ACCESSIBILITÉ WEB Enjeux et bonnes pratiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACCESSIBILITÉ WEB Enjeux et bonnes pratiques"

Transcription

1 Freelance en rédaction web Septembre 2010 ACCESSIBILITÉ WEB Enjeux et bonnes pratiques Contenu sous licence Creative Commons Vous pouvez réutiliser ce texte sous réserve de respecter ces 3 conditions : 1) indiquer la mention de paternité suivante : Source : sur 2) ne pas modifier le texte 3) ne pas l'utiliser à des fins commerciales

2 SOMMAI RE Introduction I - Etat des lieux de l'accessibilité Qu est-ce qu un handicap? Chiffres clés de l'accessibilité Historique de l accessibilité web Ce que dit la loi française L'accessibilité web dans le monde Zoom sur la Web Accessibility Initiative (WAI) Remerciements Je remercie pour leur précieuse contribution et conseils avisés : Laurence Tézier, experte Accessiweb de l agence 1 ère Position Christophe C, agence Neoma Interactive Ghislaine Chabert, maître de conférence à l Université de Savoie II- Comment surfent les handinautes? Naviguer avec un handicap visuel Naviguer avec un handicap auditif Naviguer avec un handicap moteur Naviguer avec un handicap cognitif III- Concevoir des sites accessibles Evaluer l existant : boîte à outils Principales bonnes pratiques Quels avantages de l'accessibilité web? Conclusion 2

3 AVANT-PROPOS Dans le cadre du Master II Ecriture Interactive et Design d Interaction de la CCI et des Universités de Savoie, j ai choisi d axer ce mémoire de fin d études sur le thème de l accessibilité web. Un choix directement lié à mes objectifs professionnels Après un DUT Services et Réseaux de Communication (SRC) qui m a initiée aux aspects les plus techniques du multimédia (programmation, maintenance réseaux, infographie), je me suis spécialisée en rédaction web et webmarketing. Cette 5 ème et ultime année universitaire en Master II EIDI me Travaux disponibles sur 1) apprendre à maîtriser ces nouvelles techniques, 2) les adapter aux problématiques auxquelles je pourrais être confrontée au cours de ma carrière, 3) les anticiper pour être à même de proposer des solutions innovantes. Ce document est en quelque sorte le prolongement du travail de veille que je m efforce de mener au quotidien, notamment à via Twitter. Blog personnel, dossier sur l écriture web, mémoire sur le marketing mobile J ai par ailleurs eu l occasion de formaliser mes acquis tout au long de mon parcours. Ce nouveau mémoire représente une opportunité supplémentaire de valoriser ma veille sur un aspect aujourd hui incontournable de la communication web : l accessibilité des sites internet. 3

4 I NTRODUCTI ON «The power of the Web is in its universality. Access by everyone regardless of disability is an essential aspect».* «Le pouvoir du Web est son universalité. Qu il soit accessible par n importe qui quel que soit son handicap est un de ses aspects essentiels.» Tim Berners Lee, inventeur du World Wild Web et fondateur du W3C Espagne, Etats-Unis, Grande Bretagne, Canada Nombreux sont les Etats industrialisés à légiférer en faveur de l accessibilité numérique. Depuis le 14 mai 2009, même le gouvernement français impose la mise en conformité des sites internet publics aux normes d accessibilité web d ici à Pourquoi un tel engouement? Quel impact sur l économie (création d agences spécialisées en e-accessibilité, apparition de nouveaux métiers, formations universitaires)? Ce dossier explore le monde de l accessibilité et des standards du web. Objectif : mettre en perspective : les enjeux de l e-accessibilité (notamment sociaux, politiques et économiques) les bonnes pratiques pour concevoir des interfaces web accessibles Définition L accessibilité ne se résume pas à l adaptation de la voirie, des transports et des lieux de vie. Si se déplacer est un gage d autonomie, l accès aux supports numérique représentent également un impact social, culturel et professionnel pour les personnes handicapées. Voici quelques exemples de situations de handicap auxquelles l utilisation d interfaces numériques peut répondre : Horaires de bus : rarement disponibles en braille, on les trouve facilement sur internet ; Intranet d entreprise : pour mettre l ensemble des salariés de l entreprise au même niveau d information ; Etablissements scolaires et les espaces culturels : droit à l éducation. L accessibilité numérique peut donc être définie comme la possibilité donnée à chaque internaute de prendre connaissance et d utiliser des contenus numériques. De même qu il existe des rampes d accès aux bâtiments pour éviter les escaliers, les méthodes et techniques de l accessibilité numérique donnent des moyens de contournement des obstacles aux services en ligne. Celles-ci répondnt à la définition de l'internet donnée par Tim Berners-Lee, directeur du W3C (World Wide Web Consortium) et l'un des inventeurs du web : «Mettre le Web et ses services à la disposition de tous les individus, quel que soit leur matériel ou logiciel, leur infrastructure réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur localisation géographique, ou leurs aptitudes physiques ou mentales. L'accès à l'information et à la communication est un droit universel. Le web est devenu un média majeur, et il se doit d'être accessible à tous sans discrimination. Concevoir dans le cadre du "design for all" ("conception pour tous"), c'est anticiper sur les usages, répondre à une logique de développement durable et surtout, utiliser la technologie dans le respect des individualités.» 4

5 PARTIE 1 ETAT DES LI EUX QU EST-CE QU UN HANDICAP? CHIFFRES CLÉS HISTORIQUE DE L ACCESSIBILITÉ WEB CE QUE DIT LA LOI FRANÇAISE A TRAVERS LE MONDE ZOOM SUR LA WEB ACCESSIBILITY INITIATIVE 5

6 ETAT DES LI EUX QU EST-CE QU UN HANDICAP? La classification internationale des handicaps (CIH) établie par l'oms en 1980, remplacée en 2001 par la classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF) distingue différents types de handicap : les déficiences les limitations d'activité les restrictions de participation Selon la loi française pour l égalité des chances du 11 février 2005, constitue un handicap : «[ ] toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant.» Population Population 1 : des incapacités isolées et mineures Population 2 : des incapacités diffuses non repérées Population 3 : des modes de reconnaissance aux critères disparates Population 4 : les personnes âgées dépendantes Population 5 : le noyau dur du handicap Population 6 : les personnes présentant des déficiences intellectuelles ou mentales Population 7 : des maladies limitantes Caractérisation des " 7 populations handicapées" Effectif (en milliers) Caractérisation Personnes qui ne déclarent qu'une ou plusieurs incapacité(s) sans restriction d'activité ni reconnaissance administrative Personnes qui ne déclarent qu'une limitation d'activité, sans incapacité ni reconnaissance administrative Personnes qui déclarent une reconnaissance d'un taux d'invalidité ou d'incapacité, sans incapacité ni limitation Personnes qui déclarent une ou plusieurs incapacité(s) et une restriction de leurs activité, sans reconnaissance administrative Personnes qui déclarent à la fois une ou plusieurs incapacité(s), une limitation des activités et une reconnaissance d'un taux d'incapacité ou d'invalidité Personnes qui déclarent une ou plusieurs incapacité(s), avec reconnaissance d'un taux d'invalidité mais sans limitation Personnes qui déclarent une limitation avec reconnaissance d'un taux d'invalidité ou d'incapacité, sans incapacité Tableau issu du document Le handicap en chiffres, février 2004, Centre technique national études et recherches (CTNERHI). 6

7 CHIFFRES CLÉS Les chiffres concernant le handicap en France varient selon la définition donnée à ce terme et la source des données. Les chiffres les plus couramment utilisés sont ceux issus de l'enquête Handicap, incapacités, dépendance (HID) réalisée par l'insee, entre 1998 et Nombre d handicapés dans le monde 500 millions dans le monde 15% en Europe 12 millions France 12,8 millions de personnes âgés +25% de personnes handicapées en 1 an en France 8% d internautes français handicapés Terrain de recherche Répartition de la population française handicapée selon le type de déficience Déficients visuels Déficients auditifs Déficients moteurs Déficients mentaux Source : Enquête HID de l Insee Handicap visuel 1,7 million de personnes souffrent d'une déficience visuelle. 61 % ont plus de 60 ans ; environ sont atteints de cécité totale ; 15 % des aveugles ont appris le braille ; moins de 1 % des déficients visuels (8 000 personnes environ) se servent d une assistance technique telle que reconnaissance vocale, écran tactile, synthèse vocale, pour utiliser un ordinateur (voir chapitre II). 7

