uur uur u ur Remarque : la superposition d'une lumière naturelle et d'une lumière totalement polarisée est une lumière partiellement polarisée.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "uur uur u ur Remarque : la superposition d'une lumière naturelle et d'une lumière totalement polarisée est une lumière partiellement polarisée."

Transcription

1 T OLRITION RECTILIGNE DE L LUMIERE 1 - Descrpton de l'onde lumneuse naturelle : Une lumère naturelle résulte de la désectaton d'atomes qu émettent alors des vbratons (ou trans d'onde) de pérode de l'ordre de s, et de durée de l'ordre de 10-8 à 10-9 s. ucune relaton n'este entre les phases et les polarsatons des dfférents trans d'onde. La durée de détecton des capteurs de lumère (flumètre, photodode) varant entre 1ms et 10-1 s, la lumère naturelle apparaît ans comme la superposton d'un grand nombre d'états de polarsaton (son champ électromagnétque vare de façon aléatore et très rapdement dans le temps). La lumère naturelle est non : On la décrt comme la superposton de deu ondes s rectlgnement dans deu drectons orthogonales, de même ampltude, mas dont le déphasage est aléatore, et vare rapdement. Représentaton d une lumère non E = E + E : E Remarque : la superposton d'une lumère naturelle et d'une lumère totalement est une lumère partellement. 2 - olarsaton par dchroïsme : les polarseurs : 21 - Dchroïsme : * Le dchroïsme est l'absorpton sélectve par certans matérau (appelés dchroïques) d'une drecton de polarsaton de l'onde lumneuse qu les traverse. * Eemples : - la tourmalne : perre naturelle de boroslcate d'alumnum, crstallsant dans un sstème rhomboédrque (les faces sont des losanges). uvant une drecton, les électrons de l'édfce crstalln absorbent l'énerge fourne par l'onde ncdente : la composante correspondante du champ électrque s'amortt donc totalement. La composante dans la drecton perpendculare ne s'amortt que fablement. - les feulles polaroïd : elles ont été nventées en 1938 par l'amércan Edwn Land. Ce sont des feulles plastques endutes d'un matérau organque à longues molécules, pus étrées. La composante du champ électrque ncdent selon la drecton des molécules est fortement absorbée par celles-c (transmttance de l'ordre de 0,0002%). La composante suvant la drecton orthogonale est partellement transmse (transmttance de l'ordre de 50%) olarseur : Un polarseur est un sstème optque transformant une lumère de polarsaton quelconque en une lumère de polarsaton rectlgne. La drecton de polarsaton du champ électrque émergent s'appelle encore ae du polarseur. u ur E Drecton de propagaton E E e du polarseur E polarsé selon l ae du polarseur Lumère non olarseur L'acton d'un polarseur ne dépend pas de la longueur d'onde On pourra donc utlser une source de lumère blanche pour les epérences à venr.

2 * naloge : ondes centmétrques : L'émetteur (dode Gunn) émet une onde plane progressve monochromatque rectlgnement, de fréquence envron 10 GH. Le récepteur (dode chottk) délvre une tenson proportonnelle à l'ampltude du champ électrque. Le polarseur est une grlle consttuée de barreau parallèles : - lorsque les barreau sont parallèles au champ électrque ncdent, les électrons de la grlle sont ms en mouvement suvant la drecton des barreau, et l'énerge qu'ls reçovent est dsspée sous forme thermque : l'onde est absorbée. - lorsque les barreau sont orthogonau au champ électrque ncdent, l'absorpton est néglgeable cton d'un polarseur : L E e ot e, le vecteur untare drgeant l'ae du polarseur. r E E e e Le champ électrque transms est la projecton du champ ncdent sur l'ae du polarseur : = (. ) r Rq : En réalté, le champ transms est atténué, et : E = t ( E. e ) e où t est la transmttance en ampltude du polarseur: 0 < t 1. Lorsque t = 1, on dt que le polarseur est parfat ssocaton de deu polarseurs : la lo de Malus : L Ecran E E On place un deuème polarseur entre le polarseur et l'écran. Le polarseur s'appelle alors analseur, son rôle étant d'analser l'onde lumneuse en sorte du polarseur. Lo de Malus : ot α, l'angle entre les aes du polarseur et de l'analseur. lors : I = t 2 I cos 2 α t : transmttance en ampltude de l'analseur I : ntensté lumneuse en sorte de l'analseur I : ntensté lumneuse en sorte du polarseur. e e = e α Démonstraton : our smplfer, prenons O comme ae du polarseur :

