IMP. 78-1/R3 Déduction du loyer de bureau, des fournitures et du salaire d un adjoint ou d un remplaçant Publication : 31 mars 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IMP. 78-1/R3 Déduction du loyer de bureau, des fournitures et du salaire d un adjoint ou d un remplaçant Publication : 31 mars 2009"

Transcription

1 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 78-1/R3 Déduction du loyer de bureau, des fournitures et du salaire d un adjoint ou d un remplaçant Publication : 31 mars 2009 Renvoi(s) : Loi sur les impôts (L.R.Q., c. I-3), articles 58.2, 58.3, 59, 62, 62.1 à 62.3, 75, 78 et 420 Cette version du bulletin d interprétation IMP annule et remplace celle du 31 juillet Le bulletin a fait l objet d une révision interne dont le but était de vérifier sa pertinence et son actualité. L interprétation reste valable. Une référence à la Loi sur l assurance parentale a toutefois été insérée au paragraphe 14 pour tenir compte de l entrée en vigueur de cette loi. Cet ajout s applique à compter de l année d imposition Des modifications de forme ont par ailleurs été apportées afin d assurer la précision technique. Ce bulletin expose la position du ministère du Revenu du Québec concernant la déductibilité, dans le calcul du revenu provenant d une charge ou d un emploi d un particulier, des montants versé par ce dernier à titre de loyer de bureau ou de salaire d un adjoint ou d un remplaçant ou à titre de fournitures consommées directement dans l accomplissement de ses fonctions. APPLICATION DE LA LOI GÉNÉRALITÉS 1. L article 78 de la Loi sur les impôts (LI) permet à un particulier de déduire, dans le calcul de son revenu provenant d une charge ou d un emploi pour une année d imposition donnée, tout montant qu il verse dans cette année à titre de loyer de bureau ou de salaire d un adjoint ou d un remplaçant ou à titre de fournitures consommées directement dans l accomplissement de ses fonctions, pour autant que les conditions suivantes soient remplies : a) le particulier est tenu, en vertu de son contrat d emploi, de verser ces montants et, selon le cas, de se procurer ces fournitures; b) le particulier n a pas été remboursé de ces montants et n est pas en droit de l être;

2 c) le particulier transmet au ministre du Revenu, avec sa déclaration fiscale qu il produit pour l année en vertu de la partie I de la LI, un formulaire prescrit signé par son employeur attestant que les conditions mentionnées aux sous-paragraphes a) et b) ont été remplies à l égard du particulier dans l année. 2. Toutefois, un particulier ne peut bénéficier de la déduction prévue à l article 78 de la LI à l égard d une charge ou d un emploi que dans la mesure où la dépense y visée est raisonnable dans les circonstances et peut raisonnablement être considérée comme se rapportant à cette charge ou à cet emploi. 3. La condition mentionnée au sous-paragraphe a) du paragraphe 1 est remplie si le contrat d emploi, écrit ou verbal, contient une exigence précise concernant la prise en charge par le particulier de la dépense (loyer de bureau, salaire d un adjoint ou d un remplaçant, fournitures consommées directement dans l exercice des fonctions). Toutefois, même si le contrat d emploi est muet à cet égard, le Ministère considère généralement que la condition est remplie s il est raisonnable de s attendre à ce que le particulier soit appelé à effectuer une telle dépense compte tenu des fonctions qu il exerce. Ainsi, lorsqu un employeur engage un particulier pour exercer des fonctions dont l accomplissement requiert un bureau à l extérieur de l établissement de l employeur, l engagement d un adjoint ou d un remplaçant ou la consommation de fournitures dont le coût n est pas supporté par l employeur, il est raisonnable de considérer que l employeur impose à l employé l obligation de supporter cette dépense. 4. Lorsqu un particulier est remboursé d une partie des dépenses visées au paragraphe 1 ou a le droit de l être, il peut déduire, dans le calcul de son revenu, l excédent du montant versé dans l année au titre de ces dépenses sur le montant du remboursement qu il a reçu ou qu il a le droit de recevoir au titre de celles-ci, autre qu un remboursement en vertu de la législation relative à la taxe sur les produits et services (TPS) ou à la taxe de vente du Québec (TVQ). 5. Le montant des dépenses qui peut être déduit en vertu de l article 78 de la LI comprend, le cas échéant, les taxes qui se rapportent à ces dépenses, à savoir la TPS, la TVQ et toute autre taxe de vente provinciale. 6. Toutefois, lorsqu un montant à l égard d une dépense donnée a été déduit dans le calcul du revenu d un particulier et qu un montant donné est payé au particulier dans une année d imposition donnée à titre de remboursement en vertu de la Loi sur la taxe d accise (L.R.C. 1985, c. E-15) à l égard de la TPS incluse dans le montant de la dépense donnée ou à titre de remboursement en vertu de la Loi sur la taxe de vente du Québec (L.R.Q., c. T-0.1) à l égard de la TVQ incluse dans le montant de la dépense donnée, le montant donné, dans la mesure où il se rapporte à la dépense donnée, doit être inclus dans le calcul du revenu du particulier pour l année d imposition dans laquelle il est reçu. LOYER DE BUREAU 7. Dans ce bulletin, l expression «loyer de bureau» s entend d un montant payé à un tiers pour la location d un espace utilisé par un particulier dans l accomplissement des fonctions de sa charge ou de son emploi.

