RÔLE DU PEDICURE-PODOLOGUE DANS LE PIED DU SUJET DIABETIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÔLE DU PEDICURE-PODOLOGUE DANS LE PIED DU SUJET DIABETIQUE"

Transcription

1 RÔLE DU PEDICURE-PODOLOGUE DANS LE PIED DU SUJET DIABETIQUE Le pédicure-podologue a un rôle important à jouer dans la prévention et le traitement des patients diabétiques 1

2 QUELQUES RAPPELS Le diabète peut engendrer des complications qui seront responsables de problèmes majeurs au niveau du pied: - La neuropathie qui est retrouvée chez environ 80% des porteurs de plaies (perte de sensation de la douleur à la chaleur) pouvant entraîner des traumatismes indolores (trauma thermiques, trauma par frottements).cette perte de sensibilité est à l origine d une sous estimation de la gravité de la plaie et favorise le retard de prise en charge. - L artériopathie, atteinte circulatoire liée à une athérosclérose qui est souvent associée à la neuropathie. Elle est distale et est à l origine d un état ischémique chronique et donc d une altération de la trophicité tissulaire (peau fine, troubles des phanères, perte du capiton plantaire, amyotrophie des muscles interosseux). 2

3 Le diabète est une cause importante d amputation des orteils,du pied ou du membre inférieur en France: 52% des amputés sont diabétiques 3

4 Le diabète peut être la cause de maux perforants plantaires 4

5 Le Pédicure-Podologue D.E. va intervenir dans: 1- le soin des ongles et des hyperkératoses 2- la réalisation des orthèses plantaires 3- la correction et la protection des orteils par la réalisation d orthèses d orteils 4- la correction des courbures unguéales par la réalisation d orthèses unguéales 5- l éducation thérapeutique 5

6 1- le soin des ongles et des hyperkératoses Coupe d ongles Fraisage 6

7 COUPE D ONGLES 7

8 Exérèse des hyperkératoses Telles que les durillons 8

9 La présence d hyperkératose est hautement prédictive d une ulcération Cor pulpaire Après le soin 9

10 Exérèse des cors Cors dorsaux Après les soins 10

11 Prise en charge Depuis quelques années, une prise en charge grâce à la codification de l acte par la CPAM permet aux diabétiques de type II de bénéficier sous certaines conditions de 4 à 6 séances de pédicurie par an. Cette prise en charge concerne les diabétiques avec un risque podologique de grade 2 ou 3 11

12 GRADATION DU PIED DIABETIQUE D APRES DONNEES DE L ANCRED GRADE DEFINITION PRISE EN CHARGE Ni neuropathie, ni artérite, possibilité 0 Examen annuel des pieds de déformations non spécifiques 1 Neuropathie (monofilament non perçu) sans artérite ni déformation 2 3 Neuropathie + artérite et/ou déformation Antécédent d'amputation ou d'ulcération ayant duré plus de 3 mois Examen annuel des pieds et des chaussures à chaque consultation. Education des patients Idem + podologue tous les 3 mois + si nécessaire orthèses et chaussures adaptées podologue tous les 2 mois + éducation par une équipe spécialisée 12

13 GRADATION DU PIED DIABETIQUE La gradation du pied pourra être effectuée par le médecin ou par le pédicure-podologue. Cette gradation se fait en trois temps: Dépistage de la neuropathie grâce au test du monofilament 10g et au test du diapason. Ces tests permettent d évaluer la sensibilité superficielle et la sensibilité profonde. Prise des pouls distaux (tibial postérieur et pédieux) pour évaluer l état artériel. Dépistage des déformations par examen clinique du pied en charge et en décharge. 13

14 Prise des pouls distaux L artère pédieuse est recherchée au cou de pied au niveau du 1 er ou 2 ème espace métatarsien avec 2 doigts accolés. La palpation des 2 côtés simultanément permet une analyse comparative L artère tibiale postérieure est facilement perçue en arrière de la malléole interne, le pied en légère flexion dorsale. = l absence de battement peut se retrouver sans pathologie(disposition anatomique, œdème) mais il est exceptionnel qu aucune des 2 artères ne soit palpable. 14

