Dossier technologiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier technologiques"

Transcription

1 1 STI2D Lycé Vauvenargues Les luminaires, Économies d énergie Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Mini Projet Dossier technologiques Bâtiment à faible consommation d énergie : Etrium à Cologne Allemagne Ayant reçu le label Allemand de la qualité et de la construction durable. 1

2 Centres d intérêt CI4 : Efficacité énergétique passive Domaine d études associées Performance des lampes à usage domestique Ce que les élèves doivent retenir (par ex. : compétences attendues) Pré requis des élèves Supports et Ressources utilisés Justifier du choix d une lampe au regard des impacts environnementaux et économiques tout au long de son cycle de vie. L élève fait un bilan comparatif sur les différents types de lampes L élève critique au regard de la consommation, du prix, de l impact sur l environnement et la santé. Utiliser la relation liant Energie puissance et temps. Dossiers Platine recevant différents types de lampes QCM PC Logiciels utilisés Logiciel médiaplayer ou VLC Situation-Problème Justifier le choix d un type de luminaire vis-à-vis d un autre (consommation, prix, durée de vie, efficacité, toxicité) Démarche retenue Démarche d investigation Décomposition et organisation des activités de la séquence Les séances s inscrivent dans une séquence pédagogique qui comporte 4 séances. La séquence pédagogique comporte : 3 séances de 2,5 heures 1 évaluation de 1 heures Les élèves doivent suivre le parcours de formation proposé. Description des activités pédagogiques. Présentation des activités proposées aux élèves Pour un même C.I, il peut y avoir plusieurs propositions d activités afin d utiliser les diverses ressources et supports et de proposer des activités à une classe entière. Les activités sont décrites en termes de séances. Séance 1 : travail sur dossier, lecture de l introduction indiquant le but et les connaissances à acquérir. -Visualisation de la vidéo C est pas sorcier, lumière de la ville. -Bilan de la vidéo sous forme de QCM. Séance 2 : travail sur dossier, comparaison de 4 types de lampes. -Mesure de puissance et d éclairement permettant de définir des critères de comparaison. -Bilan sous forme d exercices permettant de chiffrer le coût d une installation utilisant des technologies différentes. Séance 3 : travail sur dossier, bilan de l étude, recherche sur l impact sur l environnement, synthèse informatique de l étude. 2

3 Efficacité des différentes technologies de l éclairement Séance N 1 1/ Introduction Les lampes à incandescence vont disparaître progressivement du commerce pour être remplacées par les lampes basses consommation. Elles ne sont pas les seules à disparaître car les lampes halogènes un peu moins gourmades feront l objet d un retrait progressif. L éclairage représente aujourd hui près de 20 % de la consommation mondiale d énergie. Près de la moitié des lampes installées sera bannie dans les prochains mois par la Directive Européenne. La nouvelle réglementation européenne s inscrit parfaitement dans la lutte contre le réchauffement climatique avec la décision irréversible de retrait progressif du marché des lampes énergivores. 1.1 ) Classes énergétiques L efficacité énergétique des lampes est définie de A à G sur la base de 7 classes de rendement. Classe A : rendement très performant Classe G : rendement le moins performant L ampoule à incandescence se situe en E donc peu économe, Malgré son coût. En effet, l'ampoule classique à incandescence, inventée en 1878 par Thomas Edison, a véritablement révolutionné le monde. Mais cette ampoule vieille de plus d un siècle est aujourd'hui dépassée, car peu économique et très gourmande en énergie, car 95 % de l énergie qu elle consomme est transformée en chaleur. L ampoule, dont la température s élève jusqu à 150 C, le filament étant beaucoup plus chaud, participe au chauffage du logement. L énergie restante (5 %) est convertie en lumière. 1.2 ) Économiser l énergie et protéger l environnement Le tableau ci-dessous présente de manière synthétique les types de lampes qui seront retirées du marché. Exemple de lecture : seront interdites toutes les lampes non claires à l exception des fluo compactes à économie d énergie de classe A. 3

4 Remplacement possible par des technologies différentes moins énergivores (source OSRAM) : 1.3) Connaissances à acquérir Le rôle de ce dossier technologique et des séances qui en découlent sont de permettre une connaissance sur les différentes lampes domestiques qui entourent notre quotidien. A la fin de ces trois séances, vous devrez être capable de reconnaitre les quatre technologies qui coexistent actuellement (lampes à incandescence, halogène, fluo-compact et LED), savoir faire un classement énergétique de ces lampes, être familiariser avec les grandeurs utilisées pour caractériser une ampoule (Lux, Lumen, IRC ) et connaitre leur constitution. 1.4 ) Vidéo c est pas sorcier, lumière de la ville A la fin de cette vidéo, vous remplirez un questionnaire à choix multiples QCM, permettant de vérifier l acquisition de connaissant sur les luminaires, leur technologie, leur durée de vie, leur consommation et la définition des grandeurs utilisées dans le cadre des luminaires. La durée de cette vidéo est de 26 minutes, elle est suivie d un QCM. 4