3 8. La déduction accordée pour le loyer de bureau varie selon que le bureau est ou non situé dans l établissement domestique autonome dans lequel le particulier habite. 9. Comme le définit l article 1 de la LI, un établissement domestique autonome est une habitation, un appartement ou un autre logement de ce genre dans lequel, en règle générale, une personne prend ses repas et couche. À cet égard, le Ministère considère qu une chambre dans un hôtel ou une pension ne peut normalement constituer un établissement domestique autonome. 10. Lorsque le bureau est situé dans l établissement domestique autonome dans lequel le particulier habite, la déduction relative au loyer de bureau est soumise aux conditions et limites énoncées aux paragraphes 21 à Si le bureau est situé dans un espace loué autre que l établissement domestique autonome dans lequel le particulier habite et que cet espace est utilisé uniquement pour l accomplissement des fonctions d une charge ou d un emploi, la totalité du loyer payé donnera ouverture à la déduction prévue à l article 78 de la LI. Par contre, si cet espace loué est utilisé également à d autres fins, seule la portion du loyer se rapportant à la partie de l espace aménagé à usage de bureau donnera ouverture à la déduction. 12. Lorsque l espace loué dans lequel le bureau est situé est utilisé également à d autres fins, la répartition du loyer doit être déterminée de façon raisonnable en se basant, par exemple, sur le rapport entre la superficie de l espace aménagé à usage de bureau et la surface totale de l espace loué et tenir compte des autres utilisations qui peuvent être faites de l espace de bureau (par exemple, à des fins personnelles, pour les besoins d un autre emploi ou à des fins commerciales). 13. Un particulier qui est propriétaire ou copropriétaire du lieu dans lequel est situé son bureau (il peut s agir, entre autres, d une résidence, d un logement en copropriété, d un immeuble ou d un local) ne peut déduire un montant équivalant à la valeur locative de l espace aménagé à usage de bureau, et ce, qu il habite ou non dans ce lieu. SALAIRE D UN ADJOINT OU D UN REMPLAÇANT 14. Le salaire brut versé à une personne, incluant un conjoint, qui agit comme adjoint ou remplaçant ouvre droit à déduction dans la mesure où les conditions énumérées au paragraphe 1 sont remplies. Dans un tel cas, le particulier peut également déduire dans le calcul de son revenu pour l année, en vertu de l article 75 de la LI, tout montant à payer par lui dans l année à l égard du salaire de cette personne à titre de cotisation d employeur en vertu de la Loi sur l assurance-emploi (L.C. 1996, c. 23), en vertu de la Loi sur l assurance parentale (L.R.Q., c. A ), en vertu de la Loi sur le régime de rentes du Québec (L.R.Q., c. R-9) ou de tout régime équivalent au sens de cette loi, ou en vertu de la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (L.R.Q., c. R-5). 15. Le fait que les retenues à la source aient été effectuées et remises au ministre du Revenu du Québec conformément aux lois et aux règlements n est pas un facteur à considérer pour conclure à la déductibilité du salaire versé à un adjoint ou à un remplaçant.

4 FOURNITURES 16. Un particulier peut déduire, dans le calcul de son revenu provenant d une charge ou d un emploi, le coût d achat et de remplacement des fournitures qui sont consommées directement dans l accomplissement de ses fonctions et qui ne peuvent être réutilisées par la suite (ci-après «fournitures»). 17. Sont considérés comme des fournitures, entre autres, les biens et services suivants : papier, crayons, stylos, broches, attache-feuilles, enveloppes, etc.; timbres-poste; cartes routières; dynamite à l usage des mineurs; pansements et médicaments utilisés par des personnes qui dispensent des soins médicaux et paramédicaux; télécommunications (appels interurbains, appels cellulaires, télégrammes, etc.); autres télécommunications facturées en fonction de la consommation, comme l accès au réseau Internet. 18. Lorsqu un particulier est tenu de maintenir un bureau, il est admis qu il puisse déduire, dans le calcul de son revenu pour l année, certaines dépenses relatives aux fournitures associées à l utilisation de l espace de bureau notamment le coût du chauffage, de l électricité, des accessoires d éclairage (ampoules, tubes fluorescents, etc.) et les coûts d entretien (produits de nettoyage et réparations mineures), pourvu que ces fournitures ne soient pas comprises dans le loyer de bureau. Toutefois, lorsque le bureau est situé dans l établissement domestique autonome dans lequel le particulier habite, la déduction relative à ces fournitures doit être faite aux conditions et dans les limites indiquées aux paragraphes 21 à Par contre, ne peuvent être déduites au titre de fournitures, entre autres, les dépenses suivantes : le coût des livres, des porte-documents et des calculatrices; le coût des uniformes; le coût mensuel de base d un service téléphonique; les frais de location d un téléavertisseur; le coût d achat d un téléphone cellulaire; le coût du permis d utilisation et les frais de raccordement d un téléphone cellulaire; le coût d achat d un ordinateur;

