CPA A lerte info IFRS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CPA A lerte info IFRS"

Transcription

1 JUILLET 2013 CPA A lerte info IFRS Contrats de location Quelles sont les incidences des modifications proposées en matière de comptabilisation des contrats de location? Le présent bulletin Alerte info fait ressortir certaines des incidences que pourraient avoir sur les comptes et d autres aspects de votre entreprise les modifications qu il est proposé d apporter à la comptabilisation des contrats de location 1. En mai 2013, l International Accounting Standards Board (IASB) a publié un deuxième exposé-sondage sur les modifications qu il propose d apporter à la comptabilisation des contrats de location. Comme ces modifications sont susceptibles de se répercuter de manière généralisée sur différents aspects de l entreprise, la prise en considération au plus tôt de leurs possibles répercussions permettra à la direction de planifier et de gérer efficacement le processus de transition. En quoi les modifications proposées vous concernent-elles? Êtes-vous actuellement un preneur ou un bailleur 2? Si oui, les modifications en projet touchant la comptabilisation des contrats de location auront une incidence sur votre entreprise. Si les propositions actuelles sont adoptées, la nouvelle norme qui en découlera modifiera substantiellement la comptabilisation des contrats de location dans tous les secteurs. 1

2 Les modifications seront plus importantes dans le cas des contrats actuellement classés comme contrats de location simple que de ceux classés comme contrats de location-financement. On s attend en général à des répercussions plus grandes pour les preneurs, mais des modifications importantes toucheront aussi bon nombre de bailleurs. Les modifications pourraient avoir des incidences importantes sur l état de la situation financière : Le preneur devra comptabiliser et présenter les contrats de location au bilan (la comptabilisation hors bilan sera éliminée, sauf pour les contrats de location dont la durée est de 12 mois ou moins), ce qui donnera lieu à la comptabilisation de nouveaux actifs et passifs 3. Le financement hors bilan peut représenter des montants substantiels, dont la comptabilisation risque de modifier radicalement la situation financière de l entité (et avoir une incidence sur les éléments connexes, tels que les indicateurs de performance, les clauses restrictives, le régime de rémunération des salariés et les soldes d impôts). Il pourrait aussi y avoir des répercussions importantes sur la gestion des coûts et la charge de travail du personnel : Les modifications à apporter aux systèmes opérationnels, notamment en ce qui concerne les TI et le contrôle interne, pour identifier, traiter, valider et gérer les données nouvelles ou existantes, pourraient s avérer coûteuses et chronophages. Quand les modifications proposées entreront-elles en vigueur? L exposé-sondage ne propose pas de date d entrée en vigueur. Toutefois, les entités qui sont parties à des contrats de location devraient envisager de commencer à planifier certains aspects de la transition dès maintenant 4. Quelles sont les dispositions transitoires proposées? À la date de transition, tous les contrats de location devront être réévalués. Les dispositions transitoires proposées ne prévoient pas d exception pour les contrats de location préexistants 5. 2 CPA Alerte info Contrats de location

3 Quels sont les points saillants des modifications qu il est proposé d apporter à la comptabilisation des contrats de location? À quoi peut s attendre le preneur? Comptabilisation d un actif (qui représente le droit du preneur d utiliser l actif sous-jacent pendant la période de location) et d un passif au titre du contrat de location pour les contrats de location dont la durée excède 12 mois 6. Évaluation de l actif et du passif au titre du contrat de location à la valeur actualisée des paiements locatifs (au début de la période de location 7 ). Classement (du contrat de location) en fonction de la partie des avantages économiques de l actif que le preneur s attend à consommer au cours de la période de location. Par souci de simplicité, l IASB propose de classer le contrat de location en fonction de la nature de l actif loué : Classement 8 (simplifié voir la note en fin de texte) Type A : biens non immobiliers Actifs loués qui ne sont pas des biens immobiliers : matériel, machinerie, outils, camions, voitures, avions, bateaux, etc. Type B : biens mobiliers Biens immobiliers : terrain ou bâtiment (ou partie d un bâtiment), ou les deux. Comptabilisation des charges en fonction du type de contrat de location. La plupart des contrats de location de biens non immobiliers (contrats de location de type A) donneront lieu à la comptabilisation de charges plus élevées au cours des premières années et à des charges moins élevées au cours des dernières années. La plupart des contrats de location de biens immobiliers (contrats de location de type B) donneront lieu à la comptabilisation d une charge constante d une année à l autre. L Annexe A contient une analyse des répercussions potentielles des modifications proposées sur certains des principaux ratios financiers du preneur. À quoi peut s attendre le bailleur? Pour un contrat de location simple existant, l ampleur des modifications varie selon que l actif sous-jacent est un bien immobilier ou non 9 : dans le cas d un bien immobilier, le traitement comptable appliqué par le bailleur demeurerait essentiellement le même; dans le cas d un bien non immobilier (tel que du matériel), les modifications en projet sont majeures 10. Pour un contrat de location-financement, le traitement comptable appliqué par le bailleur demeurerait en pratique essentiellement le même. JUILLET

