Rapport d inspection Test de perméabilité à l air Localisation des infiltrations d air parasites. Méthode B Test intermédiaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d inspection Test de perméabilité à l air Localisation des infiltrations d air parasites. Méthode B Test intermédiaire"

Transcription

1 Rapport d inspection Test de perméabilité à l air Localisation des infiltrations d air parasites Méthode B Test intermédiaire Logement n 3 Q4Pasurf = 0,816 m 3 /(h. m 2 ) Maitre d ouvrage : SNC BATIMALO Date Mesure : 08/06/2011 Date Rapport : 08/06/2011 Adresse du site : Lotissement des deux cheminées Rotheneuf Saint Malo Rapport TP0511_02 Conforme cahier des charges EFFINERGIE Afnor GA-P Page 1/23

2 Sommaire LA PERMEABILITE A L AIR 3 SITE INSPECTE 5 MOTIF DU MESURAGE 6 RESPECTS DES CRITERES DE MESURE DE LA NORME NF EN CONDITIONS METEOROLOGIQUES 9 PLANS/SCHEMAS 10 CARACTERISTIQUES DU VOLUME TESTE. 12 PARAMETRES BATIMENT EN STATIQUE. 13 RESULTATS 13 RECHERCHE DE FUITES INFILTRATION EN PARTIE COURANTE FREIN VAPEUR MENUISERIES ÉLEMENTS TRAVERSANT LES PAROIS ET/OU LES SOLS* 17 SYNTHESE 19 ANNEXE 1 20 ANNEXE 2 21 GRAPHIQUE // COURBES DE DEBIT 21 ANNEXE 3 22 ANNEXE 4 23 Page 2/23

3 La perméabilité à l air Nomenclature Mode opératoire Le mode opératoire est décrit dans la norme NF EN et le guide d application GA P Il définit : Les conditions de mesurage. La préparation nécessaire. Les étapes du test. Les conditions de recevabilité des mesures. Déroulé de la prestation Relevé des caractéristiques géométriques du site mesuré. Obturation des bouches d air des systèmes de ventilation mécanique ou de conditionnement d air au sens de la norme NF EN (suivant méthode A ou B). Les ouvertures de ventilation naturelles sont fermées. Mise en place du dispositif (fausse porte), ainsi que de l appareillage de mesure. Page 3/23

4 Relevé des conditions de température et de vent initiales de la session de mesurage. Relevé des différences de pression à débit nul. Mesure (en dépression et/ou en surpression). Relevé des conditions de température et de vent finales de la session de mesurage. Relevé des différences de pression à débit nul, après mesurage. Recherche de fuites en pression et/ou surpression. Remise en état des orifices préalablement obturés Page 4/23

5 Site inspecté Maitre d ouvrage SNC BATIMALO PC Descriptif bâtiment inspecté R+1/mitoyen/lotissement Type du bâtiment Maison individuelle Année de construction 2011 Année de réhabilitation Sans objet Principe constructif Murs porteurs Matériau principal Brique Isolation Intérieure Type ventilation VMC simple flux hygro B Local testé Totalité volume chauffé Type chauffage gaz Page 5/23

6 Motif du mesurage Evaluation de la perméabilité réelle du bâtiment à l air, en cours de réalisation. Bâtiment éligible au label BBC Effinergie. Etude thermique donnant objectif pour Q 4PaSurf = 0,6 m 3 / (h. m 2 ) à 4 Pa ; Page 6/23

7 Mesures Opérateur Philippe Mercier Autorisation Effinergie Date essai 08/06/2011 Matériel utilisé Méthode essai Liste des éléments colmatés Emplacement choisi pour l installation du dispositif de mesure mode Moment du mesurage RETROTEC Q4E Matériel N série Date calibration ventilateur PH /09/2009 Jauge A 20/12/2010 pression Logiciel Fantestic 5 Méthode B Certificat OK Attentes EU/EV Gaines et fourreaux. Réservations VMC. Gaines VMC Trous de fixation échafaudage. 50% des réservations manœuvres menuiseries extérieures. Porte d entrée principale 1 sens : mise en surpression En cours de chantier RCP Groupama AMP /97530C Observations : RAs Page 7/23

8 Respects des critères de mesure de la norme NF EN Oui Non La vitesse du vent est inférieure à 6m/s ou à 3 sur l échelle de beaufort Le produit de la différence de température de l air entre l intérieur et l extérieur, en Kelvins, par la hauteur de l enveloppe du bâtiment, en mètres donne un résultat inférieur à 500m.K. La différence de pression la plus élevée est d au moins 50Pa en logements individuels ou en petits bâtiments, et d au moins 25 Pa pour les grands bâtiments (volume de plus de 4000m 3 environ). La différence de pression est égale à 10 Pa ou à 5 fois la différence de pression à débit nul (la plus grande moyenne des valeurs positives et négatives). L essai est réalisé en procédant à des mesurages du débit d air et de la différence de pression entre l intérieur et l extérieur sur une plage de différences de pression appliquées par paliers de 10 Pa maximum L essai est réalisé en définissant au moins 5 points de relevés entre les différences de pressions minimale et maximale. Motif de non respect d un critère de mesure : Néant Page 8/23

9 Conditions météorologiques Perception des conditions Nébulosité 2/8 Température intérieure avant essai 15,5 C Température extérieure avant essai 12 C Température intérieure fin d essai 15,5 C Température extérieure fin d essai 12 C Pression atmosphérique début essai Pression atmosphérique fin essai Vitesse du vent Pa Pa 32 beaufort Humidité relative 81 % Matériel d évaluation Thermo hygromètre DT 321 Page 9/23