5 le coût d achat d un télécopieur; le coût de branchement et le coût mensuel d un accès au réseau Internet; le coût des outils de travail qui sont généralement considérés comme de l équipement; l amortissement du coût en capital ou les intérêts d un emprunt contracté pour acquérir divers biens, tels des ordinateurs ou des télécopieurs. 20. En outre, lorsqu un particulier maintient un bureau dans un lieu dont il est propriétaire ou copropriétaire, l amortissement du coût en capital, la partie «capital» du remboursement d un prêt hypothécaire, les intérêts hypothécaires, les primes d assurance, les taxes et les impôts fonciers relatifs à l espace utilisé comme bureau ne peuvent, non plus, être déduits au titre de fournitures. RESTRICTIONS RELATIVES À UN BUREAU À DOMICILE 21. Sous réserve des paragraphes 26 et 27, lorsque le bureau d un particulier est situé dans l établissement domestique autonome dans lequel il habite, ci-après appelé «bureau à domicile», le particulier ne peut déduire, dans le calcul de son revenu provenant d une charge ou d un emploi pour une année d imposition, les dépenses qui se rapportent au bureau à domicile que dans la mesure où ce bureau à domicile est : a) soit le lieu où il accomplit principalement les fonctions de la charge ou de l emploi; b) soit utilisé à la fois : i. exclusivement, pendant la période à l égard de laquelle le montant se rapporte, aux fins de gagner un revenu provenant de la charge ou de l emploi; ii. de façon régulière et continue pour rencontrer des clients ou d autres personnes dans le cadre habituel de l exercice des fonctions de la charge ou de l emploi. 22. Si le particulier utilise plus d un bureau pour accomplir les fonctions d une même charge ou d un même emploi, le bureau à domicile doit être le lieu où il accomplit principalement les fonctions de cette charge ou de cet emploi. Le mot «principalement» n étant pas défini dans la LI, il est pris dans son sens ordinaire, c est-à-dire «à plus de 50 %». 23. Le Ministère considère qu un particulier peut utiliser son bureau à domicile également à des fins personnelles sans pour cela contrevenir à la condition énoncée au sous-paragraphe a) du paragraphe 21, puisque celle-ci n oblige pas que le bureau soit utilisé exclusivement pour accomplir les fonctions de la charge ou de l emploi. 24. Pour que la première condition d utilisation mentionnée au sous-paragraphe b) du paragraphe 21 soit remplie, il faut qu un espace distinct (il peut s agir d une seule pièce ou de plusieurs pièces de l établissement domestique autonome) soit utilisé uniquement pour accomplir les fonctions de la charge ou de l emploi. Quant à la seconde condition, soit l utilisation, de façon régulière et continue, du bureau à domicile pour rencontrer des clients ou d autres personnes dans le cadre habituel de l exercice des fonctions de cette charge ou de cet emploi, seul un examen des faits permettra d établir si la fréquence et la régularité des rencontres sont suffisantes pour qu elle

6 soit satisfaite. Il convient de noter que l utilisation d un bureau à domicile par un particulier pour tenir, dans le cadre habituel de l exercice des fonctions de sa charge ou de son emploi, des rencontres occasionnelles ou des rencontres fréquentes mais irrégulières ne satisferait pas à cette dernière condition. 25. La règle énoncée au paragraphe 21 s applique tant à l égard de la partie du loyer payé à un tiers qui se rapporte au bureau à domicile qu à l égard du montant versé à titre de dépenses relatives aux fournitures associées à l utilisation du bureau à domicile, tel le chauffage, l électricité, les accessoires d éclairage (ampoules, tubes fluorescents, etc.) et l entretien (produits de nettoyage et réparations mineures). Toutefois, elle ne s applique pas à l égard des dépenses relatives aux fournitures qui ne sont pas en rapport direct avec l utilisation du bureau à domicile mais qui sont nécessaires à l accomplissement des fonctions de la charge ou de l emploi (tels les appels interurbains et les articles de papeterie). 26. Lorsque l une ou l autre des conditions énoncées aux sous-paragraphes a) et b) du paragraphe 21 est remplie relativement au bureau à domicile, le montant que le particulier peut déduire, à l égard du bureau à domicile, dans le calcul de son revenu, pour une année d imposition, provenant de la charge ou de l emploi qui requiert l utilisation d un tel lieu ne peut excéder le revenu provenant de cette charge ou de cet emploi pour l année, calculé sans tenir compte de toute déduction à laquelle le particulier peut prétendre à l égard de ce bureau à domicile. Ainsi, la déduction relative au bureau à domicile ne peut servir à créer ou à augmenter une perte provenant de la charge ou de l emploi. 27. Toutefois, la partie du montant versé dans une année d imposition à l égard d un bureau à domicile qui serait déductible dans le calcul du revenu provenant d une charge ou d un emploi, si ce n était de la limite prévue au paragraphe 26, est réputée un montant par ailleurs déductible à l égard d un bureau à domicile qui, sous réserve cette limite, peut être déduit dans le calcul du revenu provenant de cette même charge ou de ce même emploi pour une année d imposition subséquente. Ainsi, un particulier pourra bénéficier d un report prospectif des dépenses qui, en raison de la limite imposée, n ont pu être déduites dans le calcul du revenu provenant de sa charge ou de son emploi pour une année d imposition donnée, jusqu à ce qu il puisse les déduire dans le calcul du revenu provenant de cette même charge ou de ce même emploi. Exemple 28. Dans le cas, par exemple, où l espace de bureau d un particulier occupe 25 % de la superficie de sa résidence et que cet espace est utilisé à 80 % pour les besoins de son emploi, ce particulier pourrait déduire les montants suivants, à concurrence du revenu provenant de cet emploi pour l année, moins ses autres dépenses et déductions liées à cet emploi. Si le particulier est locataire, il pourra déduire : 20 % (soit 25 % 80 %) des frais de location; 20 % des fournitures associées à l utilisation de l espace de bureau qui ne sont pas comprises dans les frais de location.

