UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE"

Transcription

1 UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE 1. CONTEXTE Le Sénégal, vu sa position géographique de pays sahélien, est chroniquement exposé à l insécurité alimentaire, notamment dans sa partie septentrionale. En dehors des facteurs climatiques la situation du pays est chroniquement fragile à cause de la détérioration de l environnement, du manque d investissements dans le monde rural et la production alimentaire et une forte croissance démographique. L insécurité alimentaire récurrente a érodé la résilience des populations et a fortement exposée celles-ci aux risques de malnutrition. D autres causes contribuent aussi à la malnutrition comme la faiblesse des services de base, l accès insuffisant à l eau potable et l assainissement, les pratiques familiales inadéquates et le manque de filets de protection sociale pour les plus vulnérables. Selon la note de stratégie, préparée en 2011 par un groupe comprenant ACF, FAO, OCHA, PAM et l UNICEF à la demande du groupe de travail Régional Sécurité Alimentaire et Nutrition du Système des Nations Unies, le Sénégal avait l instar des autres pays de sous-région connu en 2011 des récoltes insuffisantes localisées et une hausse des prix alimentaires. Ces facteurs combinés à la malnutrition chronique ont eu un impact négatif sur les populations déjà très vulnérables et ont augmenté le risque de mortalité augmentée des enfants. Les différentes études menées en 2011 et 2012 ont montré ces impacts en termes de dégradation de la situation nutritionnelle des enfants. 2. SITUATION NUTRITIONNELLE DES ENFANTS En 2011, le système d alerte précoce avait indiqué une situation nutritionnelle alarmante dans les régions de Sédhiou, Kédougou, Tambacounda, et Kolda. Les enquêtes SMART réalisées en novembre 2011 dans 8 régions à risque ont confirmé ce diagnostic de malnutrition avec un taux de Malnutrition Aigüe Globale (MAG) élevé atteignant 14,% à Matam (proche du seuil de crise) et 10,5% à Diourbel. Le taux de Malnutrition Aigüe Sévère (MAS) dépassait 2% à Kédougou et Matam et était de 1.4% à Diourbel. La malnutrition chronique était élevée avec 32% à Kédougou et 20% à Diourbel et Matam. Ces données permettaient de faire une projection de 20,000 cas de MAS et de 100,000 cas de Malnutritions Aigües Modérées (MAM) pour le Sénégal. En Juin 2012, une nouvelle enquête nutritionnelle (SMART, CLM) a révélé une situation très préoccupante 16 des 45 départements en termes de malnutrition aiguë avec des pics dans les départements de Kanel, Ranérou, Podor, Kaffrine et Tambacounda. Ces données donnaient une projection entre juin 2012 et juin 2013 d environ 38,000 cas de MAS, 280,000 cas de MAM et 650,000 enfants de moins de 5 ans en situation d insécurité alimentaire et nutritionnelle. 1

2 CARTOGRAPHIE DE LA MALNUTRITION AIGUE AU SENEGAL SMART

3 3. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA REPONSE A LA CRISE NUTRITIONNELLE Pour faire face à la situation, le Ministère de la Santé a mis en œuvre avec l appui de l UNICEF et d autres partenaires un plan de riposte national. Ce plan comportait plusieurs objectifs: Amélioration de la prise en charge clinique des cas de MAS, Amélioration du dépistage au niveau communautaire des cas de MAM et MAS, Amélioration à l accès potable et l assainissement et Changement de comportements pour l adoption de bonnes pratiques en matière d alimentation et de nutrition, et de l hygiène. Conformément au mandat qui lui a été assigné au niveau international et aux engagements qu elle a pris avec le Sénégal, le bureau UNICEF Sénégal a mobilisé une assistance technique, logistique et financière pour assister le gouvernement à prévenir et lutter contre la Malnutrition Aigüe Sévère (MAS). Cet appui s est fait de manière coordonnée et a été complémentaire à celui fourni par les autres agences des Nations Unies opérant au Sénégal (principalement le PAM, l OMS et la FAO). L assistance de l UNICEF a été utilisée par les partenaires nationaux (CLM, Ministère de la Santé Publique et de l Action Social, RTS) dans les régions médicales les plus affectées par la crise nutritionnelle. Elle s est inscrite dans les plans de riposte nutritionnelle régionaux en ligne eux-mêmes avec le plan national. Au même temps, l UNICEF a appuyé des ONG (World Vision, Childfund, Action contre la Faim, MSF) pour mener les actions de lutte contre la malnutrition au niveau communautaire et des structures sanitaires dans les régions à haut risques de Matam, Diourbel, Saint Louis, Louga, Thiès, Kolda, Kédougou et Tambacounda). 3.1 Appui au Ministère de la Santé Publique et de l Action Sociale - Appui technique et financiers pour la préparation de plans de riposte régionaux o Première phase : régions de Diourbel, Matam (achevé), o Deuxième phase : régions de Saint Louis, Louga et Thiès (achevé) o Troisième phase : régions de Tambacounda, Kédougou, Kaffrine, Kolda et Sédhiou (en cours). - Appui technique et financier à la mise en œuvre du plan de riposte des régions de Matam, Diourbel, Thiès, Louga et St. Louis avec : o Appui en Plumpynut et en laits thérapeutiques, Amoxicilline, Vitamine A, Mebendazole, Resonal, SRO/Zinc, moustiquaires, supports de communications, pour le fonctionnement de tous les UREN et CREN du pays o Appui en équipements, matériels anthropométriques (Balances, Toises) et moyens logistiques (motos) pour la mise en place d UREN (Unité de Réhabilitation et Education Nutritionnelle pour les MAS non compliqués) et de CREN (Centre de Réhabilitation et Education Nutritionnelle pour les MAS compliqués) 3