5 1.5) Q.C.M. sur la vidéo c est pas sorcier, lumière de la ville L activité QCM se fait nécessairement de façon individuelle. 1/ Comment se nomme l inventeur de la lampe à incandescence? Benjamin Franklin Thomas Edison Benjamin Edison 2/ Quelle est la durée de vie d une lampe incandescente? 2000h 100h 1000h 3/ Quelle matériau compose le filament de la lampe à incandescence? cuivre tungstène fer 4/ Quelle est l unité de la quantité de lumière ou éclairement le lumen le lx le candéla 5/ Quelle est la température du filament de la lampe incandescente 1000 C 2200 C 2400 C 6/ Quel est le rendement d une lampe incandescente? 20% 5% 50% 7/ Quelle est l efficacité lumineuse d une lampe incandescente? 10lm/W 20lm/W 13lm/W 8/ Quelle est l unité du flux lumineux? le candéla, le watt le lumen 9/ La lampe incandescente à une efficace lumineuse plus importante que la lampe halogène. vrai faux elle est identique 10/ Quelle est la durée de vie d une lampe halogène? 2000 à 5000h 4000 à 7000h supérieure à10000h 11/ Quelle est l efficacité lumineuse d une lampe halogène? 13lm/W 17lm/W 22lm/W 5

6 12/ Quelle est la température du filament de la lampe halogène? 2200 C 2400 C 2700 C 13/ Une lampe halogène est aussi une lampe à incandescence? vrai faux 14/ Une lampe à décharge a une durée de vie supérieure qu une lampe à incandescence? vrai faux 15/ Une lampe domestique fluo-compact est aussi une lampe à décharge? vrai faux 16/ Comparer à un lampe incandescente, une lampe fluo-compact consomme : 2 fois moins 5 fois moins 10 fois moins 17/ La durée de vie maximum d une lampe fluo-compact est de : 5000h 10000h 15000h 18/ Il existe une nouvelle technologie pour l éclairage, les Leds, que signifie ce mot? Diode électroluminescente Light Emitting Diode Lampe électronique à décharge 19/ Quelle est la durée de vie d une Led? 10000h 50000h h 20/ Les Leds ont la même durée de vie que les lampes fluo-compact? vrai faux. 6

7 Efficacité des différentes technologies de l éclairement Séance N 2 2) Comparaison des différentes technologies Réseau électrique 2.1 ) Etude expérimentale : Vous disposez d une platine permettant de mesurer la puissance avec un wattmètre et l éclairement avec un luxmètre. Remplir le tableau ci-dessous à partir de vos mesures. Mesure de puissance Pince de mesure Lampe incandescente Lampe halogène Lampe fuocompacte Lampe LED Puissance constructeur en W Puissance mesurée en W Eclairement en lux Efficacité en lum/w Comparer vos résultats avec ceux donnés par les fabricants. 7

8 2.2) Etude de cas On se propose de réaliser le bilan de puissance d une maison. Trois cas de figure se présentent, une utilisation de lampes incandescentes, de lampes halogènes et fluo-compactes. Le plan de la maison est donné ci-dessous, les luminaires sont symbolisés par une croix sur un schéma architectural. Schéma Architectural : On supposera un fonctionnement quotidien de 8h sur 330jours, le prix du kwh est de 0,0898 en heures pleines / Réaliser le bilan du nombre de luminaires et de la consommation dans le cas de lampes à incandescences de 60W-720lm), pour cela remplissez le tableau page suivante / Réaliser le bilan du nombre de luminaires et de la consommation dans le cas de lampes : - halogènes de 53W (équivalent 60W ) de type Halogène 230V EcoClassic Standard, - lampes fluo-compactes de 16W de type Softone ESaver, - Lampe LED à choisir dans le catalogue Philips pour cela remplissez le tableau. Nombre de lampes Heures de fonctionnement sur l année Prix du remplacement de l ampoule si nécessaire Coût pour une journée Coût pour une année Lampe incandescente Lampe LED 0,97 HT sur catalogue Philips Lampe halogène Page 136 4,23 catalogue Philips Lampe fluocompacte 15,7 catalogue Philips 8

