POLITIQUE D INVESTISSEMENT de la FONDATION POUR L ÉDUCATION de L ASSOCIATION CANADIENNE DES EX-PARLEMENTAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLITIQUE D INVESTISSEMENT de la FONDATION POUR L ÉDUCATION de L ASSOCIATION CANADIENNE DES EX-PARLEMENTAIRES"

Transcription

1 POLITIQUE D INVESTISSEMENT de la FONDATION POUR L ÉDUCATION de L ASSOCIATION CANADIENNE DES EX-PARLEMENTAIRES JANVIER

2 MISSION La mission de l Association canadienne des ex-parlementaires est de tirer parti des connaissances et de l expérience combinées des ex-parlementaires canadiens afin d apporter de l aide aux Canadiens et à d autres personnes, dans les domaines du renforcement de la démocratie, de l éducation et de la participation à l élaboration et à l évaluation de la politique publique. BUTS Les buts de l Association canadienne des ex-parlementaires, par l intermédiaire de la Fondation pour l éducation de l ACEP, sont de créer des fonds de dotation qui suffiront à répondre aux besoins de fonctionnement de la Fondation pour l éducation et d offrir des ressources financières afin d exécuter la programmation, soit directement, soit par l entremise de tiers, afin d aider la Fondation à remplir sa mission. OBJECTIFS 1. Créer d ici 2025 une DOTATION DE FONCTIONNEMENT de $ et qui, à 4 % d intérêt, suffira à financer les dépenses de fonctionnement de la Fondation pour l éducation, qui sont d environ $ par an (exercice actuel ). 2. Créer d ici 2025 une DOTATION DU PROGRAMME GÉNÉRAL de $ qui, à 4 %, suffira pour générer $ par an entre 2026 et 2045 afin de financer les coûts du programme général de la Fondation pour l éducation et remplir sa mission générale. 3. Créer des FONDS DE DOTATION DE PROGRAMMES SPÉCIFIQUES, financés par des fondations, des entreprises du secteur privé ou des legs conçus pour appuyer des programmations spécifiques qu exécutera la Fondation conformément à sa mission et à celle des promoteurs. PROCESSUS CONÇUS POUR RÉPONDRE AUX OBJECTIFS DE LA FONDATION Définitions : i) Dotation de fonctionnement ou Fonds de dotation de fonctionnement signifie Fonds de dotation de fonctionnement (réserve restrictive); ii) Dotation du programme général ou Fonds de dotation du programme général signifie Fonds de dotation du programme général (réserve(s) restrictive(s)); iii) Dotation(s) de programmes spécifiques ou Fonds de dotation de programmes spécifiques signifie Fonds de dotation de programmes spécifiques (réserve(s) restrictive(s)). 2

3 A) CRÉER UN «FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT» 1. Créer d ici 2025 un «FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT» de $ qui, à 4 %, suffirait à financer les frais annuels de fonctionnement prévus de la Fondation pour l éducation, soit environ $ par an. 2. L ASSOCIATION CANADIENNE DES EX-PARLEMENTAIRES, au nom de la FONDATION POUR L ÉDUCATION, tiendra un dîner-bénéfice annuel, habituellement à Ottawa ou, à la discrétion de la direction, à d autres endroits du Canada, en ciblant les dons de particuliers, d entreprises (publiques ou privées), d associations ou autres donateurs. 3. La première tranche de $ du produit net provenant chaque année du dîner-bénéfice annuel sera remise au «FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT», à des fins d investissement. 4. Faire don du solde du produit net du dîner-bénéfice annuel (après le montant de $ versé au «FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT») au FONDS DE DOTATION DU PROGRAMME GÉNÉRAL, à des fins d investissement. 5. Chaque année, en novembre, solliciter des dons des membres de l Association canadienne des ex-parlementaires au profit de la Fondation pour l éducation. Tous les fonds reçus de cette initiative seront déposés au FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT. 6. Les autres dons à la Fondation seront déposés dans le FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT, sauf s ils sont accompagnés d instructions écrites précises voulant qu ils soient versés au FONDS DE DOTATION DU PROGRAMME GÉNÉRAL ou à un projet spécifique du ou des FONDS DE DOTATION DE PROGRAMMES SPÉCIFIQUES. 7. Lorsque le FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT aura atteint sa cible de $, tous les autres dons reçus par la Fondation seront acheminés au FONDS DE DOTATION DU PROGRAMME GÉNÉRAL, sauf si ces dons sont accompagnés d instructions écrites voulant qu ils soient versés au FONDS DE DOTATION DE PROGRAMMES SPÉCIFIQUES ou à un projet particulier des FONDS DE DOTATION DE PROGRAMMES SPÉCIFIQUES. 8. Entre maintenant et le 31 décembre 2025, réinvestir intégralement les intérêts, les participations et autres gains provenant du FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT dans ce même fonds. 9. Dans le FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT, nous devons conserver des investissements à court terme égaux à trois fois les frais de fonctionnement annuels de la FONDATION POUR L ÉDUCATION. La maturité de ces investissements devrait être structurée de manière à ce qu environ le tiers de ces valeurs mobilières arrivent chaque année à maturité. 3