4 o Formation des prestataires sur la Prise en Charge de la Malnutrition Aigue Sévère (PECMAS), o Formation des relais communautaires sur le dépistage et le suivi des cas MAS et MAM (Malnutrition Aigüe Modéré), o Formation des leaders communautaires, des acteurs sociaux, des journalistes pour la mobilisation sociale et le changement des comportements qui favorisent la malnutrition o Campagne de sensibilisation à travers les radios régionales, o Campagne de sensibilisation à travers les médias nationaux, o Appui financier pour les supervisions o Appui financier pour la prise en charge des frais de transport et de subsistance des parents accompagnateurs des enfants hospitalisés au niveau des UREN et CREN - Appui technique et financier aux plans de relance du PEV de routine dans les régions de Matam, Diourbel, Kaolack, Louga, Tambacounda, Kédougou et Thiès. - Appui technique et financier à la Division de lutte contre le Sida (DLSI) pour mettre en place au niveau des CREN un mécanisme d identification des enfants infectés par le VIH et assurer leur prise en charge. - Appui au Service National d Hygiène et les brigades régionales pour étendre les activités eauassainissement avec distribution des kits hygiène aux familles des enfants affectés de MAS et accélération des projets d assainissement type ACTP. - Appui technique et financier au Service National d Information et de l Education pour la Santé (SNIEPS) pour développer un plan de communication et le mettre en place au niveau national, régional et des districts et - Appui au Ministère de la Santé avec support financier à la RTS et deux radios privées pour la diffusion d émissions télévisées, de publi-reportages, d interviews d acteurs de terrain et de décideurs, d émissions interactives pour informer les décideurs et les populations sur la réponse à la crise. 3.2 Appui à la CLM - Appui financier à la CLM pour multiplier la fréquence et couverture dans 57 collectivités locales des Régions de Diourbel et de Matam pour suivre plus de enfants de moins de 5 ans. Cette couverture inclus des interventions de dépistage et prise en charge communautaire d enfants malnutris aigue modérés, et le dépistage et référencement des malnutris aigue sévères vers les structures de santé pour la prise en charge ; la supplémentation alimentaire, en vitamine A et en fer, le déparasitage, les causeries sur la nutrition et l hygiène, ainsi que le suivi pondéral et les visites de suivi à domicile. 4

5 PRODUITS DES INTERVENTIONS APPUYEES PAR L UNICEF ACTIVITES NOMBRE / QUANTITE OBSERVATION CREN crées 40 UREN créés 551 Personne ls de santé formés sur la PECMAS 825 Relais communautaires formés Agents d'hygiène formés sur le contrôle de la qualité de l'eau Orientations gestionnaires des points d'eau 1, Contrôle qualité de l'eau 1,016 Causeries sur les bonnes pratiques d'hygiène Mise en œuvre ATPC (Assainissement total piloté par la communauté) Affiches sur le lavage des mains et traitement de l'eau Programme Radios / émissions sur la PECMAS et Wash/formation des journalistes Affiches éducatives sur la nutrition ,000 RM DIOURBEL ET MATAM 240 RM DIOURBEL ET MATAM 1,000 RM DIOURBEL ET MATAM 5

6 INTRANTS DE NUTRITION LIVRES AUX REGIONS MEDICALES POUR LA PRISE EN CHARGE DE LA MALNUTRITION AIGUE SEVERE Produit PLUMPY NUT LAIT F75 LAIT F100 AMOXYCILLINE SIROP VITAMIN A MEBENDAZOLE ReSoMal KITS D HYGIENE pour ménages affectés par la MAS HTH 70% - Fut de 45 Kg pour le traitement des forages d'eau. Quantité Livrées aux Régions Médicales 7000 cartons de 150 sachets 1500 cartons de 120 sachets 1500 cartons de 90 sachets 10,000 flacons 11,645 boites 33,913 boites 200 cartons 4930 kits 10 futs 4. RESULTATS cas de Malnutrition Aigüe Sévère (MAS) pris en charge dans les CREN et UREN - Intrants médicaux et thérapeutiques en place pour prendre en charge la cible prévue de 20,000 enfants MAS dans les zones affectées par la MAG - 250,000 enfants de 6-59 mois à risques correctement suivis avec la surveillance nutritionnelle et les activités de prévention. 5. LES DEFIS RENCONTRES LORS DE LA RIPOSTE La mise en œuvre de l assistance de l UNICEF a rencontré les défis suivants a. La mobilisation des ressources d urgences par les agences SNU n a pas été possible qu après une déclaration officielle de la crise humanitaire par le gouvernement. L arrivée tardive des ressources a retardé le lancement des premières interventions dans les régions les plus affectées (Matam et Diourbel) d autant que la réponse nationale s est d abord focalisée sur la sécurité alimentaire. Il a fallu quelques temps pour intégrer la nutrition dans le cadre de la coordination, d ailleurs un avancement important ; il reste encore d intégrer tous les organismes ministériels impliqués dans la riposte. 6

