Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique. (Analyse qualitative)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique. (Analyse qualitative)"

Transcription

1 Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique (Analyse qualitative) Octobre 2007

2 Centre national de la cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck Paris cedex 16 Tél : Fax : Benoît Danard, Antoine Trotet, Cindy Pierron Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 2

3 SOMMAIRE Introduction 4 Méthodologie 4 I. Présentation de l échantillon 6 1. Structure générale 6 2. Structure de l emploi au sein de l échantillon 7 II. Rémunérations des personnels Détail des rémunérations des ouvriers Détail des rémunérations des techniciens Répartition des charges sociales 18 III. Durée de tournage et temps de travail déclaré 19 Poste techniciens Assistant du son Secrétaire de plateau Premier assistant opérateur 21 Postes ouvriers Chef électricien Chef machiniste 23 ANNEXE I Effectifs totaux 24 ANNEXE II - Salaires des ouvriers indépendants 25 ANNEXE III - Salaires des techniciens de la production cinématographique 26 ANNEXE IV - Plan de financement des films par tranche de coût 27 Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 3

4 Introduction Pour répondre à la demande des organisations professionnelles de la production cinématographique, le service des études, des statistiques et de la prospective du CNC a réalisé une étude sur les rémunérations des ouvriers et techniciens de la production cinématographique pour les principales catégories de personnels. Cette étude vient compléter les travaux déjà publiés sur le coûts des rémunérations dans la production cinématographique en juillet Cette nouvelle étude s appuie sur un échantillon représentatif de 39 films de fiction ayant obtenu l agrément de production en A partir de ces films, un échantillon de 760 techniciens et d ouvriers a été constitué. Cette étude présente pour chaque catégorie d ouvriers et de techniciens et selon le coût définitif des films, les volumes d heures travaillées, les rémunérations brutes, et les rémunérations horaires. Méthodologie Cette étude s appuie sur les déclarations présentées dans les dossiers d agrément déposés au service du soutien à la production et à la distribution du CNC. Les informations suivantes ont fait l objet d une collecte spécifique et d une saisie dans une base de données : - le détail du montant des charges sociales figurant sur les fiches de coûts : auteurs, comédiens, producteurs, techniciens, ouvriers - le détail du plan de financement de chaque film, - la durée du tournage, - le nombre de techniciens et d ouvriers figurant au générique. A partir de la liste nominative des personnes figurant dans la fiche 9 «Techniciens, et collaborateurs de création» des dossiers d agrément et occupant les métiers suivants : directeur de production, régisseur général, chef opérateur, chef décorateur, chef monteur, chef maquilleur, ingénieur du son, 1 er assistant décorateur, 1 er assistant opérateur, assistant du son, assistant monteur, cadreur, secrétaire de plateau, les données figurant dans les DADS (heures et salaires bruts) ont été analysées. A partir de la liste nominative des personnes figurant dans la fiche n 10 «Ouvriers, équipe tournage et équipe construction» des dossiers d agrément et occupant les métiers suivants : chef électricien, chef machiniste, chef constructeur, conducteur de groupe, électricien, machiniste, menuisier, ouvrier de construction, peintre, sous chef électricien, sous chef machiniste, les données figurant dans les DADS (heures et salaires bruts) ont été analysées. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 4

5 Par convention dans cette étude les termes «Techniciens DADS» et «Ouvriers DADS» correspondent aux déclarations de rémunérations de l échantillon de personnels figurant dans les fiches 9 et 10, informations extraites des DADS des dossiers d agrément. Cette étude s appuyant sur des données renseignées de manière déclarative par les entreprises de production, il convient donc de considérer les résultats avec les précautions d usage. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 5

6 I. Présentation de l échantillon 1. Structure générale Cette étude sur les rémunérations des ouvriers et techniciens dans la production cinématographique s appuie sur un échantillon de 39 films de fiction ayant obtenu leur agrément de production en Cet échantillon est représentatif de l ensemble des tranches de coûts des films. Les films de cet échantillon ont été produits par 38 sociétés de production différentes. Représentativité de l échantillon nombre de films par tranche de coût Nombre de films % Nombre de films % échantillon agréments 2006 <1M 9 23, ,5 1-2,5M 8 20, ,0 2,5-4M 9 23, ,4 4-7M 6 15, ,8 7-15M 4 10, ,9 >15M 3 7,7 8 6,3 Total , ,0 Base FIF (fictions) : échantillon de 39 films issus de l ensemble des 126 films agréés en 2006 Source : CNC L échantillon présente une répartition par tranche de coûts relativement semblable à celle de l ensemble des 126 films ayant reçu l agrément de production en Représentativité de l échantillon coût total par tranche de coût (M ) Coût total % Coût total % échantillon agréments 2006 <1M 5,2 2,9 9,3 1,4 1-2,5M 11,3 6,4 48,1 7,2 2,5-4M 27,6 15,6 84,7 12,6 4-7M 31,5 17,8 132,2 19,7 7-15M 44,3 25,0 202,8 30,2 >15M 57,0 32,2 194,8 29,0 Total 177, ,8 100,0 Base FIF (fictions) : échantillon de 39 films issus de l ensemble des 126 films ayant reçu l agrément de production en 2006 Source : CNC Coûts moyens et médians des films de l échantillon (M ) Coût moyen Coût médian (M ) (M ) <1M 0,58 0,64 1-2,5M 1,42 1,39 2,5-4M 3,07 3,03 4-7M 5,25 5, M 11,09 10,94 >15M 19,00 18,49 Total 4,54 2,83 Base FIF (fictions) : 39 films Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 6

7 Sur l ensemble de l échantillon, près d un film sur deux a été coproduit par une chaîne. Les films coproduits par une chaîne se concentrent sur les tranches supérieures de coût. Leur structure de rémunérations correspond ainsi à celles de leur tranche de coût et ne fera donc pas l objet d une analyse distincte. Films coproduits par une chaîne de télévision TF1 F2 F3 C+ Arte M6 Total Préachats C+ <1M ,5M ,5-4M M * M >15M Total Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M * un film a été coproduit par deux chaînes 2. Structure de l emploi au sein de l échantillon personnes figurent au générique des 39 films (techniciens + ouvriers), parmi lesquelles un échantillon de 833 déclarations a fait l objet d une analyse détaillée à partir des DADS, soit 33,4 % du personnel figurant au générique. Ces 833 déclarations de rémunérations DADS recouvrent 27,9 % de l ensemble des techniciens employés et 46,2 % des ouvriers. Le taux de couverture est plus fort sur les tranches de coût inférieures. Ainsi sur les 9 films dont le coût est inférieur à 1 M, 81,8 % des ouvriers sont analysés. Représentativité de l échantillon Ouvriers Ouvriers % Techniciens Techniciens % générique DADS générique DADS <1M , ,6 1-2,5M , ,1 2,5-4M , ,3 4-7M , ,7 7-15M , ,7 >15M , ,4 Total , ,9 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Lecture: parmi les 33 ouvriers des génériques des films de <1M, 27 figurent dans les DADS, soit 81,8 % Chaque film emploie en moyenne 19 ouvriers et 45 techniciens. Le nombre d ouvriers intervenant sur un film est fortement dépendant du coût du film, les films à plus de 15 M employant en moyenne quinze fois plus d ouvriers qu un film à moins d 1 M. Trois des neuf films à moins de 1 M de coût ne présentent d ailleurs aucun ouvrier au générique. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 7

8 Le nombre de techniciens varie dans une moindre mesure, du simple au quadruple selon les tranches de coût. Nombres moyens d ouvriers et de techniciens Ouvriers générique Ouvriers DADS Techniciens générique Techniciens DADS <1M 3,7 3,0 23,2 9,7 1-2,5M 10,5 6,4 35,0 11,3 2,5-4M 20,7 11,0 50,9 12,9 4-7M 24,2 9,8 48,7 12,5 7-15M 34,8 13,8 63,3 15,0 >15M 54,7 18,7 82,7 19,3 Total 19,3 8,9 44,6 12,5 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Les 833 déclarations DADS correspondent à 760 personnes différentes, parmi lesquelles 68 personnes ont participé à au moins deux films de l échantillon, soit 8,9 %. Elles ont en règle générale occupé le même poste sur tous les films. Leur rémunération horaire peut cependant différer sensiblement d un film à l autre. Elle présente pour certains cas une variation représentant jusqu à 40 %. Ce type de variation peut d ailleurs se constater entre deux films d une même tranche de coût. Répartition des personnes selon le nombre d emplois occupés Personnes employées % Un film ,0 Deux films 64 8,4 Trois films 3 0,4 Quatre films 1 0,1 Total Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Les 68 personnes ayant travaillé sur plusieurs films de l échantillon représentent 141 emplois, au sein desquels 60,9 % sont des emplois «ouvriers» et 39,1 % des emplois «techniciens». Parmi les 68 personnes, une d entre elles a occupé selon le film un emploi ouvrier ou un emploi technicien. Par convention, dans la suite de l étude et pour simplifier la compréhension de l analyse, les 833 déclarations seront assimilées à des personnes. 426 des 486 techniciens employés disposent d une carte d identité professionnelle (CIP) ou d une dérogation d exercice pour l emploi occupé. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 8

