OUTILS EN INFORMATIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OUTILS EN INFORMATIQUE"

Transcription

1 OUTILS EN INFORMATIQUE Brice Mayag LAMSADE, Université Paris-Dauphine R.O. Excel (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 1 / 35

2 Plan Présentation générale 1 Présentation générale 2 Les applications de la RO: Quelques exemples de base (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 2 / 35

3 Trois parties Présentation générale 1 Initiation à la Recherche Opérationnelle avec Excel (BD): 3h de cours et 12h de TP 2 Bases de Données élémentaires avec ACCESS (BD): 3h de cours et 12h de TP 3 Outils de l Internet (initiation aux réseaux + HTML) (OI): 15h de cours et 15h de TP Evaluation Notation finale= 0.4 CC Exam 0.6 Exam= 0.2 BD OI 0.4 CC= 0.2 cc partiel 0.2 partiel= 0.2 RO 0.2 cc=moyenne des notes obtenues sur les 3 parties des TP (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 3 / 35

4 Présentation générale Un exemple simple Chris le campeur part en randonnée dans les pyrénées. Il ne peut emporter dans son sac à dos qu un poids maximal de 14 kgs. Les quatre objets qu il peut potentiellement emporté possède chacun un poids et une valeur indiqués dans le tableau suivant: Objets A B C D Valeurs Poids Quels objets Chris devra-t-il mettre dans le sac de manière à maximiser la valeur totale des objets sans dépasser le poids maximal autorisé pour le sac? Est-ce une solution unique? (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 4 / 35

5 Présentation générale Qu est-ce que la Recherche Opérationnelle? Le Recherche Opérationnelle (RO) est la discipline des méthodes scientifiques utilisables pour élaborer de meilleures décisions. Elle permet de rationaliser, de simuler et d optimiser l architecture et le fonctionnement des systèmes de production ou d organisation (ROADEF = discipline carrefour associant les mathématiques, l économie et l informatique. Domaines d application Méthodologie utilisée en RO Outils scientifiques et informatiques utilisés (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 5 / 35

6 Présentation générale Domaines d application Militaire: implantation optimale de radars de surveillance, gestion des convois d approvisionnement, gestion des forces policières... Transport terrestres et aériens: localisation d entrepôts, planification d une flotte de camions, ordonnancement d atterrissage, ravitaillement d un pays sinistré,... Industriel: Raffinage du pétrole, construction d un stade, planification de production de bicyclettes, affectation de ressources à des tâches, problèmes de distribution... Secteur public: gestion de projets, gestion des files d attente, problèmes de planification, Emplois du temps et gestion du personnel, surveillance des rues par des caméras. Finance: problèmes d investissement - maximiser le profit (ou l espérance de profit), gestion de portefeuille... Telecom/Informatique: localisation d émetteurs GSM et de serveurs, stockage des données, systèmes d exploitation... (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 6 / 35

7 Présentation générale Méthodologie utilisée en RO 1. Détection d un problème 3. Elaboration d un modèle 4. Collecte des données 2. Formulation du problème 7. Prise de décisions et implantation de la solution 6. Validation du modèle 5. Résolution du modèle (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 7 / 35

8 Plan Les applications de la RO: Quelques exemples de base 1 Présentation générale 2 Les applications de la RO: Quelques exemples de base (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 8 / 35

9 Problème de production Objectif: Maximiser le profit selon la disponibilité de la main d oeuvre, la demande du marché, la capacité de production, le prix de revient du matériau brut. Exemple de problème: les chaises de M. Eugène Maximiser le profit qu il pourra tirer, au cours des 3 semaines, de ces types de chaises en utilisant au mieux les ressources de son atelier. (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 9 / 35

10 NOP Les chaises de M. Eugène : description du contexte Les chaises de M. Produits et demande Type Description Commandes acceptées Marché potentiel A B en porte-à-faux Barcelone Résumé des données de fabrication Opération Brasage Laquage Cuisson Capitonnage Durée de fabrication d une chaise A Porte-à-faux 1,5 heure 30 minutes 8 heures 2 heures B Barcelone 2 heures 45 minutes 6 heures 3 heures Profit par chaise 450 $ 800 $ Nombre d heures disponibles Note pour les modèles de la section : Les chaises sont regroupées par lot pour la cuisson. Le four peut contenir un maximum de 10 chaises en porte-à-faux ou un maximum de 5 chaises Barcelone. La cuisson d un (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 10 /

11 Le modèle NOP 2.1.1linéaire Les chaises sans cuisson : le modèle linéaire Variables de décision: Objectif : Contraintes : x A = nombre de chaises A à fabriquer d ici 3 semaines x B = nombre de chaises B à fabriquer d ici 3 semaines Max z = 450 x A x B x A 42 (1) x B 53 (2) x A 100 (3) x B 100 (4) 1,5 x A + 2 x B 250 (5) 0,5 x A + 0,75 x B 100 (6) 2 x A + 3 x B 327 (7) x A, x B 0 et entiers Manque la contrainte 8x A + 6x B 140. (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 11 / 35

12 Résolution sur EXCEL (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 12 / 35

13 Les problèmes de mélange Le modèle à construire doit permettre de répondre à la question suivante: De combien faut-il mettre, dans chaque mélange, chacun des ingrédients disponibles de façon à maximiser les profits découlant de cette production ou à minimiser les coûts? (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 13 / 35

14 Problème NOP Un de problème de mélange : description du contexte Données relatives aux liquides A, B, C et D Disp. (en L) Achat (en $/L) Vente (en $/L) Mélange E F G A B C D ,50 6,00 30 % 25 % 20 % ,50 5,00 10 % 20 % 15 % ,50 8,00 40 % 20 % 40 % ,25 11,75 35 % 10 % 20 % Données relatives aux liquides E, F et G Demande (en L) Vente (en $/L) Produit P E F G / /3 Le produit P se vend 22 $/L. (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 14 / 35

15 FIGURE 2.1 A B C D Ventes Ventes Ventes Ventes E F G Ventes Ventes Ventes P Ventes (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 15 / 35