10 PLANS/SCHEMAS N Position porte soufflante RDC ETAGE Page 10/23

11 Coupe La sonde de pression extérieure est placée en dehors de l emprise du bâtiment inspecté. Photographies du dispositif de mesurage, installé. Page 11/23

12 Caractéristiques du volume testé. Calculs/données d entrées : Fournis par le maitre d œuvre et vérifiés par Plans fournis par le maitre d œuvre et calculs réalisés par EMERAUDE THERMOGRAPHIE. Mesures sur site. Volume intérieur chauffé 264,05 m 3 Aire de plancher bas 66,66 m² Aire de l enveloppe (A tbat ) 190,95 m² Hauteur bâtiment altitude 5.50 m 15 m SHON 108,30 m² SHAB si le test porte sur une partie d un bâtiment résidentiel m² SU si le test porte sur une partie de bâtiment non résidentiel m² Page 12/23

13 Paramètres bâtiment en statique. Moyennes des pressions statiques: Initiale [Pa] P 01 0,01, P ,74, P 01+ 0,75 Finale [Pa] P 02 0,59, P ,82, P 02+ 1,19 Pression statique initiale [Pa] Pression statique finale [Pa] 0,20-0,62 0,16 0,09 0,03 0,43 0,51-1,49 0,58 0,16 0,09 0,79-1,11 0,68 0,56 1,10-0,42 0,68 1,59 1,92 RESULTATS Résultats Résultats Confiance 95% Incertitude Coefficient de corrélation, r² [%] 99,52 Interval de confiance (95%) Débit de fuite d air à 50 Pa, Q50 [m 3 /h] 707,5 685, ,3464 +/- 0,0318 Coefficient de débit d air Cenv [m 3 /h.pa n ] Coefficient de fuite d air CL [m 3 /h.pa n ] Exposant de débit d air, Pente n 67,60 58, , ,90 58, ,0900 0,5992 0,5577 0,6407 Taux de Renouvellem ent d air à 50 Pa, n50 [h -1 ] Débit de fuite d air à 4 Pa, Q4 [m 3 /h] Perméabilité à l air à 4 Pa, Q4Pa_surf [m 3 /h.m 2 ] Surface équivalente de fuite à 4 Pa, AL [cm 2 ] cd = 0.6 Surface équivalente de fuite à 4 Pa, AL [cm 2 ] 2,680 2,5624 2, ,0 143, ,3614 0,816 0,7431 0, ,0 257, , ,0 154, ,5079 +/- 0,0437 +/- 0,0838 +/- 0,0890 +/- 0,0840 +/- 0,0840 Surface équivalente de fuite = équivalent à un carré de 17 cm X 17 cm. Page 13/23

14 Recherche de fuites Fumigène grand capacité + volume en surpression (env. 50 Pa). Anémomètre à fil chaud + volume en dépression (env. 50 Pa) Pénétration d air parasite Direction et sens du flux 1. Infiltration en partie courante Cuisine (coin sud/est) Epaufrure coin bas. Communication directe avec extérieur. A calfeutrer impérativement. Point d infiltration d air MAJEUR. Sorties de gaines périphériques. Quelques communications avec l extérieur. A corriger (enduit localisé). Sorties de gaines trop proches du GO. Page 14/23

15 2. Frein vapeur Qualité de collage des adhésifs. Quelques décollages d adhésifs. Une inspection minutieuse s impose avant la mise en œuvre du doublage. Impact mesuré. Interface frein vapeur/coffre VR Page 15/23

16 Collage à revoir sur les «joues» des coffres de VR. Quelques points d infiltration. Surtout chambre 3 et salle d eau étage. 3. Menuiseries Calfeutrement traverse basse. (baie cuisine/séjour) Quelques discontinuités dans le joint en partie basse. (dont un à la cale de hauteur). Mineur ; Discontinuités visibles. Inspection visuelle à réaliser. Coffres de VR (face) Jonction joue coffre VR défaillante d un point de vue étanchéité à l air. Page 16/23

17 Coffres VR (Latéral arrière) Jonction de deux plaques plastiques non étanches. Pose d un mastic = opportun. Point d infiltration mineur, mais significatif. 4. Éléments traversant les parois et/ou les sols* Pied de tableau électrique. Le toron de gaine s avère être un point d entré MAJEUR. La faible épaisseur de dalle + gaines trop proches les unes des autres = zone difficile à calfeutrer. Conseil : utilisation d un coulis ciment, après «épanouissement» des gaines. Le coulis doit pénétrer le plus profondément possible et de façon homogène. Page 17/23

18 Gaine éclairage entrée. Calfeutrement à réaliser. + Calfeutrement autour du câble ; Passage jambes de force. Jonction plaque latérale (aggloméré) / jambe de force. Point d entré majeur. Complément mastic impératif. Page 18/23

19 Synthèse La valeur atteinte (Q4 PaSurf = 0,81 m3/(h.m²), peut être considéré comme étant relativement satisfaisante. En effet, les fuites repérés sont, pour certaines, TRES impactantes sur le résultat. Ces fuites doivent être impérativement toutes corrigées. L atteinte des objectifs ne sera effective qu à ce prix. Une inspection visuelle attentive est impérative. Les progrès sont notables entre ce présent test et le précédent sur le même programme (logement n 8) Page 19/23

20 Annexe 1 Rapport réf. :TP0611_03 Annexe 1 Calculs des éléments surfaciques et volumétriques ; Etude thermique fournie. Volume calculés sur plans. Page 20/23

