Corrigé à l usage exclusif des experts

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corrigé à l usage exclusif des experts"

Transcription

1 Examen de fin d apprentissage ECONOMIE ET SOCIÉTÉ 1 Employé de commerce, formation de base / Examen centralisé Série 2, 2013 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l épreuve : Moyens auxiliaires autorisés : 150 minutes Calculatrice non programmable CO et CCS avec index officiel Échelle de notes : nombre maximal de points : 100 points Note Points , , , , , Délai de libération : Cette série d examen ne doit pas être utilisée comme exercice avant le 1 er janvier 2014 Elaboré par : Edité par : Groupe d auteurs romands de la C RT EPC CSFO, Unité procédures de qualification, Berne

2 ECONOMIE ET SOCIETE : Marie Verny, salon de beauté Questions Domaine Objectifs détaillés Points max. 1 Journal comptable / Généralités sur contrats / Changes Organigramme Assurances et assurances sociales / Contrats Amortissements Ressources humaines / Intérêts Processus, procédures et organisation Formes juridiques des entreprises Clôture / Total 100 Page 2 / 16

3 Situation initiale Marie Verny exploite depuis 2008, en raison individuelle, un salon de beauté à Genève. Elle emploie deux esthéticiennes, une apprentie et une personne spécialisée dans l onglerie. 1. Journal comptable 25 points La comptabilité de l entreprise individuelle Marie Verny est tenue par une fiduciaire. Marie Verny remet régulièrement les pièces comptables pour que celle-ci puisse tenir les comptes. Actifs Bilan au Passifs Circulants Dettes 1000 Caisse Dettes fournisseurs Poste Autres dettes Banque c/c Prêt bancaire Créances clients Dette hypothécaire Stock produits de beauté Stock produits pour les soins Immobilisés Capital propre 1500 Appareils de massages Capital Appareils divers Privé 1520 Mobilier Equipement informatique Salon de beauté Total des actifs Total des passifs Honoraires soins de beauté 6000 Loyers 3201 Ventes produits de beauté 6100 Entretien des appareils 3290 Déductions accordées 6300 Primes d assurance 4200 Achats produits de beauté 6400 Electricité 4201 Achats produits pour les soins 6500 Frais d administration 4270 Frais d achat 6600 Publicité 4280 Variation de stocks 6700 ACE 4290 Déductions obtenues 6800 Intérêts-charges et frais bancaires 5200 Salaires 6850 Intérêts-produits 5270 Charges sociales 6900 Amortissements 9000 Résultat Remarques : La saisie du journal se fait à l aide du nom du compte et non du numéro. La colonne «libellé» sert à indiquer les calculs uniquement. Le nombre de lignes à disposition ne correspond pas forcément au nombre d écritures attendues. Les sommes sont arrondies aux 5 centimes si nécessaire. Page 3 / 16

4 1. Marie Verny a la représentation des produits de beauté Vatineau et s approvisionne chez un grossiste en Suisse. Elle se fait livrer tous les mois des crèmes, lotions, masques, etc. Pour décembre, elle reçoit des produits de beauté d une valeur de CHF Les frais de livraison sont de 1 % de la facture. Comptabilisez la facture totale. (2,5 points) Achats produits de beauté Frais d achat x 1 % 84 Dettes fournisseurs E : 2 pts C : 0,5 pt Marie Verny paie par virement postal la facture du fournisseur (écriture 1) après avoir déduit 3 % d escompte sur la facture totale. (2,5 points) Dettes fournisseurs Poste Déductions obtenues E : 2 pts C : 0,5 pt Les ventes de produits de beauté s élèvent à CHF et les soins à CHF Les clients paient toujours comptant. (2 points) Caisse Vente produits de beauté Honoraires soins de beauté E : 2 pts Une cliente n a pas suffisamment d argent sur elle et ne peut pas régler les soins qu elle a reçus. Marie Verny lui fait exceptionnellement une facture de CHF 450. qu elle doit régler dans les 10 jours. (1 point) Créances clients Honoraires soins de beauté E : 1 pt Page 4 / 16

5 5. Marie Verny règle la location d un local de stockage de CHF par banque. (1 point) Loyers Banque E : 1 pt Marie Verny offre, à titre promotionnel, des trousses de toilettes à ses fidèles clientes dont la valeur est de CHF Elle a payé comptant le représentant qui les lui a proposées. (1 point) Publicité Caisse E : 1 pt Marie Verny achète un nouvel appareil de massage pour le prix de CHF Le vendeur reprend l ancien appareil pour le prix de CHF Le solde est payable à 10 jours moins 2 % d escompte ou à 30 jours net. (2 points) Appareils de massages Appareils de massages Autres dettes La banque crédite le compte de Marie Verny des intérêts de CHF (1 point) Banque Intérêts-produits E : 1 pt Marie Verny prélève dans la caisse les recettes de la journée de CHF Elle verse CHF à la poste et conserve le solde pour ses besoins personnels. (2,5 points) Privé 700 Poste 2000 Caisse Paiement par virement bancaire de l'appareil de massage après déduction de l escompte. (écriture 7) (2,5 points) Autres dettes Banque Appareils de massages E : 2 pts C : 0,5 pt 260 Page 5 / 16