7 Si le particulier est propriétaire, il pourra déduire : 20 % des fournitures associées à l utilisation de l espace de bureau. TRAVAILLEURS FORESTIERS 29. Les travailleurs forestiers qui, en vertu de leur contrat d emploi, doivent fournir une scie mécanique ou une débroussailleuse peuvent, s ils remplissent certaines conditions, déduire dans le calcul du revenu provenant de leur emploi le coût d achat ainsi que les dépenses liées à l utilisation de cette fourniture. À cet égard, voir la version en vigueur du bulletin IMP EMPLOYÉS QUI TOUCHENT DES COMMISSIONS 30. Un particulier qui a le droit de déduire des dépenses en vertu de l article 62 de la LI peut, s il remplit les conditions énumérées au paragraphe 1 du présent bulletin, choisir de déduire dans le calcul du revenu provenant de sa charge ou de son emploi pour une année d imposition donnée, en vertu de l article 78 de la LI et dans les limites précisées dans ce bulletin, tout montant qu il verse dans cette année à titre de loyer de bureau ou de salaire d un adjoint ou d un remplaçant ou à titre de fournitures consommées directement dans l accomplissement de ses fonctions, et ce, même si ce montant excède le montant des commissions et les autres montants semblables, déterminés en fonction des ventes effectuées ou des contrats négociés, que le particulier reçoit dans l année.

IMP. 63.1-1/R3 Frais de location payés à l égard d un véhicule à moteur Publication : 27 juin 2014

IMP. 63.1-1/R3 Frais de location payés à l égard d un véhicule à moteur Publication : 27 juin 2014 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 63.1-1/R3 Frais de location payés à l égard d un véhicule à moteur Publication : 27 juin 2014

Plus en détail

Impôts APPLICATION DE LA LOI

Impôts APPLICATION DE LA LOI BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 348-1 Frais de déménagement Publication : 28 septembre 2007 Renvoi(s) : Loi sur les impôts (L.R.Q.,

Plus en détail

Les dépenses d emploi. revenuquebec.ca

Les dépenses d emploi. revenuquebec.ca Les dépenses d emploi 2014 revenuquebec.ca En tant qu employé, vous pouvez déduire de vos revenus certaines dépenses directement liées à l exercice de vos fonctions. Consultez ce guide pour connaître les

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-127

BULLETIN FISCAL 2013-127 BULLETIN FISCAL 2013-127 Janvier 2013 RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES Pour 2013, les plafonds des déductions relatives aux frais d automobile et les taux servant au calcul de l avantage imposable

Plus en détail

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION Nous tenons à vous rappeler que plusieurs règles existent quant aux taxes à la consommation et aux véhicules. Nous vous présentons ici les règles touchant le

Plus en détail

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu 1 Article 1 Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu Titres agrafés anti-évitement 12.6 Loi de l impôt sur le revenu Le nouvel article 12.6 de la Loi de l impôt sur

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mars 2011 RÉSIDENCE PRINCIPALE EXEMPTION POUR GAIN EN CAPITAL Nous allons aborder trois sujets touchant l exemption pour gain en capital relative à une résidence principale. Choix

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Les budgets de mars et avril, provincial et fédéral, nous ont apporté plusieurs mesures effectives immédiatement et d'autres qui seront mises en place à

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p., député Avril 2014 2 Préface

Plus en détail

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Bulletin fiscal Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Au cours des dernières années, des modifications ont été apportées à certaines catégories de biens amortissables. Nous allons examiner certaines de ces

Plus en détail

Notice 2 Imposition des époux et de la famille

Notice 2 Imposition des époux et de la famille Notice 2 Imposition des époux et de la famille Valable pour la période fiscale 2015 Les dispositions applicables en matière de droit fiscal peuvent sensiblement différer selon la situation personnelle

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Taxes à la consommation LAF. 36-1/R1 Prorogation de délais Publication : 29 décembre 2011 Renvoi(s) : Loi

Plus en détail

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES Vous trouverez dans ce fascicule de l information importante en ce qui concerne le traitement fiscale d une déclaration de revenus d une personne décédée.

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2003 Volume 1 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA Yvan Guindon, CA Céline Cadorette, D. Fisc. COLLABORATEURS : Alain

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION BULLETIN D INFORMATION 2000-4 Le 29 juin 2000 Sujet : Nouvelles mesures fiscales pour soutenir l activité économique et sociale du Québec Le présent bulletin d information expose en détail les modalités

Plus en détail

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS)

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) Lorsque vous faites une demande d admission au Programme d aide sociale ou au Programme de solidarité

Plus en détail

Déclaration pour la retenue d impôt2005

Déclaration pour la retenue d impôt2005 Déclaration pour la retenue d impôt2005 TP-1015.3 2005-01 Vous devez remettre ce formulaire dûment rempli à votre employeur ou au payeur, selon le cas, pour qu il puisse effectuer correctement votre retenue

Plus en détail

Les garderies en milieu familial. revenu.gouv.qc.ca

Les garderies en milieu familial. revenu.gouv.qc.ca Les garderies en milieu familial 2010 revenu.gouv.qc.ca Les renseignements contenus dans cette brochure ne constituent pas une interprétation juridique des dispositions de la Loi sur les impôts ni d aucune

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p.,

Plus en détail

La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation (construction ou rénovation)

La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation (construction ou rénovation) Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation (construction ou rénovation) Cette publication vous est fournie uniquement à titre d information. Les renseignements qu

Plus en détail

Revenu Québec. www.revenu.gouv.qc.ca. Avantages Imposables

Revenu Québec. www.revenu.gouv.qc.ca. Avantages Imposables Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca Avantages Imposables Avertissement Les renseignements contenus dans cette brochure ne constituent pas une interprétation juridique des lois et des règlements québécois

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-121

BULLETIN FISCAL 2011-121 BULLETIN FISCAL 2011-121 Novembre 2011 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Résumé du budget du Québec de 2011

Résumé du budget du Québec de 2011 Résumé du budget du Québec de 2011 Le 17 mars 2011 Table des matières RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC DE 2011 Page INTRODUCTION... 1 1. MESURES RELATIVES AUX IMPÔTS... 1 1.1 Instauration d un crédit d impôt

Plus en détail

Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu

Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu Document en vigueur le 1 er janvier 22 Table des matières Introduction... 3 A. Contenu...