15 Prise des pouls Poul Pedieux Poul Tibial Postérieur 15

16 Le monofilament Le monofilament en Nylon a été calibré pour exercer une pression de 10g lorsqu il est appliqué de façon approprié sur la peau. Il a la spécificité de prédire la survenue d ulcérations des pieds chez les diabétiques (80%) : un patient qui perçoit le monofilament de 10g à un endroit donné ne développera pas d ulcère neuropathique à cet endroit en cas de non perception, le risque d ulcération est multiplié par 10 et celui d amputation par

17 Test au monofilament 17

18 Le diapason Le diapason d après Rydel-Seiffer présente 2 silencieux qui comportent chacun un triangle noir et un triangle blanc gradué de 1 à 8. Si l on tape le diapason sur la paume de la main les branches s écartent de manière à ce que sur chaque silencieux 2 triangles apparaissent. Lors de la vibration des branches, les 2 triangles se recouvrent à nouveau lentement et l intersection des triangles se déplace vers le haut 18

19 Le diapason est appliqué sur différents points: - Malléole externe - Tête des métatarsiens - Pulpe du gros orteil Le patient indique lorsqu il ne perçoit plus les vibrations. Normal entre 6/8 ème et 8/8 ème ( de 60 ans) Entre 4/8 ème et 8/8 ème (+ de 60 ans) 19

20 Test au Diapason 20

21 2- Les orthèses plantaires (les semelles orthopédiques) Le pédicure-podologue va effectuer un examen clinique en charge, en décharge, de la marche pieds nus et chaussés, sur podoscope et podographe du patient. Il réalisera ensuite une paire d orthèses plantaires adaptées permettant de corriger les troubles statiques réductibles et/ou de décharger les hyperkératoses (facteurs de risques des maux perforants plantaires). 21

22 LE PODOSCOPE 22

23 LES EMPREINTES Empreintes podographiques classiques Empreintes avec podographe éléctronique 23

24 UN EXEMPLE DE SEMELLES 24

25 3-Les orthoplasties ou orthèses d orteils Les orthoplasties sont de petits appareillages en élastomère de silicone réalisés sur mesure et tenant compte de l état trophique du pied. Elles sont moulées, formées directement sur le pied du patient et permettent de corriger et/ou protéger les déformations prévenant ainsi les conflits entre le chaussant et l orteil ou entre 2 orteils. Elles vont avoir pour but de prévenir la formation de plaies ou de cors et de décharger des lésions existantes. 25

26 Quelques exemples 26

27 Les orthonyxies ou agraphes L orthonyxie est un appareillage permettant de modifier la courbure de l ongle et de prévenir l apparition de cors péri-unguéaux ou d ongles incarnés. De nouvelles techniques par photopolymérisation de plots en résine sur l ongle permettent de fixer le fil de titane sur l ongle sans agresser les sillons et sans risquer de blesser le patient. 27

28 Exemple d agrafe avec fil titane 28

29 CONSEILS POUR LES PATIENTS Les conseils vont permettre au patient diabétique de se prendre en charge et de limiter les complications du diabète au niveau du pied. 29

30 Conseils d hygiène Les pieds doivent être lavés tous les jours avec de l eau tiède et un savon non agressif. Les pieds doivent être séchés soigneusement sans laisser d humidité entre les orteils. Le patient diabétique doit éviter les bains de pieds prolongés (pas plus de 15 mn), trop chaud et/ou avec des produits non spécifiques. 30

31 Conseils de chaussant Mal adaptée, la chaussure peut être responsable de blessures, il est donc important de bien la choisir. Les chaussures doivent être à la pointure du patient et suffisamment large. Elles ne doivent pas présenter de couture saillante à l intérieur. Elles doivent être en cuir souple. Elles doivent être portée avec des chaussettes sans couture et de préférence en coton. Le patient devra vérifier qu il n y a rien dans ses chaussures avant de les enfiler. QUAND LA CHAUSSURE DE SERIE NE PERMET PAS DE CHAUSSER LE PIED CORRECTEMENT, IL FAUDRA ALORS SE TOURNER VERS LA CHAUSSURE THERAPEUTIQUE A USAGE PROLONGEE (CHUT) OU VERS LA CHAUSSURE OTHOPEDIQUE. 31

32 C.H.U.T 32

33 LA CHAUSSURE ORTHOPEDIQUE 33

34 Conseils de soins Hydratation journalière des pieds avec une crème spéciale pieds diabétiques. Coupe d ongles précautionneuse de préférence effectuée par un pédicurepodologue D.E. conventionné. Soigner les petites plaies, phlyctènes et mycoses survenant le plus rapidement possible. 34

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied.