6 11. Marie Verny verse le salaire de son apprentie de CHF 800. par virement bancaire. (1 point) Salaires Banque Marie Verny règle diverses factures par virement postal : (3 points) - l électricité, facture déjà comptabilisée CHF la réparation d un appareil de massage CHF l assurance RC entreprise de CHF Autres dettes Entretien des appareils Primes d assurance Poste E : 3 pts 13. Au 31 décembre 2012, le stock de produits de beauté s élève en fin d année à CHF et celui des produits de soins à CHF (3 points) Stock produits de beauté Variation de stocks Variation de Stock produits des stocks soins E : 2 pts C : 1 pt Page 6 / 16

7 2. Généralités sur les contrats 4 points 1. La couleur qu'une cliente a choisie et qu elle s'est fait appliquer sur ses ongles ne s'accorde pas du tout avec la robe qu'elle avait laissée à la maison. Cette erreur permet-elle l'annulation du contrat? Justifiez. (1 point) Non. Une erreur sur les motifs n'est pas essentielle (art. 24 al. 2 CO) 2. La loi exige-t-elle une forme particulière pour les contrats suivants? Si oui, laquelle? (2 points) Contrat Non Oui Forme L'engagement d'une esthéticienne diplômée X 0,5 pt L'engagement d'une apprentie esthéticienne X Forme écrite 1 pt L'achat de 50 grammes de poudre d'or à incorporer dans les gels à appliquer sur les ongles X 0,5 pt 3. Quel est le délai de prescription d'une facture que Marie Verny a reçue à la suite de l'achat d'un appareil électrique de manucure? (1 point) 10 ans (art. 127 CO) 3. Changes 4 points 1. Marie Verny accepte que ses clientes paient leurs soins en francs suisses et en euros. Combien devra-t-elle rendre de francs suisses à une cliente qui lui paie EUR 50. pour un soin qui coûte CHF 35.. (2 points) Achat : 1.16 Vente : x 1,16 = CHF pt = CHF 23. 1pt 2. Marie Verny paie une facture de GBP 650. d un fournisseur anglais par virement bancaire. (2 points) a) La banque applique-t-elle un cours devises ou un cours billets? Cours devises (1 pt) b) Quel cours a-t-elle appliqué si elle débite le compte de CHF 988.? 988 = pt 650 Page 7 / 16

8 4. Organigramme 5 points 1. Marie Verny désire réaliser l organigramme de son entreprise. Elle effectue des recherches sur internet pour connaître les possibilités qui s offrent à elle. Indiquez le nom des différents organigrammes ci-après : (2 points) Directeur Responsable Achats Responsable Finances Responsable Administration Responsable Ventes a) Fonctionnel (1 pt) Directeur Assistant de direction Responsable onglerie Responsable esthéticienne Responsable produits annexes Achats Ventes Achats Ventes Achats Ventes Administration Administration Administration b) Divisionnel (1 pt) Page 8 / 16

9 2. Sur la base du deuxième organigramme, répondez aux questions suivantes : (3 points) a) Indiquez un exemple de lien de collaboration. Responsable onglerie et responsable produits annexes p.e. (accepter toutes réponses logiques) b) Indiquez un exemple de lien de subordination. Directeur et responsable esthéticienne p.e. (accepter toutes réponses logiques) c) Dessinez directement sur l organigramme la fonction d état-major «assistant de direction». Voir organigramme ci-dessus 5. Assurances et assurances sociales 6 points 1. Lors d un soin, une employée de Marie Verny a renversé un produit sur la jupe d une cliente. Quelle assurance prendra en charge le dommage? (1 point) L assurance RC de l employeur (RC entreprise) 2. Quelle assurance rembourserait le salaire si une employée devait être en congé maternité? (1 point) L assurance perte de gain 3. Les deux affirmations suivantes sont partiellement fausses. Corrigez-les et justifiez. a) L AVS est intégralement financée par les employeurs et les employés. (1 point) L Etat finance aussi l AVS. b) Selon la LAMal, seuls les séjours hospitaliers sont remboursés. (1 point) Egalement les médicaments, les consultations, les analyses médicales (1 réponse) Page 9 / 16

