre en œuvre un plan Marschall pour les banlieues en investissant de l argent pour l éducation,la formation, la rénovation urbaine, les services publics, les transports, l activité économique. Prévoir un plan d urgence pour l éducation qui divisera par deux le nombre d élèves des établissements les plus en difficulté. s) Maîtriser l immigration en instaurant un plafond annuel d immigration. Conditionner le regroupement familial au fait d avoir un logement un travail et un revenu permettant de faire vivre sa famille. Refuser la régularisation globale des immigrés en situation irrégulière. t) Instaurer des peines planchers pour les multirécidivistes dès l été Entamer la réforme du droit pénal des mineurs à l été Réformer la carte judiciaire permettant d avoir des tribunaux plus gros, mieux organisés et des magistrats moins isolés. u) Organiser un Grenelle du développement durable ; Instaurer une TVA à taux réduit sur les produits propres ; S engager fortement dans la recherche sur les réacteurs nucléaires de quatrième génération. v) Ramener la dette en dessous de 60% du PIB d ici à 2012 et réduire le déficit ; Ne remplacer qu un fonctionnaire sur deux des qui partiront à la retraite d ici à La moitié des gains de productivité seront rendus aux fonctionnaires sous forme d augmentation de leur pouvoir d achat ; Fusionner les services d impôt et de comptabilité. w) Ouvrir le gouvernement à des personnalités qui ne font pas partie de la majorité ; Limiter le nombre de mandats du président de la république par une révision constitutionnelle ; La révision constitutionnelle devra autoriser le Président à se présenter devant le parlement. x) Faire adopter le traité simplifié par voie parlementaire ; S opposer à l entrée de la Turquie dans l Union européenne ; Rouvrir le dossier de la PAC pour garantir l indépendance alimentaire, la sécurité sanitaire, le respect de l environnement et un revenu décent pour les agriculteurs. Comme on peut le constater le Président Sarkozy n a pas chômé et surtout contrairement à ses prédécesseurs, il n a pas trahi ses électeurs. Bernard Tapie l homme courageux que l on voulait abattre! «J ai plutôt choisi Sarkozy alors que dès le mois de janvier, Baylet m avait demandé d être candidat» Au soir du premier tour, sur le plateau de France 2, Bernard Tapie semble satisfait des premier résultats qui annoncent une très nette avance de Nicolas sur Ségolène. «Publiquement il s est déclaré toujours de gauche», mais en privé il n a cessé de dire que Nicolas Sarkozy était l homme le plus apte à diriger la France. Pour des raisons philosophiques,? pas vraiment. Tapie souhaitait pour son pays un homme neuf, un véritable Chef d Etat. Au printemps 2008, au plus tard, un comité d arbitrage mettra solennellement et définitivement 11

12 le mot «fin au feuilleton, qui dure depuis dix ans. Dans l affaire qui l oppose à l ex-crédit lyonnais, Bernard, espère «se refaire.» Depuis plus de dix ans, il clame qu il a été grugé par la banque publique (privatisée depuis) lors de la revente d Adidas à Robert Louis-Dreyfus. S il n obtient aucun dédommagement, Tapie sait qu il ne pourra pas rembourser ses créanciers, parmi lesquels le fisc et les douanes. Le sort de Tapie est donc largement entre les mains du pouvoir politique. D autant que Nicolas Sarkozy a une réelle sympathie pour cet homme. Quand il était ministre des Finances, il s est montré bienveillant en prônant la médiation plutôt que la dure et longue voie judiciaire. Nicolas Sarkozy, a toujours pensé que, dans cette histoire d Adidas, le Crédit lyonnais avait des torts envers Tapie. A son initiative, en novembre 2004, une commission de médiation propose un compromis aux deux parties. Mais Tapie refuse «Je ne veux pas sortir de cette affaire ruinée», clame-t-il.. De la cour d appel de Paris, Tapie obtient 135 millions d euros en guise de dommages et intérêts. Mais en 2007 la Cour de cassation gâche la fête et annule le jugement. Il faut en sortir. Place à un comité d arbitrage composé aujourd hui de Pierre Mazeaud, Jean-Denis Bredin et du magistrat Pierre d Estoup. Ces «trois sages» au-dessus de tout soupçon doivent trancher et rendre leurs conclusions contraignantes et définitives, dans quelques mois. En tant que Président de la République, Nicolas Sarkozy ne peut et ne veut intervenir. Certes Monsieur Bernard Tapie, garde le soutien de son ami et ex-avocat Jean-Louis Borloo. Il se trouve que Borloo est aujourd hui président des radicaux de droite, et que le Président souhaite réunir les deux familles radicales de gauche et de droite. Pour cette mission historique, JL Borloo n a pas forcément besoin de son ami Tapie, qui avait quitté provisoirement les radicaux de gauche. Pour ne rien arranger, un autre soutien historique de Tapie, Patrick Le Lay, ex-dirigeant de TF1, qui s est toujours souvenu des efforts déployés par Tapie en 1987 pour que la chaîne privatisée tombe dans l escarcelle de Francis Bouygues. Résultat, une Presse revancharde et assassine semble vouloir abattre définitivement l ancien Ministre de François Mitterrand. En définitive la justice blanchie définitivement Bernard Tapie. Bernard Tapie, a tenu à faire savoir que parmi ceux qui ont trouvé de (mauvais goût) le séjour du Président sur le Navire de Monsieur Bolloré, les trois quarts ont passé des séjours sur mon bateau «Le Phocéa.» À cette époque ils ne trouvaient cela ni vulgaire ni déplacé. Nicolas Sarkozy peut difficilement ne pas être ami, avec le patron de Veolia, numéro un planétaire des services à l environnement. LE 6 Mai au soir, Henri Proglio, pédégé de «Veolia Environnement», participait, aux côtés des grands patrons, à la mémorable victoire de Nicolas. Depuis, il a suivi plusieurs fois le VRP Sarkozy à l étranger. En Afrique du Sud, dernièrement, et en Chine, où, à la demande de Nicolas, il a prononcé un discours sur l environnement à l université de Pékin. Cet automne, le Président, lui avait demandé «Dis-moi ce que tu souhaites, en quoi je peux t aider.» Le pédégé affirme avoir poliment décliné. «Il me consulte sur des sujets économiques et industriels» ajoute Proglio. Tout récemment, par exemple, sur les initiatives qui pourraient faire briller la France lors de sa présidence de l union européenne, au second semestre de A première vue, pourtant, tout oppose les deux hommes. D un côté, un patron peu bavard, introverti, allergique à tout affichage. De l autre, un communicant, un politique qui a fait de la représentation une méthode d action. Ici, le produit d une seule entreprise, depuis trentesix ans (il en a 58), la Générale des eaux, devenue «Veolia Environnement.» Aux débuts de 12