4 10. Dans le FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT, nous devons conserver des investissements dépassant trois fois les frais annuels de fonctionnement, mais moins de six fois ces frais de fonctionnement à moyen terme (un à cinq ans) en investissements de type à risque modéré. La maturité de ces investissements devrait être structurée de manière à ce qu environ 20 % de ces dépôts arrivent chaque année à maturité. 11. Une fois que nous aurons des niveaux d investissement suffisants pour répondre aux besoins des alinéas 9 et 10 ci-dessus, le solde des valeurs mobilières qui s y trouve, à savoir dans le FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT, devrait être conservé dans un portefeuille diversifié de valeurs mobilières en conformité avec le «principe de gestion prudente» et notre «politique d investissement» exposée aux présentes. B) CRÉER UN «FONDS DE DOTATION DU PROGRAMME GÉNÉRAL» 1. Créer d ici 2025 un «FONDS DE DOTATION DU PROGRAMME GÉNÉRAL» de $, suffisant pour offrir annuellement $ entre 2026 et 2045 pour financer les frais du programme général de la Fondation pour l éducation, de manière à remplir la mission de l organisme. 2. À l adoption de la politique, un nouveau FONDS de dotation du programme général sera créé conformément à l objectif 2 de l organisme. 3. Tous montants levés au-delà de $ grâce au dîner-bénéfice annuel et non nécessaires pour les activités de l exercice en cours seront déposés au FONDS de dotation du programme général. 4. Au plus tard le 31 mars 2014, la Fondation pour l éducation lancera une campagne de dons d entreprises ciblant les initiatives philanthropiques des entreprises dont les objectifs seraient atteints par l intermédiaire des programmes de la Fondation pour l éducation. La campagne sera préparée et exécutée par un comité spécial du Conseil d administration dirigé par le président et pourrait supposer le recrutement de tiers spécialistes des campagnes de levée de fonds. 5. La totalité des fonds provenant de la campagne de dons des entreprises sera déposée au Fonds de dotation du programme général. 6. Avant 2025, la totalité des intérêts, revenus et autres gains provenant du Fonds de dotation du programme général seront réinvestis dans ce même fonds. 7. Au plus tard le 31 mars 2014, la Fondation pour l éducation lancera une campagne de legs ciblant les parlementaires, actuels et anciens, et les autres personnes intéressées. La campagne sera préparée et exécutée par un 4

5 comité spécial du Conseil d administration dirigé par le président et pourrait supposer le recrutement de tiers spécialistes des campagnes de levée de fonds. 8. La totalité des fonds provenant de la campagne de legs sera déposée au Fonds de dotation du programme général. 9. Nous devrions conserver environ $ des investissements dans ce Fonds de dotation du programme général (environ trois ans de répartitions), à court terme, dans des investissements conservateurs. Le solde pourrait être investi dans le cadre d une stratégie à risque modéré dans les actions de premier ordre en respectant le principe de la gestion prudente et notre «politique d investissement» exposée aux présentes. C) Créer des «FONDS DE DOTATION DE PROGRAMMES SPÉCIFIQUES» 1. Pour créer des FONDS DE DOTATION DE PROGRAMMES SPÉCIFIQUES, financés par des fondations, des entreprises publiques et privées et des legs, ciblés de manière à soutenir des programmes spéciaux exécutés par la Fondation et conformes à sa mission et à celle du promoteur. 2. Dans le cadre de la campagne de levée de fonds de la Fondation pour l éducation auprès des entreprises et qui doit être lancée d ici le 31 mars 2014, la Fondation offrira aux donateurs la possibilité d utiliser leurs dons pour appuyer certains programmes spécifiques ou nouveaux répondant à la mission générale de la Fondation. 3. Dans le cadre de la campagne de legs de la Fondation pour l éducation, qui doit être lancée d ici le 31 mars 2014, la Fondation offrira aux donateurs la possibilité d utiliser leurs dons pour appuyer un programme spécifique actuel ou nouveau correspondant à la mission générale de la Fondation. 4. Tous les dons reçus des entreprises donatrices et les legs où on stipule un appui à une initiative particulière du Fonds pour l éducation seront déposés dans un compte de dotation distinct et décaissés conformément aux directives du donateur. 5. En totalité, les intérêts, revenus et autres gains provenant du Fonds de dotation de programmes spécifiques seront déposés dans ce même fonds. 6. À défaut d instructions précises en matière d investissement, les montants déposés dans le Fonds de dotation de programmes spécifiques seront gérés de la façon précisée immédiatement ci-après : À investir en veillant à ce qu une partie des investissements arrive à maturité dans chacune des trois premières années et le solde, conformément aux principes de gestion prudente et de la manière précisée à la «Politique d investissement». 5