10 4. Marie Verny dispose des deux assurances ci-dessous. Indiquez pour chacune d elles de quelle branche d assurance il s agit. a) Chez ASSURABENE en responsabilité civile. (1 point) Patrimoine b) Chez ASSURANCETOURIX contre les risques d incendie, de dégâts des eaux, de bris glace et de vol. (1 point) Choses 6. Contrats 13 points 1. Quel est le délai de révocation d une vente à domicile? (1 point) 7 jours 2. Marie Verny se plaint auprès d une cliente qu un de ses fournisseurs est en demeure. Qu entendelle par-là? (1 point) Il n est pas en mesure de remplir ses obligations (en retard, mauvaise livraison, etc.) 3. Une cliente se plaint qu une fois arrivé chez elle, elle a constaté que le produit qu elle venait d acheter au magasin était déjà ouvert. Mme Verny doit-elle lui remplacer le produit? Justifiez votre réponse. (1 point) Non, la cliente devait contrôler la marchandise au plus vite (dans le magasin) 4. De quel délai une cliente dispose-t-elle pour annuler une commande de produits faite au magasin? (1 point) Elle ne dispose d aucun délai (au bon vouloir de la propriétaire) 5. Marie Verny a signé un contrat de bail de cinq ans. Elle désire toutefois résilier le bail avant terme. Elle propose une personne prête à reprendre les locaux. Dans quelle mesure le bailleur peut-il refuser? (1 point) Si elle n accepte pas les mêmes conditions du bail Ou si elle n est pas solvable 6. Dans le cadre du contrat de bail, quelle est l utilité de l état des lieux? (1 point) A constater d éventuels dégâts Page 10 / 16

11 7. A la signature du contrat, Marie Verny avait viré une somme équivalant à trois mois de loyer. A quoi cette garantie pourrait-elle servir? (1 point) A rembourser le propriétaire en cas de dégâts ou de loyers non payés en fin de contrat. 8. Une employée engagée il y a cinq ans annonce à Marie Verny qu elle attend un enfant. Pendant combien de temps est-elle protégée contre un licenciement? (1 point) Pendant toute la grossesse et les 16 semaines qui suivent l accouchement 9. Quel est le délai de résiliation du contrat de travail concernant une employée au service depuis trois ans? (1 point) Deux mois pour la fin d un mois 10. A la fin de l année, Mme Verny constate qu une employée a cumulé 20 heures supplémentaires de travail. Comment peut-elle régler cette situation? Mentionnez deux possibilités. (1 point) les payer les compenser 11. Marie Verny est furieuse quand elle apprend qu une ancienne employée qu elle vient de licencier s est mise à son compte à Bienne, malgré l interdiction de concurrence de deux ans figurant dans son contrat de travail. Que peut-elle exiger de son ancienne employée? (1 point) Rien, car la distance entre Genève et Bienne est suffisante pour que Marie Verny ne doive pas craindre de perdre une partie de sa clientèle CO art. 340 a 12. Lorsque Marie Verny déduit CHF 250. de cotisations sociales sur le salaire d une de ses employées, à quel montant minimum sa part patronale s élève-t-elle? (1 point) CHF Mme Verny a licencié avec effet immédiat une employée qu elle a surprise en train de voler. Cette dernière réclame un certificat de travail mais Mme Verny refuse. Qui a raison? (1 point) L employée Page 11 / 16

12 7. Amortissements 4 points Marie Verny achète du mobilier CHF qu elle amortit à raison de 20 % l'an avec un amortissement direct et constant. a) Complétez le tableau ci-dessous. (3 points) Calculs : Amortissement Amortissements cumulés Valeur comptable après amortissement 1 ère année : e année : e année : e année : (chaque faute 0,5 pt, max. 1 pt par colonne) b) Journalisez l amortissement de ce mobilier à la fin de la quatrième année. (1 point) Journal : Amortissements Mobilier E : 1 pt Ressources humaines 11 points 1. L entreprise désire engager une nouvelle esthéticienne. Indiquez par une croix les propositions qui concernent le profil du candidat et celles qui concernent le cahier des charges. (5 points) Propositions Cahier des charges Profil du candidat Agée entre 30 et 35 ans Maîtrise de l anglais (parlé) Assure l accueil des clients Effectue les soins spécialisés Diplôme d esthéticienne Fait preuve de flexibilité dans les horaires Dynamique et motivante pour l équipe du salon Travaille de manière indépendante Gestion de la formation de l apprentie Responsable de la caisse Page 12 / 16

