Globe trotter : l actualité du monde... p. 5. L ERP : un prologiciel indispensable à l avenir... p. 12

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Globe trotter : l actualité du monde... p. 5. L ERP : un prologiciel indispensable à l avenir... p. 12"

Transcription

1

2 Edito par le Professeur Laurence Vian Directeur de l UFR des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques Université Montpellier 1 Notre Faculté accueille avec toujours autant de plaisir cette journée des anciens, ce salon de l' Ingénierie de la Santé organisé avec beaucoup de professionnalisme par l'association des Anciens Elèves, l AAEISM. Cette journée va être l'opportunité pour les anciens de se retrouver mais, surtout, de partager leurs expériences avec les nouveaux. Construire un projet professionnel est une véritable démarche, encore faut-il connaître les nombreuses possibilités qui sont offertes par le Master Ingénierie de la Santé. Cette information proposée aujourd'hui par l'aaeism sur les débouchés et les différents métiers est essentielle pour permettre à nos étudiants une meilleure préparation à leur orientation dans la vie active et leur insertion professionnelle. Je tiens à remercier l'aaeism, les représentants universitaires et les professionnels qui se sont investis pour que cette manifestation soit une réussite. Qu'elle soit profitable à tous et toutes. Sommaire Editorial du Professeur Laurence Vian p. 3 Editorial du Vice Président de l AAEISM p. 4 Globe trotter : l actualité du monde p. 5 La formation Ingénierie Santé p. 8 Affaire Polytech : Quel prix pour un titre d ingénieur..... p. 10 L ERP : un prologiciel indispensable à l avenir p. 12 Du Data Management au Clinical Management p. 13 Qu est-ce que l ecrf Development? p. 14 U Cosmetics : les Youps représentent fièrement leur école p. 16 La filière environnement p. 18 Le volontariat international en entreprise p. 20 La carte blanche d Abel El Ghzaoui p. 22 L organigramme de l AAEISM p. 23 "The Health Engineering News" est le journal de l Association des Anciens Elèves de l IUP Ingénierie Santé de Montpellier, distribué gratuitement. Tirage à 1000 exemplaires. Rédacteurs : Anthony de COZAR et Simon DOUROU Contact : Tél Remerciements : Laurence VIAN, Perla DANAN, Claude CASELLAS, Geneviève CASSANAS, Béatrice BANULS, Françoise NIELLOUD, Abdel EL GHZAOUI, Yannick ZAMBRANO, Angela KENT, Peter WEIN- MANN, Ayoub FENNICH, Yannick BARDIE et tous ceux qui d une manière plus générale ont participé à l élaboration de ce journal. Editeur : Imprimerie EUROPRINT ZI des Eaux Blanches Sète Tél Fax : Responsable infographie : Djo CHAZOTTES Mail : Toute reproduction, meme partielle, des textes et illustrations est interdite sans accord préalable. Ne pas jeter sur la voie publique. HEN 3

3 Editorial par Ayoub Fennich, Vice-Président de l AAEISM Globe trotter : l actualité du monde Chers lecteurs, Un an de plus, un pas de plus et l aventure continue Cette année, l AAEISM fête ses 15 ans. Et Oui! Déjà 15 ans de coopération avec notre formation LMD Ingénierie de la Santé, baptisée IUP Santé il y a 19 ans de cela. L AAEISM, comme au souhait de ses créateurs, s intègre de plus en plus dans la gouvernance du LMD Ingénierie de la Santé et se voit être une équipe d interaction entre étudiants, anciens, professeurs et responsables administratifs. C est dans ce rôle pionnier que nous organisons le Salon de l Ingénierie de la Santé, lieu d échange entre ces divers acteurs et symbole d ouverture et de coopération. Cette année associative 2009/2010, fut une grande année de travaux et de restructuration, mais aussi de planification de projets, afin que l on puisse organiser au mieux les 20 ans de notre formation. De nouvelles idées émergent, des stratégies de planification plus pointues s adoptent, des partenaires plus diversifiés nous soutiennent et une nouvelle image se crée : plus de 130 adhérents comprenant étudiants, anciens et professeurs croient en nous. Un chiffre jamais atteint depuis la création de l association. Nous espérons donc avoir été à la hauteur de vos attentes et nous vous promettons une récolte satisfaisante de votre semée! «Rassemblez vos talents pour unir nos forces» Si l AAEISM a connu de grands travaux cette année, c est qu elle a de grands objectifs et projets pour 2010/2011 : - être membre du conseil de perfectionnement, du comité qualité et du comité de recrutement, - recréer l ISEC (Ingénierie Santé Etude Conseil) et remettre en place une synergie interassos, - fidéliser davantage d anciens, - faire de la «Journée des Anciens» un véritable salon, où plusieurs entreprises sont au rendez-vous, - restructurer notre site web, mettre en place une newsletter et créer une banque de CV, - faire des 20 ans du LMD Ingénierie de la Santé un événement inoubliable et amorceur d une carrière prometteuse. Je ne peux conclure cet éditorial sans remercier toutes les personnes qui nous ont soutenus, conseillés et toujours poussés de l avant : M. Chanal, Mme Casellas, Mme Danan, Mme Cassanas, Mme Banuls, M. Garreau C est donc avec joie que je salue le retour du Health Engineering News (HEN) et remercie Anthony de Cozar et Simon Dourou pour leur parfaite autonomie et prise d initiatives dans la gestion de ce numéro 5. Je vous souhaite une bonne lecture Yannick Zambrano Los sistemas de salud en América Latina, realidades distintas, respuestas diferentes Desde la colonia española y las independencias del siglo 18, América Latina conoce graves problemas sociales. Entre ellos está la salud. Hay varios millones de habitantes a lo largo del continente que no tienen ningún tipo de asistencia médica. Los niños mueren de una simple infección. Voy a dar un ejemplo. En Venezuela en 1981 nace un bebé en mi familia que vive en Venezuela. Tiene una estenosis del píloro o sea que se puede morir en pocos días. El cirujano le dice a su madre : «Son bolivares (era equivalente al franco) para operarlo, los tiene? Sí, afortunadamente los tenía, lo operaron y lo salvaron. Pero si no los hubiera tenido, lo habrían dejado morir. Esto es impensable en Francia con el seguro social. En la Venezuela de 1981 como en otros países había seguros privados muy caros y no había cobertura de salud general. Doy otro ejemplo más reciente. Mi cuñada, Fabiola, la operaron esta semana de una ablación del útero, operación muy traumática, y tuvo que regresar a su casa el mismo día de la operación porque el seguro dijo que no cubría la hospitalización más que un día. Impesable en Francia donde es el médico quien decide si puedes salir o no del hospital, no un seguro privado, que sólo toma en cuenta los aspectos financieros. Bueno esta situación que describo del punto de vista familiar, es general en toda América Latina. Si se acuerdan, el Che era médico y tuvo la revelación de que había que terminar con las injusticias sociales a través de su experiencia en la salud. En Venezuela el gobierno ha decidido en el año 2000 implantar un sistema de salud universal y gratuito llamado, Barrio Adentro, que convive con un sistema de seguro privado como el que tiene mi cuñada Fabiola, que se basa en clínicas privadas de lujo, para la clase media alta. Esto es posible porque Venezuela tiene fondos soberanos que son los petrodólares para financiar semejante oferta de salud. En Barrio Adentro, también se hacen operaciones de la catarata gratuitas y no sólo en Venezuela sino en los países de América Latina que lo pidan. Bolivia, justamente ha pedido esta ayuda a Venezuela y a Cuba, en una campaña de operaciones de la catatara y en el 2008, devolvieron la vista al militar que había ejecutado al Che. O sea que las ideas del Che sirvieron para ayudar al hombre que acabó son su vida Espero estos relatos les hagan reflexionar y comparar qué tipo de salud preferimos para nuestro país. 4 HEN HEN 5