9 Efficacité des différentes technologies de l éclairement Séance N 3 3) Bilan On rappelle brièvement les caractéristiques des différentes lampes qui vont remplacer les lampes incandescentes dites classiques (filament de tungstène). Type: Lampe Fluo Compacte Lampe halogène «haute efficacité» Excités par une C'est une lampe à décharge électrique, incandescence améliorée : des atomes de mercure la lumière est produite émettent des rayons par l'échauffement ultraviolets. Ils sont d'un filament dans convertis en lumière un gaz de la famille visible lorsqu'ils des halogènes traversent une poudre (iode ou brome par fluorescente tapissant exemple). les parois du tube. Lampe LED Un matériau semiconducteur traversé par un courant électrique émet une couleur bleue. Un composé chimique luminophore convertit ensuite une partie de cette lumière en jaune : l'œil perçoit donc une lumière blanche. À flux lumineux égal, sa lumière diffuse, paraît plus douce que celle d'une lampe à incandescence. Le spectre émis présente des trous pour certaines longueurs d'ondes (entre le bleu et le vert notamment). Les couleurs sont moins vives : l'indice de rendu des couleurs (IRC) est d'environ 80 contre 100 pour la lumière du jour. Brillante, parce qu'elle émane d'une source ponctuelle : le filament. Elle balaie tout le spectre lumineux, du violet au rouge (IRC=100). Très variable, car la qualité du spectre émis dépend du luminophore utilisé. L'indice de rendu des couleurs de cette ampoule à diode électro luminescente varie selon les modèles, de 80 pour les bonnes à 100 pour les meilleures. Le calendrier de retrait des ampoules à incandescence : 30/06/2009 : retrait des ampoules à incandescence 100 W. 31/12/2009 : retrait des ampoules à incandescence 75 W. 30/06/2010 : retrait des ampoules à incandescence 60 W. 31/08/2011 : retrait des ampoules à incandescence 40 W. 31/12/2012 : retrait des ampoules à incandescence 25 W. 9

10 3.1/ Retrouver sur internet à l aide d un moteur de recherche la constitution d une lampe à incandescence et d une lampe fluo-compacte, vous utiliserez ces informations en synthèse. 3.2/ Vous réaliserez un document de synthèse d une page au format Word police 12, avec vos noms, prénoms et classe en en-tête. Ce document sera sous la forme suivante : Noms : Prénoms : Classe : 1/ Etude expérimentale Vous reprendrez le tableau page 7 avec votre conclusion 2/ Etude de cas Vous reprendrez le tableau page 8 en y apportant une conclusion argumentée de groupe sur l intérêt d utiliser des lampes nouvelles générations. 3/ Conclusion générale Réaliser une recherche sur les lampes fluo-compactes, constitution, différences avec la lampe incandescente, matériaux utilisées. Y a-t-il un risque pour l environnement si le recyclage de ces lampes ne se fait pas correctement? Pour quelle raison? Calculer l économie d énergie et d argent sur une année en supposant une ville moyenne avec maisons identiques à celle de notre étude (lampes à incandescences et led). 10

vous présente les ampoules

vous présente les ampoules vous présente les ampoules AMPOULES : comment choisir? Une ampoule est caractérisée par plusieurs grandeurs : 1 PUISSANCE en watts (W), indique la consommation d énergie de l ampoule. Plus la puissance

Plus en détail

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN WATT Le lumen est l unité de mesure du flux lumineux d un éclairage. Son symbole sur les boîtes d ampoules est : lm. Exemple : 400 lm. C est désormais le critère

Plus en détail

BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE

BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE Tel 33 0 1 44 19 46 05 M 0 N 85 M 95 N 0 CHOISIR SON AMPOULE 1) Les différentes ampoules disponibles sur le marché : - Incandescence : Un filament conducteur en tungstène est

Plus en détail

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière 1 STI2D Lycé Vauvenargues LUMIERE et ECLAIRAGE Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Cours 1- Comprendre la lumière D où vient la lumière? d un rayonnement. Tout corps solide, liquide

Plus en détail

CORRECTION ACTIVITÉ 1

CORRECTION ACTIVITÉ 1 CORRECTION ACTIVITÉ 1 Éclairage du couloir d'une habitation. Conversion d énergie Activité : Étude des différentes lampes existantes Problème posé : Comment optimiser la du système d éclairage du couloir

Plus en détail

Notions de base de l éclairagisme

Notions de base de l éclairagisme OSRAM - Technologies de base et produits Emission thermique Décharge basse pression + Lampes à incandescence substance fluorescente Lampes halogènes Lampes fluorescentes en différents diamètres Lampes

Plus en détail

Quatrième Confort et domotique. Séquence confort, l éclairage de la maison Comment réaliser un éclairage économique?