13 2. Marie Verny décide de mettre en place un système d évaluation annuel du personnel. a) Indiquez deux éléments positifs de l évaluation. (2 points) Faire le point une fois par année (temps durant lequel employé et employeur peuvent s exprimer «librement») Possibilité de constater des lacunes ou progrès chez l employé ou des disfonctionnement chez l employeur b) Que va proposer Marie Verny à une employée qui a des lacunes dans un domaine? (1 point) Une formation adaptée 3. Marie Verny a un style de direction participatif, indiquez trois caractéristiques ou avantages de ce style de direction. (3 points) Elle demande l avis des collaborateurs avant de prendre une décision Elle délègue certaines tâches Valorisation des employés, motivation Favorise les nouvelles idées des employés Le patron a plus de temps pour les véritables fonctions de direction 9. Intérêts 3 points 1. Marie Verny a fait de confortables bénéfices et a pu placer CHF dans une banque au taux d intérêts de 2,5 %. Après une année, quel montant net a-t-elle touché? (2 points) x 2,5 % = pt 250 x 65 % = pt 2. Une autre banque lui propose de toucher CHF 300. d intérêts bruts par année. Quel est le taux de placement? (1 point) 300 x 36'000 10'000 x 360 = 3 % 1 pt Page 13 / 16

14 10. Processus, procédures et organisation 2 points Les actions suivantes relèvent-elles d un processus ou d une procédure? Action Processus Procédure Choix de nouveaux fournisseurs Contrôle de la qualité de la marchandise dès la réception de celle-ci Suivi d un nouveau collaborateur Organisation des vacances par les RH 11. Formes juridiques des entreprises 9 points 1. Marie Verny envisage de s'associer avec deux de ses employées et de transformer son entreprise individuelle en S.A. ou en Sàrl avec un capital de CHF Indiquez ce que cela changerait par rapport aux éléments suivants : (6 points) Elément S.A. Sàrl Libération minimale des apports, en francs (art. 632 al. 2 CO) 100'000. (art. 773 et 793 CO) Nom désignant l organe responsable de la stratégie de l entreprise CA Gestion (Gérants) Nom désignant les propriétaires de l entreprise Actionnaires Associés 2. Corrigez la ou les raisons sociales inexactes et remplissez la dernière ligne du tableau suivant : (3 points) Entreprise individuelle S.A. Sàrl Raison sociale Bellissima, Marie Verny Bellissima SA Société Marie Verny Sàrl Marie Verny Rayon de protection du droit exclusif de la raison sociale inscrite Même localité Toute la Suisse Toute la Suisse Page 14 / 16

15 12. Clôture 14 points Marie Verny vous demande de calculer le résultat net, la variation de fortune et le nouveau capital. Voici les consignes qu'elle vous donne pour réaliser ce travail : a) Comptabilisez dans les comptes appropriés le salaire annuel de Marie Verny CHF 90'000. ainsi que l intérêt sur ses fonds propres CHF b) Clôturez et virez les comptes Salaires et Intérêts-charges dans le compte approprié. c) Ensuite, à partir des éléments ci-dessous, établissez, complétez et clôturez les comptes suivants : le compte de Résultat le compte Privé le compte Capital 1. Chiffre d'affaires brut (ventes de produits de beauté et honoraires) CHF Achats de marchandises CHF Déductions accordées CHF Diminution de stock CHF Prélèvements privés de Marie Verny CHF Frais d'achat CHF ACE CHF Déductions obtenues CHF Capital CHF Salaires Intérêts-charges a) 90'000 a) 4'000 90'000 v/rés b) 4'000 v/rés b) Privé 5) 100'000 AF 12'500 90'000 a) 4'000 a) 18'500 BN SF 142'500 Capital 130'000 SI 9) 12'500 AF Page 15 / 16

16 MB Compte de résultat 280' '000 1'000 20'000 1'500 5' ' b b 7 4'000 90' '000 BN 18'500 MB 302' Report des intérêts et du salaire : 2 pts Report des intérêts et du salaire dans le compte résultat : 1 pt Reports des éléments : 4,5 pts Report du bénéfice net dans le compte privé : 1 pt Report de la variation de fortune dans le compte capital : 1 pt Le résultat à 2 degrés n est pas exigé! d) Répondez aux questions ci-dessous : Quelle est la nature du compte privé? Passif (0,5 pt) Quel est le revenu global du propriétaire? 90' ' '500 = 112'500 1 pt Indiquez si la variation de fortune est une augmentation ou une diminution de fortune. Une augmentation (0,5 pt) Le résultat net est-il un bénéfice ou une perte? Un bénéfice (0,5 pt) Où est viré le solde final du compte capital? Au bilan (1 pt) Quel est le nouveau capital? CHF 142'500 (1 pt) Page 16 / 16

ECONOMIE ET SOCIETE (GESTION)

ECONOMIE ET SOCIETE (GESTION) REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Enseignement secondaire II Direction générale CFP Commerce EXAMEN D'ADMISSION EN 2CFCI Nom... Prénom... Signature...