16 LeNOP modèle Un linéaire: problème de mélange 1ère: le partie modèle linéaire Variables de décision : x IJ = nombre de litres du liquide I affectés à l usage J où I = A, B,..., G, P et J = E, F, G, P, V. Par exemple, x AE = nombre de litres du liquide A qui entrent dans la composition du mélange E x GV = nombre de litres du mélange G qui seront vendus sur le marché. On introduit également des variables d étape : x I = nombre de litres du produit I utilisés, où I = A, B, C, D, E, G. Fonction-objectif : Max z = Ventes Achats, où Ventes = 6 x AV + 5 x BV + 8 x CV + 11,75 x DV + 11 x EV + 15 x FV + 14 x GV + 22 x PV Achats = 5,50 x A + 4,50 x B + 7,50 x C + 11,25 x D Contraintes : Elles se regroupent en 5 catégories. (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 16 / 35

17 Fonction-objectif : Max z = Ventes Achats, où Ventes = 6 x AV + 5 x BV + 8 x CV + 11,75 x DV + 11 x EV + 15 x FV + 14 x GV + 2 Achats = 5,50 x A + 4,50 x B + 7,50 x C + 11,25 x D Les applications de la RO: Quelques exemples de base Le modèle linéaire: 2ème partie Contraintes : Elles se regroupent en 5 catégories. (a) Disponibilité des liquides : x AV + x AE + x AF + x AG = x A et x A x BV + x BE + x BF + x BG = x B et x B x CV + x CE + x CF + x CG = x C et x C x DV + x DE + x DF + x DG = x D et x D (b) Pour un mélange, quantité vendue ou utilisée = quantité fabriquée : x AE + x BE + x CE + x DE = x E et x E = x EV + x EP x AF + x BF + x CF + x DF = x FV x AG + x BG + x CG + x DG = x G et x G = x GV + x GP x EP + x GP = x PV (c) Conditions imposées dans l élaboration des mélanges : (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 17 / 35

18 x AG + x BG + x CG + x DG = x G et x G = x GV + x GP Le modèle linéaire: 3ème partie x EP + x GP = x PV (c) Conditions imposées dans l élaboration des mélanges : x AE = 0,30 x E et x BE 0,10 x E et x CE = 0,40 x E et x DE 0,05 x E x AF 0,25 x FV et x BF 0,20 x FV et x CF = 0,20 x FV et x DF 0,10 x FV x AG = 0,20 x G et x BG 0,15 x G et x CG = 0,40 x G et x DG 0,20 x G x GP = 2 x EP (d) Quantités minimales imposées par le carnet de commandes : x EV 400 et x FV 800 et x GV 200 (e) Enfin, il faut ajouter les contraintes usuelles de non-négativité. (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 18 / 35

19 NOP Un problème de mélange: une solution optimale Les applications de la RO: Quelques exemples de base Solution optimale TABLEAU 2.4 E F G P Ventes Total A B C D E G , , , , Total (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 19 / 35

20 Un problème de construction d horaires Un problème de construction d horaires Problème: Affecter des agents à des guichets sur le péage d une autoroute Enoncé : Affecter des agents à des guichets sur le péage d une autoroute Un agent travaille 8 heures consécutives par jour, l heure de début étant soit Un agent 22h, travaille soit 2h, 8soit heures 6h, soit 10h, consécutives soit 14h, soit 18h. par jour, l heure de début étant soit Obj 22h, : minimiser soit 2h, le nbre soitd agents 6h, soit employés. 10h, soit 14h, soit 18h. Objectif: minimiser le nombre d agents employés. Outils en Informatique 8 (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 20 / 35

21 Un problème de construction d horaires Un problème de construction d horaires : Le nombre total Obtention d agents employés d une solution est deréalisable Obtention d unele solution nombre total réalisable d agents employés est de 13. (LAMSADE) OUTILS Outils en ENInformatique INFORMATIQUE R.O. 9 Excel 21 / 35

22 Utilisation de la fonction SOMMEPROD (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 22 / 35

23 Exercice: l horaire des standardistes Problème: Une centrale téléphonique compte 50 standardistes à son service. NOP PasHoraire de politique des standardistes, des heures 1 version brisées. : donnéesses employés travaillent 9 heures d affilée, sans pauses-café, ni pauses-repas. Le tableau suivant donne les chiffres qui sont arrêtés: TABLEAU 2.9 Horaire des standardistes : description des données, 1 re version Heures Besoins Salaire 86 $ 86 $ 86 $ 75 $ 75 $ 75 $ 80 $ 80 $ Remarque: FIGURE Horaire + 4 des + standardistes : représentation schématique = 114. Essayer de repartir les x T standardistes entre différentes périodes de travail en minimisant les besoins pour offrir les services adéquats. 0 h 3 h 6 h 9 h 12 h 15 h 18 h (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 23 / 35

24 Variables de décision : x j = nombre de standardistes prenant leur service à j heures Objectif : Minimiser z, où z = 86 x x x x x x x x 21 Contraintes : x 0 + x 3 + x 6 + x 9 + x 12 + x 15 + x 18 + x 21 6 x 0 + x 3 + x 6 + x 9 + x 12 + x 15 + x 18 + x 21 4 x 0 + x 3 + x 6 12 x 0 + x 3 + x 6 + x 9 20 x 0 + x 3 + x 6 + x 9 + x x 0 + x 3 + x 6 + x 9 + x 12 + x x 0 + x 3 + x 6 + x 9 + x 12 + x 15 + x x 0 + x 3 + x 6 + x 9 + x 12 + x 15 + x 18 + x x 0 + x 3 + x 6 + x 9 + x 12 + x 15 + x 18 + x 21 = x T Toutes les variables sont non négatives et entières. Table: Le modèle linéaire: Horaire des standardistes (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 24 / 35

25 (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 25 / 35

26 Un problème de distribution Les applications de la RO: Quelques exemples de base Les problèmes de distribution ou de transport Problème: Enoncé Un : Un produit à à acheminer depuis 3 dépôts vers 4 4clients de de façon façonàà minimiser les les coûts coûts de de distribution. Client Dépôt C1 C2 C3 C4 Offre D D D Demande Coûts unitaires de transport Table: Coûts unitaires de transport Outils en Informatique 6 (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 26 / 35