8 Handicap auditif 5,18 millions de personnes souffrent d'une déficience auditive dont : personnes d une déficience auditive profonde ou totale Moins de 1 % des déficients auditifs (44 000) déclarent utiliser la langue des signes (8 % chez les personnes ayant une déficience auditive profonde ou totale). Handicap moteur Les déficiences motrices concernent environ personnes, soit 4 % de la population française. Elles sont isolées ou prédominantes pour environ individus : 1,5 % de la population générale est donc considérée "handicapé moteur". Handicap intellectuel Environ personnes souffrent de handicaps intellectuels (difficultés d'apprentissage, troubles du langage, retards mentaux). 2,5 millions d handinautes et moi et moi et moi L enquête HID dénombre environ 12 millions d handicapés en France (soit 18% de la population). Bien évidemment, tous n utilisent pas internet. Certaines études (mentionnées en annexe de ce document) avancent le chiffre de 2,5 millions «d handinautes», soit 8% des 35,3 millions d internautes français. Cela peut paraître ridicule, mais c est sans compter sur l inexorable vieillissement de la population. En effet, les seniors (de plus en plus technophiles) représentent un marché potentiel considérable. 8

9 IL ÉTAIT UNE FOIS L ACCESSIBILITÉ WEB Tim Berners Lee, le papa du web L ingénieur britannique Tim Berners Lee est à l origine de l infrastructure fondamentale d Internet : le fameux www. Il met également au point le HTML, code de base pour concevoir des pages web et naviguer de l une à l autre via des liens hypertextes. Jusqu à 1997, les premières versions d HTML ne sont pas adaptées aux outils d assistance tels que les lecteurs d écran, les synthèses vocales ou les plages Braille permettant aux non-voyants d utiliser des ordinateurs. Et Tim créa le W3C Face à l essor fulgurant du web, la normalisation des technologies s impose. Tim Berners Lee dirige le World Wild Web Consortium (W3C), organisme international de régulation qu il a crée en Sa vocation : instaurer les standards du web, notamment en matière d accessibilité avec le WAI( voir p.13). Anobli par la reine Elizabeth II en 2004 et membre depuis 2009 de l Académie des Sciences des Etats-Unis, Sir Tim Berners Lee oeuvre aussi pour le gouvernement britannique. En janvier 2010, il lance data.gov.uk, un site gouvernemental mettant des données du secteur public anglais à la disposition de tous les internautes. Presque 20 ans se sont écoulés entre les débuts de l accessibilité web et l obligation légale pour les sites publics français de se conformer aux normes internationales du W3C. Combien de temps d ici à la prise en compte systématique des internautes handicapés sur tous les sites internet (ecommerce, presse, paris en ligne )? Cette chronologie retrace l histoire de l accessibilité et des standards du web de 1991 à nos jours. Elle montre comment ingénieurs, organismes de régulation, associations, entreprises privées spécialisées et gouvernements coopèrent pour construire et formaliser peu à peu l e-accessibilité. Les années 90 : naissance d Internet donc de l accessibilité web 1991 : Tim Berners-Lee invente le web et le HTML 1994 : création du W3C, organisme mondial régulateur du web fondé et dirigé par Tim Berners-Lee 1996 : début de la Web Accessibility Initiative du W3C (WAI, voir p.13) 1996 (bis) : invention des feuilles de styles CSS par William Tunnicliffe, un langage permettant la séparation du fond et de la forme des pages web 1997, France : création de l association BrailleNet Août 1998, USA : le Congrès vote un amendement à la section 508 du Rehabilitation Act obligeant les instances publiques à respecter des principes de base d accessibilité web établies par le W3V Mai 1999 : première version des Web Content Accessibility Guidelines (WCAG 1.0) : vers une banalisation de l accessibilité web? : tentatives de généralisation des normes WAI à l échelle européenne Janvier 2004 : rapport Perben sur l accessibilté web et propositions de réforme 2004 : sortie du Référentiel d Accessibilité BrailleNet/AccessiWeb 9

10 En mai dernier à l occasion du Gov 2.0 Expo 2010 à Washington, celui que l on surnomme le père d Internet illustrait l évolution du web sémantique avec un paquet de chips : un bel exemple de storytelling! Nouvelles balises vidéo, fin du Flash, interopérabilité facilitée Selon les professionnels de l accessibilité web, le très attendu HTML5 s annonce prometteur : une mise en application laborieuse Février 2005, France : loi sur l égalité des chances impose l accessibilité des sites web publics Juin 2005 : appel à contribution de la WAI pour la v2 des WCAG 2007, USA : l AFB lance The HelenTM Project, un validateur collaboratif Octobre 2007, France : Handicap Zéro édite un annuaire des sites accessibles Octobre 2007, France (bis) : publication du Référentiel Général d Accesibilité pour les Administrations Mai 2008, France : pétition des professionnels et associations du secteur pour accélérer la publication du décret sur l accessibilité Juin 2008: sortie du référentiel AccessiWeb 1.1 Mars 2009 : AccessiWeb publie un document sur l accessibilité des PDF Mai 2009 : (houra) publication du décret d application sur l accessibilité web Juillet 2009 : sortie du Référentiel AccessiWeb CMS 1.0 de BrailleNet Décembre 2009 : Mise à jour du référentiel AccessiWeb (version 2.0) Les années 2010 : à suivre Mars 2010 : BrailleNet devient membre officiel du W3C Juin 2010 : mise à jour du référentiel AccessiWeb (version 2.1)??? : sortie du HTML 5 CE QUE DIT LA LOI FRANÇAISE RGAA : Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations DGME : Direction Générale de la Modernisation de l Etat Article 47 «Les services de communication publique en ligne des services de l Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent doivent être accessibles aux personnes handicapées» Extrait de la Loi n du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Ainsi donc, selon la loi française, les sites internet, intranet et extranet des services publics doivent, depuis le décret d application du 14 mai 2009 : Appliquer les recommandations internationales en se basant sur le référentiel RGAA de la DGME Achever cette mise en conformité d ici 2012 Former le personnel impliqué dans ces projets 10

11 L ACCESSIBILITÉ WEB À TRAVERS LE MONDE : DES POLITIQUES DIVERSES Si la plupart des pays du Nord s accordent pour reconnaître l enjeu social et économique de l accessibilité web, tous ne mettent pas les mêmes moyens pour la banaliser. Ainsi, tandis que certains comme l Angleterre (pays natal de Tim Berners Lee) sanctionnent même les entreprises privées, la France se contente de mettre sur liste noire les sites publics qui ne respecteraient pas la loi mise (si tardivement) en vigueur. Quant aux Etats-Unis, les entreprises ont dû s adapter à la manie procédurière des consommateurs. Tour du monde des législations sur l accessibilité numérique. A l échelle mondiale, l'article 9 de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (ONU) stipule : «Afin de permettre aux personnes handicapées de vivre de façon indépendante et de participer pleinement à tous les aspects de la vie, les États Parties prennent des mesures appropriées pour leur assurer, sur la base de l égalité avec les autres, l accès à l environnement physique, aux transports, à l information et à la communication, y compris aux systèmes et technologies de l information et de la communication [...].» 11

12 A l échelle Européenne, le Parlement de l Union a voté en 2002 une résolution créant une marque d e-accessibilité conforme aux standards internationaux. En Angleterre et en Espagne, la loi oblige sous peine d amende les entreprises de plus de 100 salariés et réalisant un chiffre d'affaires supérieur à 6 millions d'euros à mettre leur site web en conformité avec les normes WAI- W3C. Un texte de loi équivalent est à l'étude en Allemagne. Lors des JO de Sydney en 2000, l organisation australienne a payé $ de dommages et intérêts à un internaute aveugle pour site non accessible. Aux États-Unis, suite aux procès intentés (et gagnés) par des internautes contre AmericaOnline, Southwest Airlines et les magasins Target.com pour "refus de vente", la plupart des très grosses entreprises américaines ont initié une démarche d'accessibilisation de leurs contenus numériques. Au Canada, la "Loi sur la gestion des finances publiques" oblige depuis 2000 tout site relevant des finances publiques à proposer un site accessible de niveau WAI-A au minimum (cf. 13). Bien sûr cette énumération de dispositions juridiques n est pas exhaustive. Belgique, Luxemburg, Pays Bas, Nouvelle-Zélande, Inde Sur tous les continents, pays industrialisés comme en voie de développement ont conscience des impacts de l accessibilité web. 12