Plus en détail

Concours d entrée en Economie, printemps 2010. Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion

Concours d entrée en Economie, printemps 2010. Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion Concours d entrée en Economie, printemps 2010 Nom: Prénom: Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion Points Obtenus Points Maximum Exercice 1 27 Exercice 2 15 Exercice 3 10 Exercice 4

Plus en détail

Session Juin 2013 Gestion financière. Donnée de l examen

Session Juin 2013 Gestion financière. Donnée de l examen Porrentruy Gestion financière - SED3 EXAMEN Session Juin 2013 Gestion financière Donnée de l examen Nom : Prénom : Durée : 160 minutes (2 heures 40 minutes) Matériel autorisé : Calculatrice non programmable

Plus en détail

2 ÈME ANNÉE (VALABLE EN PARTIE POUR LES AUTRES PROFILS E ET B)

2 ÈME ANNÉE (VALABLE EN PARTIE POUR LES AUTRES PROFILS E ET B) TQG RÉCAPITULATION 2 ÈME ANNÉE (VALABLE EN PARTIE POUR LES AUTRES PROFILS E ET B) 1. Les changes : le journal 1.1. Cas particulier : les marchandises Le cas particuliers relatif aux marchandises n'apparaît

Plus en détail

EXAMEN D ADMISSION EN MP2 (MP POST CFC)

EXAMEN D ADMISSION EN MP2 (MP POST CFC) Enseignement secondaire II REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Enseignement secondaire II Direction générale Ecole de commerce EXAMEN D ADMISSION

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédure de qualification Assistant du commerce de détail AFP / ECONOMIE Série 2, 2012 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyens auxiliaires autorisés : 45 minutes machine à calculer

Plus en détail

VI. travail et assurances sociales

VI. travail et assurances sociales VI. travail et assurances sociales A quelles règles êtes-vous soumis en tant qu employeur Ce chapitre vous fournit des indications sur les charges sociales obligatoires et sur certains aspects importants

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2015 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation Cours 4 (STS, J.-M. Schwab) Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan 1 Actifs 10 Actifs mobilisés 11 Actifs immobilisés 15 Comptes de régulation de l actif (Actifs transitoires) 2 Passifs 20 Capital étranger

Plus en détail

LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB...

LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB... C O T I S A T I O N S S O C I A L E S LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB... Exercer c est aussi déclarer... et cotiser! Prélèvements sociaux et professionnels : COMPARATIF COLLABORATEUR

Plus en détail

Indiquer par une croix à quelle catégorie appartiennent les comptes suivants :

Indiquer par une croix à quelle catégorie appartiennent les comptes suivants : Comptabilité générale : exercice de révision Exercice 1 : charges / produits / actifs / passifs Indiquer par une croix à quelle catégorie appartiennent les comptes suivants : Comptes ACTIF PASSIF CHARGE

Plus en détail

IV. comptabilité et révision

IV. comptabilité et révision IV. comptabilité et révision Vous devez tenir la comptabilité de votre entreprise Vous trouverez dans ce chapitre des renseignements sur les règles et usages en vigueur pour la comptabilité et la révision

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014) pour les prêts chirographaires Du 0 mars 04 (état au mars 04) du 0.0.04 (état au.0.04) TABLE DES MATIERES Article Principes généraux Article Décision d octroi ou de refus du prêt Article Documents à signer

Plus en détail

Financer son propre logement

Financer son propre logement Financer son propre logement Plan de la présentation : fonds propres fonds propres Page 2 Comment devenir Quelles sont les étapes du d un logement? fonds propres 1. Etablissement d un budget (quel loyer

Plus en détail

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG SOMMAIRE 1. L'ENTREPRISE 2. DESCRIPTION DU PROJET 3. DIAGNOSTIC DE L'ENTREPRISE 4. PLAN DE FINANCEMENT 5. PLAN D'EXPLOITATION PREVISIONNEL

Plus en détail

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr Vocabulaire : Débiter un compte signifie inscrire une somme au débit de ce compte Créditer un compte

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

Loterie Romande. financier

Loterie Romande. financier 2011 Rapport financier Société de la Loterie de la Suisse Romande 13, rue Marterey Case postale 6744 1002 Lausanne CH Tél. + 41 21 348 13 13 Fax + 41 21 348 13 14 info@loro.ch www.loro.ch Sommaire Bilan

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Aspects fiscaux des placements en société

Aspects fiscaux des placements en société Aspects fiscaux des placements en société Sommaire 1. Généralités 2. Exploiter d abord l épargne fiscale 2.1. L engagement individuel de pension via une assurance externe (EIP) 2.2. Une pension libre complémentaire

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

XXXXXX. Information préalable au 31.12.2002. Base individuelle / Entreprise. Cochez la case appropriée d'une X

XXXXXX. Information préalable au 31.12.2002. Base individuelle / Entreprise. Cochez la case appropriée d'une X Banque nationale suisse Direction de la statistique Saisie des données Case postale Bon de livraison pour disquettes (FRIN) A imprimer et joindre à la disquette Raison sociale Adresse NPA Localité Collaborateur

Plus en détail

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION 2012 Données indicatives. Se reporter au guide de l administration fiscale pour toutes précisions Catégorie de

Plus en détail

COURS 470 Série 07. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 07. Comptabilité Générale COURS 470 Série 07 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss.