13 l un, une jeunesse rude, sur les marchés d Antibes, auprès de parents vendeurs de légumes. En face, un jeune Président qui pour arrondir ses fins de mois travaillait chez un jardinier. Aucune frontière entre les deux hommes ; Tous deux, en avaient bavé pour être à la place qu ils occupent aujourd hui. Pourtant, comme l affirme son ami Stéphane Richard, directeur de cabinet de Christine Lagarde et ancien patron des transports chez Veolia ; «Aujourd hui, Proglio est encore plus proche de Nicolas Sarkozy.» C est aussi que, malgré quelques différences, Sarkozy ne peut se permettre de laisser hors de son orbite son ami Proglio. Des entreprises comme Veolia, on n en a pas tant. Numéro un planétaire des services à l environnement» (eau, assainissement, traitement des déchets, transports collectifs), premier distributeur d eau potable avec prés de 70 millions de personnes abreuvées, médaille d or du traitement des déchets industriels, etc. Le groupe pèse 33 milliards d euros, et, si son actionnariat est désormais à majorité étrangère, son savoir-faire, ses brevets, son management sont bien de chez nous. Ce champion de la mondialisation s exporte à Prague, Berlin, Sydney, Indianapolis, Hong Kong, Pékin. Belle vitrine de la France en Chine. Veolia y est le premier investisseur tricolore et salarie personnes. Faire un business performant et international au nom de l écologie: quel plus beau rêve pour le nouveau Président.? Socialement, Veolia et son pédégé ne sont guère plus contournables avec salariés, en grande majorité Français, le groupe est de loin le premier employeur privé de l Hexagone. Il est aussi le plus important recruteur de France, préférant la plupart du temps le CDI au CDD. Les méthodes de travail peuvent y être brutales. Certaines directions régionales se sont fait une spécialité du harcèlement syndical. Mais les hauts responsables du ministère du Travail n osent guère contrarier ce géant, dont les perspectives d avenir sont alléchantes. Nous comptons doubler la taille du groupe d ici , explique tranquillement Proglio. Ce qui portera notre effectif à près de personnes. Comme, dans cet intervalle, salariés l auront quitté (retraite ou reconversion), «cela signifie que nous devrons embaucher et former agents dans le monde au cours des sept ou huit ans à venir» C est politiquement que le groupe de services aux collectivités a encore le plus d arguments. Le Président Sarkozy n a pas oublié la levée de boucliers des élus locaux en faveur de Proglio. C était en 2002, et l ineffable Jean-Marie Messier, alors patron de Vivendi Universal, avait, pour désendetter son groupe, proclamé son intention de vendre le pôle environnement, dirigé par Proglio. Lequel pôle risquait de se voir racheté par un groupe étranger. Or il était lié avec les collectivités locales par des milliers de contrats de distribution d eau, de ramassage ou de traitement des déchets, de chauffage urbain, de bus scolaires, etc. Messier a vite renoncé à son idée. Mais la fronde avait fédéré des centaines de notables locaux. A leur tête, André Santini, maire d Issy-les-Moulineaux et patron du Syndicat des eaux d Ile-de-France, qui délègue (depuis 1923! ) à la Générale des Eaux-Veolia la distribution de la flotte de 144 communes, soit 4 millions d habitants de la banlieue parisienne. Grand ami du pédégé de Veolia, Santini est son meilleur avocat au gouvernement, avec Dati et Fric Besson, un ex de Vivendi. Mais d autres relations ont laissé des traces. Avant qu une loi ne donne des ressources légales aux partis politiques, la Générale, qui possédait aussi des filiales de construction et de travaux publics, était, dans les années 70 et 80, l arroseur numéro un des partis ( devant la Lyonnaise des eaux et Bouygues, autres marchands d eau et de béton). L éphémère légalisation des dons d entreprise et leur publication dans le Journal officiel», au début des années 90 l ont confirmé. D ex-cadres du groupe ont déclaré à la presse qu à une époque, lorsqu un problème de contrat survenait avec 13

14 un élu, Proglio glissait à Guy Dejouany, grand patron de la Générale: «Je m en occupe». Une citation qu il dément formellement. Quand elle ne finançait pas leurs campagnes, la générale des eaux salariait légalement certains élus. Ainsi, Jean-Noël Guérini, candidat PS à la mairie de Marseille en mars 2008 et vice-président du conseil général des Bouches-du-Rhône, a été, de 1990 à 1995, «attaché de direction de la Sarp, filiale spécialisée dans les déchets toxiques. Un boulot tranquille (il y travaillait officiellement deux à trois jours par mois, et pour F, en Italie) et discret (il ne figurait pas sur l annuaire des cadres) Une embauche chapeautée par Henri Proglio, qui dirigeait le pôle déchets-transports. «Par l importance de son groupe et de son réseau, Henri est l un des hommes les plus puissants de France, résume un de ses collaborateurs. Le Président Sarkozy a sûrement besoin de lui, mais la réciproque est-elle vraie.?» Même si le président de la République, a le pouvoir de donner des coups de pouce, il est, le plus souvent, impuissant face aux cruelles lois du marché. Il ne l avouera pas, mais Proglio déteste cette habitude des voyages à l étranger où le chef de l État et traîne toute une cohorte de grands patrons, poursuit ce proche. Il n a pas besoin de suivre Nicolas en Chine pour signer des contrats, Il y va quatre fois par an. «Et quand on invoque devant lui le patriotisme économique» de la France soutenant ses entreprises, Proglio mime, façon DeNiro, le capitaliste éconduisant le politique. Alain Minc est un ami du Président, il a une chance incroyable, Le Président. D abord, il a l immense privilège d être l ami d Alain Minc. Et ce n est pas vantardise de sa part. Minc lui-même parle sans détour de sa «proximité avec le chef de l Etat, et même de son «amitié» Ce n était pas gagné, car Nicolas faisait figure de pauvre. Si l on doit mesurer sa fortune à l aune des fréquentations et des amitiés du patron d AMC «Alain Minc Conseil». Mais le plus grand, le plus extraordinaire des privilèges dont bénéficie le Président, c est de recevoir avis, oracles et conseils gratuitement. Oui, gratuitement, il faut le répéter tant la chose paraît extravagante. Alan Mine pense, écrit, parle et facture (TVA à 19,60 96) chaque pensée, chaque ligne, chaque phrase. Un capitaine d industrie qui déjeunait un jour avec lui avait eu l imprudence de lui demander le poivre, ce qui lui valut un exposé complet sur le commerce mondial des épices et le cours du poivre sur les principales places financières. L heureux homme prétend aujourd hui qu il n a jamais reçu la note, ce qui rend son récit peu crédible. Par exception, donc, Alain Mine prodigue gracieusement ses bons conseils à son ami Nicolas. Difficile de reconnaître sa patte dans les nombreuses initiatives du chef de L Etat. Dernier exploit signé, et raconté, la révolution annoncée du paysage audiovisuel français. Le 3 janvier 2008, Minc est dans le bureau du Président. En deux temps, trois mouvements, il le convainc qu il faut supprimer la publicité dans l audio-visuel public, et combler la perte avec une taxe sur les accès Internet et la téléphonie mobile. Génial Bouygues, ami du Chef de l Etat, sera content de récupérer pour TFI la manne publicitaire. Bolloré, ami et plus gros client de Minc, aura aussi quelques miettes pour sa chaîne Direct 8. Cinq jours plus tard, à occasion de sa conférence de presse, Nicolas annonce son idée. Alain Mine est d abord un premier de la classe. Le meilleur en tout et en toute circonstance. Ancien élève de l ENA, naturellement major de sa promotion, inspecteur des Finances, il acquiert une réputation de jeune prodige quand il rédige, en 1978, avec Simon Nova, un savant rapport sur «L informatisation de la société». Ce qui ne le cantonnera pas dans ce domaine trop étroit pour l épanouissement de ses réflexions universelles. Comme certains 14