6 D) Politiques générales 1. La «Politique d investissement de la Fondation pour l éducation» sera revue annuellement lors de l AGA des membres de l ACEP. 2. Le conseil d administration peut décider d imposer une modeste cotisation au titre du Fonds de dotation de fonctionnement, du Fonds de dotation du programme général et/ou des Fonds de dotation de programmes spécifiques pour compenser les coûts directs de gestion des investissements. 3. Le conseil d administration s efforcera de réduire au maximum les frais administratifs. Ces frais seront attribués au Fonds de dotation de fonctionnement. Le conseil n imposera pas de frais d administration aux dotations du programme général ou de programmes spécifiques. 4. Le Conseil d administration de la Fondation approuvera les dépenses de programmation et d administration décaissées des dotations de fonctionnement et de programmes conformément à ses statuts constitutifs et règlements et au budget approuvé. 5. Les retraits dépassant le budget annuel doivent être approuvés par les conseils d administration de la Fondation et de l Association canadienne des ex-parlementaires. E) RÉCEPTION DE DONS 1. La FONDATION acceptera les dons par chèques, traites bancaires, actions, bons de souscription, bons, CPG, produits de polices d assurance-vie ou autres instruments financiers négociables. 2. La FONDATION N ACCEPTERA AUCUN don en espèces. 3. Le donateur doit préciser par écrit les conditions liées à son don au moment où il le fait, particulièrement s il s agit d un don destiné à un fonds de dotation de programme spécifique. 4. Ces conditions doivent recevoir l agrément du Conseil d administration et être conformes aux statuts constitutifs et règlements de la FONDATION. 5. Les donateurs seront mentionnés dans le rapport annuel, sauf s ils demandent l anonymat. Les donateurs ne demandant pas l anonymat peuvent être officiellement reconnus par d autres moyens, à la discrétion du Conseil d administration. 6

7 F) LA POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. La présente partie constitue la «Politique d investissement» de la FONDATION POUR L ÉDUCATION de l ASSOCIATION CANADIENNE DES EX-PARLEMENTAIRES, qui doit être approuvée et adoptée par un vote des deux tiers des voix (des membres présents) par le Conseil d administration de l Association canadienne des ex-parlementaires et adoptée au deux tiers des voix (des membres présents) par le Conseil d administration de la Fondation pour l éducation. 2. Toute modification exigera également les deux tiers des voix de chaque conseil d administration pour être adoptée. 3. La Politique d investissement de la Fondation pour l éducation sera revue annuellement lors de l AGA de l Association canadienne des ex-parlementaires. 4. Le trésorier de la Fondation pour l éducation déposera à chacune des AGA un état annuel des investissements, approuvé par le vérificateur, et donnera de vive voix un résumé de chacun des fonds de dotation suivants : a. FONDS DE DOTATION DE FONCTIONNEMENT b. FONDS DE DOTATION DU PROGRAMME GÉNÉRAL c. FOND(S) DE DOTATION DE PROGRAMMES SPÉCIFIQUES 5. Aucune valeur mobilière ne doit dépasser $ ou 10 % de la valeur totale du portefeuille, à l éventualité la plus élevée. 6. Les cibles d affectation du portefeuille se situeront dans l éventail suivant : 1. Espèces : de 0 à 10 % 2. Valeurs mobilières : de 35 à 60 % 3. Valeurs à revenu fixe : de 35 à 60 % 7. Aux fins de la présente Politique d investissement : a. «ESPÈCES» s entend de la devise canadienne ou d un instrument en espèces ou du marché monétaire reconnu. b. Les «actions» dans lesquelles le Fonds de dotation pour l éducation peut investir : i. sont des actions ordinaires, actions privilégiées, fiducies de placement immobilier, fonds de redevances (pétrole ou gaz), négociés à une grande bourse reconnue; ii. se limitent aux sociétés ouvertes ayant établi un rendement constant et des répartitions constantes de dividendes sur une période de cinq années consécutives au moins. Ces actions sont fréquemment appelées actions de premier ordre. c. Les «valeurs à revenu fixe» dans lesquelles peut investir la Fondation pour l éducation sont : 7

8 i. obligations du gouvernement du Canada; ii. obligations d un gouvernement provincial canadien; iii. obligations d une administration municipale canadienne; iv. obligations d une société publique inscrite à une grande bourse reconnue; v. actions privilégiées d une entreprise inscrite à une grande bourse reconnue. d. Ces obligations doivent être cotées au minimum «BBB ou B++» par le Dominion Bond Rating Service ou l agence de cotation des instruments à revenu fixe Standard and Poor s. e. Les actions privilégiées doivent être des actions d une société constituée en personne morale et inscrite à l une des grandes bourses reconnues, mais se limitant aux personnes morales dont les actions privilégiées sont cotées au minimum «P3» par le Dominion Bond Rating Service ou l agence de cotation des instruments à revenu fixe Standard and Poor s. f. Bons du Trésor. g. CPG. 8

