THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT»"

Transcription

1 ATELIER UNION AFRICAINE / COMMUNAUTÉS ECONOMIQUE RÉGIONALES SUR LE COMMERCE DES SERVICES EN COLLABORATION AVEC JEICP ET LA BAD MARS 2012, LUSAKA (ZAMBIE) THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT» ARISTIDE EBANG ESSONO CONSEILLER RÉGIONAL EN POLITIQUES ET NÉGOCIATIONS COMMERCIALES AUPRÈS DE LA CEMAC

2 Elaboration d un cadre pertinent des actions en faveur du développement du commerce des services en Afrique Centrale 1. CADRE STRATÉGIQUE Objectif général Objectifs spécifiques Bénéficiaires 2. DESCRIPTION DU MASTER PLAN 3. CALENDRIER

3 Objectif général L objectif général du Master Plan pour le Développement du Commerce des Services en Afrique Centrale (Master Plan) est, dans le cadre de la signature de l APE avec l UE, de favoriser, structurer et promouvoir les échanges de services de la région AC aussi bien sur le plan régional que sur le plan international.

4 Objectifs spécifiques Les objectifs spécifiques, ou Axes Prioritaires (AP) du Master Plan, sont divisés en 2 catégories : 1. Les axes prioritaires transversaux : ces objectifs se concentrent sur la mise en place d une structure organisationnelle / institutionnelle, ainsi que d une approche méthodologique; 2. Les axes prioritaires sectoriels : ces objectifs se concentrent sur 3 secteurs ou modes qui ont été identifiés comme particulièrement prioritaires.

5 Objectifs spécifiques

6 Objectifs spécifiques - Articulation Le dénominateur commun est le renforcement de capacité: 1. Fournir un cadre institutionnel propice à la formulation et à la mise en œuvre de politiques sectorielles : le Master Plan vise tout d abord à proposer des mécanismes institutionnels et organisationnels à la région AC (AP 0 à 2) 2. Doter la région d une base politique/stratégique et réglementaire pour les réformes sectorielles : le Master Plan ne décline pas de stratégies sectorielles proprement dit (AP 3 et 4) 3. Renforcer les capacités des fournisseurs de services : la finalité du Master Plan est de créer un environnement plus favorable au secteur privé et aux fournisseurs de services de la région AC (AP 5 à 7)

7 Objectifs spécifiques - Articulation

8 Bénéficiaires Le Master Plan fournira un soutien aux structures existantes, inter alia : Au niveau Macro : Aux ORs, banques centrales, à la Cour de Justice, aux Ministères sectoriels qui seront impliqués dans la formulation et le suivi des réformes (le Ministère du Commerce et / ou du Tourisme, par exemple) ; Au niveau Méso : Aux Instituts Nationaux de Statistiques, aux Organisations Intermédiaires (OIs) du secteur privé, aux Instituts de Formation, aux Acteurs Non Etatiques (ANE) regroupés au sein de la Société Civile ; Au niveau Micro : Aux fournisseurs de services, qu il s agisse d entreprises, de fournisseurs de services contractuels ou de professionnels indépendants, d étudiants (les fournisseurs de services potentiels et futurs), du secteur formel ou du secteur informel.

9 Bénéficiaires De plus, dans le cadre du Master Plan, il est proposé de créer un certain nombre de nouvelles institutions inter alia : Une Direction Régionale du Commerce des Services situés (DRCS) au sein de la CEMAC / CEEAC, ainsi que des Directions Générales du Commerce des Services au niveau des Ministères Nationaux ; Des Agences de régulation & des Fonds pour le service universel ; Des instituts de formation régionaux; Des ordres / associations professionnelles à envergure nationale ou régionale; Une organisation faîtière, dénommée Coalition Régionale des Services - ou Forum Régional des Services (FRS) regroupant les fédérations sectorielles des services du secteur privé.

10 Bénéficiaires

11 Description sommaire du Master Plan Constat (1): Au niveau de la CEMAC/CEEAC, il n existe pas de département exclusivement dédié au marché commun / commerce des services. Au niveau national, les ministères en charge du Commerce ne possèdent pas de département spécialement dédié au commerce des services ; Le GTSI, qui traite de la question du commerce des services dans le cadre de l APE, n a pas de véritable structure permanente, et se réunit d avantage de manière ad-hoc; La région AC, même si elle possède en théorie une Cour de Justice censée veiller à l application des directives communautaires, y compris pour les questions relatives au commerce de services, ne possède par de réels moyens de coercition

12 Description sommaire du Master Plan Constat (2): Les institutions en charge du commerce semblent davantage être structurées autour du commerce des marchandises; Les groupes sectoriels existants au sein de la CEMAC ne sont pas suffisamment en interaction avec la Direction du Commerce et de la Concurrence ; Ni la CEMAC ni la CEEAC ne possèdent de compétences légales parmi son personnel permanent apte à traiter ces questions avec la rigueur technique requise. Les données statistiques sur le commerce des services sont globalement insuffisantes dans la région AC, et le peu de données disponibles n est pas diffusé de manière adéquate aux organes chargés de formuler et de coordonner la politique commerciale.

