Pour partager entre les différents intervenants une idée commune, des types de décisions à prendre ou d activités à réaliser dans le temps

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pour partager entre les différents intervenants une idée commune, des types de décisions à prendre ou d activités à réaliser dans le temps"

Transcription

1 CERTIFICATION EN MANAGEMENT DE PROJET Connaissances Fondamentales En 2 heures, cocher parmi les propositions suivantes, la bonne réponse pour chaque question. La note (sur 80) sera ajoutée au résultat de la seconde partie (cotée sur 40). Un total de 75 points sur 120 (12,5/20) est nécessaire pour l'obtention de l'u.v Parmi les adjectifs suivants, lequel est incompatible avec la notion de projet : a) Original b) Evolutif c) Complexe d) Singulier e) Permanent Dans un projet structuré en "Commando" ou "Task Force" : a) Le Chef de projet a la responsabilité hiérarchique directe des membres de son équipe b) Les membres de l'équipe projet dépendent hiérarchiquement de leur responsable métier c) Les membres de l'équipe projet communiquent entre eux via leurs supérieurs hiérarchiques Qu est ce qu un programme : a) Le scénario du déroulement d un projet b) Un ensemble de projets spécifiques interdépendants, inclus dans une stratégie globale, utilisateurs du projet c) La liste des projets gérés par l entreprise d) Un sous ensemble d un projet Pourquoi une entreprise adopte-t-elle le management par projet : a) Pour répondre aux contraintes de son environnement (concurrence, incertitude, complexité,...) b) Pour améliorer sa performance c) Pour acquérir les bonnes pratiques de la gestion de projet d) Pour être conforme à des pratiques reconnues Le management des systèmes ne concerne que l aspect technique des projets : a) Vrai b) Faux L état spécifié d un produit : a) Correspond aux fonctions de service attendues du produit b) Est déterminé par les exigences du besoin à satisfaire c) Est déterminé par un ensemble de données permettant de le réaliser Les parties prenantes d un projet sont : a) Les seuls membres de l équipe projet b) Les futurs utilisateurs du projet c) Des personnes ou groupes de personnes qui participent au projet, ont un intérêt dans les performances du projet, ou sont impactés par le projet L'analyse du contexte des projets : a) Est une des composantes de l'analyse des risques faite sur les projets b) Est effectuée une fois pour toute au début du projet c) Intervient à chaque fois qu'un nouvel acteur rentre en jeu dans le projet Une phase d'un projet : a) Est limitée dans le temps b) Est identique pour tout projet de l'entreprise c) Est attribuée à un responsable d) Suit un processus systématique 10 On identifie les phases successives d un projet : a) Uniquement pour satisfaire les exigences contractuelles b) Uniquement pour baliser des points d avancement c) Pour partager entre les différents intervenants une idée commune, des types de décisions à prendre ou d activités à réaliser dans le temps

2 11 La viabilité d'un projet concerne : a) La seule rentabilité financière b) L atteinte des objectifs techniques c) La détermination des conditions d acceptation du produit par les utilisateurs de celui-ci et les parties prenantes 12 L analyse d un projet pendant son cycle de vie s effectue : a) Uniquement en phase de lancement et de clôture b) A tout moment jugé opportun et à l occasion des revues de projets c) A l occasion des revues de projets uniquement 13 La stratégie d un projet est : a) Indépendante de la stratégie de l entreprise b) Une réponse tactique à la stratégie de l entreprise c) L expression de la volonté du chef de projet 14 La stratégie d un projet est : a) Etablie définitivement au début du projet b) Révisable lors des revues stratégiques des projets c) Adaptée tout au long du projet par le chef de projet 15 La capitalisation de l expérience : a) N a de valeur que si un bilan de projet est réalisé b) Est la somme de toutes les informations acquises au cours d un projet c) Fait partie du système de gestion de la documentation d un projet 16 Les critères définis au début du projet, afin d'en mesurer la réussite : a) Peuvent évoluer au cours de la réalisation du projet : b) Sont définis une fois pour toute en début de projet c) Sont jugés par l'utilisateur final 17 Le lancement d un projet consiste : a) A faire connaître au client que les travaux ont commencé b) A concrétiser l ordre de la Direction Générale de débuter le projet c) A constituer l équipe projet et à donner à chacun les premières instructions de réalisation 18 Le plan de management de projet doit être émis dès : a) Le début du projet b) Le contrat signé avec le client c) La phase de définition 19 Les modalités de capitalisation de l'expérience doivent être : a) Conformes au référentiel de gestion des compétences b) Standardisées au niveau de l'entreprise et appliquées par le Chef de Projet c) Appliquées par les utilisateurs des produits et/ou prestations fournies au titre du projet 20 Le retour d expérience a pour but : a) D informer le client sur le déroulement du projet b) Le recueil des données en vue de l amélioration continue des processus c) De faire le bilan du fonctionnement de l équipe projet

3 21 La logique de l organigramme des tâches se fonde sur : a) L organigramme de l entreprise b) L enchaînement des activités et des phases du projet c) Le mode de contrôle et de responsabilisation voulu par le chef de projet d) Des modèles au standard international 22 Quelle affirmation est-elle erronée? Les lots de travaux sont négociés avec le Chef de projet sur : a) Les prestations techniques à réaliser b) Les coûts prévisionnels attendus c) Les ressources et les moyens à mettre en place d) Les jalons à respecter 23 Dans la réalisation d un projet le maître d ouvrage est celui qui : a) Définit le cahier des charges de l ouvrage b) Est responsable de la coordination des intervenants c) Assure les études de conception d) Dirige le chantier de construction de l ouvrage 24 Le Cahier des Charges Fonctionnel : a) Définit le besoin fondamental du projet b) Définit le contenu technique du projet c) Définit l'organisation fonctionnelle du projet 25 Un planning : a) Donne systématiquement la priorité aux tâches à réaliser b) Donne systématiquement la priorité aux ressources disponibles c) Part des tâches à réaliser avec lissage des ressources disponibles 26 Pour le tracé du graphe d un réseau logique du projet, on doit disposer : a) Des relations d ordre entre tous les évènements prévus b) De la durée de toutes les activités identifiées c) De tous les jalons souhaités pour la réalisation 27 En planification, la durée à retenir pour une tâche doit être sa durée : a) La plus pessimiste b) La plus probable c) La plus optimiste 28 Le lissage des ressources s impose : a) Quand les charges sont sous contraintes b) Quand les charges sont trop élevées c) Quand le délai du projet est limité d) Quand les ressources sont limitées 29 Dans le cadre de l'estimation des ressources nécessaires pour tout ou partie d'un projet, l'interview d'experts : a) N'est pas une méthode fiable b) Est une méthode à laquelle il faut toujours avoir recours c) Est une méthode qui doit être complétée par des méthodes quantitatives 30 L efficacité d une équipe projet est d autant plus grande que : a) Le caractère de ses membres est plus homogène b) Les objectifs individuels de ses membres sont clairs c) Le Chef de Projet est techniquement compétent

4 31 Pour déterminer le coût à terminaison d'un projet, il est nécessaire de connaître : a) Le CBTE et le CRTE puis imposer les critères aux parties prenantes b) Le CBTE et la variance coûts c) Le CRTE et le reste à faire d) Le CBTE et le CBTP 32 La notion de conditions économiques du budget d un ouvrage : a) Est directement liée à la seule évolution de l inflation b) Tient compte de l évolution dans le temps du contexte économique c) Ne s applique pas aux coûts de la maîtrise d œuvre 33 Le montant des provisions dans le coût prévisionnel du projet est : a) Egal au montant initial des provisions jusqu à la fin du projet, car c est à ce moment que se matérialise l effet économique des aléas b) Egal à la différence entre le budget total et la somme des coûts prévisionnels des postes identifiés du budget c) Réestimé périodiquement par le Chef de Projet en fonction des aléas identifiés restants 34 La gestion des modifications permet : a) De suivre le coût du projet pour demander un avenant au contrat b) De suivre les modifications durant leur instruction jusqu à la décision c) D établir une liste destinée au client 35 La gestion des modifications : a) S'effectue sous la seule responsabilité du Chef de Projet b) S'effectue sous la seule responsabilité du gestionnaire de configuration c) Fait l'objet d'une prise de décision en commun d) Ne concerne que les aspects techniques 36 Toute Demande de Modification doit inclure: a) L'accord du chef de projet b) Des propositions de solutions c) Le visa du Service Qualité 37 L un des facteurs clé de succès d un projet est : a) L élimination de tous les risques b) Une bonne couverture d assurances c) Une analyse et une gestion pertinente des risques d) Le transfert des risques 38 Les risques se caractérisent par : a) Leurs probabilités d'occurrence et leurs gravités potentielles b) Leurs conséquences sur leur projet et leurs impacts potentiels c) Leurs probabilités d'impacts potentiels 39 La criticité d'un risque s'estime : a) Par l'importance de sa gravité b) Par sa probabilité d'occurrence c) Par la combianison des deux paramètres ci-dessus 40 La technique d avancement d une tâche est utilisée : a) Quelle que soit la durée de la tâche b) Si la tâche a une durée très courte c) Si la tâche est essentiellement manuelle d) Si la durée de la tâche est significative

5 41 L analyse des tendances n a d intérêt que : a) Si les objectifs sont clairs b) Si les objectifs sont quantifiés c) Si les objectifs sont formalisés d) Si les objectifs sont normalisés 42 L'analyse de tendance permet : a) D'impacter le coût prévisionnel en positif ou en négatif sans être pris en compte au niveau des lignes budgétaires b) De répercuter au niveau de la ligne budgetaire l'impact positif ou négatif constaté sur le coût prévisionnel 43 Le contrôle des activités a pour finalité de : a) Prévoir la situation du projet à terminaison b) Vérifier la conformité des activités au plan c) Mesurer les erreurs 44 Afin de favoriser le suivi d un projet, il faut tenir compte des dépenses : a) Dès que la décision qui les engendre est prise b) Dès qu elles ont été engagées c) Dès la réception des fournitures ou des services d) A la réception des factures 45 Le pilotage des projets à partir de la ligne isochrone permet de : a) Mesurer le reste à faire en heures-hommes b) Constater l avancement d un projet à partir d un planning Gantt calé au plus tôt c) Constater l avancement d un projet à partir d un planning Gantt de référence et d une ligne brisée d) Constater l avancement d un projet en séparant ce qui devrait être fait de ce qui reste à faire tout en agençant le planning Gantt de l état d avancement des tâches 46 Le système d information d un projet : a) Doit répondre aux besoins d information des personnes travaillant sur le projet b) Est une composante des projets informatiques c) Est l ensemble des moyens informatiques affectés au projet 47 Le système d'informations du projet : a) N'est utile qu'au Chef de Projet b) Permet le partage d'informations entre les acteurs du projet c) Est renseigné par les seuls responsables de tâches d) Ne fonctionne qu'en information descendante 48 Organiser un projet consiste à : a) Concevoir et mettre en place la structure temporaire la plus appropriée pour le projet b) Tenir toutes les réunions de projet nécessaires c) Désigner le chef de projet le plus apte à coordonner tous les intervenants du projet d) S'assurer d'être informer pour pouvoir prendre les décisions les plus pertinentes 49 La définition des rôles et des interfaces est donnée par : a) Les fiches de tâches du projet b) Le planning du projet c) L'organigramme des tâches 50 La cohésion de l'équipe-projet résulte : a) Des instructions données par le Chef de projet b) De l'envie donnée aux membres de l'équipe de s'investir dans le projet c) D'un processus naturel et spontané

6 51 Parmi ces affirmations, laquelle vous semble juste : a) L équipe projet est construite lorsque la liste des participants est arrêtée b) La performance de l équipe dépend surtout de la compétence des individus qui la composent c) La dynamique de groupe peut soit augmenter soit diminuer la performance du projet 52 Quelle est l affirmation erronée dans l approche du leadership? : a) Le leader efficace se distingue par des caractéristiques individuelles b) Le style de management est caractéristique du leader c) Le leader réussit par son autorité naturelle d) L efficacité du leader est liée à la cohérence de son comportement par rapport aux situations 53 Le leadership consiste à : a) Entraîner les personnes concernées à se mobiliser sur le projet b) Donner des ordres et contrôler leurs exécutions c) Argumenter et démontrer que le chef de projet a raison 54 Le plan de communication d'un projet a pour objectif de détailler : La liste exhaustive de tous les documents qui seront échangés entre les intervenants sur le projet tout au long de sa vie a) afin de pouvoir vérifier qu'ils ont été effectivement produits et échangés Les circuits de communication entre les différents acteurs : type d'information, fréquence, mode de recueil des données, b) origine et destination, format d'échange, c) Les échanges avec le Client seulement, car il faut laisser le maximum de flexibilité en interne 55 Pour assurer la communication interne dans son projet, le Chef de projet : a) Recueille les informations relatives à son projet b) Elabore un tableau de bord à usage des intervenants dans le projet c) Met en place des actions correctives 56 L'apparition d'un conflit dans un projet est, a priori : a) Le signe d'une erreur grave de management b) Un phénomène normal c) L'expression d'une personnalité problématique dans l'équipe 57 Lorsque le projet est en crise majeure, il est préférable qu'en premier, le Chef de projet : a) Aille chercher, au sein de la structure, des appuis hiérarchiques extérieurs au projet b) S'adresse à une personne extérieure à la structure et au projet avec laquelle il pourra prendre du recul c) Fasse mener une analyse collective, en groupe, de la situation 58 Un accord cadre définit : a) Les règles générales à observer lors d opérations ponctuelles b) Les limites de la fourniture c) Une intention de commande d) Les engagements de commandes annuelles 59 Elaborer un contrat d achat c'est : a) Sélectionner et choisir les fournisseurs b) Prévoir les clauses contractuelles c) Définir une stratégie d achat d) Définir une politique globale d achat du projet 60 La mise en place de l assurance de la qualité est liée au Plan de Management de Projet : a) Dans tous les cas, quels que soient les projets b) Pour certains projets complexes c) Si elle est assurée par l équipe de pilotage du projet

7 61 Le Chef de projet doit s'intéresser aux technologies de l'information : a) Dans les seuls domaines directement liés au management de projet b) Dans l'ensemble des domaines pertinents pour son projet c) Dans tous les domaines, parce qu'il y a toujours le risque qu'elles aient un impact sur les résultats du projet 62 Un modèle de maturité en management de projet sert : a) Au suivi des phases d un projet b) Au contrôle qualité d un projet c) A étalonner la maîtrise d une entreprise dans l organisation par projets 63 Une standardisation en vigueur dans une entreprise s'établit à partir : a) Des pratiques éprouvées b) De normes internationales c) De normes d'une branche professionnelle 64 Les techniques de simulation et de modélisation permettent : a) De toujours prévoir un résultat b) D optimiser la façon de résoudre un problème c) D appréhender quelles variables influencent la résolution d un problème 65 Face à l'apparition d'un problème important et inattendu, il est souhaitable que le Chef de projet : a) Choisisse seul tout de suite la méthode à adopter pour le résoudre b) Organise une réunion de créativité de l'équipe-projet c) Définisse immédiatement un plan d'actions 66 Dans la préparation d'une négociation le demandeur : a) Recherche quels seraient les intérêts du donneur dans la négociation b) Doit connaître parfaitement les faiblesses du donneur c) Travaille sur ces propres intérêts 67 Une réunion de négociation : a) Doit nécessairement se conclure par un accord b) Ne peut se terminer sur un point de blocage c) Peut nécessiter un temps de réflexion avant d'aboutir à un accord 68 Quelles sont les informations, concernant les organisations permanentes, nécessaires au Chef de projet? : a) Les procédures et les prises de décision b) L organigramme, les délégations c) Celles qui permettent d avoir une vision d ensemble du fonctionnement de l organisation permanente 69 Il est nécessaire que le chef de projet considère l'organisation permanente comme : a) Une structure concurrente avec laquelle il faut se battre pour obtenir des ressources b) Un ensemble de ressources dans lequel il peut puiser librement selon les besoins du projet c) Un ensemble de partenaires avec lesquels il faut définir des relations contractuelles 70 Les processus de management de projet doivent être : a) Communs à tous les projets pour accroître l'efficacité de l'organisation b) Définis le client, car c'est lui qui connaît le mieux ses besoins c) Définis spécifiquement pour chaque projet, compte tenu de ses caractéristiques propres

8 71 En matière de management de projet, les processus sont : a) Génériques et s'appliquent quelque soit le type de projets b) Spécifiques à chaque projet c) Définis dans l'entreprise en fonction de ses besoins et des attentes des clients 72 Le management des compétences utiles aux projets : a) S'adapte suivant l avancement du projet b) Fait l'objet d'un recrutement en fonction des besoins c) Est le résultat d'une politique entreprise 73 Les modalités de la capitalisation des connaissances acquises sur le projet doivent être : a) Consignées dans le plan directeur de projet b) Négociées individuellement avec chaque acteur-projet c) Définies après la clôture du projet 74 Il est recommandée de créer une cellule des Chefs de projet afin de : a) Constituer un corps professionnel apte à défendre les intérêts des Chefs de projet b) Faciliter l'enrichissement méthodologique en management de projet c) Préserver les savoirs particuliers de ce métier. 75 Le premier travail à faire pour définir la démarche d'accompagnement du changement associée au projet est : a) Construire le programme de formation b) Ecouter et analyser les perceptions des acteurs-clés c) Diffuser les messages émis par le MOA 76 Le marketing d'affaire ou de projet concerne : a) L'étude du marché du résultat de l'affaire ou du projet b) L'ensemble des actions à mener pour vendre une affaire ou un projet c) L'ensemble des actions conduite par le service marketing pour définir l'affaire ou le projet 77 L étude de l impact des choix effectués lors d un projet sur le management des systèmes : a) Est un aspect fondamental du management des systèmes b) Concerne surtout les aspects techniques c) Concerne en particulier la viabilité du système 78 Dans le cadre des projets, la problématique des aspects liés à l'environnement sont du ressort : a) De l'entreprise b) Du projet c) Du Service Qualité 79 Les INCOTERMS sont : a) Des règles internationales pour l'interprétation des termes commerciaux b) Applicables aux transports maritimes uniquement c) Applicables aux transports ferroviaires uniquement 80 Le retour sur investissement est une composante du projet qui peut être imposée : a) Par le client externe du projet seul b) Par la Direction Générale de l'entreprise c) Par les clients interne (DG) et externe (client final)

DIRECTION DE PROJETS INFORMATIQUES

DIRECTION DE PROJETS INFORMATIQUES Gouvernance, Direction de projet Gestion de projets / MOA DIRECTION DE PROJETS INFORMATIQUES Réf: MAP Durée : 3 jours (7 heures) OBJECTIFS DE LA FORMATION Manager un projet informatique impose une approche

Plus en détail

INGÉNIEUR D AFFAIRES. Henri Georges Minyem. et chef de projet. Compléments en ligne sur : editions-eyrolles.com. Tout pour réussir dans le métier de

INGÉNIEUR D AFFAIRES. Henri Georges Minyem. et chef de projet. Compléments en ligne sur : editions-eyrolles.com. Tout pour réussir dans le métier de Henri Georges Minyem Tout pour réussir dans le métier de INGÉNIEUR D AFFAIRES et chef de projet Les meilleures pratiques et les outils Une méthode facile à mettre en œuvre Les techniques sectorielles L

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

De l ingénierie d affaires au management de projet

De l ingénierie d affaires au management de projet HENRI GEORGES MINYEM De l ingénierie d affaires au management de projet, 2007 ISBN : 978-2-212-53802-1 Chapitre 1 Qui est qui? Qui fait quoi? 1.1 L affaire, c est quoi? On appelle affaire toute opération

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises OFFRE DE SERVICES Conseils & services aux entreprises strategie operationnelle transformation des organisations management des systèmes d information pilotage de projets SYNERIA CONSULTING PRESENTATION

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Responsable d'études et de travaux en Hygiène Sécurité et Conditions de Travail. Au sein des établissements du

Plus en détail

~'. APAJH ~ Manuel Qualité. APAJH du TARN DU TARN ANN EE 2014. Code 5-105-2 Manuel Qualité. Page 1/14. Version 2

~'. APAJH ~ Manuel Qualité. APAJH du TARN DU TARN ANN EE 2014. Code 5-105-2 Manuel Qualité. Page 1/14. Version 2 -. ~'. APAJH ~ DU TARN Manuel Qualité APAJH du TARN ANN EE 2014 Code 5-105-2 Manuel Qualité Page 1/14 Version 2 DIFF : Siège/Etablissements APAJH du TARN p.1/14 SOMMAIRE AVANT PROPOS... 3 INTRODUCTION......

Plus en détail

IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS CONCOURS INTERNE D ASSISTANT TECHNIQUE des 18 et 19 décembre 2006 Document n 2 5 pages

Plus en détail

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310)

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL DE FORMATION " MANAGER EN STRATEGIE ET DEVELOPPEMENT " TITRE CERTIFIE

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Connaissances et savoirs faire DSIO RSIO

Connaissances et savoirs faire DSIO RSIO Connaissances et savoirs faire DSIO RSIO 2015 Van Kemmel Jerome 05/06/2015 Ce document reprend les connaissances et savoirs faire, ainsi que le niveau acquis à ce jour. Grille de lecture : Nature des compétences

Plus en détail

COURS : gestion de projet, planning GANTT. Secteur de la construction spécialité matériaux du bâtiment

COURS : gestion de projet, planning GANTT. Secteur de la construction spécialité matériaux du bâtiment Brevet de Technicien Supérieur Technico-commercial Spécialité Matériaux du Bâtiment Lycée Régional du Bâtiment et des Travaux Publics COURS : gestion de projet, planning GANTT Secteur de la construction

Plus en détail

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Label GretaPlus Textes de référence Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Texte officiel Version mars 2003 Ministère de la Jeunesse, de l'éducation nationale et de la Recherche Direction

Plus en détail

Le retour d'expérience : une méthode, une grille

Le retour d'expérience : une méthode, une grille Les fiches En Lignes de La lettre du CEDIP fiche n 51 décembre 2011 Le retour d'expérience : une méthode, une grille Sommaire : Présentation de la grille----------------p. 1 Grille REX----------------------------------p.

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE : Directeur du développement

Plus en détail

HIGHTECH Contrôle de gestion et tableau de bord Pr. Rabhi Décembre 2012

HIGHTECH Contrôle de gestion et tableau de bord Pr. Rabhi Décembre 2012 HIGHTECH Contrôle de gestion et tableau de bord Pr. Rabhi Décembre 2012 1. Les mots clés du contrôle de gestion? Définition proposée par l Association Nationale des Contrôleurs de Gestion : «Le contrôleur

Plus en détail

Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, novembre 2015. Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité / Assurance Produit pavy@llr.in2p3.

Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, novembre 2015. Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité / Assurance Produit pavy@llr.in2p3. Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, novembre 2015 Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité / Assurance Produit pavy@llr.in2p3.fr Page 2 SOMMAIRE 1. (Pré)Histoire de la Qualité 2. ISO

Plus en détail

Management SMQ. Programme. Système de management en pratique. La planification de la démarche Méthodologie Structure et gestion de projet Les 7 étapes

Management SMQ. Programme. Système de management en pratique. La planification de la démarche Méthodologie Structure et gestion de projet Les 7 étapes Management SMQ Programme Système de management en pratique La planification de la démarche Méthodologie Structure et gestion de projet Les 7 étapes La mise en oeuvre de la démarche L objectif de départ

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Au sein

Plus en détail

DEFINITION D UN PROJET

DEFINITION D UN PROJET DEFINITION D UN PROJET Qu est-ce qu un projet? 1 Le Projet : des définitions Unprojetest misenœuvrepour élaborer uneréponse aubesoin d unutilisateur,d unclientou d une clientèle. Il implique un objectif,

Plus en détail

Gestionnaire d applications

Gestionnaire d applications FONCTION DE LA FILIERE SI INTITULE : Gestionnaire d applications CLASSIFICATION / GROUPE : 3.3 A CODE RH :.. FAMILLE PROFESSIONNELLE : Filière SI - Exploitation et Services au client Date de mise en application

Plus en détail

Descriptif du poste de. Chargé d Affaires au sein du Groupe CIM

Descriptif du poste de. Chargé d Affaires au sein du Groupe CIM Consultant : Alain VERHACK Date : 03/02/2014 Descriptif du poste de Chargé d Affaires au sein du Groupe CIM Page 2 sur 5 SOCIÉTÉ NOM : Groupe CIM ADRESSE DU SIÈGE : 55, rue du Bois Chaland CE 2928 Lisses

Plus en détail

Management de Projet

Management de Projet Management de Projet Introduction - 1ère Partie Master Opto-électronique 2008-2009 Frédéric VIART frederic.viart@polytech.univ-montp2.fr fviart@advancedsolutionsaccelerator.com Frédéric VIART - Christine

Plus en détail

COMMERCIAL PUBLICITÉ

COMMERCIAL PUBLICITÉ Activités commerciales publicitaires COMMERCIAL PUBLICITÉ Le ou la commercial(e) Publicité a pour fonction essentielle de prospecter et rencontrer les annonceurs, les agences média et les agences de publicité,

Plus en détail

RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE

RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE 109 rue Yvon Morandat 73000 CHAMBERY MANUEL QUALITE conception et realisations architectecturales conformément à la norme ISO 9001 V 2008 Certifié par: 2007 création

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 06/06/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l

Plus en détail

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards)

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Avant propos sur les tableaux de bord Le tableau de bord est l instrument sans qui tout démarche de progrès est impensable, comment assurer un jugement

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS. MODULE 3 2 jours : Le management commercial de l entreprise

OFFRE DE FORMATIONS. MODULE 3 2 jours : Le management commercial de l entreprise OFFRE DE FORMATIONS 1 Accompagnement des cadres et des dirigeants MODULE 1 2 jours : Améliorer son efficacité managériale 1- Se connaître Gestion du temps et ses priorités Prise de recul et posture manager

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CHAMP D APPLICATION Ce cahier des charges s adresse à l ensemble des structures qui interviennent dans la phase d accompagnement à la VAE et qui

Plus en détail

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès L ingénieur diplômé de l Ecole des Mines d Alès est un généraliste de haut niveau scientifique. Il est

Plus en détail

1 CONTEXTE ET DEFINITION

1 CONTEXTE ET DEFINITION REFERENCEMENT DE CABINETS CONSEILS POUR LA REALISATION DE PRESTATIONS DE DIAGNOSTIC RH et FORMATION TPME EXERCICES 2016-2017 DOSSIER DE CONSULTATION Dossier de consultation : DC /14 / N 1/2016 Date de

Plus en détail

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER?

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? DESCRIPTIFS DES SEMINAIRES Du 20 au 22 Mai (03 jours) LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? Brève présentation du Le cahier des charges

Plus en détail

PROJET : Normes, qualités et processus

PROJET : Normes, qualités et processus MIC 2 : Management des innovations en communication PROJET : Normes, qualités et processus ARGENDRA Marie DIALLO Aichatou JOCKTANE Nancy CONDUITE DE PROJET : Yann BONIZEC 27/11/2008 1 SOMMAIRE Introduction.

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l international

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l international COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 06/06/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l international

Plus en détail

Construire et piloter les tableaux de bord de gestion d une collectivité territoriale. elghalimohamed@yahoo.fr

Construire et piloter les tableaux de bord de gestion d une collectivité territoriale. elghalimohamed@yahoo.fr Construire et piloter les tableaux de bord de gestion d une collectivité territoriale elghalimohamed@yahoo.fr 1 Objectifs de la formation Identifier les fonctions d une unité de travail et du Tableau de

Plus en détail

LE COACHING DE PERFORMANCE + DE QUALITE DE VIE, + DE RESULTATS

LE COACHING DE PERFORMANCE + DE QUALITE DE VIE, + DE RESULTATS LA DEMARCHE COHESION LE COACHING DE PERFORMANCE + DE QUALITE DE VIE, + DE RESULTATS Vous êtes, chef d entreprise, directeur, cadre, manager, ou simplement : > En recherche de principes et d'outils pratiques

Plus en détail

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI)

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) REPUBLIQUE DE MADAGASCAR GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) I. Contexte et Justification

Plus en détail

Révisions ISO Livre blanc

Révisions ISO Livre blanc Révisions ISO ISO Revisions Révisions ISO Livre blanc Quelle est la différence entre une approche procédure et une approche processus? Aborder le changement Processus vs procédures : Qu est-ce que cela

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES de l ANIMATEUR de PLEIN AIR

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES de l ANIMATEUR de PLEIN AIR RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES de l ANIMATEUR de PLEIN AIR Ref : EQFOA - UK/06/B/F/PP-162_622 Projet financé par la commission européenne Dans le cadre du Programme Leonardo da Vinci Version française 2006

Plus en détail

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES 27.06.2015 GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES CRÉATION OU REFONTE D UN SITE INTERNET Expert indépendant en web et en communication digitale depuis 2009 6 allée Armonville, appt. 12-86000 Poitiers contact@mehdi-benyounes.com

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 11/10/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration

Plus en détail

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MANGEMENT ET COMMUNICATION

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MANGEMENT ET COMMUNICATION PROGRAMME A LA CARTE MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MANGEMENT ET UNE INDIVIDUALISATION DES PARCOURS DE FORMATION Les modules de perfectionnement de CAPITOLIS permettent à une personne qui exerce ou va

Plus en détail

Les principes et les thèmes PRINCE2

Les principes et les thèmes PRINCE2 31 Chapitre 3 Les principes et les thèmes PRINCE2 1. Les principes de la méthode PRINCE2 Les principes et les thèmes PRINCE2 Les principes de la méthode PRINCE2 définissent un cadre de bonnes pratiques

Plus en détail

Note de problématique

Note de problématique Concertation sur la Délégation de Service Public Certification Professionnelle Accompagnée Groupe de travail n 1 La traduction des Obligations de Service Public en modalités de mise en œuvre opérationnelles

Plus en détail

Gestion de projet. par Jean-Paul BOURGEOIS Professeur, Directeur adjoint des études de l École des mines de Nantes

Gestion de projet. par Jean-Paul BOURGEOIS Professeur, Directeur adjoint des études de l École des mines de Nantes Gestion de projet par Jean-Paul BOURGEOIS Professeur, Directeur adjoint des études de l École des mines de Nantes 1. Principes de base... T 7 700-2 1.1 Produit et gestion de projet... 3 1.2 Management

Plus en détail

EXEMPLE DE REFERENTIEL DE COMPETENCES

EXEMPLE DE REFERENTIEL DE COMPETENCES EXEMPLE DE REFERENTIEL DE COMPETENCES MANAGER OPERATIONNEL PILOTER L ÉQUIPE 1.1 Conduit des actions de développement de la sécurité tout en maintenant le niveau de production et de qualité 1.2 Répartit

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2008 09 38 0274 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés. 24 points 3 points. 4 points.

CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés. 24 points 3 points. 4 points. CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés Dossier 1 LA MISE EN PLACE DES VISITES D ENTREPRISE 1.1 Pourquoi peut-on dire que les visites d entreprise

Plus en détail

CIEP. Centre international d études pédagogiques. La démarche qualité en évaluation

CIEP. Centre international d études pédagogiques. La démarche qualité en évaluation CIEP Centre international d études pédagogiques La démarche qualité en évaluation Christine Tagliante Colloque ALTE 20 avril 2007 Le CIEP «est chargé de l organisation des examens institués par le ministère

Plus en détail

E 7567 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012. Le 2 août 2012 Le 2 août 2012

E 7567 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012. Le 2 août 2012 Le 2 août 2012 E 7567 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 2 août 2012 Le 2 août

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE INRIA N RH3 ACCES AU CORPS DES ASSISTANTS INGENIEURS 1 POSTE : ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES (H/F)

CONCOURS EXTERNE INRIA N RH3 ACCES AU CORPS DES ASSISTANTS INGENIEURS 1 POSTE : ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES (H/F) CONCOURS EXTERNE INRIA N RH3 ACCES AU CORPS DES ASSISTANTS INGENIEURS 1 POSTE : ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES (H/F) CENTRE DE RECHERCHE LILLE NORD EUROPE PHASE D ADMISSION : EPREUVE ECRITE DUREE : 2 HEURES

Plus en détail

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n BTS Management des unités commerciales ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN Voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA ou section d apprentissage habilité. Formation professionnelle

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

La qualité. une vocation : satisfaire ( à.)

La qualité. une vocation : satisfaire ( à.) La qualité une vocation : satisfaire ( à.) (fournir une prestation qui intrinsèquement satisfait aux exigences) LAAS, Toulouse le 25 juillet 2008 page 1/62 Présentation de l intervenant Enseignant-Chercheur,

Plus en détail

Gestion de projet. Epreuves avec propositions de solutions. Examens modulaires SVF-ASFC. Série pilote (Descriptif de module 2013)

Gestion de projet. Epreuves avec propositions de solutions. Examens modulaires SVF-ASFC. Série pilote (Descriptif de module 2013) Examens modulaires SVF-ASFC Série pilote 2013 Série pilote (Descriptif de module 2013) Gestion de projet Epreuves avec propositions de solutions Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés:

Plus en détail

Formations 1 0 0 % à d i s ta n c e

Formations 1 0 0 % à d i s ta n c e Formations 1 0 0 % à d i s ta n c e 2015 E X T E NSION L E ARNIN G Finance Management Efficacité professionnelle www.elearningtime.com FORMATIONS 100 % À DISTANCE E-learning Time propose 10 formations

Plus en détail

Parlons ensemble de vos projets NOS FORMATIONS. Développer les compétences de vos collaborateurs, afin de rendre votre organisation plus efficace

Parlons ensemble de vos projets NOS FORMATIONS. Développer les compétences de vos collaborateurs, afin de rendre votre organisation plus efficace NOS FORMATIONS Développer les compétences de vos collaborateurs, afin de rendre votre organisation plus efficace 1 Des modes D intervention adaptés à votre structure et aux participants Formations intra-entreprises

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES AGENTS POSTULANTS DANS LE CADRE DU DISPOSITIF DE RECONNAISSANCE DE L EXPERTISE

REFERENTIEL D EVALUATION DES AGENTS POSTULANTS DANS LE CADRE DU DISPOSITIF DE RECONNAISSANCE DE L EXPERTISE MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT REFERENTIEL D EVALUATION DES AGENTS POSTULANTS DANS LE CADRE DU DISPOSITIF DE RECONNAISSANCE DE L EXPERTISE Secrétariat général Service des

Plus en détail

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION Dernière mise à jour : novembre 2013 (Décision BOD/2013/11-02) éducation de qualité pour tous les enfants page 1 de 15 Chartre du PME PRÉAMBULE 1.1 Le Partenariat

Plus en détail

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Amélioration du Processus Participatif d Innovation de Conception 13 mois d accompagnement conseil personnalisé à chaque entreprise des formations inter-entreprises

Plus en détail

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 Maîtriser les bases de la gestion associative est essentiel pour tous les dirigeants bénévoles

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Distribution et développement commercial

Distribution et développement commercial 03 Distribution Cte famille rassemble des métiers dont la finalité est de participer à la isation des contrats ou produits de l entreprise, soit en réalisant des actes de vente, soit en encadrant, animant

Plus en détail

Cahier des charges. Consultation pour la réalisation d une étude sur :

Cahier des charges. Consultation pour la réalisation d une étude sur : 12/10/2015 Cahier des charges Consultation pour la réalisation d une étude sur : «Évolution de l ingénierie française de la Construction liée au BIM (Building Information Modeling)» CDC ETUDE BIM COPIIEC

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

I. DÉFINITION DU CAHIER DES CHARGES

I. DÉFINITION DU CAHIER DES CHARGES I. DÉFINITION DU CAHIER DES CHARGES CAHIER DES CHARGES Le cahier des charges est constitué d'un ensemble de documents contenant les spécifications adressées : à des fournisseurs de biens ou de services

Plus en détail

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Gestionnaire SAV

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Gestionnaire SAV LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Gestionnaire SAV EVALUATION GDI DU SALARIE Gestionnaire SAV NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule à l'entretien Ce que j'ai

Plus en détail

Monographie de fonction

Monographie de fonction Monographie de fonction Nom de la fonction: Niveau: Grade : Responsable de la section «Titres-services «/IDESS B Gradué spécifique 1. Renseignements généraux Localisation de la fonction Lieu de travail

Plus en détail

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant demandé la validation de leur sous Solvabilité II. Cet article décrit comment les assureurs peuvent en même temps satisfaire aux exigences

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

Démarche projet détaillée

Démarche projet détaillée 3iL Expertise 43, Rue de Sainte-Anne 87000 Limoges Tél : 06.62.46.49.60 E-mail : contact@3il-expertise.fr - www.3il-expertise.fr Date Janvier 2013 Diffusion Public Auteur BOUILLER Romain Relecture CASTEX

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

Charte de fonctionnement. du portail GEO-CENTRE. Préambule. Objectifs. Objet de la Charte

Charte de fonctionnement. du portail GEO-CENTRE. Préambule. Objectifs. Objet de la Charte Charte de fonctionnement du portail GEO-CENTRE Préambule La croissance du recours à l information géographique et les nouvelles exigences de la transposition de la directive européenne INSPIRE (Infrastructure

Plus en détail

Ansaldo STS France. Ingénieur signalisation confirmé H/F (Senior Signal Engineer) réf.1723. Lieu Les Ulis

Ansaldo STS France. Ingénieur signalisation confirmé H/F (Senior Signal Engineer) réf.1723. Lieu Les Ulis Ingénieur signalisation confirmé H/F (Senior Signal Engineer) L ingénieur signalisation confirmé(e) intervient en tant qu Ingénieur Système sur les systèmes complexes CBTC (systèmes de métro automatique).

Plus en détail

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Les éléments suivants sont à prendre en compte : 1. Le volume d heures ou de jours de formation. 2. Le volume des effectifs (pour évaluer

Plus en détail

La prévention dans le bâtiment et le génie civil

La prévention dans le bâtiment et le génie civil GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 7 octobre 1996 ITM-CL 97.2 La prévention dans le bâtiment et le génie civil Conception, Construction, Exploitation Le présent document comporte 7 pages Sommaire

Plus en détail

NOS FORMATIONS POUR 2015 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

NOS FORMATIONS POUR 2015 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES NOS FORMATIONS POUR 2015 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Réf Intitulé du séminaire Population cible Objectifs du séminaire Montant Durée (en jrs) Date RH150 L analyse

Plus en détail

Formation professionnelle TIC Suisse

Formation professionnelle TIC Suisse Formation professionnelle TIC Suisse DIRECTIVES concernant l examen professionnel de: Informaticienne / informaticien 1 en technique des systèmes et réseaux TIC Informaticienne / informaticien en développement

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0265 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Technicien (ne) en gestion et administration

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

MOPAN. Note de synthèse. L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

MOPAN. Note de synthèse. L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) COUNTRY MULTILATERAL D O N O R MOPAN Réseau d évaluation de la performance des organisations multilatérales (MOPAN). Note de synthèse L Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Compétences Fonctions Capacités Compétences terminales F1, F2, F3 C1 Analyser F3, F4 C2 Concevoir F2, F4 C3 Réaliser Toutes fonctions Toutes fonctions C4 S informer, informer,

Plus en détail

Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE)

Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) PRINCIPE Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) a pour objet : De mesurer et certifier les compétences constatées en milieu de travail, indépendamment

Plus en détail

Module I COMPRENDRE L ENJEU, POLITIQUE, PRINCIPES ET CONTEXE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS DU DEVELOPPEMENT

Module I COMPRENDRE L ENJEU, POLITIQUE, PRINCIPES ET CONTEXE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS DU DEVELOPPEMENT LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS DU DEVELOPPEMENT Module I COMPRENDRE L ENJEU, POLITIQUE, PRINCIPES ET CONTEXE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS DU DEVELOPPEMENT 1 Les valeurs à partager pendant l

Plus en détail

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT 16 NOVEMBRE 2008 I. OBJECTIF A. La principale fonction du Comité de vérification (le «Comité») est d'aider le Conseil d administration à s acquitter de

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : chargé de projets : études et travaux d équipement Classification de la fonction : Fonction de référence : 6 Classes : 6 à 7

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur ajoutée est une des compétences clés. Les tensions sur les prix de revient

Plus en détail

GPA786 Rentabilité de projets d automatisation. Cours 5 Introduction à la gestion des risques

GPA786 Rentabilité de projets d automatisation. Cours 5 Introduction à la gestion des risques GPA786 Rentabilité de s d automatisation Cours 5 Introduction à la gestion des risques Planifier le management des risques Données d entrée Énoncé du contenu du Plan de management des coûts Plan de management

Plus en détail

«Management et Direction de Projets»

«Management et Direction de Projets» Centrale Paris & Cegos Vos partenaires pour un nouvel élan dans votre carrière MASTERE SPECIALISE «Management et Direction de Projets» Bienvenue! René Palacin Responsable pédagogique MS Management et Direction

Plus en détail

NOR : La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, la ministre du logement et de l égalité des territoires

NOR : La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, la ministre du logement et de l égalité des territoires RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l égalité des territoires et du logement Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie ARRÊTÉ du XXX relatifs aux critères de qualifications requis

Plus en détail

NOTRE DÉMARCHE QUALITÉ

NOTRE DÉMARCHE QUALITÉ NOTRE DÉMARCHE QUALITÉ Objectifs du document Présenter la démarche qualité partagée par les collaborateurs de Pramana et proposée à ses clients. Cette démarche aborde quatre aspects : L organisation de

Plus en détail

MANAGEMENT DES ENTREPRISES : Devoir n 4

MANAGEMENT DES ENTREPRISES : Devoir n 4 BTS S.T.1 C.2 Le 29/01/10 MANAGEMENT DES ENTREPRISES : Devoir n 4 Le cas «CARRELAGES ET REVETEMENTS D ARTOIS» Durée : 1 heure 15 A partir des documents dont vous disposez, de vos connaissances et de votre

Plus en détail

UE 11 - CONTRÔLE DE GESTION

UE 11 - CONTRÔLE DE GESTION UE 11 - CONTRÔLE DE GESTION Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier (10 heures) Le contrôle

Plus en détail