27 (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 27 / 35

28 Exercice: un problème de transport NOP 7.4 Sporcau: description du contexte Problème: Trouvez, pour les tonnes de saucisses, un plan d acheminement TABLEAU à coût minimal 7.28 Tableau des laboratoires des distances (en aux km) centres de NOP 7.4 Sporcau: description du contexte distribution. Le coût de transport est de 2$/t le kilomètre. Les tableaux Centre C suivants sont donnés: Labo 1 C 2 C 3 C 4 C 5 TABLEAU 7.28 Tableau des distances (en km) L L 2 Centre C Labo 1 C 2 C 3 C 4 C L TABLEAU 7.29 L 1 L 2 L Quantités disponibles et requises dans les laboratoires (en tonnes de chair à saucisse) Laboratoire TABLEAU 7.29 Quantités disponibles L 1 et requises L 2 dans les laboratoires L 3 Disponibilité S i (en tonnes 240 de chair à saucisse) Total 660 CentreLaboratoire C 1 L C 1 2 LC 2 3 C 4 L 3 Demande Disponibilité D j S i C Total 660 Total 660 Centre C 1 C 2 C 3 C 4 C 5 Total Le coût Demande transport D j est de 2$/t 120 le kilomètre (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 28 / 35

29 FIGURE 7.36 Les applications de la RO: Quelques exemples de base (240 ; 240) 1 L 1 C (120 ; 120) 4 5 C 2 (130 ; 130) (160 ; 160) L C 3 (145 ; 145) (125 ; 125) C (260 ; 260) L C 5 (140 ; 140) (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 29 / 35

30 NOP 7.4 Sporcau : le tableau de transport Les applications de la RO: Quelques exemples de base Modélisation du problème de transport TABLEAU 7.30 C 1 C 2 C 3 C 4 C 5 S i L L L D j Table: Tableau de transport (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 30 / 35

31 (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 31 / 35

32 Les problèmes d ordonnancement des projets Un projet consiste en un ensemble de n tâches liées par des contraintes de succession ou de précédence Calculer la durée minimale du projet, les ressources étant supposées illimitées: Minimiser (t n+1 t 0 ) sous les contraintes de potentiels Déterminer les dates de début au plus tôt et au plus tard des tâches Déterminer les tâches critiques (chemin critique). (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 32 / 35

33 Les problèmes d ordonnancement des projets On a: n tâches à exécuter + 2 tâches fictives 0 et n + 1 de durées nulles t j : date de début de la tâche j, p j sa durée Formulation mathématique Déterminer (t 0, t 1,..., t n, t n+1 ) de façon à Minimiser (t n+1 t 0 ) s.c. Contraintes de potentiel: t j t i a ij Contraintes de non négativité: t 0, t 1,..., t n, t n+1 0 (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 33 / 35

34 NOP 8.1 Projet RESO : description des tâches Exemple de problème d ordonnancement Projet RESO: implantation d un réseau micro-informatique TABLEAU 8.1 Code Description Projet RESO : implantation d un réseau micro-informatique Prédécesseur(s) immédiat(s) Durée (en jours) A Évaluation initiale 5 B Élaboration de la structure du réseau A 10 C Élaboration du plan de formation du personnel A 3 D Analyse des coûts B, C 5 E Révision des plans et approbation du budget B, C, D 5 F Mise en place du câblage E 5 G Montage des serveurs F 5 H Montage des stations de travail G 3 I Installation du logiciel d exploitation du réseau H 4 J Montage des lignes téléphoniques G 5 K Montage des ponts G 3 L Documentation de la structure du réseau I, J, K 5 M Formation du personnel L 8 N Négociation de la politique d entretien H, J, K 2 O Élaboration des procédures d exploitation L, N 5 P Élaboration des procédures de copies de sécurité O 5 Q Élaboration des procédures d entretien et de réparation O 5 (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 34 / 35

35 114 gaëtan morin éditeur ltée, Tous droits réservés. La recherche opérationnelle, 3 e édition (Nobert, Ouellet, Parent) Début 0 A 0 0 G B 5 5 C 5 12 H J K D N E I L O Figure: Graphe potentiel-tâche F P Q M G Fin 57 (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 35 / 35

36 J-F Hêche, Th. M. Liebling et D. de Werra. Recherche Opérationnelle pour les Ingénieurs. T1, Presses Polytechniques Romandes. Christian Prins et Marc Sevaux (2011). Programmation linéaire avec Excel. Editions Eyrolles. Virginie Gabrel Initiation à la Recherche Opérationnelle avec EXCEL. transparentscours-jan2011. Philippe Vallin et Daniel Vanderpooten. Aide à la décision. Une approche par les cas. Editeur : Ellipses. (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 35 / 35

2B La résolution de modèles linéaires par Excel 2010

2B La résolution de modèles linéaires par Excel 2010 2B La résolution de modèles linéaires par Excel 2010 Nous reprenons ici, de façon plus détaillée, la section où est indiqué comment utiliser le solveur d'excel 2010 pour résoudre un modèle linéaire (voir

Plus en détail

Problèmes supplémentaires (pratiques)

Problèmes supplémentaires (pratiques) 1. Traduis les énoncés suivants par une inéquation du premier degré à deux variables. a) x adultes et y enfants ont assisté à une représentation dans une salle de spectacles ne pouvant contenir que 250

Plus en détail

Programmation Linéaire - Cours 1

Programmation Linéaire - Cours 1 Programmation Linéaire - Cours 1 P. Pesneau pierre.pesneau@math.u-bordeaux1.fr Université Bordeaux 1 Bât A33 - Bur 265 Ouvrages de référence V. Chvátal - Linear Programming, W.H.Freeman, New York, 1983.

Plus en détail

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R.

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R. EXEMPLE DE DOSSIER Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 23 C.I.R. STRATEGIE & ACCOMPAGNEMENT FINANCIER 7 Rue DENFERT-ROCHEREAU 38 GRENOBLE France Tél fax : ( 33 ) 4 76 43 47 11 SIRET

Plus en détail

Chapitre 5 : Flot maximal dans un graphe

Chapitre 5 : Flot maximal dans un graphe Graphes et RO TELECOM Nancy A Chapitre 5 : Flot maximal dans un graphe J.-F. Scheid 1 Plan du chapitre I. Définitions 1 Graphe Graphe valué 3 Représentation d un graphe (matrice d incidence, matrice d

Plus en détail

Chapitre 7 Solutions des exercices de révision

Chapitre 7 Solutions des exercices de révision Chapitre 7 Solutions des exercices de révision Section 7.2 La construction du réseau 1. Construction du réseau représentant un projet. La figure de gauche ci-dessous donne un réseau qui représente le projet