13 Description du Master Plan La stratégie proposée par le Master Plan peut se résumer en deux principes : 1. Formaliser les liens entre les structures : il s agira ici de (i) renforcer l interaction régionale / nationale (entre les Organisations régionales et les Ministères du Commerce au niveau national notamment, (ii) renforcer l interaction transversale / sectorielle (entre les Organisations régionales et les services statistiques de la BEAC par exemple, ou entre la CEMAC et la Cour de Justice) ; 2. Créer de nouvelles structures spécifiquement dédiées au Commerce des Services : aussi bien au niveau des Organisations régionales (CEMAC et CEEAC), qu au niveau des Ministère du Commerce nationaux, il est proposé de créer des Directions du Commerce des Services.

14

15 Description du Master Plan L appui du Master Plan est envisagé en 4 étapes : 1. Création et appui à la Direction Régionale du Commerce des Services (DRCS) ; 2. Appui aux Ministères du Commerce nationaux, le cas échéant par la création de Directions Nationales du Commerce des Services (DNCS) ; 3. Appui aux organes de coercition régionaux, tels que la Cour de Justice CEMAC ; 4. Renforcement des mécanismes de coordination régionaux, en particulier l'interaction régionale / nationale et l interaction transversale / sectorielle

16 Description du Master Plan L appui du Master Plan est envisagé en 4 étapes : 1. Définition d'un nouveau système de collecte des données statistiques et des nomenclatures ; 2. Appui aux Banques centrales pour la production des statistiques sur le commerce des services ; 3. Appui aux Instituts Nationaux de Statistiques (INS) pour la production des statistiques sur le PIB ; 4. Appui au Département Statistique de la CEMAC / CEEAC / pour l amélioration de la coordination entre la CEMAC, la CEEAC, la BEAC et les INS.

17 Description du Master Plan Stratégie proposée: Ces études sectorielles devront aboutir à la formulation de plans de développement/de réformes sectorielles, ou encore de Documents stratégiques au niveau national ou régional Lorsque les études seront de portée régionale, il est prévu que la formulation de ces documents stratégiques soit supervisée par des groupes thématiques / sectoriels régionaux «Task Force», rassemblant les acteurs privés et publics, sous la coordination de la Direction Régionale du Commerce des Services Si les études sont en revanche de portée nationale, elles seront coordonnées par les Directions Nationales des Services au niveau des Ministères du Commerce, ainsi que de «Task Force» nationales.

18 Description du Master Plan L appui du Master Plan est envisagé en 5 étapes : 1. Elaboration de la liste d études prioritaires par la DRCS / DNCS ; 2. Mise en place des Task Force sectorielles pour le suivi de l exécution des politiques sectorielles ; 3. Appui à la planification des études ; 4. Coordination des études par la DRCS / DNCS ; 5. Elaboration de politiques sectorielles régionales / nationales, incluant des études dédiées à la promotion de l entreprenariat féminin dans le commerce des services, et des Stratégies d Aide au Commerce.

19 Description du Master Plan Stratégie proposée: Au niveau horizontal, de dynamiser la mise en œuvre rapide de tout instrument pouvant rendre effective la libre circulation des personnes; A ce titre, une activité liée à la dynamisation du processus de création du passeport CEMAC est proposée.

20 Description du Master Plan Stratégie proposée: Au niveau sectoriel en revanche, la réforme de la réglementation n est pas un exercice qui doit se faire de manière déconnectée de la formulation de plans d actions sectoriels globaux; Au contraire, la réforme réglementaire ne peut seulement intervenir une fois que des études sectorielles couvrant les aspects institutionnels, économiques, etc. ont été pris en compte.

21 Description du Master Plan L appui du Master Plan est envisagé en 5 étapes : 1. Révision des traités / textes régionaux horizontaux (libre circulation, droit d'établissement, etc.) ; 2. Appui à la mise en œuvre du Passeport CEMAC ; 3. Harmonisation de la réglementation sectorielle (coordonné avec l AP 3) ; 4. Appui aux agences de régulation ; 5. Appui / Création de fonds pour le service universel

22 Calendrier Le Master Plan sera exécuté sur une période de 5 ans : 1. Les 2 premières années seront consacrées à la mise en place des structures institutionnelles en charge de la formulation et de l exécution des politiques sectorielles (AP 0, 1 et 2) ; 2. Les Documents Stratégiques sectoriels (AP 3) seront disponibles au plus tôt 2 ans après le début de la mise en œuvre du Master Plan (niveau Macro) ; 3. Les activités liées au renforcement du cadre réglementaire pour la mise en place d'un marché commun des services (AP 4) ne débuteront qu une fois les études et plans stratégiques validés. 4. L appui aux organisations intermédiaires et aux systèmes de formation (niveau Méso) suivront (AP 5 et 6) ; 5. Enfin, les programmes d appui au niveau Micro (la mise à niveau des entreprises notamment) seront mis en œuvre (AP 7).