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES CADRES (R-3.1)

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES CADRES (R-3.1) VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 11-001 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES CADRES (R-3.1) Vu l article 45 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C-11.4) et les articles

Plus en détail

Ce règlement sur les taxes et compensations pour l année 2012 est une continuité du budget adopté par le Conseil.

Ce règlement sur les taxes et compensations pour l année 2012 est une continuité du budget adopté par le Conseil. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SHAWINIGAN Règlement SH-391 Règlement sur les taxes et compensations pour l année 2012 Note explicative Ce règlement sur les taxes et compensations pour l année 2012 est une

Plus en détail

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers But de la présentation Cette présentation s adresse à vous si vous avez quitté un pays, ou une province ou un territoire du Canada, pour venir vous établir

Plus en détail

Ce règlement sur les taxes et compensations pour l année 2010 est une continuité du budget adopté par le Conseil.

Ce règlement sur les taxes et compensations pour l année 2010 est une continuité du budget adopté par le Conseil. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SHAWINIGAN Règlement SH-290 Règlement sur les taxes et compensations pour l année 2010 Note explicative Ce règlement sur les taxes et compensations pour l année 2010 est une

Plus en détail

LC 21 152.16. vu l article 52 alinéa 3 du Statut du personnel de la Ville de Genève du 29 juin 2010,

LC 21 152.16. vu l article 52 alinéa 3 du Statut du personnel de la Ville de Genève du 29 juin 2010, Règlement sur les remboursements de frais LC. Adopté par le Conseil administratif le avril 0 Entrée en vigueur le er juin 0 Le Conseil administratif de la Ville de Genève, vu l article alinéa du Statut

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2014-133. Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS

BULLETIN FISCAL 2014-133. Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS BULLETIN FISCAL 2014-133 Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS Voici les taux marginaux combinés d imposition des particuliers, fédéral et provincial, en vigueur depuis

Plus en détail

IMP. 92.5-1/R1 Intérêts qui sont réputés courir à l égard d une créance prescrite Publication : 30 septembre 2013

IMP. 92.5-1/R1 Intérêts qui sont réputés courir à l égard d une créance prescrite Publication : 30 septembre 2013 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 92.5-1/R1 Intérêts qui sont réputés courir à l égard d une créance prescrite Publication : 30

Plus en détail

Déclaration pour la retenue d impôt 2016

Déclaration pour la retenue d impôt 2016 TP-1015.3 2016-01 1 de 6 Déclaration pour la retenue d impôt 2016 Vous devez remplir ce formulaire et le remettre à votre employeur ou au payeur pour qu il détermine l impôt à retenir sur les sommes qu

Plus en détail

Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires

Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires SENCRL Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires 12 novembre 2014 Comptables Professionnels agréés et Conseillers en gestion d entreprises Place du Canada, 1010, rue De La Gauchetière

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS

AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS Circulaire du 19 mai 2003 Dernière mise à jour janvier 2015 AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS Réf. : - Articles L.242-1 et R242-1 du Code de la sécurité sociale. - Arrêté du 10 décembre 2002

Plus en détail

Remarque Dans cette brochure, toutes les expressions désignant des personnes visent à la fois les hommes et les femmes.

Remarque Dans cette brochure, toutes les expressions désignant des personnes visent à la fois les hommes et les femmes. (PSOR\pRXWUDYDLOOHXU LQGpSHQGDQW" 5&) Les personnes ayant une déficience visuelle peuvent obtenir cette publication en gros caractères ou en braille, ainsi que sur cassette audio ou disquette d ordinateur.

Plus en détail

Objet : les régimes complémentaires de pension (loi du 8 juin 1999)

Objet : les régimes complémentaires de pension (loi du 8 juin 1999) DIRECTION Circulaire du directeur des contributions DES L.I.R. -n A 03 / 1 du 13 août 2003 CONTRIBUTIONS DIRECTES L.I.R. -n A 03 / 1 Objet : les régimes complémentaires de pension (loi du 8 juin 1999)

Plus en détail

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR Liste de contrôle étape par étape des tâches et des responsabilités d un liquidateur Le travail de liquidateur peut être exigeant

Plus en détail

Positions administratives de l ARC sur l application aux contrats de réassurance des règles sur l importation pour les institutions financières

Positions administratives de l ARC sur l application aux contrats de réassurance des règles sur l importation pour les institutions financières Avis sur la TPS/TVH N o 287 Janvier 2015 Positions administratives de l ARC sur l application aux contrats de réassurance des règles sur l importation pour les institutions financières Le bulletin d information

Plus en détail

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS EN CAPITAL ALLÉGEMENT DE L IMPÔT SUR LE REVENU POUR LES ACHETEURS D UNE PREMIÈRE HABITATION LE RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES NOUVEL IMPÔT DE PÉNALITÉ POUR LES