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss. Économie, connaiss.de base Question 1 Économie, connaiss.de base Réponse 1 Quels sont les six types de banques les plus importants? les grandes banques les banques cantonales les banques régionales/caisses

Plus en détail

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients :

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients : LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES I. Les ventes A) La facture de doit La facture de doit est établie par un fournisseur pour constater la créance sur le client, suite à une vente. C est donc la traduction d

Plus en détail

Convention de prévoyance

Convention de prévoyance (à usage interne, laisser en blanc s.v.p.) N de compte prévoyance Original pour la Fondation Convention de prévoyance Conformément à l art. 82 LPP, le/la titulaire convient avec la Fondation de prévoyance

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE 1. Indiquer la signification de ce sigle. ANC : Autorité des normes comptables

Plus en détail

Initiation à la Comptabilité

Initiation à la Comptabilité Bertrand LEMAIRE http://www.bertrandlemaire.com Initiation à la Comptabilité Document sous licence Creative Commons L auteur autorise l impression et l utilisation gratuites de ce document dans un cadre

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

Demande d'ouverture de sauvegarde

Demande d'ouverture de sauvegarde Demande d'ouverture de sauvegarde Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Situation matrimoniale (en cas de mariage, préciser

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement de vos

Plus en détail

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres.

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres. Edition 2010 Financementhypothecaire.ch Votre propre logement Vous avez trouvé le logement de vos rêves? Ou peut- être ne songez- vous que depuis peu à devenir propriétaire? Cette brochure vous aidera

Plus en détail

Quelle est la structure d un compte de résultat?

Quelle est la structure d un compte de résultat? LE COMPTE DE RESULTAT Qu est- ce qu un compte de résultat? Quelle est sa structure? Que retrouve- t- on dans les comptes? Et quelles sont les obligations légales?! PCMN! BUDGET FINANCES I. Qu est- ce qu

Plus en détail

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT 1. Les pièces comptables A. La facture Définition : Etat détaillé des biens et services vendus que le fournisseur remet ou envoie à l acheteur. C est un document

Plus en détail

MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES

MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR : (Nom du ou des promoteurs) EN COLLABORATION AVEC : CDEC ROSEMONT PETITE-PATRIE (Mois et année) POURQUOI UN PLAN D AFFAIRES? Le

Plus en détail

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Votre Entreprise en Suisse Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Thèmes abordés 1. Présentation 2. Premiers pas, le début d un projet 3. Fonder une société en Suisse 4. Gérer

Plus en détail

ANNEE FISCALE 2014 RESERVE A L ASSOCIATION. Saisie liasse par AGACDS le :. E.C.V fait le :... Observations/ Pièces manquantes :.

ANNEE FISCALE 2014 RESERVE A L ASSOCIATION. Saisie liasse par AGACDS le :. E.C.V fait le :... Observations/ Pièces manquantes :. ASSOCIATION DE GESTION AGRÉÉE PROFESSIONS MÉDICALES ET PARAMÉDICALES 89 RUE SOMMEILLER 73 CHAMBERY Tél : 4 79 6 42 23 - e-mail : agacds.savoie@orange.fr ANNEE FISCALE 214 NOM DE L ADHÉRENT Nom Prénom Profession

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Board Development. Comprendre les états financiers

Board Development. Comprendre les états financiers Les états présentés aux réunions de conseil vous intimident-ils? Cherchez-vous des renseignements de base qui pourraient vous aider à lire les états? Si c est le cas, les renseignements qui suivent sont

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

Jean-Daniel Borboën Xuan Champrenaud CALCULS ÉCONOMIQUES. Volume 1

Jean-Daniel Borboën Xuan Champrenaud CALCULS ÉCONOMIQUES. Volume 1 Jean-Daniel Borboën Xuan Champrenaud CALCULS ÉCONOMIQUES Volume 1 6 1.1 LES CHANGES EN SUISSE ET À L ÉTRANGER 1.1 Les changes en Suisse et à l étranger Introduction Chaque pays possède sa propre monnaie

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

1 La régularisation des comptes

1 La régularisation des comptes 1 La régularisation des comptes Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Le principe de l indépendance 1 des exercices L exercice comptable et

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)/

Conditions générales d assurance (CGA)/ Conditions générales d assurance (CGA)/ Assurance de garantie de loyer Edition 01.2014 8054253 09.14 WGR 759 Fr Table des matières Votre assurance en bref................. 3 Conditions générales d assurance...........