13 ZOOM SUR LA WEB ACCESSIBILITY INITIATIVE (WAI) La WAI réunit plus de 500 membres à travers le monde dont des représentants : des personnes handicapées de l industrie du monde de la recherche de gouvernements Créée en 1996, la Web Accessibility Initiative (WAI) est un groupe de travail du W3C dédié à l accessibilité des sites internet pour tous. Missions de la WAI Etablir les normes techniques facilitant l accès des personnes handicapées et des seniors aux contenus web Vérifier que les technologies web soient accessibles aux internautes ayant une déficience physique ou mentale Formuler des recommandations pour les contenus web, les agents utilisateurs (navigateurs web, outils d assistance) et les logiciels de conception Faciliter l audit et la mise en conformité aux normes d accessibilité Mener des formations et de travaux de recherche en accessibilité Prospecter les techniques émergentes d accessibilité via la R&D Les directives de la WAI en matière d accessibilité web En 1999, la WAI publie la première version des Web Content Accessibility Guidelines (WCAG 1.0), une liste de recommandations pour concevoir des sites web accessibles. Une mise à jour a été faite en juin 2009 (WCAG 2.0). Véritable référence à l international, les WCAG attribuent 3 niveaux de conformité : Les niveaux d accessibilité WCAG 2.0 Niveau Objectif Faisabilité Exemple A Atteindre un niveau d accessibilité minimum Critères de succès essentiels pouvant raisonnablement s appliquer à l ensemble des ressources Web La couleur n est pas l unique moyen visuel de véhiculer l information. AA Perfectionnez le niveau d Accessibilité Critères de succès supplémentaires pouvant raisonnablement s appliquer à l ensemble des ressources Web Les textes de petite taille ont un ratio de contraste au moins identique à 5 AAA Atteindre un niveau supérieur d accessibilité Critères de succès ne s appliquant pas à l ensemble des ressources Web. Les textes de petite taille ont un ratio de contraste au moins identique à 7 13

14 PARTIE 2 COMMENT SURFENT LES HANDI NAUTES? NAVIGUER AVEC UN HANDICAP VISUEL NAVIGUER AVEC UN HANDICAP AUDITIF NAVIGUER AVEC UN HANDICAP MOTEUR NAVIGUER AVEC UN HANDICAP COGNITIF Illustré par des cas utilisateurs de l agence Intuiti Nantes 14

15 TROUBLES VI SUELS Daltonisme, DMLA, cécité Près de 2 millions de Français seraient atteints de troubles visuels plus ou moins graves, dont plus de complètement aveugles. Autant d internautes potentiels désireux d accéder aux richesses du web en toute autonomie. Comment rendre accessible aux mal-voyants un media aussi visuel qu internet? Tour d horizon des modalités d usage du web par les déficients visuels. ZOOMS ET AMPLIFICATEURS DE CONTRASTES Cas utilisateur issu d une présentation de l agence Intuiti Nantes Ronan est mal-voyant et gère le standard téléphonique d un service de transport à la demande de l agglomération nantaise. Sa vision périphérique est réduite Il distingue mal les formes et les couleurs Pour exercer son métier, il a biensûr besoin d un poste informatique. Au quotidien Ronan dispose donc de : Hardware Clavier avec touches grossies et incurvées pour faciliter la lecture et la position des doigts Software Les systèmes d exploitation Windows et Mac sont nativement dotés d options d accessibilité. Elles permettent notamment de personnaliser l affichage de l interface : Agrandissement du texte Réglage des contrastes Sous Windows Sous Mac Plus que de simples gadgets, la présence de ces paramètres d accessibilité par défaut témoigne de la volonté des constructeurs de ne négliger aucun utilisateur (consommateur). Cet engagement en faveur de l accessibilité leur donne une dimension plus «humaine», voire «éthique» favorable à leur image de marque (voir chapitre III, Les avantages de l accessibilité web). 15

16 MÉMORISATION DU CLAVIER Cas utilisateur issu d une présentation de l agence Intuiti Nantes David est aveugle. Titulaire d un bac +4 et après avoir fait Sciences Po, il recherche un emploi depuis plusieurs années. Internaute averti, il gère luimême le site internet de son association, communique par et utilise fréquemment des logiciels de traitement de texte. Pour toutes ces activités, David utilise : Hardware Un clavier ordinaire pour transmettre l information à son ordinateur Software Un lecteur d écran qui suit et commente toutes les actions exécutées par l ordinateur Une plage braille qui «dicte à ses doigts» ce qui apparaît à l écran Pour les personnes atteintes de cécité totale, la souris n est d aucune utilité. Le clavier devient le principal instrument de navigation. Afin de diminuer la charge mentale, certains constructeurs ont adapté le clavier classique en clavier braille à 6 touches. Pour les aveugles habitués au clavier AZERTY ou QWERTY traditionnel, des repères en relief sont placés sur certaines touches afin d accéder plus vite aux touches stratégiques (entrée, barre d espace, etc ). RETRANSCRIPTION TACTILE DU TEXTE SUR PLAGE BRAILLE Couplée à un lecteur d écran (ou screen reader), la plage braille permet aux internautes aveugles de percevoir du bout des doigts le contenu d un écran d ordinateur. Ce dispositif très cher (plus de 5000 ) retranscrit à l aide de picots rétractables entre 40 et 80 caractères par ligne. 16

17 En 1997, le groupe Radiohead a «fait chanter» la synthèse vocale intégrée d Apple dans la chanson Fitter Happer (album OK Computer) RESTITUTION AUDITIVE PAR SYNTHÈSE VOCALE Les outils de synthèse vocale (aussi appelés text to speech) transforment les textes affichés sur écran en sons prononcés par une voix artificielle. Des solutions coûteuses (environ ) qui demandent un effort d attention très soutenu car les voix robotisées sont souvent désagréables. De plus, la prise en main s avère assez ardue du fait de la diversité des raccourcis clavier. Parmi les références du marché : Jaws, édité par Freedom Scientific et Microsoft (le plus utilisé par les nonvoyants) Windows-Eyes, édité par GW Micro VoiceOver, la synthèse vocale intégrée d Apple Narrator, la synthèse vocale intégrée à Windows depuis 2000 NonVisual Desktop Access (NVDA), un lecteur vocal gratuit et open source Web Anywhere, le lecteur vocal en ligne et gratuit de l université de Washington Des simulateurs de déficiences visuelles pour mieux appréhender les contraintes des mal-voyants Pour un aperçu des difficultés rencontrées par les mal-voyants, des applications simulent la vue d un internaute myope, daltonien ou encore souffrant de DMLA : Vischeck WebAIM Low Vision Simulation Color Vision Les navigateurs en mode texte tels que Lynx ou encore BrailleSurf ignorent images et animations. S ils sont de moins en moins utilisés par les nonvoyants, ils permettent aux webmasters de comprendre comment un aveugle perçoit un site internet. En effet, ces navigateurs montrent les pages telles que lues par les synthèses vocales ou les robots de moteurs de recherche (Google préconise d ailleurs d utiliser Lynx pour optimiser son référencement naturel). Les navigateurs en mode de texte s avèrent pratiques pour faire des tests d accessibilité en phase de conception d un site web. 17

18 TROUBLES AUDI TI FS Il ne suffit pas de couper le son des enceintes de son ordinateur pour comprendre comment navigue un sourd sur internet. La problématique d accessibilité des sites internet pour ces utilisateurs va au-delà de la restitution des sons. Les concepteurs web doivent en effet tenir compte d un paramètre important chez les sourds de naissance : l illettrisme, qui touche 80% d entre eux. Concevoir un site web adapté aux sourds requiert donc un traitement particulier des vidéos mais aussi des textes. LA LSF : UNE GRAMMAIRE ET UNE SYNTAXE SIMPLIFIÉES Les premières études universitaires sur le sujet (Thompson, 1936 ; Heider et Heider, 1940 et 1941 ; Reay, 1946 ; Walter, 1955 ; Myklebust, 1964 ; Schulze, 1965 ; Perry, 1968 ; Marshall et Quigley, 1970 ; Power, 1971) montrent que les sourds utilisent un lexique limité, une grammaire simplifiée et tronquée et commettent de nombreuses erreurs de syntaxe. Des conclusions toujours d actualité aujourd hui, comme l illustre ce témoignage d utilisatrice datant d avril 2010 sur le site websourd.org. Sur websourd.org, les utilisateurs peuvent donner leur avis pour améliorer le le site. Ici, une utilisatrice attire l attention des concepteurs sur un aspect d ergonomie web pure. Sa remarque vaut pour n importe quel internaute. En effet, elle déplore le le fait que les liens visités de la la rubrique Info ne se distinguent pas des autres, ce qui la la désoriente. Elle prend pour exemple la la page de résultats Google :: les liens de titre sont en bleu puis deviennent violets une fois visités. Elle a pris soin de s exprimer en langue des signe et et à l écrit pour être comprise par le le plus grand nombre. 18

19 En fait, le français tel que nous l écrivons est une sorte de 2 ème langue pour les sourds : même si les mots sont identiques, la construction syntaxique est différente. La Langue des Signes Française (LSF) fonctionne avec des phrases simples souvent non conjuguées. Par exemple, dire «J écris sur Internet» peut se dire en LSF «Moi», «écrire» (sur) «Internet». De ce fait, lire des textes en français peu paraître difficile pour un sourd. Or, le support Internet, comme le support papier, est un média écrit, complètement différent du mode de communication des sourds qui est entièrement visuel. Par ailleurs, la population sourde est divisée en plusieurs catégories : les sourds ne parlant que la LSF les sourds ne parlant pas la LSF les sourds illettrées ne parlant pas la LSF Pour couvrir l accessibilité sur ce handicap, il est donc nécessaire de fournir 2 alternatives aux contenus sur Internet, une traduction en LSF une retranscription textuelle des vidéos (sous-titres) Comme le fait la chaîne de télévision publique France 2 lors des retransmissions des débats de l Assemblée Nationale. Menus, articles, vidéos Le site websourd.org est entièrement traduit en LSF (ce qui est visuellement «mouvementé» lors du chargement des pages ) 19