9 Personnes disposant d une CIP ou d une dérogation Techniciens Techniciens % DADS CIP/Dérogation <1M ,1 1-2,5M ,8 2,5-4M ,7 4-7M ,0 7-15M ,0 >15M ,7 Total ,7 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Le taux de détention de carte d identité professionnelle ou de dérogation varie selon les fonctions, de 71,9 % pour les premiers assistants décorateur à 94,7 % pour les directeurs de production. Les postes à plus grande responsabilité correspondent en règle générale à des taux élevés de CIP ou de dérogation. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 9

10 II. Rémunérations des personnels Selon les déclarations, les 833 personnes (ouvriers + techniciens) ont effectué plus de heures de travail qui ont donné lieu à une rémunération globale de plus de 10 M. La rémunération horaire globale d un employé toutes catégories et fonctions confondues s établit à 33,7 bruts. Elle s élève en moyenne à 36,1 pour un technicien et à 28,8 pour un ouvrier. Les montants de rémunérations indiqués dans cette étude correspondent aux rémunérations brutes déclarées dans les DADS (hors participations éventuelles), associés à un nombre d heures de travail déclarées également dans les DADS sans précision de leur nature (heures majorées ou pas notamment). Heures et rémunérations de l ensemble des techniciens et ouvriers Nombre de personnes Heures travaillées Rémunérations totales Rémunération horaire globale <1M ,3 1-2,5M ,9 2,5-4M ,8 4-7M ,2 7-15M ,6 >15M ,0 Total ,7 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS Heures et rémunérations moyennes, médianes de l ensemble des techniciens et ouvriers Nombre Rémunération Rémunération Nombre Rémunération Rémunération moyen d heures moyenne horaire moyenne médian d heures médiane horaire médiane <1M , ,6 1-2,5M , ,5 2,5-4M , ,9 4-7M , ,3 7-15M , ,4 >15M , ,4 Total , ,5 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 10

11 Heures et rémunérations des ouvriers Nombre de personnes Heures travaillées Rémunérations totales Rémunération horaire <1M ,5 1-2,5M ,2 2,5-4M ,9 4-7M ,0 7-15M ,7 >15M ,6 Total ,8 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS Heures et rémunérations moyennes et médianes des ouvriers Nombre Rémunération Rémunération Nombre moyen d heures moyenne horaire moyenne médian d heures Rémunération médiane Rémunération horaire médiane <1M , ,3 1-2,5M , ,9 2,5-4M , ,1 4-7M , ,2 7-15M , ,4 >15M , ,5 Total , ,2 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS Heures et rémunérations des techniciens Nombre de personnes Heures travaillées Rémunérations totales Rémunération horaire <1M ,8 1-2,5M ,4 2,5-4M ,7 4-7M ,1 7-15M ,4 >15M ,5 Total ,1 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 11

12 Heures et rémunérations moyennes et médianes des techniciens Nombre Rémunération Rémunération Nombre Rémunération moyen d heures moyenne horaire moyenne médian d heures médiane Rémunération horaire médiane <1M , ,5 1-2,5M , ,8 2,5-4M , ,9 4-7M , ,4 7-15M , ,9 >15M , ,2 Total , ,6 Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Source : DADS 1. Détail des rémunérations des ouvriers L étude s appuie sur 347 ouvriers représentant 46,2 % de l ensemble des ouvriers présents au générique des films de l échantillon. Sont présentées dans les tableaux les 11 catégories d ouvriers employés dont les effectifs sont suffisamment significatifs. Certaines fonctions sont néanmoins peu représentées au sein de certaines tranches de coût, les moyennes calculées doivent donc être considérées avec précaution pour les fonctions concernées. Lorsque l effectif correspond à une seule personne, les données sont indiquées en italique. Répartition du nombre d ouvriers par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Total Chef constructeur Chef électricien Chef machiniste Conducteur de groupe Electricien Machiniste Menuisier Ouvrier de construction Peintre Sous chef électricien Sous chef machiniste Total 27* 51* 99* 59* 55* 56* 347* Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M * inclut des personnes dont les fonctions ne sont pas listées dans le tableau cf annexe 1 Plus le coût d un film est élevé, plus la durée de travail est longue. Jusqu à 2,5 M de coût, un ouvrier intervient en moyenne de 124 à 134 heures, temps de travail qui atteint 573 heures pour les films de plus de 15 M. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 12

13 Heures moyennes travaillées des ouvriers par fonctions (Heures) <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Chef constructeur Chef électricien Chef machiniste Conducteur de groupe Electricien Machiniste Menuisier Ouvrier de construction Peintre Sous chef électricien Sous chef machiniste Ensemble Médianes Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Le même phénomène est observé sur le montant total des rémunérations. Rémunération totale moyenne des ouvriers par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Chef constructeur Chef électricien Chef machiniste Conducteur de groupe Electricien Machiniste Menuisier Ouvrier de construction Peintre Sous chef électricien Sous chef machiniste Ensemble Médianes Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M La rémunération horaire moyenne d un ouvrier est relativement homogène pour les films dont le coût est supérieur à 2,5 M. En deçà, des écarts importants se constatent sur les tranches inférieures de coût et notamment sur les films à moins d 1 M. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 13

14 Rémunération horaire moyenne* des ouvriers par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Barème Barème 1 2 Chef constructeur 15,6 16,6 33,4 32,8 30,4 31,4 31,2-32,3 Chef électricien 20,0 26,8 32,5 35,4 34,4 36,6 32,8 24,9 27,0 Chef machiniste 18,3 27,2 33,4 36,3 31,3 41,8 33,1 24,9 27,0 Conducteur de groupe 19,1-35,2 32,2 29,8 36,7 33,1-24,4 Electricien 11,1 22,8 31,3 27,1 29,0 30,9 27,9 20,4 22,1 Machiniste 20,9 25,3 29,5 29,8 26,8 31,5 29,0 20,4 22,1 Menuisier - 13,0 23,9 24,8 22,4 23,1 23,4-24,4 Ouvrier de construction 8,6 22,1 24,8 25,8 25,4 22,6 23,8-24,4 Peintre - 21,2 23,2 23,4 21,6 20,8 21,6-23,2 Sous chef électricien 13,5 9,2 26,2 28,4 29,0 36,2 29,1 21,8 23,8 Sous chef machiniste 10,3 27,9 22,4 24,8 29,7 34,8 29,0 21,8 23,8 Ensemble 15,5 24,2 29,9 30,0 28,7 29,6 28,8 Médianes 15,3 22,9 31,1 27,2 27,4 27,5 27,2 * Rémunération totale / nombre total d heures travaillées. Le barème 1 correspond au barème applicable aux équipes de tournage et le barème 2 aux équipes de construction (hors primes d outillage) - cf. annexe 1 Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Rémunération moyenne sur 39h des ouvriers par fonctions Barème Barème <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble 1 2 Chef constructeur Chef électricien Chef machiniste Conducteur de groupe Electricien Machiniste Menuisier Ouvrier de construction Peintre Sous chef électricien Sous chef machiniste Ensemble Médianes Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Le barème 1 correspond au barème applicable aux équipes de tournage et le barème 2 aux équipes de construction (primes d outillage incluses) - cf. annexe 1 Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 14

15 Rémunérations médianes horaires et sur 39 heures des ouvriers par fonctions Rémunération horaire Rémunération 39h Chef constructeur 31, Chef électricien 31, Chef machiniste 32, Conducteur de groupe 36, Electricien 26, Machiniste 28, Menuisier 23,5 918 Ouvrier de construction 24,8 967 Peintre 22,5 878 Sous chef électricien 28, Sous chef machiniste 27, Ensemble 27, Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - 2. Détail des rémunérations des techniciens L étude s appuie sur 486 techniciens représentant 27,9 % de l ensemble des techniciens présents au générique des films de l échantillon. Sont répertoriées dans les tableaux les 14 catégories de techniciens employés dont les effectifs sont suffisamment significatifs. Néanmoins certaines fonctions, telle que le cadreur, sont peu représentées au sein de certaines tranches de coût, les moyennes calculées doivent donc être considérées avec précaution pour les fonctions concernées. Lorsque l effectif correspond à une seule personne, les données sont indiquées en italique. Répartition du nombre de techniciens par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Total 1er assistant décorateur er assistant opérateur er assistant réalisateur Assistant du son Assistant monteur Cadreur Chef décorateur Chef maquilleur Chef monteur Chef opérateur Directeur de production Ingénieur du son Régisseur général Secrétaire de plateau Total Base 39 films : 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 15