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Le guide de la Santé du Pied 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Petit cours d histoire Les origines... À l origine, l homme marchait pieds nus sur des sols irréguliers. Avec

Plus en détail

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques CLINIQUE SAINT-JEAN Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques 1 Madame, Mademoiselle, Monsieur, Bienvenue au Centre du Diabète de la. Nous sommes un centre de traitement multidisciplinaire

Plus en détail

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde Vivre avec une polyarthrite rhumatoïde Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Retrouvez le catalogue sur : www.aod-orthopedie.fr

Retrouvez le catalogue sur : www.aod-orthopedie.fr Appareillage Orthopédique Dussac 24, avenue du Général Clavery - 75016 PARIS Tél. : 01 40 50 03 03 Fax : 01 40 50 74 03 r.dussac@aod-orthopedie.fr Retrouvez le catalogue sur : www.aod-orthopedie.fr Réf.

Plus en détail

Risque podologique et diabète

Risque podologique et diabète Rapport d'étude Risque podologique et diabète Évaluation du suivi ambulatoire de diabétiques de type 1 et 2 en Rhône-Alpes Docteur Vincent Noiry - Chef de projet Échelon local de Lyon Docteurs Sylvie Mercier

Plus en détail

GUIDE DE MES POINTES de

GUIDE DE MES POINTES de GUIDE DE MES POINTES de QUE DOIT CONTENIR MON SAC DE POINTES? Mes pointes soigneusement rangées Un coupe-ongles Une lime à ongles Une paire de ciseaux Une roulette de ruban à hockey Une paire de bas coupés

Plus en détail

PROTHÈSE AMPUTATION. Amputation fémorale. Prescription

PROTHÈSE AMPUTATION. Amputation fémorale. Prescription 1 PROTHÈSE AMPUTATION Amputation fémorale prothèse pour amputation fémorale avec ou sans manchon, genou à verrou - pneumatique hydraulique micro processeur. rotateur de genoux pied classe I II III tout

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

BILAN projet DIABSAT 2010-2011. Diabétologie par Satellite

BILAN projet DIABSAT 2010-2011. Diabétologie par Satellite BILAN projet DIABSAT 2010-2011 Diabétologie par Satellite 1 OBJECTIFS Développer et évaluer 3 services de télémédecine assistés par satellite Volet 1 : Education à la nutrition et promotion de l activité

Plus en détail

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22 SOMMAIRE LE COU P.4 - Collier cervical souple, semi rigide ou rigide L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 - La clavicule, l immobilisation d épaule - Coudière, soutien du bras - Immobilisation

Plus en détail

Prévention des escarres

Prévention des escarres Prévention des escarres MOBILISATION ET POSITIONNEMENT Historique 1848 : Robert Graves Ecrivait qu il était possible de prévenir les escarres par une mobilisation régulière. 1961 : Kosiak Etude sur les

Plus en détail

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

Chapitre 2 : Les chevilles dans l'ataxie de Friedreich

Chapitre 2 : Les chevilles dans l'ataxie de Friedreich Chapitre 2 : Les chevilles dans l'ataxie de Friedreich Bastien Roche (Masseur-Kinésithérapeute D.E.) Rodolphe Martin (Ingénieur technologie de la santé) Isabelle Husson (Neuropédiatre) Service de neuropédiatrie

Plus en détail

La plaque composite nora Lunatec combi

La plaque composite nora Lunatec combi Une association remarquable : La plaque composite nora Lunatec combi pour la fabrication efficace de semelles plantaires et de semelles orthopédiques Présentation du produit Lunatec combi 1 4 nora Lunatec

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur A.V.C. Gamme innovante d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Pour une réhabilitation motrice facilitée SYSTÈME DE RÉGLAGE BLOCABLE LIBERTÉ

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur

La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur TRANSVERSAL La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur C. Donzé* * Service de médecine physique et réadaptation fonctionnelle, hôpital Saint-Philibert, GH de l Institut catholique