3 25 - pproche qualtatve : crosement du polarseur et de l'analseur : π Lorsque α =, l a etncton de la lumère émergeant de l'analseur : on dt que le polarseur et l'analseur 2 sont crosés. * Epérence : Réalser le montage suvant : Condenseur ource de lumère blanche L Daphragme Réalsaton d ' une source ponctuelle Ecran L est une lentlle mnce convergente de dstance focale 200 mm. Réglages : - Le condenseur sert à concentrer la lumère de la source sur le daphragme, afn d'approcher un pont source. - Le daphragme dot être au foer objet de la lentlle L, afn d'obtenr un fasceau de lumère parallèle à l'ae optque. Utlser la méthode d'autocollmaton pour effectuer ce réglage. - ogner les réglages d'algnement optque. Observaton : Tourner l'ae de l'analseur, et observer : - le mamum de lumère - le mnmum de lumère (polarseur et analseur crosés) pproche quanttatve : vérfcaton de la lo de Malus : * lacer et tels que α = 0. (L'œl étant plus sensble à un mnmum d'éclarement qu'à un mamum, trouver cette poston à partr de l'etncton). * Remplacer l'écran par une dode photoélectrque délvrant une tenson V proportonnelle au flu de lumère reçu, donc à l'éclarement. ffner alors le réglage précédent. * Mesurer V pour α varant de 0 à 90. Tracer la courbe V=f(cos 2 α). Conclure. En fn de mesure, ne pas oubler de mettre le commutateur de la photodode sur rrêt, afn d évter que la ple ne débte nutlement. 3 - olarsaton par réfleon vtreuse : ar réfleon vtreuse, on entend réfleon d'un mleu transparent (en général l'ar) sur un autre mleu transparent en général plus réfrngent (comme le verre) ngle d'ncdence de Brewster : Ce phénomène a été découvert en 1808 par Malus. Lors de la réfleon d'une OM d'un mleu transparent d'ndce n 1 sur un mleu transparent d'ndce n 2, l este un angle d'ncdence θ B, appelé angle de Brewster, pour lequel le coeffcent de réfleon de la composante de appartenant au plan d'ncdence est nul (vor TD).

4 Epérence 1 : annulaton du coeffcent de réfleon d'une onde dans le plan d'ncdence : E as de raon réfléch θ1 = θ laque de B verre Le champ ncdent E est polarsé dans le plan d'ncdence polarseur. On règle θ 1 à θ B pour lequel l n' a plus de raon réfléch., grâce au Epérence 2 : polarsaton de l'onde réfléche dans la drecton orthogonale au plan d'ncdence : E E Lumère naturelle θ B Lumère laque de verre La lumère ncdente est naturelle, non. L angle θ 1 est fé à θ B. On vérfe, avec un polarseur, que l onde réfléche est orthogonalement au plan d ncdence. n ous l'ncdence de Brewster θ rc tan 2, la lumère réfléche est orthogonalement au n plan d'ncdence. B = 1 Remarque : le raon réfracté est orthogonal au raon réfléch. pplcaton numérque : Calculer l'angle de Brewster pour une réfleon ar (n 1 = 1) sur verre (n 2 1,5) : 32 Détermnaton de l ae d un polarseur : Observer à travers un polarseur la lumère réfléche par une vtre (volet fermé). Tourner l'ae du polarseur jusqu'à obtenr un mnmum d'ntensté lumneuse. Chercher ensute l'etncton en modfant l'angle de réfleon, donc d'ncdence. En dédure la drecton de l'ae du polarseur. Ne pas se fer (en partculer lors des concours) à la drecton ndquée sur un polarseur : elle représente sot son ae, sot sa perpendculare. 4 - olarsaton par dffuson : ot un mleu dffusant, consttué de molécules polarsables. On l éclare par une lumère naturelle u E = E + E ncdente 1 2 : E 1 u ur u E 2 p 1 ndut par E 1 On rappelle qu un dpôle oscllant ne raonne pas sur son ae. grégat de molécules polarsables p 2 ndut u par E 2 ur E polarsé rectlgnement p 2 ne raonne pas dans cette drecton La polarsaton par dffuson résulte de l ansotrope du raonnement d un dpôle oscllant.