4 Quelle incidence les modifications proposées aurontelles sur votre entreprise? L ampleur des répercussions sur chaque entité variera selon l importance des contrats de location, les termes et conditions contractuels, les systèmes déjà en place et d autres faits et circonstances propres à l entité. Certains secteurs clés de l entreprise risquent d être particulièrement touchés, notamment les suivants : Secteurs Éléments à prendre en considération dès maintenant Finance Contrats de location Obligations d information Technologies de l information Systèmes, logiciels et programmes Existe-t-il une liste complète des contrats de location? Disposez-vous des informations relatives aux principaux termes et conditions des contrats de location? Avez-vous facilement accès aux informations requises pour satisfaire aux nouvelles obligations d information? Est-ce que le système d information en place a la capacité de répondre aux besoins accrus en matière de données découlant des exigences proposées? Les dispositions transitoires proposées ne prévoient pas d exception pour les contrats de location préexistants; par conséquent, les contrats de location existants devront être analysés. Il est nécessaire de comprendre les principales clauses, telles que celles relatives à la durée du contrat de location, aux options de renouvellement, aux paiements locatifs (y compris les paiements conditionnels), aux garanties et aux pénalités. Créer une base de données contenant les informations relatives à tous les contrats de location, dont un sommaire de leurs principales clauses contractuelles, est la première étape essentielle dans la préparation aux modifications proposées. La norme proposée exige que l entité fournisse de nombreuses informations qualitatives et quantitatives. Il se peut que les feuilles de calcul Excel et les programmes informatiques plus rudimentaires n aient pas la capacité de saisir, de stocker ou de gérer les données requises pour répondre aux exigences proposées en matière de comptabilisation et d informations à fournir. En cas de développement ou d achat d un logiciel spécialisé pour la comptabilisation des contrats de location, vérifiez si le logiciel peut être mis à jour pour refléter les modifications qu il est proposé d apporter aux contrats de location ou si le fournisseur est ouvert à l apport de tels changements. 4 CPA Alerte info Contrats de location

5 Secteurs Éléments à prendre en considération dès maintenant Mesure de la performance Rémunération des salariés Le régime de rémunération des salariés est-il touché? Examinez les répercussions sur des éléments tels que : les produits et les charges (par exemple, l amortissement et les intérêts); le BAIIA; le résultat net; les ratios de rentabilité, comme le rendement de l actif, le rendement du capital investi ou le rendement des capitaux propres. Clauses restrictives Versements liés à des acquisitions Les clauses restrictives (celles des banques par exemple) sont-elles touchées? Les clauses liées à des acquisitions, par exemple une contrepartie éventuelle liée à la performance, sont-elles touchées? Examinez les répercussions sur des éléments tels que : l actif; le passif; les capitaux propres; les ratios de solvabilité, tels que le ratio dettes / capitaux propres ou le ratio de couverture des intérêts. Si Ia contrepartie éventuelle liée à une acquisition est tributaire des résultats figurant aux états financiers (par exemple, un versement basé sur un pourcentage du résultat net), elle pourrait être touchée. Pour gérer l incidence des modifications sur la mesure de la performance, envisagez : de déterminer si les calculs relatifs aux contrats (par exemple, pour les primes ou les clauses restrictives) sont fondés sur un référentiel «fixe» (c est-à-dire, sur les IFRS en vigueur au moment de la négociation du contrat) ou s ils sont directement touchés par l adoption de nouvelles normes comptables; de redéfinir ou de renégocier les termes relatifs à la mesure de la performance des salariés. D autres aspects de l entreprise, tels que le contrôle interne, la fiscalité, les affaires juridiques et les relations avec les investisseurs, peuvent également être touchés. JUILLET

6 Éléments clés d un plan d action Pour vous préparer aux modifications en projet relatives à la comptabilisation des contrats de location, considérez de mettre en place un plan d action préliminaire tel que celui présenté ci-dessous : Action Étapes (Quoi) Échéance (Quand) Ressources (Qui) 1 Comprendre Acquérir une compréhension générale des modifications proposées : télécharger l exposé-sondage à partir du site Web de l IASB et l examiner; visionner le webinaire de l IASB, accessible sur son site Web, présentant les modifications proposées; discuter des répercussions des modifications avec d autres entités du même secteur d activité ou un conseiller d affaires de confiance; considérer les possibilités de formation et d apprentissage sur le sujet. 2 Analyser Effectuer une analyse préliminaire des répercussions : dresser l inventaire de tous les contrats de location; dresser un sommaire des principaux termes et conditions des contrats de location; identifier les informations requises non disponibles et élaborer un plan pour obtenir ces informations; effectuer une analyse générale (incluant des calculs préliminaires) des incidences financières possibles (y compris les incidences fiscales); considérer les répercussions sur les principaux ratios financiers, les indicateurs de performance et les clauses restrictives. [Établir une date d échéance pour chacune des étapes.] [Déterminer qui réalisera chaque étape et quelles ressources sont requises.] 3 Évaluer Évaluer les processus (y compris les systèmes, la collecte de données et les contrôles internes) : évaluer les nouveaux besoins en matière d information et évaluer la capacité qu ont les systèmes et processus actuels d y répondre; évaluer le rapport coûts-avantages relatif à l acquisition ou au développement d un logiciel spécialisé pour la comptabilisation des contrats de location; évaluer les nouveaux contrôles requis pour soutenir les nouveaux processus; évaluer s il est nécessaire de renégocier des contrats. 4 Surveiller Continuer de surveiller le projet relatif aux contrats de location sur le site Web de l IASB pour veiller à ce que l entité soit prête lorsque la norme définitive sera publiée. 6 CPA Alerte info Contrats de location