Quatrième Confort et domotique. Séquence confort, l éclairage de la maison Comment réaliser un éclairage économique? Rachel Fauquembergue David De Carvalho Quatrième Confort et domotique Séquence confort, l éclairage de la maison Comment réaliser un éclairage économique? Rachel-David A l aide des documents ressources

Plus en détail

Dans les trois prochaines années, l UE

Dans les trois prochaines années, l UE C.I.03 Niv.2 ACTIVITÉ N 4 Système d éclairage Dans les trois prochaines années, l UE va progressivement interdire les ampoules classiques au profit d un éclairage de nouvelle génération à haut rendement

Plus en détail

TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien

TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien I. Etude de quelques sources de lumière Objectif : - Obtenir expérimentalement les spectres de quelques sources de lumière, et

Plus en détail

Bien choisir son éclairage

Bien choisir son éclairage L habitat AGIR! Bien choisir son éclairage Meilleur pour l environnement, moins coûteux pour vous et efficace partout Édition : octobre 2015 sommaire glossaire introduction De la lumière sans gaspillage....

Plus en détail

JE CHOISIS. Les ampoules

JE CHOISIS. Les ampoules Les ampoules Les ampoules Il existe une multitude d ampoules sur le marché et il n est pas toujours facile de s y retrouver. Différentes technologies, durées de vie variables, consommation ou puissance

Plus en détail

Quatrième Confort et domotique

Quatrième Confort et domotique Quatrième Confort et domotique Manon Pineau, Nicolas Saunier groupe 6 Séquence confort, l éclairage de la maison Comment réaliser un éclairage économique? A l aide des documents ressources mis à votre

Plus en détail

LED. Sommaire. Un article de Encyclo-ecolo.com. LED

LED. Sommaire. Un article de Encyclo-ecolo.com. LED 1 sur 8 21/05/2013 11:20 LED LED Un article de Encyclo-ecolo.com. Sommaire ampoule 1 Les Led, ampoules à leds 1.1 L'intérêt des LED 1.2 LED ; le risque de la lumière bleue 1.3 Danger des LEDS? 1.4 Les

Plus en détail

Quatrième Confort et domotique

Quatrième Confort et domotique Guillaume KOLTOK et Alexander HOLLIS Quatrième Confort et domotique Séquence confort, l éclairage de la maison Comment réaliser un éclairage économique? A l aide des documents ressources mis à votre disposition

Plus en détail

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91 2010-2011 Guide de l éclairage Document élaboré par le GTD 91 Page 1 : Sommaire Page 2 : Historique Page : Lampe à incandescence Page 4 : Lampe halogène Page 5 : Lampe fluocompacte Page 6 : Lampe à LEDs

Plus en détail

Thème : Lumière et Tapisserie

Thème : Lumière et Tapisserie Groupe Date.. Thème : Lumière et Tapisserie Indice n 1 : une tapisserie bien abîmée Lors de notre dernière sortie à la Cité de la Tapisserie, nous avons réalisé la manipulation photographiée ci-contre.

Plus en détail

S éclairer avec des lampes à LED

S éclairer avec des lampes à LED S éclairer avec des lampes à LED Thèmes abordés 1. Introduction... 1 2. Notions de base d éclairage... 2 2.1. Intensité lumineuse... 2 2.2. Angle d'émission... 2 2.3. Chaleur ou température de couleur...

Plus en détail

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT :

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT : Comment choisir un éclairage adapté? DEROULEMENT : 1-Faire des études préliminaires en complétant les fiches suivantes pour connaître les données, les unités et les appareils de mesure. 2-Faire les mesures

Plus en détail

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC DIR Centre Est Mâcon 22/23 Novembre 2007 L éclairage public Une installation d éclairage s appuie sur 3 grands principes : 1) Les configurations d éclairage 2) La lumière émise

Plus en détail

l éclairage performant

l éclairage performant Meilleur pour l environnement, moins coûteux pour vous et efficace partout l éclairage performant L HABITAT Meilleur pour l environnement, moins coûteux pour vous et efficace partout l éclairage performant

Plus en détail

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014 Toshiba Lampes LED Brochure 11/2014 2 3 Qui d autre à part Toshiba? Lampes classiques Pourquoi les éclairages E-CORE LED sont-ils les favoris? L année dernière, des centaines de milliers de professionnels

Plus en détail

Confort: Éclairer sa maison

Confort: Éclairer sa maison Document ressource Page /4 Problème à résoudre : vous devez choisir les ampoules d'éclairage pour équiper une maison Problème neuve à résoudre : vous devez choisir les ampoules d'éclairage pour équiper

Plus en détail

Comparatif LBC incandescence

Comparatif LBC incandescence www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Comparatif LBC incandescence Note dossier : / 20 Page : 1 sur 4 1. Problématique Eclairer les lieux de vie est une nécessité.