5 La dffuson de la lumère par des molécules ou des partcules de très fables dmensons en suspenson s'accompagne d'une polarsaton totale s on observe dans une drecton orthogonale à la drecton de propagaton de l'onde ncdente. La drecton de polarsaton est orthogonale à la drecton d'observaton, et à la drecton de propagaton de l'onde ncdente. Mse en évdence : epérence du solel couchant : L'acton de l'acde chlorhdrque sur le thosulfate de sodum donne du soufre colloïdal, c'est-à-dre s'agrégeant en granules : Effectuer l'epérence : Lumère blanche HCl à verser (0,5 moll -1 ) (2) Na 2 2 O 3 (0,1 moll -1 ) (1) Dès que la soluton dffuse, observer cette lumère à travers un polarseur, perpendcularement à la lumère ncdente. Quelle est la couleur de la lumère dffusée? L onde est-elle? olarseur (1) Quelle est la drecton de polarsaton? Rq : Dans une autre drecton, la lumère est partellement. (2) Observer également la couleur obtenue après traversée de la soluton par l'onde ncdente : Quel est l'aspect de la soluton en fn d'epérence?

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (!

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (! Courant alternatf Dr F. Raemy La tenson alternatve et le courant alternatf ont la représentaton mathématque : U t = U 0 cos (! t + " U ) ; I ( t) = I 0 cos (! t + " I ) Une résstance dans un crcut à courant

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite SIMNUM : Smulaton de systèmes auto-gravtants en orbte sujet proposé par Ncolas Kelbasewcz : ncolas.kelbasewcz@ensta-parstech.fr 14 janver 2014 1 Établssement du modèle 1.1 Approxmaton de champ lontan La

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Utilisez cette application pour numériser, convertir puis enregistrer l'image numérisée dans un dossier spécifique.

Utilisez cette application pour numériser, convertir puis enregistrer l'image numérisée dans un dossier spécifique. 3ULVHHQPDLQ %RXWRQ )RQFWLRQ Start Numérse et envoe l'mage capturée en une seule étape à l'applcaton affectée au bouton. Photo Prnt Numérse et envoe l'mage capturée à l'utltare Photo Prnt de EPSON Smart

Plus en détail

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE HAITRE 4 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE... 2 INTRODUTION... 22 RAELS... 22 alcul de la valeur ntale de la répone à un échelon... 22 alcul du gan tatque... 22

Plus en détail

Oscillations électriques libres

Oscillations électriques libres Oscllatons électrues lbres A Oscllatons lbres amortes 1/ Etude expérmentale a Expérence et observatons Après avor chargé le condensateur (poston 1) On bascule l nterrupteur sur la poston, on obtent l oscllogramme

Plus en détail

X LENTILLES SPHERIQUES MINCES

X LENTILLES SPHERIQUES MINCES X LENTILLES SPHERIQUES MINCES Exercices de niveau Dans ces exercices vous apprendrez à manipuler correctement les relations de conjugaison et de grandissement, d abord dans des cas très simples puis plus

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

Exercices d Électrocinétique

Exercices d Électrocinétique ercces d Électrocnétque Intensté et densté de courant -1.1 Vtesse des porteurs de charges : On dssout une masse m = 20g de chlorure de sodum NaCl dans un bac électrolytque de longueur l = 20cm et de secton

Plus en détail

Mots clés Photoréfractivité, Conjugaison de phase, Beam fanning. Double conjugaison de phase. stable et efficace dans BaTi03

Mots clés Photoréfractivité, Conjugaison de phase, Beam fanning. Double conjugaison de phase. stable et efficace dans BaTi03 Double conjugason de phase stable et effcace dans BaT03 Mots clés Photoréfractvté, Conjugason de phase, Beam fannng. Par C. Malhanl.2, N. Fressengeasl,2@ M. Goetz, G. Kugel2 Supélec 2 Laboratore Matéraux