Plus en détail

Première partie. Modélisation des problèmes en programmes linéaires notés PL

Première partie. Modélisation des problèmes en programmes linéaires notés PL Première partie Modélisation des problèmes en programmes linéaires notés PL ième année Licence LMD de mathématiques, USDBlida 0. Un grossiste doit livrer unités d un produit déterminé P à trois détaillants

Plus en détail

Programmation linéaire

Programmation linéaire Programmation linéaire DIDIER MAQUIN Ecole Nationale Supérieure d Electricité et de Mécanique Institut National Polytechnique de Lorraine Mathématiques discrètes cours de 2ème année Programmation linéaire

Plus en détail

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES LOGISTIQUE &TRANSPORT 2014 FABRICANT D ECONOMIES Notre Cabinet Notre Cabinet A propos Notre activité Notre Méthodologie DoubleV Conseil accompagne ses clients de façon opérationnelle dans la réduction

Plus en détail

Exercices du Cours de la programmation linéaire donné par le Dr. Ali DERBALA

Exercices du Cours de la programmation linéaire donné par le Dr. Ali DERBALA 75. Un plombier connaît la disposition de trois tuyaux sous des dalles ( voir figure ci dessous ) et il lui suffit de découvrir une partie de chacun d eux pour pouvoir y poser les robinets. Il cherche

Plus en détail

Elaboration et Suivi des Budgets

Elaboration et Suivi des Budgets Elaboration et Suivi des Budgets 1 1- La Notion Du contrôle de Gestion 2- La Place du Contrôle de Gestion dans le système organisationnel 3- La Notion des Centres de responsabilité 4- La procédure budgétaire

Plus en détail

La programmation linéaire : une introduction. Qu est-ce qu un programme linéaire? Terminologie. Écriture mathématique

La programmation linéaire : une introduction. Qu est-ce qu un programme linéaire? Terminologie. Écriture mathématique La programmation linéaire : une introduction Qu est-ce qu un programme linéaire? Qu est-ce qu un programme linéaire? Exemples : allocation de ressources problème de recouvrement Hypothèses de la programmation

Plus en détail

Lagrange, où λ 1 est pour la contrainte sur µ p ).

Lagrange, où λ 1 est pour la contrainte sur µ p ). Chapitre 1 Exercice 1 : Portefeuilles financiers Considérons trois types d actions qui sont négociées à la bourse et dont les rentabilités r 1, r 2 et r 3 sont des variables aléatoires d espérances µ i

Plus en détail

Master Informatique Aix-Marseille Université

Master Informatique Aix-Marseille Université Aix-Marseille Université http://masterinfo.univ-mrs.fr/ Département Informatique et Interactions UFR Sciences Laboratoire d Informatique Fondamentale Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes

Plus en détail

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Plateforme STAR CPM Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Groupe STAR Your single-source provider for corporate product communication Le bon

Plus en détail

Cours de mathématiques - Alternance Gea

Cours de mathématiques - Alternance Gea Cours de mathématiques - Alternance Gea Anne Fredet 11 décembre 005 1 Calcul matriciel Une matrice n m est un tableau de nombres à n lignes( et m colonnes. 1 0 Par exemple, avec n = et m =, on peut considérer

Plus en détail

Excel Avancé. Plan. Outils de résolution. Interactivité dans les feuilles. Outils de simulation. La valeur cible Le solveur

Excel Avancé. Plan. Outils de résolution. Interactivité dans les feuilles. Outils de simulation. La valeur cible Le solveur Excel Avancé Plan Outils de résolution La valeur cible Le solveur Interactivité dans les feuilles Fonctions de recherche (ex: RechercheV) Utilisation de la barre d outils «Formulaires» Outils de simulation

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

Travaux dirigés 3. Optimisation. Tâches Durées Contraintes a 6 b 3 c 6 d 2 b achevé e 4 b achevé f 3 d et a achevées g 1 f, e et c achevées

Travaux dirigés 3. Optimisation. Tâches Durées Contraintes a 6 b 3 c 6 d 2 b achevé e 4 b achevé f 3 d et a achevées g 1 f, e et c achevées Mathématiques DUT 2 M. Samy Modeliar Travaux dirigés 3 Optimisation Exercice 1 On doit exécuter sept tâches a, b, c, d, e, f et g soumises aux contraintes de succession rapportées dans le tableau ci-dessous

Plus en détail

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets.

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets. LA METHODE DES COÛTS COMPLETS Objectif(s) : o Pré requis : o Modalités : o Les coûts successifs dans une activité industrielle. Les principes de la comptabilité de gestion. Cas de synthèse sur la méthode

Plus en détail

Plan du cours. Vocabulaire. Définitions d un projet. Les cinq phases de la Gestion de Projets. 1- Conception

Plan du cours. Vocabulaire. Définitions d un projet. Les cinq phases de la Gestion de Projets. 1- Conception Plan du cours Vocabulaire Définitions d un projet Les cinq phases de la Gestion de Projets 1- Conception Planification du Projet Ingénierie du projet Ordonnancement des activités Estimation des durées

Plus en détail

DOSSIER N 4: LES COUTS FIXES ET VARIABLES EN LOGISTIQUE

DOSSIER N 4: LES COUTS FIXES ET VARIABLES EN LOGISTIQUE BAC PRO LOGISTIQUE: GESTION QUANTITATIVE DOSSIER N 4: LES COUTS IXES ET VARIABLES EN LOGISTIQUE Objectif : Calcul et appréciation des différents coûts logistiques.(rappels) Dans l optique de la réalisation

Plus en détail

FUTURMASTER FUTURMASTER

FUTURMASTER FUTURMASTER Mars 2010 Pour vos appels d offre APS Logiciels de planification 2 e ÉDITION FUTURMASTER FUTURMASTER SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur FUTURMASTER

Plus en détail

4.2 Unités d enseignement du M1

4.2 Unités d enseignement du M1 88 CHAPITRE 4. DESCRIPTION DES UNITÉS D ENSEIGNEMENT 4.2 Unités d enseignement du M1 Tous les cours sont de 6 ECTS. Modélisation, optimisation et complexité des algorithmes (code RCP106) Objectif : Présenter

Plus en détail

Fiche de révision sur les lois continues

Fiche de révision sur les lois continues Exercice 1 Voir la correction Le laboratoire de physique d un lycée dispose d un parc d oscilloscopes identiques. La durée de vie en années d un oscilloscope est une variable aléatoire notée X qui suit