23 Calendrier Axes prioritaires / Objectifs / Activités AP 0 : Mise en place du Comité de Suivi du volet "services et 0 investissements" de l'ape AP 1 : Renforcement du cadre institutionnel au niveau régional et au niveau 1 national AP 2 : Renforcement du système statistique régional et national dans le 2 domaine du commerce des services AP 3 : Appui à la formulation de stratégies et de politiques régionales dans le 3 domaine du commerce des services AP 4 : Renforcement du cadre réglementaire pour la mise en place d'un 4 marché commun des services Période de mise en oeuvre Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 5 AP 5 : Appui à la formation professionnelle dans les métiers des services 6 AP 6: Appui aux Organisations Intermédiaires (OIs) du secteur privé 7 AP 7: Renforcement des capacités des fournisseurs de services

24 Fiche d identification de Project Numéro de référence et intitulée de la FIP Axes Prioritaires du Master Plan Correspondant 0. Projet d'assistance à la mise en place du Comité de Suivi de l'ape (volet services et 0 investissements) 1. Programme d Appui institutionnels aux Organisations Régionales et aux Ministères du 1 Commerce pour la formulation et la mise en œuvre de politiques sectorielles dans le domaine des services 2. Projet d'appui à la Cour de Justice de la CEMAC pour l'application des directives 1 communautaires liées au commerce des services 3. Programme d'appui au système statistique d'ac pour améliorer la qualité des 2 statistiques dans le secteur des services 4. Programme d Appui à la formulation et la mise en œuvre de politiques sectorielles 3 dans le domaine des services 5. Programme d'appui à la réforme réglementaire 4 6. Programme d'appui au système de formation 5 7. Programme de Renforcement des capacités des Organisations Intermédiaires (OIs) du 6 secteur privé 8. Programme de Mise à Niveau et d'appui au secteur informel 7 9. Programme Régional de Développement des services dans le secteur du Tourisme Programme Régional de Développement des services d appui aux entreprises du 9 secteur pétrolier 11. Programme de facilitation à l accès au marché de l'ue pour les fournisseurs de services 10 contractuels d'afrique centrale

25 Budget du Master Plan Des éléments d estimation du budget du Master Plan sont présentés dans les Tableaux 3, 4 et 5 ci-dessous : Le budget global du Master Plan est de EUR Les actions transversales représentent un total de EUR Les actions sectorielles prioritaires représentent un total de EUR.

26 Budget du Master Plan

27 Budget du Master Plan Le budget global du Master Plan dépend fortement de certaines hypothèses. Le nombre de secteurs qui feront l objet d une assistance dans le cadre du Master Plan : dans le cadre des FIP 4, 5, 6, 7 et 8, le nombre de secteurs a été fixé à 15. Une augmentation ou diminution de ce chiffre pourrait avoir un impact très important sur le budget global ; Le nombre d étudiants par pays et par secteur qui bénéficieront d assistance pour les bourses universitaires : dans le cadre de la FIP 6, le nombre a été fixé à 20 ; Le nombre d entreprises par pays et par secteur qui bénéficieront d assistance de mise à niveau : dans le cadre de la FIP 8, le nombre a été fixé à 20.

28 Budget du Master Plan La région AC, en fonction des ressources disponibles, pourra décider d ajuster ces paramètres. A titre d exemple: Si le nombre de secteurs était ramené à 7 (au lieu de 15) dans les FIP 4, 5, 6, 7 et 8, et le nombre d étudiants et d entreprises étaient ramenés à 10 dans le cadre des FIP 6 et 8 Alors le coût estimé des actions transversales serait ramené à EUR, soit un coût estimé total plus de trois fois inférieur au coût estimé actuel.

29 JE VOUS REMERCIE POUR VOTRE ATTENTION

MEMORANDUM POSITIONNEMENT DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE SENEGALAISE SUR LA COUVERTURE MALADIE UNIVERSELLE

MEMORANDUM POSITIONNEMENT DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE SENEGALAISE SUR LA COUVERTURE MALADIE UNIVERSELLE MEMORANDUM MEMORANDUM POSITIONNEMENT DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE SENEGALAISE SUR LA COUVERTURE MALADIE UNIVERSELLE Novembre 2013 1. CONTEXTE DU MEMORANDUM Le Sénégal, à l image des pays de la

Plus en détail

NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE

NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/STATCOM/3/5 21 octobre 2011 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE FRANÇAIS Original: ANGLAIS Troisième réunion de la Commission africaine