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SPECTRO- COLORIMETRIE

TRAVAUX PRATIQUES SPECTRO- COLORIMETRIE UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Département de Physque TRAVAUX PRATIQUES DE SPECTRO- COLORIMETRIE F. GENIET 2 INTRODUCTION Cet ensegnement de travaux pratques de seconde année se propose de revor rapdement l'aspect

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Chapitre 5.1 Les photons et l effet photoélectrique

Chapitre 5.1 Les photons et l effet photoélectrique Chaptre 5. Les s et l eet photoélectrque L ntensté d une onde électromagnétque n 884, le physcen brtannque John Henry Poyntng a démontré à partr des équatons de Maxwell que l ntensté d un champ électromagnétque

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques Qu est ce que le clusterng? analyse de clusterng regroupement des obets en clusters un cluster : une collecton d obets smlares au sen d un même cluster dssmlares au obets appartenant à d autres clusters

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette WINDOWS 10 Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Table des matères Wndows 10 L envronnement Wndows 10 sur un ordnateur Wndows 10 : les nouveautés................................ 7 Démarrer Wndows

Plus en détail

Polarisation des ondes lumineuses

Polarisation des ondes lumineuses 1 Cours Sciences Phsiques MP Polarisation des ondes lumineuses L onde lumineuse est caractérisée par deu grandeurs vectorielles : son champ électrique E et son champ magnétique B. Le contete de ce cours

Plus en détail

L environnement Windows 10 sur tablette

L environnement Windows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette Wndows 10 - Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Actver/désactver le mode Tablette Contnuum est une nouvelle fonctonnalté

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

Chapitre 5. Menu de SUPPORT

Chapitre 5. Menu de SUPPORT 155 Chaptre 5. Menu de SUPPORT Ce que vous apprendrez dans ce chaptre Ce chaptre vous présentera des routnes supplémentares susceptbles de vous ader dans les analyses de données présentées dans le chaptre

Plus en détail

Cours de CEM. Lois physiques de l électricité et de l électromagnétisme

Cours de CEM. Lois physiques de l électricité et de l électromagnétisme Cours de CEM - Orgne des éléments parastes os physques de l électrcté et de l électromagnétsme es composants passfs possèdent des éléments parastes qu lmtent leurs utlsatons. Ils sont dus aux los physques

Plus en détail

Partie C : Description du protocole expérimental pour la mesure de la

Partie C : Description du protocole expérimental pour la mesure de la Parte C : Descrpton du protocole expérmental pour la mesure de la réponse en fréquence du cytosquelette testée par magnétocytométre Ce chaptre décrt la méthode expérmentale pour mesurer et analyser les

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

Mailing. Les étapes de conception d un mailing. Créer un mailing

Mailing. Les étapes de conception d un mailing. Créer un mailing Malng Malng Word 2011 pour Mac Les étapes de concepton d un malng Le malng ou publpostage permet l envo en nombre de documents à des destnatares répertorés dans un fcher de données. Cette technque sous-entend

Plus en détail

Electricité II : Régimes sinusoïdaux et transitoires AC and transient circuit analysis Fascicule d'exercices de Travaux Dirigés

Electricité II : Régimes sinusoïdaux et transitoires AC and transient circuit analysis Fascicule d'exercices de Travaux Dirigés Electrcté II : égmes snusoïdaux et transtores and transent crcut analyss Fasccule d'exercces de Travaux Drgés 5 cours / Séances de TD / 5 séances de TP égmes snusoïdaux Nombre de séances de TD prévues

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux 6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux Ce chapitre contient des rappels d optique géométrique et vise à faire le lien entre les notions d ondes étudiées au début du cours et l optique géométrique.

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Comment fonctionne la FX

Comment fonctionne la FX Que ont le rayon X? Comment fonctonne la FX Ad van Eenbergen Ingéneur Produt et Applcaton fluorecence X PANalytcal France S.A.S. mel Brévanne Radaton Electromagnétque ongueur d'onde de.1 nm à 1. nm Energe

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

Les domaines d'existence des deux solides sont représentés sur le graphe ci-dessous.