15 artisans à la fois plombiers, maçons, peintres et menuisiers annoncent «tous corps d état» l enseigne Main Minc dispense et commercialise tous corps de pensée. Il n est, pour s en convaincre, que de consulter sa fabuleuse production éditoriale. Presque un livre par an, et une agilité intellectuelle à couper le souffle. Minc écrit sur la société, sur les systèmes économiques, sur le Moyen Age, sur le chômage, sur la politique internationale et l avenir du monde, sur la philosophie, sur Louis Napoléon, sur la justice, sur la presse, on en oublie, mais, sauf erreur et pour l instant, aucun ouvrage de cuisine. Aux bouquins s ajoutent des articles par centaines, des interviews innombrables et, exercice qu il affectionne particulièrement, des dialogues avec des personnalités presque aussi intelligentes que lui. Vu la quantité, tout ne peut être d une égale qualité, et sa production rencontre des succès inégaux. Parfois véritables best-sellers comme» La machine égalitaire» (1987) ou «Le nouveau Moyen Age (1993), ses ouvrages font aussi de retentissants flops comme Le chômage, à qui la faute.? (2004). Et même son Livre sur Spinoza lui a valu quelques tracas judiciaires. Un auteur a découvert que son propre travail avait été pillé. Au lieu de prendre comme un hommage le fait d avoir été lu et apprécié par Alain Minc en personne, l impertinent l a assigné pour «contrefaçon». Résultat, le tribunal a relevé dans le Spinoza d Alain Minc, quatorze emprunts indiscutables et l a lourdement condamné. En dépit de cette intense activité littéraire, et contrairement aux apparences, le métier d écrivain n est pas la principale occupation d Alain Minc. Quand on lui demande quelle est sa profession, il répond «Je me définis comme un banquier d affaires à/ancienne.» Jeune inspecteur des Finances, il a commencé une carrière dans le monde des affaires au début des années 80, comme directeur financier chez Saint-Gobain. Il s y illustra en organisant un raid manqué contre la Compagnie générale des eaux. Mais le jeune stratège donnera toute la mesure de son talent en entrant au service de l Italien Carlo de Benedetti. Le «Condottiere» lui confie les rênes de Cerus, Sa holding en France. Il se lance, en 1988, à l assaut de la Société générale de Belgique, le désastre est tel que Cerus ne s en remettra pas. Carlo de Benedetti, qui exagère sans doute un peu, estime ses pertes à 800 millions d euros, et tire la leçon en ces termes «Faire de Mmc un chef d entreprise, c est comme confier à un sociologue la gestion d une charcuterie.» La charcuterie n ayant pas survécu, il crée, en 1991, sa propre entreprise, AMConseil. Eblouis par sa capacité à perdre autant d argent en si peu de temps, les clients affluent. Minc explique ( «Marianne» 17/3/2007 ) : «Je suis d abord un confesseur. Je mène avec certains de mes clients un dialogue socratique ; J invente ensuite des projets (..). Enfin, je suis un diplomate vaticanesque. Le fait de connaître tout Paris permet d intérioriser la psychologie des uns et des autres. «Par tout Paris», il faut entendre le tout-cac 40, le tout jetons de présence, le tout-stock-options. Et aussi le tout-politique. Ses multiples relations, son éblouissant carnet d adresses, dont il fait commerce, sa capacité à nouer ou dénouer des intrigues politico-économiques font merveille. Certains de ses clients sont ravis, comme Bollorè, lequel ne tarit pas d éloges sur ce conseiller qui lui fait, dit-il, gagner beaucoup d argent. Grâce aussi à ses relations dans les hautes sphères du pouvoir politique. Car c est encore une autre vie de l infatigable Alain Minc: S il n a jamais tâté directement de la politique, il y barbote avec délice. «Je suis un anarchiste libéral» dit-il avec coquetterie, tout en avouant avoir soutenu successivement Balladur, Juppé, Sarkozy. C est À travers Balladur, dont il fut un supporter enthousiaste et proche conseiller du temps où tous les instituts de sondages en faisaient l incontournable futur président, qu il devient l ami de Nicolas, alors balladurien forcené. Amitié peut-être un rien intéressé, puisque, président de la Société des lecteurs du Monde» depuis 1986, il devient, en 1994, président du conseil de 15

16 surveillance du quotidien du soir. C est un poste d influence qui lui vaut d être plus courtisé encore, plus loué, plus invité dans ce «Tout-Paris» qu il affectionne tant. Et le procès ne tardera pas. Minc sera accusé d avoir «balladurisé Le Monde». De même que TF1, avec l aide du bouillant Sarkozy, ami intime de Martin Bouygues. Amitiés, liens commerciaux, affinités politiques, intérêts croisés, tout se mélange dans un inextricable filet, d où remontent tout de même, chaque année, quelques bons millions d euros. Le business ne marche pas trop mal, merci. Lorsqu il a fêté ses 50 ans, en 1999, il a réservé tout le restaurant du Grand Véfour, où se pressaient quelques affamés comme Peyrelevade, David de Rothschild, François Pinault, Vincent Bolloré, Pierre Hergé, entourés d un imposant parterre de journalistes et d hommes politiques. Ce fut une fête très réussie. Mais personne n est capable de dire si ce soir-là Minc recevait ses amis, ou bossait un peu plus tard que d habitude. «Le Mickey de la rue de Presbourg», tel est le surnom que ses salariés donnent à Arnaud Lagardère. Lorsque Arnaud succède à son père Jean-Luc, brutalement décédé en 2003, il hérite d un véritable empire le groupe d édition le plus rentable de France autour de la maison Hachette et de ses nombreuses filiales (Grasset, Fayard, Stock, Le Livre de poche, etc.) le groupe de presse magazine le plus puissant non seulement en France mais dans de nombreux pays («Match Elle, Le Journal du dimanche», Public» etc): Le groupe de distribution le plus cohérent de l Hexagone (la gestion des NMPP, les Relais H. Virgin et un joli réseau de kiosques) la deuxième radio privée de France (Europe1 et ses filiales radios et télévisuelles sur le câble et le satellite) un quart de Canal Plus numérique ; et surtout 15 % du capital et la cogestion du groupe EADS, que Lionel Jospin et Dominique Strauss-Kahn avaient quasiment offert à son papa. Prudent et roublard, Jean-Luc Lagardère, avait eu l habileté d acquérir, en trente ans, des participations que l on peut qualifier pudiquement de stratégiques, à défaut d être rentables. Un quart du capital du «Parisien et de L Equipe» 15,% du «Monde» et la propriété des journaux en province («La Provence «, «Nice-Matin» «Var-Matin, «Corse-Matin «). Pour mieux préparer sa succession, Lagardère père avait aussi pris soin de maintenir le groupe sous le statut juridique de la société on commandite, qui permet, tout en étant coté en Bourse, d avoir la certitude d échapper à une OPA hostile. Mieux encore, Jean-Luc avait passé beaucoup de temps à apprendre à son fils l art et la manière de cultiver l amitié des politiques pour mieux les utiliser et améliorer sa fortune. A gauche avec Dominique Strauss-kahn, qui, ministre de l Economie de 1997 à 2000, n a rien su lui refuser, à droite avec Nicolas Sarkozy. Papa avait tout prévu. Arnaud l a d ailleurs confié dans une interview accordée au «Point» (13/9/07). C est mon père qui a posé immédiatement le cadre de mes rapports avec Nicolas. A peine installé, en dans le bureau présidentiel de son père qui, rue de Presbourg, donne sur l Arc de Triomphe, Arnaud Lagardère, en fils obéissant, convoquera un premier séminaire de l état-major du groupe à Deauville, où il présentera publiquement Sarkozy comme son ami. Très vite, les journalistes du groupe qui avaient fait semblant de ne pas comprendre, apprendront qu Arnaud ne plaisante pas avec l esprit de famille on 2006, il vire Alain Genestar, pourtant connu pour son amabilité envers tous les pouvoirs, de la direction de «Paris Match», où a été publiée une photo de Cécilia, encore Sarkozy, avec son amant et futur mari lors d une escapade new-yorkaise. Arnaud censure lui-même «Le journal du dimanche» qui voulait révéler l abstention de Cécilia lors du second tour de l élection 16