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

Centre de Communication et de Développement de l Entreprise

Centre de Communication et de Développement de l Entreprise Centre de Communication et de Développement de l Entreprise Bureau d Études Siège: 25, Avenue Noguès, Rue n 4 06 B.P. 1409 Abidjan 06 R.C. N CI-ABJ-2007-B-2911 Tél. : (225) 20.32.91.41 Fax : (225) 20.32.91.40

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES FCW BENEFICIAIRES 2009 LOT N 11 : Macro économie, Statistiques,

Plus en détail

PRESENTATION DU SENEGAL

PRESENTATION DU SENEGAL ACCORD SUR LA FACILITATION DES ECHANGES DANS LE CONTEXTE DE L INTEGRATION REGIONALE ET DU TRANSIT INTER- ETATS:IDENTIFIER LE ROLE DU CADRE INTEGRE RENFORCE PRESENTATION DU SENEGAL Par M.Cheikh Saadbouh

Plus en détail

DECISION N 10/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DU PROGRAMME DE TRANSITION FISCALE AU SEIN DE L UEMOA

DECISION N 10/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DU PROGRAMME DE TRANSITION FISCALE AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------- LE CONSEIL DES MINISTRES DECISION N 10/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DU PROGRAMME DE TRANSITION FISCALE AU SEIN DE L UEMOA LE CONSEIL DES MINISTRES

Plus en détail

Primature. République d Haïti. Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH)

Primature. République d Haïti. Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH) République d Haïti Primature Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH) Les règles de prévention des conflits d intérêts dans la fonction publique Haïtienne Responsabilité Générale de l OMRH

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif général

OBJECTIFS. Objectif général Le Programme d action pour la promotion et le financement des PME dans l UEMOA est une déclinaison de la Politique Industrielle Commune (PIC) de l UEMOA. Il vise la création de mécanismes de financement

Plus en détail

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC)

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) Banque de Développement des Etats de l Afrqiue Centrale 9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) «Mise en place d un Fonds pour l Economie Verte

Plus en détail

EXTRAIT DU : CAHIER SPÉCIAL DES CHARGES BTC/CTB CTB/SEN/2012/33 DU 09/03/2012

EXTRAIT DU : CAHIER SPÉCIAL DES CHARGES BTC/CTB CTB/SEN/2012/33 DU 09/03/2012 EXTRAIT DU : CAHIER SPÉCIAL DES CHARGES BTC/CTB CTB/SEN/2012/33 DU 09/03/2012 MARCHÉ DE SERVICES POUR LE PROGRAMME DES BOURSES HORS PROJET CRÉATION ET MISE EN ŒUVRE DE DEUX MODULES D UNE FORMATION POUR

Plus en détail

CONTEXTE DE L INTEGRATION REGIONALE En résumé: L AC AC A n est est pas une zone intégrée; Son économie est sous tutelle (vestige de la coloniale).

CONTEXTE DE L INTEGRATION REGIONALE En résumé: L AC AC A n est est pas une zone intégrée; Son économie est sous tutelle (vestige de la coloniale). Federal Ministry for Economic Cooperation anddevelopment JEICP GTZ Les réformes dans le commerce des services, l intégration régionales et les négociations APE en Afrique centrale: Evaluation des besoins

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.20/2012/13 Distr. générale 24 février 2012 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES

L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES ATELIER REGIONAL SUR LE DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER EN AFRIQUE CENTRALE L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER DE L AFRIQUE L CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES Douala, 29 & 30 octobre 2009

Plus en détail

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE STRUCTURE DES PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L IRIC Cycle : Stage Diplomatique Ce cycle est prioritairement destiné au recyclage des fonctionnaires, des cadres des Ministères

Plus en détail

LES UCS AU COEUR DE LA RÉFORME DU SYSTÈME DE SANTÉ

LES UCS AU COEUR DE LA RÉFORME DU SYSTÈME DE SANTÉ LES UCS AU COEUR DE LA RÉFORME DU SYSTÈME DE SANTÉ POURQUOI UNE RÉFORME? Améliorer l État de santé de la population Plus d Équité, Une meilleure couverture, Et La maîtrise des coûts! THÈMES PRIORITAIRES

Plus en détail

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Turin, Italie Contexte Le Centre international de formation de l Organisation internationale du Travail (CIF-OIT)

Plus en détail

1 Informations générales

1 Informations générales PAMEC-CEEAC Programme d Appui aux Mécanismes de Coordination et au renforcement des capacités de la CEEAC pour la mise en œuvre et le suivi du PIR Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale

Plus en détail

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée Livre bleu Vers une politique maritime nationale intégrée Rouen, 30 mars 2010 France et politique maritime Jusqu en 2009, pas de véritable politique maritime en France superposition de politiques sectorielles,