4 Globe trotter : l actualité du monde Globe trotter : l actualité du monde Angela Kent Peter Weinmann Obama s Health Care Reform Bill In 2009, President Obama and the Democratic leaders of Congress almost accomplished what their predecessors had pursued for 75 years: a comprehensive national system of health insurance. Health reform designed to extend coverage to more than 30 million Americans, provide security and stability to those who have health insurance, and shift power from insurance companies to consumers. The key points of both the House and Senate versions of health insurance reform are the following: Insurance companies will be prohibited from refusing coverage because of medical history. Insurance companies will have to agree to yearly limits on how much they can charge for out-of-pocket expenses. Insurance companies must fully cover, without charge, regular checkups and preventive care like mammograms and colonoscopies. Insurance companies will be prohibited from stopping or reducing insurance coverage for those who become seriously ill. Insurance companies will be prevented from placing annual or lifetime limits on coverage. The plan proposes a government-run healthcare insurance program to be part of a new "insurance exchange" and compete with private insurers. This insurance exchange, would be a marketplace where individuals and small businesses could shop for health insurance. Customers would benefit because they would be able to bargain with insurers as a large group. Businesses would have to offer workers healthcare, or contribute to cover the cost for their workers, although 95 percent of small businesses would be exempt from the requirements. The public option - which has been strongly resisted by insurance companies - would be available only to those without insurance. But the plan would also greatly expand insurance companies' customer base because everyone would be required to carry basic health insurance. So what is the situation today? The healthcare bill was passed by the Senate last December but is now stalled in Congress. Republicans say that the country cannot afford President Obama's plans and they want to start again with a new plan. The Democrats no longer have the 60-seat majority required to block Republican obstruction tactics. In an effort to get the two sides to come an understanding, Obama hosted a summit on health care on February 25. But the two parties failed to find a common ground. The stage is now set for a showdown. The Democrats may decide to force their plans by using a controversial parliamentary procedure, which only needs a simple majority of 51 votes in the Senate. Obama isn't giving up. In his message to the Union he said, "Do not walk away from reform. Not now. Not when we are so close. Let's find a way to come together and finish the job for the American people." President Obama has made passing such a bill his central legislative priority. Now we will see if he really can. Die Gesundheitspolitik in Deutschland Die Gesundheit hat ihren Preis aber wer soll zahlen? In diesem Punkt sind sich alle Politiker einmal einig : die Bürger brauchen einen effizienten Schutz im Fall einer Krankheit. Niemand soll wegen finanzieller Probleme auf ärztliche Behandlung verzichten. Die Rolle der Krankenversicherungen ist es, diese Sicherheit zu garantieren. Aber die Gesundheitskosten steigen ständig, und die Ausgaben erweisen sich jedes Jahr höher als die Beiträge: da muss man sich fragen, wie lange dieses System noch funktionieren kann. Schon wieder ist eine Reform nötig. Aber welche Reform bringt eine langfristige Lösung? Da gehen die Meinungen auseinander. In Deutschland heißt im Jahr 2010 das Stichwort «Kopfprämie». Zur Zeit bezahlt jeder Versicherte in der gesetzlichen Krankeversicherung einen Beitrag in Form eines Prozentsatzes seines Gehalts (zwischen 12 und 15,7%). In Zukunft soll jeder Versicherte eine fixe Summe bezahlen. Wie hoch diese Summe ist, weiß man noch nicht : 100, 145, oder sogar 200? Für die Opposition ist das nicht akzeptabel. Ihr Anführer, der SPD-Bundeschef Sigmar Gabriel, wünscht sich ein Votum über die geplante Gesundheitsreform. Für ihn ist da die Landtagswahl in Nordrhein-Westfalen am 9. Mai eine gute Gelegenheit. Es ist die einzige Landtagswahl des Jahres und damit die einzige demokratische Möglichkeit, gegen die Pläne der Regierung zu protestieren. "Die Menschen in NRW haben die Chance, diesen Wahnsinn zu stoppen", erklärte er vor kurzem in den Zeitungen mit Blick auf die angestrebte einheitliche Gesundheitsprämie. Bei einem Wahlsieg werde die SPD "das Ausbluten unseres Gesundheitssystems" beenden. Die SPD müsse im Wahlkampf Klartext reden. Sigmar Gabriel (Photo links) will den Leuten die Ungerechtigkeit dieser Politik genau erklären : "Die Putzfrau soll nach den Plänen der Regierung eine genau so hohe Kopfpauschale zahlen wie Herr Ackermann von der Deutschen Bank." Solche Argumente machen natürlich die Kopfprämie sehr unpopulär. Bundesgesundheitsminister Philipp Rösler von der FDP sieht die Sache anders (Photo rechts). Seiner Meinung nach zahlen Gutverdiener zu hohe Beiträge. Mit der Kopfprämie würde jeder dann die gleiche Summe zahlen. Die fehlenden Gelder will er über Steuern finanzieren. Aber der Minister hat noch eine andere Idee : auch die Pharmaindustrie soll einen Beitrag zur Kostensenkung im Gesundheitssystem leisten. Er will auch in Zukunft für alle Versicherten innovative Medikamente, aber deren Preis soll deutlich sinken : "es muss bezahlbar bleiben." Für die Krankenkassen sind das positive Signale. Dennoch hatten zahlreiche Kassen in den vergangenen Wochen angekündigt, von ihren Versicher ten Zusatzbeiträge erheben zu wollen, weil sie mit dem zugewiesenen Geld aus dem Gesundheitsfonds nicht auskommen. Wer eine komplette medizinische Versorgung will, muss also zukünftig selbst etwas dazuzahlen. Aber was nützt dann die Krankenversicherung? Es kommt also immer wieder auf denselben Punkt : Wer soll die steigenden Kosten übernehmen? Die Pharmaindustrie oder die Krankenkassen, die Patienten oder die Steuerzahler? Wieviel darf die Gesundheit kosten? Wer sind eventuelle Profiteure dieses Systems? Soll es Grenzen für die Solidarität geben? Das verspricht eine heiße und lange Diskussion, die sicher nicht mit dem Jahr 2010 enden wird. 6 HEN HEN 7

5 S adapter aux besoins des entreprises sans compromettre la formation de base, un défi relevé depuis presque 20 ans! Des principes fondamentaux en toile de fond, un socle scientifique solide, une veille sur l évolution des besoins des entreprises et une souplesse d adaptation aux nouveaux métiers : voilà les ingrédients du succès de la formation Ingénierie de la Santé. L avenir de la formation? La formation IS va aborder son vingtième anniversaire dans un an, sous la responsabilité d une même Directrice d Etudes, Béatrice BAÑULS. Grâce à l implication et la cohésion de l équipe pédagogique, grâce à la fidélité des professionnels qui, actuellement, sont souvent d anciens élèves, nous pouvons être heureux d avoir amené plusieurs promotions d étudiants vers des carrières dans lesquels ils évoluent et s épanouissent professionnellement personnellement. C est certes une remise en question permanente, mais elle permet de rester tourné vers l avenir. Beaucoup de travail pour l équipe enseignante, mais quelle satisfaction! De gauche à droite : Xavier GARRIC, Perla DANAN, Hélène FENET, Claude CASELLAS, Françoise NIELLOUD, Genevière CASSANAS, Abdel EL GHZAOUI, Béatrice BANULS Les principes fondamentaux de la formation Il n était pas aisé de décrire dans un article concis l évolution de la formation d Ingénierie de la Santé (IS) dispensée à l UFR pharmacie de Montpellier. En effet nous avions le choix entre la description des spécificités qui font l originalité des masters d IS et la description des filières et des contenus qui sont bien documentés sur notre site Nous avons opté pour le rappel des principes fondamentaux : Un socle scientifique solide pour un diplôme apprécié par les professionnels Un contenu professionnalisé adapté aux évolutions des métiers et des besoins Une démarche de qualité permanente à travers le conseil de perfectionnement Des professionnels intervenant en complément du corps enseignant Des études de cas réalisées en équipe pour faciliter l insertion professionnelle Des stages nombreux et la maitrise des langues pour une meilleure adaptabilité à une approche internationale Un esprit d Ecole pour former des diplômés performants La pluridisciplinarité : Savoir mobiliser des connaissances scientifiques et des compétences, en intégrant des contraintes éthique, réglementaire, humaine et économique Un suivi du devenir des diplômes et de leur insertion professionnelle L ingénierie de la santé a résisté aux réformes et en a fait des atouts C est l introduction des formations professionnalisées dans l université qui a présidé à la création des IUP en L adaptation au système européen LMD en 2005 aurait pu faire craindre une perte d identité mais au contraire, l IUP a été transformé en master Ingénierie de la Santé et s est enrichi de filières et de passerelles complémentaires. Enfin, avec la récente réforme des études du secteur Santé, le master Ingénierie de la Santé a trouvé sa maturité en terme de programmes, de transversalité avec d autres filières et bien sûr en terme de débouchés en raison d une réputation de qualité véhiculée par la performance des jeunes diplômés embauchés dans les entreprises dans les domaines de la Santé, nutrition, cosmétique, environnement, biotechnologies, etc. Les missions de la formation En bref Les débouchés Les masters forment à des métiers dans le domaine de la santé : - Recherche et Développement de Produits de Santé : médicaments, cosmétiques, polymères biomédicaux, produits de nutrition - Production de produits de santé, - Recherche et Développement Clinique, - Biotechnologies pharmaceutiques - Environnement Santé. Formation continue et par apprentissage : La formation en Ingénierie de la Santé reste accessible au cours de la vie professionnelle puisqu il est possible de l intégrer à différents niveaux par la voie de la formation continue ou par apprentissage (en alternance dans une entreprise). L équipe pédagogique bâtit un cursus adapté en fonction de la formation du candidat et des prérequis nécessaires pour assurer une intégration réussie dans les promotions. Le savoir, c est le socle de connaissances scientifiques garant de la bonne adaptation à l emploi et de la capacité d évolution vers des postes différents, ce qui est souhaitable durant une carrière professionnelle. Le savoir faire avec l acquisition de méthodes de travail applicables à tous les domaines d activité : rédiger une synthèse, gérer un projet, animer une équipe, négocier avec un sous traitant, calculer un budget etc. pour rapprocher connaissances et expériences, les professionnels sont omniprésents sous forme de d enseignants associés (PAST) ou d intervenants ponctuels. Le faire savoir : communiquer efficacement est indispensable ; c est pourquoi les travaux personnels et les stages font l objet de rapports écrits et de présentations orales en français et en anglais qui préfigurent les situations professionnelles à venir. Le savoir être : apprendre à travailler en équipe, savoir réagir pour résoudre un problème, motiver ses co-équipiers etc. Ces facultés indispensables ne s acquièrent pas en théorisant. Les études de cas, les projets personnels transversaux, les stages nombreux sont autant de facteurs qui permettent aux étudiants de cerner leurs atouts et leurs lacunes. Bâtir son projet professionnel : toute l équipe s emploie à aider l étudiant à préciser son domaine professionnel de prédilection en fonction de ses aptitudes, de son caractère, de ses goûts, car c est là qu il sera le plus performant et heureux de faire son métier. Une validation des acquis possible Les études, les expériences professionnelles et les acquis personnels peuvent être validés en vue de l accès aux différents niveaux des formations dispensés par l ensemble licence/master Ingénierie de la Santé : L2, L3, M1, M2. La VAP (Validation des Acquis professionnels) permet de dispenser les postulants du titre prérequis à l entrée de la formation. La VAE (Validation des Acquis de l Expérience) permet de délivrer tout ou partie d un diplôme. Double page réalisée par : Claude CASELLAS, Responsable de la formation Ingénierie de la Santé depuis sa création Perla DANAN, Responsable des relations extérieures, membre du Conseil de Perfectionnement 8 HEN HEN 9