17 présidentielle. Autant d interventions maladroites ; son père faisait pareil mais avec tact. Ce sont les affaires EADS qui vont définitivement ruiner son autorité dans son propre groupe et dans le monde politique. Premier épisode : Jacques Chirac, président de la République, ne peut supporter Philippe Camus, qui, au nom du groupe Lagardère, copréside EADS. Il veut y placer un de ses affidés, Noël Forgeard. Un joli chantage fiscal, exercé par l Elysée et le ministre de l Economie de l époque, Francis Mer, sur le montant des droits de succession qu Arnaud Lagardère doit régler au Trésor public, et voilà Philippe Camus, pourtant cogérant du groupe, débarqué il choisit I exil aux USA. Noël Forgeard le remplace, à la grande colère des Allemands, qui possèdent 30% du capital d EADS. Chirac a gagné Arnaud s est couché. Deuxième épisode, en 2006 : Lagardère, qui s intéresse plus au tennis ou au football qu à Airbus et au sort de ses salariés, décide de vendre la moitié de sa participation, soit 7,5% du capital. Il y récupère un chèque de 2 milliards d euros mais aussi une mise en cause pour délit d initié. L enquête de l AMP (l Autorité des marchés financiers) n est à ce jour pas terminée. Noël Forgeard, qui a un peu forcé sur les bonus et les stock-options, doit démissionner en catastrophe. Le gros-porteur A380, sur lequel repose l avenir de l aéronautique européenne, subit retard sur retard, dont Arnaud Lagardère affirme ne pas avoir été mis au courant. Dans un entretien au «Monde» (17/6/2006), il prononce cette phrase qui vaut bien le célèbre «responsable mais pas coupable» «Je préfère passer pour quelqu un d incompétent qui ne sait pas ce qui se passe dans ses usines que pour un malhonnête.» Dès lors, Nicolas Sarkozy, commence à lâcher son le Fils Lagardère. Le nouveau coprésident exécutif d EADS, Louis Gallois, lui est imposé par l Elysée, à la grande satisfaction des Allemands, qui, eux non plus, ne parviennent pas à prendre le fils de Jean-Luc au sérieux. Surtout qu en pleine crise de l avionneur européen son grand sujet de préoccupation consiste à faire le siège de son autre «frère» le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë. pour obtenir la concession du Racing Club de France. Aujourd hui, l action du groupe Lagardère, dont personne ne comprend vraiment la stratégie, apparemment en cours de redéploiement vers Internet et les droits sportifs, se traîne lamentablement dans les fonds du CAC 40 (- 14 % en un an). Le groupe a vendu ses journaux de province ainsi que les magasins Virgin et multiplie les investissements à haut risque dans l Internet et le sport. Le groupe de presse subit un plan social. Arnaud Lagardère se fait discret et n affiche plus sa fraternité avec le président de la République. Comme le souligne. sous le couvert de l anonymat, un des membres du comité de direction du groupe «Comme nous, Le Président, a fini par se rendre compte qu Arnaud peut être un partenaire délicieux sur un court de tennis ou sur une piste de ski, mais que comme patron c est un vrai Mickey. Nicolas a pour ami la famille Dassault, et alors? est-ce un crime que de fréquenter des personnalités qui sont d une intelligence hors du commun et qui servent la France grâce à leurs avions et à leur savoir faire? Je sais qu une certaine presse préfère privilégier des responsables politiques qui ont eu, et qui ont pour ami intime d anciens collaborateurs, d anciens que l on peut considérer comme des criminels de guerre. Oui mais voilà Nicolas Sarkozy et sa famille, eux, ont du fuir l oppression communiste, et au péril de leur vie, quitter leur Patrie et tout reprendre à zéro ; A tout choisir il n y a pas photo. C est le rituel du matin. Bercy appelle l Elysée. Stéphane Richard téléphone à François Pérol. Le directeur de cabinet du ministre de l Economie et des Finances «fait le point avec le secrétaire général adjoint de la Présidence de la République ; parfois Richard surprend Pérol 17

18 en imitant le Président. Parfois c est le contraire. Et ils rigolent comme des idiots qu ils sont. Où est le respect du au Chef de l Etat.?Pour l heure, Richard, comme Pérol, gagne autour de euros par mois. Le 23 octobre 2006, alors ministre de l Intérieur, Nicolas Sarkozy épingle à la boutonnière de Richard devenu patron de la branche transports de Veolia la rosette de la Légion d honneur. Publiquement, il lui lance «Mon cher Stéphane, un jour nous travaillerons ensemble, ce qui tait de moi le précurseur de l ouverture», s enorgueillit aujourd hui Richard, qui se dit «toujours de gauche.» Après l avoir décoré, le Ministre lui glisse à l oreille: «Franchement, tuas de la chance.» Tu as une belle maison, tu es riche... Tu t es fait tout seul et tu as réussi seul contre tous C est avenue de Messine, un samedi matin juste avant le second tour de la présidentielle, que Claude Guéant est venu le chercher. Refuser n aurait pas été cohérent, explique Richard. Je ne pouvais pas, d un côté, dire combien j ai de l estime, du respect et de l admiration pour Nicolas Sarkozy et, de l autre, continuer à taire de l argent chez Rothschild.» Cela aurait été impoli. Pour Pérol, le coup de foudre avec le Président date de L énarque secondait alors Francis Mer à Bercy. Mais lui est resté quand le ministre est parti, remplacé par le premier flic de France. Comme lui, il ne croit qu aux vertus du seul marché. Sauf, et encore lorsqu il faut sauver les bijoux de famille. Comme ce fut le cas avec Alstom. «C est un rocardo-libéral», croit savoir une de ses ex-fréquentations de l ENA. A l Elysée, lorsqu il croise le gaullo-social Guaino, ça coince. Forcément. «Au moment des arbitrages dans le dossier Gaz de France, j ai cru qu Henri allait lui mettre sur la gueule», se souvient une petite main du cabinet Sarkozy. Guaino plaidait pour le renforcement du lien EDF-GDF, Pérol pour le rapprochement GDF-Suez. Et c est lui qui a gagné. Quand il ne monte pas des Meccano industriels, qu il ne fait pas ami-ami avec les patrons du CAC 40 reçus dans son bureau du deuxième étage de l Elysée, qu il ne tente pas de colmater les fuites dans les comptes publics, le secrétaire général adjoint de l Elysée est censé s occuper du pouvoir d achat. Celui des Français. C est le grand regret de son copain de Bercy Stéphane Richard. Avoir placé le pouvoir d achat au coeur de la réforme et de la campagne, c était risqué, reconnaît-il aujourd hui. L Etat n y peut rien. Dingue : on croirait du Jospin. La très chiraquienne Catherine Colonne, Hénin n avait pas franchement le profil pour entrer à l Elysée. mais il est marié à la soeur de Mathilde Agostinelli, Victoire de Castellane, qui dessine la collection joaillerie de Dior, et notamment la bague dont le Président a offert à Carla. Invité à l anniversaire Surprise du Président chez Carla Bruni en janvier dernier, «Hénin est de plus en plus présent dans le cercle privé sans avoir de grande carrure professionnelle», daube un conseiller. Plus flamboyant, le mari de Mathilde Agostinelli se verrait bien jouer les relais franco-américains. Banquier d affaires d origine italienne, Roberto a créé il y a dix ans son propre fonds d investissement, Rhône Capital. Un fonds de taille moyenne comparé aux mastodontes, mais qui brasse quand même un bon demi-milliard de dollars entre New York, Londres et Paris. Parmi ses récentes acquisitions, une prise de participation dans le fabricant de bateaux de plaisance français Dufour. Nicolas Sarkozy, contrairement à ses calomniateurs n a aucun besoin de ses relations pour s offrir ce qu un Chef d Etat honnête peut ou ne peut pas faire. Nicolas ne laissera jamais prise à des allégations mensongères et dénués de fondements. Généreux donateur du Parti républicain, Roberto Agostinelli est un fan de l ancien maire de 18