20 TROUBLES MOTEURS Encore une fois, chacun peu être en situation de handicap moteur : à la suite d un accident vasculaire cérébral (AVC) ou d un accident de la route par exemple. Pour ces internautes aux capacités motrices limitées, des alternatives existent. Celle-ci sont principalement matérielles, mais il convient également d adapter les interfaces. DES DÉFICIENCES MOTRICES TRÈS VARIÉES De nombreux handicaps physiques peuvent affecter les membres supérieurs. Ces incapacités peuvent être plus ou moins prononcées : - manque de dextérité dû à des tremblements (maladie de parkinson) - mouvements involontaires (tics) - paralysie partielle (hémiplégie) - paralysie totale (locked in syndrôme) Concrètement sur internet, cela se traduit pas des difficultés à «viser» une zone cliquable, déplacer le curseur, enfoncer 2 touches à la fois ou maintenir un l appui. LES ASSISTANCES TECHNIQUES ASSOCIÉES Cet utilisateur est paraplégique. Il ne peut pas utiliser de souris, ni saisir du texte sur un clavier traditionnel. Il dispose donc d un clavier spécial avec dispositif de pointage magnétique. Windows met également a disposition un clavier visuel accessible de puis Programme > Accessoires > Options d accessbilité ( ou d ergonomie sous Vista) Pour les cas les plus extrêmes, il existe des périphériques d entrée de substitution capables d interpréter le mouvement d une partie du corps comme le hochement de tête, un battement de cils, l ouverture de la bouche ou le rythme respiratoire. Par ailleurs, des logiciels de guidage vocal font leur apparition mais les progrès à faire dans ce domaine restent importants. 20

21 TROUBLES COGNI TI FS Les internautes peuvent être sujets à des troubles cognitifs d intensité plus ou moins forte : dyslexie troubles de la mémoire manque de concentration ou d attention épilepsie faible quotient intellectuel Par ailleurs, la maîtrise de l informatique est loin d être une évidence pour tous. Pour que l outil reste intuitif, il convient donc d en faciliter l apprentissage par les personnes plus lentes comme les seniors. Cela s apparente typiquement à de l ergonomie d interface. Rendre un site cognitivement accessible revient donc à respecter les mécanismes de perception et de compréhension. LES THÉORIES DE LA COMPRÉHENSION En allemand, Gestalt signifie «forme». Les théories de la Gestalt (ou psychologie de la forme) Au début du XXème siècle, les chercheurs de l école de Berlin (Wertheimer, Koffka, Köhler, Lewin) mettent au point une théorie selon laquelle notre cerveau analyse le monde comme un ensemble de formes. Pour la conception d interfaces web, on retiendra principalement 2 les lois de ce courant de pensée: 1) La loi de proximité : notre cerveau a tendance à regrouper les choses physiquement proches. C est pourquoi nous percevons ici 2 groupes distincts de cercles. Où cocher? Sur le site voyages-sncf.com, le non respect de loi de proximité, entrave l attribution du bouton à cocher à chaque carte. Le simple fait d espacer les cartes facilite le choix (charge mentale moindre pour distinguer les groupes). 21

22 2) La loi de similarité (ou de similitude) : notre cerveau regroupe les choses qui se ressemblent. Sur la boutique en ligne d Apple, le changement de couleur au survol du bouton de sélection confirme le choix de l internaute. Il y a 2 types de ronds : des petits et des grands Il y a 2 types de formes : des carrées et des ronds Il y a 2 types de ronds : des rouges et des noirs Je sélectionne l ipod mauve : le bouton devient mauve. Je sélectionne l ipod orange : le bouton devient orange. Cette principe de réassurance (renforcé par le choix des pochettes d album) exploite la loi de similarité par couleur. La loi de Fitts Proposée en 1954 par Paul Fitts dans le but d améliorer les cockpits d avion, La loi de Fitts énonce qu une cible est d autant plus rapide à atteindre qu elle est grande et proche. D après la loi de Fitts, il est plus intuitif de cliquer sur «suivant» pour passer à la page 3 que sur le chiffre 3 ou le 3 ème O de Google. En effet, la zone à cliquer est plus grande donc plus facile à «viser». 22

23 Selon la loi de Fitts, le bouton de validation d Amazon est situé de sorte que l internaute soit obligé de passer les yeux sur le récapitulatif de commande. La notion d affordance Inventée dans les années 70 par James J. Gibson puis popularisé par Donald Norman dans l ouvrage de référence Psychology of everyday things, le concept d affordance désigne les indices que peut avoir un objet pour autosuggérer sa fonction et son mode d utilisation. Sur le web, cela s applique surtout aux éléments cliquables et aux formulaires à remplir. Sur la boutique en ligne pour enfants Vertbaudet.fr, les champs de recherche et d inscription sont pré-remplis. Cette tentative d accompagnement s avère en fait contre performante car elle charge inutilement l interface en texte. Un champ vide a visuellement plus d impact. Par ailleurs encadré par une phrase d instruction et bouton de validation, il suffit amplement à l internaute pour comprend qu il faut le remplir. Le 7 +/- 2 de Miller et la loi de Hick-Hyman Bien connu, le nombre magique de Miller affirme dès 1956 que la mémoire de travail d un individu est limitée à 7 +/- 2 items. Au delà, il devient difficile de retenir. En conception web, cela ne signifie pas qu un menu doit contenir 7 catégories au maximum. En effet, l utilisateur n est pas sensé mémorisé quoi que ce soit. Sur internet, il est plus approprié de se référer à la loi de Hick- Hyman selon laquelle il est plus facile de faire un choix parmi un nombre limité d alternatives (cf. On the rate of gain information, 1952) 23

24 Le processus d agrégation (ou chunking) Le terme chunking désigne le princpe mnémotechnique selon lequel il est plus facile de retenir des groupes logiques d éléments plutôt qu une suite continue Exemple 1 Il est plus difficile de mémoriser que (l idéal étant : selon les recherches du spécialiste britanique en mnésique Alan Baddeley). Exemple 2 Il est plus difficile de retenir : rose, pain, ballon, pellican, pomme, bleu, marelle, chocolat, jaune, baleine, corde à sauter, Que : Rose Pain Ballon Chien Bleu Pomme Corde à sauter Baleine Jaune Chocolat Marelle Pellican Ce principe d agrégation est pour la 1 ère fois mentionné dans le célèbre article de George Miller The Magic Number Seven, Plus or Minus Two : Some Limits on our Capacity for Processing Information (1956). La loi de l effort minimum et concept de «déductive satisfacers» Lorsque nous lisons, nous avons inconsciemment tendance à réduire la charge cognitive en cherchant ce qui est pertinent, c est-à-dire en adéquation avec nos croyances. En 1986, les chercheurs Dan Sperber et Deirdre Wilson donnent cette définition pragmatique de la pertinence : «Qu est-ce que la pertinence? Le traitement de l information, par les êtres humains demande un certain effort mental et produit en eux un certain effet cognitif. L effort demandé est un certain effort d attention, de mémoire et de raisonnement. L effet produit consiste à une certaine modification des croyances de l individu : l addition de nouvelles croyances, l élimination de croyances antérieures ou simplement un affaiblissement ou un renforcement des croyances antérieures.». Ils en déduisent 2 règles : 1)Plus l effet cognitif produit par l information sur le destinataire est grand, plus elle sera pertinente pour lui. 2)Plus l information demande un effort de traitement, moins elle sera pertinente. 24

25 De la même manière, Philip Johnson-Laird met en évidence la fainéantise des lecteurs dans La théorie des modèles mentaux : «Les sujets qui parviennent à une conclusion putative qui coïncide avec leurs croyances auront tendance à arrêter de rechercher des modèles alternatifs qui pourraient réfuter leur conclusion : les gens sont des deductives satisfacers» QUELQUES EXEMPLES DE SITES CONÇUS POUR LES HANDICAPÉS MENTAUX Ce site a été conçu et développé par 4 étudiantes de la promotion de la formation concepteur-réalisateur multimedia de l école des Gobelins Rares encore sont les sites à prendre en considération le handicap mental. Il met l accent sur des pictogrammes simplifiés, une taille de caractère agrandie et un code couleur distinct pour chaque rubrique. Icant.co.uk/Esay-youtube. Le développeur Yahoo Christian Heilmann a crée cette interface simplifiée du célèbre site de partage de vidéos Youtube. Il limite les distractions au maximum pour faciliter l usage aux internautes ayant des troubles de l apprentissage. 25