Plus en détail

Questionnaire sommes d assurance élevées Complément à la proposition

Questionnaire sommes d assurance élevées Complément à la proposition Pax Aeschenplatz 13, 4002 Bâle Questionnaire sommes d assurance élevées Complément à la proposition 1. Proposant/preneur d assurance Prénom Proposition du N proposition 2. Indications sur l activité professionnelle

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES

QUESTIONS / REPONSES QUESTIONS / REPONSES Peut-on tout acheter avec un crédit personnel? Oui, dans la mesure où le montant du crédit correspond à votre besoin. Jusqu à 75000 maximum, votre prêt personnel peut répondre à tous

Plus en détail

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS. MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Petit tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURES (EXTRAIT)

MANUEL DE PROCEDURES (EXTRAIT) OUTIL PRATIQUE/ FI3.O2 210 MANUEL DE PROCEDURES (EXTRAIT) de contrôle interne Les procédures de contrôle ont pour rôle d'indiquer la démarche à suivre et les programmes d'opérations à respecter. C'est

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal

- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal RAPPELS : La comptabilité permet : - d enregistrer les entrées et sorties d argent - d informer les adhérents du club et ses partenaires (institutionnels et autres) - de contrôler et de prouver - de prévoir.

Plus en détail

faites Pétiller vos idées

faites Pétiller vos idées Avec Chrysalis, faites Pétiller vos idées du 6 janvier au 14 février 2014 c o n c o u r s à la création d entreprise Dossier de candidature Renseignements : Tél : 05 65 43 63 63 - Email : chrysalis@cc-decazeville-aubin.fr

Plus en détail

CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA

CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA La comptabilité générale n est pas seulement nécessaire pour le Chef d entreprise, elle répond aussi à des besoins d informations comptables pour les partenaires,

Plus en détail

Docteur Marc HECKLER 48 Avenue du Maréchal Foch 54200 TOUL. TEL: 03 83 43 17 61 Email: m.heckler@wanadoo.fr

Docteur Marc HECKLER 48 Avenue du Maréchal Foch 54200 TOUL. TEL: 03 83 43 17 61 Email: m.heckler@wanadoo.fr LA GESTION COMPTABLE DU CABINET MEDICAL Docteur Marc HECKLER 48 Avenue du Maréchal Foch 54200 TOUL TEL: 03 83 43 17 61 Email: m.heckler@wanadoo.fr 18/05/2008 Docteur Marc HECKLER 1 18/05/2008 Docteur Marc

Plus en détail

CHAPITRE 20. La Société Anonyme

CHAPITRE 20. La Société Anonyme CHAPITRE 20 La Société Anonyme THEORIE : Formée par trois ou plusieurs personnes physiques ou morales. Le capital-actions de peut être inférieur à 100'000., celui-ci doit être libéré au minimum de 20 %

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014) Conditions générales pour les prêts hypothécaires Article 1 Qualité de l emprunteur 1 L emprunteur doit être un membre de la Caisse de prévoyance de l Etat de Genève (ci-après, «la Caisse»). S il perd

Plus en détail

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents Assurances véhicules à moteur 68 69 Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? J entends des avis très contradictoires sur la nécessité de l assurance occupants d un véhicule à moteur. En Suisse,

Plus en détail

Exercice 1 2.10. Le Bon Vieux Temps inc 2. Problèmes et solutions

Exercice 1 2.10. Le Bon Vieux Temps inc 2. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 1 2.10 Le Bon Vieux Temps inc 2 Fondée par M. Honoré Tremblay le 1 er octobre 20-2, la société Le Bon Vieux Temps inc. est une entreprise qui se spécialise dans la vente de meubles

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

DROIT FISCAL. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

DROIT FISCAL. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DROIT FISCAL DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1-1- Régime d imposition - Quel est le régime d imposition à la de la SA Habitat? La SA Habitat réalise des ventes (menuiseries) et des prestations

Plus en détail

SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE : 3

SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE : 3 UNIVERSITE IBN ZOHR FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES AGADIR ANNEE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT: A. EL OUIDANI SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE

Plus en détail

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande.