6 L entrée à Polytech : par Claude CASELLAS Quel prix pour un titre d ingénieur? Suite aux discussions engagées avec l école d ingénieurs montpelliéraine, le conseil de perfectionnement avait confirmé l opportunité d étudier l intégration de la formation Ingénierie de la Santé (IS) à Polytech afin de pouvoir revendiquer un titre d Ingénieur Santé. Tout d abord, l avis des rapporteurs a bien reflété les atouts de notre formation. Ensuite, notre candidature a provoqué l étonnement de la CTI car pour les rapporteurs, la formation d IS a déjà le niveau, les débouchés et l esprit d école tout en bénéficiant de la souplesse de la formation d un Master universitaire. Labellisation en école d ingénieur : Opportunité ou illusion d optique? Il est apparu rapidement que l intégration à Polytech aurait plusieurs conséquences directes : Moins de souplesse d adaptation des programmes aux évolutions des besoins de l industrie Suppression de la Licence et du Master Augmentation en nombre des promotions et diminution du nombre de parcours, avec les incertitudes que nous connaitrions en matière de débouchés; Transfert de la gestion administrative de l IS à Polytech avec les impacts budgétaires, pédagogiques et organisationnels qui en découleraient (priorités, apprentissage, ventilation des budgets, désignation des enseignants etc.). Les responsables de l IS sont donc rentrés dans un processus complexe et exigeant d habilitation car le titre d ingénieur leur semblait être un plus pour les jeunes diplômés ; un bénéfice réciproque puisque Polytech souhaitait compléter sa panoplie de spécialités avec un diplôme dans le domaine de la Santé. Les intérêts paraissaient donc converger et toute l équipe s est lancée dans le processus de soumission à la Commission des Titres d Ingénieurs (CTI). Pour rappel, le parcours des candidats au titre d ingénieur est complexe. Le dossier détaillé est tout d abord envoyé à la commission nationale CTI (commission des titres d ingénieurs). Des rapporteurs sont nommés ; ils auditionnent l équipe pédagogique de la formation et rédigent une synthèse avec les points forts et les points à documenter par rapport au niveau ingénieur. Les doutes de notre délégation ont été renforcés par l étonnement des rapporteurs de la CTI pour qui le bénéfice d intégrer Polytech n apparaissait pas clairement! Le rapport écrit de la CTI vient d être reçu et il entérine un état des lieux élogieux. Il stipule : «dès lors, l avantage comparatif avec l actuel master n est pas explicite. Il serait utile également de vérifier que ce nouveau cursus correspond bien à une demande de compétences nouvelles de la part des industriels de la santé.» Cet avis est cohérent avec l analyse a posteriori faite par l équipe. Il n y a plus qu à maintenir notre niveau de performance. Toute l équipe s y emploie. Un bénéfice réciproque supposé Toutes ces étapes ont été passées avec succès par notre formation. Lors de l audition, les nombreuses questions visant à évaluer si l IS pouvait se prévaloir d un diplôme d ingénieur ont permis de mettre en évidence les avantages et limites de cette démarche. 10 HEN

7 L ERP : un prologiciel pour compresser le temps et le coût de développement d un médicament Du Data Management au Clinical Management, et vice-versa Portrait d Adrien BRETAGNE «Aujourd hui, le développement d un médicament représente un budget minimum de 800 millions d euros pour un «time to market» de près de 10 ans. Et avec les biotechnologies, les coûts vont tripler». A partir de ce constat, Yannick Bardie, jeune directeur de la Contract Research Organization (CRO) RD Clinique basée à Montpellier, a entrepris le développement d un logiciel qui se veut révolutionnaire pour l organisation des études cliniques. «La partie de développement clinique est la plus couteuse, nous explique t-il. C est pourquoi les grands laboratoires font appels à nous pour assurer le suivi des essais thérapeutiques sur leurs candidats médicaments.» Leur activité principale : le monitoring c'est-à-dire s assurer de la véracité des données du patient entré dans l essai afin que l analyse de l efficacité du médicament soit la plus précise possible. patient ainsi qu un stockage des données cliniques» relativise Yannick Bardie. Pour cela, de nouveaux outils informatiques spécifiques à la clinique doivent être développés. En association avec l éditeur de logiciels «NOUT Software», ses équipes se sont mises à confectionner un Entreprise Resource Planning (ERP). Cette application a pour but de coordonner l ensemble des activités d une entreprise autour d un même système informatique. «Après quatre années de développement, notre ERP est désormais commercialisé sous le nom SIMAX Clin force, nous annonce le directeur de RD Clinique. Il permet de modéliser et de gérer les flux de données collectées lors du monitoring d essais cliniques.» Par exemple, seul un tiers des soixante-six microtâches, monitoring excepté, d un attaché de recherche clinique nécessitent ses compétences. Les deux autres tiers sont pris en charge directement par le prologiciel. «La productivité des ARCs est ainsi augmentée.» Adrien BRETAGNE Ne le 11/11/1976 Localisation : Bale (Suisse) Fonction : Expert Clinical Manager à NOVARTIS Est sorti de l IUP : en 1999 après ARDEM, en 2000 après le DESS Data Management Il n a certainement pas choisi la voie la plus facile pour être aujourd hui chef de projet. En 1999, Adrien Bretagne profite de son stage de fin d étude en option ARDEM (Attaché de Recherche et Développement du Médicament) pour renforcer son niveau de langue à Toronto durant six mois. «Tout le monde sait que dans notre métier, l anglais se pratique tous les jours. Le score TOEIC ne reflète rien de particulier, nous informe t-il. Sur un CV, il n y a rien de mieux qu une expérience à l étranger, notamment dans un pays anglophone.» A son retour en France, après avoir emmagasiné de l expérience en tant qu ARC moniteur, il retourne sur les bancs de la formation Ingénierie Santé pour être parmi les premiers étudiants à obtenir le DESS Data Mangement (promotion 2000). Adrien s engage alors avec le laboratoire ALLERGAN à Sophia Antipolis en tant que Data Manager, avant d intégrer le groupe suisse NOVARTIS en Data Manager chez Allergan et ecrf developer chez Novartis, ses principales missions sont de programmer / développer / nettoyer les bases de données. Au cours de sa fulgurante évolution, de junior à expert, son travail couvre toutes les aires thérapeutiques. «Mais après neuf ans de Data Management, j ai eu le sentiment de ne plus pouvoir évoluer, reconnaît Adrien. A trente ans, c est problématique. J ai eu envie de continuer a progresser, et au sein du Data Management la seule évolution était de passer Manager (postes très rares),ou de retourner en Clinique, ce que j ai fait.» Pour y parvenir, les entretiens en interne se sont multipliés. Malgré des premières réponses négatives, il est tout de même parvenu à trouver ce qu il souhaitait, il y a près de deux ans : un poste de Expert Clinical Manager, en ophtalmologie. «Avec l expérience, on peut devenir Clinical Trial Head et même s occuper de tous les essais cliniques d un produit. Ces fonctions nous permettent aussi d être en interaction avec de nombreux départements dans le laboratoire. Les perspectives d évolutions me semblent plus importantes.» Ce parcours atypique lui permet de posséder une double compétence, extrêmement recherchée dans l industrie pharmaceutique. D ailleurs, la polyvalence n est-elle pas le maître mot lors des restructurations de laboratoires? Or, du fait de réglementations de plus en plus strictes, ce contrôle qualité est appelé à s éloigner de nos contrées pour s installer dans des pays aux règlementations allégées. «L idée, c est d accepter un monitoring éloigné, tout en gardant un contrôle sur la donnée du Entièrement paramétrable, quelques CRO se sont déjà laissées séduire par cet outil. «Toute entreprise qui cherche à accroitre son activité externe en diminuant les coûts logistiques est un client potentiel». Les géants de l industrie pharmaceutique ne devraient plus tarder à s y intéresser de près. Contact : Yannick Bardie Triade III - 215, rue de S. Morse Montpellier Tél HEN HEN 13