7 Quelles sont les ressources à votre disposition? CPA Canada veille à offrir des indications et des outils pour faciliter la compréhension et l application des IFRS. Ressources en ligne CPA Canada a compilé divers résumés techniques des IFRS et guides d application pratique, et des réponses aux questions fréquentes, destinés à aider les intéressés à mieux comprendre et appliquer les IFRS. Pour consulter notre bibliothèque de ressources en ligne sur les IFRS, allez à la page «Normes internationales d information financière» de notre site Web; vous y trouverez notamment la section «Appliquer une nouvelle norme». Cours magistral CPA Canada offre un cours magistral d immersion sur les IFRS qui traite notamment des modifications qu il est proposé d apporter à la comptabilisation des contrats de location. IFRS Immersion 2 Course (en anglais) : les modifications en projet sont traitées dans le module consacré aux contrats de location. Pour vous inscrire à ce cours, allez à boutiqueca.ca. JUILLET

8 Annexe A Incidences des modifications proposées sur les principaux ratios financiers du preneur dans un contrat de location simple La base des conclusions (en anglais) accompagnant l exposé-sondage sur les contrats de location publié par l IASB en mai 2013 contient une annexe qui donne un aperçu des répercussions à prévoir sur les principaux ratios financiers du preneur dans un contrat de location simple existant. Une partie de cette annexe a été traduite, puis reproduite ci-dessous. Les ratios suivants sont basés sur les informations qui seraient présentées conformément à IAS 17 et à l exposé-sondage et ne tiennent pas compte des ajustements que les utilisateurs pourraient apporter ultérieurement aux montants présentés. Il est possible que de tels ajustements atténuent les répercussions des modifications proposées. Le tableau compare la comptabilisation des contrats de location simple conformément à IAS 17 et la comptabilisation des contrats de location de type A et B conformément aux dispositions modifiées en projet. Nom du ratio Ce qu il évalue Comment il est calculé Types de contrats concernés Incidence prévue, selon les informations présentées Explications Ratio de levier financier Ratio de liquidité générale Rotation de l actif Solvabilité à long terme Passif / capitaux propres Liquidité Actif courant / passif courant Rentabilité Chiffre d affaires / actif total Tous Augmentation Augmentation due à l augmentation du passif (et, s il s agit d un contrat de location de type A, à la diminution des capitaux propres). Tous Diminution Diminution due à l augmentation du passif courant et au maintien de l actif courant. Tous Diminution Diminution due à la comptabilisation d un actif au titre de la location. Ratio de couverture des intérêts Solvabilité à long terme Bénéfice avant intérêts et impôts / charge d intérêts Type A (ratio inchangé pour type B) Variable L incidence varie selon que le ratio «amortissement du contrat de location / charge d intérêts locative» est supérieur ou inférieur au ratio existant (les ratios des contrats de location à court terme sont supérieurs à ceux des contrats à long terme) et en fonction de la proportion de la charge totale d intérêts qui est attribuable au contrat de location (plus la proportion est élevée, plus les répercussions sont grandes). 8 CPA Alerte info Contrats de location

9 Nom du ratio Ce qu il évalue Comment il est calculé Types de contrats concernés Incidence prévue, selon les informations présentées Explications BAII Rentabilité Bénéfice avant intérêts et impôts Type A (ratio inchangé pour type B) Augmentation Augmentation due au fait que l amortissement ajouté est inférieur à la charge au titre du contrat de location simple qui est éliminée. Flux de trésorerie liés aux activités d exploitation Rentabilité s. o. Type A (ratio inchangé pour type B) Augmentation Augmentation due au fait qu au moins une partie des paiements locatifs (la tranche se rapportant au principal) est reclassée dans les activités de financement. Flux de trésorerie nets Rentabilité s. o. Tous Aucune Aucune incidence, car les modifications proposées ne touchent pas la trésorerie. JUILLET