21 Annexe 2 Rapport réf. :TP0611_03 ANNEXE 2 GRAPHIQUE // Courbes de débit 21/23

22 Annexe 3 Rapport réf. :TP0611_03 Annexe 3 Attestation QUALIBAT 22/23

23 Annexe 4 Rapport réf. :TP0611_03 Annexe 4 Attestation d assurance infiltrométrie 23/23

TEST D'ETANCHEITE A L'AIR RAPPORT D'ESSAI N XXXX. Donneur d'ordre Adresse du bien Opérateur de mesures Date du contrôle

TEST D'ETANCHEITE A L'AIR RAPPORT D'ESSAI N XXXX. Donneur d'ordre Adresse du bien Opérateur de mesures Date du contrôle TEST D'ETANCHEITE A L'AIR RAPPORT D'ESSAI N XXXX Donneur d'ordre Adresse du bien Opérateur de mesures Date du contrôle XXXX XXXX Franck MARTIN 02/06/2015 RESULTAT Le résultat de mesures de l'indice Q4Pa-surf

Plus en détail

RAPPORT D ESSAI DE PERMEABILITE A L AIR (INFILTROMETRIE) Ce rapport ne peut pas être utilisé dans le cadre d une labellisation BBC EFFINERGIE

RAPPORT D ESSAI DE PERMEABILITE A L AIR (INFILTROMETRIE) Ce rapport ne peut pas être utilisé dans le cadre d une labellisation BBC EFFINERGIE RAPPORT D ESSAI DE PERMEABILITE A L AIR (INFILTROMETRIE) Ce rapport ne peut pas être utilisé dans le cadre d une labellisation BBC EFFINERGIE RESULTATS : Q4 Pa Surf (indice de perméabilité à l air) = 0.62

Plus en détail

THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN

THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN RAPPORT REFERENCES EXERCICE TEST DATE DU RAPPORT DATE DE L'ESSAI SOCIETE INTERVENANT : TEST DE PERMEABILITE A L'AIR : NF EN 13829 / GA P50-784 : 2 / 10 (fichier

Plus en détail

Opérateur : Perrine MARMIN Contrôle effectué selon la norme NF EN 13829 et son GA P50-784 Le 13 juin 2012

Opérateur : Perrine MARMIN Contrôle effectué selon la norme NF EN 13829 et son GA P50-784 Le 13 juin 2012 TEST DE PERMEABILITE A L AIR Rapport de mesure n 120613PM1 DONNEUR D ORDRE XXX XXX XXX Tél. : ADRESSE DU BIEN XXX Xxx Xxx xxx Opérateur : Perrine MARMIN Contrôle effectué selon la norme NF EN 13829 et

Plus en détail

Mesure de perméabilité à l air

Mesure de perméabilité à l air Rapport d essai de mesure de perméabilité à l air selon la norme NF EN 13829 et le guide d application GA P50- INFILTROTEST 9 route de Paris 75000 PARIS XXXXXXXXXX - XXXXXXXXXX@hotmail.fr www.xxxxxxx.com

Plus en détail

Rapport d essai Test de perméabilité à l air

Rapport d essai Test de perméabilité à l air Rapport d essai Test de perméabilité à l air Bureau Veritas 27, allée du chargement (conformément à la norme NF EN 13829 et à son guide d application GA-P50-78) BP 336 59650 Villeneuve d Ascq Tél : 03

Plus en détail

Test de perméabilité à l'air Référence : DOM-MAT-LOT 01

Test de perméabilité à l'air Référence : DOM-MAT-LOT 01 SIMOTEST 33 rue de Goudan 90400 TREVENANS Téléphone : 0679988855 Courriel : contact@simotest.fr Site internet : www.simotest.fr Test de perméabilité à l'air Référence : Donneur d'ordre DOME PROMOTION 28

Plus en détail

TEST D ETANCHEITE A L AIR INTERMEDIAIRE - OPÉRATION GEMME-CORIOLIS-GH GRENOBLE INP

TEST D ETANCHEITE A L AIR INTERMEDIAIRE - OPÉRATION GEMME-CORIOLIS-GH GRENOBLE INP TEST D ETANCHEITE A L AIR INTERMEDIAIRE - OPÉRATION GEMME-CORIOLIS-GH GRENOBLE INP Référence dossier : Adresse du projet : Commanditaire Domaine Universitaire Rue de la piscine 38 400 Saint Martin d Hères

Plus en détail

Test de perméabilité à l'air

Test de perméabilité à l'air Test de perméabilité à l'air 1er RAPPORT pour validation Maison Individuelle Adresse 9 rue St Nicolas 51600 Bussy le château 0658068400 franck.grenet@wanadoo.fr Contrôleur Franck GRENET Date du contrôle

Plus en détail

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air 1 Nouvelles exigences 2 Nouvelles exigences 50 KWh/an/m² BEPOS (Bat Energie positive) Bâtiment passif RT 2012 (ex niveau BBC) RT 2005 Moyenne

Plus en détail

Test de perméabilité à l'air Référence : 2013-05-04

Test de perméabilité à l'air Référence : 2013-05-04 CYNERLUX 13 B, rue d'ahuy 21121 HAUTEVILLE LES DIJ ON téléphone : 0380533279 courriel : cynerlux@wanadoo.fr Test de perméabilité à l'air Référence : 2013-05-04 Date du rapport : 09/05/2013 Méthode de l'essai

Plus en détail

RAPPORT DE PERMEABILITE A L AIR

RAPPORT DE PERMEABILITE A L AIR Direction régionale d Ile-de-France 42 rue de Cambronne 75015 PARIS RAPPORT DE PERMEABILITE A L AIR QUALICONSULT CONSTRUCTION DURABLE, une division de QUALICONSULT SECURITE Service QEB et Acoustique 15

Plus en détail

TEST DE PERMEABILITE A L'AIR PROTOCOLE DE TEST MINERGIE-P

TEST DE PERMEABILITE A L'AIR PROTOCOLE DE TEST MINERGIE-P TEST DE PERMEABILITE A L'AIR PROTOCOLE DE TEST MINERGIE-P Mesurage anticipé de la construction. L'état d'avancement des travaux était à un stade où l'étanchéité de l'ensemble de l'enveloppe était réalisée.