Les domaines d'existence des deux solides sont représentés sur le graphe ci-dessous. Concours Centralesupélec TSI 2011 corrge sous reserves I L'élément soufre et les sources naturelles de soufre I.A.1. Les règles pour obtenr la confguraton électronque d un atome dans son état fondamental

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

THESE. Présentée pour obtenir le diplôme de Doctorat En-Science EN GENIE MECANIQUE. Option CONSTRUCTION MECANIQUE

THESE. Présentée pour obtenir le diplôme de Doctorat En-Science EN GENIE MECANIQUE. Option CONSTRUCTION MECANIQUE REPUBLIQUE ALGERIEE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MIISTERE DE L ESEIGEMET SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIETIFIQUE UIVERSITE METOURI - COSTATIE FACULTE DES SCIECES DE L IGEIEUR DEPARTEMET DE GEIE MECAIQUE

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Spectrophotomètre à réseau...2 I.Loi de Beer et Lambert... 2 II.Diffraction par une, puis par deux fentes rectangulaires... 3

Plus en détail

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied 1a Déballage du système vdéo MX200 oîte de la base du ped de support MX200 La boîte de la base du ped de support MX200 content la colonne du ped de support, deux caches et la base du ped de support, ans

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

L ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES (A.C.P.) Pierre-Louis GONZALEZ

L ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES (A.C.P.) Pierre-Louis GONZALEZ L ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES (A.C.P.) Pierre-Louis GONZALEZ INTRODUCTION Données : n individus observés sur p variables quantitatives. L A.C.P. permet d eplorer les liaisons entre variables et

Plus en détail

Chapitre 3.10 La polarisation

Chapitre 3.10 La polarisation Chapitre 3. La polarisation La polarisation de l onde électromagnétique La lumière est une onde électromagnétique généralement transersale dont le champ électrique E et le champ magnétique oscillent perpendiculairement

Plus en détail

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ.

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ. Exercice :(Amiens 1995) Les questions 2, 3 et 4 sont indépendantes. L'unité est le centimètre. 1) Construire un triangle MAI rectangle en A tel que AM = 8 et IM = 12. Indiquer brièvement les étapes de

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA SPECTROMETRIE RMN

CHAPITRE 2 LA SPECTROMETRIE RMN .J. Ducauze et D.N. Rutledge groparstech PITRE L SPETRMETRIE RMN «Spectrométre RMN» veut dre qu on s ntéresse aux nformatons qu apportent les spectres, c est-à-dre à un ensemble d observatons effectuées

Plus en détail

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges Chapitre VI Polarisation de la lumière Ludovic Grossard Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges 1 Dénition 2 Types de polarisation 3 Polariseurs / analyseurs 4 Les lames de

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Travaux pratiques : GBF et oscilloscope

Travaux pratiques : GBF et oscilloscope Travaux pratques : et osclloscope S. Benlhajlahsen ésumé L objectf de ce TP est d apprendre à utlser, c est-à-dre à régler, deux des apparels les plus couramment utlsés : le et l osclloscope. I. Premère

Plus en détail

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et hstore autour de Mondoubleau Thème de la cache : NATURE ET CULTURE Départ : Parkng Campng des Prés Barrés à Mondoubleau Dffculté : MOYENNE Dstance

Plus en détail

V2- Montage de chimie n 3 : Définition et mesure de ph. Titrages

V2- Montage de chimie n 3 : Définition et mesure de ph. Titrages V2- Montage de chme n 3 : Défnton et mesure de ph. Ttrages Nveau concerné : Term S oblgatore (ensegn. spé. auss mas non présenté dans cet eposé) Prérequs : noton d acde et de base au sens de Brönsted,

Plus en détail

SIMULATION D UN JET TURBULENT POUR LE REFROIDISSEMENT DES AUBES DE TURBINE

SIMULATION D UN JET TURBULENT POUR LE REFROIDISSEMENT DES AUBES DE TURBINE 10 ème Sémnare Internatonal sur la Physque Energétque 10 th Internatonal Meetng on Energetcal Physcs SIMULAION D UN JE URBULEN POUR LE REFROIDISSEMEN DES AUBES DE URBINE Bounegta Bachr 1, Abdelarm Maamar

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français Pro2030 GUIDE D UTILISATION Franças Contents Garante... Introducton... 1 Artcle nº 605056 Rév C Schéma nº A605056 Novembre 2010 2010 YSI Incorporated. Le logo YSI est une marque déposée de YSI Incorporated.