Plus en détail

Exemples de problèmes et d applications. INF6953 Exemples de problèmes 1

Exemples de problèmes et d applications. INF6953 Exemples de problèmes 1 Exemples de problèmes et d applications INF6953 Exemples de problèmes Sommaire Quelques domaines d application Quelques problèmes réels Allocation de fréquences dans les réseaux radio-mobiles Affectation

Plus en détail

PLANIFICATION DE PROJET ET METHODES D ORDONNANCEMENT

PLANIFICATION DE PROJET ET METHODES D ORDONNANCEMENT P a g e 1 PLANIFICATION DE PROJET ET METHODES D ORDONNANCEMENT NOTION DE PROJET ET D ORDONNANCEMENT Lors de la réalisation d un projet industriel (construction d usine, d autoroute, recherche et développement

Plus en détail

INITIATION AU CONTRÔLE DE GESTION

INITIATION AU CONTRÔLE DE GESTION INITIATION AU CONTRÔLE DE GESTION Eric Astien 2007/2008 0 introduction Si la comptabilité générale La comptabilité de gestion doit fournir, d une manière générale, tous les éléments de nature à éclairer

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Durée de L épreuve : 2 heures. Barème : Exercice n 4 : 1 ) 1 point 2 ) 2 points 3 ) 1 point

Durée de L épreuve : 2 heures. Barème : Exercice n 4 : 1 ) 1 point 2 ) 2 points 3 ) 1 point 03 Mai 2013 Collège Oasis Durée de L épreuve : 2 heures. apple Le sujet comporte 4 pages et est présenté en livret ; apple La calculatrice est autorisée ; apple 4 points sont attribués à la qualité de

Plus en détail

Le Système d Information Routier

Le Système d Information Routier Le Système d Information Routier CONTEXTE DU PROJET : 2004 INSTITUTIONNEL : ACTE II DE LA DECENTRALISATION La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et Responsabilités locales a prévu dans le domaine

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit PCI -TD _ Centres Resp et Profit_Correction CAS.doc 1 / 28 CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 1 NOTIONS

Plus en détail

Médicaments génériques : un choix gagnant-gagnant pour le Québec

Médicaments génériques : un choix gagnant-gagnant pour le Québec Médicaments génériques : un choix gagnant-gagnant pour le Québec Présentation de : Pierre Fréchette, Président du Conseil, ACMG Daniel Charron, Ph. D, Vice-président, Recherche et planification, Octane

Plus en détail

Site de Chôlet. Niveau d huile bas SOYEZ PRÊTS. Pour le Nouveau Product Link

Site de Chôlet. Niveau d huile bas SOYEZ PRÊTS. Pour le Nouveau Product Link Site de Chôlet Niveau d huile bas SOYEZ PRÊTS Pour le Nouveau Product Link L OUTIL QU IL VOUS FAUT Quoi? Le nouveau Product Link et son interface web VisionLink vous permettent de savoir précisément où

Plus en détail

Catalogue. Des produits

Catalogue. Des produits Catalogue Des produits Gamme ODT Logiroad offre une solution simple, moins couteuse et représentative du trafic routier : la gamme Observatoire De Trajectoires (ODT). Cette gamme est constituée de plusieurs

Plus en détail

DEGRE DE FAISABILITE : Très simple, relativement rapide et sans grosses contraintes.

DEGRE DE FAISABILITE : Très simple, relativement rapide et sans grosses contraintes. PROTOCOLE «Terre-Nickel» «Opération simple de nettoyage à pieds des déchets sur le littoral terrestre» Rédigé par Michaël Rard Observatoire Marin de La Réunion (Mis à jour le 02/03/2013) OBJECTIFS : -

Plus en détail

(51) Int Cl.: H04L 29/06 (2006.01) G06F 21/55 (2013.01)

(51) Int Cl.: H04L 29/06 (2006.01) G06F 21/55 (2013.01) (19) TEPZZ 8 8 4_A_T (11) EP 2 838 241 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 18.02.1 Bulletin 1/08 (1) Int Cl.: H04L 29/06 (06.01) G06F 21/ (13.01) (21) Numéro de dépôt: 141781.4

Plus en détail

LES COÛTS PRÉÉTABLIS ET LES ÉCARTS TOTAUX

LES COÛTS PRÉÉTABLIS ET LES ÉCARTS TOTAUX 7 LES COÛTS PRÉÉTABLIS ET LES ÉCARTS TOTAUX 1. LES PRINCIPES 196 2. L ÉLABORATION DES COÛTS PRÉÉTABLIS 198 3. MODÈLE GÉNÉRAL D ANALYSE DES ÉCARTS 202 4. LES ÉCARTS TOTAUX 203 5. PREMIÈRE ANALYSE DES ÉCARTS

Plus en détail

Analyse des coûts. 1 ère année DUT GEA, 2005/2006 Analyse des coûts

Analyse des coûts. 1 ère année DUT GEA, 2005/2006 Analyse des coûts Analyse des coûts Les techniques de calcul et d analyse des coûts portent le nom de comptabilité analytique ou comptabilité de gestion. Ces deux termes seront utilisés indifféremment dans ce cours. Contrairement

Plus en détail

Coût de fabrication ou d achat. Calcul des besoins Management Industriel et Logistique (4) (2) (1) (2)

Coût de fabrication ou d achat. Calcul des besoins Management Industriel et Logistique (4) (2) (1) (2) Etude de cas 1 : La société Lebreton fabrique un produit A dont la nomenclature est la suivante (les chiffres entre parenthèses indiquent le nombre de composants dans un composé de niveau immédiatement

Plus en détail

Autoconsommation d énergie photovoltaïque

Autoconsommation d énergie photovoltaïque Autoconsommation d énergie photovoltaïque Principe et intérêt de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque Atelier technique PV-NET Mardi 3 décembre 2013 Marc Niell Ingénieur chargé d affaires

Plus en détail

BTS AG PME PMI LES QUALITES REQUISES

BTS AG PME PMI LES QUALITES REQUISES LES QUALITES REQUISES L Assistant(e) de Gestion doit faire preuve de : Autonomie, méthode, Dynamisme, esprit d initiative, Sens des responsabilités, Faculté d adaptation, Rigueur, Discrétion, diplomatie