Plus en détail

Attention vague. de très grand froid

Attention vague. de très grand froid Attention vague VAGUE DE TRÈS GRAND FROID COMPRENDRE & AGIR de très grand froid Les conseils du Ministère de la Santé et de l Inpes Comprendre ce qui se passe dans mon corps en cas de vague de très grand

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis

Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 2 I Atteinte matricielle avec modification

Plus en détail

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ Plan de la présentation Introduction L enfant Le cathéter court La voie veineuse centrale La voie intra-osseuse Plan de la présentation Le

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

Orthèses Pied / Cheville

Orthèses Pied / Cheville Vous souhaitez en savoir plus? Il vous suffit de cocher sur le formulaire suivant les produits pour lesquels vous souhaitez obtenir des informations complémentaires, puis de remplir le formulaire de contact

Plus en détail

BAS DE COMPRESSION. Catalogue Bas de compression 2013/2014. Motion is Life : www.bauerfeind.com

BAS DE COMPRESSION. Catalogue Bas de compression 2013/2014. Motion is Life : www.bauerfeind.com BAS DE COMPRESSION Catalogue Bas de compression 2013/2014 Motion is Life : www.bauerfeind.com 2 Plein de solutions pour vous! Table des matières Produits et concepts de prises en charges 4 Le concept de

Plus en détail

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc CONGRES UCL DE MEDECINE GENERALE 1 juin 2013 PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc Philippe Mahaudens, PhD Faculté des sciences de la motricité UCL Service de Médecine Physique et Réadaptation, Saint-Luc

Plus en détail

w w w. m e d i c u s. c a

w w w. m e d i c u s. c a www.medicus.ca En appelant la colonne vertébrale «arbre de vie» ou «fleuve sacré qui irrigue tout le corps», les Anciens voyaient juste. De tout temps considéré comme fragile, cet axe du corps se révèle

Plus en détail

TARIF. Travaux en technique Orthopédique de chaussures. Tarif UV MV IV. Mise en vigueur: Etat: 01.05.2009 01.01.2014.

TARIF. Travaux en technique Orthopédique de chaussures. Tarif UV MV IV. Mise en vigueur: Etat: 01.05.2009 01.01.2014. 2009 Travaux en technique Orthopédique de chaussures Mise en vigueur: Etat: 01.05.2009 01.01.2014 Édité par: ASMCBO Association pied & chaussure Secrétariat central Tribschenstrasse 7 Postfach 3065 6002

Plus en détail

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Ould Ouali.A, Amari.A, Lyazidi.O, Benbetka.L, Lakrouf.F, Rachedi.M MPR-HMUS-Staoueli 3eme congrès de la

Plus en détail

gracieuseté de: Une compressothérapie et des jambes plus en santé

gracieuseté de: Une compressothérapie et des jambes plus en santé gracieuseté de: SIGVARIS Corp. 4535, rue Dobrin Ville St-Laurent (Québec) H4R 2L8 Canada 1.800.363.4999 Pour un détaillant SIGVARIS certifié près de chez vous, veuillez visiter le site www.sigvaris.ca

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

PROGRAMME DU TRAVAIL Protégez vos pieds!

PROGRAMME DU TRAVAIL Protégez vos pieds! PROGRAMME DU TRAVAIL Protégez vos pieds! LT-148-06-04 Aussi disponibles : Protégez votre dos! / Protect Your Back! LT-006-08-03 Ces mains qui travaillent! / Our Hands at Work! LT-008-08-03 Protégez vos

Plus en détail

LE DIABETE. Marc Thiefels Podologue 87, route de Longwy L-8080 Bertrange 1/28

LE DIABETE. Marc Thiefels Podologue 87, route de Longwy L-8080 Bertrange 1/28 LE DIABETE L-8080 Bertrange 1/28 Qu est-ce que le diabète? Le diabète est une maladie chronique due au fait que l organisme ne produit plus ou pas assez d insuline, ou au fait que les cellules de l organisme

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DOCUMENT ÉTABLI PAR LA COMMISSION PARITAIRE SANTÉ ET PRÉVENTION DES RISQUES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE CONTEXTE Quel que soit le secteur d activité,

Plus en détail

En page couverture : Genou Mauch (voir page 6) Pied Flex-Foot Ceterus : Pied articulé (voir page 5) Département de la prothèse disponible au :