Plus en détail

Editions ENI. Excel 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Excel 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Excel 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Tableau crosé dynamque Tableau crosé dynamque Excel 2010 Créer un tableau crosé dynamque Un tableau crosé dynamque permet de résumer, d analyser,

Plus en détail

Formation des images, lentilles et miroirs

Formation des images, lentilles et miroirs Formation des images, lentilles et miroirs 1 Pourquoi faut-il une optique afin de créer une image? 2 Préambule: chaque point d un dun objet et la source d un ensembles de rayons Point source fronts d onde

Plus en détail

Conduits de ventilation et de désenfumage résistants au feu suivant norme européenne (EN)

Conduits de ventilation et de désenfumage résistants au feu suivant norme européenne (EN) Conduts de ventlaton et de désenfumage résstants au feu suvant norme européenne (EN) 0. Conduts de ventlaton et de désenfumage, encoffrements contnus résstants au feu Conduts 0 Généraltés Spécfcté des

Plus en détail

Calculs des convertisseurs en l'electronique de Puissance

Calculs des convertisseurs en l'electronique de Puissance Calculs des conertsseurs en l'electronque de Pussance Projet : PROGRAMMAON ate : 14 arl Auteur : herry EQUEU. EQUEU 1, rue Jules Massenet 37 OURS el 47 5 93 64 herry EQUEU Jun [V37] Fcher : ESGN.OC Calculs

Plus en détail

Son et Lumière. L optique géométrique

Son et Lumière. L optique géométrique Son et Lumière Leçon N 3 L optique géométrique Introdution Nous allons au cours de cette leçon poser les bases de l optique géométrique en en rappelant les principes fondamentaux pour ensuite nous concentrer

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 %

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 % 23 CALCUL DE L INTÉRÊT Tau d intérêt Paul et Rémi ont reçu pour Noël, respectivement, 20 et 80. Ils placent cet argent dans une banque, au même tau. Au bout d une année, ce placement leur rapportera une

Plus en détail

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique But : «En comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de la focale, de la durée

Plus en détail

Synthèse d'image avancée

Synthèse d'image avancée Plan Snthèse d'image avancée Cours 2: Transformations, perspective et caméras Motivation Rappels d algèbre linéaire Transformations Caméra sténopé, projection Sources: Xavier Granier, Nicolas Holzschuch

Plus en détail

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io Somfy Box Actvaton de l opton o et programmaton de vos produts o Sommare Pré-requs pour la programmaton de produts o sur la Somfy Box 1 Harmonser la clé système 1 Qu est-ce que la clé système? 1 Dans quel

Plus en détail

Strioscopie et contraste de phase.

Strioscopie et contraste de phase. Strioscopie et contraste de phase. Première couche : Principe de la strioscopie question On place une source ponctuelle monochromatique au foyer-objet d une lentille convergente ; le faisceau émergent

Plus en détail

L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

L usage de la calculatrice n est pas autorisé. e3a Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMÈDE Épreuve de Mathématiques A durée 4 heures MP L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Estimation conjointe de sources lumineuses

Estimation conjointe de sources lumineuses Estmaton conjonte de sources lumneuses et de proprétés photométrques à partr d mages Bruno Mercer, Danel Meneveaux Laboratore SIC, Unversté de Poters, BP 30179 86962 Futuroscope Chasseneul Cedex mercer,danel

Plus en détail

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? www.digital-photography-tips.net/stay_focussed-newsletter-march-2013.html

Plus en détail

Mode d'emploi. Servomoteur radiofréquence 1187 00

Mode d'emploi. Servomoteur radiofréquence 1187 00 Mode d'emplo Servomoteur radofréquence 1187 00 Table des matères A propos de ce mode d'emplo... 2 Représentaton de l'apparel... 3 Montage... 3 Démontage... 3 Almentaton... 4 Mettre la ple en place... 4