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre

Plus en détail

EN SCIENCES ECONOMIQUES

EN SCIENCES ECONOMIQUES REPUBLIQUE TUNISIENNE **** Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie **** DIRECTION GENERALE DE LA RENOVATION UNIVERSITAIRE REFORME LMD SCIENCES ECONOMIQUES

Plus en détail

REUNION DU PARTENARIAT POUR LES FORETS DU BASSIN DU CONGO Paris, 21 au 23 juin 2006

REUNION DU PARTENARIAT POUR LES FORETS DU BASSIN DU CONGO Paris, 21 au 23 juin 2006 REUNION DU PARTENARIAT POUR LES FORETS DU BASSIN DU CONGO Paris, 21 au 23 juin 2006 Le Réseau des Aires Protégées d Afrique Centrale (RAPAC) et la dynamique de conservation de la biodiversité dans le Bassin

Plus en détail

Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique de l Afrique Centrale --------------------------------

Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique de l Afrique Centrale -------------------------------- Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique de l Afrique Centrale -------------------------------- SECRETARIAT EXECUTIF ---------------- PROGRAMME D ACTIONS Exercice 2005

Plus en détail

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior)

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior) 1.1.1 Experts principaux Ces termes de référence définissent les profils requis pour les experts principaux. Le soumissionnaire doit fournir une déclaration d'exclusivité et de disponibilité pour les experts

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D un Expert en Aménagement et Valorisation des Aires Protégées Pour le Programme ECOFAC V

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D un Expert en Aménagement et Valorisation des Aires Protégées Pour le Programme ECOFAC V TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D un Expert en Aménagement et Valorisation des Aires Protégées Pour le Programme ECOFAC V Autorité hiérarchique : Secrétaire Exécutif du RAPAC Lieu de travail :

Plus en détail

SEMINAIRE REGIONAL DE HAUT NIVEAU SUR LA SURVEILLANCE MULTILATERALE EN ZONE CEAMC (Yaoundé, du 21 au 23 juillet 2015)

SEMINAIRE REGIONAL DE HAUT NIVEAU SUR LA SURVEILLANCE MULTILATERALE EN ZONE CEAMC (Yaoundé, du 21 au 23 juillet 2015) SEMINAIRE REGIONAL DE HAUT NIVEAU SUR LA SURVEILLANCE MULTILATERALE EN ZONE CEAMC (Yaoundé, du 21 au 23 juillet 2015) RELEVÉ DES CONCLUSIONS La commission de la CEMAC, en collaboration avec la Fondation

Plus en détail

Recommandations de la Conférence

Recommandations de la Conférence REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT MINISTERE DES FINANCES COMMISSARIAT GENERAL A LA PLANIFICATION ET A LA PROSPECTIVE OFFICE NATIONAL DES STATISTIQUES

Plus en détail

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun. Le 5 novembre 2013

Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun. Le 5 novembre 2013 Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun Le 5 novembre 2013 Plan de la présentation 1. Contexte du Programme 2. Objectifs et méthode du Programme 3. Activités prévues dans

Plus en détail

Introduction à la réforme MiFID*

Introduction à la réforme MiFID* Introduction à la réforme MiFID* Pour Pour obtenir obtenir la la présentation complète, écrire écrire à à :: finance@sia-conseil.com Janvier 2007 * Markets in Financial Instruments Directive Sommaire Introduction

Plus en détail

DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin

DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin Le projet propose une approche intégrée du développement du secteur des TIC considérée sous trois aspects différents : promouvoir l accès aux TIC, favoriser

Plus en détail

quatre programmes pour structurer l'effort de recherche

quatre programmes pour structurer l'effort de recherche COMPÉTITIVITÉ Dans le cadre des stratégies de Lisbonne et Göteborg, la composante «Compétitivité» de la rubrique «Croissance durable» vise à favoriser la croissance et l'emploi par une action structurelle

Plus en détail

MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION

MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION Central African Backbone Communication Infrastructure and Technology CAB CIT Congo Projet N IDA 49740 CG

Plus en détail

REGION BRETAGNE. Plan d évaluation du programme opérationnel Bretagne FEDER-FSE 2014-2020. n CCI : 2014FR16M2OP003

REGION BRETAGNE. Plan d évaluation du programme opérationnel Bretagne FEDER-FSE 2014-2020. n CCI : 2014FR16M2OP003 REGION BRETAGNE Plan d évaluation du programme opérationnel Bretagne FEDER-FSE 2014-2020 n CCI : 2014FR16M2OP003 et dispositions communes avec les plans d évaluation FEADER et FEAMP «Assurer l atteinte

Plus en détail

PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES

PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES Objectifs clés CSRP 1 Actions préalables en gras CSRP II Déclencheurs en gras CSRP III Déclencheurs en gras CSRP IV Résultats de moyen terme/indicateurs Global :

Plus en détail

Appel à candidatures. Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information

Appel à candidatures. Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information Appel à candidatures Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information Version 0.6 20 mars 2015 Statut Validé 1 Introduction 1.1 Présentation de l Agence universitaire

Plus en détail

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine CAS D'EXPÉRIENCE Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine Présentation du cas d expérience de la Commission de l UEMOA relatif au Projet de renforcement des capacités en matière de

Plus en détail

Stratégie de communication LIFE III

Stratégie de communication LIFE III Stratégie de communication LIFE III Table des matières Stratégie de communication LIFE III I. Contexte et enjeux... p. 1 II. Objectifs organisationnels... p. 1 III. Objectifs de communication... p. 2 IV.