En page couverture : Genou Mauch (voir page 6) Pied Flex-Foot Ceterus : Pied articulé (voir page 5) Département de la prothèse disponible au : Table des matières Informations pour personne amputée 3 Membres inférieurs 4 Pieds prothétiques 5 Genoux 6 Suspensions et mollet cosmétique 7 Couvre-moignon (bas de moignon) 8 Réducteurs de moignon 8 Aides

Plus en détail

Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy

Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy Amputations partielles traumatiques de la main Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy Amputations partielles de la main Introduction Amputation et répercussions psychologiques Principes de rééducation

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT

REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT A. RASCLE CIO de L Haÿ les Roses Novembre 2013 Sommaire Les métiers médicaux PACES Médecine Maïeutique (sage-femme) Pharmacie

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : 18/12/96 des Caisses Primaires d Assurance Maladie des Caisses Régionales

Plus en détail

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation.

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation. LASER DOPPLER INTRODUCTION La technique qui utilise l effet Doppler à partir d un faisceau laser est l une des seules qui permette d enregistrer en continu le reflet de la perfusion superficielle de tissus

Plus en détail

Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi. Information destinée aux patients

Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi. Information destinée aux patients Information destinée aux patients Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Sommaire Introduction... 3 Préparation musculaire...

Plus en détail

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied Les Entretiens de Bichat Podologie 2013 Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied C. Cazeau* * Clinique Geoffroy saint-hilaire, 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris,

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique Dans toutes les situations Privilégiez la phase de découverte Savoir comment le patient et/ou l accompagnant perçoivent le diabète. Permettre

Plus en détail

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire GUIDE POUR LES PARENTS 514-412-4400, poste 23310 hopitalpourenfants.com/trauma Le fémur est l os le plus long du corps humain : il

Plus en détail

Le guide complet et pratique des

Le guide complet et pratique des petits pas DE GEANT Le guide complet et pratique des chaussons, chaussures souples et 1ers pas Pour tout savoir Pour comprendre Pour bien choisir sommaire Pourquoi des chaussons et chaussures souples?

Plus en détail

2010 DJO - 00-0936-FR - Rev A

2010 DJO - 00-0936-FR - Rev A DJO France S.A.S Centre Européen de Fret 3 rue de Béthar 64990 Mouguerre FRANCE Tel: +33 (0)5 59 52 80 88 Fax: +33 (0)5 59 52 62 99 Email: physio@djoglobal.com www.djoglobal.fr a brand 2010 DJO - 00-0936-FR

Plus en détail

Apport de l AQM, en pratique clinique, dans les indications d appareillage chez l enfant Paralysé Cérébral (PC)

Apport de l AQM, en pratique clinique, dans les indications d appareillage chez l enfant Paralysé Cérébral (PC) Apport de l AQM, en pratique clinique, dans les indications d appareillage chez l enfant Paralysé Cérébral (PC) Principes de l AQM Paramètres Spatio-Temporaux Left Right Cadence 116 ± 4.63 steps/min 116

Plus en détail

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques Vivre avec une prothèse du genou Conseils pratiques Introduction Pourquoi cette brochure? Avant la pose de votre prothèse de genou, vous avez bénéficié d un cours. L objectif de ce document est de résumer

Plus en détail

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab Rappel anatomique! Phalanges: P1 P2 P3 = os longs! Articulations IP = trochléennes un seul degré de liberté. - tête

Plus en détail

Traumatismes unguéaux

Traumatismes unguéaux Traumatismes unguéaux Docteur Sylvie Carmès Praticien Hospitalier Unité Fonctionnelle «SOS mains» Service d Orthopédie du Membre Supérieur CHU de Fort-de-France MARTINIQUE L appareil unguéal Appareil anatomique

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Fournitures scolaires pour l'entrée au Collège 2015 /2016

Fournitures scolaires pour l'entrée au Collège 2015 /2016 Fournitures scolaires pour l'entrée au Collège 2015 /2016 Cette liste établie par les conseils d'enseignement doit être respectée par l'ensemble des enseignants. Les manuels Ils sont fournis par l'établissement

Plus en détail

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se Le psoriasis est une maladie fréquente Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se traduit le plus souvent par des plaques rouges sur la peau, légèrement surélevées