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ

BULLETIN DE FISCALITÉ BULLETIN DE FISCALITÉ MAI 2010 CRÉDIT D IMPÔT À L INVESTISSEMENT REMBOURSABLE DU QUÉBEC POUR LES BIENS DE FABRICATION ET DE TRANSFORMATION PRÊTS ET AVANCES AUX ACTIONNAIRES DÉMOLITION D UN BÂTIMENT SAVIEZ-VOUS

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 6.3 : Logement Compétence législative Article 5 de la Loi. Articles 42 du Règlement 134/98. Exigences de vérification Les documents appropriés appuyant le niveau

Plus en détail

Revenu Montant pour personnes à charge et montant transféré par un enfant aux études

Revenu Montant pour personnes à charge et montant transféré par un enfant aux études Revenu Montant pour personnes à charge et montant transféré par un enfant aux études Annexe A - D (2009-12) Page 1 A Annexe Numéro d'autorisation A. Montant pour enfant mineur aux études postsecondaires

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009)

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) Copie certifiée conforme du règlement du Régime de retraite des employés de la Société des casinos

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation Revenu Québec 3800, rue de Marly Québec (Québec) G1X 4A5 Page : 1de 7 Loi(s) : Loi sur la taxe de vente du Québec (RLRQ, c. T-0.1), articles 199, 201, 202, 203, 206, 206.1 1,211, 212, 386 et 457.1 Loi

Plus en détail

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 BILAN 31 MARS 2005 A C T I F Encaisse (note 4) 74 459 864 $ 82 151 251 $ Débiteurs et montants

Plus en détail

4.6 Bonification du crédit d impôt remboursable relatif à la déclaration des pourboires

4.6 Bonification du crédit d impôt remboursable relatif à la déclaration des pourboires 4.6 Bonification du crédit d impôt remboursable relatif à la déclaration des pourboires En 1997, diverses mesures visant à améliorer et à régulariser la situation quant à la déclaration des pourboires

Plus en détail

Régimes de retraite individuels

Régimes de retraite individuels Ces dernières années, les propriétaires d entreprise ont commencé à reconnaître les avantages offerts par les régimes de retraite individuels (RRI). Un RRI permet aux propriétaires d entreprise et à certains

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

Nouvelles de la TPS/TVH

Nouvelles de la TPS/TVH Nouvelles de la TPS/TVH N o 54 Automne 2004 Table des matières L ARC lance une nouvelle publication : l Info TPS/TVH... 1 Les entités mandatées par une bande qui sont constituées en personne morale doivent

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Taxes à la consommation TVQ. 541.48-1 Droit spécifique sur les pneus neufs Publication : 29 septembre 2000

Plus en détail

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante;

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante; RÈGLEMENT SUR LES EFFECTIFS, LES NORMES ET BARÈMES DE RÉMUNÉRATION, LES AVANTAGES SOCIAUX ET LES AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution

Plus en détail

Guide de gestion Programme de supplément au loyer

Guide de gestion Programme de supplément au loyer Établissement du revenu considéré D 4 1 Après avoir identifié l occupant 1 et l occupant 2, il faut établir le revenu considéré du ménage afin de procéder en premier lieu au calcul du loyer de base. Définition

Plus en détail

Bulletin fiscal. Nous allons aborder trois sujets touchant l exemption pour gain en capital 1 résidence principale.

Bulletin fiscal. Nous allons aborder trois sujets touchant l exemption pour gain en capital 1 résidence principale. Bulletin fiscal Mars 2011 RÉSIDENCE PRINCIPALE EXEMPTION POUR GAIN EN CAPITAL Nous allons aborder trois sujets touchant l exemption pour gain en capital 1 résidence principale. relative à une Choix entre

Plus en détail

Comptabilité & Fiscalité Pour Travailleur Autonome

Comptabilité & Fiscalité Pour Travailleur Autonome Présenté par Sonia Pouliot, CGA Octobre 2008 St-Nicolas 418-836-1014 Comptabilité & Fiscalité Pour Travailleur Autonome Objectifs de la rencontre Se rappeler les dispositions générales Éclaircir certains

Plus en détail

Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER)

Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER) Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER) Administrateur du régime : London Life, Compagnie d Assurance-Vie Numéro d autorisation accordée par l Autorité des marchés financiers

Plus en détail

FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME

FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME Exploiter une entreprise consiste à exercer une activité en vue de réaliser un bénéfice. Ceci inclut l exploitation d un commerce ou d une entreprise de fabrication

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

Crédit d impôt pour les titres multimédias Dépense de main-d oeuvre N/Réf. : 02-010965

Crédit d impôt pour les titres multimédias Dépense de main-d oeuvre N/Réf. : 02-010965 Direction des lois sur les impôts Sainte-Foy, le 24 mars 2005 Objet : Crédit d impôt pour les titres multimédias Dépense de main-d oeuvre N/Réf. : 02-010965 *********, La présente est pour faire suite

Plus en détail

Annexes. Côte-Nord Revenu des familles et des ménages Caractéristiques des ménages et des logements

Annexes. Côte-Nord Revenu des familles et des ménages Caractéristiques des ménages et des logements Annexes 71 Annexe 1 Définitions A. Activité sur le marché du travail : travail à temps plein ou à temps partiel Travail à temps plein Travail contre rémunération ou à son compte, 30 heures ou plus par

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance médicaments et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur l assurance médicaments et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 130 Loi modifiant la Loi sur l assurance médicaments et d autres dispositions législatives Présentation Présenté par M. Philippe Couillard