Plus en détail

MESURE DE LA PERMEABILITE A L'AIR (TEST D INFILTROMETRIE)

MESURE DE LA PERMEABILITE A L'AIR (TEST D INFILTROMETRIE) Dossier référence : TROMPAT 4945 Date du rapport : 26/01/2015 Date de la visite : 14/01/2015 MESURE DE LA PERMEABILITE A L'AIR (TEST D INFILTROMETRIE) Conformément à la norme NF EN 13829 et à son guide

Plus en détail

Rapport de mesure d'étanchéité à l'air Test final

Rapport de mesure d'étanchéité à l'air Test final jlc.consult@orange.fr www.infiltrometriejl2c.fr Rapport de mesure d'étanchéité à l'air Test final Mesure de perméabilité à l'air Valorisation étude thermique Désignation du bien ADRESSE DU BIEN Maître

Plus en détail

Version 2 - Validée par CA Effinergie du 17 avril 2009

Version 2 - Validée par CA Effinergie du 17 avril 2009 Règles techniques relatives au processus et à la mesure de l étanchéité à l air des bâtiments neufs faisant l objet Version 2 - Validée par CA Effinergie du 17 avril 2009 L'ensemble des informations décrites

Plus en détail

pmp Plate-forme Maison Passive a.s.b.l

pmp Plate-forme Maison Passive a.s.b.l Synthèse - NBN EN 13829 Performance thermique des bâtiments Détermination de la perméabilité à l air des bâtiments Méthode de pressurisation par ventilateur (ISO 9972 : 1996, modifiée) 1. Introduction

Plus en détail

La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC

La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC 1 Le LABEL BBC «effinergie» en MI Passe par 2 obligations Choix constructif et technique Structure Isolation Ventilation Source de chauffage Production

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE PAR INFILTROMETRIE

RAPPORT D ANALYSE PAR INFILTROMETRIE RAPPORT D ANALYSE PAR INFILTROMETRIE Norme NF EN 13829 & GA P50-784 Désignation du demandeur Nom : BOILLOD CONSTRUCTION BOIS Rôle dans l opération: Constructeur Adresse : Chemin de la Zone 25390 ORCHAMPS

Plus en détail

MESURE DE LA PERMEABILITE A L'AIR

MESURE DE LA PERMEABILITE A L'AIR Dossier référence : GRAIS 12 /2014 Date du rapport : 28/02/2014 Date de la visite : 20/02/2014 MESURE DE LA PERMEABILITE A L'AIR Vu le code de la construction et de l habitation, notamment ses articles

Plus en détail

Test de perméabilité à l'air - Rapport d'essai final

Test de perméabilité à l'air - Rapport d'essai final Opération : Bâtiments testés : Contrôle effectué le : RAPPORT D'ESSAI N : Donneur d'ordre : Château d'arsac - 33460 Arsac Mesureur : Xavier VINCENT, N MB 0162-1. P. 1 / 12 Test de perméabilité à l'air

Plus en détail

THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN

THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN RAPPORT REFERENCES EXERCICE TEST DATE DU RAPPORT DATE DE L'ESSAI SOCIETE INTERVENANT : TEST DE PERMEABILITE A L'AIR : NF EN 13829 / GA P50-784 : X / X (fichier

Plus en détail

RAPPORT D ESSAI MESURE DE PERMEABILITE A L AIR 0109092009

RAPPORT D ESSAI MESURE DE PERMEABILITE A L AIR 0109092009 RAPPORT D ESSAI MESURE DE PERMEABILITE A L AIR 0109092009 Bâtiment tertiaire : accueil du public et bureaux CNIDEP (54) Phase : Réception Client CNIDEP 4 rue de la Vologne 54524 LAXOU Cedex Adresse du

Plus en détail

Test de perméabilité à l'air RAPPORT d'essai N INFA122077

Test de perméabilité à l'air RAPPORT d'essai N INFA122077 Test de perméabilité à l'air RAPPORT d'essai N INFA122077 PHOTO OBLIGATOIRE Client Intervention Type de démarche Lieu Année de construction GTM Bâtiment Mesure de la perméabilité à l'air, bâtiment terminé

Plus en détail

LE GRAND TEST! INFILTROMÉTRIE : ÉTANCHÉITÉ À L AIR

LE GRAND TEST! INFILTROMÉTRIE : ÉTANCHÉITÉ À L AIR Crédit : VELUX Le ventilateur vu de l extérieur. INFILTROMÉTRIE : LE GRAND TEST! Pas un article où l on ne fasse mention d un chiffre qui fait trembler tous les acteurs du bâtiment : le résultat du test

Plus en détail

Surface équivalente de fuite AL en cm²

Surface équivalente de fuite AL en cm² Page1 Client : Mr RIBELLES PIRRERA Bâtiment testé: Maison individuelle neuve Adresse: Lieu dit puits neuf chemin de Bariellles-83910 Pourrieres Moment du mesurage: A réception Téléphone : nc Raison du