Plus en détail

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie»

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» 19 décembre 2014 1. Commentaire général Les équipes et administrative de l I.O.R.T. ont trouvé l exercice

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

Programme d'appui à la formation professionnelle continue et a l'apprentissage au Niger

Programme d'appui à la formation professionnelle continue et a l'apprentissage au Niger Programme d'appui à la formation professionnelle continue et a l'apprentissage au Niger Faits Rapides Pays: Niger Evaluation final : Nov 2011 Mode d évaluation: indépendant (external) Domaine technique

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

Centre Régional d Assistance Technique pour l Afrique Centrale AFRITAC Centre Libreville, Gabon

Centre Régional d Assistance Technique pour l Afrique Centrale AFRITAC Centre Libreville, Gabon FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL Centre Régional d Assistance Technique pour l Afrique Centrale AFRITAC Centre Libreville, Gabon Termes de référence du séminaire de renforcement des capacités «gestion des

Plus en détail

FORUM PHARMACEUTIQUE INTERNATIONAL DE LIBREVILLE RAPPORT FINAL

FORUM PHARMACEUTIQUE INTERNATIONAL DE LIBREVILLE RAPPORT FINAL 9 ème FORUM PHARMACEUTIQUE INTERNATIONAL DE LIBREVILLE RAPPORT FINAL Docteur Serge Aimé ISSEMBE Président de l Ordre National des Pharmaciens du Gabon Conférence de l Inter-Ordre des Pharmaciens Francophones

Plus en détail

Erasmus pour tous. Qu est-ce qu Erasmus pour tous?

Erasmus pour tous. Qu est-ce qu Erasmus pour tous? Erasmus pour tous Qu est-ce qu Erasmus pour tous? Erasmus pour tous est le nouveau programme pour l éducation, la formation, la jeunesse et le sport proposé par la Commission européenne. Ce programme,

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DU TOURISME AU SEIN DE L UEMOA (PRDTOUR)

PROGRAMME REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DU TOURISME AU SEIN DE L UEMOA (PRDTOUR) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ PROGRAMME REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DU TOURISME AU SEIN DE L UEMOA (PRDTOUR) SOMMAIRE SIGLES ET ACRONYMES...

Plus en détail

RAPPORT D ACHEVEMENT D UNE OPERATION D ASSISTANCE TECHNIQUE

RAPPORT D ACHEVEMENT D UNE OPERATION D ASSISTANCE TECHNIQUE RAPPORT D ACHEVEMENT D UNE OPERATION D ASSISTANCE TECHNIQUE INTITULE DE L ASSISTANCE TECHNIQUE : Etude sur la maintenance des infrastructures sociales dans les pays de l UEMOA ORGANES D EXECUTION : Commission

Plus en détail

S.A.E.I.F - Bureau d Études

S.A.E.I.F - Bureau d Études La société Africaine d Études & d Ingénierie Financière est un bureau d Études multidisciplinaire qui travaille depuis 1997 dans le domaine de l appui au développement en Afrique. La SAEIF Bureau d Études

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation.

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation. COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation Manuel Gestion du Cycle de Projet Programmation Evaluation Identification Mise en œuvre Instruction Financement Mars

Plus en détail

Contrats de ville de nouvelle génération. Premier bilan

Contrats de ville de nouvelle génération. Premier bilan Contrats de ville de nouvelle génération Premier bilan Atelier club des agglomérations et métropoles de l AdCF 24 juin 2015 Les grands principes des contrats de ville (décision 22 du CIV) Des contrats

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTES

AVIS DE VACANCE DE POSTES Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale ECOFAC V CEEAC -------------------- Programme Ecosystèmes Fragilisés d Afrique Centrale (ECOFAC V) -------------------------- Composante FLEGT Union

Plus en détail

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX TITRE Requérant Contribution au projet régional de facilitation des affaires dans l espace UEMOA «eregulations UEMOA» - Phase 2 Commission UEMOA Durée du

Plus en détail

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle EVALUATION FINALE SEN/024 Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code

Plus en détail

CHARLES CREVIER ANDRES ACUNA

CHARLES CREVIER ANDRES ACUNA Tendances en matière de systèmes de retraite public, l Organisation internationale du Travail et Quatrain Africa CHARLES CREVIER DÉPARTEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIAL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL CREVIER@ILO.ORG