Plus en détail

1. Législation en vigueur jusqu au 31 décembre 2015

1. Législation en vigueur jusqu au 31 décembre 2015 L article 26 de la loi n 2015-30 du 18 août 2015, portant loi de finances complémentaire pour l année 2015 a assoupli les opérations d acquisition ou de construction des locaux à usage d habitation. La

Plus en détail

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES ANNÉES CIVILES 2010 ET SUIVANTES Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME RÉSUMÉ Une société qui, au

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION BULLETIN D INFORMATION 2001-3 Le 9 avril 2001 Sujet : Nouvelles mesures fiscales pour soutenir le secteur financier au Québec Le 26 avril 2000, la société «The Nasdaq Stock Market Inc.» annonçait l implantation

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION BULLETIN D INFORMATION 2002-4 Le 14 mai 2002 Sujet : Assouplissement de certaines mesures concernant l administration des lois fiscales et le recouvrement Le présent bulletin d information expose les modifications

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE VOYAGE

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE VOYAGE POLITIQUE SUR LES FRAIS DE VOYAGE Approbation : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 OBJET 1. Assurer le traitement équitable

Plus en détail

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations Juin 2003 Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations IMPORTANT : Le présent document est un guide sommaire portant sur les règles et les règlements actuels

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

Communiqué fiscal / février 2010

Communiqué fiscal / février 2010 Communiqué fiscal / février 2010 SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Dans le bulletin d octobre dernier, nous avons discuté des registres automobiles. Or, un des membres du Groupe Servicas m a parlé de l Odotrack,

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juin 2002 Série socio-économique 106 Introduction Le présent projet de recherche porte sur l'analyse et l'évaluation des mesures fiscales applicables à l habitation qui, selon les

Plus en détail

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE. l assurance sociale comprend les régimes légaux d assurance maladie et pensions.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE. l assurance sociale comprend les régimes légaux d assurance maladie et pensions. RÉPUBLIQUE TCHÈQUE Nomenclature SCC Contribution compensatoire de l Etat (State Compensation Contribution) Unité monétaire Les dépenses sociales sont exprimées en millions de couronnes tchèques (CZK).

Plus en détail

Rapport sur le budget du Québec

Rapport sur le budget du Québec Rapport sur le budget du Québec Le 23 mars 2006 Faits saillants Introduction Réduction du taux d imposition pour les petites entreprises de 8,5 % à 8 % Allégement fiscal pour les laissez-passer de transport

Plus en détail

Fiscalité liée à la résidence principale au Luxembourg. BIL IMMO Day 02 Octobre 2014

Fiscalité liée à la résidence principale au Luxembourg. BIL IMMO Day 02 Octobre 2014 Fiscalité liée à la résidence principale au Luxembourg BIL IMMO Day 02 Octobre 2014 Sommaire I. Notion de résidence fiscale II. Acquisition III. Détention IV. Cession V. Structuration 2 1. Notion de résidence

Plus en détail

SERVICES DE COMPTABILITÉ

SERVICES DE COMPTABILITÉ BULLETIN N O 057 Publié en avril 2004 Révisé en juillet 2013 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL SERVICES DE COMPTABILITÉ Ce bulletin et les questions et réponses annexées explique l application de

Plus en détail

Centre de gestion de la FPT de l Ain. L avantage en nature : Logement

Centre de gestion de la FPT de l Ain. L avantage en nature : Logement Centre de gestion de la FPT de l Ain Note d information 27 février 2014 L avantage en nature : Logement Références : Voir flash sur les dispositions générales aux avantages en nature Décret n 2012-752

Plus en détail

RÈGLEMENT NO 1612. le conseil désire favoriser la relocalisation du centre-ville dans les environs du centre sportif et du secteur Fatima ;

RÈGLEMENT NO 1612. le conseil désire favoriser la relocalisation du centre-ville dans les environs du centre sportif et du secteur Fatima ; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAC-MÉGANTIC RÈGLEMENT NO 1612 RÈGLEMENT NO 1612 ÉTABLISSANT UNE RÉSERVE FINANCIÈRE ET UN PROGRAMME D AIDE POUR LA RELOCALISATION DES PERSONNES SINISTRÉES SUITE À L ACCIDENT

Plus en détail

AvenAnts Au contrat De rente Pour les régimes Avec immobilisation Des sommes Fonds

AvenAnts Au contrat De rente Pour les régimes Avec immobilisation Des sommes Fonds Avenants au contrat DE RENTE Pour les régimes avec immobilisation des sommes Ce document complète le Contrat de rente figurant dans la brochure BRA1620 (produit régulier) et la brochure BRA1564 (produit

Plus en détail

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Provenant du transfert d une partie des revenus de la taxe fédérale d accise sur l essence

Plus en détail

Août 2013. Plus précisément, la partie exonérée du gain sera égale à :

Août 2013. Plus précisément, la partie exonérée du gain sera égale à : Août 2013 LOUER VOTRE LOGEMENT INCIDENCE SUR L'EXONÉRATION DE RÉSIDENCE PRINCIPALE La plupart de nos lecteurs connaissent probablement l'exonération de résidence principale, qui fait que la totalité ou

Plus en détail

LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013 LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS 2 Champ d application Hors champ d application Exonérations Taux Assiette Modalités d imposition

Plus en détail

Première modification : paiement en espèces (en argent) versé à l employé

Première modification : paiement en espèces (en argent) versé à l employé 1.8 Fin de la possibilité d effectuer un choix de reporter l impôt sur les options d'achat d'actions accordées aux employés de sociétés cotées en bourse et allègement temporaire via un choix spécial pour