Plus en détail

GeFA. Logiciel de Gestion de Flotte Automobile

GeFA. Logiciel de Gestion de Flotte Automobile ATILOG GeFA Logiciel de Gestion de Flotte Automobile GeFA Logiciel de gestion de flotte automobile convivial et simple d utilisation. Tout spécialement étudié pour le marché des PME/PMI, GeFA est très

Plus en détail

Probabilités III Introduction à l évaluation d options

Probabilités III Introduction à l évaluation d options Probabilités III Introduction à l évaluation d options Jacques Printems Promotion 2012 2013 1 Modèle à temps discret 2 Introduction aux modèles en temps continu Limite du modèle binomial lorsque N + Un

Plus en détail

GEO-management. geolocalisation. mobilite. gestion de parc. eco-conduite. protection du travailleur isolé

GEO-management. geolocalisation. mobilite. gestion de parc. eco-conduite. protection du travailleur isolé GEO-management geolocalisation. mobilite. gestion de parc. eco-conduite. protection du travailleur isolé - L'Offre RTE Technologies RTE Technologies est un éditeur de solutions informatiques à valeur ajoutée,

Plus en détail

Préparé pour : M. Hubert REER Par : Jean Le Conseiller

Préparé pour : M. Hubert REER Par : Jean Le Conseiller Préparé pour : M. Hubert REER Par : Jean Le Conseiller Planiste Ltée. 485 McGill, Bureau 400 - Montréal (Québec) H2Y 2H4 Téléphone :(514) 904-0934 - Sans frais :1 (866) 904-0934 - Télécopieur :(514) 904-0936

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Doctorat d'université Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation

Plus en détail

Les principaux domaines de l informatique

Les principaux domaines de l informatique Les principaux domaines de l informatique... abordés dans le cadre de ce cours: La Programmation Les Systèmes d Exploitation Les Systèmes d Information La Conception d Interfaces Le Calcul Scientifique

Plus en détail

Ce corrigé est une proposition il n a pour objet qu un titre Informatif, ce n est en aucune manière la correction officielle.

Ce corrigé est une proposition il n a pour objet qu un titre Informatif, ce n est en aucune manière la correction officielle. CORRIGE EXAMEN D ATTESTATION DE CAPACITE VOYAGEURS SESSION DU 2.10.2013 Ce corrigé est une proposition il n a pour objet qu un titre Informatif, ce n est en aucune manière la correction officielle. a)

Plus en détail

Gestion des entreprises du Btp

Gestion des entreprises du Btp Organisation et gestion des entreprises 3. La simplification du travail La simplification du travail (SdT) est à la fois, un état d esprit (consistant à penser que l on peut toujours améliorer) et un ensemble

Plus en détail

de calibration Master 2: Calibration de modèles: présentation et simulation d

de calibration Master 2: Calibration de modèles: présentation et simulation d Master 2: Calibration de modèles: présentation et simulation de quelques problèmes de calibration Plan de la présentation 1. Présentation de quelques modèles à calibrer 1a. Reconstruction d une courbe

Plus en détail

La notion de dualité

La notion de dualité La notion de dualité Dual d un PL sous forme standard Un programme linéaire est caractérisé par le tableau simplexe [ ] A b. c Par définition, le problème dual est obtenu en transposant ce tableau. [ A

Plus en détail

FORMAT FORMA ION SUR LA ION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT

FORMAT FORMA ION SUR LA ION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT FORMATION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT Présentation rapide Jamal Achiq Consultant - Formateur sur le management de projet, MS Project, et EPM Certifications: Management de projet : «PRINCE2, Praticien»

Plus en détail

VISUAL GESATEL. La gestion commerciale n a jamais été aussi facile!

VISUAL GESATEL. La gestion commerciale n a jamais été aussi facile! La gestion commerciale n a jamais été aussi facile! LES AVANTAGES Transformation de tous vos documents au format PDF, HTML, WORD, EXCEL. Envoi direct de tous vos documents via Internet. Récupérez sans

Plus en détail

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing Introduction Plan Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing July 2007 Introduction Plan Introduction Intérêts de la PS3 : rapide et puissante bon marché L utiliser pour faire

Plus en détail

Correction de l épreuve intermédiaire de mai 2009.

Correction de l épreuve intermédiaire de mai 2009. Licence de Gestion. 3ème Année Année universitaire 8-9 Optimisation Appliquée C. Léonard Correction de l épreuve intermédiaire de mai 9. Exercice 1 Avec les notations du cours démontrer que la solution

Plus en détail

I. Être rédacteur dans la fonction publique territoriale...10

I. Être rédacteur dans la fonction publique territoriale...10 TABLE DES MATIÈRES INFORMATIONS GÉNÉRALES...9 I. Être rédacteur dans la fonction publique territoriale...10 A. Qu est-ce que la fonction publique territoriale?...10 B. Qu est-ce que le cadre d emplois

Plus en détail

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Jean-Christophe Scilien Manel Benzerafa - Alilat Durée : 1h30 Plusieurs réponses correctes possibles Les réponses incorrectes seront sanctionnées

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (II)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (II) Chapitre 4 : construction de portefeuille (II) 08.11.2013 Plan du cours Espérance de rentabilité d un portefeuille Volatilité d un portefeuille Choix du portefeuille efficient Prise en compte de l actif

Plus en détail

Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente?

Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente? Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente? Approvisionnement et gestion des stocks : des quantités vendues dans un Du stock initial, final et des livraisons, des commandes

Plus en détail

Présentation du 09 Octobre 2013

Présentation du 09 Octobre 2013 Présentation du 09 Octobre 2013 1 / 35 Sommaire 10h-11h15 : présentation du groupe TOTAL /Raffinerie de Grandpuits et les différents métiers 11h15-11h30 : parcours individuel 11h30-12h30 : présentation

Plus en détail

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et l'anglais. L'étudiant a le choix entre deux filières

Plus en détail

Souad EL Bernoussi. Groupe d Analyse Numérique et Optimisation Rabat http ://www.fsr.ac.ma/ano/

Souad EL Bernoussi. Groupe d Analyse Numérique et Optimisation Rabat http ://www.fsr.ac.ma/ano/ Recherche opérationnelle Les démonstrations et les exemples seront traités en cours Souad EL Bernoussi Groupe d Analyse Numérique et Optimisation Rabat http ://www.fsr.ac.ma/ano/ Table des matières 1 Programmation

Plus en détail

Quel système d équations traduit cette situation? x : la hauteur du rectangle. y : l aire du rectangle. C) y = 4x + 25.