19 New York Rudolph Giuliani, à qui il a vanté les mérites du président Français. Dans une interview donnée au Figaro» le 20 août 2007, alors qu il courait encore pour la Maison- Blanche, Giuliani disait d ailleurs toute son admiration pour Sarkozy «J ai lu son livre «Témoignage» que je trouve excellent. «J en recommande la lecture à tous les Américains.» Lesquels Américains ne lui ont pas donné l investiture républicaine pour la présidentielle. On se demandait si Sarkozy connaissait un pauvre, à part le père Guy Gilbert ; (Lequel a quand même les moyens de s offrir une moto pleine de rétroviseurs). «Le canard déchaîné» ne voit guère d autres pauvres dans l entourage du Président. Je suppose que cette revue ( bien pensante) a autour d elle une police parallèle qui est au courant des fait et gestes du Président ; Peut-être même que des micros ont été placés sous son lit conjugal avec l accord de l intéressé? Qui sait, les torchons servent chez moi à envelopper les jambons de porcs ; Entre porcs lequel est vraiment le cochon.? À Neuilly aujourd hui, près de 3% des résidences principales sont des HLM, alors que la loi SRU impose un objectif de 20% à l horizon C est l une des villes de France qui en compte le moins. Les gens qui vivent à Neuilly n y vivent pas par hasard. «Neuilly est spécifique on ce que ses habitants ont choisi cette ville, c est un acte de volonté.» Et les pauvres, curieusement, ne choisissent guère Neuilly. Il nous serait agréable de demander aux Parisiens s ils seraient d accord pour que l on retire quelques hectares dans le bois de Boulogne? Au moins là, on aurait la place de construire des centaines d HLM. Il est dit que parmi les rédacteurs du ( Canard), il y aurait un messie qui serait en mesure de multiplier l espace de Neuilly comme jadis Jésus a multiplié le pain et le nombreux de poissons! attendons cette venue miraculeuse. «Empêcher les plus dynamiques de s enrichir a pour conséquence première d appauvrir tous les autres.» Voilà donc son secret : pour aider les pauvres, il faut avant tout soutenir l économie et augmenter le pouvoir d achat des citoyens, notamment, celui des plus pauvres. La décision de maintenir comme temps légal du travail hebdomadaire et de laisser les salariés le temps qu ils le souhaitent est un progrès social ; Toutes les heures supplémentaires seront payées entre 25 et 50% de plus ; Nettes de tous impôts et charges, des revenus important pour ceux qui le souhaitent. En attendant, notre Président a remarqué cette tendance qu ont certains à se plaindre, à faire grève, à descendre dans les rues, Il s agit là de mauvaises habitudes qu il faut corriger. La grève doit être le dernier recours. Il est tout de même anormal que ce soit le service dit public qui prenne en otages voyageurs ou élèves. C est une honte de constater que ce sont qui ont la garantie de l emploi et qui travaillent moins de 35 heurs par semaines qui soient à la pointe des revendications. Le 8 janvier en annonçant carrément la suppression de la pub sur l audiovisuel public. Le propriétaire de TFI ne pouvait rêver plus beau cadeau. D autant que le Président lui a concédé dans la foulée ce qu il réclamait depuis des mois pour regonfler ses bénéfices. Assouplissement des contraintes publicitaires grâce à la transposition de la directive européenne Télévision sans frontières, nouvelles relations entre producteurs et diffuseurs pour réduire les coûts de grille, rien ne lui a été refusé. Pourtant cela ne saurait suffire à l ami Martin, à la recherche de nouveaux débouchés pour son groupe. Et puisque Nicolas Sarkozy, président «énergétique», comme dit Tony Blair, aime bien vendre des centrales nucléaires à l étranger, de la Libye à l Afrique du Sud, pourquoi lui ne se mettrait-il pas à les fabriquer.? Bouygues a racheté la part de l Etat (21,03%) 19