Plus en détail

ATbat infiltrométrie du bâtiment

ATbat infiltrométrie du bâtiment Le Colombier 24160 Saint Raphaël Tél : 06 11 66 66 65 atbat.verrier@orange.fr RAPPORT D'ESSAI MESURE DE LA PERMEABILITE A L'AIR & LOCALISATION DES INFILTRATIONS D'AIR NON MAITRISEES Conforme à la norme

Plus en détail

OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT»

OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT» OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT» Parce que l immobilier est affaire de professionnels, notre réseau de proximité est à votre service pour la réalisation de l ensemble des contrôles et diagnostics

Plus en détail

PROTOCOLE DE CONTRÔLE DES SYSTÈMES DE VENTILATION DES BÂTIMENTS DEMANDANT LE LABEL effinergie+ VERSION 2 DECEMBRE 2013

PROTOCOLE DE CONTRÔLE DES SYSTÈMES DE VENTILATION DES BÂTIMENTS DEMANDANT LE LABEL effinergie+ VERSION 2 DECEMBRE 2013 1. Contexte PROTOCOLE DE CONTRÔLE DES SYSTÈMES DE VENTILATION DES BÂTIMENTS DEMANDANT LE LABEL effinergie+ VERSION 2 DECEMBRE 2013 Le contrôle des débits et de la perméabilité à l air des systèmes de ventilation

Plus en détail

Rapport d'essai de perméabilité à l'air

Rapport d'essai de perméabilité à l'air Référence dossier : Rapport d'essai de perméabilité à l'air Sur Internat LYCEE POLYVALENT BEGLES Propriétaire: REGION AQUITAINE Conclusion Bâtiment à réception, La valeur de perméabilité à l'air sous 4Pa

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Mesure de perméabilité à l air

Mesure de perméabilité à l air BBC Concept SARL au capital de 5000 144 impasse de Chartreuse 38430 SAINT JEAN DE MOIRANS 09 50 66 05 38 06 74 08 30 98 contact@bbc-concept.com www.bbc-concept.com Mesure de perméabilité à l air Rapport

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b du Moteur du CSTB

Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b du Moteur du CSTB SNEP 11 bis, rue de Milan 75009 PARIS A l'attention de M. Eric CHATELAIN Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

Soumise à l effet du vent, à la différence

Soumise à l effet du vent, à la différence CVC N 871 NOV./DÉC. 2011 13 PROFESSION ÉTUDE Infiltrométrie Vers un résultat d étanchéité à l air des bâtiments La réglementation thermique 2012 impose un niveau élevé d étanchéité à l air des nouveaux

Plus en détail

ETUDE THERMIQUE PREVISIONNELLE

ETUDE THERMIQUE PREVISIONNELLE ETUDE THERMIQUE PREVISIONNELLE en complément de l attestation Bbio Projet Maison individuelle 3 Faces Commune de Saleille (66520) Numéro du cadastre : A56 Maître d'ouvrage Mr et Mme Dupond 2 Rue des plantes

Plus en détail

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 MAITRE D OUVRAGE CHB - COOP HABITAT BOURGOGNE 69 Avenue Boucicaut 71100 CHALON SUR SAÔNE Tél : 03 85 46 16 63 - Fax : 03 85 46 55 32 ARCHITECTE NAOS ATELIER D ARCHITECTURE

Plus en détail

Perméabilité à l air des bâtiments hyper-isolés

Perméabilité à l air des bâtiments hyper-isolés Perméabilité à l air des bâtiments hyper-isolés D. Limoges, R. Carrié, R. Jobert CETE de Lyon A. Pouget, C. Bréjon POUGET Consultants Rencontres PREBAT 2008 Perpignan, 3-5 juin 2008 PABHI Financement :

Plus en détail

Avec SAMSE et ses partenaires. Cetii. Les valeurs à connaitre

Avec SAMSE et ses partenaires. Cetii. Les valeurs à connaitre Coordination du lot transversal d étanchéité à l air : l ingénierie concourante Quelques astuces chantier : Chaque interface entre les lots ou interruption de la continuité d étanchéité, doivent être recueillis

Plus en détail

Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert

Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert Objectifs de la présentation Connaître les origines de la perméabilité à l air et sa mécanique Identifier les enjeux de l étanchéité à l air

Plus en détail

L implication des coopératives dans la construction durable

L implication des coopératives dans la construction durable L implication des coopératives dans la construction durable 9 opérations Les enseignements Innovation et expérimentation préparation pour la RT 2012 et avance sur la concurrence surcout compris entre

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Par François TURLAND & Bernard LORIOT Séminaire Technique UMF Malte Nov.2012 CONTETE Les consommations d énergie en France Industrie 21% Autres 5% Transport 31% Bâtiment

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances SOCOTEC Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances David RETIERE / david.retiere@socotec.fr 31/05/2012 Sommaire

Plus en détail

Mesure de l étanchéité à l air des bâtiment

Mesure de l étanchéité à l air des bâtiment Mesure de l étanchéité à l air des bâtiment Décembre 2011 Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Préparation du bâtiment

Plus en détail

ETANCH-R12. DOSSIER TECHNIQUE Numéro : DT-AG001-OR 1.RÉGLEMENTATION 2.INDICATEURS DE PERMÉABILITÉ À L AIR 3.PROPRIÉTÉS 4.DOMAINES D APPLICATION

ETANCH-R12. DOSSIER TECHNIQUE Numéro : DT-AG001-OR 1.RÉGLEMENTATION 2.INDICATEURS DE PERMÉABILITÉ À L AIR 3.PROPRIÉTÉS 4.DOMAINES D APPLICATION PRODUIT A USAGE PROFESSIONNEL GARANTIE : Les indications mentionnées sur nos fiches sont le résultat d essais objectifs communiqué par nos laboratoires à titre d information. Elles ne sauraient cependant

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

Comment construire une maison en béton économiquement BBC?

Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Réalisation du second œuvre, des équipements et du test de perméabilité à l air (4/4) Réalisation du second œuvre Pose des menuiseries Menuiseries

Plus en détail

Contexte énergétique des bâtiments Vers des bâtiments à énergie positive Conception et efficacité énergétique Historique de la perméabilité à l air

Contexte énergétique des bâtiments Vers des bâtiments à énergie positive Conception et efficacité énergétique Historique de la perméabilité à l air Sommaire 1. Éléments de contexte Contexte énergétique des bâtiments Vers des bâtiments à énergie positive Conception et efficacité énergétique Historique de la perméabilité à l air 2. Perméabilité à l'air?

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

Label Bâtiment Basse Consommation

Label Bâtiment Basse Consommation JUMELAGE Eco-Construction Label Bâtiment Basse Consommation CETE Mediterranée Nicolas Cabassud Bruno Cornen TUNIS 30-31 Janvier 2012 SOMMAIRE 1 Présentation du label Bâtiment Basse Consommation 2 Maitrise

Plus en détail

ROUGE Denis Mercredi 9 Novembre 2011

ROUGE Denis Mercredi 9 Novembre 2011 Bâtiments Basse Consommations : Les coûts de la rénovation, travail avec l UNTEC ROUGE Denis Mercredi 9 Novembre 2011 AJENA, énergie & environnement en Franche-Comté Les coûts de la rénovation Étude économique

Plus en détail

Les dossiers Knauf. LES SOLUTIONS PERMÉABILITÉ À L AIR knauf

Les dossiers Knauf. LES SOLUTIONS PERMÉABILITÉ À L AIR knauf Les dossiers Knauf 2014 LES SOLUTIONS PERMÉABILITÉ À L AIR knauf Les dossiers Knauf Les solutions perméabilité à l air Knauf Principes de l isolation thermique par l intérieur Les solutions Knauf pour

Plus en détail

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Construction d une maison individuelle 44860 SAINT AIGNAN GRANDLIEU Maîtrise d ouvrage: M. BOURGEOIS et Mme BUPTO 18 avenue Jacques Auneau 44300 NANTES Téléphone

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Sensibilisation Etanchéité à l air en ossature bois

Sensibilisation Etanchéité à l air en ossature bois Sensibilisation Etanchéité à l air en ossature bois STECK Maël LYON février 2016 Généralités et réglementation Les fonctions de l enveloppe Isolation thermique Migration de la vapeur d eau Fonctions de

Plus en détail

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Présentation de la conception et de la démarche environnementale Présentation du 21 Mai 2014 1 Présentation générale du projet L équipe

Plus en détail

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Matinale de l Energie La rénovation énergétique des bâtiments existants 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Introduction Le contexte économique et écologique o Hausse inexorable des prix

Plus en détail

CONTRÔLE DE PERMEABILITE A L AIR DE BATIMENTS D HABITATION.

CONTRÔLE DE PERMEABILITE A L AIR DE BATIMENTS D HABITATION. CONTRÔLE DE PERMEABILITE A L AIR DE BATIMENTS D HABITATION. MÉMOIRE TECHNIQUE Août 2012 Certification N MB 0314-1 Mesureur de la perméabilité à l air de l enveloppe des bâtiments L'infiltrométrie contrôle

Plus en détail

Rapport de mesure de perméabilité à l'air

Rapport de mesure de perméabilité à l'air Rapport de mesure de perméabilité à l'air largeur 13 cm Date de l'essai : N de dossier : 22/12/2010 EA54-20101222 Nom du client : ECO LOGIS BOIS Adresse : 4 rue R. Poincaré 21000 Dijon Bâtiment : Maison

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012

Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012 Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012 ANTICIPER ET MAÎTRISER LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Les évolutions de la Réglementation Thermique 2012 Qu est-ce que la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012)?

Plus en détail

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse Fabrice RICHIERI - CETE du Sud-Ouest Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Sensibilisation «Perméabilité à l air» Thierry MARTIN - Directeur Sud - NRJ-DIAGS

Sensibilisation «Perméabilité à l air» Thierry MARTIN - Directeur Sud - NRJ-DIAGS Sensibilisation «Perméabilité à l air» Thierry MARTIN - Directeur Sud - NRJ-DIAGS Qui sommes nous? Un spécialiste du diagnostic post construction Diagnostic Performance Energétique Obligatoire pour toutes

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE THERMIQUE : Méthode Th-CE

RAPPORT D ETUDE THERMIQUE : Méthode Th-CE RAPPORT D ETUDE THERMIQUE : Méthode Th-CE -------------------------------------------------- REFERENCE : 0078ETBTDIEHL MULLER OBJECTIF : Etude thermique pour l obtention du label BBC-effinergie DONNEUR

Plus en détail

Rapport d Essai de Perméabilité à l Air

Rapport d Essai de Perméabilité à l Air CEM-ENR-08 ind.03 : 05.10.11 2bis avenue Desfeux 92100 Boulogne Billancourt Tel : 01 41 31 67 80 Fax : 01 41 31 33 04 email : contact@manexi.com Affaire : 26844 Version : Date essai : 17-1-12 Date émission