Quel système d équations traduit cette situation? x : la hauteur du rectangle. y : l aire du rectangle. C) y = 4x + 25. 1 La base d un rectangle dépasse sa hauteur de 4 cm. Si on ajoute 17 au périmètre de ce rectangle, on obtient un nombre égal à celui qui représente l aire de ce rectangle. Soit x : la hauteur du rectangle

Plus en détail

Franck Fontanili Centre de Génie Industriel EMAC/IFIE_GIPSI_M2

Franck Fontanili Centre de Génie Industriel EMAC/IFIE_GIPSI_M2 Implantation d atelier 1 ère partie Franck Fontanili Centre de Génie Industriel EMAC/IFIE_GIPSI_M2 Plan de la présentation Processus général d implantation Estimation des surfaces nécessaires Pareto des

Plus en détail

Théorie des Graphes Cours 3: Forêts et Arbres II / Modélisation

Théorie des Graphes Cours 3: Forêts et Arbres II / Modélisation IFIPS S7 - informatique Université Paris-Sud 11 1er semestre 2009/2010 Théorie des Graphes Cours 3: Forêts et Arbres II / 1 Forêts et arbres II Théorème 1.1. Les assertions suivantes sont équivalentes

Plus en détail

Gestion réactive des opérations de maintien et d actualisation réglementaire et technologique des systèmes complexes.

Gestion réactive des opérations de maintien et d actualisation réglementaire et technologique des systèmes complexes. Gestion réactive des opérations de maintien et d actualisation réglementaire et technologique des systèmes complexes. LE QUERE Yann, SEVAUX Marc, TRENTESAUX Damien, TAHON Christian Equipe Systèmes de Production

Plus en détail

Mathématiques appliquées à l informatique

Mathématiques appliquées à l informatique Mathématiques appliquées à l informatique Jean-Etienne Poirrier 15 décembre 2005 Table des matières 1 Matrices 3 1.1 Définition......................................... 3 1.2 Les différents types de matrices.............................

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

CONSERVATOIRE NAT. DES ARTS ET METIERS Référence GALAXIE : 4094

CONSERVATOIRE NAT. DES ARTS ET METIERS Référence GALAXIE : 4094 CONSERVATOIRE NAT. DES ARTS ET METIERS Référence GALAXIE : 4094 Numéro dans le SI local : 0206 Référence GESUP : 0206 Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 27-Informatique

Plus en détail

Gestion de Projet. Génie Logiciel. Renaud Marlet. LaBRI / INRIA. http://www.labri.fr/~marlet. (d'après A.-M. Hugues) màj 19/04/2007

Gestion de Projet. Génie Logiciel. Renaud Marlet. LaBRI / INRIA. http://www.labri.fr/~marlet. (d'après A.-M. Hugues) màj 19/04/2007 1 Génie Logiciel (d'après A.-M. Hugues) Gestion de Projet Renaud Marlet LaBRI / INRIA http://www.labri.fr/~marlet màj 19/0/007 Est-ce bien nécessaire? Principes de gestion = beaucoup d'évidences Pourtant

Plus en détail

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Ce livret de l évaluateur se divise en deux sections. La première section comprend : des instructions à l intention de l évaluateur sur la façon d administrer le

Plus en détail

PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES

PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES Leçon 11 PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES Dans cette leçon, nous retrouvons le problème d ordonnancement déjà vu mais en ajoutant la prise en compte de contraintes portant sur les ressources.

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

Actions et fiscalité :

Actions et fiscalité : Actions et fiscalité : nous vous guidons dans votre déclaration de revenus Paris, Espace Actionnaires 15/04/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros

Plus en détail

Plan. 1. La planification d un d 2. Méthodes et techniques de planification 3. Conclusion. D. Leclet - 2006-2007

Plan. 1. La planification d un d 2. Méthodes et techniques de planification 3. Conclusion. D. Leclet - 2006-2007 Plan 1. La planification d un d projet 2. Méthodes et techniques de planification 3. Conclusion 1 1. La planification d un d projet 1.1 Découpage chronologique du projet 1.2 Ordonnancement des tâchest

Plus en détail

FICHE UE Licence/Master Sciences, Technologies, Santé Mention Informatique

FICHE UE Licence/Master Sciences, Technologies, Santé Mention Informatique NOM DE L'UE : Algorithmique et programmation C++ LICENCE INFORMATIQUE Non Alt Alt S1 S2 S3 S4 S5 S6 Parcours : IL (Ingénierie Logicielle) SRI (Systèmes et Réseaux Informatiques) MASTER INFORMATIQUE Non

Plus en détail

Joint AAL Information and Networking Day. 21 mars 2012

Joint AAL Information and Networking Day. 21 mars 2012 Joint AAL Information and Networking Day 21 mars 2012 Présentation TéSA a pour objet : la mise en commun de moyens permettant de : rassembler et accueillir des doctorants ou post-doctorants dont les thèses

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 GESTION

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 GESTION Lycée privé L INITIATIVE Nabeul CLASSE : 4EG DEVOIR DE SNTHESE N 1 GESTION Prof : Karya Badreddine Durée : 3H. 30mn Le sujet est composé de 5 dossiers : Dossier 1 : coûts complets o Annexe 1 : Tableau

Plus en détail

La comptabilité de gestion : Fiche pourquoi?

La comptabilité de gestion : Fiche pourquoi? La comptabilité de gestion : Fiche pourquoi? 1 Définition Selon le plan comptable général, la comptabilité de gestion fait apparaître deux aspects : Connaître les coûts et les résultats par produit. Agir

Plus en détail

Assises Métallerie 2013. ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion?