10 1. Le contrat de location est défini comme étant un contrat qui confère le droit d utiliser un actif (l actif sous-jacent) pour une certaine période en échange d une contrepartie. Certains contrats de location sont exclus du champ d application de l exposé-sondage, à savoir les contrats de location portant sur des immobilisations incorporelles, sur la prospection ou l utilisation de ressources naturelles, ou sur des actifs biologiques, et les accords de concession de services qui entrent dans le champ d application d IFRIC Les accords qui n ont pas la forme légale d un contrat de location, mais qui contiennent néanmoins un contrat de location, seront aussi touchés. 3. Si la durée maximale possible (en tenant compte des options de prolongation) du contrat de location est de 12 mois ou moins, le preneur et le bailleur pourraient choisir, par catégorie d actifs sous-jacents, une méthode comptable leur permettant d appliquer des dispositions simplifiées similaires aux dispositions actuelles visant la comptabilisation des contrats de location simple. 4. Bien que l IASB n ait pas proposé de date d entrée en vigueur, certaines parties prenantes prévoient que la norme définitive n entrera pas en vigueur avant Dans les états financiers pour lesquels l entité applique la norme pour la première fois, l entité devra comptabiliser et évaluer les contrats de location qui entrent dans le champ d application de la norme et qui existaient à l ouverture de la première période pour laquelle des informations comparatives sont présentées. Consulter l Annexe C de l exposé-sondage pour obtenir des indications plus précises. 6. Le preneur peut choisir de comptabiliser un droit d utilisation et un passif au titre d un contrat de location d une durée de 12 mois ou moins, mais il n est pas tenu de le faire. 7. Subséquemment, le preneur accroîtrait le passif au titre du contrat de location à l aide de la méthode du taux d intérêt effectif et le réduirait pour refléter les paiements. 8. À la date du début de la période de location, l entité devrait classer le contrat de location soit comme un contrat de type A, soit comme un contrat de type B. Si l actif sous-jacent n est pas un bien immobilier, l entité doit classer le contrat de location comme un contrat de type A à moins que l une ou l autre des deux conditions suivantes soit remplie : a) la période de location couvre une partie insignifiante de la durée de vie économique totale de l actif sous-jacent ; b) la valeur actualisée des paiements locatifs est insignifiante par rapport à la juste valeur de l actif sous-jacent à la date du début de la période de location. Si l une ou l autre de ces deux conditions est remplie, le contrat de location est classé comme un contrat de type B. Si l actif sous-jacent est un bien immobilier, l entité doit classer le contrat de location comme un contrat de type B à moins que l une ou l autre des deux conditions suivantes soit remplie : a) la période de location couvre la majeure partie de la durée de vie économique résiduelle de l actif sous-jacent ; b) la valeur actualisée des paiements locatifs correspond à la quasi-totalité de la juste valeur de l actif sous-jacent à la date du début de la période de location Si l une ou l autre de ces deux conditions est remplie, le contrat de location est classé comme un contrat de type A. 9. IFRS Foundation, Exposure Draft Snapshot: Leases, mai Le bailleur appliquerait une approche similaire à celle appliquée actuellement aux contrats de locationfinancement. Il décomptabiliserait l actif et comptabiliserait : une créance locative au titre du droit de recevoir les paiements locatifs; un actif résiduel représentant ses droits sur l actif sous-jacent; tout profit attribuable à la location de l actif sous-jacent. Les produits d intérêts liés à la créance locative et à l actif résiduel seraient comptabilisés sur la période de location. Si la durée maximale possible (en tenant compte des options de prolongation) du contrat de location est de 12 mois ou moins, le bailleur pourrait choisir, par catégorie d actifs sous-jacents, une méthode comptable lui permettant d appliquer des dispositions simplifiées similaires aux dispositions actuelles visant la comptabilisation des contrats de location simple. Le bulletin Alerte info donne une orientation sur des aspects d une norme comptable ou de la réglementation sur les valeurs mobilières, axée sur les besoins des directeurs financiers et des présidents des comités d audit des petites sociétés cotées. Il est préparé par la division Orientation et soutien des Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), en consultation avec le Groupe consultatif de CPA Canada sur les petites sociétés. Il n a pas été approuvé par un conseil ou un comité de CPA Canada. CPA Canada et les auteurs n assument aucune responsabilité ou obligation pouvant résulter directement ou indirectement du fait qu une personne ait utilisé ou appliqué le document ou s y soit fiée. Copyright 2013 Comptables professionnels agréés du Canada 10 CPA Alerte info Contrats de location

Contrats de location Nouvel ED 2013/6 Leases

Contrats de location Nouvel ED 2013/6 Leases Contrats de location Nouvel ED 2013/6 Leases Publié par l IASB le 16 mai 2013 Intervenants : Emmanuelle Cordano (Sanofi) Benoît Lebrun (KPMG) Sommaire 1. ED 2 - Synthèse 2. ED 2 Présentation détaillée

Plus en détail

Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location

Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location Juillet 2013 Aperçu En mai 2013, l International Accounting Standards Board (IASB) et le Financial Accounting Standards Board (FASB) des États-Unis

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au Au 31 août Actif à court terme Espèces 43 418 $ 25 864 $ Placements temporaires 958 1 487 Comptes débiteurs

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

IFRIC 21 : Droits ou taxes

IFRIC 21 : Droits ou taxes IFRIC 21 : Droits ou taxes Réunion du Groupe de discussion sur les IFRS du 2 décembre 2013 : résumé des délibérations IFRIC 21 Droits ou taxes fournit des indications sur la comptabilisation des droits

Plus en détail

Synthèse des réunions de l IASB du mois de juin 2014

Synthèse des réunions de l IASB du mois de juin 2014 Synthèse des réunions de l IASB du mois de juin 2014 Sommaire 1. Contrats d assurance... 2 2. Contrats de location... 4 3. Campagne d améliorations 2012-2014... 5 4. Vente ou apport en nature d actifs

Plus en détail

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE Alerte info COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE JANVIER 2016 Préparation des informations à fournir sur la situation de trésorerie et les sources de financement dans le rapport de gestion Pour

Plus en détail

Une introduction aux placements entraînant une influence notable ou un contrôle

Une introduction aux placements entraînant une influence notable ou un contrôle RÉSUMÉ DU MODULE 3 Une introduction aux placements entraînant une influence notable ou un contrôle Le présent module s intéresse à la comptabilisation de trois types de placements pouvant être faits par

Plus en détail

Norme comptable internationale 29 Information financière dans les économies hyperinflationnistes *

Norme comptable internationale 29 Information financière dans les économies hyperinflationnistes * Norme comptable internationale 29 Information financière dans les économies hyperinflationnistes * Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée aux états financiers individuels, y compris

Plus en détail

Conséquences du passage aux IFRS sur les différences entre les PCGR canadiens et américains

Conséquences du passage aux IFRS sur les différences entre les PCGR canadiens et américains 1. Le présent document fournit un résumé général de la mesure dans laquelle on peut s attendre à ce que la convergence des normes canadiennes avec les normes internationales d information financière (International

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés

États financiers consolidés intermédiaires résumés États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 5 mai 2013 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 RÈGLEMENT (CE) N o 1136/2009 DE LA COMMISSION du 25 novembre 2009 modifiant le règlement (CE) n o 1126/2008 de la Commission portant adoption de

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu États financiers Troisième trimestre terminé le 31 mars 2010 État consolidé des résultats et du résultat étendu PRODUITS TIRÉS DE CONTRATS 28 808 727 27 694 738 76 867 648 76 916 747 COÛT DES PRODUITS

