Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique. (Analyse qualitative)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique. (Analyse qualitative)"

Transcription

1 Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique (Analyse qualitative) Octobre 2007

2 Centre national de la cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck Paris cedex 16 Tél : Fax : Benoît Danard, Antoine Trotet, Cindy Pierron Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 2

3 SOMMAIRE Introduction 4 Méthodologie 4 I. Présentation de l échantillon 6 1. Structure générale 6 2. Structure de l emploi au sein de l échantillon 7 II. Rémunérations des personnels Détail des rémunérations des ouvriers Détail des rémunérations des techniciens Répartition des charges sociales 18 III. Durée de tournage et temps de travail déclaré 19 Poste techniciens Assistant du son Secrétaire de plateau Premier assistant opérateur 21 Postes ouvriers Chef électricien Chef machiniste 23 ANNEXE I Effectifs totaux 24 ANNEXE II - Salaires des ouvriers indépendants 25 ANNEXE III - Salaires des techniciens de la production cinématographique 26 ANNEXE IV - Plan de financement des films par tranche de coût 27 Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 3

4 Introduction Pour répondre à la demande des organisations professionnelles de la production cinématographique, le service des études, des statistiques et de la prospective du CNC a réalisé une étude sur les rémunérations des ouvriers et techniciens de la production cinématographique pour les principales catégories de personnels. Cette étude vient compléter les travaux déjà publiés sur le coûts des rémunérations dans la production cinématographique en juillet Cette nouvelle étude s appuie sur un échantillon représentatif de 39 films de fiction ayant obtenu l agrément de production en A partir de ces films, un échantillon de 760 techniciens et d ouvriers a été constitué. Cette étude présente pour chaque catégorie d ouvriers et de techniciens et selon le coût définitif des films, les volumes d heures travaillées, les rémunérations brutes, et les rémunérations horaires. Méthodologie Cette étude s appuie sur les déclarations présentées dans les dossiers d agrément déposés au service du soutien à la production et à la distribution du CNC. Les informations suivantes ont fait l objet d une collecte spécifique et d une saisie dans une base de données : - le détail du montant des charges sociales figurant sur les fiches de coûts : auteurs, comédiens, producteurs, techniciens, ouvriers - le détail du plan de financement de chaque film, - la durée du tournage, - le nombre de techniciens et d ouvriers figurant au générique. A partir de la liste nominative des personnes figurant dans la fiche 9 «Techniciens, et collaborateurs de création» des dossiers d agrément et occupant les métiers suivants : directeur de production, régisseur général, chef opérateur, chef décorateur, chef monteur, chef maquilleur, ingénieur du son, 1 er assistant décorateur, 1 er assistant opérateur, assistant du son, assistant monteur, cadreur, secrétaire de plateau, les données figurant dans les DADS (heures et salaires bruts) ont été analysées. A partir de la liste nominative des personnes figurant dans la fiche n 10 «Ouvriers, équipe tournage et équipe construction» des dossiers d agrément et occupant les métiers suivants : chef électricien, chef machiniste, chef constructeur, conducteur de groupe, électricien, machiniste, menuisier, ouvrier de construction, peintre, sous chef électricien, sous chef machiniste, les données figurant dans les DADS (heures et salaires bruts) ont été analysées. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 4

5 Par convention dans cette étude les termes «Techniciens DADS» et «Ouvriers DADS» correspondent aux déclarations de rémunérations de l échantillon de personnels figurant dans les fiches 9 et 10, informations extraites des DADS des dossiers d agrément. Cette étude s appuyant sur des données renseignées de manière déclarative par les entreprises de production, il convient donc de considérer les résultats avec les précautions d usage. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 5

6 I. Présentation de l échantillon 1. Structure générale Cette étude sur les rémunérations des ouvriers et techniciens dans la production cinématographique s appuie sur un échantillon de 39 films de fiction ayant obtenu leur agrément de production en Cet échantillon est représentatif de l ensemble des tranches de coûts des films. Les films de cet échantillon ont été produits par 38 sociétés de production différentes. Représentativité de l échantillon nombre de films par tranche de coût Nombre de films % Nombre de films % échantillon agréments 2006 <1M 9 23, ,5 1-2,5M 8 20, ,0 2,5-4M 9 23, ,4 4-7M 6 15, ,8 7-15M 4 10, ,9 >15M 3 7,7 8 6,3 Total , ,0 Base FIF (fictions) : échantillon de 39 films issus de l ensemble des 126 films agréés en 2006 Source : CNC L échantillon présente une répartition par tranche de coûts relativement semblable à celle de l ensemble des 126 films ayant reçu l agrément de production en Représentativité de l échantillon coût total par tranche de coût (M ) Coût total % Coût total % échantillon agréments 2006 <1M 5,2 2,9 9,3 1,4 1-2,5M 11,3 6,4 48,1 7,2 2,5-4M 27,6 15,6 84,7 12,6 4-7M 31,5 17,8 132,2 19,7 7-15M 44,3 25,0 202,8 30,2 >15M 57,0 32,2 194,8 29,0 Total 177, ,8 100,0 Base FIF (fictions) : échantillon de 39 films issus de l ensemble des 126 films ayant reçu l agrément de production en 2006 Source : CNC Coûts moyens et médians des films de l échantillon (M ) Coût moyen Coût médian (M ) (M ) <1M 0,58 0,64 1-2,5M 1,42 1,39 2,5-4M 3,07 3,03 4-7M 5,25 5, M 11,09 10,94 >15M 19,00 18,49 Total 4,54 2,83 Base FIF (fictions) : 39 films Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 6

7 Sur l ensemble de l échantillon, près d un film sur deux a été coproduit par une chaîne. Les films coproduits par une chaîne se concentrent sur les tranches supérieures de coût. Leur structure de rémunérations correspond ainsi à celles de leur tranche de coût et ne fera donc pas l objet d une analyse distincte. Films coproduits par une chaîne de télévision TF1 F2 F3 C+ Arte M6 Total Préachats C+ <1M ,5M ,5-4M M * M >15M Total Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M * un film a été coproduit par deux chaînes 2. Structure de l emploi au sein de l échantillon personnes figurent au générique des 39 films (techniciens + ouvriers), parmi lesquelles un échantillon de 833 déclarations a fait l objet d une analyse détaillée à partir des DADS, soit 33,4 % du personnel figurant au générique. Ces 833 déclarations de rémunérations DADS recouvrent 27,9 % de l ensemble des techniciens employés et 46,2 % des ouvriers. Le taux de couverture est plus fort sur les tranches de coût inférieures. Ainsi sur les 9 films dont le coût est inférieur à 1 M, 81,8 % des ouvriers sont analysés. Représentativité de l échantillon Ouvriers Ouvriers % Techniciens Techniciens % générique DADS générique DADS <1M , ,6 1-2,5M , ,1 2,5-4M , ,3 4-7M , ,7 7-15M , ,7 >15M , ,4 Total , ,9 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Lecture: parmi les 33 ouvriers des génériques des films de <1M, 27 figurent dans les DADS, soit 81,8 % Chaque film emploie en moyenne 19 ouvriers et 45 techniciens. Le nombre d ouvriers intervenant sur un film est fortement dépendant du coût du film, les films à plus de 15 M employant en moyenne quinze fois plus d ouvriers qu un film à moins d 1 M. Trois des neuf films à moins de 1 M de coût ne présentent d ailleurs aucun ouvrier au générique. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 7

8 Le nombre de techniciens varie dans une moindre mesure, du simple au quadruple selon les tranches de coût. Nombres moyens d ouvriers et de techniciens Ouvriers générique Ouvriers DADS Techniciens générique Techniciens DADS <1M 3,7 3,0 23,2 9,7 1-2,5M 10,5 6,4 35,0 11,3 2,5-4M 20,7 11,0 50,9 12,9 4-7M 24,2 9,8 48,7 12,5 7-15M 34,8 13,8 63,3 15,0 >15M 54,7 18,7 82,7 19,3 Total 19,3 8,9 44,6 12,5 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Les 833 déclarations DADS correspondent à 760 personnes différentes, parmi lesquelles 68 personnes ont participé à au moins deux films de l échantillon, soit 8,9 %. Elles ont en règle générale occupé le même poste sur tous les films. Leur rémunération horaire peut cependant différer sensiblement d un film à l autre. Elle présente pour certains cas une variation représentant jusqu à 40 %. Ce type de variation peut d ailleurs se constater entre deux films d une même tranche de coût. Répartition des personnes selon le nombre d emplois occupés Personnes employées % Un film ,0 Deux films 64 8,4 Trois films 3 0,4 Quatre films 1 0,1 Total Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Les 68 personnes ayant travaillé sur plusieurs films de l échantillon représentent 141 emplois, au sein desquels 60,9 % sont des emplois «ouvriers» et 39,1 % des emplois «techniciens». Parmi les 68 personnes, une d entre elles a occupé selon le film un emploi ouvrier ou un emploi technicien. Par convention, dans la suite de l étude et pour simplifier la compréhension de l analyse, les 833 déclarations seront assimilées à des personnes. 426 des 486 techniciens employés disposent d une carte d identité professionnelle (CIP) ou d une dérogation d exercice pour l emploi occupé. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 8

9 Personnes disposant d une CIP ou d une dérogation Techniciens Techniciens % DADS CIP/Dérogation <1M ,1 1-2,5M ,8 2,5-4M ,7 4-7M ,0 7-15M ,0 >15M ,7 Total ,7 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Le taux de détention de carte d identité professionnelle ou de dérogation varie selon les fonctions, de 71,9 % pour les premiers assistants décorateur à 94,7 % pour les directeurs de production. Les postes à plus grande responsabilité correspondent en règle générale à des taux élevés de CIP ou de dérogation. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 9

10 II. Rémunérations des personnels Selon les déclarations, les 833 personnes (ouvriers + techniciens) ont effectué plus de heures de travail qui ont donné lieu à une rémunération globale de plus de 10 M. La rémunération horaire globale d un employé toutes catégories et fonctions confondues s établit à 33,7 bruts. Elle s élève en moyenne à 36,1 pour un technicien et à 28,8 pour un ouvrier. Les montants de rémunérations indiqués dans cette étude correspondent aux rémunérations brutes déclarées dans les DADS (hors participations éventuelles), associés à un nombre d heures de travail déclarées également dans les DADS sans précision de leur nature (heures majorées ou pas notamment). Heures et rémunérations de l ensemble des techniciens et ouvriers Nombre de personnes Heures travaillées Rémunérations totales Rémunération horaire globale <1M ,3 1-2,5M ,9 2,5-4M ,8 4-7M ,2 7-15M ,6 >15M ,0 Total ,7 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS Heures et rémunérations moyennes, médianes de l ensemble des techniciens et ouvriers Nombre Rémunération Rémunération Nombre Rémunération Rémunération moyen d heures moyenne horaire moyenne médian d heures médiane horaire médiane <1M , ,6 1-2,5M , ,5 2,5-4M , ,9 4-7M , ,3 7-15M , ,4 >15M , ,4 Total , ,5 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 10

11 Heures et rémunérations des ouvriers Nombre de personnes Heures travaillées Rémunérations totales Rémunération horaire <1M ,5 1-2,5M ,2 2,5-4M ,9 4-7M ,0 7-15M ,7 >15M ,6 Total ,8 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS Heures et rémunérations moyennes et médianes des ouvriers Nombre Rémunération Rémunération Nombre moyen d heures moyenne horaire moyenne médian d heures Rémunération médiane Rémunération horaire médiane <1M , ,3 1-2,5M , ,9 2,5-4M , ,1 4-7M , ,2 7-15M , ,4 >15M , ,5 Total , ,2 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS Heures et rémunérations des techniciens Nombre de personnes Heures travaillées Rémunérations totales Rémunération horaire <1M ,8 1-2,5M ,4 2,5-4M ,7 4-7M ,1 7-15M ,4 >15M ,5 Total ,1 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 11

12 Heures et rémunérations moyennes et médianes des techniciens Nombre Rémunération Rémunération Nombre Rémunération moyen d heures moyenne horaire moyenne médian d heures médiane Rémunération horaire médiane <1M , ,5 1-2,5M , ,8 2,5-4M , ,9 4-7M , ,4 7-15M , ,9 >15M , ,2 Total , ,6 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS 1. Détail des rémunérations des ouvriers L étude s appuie sur 347 ouvriers représentant 46,2 % de l ensemble des ouvriers présents au générique des films de l échantillon. Sont présentées dans les tableaux les 11 catégories d ouvriers employés dont les effectifs sont suffisamment significatifs. Certaines fonctions sont néanmoins peu représentées au sein de certaines tranches de coût, les moyennes calculées doivent donc être considérées avec précaution pour les fonctions concernées. Lorsque l effectif correspond à une seule personne, les données sont indiquées en italique. Répartition du nombre d ouvriers par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Total Chef constructeur Chef électricien Chef machiniste Conducteur de groupe Electricien Machiniste Menuisier Ouvrier de construction Peintre Sous chef électricien Sous chef machiniste Total 27* 51* 99* 59* 55* 56* 347* Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M * inclut des personnes dont les fonctions ne sont pas listées dans le tableau cf annexe 1 Plus le coût d un film est élevé, plus la durée de travail est longue. Jusqu à 2,5 M de coût, un ouvrier intervient en moyenne de 124 à 134 heures, temps de travail qui atteint 573 heures pour les films de plus de 15 M. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 12

13 Heures moyennes travaillées des ouvriers par fonctions (Heures) <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Chef constructeur Chef électricien Chef machiniste Conducteur de groupe Electricien Machiniste Menuisier Ouvrier de construction Peintre Sous chef électricien Sous chef machiniste Ensemble Médianes Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Le même phénomène est observé sur le montant total des rémunérations. Rémunération totale moyenne des ouvriers par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Chef constructeur Chef électricien Chef machiniste Conducteur de groupe Electricien Machiniste Menuisier Ouvrier de construction Peintre Sous chef électricien Sous chef machiniste Ensemble Médianes Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M La rémunération horaire moyenne d un ouvrier est relativement homogène pour les films dont le coût est supérieur à 2,5 M. En deçà, des écarts importants se constatent sur les tranches inférieures de coût et notamment sur les films à moins d 1 M. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 13

14 Rémunération horaire moyenne* des ouvriers par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Barème Barème 1 2 Chef constructeur 15,6 16,6 33,4 32,8 30,4 31,4 31,2-32,3 Chef électricien 20,0 26,8 32,5 35,4 34,4 36,6 32,8 24,9 27,0 Chef machiniste 18,3 27,2 33,4 36,3 31,3 41,8 33,1 24,9 27,0 Conducteur de groupe 19,1-35,2 32,2 29,8 36,7 33,1-24,4 Electricien 11,1 22,8 31,3 27,1 29,0 30,9 27,9 20,4 22,1 Machiniste 20,9 25,3 29,5 29,8 26,8 31,5 29,0 20,4 22,1 Menuisier - 13,0 23,9 24,8 22,4 23,1 23,4-24,4 Ouvrier de construction 8,6 22,1 24,8 25,8 25,4 22,6 23,8-24,4 Peintre - 21,2 23,2 23,4 21,6 20,8 21,6-23,2 Sous chef électricien 13,5 9,2 26,2 28,4 29,0 36,2 29,1 21,8 23,8 Sous chef machiniste 10,3 27,9 22,4 24,8 29,7 34,8 29,0 21,8 23,8 Ensemble 15,5 24,2 29,9 30,0 28,7 29,6 28,8 Médianes 15,3 22,9 31,1 27,2 27,4 27,5 27,2 * Rémunération totale / nombre total d heures travaillées. Le barème 1 correspond au barème applicable aux équipes de tournage et le barème 2 aux équipes de construction (hors primes d outillage) - cf. annexe 1 Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Rémunération moyenne sur 39h des ouvriers par fonctions Barème Barème <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble 1 2 Chef constructeur Chef électricien Chef machiniste Conducteur de groupe Electricien Machiniste Menuisier Ouvrier de construction Peintre Sous chef électricien Sous chef machiniste Ensemble Médianes Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Le barème 1 correspond au barème applicable aux équipes de tournage et le barème 2 aux équipes de construction (primes d outillage incluses) - cf. annexe 1 Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 14

15 Rémunérations médianes horaires et sur 39 heures des ouvriers par fonctions Rémunération horaire Rémunération 39h Chef constructeur 31, Chef électricien 31, Chef machiniste 32, Conducteur de groupe 36, Electricien 26, Machiniste 28, Menuisier 23,5 918 Ouvrier de construction 24,8 967 Peintre 22,5 878 Sous chef électricien 28, Sous chef machiniste 27, Ensemble 27, Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - 2. Détail des rémunérations des techniciens L étude s appuie sur 486 techniciens représentant 27,9 % de l ensemble des techniciens présents au générique des films de l échantillon. Sont répertoriées dans les tableaux les 14 catégories de techniciens employés dont les effectifs sont suffisamment significatifs. Néanmoins certaines fonctions, telle que le cadreur, sont peu représentées au sein de certaines tranches de coût, les moyennes calculées doivent donc être considérées avec précaution pour les fonctions concernées. Lorsque l effectif correspond à une seule personne, les données sont indiquées en italique. Répartition du nombre de techniciens par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Total 1er assistant décorateur er assistant opérateur er assistant réalisateur Assistant du son Assistant monteur Cadreur Chef décorateur Chef maquilleur Chef monteur Chef opérateur Directeur de production Ingénieur du son Régisseur général Secrétaire de plateau Total Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 15

16 Tout comme pour les ouvriers, la durée du travail d un technicien sur un film est très dépendante de la catégorie de coût du film. Si pour les ouvriers la durée moyenne de travail présente un rapport de 1 à 4,6 entre les deux tranches extrêmes de coût, ce rapport n est plus que de 1 à 3,5 pour les techniciens. Heures moyennes travaillées des personnels techniciens par fonctions (Heures) <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble 1er assistant décorateur er assistant opérateur er assistant réalisateur Assistant du son Assistant monteur Cadreur Chef décorateur Chef maquilleur Chef monteur Chef opérateur Directeur de production Ingénieur du son Régisseur général Secrétaire de plateau Ensemble Médianes Base: 486 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Rémunération totale moyenne des techniciens par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble 1er assistant décorateur er assistant opérateur er assistant réalisateur Assistant du son Assistant monteur Cadreur Chef décorateur Chef maquilleur Chef monteur Chef opérateur Directeur de production Ingénieur du son Régisseur général Secrétaire de plateau Ensemble Médianes Base: 486 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Les rémunérations horaires moyennes sont un peu plus dispersées pour les techniciens que pour les ouvriers, la moyenne sur la tranche 2,5 M -4 M Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 16

17 présentant notamment des écarts plus forts avec les tranches supérieures. Néanmoins, tout comme pour les ouvriers, les moyennes constatées pour les techniciens sur les films à moins de 2,5 M de coût demeurent substantiellement inférieures à celles des autres tranches. Rémunération horaire moyenne* des techniciens par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Barème 1er assistant décorateur 13,2 23,4 31,3 31,6 28,5 31,1 29,5 30,0 1er assistant opérateur 16,6 20,9 27,2 30,7 28,3 31,1 27,0 28,5 1er assistant réalisateur 14,8 27,1 30,1 37,1 34,6 36,8 31,6 30,9 Assistant du son 14,2 21,7 26,1 27,5 26,2 29,8 25,3 26,6 Assistant monteur 18,0 13,7 22,7 21,9 23,1 21,0 20,9 22,1 Cadreur 13,8-19,1 40,1 41,9 47,3 38,5 36,7 Chef décorateur 22,5 28,8 49,2 57,7 51,8 65,2 51,3 57,7 Chef maquilleur 18,2 19,9 27,8 30,8 30,1 32,5 27,8 27,5 Chef monteur 19,4 22,7 35,6 39,6 38,3 33,7 33,4 32,5 Chef opérateur 33,2 35,4 62,5 67,2 74,0 105,3 61,2 58,5 Directeur de production 17,7 41,7 45,9 59,9 60,3 95,7 56,0 57,7 Ingénieur du son 20,0 32,6 38,1 40,6 40,3 42,4 36,8 40,6 Régisseur général 24,2 22,8 33,7 33,0 32,2 33,7 31,5 30,9 Secrétaire de plateau 12,8 17,3 27,5 26,9 28,1 32,4 25,6 27,3 Ensemble 18,8 26,4 35,7 39,1 39,4 44,5 36,1 Médianes 19,5 23,8 30,9 33,4 34,9 35,2 29,6 * Rémunération totale / nombre total d heures travaillées Base: 486 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Le barème est détaillé en annexe II Rémunération moyenne sur 39 h des techniciens par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Barème 1er assistant décorateur er assistant opérateur er assistant réalisateur Assistant du son Assistant monteur Cadreur Chef décorateur Chef maquilleur Chef monteur Chef opérateur Directeur de production Ingénieur du son Régisseur général Secrétaire de plateau Ensemble Médianes Base: 486 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Le barème est détaillé en annexe II Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 17

18 Rémunérations médianes horaires et sur 39 heures des techniciens par fonctions Rémunération horaire Rémunération 39h 1er assistant décorateur 30, er assistant opérateur 28, er assistant réalisateur 30, Assistant du son 26, Assistant monteur 22,0 857 Cadreur 38, Chef décorateur 55, Chef maquilleur 27, Chef monteur 31, Chef opérateur 58, Directeur de production 56, Ingénieur du son 34, Régisseur général 31, Secrétaire de plateau 26, Ensemble 29, Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - 3. Répartition des charges sociales Pour les 39 films de l échantillon, 23,27 M de charges sociales sont à verser. Elles se repartissent entre 23,17 M à verser en France et 0,10 M à verser à l étranger. Les règlements à l étranger concernent 4 films de l échantillon. Les tableaux cidessous prennent uniquement en compte les charges sociales à régler en France. Montant moyen des charges sociales 1 par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Auteurs Comédiens Ouvriers Producteurs Techniciens Ensemble Base: 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M 1 Le montant moyen par fonction est calculé à partir des films qui présentent effectivement des charges sociales à régler pour ces fonctions. Les montants d ensemble sont en revanche rapportés sur la totalité des films. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 18

19 Répartition des charges sociales par fonctions % <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Auteurs 1,1 5,1 4,4 8,9 4,2 14,3 7,8 Comédiens 16,4 16,2 23,9 17,3 38,4 23,7 25,8 Ouvriers 6,3 16,8 14,7 18,9 9,5 15,0 14,1 Producteurs 18,3 10,7 4,6 13,2 8,3 3,5 7,7 Techniciens 57,8 51,1 52,4 41,7 39,6 43,5 44,6 Ensemble 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 Base: 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Part des charges sociales dans le budget moyen d un film Budget moyen (M ) % charges sociales <1M 0,58 10,2 1-2,5M 1,42 17,0 2,5-4M 3,07 14,7 4-7M 5,25 13,1 7-15M 11,09 14,4 >15M 19,00 10,8 Ensemble 4,54 13,1 Base : 39 films III. Durée de tournage et temps de travail déclaré Les durées de tournage ont été exprimées dans les déclarations présentées au CNC en jours ou en semaines. Elles ont toutes été converties en jours. Les semaines de tournage à Paris sont comptabilisées comme 5 jours, les semaines en province et à l étranger comme 6 jours. Durée de tournage par tranche de coût (jours) Moyenne Médiane <1M 20,0 17,0 1-2,5M 38,6 36,0 2,5-4M 41,6 40,0 4-7M 43,5 43,5 7-15M 62,3 63,5 >15M 76,7 79,0 Total 41,1 40,0 Base: 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 19

20 Les durées moyennes de tournage diffèrent essentiellement sur les tranches extrêmes de budget. Peu de différences apparaissent sur les tranches intermédiaires comprises entre 1 M et 7 M. Afin de comparer les durées de tournage avec les heures déclarées dans les DADS, il convient de s appuyer sur des catégories de personnels dont la durée de participation à la production d un film correspond généralement quelque soit le film à celle du tournage. C est le cas dans les fonctions ouvrières du chef électricien et du chef machiniste et dans les fonctions de techniciens de l assistant du son, du 1 er assistant opérateur et du secrétaire de plateau (dont la collaboration correspond à la durée de tournage à laquelle s ajoute une semaine supplémentaire). En rapportant le nombre d heures déclarées en jours (à raison de 8 heures par jour), il est obtenu le nombre de jours total de travail. Compte tenu des conversions des semaines de tournage en jours, il est nécessaire de considérer avec précaution les résultats obtenus. Certaines personnes peuvent par ailleurs sur leur spécialité cumuler des fonctions sur le tournage et en postproduction. Poste techniciens 1. Assistant du son Ce poste existe dans les déclarations de 37 des 39 films de l échantillon. Sur ces 37 films, 41 assistants du son ont été employés. Deux films en ont employé deux et un film trois. Ces postes ont été regroupés pour chacun des films concernés. Nombre de postes assistant du son Nombre Rémunération horaire moyenne <1M 7 14,2 1-2,5M 8 21,7 2,5-4M 9 26,1 4-7M 5 27,5 7-15M 6 26,2 >15M 6 29,8 Total 41 25,3 Barème horaire : 26,6 Base : 37 films de l échantillon Durée de travail d un assistant du son (jours) Durée moyenne de travail d un assistant du son Durée moyenne de tournage <1M 19,8 20,0 1-2,5M 26,1 38,6 2,5-4M 39,4 41,6 4-7M 55,1 43,5 7-15M 79,1 62,3 >15M 77,0 76,7 Total 42,7 41,1 Base : 37 films de l échantillon Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 20

21 2. Secrétaire de plateau Ce poste existe dans les déclarations de 32 des 39 films de l échantillon. Chaque film ne compte qu un seul secrétaire de plateau. Nombre de postes de secrétaire de plateau Nombre Rémunération horaire moyenne <1M 5 12,8 1-2,5M 7 17,3 2,5-4M 7 27,5 4-7M 6 26,9 7-15M 4 28,1 >15M 3 32,4 Total 32 25,6 Barème horaire : 27,3 Base : 32 films de l échantillon Durée de travail d un secrétaire de plateau (jours) Durée moyenne de Durée moyenne de travail d une script tournage <1M 22,5 20,0 1-2,5M 38,2 38,6 2,5-4M 43,4 41,6 4-7M 58,2 43,5 7-15M 76,6 62,3 >15M 93,5 76,7 Total 50,6 41,1 Base : 32 films de l échantillon 3. Premier assistant opérateur Ce poste existe dans les déclarations de 34 des 39 films de l échantillon. Sur ces 34 films, 37 premiers assistants opérateur ont été employés. Un film compte deux premiers assistants opérateur et un autre trois. Ces postes ont été regroupés pour ces deux films. Nombre de postes 1 er assistant opérateur Nombre Rémunération horaire moyenne <1M 6 16,6 1-2,5M 7 20,9 2,5-4M 10 27,2 4-7M 5 30,7 7-15M 4 28,3 >15M 5 31,1 Total 37 27,0 Barème horaire : 28,5 Base : 34 films de l échantillon Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 21

22 Durée de travail d un 1 er assistant opérateur (jours) Durée moyenne de travail d un 1 er assistant opérateur Durée moyenne de tournage <1M 25,6 20,0 1-2,5M 28,9 38,6 2,5-4M 49,3 41,6 4-7M 52,6 43,5 7-15M 75,7 62,3 >15M 110,2 76,7 Total 49,9 41,1 Base : 34 films de l échantillon Postes ouvriers 1. Chef électricien Ce poste existe dans les déclarations de 35 des 39 films de l échantillon. Trois films comptent deux chefs électricien et un film en compte trois. Ces postes ont été regroupés. Nombre de postes de chef électricien Nombre Rémunération horaire moyenne <1M 6 20,0 1-2,5M 8 26,8 2,5-4M 11 32,5 4-7M 5 35,4 7-15M 4 34,4 >15M 6 36,6 Total 40 32,8 Base : 35 films de l échantillon Barème horaire : 24,9 / 27,0 Durée de travail d un chef électricien (jours) Durée moyenne de travail d un chef électricien Durée moyenne de tournage <1M 18,7 20,0 1-2,5M 23,8 38,6 2,5-4M 44,3 41,6 4-7M 56,9 43,5 7-15M 77,4 62,3 >15M 121,9 76,7 Total 47,5 41,1 Base : 35 films de l échantillon Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 22

23 2. Chef machiniste Ce poste existe dans les déclarations de 31 des 39 films de l échantillon. Trois films comptent deux postes de chef machiniste. Ces postes ont été regroupés. Nombre de postes de chef machiniste Nombre Rémunération horaire moyenne <1M 5 18,3 1-2,5M 7 27,2 2,5-4M 10 33,4 4-7M 5 36,3 7-15M 5 31,3 >15M 2 41,8 Total 34 33,1 Base : 31 films de l échantillon Barème horaire : 24,9 / 27,0 Durée de travail du chef machiniste (jours) Durée moyenne de travail d un chef machiniste Durée moyenne de tournage <1M 18,1 20,0 1-2,5M 24,9 38,6 2,5-4M 43,7 41,6 4-7M 55,1 43,5 7-15M 78,2 62,3 >15M 103,2 76,7 Total 46,0 41,1 Base : 31 films de l échantillon Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 23

24 ANNEXE I Effectifs totaux Ouvriers Fonctions Effectifs Chef menuisier 5 Chef peintre 9 Sous chef machiniste 9 Sous chef électricien 12 Chef constructeur 21 Peintre 22 Menuisier 24 Conducteur de groupe 26 Chef machiniste 34 Chef électricien 40 Machiniste 44 Electricien 48 Ouvrier de construction 53 Total 347 Techniciens Fonctions Effectifs Cadreur 13 Chef décorateur 31 1er assistant décorateur 32 Secrétaire de plateau 32 Chef monteur 36 Régisseur général 36 1er assistant opérateur 37 Chef maquilleur 37 Chef opérateur 37 Ingénieur du son 37 Directeur de production 38 Assistant monteur 39 1er assistant réalisateur 40 Assistant du son 41 Total 486 Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 24

25 ANNEXE II - Salaires des ouvriers indépendants EQUIPE DE TOURNAGE Barème hebdomadaire minimum en EUROS (Applicable à compter du 1er Juillet 2006) 39 heures = 35 heures + 4 heures majorées de 10 % 2 Horaire Hebdo 35h+4hà 10% Prime d'outillage En % ou fixe Total Hebdo Ouvriers Machiniste et Electricien 20, (0.50) Sous-Chefs Machiniste et Electricien (0,47) Chefs d'équipe Machiniste ou Electricien (0,41) EQUIPE DE CONSTRUCTION Ouvriers Machiniste - Electricien (0.50) Peintre (1.50) Maçon (2,00) Peintre en lettres - Faux bois, (1.75) Mécanicien - Serrurier, (1.75) Menuisier traceur - staffeur (1.75) Conducteur de groupe (1.75) Toupilleur -Maquettiste (1.75) Sculpteur -Décorateur (1.75) Sous chefs d'équipes Machiniste - Electricien (0,46) Peintre (1,44) Menuisier - Staffeur (1,78) Chefs d'équipes Machiniste - Electricien (0,41) Peintre (1,27) Menuisier - Staffeur (1,63) Sculpteur (1,65) Constructeur La majoration horaire à 25 % de la 35 ème à la 39 ème heure pour les entreprises de plus de 20 salariés n est pas prise en compte. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 25

26 ANNEXE III - Salaires des techniciens de la production cinématographique Barème hebdomadaire minimum des techniciens en EUROS (Applicable à compter du 1er Janvier 2006) 39 heures = 35 heures + 4 heures majorées de 10 % 3 -- QUALIFICATIONS SEMAINE DE 39 HEURES (35 heures + 4 heures x 10%) Habilleuse 675, 15 Tapissière 737, 70 Secrétaire de production 777, 47 Costumier Coiffeur 865, 61 Maquilleur 2 ème assistant réalisateur Monteur adjoint Régisseur adjoint 871,27 Administrateur adjoint (comptable) 2 ème assistant opérateur Photographe Accessoiriste 1042, 92 Assistant du son 1047, 58 Scripte 2 ème assistant décorateur Décorateur exécutant Tapissier 1075, 19 Chef costumier Régisseur d extérieurs Coiffeur perruquier Chef maquilleur 1084, 00 1 er Assistant opérateur Administrateur 1120, 77 1 er Assistant décorateur Ensemblier 1180, 83 Régisseur général 1 er Assistant réalisateur 1218, 24 Chef monteur 1278, 64 Caméraman 1445, 79 Chef opérateur du son 1600, 33 Créateur de costumes 2241, 53 Directeur de production Chef Décorateur 2271, 64 Directeur de la photographie 2302, 58 3 La majoration horaire à 25 % de la 35 ème salariés n est pas prise en compte. à la 39 ème heure pour les entreprises de plus de 20 Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 26

27 ANNEXE IV - Plan de financement des films par tranche de coût % <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Producteur délégué (numéraire) 15,76 8,57 13,00 4,08 7,14 8,59 Producteur délégué (Fonds de soutien) 0,60 2,60 4,32 2,24 10,14 7,03 Producteur délégué (Apport en industrie) 0,42 0,09 0,00 0,00 0,00 0,00 Producteur délégué (Crédit d'impôts) 1,60 1,56 1,79 0,00 0,00 0,89 Producteur délégué 4,63 1,75 2,35 3,03 0,00 1,98 (Rémunération du producteur en participation) Producteur délégué 5,47 1,86 4,83 2,91 0,00 2,11 (Frais généraux en participation) Autres coproducteurs (Numéraire) 4,35 0,00 4,68 5,51 1,04 1,22 Autres coproducteurs (Fonds de soutien) 0,00 0,00 1,06 0,74 4,50 4,92 Autres coproducteurs 0,00 0,00 0,00 0,48 0,00 0,00 (Salaire producteur en participation) Autres coproducteurs - 0,00 0,00 0,38 0,00 0,00 (Frais généraux en participation) Coproduction télévision (Numéraire) 0,00 1,79 4,91 4,84 2,05 1,60 Coproduction télévision (Fonds de soutien) 0,00 0,00 0,57 2,87 0,68 0,53 Participations* 14,76 7,36 3,02 1,67 0,00 0,00 Avances sur recettes** 22,21 26,96 4,31 0,00 0,00 0,00 Eurimages (part française) 0,00 0,00 0,00 0,30 0,00 0,09 Aides sélectives (CNC, Procirep, Autres) 2,36 1,13 0,84 0,55 0,00 1,05 Aides locales 6,70 18,21 6,19 0,14 0,00 0,00 SOFICA 0,00 2,93 2,29 2,86 3,33 8,06 Préventes et minima garantis (Télévisions) 15,90 16,62 29,00 43,02 43,93 36,08 Préventes et minima garantis (Salles) 1,99 1,43 7,91 6,43 24,33 3,85 Préventes et minima garantis (Vidéo) 2,12 1,03 3,76 3,41 2,87 4,38 Préventes et minima garantis (Etranger) 1,12 1,19 3,27 7,12 0,00 4,19 Préventes et minima garantis (Autres) 0,00 0,00 0,00 0,08 0,00 0,81 Apports coproducteurs étrangers 0,00 4,92 2,20 8,49 0,00 9,61 Total 100,00 100,00 100,00 100,00 100,00 100,00 Coût total (M ) 5,2 11,3 27,6 31,5 44,3 57,0 Base : 39 films *Note : les participations se répartissent notamment entre les acteurs, les auteurs et les techniciens. Les participations de ces derniers s élèvent au total à 1,14 M et sont concentrées sur les tranches inférieures de coût : 19,7 % du montant total sur trois films de <1 M, 63,5 % sur trois films entre 1 M et 2,5 M, et 9,3 % sur deux films entre 2,5 M et 4 M et 7,5 % sur un film entre 4 M et 7 M de budget. ** 15 films ont bénéficié de l avance sur recettes : cinq films dont le coût est inférieur à 1 M, sept dont le coût est compris entre 1 M et 2,5 M et trois entre 2,5 M et 4 M. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 27

Titre. Objet CM 172. Direction des Affaires Juridiques INSC0202

Titre. Objet CM 172. Direction des Affaires Juridiques INSC0202 Titre Objet CM 172 Origine Direction des Affaires Juridiques INSC0202 RESUME : Nouveau barème, à compter du 1er janvier 1995, des parties proportionnelles de l'allocation unique dégressive servie aux ouvriers

Plus en détail

Liste relative au champ d application de l Annexe VIII - Production cinématographique

Liste relative au champ d application de l Annexe VIII - Production cinématographique CIRCULAIRE N 2014-04 DU 24 JANVIER 2014 Direction des Affaires Juridiques INSV0022-TPE Titre Liste relative au champ d application de l Annexe VIII - Production cinématographique Objet Avenant n 1 du 16

Plus en détail

ANALYSES DES PROPOSITIONS DU MEDIATEUR

ANALYSES DES PROPOSITIONS DU MEDIATEUR ANALYSES DES PROPOSITIONS DU MEDIATEUR Ce dossier comprend : - Fiche info #01 - Le Médiateur - Infos sur le calcul de salaires proposées par le Médiateur - La grille "B3" - La grille "B2" - La grille "B1"

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B & & 2/EMPLOIS DE CATEGORIE B Contrats à durée déterminée d usage (CDDU) CDI Salaire Salaire Salaire Salaire Salaire minimal minimal Salaire minimal minimal minimal Mensuel hebdomadairmadaire mensuel hebdo-

Plus en détail

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B 2/EMPLOIS DE CATEGORIE B Contrats à durée déterminée d usage (CDDU) CDI hebdomadaire 35 heures hebdomadaire 39 heures journalier 7 heures journalier 8 heures mensuel 35 heures mensuel 39 heures Mensuels

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3346 Convention collective nationale IDCC : 2642. PRODUCTION AUDIOVISUELLE AVENANT N O 2 DU 15 NOVEMBRE

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26! Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!site : www.sntpct.fr!

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26! Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!site : www.sntpct.fr! S.N.T.P.C.T. Adhérent à EURO-MEI Bruxelles 10 rue de Trétaigne 75018 Paris Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie

Plus en détail

PRODUCTION AUDIOVISUELLE

PRODUCTION AUDIOVISUELLE L'activité de l'employeur doit être répertoriée par les codes NAF suivants : - 5911A : Production de films et de programmes pour la télévision - sauf animation - 5911 B : Production de films institutionnels

Plus en détail

Les distributeurs de films cinématographiques, chefs d entreprise et les directeurs d agence de distribution de films cinématographiques.

Les distributeurs de films cinématographiques, chefs d entreprise et les directeurs d agence de distribution de films cinématographiques. Arrêté du Secrétaire d Etat aux Affaires Culturelles et à l Orientation du 29 avril 1964 (17 doul hijja 1383), fixant les conditions de délivrance et de retrait de la carte d identité professionnelle en

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr Syndicat professionnel fondé en 1937 déclaré sous le N 7564 représentatif au niveau professionnel et national conformément à lʼart. L 2121-1 et s. du C.T. Convention collective la Production tographique

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr S.N.T.P.C.T. Adhérent à EURO-MEI Bruxelles 10 rue de Trétaigne 75018 Paris Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie

Plus en détail

Fonds d Aide à la Production Audiovisuelle et Cinématographique de la Dordogne Dossier de demande d aide à la production de productions audiovisuels

Fonds d Aide à la Production Audiovisuelle et Cinématographique de la Dordogne Dossier de demande d aide à la production de productions audiovisuels Fonds d Aide à la Production Audiovisuelle et Cinématographique de la Dordogne Dossier de demande d aide à la production de productions audiovisuels Le Département de la Dordogne s est doté d un fonds

Plus en détail

Salaire annuel = taux horaire x nombre d heures par semaine x 52,2 semaines. Date Entrée Éch. 2 Éch. 3 Éch. 4 Éch. 5 Éch. 6 Éch. 7 Éch. 8 Éch.

Salaire annuel = taux horaire x nombre d heures par semaine x 52,2 semaines. Date Entrée Éch. 2 Éch. 3 Éch. 4 Éch. 5 Éch. 6 Éch. 7 Éch. 8 Éch. ANNEXE L : GRILLES DES SALAIRES ANNUELS Nota : la grille qui suit n est présentée qu à des fins d information seulement et contient des chiffres arrondis. Le calcul des salaires et des heures supplémentaires

Plus en détail

Audiovisuel : production

Audiovisuel : production Audiovisuel : production Convention collective Signature Extension JO Révision Extension JO Brochure JO IDCC Production audiovisuelle 13-12-2006 24-7-2007 1-8-2007 - - - 3346 2642 Avertissement La convention

Plus en détail

LES CONVENTIONS COLLECTIVES DU SPECTACLE VIVANT

LES CONVENTIONS COLLECTIVES DU SPECTACLE VIVANT GÉNÉRALITÉS La convention collective est un accord conclu entre un ou plusieurs syndicats de salariés et un ou plusieurs syndicats ou groupement d employeurs. Les employeurs membres d un syndicat signataire

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TECHNICIENS DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TECHNICIENS DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE Paris, le 4 octobre 2010 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TECHNICIENS DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE 1 SOMMAIRE DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1. CHAMP D APPLICATION... 4 Article 2. STRUCTURATION

Plus en détail

ANNEXE 8 1. PRODUCTION AUDIOVISUELLE RÉGLEMENTATION POLE-EMPLOI.FR

ANNEXE 8 1. PRODUCTION AUDIOVISUELLE RÉGLEMENTATION POLE-EMPLOI.FR RÉGLEMENTATION ANNEXE 8 L annexe 8 au règlement général de l assurance chômage s applique aux ouvriers et techniciens engagés par des employeurs du, de la diffusion TV, radio ou du spectacle répertoriés

Plus en détail

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo L Exploitation des films recommandés Art et Essai en salles, à la télévision, en vidéo octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3355 Convention collective nationale IDCC : 2717. ENTREPRISES TECHNIQUES AU SERVICE

Plus en détail

Liste relative au champ d'application de l'annexe VIII

Liste relative au champ d'application de l'annexe VIII - - Liste relative au champ d'application de l'annexe VIII L'annexe VIII au règlement général de l'assurance chômage s'applique aux ouvriers et techniciens engagés par des employeurs relevant de l'article

Plus en détail

Conférence des bâtonniers

Conférence des bâtonniers Expertise Comptable Conseil aux Entrepreneurs Conférence des bâtonniers Rapport d étape KPMG ENTREPRISES vendredi 6 mars 2015 Préambule Les contacts de KPMG pour toute question relative à ce document sont

Plus en détail

Liste relative au champ d application de l annexe VIII pour le spectacle vivant privé

Liste relative au champ d application de l annexe VIII pour le spectacle vivant privé CIRCULAIRE N 2015-12 DU 1 ER JUILLET 2015 Direction des Affaires Juridiques INSX007-TPE Titre Liste relative au champ d application de l annexe VIII pour le spectacle vivant privé Objet Avenant n 3 du

Plus en détail

L offre «pirate» de films sur Internet

L offre «pirate» de films sur Internet L offre «pirate» de films sur Internet Octobre 2004 Service des études, des statistiques et de la prospective Cette étude a été réalisée par : Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle Frédéric

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 30 mars 2009 portant agrément de l avenant n o 1 à l annexe VIII au règlement général annexé

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail

Cri t è r e s d e q u a l i f i c a t i o n «œ u v r e e u r o p é e n n e» D é c r e t n 90-6 6 d u 1 7 j a n v i e r 1 9 9 0 f i x a n t

Cri t è r e s d e q u a l i f i c a t i o n «œ u v r e e u r o p é e n n e» D é c r e t n 90-6 6 d u 1 7 j a n v i e r 1 9 9 0 f i x a n t DIRECTION DES PROGRAMMES Département production ŒUVRE AUDIOVISUELLE ŒUVRE CINEMATOGRAPHIQUE SYLVIE BREUIL sylvie.breuil@csa.fr PHILIPPE VIGNON philippe.vignon@csa.fr tél. + 33 1 40 58 37 18 tél. +33 1

Plus en détail

LE COMPTE DE SOUTIEN A L INDUSTRIE DES PROGRAMMES AUDIOVISUELS (COSIP)

LE COMPTE DE SOUTIEN A L INDUSTRIE DES PROGRAMMES AUDIOVISUELS (COSIP) LE COMPTE DE SOUTIEN A L INDUSTRIE DES PROGRAMMES AUDIOVISUELS (COSIP) PLAQUETTE DE PRESENTATION Direction de l audiovisuel Service du soutien à l industrie des programmes 3, rue Boissière. 75116 Paris

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 A-7-04 N 148 du 24 SEPTEMBRE 2004 CREDIT D IMPOT POUR DEPENSES DE PRODUCTION D ŒUVRES CINEMATOGRAPHIQUES (C.G.I., art. 220 sexies, 220 F, 223

Plus en détail

MIDI-PYRÉNÉES - RÈGLEMENTS 2014

MIDI-PYRÉNÉES - RÈGLEMENTS 2014 MIDI-PYRÉNÉES - RÈGLEMENTS 2014 Le dispositif d aide à la création audiovisuelle est en cours de modification, merci de prendre contact avec la Région Midi-Pyrénées afin de prendre connaissance des nouveaux

Plus en détail

ACCUEIL DE TOURNAGES MIDI-PYRÉNÉES - 193

ACCUEIL DE TOURNAGES MIDI-PYRÉNÉES - 193 CINEMA AUDIOVISUEL LM CM DOC F-TV ANIM MMEDIA RÉGION MIDI-PYRÉNÉES VOTRE INTERLOCUTEUR Conseil régional de Midi-Pyrénées Benoît CARON film@cr-mip.fr Service des industries culturelles - International 22,

Plus en détail

LES EMPLOIS FONCTIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE

LES EMPLOIS FONCTIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE République française Polynésie française www.cgf.pf LES EMPLOIS FONCTIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE (Mode d emploi) (Applicable à partir du 1 er août 2012 pour toutes les communes) SOMMAIRE

Plus en détail

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au ***

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Chapitre I. Statut et missions Art. 1 er. (Loi du 27 aout 2014) Il est créé dans le cadre de l enseignement

Plus en détail

Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées

Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées Novembre 2004 Cette étude a été réalisée par : Centre national de la cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective Benoît

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL Journal officiel du 5 juin 2014 Arrêté du 30 mai 2014 relatif à l agrément de l avenant n o 3 du 14 janvier 2014 à l annexe VIII au règlement général annexé à la convention

Plus en détail

S.N.T.P.C.T 10 rue de Trétaigne 75018 Paris

S.N.T.P.C.T 10 rue de Trétaigne 75018 Paris TRAVAILLEURS PRISE DE VUES FILM Machiniste/Electricien 20,20 18,86-1,34-6,63% Sous-Chef 21,54 20,57-0,97-4,50% Chef-Machiniste/Electricien 24,64 22,86-1,78-7,22% Conducteur de Groupe 21,92 20,57-1,35-6,15%

Plus en détail

DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 INC I. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES LÉGISLATIFS

DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 INC I. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES LÉGISLATIFS DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 Rappel : depuis le 1er janvier 2002, tous les montants (seuils, taux, plafonds ) encore libellés en francs dans les lois et règlements

Plus en détail

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES (1 er janvier 2015) Depuis 1991 et la création du Centre Européen

Plus en détail

mai 2015 les principaux chiffres du cinéma en 2014

mai 2015 les principaux chiffres du cinéma en 2014 mai 205 les principaux chiffres du cinéma en 204 Fréquentation des salles : 208,97 millions 203 204 évolution entrées (millions) recettes (M ) recette/entrée ( ) entrées films français (millions) 2 entrées

Plus en détail

ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS, AUX RÉMUNÉRATIONS ET À LA CRÉATION D UNE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE

ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS, AUX RÉMUNÉRATIONS ET À LA CRÉATION D UNE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel OFFICES PUBLICS DE L HABITAT ACCORD DU 2 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS, AUX RÉMUNÉRATIONS

Plus en détail

Incidence de la nouvelle formule des allègements "Fillon" en 2012

Incidence de la nouvelle formule des allègements Fillon en 2012 Janvier 2012 COUTS SALARIAUX DE PERSONNELS DE CONDUITE DU TRM Incince la nouvelle formule s allègements "Fillon" en 2012 OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM La composante personnel conduite (salaires, charges

Plus en détail

Ouvriers, techniciens : secteur d'activité de l'employeur et fonctions occupées

Ouvriers, techniciens : secteur d'activité de l'employeur et fonctions occupées Notice DAJ 168-1 Mise à jour mars 2005 Ouvriers, techniciens : secteur d'activité de l'employeur et fonctions occupées Ouvriers, techniciens : secteur d activité de l employeur Pour relever des dispositions

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 3097. PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE (19 janvier 2012)

Plus en détail

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 1. Le cadre législatif : - champ d application - définition des heures supplémentaires et complémentaires - durée légale et maximale

Plus en détail

Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma

Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma Avril 2008 Cette étude a été réalisée par : Centre national de la cinématographie Direction des études, des statistiques et de la prospective Benoît

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

image/mouvement aide à la post-production

image/mouvement aide à la post-production Centre national des arts plastiques soutien à la création 2015 1 Ι 5 image/mouvement aide à la post-production Image/mouvement est un dispositif du Centre national des arts plastiques (CNAP) d aide au

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Géomatique et environnement de l Université Paris 1 - Panthéon- Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Tableau de bord statistique. Quatrième partie. L offre de formation professionnelle qualifiante et certifiante dans le spectacle vivant

Tableau de bord statistique. Quatrième partie. L offre de formation professionnelle qualifiante et certifiante dans le spectacle vivant Tableau de bord statistique Quatrième partie L offre de formation professionnelle qualifiante et certifiante dans le spectacle vivant Juillet 4 L'Observatoire prospectif des métiers et des qualifications

Plus en détail

NOR: SANH0321568A. Vu le décret n 84-131 du 24 février 1984 modifié portant statut des praticiens hospitaliers ;

NOR: SANH0321568A. Vu le décret n 84-131 du 24 février 1984 modifié portant statut des praticiens hospitaliers ; ARRETE Arrêté du 30 avril 2003 relatif à l organisation et à l indemnisation de la continuité des soins et de la permanence pharmaceutique dans les établissements publics de santé et dans les établissements

Plus en détail

- SALARIES EMPLOYES SOUS CDD D USAGE - Entre les sociétés :

- SALARIES EMPLOYES SOUS CDD D USAGE - Entre les sociétés : ACCORD COLLECTIF INTER-ENTREPRISES PORTANT SUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION COLLECTIVE DES ENTREPRISES TECHNIQUES AU SERVICE DE LA CREATION ET DE L EVENEMENT DANS LE SECTEUR TOURNAGE - SALARIES EMPLOYES

Plus en détail

SPECTACLE VIVANT PRIVÉ ET SPECTACLE VIVANT SUBVENTIONNÉ

SPECTACLE VIVANT PRIVÉ ET SPECTACLE VIVANT SUBVENTIONNÉ L'activité de l'employeur doit être répertoriée dans l'une des 3 catégories suivantes : - 1ère catégorie : les employeurs titulaires de la licence de spectacle et dont l'activité principale est répertoriée

Plus en détail

ACCORD RELATIF À LA RÉMUNÉRATION DES CONSEILLERS COMMERCIAUX PRÉAMBULE

ACCORD RELATIF À LA RÉMUNÉRATION DES CONSEILLERS COMMERCIAUX PRÉAMBULE ACCORD RELATIF À LA RÉMUNÉRATION DES CONSEILLERS COMMERCIAUX Entre, Generali Proximité Assurances dont le Siège Social est à PARIS 9 ème, 7 Boulevard Haussmann, représenté par Monsieur Michel ESTIMBRE,

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3339 Convention collective nationale IDCC : 2603. PRATICIENS-CONSEILS DU RÉGIME

Plus en détail

ANNEXE 4. Clauses générales de la Convention collective visant les déplacements

ANNEXE 4. Clauses générales de la Convention collective visant les déplacements ANNEXE 4 Producteurs ou diffuseurs de spectacles en tournée (Spectacles dramatiques, lyriques, chorégraphiques, de musique classique, chanson, variétés, jazz, musiques actuelles, spectacles de cabarets

Plus en détail

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction La réduction est au plus égale à 26 % de la rémunération, maximum obtenu au niveau du salaire minimum de croissance. Ce taux d exonération décroît ensuite pour

Plus en détail

Les textes applicables

Les textes applicables REGINE FERRERE PRESIDENTE DE LA CNEP FRANTZ LALLEMENT PRESIDENT DE L UPB Les salaires minimaux applicables au 1 er janvier 2013 pour le personnel des entreprises d esthétique cosmétique relevant de la

Plus en détail

COUVERTURE DES RISQUES FINANCIERS DE L ETAT

COUVERTURE DES RISQUES FINANCIERS DE L ETAT ANALYSE DE L EXECUTION DU BUDGET DE L ETAT PAR MISSION ET PROGRAMME EXERCICE 2012 COMPTE DE COMMERCE COUVERTURE DES RISQUES FINANCIERS DE L ETAT MAI 2013 COMPTE DE COMMERCE COUVERTURE DES RISQUES FINANCIERS

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris cedex 1 1 4 15 79

Plus en détail

La compensation des dispositifs d exonération par les recettes fiscales en 2006-2007

La compensation des dispositifs d exonération par les recettes fiscales en 2006-2007 Commission des comptes de la sécurité sociale Secrétariat général n 11 mai 2008 La compensation des dispositifs d exonération par les recettes fiscales en 2006-2007 Les allégements généraux de cotisations

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e FONDS NATIONAL DE SOUTIEN À LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e FONDS NATIONAL DE SOUTIEN À LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 4273 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 222 110 5 décembre 22 mai 2009 2014 S o m m a i r e FONDS NATIONAL

Plus en détail

En France, près de 4% du budget de fonctionnement des communes est consacré au poste «énergie», essentiellement sur leur patrimoine bâti.

En France, près de 4% du budget de fonctionnement des communes est consacré au poste «énergie», essentiellement sur leur patrimoine bâti. Ce texte est susceptible d'être modifié jusqu'à la date de la séance RESSOURCES HUMAINES - EMPLOIS - CREATIONS - RENOUVELLEMENT - TRANSFORMATION - AUTORISATION.- M. Jean MOULIN, Vice-Président.- La CODAH

Plus en détail

Agissant pour le compte du laboratoire (nom et code de l Unité de recherche), dirigé par M(me), ci-après désigné «le Laboratoire»,

Agissant pour le compte du laboratoire (nom et code de l Unité de recherche), dirigé par M(me), ci-après désigné «le Laboratoire», 26/07/2006 CNRS Images/DR05 Modèle Convention de coproduction audiovisuelle Entre Le Centre National de la Recherche Scientifique, établissement public à caractère scientifique et technologique, dont le

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014 BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014 AIDE À LA CRÉATION ET A LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Le fonds d aides à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle vise - en pleine

Plus en détail

LA RÉFORME STATUTAIRE DE LA CATEGORIE A

LA RÉFORME STATUTAIRE DE LA CATEGORIE A Circulaire d'informations n 2007/11 du 14 mars 2007 MAJ le 20 avril 2009 LA RÉFORME STATUTAIRE DE LA CATEGORIE A Références : - Décret n 2006-1460 du 28 novembre 2006 modifiant le décret n 87-1099 du 30

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION. Rémunération des salariés. État et évolution comparés. Édition révisée.

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION. Rémunération des salariés. État et évolution comparés. Édition révisée. INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Rémunération des salariés État et évolution comparés 2013 Édition révisée Faits saillants COMPARAISON DE RÉMUNÉRATION ET MARCHÉ DU TRAVAIL o

Plus en détail

ANNEXE CLASSIFICATION ET SALAIRES EMPLOIS NON CADRES PERSONNEL CUMA DE LA CHARENTE

ANNEXE CLASSIFICATION ET SALAIRES EMPLOIS NON CADRES PERSONNEL CUMA DE LA CHARENTE 5 0 ANNEXE CLASSIFICATION ET SALAIRES EMPLOIS NON CADRES PERSONNEL CUMA DE LA CHARENTE (avenant n 68 du 11 juillet 2001) ARTICLE 1 - CHAMP D APPLICATION La présente annexe s applique aux salariés non-cadres

Plus en détail

Foire aux questions Programme d aide au développement 2015-2016

Foire aux questions Programme d aide au développement 2015-2016 Foire aux questions Programme d aide au développement 2015-2016 1. Les critères d admissibilité des projets soumis afin de recevoir un financement en vertu de ce programme et ceux des projets qui permettent

Plus en détail

CONCOURS. sur épreuves. Rédacteur territorial. 1 er grade d'accès au cadre d'emplois

CONCOURS. sur épreuves. Rédacteur territorial. 1 er grade d'accès au cadre d'emplois CONCOURS sur épreuves Rédacteur territorial 1 er grade d'accès au cadre d'emplois Mai 2016 2 SOMMAIRE I. L EMPLOI... 4 Le cadre d emplois des rédacteurs territoriaux... 4 Les fonctions exercées... 4 II.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LIVRE 1 CADRE GÉNÉRAL ET PRATIQUE CONTRACTUELLE... 11

TABLE DES MATIÈRES LIVRE 1 CADRE GÉNÉRAL ET PRATIQUE CONTRACTUELLE... 11 TABLE DES MATIÈRES Avertissement... 5 Introduction... 7 LIVRE 1 CADRE GÉNÉRAL ET PRATIQUE CONTRACTUELLE... 11 INTRODUCTION AUX DROITS D AUTEUR EN MATIÈRE D ŒUVRES AUDIOVISUELLES... 13 I. Les droits d auteur

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ÉMISSIONS TÉLÉVISÉES ET BASÉES SUR LE WEB. Lignes directrices du programme

PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ÉMISSIONS TÉLÉVISÉES ET BASÉES SUR LE WEB. Lignes directrices du programme PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ÉMISSIONS TÉLÉVISÉES ET BASÉES SUR LE WEB Lignes directrices du programme Remarque : Les documents suivants font partie intégrante des lignes directrices du

Plus en détail

Les Assises pour la diversité du cinéma

Les Assises pour la diversité du cinéma Les Assises pour la diversité du cinéma Présentation de l étude sur l économie des films d initiative française L économie des films d initiative française Le 8 janvier 2014 3 Objectifs Réaliser un travail

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de produits touristiques de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN 2016

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN 2016 ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES REUNION Avril 2016 N 21 SOMMAIRE P2. Les établissements P3. Les profils recherchés et les difficultés de recrutement P5. Les recrutements par type d établissement P8. Les recrutements

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2014 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr S.N.T.P.C.T. Adhérent à EURO-MEI Bruxelles 10 rue de Trétaigne 75018 Paris Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr S.N.T.P.C.T. Adhérent à EURO-MEI Bruxelles 10 rue de Trétaigne 75018 Paris Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail

CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE

CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE ACCORD DE CLASSIFICATIONS Entre les parties : La Chambre Syndicale de la Répartition Pharmaceutique - C.S.R.P., Syndicat professionnel inscrit au Registre

Plus en détail

LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014

LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014 LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014 Aide à la réécriture et au développement Objectifs L'aide à la réécriture et au développement est mise en place : - pour permettre la professionnalisation du secteur du cinéma

Plus en détail

Le Conseil d Etat (Section de l intérieur), saisi par le ministre de la culture et de la communication des questions suivantes :

Le Conseil d Etat (Section de l intérieur), saisi par le ministre de la culture et de la communication des questions suivantes : Section de l intérieur Avis n 370.169 18 mai 2004 Domaine public de l Etat Consistance et délimitation Cas de la mise à disposition de la Cinémathèque française de locaux acquis par l Etat - Affectation

Plus en détail

INTRODUCTION. Les dépenses et produits retenus doivent exclusivement être comptabilisés sur l exercice concerné.

INTRODUCTION. Les dépenses et produits retenus doivent exclusivement être comptabilisés sur l exercice concerné. ETABLISSEMENT DES BUDGETS PREVISIONNELS ET BILANS FINANCIERS DEVECO AIDE AU CONTROLE DE SERVICE FAIT INTRODUCTION Cette note est destinée à fixer les règles pour l'établissement des budgets prévisionnels

Plus en détail

information Une information générale dispensée largement qui a suscité un intérêt croissant

information Une information générale dispensée largement qui a suscité un intérêt croissant note d information 04.13 MAI www.education.gouv.fr/stateval En 2002, 58 463 personnes ont reçu une information sur la validation des acquis, soit 52 % de plus qu en 2001, et 30 800 ont retiré un dossier.

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN DOCUMENT FINAL SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN 2011 Ja nv ier 20 09 Avec la collaboration de SOMMAIRE 1. Répartition des effectifs femmes hommes dans la branche 3 1.1

Plus en détail

Fringe Benefits étude 20XX

Fringe Benefits étude 20XX Fringe Benefits - Etude 20XX Annexe 2 Extrait du formulaire de saisie Fringe Benefits étude 20XX Cepec SA Rue Saint-Martin 26 1005 Lausanne Tél. +41 21 310 19 30 Fax +41 21 310 19 31 e-mail survey@cepec.ch

Plus en détail

RÉALISATION DE PUBLICITÉ. Activités

RÉALISATION DE PUBLICITÉ. Activités RÉALISATION DE PUBLICITÉ Activités 175 176 Étudier une commande de film publicitaire 1.2. Analyser la commande de l annonceur étudier l appel d offres ou brief proposé par le TV producer (pole de production

Plus en détail

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant 2.29 0 % 2.29 2.29. 2 enfants 10.67 3 % 73.04 110.27. 3 enfants 15.24 8 % 181.56 280.

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant 2.29 0 % 2.29 2.29. 2 enfants 10.67 3 % 73.04 110.27. 3 enfants 15.24 8 % 181.56 280. Circulaire n 2015-01 R du 7 janvier 2015 Sandrine BERGER - 04 77 42 67 28 - finances@cdg42.org Anaïs BERNARD - 04 77 01 01 74 - finances2@cdg42.org 1 er janvier 2015 Salaires et charges sociales Régime

Plus en détail

Arrêté du 16 mars 2015 relatif à l'agrément de l'avenant n 2 du 24 oct pplication de l'annexe VIII pour le spectacle vivant privé Legifrance

Arrêté du 16 mars 2015 relatif à l'agrément de l'avenant n 2 du 24 oct pplication de l'annexe VIII pour le spectacle vivant privé Legifrance JORF n 0083 du 9 avril 2015 page 6442 texte n 30 ARRETE Arrêté du 16 mars 2015 relatif à l'agrément de l'avenant n 2 du 24 octobre 2014 à la convention du 14 mai 2014 relative à l'indemnisation du chômage

Plus en détail

maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier

maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier L effectif salarié BTP au féminin Nombre de salariées recensées dans les entreprises de bâtiment et de travaux publics

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

FORMULAIRE DU BUDGET ESTIMATIF

FORMULAIRE DU BUDGET ESTIMATIF FORMULAIRE DU BUDGET ESTIMATIF TITRE DU FILM DUREE DU TOURNAGE (Nombre de Jours) EN INTERIEURS & EXTERIEURS (Nombre de Jours) EN EXTERIEURS NATURELS (Nombre de Jours) POST PRODUCTION (Nombre de Semaines)

Plus en détail

Jeux optiques, jeux magiques

Jeux optiques, jeux magiques Jeux optiques, jeux magiques Thaumatrope, praxinoscope, zootrope, folioscope drôles de noms pour ces drôles d objets qui permettent de créer des images qui s animent! Fabrique un thaumatrope et tu verras

Plus en détail