16 Tout comme pour les ouvriers, la durée du travail d un technicien sur un film est très dépendante de la catégorie de coût du film. Si pour les ouvriers la durée moyenne de travail présente un rapport de 1 à 4,6 entre les deux tranches extrêmes de coût, ce rapport n est plus que de 1 à 3,5 pour les techniciens. Heures moyennes travaillées des personnels techniciens par fonctions (Heures) <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble 1er assistant décorateur er assistant opérateur er assistant réalisateur Assistant du son Assistant monteur Cadreur Chef décorateur Chef maquilleur Chef monteur Chef opérateur Directeur de production Ingénieur du son Régisseur général Secrétaire de plateau Ensemble Médianes Base: 486 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Rémunération totale moyenne des techniciens par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble 1er assistant décorateur er assistant opérateur er assistant réalisateur Assistant du son Assistant monteur Cadreur Chef décorateur Chef maquilleur Chef monteur Chef opérateur Directeur de production Ingénieur du son Régisseur général Secrétaire de plateau Ensemble Médianes Base: 486 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Les rémunérations horaires moyennes sont un peu plus dispersées pour les techniciens que pour les ouvriers, la moyenne sur la tranche 2,5 M -4 M Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 16

17 présentant notamment des écarts plus forts avec les tranches supérieures. Néanmoins, tout comme pour les ouvriers, les moyennes constatées pour les techniciens sur les films à moins de 2,5 M de coût demeurent substantiellement inférieures à celles des autres tranches. Rémunération horaire moyenne* des techniciens par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Barème 1er assistant décorateur 13,2 23,4 31,3 31,6 28,5 31,1 29,5 30,0 1er assistant opérateur 16,6 20,9 27,2 30,7 28,3 31,1 27,0 28,5 1er assistant réalisateur 14,8 27,1 30,1 37,1 34,6 36,8 31,6 30,9 Assistant du son 14,2 21,7 26,1 27,5 26,2 29,8 25,3 26,6 Assistant monteur 18,0 13,7 22,7 21,9 23,1 21,0 20,9 22,1 Cadreur 13,8-19,1 40,1 41,9 47,3 38,5 36,7 Chef décorateur 22,5 28,8 49,2 57,7 51,8 65,2 51,3 57,7 Chef maquilleur 18,2 19,9 27,8 30,8 30,1 32,5 27,8 27,5 Chef monteur 19,4 22,7 35,6 39,6 38,3 33,7 33,4 32,5 Chef opérateur 33,2 35,4 62,5 67,2 74,0 105,3 61,2 58,5 Directeur de production 17,7 41,7 45,9 59,9 60,3 95,7 56,0 57,7 Ingénieur du son 20,0 32,6 38,1 40,6 40,3 42,4 36,8 40,6 Régisseur général 24,2 22,8 33,7 33,0 32,2 33,7 31,5 30,9 Secrétaire de plateau 12,8 17,3 27,5 26,9 28,1 32,4 25,6 27,3 Ensemble 18,8 26,4 35,7 39,1 39,4 44,5 36,1 Médianes 19,5 23,8 30,9 33,4 34,9 35,2 29,6 * Rémunération totale / nombre total d heures travaillées Base: 486 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Le barème est détaillé en annexe II Rémunération moyenne sur 39 h des techniciens par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Barème 1er assistant décorateur er assistant opérateur er assistant réalisateur Assistant du son Assistant monteur Cadreur Chef décorateur Chef maquilleur Chef monteur Chef opérateur Directeur de production Ingénieur du son Régisseur général Secrétaire de plateau Ensemble Médianes Base: 486 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - Le barème est détaillé en annexe II Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 17

18 Rémunérations médianes horaires et sur 39 heures des techniciens par fonctions Rémunération horaire Rémunération 39h 1er assistant décorateur 30, er assistant opérateur 28, er assistant réalisateur 30, Assistant du son 26, Assistant monteur 22,0 857 Cadreur 38, Chef décorateur 55, Chef maquilleur 27, Chef monteur 31, Chef opérateur 58, Directeur de production 56, Ingénieur du son 34, Régisseur général 31, Secrétaire de plateau 26, Ensemble 29, Base: 347 personnes sur 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M - 3. Répartition des charges sociales Pour les 39 films de l échantillon, 23,27 M de charges sociales sont à verser. Elles se repartissent entre 23,17 M à verser en France et 0,10 M à verser à l étranger. Les règlements à l étranger concernent 4 films de l échantillon. Les tableaux cidessous prennent uniquement en compte les charges sociales à régler en France. Montant moyen des charges sociales 1 par fonctions <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Auteurs Comédiens Ouvriers Producteurs Techniciens Ensemble Base: 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M 1 Le montant moyen par fonction est calculé à partir des films qui présentent effectivement des charges sociales à régler pour ces fonctions. Les montants d ensemble sont en revanche rapportés sur la totalité des films. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 18

19 Répartition des charges sociales par fonctions % <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Ensemble Auteurs 1,1 5,1 4,4 8,9 4,2 14,3 7,8 Comédiens 16,4 16,2 23,9 17,3 38,4 23,7 25,8 Ouvriers 6,3 16,8 14,7 18,9 9,5 15,0 14,1 Producteurs 18,3 10,7 4,6 13,2 8,3 3,5 7,7 Techniciens 57,8 51,1 52,4 41,7 39,6 43,5 44,6 Ensemble 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 Base: 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Part des charges sociales dans le budget moyen d un film Budget moyen (M ) % charges sociales <1M 0,58 10,2 1-2,5M 1,42 17,0 2,5-4M 3,07 14,7 4-7M 5,25 13,1 7-15M 11,09 14,4 >15M 19,00 10,8 Ensemble 4,54 13,1 Base : 39 films III. Durée de tournage et temps de travail déclaré Les durées de tournage ont été exprimées dans les déclarations présentées au CNC en jours ou en semaines. Elles ont toutes été converties en jours. Les semaines de tournage à Paris sont comptabilisées comme 5 jours, les semaines en province et à l étranger comme 6 jours. Durée de tournage par tranche de coût (jours) Moyenne Médiane <1M 20,0 17,0 1-2,5M 38,6 36,0 2,5-4M 41,6 40,0 4-7M 43,5 43,5 7-15M 62,3 63,5 >15M 76,7 79,0 Total 41,1 40,0 Base: 39 films dont 9 films <1M, 8 films 1-2,5M, 9 films 2,5-4M, 6 films 4-7M, 4 films 7-15M, 3 films >15M Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 19

20 Les durées moyennes de tournage diffèrent essentiellement sur les tranches extrêmes de budget. Peu de différences apparaissent sur les tranches intermédiaires comprises entre 1 M et 7 M. Afin de comparer les durées de tournage avec les heures déclarées dans les DADS, il convient de s appuyer sur des catégories de personnels dont la durée de participation à la production d un film correspond généralement quelque soit le film à celle du tournage. C est le cas dans les fonctions ouvrières du chef électricien et du chef machiniste et dans les fonctions de techniciens de l assistant du son, du 1 er assistant opérateur et du secrétaire de plateau (dont la collaboration correspond à la durée de tournage à laquelle s ajoute une semaine supplémentaire). En rapportant le nombre d heures déclarées en jours (à raison de 8 heures par jour), il est obtenu le nombre de jours total de travail. Compte tenu des conversions des semaines de tournage en jours, il est nécessaire de considérer avec précaution les résultats obtenus. Certaines personnes peuvent par ailleurs sur leur spécialité cumuler des fonctions sur le tournage et en postproduction. Poste techniciens 1. Assistant du son Ce poste existe dans les déclarations de 37 des 39 films de l échantillon. Sur ces 37 films, 41 assistants du son ont été employés. Deux films en ont employé deux et un film trois. Ces postes ont été regroupés pour chacun des films concernés. Nombre de postes assistant du son Nombre Rémunération horaire moyenne <1M 7 14,2 1-2,5M 8 21,7 2,5-4M 9 26,1 4-7M 5 27,5 7-15M 6 26,2 >15M 6 29,8 Total 41 25,3 Barème horaire : 26,6 Base : 37 films de l échantillon Durée de travail d un assistant du son (jours) Durée moyenne de travail d un assistant du son Durée moyenne de tournage <1M 19,8 20,0 1-2,5M 26,1 38,6 2,5-4M 39,4 41,6 4-7M 55,1 43,5 7-15M 79,1 62,3 >15M 77,0 76,7 Total 42,7 41,1 Base : 37 films de l échantillon Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 20