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. CHAPITRE 17 Opérations relatives aux titres - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. - Il y a par ex: o Bourses des valeurs pour le commerce des

Plus en détail

Informations aux clients et Conditions générales d assurances (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation

Informations aux clients et Conditions générales d assurances (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation Informations aux clients et (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation Edition 01.2011 Informations aux clients Informations aux clients Ce que vous devriez savoir à propos

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail

VEHICULES UTILISES A TITRE PROFESSIONNEL (à remplir seulement en cas de déduction de frais réels) Mode de détention (*2)

VEHICULES UTILISES A TITRE PROFESSIONNEL (à remplir seulement en cas de déduction de frais réels) Mode de détention (*2) DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES MODELE ADHERENT DOCUMENTS A NOUS ADRESSER OBLIGATOIREMENT SUR SUPPORT PAPIER OU EN DEMATERIALISATION EDI-TDFC Demande d attestation et renseignements complémentaires

Plus en détail

Plans comptables. PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif)

Plans comptables. PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif) Plans comptables PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif) ACTIF Actif à court terme Banque opérations 1010 Dépôts à terme 1040 Titres négociables 1050 Placements temporaires obligations

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE L État et la TVA 25 C H A P I T R E8 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE La TVA représente plus de 40 % des recettes de l État. Son importance justifie l étude de son fonctionnement pour lequel les entreprises jouent

Plus en détail

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire Chapitre 8 et le rapprochement bancaire Les opérations financières Le rapprochement bancaire Les moyens de règlement sont divers : espèces, chèque, virement, carte bancaire, lettre de change, etc. Ils

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par :

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par : Demande d'ouverture de sauvegarde accélérée ou de sauvegarde financière accélérée (L. 628-1, R. 628-2, D. 628-3, R. 621-1 et le cas échéant L. 628-9 et R. 628-13 du code de commerce) Identification du

Plus en détail

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT canevas crédit d'investissement PAGE 1/14 CANEVAS CREDIT D INVESTISSEMENT I. RENSEIGNEMENTS SUR LE PROMOTEUR 1. IDENTITE DU PROMOTEUR Nom et prénom N CIN Date

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

1. Définition des composantes de la trésorerie

1. Définition des composantes de la trésorerie Avis n 2015-06 du 3 juillet 2015 relatif à la norme 10 «Les composantes de la trésorerie» du Recueil des normes comptables de l Etat Le Conseil de normalisation des comptes publics a adopté le 3 juillet

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

CAISSE CANTONALE VAUDOISE DE COMPENSATION AVS

CAISSE CANTONALE VAUDOISE DE COMPENSATION AVS CAISSE CANTONALE VAUDOISE DE COMPENSATION AVS CAISSE CANTONALE D'ALLOCATIONS FAMILIALES Rue du Lac 7 181 CLARENS Tél. 01 96 1 11 Fax 01 96 1 8 DEMANDE DE RENTE-PONT 1. SITUATION PERSONNELLE NIP No de sécurité

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Financer Vous avez une dépense inattendue? Un achat important? Un projet qui vous tient à cœur? Vous voudriez

Plus en détail

Projet de création / reprise d entreprises

Projet de création / reprise d entreprises Projet de création / reprise d entreprises Repère méthodologique pour élaborer votre plan d affaires Cet outil est destiné à vous aider dans l élaboration de votre plan d affaires. Il est scindé en 2 parties

Plus en détail

1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges?

1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges? 1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges? 1) Achat à crédit d un pont élévateur au fournisseur Sogem Il s agit de l'acquisition d une immobilisation nécessaire

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

Les changes : le journal

Les changes : le journal Les changes : le journal Méthode 1 : en utilisant le compte Différence de change Si le taux de change varie entre la mise en compte de la facture et son paiement, une écriture devra corriger le fait que

Plus en détail

Projet de loi de financement de la Sécurité sociale - PLFSS

Projet de loi de financement de la Sécurité sociale - PLFSS 2006S ÉCURITÉ SOCIALE Projet de loi de financement de la Sécurité sociale - PLFSS ANNEXE 4 Recettes des régimes de sécurité sociale par catégorie et par branche www.sante.gouv.fr www.social.gouv.fr ANNEXE

Plus en détail

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip)

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Mars 2014 Règlementt Le présent règlement se fonde sur l art. 2 des statuts de J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (désignée ci-après

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base Fait par Christophe Lemaigre. COMPTABILITE Principes de base Le bilan est une photographie du patrimoine de l'entreprise. Il est formé de l'actif et du passif. Actif : utilisations, emplois de l'entreprise.

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir La sécurité financière de votre vie future Prévoir Que nous réserve l avenir? C est une question que chacun de nous se pose de temps en temps sans pouvoir y répondre avec beaucoup d assurance. Quoi qu

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

Convention sur les effets du divorce 1

Convention sur les effets du divorce 1 Convention sur les effets du divorce 1 entre (prénom, nom, date de naissance, rue, NPA, lieu) représenté(e) par (prénom, nom, rue, NPA, lieu) et (prénom, nom, date de naissance, rue, NPA, lieu) représenté(e)

Plus en détail