ESPACE PUBLIC PERINNISATION. 1 avril 2016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ESPACE PUBLIC PERINNISATION. 1 avril 2016"

Transcription

1 ESPACE PUBLIC PERINNISATION 1 avril

2 INTRODUCTION Approche économique globale Coût global = coût d investissement + coût de fonctionnement + coût d exploitation 2

3 MOYENS POUR ARRIVER A MAÎTRISER LES COÛTS DE FONCTIONNEMENT Choix des matériaux Types d aménagement 3

4 DÉFINITION DE L ESPACE PUBLIC ( VOIRIE PUBIQUE) ENSEMBLE DES BIENS DU DOMAINE PUBLIC (EXCEPTE LES VOIES FERRES) Cela comprend Les voies de circulation Le mobilier urbain Les espaces verts en voire Les dispositifs de recueil d eau pluviale L éclairage public Les places et les parvis 4

5 FACTEURS A PRENDRE EN COMPTE ESPACE PUBLIC PÉRENNE Favoriser une bonne appropriation par les usagers Prendre en compte la facilité de gestion et le vieillissement de l espace Concevoir des aménagements durables dans le temps, facile d entretien et d un coût maîtrisé pour la collectivité Définir la limite entre espace privé et public 5

6 LE NETTOIEMENT Les activités : Balayage Curage Assainissement Enlèvement des graffiti Enlèvement des dépôts sauvages Enlèvement des déjections canines Vidange des corbeilles 6

7 Enjeux : Propreté Salubrité publique Maintien en bon état de l espace public Participe au confort de l usagé Participe au sentiment de sécurité 7

8 Eléments à entretenir Voiries et ses équipements Les ronds-points Les stationnements Les trottoirs Les caniveaux Les filets d eau Les espace engazonnés Le tour des arbres Le mobilier urbain Les canisites 8

9 MÉTHODES D INTERVENTION Méthode manuel : Couramment utilisé mode opératoire : l opérateur commence à balayer transversalement par le trottoir et pousse les déchets vers le filet d eau 9

10 Méthode mécanisée : balayage, curage à l aide de machines Trois facteurs à tenir compte : Dimensions Poids Rayon de giration Moins coûteux que le balayage manuel, l opérateur soit au moyen d une souffleuse soit d un balais rabat les salissures vers le filet d eau. Besoin d eau pour la balayeuse d où point de prise d eau à proximité accessible Pas ou peu de stationnement de voitures (ou penser à un stationnement alterné) Utilisé pour la chaussée et les filets d eau 10

11 11

12 LA BALAYEUSE DE GRANDE CAPACITÉ Caractéristiques techniques : Largeur 2,55 m Longueur 5,5 m Hauteur 3,1 m Rayon de braquage 13,5 m Capacité 4 m³ à 6 m³ 12

13 LA BALAYEUSE PETITE CAPACITÉ Caractéristiques techniques Largeur 1,23 à 1,30 m Longueur hors brosse 3,78 m Hauteur 2,6 m Rayon de braquage : 7,10 m 13

14 LA CUREUSE Caractéristiques techniques Largeur,2,5 m Longueur 8,5 m à 10,5 m Rayon de braquage 12 m Porte à faux latéral maxi 4 m Porte à faux arrière maxi 2,3 m Poids 13 Tonnes 14

15 ENGIN D ASSAINISSEMENT Dimensions : 2,3 x 5,10x 2,75 Poids : 3500 kg 15

16 ANTI-GRAFFITTI Dimensions : 2,3 x 5,10x 2,75 Poids plus de 3500 kg 16

17 ASPIRATEUR URBAIN Dimensions 0,75 m x 1,77 m x 1,68 m 17

18 VIDANGE DES CORBEILLES 18

19 FRÉQUENCES D INTERVENTION Passage par semaine nature de la voirie A1 13 Voie avec logements collectifs et commerces attractifs A2 12 B1 6 Voie avec logements collectifs et commerces de quartiers B2 5 C 3 Voie résidentielle avec logements collectifs D 2 Voie résidentielle avec logements individuels E 1 Voie rurale avec logements individuels isolés F 2 Voie de zone industrielle avec logements G 2 Voie de zone industrielle sans logements H 3 Voie de transit (sans habitation) 19

20 FACTEURS FACILITANT L ENTRETIEN Travail mécanique plus efficace et plus ergonome 1) Accessibilité des engins : Prendre en compte les dimensions des engins : H x h x L Prendre en compte le rayon de giration Prendre en compte les charges aux essieux (2 T) Abaissement des bordures au droit d accès Eviter les recoins difficiles Longueur de la flèche 20

21 21

22 2) La planéité des surfaces Pentes et ruptures de niveau limitée Bordures d entrée pas plus de 5 cm 22

23 3) Le mobilier urbain Obstacles et mobiliers urbains limités au maximum Doit être organisé pour facilité l accès, optimaliser le positionnement, aligner Passage de 1,8 m idéalement, mini de 1,4 m Rechercher des solutions d accroche Mutualiser les supports Prévoir un entretien facile autour 23

24 24

25 25

26 4) Limitation des joints Pourquoi? Favorise l accumulation des déchets et d herbes Comment : choix des matériaux Mise en œuvre : respect des normes 26

27 5) Choix des matériaux Doit être adapté aux usages : types, couleur(place), porosité (parking) Eviter le désherbage très coûteux (modulaire) Eviter (limiter) les sables ciment pour les cheminements Privilégier les matériaux qui peuvent être traités mécaniquement (balayage, lavage) : matériaux liés, Les joints en dure et pas en sable 27

28 28

29 29

30 LES CORBEILLES Solides car fréquemment vidangées (2 à 3 fois par jour) Eviter les bac à l intérieur Matériaux Scellé au sol Facile à vidanger 30

31 Facile d accès pour la vidange par un véhicule 31

32 Eviter de multiplier les styles : vidange, entretien, visiblité Facile d usage Dispositif d ouverture 32

33 LES BANCS Un seul appui (sans pied ou en console sur muret) Un revêtement en dur autour du banc et sous le banc Facile d entretien 33

34 34

35 LES TROTTOIRS Veiller aux pentes pour ramener les eaux vers les filets d eau Veiller à la disposition du mobilier pour ne pas gêner ou permettre le nettoiement Eviter le plus possible les bordures avec les autres voix de circulation 35

36 Largeur : minimum 1,4 m (en-dessous balayage manuel) Les bordure d entrée charretière : maxi 5 cm 36

37 Corbeilles accessibles et le plus près possible de la chaussée 37

38 Matériaux plein de préférence de type enrobé ou béton 38

39 Eviter les matériaux poreux difficile de nettoyage Eviter les matériaux sablés dans les lieux peu fréquenté car formation d herbe et de mousse Pour les trottoirs ensablés, prévoir un revêtement plein au niveau des surbaissés pour éviter les ravinements 39

40 LES FILETS D EAU - nettoiement généralement mécanisé - le filet d eau sert à amener l eau de ruissellement vers les avaloirs. -pente de de 5 mm par mètre pour éviter les eaux stagnantes

41 Préférer le positionnement en limite de chaussée pour l entretien et le nettoiement des espaces. En arrière du stationnement, difficultés importantes pour collecter les détritus 41

42 LES AVALOIRS Réceptacles des eaux de surface pour les amenés vers le réseau enterré Implanté le long de la pente juqu au niveau le plus bas de la voirie. Veiller à de bons raccords pour éviter la pousse des herbes Eviter de recouvrir les caniveaux par les enrobés lors des entretiens La chaussée doit être particulièrement soignée pour éviter les tassements à ces endroits. Prévoir des grilles de dimensions appropriées pour recevoir la quantité d eau prévue et dont les barreaux sont étudiés pour empêcher l obstruction par des feuilles ou salissures, qui peuvent être nettoyées par des balayeuses pour éviter l enherbement 42

43 43

44 Pour les aquadrains, éviter les grilles boulonnées 44

45 LES PISTES CYCLABLES Accessibiltés au engins de nettoyage(potelets amovibles si nécessaire)) Largeur minimum 1,4 m hors tout mobilier pour l accessibiltésdes machines Revêtements de surface en dure Attention au poids des machines Attention à la hauteur des ressauts 45

46 LES RONDS-POINTS ET BERNES CENTRALES 46

47 Les rayons de courbures Eviter les bernes centrales trop étroites qui sont dangereuse pour entretenir 47

48 LE STATIONNEMENT 48

49 De manière générale éviter les différences de niveau. Eviter le mobilier qui est source d accumulation de déchets 49

50 Stationnement longitudinal Si largeur trop petite nettoiement difficile en raison du débordement des véhicules sur le caniveau ou sur la chaussée 50

51 Les formes d angles fermés <90 en fond de stationnement sont difficiles à entretenir. 51

52 Stationnement en épis Si largeur trop petite nettoiement difficile en raison du débordement des véhicules sur le caniveau ou sur la chaussée Les formes d angles fermés <90 en fond de stationnement sont difficiles à entretenir. Plus difficile à entretenir 52

53 Stationnement sur trottoir Elimination d une ligne de bordure, donc moins de risque d'herbe dans les joints, et facilité d un balayage mécanique du filet d eau. Séparation de préférence par marquage 53

54 PIEDS D ARBRE Un arbre mal positionné occasionne un surplus de mobilier urbain de protection qui lui occasion à son tour un nettoiement plus difficile. Choix des essences : fruits noirs, branches hautes et robustes, racine non rempantes penser au ramassage des feuilles (nombre d intervention et volume de feuille, accès des machines) protection des arbres : 54

55 55

56 végétation de la base de préférence couvre sol pour ne pas retenir les déchets grille d arbre : à éviter car herbes et salissures résine perméable facilite le nettoiement 56

57 CONCLUSIONS Aménagement de l espace publique : faire du beau, du fonctionnel, de l économique ASSURER UN USAGE OUVERT A TOUT LE MONDE DANS LA DUREE 57

GUIDE D ACCESSIBILITÉ À L ESPACE PUBLIC

GUIDE D ACCESSIBILITÉ À L ESPACE PUBLIC Accessibilité à l espace public GUIDE D ACCESSIBILITÉ À L ESPACE PUBLIC FICHES TECHNIQUES Guide d accessilité à l espace public Accessibilité à l espace public Fiche de cas n 1a Passage piéton HAUTEUR

Plus en détail

COMMENT CHOISIR UNE FILIÈRE?

COMMENT CHOISIR UNE FILIÈRE? COMMENT CHOISIR UNE FILIÈRE? Plusieurs paramètres sont à considérer avant de choisir et dimensionner le dispositif d assainissement : L aptitude du sol : perméabilité, hauteur et nature de la couche rocheuse,

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE POUR LA POSE DE FOURREAUX EN ATTENTE 25 Février 2009

NOTE TECHNIQUE POUR LA POSE DE FOURREAUX EN ATTENTE 25 Février 2009 NOTE TECHNIQUE POUR LA POSE DE FOURREAUX EN ATTENTE 25 Février 2009 Cette note rappelle les recommandations techniques à prendre en compte pour la pose de fourreaux en attente destinés au réseau THD du

Plus en détail

CHARTE TECHNIQUE MARS 2013 RUBIS ROUGE / RUBIS NOIR / DRAINANTS. Information pour l application des produits

CHARTE TECHNIQUE MARS 2013 RUBIS ROUGE / RUBIS NOIR / DRAINANTS. Information pour l application des produits Information pour l application des produits et Drainants Merci de l attention que vous portez à nos produits. Voici sur les pages suivantes les informations essentielles qui vous permettront, si vous le

Plus en détail

AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR

AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR 2 Contexte Compte tenu : o De la superficie de la réserve foncière communale à laquelle se rajoutent des zones à urbaniser à plus ou moins long terme inscrites

Plus en détail

Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants

Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants Merci de l attention que vous portez à nos produits. Voici sur les pages suivantes les informations essentielles qui vous

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. (Dernière mise à jour : septembre 2008)

CAHIER DES CHARGES. (Dernière mise à jour : septembre 2008) REALISATION DE MINI-TERRAINS SYNTHETIQUES DE FOOTBALL CAHIER DES CHARGES (Dernière mise à jour : septembre 2008) 1 I. PRESENTATION Dans le cadre du programme Hat Trick de l Union Européenne de Football

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage en pente: Cette filière a été élaborée par

Plus en détail

La propreté participative sur la ville de REIMS

La propreté participative sur la ville de REIMS La propreté participative sur la ville de REIMS Rencontres de l AVPU Mardi 10 mai 2011 Le plan propreté de Reims Quels constats sur Reims Sentiment d une dégradation de la propreté de notre ville ayant

Plus en détail

Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics

Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics Restitution des diagnostics Le 10 septembre 2015 www.a2ch.fr A2CH Bureau d études en accessibilité handicapés du cadre bâti et de la voirie

Plus en détail

LES AIRES DE LIVRAISONS Pour quoi, combien, où, comment?

LES AIRES DE LIVRAISONS Pour quoi, combien, où, comment? Centre de recherches routières LES AIRES DE LIVRAISONS Pour quoi, combien, où, comment? INFRA 2015 30 novembre-2 décembre QUEBEC Wanda DEBAUCHE Chef de Division (Mobilité-Sécurité-Gestion de la Route)

Plus en détail

des dimensions Cohérence Cohérence les dimensions RÉFÉRENTIEL

des dimensions Cohérence Cohérence les dimensions RÉFÉRENTIEL Cohérence des dimensions les dimensions Cohérence des dimensions RÉFÉRENTIEL CONCEPTION ET GESTION DES ESPACES PUBLICS 2010 Les Dimensions L objectif de cette thématique est d établir, en homogénéisant

Plus en détail

Les sablés LES MATÉRIAUX. Les sablés RÉFÉRENTIEL

Les sablés LES MATÉRIAUX. Les sablés RÉFÉRENTIEL Les sablés LES MATÉRIAUX Les sablés RÉFÉRENTIEL CONCEPTION ET GESTION DES ESPACES PUBLICS 2010 Les Matériaux Les sablés constituent le matériau Grand Lyonnais par excellence et font partie intégrante du

Plus en détail

Filtre Eau de pluie AWD

Filtre Eau de pluie AWD Filtre Eau de pluie AWD Références F11049, F11 50 (incl. couvercle), F1105, F11054, F11055, F11056, F11057, F11058 & F11059. Types d applications: Système de récupération d eau de pluie avec évacuation.

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

Inauguration de la traversée de SANDWEILER (N2)

Inauguration de la traversée de SANDWEILER (N2) Inauguration de la traversée de SANDWEILER (N2) 21 mai 2012 DOSSIER DE PRESSE 1) Historique / Etat des lieux avant les travaux de réaménagement: En date du 8 juin 2004, les habitants de Sandweiler fêtaient

Plus en détail

Aires d accueil, les besoins

Aires d accueil, les besoins Aires d accueil, les besoins L aire d accueil pour camping-cars se distingue d une place de parking, par le fait qu elle offre des conditions requises pour passer la nuit. Au minimum : Dans un endroit

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz Caractère et vocation de la zone Il s agit d une zone destinée à l accueil d activités économiques, notamment d activités commerciales, tertiaires, de services

Plus en détail

PROGRAMME 2015. oooooooooooooo. Travaux de mise en accessibilité. de la voirie et des espaces publics. oooooooooooooo BORDEREAU DE PRIX

PROGRAMME 2015. oooooooooooooo. Travaux de mise en accessibilité. de la voirie et des espaces publics. oooooooooooooo BORDEREAU DE PRIX PROGRAMME 2015 oooooooooooooo Travaux de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics oooooooooooooo BORDEREAU CS 70001 rue François Mitterrand 76470 LE TREPORT Tél. 02 35 50 55 20 Fax. 02

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

des carrefours giratoires

des carrefours giratoires Chapitre6 Entretien des carrefours giratoires 6.1 Entretien des giratoires en béton 6.1.1 Entretien de surface 6.1.2 Interventions ponctuelles sur réseaux 6.2 Entretien des giratoires en béton bitumineux

Plus en détail

2- Notice descriptive des dispositions urbaines (PA2) 2.1 Objet de la notice. 2.2 Espaces aménagés par le lotisseur. 2.2.

2- Notice descriptive des dispositions urbaines (PA2) 2.1 Objet de la notice. 2.2 Espaces aménagés par le lotisseur. 2.2. 2- Notice descriptive des dispositions urbaines (PA2) 2.1 Objet de la notice La présente notice est limitée à la description des dispositions urbaines communes et ne prend pas en compte les prescriptions

Plus en détail

L assainissement non collectif. (ou assainissement individuel)

L assainissement non collectif. (ou assainissement individuel) L assainissement non collectif (ou assainissement individuel) Chaque jour, vous utilisez de l eau pour la vaisselle, la douche, la lessive, les WC Ce sont les eaux usées domestiques. Après usage, ces eaux

Plus en détail

STOCKAGE DES ENGRAIS LIQUIDES A LA FERME

STOCKAGE DES ENGRAIS LIQUIDES A LA FERME Document de travail Juillet 2007 STOCKAGE DES ENGRAIS LIQUIDES A LA FERME LA REGLEMENTATION Réglementation des Installations Classées (ICPE) RSD 100 m3 Déclaration Autorisation 100

Plus en détail

TRAVAUX DE VOIRIE 2012

TRAVAUX DE VOIRIE 2012 COMMUNE DE SAINT GENEST MALIFAUX TRAVAUX DE VOIRIE 2012 BORDEREAU DESCRIPTIF DES PRIX Prix n 1 REALISATION COMPLETE DE LA COUCHE DE FONDATION DE LA CHAUSSEE Travaux comprenant : - la scarification du support

Plus en détail

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire.

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire. 1. INTRODUCTION Cette fiche ne donne qu'un aperçu de la mise en place d'une bonne signalisation temporaire de chantiers. Cela ne peut en aucun cas remplacer une véritable formation qui est indispensable

Plus en détail

Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MOBILIER

CAHIER DES CHARGES MOBILIER CAHIER DES CHARGES MOBILIER Ce modèle de cahier des charges est à modifier suivant les besoins spécifiques de la médiathèque concernée et à adapter à la demande de la commune. A OBJET DE LA CONSULTATION

Plus en détail

A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE

A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE A.2.1 PLACEMENT AU SABLE STABILISE (RONDE) D E G A C F (1) VOLUME A C D E F G Kg SP/RW 1.000 L 1.260 1.015 500 1.085 110 1.065 30 SP/RW 1.500 L 1.570

Plus en détail

FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL

FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL Dimensions des locaux et espaces de travail : les locaux ont une hauteur minimum de 2,5 m (les parties des locaux dont la hauteur n atteint pas 2,5 m, ne sont pas

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif Demande d installation d un dispositif d assainissement autonome Date de la demande : / /20 IDENTIFICATION : Demandeur : Nom, Prénom :... Adresse :... Ville

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU POS

REVISION SIMPLIFIEE DU POS Commune de Bobigny Département de la Seine-Saint-Denis REVISION SIMPLIFIEE DU POS PARC DE LA BERGERE 3.2. Règlement révisé 10 décembre 2009 Nota Bene : pour faciliter la prise de connaissance des modifications

Plus en détail

L Assainissement des eaux usées Zones collectif / non collectif. Les Obligations réglementaires. Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC

L Assainissement des eaux usées Zones collectif / non collectif. Les Obligations réglementaires. Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC L Assainissement des eaux usées Zones collectif / non collectif Les Obligations réglementaires Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC 1 Un Outil fondamental Le ZONAGE d assainissement Eaux Usées

Plus en détail

le Conseil de la municipalité de Venise-en-Québec a adopté le règlement de zonage numéro 322-2009;

le Conseil de la municipalité de Venise-en-Québec a adopté le règlement de zonage numéro 322-2009; PROVINCE DE QUÉBEC MRC DU HAUT-RICHELIEU MUNICIPALITÉ DE VENISE-EN-QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 376-2012 Règlement amendant le Règlement de zonage numéro 322-2009 afin de modifier certaines normes de la zone

Plus en détail

NOTICE ACCESSIBILITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE ACCESSIBILITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE ACCESSIBILITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC 1/35 Le demandeur et l établissement 1- Le demandeur Nom, Prénom : Adresse : Téléphone : E-mail : 2- L établissement Nom : Adresse : Activité

Plus en détail

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Le présent règlement s applique au lotissement «Les Grands Champs». Ce règlement ainsi que le plan de composition qui lui

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Finistère LAMPAUL-PLOUARZEL PLAN LOCAL D URBANISME Arrêté le : 12 avril 2013 Approuvé le : Rendu exécutoire le : REVISION Orientations d aménagement et de Programmation GÉOLITT : 7 Rue Le Reun - 29480

Plus en détail

réservoir d eau sale des brosses plates grâce au système Anti- grâce à un système Mousse (AFS Anti Foam de décrochage

réservoir d eau sale des brosses plates grâce au système Anti- grâce à un système Mousse (AFS Anti Foam de décrochage 1 2 3 4 5 6 7 8 1) Changement facile 4) Construction 6) Ergonomie idéale réservoir d eau sale des brosses plates facilitant les travaux Travail sans fatigue grâce au système Anti- grâce à un système d

Plus en détail

PREAMBULE : Prescriptions générales relatives à la qualité de l eau

PREAMBULE : Prescriptions générales relatives à la qualité de l eau PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES ET TECHNIQUES NÉCESSAIRES A L INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU DANS LES IMMEUBLES COLLECTIFS D HABITATION ET LES ENSEMBLES IMMOBILIERS DE LOGEMENTS Conformément

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document définit les interfaces nécessaires

Plus en détail

Dessins normalisés Janvier 2010

Dessins normalisés Janvier 2010 DEVIS NORMALISÉ VILLE DE GATINEAU TABLEAU DES MODIFICATIONS / RÉVISIONS CAHIER : A Généralités 1. Les modifications ou révisions effectuées aux dessins normalisés, par rapport à la version 2008, sont répertoriées

Plus en détail

Vico. Brancard. by Haelvoet

Vico. Brancard. by Haelvoet Vico Brancard by Haelvoet HAELVOET NV L. BEKAERTSTRAAT 8, 8770 INGELMUNSTER, BELGIUM T +32 (0) 51 48 66 95 F +32 (0) 51 48 73 19 INFO@HAELVOET.BE WWW.HAELVOET.BE PRESTHOME S.A.R.L. 12, AVENUE VAN PELT,

Plus en détail

Le diagnostic en marchant. Un outil au service d une démarche de GUP

Le diagnostic en marchant. Un outil au service d une démarche de GUP Le diagnostic en marchant Un outil au service d une démarche de GUP Journée IREV / AR Habitat Nord-Pas-de-Calais 29 juin 2010 Maud LARZILLIERE Sommaire Principes Déroulement Intérêt de l exercice Conditions

Plus en détail

Projet de parc de stationnement Saint-Just rue des Farges Lyon 5

Projet de parc de stationnement Saint-Just rue des Farges Lyon 5 ANNEXE Projet de parc de stationnement Saint-Just rue des Farges Lyon 5 1 - LE PROJET Il est proposé d'aménager, en parc public de stationnement, le volume en sous-sol réalisé en 1990-1991, à l'occasion

Plus en détail

Sommaire. introduction. 1) éléments de contexte. 2) état des lieux. 3) enjeux du projet. 4) programme. 5) scénarios d aménagement.

Sommaire. introduction. 1) éléments de contexte. 2) état des lieux. 3) enjeux du projet. 4) programme. 5) scénarios d aménagement. Sommaire introduction 1) éléments de contexte 2) état des lieux 3) enjeux du projet 4) programme 5) scénarios d aménagement 6) calendrier 7) prochaine réunion publique Introduction : politique de restructuration

Plus en détail

Travaux d entretien de voirie sur diverses voies. Programme 2012 BORDEREAU DES PRIX

Travaux d entretien de voirie sur diverses voies. Programme 2012 BORDEREAU DES PRIX Travaux d entretien de voirie sur diverses voies Programme 2012 BORDEREAU CC Gatine Choisilles Travaux de voirie Programme 2012 - bordereau des prix Page 1 sur 5 CRIPTION OUVRAGES ET 1 INSTALLATION ET

Plus en détail

Service public d assainissement Non collectif

Service public d assainissement Non collectif Service public d assainissement Non collectif Création de l installation : Adresse : Commune : Propriétaire : L assainissement non collectif (ou individuel ou autonome) est un dispositif qui doit assurer

Plus en détail

Géomembranes Préparation du support

Géomembranes Préparation du support Géomembranes Préparation du support Édition septembre 2005 Éléments de conception 2/3 Sommaire 1. Pente des talus 3 2. Compactage 3 3. Structure support 3 4. Drainage 4 5. Lestage 7 2 Guide de pose géomembranes

Plus en détail

L'aménagement des bureaux - Principales données ergonomiques

L'aménagement des bureaux - Principales données ergonomiques *Dossiers Pour nous contacter : info@inrs.fr Mise à jour : 24 oct. 2001 L'aménagement des bureaux Principales données ergonomiques Les principales données ergonomiques concernant l'aménagement des bureaux

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail En complément du DTA, le donneur d ordre fait réaliser un repérage de tous les matériaux contenant de l amiante

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

Agent de nettoiement de l espace public urbain

Agent de nettoiement de l espace public urbain Agent de nettoiement de l espace public urbain MÉTIER, FONCTIONS ET ACTIVITÉS VISÉS(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Agent de nettoiement de l espace public urbain Agent de proximité, c est

Plus en détail

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine peu dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. Ub ARTICLE Ub 1 OCCUPATIONS

Plus en détail

L alimentation électrique du. t r a m. Les ancrages en façade en 10 questions. En partenariat avec :

L alimentation électrique du. t r a m. Les ancrages en façade en 10 questions. En partenariat avec : L alimentation électrique du t r a m Les ancrages en façade en 10 questions En partenariat avec : L ALIMENTATION électrique du tram Les chantiers du tramway avancent à bon rythme et seront achevés en 2015.

Plus en détail

1. Les puits d'infiltration :

1. Les puits d'infiltration : 1. Les puits d'infiltration : Ces dispositifs assurent le transit des eaux de ruissellement vers les couches perméables du sol. Ils sont utilisés essentiellement pour recevoir les eaux de toitures. Le

Plus en détail

Règlement Communal d Assainissement

Règlement Communal d Assainissement PARTIE II Règlement Communal d Assainissement SOMMAIRE PAGES CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES. ARTICLE 1 - OBJET DU REGLEMENT...3 ARTICLE 2 - DEVERSEMENTS INTERDITS...3 ARTICLE 3 - DEFINITION DU BRANCHEMENT...3

Plus en détail

Les bornes et potelets

Les bornes et potelets GUIDE De la définition et des bons usages Des MATERIAUX DE REVETEMENT Et du PETIT MOBILIER URBAIN Relatifs à l espace public Le mobilier urbain Les bornes et potelets Année 2011 Syndicat Mixte d Action

Plus en détail

Étude de code Règlementation 2

Étude de code Règlementation 2 Dans le cadre du cours Re glementation 2 Remis a : S. Denis Bergeron Par : Michel Asselin Kevin Pedneault Tommy Ve zina Date de la remise : 28 novembre 2012 1 Table des matières Contenu Introduction...

Plus en détail

Daniel FAYOUX Appligeo. Didier PELLETIER BHD Environnement

Daniel FAYOUX Appligeo. Didier PELLETIER BHD Environnement Les géosynthétiques dans les ouvrages de protection de l environnement et de génie civil : présentation de cas concrets Daniel FAYOUX Appligeo Didier PELLETIER BHD Environnement Philippe CASSAGNE RENOLIT

Plus en détail

Dossier : Gardons notre ville propre!

Dossier : Gardons notre ville propre! Dossier : notre ville propre! propreté notre ville propre! La propreté d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à Maubeuge

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX Élaboration le Maître d oeuvre : SARL DIAS Architectes En date du : 06 juin 2016

BORDEREAU DES PRIX Élaboration le Maître d oeuvre : SARL DIAS Architectes En date du : 06 juin 2016 1 Maître d Ouvrage : Commune de LAROQUE D OLMES Rue de l Hotel de ville 09600 Laroque d olmes Objet : Travaux d aménagement et d embellissement voirie de la traverse du village RD 620 Rue de l Hotel de

Plus en détail

1. Un projet clarifiant une trame urbaine existante. 2. Un projet définissant une homogénéité des traitements

1. Un projet clarifiant une trame urbaine existante. 2. Un projet définissant une homogénéité des traitements 1. Un projet clarifiant une trame urbaine existante La ville de Saint Leu la Forêt a l'avantage des villes à taille humaine. Elle dispose d une multitude d attraits tous valorisants, une histoire riche,

Plus en détail

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale.

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. AUTEUR Yamina Lamrani CERTU (Centre d Etudes sur les Réseaux,

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES 1 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT Le présent cahier des prescriptions architecturales et environnementales a pour objet : - d assurer la diversité

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF Sur le territoire de la commune de MAISONS-ALFORT La zone UD comprend un seul secteur UFa et UFb SECTION I NATURE DE L OCCUPATION OU DE L UTILISATION

Plus en détail

Qu est- ce que l assainissement?

Qu est- ce que l assainissement? Qu est- ce que l assainissement? L assainissement est une technique qui consiste à évacuer par vois hydraulique les liquides (eaux usées et pluviales) le plus loin possible des zones d habitants et d activités

Plus en détail

MANUEL TECHNIQUE POUR LES MOUVEMENTS RESERVOIRS G.P.L.

MANUEL TECHNIQUE POUR LES MOUVEMENTS RESERVOIRS G.P.L. Référence : MT 2001 MOINE TRANSPORTS MANUEL TECHNIQUE POUR LES MOUVEMENTS RESERVOIRS G.P.L. Révision : 09 Date : 24/02/2016 PRESENTATION : Ce manuel est édité principalement à l attention des attachés

Plus en détail

Fabrication 100% Maroc. Une gamme complète de mobilier urbain personnalisable et modulable. design par Bernard PICHOT. Marque et modèles déposés

Fabrication 100% Maroc. Une gamme complète de mobilier urbain personnalisable et modulable. design par Bernard PICHOT. Marque et modèles déposés Fabrication 100% Maroc Une gamme complète de mobilier urbain personnalisable et modulable design par Bernard PICHOT Envie d un mobilier unique? Vous souhaitez exprimer ou affirmer votre identité? Fauteuil

Plus en détail

VISITE DU 2 FEVRIER 2013

VISITE DU 2 FEVRIER 2013 Mise à jour : le 5 MARS 2013 QUARTIER CENTRE-VILLE VISITE DU 2 FEVRIER 2013 ELUS PRESENTS MM. HUGUET VILPOU PARDESSUS N.VASSEUR E. METAIS RUES CONCERNEES: Cavée de la Reine, rue Mauconsort, rue de Courtalain

Plus en détail

RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS

RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS À LA RÉCEPTION DE L APPAREIL 5 INTRODUCTION 5 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES 6 MISE EN PLACE DE L APPAREIL 7 ASSEMBLAGE 7 MISE EN

Plus en détail

Travaux publics SITUATION (Temps à disposition : 4 heures)

Travaux publics SITUATION (Temps à disposition : 4 heures) D G E P E X A M E N S 2 0 0 9 FIN D APPRENTISSAGE DES DESSINATEURS EN GÉNIE CIVIL ÉPREUVE : EXPERTS DATE : A disposition : Travaux publics SITUATION (Temps à disposition : 4 heures) Elargissement d une

Plus en détail

Juin 2007 Les Guides de la CAB. Guide du. Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC)

Juin 2007 Les Guides de la CAB. Guide du. Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Juin 2007 Les Guides de la CAB 2 Guide du Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Sommaire : P2 P3...... SOMMAIRE LE MOT DU PRÉSIDENT P4-8... 1. QU EST-CE QUE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF?

Plus en détail

Soirée Business IN Presqu île. Jeudi 2 février 2012

Soirée Business IN Presqu île. Jeudi 2 février 2012 Soirée Business IN Presqu île Jeudi 2 février 2012 Soirée Business in Presqu île du 2 février 2012 La politique de propreté urbaine 2010-2014 Les difficultés ou points sensibles rencontrées sur la Presqu

Plus en détail

Manuel d utilisation du dispositif de fixation pour véhicule FB33

Manuel d utilisation du dispositif de fixation pour véhicule FB33 Utilisation et maintien du dispositif de fixation pour véhicule A22 ROLTEC pour le modèle de fauteuil roulant à propulsion électrique ROLTEC Vision. Table des matières Général -- - - - - - - - - - - side

Plus en détail

GAMME RAYONNAGE ALUMINIUM ANODISE ECO

GAMME RAYONNAGE ALUMINIUM ANODISE ECO GAMME ALUMINIUM ANODISE ECO CARACTÉRISTIQUES COMMUNES Structure tubulaire alliage d aluminium anodisé Etagère constituée de longerons et de plateaux polypropylène ajourés et amovibles Dimensions des plateaux

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière

DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière Articles L1331-11-1 du code de la santé publique et L271-4 du code de la construction et de l habitation Date de la visite : 02/11/2015

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Lepour stationnement résidentiel, Cliquez modifier les styles du texte du masque consommateur d espace urbain Deuxième niveau La problématique Troisième

Plus en détail

Mesure de débit en caniveaux ouverts

Mesure de débit en caniveaux ouverts Information technique Venturi trapézoïdal HQI 520 Mesure de débit en caniveaux ouverts Descriptif Endress+Hauser propose un standard de venturis préfabriqués, réalisés en fibre de verre, (type mat. de

Plus en détail

ANUBIS 680 ANUBIS 880

ANUBIS 680 ANUBIS 880 balayeuse Accompagnée ANUBIS 680 ANUBIS 880 Batteries (BT) Thermique (ES) batteries (BT) Thermique (ES) Capacité de travail 2600 m²/h 3550 m²/h Surface filtrante 2 m² 3 m² Moteur électrique 400 W / 12

Plus en détail

Exercice du droit de vote et situation de handicap

Exercice du droit de vote et situation de handicap «Ce qui est utile pour la personne en situation de handicap, est utile pour la société toute entière» Jean-Louis Garcia Président de la Fédération des APAJH Pacte Handicap 2012 Voter, un droit fondamental

Plus en détail

Scrubmaster B70, B90 et B120 Les autolaveuses pour les surfaces moyennes et grandes

Scrubmaster B70, B90 et B120 Les autolaveuses pour les surfaces moyennes et grandes Technique de nettoyage Scrubmaster B70, B90 et B120 Les autolaveuses pour les surfaces moyennes et grandes Pour le nettoyage parfait des surfaces moyennes et grandes Scrubmaster B70/B90/B120 Puissant,

Plus en détail

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS LA PREFABRICATION BOIS LE CHANTIER Réaliser des structures bois nécessite pour chaque ouvrage d en maitriser la conception, les calculs, les dessins, les notices et les plans de pose. Chaque fabrication

Plus en détail

LOT N 01 TERRASSEMENTS VRD PRESCRIPTION GENERALES. Coordination avec les autres corps d état. Reconnaissance des lieux

LOT N 01 TERRASSEMENTS VRD PRESCRIPTION GENERALES. Coordination avec les autres corps d état. Reconnaissance des lieux PRESCRIPTION GENERALES Prestations et obligations de l entreprise Le présent document a pour objet de décrire les prestations de travaux relatives au lot n 01 TERRASSEMENTS VRD prévu dans le cadre de l

Plus en détail

Modèles PIÈCE MATÉRIAU FINITION REMARQUE. Plastique (polypropylène)

Modèles PIÈCE MATÉRIAU FINITION REMARQUE. Plastique (polypropylène) USL Grille de prise d air extérieur /USL/3/FR Grille extérieure pour l aspiration et le rejet d air, conçue pour empêcher la pénétration de la pluie, de la neige, des feuilles et des animaux La fabrication

Plus en détail

Polypipe. Solutions Eaux Pluviales. Polystorm

Polypipe. Solutions Eaux Pluviales. Polystorm Polypipe Solutions Eaux Pluviales BC-POLY Octobre 2015 Polystorm Structure alvéolaire ultra légère inspectable et hydrocurable pour la rétention et l infiltration des Eaux Pluviales Polystorm Polystorm

Plus en détail

Bâtiment & Industrie NOUVELLES GAMMES. Caniveaux et siphons pour Applications Sanitaires

Bâtiment & Industrie NOUVELLES GAMMES. Caniveaux et siphons pour Applications Sanitaires Bâtiment & Industrie NOUVELLES GAMMES Caniveaux et siphons pour Applications Sanitaires Des solutions de drainage au design élégant ACO a développé une gamme complète de caniveaux et siphons pour les

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION POUR L INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RENSEIGNEMENTS GENERAUX DEMANDEUR

DEMANDE D AUTORISATION POUR L INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RENSEIGNEMENTS GENERAUX DEMANDEUR SERVICE PUBLIQUE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF TOPO ETUDES 108, route d Orbec 14100 LISIEUX Tél. : 02 31 48 60 20 Email : yann.billois@topo-etudes.fr Référence du dossier :... Date de dépôt à la communauté

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française 1. Le cadre réglementaire La délibération 87-48AT du 29 avril 87 modifiée

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Réglementation en matière Cliquez pour modifier les styles du texte d accessibilité du masque du cadre bâti, des espaces Deuxième publics niveau et de

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE 01/2013 v1 1/6 Généralités Durasid est un système complet de clins de bardage parfaitement adaptés pour l habillage de murs extérieurs de nouveaux ou d anciens bâtiments : ils sont idéals pour l installation

Plus en détail

Guide pratique d aménagement urbain de la voirie publique et privée aux normes d accessibilité des personnes handicapées

Guide pratique d aménagement urbain de la voirie publique et privée aux normes d accessibilité des personnes handicapées Guide pratique d aménagement urbain de la voirie publique et privée aux normes d accessibilité des personnes handicapées Ce guide pratique intègre les nouvelles prescriptions de l arrêté du 18/09/12 définissant

Plus en détail

Projet de réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest. Mémoire. présenté dans le cadre de la démarche. Sainte-Catherine Ouest. s ouvre à vos idées

Projet de réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest. Mémoire. présenté dans le cadre de la démarche. Sainte-Catherine Ouest. s ouvre à vos idées Projet de réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest Mémoire présenté dans le cadre de la démarche Sainte-Catherine Ouest s ouvre à vos idées 21 octobre 2014 0 Conseil régional de l environnement de

Plus en détail

Compte rendu de la réunion publique du 12 janvier 2012 à Saint-Vincent de Paul

Compte rendu de la réunion publique du 12 janvier 2012 à Saint-Vincent de Paul . Compte rendu de la réunion publique du 12 janvier 2012 à Saint-Vincent de Paul 2 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...3 1.1. CONTEXTE DE LA REUNION PUBLIQUE...3 1.2. INTRODUCTION DE MONSIEUR LE MAIRE...4 1.3.

Plus en détail

POUR UN RESEAU CYCLABLE A HAUT NIVEAU DE SERVICE

POUR UN RESEAU CYCLABLE A HAUT NIVEAU DE SERVICE POUR UN RESEAU CYCLABLE A HAUT NIVEAU DE SERVICE Journée Technique du Club des Villes et Territoires Cyclables François Tortel - Paris 17 septembre 2014 Des réalisations que l on peut rencontrer dans plusieurs

Plus en détail

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude :

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude : Sommaire 1) objectifs de la réunion 2) rappel de l étude : état des lieux pré-programme 2 scénarios d aménagement 3) retour sur la réunion du 22 avril 4) débat public : quel programme? quelles fonctionnalités

Plus en détail

Réglementation des enseignes, préenseignes et publicités

Réglementation des enseignes, préenseignes et publicités Réglementation des enseignes, préenseignes et publicités Les objectifs La réglementation nationale vise à permettre la liberté de l affichage tout en assurant la protection du cadre de vie et des paysages.

Plus en détail