21 2. Secrétaire de plateau Ce poste existe dans les déclarations de 32 des 39 films de l échantillon. Chaque film ne compte qu un seul secrétaire de plateau. Nombre de postes de secrétaire de plateau Nombre Rémunération horaire moyenne <1M 5 12,8 1-2,5M 7 17,3 2,5-4M 7 27,5 4-7M 6 26,9 7-15M 4 28,1 >15M 3 32,4 Total 32 25,6 Barème horaire : 27,3 Base : 32 films de l échantillon Durée de travail d un secrétaire de plateau (jours) Durée moyenne de Durée moyenne de travail d une script tournage <1M 22,5 20,0 1-2,5M 38,2 38,6 2,5-4M 43,4 41,6 4-7M 58,2 43,5 7-15M 76,6 62,3 >15M 93,5 76,7 Total 50,6 41,1 Base : 32 films de l échantillon 3. Premier assistant opérateur Ce poste existe dans les déclarations de 34 des 39 films de l échantillon. Sur ces 34 films, 37 premiers assistants opérateur ont été employés. Un film compte deux premiers assistants opérateur et un autre trois. Ces postes ont été regroupés pour ces deux films. Nombre de postes 1 er assistant opérateur Nombre Rémunération horaire moyenne <1M 6 16,6 1-2,5M 7 20,9 2,5-4M 10 27,2 4-7M 5 30,7 7-15M 4 28,3 >15M 5 31,1 Total 37 27,0 Barème horaire : 28,5 Base : 34 films de l échantillon Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 21

22 Durée de travail d un 1 er assistant opérateur (jours) Durée moyenne de travail d un 1 er assistant opérateur Durée moyenne de tournage <1M 25,6 20,0 1-2,5M 28,9 38,6 2,5-4M 49,3 41,6 4-7M 52,6 43,5 7-15M 75,7 62,3 >15M 110,2 76,7 Total 49,9 41,1 Base : 34 films de l échantillon Postes ouvriers 1. Chef électricien Ce poste existe dans les déclarations de 35 des 39 films de l échantillon. Trois films comptent deux chefs électricien et un film en compte trois. Ces postes ont été regroupés. Nombre de postes de chef électricien Nombre Rémunération horaire moyenne <1M 6 20,0 1-2,5M 8 26,8 2,5-4M 11 32,5 4-7M 5 35,4 7-15M 4 34,4 >15M 6 36,6 Total 40 32,8 Base : 35 films de l échantillon Barème horaire : 24,9 / 27,0 Durée de travail d un chef électricien (jours) Durée moyenne de travail d un chef électricien Durée moyenne de tournage <1M 18,7 20,0 1-2,5M 23,8 38,6 2,5-4M 44,3 41,6 4-7M 56,9 43,5 7-15M 77,4 62,3 >15M 121,9 76,7 Total 47,5 41,1 Base : 35 films de l échantillon Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 22

23 2. Chef machiniste Ce poste existe dans les déclarations de 31 des 39 films de l échantillon. Trois films comptent deux postes de chef machiniste. Ces postes ont été regroupés. Nombre de postes de chef machiniste Nombre Rémunération horaire moyenne <1M 5 18,3 1-2,5M 7 27,2 2,5-4M 10 33,4 4-7M 5 36,3 7-15M 5 31,3 >15M 2 41,8 Total 34 33,1 Base : 31 films de l échantillon Barème horaire : 24,9 / 27,0 Durée de travail du chef machiniste (jours) Durée moyenne de travail d un chef machiniste Durée moyenne de tournage <1M 18,1 20,0 1-2,5M 24,9 38,6 2,5-4M 43,7 41,6 4-7M 55,1 43,5 7-15M 78,2 62,3 >15M 103,2 76,7 Total 46,0 41,1 Base : 31 films de l échantillon Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 23

24 ANNEXE I Effectifs totaux Ouvriers Fonctions Effectifs Chef menuisier 5 Chef peintre 9 Sous chef machiniste 9 Sous chef électricien 12 Chef constructeur 21 Peintre 22 Menuisier 24 Conducteur de groupe 26 Chef machiniste 34 Chef électricien 40 Machiniste 44 Electricien 48 Ouvrier de construction 53 Total 347 Techniciens Fonctions Effectifs Cadreur 13 Chef décorateur 31 1er assistant décorateur 32 Secrétaire de plateau 32 Chef monteur 36 Régisseur général 36 1er assistant opérateur 37 Chef maquilleur 37 Chef opérateur 37 Ingénieur du son 37 Directeur de production 38 Assistant monteur 39 1er assistant réalisateur 40 Assistant du son 41 Total 486 Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 24

25 ANNEXE II - Salaires des ouvriers indépendants EQUIPE DE TOURNAGE Barème hebdomadaire minimum en EUROS (Applicable à compter du 1er Juillet 2006) 39 heures = 35 heures + 4 heures majorées de 10 % 2 Horaire Hebdo 35h+4hà 10% Prime d'outillage En % ou fixe Total Hebdo Ouvriers Machiniste et Electricien 20, (0.50) Sous-Chefs Machiniste et Electricien (0,47) Chefs d'équipe Machiniste ou Electricien (0,41) EQUIPE DE CONSTRUCTION Ouvriers Machiniste - Electricien (0.50) Peintre (1.50) Maçon (2,00) Peintre en lettres - Faux bois, (1.75) Mécanicien - Serrurier, (1.75) Menuisier traceur - staffeur (1.75) Conducteur de groupe (1.75) Toupilleur -Maquettiste (1.75) Sculpteur -Décorateur (1.75) Sous chefs d'équipes Machiniste - Electricien (0,46) Peintre (1,44) Menuisier - Staffeur (1,78) Chefs d'équipes Machiniste - Electricien (0,41) Peintre (1,27) Menuisier - Staffeur (1,63) Sculpteur (1,65) Constructeur La majoration horaire à 25 % de la 35 ème à la 39 ème heure pour les entreprises de plus de 20 salariés n est pas prise en compte. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 25

26 ANNEXE III - Salaires des techniciens de la production cinématographique Barème hebdomadaire minimum des techniciens en EUROS (Applicable à compter du 1er Janvier 2006) 39 heures = 35 heures + 4 heures majorées de 10 % 3 -- QUALIFICATIONS SEMAINE DE 39 HEURES (35 heures + 4 heures x 10%) Habilleuse 675, 15 Tapissière 737, 70 Secrétaire de production 777, 47 Costumier Coiffeur 865, 61 Maquilleur 2 ème assistant réalisateur Monteur adjoint Régisseur adjoint 871,27 Administrateur adjoint (comptable) 2 ème assistant opérateur Photographe Accessoiriste 1042, 92 Assistant du son 1047, 58 Scripte 2 ème assistant décorateur Décorateur exécutant Tapissier 1075, 19 Chef costumier Régisseur d extérieurs Coiffeur perruquier Chef maquilleur 1084, 00 1 er Assistant opérateur Administrateur 1120, 77 1 er Assistant décorateur Ensemblier 1180, 83 Régisseur général 1 er Assistant réalisateur 1218, 24 Chef monteur 1278, 64 Caméraman 1445, 79 Chef opérateur du son 1600, 33 Créateur de costumes 2241, 53 Directeur de production Chef Décorateur 2271, 64 Directeur de la photographie 2302, 58 3 La majoration horaire à 25 % de la 35 ème salariés n est pas prise en compte. à la 39 ème heure pour les entreprises de plus de 20 Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 26