7 b. Le pays ne disposait pas d un plan national de contingence pour les urgences nutritionnelles. Il a fallu commander en urgence les produits nécessaires alors qu un pré positionnement aurait réduit les délais de la réponse. c. La réponse à la nutrition est en général «noyée» dans les activités de routine des infrastructures sanitaires et des équipes des districts et des régions. Comme il n y avait pas suffisamment d espaces ans les centres et postes de santé pour prendre en charge tous les cas de MAS il a fallu libérer des espaces, former les prestataires disponibles et les équiper pour la prise en charge de la MAS. Cela a nécessité de mettre en place des mécanismes de suivi et surveillance nutritionnelle spécifiques à la prise en charge de la MAS pour pouvoir ajuster le niveau de riposte et pour mobiliser les ressources correspondantes. d. De nombreux enfants ayant besoin de soins au niveau des UREN et CREN n ont pu être correctement assistés car les familles les plus vulnérables n ont pas pu prendre en charge les coûts des soins et que les hôpitaux insistent à appliquer les frais d hospitalisation. 6. RECOMMANDATIONS a. Mettre en place un plan de contingence national avec des ressources minimales pour pouvoir répondre rapidement à la crise alimentaire et nutritionnelle. Ce plan devrait inclure une allocation budgétaire spécifique pour la nutrition. b. Renforcer les capacités de préparation des régions et des districts pour qu ils puissent rapidement faire face rapidement aux situations de crises humanitaires comme elles le font dans les épidémies de choléra (ressources humaines, espace physique, etc.). c. Intégrer tous les organismes ministériels impliqués dans tous les aspects d une riposte alimentaire et nutritionnelle, et leurs partenaires pour assurer une meilleure coordination et une meilleure utilisation des ressources disponibles. d. Trouver des solutions à long terme pour assurer une vraie gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans, surtout dans les situations d urgence. La crise nutritionnelle est une opportunité pour mettre à jour les systèmes existants pour la prise en charge de la MAS, comme la mise à jour de la lettre de la politique de la nutrition, l inclusion des intrants thérapeutiques dans la liste des médicaments essentiels, la révision du système de suivi et la mise en place des systèmes de coordination plus efficaces. 7

8 7. BUDGET VALEUR DE LA CONTRIBUTION DE L UNICEF RUBRIQUES MONTANTS en FCFA 1. Renforcement des capacités et prise en charge (formation, stratégies avancées et mobiles, appui à la vaccination, appui aux CREN et UREN) 2. Communication (production et diffusion, formation et suivi) 3. Intrants (matériels anthropométriques, Plumpy, produits d hygiène, laits thérapeutiques, vaccins, antibiotiques, SRO/Zinc, vitamine A et déparasitant, affiches, motos et véhicules) 4. EAU-HYGIENE et ASSAINISSEMENT (CLTS et traitement de l eau à domicile, promotion des bonnes pratiques d hygiène) 792,608, ,699, ,885,953 30,486, Interventions au niveau communautaire (dépistage et prise en charge MAM) 6. Assistance technique, Planification, suivis et évaluation TOTAL CFA TOTA USD 191,000,000 3,750, CFA USD 8

ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle

ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle Cela fait maintenant une journée que je suis dans le Kanem. Je suis en mission dans cette partie Nord du pays pour quelques

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION INTER-CLUSTER (WASH, SANTE, NUTRITION) REGION DE TOMBOUCTOU 19 ET 20 AOUT 2013

RAPPORT DE MISSION INTER-CLUSTER (WASH, SANTE, NUTRITION) REGION DE TOMBOUCTOU 19 ET 20 AOUT 2013 Hôpital de Tombouctou, URENI OBSERVATIONS GÉNÉRALES Les partenaires étatiques ont une vision globale et spécifique (par secteur) de la situation de leur Région, et font preuve d une réelle volonté de mettre

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA)

Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA) Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA) 1 Module 1. Objectifs d apprentissage Discuter de la malnutrition aiguë et des mesures à prendre en réponse Identifier

Plus en détail

Kayes, le 09 Avril 2013

Kayes, le 09 Avril 2013 «Rapport de Dépistage de masse dans les structures de santé de la zone d intervention du projet CRM & CRF dans les districts sanitaires de Kayes et Yélimané» «Appui à la prévention et la prise en charge

Plus en détail

Intitulé du programme conjoint : Programme Intégré Santé Education Nutrition (PISEN) : Appui à l amélioration de la santé des femmes et

Intitulé du programme conjoint : Programme Intégré Santé Education Nutrition (PISEN) : Appui à l amélioration de la santé des femmes et Gouvernement du Sénégal Système des Nations Unies Intitulé du programme conjoint : Programme Intégré Santé Education Nutrition (PISEN) : Appui à l amélioration de la santé des femmes et des enfants dans

Plus en détail

LIBERIA RENFORCEMENT DU SYSTÈME INTÉGRÉ DE GESTION ET DE PRÉVENTION DE LA MALNUTRITION DANS LE GRAND MONROVIA

LIBERIA RENFORCEMENT DU SYSTÈME INTÉGRÉ DE GESTION ET DE PRÉVENTION DE LA MALNUTRITION DANS LE GRAND MONROVIA LIBERIA RENFORCEMENT DU SYSTÈME INTÉGRÉ DE GESTION ET DE PRÉVENTION DE LA MALNUTRITION DANS LE GRAND MONROVIA Compte tenu des niveaux élevés de sous-nutrition infantile (aiguë et chronique) et d insécurité

Plus en détail

PREMIERE CONFERENCE DES HAUTS RESPONSABLES CHARGES DE L ETAT CIVIL DES ETATS MEMBRES DE L OCI

PREMIERE CONFERENCE DES HAUTS RESPONSABLES CHARGES DE L ETAT CIVIL DES ETATS MEMBRES DE L OCI REPUBLIQUE DU SENEGAL Un peuple - Un but - Une Foi ----------------- PREMIERE CONFERENCE DES HAUTS RESPONSABLES CHARGES DE L ETAT CIVIL DES ETATS MEMBRES DE L OCI TEHERAN 15-17 AVRIL 2013 Présenté par

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013 Le Mercredi 10 Juillet 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 13 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Mme Anne

Plus en détail

CAMEROUN RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DANS L EXTREME NORD. 81 693 Personnes Déplacées Internes.