Plus en détail

Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie

Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie La d électricité destinée à l éclairage En 21, la Suisse a consommé entre 8,1 et 8,2 milliards de kilowattheures (kwh) pour l éclairage des

Plus en détail

Performances et évolution des technologies LED

Performances et évolution des technologies LED Performances et évolution des technologies LED Du composant à l application futur et perspectives Laurent MASSOL Expert AFE, président du centre régional Midi-Pyrénées de l AFE (Led Engineering Development)

Plus en détail

Le retrait des ampoules à incandescence : le calendrier

Le retrait des ampoules à incandescence : le calendrier Les ampoules "classiques" à incandescence vont peu à peu laisser place entière aux ampoules basse consommation. Le calendrier est désormais programmé et une marche arrière est inenvisageable. Reconnues

Plus en détail

BTS SYSTEMES D ÉCLAIRAGE TP4.4. Harmocem. Éclairage domestique et industriel. ESSAIS DE SYSTÈMES ÉLECTROTECHNIQUE. Système : 1- RÉFÉRENTIEL

BTS SYSTEMES D ÉCLAIRAGE TP4.4. Harmocem. Éclairage domestique et industriel. ESSAIS DE SYSTÈMES ÉLECTROTECHNIQUE. Système : 1- RÉFÉRENTIEL BTS ÉLECTROTECHNIQUE TP4.4 2006-2007 SYSTEMES D ÉCLAIRAGE Système : Harmocem. Éclairage domestique et industriel. ESSAIS DE SYSTÈMES 1- RÉFÉRENTIEL Fonction 5 : ESSAI - MISE EN SERVICE - CONTRÔLE Tâche

Plus en détail

Présentation de ce document :

Présentation de ce document : Préconisations et propositions Présentation de ce document : La mise en place du nouvel enseignement STI2D en spécialité présente plusieurs difficultés : - Un référentiel de formation modifié contenant

Plus en détail

L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX

L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX Syndicat Intercommunal de Gestion des Énergies de la Région Lyonnaise L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX Par Boudin Florent Service Énergies 9 Février 2011 [1] Sommaire Introduction : l'éclairage

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

Lampes de bureau : les LED montent en puissance

Lampes de bureau : les LED montent en puissance Lampes de bureau : les LED montent en puissance L avènement des LED et le bannissement des sources lumineuses énergivores bouleversent le marché de l éclairage au bureau qui va connaître une mutation technologique

Plus en détail

Projet d éclairage d une salle de classe

Projet d éclairage d une salle de classe www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Projet d éclairage d une salle de classe Note dossier : / 20 Page : 1 sur 6 1. Problématique L AFE (Association Française

Plus en détail

L énergie durable Pas que du vent!

L énergie durable Pas que du vent! L énergie durable Pas que du vent! Première partie Des chiffres, pas des adjectifs 9 Lumière S éclairer à la maison et au travail Les ampoules électriques les plus puissantes de la maison consomment 250

Plus en détail

Module. Climatisation et éclairage des espaces tertiaires. Tarif pour le module complet soit 4 jours 2 900. Lieu de la formation

Module. Climatisation et éclairage des espaces tertiaires. Tarif pour le module complet soit 4 jours 2 900. Lieu de la formation Module Climatisation et éclairage des espaces tertiaires Durée : 4 jours - Lieu : Paris Tarif pour le module complet soit 4 jours 2 900 Lieu de la formation CLUB CONFAIR 54 rue Laffitte 75009 PARIS Au

Plus en détail

D-AMP Janvier 2014. Banc d essai Ampoules d éclairage. Observer, comparer et tester les 4 technologies d ampoules. TECHNOLOGIE www.a4.

D-AMP Janvier 2014. Banc d essai Ampoules d éclairage. Observer, comparer et tester les 4 technologies d ampoules. TECHNOLOGIE www.a4. D-AMP Janvier 2014 Banc d essai Ampoules d éclairage Observer, comparer et tester les 4 technologies d ampoules TECHNOLOGIE Banc d essai Ampoules d éclairage En toute sécurité, comparer 4 lampes au moyen

Plus en détail

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Mots-clés : conducteurs, semi-conducteurs, photovoltaïques Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Contexte du sujet : L énergie solaire pourrait produire 20 fois les besoins énergétiques

Plus en détail

Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation

Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation de la lumière sans gaspillage Impossible de se passer de la lumière des lampes électriques

Plus en détail

Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans

Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans en prendre le temps. L outil CECV a été le déclencheur

Plus en détail

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012. Introduction. Terminologies. Fonctionnement des DEL. Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21. Comparaisons

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012. Introduction. Terminologies. Fonctionnement des DEL. Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21. Comparaisons 15 et 16 mai 2012 Technologie d éclairage à efficacité énergétique Josée Bacon Introduction Terminologies Fonctionnement des DEL Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21 Comparaisons Nouvelles réglementations Questions

Plus en détail

Les clefs pour réaliser les bons choix

Les clefs pour réaliser les bons choix Les clefs pour réaliser les bons choix Benjamin MONTEIL Responsable de LED-fr.net Ingénieur développement chez Sammode Membre actif de l AFE (Association Française de l Eclairage) Mon parcours 2004 Vision