Plus en détail

A healthy decision LA DOULEUR

A healthy decision LA DOULEUR A healthy decision Mieux vivre avec LA DOULEUR Tout à propos de la douleur, de ses causes et de ses possibilités de traitement. Parlez-en avec votre médecin ou pharmacien. Contenu Qu est-ce que la douleur

Plus en détail

Chirurgie du pied. réponses à vos questions. Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus. collection

Chirurgie du pied. réponses à vos questions. Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus. collection Chirurgie du pied Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus réponses à vos questions Avec la collaboration du Dr Olivier BONIFACE Chirurgie du pied et de la cheville collection Réalisé avec le soutien

Plus en détail

AZOTE. la famille compléte des mousses de polyoléfine expansée. soins de santé SUPPORT ET PROTECTION ZOTEFOAMS

AZOTE. la famille compléte des mousses de polyoléfine expansée. soins de santé SUPPORT ET PROTECTION ZOTEFOAMS AZOTE la famille compléte des mousses de polyoléfine expansée soins de santé SUPPORT ET PROTECTION ZOTEFOAMS soins de santé support et protection PROPRIÉTÉS EXCEPTIONNELLES Pure, à faible odeur Légère

Plus en détail

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales A propos de 35cas L.Derouich, N.El Benna, N.Moussali, A.Gharbi, A.Abdelouafi Service de Radiologie Hôpital 20 Aout CHU Ibn Roch Casablanca Maroc plan

Plus en détail

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES. Programme de réadaptation physique

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES. Programme de réadaptation physique GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES Programme de réadaptation physique Comité international de la Croix-Rouge 19 avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T + 41 22 734 60 01 F + 41 22 733 20

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied

Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied Université Paris-VI Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied DCEM 2005-2006 Pr. Jean-Luc Lerat, Faculté de Médecine Lyon-Sud Mise à jour : 18 janvier 2006 2/107 Orthopédie Sémiologie

Plus en détail

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou Conseils aux patients* Lutter activement contre la thrombose *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou 2 Mentions légales Directeur de la publication : Bayer

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

DU Pharmacien-orthésiste Responsable : Pr. Daniel Cussac

DU Pharmacien-orthésiste Responsable : Pr. Daniel Cussac Responsable : Pr. Daniel Cussac Objectifs de la formation Permettre l acquisition par les pharmaciens de compétences indispensables à l application et la délivrance des orthèses (petit appareillage orthopédique).

Plus en détail

Rééducation Posturale Globale

Rééducation Posturale Globale Rééducation Posturale Globale R.P.G. Créateur de la méthode : Philippe E. SOUCHARD France Petit guide à l attention de nos patients La Rééducation Posturale Globale est apparue en 1980 à la suite de plus

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Page -1- Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Ce qu'il faut savoir avant tout, c'est que les douleurs persistantes sont des "douleurs particulières", qui doivent donc être traitées en

Plus en détail

La reprise de la vie active

La reprise de la vie active Prothèse de hanche Les conseils de votre chirurgien La reprise de la vie active Vous êtes aujourd hui porteur d une prothèse de hanche ; elle va vous permettre de reprendre vos activités sans gène ni douleur.

Plus en détail

Prothèse Totale de Genou

Prothèse Totale de Genou Hôpital de Martigny Prothèse Totale de Genou Informations patients 2 Impressum Editeur: Hôpital du Valais (RSV), Direction générale, Communication, 1950 Sion Auteur: Hôpital de Martigny, Service d orthopédie

Plus en détail

LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE. Comité pédagogique SAP SDIS 43

LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE. Comité pédagogique SAP SDIS 43 LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE Comité pédagogique SAP SDIS 43 DEFINITIONS Electrisation: manifestations physiopathologiques liées au passage du courant dans l organisme Electrocution: décès par électrisation

Plus en détail

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras Didier FONTÈS Institut Main, Epaule et Sport Paris Espace Médical Vauban - Paris VII e Séminaire DIU d Arthroscopie 2012 Le

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

DIRECTION DES SPORTS Bureau du sport de haut niveau, des filières et des établissements nationaux Rentrée 2011 DSA2 Annexe 1 Informations générales CONDITIONS DE CANDIDATURE A LA DEROGATION AUX CONCOURS