26 La mairie de Montréal fait figure de pionnier avec la mise en ligne d une version simplifiée destinée aux déficients intellectuels. Page d accueil standard du site ville.montreal.qc.ca Page d accueil simplifiée du site ville.montreal.qc.ca Le site a été réalisé par le groupe DEFI Apprentissage de l université de Montréal, un groupe de chercheurs en psychologie et andragogie de la Faculté des sciences de l éducation. Il propose une version allégée en texte ainsi qu une version en ortograf altêrnativ (alphabet phonétique simplifié à l extrême). 26

27 PARTIE 3 CONCEVOIR DES SITES ACCESSI BLES EVALUER L EXISTANT : BOÎTEÀ OUTILS PRINCIPALES BONNES PRATIQUES QUELS AVANTAGES? 27

28 EVALUER L EXI STANT Avant de mettre en place un plan d action d optimisation de site, il convient d établir un état des lieux de son accessibilité. Pour ce faire, de nombreuses agences spécialisées (comme Atalan, Témésis ou encore Ideose) proposent de faire un audit pour évaluer la conformité du site au regard des recommandation s internationales du W3C (WCAG 2.0). QUAND FAIRE UN AUDIT D ACCESSIBILITÉ? L audit d accessibilité peut être réalisé à différents moments du cycle de vie du projet : C est le moment idéal car plus tôt les anomalies sont décelées, moins chères elles reviennent à corriger. En phase de conception L audit de prototypes garantit la prise en compte des contraintes d accessibilité en amont du projet. En phase de recettage Pour vérifier et attester que le site est bien conforme au référentiel voulu (WCAG, AccessiWeb, ou RGAA). Combien ça coûte? Pour ce genre de prestation, les tarifs pratiqués sont au bon vouloir des agences (ou des consultants indépendants). Le prix d un audit dépend notamment du niveau de conformité visé, du nombre de pages étudiées, du référentiel choisi. D expérience, compter pas moins de 700 /jour pour au moins 5 jours de travail. En phase de pré-labellisation Pour maximiser les chances d obtention de la certification AccessiWeb et apporter un gage supplémentaire. COMMENT AUDITER L ACCESSIBILITÉ D UN SITE WEB? Extensions Firefox, vérificateurs open source OpQuast, validateur officiel du W3C... De nombreux outils existent pour accélérer la vérification d un site web. Toutefois, ils ne dispensent pas des observations humaines. En attendant une utopique automatisation de cette tâche, celle-ci s effectue en 5 temps : Choix du référentiel d évaluation et du nouveau de conformité visé (Bronze /A, Argent/AA, ou Or/AAA). Choix de pages représentatives à analyser (soit généralement la page d accueil, 1 page de rubrique, 1 page de contenu, 1 page de formulaire) Inspection systématique des pages au regard du référentiel choisi Test sur plusieurs navigateurs web et lecteurs d écran Rédaction d un rapport de synthèse avec préconisations et niveaux de priorité 28

29 APPLIQUER LES BONNES PRATI QUES Le référentiel AccessiWeb élaboré à partir des recommandations du W3C propose une grille de plus de 130 critères. Voici une synthèse les principes fondamentaux à respecter pour garantir l accessibilité d un site internet au maximum d internautes. Il est d ailleurs intéressant de constater que beaucoup font échos aux préconisations de Google pour le référencement, avec toutefois quelques nuances. PERCEPTIBLE préconise également de fournir une description textuelle dans le code source grâce à l attribut ALT. Pour un référencement naturel optimal, l idéal est de nommer l image avec des mots-clés descriptifs. Exemple : photo-jean-dupond.jpg au lieu de DSC00012.jpg L information et les composants de l interface doivent être présentés aux utilisateurs de façon à ce qu ils puissent la percevoir. Ce la consiste notamment à : séparer le fond de la forme avec des styles CSS. Cela implique que la couleur e doit pas être l unique moyen de véhiculer une information. proposer des contenus pouvant être perçus de différentes manières (par exemple en désactivant la mise en page CSS) sans perte d information ni de structure. Les textes doivent donc être encadrés avec les balises sémantiques appropriées (h1, h2 ), avoir un contraste suffisant et être redimensionnables sans que cela ne «casse» la mise en page du site. fournir une alternative textuelle à tous les contenus multimédias porteurs d informations utiles (légende pour images, transcripts pour les vidéos et les sons). Autrement dit, les visuels purement illustratifs n ont pas à fournir d attribut <alt>. INTEROPÉRABLE Outre les conditions d adaptabilité et la distinction contenu / mise en page évoquées ci-dessus, un site accessible se doit d être utilisable quelque soit les moyens : Proposer une navigation par raccourcis clavier Présenter une compatibilité maximum avec les actuels et futurs agents utilisateurs, notamment les assistance techniques. 29

30 FONCTIONNEL Pour être accessible, un site doit remplir les conditions de fonctionnalités spécifiques : Faciliter l orientation de l internaute en lui permettant de savoir à chaque instant où il se trouve (titres de page, fil d Arianne) et où il va (liens aux libellés prédictifs) Donner aux utilisateurs assez de temps pour lire et utiliser un contenu, en mettant à disposition des boutons Lecture / Pause pour les vidéos ou conserver les données saisies même en cas d expiration d une session d identification. Eviter les contenus faisant brutalement irruption (pop-up) ou présentant plus de 3 flash par seconde (pour éviter les interférences à l attention et les effets de saissement). INTELLIGIBLE L information et les actions à effectuer doivent être faciles à comprendre pour les utilisateurs. Cela grâce à ces principes de base : Les acronymes doivent être explicités Si le site emploie un jargon particulier, les définitions doivent être accessibles depuis un glossaire Le principe de navigation doit être cohérent sur l ensemble des pages du site L interface doit prévenir les erreurs de manipulation En cas d erreur, l interface explique la cause et propose une solution Une langue doit être attribuée dans le code source de chaque page 30

31 AVANTAGES DES SITES ACCESSI BLES Concevoir un site accessible présente des avantages directs pour l ensemble des parties prenantes du projet. C est en premier lieu un véritable confort pour les utilisateurs, mais aussi un avantage concurrentiel pour les entreprises ainsi qu une démarche valorisante pour les équipes opérationnelles. MEILLEURE VISIBILITÉ DANS LES MOTEURS ET HAUSSE DU TRAFIC Les crawlers sont les robots d indexation des moteurs des recherche. Ils «lisent» le site et le classe en fonction de la richesse de ses contenus et de sa popularité (présence de liens externes pointant vers lui). Business Cases relevés par le WAI Le fait de concevoir un site conforme aux standards du W3C/WAI assure sa meilleure prise en compte par les crawlers des moteurs de recherche. En effet, l un des principaux critères d accessibilité web est la mise a disposition d alternatives textuelles lisibles par les lecteurs vocaux. Les mots étant la matière première du référencement naturel, l accessibilité web constitue donc un véritable booster SEO (Search Engine Optimization). Les annonceurs s étant engagés dans une démarche d accessibilité web ont d ailleurs pu constater de nettes améliorations des performances de leur site en terme de fréquentation et de retours sur investissement. CNET En 2009, le magazine informatique en ligne CNET a observé une augmentation de 30% des visites sur son site suite à la retranscription des vidéos en version HTML. Tesco (supermarché britannique) Pour un investissement de , le site des supermarchés britanniques Tesco engrange près de 16 millions d de chiffres d affaires par an. Legal & General Group En 2007, le site du prestataire de services financiers a vu son nombre de visiteurs doubler, a amélioré le trafic issu des moteurs de recherche de +50% et diminué de 2/3 ses coûts de maintenance. Très en vogue, la démarche Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) incite les entreprise a mener des actions concrètes en faveur du développement durable (préservation de la planète mais aussi de intégration sociale). IMAGE DE MARQUE ET MOTIVATION EN INTERNE Un site reconnu accessible procure l image d une entreprise responsable et humaine. Il renforce sa crédibilité et s inscrit dans la continuité d un engagement RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale). 31

LudoTIC Ergonomie cognitive et accessibilité du Web. Accessibilité : enjeux, cadre légal, retour sur investissement et méthodologie

LudoTIC Ergonomie cognitive et accessibilité du Web. Accessibilité : enjeux, cadre légal, retour sur investissement et méthodologie LudoTIC Ergonomie cognitive et accessibilité du Web Accessibilité : enjeux, cadre légal, retour sur investissement et méthodologie 29 Novembre 2007 Qui sommes nous Sommaire Définition d accessibilité Ergonomie

Plus en détail

L accessibilité numérique. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes

L accessibilité numérique. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes L accessibilité numérique Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes L accessibilité est la facilité d accès à un lieu, un service ou un produit. Disposer d une bonne accessibilité

Plus en détail

L'accessibilité du Web

L'accessibilité du Web L'accessibilité du Web du devoir civique à l'obligation légale Daniel Homorodean, 16 Octobre 2013 Daniel Homorodean Membre du conseil directeur de Cluj IT Cluster www.clujit.ro Cluj IT Cluster association

Plus en détail

Sommaire. L accessibilité. 1. Notions de base et Aides techniques. 2. Point sur la législation. 3. Recommandations d accessibilité

Sommaire. L accessibilité. 1. Notions de base et Aides techniques. 2. Point sur la législation. 3. Recommandations d accessibilité Accessibilité Web Sommaire L accessibilité 1. Notions de base et Aides techniques 2. Point sur la législation 3. Recommandations d accessibilité 4. Gains et bénéfices 22 1. Notions de base et Aides techniques

Plus en détail

Transcription de la vidéo WCAG 2.0

Transcription de la vidéo WCAG 2.0 Transcription de la vidéo WCAG 2.0 Bonjour tout le monde. Je m appelle David MacDonald. Ma présentation d aujourd hui porte sur comment les règles pour l accessibilité des contenus Web, communément appelées

Plus en détail

Sensibilisation à l accessibilité numérique

Sensibilisation à l accessibilité numérique Mastère Management et Nouvelles Technologies Sensibilisation à l accessibilité numérique Telecom Paris 24 octobre 2012 Aurélien Levy 1 Aurélien Levy Directeur général et expert accessibilité Expert technique,

Plus en détail

Web et accessibilité, où en est on?