Plus en détail

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ D'ORIENTATION ET DE SUIVI DU PLAN D'ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT UE AFRIQUE SUR LE COTON

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ D'ORIENTATION ET DE SUIVI DU PLAN D'ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT UE AFRIQUE SUR LE COTON Bruxelles, le 08 septembre 2004 ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ D'ORIENTATION ET DE SUIVI DU PLAN D'ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT UE AFRIQUE SUR LE COTON I- Introduction 1. Le Forum

Plus en détail

EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi. LOT N 11 : Macro Economie, Finances publiques et aspects réglementaires Requête N 2008/148573/Version 1

EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi. LOT N 11 : Macro Economie, Finances publiques et aspects réglementaires Requête N 2008/148573/Version 1 EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 : Macro Economie, Finances publiques et aspects réglementaires Requête N 2008/148573/Version 1 TERMES DE REFERENCE Contrat cadre bénéficiaires Assistance technique

Plus en détail

la séparation totale des activités des postes et télécommunications;

la séparation totale des activités des postes et télécommunications; LE CADRE GENERAL D ASSISTANCE PAR CONSULTANTS POUR L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN CADRE LEGAL APPROPRIE POUR LE SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS CONTEXTE GENERAL Le Gouvernement [PAYS] a adopté,

Plus en détail

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale Réunion Ad hoc NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale F Distr. : GENERAL ECA/SRO-CA/AHEGM.HLTIC/13/Inf.1 Février : 2013 Original : Français Ad Hoc

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE «RECRUTEMENT D UN EXPERT EN ACQUISITION»

APPEL A CANDIDATURE «RECRUTEMENT D UN EXPERT EN ACQUISITION» REPUBLIQUE TUNISIENNE SECRETARIAT D ETAT CHARGE DE LA GOUVERNANCE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE PROJET PILOTE «DEVELOPPEMENT DU LEADERSHIP EN SOUTIEN DE LA TRANSITION EN TUNISIE PHASE 1.1» APPEL A CANDIDATURE

Plus en détail

MAÎTRISER LES OUTILS DE MISE EN ŒUVRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Dans la perspective des ODD

MAÎTRISER LES OUTILS DE MISE EN ŒUVRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Dans la perspective des ODD MAÎTRISER LES OUTILS DE MISE EN ŒUVRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Dans la perspective des ODD et de l Agenda post-2015 Du16 au 27 novembre 2015 Abidjan, Côte d Ivoire Une formation pratique centrée sur des

Plus en détail

VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM

VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM ELEMENTS DE CONTEXTE La Déclaration commune du sommet de Paris pour

Plus en détail

Le Réseau et Centre Africain de Technologies et Finances Climatiques (ACTFCN)

Le Réseau et Centre Africain de Technologies et Finances Climatiques (ACTFCN) Le Réseau et Centre Africain de Technologies et Finances Climatiques (ACTFCN) Dr. Giorgio Gualberti Banque Africaine de Développement CTCN Forum Régional pour les Entités Nationales Désignées 24-26 Juin

Plus en détail

DÉFINIR DES INDICATEURS D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE

DÉFINIR DES INDICATEURS D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE DÉFINIR DES INDICATEURS D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE Pour l amélioration de la performance énergétique dans le cadre de la norme ISO 50001 des systèmes de management de l énergie Pascal Dumoulin,

Plus en détail

Recommandation sur le traitement des réclamations 2011-R-05 du 15 décembre 2011

Recommandation sur le traitement des réclamations 2011-R-05 du 15 décembre 2011 2011-R-05 du 15 décembre 2011 1. Contexte L information du client sur les modalités d examen des réclamations ainsi que le traitement de ces dernières font l objet de plusieurs textes, notamment de nature

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Personne chargée

Plus en détail

Innovations des statistiques officielles

Innovations des statistiques officielles MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Un projet financé par l Union Européenne Réunion de Travail des Coordonnateurs du SBA et des Conseillers

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie)

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Termes de Référence Evaluation Intermédiaire Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Composante géré par EPD Introduction Le Programme d'appui à la Société Civile en Tunisie (PASC

Plus en détail

Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013

Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013 Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013 Le Ministère des Affaires Étrangères (MAE), en partenariat avec les Régions de France et

Plus en détail

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Beyrouth, Liban, 24 novembre 2010 CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE «RENFORCER UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Références dans le Guide du programme Erasmus+ 2014

Références dans le Guide du programme Erasmus+ 2014 FICHE D AIDE A LA LECTURE DU GUIDE DU PROGRAMME ERASMUS+ 2014 Échanges de jeunes #MOBILITÉ Références dans le Guide du programme Erasmus+ 2014 Critères d éligibilité et règles de financement Partie B //

Plus en détail

Consortium pour la Recherche, l Innovation et la Formation pour le Développement en Afrique Centrale (CRIFDAC) Honoré TABUNA