27 ANNEXE IV - Plan de financement des films par tranche de coût % <1M 1-2,5M 2,5-4M 4-7M 7-15M >15M Producteur délégué (numéraire) 15,76 8,57 13,00 4,08 7,14 8,59 Producteur délégué (Fonds de soutien) 0,60 2,60 4,32 2,24 10,14 7,03 Producteur délégué (Apport en industrie) 0,42 0,09 0,00 0,00 0,00 0,00 Producteur délégué (Crédit d'impôts) 1,60 1,56 1,79 0,00 0,00 0,89 Producteur délégué 4,63 1,75 2,35 3,03 0,00 1,98 (Rémunération du producteur en participation) Producteur délégué 5,47 1,86 4,83 2,91 0,00 2,11 (Frais généraux en participation) Autres coproducteurs (Numéraire) 4,35 0,00 4,68 5,51 1,04 1,22 Autres coproducteurs (Fonds de soutien) 0,00 0,00 1,06 0,74 4,50 4,92 Autres coproducteurs 0,00 0,00 0,00 0,48 0,00 0,00 (Salaire producteur en participation) Autres coproducteurs - 0,00 0,00 0,38 0,00 0,00 (Frais généraux en participation) Coproduction télévision (Numéraire) 0,00 1,79 4,91 4,84 2,05 1,60 Coproduction télévision (Fonds de soutien) 0,00 0,00 0,57 2,87 0,68 0,53 Participations* 14,76 7,36 3,02 1,67 0,00 0,00 Avances sur recettes** 22,21 26,96 4,31 0,00 0,00 0,00 Eurimages (part française) 0,00 0,00 0,00 0,30 0,00 0,09 Aides sélectives (CNC, Procirep, Autres) 2,36 1,13 0,84 0,55 0,00 1,05 Aides locales 6,70 18,21 6,19 0,14 0,00 0,00 SOFICA 0,00 2,93 2,29 2,86 3,33 8,06 Préventes et minima garantis (Télévisions) 15,90 16,62 29,00 43,02 43,93 36,08 Préventes et minima garantis (Salles) 1,99 1,43 7,91 6,43 24,33 3,85 Préventes et minima garantis (Vidéo) 2,12 1,03 3,76 3,41 2,87 4,38 Préventes et minima garantis (Etranger) 1,12 1,19 3,27 7,12 0,00 4,19 Préventes et minima garantis (Autres) 0,00 0,00 0,00 0,08 0,00 0,81 Apports coproducteurs étrangers 0,00 4,92 2,20 8,49 0,00 9,61 Total 100,00 100,00 100,00 100,00 100,00 100,00 Coût total (M ) 5,2 11,3 27,6 31,5 44,3 57,0 Base : 39 films *Note : les participations se répartissent notamment entre les acteurs, les auteurs et les techniciens. Les participations de ces derniers s élèvent au total à 1,14 M et sont concentrées sur les tranches inférieures de coût : 19,7 % du montant total sur trois films de <1 M, 63,5 % sur trois films entre 1 M et 2,5 M, et 9,3 % sur deux films entre 2,5 M et 4 M et 7,5 % sur un film entre 4 M et 7 M de budget. ** 15 films ont bénéficié de l avance sur recettes : cinq films dont le coût est inférieur à 1 M, sept dont le coût est compris entre 1 M et 2,5 M et trois entre 2,5 M et 4 M. Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique 27

ANALYSES DES PROPOSITIONS DU MEDIATEUR

ANALYSES DES PROPOSITIONS DU MEDIATEUR ANALYSES DES PROPOSITIONS DU MEDIATEUR Ce dossier comprend : - Fiche info #01 - Le Médiateur - Infos sur le calcul de salaires proposées par le Médiateur - La grille "B3" - La grille "B2" - La grille "B1"

Plus en détail

Liste relative au champ d application de l Annexe VIII - Production cinématographique

Liste relative au champ d application de l Annexe VIII - Production cinématographique CIRCULAIRE N 2014-04 DU 24 JANVIER 2014 Direction des Affaires Juridiques INSV0022-TPE Titre Liste relative au champ d application de l Annexe VIII - Production cinématographique Objet Avenant n 1 du 16

Plus en détail

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B & & 2/EMPLOIS DE CATEGORIE B Contrats à durée déterminée d usage (CDDU) CDI Salaire Salaire Salaire Salaire Salaire minimal minimal Salaire minimal minimal minimal Mensuel hebdomadairmadaire mensuel hebdo-

Plus en détail

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B 2/EMPLOIS DE CATEGORIE B Contrats à durée déterminée d usage (CDDU) CDI hebdomadaire 35 heures hebdomadaire 39 heures journalier 7 heures journalier 8 heures mensuel 35 heures mensuel 39 heures Mensuels

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26! Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!site : www.sntpct.fr!

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26! Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!site : www.sntpct.fr! S.N.T.P.C.T. Adhérent à EURO-MEI Bruxelles 10 rue de Trétaigne 75018 Paris Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr Syndicat professionnel fondé en 1937 déclaré sous le N 7564 représentatif au niveau professionnel et national conformément à lʼart. L 2121-1 et s. du C.T. Convention collective la Production tographique

Plus en détail

S.N.T.P.C.T 10 rue de Trétaigne 75018 Paris

S.N.T.P.C.T 10 rue de Trétaigne 75018 Paris TRAVAILLEURS PRISE DE VUES FILM Machiniste/Electricien 20,20 18,86-1,34-6,63% Sous-Chef 21,54 20,57-0,97-4,50% Chef-Machiniste/Electricien 24,64 22,86-1,78-7,22% Conducteur de Groupe 21,92 20,57-1,35-6,15%

Plus en détail

Ouvriers, techniciens : secteur d'activité de l'employeur et fonctions occupées

Ouvriers, techniciens : secteur d'activité de l'employeur et fonctions occupées Notice DAJ 168-1 Mise à jour mars 2005 Ouvriers, techniciens : secteur d'activité de l'employeur et fonctions occupées Ouvriers, techniciens : secteur d activité de l employeur Pour relever des dispositions

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3355 Convention collective nationale IDCC : 2717. ENTREPRISES TECHNIQUES AU SERVICE

Plus en détail

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL Journal officiel du 5 juin 2014 Arrêté du 30 mai 2014 relatif à l agrément de l avenant n o 3 du 14 janvier 2014 à l annexe VIII au règlement général annexé à la convention

Plus en détail

Annexe 8 XXXXXXXXXXXXX. Février 2010

Annexe 8 XXXXXXXXXXXXX. Février 2010 Février 2010 XXXXXXXXXXXXX Annexe 8 «Les salariés intermittents du cinéma, de l audiovisuel, de la diffusion TV, radio ou du spectacle relèvent de l application de l annexe 8 au règlement général de l

Plus en détail

SPECTACLE VIVANT PRIVÉ ET SPECTACLE VIVANT SUBVENTIONNÉ

SPECTACLE VIVANT PRIVÉ ET SPECTACLE VIVANT SUBVENTIONNÉ L'activité de l'employeur doit être répertoriée dans l'une des 3 catégories suivantes : - 1ère catégorie : les employeurs titulaires de la licence de spectacle et dont l'activité principale est répertoriée

Plus en détail

Annexe 8. Janvier 2011. 1. Production audiovisuelle

Annexe 8. Janvier 2011. 1. Production audiovisuelle Janvier 2011 Annexe 8 L annexe 8 au règlement général de l assurance chômage s applique aux ouvriers et techniciens engagés par des employeurs du cinéma, de la diffusion TV, radio ou du spectacle répertoriés

Plus en détail

EMPLOYEURS. Vous employez des intermittents du cinéma, de l audiovisuel, de la diffusion TV, radio ou du spectacle

EMPLOYEURS. Vous employez des intermittents du cinéma, de l audiovisuel, de la diffusion TV, radio ou du spectacle EMPLOYEURS NOTICE DAJ 804 JUILLET 2008 Vous employez des intermittents du cinéma, de l audiovisuel, de la diffusion TV, radio ou du spectacle Sont concernés par cette notice, les employeurs du secteur

Plus en détail

ANNEXE 8 1. PRODUCTION AUDIOVISUELLE RÉGLEMENTATION POLE-EMPLOI.FR

ANNEXE 8 1. PRODUCTION AUDIOVISUELLE RÉGLEMENTATION POLE-EMPLOI.FR RÉGLEMENTATION ANNEXE 8 L annexe 8 au règlement général de l assurance chômage s applique aux ouvriers et techniciens engagés par des employeurs du, de la diffusion TV, radio ou du spectacle répertoriés

Plus en détail

MONTANT DU DEVIS H.T:

MONTANT DU DEVIS H.T: 1 MONTANT DU DEVIS H.T: DEVIS ESTIMATIF N : PRODUIT : ANNONCEUR : AGENCE : D.A : REALISATEUR : PRODUCTEUR : NOMBRE DE FILMS : DUREE : MOYENS : DUREE du TOURNAGE : LIEU du TOURNAGE : 1ere DIFFUSION : ACOMPTE

Plus en détail

Liste relative au champ d application de l annexe VIII pour le spectacle vivant privé

Liste relative au champ d application de l annexe VIII pour le spectacle vivant privé CIRCULAIRE N 2015-12 DU 1 ER JUILLET 2015 Direction des Affaires Juridiques INSX007-TPE Titre Liste relative au champ d application de l annexe VIII pour le spectacle vivant privé Objet Avenant n 3 du

Plus en détail

Liste relative au champ d'application de l'annexe VIII

Liste relative au champ d'application de l'annexe VIII Liste relative au champ d'application de l'annexe VIII L'annexe VIII au règlement général de l'assurance chômage s'applique aux ouvriers et techniciens engagés par des employeurs relevant de l'article

Plus en détail

Arrêté du 16 mars 2015 relatif à l'agrément de l'avenant n 2 du 24 oct pplication de l'annexe VIII pour le spectacle vivant privé Legifrance

Arrêté du 16 mars 2015 relatif à l'agrément de l'avenant n 2 du 24 oct pplication de l'annexe VIII pour le spectacle vivant privé Legifrance JORF n 0083 du 9 avril 2015 page 6442 texte n 30 ARRETE Arrêté du 16 mars 2015 relatif à l'agrément de l'avenant n 2 du 24 octobre 2014 à la convention du 14 mai 2014 relative à l'indemnisation du chômage

Plus en détail

S.N.T.P.C.T. t> La Convention collective s'applique dorénavant sans exception à toutes les Entreprises de production - cinéma - publicité -.

S.N.T.P.C.T. t> La Convention collective s'applique dorénavant sans exception à toutes les Entreprises de production - cinéma - publicité -. S.N.T.P.C.T. Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision Adhérent à EURO-MEI- Bruxelles Tél. 01 42 55 82 66 1 Télécopie 01 42 52 56 26 10 rue de

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT IDCC n 3090 Avenant «salaires» En application du Titre VI Grilles des emplois Classification - Salaires 1 Clauses communes

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT IDCC n 3090 Avenant «salaires» En application du Titre VI Grilles des emplois Classification - Salaires 1 Clauses communes

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Les objectifs Ce fonds a pour objectifs de soutenir l écriture, le développement et la production d œuvres produites

Plus en détail

Laurent MICHAUD (cnc.region@idate.fr) IDATE BP4167 34092 Montpellier Cedex 5 Ligne directe : 04 67 14 44 39 PERSONNE AYANT REMPLI LE QUESTIONNAIRE

Laurent MICHAUD (cnc.region@idate.fr) IDATE BP4167 34092 Montpellier Cedex 5 Ligne directe : 04 67 14 44 39 PERSONNE AYANT REMPLI LE QUESTIONNAIRE Merci de bien vouloir renvoyer ce questionnaire une fois rempli, de préférence avant le 31/10/2001, soit par courrier soit par fax à : Laurent MICHAUD (cnc.region@idate.fr) IDATE BP4167 34092 Montpellier

Plus en détail

Cahier des charges relatif à l Aide à la Production des Œuvres Cinématographiques

Cahier des charges relatif à l Aide à la Production des Œuvres Cinématographiques Cahier des charges relatif à l Aide à la Production des Œuvres Cinématographiques Le présent cahier des charges encadre les conditions de l octroi de l Aide à la Production des Œuvres Cinématographiques

Plus en détail

Jeux optiques, jeux magiques

Jeux optiques, jeux magiques Jeux optiques, jeux magiques Thaumatrope, praxinoscope, zootrope, folioscope drôles de noms pour ces drôles d objets qui permettent de créer des images qui s animent! Fabrique un thaumatrope et tu verras

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 A-1-06 N 15 du 27 JANVIER 2006 CREDIT D IMPOT POUR DEPENSES DE PRODUCTION D ŒUVRES CINEMATOGRAPHIQUES- CREDIT D IMPOT POUR DEPENSES DE PRODUCTION

Plus en détail

les études du CNC décembre 2013 l économie des films français

les études du CNC décembre 2013 l économie des films français les études du CNC décembre 2013 l économie des films français Cette étude a été réalisée par la Direction des études, des statistiques et de la prospective Centre national du cinéma et de l image animée

Plus en détail

Mise au concours du Prix du cinéma suisse 2015

Mise au concours du Prix du cinéma suisse 2015 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Mise au concours du Prix du cinéma suisse 2015 L Office fédéral de la culture (OFC), vu l art. 7 de la loi sur le cinéma (LCin, RS

Plus en détail

COURT METRAGE DE CINEMA AIDE A LA PRODUCTION FICTION ANIMATION- DOCUMENTAIRE

COURT METRAGE DE CINEMA AIDE A LA PRODUCTION FICTION ANIMATION- DOCUMENTAIRE FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION Fonds de Soutien à la Production COURT METRAGE DE CINEMA AIDE A LA PRODUCTION FICTION ANIMATION- DOCUMENTAIRE Bénéficiaires / Durée et lieu du tournage L aide à la production

Plus en détail

convention collective de la production audiovisuelle

convention collective de la production audiovisuelle convention collective de la production audiovisuelle Texte intégrant les avenants n 1 du 12 février 2007, n 2 du 15 novembre 2007, n 3 du 15 décembre 2008, et l accord CCHSCT du 22 février 2010 IDCC :

Plus en détail

cstj.qc.ca/arts SOURCE

cstj.qc.ca/arts SOURCE cstj.qc.ca/arts SOURCE : Plein feux sur le secondaire, document publié par le MELS, dans le cadre de la semaine des arts. L utilisation du masculin pour désigner les personnes a pour but d alléger le texte

Plus en détail

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef Maquilleur(euse) + «Chef Maquilleur(euse)» APPELLATION(S) DU METIER Chef maquilleur Maquilleur DEFINITION DU METIER Le chef maquilleur est en charge du maquillage visage et corps, ainsi que de la

Plus en détail

Profession. administrateur. de production de films. Christophe MAHÉ-MENANT. Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13283-0

Profession. administrateur. de production de films. Christophe MAHÉ-MENANT. Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13283-0 Profession administrateur de production de films Christophe MAHÉ-MENANT Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13283-0 Profession administrateur de production de films À cela peuvent venir s ajouter d

Plus en détail

Tableau de bord statistique du spectacle vivant Partie emploi : Les salariés intermittents du spectacle vivant Données 2011

Tableau de bord statistique du spectacle vivant Partie emploi : Les salariés intermittents du spectacle vivant Données 2011 Tableau de bord statistique du spectacle vivant Partie emploi : Les salariés intermittents du spectacle vivant Données 2011 Les données statistiques Publication mars 2014 L'Observatoire prospectif des

Plus en détail

Convention collective de la production cinématographique : Etude d'impact sur le texte signé le 19 janvier 2012

Convention collective de la production cinématographique : Etude d'impact sur le texte signé le 19 janvier 2012 AFPF APC APFP SPI UPF Convention collective de la production cinématographique : Etude d'impact sur le texte signé le 19 janvier 2012 Notre étude d impact a été réalisée à partir de données objectives

Plus en détail

La présente circulaire transmet les textes des Annexes VIII et X agréés par arrêté du 15 juin 2011 publié au Journal Officiel du 16 juin 2011.

La présente circulaire transmet les textes des Annexes VIII et X agréés par arrêté du 15 juin 2011 publié au Journal Officiel du 16 juin 2011. CIRCULAIRE N 2012-14 DU 25 MAI 2012 Direction des Affaires Juridiques INSU0011-TPE Titre Publication au journal officiel de l arrêté d agrément des Annexes VIII et X au règlement général annexé à la Convention

Plus en détail

AVENANT N 8 DU 27 FÉVRIER 2014

AVENANT N 8 DU 27 FÉVRIER 2014 MINISTÈRE DU TRAAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONENTIONS COLLECTIES Brochure n 3314 Convention collective nationale IDCC : 2412. PRODUCTION DE FILMS D ANIMATION AENANT N 8 DU 27 FÉRIER 2014 RELATIF

Plus en détail

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Cadreur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Cadreur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur de prises de vue Version corrigée juin 2011 «Opérateur de prises de vue» APPELLATION(S) DU METIER Cadreur DEFINITION DU METIER L'opérateur de prises de vue assure - sous la responsabilité d'un

Plus en détail

La présente circulaire transmet les textes des Annexes VIII et X agréés par arrêté du 15 juin 2011 publié au Journal Officiel du 16 juin 2011.

La présente circulaire transmet les textes des Annexes VIII et X agréés par arrêté du 15 juin 2011 publié au Journal Officiel du 16 juin 2011. CIRCULAIRE N 2012-14 DU 25 MAI 2012 Direction des Affaires Juridiques INSU0011-TPE Titre Publication au journal officiel de l arrêté d agrément des Annexes VIII et X au règlement général annexé à la Convention

Plus en détail

LES METIERS DE L AUDIOVISUEL. «télévision, cinéma & radio»

LES METIERS DE L AUDIOVISUEL. «télévision, cinéma & radio» LES METIERS DE L AUDIOVISUEL «télévision, cinéma & radio» Alors que les métiers de l audiovisuel représentent un large éventail dans le monde d aujourd hui, leur diversité semble toucher tous les secteurs

Plus en détail

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Directeur de production activité 1 APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Le directeur de production assume les responsabilités de la préparation, de la gestion budgétaire et du bon déroulement

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE GRILLE DE SALAIRES

CONVENTION COLLECTIVE GRILLE DE SALAIRES Grille de salaire troupe constituée SALLES AVOISINANT 300 PLACES AU MAXIMUM Cachet minimum isolé Jusqu'à 7 cachets dans le Pour une soirée ou matinée de une représentation Pour une soirée ou matinée de

Plus en détail

1 QUESTIONS INITIALES... 3 2 QUELS SONT LES CHOIX A EFFECTUER?... 4 3 LES SECTIONS... 5 4 LES FORMES... 7

1 QUESTIONS INITIALES... 3 2 QUELS SONT LES CHOIX A EFFECTUER?... 4 3 LES SECTIONS... 5 4 LES FORMES... 7 1 QUESTIONS INITIALES... 3 2 QUELS SONT LES CHOIX A EFFECTUER?... 4 3 LES SECTIONS... 5 4 LES FORMES... 7 5 QUELLES SONT LES CARACTERISTIQUES DE CES DEUX PREMIERS CHOIX? QUELLES SONT LEURS DIFFERENCES?...

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE L ESSENTIEL EN

L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE L ESSENTIEL EN L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, BERCEAU DU CINÉMA En 1895, les frères Lumière inventaient le cinématographe. La France compte des groupes historiques tels que Pathé

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

LES ESSENTIELS LES DEMANDEURS D EMPLOI DES MÉTIERS DU SPECTACLE MÉTIERS EMPLOI & ACTIVITÉ PUBLICS DOSSIERS DOCUMENTAIRES ACTES

LES ESSENTIELS LES DEMANDEURS D EMPLOI DES MÉTIERS DU SPECTACLE MÉTIERS EMPLOI & ACTIVITÉ PUBLICS DOSSIERS DOCUMENTAIRES ACTES LES ESSENTIELS LES DEMANDEURS D EMPLOI DES MÉTIERS DU SPECTACLE MÉTIERS EMPLOI & ACTIVITÉ PUBLICS DOSSIERS DOCUMENTAIRES ACTES NOVEMBRE 2005 SOMMAIRE 3 EN RÉSUMÉ 5 LES DEMANDEURS D EMPLOI DES MÉTIERS

Plus en détail

Évaluation économique et sociale du périmètre d intervention du CNC en 2012

Évaluation économique et sociale du périmètre d intervention du CNC en 2012 Évaluation économique et sociale du périmètre d intervention du CNC en 2012 octobre 2013 Créé en 1958, le BIPE est une société d études économiques et de conseil en stratégie auprès des grandes entreprises

Plus en détail

convention collective de la production audiovisuelle

convention collective de la production audiovisuelle convention collective de la production audiovisuelle Texte intégrant l avenant du 12 février 2007 Table des Matières Préambule Titre I : Champ de la Convention collective de la Production audiovisuelle

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007)

Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007) Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007) Avril 2009 Centre national de la cinématographie Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de

Plus en détail

Élaborer son. production. En coédition avec le BUDGET GÉNÉRAL, RÉPÉTITIONS, COÛT DU PLATEAU, DÉFRAIEMENTS... AVEC DES EXEMPLES COMMENTÉS

Élaborer son. production. En coédition avec le BUDGET GÉNÉRAL, RÉPÉTITIONS, COÛT DU PLATEAU, DÉFRAIEMENTS... AVEC DES EXEMPLES COMMENTÉS Élaborer son budget de production En coédition avec le BUDGET GÉNÉRAL, RÉPÉTITIONS, COÛT DU PLATEAU, DÉFRAIEMENTS... AVEC DES EXEMPLES COMMENTÉS Édito Conçu par le Pôle juridique du Centre national du

Plus en détail

Convention collective pour l emploi dans la production cinématographique : FICHE N 1 : DISPOSITIONS COMMUNES

Convention collective pour l emploi dans la production cinématographique : FICHE N 1 : DISPOSITIONS COMMUNES Convention collective pour l emploi dans la production cinématographique : FICHE N 1 : DISPOSITIONS COMMUNES ARCHITECTURE DU TEXTE : La convention collective pour l emploi dans la production cinématographique

Plus en détail

APRÈS ART. 20 N 300 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 novembre 2014 PLFR POUR 2014 - (N 2353) AMENDEMENT. présenté par M. Dufau et Mme Pires Beaune ----------

APRÈS ART. 20 N 300 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 novembre 2014 PLFR POUR 2014 - (N 2353) AMENDEMENT. présenté par M. Dufau et Mme Pires Beaune ---------- ASSEMBLÉE NATIONALE 27 novembre 2014 PLFR POUR 2014 - (N 2353) Commission Gouvernement Adopté AMENDEMENT N o 300 présenté par M. Dufau et Mme Pires Beaune ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE

Plus en détail

le marché de l animation en 2013

le marché de l animation en 2013 les études du CNC juin 2014 le marché de l animation en 2013 télévision et cinéma, production, diffusion, audience Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction de l audiovisuel et de la création

Plus en détail

Production «Made in Luxembourg»

Production «Made in Luxembourg» Production «Made in Luxembourg» Film Fund Luxembourg 1990-2015 Assises 2015 (10 et 11 novembre 2015) Contexte historique Fin des années 80 Lancement du soutien à la production audiovisuelle au Luxembourg

Plus en détail

COMMISSIONS SCOLAIRES - OUVRIERS

COMMISSIONS SCOLAIRES - OUVRIERS COMMISSIONS SCOLAIRES - OUVRIERS 5102 ÉBÉNISTE 5103 ÉLECTRICIENNE OU ÉLECTRICIEN, CLASSE PRINCIPALE 5104 ÉLECTRICIENNE OU ÉLECTRICIEN 5106 MÉCANICIENNE OU MÉCANICIEN, CLASSE I 5107 MÉCANICIENNE OU MÉCANICIEN

Plus en détail

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B)

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Les techniciens territoriaux constituent un cadre d'emplois technique (cat. B) résultant de la fusion des cadres d emplois de technicien

Plus en détail

FICHE METIER. «Scripte TV» Scripte TV. Scripte du JT Scripte plateau TV APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Scripte TV» Scripte TV. Scripte du JT Scripte plateau TV APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Scripte TV Version annotée avril 11 «Scripte TV» APPELLATION(S) DU METIER Scripte TV Scripte du JT Scripte plateau TV DEFINITION DU METIER Le/La scripte en télévision assiste un/une réalisateur (-trice)

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr S.N.T.P.C.T. Adhérent à EURO-MEI Bruxelles 10 rue de Trétaigne 75018 Paris Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie

Plus en détail

CABINET HERMESIANE Xavier CHRIST

CABINET HERMESIANE Xavier CHRIST Cabinet d audit spécialisé dans l activité cinématographique et audiovisuelle CABINET HERMESIANE Xavier CHRIST Président Un service qui compte pour vous NOTRE EQUIPE Xavier CHRIST, hermesiane@wanadoo.fr

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU GÉNÉRIQUE PRODUCTIONS EXTÉRIEURES

POLITIQUE RELATIVE AU GÉNÉRIQUE PRODUCTIONS EXTÉRIEURES AVRIL 2013 1. PRINCIPES GÉNÉRAUX 1.1 Durée Minimum de 40 secondes. Maximum : Laissé à la discrétion du producteur sous réserve d obtenir au préalable l approbation du chargé de programmation. 1.2 Les mentions

Plus en détail

RECENSEMENT DES BESOINS PREVISIONNELS EN EXAMENS PROFESSIONNELS ANNEES 2016-2017

RECENSEMENT DES BESOINS PREVISIONNELS EN EXAMENS PROFESSIONNELS ANNEES 2016-2017 CENTRE DEPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CORSE DU SUD 18 cours Napoléon -BP 60321 20178 AJACCIO Cedex 1 : 04.95.51.07.26 : 04.95.21.60.75 RECENSEMENT DES BESOINS PREVISIONNELS

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Diffusion et révisions des comptes nationaux

Diffusion et révisions des comptes nationaux Diffusion et révisions des comptes nationaux Pour décrire la politique de diffusion et de révisions des comptes nationaux, il est nécessaire de donner préalablement un rapide panorama des deux systèmes

Plus en détail

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PERSONNEL D'ENTRETIEN ET DE SERVICE

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PERSONNEL D'ENTRETIEN ET DE SERVICE SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PERSONNEL D'ENTRETIEN ET DE SERVICE 5130 OPÉRATEUR OU OPÉRATRICE EN SYSTÈME DE PRODUCTION BRAILLE 5345 RELIEUR OU RELIEUSE 6262 PRÉPOSÉ OU PRÉPOSÉE À LA PEINTURE ET À LA MAINTENANCE

Plus en détail

BULLETIN D ADHÉSION JE, SOUSSIGNÉ... demande l admission de la Société... ...