Web et accessibilité, où en est on? Web et accessibilité, où en est on? RMLL Nantes 2009 Thématique Accessibilité et handicap 08 juillet 2009 Armony ALTINIER armony@acs horizons.fr 06.68.89.77.51 Définition de l'accessibilité du Web Mettre

Plus en détail

Prise en compte des handicaps

Prise en compte des handicaps Prise en compte des handicaps Stéphanie Jean-Daubias INFO Stephanie.Jean-Daubias - at - liris.univ-lyon1.fr http://liris.cnrs.fr/stephanie.jean-daubias/ L3 Plan du cours Prise en compte des handicaps Introduction

Plus en détail

Concevoir des interfaces pour les seniors: enjeu essentiel pour les informaticiens de demain

Concevoir des interfaces pour les seniors: enjeu essentiel pour les informaticiens de demain Concevoir des interfaces pour les seniors: enjeu essentiel pour les informaticiens de demain Isabelle MOTTE FUNDP Juin 2010 Licence Creative Commons by-nc-sa Accessibilité Votre définition? «L'accessibilité

Plus en détail

Une création Socrates www.socratesonline.com. Internet accessible pour tous

Une création Socrates www.socratesonline.com. Internet accessible pour tous Une création Socrates www.socratesonline.com Internet accessible pour tous Qui sommes-nous et qu est-ce que SitEthique? Le cabinet Socrates accompagne depuis 10 ans les établissements et les services dans

Plus en détail

Les Ateliers Info Tonic

Les Ateliers Info Tonic Les Ateliers Info Tonic L accessibilité des sites web : mettre le web à disposition de tous Mardi 12 mars 2013 1 L'accessibilité des sites : mettre le web à disposition de tous Sébastien Huillet Expert

Plus en détail

Accessibilité du Web. Pierre GUILLOU. Responsable Département Accessibilité Numérique, 2005 Association BrailleNet. pierre.guillou@snv.jussieu.

Accessibilité du Web. Pierre GUILLOU. Responsable Département Accessibilité Numérique, 2005 Association BrailleNet. pierre.guillou@snv.jussieu. Pierre GUILLOU Responsable Département Accessibilité Numérique, Association BrailleNet pierre.guillou@snv.jussieu.fr ROUMICS (7 avril 2005) Page 1 / 18 Sommaire 1. Accessibilité du Web? 2. Lois (France,

Plus en détail

web Accessibilité Normes et bonnes pratiques pour des sites plus accessibles Armony Altinier Préface de Dominique Burger (BrailleNet)

web Accessibilité Normes et bonnes pratiques pour des sites plus accessibles Armony Altinier Préface de Dominique Burger (BrailleNet) Armony Altinier Préface de Dominique Burger (BrailleNet) web Accessibilité Normes et bonnes pratiques pour des sites plus accessibles Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-12889-5 Table des matières

Plus en détail

Un site Web accessible, ça vous tente?

Un site Web accessible, ça vous tente? Un site Web accessible, ça vous tente? Depuis son arrivée au début des années 1990, le Web a connu une croissance exponentielle. Pour une entreprise, avoir son site Web est presque devenu une obligation.

Plus en détail

Pour citer ce document

Pour citer ce document Pour citer ce document Sloïm, É., Denis, L., & Palaci, F. (2005). Accessibilité des CMS : be cool to be strict. Communication présentée aux 6 e Rencontres Mondiales du Logiciel Libre. Dijon, 5-9 juillet.

Plus en détail

Personne à contacter : Françoise LE GUERN

Personne à contacter : Françoise LE GUERN Mairie de Guingamp 1 place du Champ-au-Roy BP 50543 22205 GUINGAMP cédex Tél : 02 96 40 64 40 Fax : 02 96 44 40 67 Email : mairie@ville-guingamp.com Personne à contacter : Françoise LE GUERN SOMMAIRE 1

Plus en détail

Ergonomie des IHM. Karim Sehaba Maître de Conférences en Informatique. karim.sehaba@univ-lyon2.fr http://liris.cnrs.fr/~ksehaba

Ergonomie des IHM. Karim Sehaba Maître de Conférences en Informatique. karim.sehaba@univ-lyon2.fr http://liris.cnrs.fr/~ksehaba Ergonomie des IHM Karim Sehaba Maître de Conférences en Informatique karim.sehaba@univ-lyon2.fr http://liris.cnrs.fr/~ksehaba Université Lumière Lyon2 Conception Web Organisation du contenu Navigation

Plus en détail

Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site.

Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site. Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site. C est simple, pas une semaine ne se passe sans qu un nouvel article

Plus en détail

Optimisation Web. Extra N 1 29.01.15

Optimisation Web. Extra N 1 29.01.15 Optimisation Web Extra N 1 29.01.15 Extravaganza Communication digitale? Les Extras L optimisation web Optimisation technique Qu est-ce que c est? Optimiser les temps de chargement et d affichage des pages

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE A.Idrissi REGRAGUI TAZA Maroc PLAN : I. L INSERTION SOCIALE I.1. INSERTION PROFESSIONNELLE I.1.1. LE BRAILLE CLE DU SAVOIR I.1.2. LA COMPENSATION DU HANDICAP ET LA

Plus en détail

Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction au RGAA 3.0

Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction au RGAA 3.0 Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction au RGAA 3.0 1/10 Sommaire Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction au RGAA 3.0...1 1. Introduction...3

Plus en détail

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club Atelier du 25 juin 2012 «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Agenda de l atelier Introduction et rappel des bonnes pratiques Exemple et retour d expérience Maison Tasset Partage d expérience entre les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com DOSSIER DE PRESSE www.vu-du-web.com 1 SOMMAIRE PRESENTATION DE VU DU WEB LES METIERS VU DU WEB Stratégie Web Référencement naturel Autres solutions de référencement Référencement payant Référencement social

Plus en détail

Pour un web accessible Convaincre tous les acteurs du web Jean-Marc Bassin Paris Web 14 novembre 2008

Pour un web accessible Convaincre tous les acteurs du web Jean-Marc Bassin Paris Web 14 novembre 2008 Pour un web accessible Convaincre tous les acteurs du web Jean-Marc Bassin Paris Web 14 novembre 2008 Sommaire 1 2 3 L accessibilité pourquoi? Convaincre les différents acteurs Questions réponses 2 Paris

Plus en détail

Un site web performant

Un site web performant Un site web performant Vivian VIDAL Fondateur Dirigeant du cabinet 4V Co fondateur du groupement id rezo Expert en stratégie marketing Expert en marketing touristique vidal@4v.fr http://www.facebook.com/4v.marketing.tourisme

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

Synthèse du RGAA. Version Date État Auteur Contact. 1.0 Août 2011 Rédaction José BRAUN drtic.alsace@educagri.fr

Synthèse du RGAA. Version Date État Auteur Contact. 1.0 Août 2011 Rédaction José BRAUN drtic.alsace@educagri.fr Synthèse du RGAA Référentiel Général d'accessibilité pour les Administrations Version Version Date État Auteur Contact 1.0 Août 2011 Rédaction José BRAUN drtic.alsace@educagri.fr 1.1 Septembre 2011 Relecture

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Créez votre premier site web De la conception à la réalisation

Créez votre premier site web De la conception à la réalisation Chapitre 1 : Introduction A. Introduction 17 Chapitre 2 : Les langages A. L objectif 21 B. L HTML 21 1. L état des lieux 21 2. Les éléments HTML 21 3. Les attributs 22 4. Les caractères 23 5. Les espaces

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur le référencement!