Plus en détail

Bulletin fiscal. Octobre 2013 IMPOSITION DES FIDUCIES ET MODIFICATIONS PROPOSÉES

Bulletin fiscal. Octobre 2013 IMPOSITION DES FIDUCIES ET MODIFICATIONS PROPOSÉES Octobre 2013 Bulletin fiscal IMPOSITION DES FIDUCIES ET MODIFICATIONS PROPOSÉES Aux fins de l impôt sur le revenu, il y a deux grands types de fiducies. Une fiducie testamentaire est généralement créée

Plus en détail

Avantages et allocations imposables

Avantages et allocations imposables Guide de l employeur Avantages et allocations imposables T4130(F) Rév. 15 Ce guide s adresse-t-il à vous? U tilisez ce guide si vous êtes un employeur et que vous fournissez à vos employés, y compris les

Plus en détail

Employé ou travailleur indépendant?

Employé ou travailleur indépendant? Employé ou travailleur? RC4110(F) Rév. 06 Pour obtenir plus de renseignements Si vous désirez plus de renseignements après avoir consulté cette publication, visitez notre site Web à www.arc.gc.ca ou appelez

Plus en détail

Crédit d impôt remboursable pour la production d évènements ou d environnements multimédias présentés à l extérieur du Québec TABLE DES MATIÈRES

Crédit d impôt remboursable pour la production d évènements ou d environnements multimédias présentés à l extérieur du Québec TABLE DES MATIÈRES Crédit d impôt remboursable pour la production d évènements ou d environnements multimédias présentés à l extérieur du Québec TABLE DES MATIÈRES Sociétés admissibles 2 Productions admissibles 2 Grille

Plus en détail

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA.

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA. COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA Groupe n o 93545 SOMMAIRE DES GARANTIES INTRODUCTION...1 ADMISSIBILITÉ...2 DESCRIPTION

Plus en détail

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT AVIS DE MOTION : ADOPTION : ENTRÉE EN VIGUEUR : Numéro du règlement

Plus en détail

24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance

24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance 24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance La gestion de patrimoine du chef d entreprise. Les options d investissements dans chaque pays. Les informations essentielles à connaitre Le 23 Octobre 2015

Plus en détail

IFRIC 21 : Droits ou taxes

IFRIC 21 : Droits ou taxes IFRIC 21 : Droits ou taxes Réunion du Groupe de discussion sur les IFRS du 2 décembre 2013 : résumé des délibérations IFRIC 21 Droits ou taxes fournit des indications sur la comptabilisation des droits

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 Dépôt légal Novembre 2014

Plus en détail

Le Québec respire mieux. 006-19

Le Québec respire mieux. 006-19 Le Québec respire mieux. T R O U S S E D U D É T A I L L A N T T R O U S S E 006-19 D U D É T A I L L A N T Ce document s adresse aux détaillants de produits du tabac. Le genre masculin utilisé dans ce

Plus en détail

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée à l intention des chargés d enseignement du Syndicat des chargées et chargés de cours de l Université Laval (SCCCUL) Contrat numéro 69460 Décembre

Plus en détail

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES NATIONALES ET INTERNATIONALES 30 AVRIL, 2008 (ANNEXES RÉVISÉES 6 JUIN 2012) 1. INTRODUCTION Ce document présent les

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance Personalvorsorgestiftung der Ärzte und Tierärzte Fondation de prévoyance pour le personnel des médecins et vétérinaires Fondazione di previdenza per il personale dei medici e veterinari Encouragement à

Plus en détail

Stratégies pour les programmes de retraite anticipée

Stratégies pour les programmes de retraite anticipée Solutions-conseils Si vous-même ou un membre de votre famille faites face à une mise à pied permanente, à une retraite anticipée volontaire ou à une retraite anticipée «forcée», vous devrez prendre des

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009 52%86 264185027452867253 3294097452 264185%02272354926418 548232940927%2 4%3939548$2329272354926 2723%549264185027 850%27452867253%46507 %5272354$9264185%02272 0227235492%641850 452867253465%074%39395

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine.

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine. NOTE TECHNIQUE L accord du 4 mars 2014 est conclu à durée déterminée. Il s applique pour une durée de 3 ans à compter de sa date d agrément, soit du 3 juillet 2014 au 2 juillet 2017. 1 Définition du télétravail

Plus en détail

IMP. 128-4/R3 Dépenses courantes et dépenses en capital relatives à une immobilisation Publication : 29 décembre 2011

IMP. 128-4/R3 Dépenses courantes et dépenses en capital relatives à une immobilisation Publication : 29 décembre 2011 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 128-4/R3 Dépenses courantes et dépenses en capital relatives à une immobilisation Publication

Plus en détail

Relatif aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction

Relatif aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction Règlement no 14 Relatif aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction 10.06.16.16 14.06.11.05 Article 1 Dispositions générales 1.1 Le Cégep a la responsabilité d acquérir

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

Sauf indication contraire, les directives contenues dans cet avis reposent sur les normes IFRS en vigueur au 31 mars 2010.

Sauf indication contraire, les directives contenues dans cet avis reposent sur les normes IFRS en vigueur au 31 mars 2010. Avis relatif à la mise en application des Normes internationales d information financière : Pratiques comptables et normes relatives à la suffisance des fonds propres 1. Champ d application Cet avis s

Plus en détail