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

Comparaison de méthodes d ajustement d une distribution de Weibull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacité

Comparaison de méthodes d ajustement d une distribution de Weibull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacité Comparason de méthodes d ajustement d une dstrbuton de Webull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacté M. Marquès, N. Pérot, N. Devctor Laboratore de Condute et Fablté des Réacteurs

Plus en détail

éléments d'analyse statistique

éléments d'analyse statistique éléments danalse statstque applcaton à lhdrologe deuxème édton D. Ther octobre 989 R 30 73 EAU 4S 89 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES SERVICES SOL ET SOUS-SOL Département Eau B.P. 6009-45060

Plus en détail

Service géologique régional PICARDIE - NORMANDIE

Service géologique régional PICARDIE - NORMANDIE BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGQUES ET MNERES SERVCE GÉOLOGQUE NATONAL B. P. 6009 4508 ORLÉANS CEDEX Tél. : 38) 660660 Drecton départementale de 'Equpement de l'ose Nouveau puts du Dstrct urban de dermont

Plus en détail

O 2 Formation d images par un système optique.

O 2 Formation d images par un système optique. par un système optique. PCS 2015 2016 Définitions Système optique : un système optique est formé par une succession de milieux homogènes, transparents et isotropes (MHT) séparés par des dioptres (et /

Plus en détail

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES OBJECTIFS Observation de la diffraction. Observation des interférences. I ) DIFFRACTION D ONDES A LA SURFACE DE L EAU Sur la photographie ci-dessous, on observe que les vagues, initialement rectilignes,

Plus en détail

Dans un mélange, tous les constituants ont le même statut thermodynamique.

Dans un mélange, tous les constituants ont le même statut thermodynamique. Mélanges et solutons I_ Défntons et composton. Défntons Dans un mélange, tous les consttuants ont le même statut thermodynamque. Lorsque dans un mélange solde ou lqude, un des consttuants, appelé solvant,

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

Proposé par MADAK Page 20/29

Proposé par MADAK Page 20/29 VII. LE DESSIN TECHNIQUE 1 ) DEFINITION : Le dessin technique est le moyen d epression universel de tous les techniciens. C est un LANGAGE CONVENTIONNEL soumis à de nombreuses NORMES afin d éviter toutes

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

* Notre savoir au service de votre réussite

* Notre savoir au service de votre réussite * Notre savor au servce de votre réusste * Vsualser les ndcateurs clés de performance de votre portefeulle clents sur un tableau de bord Analyser le taux d acceptaton de vos demandes d agréments par notaton

Plus en détail

1 Introduction générale : spectre électromagnétique, lumière polarisée

1 Introduction générale : spectre électromagnétique, lumière polarisée Expérience n 12 Polarisation de la lumière Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale:

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique E. (a) On a 33, 2 0cm et 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient 33 0 cm 33 20 cm 858 cm Le chat voit le poisson à 858 cm derrière

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE

LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE De 2007 à 200, a été menée une rénovaton méthodologque de la méthode

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

- Rappels sur la résolution d une équation de la forme. " oeuil "

- Rappels sur la résolution d une équation de la forme.  oeuil - EE Thème N 6 : TRIGONOETRIE Equation () e que je dois savoir à la fin du thème : - Rappels sur la résolution d une équation de la forme a ou b b a - onnaître et utiliser dans le triangle rectangle des

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

Vision et image. PARtiE 1. Le programme. Évaluation diagnostique p. 16. observer Couleur, vision et image

Vision et image. PARtiE 1. Le programme. Évaluation diagnostique p. 16. observer Couleur, vision et image Vision et image PRtiE 1 Manuel unique, p. 16 ( Manuel de physique, p. 14) séquence 1 Le programme notions et contenus L œil, modèle de l œil réduit. Lentilles minces convergentes : images réelle et virtuelle.

Plus en détail

NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08

NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08 Règlements : NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08 Professeur : Pierre Noël de Tilly Tout plagiat entraîne la note zéro. Seuls calculatrice, règle, rapporteur d'angle, gomme à effacer,

Plus en détail