Ce qu il faut savoir sur le référencement! Ce qu il faut savoir sur le référencement! Il n existe pas de solution miracle pour promouvoir efficacement sa marque sans avoir un minimum de connaissances en webmarketing et sur les moyens pour appliquer

Plus en détail

Maîtrisez votre Navigateur

Maîtrisez votre Navigateur Qu est-ce que Surfer ou Naviguer sur Internet? C est l action, à l aide d un navigateur internet, de suivre les liens hypertexte qui relient les pages Web les unes aux autres. La navigation Web C est une

Plus en détail

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche?

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? 9 Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? Le trafic d un site internet Le référencement naturel Les freins

Plus en détail

Manuel Utilisateur. Création de site web

Manuel Utilisateur. Création de site web Manuel Utilisateur Création de site web Auteur : Logica Version : 1.3 Droit d auteur Ce texte est disponible sous contrat Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions

Plus en détail

Rentashop, votre solution e- commerce PROJET. Offre rédactionnel et référencement

Rentashop, votre solution e- commerce PROJET. Offre rédactionnel et référencement Offre rédactionnel et référencement Synthèse des offres Rentashop Offres rédaction web Rédaction de fiches produits Forfait de base (méthodologie + rédaction de 4 fiches produits) 280 Fiche produit supplémentaire

Plus en détail

Guide sur l accessibilité numérique des ressources pédagogiques

Guide sur l accessibilité numérique des ressources pédagogiques Pistes et conseils, pour vous aider à mettre rapidement en œuvre sur votre cours AMeTICE un contenu accessible à un maximum d étudiants. Guide sur l accessibilité numérique des ressources pédagogiques

Plus en détail

Attestation de conformité de «vie-publique.fr»

Attestation de conformité de «vie-publique.fr» Attestation de conformité de «vie-publique.fr» Identité du déclarant Direction de l'information légale et administrative 26 rue Desaix 75727 Paris Cedex 15 Date de la déclaration Cette déclaration a été

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 8 26/09/2013 16:49 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence Sciences, technologies, santé mention Informatique

Plus en détail

Frédéric Dulac frederic.dulac@eolas.fr. EOLAS 8, rue Voltaire 38000 Grenoble Tél : 33 (0) 4 76 44 50 50

Frédéric Dulac frederic.dulac@eolas.fr. EOLAS 8, rue Voltaire 38000 Grenoble Tél : 33 (0) 4 76 44 50 50 Frédéric Dulac frederic.dulac@eolas.fr «Particularité d'un projet de site accessible : l exemple du site www.legrandchalon.fr» EOLAS 8, rue Voltaire 38000 Grenoble Tél : 33 (0) 4 76 44 50 50 Page 1 I.

Plus en détail

Quelques bonnes pratiques repérées sur les sites Internet touristiques audités

Quelques bonnes pratiques repérées sur les sites Internet touristiques audités Quelques bonnes pratiques repérées sur les sites Internet touristiques audités Suite aux audits de site Internet d office de tourisme, un guide des bonnes pratiques a pu être réalisé. Ce document, respectueux

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction au RGAA 3.0

Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction au RGAA 3.0 Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction au RGAA 3.0 Intrduction au RGAA 3.0 beta - DISIC 1/10 Sommaire Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations Introduction

Plus en détail

Introduction : Les critères «on page»...2

Introduction : Les critères «on page»...2 Table des matières Introduction : Les critères «on page»...2 1. Les balises de référencement...3 1.1 La balise titre...5 1.2 La balise meta description...6 1.3 La balise meta keywords...7 2. Le contenu

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION 298 (2015-2016) N 1 298 (2015-2016) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à renforcer l information et l accessibilité des personnes en situation de

Plus en détail

Premières macros. 2010 Pearson Education France Excel & VBA Mikaël Bidault

Premières macros. 2010 Pearson Education France Excel & VBA Mikaël Bidault 2 Premières macros Au sommaire de ce chapitre Créer une macro GrasItalique Différentes méthodes d enregistrement Écrire la macro Créer une macro Titre_WordArt Stocker des macros 36 Excel et VBA L enregistrement

Plus en détail

Atelier pratique Accessibilité des documents PDF

Atelier pratique Accessibilité des documents PDF Atelier pratique Accessibilité des documents PDF WCAG 2.0 Introduction 4 principes : perceptible, utilisable, compréhensible, robuste 12 règles 61 critères de succès 3 niveaux : A, AA, AAA Abstraction

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

Accessibilité HP Mettre la puissance de la technologie à la disposition de tous

Accessibilité HP Mettre la puissance de la technologie à la disposition de tous Accessibilité HP Mettre la puissance de la technologie à la disposition de tous HP s investit pour mettre la puissance de la technologie à la disposition de tous. Pour ce faire, nous développons des produits

Plus en détail

Conformité RGAA du site internet de la Ville de Pontcharra Rapport d évaluation

Conformité RGAA du site internet de la Ville de Pontcharra Rapport d évaluation Conformité RGAA du site internet de la Ville de Pontcharra Rapport d évaluation Site web évalué : http://villepontcharra.fr Date de l évaluation : 27 juillet 2012 Version du RGAA : RGAA 2.2 (dernière version

Plus en détail

Mode d emploi d artishoc mobile

Mode d emploi d artishoc mobile Mode d emploi d artishoc mobile Version gratuite Version 4 Mise à jour le 05/01/2011 Ce mode d emploi est à l usage exclusif des utilisateurs de l offre mobile gratuite d artishoc mobile. Il n a pas de

Plus en détail

GUIDE ACCESSIBILITÉ WEB

GUIDE ACCESSIBILITÉ WEB GUIDE ACCESSIBILITÉ WEB APPRENEZ À OBSERVER LES PRATIQUES D ACCESSIBILITÉ DANS LA TECHNOLOGIE QUI VOUS ENTOURE Ce document vous est présenté par : 2 QU EST-CE QUE L ACCESSIBILITÉ? L accessibilité est la

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations RGAA

Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations RGAA Référentiel Général d Accessibilité pour les Administrations RGAA V 2.1 DGME RGAA Version 2.1 03/07/2009 Page 1/11 Introduction 1. Introduction 1.1. Présentation générale On estime que 5,5 millions de

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ NUMÉRIQUE

L ACCESSIBILITÉ NUMÉRIQUE L ACCESSIBILITÉ NUMÉRIQUE Ipedis, créateur de solutions accessibles depuis 2006 Retrouvez également nos différents produits sur nos sites : PDF accessibles : www.pdfaccessible.fr Flipbook interactif accessible

Plus en détail

ACCESSIBILITE. Dans le domaine de l informatique pour le handicap, "l Accessibilité" consiste à adapter et optimiser l ergonomie :

ACCESSIBILITE. Dans le domaine de l informatique pour le handicap, l Accessibilité consiste à adapter et optimiser l ergonomie : ACCESSIBILITE Définition de l Accessibilité en Informatique Dans le domaine de l informatique pour le handicap, "l Accessibilité" consiste à adapter et optimiser l ergonomie : - des matériels et dispositifs

Plus en détail

Site dédié aux publics handicapés du Centre Pompidou : démarche et bilan

Site dédié aux publics handicapés du Centre Pompidou : démarche et bilan Site dédié aux publics handicapés du Centre Pompidou : démarche et bilan Laurence Borne, Marie Destandau, Julie Landry, Émilie Sidoli Atelier ParisWeb 2007 le 17 novembre 2007 I. Notre démarche I. Notre

Plus en détail

www.lafamily.ch en 16 différences

www.lafamily.ch en 16 différences Cas d étude no 3 www.lafamily.ch en 16 différences juin 2003 Le mandat réalisé avec QuickSite de transformation du site existant de Lafamily.ch, centre globale d information pour les familles, à été de

Plus en détail

MANUEL DE PROCÉDURE POUR LA MISE À JOUR DU SITE DE FIDAFRIQUE. Documentation utilisateur Octobre 2005

MANUEL DE PROCÉDURE POUR LA MISE À JOUR DU SITE DE FIDAFRIQUE. Documentation utilisateur Octobre 2005 MANUEL DE PROCÉDURE POUR LA MISE À JOUR DU SITE DE FIDAFRIQUE Documentation utilisateur Octobre 2005 I. Principes 1.1 - Généralités Les personnes autorisées à intervenir sur le site sont enregistrées par

Plus en détail

Les normes WAI ou comment rendre un site internet accessible

Les normes WAI ou comment rendre un site internet accessible Les normes WAI ou comment rendre un site internet accessible Caroline Lagrave, Stagiaire Etourisme mopa 2010 2 1-Présentation des directives WCAG 1 WAI 2 est un groupe de travail du W3C 3 qui est en charge

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie audit statistique des performances.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie audit statistique des performances. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

Editoile Académie Mathieu Renault, formateur 9 rue Vauban 33 000 Bordeaux Tél. 05 35 54 62 10 formation@editoile.fr

Editoile Académie Mathieu Renault, formateur 9 rue Vauban 33 000 Bordeaux Tél. 05 35 54 62 10 formation@editoile.fr Page 1 / 8 Pourquoi se former à Editoile Académie? Parce que nos formateurs sont des professionnels expérimentés Les formations sont animées par les rédacteurs web et community managers d Editoile, agence

Plus en détail

Politique et procédures en matière de ressources humaines

Politique et procédures en matière de ressources humaines Numéro : 1.0 Origine : Ressources humaines Politique et procédures en matière de ressources humaines Approuvé par : Président directeur général Entrée en vigueur : 1 er janvier 2012 Remplace : Nouveau

Plus en détail

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles.