8 Qu est-ce que l ecrf Development? Interview avec Julien ROUSTAN Julien ROUSTAN Ne le 18/02/1982 Localisation : Bale (Suisse) Fonction : e-crf Developer à NOVARTIS Est sorti de l IUP : en 2006 Son avis sur l IUP : «Une très belle formation, que vous, étudiants, avez à défendre lors de vos stages en entreprise» Quel a été votre parcours à la sortie du Master 2 "Data Management"? J'ai conclu mon master 2 "Data Management" en faisant un stage de 6 mois chez Novartis à Bale, en ecrf Development. Durant mon stage, une offre d emploi était proposée et j ai immédiatement signé un contrat de junior ecrf Developer en octobre Deux ans plus tard, j'ai été promu senior ecrf Developer. Un senior se voit confier plus de responsabilités : comme la formation des nouveaux arrivants mais aussi d autres tâches extra-quotidiennes. Par exemple, je suis amené à développer de nouveaux projets d ecrf sur des axes thérapeutiques spécifiques. En quoi consiste votre métier? En tant que Project ecrf Developer en charge de deux molécules différentes, je suis sollicité par les équipes cliniques afin de répondre à des questions sur les standards du projet au niveau des écrans de saisie, et sur les standards des données externes. Je suis aussi un mentor pour un ex-stagiaire du Master 2 arrivé l'an dernier et embauché en fin d'année, et une autre personne venue d'un autre laboratoire pharmaceutique. Un mentor doit former ses mentees, répondre à leurs questions, et les guider dans leur rôle de Database Programmer. Avec qui êtes vous amené à interagir? D une manière générale, le Database Programmer et le Data Manager sont assez complémentaires. On peut considérer le Database Programmer comme un Metadata Manager. Il est donc amené à communiquer avec le clinical manager, le data manager, le statisticien, le trial programmer et les partenaires extérieurs pour les données de laboratoire et les processus de randomisation par exemple. Le Database Programmer est également invité aux protocol review meetings, kick-off meetings, validation plan meetings, protocol deviation meetings, et clinical trial team meetings. Pourquoi avoir choisi NOVARTIS à Bâle? Novartis est une industrie pharmaceutique qui fait partie des plus grandes à l échelle mondiale. Être formé à Novartis est donc un énorme avantage qui peut se revendre facilement sur un CV. De plus, du fait qu un ancien étudiant de l IUP travaillait à Novartis Bâle en ecrf Development, le premier contact était plus facile. Il faut garder en tête que le réseau de l école est très important dans l industrie pharmaceutique. Bâle, c est aussi l international. Puisqu on y parle et on y écrit anglais au quotidien, le côté linguistique m a aussi attiré. Et la dernière raison qui n'est pas la moindre, c est que le salaire suisse reste très attractif par rapport à un salaire moyen en France. Comment évolue la demande d'ecrf Developer sur le marché? Vu le nombre croissant d études faîtes sous «Electronic Data Capture» (EDC), le besoin en e-crf Developer ou Database Programmer, comme on va les appeler chez Novartis, croit continuellement. L EDC prend de plus en plus de place dans le monde pharmaceutique, il est normal qu en parallèle, la demande en Database Programmer soit plus ou moins proportionnelle. Justement, pour un laboratoire, quels sont les avantages des essais cliniques menés sous EDC? Ils sont très nombreux. Tout d abord, ils permettent un gain de temps et donc un grain d argent. Le proverbe «time is money» s applique tous les jours dans l industrie pharmaceutique. Grâce aux EDC, les données sont également plus rapidement disponibles, et leur revue est facilitée pour l ARC et le Data Manager. Les queries sont envoyées plus rapidement, elles sont donc mieux traitées. Forcément, les données enregistrées sur ser- veur nous évitent d avoir des piles de CRFs entassées dans un coin de la pièce. Leur archivage est plus simple, et on ne perd plus aucune page. Enfin, la consistance des données à la saisie est améliorée. Quelles sont les évolutions possibles du métier de Database Programmer? On compte environ 7000 personnes sur Novartis Bâle, ce qui représente un nombre colossal de métiers différents. Ceci nous offre des transversalités multiples et très intéressantes entre les différentes fonctions. Si je me lasse de mon poste, je pourrais très bien m orienter vers le data management, le clinical management, l ecrf-design ou le programming (modeling & simuliation). Quelles sont vos aspirations pour les prochaines années? Après avoir évolué rapidement de junior à senior, je souhaiterai passer expert. Dans un premier temps, je compte donc rester au sein de mon groupe. J ai aussi deux objectifs assez différents : manager des personnes et basculer du côté du clinical management. Ces buts ne sont pas incompatibles : je sais très bien que je devrai faire un peu de data management pour me rapprocher de la clinique. Database programmer missions are : - Develop and maintain trial specific database applications, including ecrfs, validation programming, monitoring reports, protocol deviations (SAS) and database specifications for inhouse and outsourced trials (Phase I -IV) - Development of trial specific applications using inhouse EDC system - Creation and testing of validation/consistency checks - Creation and maintenance of trial specific monitoring reports - Provide input and program study specific protocol deviations (SAS programming) - Creation, testing and maintenance of 3rd party data transfer specifications and creation of database specifications for outsourced trials, with adherence to all relevant GCP guidelines and departmental NIPs/SOPs 14 HEN HEN 15

9 U Cosmetics : Les Youps représentent fièrement leur école Présentation de leur étude de cas Pour la première fois en France, une université organise un concours de formulation et innovation cosmétique baptisé U Cosmetics. «Ce concours présente l opportunité de développer une démarche de travail en groupe, très formatrice et professionnelle car il s agit de créer un produit depuis sa conception jusqu à la démarche marketing de mise sur le marché, nous explique Françoise Nielloud, responsable de l option cosmétologie à la faculté de pharmacie de Montpellier. Trois prix vont être attribués au cours de cette compétition : le prix innovation «cosmétique et naturel», le prix spécial «cosmétique marine» et le prix spécial «concept cosmétique innovant». Afin d augmenter les chances de la formation Ingénierie Santé de remporter un prix, un produit a été présenté dans chaque catégorie. Les étudiantes se sont donc séparées en trois groupes. Chacun d eux a dû faire preuve d autonomie et s est organisé pour développer son produit pendant les créneaux réservés soit environ 12 journées de travail en laboratoire. La participation à ce concours a permis de plonger les étudiantes dans le grand bain de l industrie de cosmétologie. En effet, ce projet a nécessité des recherches bibliographiques, des études de marché, des démarches de contacts envers les fournisseurs de matières premières, la réalisation concrète de différents concepts innovants, leurs contrôles et évaluations, tout ceci dans le respect de la réglementation en vigueur. Des systèmes de conditionnement et de packaging secondaires ont été réalisés. Ce travail a également conduit à la production d un dossier présentant le travail effectué. Projet Sparu line Elsa BENBADIS, Julie CORMON, Lucie GIRAUD et Aurélie DEBREMOY présentent, elles aussi, un projet innovant en matière de cosmétique. Sélectionnées dans le groupe «cosmétique marine», elles ont choisi de développer un cosmétotextile. Les étudiantes ont greffé des microsphères contenant un actif marin aux propriétés hydratantes, tonifiantes et raffermissantes sur un gant exfoliant. «Ce projet nous a permis de mettre en lumière toutes les contraintes que peut engendrer un travail d équipe» nous a confié Aurélie. Le groupe montera donc à Guingamp avec l envie de décrocher la palme et ainsi de démontrer l efficacité de leur formation. «Nous espérons également faire la connaissance de nombreux professionnels afin de partager leur expérience et leur poser beaucoup de questions», s enthousiasme Lucie. «La participation au concours U Cosmetics est une opportunité de pouvoir créer des produits cosmétiques innovants et d avoir la chance de les présenter au cours d un colloque qui rassemblera plusieurs centaines de personnes, poursuit Françoise Nielloud. Outre l apport évident pour chaque étudiant, en terme de rencontre, d échanges entre étudiants, de création d un réseau professionnel par les rencontres avec les entreprises, cette manifestation va permettre de créer un réseau entre les différentes universités, de faire connaître et de faire de la publicité pour notre formation et pour l Université Montpellier 1, surtout si un des projets que nous avons développé peut gagner un des prix du concours.» En cas de succès, personne ne pourra dire qu il aura été volé. Les difficultés rencontrées ont été nombreuses, la première étant le fait qu elles ont du se lancer dans ce projet dès le début de l option, sans avoir effectué de travaux pratiques qui auraient pu les guider. Elles ont aussi pu mesurer la difficulté de contacter les professionnels, les fournisseurs de matières premières et de matériaux de conditionnement, ainsi que les délais mis en jeu. Chaque groupe a pu faire appel à des collègues de la Faculté pour développer certains aspects de leur projet, cherchant leurs compétences et organisant les rendez vous et les manipulations dans leurs services. Les premiers résultats du concours sont très satisfaisants et prometteurs car deux projets sur les trois présentés ont été sélectionnés pour être présentés au colloque à Guingamp le 25 mars. Industriels de la cosmétique, universitaires et autres formations de cosmétologie en France s y sont déjà donnés rendez-vous. Marie Henry : «Nouer des contacts avec les professionnels» Marie, peux-tu nous présenter ton groupe? Je travaille avec Joséphine GAUCHET et Anne-Sophie BULME que je connais depuis plusieurs années. Nous avons choisi de développer un baume à lèvres aux propriétés hydratantes et exfoliantes. Comment vous est venue cette idée? Tout bêtement, en regardant une fille de la promo se mettre du baume à lèvres. Nous avons pensé à un stick pouvant enlever les peaux mortes que l on retrouve sur les lèvres notamment lorsqu il fait froid. De plus, à cette époque nous ne savions pas formuler un stick à lèvres. Cela nous a donc paru très intéressant. Comment avez-vous organisé votre travail? Nous avons toutes travaillé sur les différentes parties de notre projet en commençant par la formulation puis le packaging et enfin le côté réglementaire. Mais nous avons rencontré quelques difficultés notamment sur la formulation. Nos premiers sticks étaient huileux et cassants puis nous avons modifié la formule afin d obtenir un produit agréable. Le choix du parfum n a pas été une mince affaire : nous voulions un parfum noisette mais finalement nous avons opté pour un parfum vanille. Quel regard portez-vous sur ce concours? Tout d abord, il nous a permis de mettre en pratique l ensemble de nos cours en matière de formulation et réglementation. De plus ce concours nous permettra de faire connaitre la formation dans toute la France et surtout de nouer des premiers contacts avec des professionnels et des entreprises. Nous attendons également avec impatience de voir les différents projets engagés dans ce concours. 16 HEN HEN 17