Plus en détail

Etude thermographique

Etude thermographique Etude thermographique DONNEUR D'ORDRE CONSTRUCTEUR adresse code postal - ville Téléphone ADRESSE DU BIEN Maison individuelle de Monsieur et Madame MODELE 2 rue Rabelais 86240 SMARVES Opérateur : Franck

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LOGEMENTS BASSE CONSOMMATION 10 logements sociaux individuels groupés

CONSTRUCTION DE LOGEMENTS BASSE CONSOMMATION 10 logements sociaux individuels groupés CONSTRUCTION DE LOGEMENTS BASSE CONSOMMATION 10 logements sociaux individuels groupés Le Hameau de l Espérance / ZAC Filleau LA BREDE - Gironde Opération lauréate de l appel à projets ALIENOR «Construction

Plus en détail

«Règles de l Art Grenelle Environnement 2012»

«Règles de l Art Grenelle Environnement 2012» OPÉRATION N 231 FICHE OPÉRATION PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT DES PROFESSIONNELS «Règles de l Art Grenelle Environnement 2012» Ce programme est une application du Grenelle Environnement. Il vise à revoir

Plus en détail

PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles

PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles Partenariat Coordinatrice = Magali Bontron Experts = Guillaume Chanut Anthony Auvergnon Partenaires = Jean Michel Legros

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

Étanchéité à l air de l'enveloppe et système de ventilation mécanique

Étanchéité à l air de l'enveloppe et système de ventilation mécanique Étanchéité à l air de l'enveloppe et système de ventilation mécanique Quelles interactions, quels impacts au niveau énergétique et sanitaire? Fabrice RICHIERI Ingénieur CVC au Service National d Ingénierie

Plus en détail

Infiltrométrie. Maison individuelle 23bis Grande Rue 25300 LES GRANGES NARBOZ

Infiltrométrie. Maison individuelle 23bis Grande Rue 25300 LES GRANGES NARBOZ Infiltrométrie Maison individuelle 23bis Grande Rue 25300 LES GRANGES NARBOZ Maître d'ouvrage Mr GRILLON Jean-Yves Contrôle effectué le 23/12/2008 ALSATECH Sàrl au capital de 50.000 euros RCS Mulhouse

Plus en détail

Référentiel de contrôles visuels. Systèmes de ventilation mécanique en résidentiel

Référentiel de contrôles visuels. Systèmes de ventilation mécanique en résidentiel Référentiel de contrôles visuels Systèmes de ventilation mécanique en résidentiel 02/02/2016 Sommaire Avertissement 4 Domaine d application 4 Références normatives et autres documents 4 1 Echantillonnage

Plus en détail

Manuel pour le calcul de l énergie grise des bâtiments MINERGIE-A, MINERGIE-ECO, MINERGIE-P-ECO et MINERGIE-A-ECO

Manuel pour le calcul de l énergie grise des bâtiments MINERGIE-A, MINERGIE-ECO, MINERGIE-P-ECO et MINERGIE-A-ECO Manuel pour le calcul de l énergie grise des bâtiments MINERGIEA, MINERGIEECO, MINERGIEPECO et MINERGIEAECO 1. Energie grise et cahier technique SIA 2032 Le calcul de l énergie grise pour MINERGIEA, MINERGIEECO,

Plus en détail

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 23/07/15) RT 2012

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 23/07/15) RT 2012 Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 23/07/15) RT 2012 (e4tech Lesosai 2015 - Moteur 7.0.2015.5873) Maitre d'ouvrage 1, rue saint-martin 78480 - verneuil-sur-seine baron 1, rue saint-martin 78480 - verneuil-sur-seine

Plus en détail

Habitat & Santé n P 20090812 1 /11. Habitat & Santé. Adresse du bien: Hameau des buis Route de Chaulet 07230 Lablachère

Habitat & Santé n P 20090812 1 /11. Habitat & Santé. Adresse du bien: Hameau des buis Route de Chaulet 07230 Lablachère Habitat & Santé n P 20090812 1 /11 Habitat & Santé - Mesures de perméabilité à l air - Adresse du bien: Hameau des buis Route de Chaulet 07230 Lablachère Date de l essai : 12/08/2009 --------------------------------------------

Plus en détail

Les appareils de chauffage divisé en habitat individuel BBC Précautions de mise en œuvre et d usage

Les appareils de chauffage divisé en habitat individuel BBC Précautions de mise en œuvre et d usage Les appareils de chauffage divisé en habitat individuel BBC Précautions de mise en œuvre et d usage COSTIC 21 novembre 2014 Camille PETITJEAN Les points d actualité au COSTIC Des études techniques (audits,

Plus en détail

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept :

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept : CQFD : Logements optimisés Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais 5 Evolutions techniques et conceptuelles du procédé constructif 5.0 - PRÉAMBULE Depuis que la proposition LOGIPASS Un passeport pour l habitat

Plus en détail

Sommaire PARC NATUREL RÉGIONAL LOIRE-ANJOU-TOURAINE. Notre patrimoine a de l avenir

Sommaire PARC NATUREL RÉGIONAL LOIRE-ANJOU-TOURAINE. Notre patrimoine a de l avenir PARC NATUREL RÉGIONAL LOIRE-ANJOU-TOURAINE Notre patrimoine a de l avenir Carnet de santé de ma maison! Sommaire Identifiez votre projet!... 2-3 Ma santé... les points clefs de mon logement... 8-9 Je construis

Plus en détail

FAITES VITE! VOTRE LOGEMENT FUIT!

FAITES VITE! VOTRE LOGEMENT FUIT! L'étanchéité à l'air des logements FAITES VITE! VOTRE LOGEMENT FUIT! Alain DEZELUT, Chargé de mission bâtiment Grenelle DDT du Val-d'Oise 1 L'étanchéité à l'air des logements SOMMAIRE -7 raisons de s'intéresser

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

Les 5 à 7 de l éco-construction

Les 5 à 7 de l éco-construction Les 5 à 7 de l éco-construction Retrouvez les conférences sur www.ifb42.com La RT2012 Le confort d été Performances des menuiseries extérieures Humidité et transfert de vapeur d eau dans les parois Les

Plus en détail

REUNION OPHIS DU 20 MAI 2014 LA RT 2012 TOUT ELECTRIQUE

REUNION OPHIS DU 20 MAI 2014 LA RT 2012 TOUT ELECTRIQUE REUNION OPHIS DU 20 MAI 2014 LA RT 2012 TOUT ELECTRIQUE SOMMAIRE 1 / PRESENTATION 2 / CONTEXTE 3 / SYNTHESE DES DIFFERENTS CALCULS 4 / REPERCUTION DES MODIFICATIONS SUR LE PRIX DE LA CONSTRUCTION 5 / CONCLUSIONS

Plus en détail

Annexe E : Approche BBC Compatible Garde-fous techniques

Annexe E : Approche BBC Compatible Garde-fous techniques ECO RENOVATION EN FAVEUR DU LOGEMENT SOCIAL PUBLIC Annexe E : Approche BBC Compatible Garde-fous techniques Référentiel Ecorénovation logement social Annexe E : Approche BBC Compatible Garde-fous techniques

Plus en détail

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Fédération Française des Tuiles et Briques 17, rue Letellier 75015 PARIS A l'attention de Hervé Pétard Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Indice 04 Dossier : n 13E496 Chargé

Plus en détail

Pourquoi l étanchéité à l air dans les bâtiments

Pourquoi l étanchéité à l air dans les bâtiments Source Cab JL2C Source Cab JL2C Source Cab JL2C Source Cab JL2C Source Cab JL2C Pourquoi l étanchéité à l air dans les bâtiments Jean-Louis CAPOU Président de Syneole 93 Rue Jean Jaurès 33500 Libourne

Plus en détail

PARTIE ADMINISTRATIVE : 2 CONTEXTE DU PROJET : 3 DESCRIPTION PHYSIQUE DU BATIMENT : 3 COMPOSITION DES PAROIS : 4 MENUISERIES : 5 EQUIPEMENTS : 6

PARTIE ADMINISTRATIVE : 2 CONTEXTE DU PROJET : 3 DESCRIPTION PHYSIQUE DU BATIMENT : 3 COMPOSITION DES PAROIS : 4 MENUISERIES : 5 EQUIPEMENTS : 6 Tél. : 09 81 06 36 97 Fax : 09 81 70 75 67 L «e-home» 5 rue de l ile aux plaisirs 89000 AUXERRE Mail : info@abamo.fr Site : www.abamo.fr Pour votre projet durable. Table des matières PARTIE ADMINISTRATIVE

Plus en détail

Jeudi de L ALEL. Enjeux. Jeudi de L ALE 1 er avril 2010 1

Jeudi de L ALEL. Enjeux. Jeudi de L ALE 1 er avril 2010 1 Jeudi de L ALEL L étanchéité à l air des bâtiments Enjeux Jeudi de L ALE 1 er avril 2010 1 Sommaire 1. Contexte Exigence de confort Crise énergétique Crise climatique Des bâtiments performants 2. Perméabilité

Plus en détail

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58 REPORTAGE 56 REPORTAGE 57 Tout pour plaire Sur les hauteurs de Grenoble, la construction bois s offre de belles vitrines. À Saint-Jean-de-Moirans, l architecture du siège mondial des skis Rossignol est

Plus en détail

1 PrÄambule. 2 Autorisations d urbanisme et RT 2012. Objet >

1 PrÄambule. 2 Autorisations d urbanisme et RT 2012. Objet > Objet > RÄglementation thermique 2012 : aspects pratiques La präsente circulaire aborde tous les aspects pratiques de la räglementation thermique 2012 Å l occasion d un projet de construction neuve (ou

Plus en détail

Diagnostic technique et architectural en Alsace

Diagnostic technique et architectural en Alsace Diagnostic technique et architectural en Alsace Dispositif Région/FEDER pour la rénovation énergétique du logement social Réalisé en phase étude, ce diagnostic technique et architectural a pour objet de

Plus en détail

BILAN THERMIQUE ET EXECUTION PLANCHER CHAUFFANT

BILAN THERMIQUE ET EXECUTION PLANCHER CHAUFFANT S.A.R.L. IntiNéo Immeuble Le Forum - Avenue du Forum - 11100 NARBONNE intineo.chauffage@yahoo.fr - www.intineo-chauffage.fr M.Mme DURAND Olivier TOULOUSE, le 14/11/2009 36, rue des Fontaines 31000 TOULOUSE

Plus en détail

MONO AIR, enduit d étanchéité à l air Simple et efficace

MONO AIR, enduit d étanchéité à l air Simple et efficace 121107_MONO_AIR_COUV_4COUV_PIX.ai 1 08/11/12 15:40 C M J CM MJ CJ CMJ Parexlanko est la marque commerciale de ParexGroup S.A. www.parexlanko.com PAREXGROUP S.A. - Département Façades 19 place de la résistance

Plus en détail