BULLETIN D ADHÉSION JE, SOUSSIGNÉ... demande l admission de la Société... ... BULLETIN D ADHÉSION JE, SOUSSIGNÉ...... Président, Directeur Général, Gérant ou Responsable de la production i demande l admission de la Société............ à l en qualité de [ ] PRODUCTEUR ADHÉRENT [

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr S.N.T.P.C.T. Adhérent à EURO-MEI Bruxelles 10 rue de Trétaigne 75018 Paris Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle. Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013

Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle. Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013 Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013 Fiche d identité de l entreprise : Société Delaudiovisuelle Basé à : 6 rue

Plus en détail

Les métiers artistiques : des conditions d emploi spécifiques, des disparités de revenus marquées

Les métiers artistiques : des conditions d emploi spécifiques, des disparités de revenus marquées Dossier Les métiers artistiques : des conditions d emploi spécifiques, des disparités de revenus marquées Marie Gouyon et Frédérique Patureau* Les professionnels qui exercent un métier artistique sont

Plus en détail

Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES

Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 TEMPS PARTIEL NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES 1 Temps partiel Durée minimale La loi relative à la sécurisation de l emploi du

Plus en détail

France 3 Bourgogne Franche-Comté

France 3 Bourgogne Franche-Comté Visite de France 3 Le 18 janvier la classe de 3A, en découverte professionnelle, a visité FR3 Bourgogne. Nous avons été accueillis par la personne chargée des relations publiques. Celle-ci nous a présenté

Plus en détail

étude comparative des crédits d impôts en Europe et au Canada

étude comparative des crédits d impôts en Europe et au Canada les études du CNC octobre 2014 étude comparative des crédits d impôts en Europe et au Canada cinéma, audiovisuel, jeux vidéo Cette étude a été réalisée par le cabinet Hamac Conseils, pour le compte du

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

Code détaillé des professions du spectacle (complément PCS)

Code détaillé des professions du spectacle (complément PCS) détaillé des professions du spectacle (complément PCS) Table incluant les codes fournis par Pôle Emploi Rubrique S40.G10.05.011.002 s ajoutés par rapport à la campagne V01X07 (données sociales 2012) :

Plus en détail

COMMENT FINANCER. Cinema et television PIXIT

COMMENT FINANCER. Cinema et television PIXIT ISABELLE TERREL CHRISTOPHE VIDAL COMMENT FINANCER Cinema et television PIXIT SOMMAIRE INTRODUCTION 11 LE MONTAGE FINANCIER OU COMMENT BÄTIR SON PLAN DE FINANCEMENT 13 I L'enjeu du plan de financement 15

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 PROFESSIONS OUVRANT DROIT À UNE DÉDUCTION FORFAITAIRE SUPPLÉMENTAIRE [DB 5F2532]

SOUS-SECTION 2 PROFESSIONS OUVRANT DROIT À UNE DÉDUCTION FORFAITAIRE SUPPLÉMENTAIRE [DB 5F2532] SOUS-SECTION 2 PROFESSIONS OUVRANT DROIT À UNE DÉDUCTION Références du document 5F2532 Date du document 10/02/99 ANNEXE II 23Avis relatif à la décision réglementaire n 51 du 10 juillet 1964 du centre national

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

TARIFS DES FORMATIONS ET FORMULAIRE D INSCRIPTION

TARIFS DES FORMATIONS ET FORMULAIRE D INSCRIPTION TARIFS DES FORMATIONS ET FORMULAIRE D INSCRIPTION Enseignement en ligne et en école blended learning Educasuisse institution privée - conservatoire des arts, des sciences et des lettres 1 Educasuisse Ecole

Plus en détail

ÉDITO ABDERRAHMANE SISSAKO. président de la cinéfabrique

ÉDITO ABDERRAHMANE SISSAKO. président de la cinéfabrique ÉDITO Un enfant connaît toujours quelque chose qu on ne sait pas. C est le sens de l école : en y venant chacun apporte avec lui un enseignement. L étudiant n est pas seulement celui qui peut apprendre,

Plus en détail

REGLES REGISSANT LE SOUTIEN A LA COPRODUCTION DE LONGS METRAGES DE FICTION, D ANIMATION ET DOCUMENTAIRES

REGLES REGISSANT LE SOUTIEN A LA COPRODUCTION DE LONGS METRAGES DE FICTION, D ANIMATION ET DOCUMENTAIRES REGLES REGISSANT LE SOUTIEN A LA COPRODUCTION DE LONGS METRAGES DE FICTION, D ANIMATION ET DOCUMENTAIRES 1 CRITERES D ELIGIBILITE 1.1. Dispositions générales 1.1.1. Sont éligibles les projets de longs

Plus en détail

Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!!

Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!! Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!! Un des atouts du Titre de compétence est de donner accès, ou de permettre des dispenses parfois importantes chez les opérateurs

Plus en détail

Rejoignez une entreprise au service de 250 000 clients!

Rejoignez une entreprise au service de 250 000 clients! Rejoignez une entreprise au service de 250 000 clients! Au service de Genève SIG est une entreprise publique suisse de distribution de services de proximité. Elle est au service de 250 000 clients sur

Plus en détail

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima La progression des salaires des emplois autres qu artistiques prévue par la Convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles - CCNEAC - La progression des salaires, dans la convention

Plus en détail

PARTIE IV SALAIRES CONVENTIONNELS

PARTIE IV SALAIRES CONVENTIONNELS ENTREPRISES DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE PARTIE IV SALAIRES CONVENTIONNELS Avenants classés du plus récent au plus ancien IV. 2 IV. 3 ANNEE 2014 AVENANT N 27 REEVALUATION DES SALAIRES

Plus en détail

ARRÊTÉ N 2007.287. Le Président du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Rhône,

ARRÊTÉ N 2007.287. Le Président du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Rhône, ARRÊTÉ N 2007.287 Objet : Ouverture d un examen professionnel d accès par voie d avancement au grade d adjoint technique territorial de 1 ère classe dans la spécialité artisanat d art. Le Président du

Plus en détail

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur de prises de vue Version 1 «Opérateur de prises de vue» APPELLATION(S) DU METIER Opérateur de prises de vue vidéo Cadreur Pointeur vidéo DEFINITION DU METIER L'opérateur de prises de vue assure

Plus en détail

ACCORD DU 4 MARS 2014

ACCORD DU 4 MARS 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3261 Convention collective nationale IDCC : 1611. ENTREPRISES DE LOGISTIQUE DE COMMUNICATION ÉCRITE DIRECTE ACCORD

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Commerce et réparation automobile

Commerce et réparation automobile Commerce et réparation automobile en Franche-Comté état des lieux du secteur décembre 2009 mise à jour : mars 2010 1 - décembre 2009 - Efigip emploi formation insertion Franche-Comté Composition du secteur

Plus en détail

Réflexion sur la «Parité» Etude des données de l année 2014 et Evolution 2012-2014

Réflexion sur la «Parité» Etude des données de l année 2014 et Evolution 2012-2014 Réflexion sur la «Parité» Etude des données de l année 2014 et Evolution 2012-2014 Grâce à la mise en place d outils de suivi, nous avons à notre disposition, pour l année 2014, des données nouvelles pour

Plus en détail

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chargé de production «Chargé de production» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de production en télévision DEFINITION DU METIER Le chargé de production en télévision gère un ou plusieurs projets de production

Plus en détail

Groupe Quinta : accès aux prestations de la plateforme

Groupe Quinta : accès aux prestations de la plateforme 3com0189 v03 Groupe Quinta : accès aux prestations de la plateforme Rendez-vous et suivis en entreprises : 4 rendez-vous groupe 60 échanges / suivis (téléphonique, mail ) Entretiens individuels: 15 rendez-vous

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3124 Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE AVENANT N O 6 DU 29 JUIN 2006 À L ANNEXE

Plus en détail

FLASH TRIMESTRIEL D'INFORMATIONS n 83 - avril 2012

FLASH TRIMESTRIEL D'INFORMATIONS n 83 - avril 2012 FLASH TRIMESTRIEL D'INFORMATIONS n 83 - avril 2012 Sécurité et Réparation Automobiles Chaque trimestre, SRA met à votre disposition des éléments statistiques pour évaluer au plus près les coûts de la réparation

Plus en détail