Plus en détail

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos 1 2 3 4 Des causes diverses, souvent liées au travail Plaintes et lésions Prévention: mieux vaut

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36

FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36 FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36 PROJET RÉGIONAL «ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE ET MALADIES CHRONIQUES» DÉBUT EN 2007 DANS LE LOIRET, LE

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2001/01-01/a0010017.htm Bulletin Officiel n 2001-1 Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Page 1 sur 6 Complément à la circulaire DH/EO 2 n

Plus en détail

APPAREILLAGE DU PIED

APPAREILLAGE DU PIED DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et podologie Montpellier: 13, 14 et 15 juin 2007 Coordonnateurs : Pr C. Hérisson Titre : Appareillage Auteurs : M.

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

LE PIED DU SPORTIF. A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger. I8ème Congrès National de la SACOT. Oran 2-4 décembre 2011

LE PIED DU SPORTIF. A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger. I8ème Congrès National de la SACOT. Oran 2-4 décembre 2011 LE PIED DU SPORTIF A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger I8ème Congrès National de la SACOT Oran 2-4 décembre 2011 Le pied Organe de support et de mouvement, caractéristique de l espèce humaine Fonctions :

Plus en détail

Risque AT 2012 : Statistiques de sinistralité par regroupements de codes risque du CTN D. Services, commerces et industries de l alimentation

Risque AT 2012 : Statistiques de sinistralité par regroupements de codes risque du CTN D. Services, commerces et industries de l alimentation DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Risque AT 2012 : Statistiques de sinistralité par regroupements de codes risque du CTN D Services, commerces et industries de l alimentation [En cours de rédaction]

Plus en détail

097AS2014/02/18. Thérapie à Ultra-son. BTL-4000 Smart/Premium ENCYCLOPÉDIE THÉRAPEUTIQUE DU BTL 100AS2014/02/18FR

097AS2014/02/18. Thérapie à Ultra-son. BTL-4000 Smart/Premium ENCYCLOPÉDIE THÉRAPEUTIQUE DU BTL 100AS2014/02/18FR 097AS2014/02/18 Thérapie à Ultra-son BTL-4000 Smart/Premium ENCYCLOPÉDIE THÉRAPEUTIQUE DU BTL 100AS2014/02/18FR 1 adnexite - changements post-inflammatoires... 4 2 arthrite... 5 3 arthrite - subaqual...

Plus en détail

ÉTIREZ RENFORCEZ STABILISEZ. Tout le monde en a. Améliorez votre posture et votre santé. besoin!

ÉTIREZ RENFORCEZ STABILISEZ. Tout le monde en a. Améliorez votre posture et votre santé. besoin! ÉTIREZ RENFORCEZ STABILISEZ Améliorez votre posture et votre santé Tout le monde en a besoin! Votre incroyable anatomie et ses capacités de guérison Votre colonne vertébrale Votre colonne vertébrale est

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Au programme Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Club La Foulée 5 août 2004 Dre Mireille Belzile La lombo-sciatalgie Inflammation du périoste au site d insertion des muscles du mollet Erreur

Plus en détail

LE DOSSIER DU PATIENT EN PEDICURIE-PODOLOGIE MAI 2001. Service des recommandations et références professionnelles

LE DOSSIER DU PATIENT EN PEDICURIE-PODOLOGIE MAI 2001. Service des recommandations et références professionnelles LE DOSSIER DU PATIENT EN PEDICURIE-PODOLOGIE MAI 2001 Service des recommandations et références professionnelles Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, réservés pour

Plus en détail

La migraine : quelle prise de tête!

La migraine : quelle prise de tête! La migraine : quelle prise de tête! Introduction La migraine est une véritable «prise de tête» pour les personnes qui en souffrent! Bien au-delà d un mal physique, cette réelle maladie engendre également

Plus en détail

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Etude rétrospective de 45 cas Didier MAINARD, Jérôme DILIGENT Service de Chirurgie Orthopédique,

Plus en détail

Extraits et adaptations

Extraits et adaptations Extraits et adaptations Guide de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) en clinique dentaire - 2007 MOYENS DE RÉCUPÉRATION MUSCULAIRE Il est difficile de donner des soins dentaires en évitant

Plus en détail