CAMEROUN RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DANS L EXTREME NORD. 81 693 Personnes Déplacées Internes. DONNEES CLEES 81 693 Personnes Déplacées Internes. CAMEROUN RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DANS L EXTREME NORD (7 27 SEPT. 2015) 58 638* Réfugiés vérifiés et préenregistrés par le HCR depuis Mai

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 27 JUIN 2012

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 27 JUIN 2012 Le mercredi 27 juin 2012 entre 09h et 11h, s est tenue dans la grande salle Deniba de l UNICEF, la 13 ème réunion de la Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Albert Tshiula, Coordinateur

Plus en détail

Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso

Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso Plan de présentation. Contexte du plan. Rôle du CONASUR But du plan. Objectifs du plan. Méthodologie

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 07 Novembre 2012

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 07 Novembre 2012 Compte-Rendu de la Réunion du Le mercredi 07 novembre 2012 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 32 ème réunion de la Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée

Plus en détail

Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition

Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition Note d Information 3 République Islamique de Mauritanie Cas d investissement sur la nutrition en Mauritanie Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition Produit par

Plus en détail

Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif?

Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif? Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif? Les récentes émeutes de la faim à Maputo, au Mozambique, ont servi à rappeler brutalement que les augmentations

Plus en détail

Cadre Infirmier Service Pédiatrie/URENI Ecole - MALI

Cadre Infirmier Service Pédiatrie/URENI Ecole - MALI Cadre Infirmier Service Pédiatrie/URENI Ecole - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour

Plus en détail

Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 CONTEXTE. Evénements clés:

Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 CONTEXTE. Evénements clés: Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 Ce bulletin d information humanitaire, produit par le bureau régional OCHA pour l Afrique de l Ouest

Plus en détail

Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009

Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009 Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009 Ce rapport a été préparé par OCHA/Niger. Il couvre la période allant du 6 au 7 septembre. I. Priorités Démarrage des travaux des sous-comités sectoriels

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE Allemagne Argentine Belgique Canada Espagne Grèce Italie Japon Pays-Bas Portugal Royaume-Uni Suède Suisse France RAPPORT D ACTIVITE DE LA RIPOSTE A L EPIDEMIE DE ROUGEOLE MENEE DU 11 AU 15 DECEMBRE 2012

Plus en détail

RECRUTEMENT D UN CONSULTANT Etude Besoin et Coûts Malnutrition, Niger TERMES DE REFERENCES

RECRUTEMENT D UN CONSULTANT Etude Besoin et Coûts Malnutrition, Niger TERMES DE REFERENCES RECRUTEMENT D UN CONSULTANT Etude Besoin et Coûts Malnutrition, Niger TERMES DE REFERENCES Consultant pour le suivi et l évaluation d une étude nationale sur l évaluation des besoins et des coûts nécessaires

Plus en détail

Plan stratégique de l UNHCR pour la nutrition et la sécurité alimentaire 2008-2012

Plan stratégique de l UNHCR pour la nutrition et la sécurité alimentaire 2008-2012 Plan stratégique de l UNHCR pour la nutrition et la sécurité alimentaire 2008-2012 PLAN STRATÉGIQUE DE L UNHCR POUR LA NUTRITION ET LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2008-2012 Table of contents Résumé d orientation...iv

Plus en détail

PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX

PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX Nom du projet: PROJET FILETS SOCIAUX Secteur: Rural Autorité de Tutelle: Cabinet du Premier Ministre PRINCIPES DE BASE DE LA PROTECTION SOCIALE : Définitions et concepts

Plus en détail

Cadre Stratégique Opérationnel Mali

Cadre Stratégique Opérationnel Mali Cadre Stratégique Opérationnel Mali Secteur Eau, Assainissement et Hygiène Par le Cluster WASH Version 1 Date Juillet 2012 1 P a g e SOMMAIRE 1. Introduction... 3 1.1. Analyse du contexte Eau, Hygiène

Plus en détail

Dans ce numéro : Participation massive pour le premier tour des élections présidentielles au Mali, selon l'onu.

Dans ce numéro : Participation massive pour le premier tour des élections présidentielles au Mali, selon l'onu. N 375 du 31 Juillet 2013 Dans ce numéro : ONU-MALI : Participation massive pour le premier tour des élections présidentielles au Mali, selon l'onu. 1-2 Participation massive pour le premier tour des élections

Plus en détail

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome Pour la mise en œuvre des projets : «Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

CAMEROUN RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DES REFUGIES NIGERIANS. 49 813 Réfugiés recensés par les autorités

CAMEROUN RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DES REFUGIES NIGERIANS. 49 813 Réfugiés recensés par les autorités DONNEES CLEES 49 813 Réfugiés recensés par les autorités 36 383 Réfugiés vérifiés et préenregistrés par le HCR depuis Mai 2013 CAMEROUN RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DES REFUGIES NIGERIANS 29

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

Financements innovants pour l agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition. Synthèse du projet de rapport. (travaux en cours)

Financements innovants pour l agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition. Synthèse du projet de rapport. (travaux en cours) Financements innovants pour l agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition Synthèse du projet de rapport (travaux en cours) Au vu de l urgente nécessité d accroître les investissements dans l agriculture,

Plus en détail

Bulletin humanitaire Haïti. La campagne de vaccination orale contre le choléra en Haïti atteint ses objectifs. Au sommaire FAITS SAILLANTS

Bulletin humanitaire Haïti. La campagne de vaccination orale contre le choléra en Haïti atteint ses objectifs. Au sommaire FAITS SAILLANTS Bulletin humanitaire Haïti Numéro 44 Septembre 2014 Au sommaire FAITS SAILLANTS Lutte contre l épidémie de choléra : près de 185,000 personnes ont reçu le vaccin contre le choléra dans trois départements

Plus en détail

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays.