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 %

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 % Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Fondation des Clubs Garçons et Filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placement

Fondation des Clubs Garçons et Filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placement Fondation des Clubs Garçons et Filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placemen nt Fondation des Clubs garçons et filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placement Table des

Plus en détail

Politique d investissement. Fondation fransaskoise

Politique d investissement. Fondation fransaskoise Politique d investissement Fondation fransaskoise Adoptée le 7 avril 2015 Table des matières 1. Général... 2 1.1 But... 2 1.2 Historique... 2 2. Responsabilités... 3 2.1 Conseil d administration... 4 2.2

Plus en détail

FONDS DE BIENFAISANCE Choisissez celui qui vous convient

FONDS DE BIENFAISANCE Choisissez celui qui vous convient FONDS DE BIENFAISANCE Choisissez celui qui vous convient Fonds sans restriction FONDS AVEC RECOMMANDATIONS DU DONATEUR Vous pouvez utiliser votre don pour satisfaire les besoins en constante évolution

Plus en détail

Énoncé des politiques et des méthodes de placement

Énoncé des politiques et des méthodes de placement Société canadienne du cancer Énoncé des politiques et des méthodes de placement Contexte La Société souhaite investir ses fonds avec prudence, en accordant toute l attention nécessaire à la gestion des

Plus en détail

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Les Canadiens sont des gens généreux. Chaque année, ils sont des milliers à soutenir les causes qui leur tiennent

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

Opérations bancaires et investissements

Opérations bancaires et investissements Opérations bancaires et Publication : 1 avril 2003 Révision : TABLE DES MATIÈRES But et portée... 1 Principes... 1 Glossaire... 2 Directive exécutoire... 3 Résumé des responsabilités... 4 Collèges... 4

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE : PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique établie dans le but de subventionner un vaste éventail d activités

Plus en détail

POLITIQUE GÉNÉRALE D INVESTISSEMENT Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

POLITIQUE GÉNÉRALE D INVESTISSEMENT Ordre des conseillers en ressources humaines agréés POLITIQUE GÉNÉRALE D INVESTISSEMENT Ordre des conseillers en ressources humaines agréés Présentée par Krzysztof Kuzniar Directeur, finances et administration Le lundi 29 mars 2010 Table des matières 1.

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

Produits de dépôt de la Banque Manuvie et de la Fiducie Manuvie OÙ EST L ÉPARGNE DE VOS CLIENTS?

Produits de dépôt de la Banque Manuvie et de la Fiducie Manuvie OÙ EST L ÉPARGNE DE VOS CLIENTS? Produits de dépôt de la Banque Manuvie et de la Fiducie Manuvie OÙ EST L ÉPARGNE DE VOS CLIENTS? Où est l épargne de vos clients? Nombre de conseillers répondent aux besoins de leurs clients en matière

Plus en détail

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT ET DE GESTION Adopté le 26 septembre 2009 1 RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT

Plus en détail

Module 5 - L épargne Document 5-7

Module 5 - L épargne Document 5-7 Document 5-7 Outils d épargne (notions détaillées) Compte d épargne à intérêt élevé Il s agit d un type de compte de dépôt, sur lequel la banque vous verse un intérêt. Ce taux d intérêt, qui est variable,

Plus en détail

PROGRAMME DE DONS PLANIFIÉS. Août 2014

PROGRAMME DE DONS PLANIFIÉS. Août 2014 PROGRAMME DE DONS PLANIFIÉS Août 2014 Introduction La Fondation Sainte-Croix/Heriot Le CSSS Drummond Les retombées du partenariat entre la Fondation et le CSSS Drummond Plan de la présentation Programme

Plus en détail

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE Université d Ottawa University of Ottawa DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE UN HÉRITAGE POUR L AVENIR Donner à une université, c est laisser un héritage aux générations futures. C est permettre

Plus en détail

Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015

Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015 Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015 Le 30 janvier 2015 N o 2015-07 Les incitatifs offerts par le Canada au titre des dons de bienfaisance sont conçus pour faciliter votre appui aux organismes

Plus en détail

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014 États financiers de La Fondation du Grand Montréal Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats et de l évolution des soldes de fonds... 3 État de la situation financière... 4 État des flux

Plus en détail

Notes / Instructions aux répondants

Notes / Instructions aux répondants Division de la statistique du revenu Section des enquêtes sur les pensions et le patrimoine Recensement des caisses de retraite en fiducie 2012 Notes / Instructions aux répondants Retour du questionnaire