Assises Métallerie 2013. ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion? Assises Métallerie 2013 ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion? ERP dans une PME de métallerie ERP dans une PME de métallerie OBJECTIF DE LA PRESENTATION DEFINITION

Plus en détail

Ordonnancement. N: nains de jardin. X: peinture extérieure. E: électricité T: toit. M: murs. F: fondations CHAPTER 1

Ordonnancement. N: nains de jardin. X: peinture extérieure. E: électricité T: toit. M: murs. F: fondations CHAPTER 1 CHAPTER 1 Ordonnancement 1.1. Étude de cas Ordonnancement de tâches avec contraintes de précédences 1.1.1. Exemple : construction d'une maison. Exercice. On veut construire une maison, ce qui consiste

Plus en détail

UNIVERSITÉ MOHAMMED VI POLYTECHNIQUE MASTERE SPÉCIALISÉ MILEO

UNIVERSITÉ MOHAMMED VI POLYTECHNIQUE MASTERE SPÉCIALISÉ MILEO UNIVERSITÉ MOHAMMED VI POLYTECHNIQUE MASTERE SPÉCIALISÉ MILEO Management Industriel et Excellence Opérationnelle Diplôme conjoint de l'ecole des Mines de Paris (Mines ParisTech) et de l EMINES School of

Plus en détail

u t e e J aim l odorat

u t e e J aim l odorat D M, èv,, h,.: h v v :, h, è,. v : q,, v v v x v h. P x, y Cq:,,,. T ( ):,,,. C: x,,. Gx:, îh,, D,,. C: x,, h x îh,. x ( h): è, y, v,. Jx:,,,. : ï :, è, q hq, -, -,. : v î,, v,. q : j,,. q : v,,. q q,

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

CUEEP Département Mathématiques E 821 : Problèmes du premier degré 1/27

CUEEP Département Mathématiques E 821 : Problèmes du premier degré 1/27 Problèmes du premier degré à une ou deux inconnues Rappel Méthodologique Problèmes qui se ramènent à une équation à une inconnue Soit l énoncé suivant : Monsieur Duval a 4 fois l âge de son garçon et sa

Plus en détail

G.T. Organisation des études au cycle secondaire : Annexe II Situation actuelle

G.T. Organisation des études au cycle secondaire : Annexe II Situation actuelle Schola Europaea Bureau du Secrétaire général Unité de développement pédagogique Réf. : 2013-09-D-17-fr-1 Annexe II Orig.: FR G.T. Organisation des études au cycle secondaire : Annexe II Situation actuelle

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009 52%86 264185027452867253 3294097452 264185%02272354926418 548232940927%2 4%3939548$2329272354926 2723%549264185027 850%27452867253%46507 %5272354$9264185%02272 0227235492%641850 452867253465%074%39395

Plus en détail

OPTIMISATION À UNE VARIABLE

OPTIMISATION À UNE VARIABLE OPTIMISATION À UNE VARIABLE Sommaire 1. Optimum locaux d'une fonction... 1 1.1. Maximum local... 1 1.2. Minimum local... 1 1.3. Points stationnaires et points critiques... 2 1.4. Recherche d'un optimum

Plus en détail

Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits

Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits En comptabilité générale les charges et les produits sont classés par nature (par exemple pour les charges : 60 Achat, 61 Services extérieurs,

Plus en détail

Modèle 0D du Véhicule Électrique

Modèle 0D du Véhicule Électrique Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables Modèle 0D du Véhicule Électrique Wissam DIB / IFP Energie nouvelles 07/04/2011 Plan Présentation

Plus en détail

SOMMAIRE. Octobre 2012. Edito p 1 Evènements p 2 Conseil -Schéma Directeur d Intégration p 3 Intégration- LIMS p 4 Formation - Contrôle Commande p 5

SOMMAIRE. Octobre 2012. Edito p 1 Evènements p 2 Conseil -Schéma Directeur d Intégration p 3 Intégration- LIMS p 4 Formation - Contrôle Commande p 5 Octobre 2012 SOMMAIRE Edito p 1 Evènements p 2 Conseil -Schéma Directeur d Intégration p 3 Intégration- LIMS p 4 Formation - Contrôle Commande p 5 Comme évoqué dans notre dernière Newsletter, SPC Consultants

Plus en détail

Annexe 6. Notions d ordonnancement.

Annexe 6. Notions d ordonnancement. Annexe 6. Notions d ordonnancement. APP3 Optimisation Combinatoire: problèmes sur-contraints et ordonnancement. Mines-Nantes, option GIPAD, 2011-2012. Sophie.Demassey@mines-nantes.fr Résumé Ce document

Plus en détail

Cours de recherche opérationnelle I

Cours de recherche opérationnelle I 1 Cours de recherche opérationnelle I Nadia Brauner Nadia.Brauner@imag.fr Grenoble, 2014-2015 Auteurs Ont participé à la rédaction de ce cours (par ordre d arrivée) Nadia Brauner Christophe Rapine Julien

Plus en détail

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité I Loi uniforme sur ab ; ) Introduction Dans cette activité, on s intéresse à la modélisation du tirage au hasard d un nombre réel de l intervalle [0 ;], chacun

Plus en détail

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants ÉPREUVE E5 : ANALYSE DE GESTION ET ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants Page de garde... p 1 Présentation de l entreprise...

Plus en détail

Classe 2SEN1 Bac Pro Systèmes Electroniques Numériques. Lycée Christophe Colomb Sucy-en-Brie

Classe 2SEN1 Bac Pro Systèmes Electroniques Numériques. Lycée Christophe Colomb Sucy-en-Brie Classe 2SEN1 Bac Pro Systèmes Electroniques Numériques Lycée Christophe Colomb Sucy-en-Brie 1 - Présentation Le Bac Pro SEN a pour finalité de former des techniciens capables d exercer des activités professionnelles

Plus en détail

Exercice : la frontière des portefeuilles optimaux sans actif certain

Exercice : la frontière des portefeuilles optimaux sans actif certain Exercice : la frontière des portefeuilles optimaux sans actif certain Philippe Bernard Ingénierie Economique & Financière Université Paris-Dauphine Février 0 On considère un univers de titres constitué

Plus en détail

Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP)

Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP) Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP) Loris Marchal, Guillaume Melquion, Frédéric Tronel 21 juin 2011 Remarques générales à propos de l épreuve Organisation

Plus en détail

ECO L1 - - Qu est-ce que l économie? modèles micro et macroéconomiques. ECO L1 - Université de Tours, Arnold Chassagnon, Septembre 2013

ECO L1 - - Qu est-ce que l économie? modèles micro et macroéconomiques. ECO L1 - Université de Tours, Arnold Chassagnon, Septembre 2013 ECO L1 - - Qu est-ce que l économie? modèles micro et macroéconomiques - ECO L1 - Université de Tours, Arnold Chassagnon, Septembre 2013 PLAN DE LA CONFERENCE Introduction à l Analyse économique - Maximisation

Plus en détail