10 Jehanne Bagard, chargée de communication interne chez AREVA Pourquoi avoir choisi d'effectuer le master Environnement à l'iup Ingénierie Santé? J'ai été séduite par le Master Environnement-Santé car il aborde des thématiques qui s'inscrivent totalement dans les enjeux que vit notre société à l'heure actuelle, à savoir les interactions entre l'homme et son environnement ainsi que la manière dont il essaie de trouver l'équilibre entre son développement économique et le respect des écosystèmes. Ce Master propose des modules sur la gestion environnementale au niveau industriel, avec notamment les systèmes de management environnement (SME) ISO que j'avais découverts dès le L3 lors d'une formation extra universitaire financée par l'iup. Les enjeux globaux liés aux "Climate Change" étaient également de plus en plus prononcés et je retrouvais dans ce cycle de nombreuses passerelles avec les acquis que j'avais gagnés dans le domaine de la santé (biochimie, physiologie, toxicologie...). Quel a été votre parcours jusqu'à aujourd'hui? Mon stage de L3, au sein du CIRAD de Montpellier, a été mon premier contact avec le développement durable et l'environnement-santé. Puis, les masters 1 et 2 m'ont amené à intégrer AREVA. J'ai débuté dans le cadre de mon stage puis sous contrat d apprentissage comme assistante du coordinateur qualité de la Business Unit Chimie dans la mise en place d'un système de management intégré : ISO 9001 (management de la qualité), ISO (management environnement) et OHSAS (management de la santé et sécurité au travail). Je travaille désormais au sein du Business Group Mines, à la Direction de la Responsabilité Environnementale & Sociétale en tant que chargée de Chaque étudiant est un ambassadeur! par Béatrice BANULS, Directrice des études Le master Ingénierie de la Santé a été mis à l honneur par l Union Régionale des Ingénieurs et scientifiques du Languedoc Roussillon (URIS) qui remet chaque année un prix pour récompenser le meilleur mémoire de fin d études pour les élèves des écoles d Ingénieur. Depuis quelques années, le master Ingénierie de la Santé est intégré dans cette compétition et quelques étudiants ont déjà été primés. Cette année, le prix URIS a été remis à Jehanne Bagard pour son travail dans le cadre du Master 2 en Ingénierie de la Santé, une formation réalisée en apprentissage chez AREVA avec un recrutement à la clé. Une forme de reconnaissance du master Ingénierie de la Santé, dont la responsable, Claude Casellas, professeur à l UFR Pharmacie, a salué «la souplesse qui permet de s adapter aux évolutions du marché du travail sans sacrifier à la rigueur scientifique». Outre le taux de recrutement des jeunes diplômés, ce prix vient également récompenser les efforts incessants du corps enseignant pour garder à cette formation son niveau de performance. communication interne. Je suis basée au siège, à Paris, où évoluent environ 400 salariés. Je suis également en communication avec nos sites répartis aux quatre coins du monde, ce qui comptabilise près de 6000 salariés au final. En quoi consiste votre métier actuel? Les enjeux environnementaux et sociétaux dans le développement de projets miniers sont majeurs. Ils font appel à des concepts, des stratégies et des domaines techniques pour lesquels les salariés de notre entreprise ont un niveau de connaissance et d'appropriation hétérogène. Par exemple, un top manager n'abordera pas l'environnement et le sociétal de la même manière qu'un acheteur, qu'un opérateur sur le terrain ou encore qu un responsable de notre propre direction dont c'est le coeur de métier. Mon travail contribue donc à développer la culture environnementale & sociétale de nos salariés en les sensibilisant grâce à différents projets de communication et en m'appuyant sur de nombreux supports (journal, évènement, audiovisuel...). J'interviens également dans l'élaboration de ce que nous appelons les livrables stratégiques tels que la politique Environnement & Sociétal du Business Group ou encore les plans d'actions pluri-annuels. Quelles en sont ses évolutions possibles? Les évolutions sont nombreuses, tout dépendra des possibilités qui se présenteront à moi et du plan de développement personnel auquel j'aurai accès. Je pourrai rester dans le domaine de la communication (responsable communication interne, communication de crise, dialogue avec les parties prenantes...) ou encore accéder à un poste plus axé sur de la gestion de projets. La communication est un domaine exigeant, technique et stratégique. Elle s'appuie sur du factuel surtout dans notre domaine. Cependant la vie professionnelle est longue et pleine de surprises. Mon expérience de junior m'a montré que de nombreuses passerelles pouvaient exister. Il y a encore un an et demi, je ne m'imaginais pas occuper ce type de poste sur Paris. Qu'est-ce qui vous plaît ou déplaît dans votre travail? Mon poste a la qualité de son défaut à savoir qu'il est passionnant et que je suis passionnée! Les journées sont parfois un peu longues mais ce travail en vaut la peine car il m'apporte énormément sur un plan professionnel et personnel. Ils sont devenus... Consultant et formateur Enguerrand de Ricquesen Après être sorti du master Environnement Santé et gestion de projets «un master qui recouvre la qualité, l hygiène & sécurité et l environnement» - Enguerrand de Ricquesen intègre la société Espace Sentein en tant que consultant et formateur. «Aujourd hui, 80% de mon travail consiste à animer des séminaires, et les 20% restants me permettent de fournir des prestations conseils.» Quelles sont les qualités pour exercer son métier? «Il faut être à l aise à l oral puisqu il s agit d un véritable show! Nous sommes dans la formation professionnelle, les participants payent et ont des attentes fortes, très souvent déstabilisantes et stressantes. Je suis toujours en train de courir après le temps. Hôtels, avions et trains sont mon lot quotidien.» Dynamique, Enguerrand ne pense pas s éterniser à ce poste : «Ce genre de métier ne doit être qu une parenthèse, une éventuelle évolution serait un poste de directeur pédagogique.» Affaire à suivre. Responsable de la mise en pratique de la réglementation REACH Jeanne Cereyon Dès son stage de master 2, Jeanne Cereyon rejoint le groupe Arkema. «J étais intéressée par le rapport entre toxicité et moyens mis en œuvre pour réduire voire annihiler cet effet toxique». C est ainsi qu aujourd hui elle occupe le poste de responsable de la bonne mise en pratique de la réglementation REACH pour une multitude de substances. Cette fonction lui permet d avoir le regard tourné vers l international. Et ce n est pas pour lui déplaire : «communiquer avec des experts internationaux et participer à l évaluation des risques environnementaux à l échelle planétaire rendent mon métier passionnant». Cependant, Jeanne reste lucide : «le business l emporte encore souvent sur les considérations environnementales». Pas de quoi la démotiver. 18 HEN HEN 19