Plus en détail

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04 REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE D HABITATIONS INDIVIDUELLES ET DE LOTS DANS LES BATIMENTS A USAGE PRINCIPAL D HABITATION. ATTESTATION DE PRISE EN COMPTE DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

ocher la réponse exacte ci-dessous

ocher la réponse exacte ci-dessous ocher la réponse exacte ci-dessous Cochez uniquement la réponse exacte : Proposition 1 : Proposition 2 : Proposition 3 : Proposition 4 : Correction du Bac Blanc n o 2 1 ère L-ES 2013 Physique-Chimie Le

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Rendement du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 40 min Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité documentaire Contexte d utilisation

Plus en détail

énergie Guide Énergie chez les fleuristes Mieux comprendre pour mieux gérer

énergie Guide Énergie chez les fleuristes Mieux comprendre pour mieux gérer Guide Énergie chez les fleuristes Mieux comprendre pour mieux gérer L chez le fleuriste Une entreprise moyenne de fleuriste emploie 2 équivalents temps plein fleuriste Dans une boutique d une surface comprise

Plus en détail

Eclairage des locaux

Eclairage des locaux Hall Eclairage des locaux Moins de consommation d'électricité, c'est moins de production d'énergie et donc une empreinte réduite sur l'environnement! cité. L'investissement pour installer des lampes basse

Plus en détail

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur?

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? Notions et contenus Compétences attendues Couleur, vision et image Couleur des objets.

Plus en détail

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 NOTICE EXPLICATIVE Facilitateur énergies renouvelables - grands systèmes Contact : Tél. 0800/85 775 (Menu 1 / sous menu 1 /

Plus en détail

Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE

Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE 1 Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE Présentation Récylum Le contexte externe : les obligations réglementaires

Plus en détail

Manuel technique de l éclairage

Manuel technique de l éclairage Manuel technique de l éclairage Sommaire exécutif La problématique de l éclairage des bâtiments est assez complexe. Les préférences des usagers varient fortement en fonction de variables tant objectives

Plus en détail

La lumière : de la torche à la LED

La lumière : de la torche à la LED La lumière : de la torche à la LED bruno.vinouze@telecom-bretagne.eu Page 1 Définition de la lumière Il y a 2 théories pour décrire la lumière : Théorie ondulatoire (les ondes qui vibrent) Théorie corpusculaire

Plus en détail

- Expertise électrique - Eclairage - Domotique (Automatisme dans la maison) {tab=les bons Gestes} Évitez l'usage d'un sèche-linge:

- Expertise électrique - Eclairage - Domotique (Automatisme dans la maison) {tab=les bons Gestes} Évitez l'usage d'un sèche-linge: - Spécialiste rénovation ancien. - Mise aux normes suite à un diagnostic électrique. - Chauffage au sol électrique. Chauffage électrique traditionnel. - Automatisation portail. - Chauffe eau électrique.

Plus en détail

Master TL-D Eco. Avec la solution Eco, faites plus que des économies!

Master TL-D Eco. Avec la solution Eco, faites plus que des économies! Master TL-D Eco Avec la solution Eco, faites plus que des économies! Améliorez l efficacité énergétique en changeant simplement vos tubes fluorescents. L unique tube fluorescent T8 (26 mm) qui permet de

Plus en détail

Pollution lumineuse?

Pollution lumineuse? Pollution lumineuse? Il s agit de toute modification de l'environnement nocturne naturel et de toute nuisance provoquée par l usage inadéquat et abusif de lumière artificielle. provoque l éblouissement

Plus en détail

La couleur des étoiles (La loi de Wien)

La couleur des étoiles (La loi de Wien) FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 6 La couleur des étoiles (La loi de Wien) Type d'activité Activité documentaire et utilisation de TIC Notions et contenus du programme de 1 ère S Largeur

Plus en détail

Mesures d éclairage.

Mesures d éclairage. Mesures d éclairage. Dans le cadre de nos enseignements, nous sommes amenés à comparer des systèmes qui produisent des effets identiques comme par exemple différents systèmes pour éclairer un espace donné.

Plus en détail

LA FIN DES LAMPES À INCANDESCENCE?

LA FIN DES LAMPES À INCANDESCENCE? CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION LA FIN DES LAMPES À INCANDESCENCE? EXIGENCES ET IMPACT DE LA NOUVELLE RÉGLEMENTATION EUROPÉENNE POUR L ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE 2010 CENTRE SCIENTIFIQUE

Plus en détail

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois...

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois... Eco consommation La mairie ou la société de remontée mécanique veillent à limiter et à réduire leur consommation d énergie pour l éclairage des locaux et de la station. Grâce à des gestes simples et les

Plus en détail

Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique chapitre 3 Besoins énergétiques Séance 6. 1 Comment quantifier les besoins en énergie?

Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique chapitre 3 Besoins énergétiques Séance 6. 1 Comment quantifier les besoins en énergie? Compétences exigibles Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique chapitre 3 Besoins énergétiques Séance 6 Exploiter des documents et/ou des illustrations expérimentales pour mettre en évidence

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les isolants pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex 15 Tél.

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Une lumière douce et brillante.

Une lumière douce et brillante. www.osram.fr Une lumière douce et brillante. Les lampes S ECO offrent une qualité de lumière exceptionnelle et constituent une alternative idéale aux lampes à incandescence et halogènes classiques. Les

Plus en détail

l éclairage de votre demeure

l éclairage de votre demeure Ce qu il faut savoir sur l éclairage de votre demeure Les ampoules électriques ont bien changé L e choix de formes, de tailles et d'intensité des ampoules électriques continue de s'accroître au fur et

Plus en détail

LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître :

LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître : LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître : Abat-jour Accessoire en forme de cône décoratif qui habille généralement les lampes à poser et lampadaires (sert à la fois d habillage, de réflecteur et de paralume

Plus en détail

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07)

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07) Documentation produit selon DIN 5035-8, Lampe de bureau MINELA, état : février 2009 Page 1 Les lampes de bureau assurent un éclairage spécifique du poste de travail ; elles sont commandées individuellement

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

18 mars 2009. Présentation Forces de vente

18 mars 2009. Présentation Forces de vente 18 mars 2009 Présentation Forces de vente Qui est Récylum? Récylum est l éco léco-organisme organisme responsable de l élimination des lampes à économies d énergie usagées en France (DOM compris). Agréé

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

1- Liens avec les programmes scolaires pour la thématique Environnement et Développement durable

1- Liens avec les programmes scolaires pour la thématique Environnement et Développement durable LIENS AVEC LES PROGRAMMES SCOLAIRES POUR LE THEME «ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE» La mise à jour proposée dans ce document est effectuée à partir des textes suivants : - Décret n 2006-830 du 11

Plus en détail

Description. MASTER HPI-T Plus. Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression.

Description. MASTER HPI-T Plus. Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression. Description MASTER Plus Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression. Avantages Cette lampe remplace les lampes sodium haute pression tubulaires

Plus en détail

Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation

Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation Cahier des charges des études de faisabilité préalable Version 1 Mars 2014 1 1 - Rappel de l appel à projets... 3 1.1 - Objet... 3 1.2 - Bénéficiaires...

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

Systèmes d éclairage LED UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE, ECONOMIQUE & ECOLOGIQUE WWW.CLORA.FR

Systèmes d éclairage LED UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE, ECONOMIQUE & ECOLOGIQUE WWW.CLORA.FR Systèmes d éclairage LED UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE, ECONOMIQUE & ECOLOGIQUE WWW.CLORA.FR sommaire 04 L entreprise 06 La technologie LED 08 Services 10 Solution sans investissement 12 Etudes de cas 16 Références

Plus en détail

Sources lumineuses et illuminants

Sources lumineuses et illuminants C&A Application Note No.1 Sources lumineuses et illuminants Les termes «source lumineuse» et «illuminant» apportent beaucoup de confusion au quotidien dans l'industrie. Même si le terme est clair, il y

Plus en détail

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F APPEL DE PROJETS Programme structurant de partage et de renforcement de l expertise des collèges et cégeps canadiens en enseignement professionnel et technique dispensé en français PRÉCEPT F Date d avis

Plus en détail

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES Roger Cadiergues MémoCad nd43.a LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES SOMMAIRE nd43.1. Les diodes électroluminescentes (LED) nd43.2. Les très basses tension de sécurité (TBTS) nd43.3. Le montage des appareils

Plus en détail

En classe de quatrième

En classe de quatrième En classe de quatrième La classe de quatrième permet à l élève d aborder les six approches du programme sur le domaine d application du confort et domotique. Les différents centres d intérêt prennent appui

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Caractéristiques électriques du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 1h30 Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité expérimentale Contexte

Plus en détail

> Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE. AFE (Association française de l éclairage)

> Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE. AFE (Association française de l éclairage) > Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE 17, rue Hamelin 75783 Paris Cedex 16 Tél. : 01 45 05 72 72 Télécopie : 01 45 05 72 73 Internet : www.feder-eclairage.fr ADEME (Agence de l environnement et de

Plus en détail

GUIDE DES USAGERS. Plaine de Balzac à Saint-Brieuc. Terre et Baie Habitat. Tout savoir sur votre logement. Guide de l usager. Economies d énergie