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays. x de x de x de x de x de 1 - Maladies transmissibles 1.1. VIH/SIDA Pacifique occidental Siège x de 1.1.1 Mise en œuvre et suivi de la Stratégie mondiale du secteur de la santé sur le VIH/sida 2011-2015

Plus en détail

AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX

AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX FRANÇAIS (FR) AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX Au regard des principes généraux des axes stratégiques, la Fondation Rotary considère que : 1. Elle a pour objectifs d optimiser le traitement des dossiers

Plus en détail

Routes d Apprentissage

Routes d Apprentissage Renforcercement des capacités des pays SUN pour promouvoir la nutrition à travers des Routes d Apprentissage L expérience de la Route d apprentissage au Pérou et au Sénégal En tant que mouvement global,

Plus en détail

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest FOR MER SOL IDARI TÉ & & ACCO MPAG NER AFRIQUE DÉ VELO PPEME NT formations métiers Pour répondre au bon moment et de manière adaptée à une urgence nutritionnelle, pour faire face aux défis de l accès à

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 02 Mai 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 02 Mai 2013 Le Jeudi 02 Mai 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 9 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Dr Albert Tshiula,

Plus en détail

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

Diagnostic et Leçons à tirer

Diagnostic et Leçons à tirer Atelier sur le diagnostic des systèmes d information et d alerte précoce au Tchad Diagnostic et Leçons à tirer 20 Mars 2012, N Djamena, Tchad Plan de la présentation Les attentes d un système d information

Plus en détail

Conférence CID. La collaboration entre les Agences des Nations Unies en Mauritanie

Conférence CID. La collaboration entre les Agences des Nations Unies en Mauritanie Conférence CID La collaboration entre les Agences des Nations Unies en Mauritanie Objectif de la conférence Constat : le grand public a souvent une vision partielle des interventions des NU en Mauritanie.

Plus en détail

Rapport de Réunion. Cluster Santé Mali. Du 13 Novembre 2013 à la. Direction Nationale de la Santé. Mercredi, 13 novembre 2013 DATE HORAIRE 14H30 17H45

Rapport de Réunion. Cluster Santé Mali. Du 13 Novembre 2013 à la. Direction Nationale de la Santé. Mercredi, 13 novembre 2013 DATE HORAIRE 14H30 17H45 Cluster Santé Mali Rapport de Réunion Du 13 Novembre 2013 à la Direction Nationale de la Santé DATE Mercredi, 13 novembre 2013 HORAIRE 14H30 17H45 LIEU Direction Nationale de la Santé (DNS) Salle de réunion

Plus en détail

Rapport de Mission EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DE LA MALNUTRITION AIGUË - MAURITANIE

Rapport de Mission EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DE LA MALNUTRITION AIGUË - MAURITANIE Rapport de Mission EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DE LA MALNUTRITION AIGUË - MAURITANIE UNICEF Bureau Régional de l Afrique de l Ouest et du Centre 4 février au 13 février 2010 Hélène Schwartz Ŕ Yvonne

Plus en détail

La région du Centre-Sud en chiffres

La région du Centre-Sud en chiffres MINISTĖRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice La région du Centre-Sud en chiffres Edition 2014 Géographie GÉOGRAPHIE ET ORGANISATION ADMINISTRATIVE 0rganisation administrative

Plus en détail

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission PROFIL DE POSTE Informations préliminaires sur le poste Intitulé du poste Rattachement hiérarchique CHEF DE MISSION Pays / ville d affectation Création / Remplacement (+ nom) Création Date d arrivée souhaitée

Plus en détail

LE SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTÉ DU SÉNÉGAL

LE SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTÉ DU SÉNÉGAL République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Santé et de l Action Sociale Cellule d Appui à la Couverture maladie Universelle LE SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTÉ DU SÉNÉGAL Par:

Plus en détail

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest FOR MER SOL IDARI TÉ & & ACCO MPAG NER AFRIQUE DÉ VELO PPEME NT formations métiers Pour répondre au bon moment et de manière adaptée à une urgence nutritionnelle, pour faire face aux défis de l accès à

Plus en détail

RAPPORT INTER AGENCES RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DES REFUGIES NIGERIANS. 49 813 Réfugiés recensés par les autorités

RAPPORT INTER AGENCES RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DES REFUGIES NIGERIANS. 49 813 Réfugiés recensés par les autorités DONNEES CLEES 49 813 Réfugiés recensés par les autorités CAMEROUN RAPPORT INTER AGENCES RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DES REFUGIES NIGERIANS 19-25 Janvier 2015 39 716 Réfugiés vérifiés et préenregistrés

Plus en détail

CADRE COMMUN SUR LES FILETS SOCIAUX SAISONNIERS AU NORD MALI

CADRE COMMUN SUR LES FILETS SOCIAUX SAISONNIERS AU NORD MALI CADRE COMMUN SUR LES FILETS SOCIAUX SAISONNIERS AU NORD MALI BULLETIN D INFORMATION - MARS 2015 en bref Bénéficiaires ATTEINTS : 39749 ménages 42 562 enfants de 0 à 23 mois 25 586 femmes enceintes et allaitantes