20 dans Alstom, en avril Devenu le premier actionnaire du fabricant de TGV et de turbines électriques, il a forgé une belle amitié avec son patron, Patrick Kron. Facile, ils ont un ami commun qui n est autre que le Président, l homme qui, ministre de l Economie en 2004, avait aidé à renflouer Alstom avec l argent de l Etat. Nicolas Sarkozy fait la connaissance de personnalités du sport et de la chanson ; Parfois et malgré les responsabilités qui étaient les siennes, tant à Bercy que Place Beauvau il avait une obligation à être présent à des «rassemblements» parfois heureux, mais aussi parfois tristes. C est ainsi qu il assista le 29 mai 2001, dans l église de la Madeleine à Paris, aux obsèques de Diane Barrière, la reine des palaces et des casinos, héritière du groupe de jeu Lucien Barrière, décédée des longues suites d une tétraplégie après un accident d avion. Tandis que son mari, Dominique Desseigne, prononce le discours funèbre, les fidèles font cercle. Il y a des vedettes du spectacle, Johnny Hallyday, en pleurs, Didier Barbelivien, Jean- Marie Bigard, et quelques politiques, dont Bernard Brochand (maire de Cannes), Christian Estrosi et Nicolas Sarkozy. Voilà plusieurs années que Nicolas fréquentait le couple. Il connaît Dominique Desseigne depuis 1981 et Diane était une amie de Cécilia l épouse du Ministre. Le Président Sarkozy n est pas un homme adepte de rassemblements, il fait toujours dans la discrétion et la courtoisie ; Pour lui sa devise serait davantage «Servir et non être servie.» Il n aime pas se faire remarquer par sa présence à des manifestations de peine ou de joie. Nicolas Sarkozy, a des obligations, et lorsqu une lui semble importante il n hésite pas à si rendre. Parmi les artistes ralliés au candidat «Sarkozy» il y a le chanteur ( Enrico Macias et le sélectionneur de l équipe de France de Rugby Bernard Laporte.) Bernard Laporte est aussi propriétaire de plusieurs casinos.) Les détracteurs du Président poussent leur ignominie jusqu à douter de l honneur de Bernard Laporte ; Leur but, est de faire du tort au Chef de l Etat. C est vraiment des salops. Ces baveux soit disant journalistes du «Canard déchaîné», ne voit qu en la personne du Chef de l Etat, un joyeux luron qui pourrait ressembler à un dictateur d une république bananière ; Un Mobutu par exemple. Je ne suis pas à la place de Nicolas Sarkozy, mais il me semble qu il encaisse coup sur coup, sans jamais répondre. Une citation dit :» Le silence est le plus grand des mépris» ; Certes, mais il y a des limites à ne pas dépasser. Lorsque cet organe de presse lance ses flatulences sur le Président de la République, élu avec 53% de voix du peuple de France, les mensonges et les abominations de cet hebdomadaire sont insultantes pour les citoyens de ce pays. La richesse et l ostentation de certains sportifs, ou de certains chanteurs pourraient à la rigueur offusquer ce «SAINT HEBDO», mais insulter le Chef de l Etat! c est méprisable et mériterait d être traduit devant les tribunaux. Passer quelques jours à l ombre leur ferait le plus grand bien. Au lieu de se faire de l argent sur le dos du Président, et de lui imputer tous les défauts du monde, cette presse anarchiste devraient regarder du cotés de ceux qui délocalisent leurs entreprises ( laissant des milliers de braves travailleurs vivrent dans l angoisse du lendemain) sans compter tout un monde qui après gagnés des millions en France, part vivre dans des Etats limitrophe de la France pour ne pas payer d impôts, affaiblissant l économie du Pays où personnes ne trouve à redire. La raison : «Ces (honnêtes) citoyens ne sont pas porteurs d augmentation de tirages ; Mais baver sur Monsieur le Président de la République, ça rapporte.!! Je terminerais en souhaitant que des citoyens dont je ferais partie, traînent cette presse 20

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

6 mois d action de la majorité. Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle. www.chaynessekhirouni.com

6 mois d action de la majorité. Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle. www.chaynessekhirouni.com 6 mois d action de la majorité Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle www.chaynessekhirouni.com 6 mois de travail et d actions Chères Amies, Chers Amis Je sais que vous vous interrogez parfois

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME NICOLAS SARKOZY 2007-2012 : LE DEPOT DE BILAN POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME Par Daniel Vasseur Le 17 février 2012 Jusqu au plan de rigueur du Gouvernement annoncé le 7 novembre 2011, l Etat avait

Plus en détail

Table des matières (cliquable)

Table des matières (cliquable) Table des matières (cliquable) De l importance de se créer des revenus passifs et alternatifs...4 Pourquoi investir dans une place de parking?..6 Qu est ce qui fait un bon emplacement de parking?...8 Gare

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main!

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main! Pourquoi adhérer? Emploi, formation professionnelle, protection sociale, convention collective, statut toutes ces questions sont au cœur de votre vie quotidienne. Pour être efficace, il faut être informé,

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 FICHE N 1 UN COLLECTIF BUDGÉTAIRE POUR REDRESSER NOS FINANCES PUBLIQUES L e projet de loi de Finances

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

«On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!»

«On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!» «On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!» Retour sur la première année du mandat d Anne Hidalgo avec les élus du groupe UMP au Conseil de Paris et l oeil de Ménégol Et si on osait vraiment Paris?

Plus en détail

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet Marie-Anne Frison-Roche L engagée. Mercredi 29 octobre, avant une session extraordinaire des Grandes Questions du Droit, Marie-Anne Frison-Roche a accordé un entretien de près d un quart d heure au Parvenu,

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Projet Personnel et Professionnel.

Projet Personnel et Professionnel. IUT INFORMATION COMMUNICATION Projet Personnel et Professionnel. Interview d Alexandra Schwartzbrod Astou-Maryème YAO 17/12/2012 LE METIER DE JOURNALISTE. «Une école extraordinaire» Alexandra Schwartzbrod

Plus en détail

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Mes chers amis, après ce premier tour, je voulais que mon premier déplacement soit ici en Bretagne, pour vous exprimer ma gratitude. Car si je suis

Plus en détail

Fiche n 1 : Les déficits et l endettement, une facture de la droite

Fiche n 1 : Les déficits et l endettement, une facture de la droite Fiche n 1 : Les déficits et l endettement, une facture de la droite Le bilan de N. Sarkozy, en matière de déficits publics, est désastreux. Pour tenter de se redonner une crédibilité, il se lance à un

Plus en détail

Réponses aux 10 questions posées par l AMF à Philippe Poutou Candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste

Réponses aux 10 questions posées par l AMF à Philippe Poutou Candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste Mercredi 21 Mars 2012 Réponses aux 10 questions posées par l AMF à Philippe Poutou Candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste En préambule nous remercions les nombreux maires qui par leur parrainage, ont

Plus en détail

«Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA

«Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA «Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA Une enquête online auprès de 507 Françaises et Français détenant plus de 75000 euros d avoirs

Plus en détail

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Valeurs, identité et aspirations des jeunes avant l élection présidentielle Mars 2012 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Glamour

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Discours de M. Brice HORTEFEUX, ministre de l immigration, de l intégration, de l identité nationale et du codéveloppement

Discours de M. Brice HORTEFEUX, ministre de l immigration, de l intégration, de l identité nationale et du codéveloppement 2èmes Rencontres de la coopération décentralisée franco-chinoise 22 et 23 novembre 2007 Bordeaux avec le soutien des sociétés Veolia, Dexia, Alstom, et Carrefour MINISTERE DE L'IMMIGRATION, DE L'INTEGRATION,

Plus en détail

QUELLE EST LA COMPOSITION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL?

QUELLE EST LA COMPOSITION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL? Plaquette_citoyenne.qxd:Avril_2009-BAT 9/04/09 20:20 Page 1 QU EST-CE QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL? Le Conseil constitutionnel est l institution indépendante chargée de veiller au respect de la Constitution,

Plus en détail

Monsieur le président de l Association des diplômés, Monsieur le président du Club Finance, banque et assurance, Mesdames et messieurs,

Monsieur le président de l Association des diplômés, Monsieur le président du Club Finance, banque et assurance, Mesdames et messieurs, Intervention d Alain Lambert, Ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Groupe professionnel ESSEC Finance Banque et Assurance mardi 13 mai 2003 Monsieur le président de l Association des diplômés,

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

«Les méfaits de l impôt sur la fortune en France depuis 1981 Un exemple à ne pas suivre»

«Les méfaits de l impôt sur la fortune en France depuis 1981 Un exemple à ne pas suivre» «Les méfaits de l impôt sur la fortune en France depuis 1981 Un exemple à ne pas suivre» Nous publions le texte de la conférence donnée à Liège le 8 décembre 2011, à l occasion du Property Day, par Paul

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997 CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC Annexe A CFTM-TV (TVA) au sujet de J.E. (Croisade pour un presbytère) (CBSC Decision 97/98-0555) Transcription partielle du

Plus en détail

Les 10 Excuses qui vous Paralysent

Les 10 Excuses qui vous Paralysent Jérôme YVON Les 10 Excuses qui vous Paralysent Les réponses pour agir! Investisseur Immobilier Débutant.fr Les gagnants trouvent des moyens, les perdants des excuses F. D. Roosevelt Investisseur Immobilier

Plus en détail

L organisation des pouvoirs de la Vème République

L organisation des pouvoirs de la Vème République L organisation des pouvoirs de la Vème République I. Comment fonctionne la Vème République? A. La constitution P. 105 : Préambule de la Constitution de la Vème République : Qu est-ce qu une constitution?