Plus en détail

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015 État de la situation financière Au 31 mars 2015 Actif Actif à court terme Trésorerie 5 227 401 4 992 479 Débiteurs (note 3) 235 501 196 578 Charges payées d avance 67 728 41 871 5 530 630 5 230 928 Immobilisations

Plus en détail

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (Partie II du Manuel de CPA Comptabilité) Octobre 2014

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (Partie II du Manuel de CPA Comptabilité) Octobre 2014 Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (Partie II du Manuel de CPA Comptabilité) Octobre 2014 Ordre du jour Développements en 2014 Amélioration majeure Avantages sociaux futurs Améliorations

Plus en détail

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats»

Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» Alerte info financière NCECF JANVIER 2015 Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» Le Conseil des normes comptables (CNC) a publié en septembre 2014 le chapitre 3056 de la Partie II (Normes comptables

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

Une vision claire des IFRS

Une vision claire des IFRS Juillet 2014 Secteur de l immobilier Une vision claire des IFRS Perspectives sectorielles sur IFRS 15 La nouvelle norme sur les produits des activités ordinaires pourrait avoir des répercussions importantes

Plus en détail

CORPORATION DATACOM WIRELESS

CORPORATION DATACOM WIRELESS États financiers de CORPORATION DATACOM WIRELESS pour les périodes de trois mois arrêtées les 31 mars 2008 et 2007 États financiers États financiers Bilans... 1 États des résultats et du résultat étendu...

Plus en détail

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 Données financières complémentaires Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 T2 2014 www.bmo.com/relationsinvestisseurs SHARON HAWARD-LAIRD Chef Relations avec les investisseurs 416-867-6656 sharon.hawardlaird@bmo.com

Plus en détail

IAS 17 Aujourd hui et demain

IAS 17 Aujourd hui et demain IAS 17 Aujourd hui et demain Analyse comparative et application au travers du secteur de la grande distribution Promoteur : Monsieur Yvan STEMPNIERWSKY Auteur : Florence HENOUMONT Le leasing : un mode

Plus en détail

Transition aux IFRS. Présentation Analystes. 31 mars 2005. «Se fonder sur nos valeurs,...inventer notre futur»

Transition aux IFRS. Présentation Analystes. 31 mars 2005. «Se fonder sur nos valeurs,...inventer notre futur» 31 mars 2005 Transition aux IFRS Présentation Analystes «Se fonder sur nos valeurs,...inventer notre futur» Département Relations Investisseurs +33 (0)1 45 19 52 26 carole.imbert@bicworld.com lucile.jestin@bicworld.com

Plus en détail

Norme comptable internationale 1 Présentation des états financiers

Norme comptable internationale 1 Présentation des états financiers Norme comptable internationale 1 Présentation des états financiers Objectif 1 La présente norme prescrit la base de présentation des états financiers à usage général, afin qu ils soient comparables tant

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2011 et 2010 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2011 et 2010 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL COMPTABLE

RÉFÉRENTIEL COMPTABLE Page 1 de 20 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 1 DE LA RÉGIE DE L ÉNERGIE (LA RÉGIE) À HYDRO-QUÉBEC DANS SES ACTIVITÉS DE TRANSPORT ET DE DISTRIBUTION DEMANDE RELATIVE AUX MODIFICATIONS DE MÉTHODES COMPTABLES

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) Où en sommes-nous à présent? Où allons-nous? 16 décembre 2015

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) Où en sommes-nous à présent? Où allons-nous? 16 décembre 2015 Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) Où en sommes-nous à présent? Où allons-nous? 16 décembre 2015 Questions Envoyez vos questions pendant ou après la conférence téléphonique

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur de la construction Mars 2015 L International Accounting Standards Board (IASB) et le Financial Accounting

Plus en détail

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 AU 31 DÉCEMBRE 2014 Bilan consolidé 86 État du compte de résultat consolidé 88 État du résultat global consolidé 89 Variation de la trésorerie consolidée 90 Variation des capitaux propres consolidés 91

Plus en détail

États financiers consolidés de Groupe d Alimentation MTY inc. 30 novembre 2014 et 2013

États financiers consolidés de Groupe d Alimentation MTY inc. 30 novembre 2014 et 2013 États financiers consolidés de Groupe d Alimentation MTY inc. 30 novembre 2014 et 2013 Rapport de l auditeur indépendant... 1 2 États consolidés des résultats... 3 États consolidés du résultat global...

Plus en détail

NCECF : Où en sommes-nous? Où allons-nous?

NCECF : Où en sommes-nous? Où allons-nous? NCECF : Où en sommes-nous? Où allons-nous? Bienvenue au tour d horizon annuel de Deloitte des nouvelles et activités relatives aux Normes comptables canadiennes pour les entreprises à capital fermé (NCECF),

Plus en détail

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES. Chers actionnaires,

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES. Chers actionnaires, MESSAGE AUX ACTIONNAIRES Chers actionnaires, Le chiffre d affaires pour le premier trimestre clos le 27 avril 2013 a diminué de 1,5 % pour s établir à 56,9 millions de dollars, contre 57,8 millions de

Plus en détail

Instruments financiers Couvertures. Chapitre 3865. Instruments financiers (diapo 1)

Instruments financiers Couvertures. Chapitre 3865. Instruments financiers (diapo 1) Instruments financiers Couvertures Chapitre 3865 Instruments financiers (diapo 1) Cette présentation vise à offrir un aperçu du chapitre 3865, «Couvertures», publié par le Conseil des normes comptables

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Normes comptables pour les organismes sans but lucratif