Plus en détail

Evaluation Prise en Charge de la Malnutrition Aiguë

Evaluation Prise en Charge de la Malnutrition Aiguë UNICEF Bureau Régional de l Afrique Centrale et de l Ouest Evaluation Prise en Charge de la Malnutrition Aiguë CAMEROUN 20 août 1 septembre 2012 Yvonne Grellety Hélène Schwartz 1 REMERCIEMENTS Nous tenons

Plus en détail

GUINÉE PROJET «MAMANS BOUILLIE» : ALLIER ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS ET PRÉVENTION DE LA SOUS-NUTRITION

GUINÉE PROJET «MAMANS BOUILLIE» : ALLIER ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS ET PRÉVENTION DE LA SOUS-NUTRITION GUINÉE PROJET «MAMANS BOUILLIE» : ALLIER ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS ET PRÉVENTION DE LA SOUS-NUTRITION En réponse à des taux de malnutrition aigüe préoccupants, ACF Espagne, avec ses partenaires

Plus en détail

T H I E S SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Thiès

T H I E S SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Thiès T H I REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Action Contre la Faim Espagne (ACF-E) - Projet Contribution à l amélioration de la situation nutritionnelle des populations vulnérables

Action Contre la Faim Espagne (ACF-E) - Projet Contribution à l amélioration de la situation nutritionnelle des populations vulnérables NIGER Projets financés par la Direction Générale de l Aide Humanitaire (DG-ECHO) en 2007 et 2008 Octobre 2008 Agir face à l urgence Action Contre la Faim Espagne (ACF-E) - Projet Contribution à l amélioration

Plus en détail

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission : PROFIL DE POSTE Informations préliminaires sur le poste Intitulé du poste ADMINISTRATEUR BASE Pays & base d affectation GUINEE, COYAH Rattachement hiérarchique COORDINATEUR COYAH Création / Remplacement

Plus en détail

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base EVALUATION FINALE MLI/016 Programme d Appui à la Santé de Base FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Mali Programme d Appui à la Santé de Base PASAB MLI/016 Version

Plus en détail

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince et Gonaïves Enjeux, enseignements et perspectives PROGRAMME SECURITE ALIMENTAIRE Atelier Coupons Alimentaires

Plus en détail

BULLETIN DU CLUSTER SANTE

BULLETIN DU CLUSTER SANTE 1 BULLETIN DU CLUSTER SANTE SITUATION SANITAIRE SUITE AU CONFLIT ARME AU NORD MALI 11 AVRIL 2013 N 2 Points Clefs Situation sécuritaire toujours imprévisible dans les régions du nord notamment à Kidal

Plus en détail

Mission conjointe d évaluation rapide des besoins des populations d accueil de la Moughataa de Bassiknou, affectées par l afflux de réfugiés maliens

Mission conjointe d évaluation rapide des besoins des populations d accueil de la Moughataa de Bassiknou, affectées par l afflux de réfugiés maliens Mission conjointe d évaluation rapide des besoins des populations d accueil de la Moughataa de Bassiknou, affectées par l afflux de réfugiés maliens (Région de Hodh el-charghi/mauritanie) Avril 2012 Remerciements

Plus en détail

CROIX - ROUGE MALIENNE SECRETARIAT GENERAL

CROIX - ROUGE MALIENNE SECRETARIAT GENERAL CROIX - ROUGE MALIENNE SECRETARIAT GENERAL Djélibougou, Rue 261, Porte n - 2, Bamako Tél. (+223) 20 24 45 69 / Fax : (+223) 20 24 04 14 / B.P : 280 E-mail : crmalienne@croixrouge-mali.org RAPPORT ANNUEL

Plus en détail

CAMEROUN RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DES REFUGIES CENTRAFRICAINS. 150,220 Réfugiés enregistrés depuis janvier 2014.

CAMEROUN RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DES REFUGIES CENTRAFRICAINS. 150,220 Réfugiés enregistrés depuis janvier 2014. DONNEES CLES 150,220 Réfugiés enregistrés depuis janvier 2014. 71 647 Réfugiés vivent dans les sites. CAMEROUN RAPPORT INTER AGENCES SUR LA SITUATION DES REFUGIES CENTRAFRICAINS 1 31 Octobre 2015 69 002

Plus en détail

Valeur ajoutée et rentabilité

Valeur ajoutée et rentabilité 6 e Forum Mondial de l Eau Solutions Existantes Titre de la Solution : Gestion sociale des forages en zone rurale Cas d étude : Tchad Groupe-cible 1.1.2: D ici à 20xx, garantir que la population rurale

Plus en détail

Au Tchad, la situation humanitaire reste extrêmement préoccupante

Au Tchad, la situation humanitaire reste extrêmement préoccupante Au Tchad la situation humanitaire reste extrêmement préoccupante Malnutrition infantile risques sanitaires et insécurité alimentaire : en 2013 les besoins humanitaires demeurent très importants et demandent

Plus en détail

Cameroun. Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017

Cameroun. Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017 Cameroun Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017 Le projet de descriptif de programme de pays relatif au Cameroun (E/ICEF/2012/P/L.35) a été présenté au Conseil d administration pour examen

Plus en détail

BULLETIN DU CLUSTER SANTE

BULLETIN DU CLUSTER SANTE 1 BULLETIN DU CLUSTER SANTE SITUATION SANITAIRE SUITE AU CONFLIT ARME AU NORD MALI 31 MAI 2013 N 4 Points Clefs Situation sécuritaire calme mais toujours imprévisible dans les régions du nord. La sixième

Plus en détail

CE TEXTE N'EXISTE QU'EN VERSION FRANCAISE ANNEXE

CE TEXTE N'EXISTE QU'EN VERSION FRANCAISE ANNEXE CE TEXTE N'EXISTE QU'EN VERSION FRANCAISE ANNEXE 1. IDENTIFICATION Intitulé/Numéro MAURITANIE - Programme de transfert économique et social à vocation de lutte contre la malnutrition et l extrême pauvreté