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail

Discours de Monsieur Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon

Discours de Monsieur Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon Discours de Monsieur Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon A l occasion de la cérémonie au cours de laquelle le Pasteur Jacques Maury a remis les insignes de Chevalier de la Légion d Honneur au Pasteur

Plus en détail

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Allocution prononcée le dimanche 1 er juin 2008 par Son Excellence Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes, lors

Plus en détail

Égalité réelle ou chômage pour tous?

Égalité réelle ou chômage pour tous? L ŒIL SUR LES PROGRAMMES Égalité réelle ou chômage pour tous? Agnès Verdier-Molinié Directrice de l Ifrap Dans le cadre de ses réflexions en vue des élections de 2012, le Parti socialiste a introduit la

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Bonsoir, Olivier SCHRAMECK, je vous en prie PIERRE LESCURE Bonsoir, Monsieur le Président.

Bonsoir, Olivier SCHRAMECK, je vous en prie PIERRE LESCURE Bonsoir, Monsieur le Président. FRANCE 5 C A VOUS Le 17/12/2015 19:03:57 Invité : Olivier SCHRAMECK, président CSA On va accueillir à présent un homme rare à la télévision, même s il y fait la pluie et le beau temps, c est le patron

Plus en détail

HENRY JAMES. Washington Square

HENRY JAMES. Washington Square HENRY JAMES Washington Square roman traduit de l anglais par camille dutourd LE LIVRE DE POCHE 1 Il y avait à New York vers le milieu du siècle dernier un médecin du nom de Sloper qui avait su se faire

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

Les mercredis du groupe SRC - 4 juin 2014. Echange avec Pierre Joxe* sur la justice des mineurs

Les mercredis du groupe SRC - 4 juin 2014. Echange avec Pierre Joxe* sur la justice des mineurs Les mercredis du groupe SRC - 4 juin 2014 Echange avec Pierre Joxe* sur la justice des mineurs *Ancien ministre, président de la Cour de comptes puis membre du Conseil constitutionnel, Pierre Joxe est

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre

Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre «Ile Maurice, 500 cartes postales anciennes» d André de Kervern et d Yvan Martial le vendredi 7 décembre 2012 à 17h00 Blue Penny

Plus en détail

INTERVIEW. YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS)

INTERVIEW. YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS) INTERVIEW YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS) «Faire de la SGBS, la banque de référence dans la qualité de service clients» Arrivé fin Novembre à Dakar

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Bâle 3: le retour du Régulateur

Bâle 3: le retour du Régulateur Bâle 3: le retour du Régulateur Au siège de la banque Universelle Hey c est quoi cette tête d enterrement? T as lu les journaux sur les nouvelles règles de Bâle 3? Le régulateur veut augmenter le capital

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

Intervention générale

Intervention générale PROPOSITION DE LOI N 909 PORTANT DEBLOCAGE EXCEPTIONNEL DE LA PARTICIPATION ET DE L INTERESSEMENT Intervention générale Monsieur le Président, Monsieur le rapporteur, Chers collègues, Nous sommes appelés

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

71 ème Congrès du syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales

71 ème Congrès du syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE 71 ème Congrès du syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales Discours de M. François Sauvadet, Ministre de la Fonction publique Jeudi 13

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui.

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui. Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*La consommation au Québec au 20 e siècle» disponible dans les

Plus en détail

Université d été du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France) Paris, France 4 septembre 2009 Maurice Lévy, Président du Directoire, Publicis Groupe

Université d été du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France) Paris, France 4 septembre 2009 Maurice Lévy, Président du Directoire, Publicis Groupe Université d été du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France) Paris, France 4 septembre 2009 Maurice Lévy, Président du Directoire, Publicis Groupe Je vous remercie de me permettre de m exprimer sur

Plus en détail

Archives. En 1993, après un court passage au cabinet du ministre de la Consommation et des Affaires commerciales, il accepte l offre

Archives. En 1993, après un court passage au cabinet du ministre de la Consommation et des Affaires commerciales, il accepte l offre DISCOURS DE L HONORABLE PIERRE BLAIS JUGE EN CHEF DE LA COUR D APPEL FÉDÉRALE LORS DE LA CÉRÉMONIE DE PRÉSENTATION DE L HONORABLE ANDRÉ SCOTT JUGE DE LA COUR FÉDÉRALE OTTAWA, LE 19 NOVEMBRE 2010 M. le

Plus en détail

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon A l occasion du 20 e anniversaire de la disparition de Jean Couty et de la présentation du livre «Jean Couty», de Lydia Harambourg, aux éditions Cercle

Plus en détail

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis,

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis, Discours de Madame Bineta Diop Cérémonie de remise de la Légion d honneur Mercredi 17 septembre 2012. Résidence de France à Genève Monsieur Nicolas NIEMTCHINOW, Ambassadeur et représentant permanent de

Plus en détail

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle!

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : MISER SUR LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE! Novatrices, les start-up, PME et ETI omettent parfois d établir une stratégie de propriété industrielle.

Plus en détail

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d

Plus en détail

LE FUNAMBULE LES PROCHAINS TOURS DE PISTE

LE FUNAMBULE LES PROCHAINS TOURS DE PISTE 1 «Je n ai pas le temps de m arrêter pour penser à ma retraite. Je dois continuer à avancer pour ne pas tomber!» LE FUNAMBULE En équilibre au-dessus du vide! Le type funambule a devant lui un rêve lointain,

Plus en détail

Introduction. Groupe Eyrolles

Introduction. Groupe Eyrolles Introduction Conciliateurs de Justice depuis un certain nombre d années, nous avons traité et acquis une expérience certaine concernant l ensemble des conflits du quotidien qui préoccupent nos concitoyens

Plus en détail

SE LIBERER DU SURENDETTEMENT

SE LIBERER DU SURENDETTEMENT SE LIBERER DU SURENDETTEMENT L endettement et le surendettement sont des problèmes de plus en plus présents et importants dans nos sociétés industrialisées. Le dangereux, bien qu attrayant cocktail composé

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

STATUTS DE L UNION DES FRANÇAIS DE L ETRANGER

STATUTS DE L UNION DES FRANÇAIS DE L ETRANGER STATUTS DE L UNION DES FRANÇAIS DE L ETRANGER Modifications adoptées en Assemblée Générale Extraordinaire du 3 mars 2012 I - BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION Article 1 1) L Union des Français de l Etranger