Plus en détail

Comment tirer le maximum de votre CELI

Comment tirer le maximum de votre CELI Comment tirer le maximum de votre CELI STRATÉgie placements et fiscalité n o 17 Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) est un excellent instrument d épargne, mais il faut savoir dans quelles circonstances

Plus en détail

Rapport. financier. 34 Aperçu financier. 36 Responsabilité de la direction à l égard des états financiers. 37 Rapport du vérificateur

Rapport. financier. 34 Aperçu financier. 36 Responsabilité de la direction à l égard des états financiers. 37 Rapport du vérificateur Rapport financier 34 Aperçu financier 36 Responsabilité de la direction à l égard des états financiers 37 Rapport du vérificateur 38 États financiers Rapport annuel 33 APERÇU FINANCIER Redressement des

Plus en détail

Révisé en janvier 2011. Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques

Révisé en janvier 2011. Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques Révisé en janvier 2011 Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement

Plus en détail

Énoncé des politiques de placements. Régime à risques partagés dans les services publics

Énoncé des politiques de placements. Régime à risques partagés dans les services publics Énoncé des politiques de placements Régime à risques partagés dans les services publics INTRODUCTION... 2 A. CARACTÉRISTIQUES DU RÉGIME... 3 B. TOLÉRANCE AUX RISQUES ET OBJECTIFS DU FONDS... 4 C. STRATÉGIE

Plus en détail

POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ET COMMANDITES ANNEXE 1 POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ET COMMANDITES (Approuvée par le C.A. le 12 mai 2004) 1. PRINCIPES DE BASE La Fondation assume la responsabilité d émettre des reçus officiels pour fins d impôts

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7 CHAPITRE II : L UQAC SECTION 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS Adoptée : CAD-9192 (13 10 09) Modifiée : 1- ÉNONCÉ La présente politique a pour but d établir le cadre général

Plus en détail

AJOUT DE PARTS DE SÉRIES AH, FH, F6H, IH ET OH

AJOUT DE PARTS DE SÉRIES AH, FH, F6H, IH ET OH MODIFICATION N O 1 DATÉE DU 18 JUILLET 2014 À LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 3 JANVIER 2014 DU GLOBEVEST CAPITAL FONDS D OPTIONS DE VENTE COUVERTES AJOUT DE PARTS DE SÉRIES AH, FH, F6H, IH ET OH Tel qu il

Plus en détail

Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc.

Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. ÉTATS FINANCIERS ANNUELS pour l exercice clos le Fonds d obligations canadiennes Beutel Goodman Sun Life Portefeuille géré modéré Sun Life Fonds revenu mensuel

Plus en détail

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Table des matières Le don planifié : Une contribution durable à l éducation de nos jeunes 3 Qu est-ce qu un

Plus en détail

Terminologie relative aux dons testamentaires

Terminologie relative aux dons testamentaires Dons à compter de votre testament ou fiducie Comment cela fonctionne Inclure un legs en faveur de l Archidiocèse de Canada ÉOA (BN13483 5297 RR0001) dans votre testament ou fiducie. (Voir ci-contre pour

Plus en détail

FIBROSE KYSTIQUE CANADA

FIBROSE KYSTIQUE CANADA États financiers de FIBROSE KYSTIQUE CANADA KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet www.kpmg.ca Toronto

Plus en détail

Comment tirer le maximum de votre CELI

Comment tirer le maximum de votre CELI SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 17 Comment tirer le maximum de votre CELI Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) peut être un excellent

Plus en détail

Exposé-sondage. Révisions aux Normes de pratique Normes de pratique applicables aux assureurs, sous-section 2340 Devises étrangères

Exposé-sondage. Révisions aux Normes de pratique Normes de pratique applicables aux assureurs, sous-section 2340 Devises étrangères Exposé-sondage Révisions aux Normes de pratique Normes de pratique applicables aux assureurs, sous-section 2340 Devises étrangères Conseil des normes actuarielles Mai 2009 Document 209046 This document

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT MPPM. Regroupement par ménage et réductions de frais de gestion Fonds en catégorie de société

FONDS DE PLACEMENT MPPM. Regroupement par ménage et réductions de frais de gestion Fonds en catégorie de société FONDS DE PLACEMENT MPPM Regroupement par ménage et réductions de frais de gestion Fonds en catégorie de société Donnez de la valeur à vos placements Les Mandats privés de placement Manuvie Fonds de placement

Plus en détail

États financiers de la Caisse de retraite Régime des Bénéfices Autochtone

États financiers de la Caisse de retraite Régime des Bénéfices Autochtone États financiers de la Caisse de retraite Régime des Bénéfices Autochtone Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 Déclaration des gestionnaires sur la responsabilité des états financiers de la Caisse