Plus en détail

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE Norme INEE #1 sur la Participation communautaire : la participation Les membres des communautés

Plus en détail

Présentation du Programme

Présentation du Programme Ministère de l Hydraulique et de l Assainissement République du Sénégal ATELIER DE LANCEMENT SECTORIEL EAU-ASSAINISSEMENT Jeudi 25 septembre 2014, King Fahd Palace Hôtel - Dakar Présentation du Programme

Plus en détail

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 INFORMATION PRESSE URGENCE ASIE DU SUD Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 A ce jour, l'unicef France a fait parvenir un total de 40 millions d'euros en Asie du Sud. Le dernier envoi, d'un

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Le programme ANO (Assainissement Nord Ouest) a été mis en œuvre par un consortium de trois associations : o Action contre la Faim (ACF),

Plus en détail

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES Introduction : les Espaces Amis d Enfants (EAE) sont des structures communautaires utilisées dans les situations d urgence comme première réponse aux besoins

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

MISE A JOUR SUR L URGENCE AU LAC NO. 18 UNHCR TCHAD

MISE A JOUR SUR L URGENCE AU LAC NO. 18 UNHCR TCHAD MISE A JOUR SUR L URGENCE AU LAC NO. 18 UNHCR TCHAD 29 Avril- 07 Mai 2015 Débarquement des réfugiés Nigériens en provenance de Kaiga Kindiria. Mai 2015, Photo /UNHCR DERNIERS DEVELOPPEMENTS Suite à l information

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES SERVICES SOCIAUX DE BASE

CARTOGRAPHIE DES SERVICES SOCIAUX DE BASE République du Sénégal Un peuple - Un But - Une foi ---------------------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES CARTOGRAPHIE DES SERVICES SOCIAUX DE BASE 9 novembre 2012 0 Sommaire Sommaire...

Plus en détail

Décision d'aide humanitaire d urgence F9 (FED9) Intitulé : Aide humanitaire en faveur des populations maliennes affectées par la crise nutritionnelle

Décision d'aide humanitaire d urgence F9 (FED9) Intitulé : Aide humanitaire en faveur des populations maliennes affectées par la crise nutritionnelle EUROPEAN COMMISSION DIRECTION GENERALE DE L'AIDE HUMANITAIRE - ECHO Décision d'aide humanitaire d urgence F9 (FED9) Intitulé : Aide humanitaire en faveur des populations maliennes affectées par la crise

Plus en détail

Côte d Ivoire. Personnes relevant de la compétence du HCR

Côte d Ivoire. Personnes relevant de la compétence du HCR À la fin de l année 2010, la Côte d Ivoire abritait près de 565 000 personnes relevant de la compétence du HCR, dont quelque 25 600 réfugiés libériens. Plus de 1 100 certificats de naissance ont été distribués

Plus en détail

CROIX - ROUGE MALIENNE

CROIX - ROUGE MALIENNE CROIX - ROUGE MALIENNE SECRETARIAT GENERAL Djélibougou, Rue 261, Porte n - 2, Bamako Tél. (+223) 20 24 45 69 / Fax : (+223) 20 24 04 14 / B.P : 280 E-mail : crmalienne@croixrouge-mali.org RAPPORT ANNUEL

Plus en détail

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor Z I G U I N C H O R REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Le Réseau de Systèmes d Alerte Précoce contre la Famine Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Ouagadougou, Burkina Faso 18-20 Novembre 2013 Plan A. Qu est-ce que FEWS NET? B. Les

Plus en détail

Jeunes réfugiées bhoutanaises au camp de Beldangi, au Népal oriental. 38 Appel global 2014-2015 du HCR

Jeunes réfugiées bhoutanaises au camp de Beldangi, au Népal oriental. 38 Appel global 2014-2015 du HCR 38 Appel global 2014-2015 du HCR Jeunes réfugiées bhoutanaises au camp de Beldangi, au Népal oriental. Subvenir aux besoins essentiels Quels sont les besoins les plus pressants d une personne qui a fui

Plus en détail

Date de création du cabinet : Domaines de compétence: Moyens et logistique du cabinet : - 1991

Date de création du cabinet : Domaines de compétence: Moyens et logistique du cabinet : - 1991 1 Date de création du cabinet : - 1991 Domaines de compétence: Maîtrise d œuvre (Etudes et supervision) de projets architecturaux Montage financier de projets de construction Evaluation de projets de construction

Plus en détail

BULLETIN DES ALERTES, EPIDEMIES ET AUTRES EVENEMENTS DE SANTE PUBLIQUE AU CAMEROUN

BULLETIN DES ALERTES, EPIDEMIES ET AUTRES EVENEMENTS DE SANTE PUBLIQUE AU CAMEROUN BULLETIN DES ALERTES, EPIDEMIES ET AUTRES EVENEMENTS DE SANTE PUBLIQUE AU CAMEROUN Sommaire: 1. Epidémie de choléra dans les régions de l Extrême-Nord et du Nord Cameroun 2. Epidémie de diarrhée aigüe

Plus en détail

REVUE A MI-PARCOURS PROGRAMME DE RENFORCEMENT DE LA NUTRITION (PRN)» Dossier de presse

REVUE A MI-PARCOURS PROGRAMME DE RENFORCEMENT DE LA NUTRITION (PRN)» Dossier de presse République du Sénégal PRIMATURE Cellule de Lutte contre la Malnutrition Bureau Exécutif National REVUE A MI-PARCOURS PROGRAMME DE RENFORCEMENT DE LA NUTRITION (PRN)» Dossier de presse Bureau Exécutif National