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

Réussir son affiliation

Réussir son affiliation David Sitbon Étienne Naël Réussir son affiliation Comment gagner de l argent avec Internet, 2012 ISBN : 978-2-212-55350-5 1 Comprendre que tout est marketing de rentrer dans le détail, il nous a semblé

Plus en détail

Thème III : La Ve RépubLIque à L épreuve de La durée

Thème III : La Ve RépubLIque à L épreuve de La durée Thème III : La Ve RépubLIque à L épreuve de La durée DE GAULLE ET LA V e RÉPUBLIQUE, 1958-1969 Une nouvelle République : la V e République en 1958 La crise du 13 mai 1958 et la fin de la IV e République

Plus en détail

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en LA FRANCE DES ANNEES 30 INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en France. Cette période est caractérisée

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

LE BUSINESS DU 21 ème SIÈCLE

LE BUSINESS DU 21 ème SIÈCLE Robert T. Kiyosaki célèbre écrivain et Homme d Affaires Américain a écrit un livre et enregistré un CD avec le titre : LE BUSINESS DU 21 ème SIÈCLE Voici en substance ce que dit Robert T. Kiyosaki, ce

Plus en détail

1 APPRÉHENDER LA NOTION DE GROUPE

1 APPRÉHENDER LA NOTION DE GROUPE 1 APPRÉHENDER LA NOTION DE GROUPE 1 QU EST-CE QU UN GROUPE? 1 Les différentes notions de groupe Dans une première approche, nous pouvons définir le groupe comme un ensemble d entreprises reliées entre

Plus en détail

Qu arrive-t-il si le payeur ne verse pas la pension?

Qu arrive-t-il si le payeur ne verse pas la pension? La Loi sur les Indiens protège le revenu et les biens détenus dans une réserve par un Indien inscrit et ne protège pas le revenu et les biens des Indiens non inscrits. Comment le BOF procède-t-il? Lorsqu

Plus en détail

LA VIE POLITIQUE EN FRANCE THÈME 4 : LA VE RÉPUBLIQUE À L ÉPREUVE DE LA DURÉE

LA VIE POLITIQUE EN FRANCE THÈME 4 : LA VE RÉPUBLIQUE À L ÉPREUVE DE LA DURÉE LA VIE POLITIQUE EN FRANCE THÈME 4 : LA VE RÉPUBLIQUE À L ÉPREUVE DE LA DURÉE La Ve République à l épreuve de la modernisation de la société Entre 1969 et 1981 les successeurs du général de Gaulle poursuivent

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL REUNION DU BUREAU DE L ASSEMBLEE DES ETATS PARTIES AU

Plus en détail

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier ROZMANOWSKY Marc SAINT-REMY Sébastien SCHNEIDER Christian

Plus en détail

LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI

LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI LE DISCOURS DU BUDGET Le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député

Plus en détail

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour particuliers

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour particuliers Votre avenir assuré quoi qu il arrive Votre avenir assuré quoi qu il arrive 3 Un revenu quoi qu il arrive? Avez-vous déjà songé à ce qui se passerait pour vous et votre famille si vous deviez brutalement

Plus en détail

ACTUALITES FISCALES. Loi de finances 2014 : les censures du Conseil Constitutionnel

ACTUALITES FISCALES. Loi de finances 2014 : les censures du Conseil Constitutionnel ACTUALITES FISCALES Loi de finances 2014 : les censures du Conseil Constitutionnel Dans sa décision n 2013-685 DC du 29 décembre 2013, le Conseil Constitutionnel a censuré plusieurs mesures fiscales prévues

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Page1 Volume 4, numéro 3 Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Mario Tremblay, Vice-président aux affaires publiques et corporatives, et secrétaire

Plus en détail

Installation du conseil national des services publics Paris 9 octobre 2014 Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre. Seul le prononcé fait foi

Installation du conseil national des services publics Paris 9 octobre 2014 Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre. Seul le prononcé fait foi Installation du conseil national des services publics Paris 9 octobre 2014 Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre Seul le prononcé fait foi Mesdames, messieurs les ministres, Mesdames, messieurs

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC Rabat, le 4 avril 2013 Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples!

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! Comité pour l annulation de la dette du tiers monde http://www.cadtm.org/ensemble-pour-imposer-une-autre La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! L argument de la dette publique

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Fonctionnement de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (réf. Moniteur #78 du Jeudi 10 novembre 1983)

Fonctionnement de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (réf. Moniteur #78 du Jeudi 10 novembre 1983) II- Décret du 4 novembre 1983 portant organisation et Fonctionnement de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (réf. Moniteur #78 du Jeudi 10 novembre 1983) DECRETE Chapitre premier

Plus en détail

Dossier de presse. Enfin des lunettes pour tous! Paris, le 22 mai 2014. Que faut- il pour sortir le marché de l optique de son immobilisme?

Dossier de presse. Enfin des lunettes pour tous! Paris, le 22 mai 2014. Que faut- il pour sortir le marché de l optique de son immobilisme? Paris, le 22 mai 2014 Dossier de presse Enfin des lunettes pour tous! Que faut- il pour sortir le marché de l optique de son immobilisme? Attendre que les verriers, les mutuelles et les opticiens daignent

Plus en détail

L organisation syndicale

L organisation syndicale L organisation syndicale 1 Les questions sociales sont en Belgique de la compétence du gouvernement fédéral Les syndicats sont donc organisés à ce niveau. Il existe trois principaux syndicats en Belgique

Plus en détail

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire?

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? Actions et Communication pour promouvoir les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? MARS 2008 Sommaire Introduction Proposition de campagne de communication

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice L huissier de justice Introduction Si vous devez faire appel à un huissier de justice ou si vous êtes confronté à son intervention, vous vous posez peut-être quelques questions sur ce qui vous attend.

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Lauriane T., Belge, étudie à l Université de Strasbourg (La Psychologie). 2) L (les) école(s) européenne(s) que

Plus en détail

LIBERTE DE L HONORAIRE DE L AVOCAT : CETTE LIBERTE DOIT- ELLE ETRE TOTALE?

LIBERTE DE L HONORAIRE DE L AVOCAT : CETTE LIBERTE DOIT- ELLE ETRE TOTALE? UIA LIBERTE DE L HONORAIRE DE L AVOCAT : CETTE LIBERTE DOIT- ELLE ETRE TOTALE? Le combat pour la liberté de l honoraire va-t-il en sens inverse de la philosophie de la liberté de la défense? D une manière

Plus en détail

Seul le prononcé fait foi. Rapport de la Mairesse sur la situation financière de la Ville de Baie-Comeau

Seul le prononcé fait foi. Rapport de la Mairesse sur la situation financière de la Ville de Baie-Comeau Seul le prononcé fait foi Rapport de la Mairesse sur la situation financière de la Ville de Baie-Comeau Le 19 novembre 2012 Chères citoyennes, chers citoyens, Conformément à l article 474.1 de la Loi sur

Plus en détail

Poème n 9. Poème n 10

Poème n 9. Poème n 10 Poème n 9 Quand je t ai vu, je savais que t avais un bon jus. Je t ai goutté, tu étais sucré Je ne pouvais plus me passer de toi Mais un jour, tu m as fait grossir Merci coca-cola pour tout ce plaisir

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail