COMPETITION PAR L INNOVATION et DYNAMIQUE DES SYSTEMES DE CONCEPTION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPETITION PAR L INNOVATION et DYNAMIQUE DES SYSTEMES DE CONCEPTION"

Transcription

1 COMPETITION PAR L INNOVATION et DYNAMIQUE DES SYSTEMES DE CONCEPTION C. Midler Directeur de recherche au CNRS Professeur responsable de la Chaire Management de l Innovation Ecole polytechnique Membre du Cercle de l Entreprise

2 COMPETITION PAR L INNOVATION et DYNAMIQUE DES SYSTEMES DE CONCEPTION LE CONTEXTE DE LA COMPETITION PAR L INNOVATION LES DYNAMIQUES CONTEMPORAINES DE L ENTREPRISE CREATRICE : LE CAS DE L AUTOMOBILE L organisation traditionnelle et ses limites La montée en puissance des organisation par projets Plateforme et multi-projets Management de l innovation de rupture

3 CROISSANCE DE MASSE CROISSANCE AUGMENTATION DES VOLUMES EFFETS DE SERIES DE LA CROISSANCE DE MASSE AU CAPITALISME DE L INNOVATION INTENSIVE CROISSANCE VARIÉE CROISSANCE MONDIALISATION DES MARCHES DIVERSIFICATION DES PRODUITS EFFETS D'ENVERGURE DEPASSEMENT DE LA CRISE PAR L INNOVATION SATURATION MARCHES CONCURRENCE PAR LA QUALITE DESIGN TO COST STRATEGIES DE NICHES STRATEGIES D'OBSOLESCENCE DU PRODUITS aux SERVICES ? INNOVATION INTENSIVE INNOVATION REPETEE GLOBALISATION DE L INCREMENTAL A L INNOVATION RADICALE Plus de projets d innovation Des projets plus risqués Des projets plus exigeants Des projets plus contraints

4 Le contexte de l innovation intensive A c c é l é r a t i o n I n t e n s i f i c a t i o n Ruptures dans l identité des objets et nouveaux écosystèmes

5 L EFFICACITE DE LA FONCTION DE CONCEPTION DE LA FIRME DEVIENT UNE CONDITION DE SURVIE La firme crée autant qu elle (re)produit et vend La compétitivité se joue sur la performance des activités et de la fonction de conception : Pertinence des cibles de valeur Raccourcissement du time to market Réduction du coût de conception Augmentation du rythme d innovation Créativité des ruptures innovantes Crises et mutations des processus, de l organisation et du travail de conception Nouveaux roles : projets, managers de domaines d innovation, design Redéfinition des rôles traditionnels : recherche, marketing, ingénierie Redéfinition des rapports entre firmes C. MIDLER : co-développement, Centre de Recherche en Gestion co-innovation

6 L évolution de la performance de conception automobile 1/3 : capacités de développement Nb de nouveaux modèles lancés Midler 2007 Moyenne annuelle (5 ans) 2 projets par an 4 projets par an 8 projets par an 4 1 projet par an projet tous les 4 ans 1 1 projet tous les 2 ans Source : «Réenchanter l industrie par l innovation» Midler Maniak Beaume, Dunod 2012 Paris

7 L évolution de la performance de conception automobile 2/3 : vitesse de développement Projet Lancement commercial Gel du style LAGUNA MEGANE CLIO II LAGUNA II LOGAN MEGANE II (Pré-contrat=choix design) CLIO III 58 months (1992) 54 months 52 months 44 months(2000) 36 months(2001) 34 months(2004) 27 months (2005)

8 L évolution de la performance de conception automobile 3/3 : innovations technologiques Les évolutions marquantes Moyenne mobile sur 5 ans, intégrant les innovations technologiques de sécurité, confort, moteur, transmission et écologie - Source : auto-innovations

9 Organiser la création collective à grande échelle : le challenge des projets automobiles Une complexité liée à la taille des projets automobiles : # 3 millions d heures d ingénierie # 750 millions de «ticket d entrée» «équipes» de 500 personnes Plus de 5000 composants Plusieurs centaines de partenaires

10 La transformation de l ingénierie de développement dans les années 1990 Recherche et explorations marchés avant-projet Developpement Produit Fonctions projet Ingénierie concourante Plateaux IT Co-development

11 LA MONTEE EN PUISSANCE DU MODE PROJET DANS L INDUSTRIE (Midler 2012) STRUCTURE FONCTIONNELLE Direction métier LA COORDINATION DE PROJET Direction métier Acteurs métiers sur le projet LA DIRECTION DE PROJET Direction métier Coordinateur de projet Liaison non hiérarchique LE PROJET SORTI Acteurs métiers sur le projet Chefs de projet-métier Acteurs métiers sur le projet Intervenants extérieurs Directeur de projet Capacité d'intervention du Directeur projet Chefs de projet-métier à l'entreprise (partenaires industriels, marché)

12 Le développement des Technocentres consacrés à la conception Conception en "plateau projet". 500 personnes = création d'un nouveau modèle ; 7500 ingénieurs et techniciens; Nouveaux échanges entre firmes en conception : 1000 employés de fournisseurs.

13 Des outils pour travailler collectivement sur de futurs produits Developpement de la réalité virtuelle pour simuler et stimuler la création collective

14 Le modèle de relation du co-développement : une évolution profonde des relations entre firmes MODELE MARCHE de COMPOSANTS UN PANEL FOURNISSEUR LARGE ET OUVERT CHOIX FOURNISSEURS AU PLUS TARD APPELS D OFFRE SUR SPECIFS TECHNIQUESDETAILLES RESPONSABILITE DE CONFORMITE AUX SPECIFS TECHNIQUES SUPERVISION ETROITE MODELE DE CO-DEVELOPPEMENT UN PANEL REDUIT DE FOURNISSEURS PRE-CERTIFIES IMPLICATION FOURNISSEURS DANS LES PHASES AMONT DES PROJETS RESPONSABILITE LARGE SUR PERFORMANCE FONCTIONNELLE GLOBALE RESPONSABILITE DE RESULTAT EN PERFORMANCES RELATIONS FONDEES SUR LA CONFIANCE RELATION FONDEE SUR LA DEFIANCE ACHAT AXE SUR LA NEGOCIATION DES PRIX ET MARGES MODELE ECONOMIQUE COURT TERME ET OPPORTUNISTE ACHAT AXE SUR L OPTIMISATION DE LA CONCEPTION TECHNICO - ECONOMIQUE MODELE ECONOMIQUE LONG TERME Dvt CAPACITES DE LA CHAINE DE VALEUR

15 La rationalisation du management multi-projets ( ) Recherche et explorations marchés avant-projet Developpement Produit Management de portefeuilles de projets Management de plate-forme Ingénieries avancées

16 Le management de plates- formes. Organise la standardisation de composants et des process pour une gamme de produits diversifiés

17 En euros Augmenter la variété tout en standardisant : l exemple de l industrie automobile Une complexité grandissante des gammes Nombre de variantes et de modèles de véhicules dans le monde. En unités Source : Mc Kinsey dans Le Monde du 28 février Variantes (berline, coupé, break...) Nouveaux modèles basés sur des plates-formes existantes Nouvelles plates-formes ,0 Ratio des DP BVh cumulées / Production cumulée pour la PF1 Investissement par vh produit 225,0 200,0 Dessagne & Dusson Master PIC ,0 150,0 125,0 100,0 A8 + Vie Série A42 + A6 + Vie Série A08 + Vie + A70- + Vie Série 71 Série A76 + Vie Série 2007 Années de sortie + A72 + Vie Série A58 + Vie Série A51 + A55

18 Découplage de l exploration des innovations et des développements de plateformes Research & Advanced Engineering Vehicle Development Vehicle Development Project Vehicle Development Project C. MIDLER, Centre de Recherche en Gestion - École Polytechnique octobre 2011/ n 18

19 Les limites du système de conception des années 1990 : l innovation de rupture Le découplage maturation de l innovation / développement produit Research & Advanced Engineering Vehicle Development Vehicle Development Project Vehicle Development Project Maniak Midler 2006 L impossibilité de sortir du dominant design : Les concept car, objets techniques séduisants mais pas d apprentissage sur l usage Les véhicules électrifiés des années 1990 : des dérivés non concurrentiels

20 Focalisation sur l innovation de rupture Recherche et exploration marché Avant projet Développement produit Maniak Midler 2005

21 Le foisonnement actuel des initiatives de mobilités électriques C. MIDLER 1 er Centre de Recherche en Gestion décembre 2011 pour le Collège 21

22 EVs market share forecast (% of total sales in US) Le véhicule électrique : est ce pour cette fois? - Le véhicule électrique : rien de bien nouveau La Jamais Contente in - L affirmation du dominant design des voitures à combustion interne Nb de constructeurs de VE entre 1893 et De 70s à 90s, des relances périodiques tous les 10 ans qui échouent. Prévision de pénétration des VE Wisconsin University, 1973 World Resources Institute, 1994 Princeton University, 1979 C. Midler Club Medici des décideurs de l Innovation

23 Densité d'énergie (niveau cellule) Des facteurs externes favorables, Oil price(usd) France 2007 CO2 emissions Transports 34 % Résidentiel T 22 % Energie 17 % Industrie 25 % Agriculture 2 % Wh/kg 500 Battery Technology improvements Battery cost reductions Li-métal NiCad Li-ion Li-métal NaNiCl 2 polymère (Zébra) NiMH (Bolloré) Plomb Te mp s

24 Mais non décisifs La réussite ou l échec des innovations de rupture n est pas qu une conséquence «naturelle» de facteurs externes, elle dépend de variables endogènes du système de management des firmes qui parvient ou non à l imposer Un surcout proche de 100%?

25 La déstabilisation d un dominant design : Au delà d une rupture technologique 1. Une rupture dans l identité globale de l offre produit-service : l intégrité de l offre -?

26 La déstabilisation d un dominant design : Au delà d une rupture technologique 1. Une rupture dans l identité globale des produits 2. Une transgression du conformisme des clients - C. Midler Club Medici des décideurs de l Innovation

27 La déstabilisation d un dominant design : Au delà d une rupture technologique 1. Une rupture dans l identité globale des produits notion d intégrité 2. Une transgression du conservatisme des clients 3. L adaptation de l environnement : les infrastructures?

28 La déstabilisation d un dominant design : Au delà d une rupture technologique 1. Une rupture dans l identité globale des produits 2. Une transgression du conformisme des clients 3. L adaptation de l environnement : les infrastructures d exploitation des produits 4. La remise en cause de la dictature des critères d évaluation en place - C. Midler Club Medici des décideurs de l Innovation 80% < 60 km/jou r 80% des trajets Mais quotidiens en Europe font C. MIDLER Centre de Recherche moins de en 60 Gestion km 20% > 60 km/jou

29 La déstabilisation d un dominant design : Au delà d une rupture technologique 1. Une rupture dans l identité globale des produits 2. Une transgression du conformisme des clients 3. L adaptation de l environnement : les infrastructures d exploitation 4. La remise en cause de la dictature des critères d évaluation en place 5. La redéfinition des régulations économiques instituées Coût d achat AIDE GOUVERNEMENT? VÉHICULE ELECTRIQUE Coût d usage - VÉHICULE THERMIQUE C. Midler Club Medici des décideurs de l Innovation ESSENCE Entretien ÉLECTRICITÉ Entretien

30 La déstabilisation d un dominant design : L automobile Au delà d une : système rupture technologique de mobilité collectif À l achat À l usage AIDE GOUVERNEMENT? VÉHICULE ÉLECTRIQUE BM 1 VÉHICULE THERMIQUE VÉHICULE ELECTRIQUE ESSENCE ÉLECTRICITÉ Entretien Entretien Application au VE du business modèle classique de l automobile 30 C. MIDLER Centre de Recherche Source Renault en Gestion

31 La déstabilisation d un dominant design : Au delà d une rupture technologique À l achat À l usage AIDE GOUVERNEMENT ÉLECTRICITÉ Économie VÉHICULE THERMIQUE = VÉHICULE ÉLECTRIQUE ESSENCE Entretien Loyer batterie Entretien - Business Model batterie louée

32 Les difficultés des phases d émergence et les conditions d une percée C. Midler Club Medici des décideurs de l Innovation Techno immature Ambition stratégique Offre peu intègre Elargissement et concourance de l exploration des variables Usages inadaptés Contexte inadapté Valeur non percue Ouverture à des coopérations avec des acteurs complémentaires Progressivité /Capitalisation/ flexibilité de l apprentissage

33 Conclusion : l innovation, cela s apprend! Des corpus de théories et méthodes pour dépasser la vision romantique du génie créatif et charismatique Des modèles pédagogiques adaptés en plein développement De nombreuses questions qui restent encore à explorer dans des coopérations entre professionnels et académiques - Merci de votre attention!

34 Pour aller plus loin G. Garel, E. Mock, La fabrique de l innovation, Dunod B. Jullien, Y. Lung et C. Midler, L épopée Logan, Préface Carlos Ghosn, Dunod 2012., Paris P. Le Masson, B. Weil A. Hatchuel Les processus d innovation Hermès 2006, Paris. C Midler, R. Maniak, R. Beaume Réenchanter l industrie par l innovation, l expérience des constructeurs automobiles, préface Patrick Pélata, Dunod, C Midler L auto qui n existait pas, management de projet et transformation de l entreprise, collection Idem Dunod 2012, Paris.

Évolutions des processus d innovation. chez les constructeurs

Évolutions des processus d innovation. chez les constructeurs Évolutions des processus d innovation C. MIDLER, Conférence IFRI avril 2006 / n 1 chez les constructeurs Christophe Midler Centre de Recherche en Gestion Ecole polytechnique christophe.midler@polytechnique.edu

Plus en détail

COMPETITION PAR L INNOVATION et DYNAMIQUE DES SYSTEMES DE CONCEPTION

COMPETITION PAR L INNOVATION et DYNAMIQUE DES SYSTEMES DE CONCEPTION COMPETITION PAR L INNOVATION et DYNAMIQUE DES SYSTEMES DE CONCEPTION LE CONTEXTE DE LA COMPETITION PAR L INNOVATION LES DYNAMIQUES CONTEMPORAINES DE L ENTREPRISE CREATRICE : LE CAS DE L AUTOMOBILE L organisation

Plus en détail

Quelles perspectives pour la voiture électrique?

Quelles perspectives pour la voiture électrique? Quelles perspectives pour la voiture électrique? 25 juin 2010 Christophe Midler Centre de Recherche en Gestion, Ecole Polytechnique, France http://crg.polytechnique.fr christophe.midler@polytechnique.edu

Plus en détail

D une compétition technologique à la conception d une éco-mobilité individuelle: les challenges des projets de véhicule électrique

D une compétition technologique à la conception d une éco-mobilité individuelle: les challenges des projets de véhicule électrique D une compétition technologique à la conception d une éco-mobilité individuelle: les challenges des projets de véhicule électrique Atelier Ecomobilité 29 septembre 2009 Paris Christophe Midler Centre de

Plus en détail

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme UE 3 Management et contrôle de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur A. Management

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE. 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1

MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE. 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1 MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1 INTRODUCTION GÉNÉRALE Un terme guerrier : «art de conduire l armée en vue de la victoire» Transféré aux domaines

Plus en détail

Management du travail, gestion des compétences et conception de projet d innovation Pistes de réflexion

Management du travail, gestion des compétences et conception de projet d innovation Pistes de réflexion Management du travail, gestion des compétences et conception de projet d innovation Pistes de réflexion Marie Christine LENAIN Chargée de mission ARACT Nord- Pas de Calais Juillet 2012 Partant des diagnostics

Plus en détail

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Amélioration du Processus Participatif d Innovation de Conception 13 mois d accompagnement conseil personnalisé à chaque entreprise des formations inter-entreprises

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

Culture et internet : les modèles en question?

Culture et internet : les modèles en question? Culture et internet : les modèles en question? P-J. Benghozi Pierre-Jean.Benghozi@polytechnique.edu 1 L actualité des «industries créatives» Un renouveau lié aux mutations de l environnement Économie de

Plus en détail

Evénement organisé par CESAMES en partenariat avec Thales Research & Technology & l IRT SystemX www.forum-ingenierie-collaborative.

Evénement organisé par CESAMES en partenariat avec Thales Research & Technology & l IRT SystemX www.forum-ingenierie-collaborative. Stratégies Collaboratives Management collaboratif de projets de construction Christophe MOREAU Directeur Projet Modernisation Métiers, Bouygues Construction Evénement organisé par CESAMES en partenariat

Plus en détail

Corine GENET Grenoble Ecole de Management

Corine GENET Grenoble Ecole de Management Corine GENET Grenoble Ecole de Management Accréditations > 2 Modèle d activité dans l instrumentation en biotechnologies : Construire l offre ou répondre à la demande? 1. Introduction: Constats Objectifs

Plus en détail

Le point de vue du superviseur

Le point de vue du superviseur Le point de vue du superviseur LE PILOTAGE DES RISQUES À L ÈRE DE LA TRANSFORMATION DIGITALE Paris, le 2 juin 2016 LE PILOTAGE DES RISQUES À L ÈRE DE LA TRANSFORMATION DIGITALE Le point de vue du superviseur

Plus en détail

Entreprise numérique les facteurs clés de succès, Se réinventer

Entreprise numérique les facteurs clés de succès, Se réinventer PANEL 4 Entreprise numérique les facteurs clés de succès, Se réinventer Claude ETTY 10 AVRIL 2015 Héraclite, Philosophe grec Une seule chose est constante, permanente, c'est le changement. Ce ne sont pas

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

Etude Stratégique du Groupe P.S.A

Etude Stratégique du Groupe P.S.A Présentation du groupe P.S.A Etude Stratégique du Groupe P.S.A 26/02/2003 1 Présentation du groupe P.S.A Plan I Présentation du Groupe PSA II Stratégie et positionnement Rapide Historique Chiffres Clés/Marché

Plus en détail

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence Hybrid Air Une solution innovante full hybride essence 22 janvier 2013 Hybrid Air Une solution innovante «full hybride» essence Une étape clé vers la voiture 2l/100 km à l horizon 2020 I. Une rupture technologique

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1 UE 5 - ECONOMIE Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Grands courants de pensée et principaux faits économiques et sociaux (35 heures) 1.1 Histoire des faits

Plus en détail

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES Les choix à effectuer Quelle stratégie au niveau du DAS: Stratégie de coût, de différenciation ou de focalisation? Stratégie de leader, de challenger, de suiveur ou

Plus en détail

BIENVENUE WELCOME WILLKOMMEN

BIENVENUE WELCOME WILLKOMMEN BIENVENUE WELCOME WILLKOMMEN Atelier/conférence n 3 Pour un business model vertueux de clusters 18 mars / 16:30 18:00 Salle S.1.5 Chaque cluster a l obligation de créer son «business model», pour l intérêt

Plus en détail

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS AUTOUR DE LA STRATÉGIE PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES RESSOURCES DOCUMENTAIRES : SITE ACADÉMIQUE DE TOULOUSE SANDRINE QUENNET Avril 2009 Partie 1 FINALISER ET DÉCIDER

Plus en détail

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer)

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Cette fiche pédagogique présente les trois parcours du MAE ce qui vous permettra de déterminer le choix du parcours de votre

Plus en détail

I N C U B A T E U R P R O J E T S D E S I G N E T U D E D E C A S

I N C U B A T E U R P R O J E T S D E S I G N E T U D E D E C A S Design en entreprise D E S I G N O U D E S I G N? I N C U B A T E U R P R O J E T S D E S I G N E T U D E D E C A S F a b r i c e C o u l o n - D e s i g n M a n a g e r P r o s p e c t i v e D e s i g

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

La professionnalisation de l achat public en marche :

La professionnalisation de l achat public en marche : La professionnalisation de l achat public en marche : Un exemple concret au Grand Lyon Soutenance de mémoire - Le 9 septembre 2008 IAE de Lyon 1 Sommaire I- Le Grand Lyon en chiffres II- Présentation du

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES

I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES I N N O V A T I O N D A Y 2 0 1 6 PAGE 01 ÉDITO Soucieux de s inscrire dans une démarche de mobilité durable, le Groupe

Plus en détail

PAR TNER. Olivier GATTI. olivier.gatti@adis-innovation.com. www.adis-innovation.com ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE

PAR TNER. Olivier GATTI. olivier.gatti@adis-innovation.com. www.adis-innovation.com ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE «La gestion du changement est aussi importante que l innovation» Olivier GATTI +33 6 09 84 61 22 olivier.gatti@adis-innovation.com www.adis-innovation.com

Plus en détail

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

Véhicule pile à combustible = Véhicule électrique

Véhicule pile à combustible = Véhicule électrique L ECONOMIE de l HYDROGENE, mythe ou futur possible? Véhicule pile à combustible = Véhicule électrique Jerome PERRIN Directeur des Projets Avancés «CO 2 & Environnement» 1 Tous les constructeurs d automobiles

Plus en détail

La stratégie de la relation client

La stratégie de la relation client La stratégie de la relation client Auteur(s) Ingénieur ESIM et MBA, spécialiste du CRM en France et chez Ernst&Young Conseil MBA, spécialiste de l application de nouvelles technologies au marketing. Directeur

Plus en détail

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique Plan du cours (1/2) Marketing stratégique Séverine Saleilles Introduction Le diagnostic stratégique Diagnostic externe (PESTEL, forces concurrentielles, cycle de vie, benchmark) Diagnostic interne (chaîne

Plus en détail

Matrices stratégiques

Matrices stratégiques Conservatoire National des Arts et Métiers Matrices stratégiques Dynamiques Industrielles et Stratégies Concurrentielles 2 François Moreau Séance n 9 CNAM - Dynamiques Industrielles et Stratégies Concurrentielles

Plus en détail

Annie RICHARD. Grenoble Ecole de Management FORMACADRE 3e Alt.

Annie RICHARD. Grenoble Ecole de Management FORMACADRE 3e Alt. Oral de Management Annie RICHARD Grenoble Ecole de Management FORMACADRE 3e Alt. Avril 2004 voir mini-cv en slide 19 1 Le thème no 009 Les structures organisationnelles dans les entreprises du secteur

Plus en détail

RENAULT EN RUSSIE : UNE STRATÉGIE CLAIRE, LES MOYENS DE SES AMBITIONS ET DÉJÀ DES RÉSULTATS

RENAULT EN RUSSIE : UNE STRATÉGIE CLAIRE, LES MOYENS DE SES AMBITIONS ET DÉJÀ DES RÉSULTATS COMMUNIQUE DE PRESSE Urdorf, 21 juillet 2011 RENAULT EN RUSSIE : UNE STRATÉGIE CLAIRE, LES MOYENS DE SES AMBITIONS ET DÉJÀ DES RÉSULTATS Convaincu du potentiel du marché russe, Renault en a fait une des

Plus en détail

Conference EPG 2005. 16 Mai, 2005. Building a New Electric World

Conference EPG 2005. 16 Mai, 2005. Building a New Electric World Conference EPG 2005 16 Mai, 2005 Building a New Electric World Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis

Plus en détail

Questions Économie de la fonctionnalité et de la coopération Réponses Design 11 décembre 2014. Audrey Leruite & Gaël Guilloux

Questions Économie de la fonctionnalité et de la coopération Réponses Design 11 décembre 2014. Audrey Leruite & Gaël Guilloux Questions Économie de la fonctionnalité et de la coopération Réponses Design 11 décembre 2014 Audrey Leruite & Gaël Guilloux Sommaire 1. Design, fonction et développement durable 2. Économie de la fonctionnalité

Plus en détail

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

L éolien au Québec. Adrian Ilinca, Ph.D., ing., Professeur. Université du Québec à Rimouski

L éolien au Québec. Adrian Ilinca, Ph.D., ing., Professeur. Université du Québec à Rimouski L éolien au Québec Adrian Ilinca, Ph.D., ing., Professeur Université du Québec à Rimouski Adrian ILINCA, professeur UQAR Formation Ingénieur, «Politehnica» University Bucharest, 1989; Ph.D. en génie mécanique,

Plus en détail

STEEVE. Stockage d Energie Electrochimique pour Véhicules Electriques

STEEVE. Stockage d Energie Electrochimique pour Véhicules Electriques STEEVE Stockage d Energie Electrochimique pour Véhicules Electriques 1 La plate-forme STEEVE est vitale pour la pérennité de la filière électrique Sécurité «intrinsèque» pour toutes les technologies de

Plus en détail

Les véhicules électriques

Les véhicules électriques Les véhicules électriques Christophe GARNIER DREAM - Direction de la Recherche, des Etudes Avancées, et des Matériaux Directeur Délégué du Laboratoire des Batteries Avancées SOMMAIRE Pourquoi des véhicules

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

Politiques économiques publiques pour limiter les émissions de CO 2 liées à l usage des véhicules particuliers

Politiques économiques publiques pour limiter les émissions de CO 2 liées à l usage des véhicules particuliers Politiques économiques publiques pour limiter les émissions de CO 2 liées à l usage des véhicules particuliers Soutenance de thèse Bénédicte Meurisse sous la direction d Alain Ayong Le Kama Université

Plus en détail

LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE UN DÉFI STRATÉGIQUE ET TECHNIQUE

LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE UN DÉFI STRATÉGIQUE ET TECHNIQUE LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE UN DÉFI STRATÉGIQUE ET TECHNIQUE RÉUNION ACTIONNAIRES STRASBOURG 07.12.2010 GUILLAUME VAUDESCAL RELATIONS INVESTISSEURS Relations Financières POINTS CLÉS AU 3 E TRIMESTRE Forte dynamique

Plus en détail

«Management et Direction de Projets»

«Management et Direction de Projets» Centrale Paris & Cegos Vos partenaires pour un nouvel élan dans votre carrière MASTERE SPECIALISE «Management et Direction de Projets» Bienvenue! René Palacin Responsable pédagogique MS Management et Direction

Plus en détail

Management: CH II Le diagnostic stratégique

Management: CH II Le diagnostic stratégique Management: CH II Le diagnostic stratégique 1 Les séquences diagnostic décision stratégique 1-Séquence «rationnelle» 2-Séquence«rationalisatrice» 3-Séquence «réelle» Diagnostic stratégique Diagnostic stratégique

Plus en détail

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Code Siret 79177443300019 Code APE 7022Z Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Sommaire La cible prioritaire Les origines de la prestation, ou la naissance d

Plus en détail

Management Stratégique. Laurent Dorey

Management Stratégique. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 05 Novembre 2014 Programme : Concept d organisation Classifications des entreprises Management, la nouvelle donne Concept d organisation : «L entreprise est un agent économique dont

Plus en détail

Développement réussi d une PME suisse orientée vers l exportation Eva Jaisli, CEO PB Swiss Tools

Développement réussi d une PME suisse orientée vers l exportation Eva Jaisli, CEO PB Swiss Tools Conférence des médias Swissmem du 27 février 2013 Développement réussi d une PME suisse orientée vers l exportation Eva Jaisli, CEO PB Swiss Tools Depuis 1878 - engagement en faveur de la place industrielle

Plus en détail

Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation

Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation Document de Présentation Dakar, le 12 Novembre 2014 Présentation faite par Jean Louis PORTELLA Copyright VIZEUM M.C 1 L innovation

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

Notre métier, augmenter votre efficacité

Notre métier, augmenter votre efficacité Notre métier, augmenter votre efficacité FRANCE USA CHINE INDE Quatre leviers opérationnels Innovation Élaboration de business plans opérationnels Optimisation des processus de développement de nouveaux

Plus en détail

63% des gens travaillant au centre ville habitent à l extérieur et font en moyenne 1h20 de trajet par jour

63% des gens travaillant au centre ville habitent à l extérieur et font en moyenne 1h20 de trajet par jour 63% des gens travaillant au centre ville habitent à l extérieur et font en moyenne 1h20 de trajet par jour 50% prennent leur voiture 35% prennent les transports publics 15% marchent à pied Offre Kleefer

Plus en détail

PREDIT 4 Bordeaux, le 11 mai 2011

PREDIT 4 Bordeaux, le 11 mai 2011 PREDIT 4 Bordeaux, le 11 mai 2011 Jean Michel Cavret BMW Group France Directeur de la stratégie Electromobilité Résultats de l essai sur le terrain effectué avec la MINI E. Enseignements tirés de l essai

Plus en détail

Rejoignez un master au service de vos entreprises

Rejoignez un master au service de vos entreprises TAXE D APPRENTISSAGE 2015 Rejoignez un master au service de vos entreprises Le Master IMT de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne est une formation professionnelle basée à la fois sur une solide maîtrise

Plus en détail

Acheter mieux que la concurrence

Acheter mieux que la concurrence Acheter mieux que la concurrence Club logistique Bordeaux 7 Juin 2012 Principes généraux Curriculum Buyer planner Acheteur groupe Responsable achats Performance économique Directeur achats Consultant Supplier

Plus en détail

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES 1) PRÉSENTATION DU MARKETING INTERNATIONAL APPROCHE STRATÉGIQUE DE L ENTREPRISE À L INTERNATIONAL DÉFINITION Ensemble des actions qui consistent à détecter les besoins

Plus en détail

P24 Ivoire Hydro Energy S.A

P24 Ivoire Hydro Energy S.A P24 Ivoire Hydro Energy S.A CTI PFAN West Africa Regional Coordinator Albert Boateng E-mail : albert.boateng@ppl-int.com Phone : (233) 275960468 Mentor David Achi E-mail : achidavid@yahoo.fr Phone : 225

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Comment booster votre innovation en participant à des projets collaboratifs. Yann Truong Christine Béatrix

Comment booster votre innovation en participant à des projets collaboratifs. Yann Truong Christine Béatrix Comment booster votre innovation en participant à des projets collaboratifs (dans le cadre d un cluster ou d un réseau) Yann Truong Christine Béatrix Centre pour le Management des Technologies et de l

Plus en détail

France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010

France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010 management et communication l entreprise le contexte externe la problématique les préconisations France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010 France Télécom Orange, historique 1991:

Plus en détail

Bilan 2006 Perspectives & Ambitions 2007. Yves Masson Président - Directeur Général d AXA Assistance

Bilan 2006 Perspectives & Ambitions 2007. Yves Masson Président - Directeur Général d AXA Assistance Bilan 2006 Perspectives & Ambitions 2007 Yves Masson Président - Directeur Général d AXA Assistance Programme de la conférence Performances 2006 des équipes d AXA Assistance Mise en œuvre de la stratégie

Plus en détail

Repenser la chaîne de valeur

Repenser la chaîne de valeur Repenser la chaîne de valeur industrielle et des services de l emploi à l entreprise Guy ELIEN Septembre 2008 Un contexte économique peu reluisant Crise financière Envolées stratosphériques des Matières

Plus en détail

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP France Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP FRANCE, cabinet de conseil en stratégie et management des systèmes d information IXERP France a été créé en 2009

Plus en détail

Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires

Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires Anticiper et prendre les meilleures décisions au regard des contraintes économiques et organisationnelles, tels sont les challenges quotidiens

Plus en détail

L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur. La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) 25/06/2013

L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur. La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) 25/06/2013 La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) EXECUTIVE CERTIFICATES en MANAGEMENT de PROJETS L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur L École Centrale Paris, fondée en 1829, forme

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Innovation et partenariats Tarbes, le 12 décembre 2012

Innovation et partenariats Tarbes, le 12 décembre 2012 Innovation et partenariats Tarbes, le 12 décembre 2012 Partenariat et innovation collaborative PROGRAMME Partenariat et innovation collaborative? Témoignages d entreprises :! Patrick Lesgards, GUILLAUME

Plus en détail

Industries manufacturières : Comment tirer son épingle du jeu?

Industries manufacturières : Comment tirer son épingle du jeu? 18/12/2013 Industries manufacturières : Comment tirer son épingle du jeu? Forum de Plastipolis 01/10/2014 kl: Réinventer son modèle Comment? Pour quoi? Créer de la valeur à d autres étapes de la chaîne

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation Innovation Qu est-ce que l innovation? Une innovation est quelque chose : - de nouveau, de différent ou de meilleur (produit, service, ), - qu une entreprise apporte à ses clients ou à ses employés, -

Plus en détail

STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE

STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE Plan de la présentation SI pour les niveaux hiérarchiques Types de décision Systèmes opérationnels Systèmes du management opérationnel Systèmes stratégiques Article de

Plus en détail

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché?

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? François Vuille francois.vuille@e4tech.com Strategic thinking in sustainable energy Vevey 16 septembre 2011 2 c est assez 3 c est

Plus en détail

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 A. Le marketing de l offre 19 B. Le marketing de la demande 20 C. Le marketing de l échange 21 2 Une histoire du marketing

Plus en détail

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse.

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse. Contexte et enjeux Public Le management de l innovation, un champ en pleine mutation - Les thématiques des stratégies d innovation, de la conception des produits, de l organisation et de la conduite des

Plus en détail

Le pilotage de la supply chain aéronautique

Le pilotage de la supply chain aéronautique Le pilotage de la supply chain aéronautique Comment contrôler l efficacité de ses fournisseurs en phase développement et en phase série? Hervé Leroy, Président ECDYS - email : herve.leroy@ecdys.com Une

Plus en détail

Innover face à un monde en perpétuel mouvement

Innover face à un monde en perpétuel mouvement Innover face à un monde en perpétuel mouvement Forum Financier 18/11/2015 Annick Castiaux Annick.castiaux@unamur.be Constats Constats Innovation Collaborer Conclusion www.unamur.be Changer, évoluer, innover

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA PUISSANCE ECO-RESPONSABLE. Vitesse 100km/h. Silence Elégance Performance. Fabriqué en France. www.eccity-motocycles.

DOSSIER DE PRESSE LA PUISSANCE ECO-RESPONSABLE. Vitesse 100km/h. Silence Elégance Performance. Fabriqué en France. www.eccity-motocycles. DOSSIER DE PRESSE LA PUISSANCE ECO-RESPONSABLE 100% Electrique Vitesse 100km/h 100kms d autonomie Silence Elégance Performance Fabriqué en France www.eccity-motocycles.com AOÛT 2015 Dossier de presse ECCITY

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale?

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? Skandia renforce son positionnement en France Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? 7 mai 2010 Sommaire 1. Présentation et actualité du Groupe Old

Plus en détail

Les facteurs de performance. Management: CH III Les stratégies business. Le cycle de vie de l'activité. Les quatre phases du cycle de vie

Les facteurs de performance. Management: CH III Les stratégies business. Le cycle de vie de l'activité. Les quatre phases du cycle de vie Management: CH III Les stratégies business Les facteurs de performance La maîtrise du cycle de vie L accumulation d expérience La position de leader La mobilisation des compétences FACTEURS DE PERFORMANCE

Plus en détail

Des solutions qui supportent vos ambitions

Des solutions qui supportent vos ambitions Des solutions qui supportent vos ambitions Réussir ses objectifs stratégiques Dans un environnement social et économique mondialisé en perpétuelle mouvance, où harmonisations législatives et réglementaires

Plus en détail

2009-2010 Directeurs Achat, décapsulez les relations fournisseurs!

2009-2010 Directeurs Achat, décapsulez les relations fournisseurs! 2009-2010 Directeurs Achat, décapsulez les relations fournisseurs! Pour prendre contact : + 33 (0) 6 15 57 48 82 francoise.odolant@neuf.fr AFM Performance Booster Sarl 113 rue de Courcelles 75017 Paris

Plus en détail

À L A R É U S S I T E D E V O S A M B I T I O N S

À L A R É U S S I T E D E V O S A M B I T I O N S S A S S O C I E R À V O S P R O J E T S & P A R T I C I P E R À L A R É U S S I T E D E V O S A M B I T I O N S 1 A2F AUJOURD HUI AUJOURD HUI A2F En bref 63 Experts 5,4 Millions CA EXPERTISE Conseil en

Plus en détail

RENAULT ET LE VEHICULE ELECTRIQUE Quelles perspectives à 2035?

RENAULT ET LE VEHICULE ELECTRIQUE Quelles perspectives à 2035? RENAULT ET LE VEHIULE ELETRIQUE Quelles perspectives à 2035? Philippe Schulz Expert Leader Environnement, Energie & Matières premières 23 Octobre 2013 - AFTP DSPG/EL P.SHULZ 23.10. 2013 1 Le Véhicule électrifié

Plus en détail

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Une solution organisationnelle : le Centre de Services Partagés Le 7 novembre 2006 1 Sommaire Ineum consulting en quelques

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE PROFESSIONS IMMOBILIÈRES ECONOMIE GENERALE ET ECONOMIE D'ENTREPRISE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE PROFESSIONS IMMOBILIÈRES ECONOMIE GENERALE ET ECONOMIE D'ENTREPRISE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE PROFESSIONS IMMOBILIÈRES ECONOMIE GENERALE ET ECONOMIE D'ENTREPRISE SESSION 2009 Durée : 3 heures Coefficient 2 : BTS Banque Coefficient 3 : BTS Professions immobilières

Plus en détail

www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines

www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines Business Process Outsourcing (BPO) Conseil en Management et Organisation Ingénierie Informatique Formation et Coaching Agence

Plus en détail

Bull Advisory Services Des offres de conseil pour sécuriser votre démarche de transformation vers un modèle cloud

Bull Advisory Services Des offres de conseil pour sécuriser votre démarche de transformation vers un modèle cloud Bull Advisory Services Des offres de conseil pour sécuriser votre démarche de transformation vers un modèle cloud Une définition du Cloud computing Accès Réseau Service à la demande Ressources Partagées

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING

ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING Définir les notions de base du marketing : besoin, marché, segmentation, positionnement Diagnostiquer la position de son entreprise dans son environnement concurrentiel

Plus en détail

CHALLENGE DES MAISONS INNOVANTES 2011 BERLIN DECEMBRE 2010. Un palmarès 2011 vertueux : l humain et l environnement au cœur de la maison

CHALLENGE DES MAISONS INNOVANTES 2011 BERLIN DECEMBRE 2010. Un palmarès 2011 vertueux : l humain et l environnement au cœur de la maison CHALLENGE DES MAISONS INNOVANTES 2011 BERLIN DECEMBRE 2010 Un palmarès 2011 vertueux : l humain et l environnement au cœur de la maison COMMUNIQUÉ DE PRESSE 7 Décembre 2010 Contact presse : RPCA ThompsonCorp

Plus en détail

moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH

moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH Participer au développement international du secteur Automobile Accompagner les évolutions du véhicule en production Concevoir les systèmes d aide à la conduite

Plus en détail