Normes comptables pour les organismes sans but lucratif Normes comptables pour les organismes sans but lucratif Manuel de l ICCA Comptabilité, Partie III Historique et fondement des conclusions Avant-propos Le Conseil des normes comptables (CNC) a publié en

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

Norme comptable internationale 16 Immobilisations corporelles

Norme comptable internationale 16 Immobilisations corporelles Norme comptable internationale 16 Immobilisations corporelles Objectif 1 L objectif de la présente norme consiste à prescrire le traitement comptable pour les immobilisations corporelles de sorte que les

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

Une vision claire des IFRS

Une vision claire des IFRS Juillet 2014 Secteur des télécommunications Une vision claire des IFRS Perspectives sectorielles sur IFRS 15 La nouvelle norme sur les produits des activités ordinaires pourrait avoir des répercussions

Plus en détail

Pleins feux sur les IFRS

Pleins feux sur les IFRS Bureau mondial des IFRS Novembre 2011 L IASB publie un exposé-sondage révisé sur la comptabilisation des produits Table des matières La proposition Identification des contrats avec les clients Identification

Plus en détail

PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST

PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États financiers consolidés intermédiaires résumés de PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États consolidés intermédiaires résumés de la situation financière Actifs 30 septembre 31 décembre 2012

Plus en détail

Association canadienne du personnel administratif universitaire

Association canadienne du personnel administratif universitaire Association canadienne du personnel administratif universitaire Note d information concernant les états financiers Instruments financiers Novembre 2011 Objet Les universités et les collèges canadiens,

Plus en détail

Édition n 16 : Opérations de couverture

Édition n 16 : Opérations de couverture www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 16 : Opérations de couverture Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. (non audité)

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. (non audité) États financiers consolidés intermédiaires résumés de Périodes de trois mois et six mois terminées le 30 juin 2011 États financiers consolidés intermédiaires résumés Périodes de trois mois et six mois

Plus en détail

ÉtatS 2FinanCieRS consolidés

ÉtatS 2FinanCieRS consolidés 2 États financiers consolidés États financiers consolidés Responsabilité de la direction à l égard des états financiers consolidés de la SADC Le 10 juin 2015 La direction répond des états financiers consolidés

Plus en détail

LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES

LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES Ministère des finances NOTE METHODOLOGIQUE DE PREMIERE APPLICATION DU SYSTEME COMPTABLE FINANCIER «SCF» LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES La présente note vient en appui à l instruction n 2 du 29 octobre

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2012

RAPPORT FINANCIER 2012 RAPPORT FINANCIER 2012 BILAN CONSOLIDÉ IFRS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Actif (en milliers d euros) Notes Montant brut Exercice 2012 Amort. Prov. Montant net Exercice 2011 Montant net Actifs non courants Immobilisations

Plus en détail

Organismes sans but lucratif : Nouvelles

Organismes sans but lucratif : Nouvelles Décembre 2010 www.bdo.ca Certification et comptabilité Organismes sans but lucratif : Nouvelles orientations En décembre 2010, le Conseil des normes comptables (CNC) et le Conseil sur la comptabilité dans

Plus en détail

ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST

ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États financiers consolidés intermédiaires résumés ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST Trimestres clos les 31 mars 2015 et 2014 (non audité) (en dollars canadiens) Bilans consolidés intermédiaires résumés

Plus en détail

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables PARTIE 1 INTRODUCTION ET DÉFINITIONS 1.1 Introduction et objet 1.2 Régime d information multinational 1.3 Détermination

Plus en détail

Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles. Mise à jour : CCSP

Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles. Mise à jour : CCSP Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles Mise à jour : CCSP Au programme Chapitre SP 3150 Questions techniques NOSP-7 Suggestions de mise en œuvre Exposé-sondage

Plus en détail

Note d orientation 4 : Octroi des licences

Note d orientation 4 : Octroi des licences Cette note a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE pour apporter des conseils aux pays mettant en œuvre l ITIE sur la manière de satisfaire aux Exigences de la Norme ITIE. Les lecteurs

Plus en détail

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés.

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés. Comptes consolidés condensés du résultat et du résultat global pour les trois mois arrêtés le 31 Mars 2011 Non vérifiés (en milliers de dollars canadiens, sauf données par action) Notes 31 mars, 2011 31

Plus en détail

Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées

Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées Objectif 1 L objectif de la présente norme est d assurer que les états financiers d une entité contiennent les informations nécessaires

Plus en détail

CPA Canada Alerte info financière

CPA Canada Alerte info financière CPA Canada Alerte info financière IFRS OCTOBRE 2014 IFRS 15 Produits des activités ordinaires tirés de contrats avec des clients En mai 2014, l International Accounting Standards Board (IASB) a publié

Plus en détail

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP Paiements de transfert Chapitre SP 3410 Avril 2011 CCSP AVANT-PROPOS La lettre de mise à jour n o 33 du Manuel de comptabilité de l ICCA pour le secteur public, publiée en mars 2011, comprenait le chapitre

Plus en détail

Tous les contrats de location au bilan!