Plus en détail

Guide du Compte d épargne libre d impôt

Guide du Compte d épargne libre d impôt PLACEMENTS Compte d épargne libre d impôt Guide du Compte d épargne libre d impôt L épargne est un élément important de tout plan financier. L atteinte de vos objectifs en dépend, qu il s agisse d objectifs

Plus en détail

COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE

COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE Mis à jour le 13 janvier 2012 COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE Mandat Le Comité des placements est un comité permanent du conseil d administration de l Association Royale de Golf du Canada (active

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

Rév. 2014-02. Ligne directrice 6G : Tenue de documents et vérification de l identité des clients Entités financières

Rév. 2014-02. Ligne directrice 6G : Tenue de documents et vérification de l identité des clients Entités financières Rév. 2014-02 Ligne directrice 6G : Tenue de documents et vérification de l identité des clients Entités financières Ligne directrice 6G : Tenue de documents et vérification de l identité des clients Entités

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

MODALITÉS APPLICABLES À LA SÉANCE DU MATIN POUR L ADJUDICATION DES SOLDES DE TRÉSORERIE DU RECEVEUR GÉNÉRAL (Le 1 er AVRIL 2014)

MODALITÉS APPLICABLES À LA SÉANCE DU MATIN POUR L ADJUDICATION DES SOLDES DE TRÉSORERIE DU RECEVEUR GÉNÉRAL (Le 1 er AVRIL 2014) MODALITÉS APPLICABLES À LA SÉANCE DU MATIN POUR L ADJUDICATION DES SOLDES DE TRÉSORERIE DU RECEVEUR GÉNÉRAL (Le 1 er AVRIL 2014) 1. Aperçu Le placement des soldes de trésorerie excédentaires du receveur

Plus en détail

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET GUIDE D OPÉRATIONS UN DON AU FONDS SPORTS-QUÉBEC POURQUOI? SPORTSQUÉBEC LÉGALEMENT APTE À ÉMETTRE DES REÇUS FISCAUX À titre d association canadienne de sport amateur

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC POLITIQUE DE PLACEMENT RELATIVE AUX ACTIFS DU RÉGIME DE RETRAITE Février 1998 Mise à jour : Revue en septembre

Plus en détail

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Don d assurance vie Une stratégie de constitution d un legs Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Plusieurs personnes disposent d une partie de revenu qu elles investissent et souhaitent

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Introduction 9 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Par Sven Milelli INTRODUCTION Structures organisationnelles 11 Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek

Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek Octobre 2014 Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek Comme l année tire à sa fin, nous vous présentons une mise à jour de nos conseils fiscaux de fin d année dont vous souhaiterez

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT 1. Le but premier de Golf Canada en ce qui concerne son portefeuille de placement (le «Portefeuille») est d aider Golf Canada à atteindre ses objectifs tels qu énoncés

Plus en détail

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2015 Mesures fiscales proposées dans le budget fédéral 2015 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le ministre

Plus en détail

Régime d épargne collectif de 2001 1

Régime d épargne collectif de 2001 1 SOMMAIRE DU PLAN Régime d épargne collectif de 2001 Type de plan : Plan de bourses d études collectif Gestionnaire de fonds d investissement : Consultants C.S.T. inc. Le 25 mai 2015 Ce sommaire contient

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES

L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES Conférence présentée dans le cadre du Séminaire sur les titres d emprunt Projet de renforcement de la COSOB (PRCOSOB) Agence canadienne

Plus en détail

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période Voici les définitions de quelques mots clés utilisés dans le cadre du programme Connaissances financières de base. Ces mots peuvent avoir des sens différents ou refléter des notions distinctes dans d autres

Plus en détail

LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE

LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE BUDGET FÉDÉRAL 2015 LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE Un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour 2015 Le gouvernement conservateur

Plus en détail

Politique de placement Fonds HEC Montréal. Entrée en vigueur le 30 novembre 2002

Politique de placement Fonds HEC Montréal. Entrée en vigueur le 30 novembre 2002 Politique de placement Fonds HEC Montréal Entrée en vigueur le 30 novembre 2002 Mise à jour par : le Conseil d administration de HEC Montréal; et le Conseil d administration de la Fondation HEC Montréal

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E R S pour le RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES FONDS NON PUBLICS DES FORCES CANADIENNES pour l année prenant fin le 31

É T A T S F I N A N C I E R S pour le RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES FONDS NON PUBLICS DES FORCES CANADIENNES pour l année prenant fin le 31 É T A T S F I N A N C I E R S pour le RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES FONDS NON PUBLICS DES FORCES CANADIENNES pour l année prenant fin le 31 DÉCEMBRE 2009 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Au président et

Plus en détail

Gestion de placement privée CI. Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale

Gestion de placement privée CI. Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale Gestion de placement privée CI Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale Un programme d investissement complet et sophistiqué, aussi unique que vous l êtes. Gestion de placement privée

Plus en détail

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É Service Fiscalité et SFR Retraite STRATÉGIES PLACEMENTS ET FISCALITÉ 17 PROFITER AU MAXIMUM DE VOTRE CELI LOUISE GUTHRIE B. Math, FLMI, ACS, CAM, CFP, EPC, FDS Vice-présidente adjointe Service Fiscalité

Plus en détail

ATTENDU qu il y a lieu de déterminer les personnes autorisées à effectuer et à approuver ce type d opérations ;

ATTENDU qu il y a lieu de déterminer les personnes autorisées à effectuer et à approuver ce type d opérations ; CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT R-139 (tel que modifié par le R-139-2) RÈGLEMENT DÉLÉGUANT À CERTAINS EMPLOYÉS LE POUVOIR D EFFECTUER DES OPÉRATIONS DE TRÉSORERIE ET DE SIGNER TOUT DOCUMENT REQUIS

Plus en détail

Barèmes des commissions et frais généraux

Barèmes des commissions et frais généraux Barèmes des commissions et frais généraux En vigueur le 1 er décembre 2014 Barème des commissions Transactions effectuées par l entremise de nos systèmes électroniques (site Web et site mobile) Tarification

Plus en détail

Glossaire GLOSSAIRE Acceptation de banque Action Administrateur-séquestre Administration Affectation en garantie Agence de cotation des titres

Glossaire GLOSSAIRE Acceptation de banque Action Administrateur-séquestre Administration Affectation en garantie Agence de cotation des titres GLOSSAIRE Acceptation de banque Titre de dette commercial garanti par la banque d un emprunteur, émis dans le marché monétaire à escompte, à valeur finale nominale, et dont le terme oscille de 30 jours

Plus en détail

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Ligne directrice Objet : (entreprises d assurance-vie) Catégorie : Comptabilité N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Introduction La présente ligne directrice énonce les

Plus en détail

Politique de gestion de la trésorerie

Politique de gestion de la trésorerie Politique de gestion de la trésorerie Mise à jour : Le 13 février 2009 HEC Montréal Politique de gestion de la trésorerie Table des matières 1. Portée... 1 2. Principes... 1 3. Placements.... 1 4. Financement.......

Plus en détail

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013 États financiers de La Fondation canadienne du rein Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4 État de la situation financière... 5 État

Plus en détail

Compte d épargne libre d impôt (CELI)

Compte d épargne libre d impôt (CELI) Compte d épargne libre d impôt (CELI) MD Marque déposée de L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Les polices sont établies par L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Compte d'épargne libre d'impôt «Les Canadiens

Plus en détail

Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement

Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement Nom de la société Calcul de l excédent du fonds de roulement (au, par comparaison au ) Élément Période en cours Période antérieure 1. Actif courant

Plus en détail

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés IMAGINE CANADA ET BÉNÉVOLES CANADA FORUM 2011 DES PARTENARIATS CANADIENS ENTRE LES ENTREPRISES ET LA COLLECTIVITÉ Montebello 9 juin 2011 Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Plus en détail

SCIAN Canada Cliquez ici pour retourner à indexf.pdf Descriptions

SCIAN Canada Cliquez ici pour retourner à indexf.pdf Descriptions Cliquez ici pour retourner à indexf.pdf 514210 Services de traitement des données Voir la description de la classe 51421 ci-dessus. 52 Finance et assurances Ce secteur comprend les établissements dont

Plus en détail

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant 1 Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices RBC Votre employeur a

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Dans le cadre de son mécanisme permanent d octroi de liquidités, la Banque du Canada

Plus en détail

Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie

Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie Le point de vue du particulier L assurance vie est bien connue pour sa capacité de procurer des liquidités qui permettent de

Plus en détail

Fondation de dons particuliers

Fondation de dons particuliers Gestion de patrimoine TD Fondation de dons particuliers Un moyen simple et efficace de soutenir les causes qui vous tiennent à cœur Les dons de charité ouvrent de nouvelles possibilités pour les personnes

Plus en détail

Modalités d application du mécanisme de prise en pension à plus d un jour de titres privés du marché monétaire

Modalités d application du mécanisme de prise en pension à plus d un jour de titres privés du marché monétaire Modalités d application du mécanisme de prise en pension à plus d un jour de titres privés du marché monétaire Caractéristiques de l opération Type d adjudication Contreparties admissibles La date et le

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 9. REEE Plus seulement pour les enfants

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 9. REEE Plus seulement pour les enfants SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 9 REEE Plus seulement pour les enfants Pour la majorité des gens, un régime enregistré d épargne-études (REEE)

Plus en détail

Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants

Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants Les fonds de placement structurés en catégorie de société offrent de multiples avantages

Plus en détail

Legs de biens personnels par testament

Legs de biens personnels par testament Legs de biens personnels par testament La Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l intestin (FCMII) se consacre à la découverte d un traitement curatif pour la maladie de Crohn et la colite

Plus en détail

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Gestion de Placements TD FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Période close le 30 juin 2015 Table des matières Responsabilité de la direction en matière d information financière.................................

Plus en détail

Comment accompagner vos clients dans un projet philanthropique?

Comment accompagner vos clients dans un projet philanthropique? Conseillers en gestion de patrimoine Comment accompagner vos clients dans un projet philanthropique? sommaire Pourquoi recommander la Fondation de France à vos clients? Pour son expertise Pour son offre

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

16 Solut!ons pour planifier vos finances

16 Solut!ons pour planifier vos finances Quelles options s offrent à vous en cette saison des REER? 16 Solut!ons pour planifier vos finances Coup d œil sur les fonds communs et les fonds distincts Vous savez sûrement que vous devriez cotiser

Plus en détail

Fondation communautaire d'ottawa États financiers

Fondation communautaire d'ottawa États financiers États financiers Pour l exercice terminé le 31 décembre 2010 Fondation communautaire d'ottawa États financiers pour l'exercice terminé 31 décembre 2010 Table des matières Rapport de la direction 1 Rapport

Plus en détail

Épargner et investir Acétates

Épargner et investir Acétates Douzième leçon Épargner et investir Acétates Payez-vous d abord (Petit train va loin!) Exemple 1 : Si vous épargnez Taux Dans 10 ans chaque semaine d intérêt vous aurez 7 $ 5 % 4 720 $ 14 $ 5 % 9 440 21

Plus en détail

Exonération des gains en capital de 750 000 $

Exonération des gains en capital de 750 000 $ 1 Exonération des gains en capital de 750 000 $ Introduction Le présent numéro d Actualité fiscale traite des règles contenues dans l article 110.6 de la Loi de l impôt sur le revenu (la «Loi») concernant

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 30 septembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 30 septembre 2015 (en millions

Plus en détail

DIRECTIVE RELATIVE À LA GESTION DU FONDS À DESTINATION SPÉCIALE

DIRECTIVE RELATIVE À LA GESTION DU FONDS À DESTINATION SPÉCIALE 1. RÉFÉRENCES Règles budgétaires Loi sur l instruction publique (art. 94, 110.4) Manuel de normalisation de la comptabilité scolaire 2. OBJECTIFS Permettre à la commission scolaire d assumer ses responsabilités

Plus en détail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail La trousse financière pour les nouveaux arrivants Investissements Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

LES FAITS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI)

LES FAITS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) LES FAITS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Tout ce que vous devez savoir au sujet des CELI Avant 2009, la plupart des Canadiens plaçaient leurs épargnes dans un REER, puisque leurs cotisations étaient

Plus en détail

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS Octobre 2009 Vol. 9 n o 3 Pascale Cantin, Pl. fin. pascale-cantin@lafond.ca Reneaud Cantin, C.A. reneaud-cantin@lafond.ca À LIRE DANS CE NUMÉRO : Un revirement important en seulement six mois Page 1 Le

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E R S de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES Pour l exercice clos le 31 DÉCEMBRE 2013

É T A T S F I N A N C I E R S de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES Pour l exercice clos le 31 DÉCEMBRE 2013 É T A T S F I N A N C I E R S de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES Pour l exercice clos le 31 DÉCEMBRE 2013 RAPPORT DU VÉRIFICATEUR Au conseil des Biens non publics Nous avons

Plus en détail

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique Personne-ressource : Paige Ward Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca Bulletin de l ACFM BULLETIN N o 0494 P Le 3 octobre 2011 Politique Aux

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

Osez de nouvelles stratégies fiscales

Osez de nouvelles stratégies fiscales Osez de nouvelles stratégies fiscales Plan de présentation Les mythes fréquents au sujet de l «incorporation» Les avantages de s «incorporer» Quelques mises en garde Quelques mythes fréquents Si j ai besoin

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME

DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME Le présent document d information ne constitue pas ni ne doit en aucun cas être interprété comme constituant une offre de vente des billets à ordre

Plus en détail

Services financiers collectifs RBC. REER collectif Guide du participant

Services financiers collectifs RBC. REER collectif Guide du participant Services financiers collectifs RBC REER collectif Guide du participant 1 Services financiers collectifs RBC Le REER collectif Choix Royal Votre employeur a mis en place un régime enregistré d épargne-retraite

Plus en détail

Notice annuelle en date du 23 octobre 2015

Notice annuelle en date du 23 octobre 2015 Titres de la Série Investisseurs à moins d indication contraire (et titres de Série Conseillers, Série F, Série Institutionnelle, Série M, Série O, Série R, Série F5, Série T5, Série T, Série E, Série

Plus en détail