GUIDE DES USAGERS. Plaine de Balzac à Saint-Brieuc. Terre et Baie Habitat. Tout savoir sur votre logement. Guide de l usager. Economies d énergie Terre et Baie Habitat Guide de l usager Nov. 2013 GUIDE DES USAGERS Tout savoir sur votre logement Plaine de Balzac à Saint-Brieuc Economies d énergie Des gestes simples pour profiter au mieux de votre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

Catalogue. www.2fenergie.com direction@2fenergie.com

Catalogue. www.2fenergie.com direction@2fenergie.com Catalogue Néon LED T8 1200mm Ces néons LED ont une plus grande durée de vie que les néons fluorescents traditionnels. Ils vous feront Économiser jusqu'à 60% d'électricité. Avantages : Faible consommation

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX ORAL DE CONTROLE Coefficient 8 Durée : 20 minutes -1 heure de préparation

Plus en détail

LE FACTEUR DE DÉPRÉCIATION POUR L ÉCLAIRAGE À LED

LE FACTEUR DE DÉPRÉCIATION POUR L ÉCLAIRAGE À LED LE FACTEUR DE DÉPRÉCIATION POUR L ÉCLAIRAGE À LED LIVRE BLANC INTRODUCTION Au fil de la durée de vie d une installation d éclairage, la quantité de lumière émise sur le poste de travail diminue en raison

Plus en détail

PRIME 12 POMPE A CHALEUR

PRIME 12 POMPE A CHALEUR PRIME 12 POMPE A CHALEUR CONSTRUCTION NEUVE ET RENOVATION Un ménage bruxellois consacre en moyenne 55% de son budget énergie au chauffage. Ce poste occasionne donc des dépenses importantes et représente

Plus en détail

Les différentes lampes :

Les différentes lampes : Rapport de TP ECLAIRAGE Étude harmoniques Les différentes lampes : Les lampes à incandescence : Principe : Un filament métallique (le plus souvent en tungstène en double spiralage pour des températures

Plus en détail

Genève s'engage pour la maîtrise de l énergie

Genève s'engage pour la maîtrise de l énergie Genève s'engage pour la maîtrise de l énergie Art.12.1 L'énergie doit être utilisée de manière économique et rationnelle." Loi genevoise sur l'énergie L 2 30 L engagement facile : l ampoule éco "Ramener

Plus en détail

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Série 01 Connaissances professionnelles écrites Pos. Bases technologiques Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Nom, prénom N de candidat Date......... Temps:

Plus en détail

> Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE. AFE (Association française de l éclairage)

> Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE. AFE (Association française de l éclairage) > Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE 17, rue Hamelin 75783 Paris Cedex 16 Tél. : 01 45 05 72 72 Télécopie : 01 45 05 72 73 Internet : www.feder-eclairage.fr ADEME (Agence de l environnement et de

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 2me année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 2me année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la deuxième année de formation. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités

Plus en détail

Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux.

Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux. Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux. Les bureaux et le laboratoire de génie civil seront situés dans d anciens

Plus en détail

PUISSANCES FORFAITAIRES

PUISSANCES FORFAITAIRES PUISSANCES FORFAITAIRES Règles de prélèvement d'énergie électrique sans comptage de systèmes LED éclairage public raccordés sur le réseau du GRD et méthode de mesure de la puissance forfaitaire C4/15-05/2014

Plus en détail

ECLAIRAGE BATIMENT : CARACTERISATION ET ETUDE COMPARATIVE DE SOURCES LUMINEUSES. Alexis VAQUETTE

ECLAIRAGE BATIMENT : CARACTERISATION ET ETUDE COMPARATIVE DE SOURCES LUMINEUSES. Alexis VAQUETTE Philippine BARLAS Thibaud BROCHET Céline JACQUET Alexis VAQUETTE Etienne BOUISSONNIE Cécile LE BORGNE Camille PICARD Enseignant(s)-responsable(s) du projet Jean-Noël LE TOULOUZAN ECLAIRAGE BATIMENT : CARACTERISATION

Plus en détail

la comparaison des ampoules

la comparaison des ampoules description la comparaison des ampoules 6 e année, Sciences et technologie Source : Adapté de TDSB, Heat in the Environment Au cours de cette activité d apprentissage, les élèves exploreront leur utilisation

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE 0. CONTEXTE Dans le cadre de l Ordonnance relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments du 7 juin 2007, une étude de

Plus en détail

Seminaire IBE 2012. LED + LENS LA TECHNIQUE DE LA LUMIERE POUR LES APPAREILS A LEDs

Seminaire IBE 2012. LED + LENS LA TECHNIQUE DE LA LUMIERE POUR LES APPAREILS A LEDs Seminaire IBE 2012 LED + LENS LA TECHNIQUE DE LA LUMIERE POUR LES APPAREILS A LEDs En éclairage général traditionnel (càd tube fluo + réflecteur), les concepts de base de la technique de la lumière sont

Plus en détail