Consortium pour la Recherche, l Innovation et la Formation pour le Développement en Afrique Centrale (CRIFDAC) Honoré TABUNA Communauté Économique des Etats de l Afrique Centrale CEEAC Economic community of Central Africa States ECCAS Communidad Economica de los Estados del Africa Central CEEAC Communidade Economica dos estados

Plus en détail

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE)

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Département AES Master Professionnel et de Recherche "Sciences de l'homme et de la Société" Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Lieu de la formation : Université Rennes 2 Haute-Bretagne

Plus en détail

Atelier régional de réflexion sur les PNIA et le PRIA Niamey, les 27, 28 et 29 Avril 2011. Dr Bio Goura SOULE Soule_goura@yahoo.fr

Atelier régional de réflexion sur les PNIA et le PRIA Niamey, les 27, 28 et 29 Avril 2011. Dr Bio Goura SOULE Soule_goura@yahoo.fr Revue analytique des stratégies nationales d investissement et de politiques agricoles en vue de la promotion des filières de base en Afrique de l Ouest Atelier régional de réflexion sur les PNIA et le

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA)

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Sciences humaines et sociales Master à finalité professionnelle MENTION : SCIENCES DE L EDUCATION SPÉCIALITÉ STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs : Former des spécialistes en

Plus en détail

C.H.U. DE FORT DE FRANCE

C.H.U. DE FORT DE FRANCE DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE C.H.U. DE FORT DE FRANCE PROJET D ETABLISSEMENT VOLET PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES 2006 2010 VOLUME 4 Euro Conseil Santé 91, rue du Faubourg Saint Honoré 75 008 PARIS

Plus en détail

Conseil économique et social. Ordre du jour provisoire annoté de la vingt-quatrième session 1

Conseil économique et social. Ordre du jour provisoire annoté de la vingt-quatrième session 1 Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRAE/C/WP.6/2014/1 istr. générale 9 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité du commerce Groupe de travail des

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Lignes directives de la JICA pour l évaluation des projets ~ Méthode pratique d évaluation des projets ~

Lignes directives de la JICA pour l évaluation des projets ~ Méthode pratique d évaluation des projets ~ Lignes directives de la JICA pour l évaluation des projets ~ Méthode pratique d évaluation des projets ~ Septembre 2004 Bureau des évaluations, Département de la planification et de la coordination Agence

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 14 février 2013 Français Original: anglais E/ECE/1466 Commission économique pour l Europe Soixante-cinquième session Genève, 9-11 avril 2013 Point

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Allocution d ouverture du Secrétaire Général du Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) Monsieur Edoh Kossi

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX ATELIER DE VALIDATION DU PROJET DE PLAN D ACTIONS POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DE BASE A ACCES UNIVERSEL AU CAMEROUN YAOUNDE, HOTEL MONT FEBE 05-06 FEVRIER 2015 Yaoundé, Cameroun, 04-06

Plus en détail

Recommandation sur le traitement des réclamations

Recommandation sur le traitement des réclamations Recommandation sur le traitement des réclamations 1. Contexte 2015-R-03 du 26 février 2015 L information du client sur les modalités d examen des réclamations ainsi que le traitement de ces dernières font

Plus en détail

République d Haïti Bureau du Premier Ministre Office de Management et des Ressources Humaines

République d Haïti Bureau du Premier Ministre Office de Management et des Ressources Humaines République d Haïti Bureau du Premier Ministre Office de Management et des Ressources Humaines PROJET DE PROGRAMME-CADRE DE RÉFORME DE L ETAT : RÉFORME ADMINISTRATIVE ET DÉCENTRALISATION Octobre 2012-Septembre

Plus en détail

CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN

CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN PROCÉDURES OPÉRATIONNELLES STANDARD pour les PAYS ADOPTANT l approche «UNIS DANS L ACTION» Août 2014 GUIDE DU CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN Le Cadre budgétaire commun, par sa présentation transparente et centralisée

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Présentation du séminaire Régional de Bamako

Présentation du séminaire Régional de Bamako Présentation du séminaire Régional de Bamako Dialogue Structuré: le processus..1 Séminaire de Bamako: but, participation et organisation.....2 Contenu et organisation des groupes de...3 Comment se préparer

Plus en détail

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée;

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée; Rapport d étape HYDRO-QUÉBEC MISE EN ŒUVRE DU PLAN D EFFICIENCE DE TRANSÉNERGIE Raymond Chabot Grant Thornton & Cie Conseillers en administration Société en nom collectif Le 29 juin 2007 Monsieur Pierre

Plus en détail

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal MODULE 1. THIES 7 mai 2012

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal MODULE 1. THIES 7 mai 2012 Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal www.coopami.org FINANCEMENT et GESTION des systèmes d assurance maladie MODULE 1 THIES 7 mai 2012

Plus en détail