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles. 4 ème Trophée des Actions Éducatives La tablette tactile au service du handicap Depuis plus d un an, le programme Tice des Alpes-Maritimes, dans le cadre de sa veille technologique, s est emparé des nouveaux

Plus en détail

Cadre juridique de l Open data

Cadre juridique de l Open data Inspire / Open data : deux démarches complémentaires pour mieux partager les données géographiques Cadre juridique de l Open data Sarah Lenoir 12 octobre 2015 1 Introduction (1) Enjeu Favoriser le partage

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Catalogue des formations 2013/2014 Page 1 sur 14

Catalogue des formations 2013/2014 Page 1 sur 14 Catalogue des formations 2013/2014 Page 1 sur 14 POURQUOI SE FORMER AVEC Parce que les intervenants sont des professionnels expérimentés Les formations sont animées par les rédacteurs web et community

Plus en détail

Maîtriser le backend

Maîtriser le backend 4 Maîtriser le backend Les nouveaux utilisateurs de Magento sont souvent impressionnés par la qualité de son interface d administration, mais ils en redoutent aussi la richesse fonctionnelle. Connaître

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE Editeur de logiciel pour centre de contacts DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE Violaine BRENEZ : marketing executive Boulevard de la Woluwe, 62 1200 Bruxelles Tel : +32 (0)2.307.00.00 Email : v.brenez@nixxis.com

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Manuel Utilisateur. Boticely

Manuel Utilisateur. Boticely Manuel Utilisateur Boticely Auteur : Logica Version : 1.4 Droit d auteur Ce texte est disponible sous contrat Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales

Plus en détail

Conformité RGAA du site internet du Plan PME Rhône-Alpes Rapport d évaluation

Conformité RGAA du site internet du Plan PME Rhône-Alpes Rapport d évaluation Conformité RGAA du site internet du Plan PME Rhône-Alpes Rapport d évaluation Site web évalué : http://planpme.rhonealpes.fr/ Date de l évaluation : 28 novembre 2014 Version du RGAA : RGAA 2.2 Equivalence

Plus en détail

Utiliser le site Voyages-sncf.com

Utiliser le site Voyages-sncf.com voyages-sncf.com 17 mars 2014 p 1 Utiliser le site Voyages-sncf.com Avec ce tutoriel, vous apprendrez à utiliser le site de la SNCF dédié aux trajets grandes lignes et plus particulièrement à : rechercher

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Chapitre1 : Introduction au travail collaboratif

Chapitre1 : Introduction au travail collaboratif Chapitre1 : Introduction au travail collaboratif 1. Définition, notions voisines et lexique de termes techniques Travail collaboratif, coopératif ou encore travail de capitalisation, autant de termes dont

Plus en détail

Optimiser le référencement naturel de son site web

Optimiser le référencement naturel de son site web Rodez, le 15 avril 2011 Les moteurs de recherche Les moteurs utilisés dans le monde Les moteurs utilisés en Europe Où clique un internaute? Référencement «payant» 35-40% des clics sur Google Référencement

Plus en détail

Conformité RGAA du site internet Bièvre Isère Communauté Rapport d évaluation

Conformité RGAA du site internet Bièvre Isère Communauté Rapport d évaluation Conformité RGAA du site internet Bièvre Isère Communauté Rapport d évaluation Site web évalué : http://bievre-isere.com Date de l évaluation : 30 mars 2015 Version du RGAA : RGAA 2.2 Equivalence de niveau

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Travaux publics et environnement de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP

MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP CONTEXTE Selon la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées «Art. L. 114. - Constitue un

Plus en détail

Fonctionnalités avancées de Word

Fonctionnalités avancées de Word BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE DE LILLE 1 Thèses et littérature grise Fonctionnalités avancées de Word Bibliothèque de l université des sciences et technologies de Lille 1 Diffusion électronique des thèses

Plus en détail

Toile des communicateurs 14 décembre 2011 WEB ET HANDICAP : UN SITE ACCESSIBLE À TOUS

Toile des communicateurs 14 décembre 2011 WEB ET HANDICAP : UN SITE ACCESSIBLE À TOUS Toile des communicateurs 14 décembre 2011 WEB ET HANDICAP : UN SITE ACCESSIBLE À TOUS CERTAINS DROITS RÉSERVÉS Attribution NonCommercial ShareAlike 2.5 Canada / 2 CONFÉRENCIER Denis Boudreau 11 années

Plus en détail

Manuel d utilisation de FormXL Pro

Manuel d utilisation de FormXL Pro Manuel d utilisation de FormXL Pro Gaëtan Mourmant & Quoc Pham Contact@polykromy.com www.xlerateur.com FormXL Pro- Manuel d utilisation Page 1 Table des matières Introduction... 3 Liste des fonctionnalités...

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie audit du référencement. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie audit du référencement. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

LAPHO Plan d accessibilité pluriannuel Normes d accessibilité intégrées Date de révision et n o : 11252014.000 Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9

LAPHO Plan d accessibilité pluriannuel Normes d accessibilité intégrées Date de révision et n o : 11252014.000 Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9 Hunter Douglas Canada LP Politique des ressources Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9 1 POLITIQUE 1.01 Hunter Douglas Canada LP («l entreprise») établira, mettra en œuvre et maintiendra un plan d accessibilité

Plus en détail

Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ.

Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. un FLUX DE TRAVAIL AUTOMATIQUEMENT AMÉLIORÉ. C est un fait, même si votre bureau est parfaitement organisé, les

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Guide de l utilisateur Illico mobile Mobile Table des matières Introduction... 3 Description... 4 Guide de l utilisateur d (version enrichie)... 4 Guide de l utilisateur par le Portail Vidéotron... 12

Plus en détail

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques b- La Gestion des données Parmi les matériels dont il a la charge, le système d exploitation s occupe des périphériques de stockage. Il s assure, entre autres, de leur bon fonctionnement mais il doit être

Plus en détail

WordPress : Guide à l édition

WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition... 1 Présentation... 2 1. Accès au site... 2 2. Le tableau de bord... 2 3. Editez les contenus... 4 Quelle est la différence entre les pages

Plus en détail

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Jeudi 19 décembre 2013 Programme de la présentation interactive Faire entrer l École dans l ère du numérique Introduction de Catherine

Plus en détail

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 Introduction : Initiation à la Micro- Informatique 1. Matériel 2. Périphériques a) Le clavier b) La souris c) L écran d) L unité centrale e) L imprimante

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

NOS SERVICES Ipedis, créateur de solutions accessibles depuis 2006

NOS SERVICES Ipedis, créateur de solutions accessibles depuis 2006 NOS SERVICES Ipedis, créateur de solutions accessibles depuis 2006 Retrouvez également nos différents produits sur nos sites : PDF accessibles : www.pdfaccessible.fr Flipbook interactif accessible : www.publispeak.com

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Enseignement de la langue des signes française en milieu scolaire de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

Dossier de presse. L Anses lance son nouveau site Internet

Dossier de presse. L Anses lance son nouveau site Internet Dossier de presse L Anses lance son nouveau site Internet Diffuser-Expliquer-Partager www.anses.fr Contact presse : Elena Séité 01 49 77 27 80 elena.seite@anses.fr www.anses.fr Sommaire : L Anses lance

Plus en détail

ACE-PTM 2.1 Guide de l utilisateur. À l intention des utilisateurs. 2011 Hospitalis - Tous droits réservés. Version 2.4.

ACE-PTM 2.1 Guide de l utilisateur. À l intention des utilisateurs. 2011 Hospitalis - Tous droits réservés. Version 2.4. ACE-PTM 2.1 Guide de l utilisateur À l intention des utilisateurs Version 2.4 16 Septembre 2014 2011 Hospitalis - Tous droits réservés 2011 Hospitalis - Tous droits réservés 1 Table des matières 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

D origine destiné à la conception de blog, WordPress est devenu l outil incontournable dans la liste des systèmes de gestion de contenus..

D origine destiné à la conception de blog, WordPress est devenu l outil incontournable dans la liste des systèmes de gestion de contenus.. WordPress - CMS open-source Permet de créer simplement des sites internet ou de blogs. D origine destiné à la conception de blog, WordPress est devenu l outil incontournable dans la liste des systèmes

Plus en détail