Tous les contrats de location au bilan! Tous les contrats de location au bilan! IMA France 9 novembre 2010 Mark Venus, BNP Paribas/Lease Europe Laure Silvestre-Siaz, Deloitte Calendrier Mars 2009 Août 2010 15 Décembre 2010 Juin 2011??? DP ED

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL

États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL Non audité, 30 septembre et 2014 Table des matières État consolidé intermédiaire résumé de la situation financière...1

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL

États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL 31 mars 2015 et 2014 Table des matières Les états financiers consolidés intermédiaires résumés du FPI pour la période

Plus en détail

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs Le présent document a été

Plus en détail

Dollarama inc. États financiers consolidés. 1 er février 2015 et 2 février 2014 (en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire)

Dollarama inc. États financiers consolidés. 1 er février 2015 et 2 février 2014 (en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) États financiers consolidés (en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) Le 25 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Aux actionnaires de Dollarama inc. Nous avons effectué l audit

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

PASSAGE AUX NORMES IFRS

PASSAGE AUX NORMES IFRS PASSAGE AUX NORMES IFRS L Union Européenne a choisi d adopter le référentiel comptable IFRS (International Financial Reporting Standards) émis par l IASB (International Accounting Standards Board) : en

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES CONDENSÉS NON AUDITÉS AU 30 JUIN 2014 (en dollars canadiens)

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES CONDENSÉS NON AUDITÉS AU 30 JUIN 2014 (en dollars canadiens) ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES CONDENSÉS NON AUDITÉS AU 30 JUIN 2014 Les états financiers consolidés intermédiaires condensés ci-joints ont été dressés par la Direction de Ressources Strateco

Plus en détail

PLAN DE COURS École de comptabilité Été 2010 22 avril 2010 EXPERTISE COMPTABLE CTB-6090 (CTB-67651)

PLAN DE COURS École de comptabilité Été 2010 22 avril 2010 EXPERTISE COMPTABLE CTB-6090 (CTB-67651) Faculté des sciences de l administration PLAN DE COURS École de comptabilité Été 2010 22 avril 2010 EXPERTISE COMPTABLE CTB-6090 (CTB-67651) Chargée de cours : Marie-Pascale Beaumont 4234, pavillon Palasis-Prince

Plus en détail

IFRS 10 États financiers consolidés

IFRS 10 États financiers consolidés IFRS 10 États financiers consolidés PLAN DE LA PRÉSENTATION Aperçu Application Dispositions transitoires Prochaines étapes Ressources PRÉSENTATEURS Alex Fisher, CPA, CA Directeur de projets, Orientation

Plus en détail

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards)

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) CONTEXTE En application du règlement européen n 1606/2002 adopté le 19 juillet 2002, les sociétés faisant appel public à l épargne

Plus en détail

Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Charges payées d avance 86,2 77,6

Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Charges payées d avance 86,2 77,6 BILANS CONSOLIDÉS Aux (en millions de dollars canadiens) Actifs Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Créances 381,7 362,0 Stocks (note 4) 900,8 825,3 Charges payées d

Plus en détail

Norme comptable internationale 37 Provisions, passifs éventuels et actifs éventuels

Norme comptable internationale 37 Provisions, passifs éventuels et actifs éventuels Norme comptable internationale 37 Provisions, passifs éventuels et actifs éventuels Objectif L objectif de la présente norme est de faire en sorte que les critères de comptabilisation et les bases d évaluation

Plus en détail

Relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises régies par le code des assurances

Relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises régies par le code des assurances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-09 du 12 décembre 2002 Relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises régies par le code des assurances

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL MCH2 GROUPE DE TRAVAIL 2 EVALUATION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES DU PATRIMOINE FINANCIER

DOCUMENT DE TRAVAIL MCH2 GROUPE DE TRAVAIL 2 EVALUATION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES DU PATRIMOINE FINANCIER Etat: novembre 2013 Version: 1c DOCUMENT DE TRAVAIL MCH2 GROUPE DE TRAVAIL 2 EVALUATION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES DU PATRIMOINE FINANCIER Membres du groupe de travail Hansjörg Enzler Reto Angehrn

Plus en détail

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002. Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002. Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002 Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs Le Comité de la réglementation comptable, Vu la loi n 98-261 du 6

Plus en détail

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mai 2015 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Plus en détail

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel 31 mai 2015 Avis au lecteur Les présents états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC.

FORAGE ORBIT GARANT INC. États financiers consolidés de FORAGE ORBIT GARANT INC. 30 juin 2008 Samson Bélair/Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. 155 Dallaire Avenue Rouyn-Noranda QC J9X 4T3 Canada Tel: 819-762-5764 Fax: 819-797-1471

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014 RAPPORT DE GESTION Immunotec Inc. («Immunotec» ou la «société») s emploie à améliorer le style et la qualité de vie des gens au quotidien en offrant, par l intermédiaire de son réseau de consultants indépendants

Plus en détail

Document d information relatif à la catégorisation des clients

Document d information relatif à la catégorisation des clients Document d information relatif à la catégorisation des clients Edition Novembre 2007 Document d information relatif à la catégorisation des clients 1 SOMMAIRE 1. CLASSIFICATION DU CLIENT PAR LA BANQUE

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2006 Volume 5 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA La baisse du taux de la TPS de 1 % Un été chaud pour les notaires!

Plus en détail

Sondage de 2014 sur l ordre de priorité des projets. Juillet 2014

Sondage de 2014 sur l ordre de priorité des projets. Juillet 2014 Sondage de 2014 sur l ordre de priorité des projets Juillet 2014 APERÇU Le Conseil sur la comptabilité dans le secteur public (CCSP) sollicite votre avis sur les projets à inscrire à son programme de

Plus en détail

NORME COMPTABLE INTERNATIONALE IAS 38. Immobilisations incorporelles

NORME COMPTABLE INTERNATIONALE IAS 38. Immobilisations incorporelles NORME COMPTABLE INTERNATIONALE Immobilisations incorporelles La présente Norme comptable internationale a été approuvée par le Conseil de l IASC en juillet 1998 et entre en vigueur pour les états financiers

Plus en détail

Commentaires sur les projets relatifs aux IFRS Contrats de location

Commentaires sur les projets relatifs aux IFRS Contrats de location Commentaires sur les projets relatifs aux IFRS Contrats de location En mars 2009, l IASB et le FASB (les «conseils») ont publié conjointement un document de travail dans lequel ils proposaient un modèle

Plus en détail

En quoi le chapitre 1591 est-il important pour moi?

En quoi le chapitre 1591 est-il important pour moi? Alerte info financière NCECF MAI 2015 Chapitre 1591, «Filiales» En septembre 2014, le Conseil des normes comptables (CNC) a publié le chapitre 1591, «Filiales», de la Partie II (Normes comptables pour

Plus en détail

Passage aux normes IFRS 2004

Passage aux normes IFRS 2004 Passage aux normes IFRS 2004 Comptes consolidés au 31 décembre 2004 1 Passage aux normes IFRS 2004 Maroc Telecom Sommaire 1. Introduction 2. Description des retraitements IFRS 3. Bilan consolidé et notes

Plus en détail

Comment surveiller un changement profond :

Comment surveiller un changement profond : : présenter votre plan de basculement aux IFRS dans le rapport de gestion Le basculement des normes canadiennes d information financière aux Normes internationales d information financière (les «IFRS»)

Plus en détail

Pleins feux sur les IFRS L IASB publie un second exposé-sondage sur la comptabilisation proposée des contrats de location

Pleins feux sur les IFRS L IASB publie un second exposé-sondage sur la comptabilisation proposée des contrats de location Bureau mondial des IFRS Mai 2013 Pleins feux sur les IFRS L IASB publie un second exposé-sondage sur la comptabilisation proposée des contrats de location Table des matières À quelle étape le processus

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

Version abrégée de la comparaison des PCGR canadiens et des IFRS

Version abrégée de la comparaison des PCGR canadiens et des IFRS Version abrégée de la comparaison des PCGR canadiens et des IFRS au 31 juillet 2008 1. La présente analyse comparative a été a été préparée par les permanents du Conseil des normes comptables (CNC) mais

Plus en détail

Section A: Résumé des règles d évaluation et synthèse didactique 1 Section B: Règles comptables 15 1 Normes IFRS applicables 16

Section A: Résumé des règles d évaluation et synthèse didactique 1 Section B: Règles comptables 15 1 Normes IFRS applicables 16 Chapitre 9 MANUEL COMPTABLE GROUPE SNCB Table des matières Section A: Résumé des règles d évaluation et synthèse didactique 1 Section B: Règles comptables 15 1 Normes IFRS applicables 16 1.1 Références

Plus en détail

IAS 34 Information financière intermédiaire. Le point de vue canadien

IAS 34 Information financière intermédiaire. Le point de vue canadien IAS 34 Information financière intermédiaire Le point de vue canadien juillet 2010 Table des matières 1 Introduction et champ d application... 1 2 Contenu d un rapport financier intermédiaire... 5 3 États

Plus en détail

Relative au format des états financiers des organismes d assurance sous référentiel comptable international

Relative au format des états financiers des organismes d assurance sous référentiel comptable international CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION RECOMMANDATION N 2006-R-01 DU 30 JUIN 2006 Modifiant la recommandation 2005-R-01 Relative au format des états financiers des organismes d assurance

Plus en détail

Examen Final Commun 2015 La méthode d évaluation axée sur les compétences

Examen Final Commun 2015 La méthode d évaluation axée sur les compétences Examen Final Commun 2015 La méthode d évaluation axée sur les compétences Informations I. Aperçu et généralités II. Le processus d évaluation - Jour 1 III. Le processus d évaluation - Jours 2 et 3 Le programme

Plus en détail

relatif à la comptabilisation des quotas d émission de gaz à effet de serre dans les comptes individuels et consolidés

relatif à la comptabilisation des quotas d émission de gaz à effet de serre dans les comptes individuels et consolidés CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS n 2004-C du 23 mars 2004 du Comité d urgence relatif à la comptabilisation des quotas d émission de gaz à effet de serre dans les comptes individuels et consolidés

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 (IFRS 1), Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 (IFRS 1), Première application des Normes internationales d information financière Norme internationale d information financière 1 (IFRS 1), Première application des Normes internationales d information financière Par BRIAN FRIEDRICH, M.Éd., CGA, FCCA (RU), CertIFR et LAURA FRIEDRICH,

Plus en détail

Groupe de travail CPA Canada PDAC sur les IFRS dans le secteur minier

Groupe de travail CPA Canada PDAC sur les IFRS dans le secteur minier Groupe de travail CPA Canada PDAC sur les IFRS dans le secteur minier Journée d information RCGT pour les sociétés minières Module 4 Montréal Le 25 septembre 2013 Plan de la séance 2 1. Historique du groupe

Plus en détail

NovX21 inc. (anciennement Ressources Minières Pro-Or Inc.) États financiers Aux 31 décembre 2013 et 2012. Rapport de l auditeur indépendant 2-3

NovX21 inc. (anciennement Ressources Minières Pro-Or Inc.) États financiers Aux 31 décembre 2013 et 2012. Rapport de l auditeur indépendant 2-3 États financiers Aux Rapport de l auditeur indépendant 2-3 États de la situation financière 4 États du résultat global 6 États des variations des capitaux propres 7 États des flux de trésorerie 8 9 46

Plus en détail

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 Informations précontractuelles européennes normalisées en matière de crédit immobilier FICHE D INFORMATION STANDARDISÉE

Plus en détail