11 Le Volontariat International en entreprise (VIE) : par Geneviève CASSANAS une bonne expérience pour un premier job à l étranger Le V.I.E, Volontariat International en Entreprise, est un processus initié et patronné par l Etat, afin de permettre aux entreprises françaises de renforcer leur développement international tout en offrant à des jeunes l opportunité de s investir dans une expérience à l étranger pour une période de 6 à 24 mois renouvelable une fois dans la limite de 24 mois. Le postulant, qui doit avoir entre 18 et 28 ans et être ressortissant de la communauté européenne, est placé sous la tutelle de l Ambassade de France du pays d affectation. Il a un statut public, perçoit une indemnité forfaitaire variable selon le pays (en général non chargée et non imposable), bénéficie d une protection sociale très complète étendue à ses ayants droits et d une validation gratuite de cette période au régime français de retraite de base. Expérience d Anciens de l Ingénierie de la Santé Brice DOURCIN Volontaire International depuis Octobre 2009 SANOFI - AVENTIS Pays du Golfe Basé à Dubaï ARC - Coordinateur au sein du département médical Qu est-ce que le V.I.E.? La traduction littérale du VIE est : Volontariat International en Entreprise. Il faut cependant préciser que le VIE ne relève en rien du bénévolat. Les V.I perçoivent mensuellement une indemnité forfaitaire, variable suivant le pays d affectation. Etre Volontaire International, c est partir pour une mission professionnelle à l'étranger tout en bénéficiant d un statut public protecteur. Les missions s effectuent au sein d entreprises françaises implantées à l étranger. Le V.I.E. a une durée de mission modulable entre 6 et 24 mois et une assurance est acquise 24h/24, tant en France qu'à l étranger. Comment trouver un VIE? Il y a plusieurs approches, mais avant tout il faut s inscrire sur le site Il s agit d un préalable obligatoire, qui vous donne accès aux offres disponibles sur le site. 30% des départs en VIE sont générés par les offres diffusées sur le site du CIVI. Mais je vous conseille d élargir votre recherche en démarchant directement les Ressources Humaines des entreprises. Pour faciliter cette démarche, vous pouvez télécharger les fiches descriptives du VIE disponible en plusieurs langues sur le site du CIVI. Autre piste qui n est pas à négliger : profiter d un stage Master 2 en entreprise pour faire connaitre vos attentes au RH et envisager une poursuite de contrat en VIE. Il faut savoir que près de 50 % des VIEs sont recrutés après un stage ou après réception d une candidature spontanée. Dans le milieu de la Santé, à ma connaissance, les entreprises qui proposent des VIE sont entre autres Sanofi-Aventis et Sanofi Pasteur, Servier, Pierre Fabre, Galderma, Bioderma, et L Oréal. V.I.E. Servier Notre politique de V.I.E fait partie intégrante de notre stratégie Ressources Humaines. Le V.I.E est une étape importante, pour ceux qui souhaitent évoluer un jour à l international. Il permet l acquisition de compétences et l appréciation de sa capacité d adaptation aux autres cultures parfois très différentes de la nôtre. Présents dans de nombreux pays, nous offrons chaque année des opportunités à de jeunes diplômés (médecins, pharmaciens, sciences de la vie) dans les domaines du marketing, des affaires règlementaires, des études cliniques, et de la production. Chaque V.I.E est particulièrement suivi tant par l encadrement que par la direction des Ressources Humaines, car au-delà de l acquisition d une première réelle expérience professionnelle, sa mission souvent dans la continuité d un stage, est la première étape d intégration dans la Maison. V.I.E. Sanofi-Aventis Les missions V.I.E (Volontariat International en Entreprise) s inscrivent dans notre politique de Développement des Talents : elles représentent en effet une expérience professionnelle et personnelle enrichissante, véritable tremplin pour une carrière à l international. Ainsi 55 % des volontaires ont pu poursuivre leur collaboration dans le Groupe en HEN HEN 21

12 Carte Blanche par Abdel EL GHZAOUI Du géocentrisme à l héliocentrisme Organigramme de l AAEISM Bureau ( Président : Damien MOLLE ) Ayoub FENNICH Vice-President Marion ZAPHINI Secretaire Isabelle MANGEN Tresoriere L homme a toujours été fasciné par le ciel et, même au delà de ce qui est perceptible à l œil nu, l espace interstellaire. Depuis les observations visuelles réalisées par les mésopotamiens jusqu aux photographies éblouissantes prises par le télescope Hubble, l univers a toujours habité l esprit du genre humain. Cette fascination profonde pour l univers est certainement l émergence d une interrogation presque éternelle et totalement inconsciente sur l existence d un monde totalement platonicien où convergeraient tous les absolus de notre entendement. La Mésopotamie (Babylonie, Sumer, Assyrie) fut, durant plusieurs siècles, le centre de l observation des astres. Ces observations s inscrivaient dans une démarche essentiellement religieuse et divinatoire. Les recherches archéologiques, en Mésopotamie, ont permis de mettre en lumière que les observations des astres furent assez courantes à partir du XVe siècle avant notre ère. D autres régions du globe furent également le foyer d intenses observations du ciel, Inde, Chine et Péninsule Arabique. excentriques. Ce système géométrique qui permettait d expliquer les observations antérieures et contemporaines à Ptolémée était basé sur deux postulats : la terre est stable au centre du monde et tout mouvement céleste peut être expliqué par une composition de mouvements circulaires uniformes. Ptolémée n aura pas véritablement de successeur grec ou méditerranéen pendant plusieurs siècles. Après l œuvre de Ptolémée, l astronomie scientifique connut une longue période de calme, sans aucun apport scientifique original. Il aura fallu attendre pratiquement sept siècles pour que le travail relatif à l astronomie scientifique reprenne. En effet, après une longue pose, l histoire de l astronomie scientifique recommence à partir du IXe siècle de notre ère, dans l empire arabe. Sponsoring Floriane BARDOU Responsable Pauline ROBBE Stephanie SILVA-LEJMI Réseau Pro + Communication Aurelie GIRARDIN Responsable Evénementiel Aafaf MAROUANI Angelina TROGI Claudine SOUTRENON Mounia EDDAHBE Stephanie MARQUESTAUT Melanie GUILHAUMON En effet, dans la Péninsule Arabique par exemple, on s intéressait aux levers héliaques et aux couchers acronyques de certains groupes d étoiles qui permettaient aux peuples de ces régions de diviser l année solaire en périodes précises. Bien plus tard, les grecs Apollonius et ensuite Hipparque au IIe siècle avant note ère, développèrent, dans le cadre d une astronomie hellénistique, une astronomie dite scientifique. Ce développement de l astronomie scientifique atteignit son apogée avec Ptolémée né à Péluse en Égypte, et qui vivait à Alexandrie vers l'an 130 de notre ère. Ses ouvrages, au nombre de quatre, l Almageste, le Livre des hypothèses, le Phaseis et les Tables Faciles furent repris, commentés, critiqués jusqu au XVIIe siècle de notre ère. Dans son ouvrage l Almageste, Ptolémée reprend et développe les modèles géométriques, initialement introduits par Hipparque et Apollonius, basés sur le système des épicycles et des Les arabes se sont d abord intéressés au travail de Ptolémée. Ils ont traduit du grec vers l arabe toute l œuvre de Ptolémée. Le titre du premier ouvrage de Ptolémée, Almageste, est un mot hybride composé de l article arabe al et du terme grec signifiant très grand. L astronomie arabe débuta sur la base du modèle géométrique introduit par Apollonius et Hipparque et développé par Ptolémée. Toute la première partie, qui s étale entre le IXe et le XIe siècle, fut consacrée à la connaissance et aux critiques des modèles géométriques hérités de Ptolémée. Ces critiques étaient basées sur de nouvelles observations grâce à l utilisation de nouveaux outils d observation et le développement de centres d observation. Delphine ROUVIER Responsable Anthony GUY Maelle RAHN Journal + Base de donnée Anthony DE COZAR Simon DOUROU Florent TASSY Marie HENRY Salah FERROUDJI Salle traiteur "L'étoile du matin" 13, rue Jean François Lesueur MONTPELLIER Tél HEN HEN 23

13

CHOISIR l Ingénierie et le Management de la Santé (ILIS)

CHOISIR l Ingénierie et le Management de la Santé (ILIS) XXXXX Collection Choisir l Edition 2015 CHOISIR l Ingénierie et le Management de la Santé (ILIS) XXXXX S U A I O Novembre 2014 Lille 2 L Ingénierie et le Management de la Santé en Licence La Faculté Ingénierie

Plus en détail

Rapport de Stage. Secteur Agro alimentaire de DEInternational. Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception.

Rapport de Stage. Secteur Agro alimentaire de DEInternational. Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception. Rapport de Stage Secteur Agro alimentaire de DEInternational Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception Aisha Moritz Du 01.06.2012 au 30.08.2012 1. Pourquoi la Chambre Tuniso Allemande

Plus en détail

LICENCE SCIENCE DE LA VIE - PARCOURS INGENIERIE DE LA SANTE

LICENCE SCIENCE DE LA VIE - PARCOURS INGENIERIE DE LA SANTE LICENCE SCIENCE DE LA VIE - PARCOURS INGENIERIE DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Champ d'enseignement

Plus en détail

MASTER 1 INGENIERIE DE LA SANTE

MASTER 1 INGENIERIE DE LA SANTE MASTER 1 INGENIERIE DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Champs d'enseignement : Santé Type de diplôme : Master

Plus en détail

LICENCE SCIENCE DE LA VIE - PARCOURS INGENIERIE DE LA SANTE

LICENCE SCIENCE DE LA VIE - PARCOURS INGENIERIE DE LA SANTE LICENCE SCIENCE DE LA VIE - PARCOURS INGENIERIE DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé PRÉSENTATION Champ d'enseignement

Plus en détail

Formation CTOM «Printemps 2013»

Formation CTOM «Printemps 2013» Formation CTOM «Printemps 2013» Formation intensive avec mise en œuvre opérationnelle 105 heures de formation en centre Formation professionnelle qualifiante au métier de Clinical Trials Operations Manager

Plus en détail

MASTER 2 INGENERIE DE LA SANTE

MASTER 2 INGENERIE DE LA SANTE MASTER 2 INGENERIE DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Champs d'enseignement : Santé Type de diplôme : Master

Plus en détail

L INDUSTRIE DU MÉDICAMENT : DES MÉTIERS D AVENIR POUR FAIRE PROGRESSER LA VIE. Forum Faculté de Pharmacie 2015

L INDUSTRIE DU MÉDICAMENT : DES MÉTIERS D AVENIR POUR FAIRE PROGRESSER LA VIE. Forum Faculté de Pharmacie 2015 L INDUSTRIE DU MÉDICAMENT : DES MÉTIERS D AVENIR POUR FAIRE PROGRESSER LA VIE Forum Faculté de Pharmacie 2015 LE LEEM 2 LE LEEM : ORGANISATION PROFESSIONNELLE DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT MISSIONS DU

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / PHARMACIE Sous réserve d accréditation (Licences et Masters) LISTE DES FORMATIONS

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Les métiers de l Electronique Le domaine Sciences, Technologies, Santé Xavier, ingénieur en domotique diplômé d un Master Automatique et informatique industrielle Ce fascicule

Plus en détail

Motivations. Emilie De Saint Pol, Lucie Germain, Geneviève Heyraud ASSPRO Santé (1) (Bureau 2005-2006)

Motivations. Emilie De Saint Pol, Lucie Germain, Geneviève Heyraud ASSPRO Santé (1) (Bureau 2005-2006) De la formation en santé publique à la pratique professionnelle : association étudiante et partage d expériences From public health training to professional practice: student association and experience

Plus en détail

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management 2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management Double-diplôme INSEEC BACHELOR/FACulté DE PHARMACIE Bachelor en Management Un double-diplôme inseec bachelor / faculté de pharmacie CAleNDRieR

Plus en détail

Programme international Grande École Diplôme Visé Bac+5. Devenez remarquable

Programme international Grande École Diplôme Visé Bac+5. Devenez remarquable Devenez remarquable Programme international Grande École Diplôme Visé Bac+5 Supplément Programme ne peut être remis indépendamment de la brochure IDRAC Paris Lyon Nice Montpellier Nantes TOULOUSE grenoble

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail

Module Title: French 4

Module Title: French 4 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: French 4 Module Code: LANG 6020 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Stage 2

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont un compte Facebook? Et si tu es plus jeune, tu as dû entendre parler autour de

Plus en détail

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement Bachelor de l EME Coordinateur Environnement Bac +3 Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement École des Métiers de l Environnement - Campus de Ker Lann

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues étrangères appliquées de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Chapitre 1. Pourquoi des études de management

Chapitre 1. Pourquoi des études de management Chapitre 1. Pourquoi des études de management Les formations en management ont le vent en poupe. Le nombre de candidats aux concours est de plus en plus important et la concurrence fait rage. Les raisons

Plus en détail

Première Business School online de France

Première Business School online de France Première Business School online de France Avril 2011 Contact presse RP carrées Vanessa Vazzaz Tel : 03.28.52.07.42 vanessa.vazzaz@rp-carrees.com La première école de commerce en mode XXI ème siècle ENACO,

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

Calendrier de formation. Hiver et printemps 2012

Calendrier de formation. Hiver et printemps 2012 Calendrier de formation Hiver et printemps 2012 Sujet Formateur Date Heure Coût Lieu Les aspects légaux Me François Boucher 22 février 2012 9 h à 12 h Gratuit* CLD Étude de marché - Eurêka! J'ai une idée!

Plus en détail

MASTER MARKETING VENTE, SPÉCIALITÉ MARKETING STRATÉGIQUE DES PRODUITS ET DES MARQUES

MASTER MARKETING VENTE, SPÉCIALITÉ MARKETING STRATÉGIQUE DES PRODUITS ET DES MARQUES MASTER MARKETING VENTE, SPÉCIALITÉ MARKETING STRATÉGIQUE DES PRODUITS ET DES MARQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation Les

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Métiers de l'international de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT EURO-MEDITERRANEEN : DEVELOPPEMENT DURABLE www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille : 110,

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

Marie-Noëlle COUBEZ, Lucie PARENT & Claire BOUCHIGNY IT&M Stats 192 avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE www.itm-stats.

Marie-Noëlle COUBEZ, Lucie PARENT & Claire BOUCHIGNY IT&M Stats 192 avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE www.itm-stats. Marie-Noëlle COUBEZ, Lucie PARENT & Claire BOUCHIGNY IT&M Stats 192 avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE www.itm-stats.com Une équipe dynamique! Marie-Noëlle COUBEZ Directrice d Agence d IT&M

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maîtrise des risques industriels et environnementaux de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

Quick recrute et a besoin de vous!

Quick recrute et a besoin de vous! Communiqué de presse Octobre 2011 Quick recrute et a besoin de vous! Quick France recrute actuellement + de 2000 postes dans toute la France. Intégrer Quick, c est un gage de possibilité d évolution de

Plus en détail

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire Enquête sur les besoins de compétences dans les secteurs Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire du bassin d emploi de Blois. Etude réalisée par Jean Luc VEZON et Manuel CASIMIRO 41 janvier 2008 Objectifs

Plus en détail

Les Métiers de la Recherche Clinique

Les Métiers de la Recherche Clinique Les Métiers de la Recherche Clinique 1 Présentation réalisée par Marie Pflieger, Pharmacien Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation 18 février 2014 Qu est ce qu une recherche clinique? Une

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie de la santé, biomatériaux de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER. A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse

CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER. A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse Travailler- en- Suisse.ch CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse CV en Suisse Les 5 erreurs à éviter A lire absolument

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et transaction immobilières

Licence professionnelle Gestion et transaction immobilières Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et transaction immobilières Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Question from Gabriel Bernardino (Session I)

Question from Gabriel Bernardino (Session I) /06/204 Question from Gabriel Bernardino (Session I) Do you believe that harmonised EU regulation will indeed lead to less national regulatory details? Croyez-vous que l harmonisation des lois européennes

Plus en détail

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie Master UP 6 Mention Santé Publique et Management de la Santé Spécialité Pharmacologie Clinique Construire une carrière dans l industrie pharmaceutique Alain Leclerc, CTPartners 3 mars 2009 Your Executive

Plus en détail

CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF

CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF ==> Download: CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF - Are you searching for Cest Pour Mieux Placer Mes Books? Now, you will be happy that at this

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT DE LA QUALITE ET GESTION DES SERVICES PUBLICS www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille :

Plus en détail

Tout ton profil pro. [e-portfolio] Crée ton e-portfolio! sur ton. > Compétences > Projets > Réseau social > Blog professionnel.

Tout ton profil pro. [e-portfolio] Crée ton e-portfolio! sur ton. > Compétences > Projets > Réseau social > Blog professionnel. Crée ton e-portfolio! Guide utilisateur Blog, professionnel Réseau social Photos, vidéos Compétences professionnelles Connaissances, expériences Promotion personnelle Centres d intérêt CV Lettre de motivation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences physiques pour l'environnement de l Université de Corse Pasquale Paoli Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

"les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà...

les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà... 1 sur 5 21/05/2015 11:32 ETUDIANT orientation "les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà..." L excellence

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle?

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012 Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? Martine Azuelos, responsable du Master Langues et Affaires Economiques

Plus en détail

PETITS COURS D ESPAGNOL DES AFFAIRES POUR ÉTRANGERS

PETITS COURS D ESPAGNOL DES AFFAIRES POUR ÉTRANGERS PROPOSITION ACADÉMIQUE PROGRAMMES OUVERTS OU FERMÉS PETITS COURS D ESPAGNOL DES AFFAIRES POUR ÉTRANGERS JUSTIFICATION: Pourquoi améliorer votre niveau d espagnol dans le domaine des affaires? L apprentissage

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Communication Interne et Externe master 1 - master 2 objectifs de la formation Vous souhaitez

Plus en détail

INGENIEUR ENSAIA PRODUCTION AGROALIMENTAIRE PAR APPRENTISSAGE

INGENIEUR ENSAIA PRODUCTION AGROALIMENTAIRE PAR APPRENTISSAGE INGENIEUR ENSAIA PRODUCTION AGROALIMENTAIRE PAR APPRENTISSAGE ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D AGRONOMIE ET DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES 1 SINCE 1893 570 élèves-ingénieurs 156 diplômés en 2014 70 enseignants-chercheurs

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Classe terminale - Série STMG L accompagnement personnalisé Ressources pour le lycée général et technologique S orienter Les supports du scénario Document 1 : la fiche d entretien ENTRETIEN INDIVIDUEL

Plus en détail

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques?

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Quel est le cadre législatif? Quelles réticences? Est-ce un frein à la mobilité?