Plus en détail

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Commission 2.7 - Africa Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Professor M. Guelaya Sall World Conference on Early Childhood Care

Plus en détail

ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE

ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE ACTION INTERNATIONALE Novembre 2009 N 3 Accès aux systèmes et soins de santé primaire Emetteur : DROI p.1/6 ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE Un défi pour améliorer l accès à des services de

Plus en détail

RAPPORT DE LA MISSION D EVALUATION RAPIDE DE LA SITUATON HUMANITAIRE DES PERSONNES DEPLACEES INTERNES DE «ACT Forum MALI» Mars 2013 Version finale

RAPPORT DE LA MISSION D EVALUATION RAPIDE DE LA SITUATON HUMANITAIRE DES PERSONNES DEPLACEES INTERNES DE «ACT Forum MALI» Mars 2013 Version finale RAPPORT DE LA MISSION D EVALUATION RAPIDE DE LA SITUATON HUMANITAIRE DES PERSONNES DEPLACEES INTERNES DE «ACT Forum MALI» Mars 2013 Version finale Source : OIM, Point de suivi des flux des populations,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES. Année 2012

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES. Année 2012 1 CROIX - ROUGE MALIENNE SECRETARIAT GENERAL Djélibougou, Rue 261, Porte N 2, Bamako Tél. (+223) 20 73 28 25 / B.P : 280 E-mail : crmalienne@croixrouge-mali.org RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES Année 2012

Plus en détail

PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT)

PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT) PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT) DIVISION / DEPARTEMENT / LOCATION: International / HECA / DRC / Bukavu SALAIRE: Cfr barème FAMILLE

Plus en détail

ACTION HUMANITAIRE ET INFORMATION GEOGRAPHIQUE

ACTION HUMANITAIRE ET INFORMATION GEOGRAPHIQUE ACTION HUMANITAIRE ET INFORMATION GEOGRAPHIQUE Le champ géographique de l action humanitaire est mondial, et les acteurs mobilisés sont à l échelle de la gravité de ces situations. Ils peuvent être : -

Plus en détail

PROGRAMME SANTE COMPOSANTE RENFORCEMENT DU SYSTEME DE SANTE

PROGRAMME SANTE COMPOSANTE RENFORCEMENT DU SYSTEME DE SANTE PROGRAMME SANTE COMPOSANTE RENFORCEMENT DU SYSTEME DE SANTE Financée par l USAID et exécutée par Abt Associates en collaboration avec Groupe ISSA, CRDH, ACA, PATH, FHI et Broad Branch Décembre 2012 RAPPORT

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC République du Sénégal Un Peuple - Un But - Une Foi *********** Ministère de l Intérieur *********** DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL Présentation : Capitaine

Plus en détail

Création de la Demande en. Rodio Diallo Population Services International Le 9 février 2011

Création de la Demande en. Rodio Diallo Population Services International Le 9 février 2011 Création de la Demande en Planification Familiale Rodio Diallo Population Services International Le 9 février 2011 Plan de la Présentation Cadre Logique Exemples Résultats Leçons Apprises Défis PERForM

Plus en détail

Développement rural territorial et sécurité alimentaire

Développement rural territorial et sécurité alimentaire Cette présentation revient sur les expériences de de la la FAO en en matière de de développement local, identifie les conditions pour promouvoir une approche territoriale du développement rural, fait des

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE DE NUTRITION 2013-2018. La nutrition au coeur du développement durable en Haïti MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION

PLAN STRATÉGIQUE DE NUTRITION 2013-2018. La nutrition au coeur du développement durable en Haïti MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION REPUBLIQUE D HAITI MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION UNITÉ DE COORDINATION DE PROGRAMME NATIONAL D ALIMENTATION ET DE NUTRITION UCPNANu La nutrition au coeur du développement durable en

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest FOR MER SOL IDARI TÉ & & ACCO MPAG NER AFRIQUE DÉ VELO PPEME NT formations métiers Pour répondre au bon moment et de manière adaptée à une urgence nutritionnelle, pour faire face aux défis de l accès à

Plus en détail

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Distribution des cas confirmés, probables et suspect par préfecture, Epidémie d Ebola, Guinée, 2014

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Distribution des cas confirmés, probables et suspect par préfecture, Epidémie d Ebola, Guinée, 2014 Rapport de la Situation Epidémiologique Guinée, Epidémie de la Fièvre Hémorragique Ebola Situation au 2 juin 24 8: h Points saillants : Télimélé : Pas de nouveau cas notifié ; un () cas décédé en hospitalisation.

Plus en détail

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires A propos de ce document Ce document résume les résultats d une discussion en ligne organisé sur le Forum Global sur la Sécurité alimentaire

Plus en détail

Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO)

Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO) BUREAU OMS TCHAD Sous bureau d Abéché Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO) Rapport de formation en nutrition des Responsables des Centres de Santé (RCS)

Plus en détail

Garantir l accès aux soins de santé

Garantir l accès aux soins de santé 10 April 2011 Operational Guidance on Refugee Protection and Solutions in Urban Areas Ensuring Access to Health Care Garantir l accès aux soins de santé Directives opérationnelles en matière de protection

Plus en détail

InnoFaso inaugure son site de production

InnoFaso inaugure son site de production Communiqué de presse InnoFaso inaugure son site de production Ouagadougou, le 7 décembre 2012. Sous le haut patronage de son Excellence Luc Adolphe Tiao, Premier ministre, Michel Lescanne et Abdourazakou

Plus en détail