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

Contribution aux Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche

Contribution aux Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche L Union Nationale des Etudiants en Gestion, créée en 2003 est une organisation étudiante ayant vocation à représenter les étudiants de la filière Gestion, en fédérant les BDE des IAE, IUT, UFR et Instituts

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale POURQUOI ÊTRE CANDIDAT? Pour acquérir une solide formation durant la licence et mettre toutes les chances de son côté pour passer dans les meilleures conditions les épreuves d admissibilité

Plus en détail

Situations d évaluation et grille de gradation des compétences

Situations d évaluation et grille de gradation des compétences Ecole Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique 16, avenue Pey-Berland 33607 PESSAC CEDEX Situations d évaluation et grille de gradation des compétences 2015/2016 Modules de spécialisation

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Création publicitaire de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

LES C L É S DE L ENTRETIEN P R O FES SIO NNE L ENJ E U X E T MIS E E N ŒUVR E

LES C L É S DE L ENTRETIEN P R O FES SIO NNE L ENJ E U X E T MIS E E N ŒUVR E LES C L É S DE L ENTRETIEN P R O FES SIO NNE L ENJ E U X E T MIS E E N ŒUVR E Collection Entreprise SOMMAIRE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL EN QUESTIONS L ENTRETIEN PROFESSIONNEL EN QUESTIONS Vous n avez pas

Plus en détail

Exemples de lettres de motivation Master

Exemples de lettres de motivation Master Exemples de lettres de motivation Master Madame, Monsieur, Titulaire d'un Master sciences technologie et ingénierie de la santé obtenu à l'université d'angers, je souhaiterai maintenant me spécialiser

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

Histoires de vie-généalogie Parcours 11. Les papiers parlent-les papiers se taisent. Cicatrices de la Deuxième Guerre mondiale.

Histoires de vie-généalogie Parcours 11. Les papiers parlent-les papiers se taisent. Cicatrices de la Deuxième Guerre mondiale. Histoires de vie-généalogie Parcours 11 Les papiers parlent-les papiers se taisent. Cicatrices de la Deuxième Guerre mondiale Moi,, - _ Document 1a. ADBR 100 J 270 Document 1b. ADBR 100 J 270 Transcription

Plus en détail

PREAMBULE. Cet accord renforce la mise en place d un ENTRETIEN DE SECONDE PARTIE DE CARRIERE (article 5.22).

PREAMBULE. Cet accord renforce la mise en place d un ENTRETIEN DE SECONDE PARTIE DE CARRIERE (article 5.22). GUIDE PRATIQUE DU COLLABORATEUR L entretien de 2 nde partie de carrière SOMMAIRE PREAMBULE... 3 1. ENJEU ET OBJECTIFS DE L'ENTRETIEN... 4 2. CONTENU DE L ENTRETIEN DE 2 NDE PARTIE DE CARRIERE... 4 3. MODALITES

Plus en détail

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO Manager dans la distribution par alternance Apprentissage Contrat PRO La clé du succès de l IMMD? Une formation dynamique et innovante, au plus près des réalités du terrain, grâce à la collaboration étroite

Plus en détail

OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS POUR RAYONNER À L INTERNATIONAL

OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS POUR RAYONNER À L INTERNATIONAL OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS POUR RAYONNER À L INTERNATIONAL Mastère Spécialisé MANAGEMENT et COMPÉTENCES INTERNATIONALES www.audencia.com Préface Une année pour faire la différence sur le plan professionnel,

Plus en détail

Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques

Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques Master professionnel d IUP Spécialité Secteurs de Santé : Management qualité, risques et sécurité Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques OBJECTIFS Ce master professionnalisant forme des

Plus en détail

Licence professionnelle Logistique globale

Licence professionnelle Logistique globale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Logistique globale Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Management des compétences et des Ressources Humaines

Management des compétences et des Ressources Humaines Mastère Spécialisé Management des compétences et des Ressources Humaines www.audencia.com Chiffres-clés d Audencia Nantes 112 ans 2 476 étudiants 13 programmes 400 experts associés 13 228 diplômés 90 professeurs

Plus en détail

Comment nous rejoindre?

Comment nous rejoindre? Comment nous rejoindre? www.mbs-medicis.com Tél. : 01 45 35 28 28 5, rue des reculettes 75013 PARIS Fax : 01 45 35 28 47 info@mbs-medicis.com Horaires d ouverture : 8h30 18h30 Accès transports en commun

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Anthony, ingénieur d études diplômé d un Master Réseaux, application documentaire, ingénierie et sécurité Les métiers de l Informatique Le domaine Sciences, Technologies, Santé

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

InterActiv. Dossier. Interviews de jeunes diplômés. Actualités. Réseau des Anciens Collegium Droit Economie Gestion d Orléans.

InterActiv. Dossier. Interviews de jeunes diplômés. Actualités. Réseau des Anciens Collegium Droit Economie Gestion d Orléans. InterActiv Réseau des Anciens Collegium Droit Economie Gestion d Orléans La Newsletter des Anciens DEG d Orléans Juin 2014 Banque Gestion des Ressources Humaines Assurance Expert Comptable Contrôle de

Plus en détail

Fotos von Gerhard Standop

Fotos von Gerhard Standop Fotos von Gerhard Standop Nutzungsbedingungen Die Bilder sind für den privaten Gebrauch oder die Verwendung auf einer Website, die nicht kommerziell betrieben wird bzw. die keine kommerziellen Inhalte

Plus en détail

Les poursuites d études en lettres modernes? I Que faire après une L2?

Les poursuites d études en lettres modernes? I Que faire après une L2? Les poursuites d études en lettres modernes? I Que faire après une L2? Si vous visez une insertion professionnelle à court terme, vous pouvez postuler pour entrer dans certaines licences professionnelles

Plus en détail

Le Market Access : Profils et Evolution

Le Market Access : Profils et Evolution Le Market Access : Profils et Evolution 1 Introduction Real Life Sciences met à votre disposition des études autour des métiers niches de l industrie pharmaceutique. Le Market Access fait bien entendu

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

«Quel Profil pour le Manager de Demain?»

«Quel Profil pour le Manager de Demain?» 4 ème Edition des Journées de l Economie et Gestion Former des Managers : Une Utopie? «Quel Profil pour le Manager de Demain?» Intervention de : M. Jamal Eddine TEBBAA Professeur Universitaire Administrateur

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008 CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008 CONTACTS PRESSE Les Entreprises du Médicament Stéphanie Bou-Fleurot

Plus en détail

1 formation pour 2 compétences : Attaché de Recherche Clinique et Chargé de Vigilance

1 formation pour 2 compétences : Attaché de Recherche Clinique et Chargé de Vigilance Ecole de Formation For Drug Consulting Nouveauté 2015 : la double compétence 1 formation pour 2 compétences : Attaché de Recherche Clinique et Chargé de Vigilance 1. Une seule formation pour une double

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information et communication de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Established in Champagne since 1928 CFA. la formation par apprentissage

Established in Champagne since 1928 CFA. la formation par apprentissage Established in Champagne since 1928 CFA la formation par apprentissage sommaire Éditorial...p 3 Définition...p 4 Missions confiées à un apprenti...p 5 Procédure...p 6 Signature du contrat et statut...p

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

Où? > UFR Sciences humaines et arts, à Metz > UFR Connaissance de l homme, à Nancy

Où? > UFR Sciences humaines et arts, à Metz > UFR Connaissance de l homme, à Nancy DOMAINE SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES LICENCE MENTION PSYCHOLOGIE Parcours : Préparation aux métiers du social (en L1) (avec l IRTS, à Nancy) Préparation aux concours de la fonction publique d État et

Plus en détail

www.u-bordeaux2.fr/ltpi http:/deustbordeaux2.free.fr www.ipibordeaux.com

www.u-bordeaux2.fr/ltpi http:/deustbordeaux2.free.fr www.ipibordeaux.com Laboratoire de Technologie Pharmaceutique Industrielle LTPI (IPIB) UFR des Sciences Pharmaceutiques Industrielle 146 rue Léo-Saignat Case 86 33076 BORDEAUX cedex Tel: 05-57-57-12-40 Fax: 05-56-96-12-40

Plus en détail

EDITO. Newsletter n 2 octobre 2014 SOMMAIRE. 1. Plan action banque. 2. Informations collectives entreprises. 3. JOB DATING interne

EDITO. Newsletter n 2 octobre 2014 SOMMAIRE. 1. Plan action banque. 2. Informations collectives entreprises. 3. JOB DATING interne Newsletter n 2 octobre 2014 CAP EMPLOI Haute Vienne EDITO CAP EMPLOI, acteur de l emploi à part entière, n a de cesse de proposer et développer des parcours d accompagnements dynamiques aux demandeurs

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

L école des ExpERtS En BiotEchnoLoGiES Au SERVicE de VotRE EntREpRiSE

L école des ExpERtS En BiotEchnoLoGiES Au SERVicE de VotRE EntREpRiSE L école des experts en Biotechnologies au service de votre entreprise Sup Biotech est née du besoin des entreprises d avoir dans leur structure des spécialistes en Biotechnologies Notre objectif : former

Plus en détail

Filière Industrie 2012-2013. Faculté de Pharmacie de Lille. pharmacy industry lille. Une formation... des métiers

Filière Industrie 2012-2013. Faculté de Pharmacie de Lille. pharmacy industry lille. Une formation... des métiers Filière Industrie Faculté de Pharmacie de Lille Une formation... des métiers 2012-2013 pharmacy industry lille pharmacy industry lille La formation L international La professionnalisation Les métiers

Plus en détail