Lesieur Cristal. Faire mieux chaque jour pour offrir le meilleur de la nature

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lesieur Cristal. Faire mieux chaque jour pour offrir le meilleur de la nature"

Transcription

1 Lesieur Cristal Faire mieux chaque jour pour offrir le meilleur de la nature

2

3 SOMMAIRE Mot du Président et du Directeur Général 04 Profil et Vision 06 Gouvernance et Instances dirigeantes 08 Chiffes clés 10 Faits marquants 12 Activités marketing et commerciales Huiles de table 16 Huiles d olive 18 Savons 20 Activités commerciales 22 Activités stratégiques Filière oléicole 26 Stratégie d agrégation 27 Qualité Sécurité Environnement 29 Activités industrielles 30 Développement durable 31 Responsabilité sociale et sociétale Politique RSE 34 Politique RH 36 Contacts 38

4 Mot du Président et du Directeur Général 04 M. Khalid Cheddadi Président M. Samir Oudghiri IDRISSI Directeur Général Depuis toujours, Lesieur Cristal a fait la preuve de sa capacité à relever des défis structurants. Soutenue par la mobilisation forte de l ensemble de ses ressources, Lesieur Cristal entend continuer à pérenniser sa position d acteur leader, impulsant au marché une dynamique de progrès, de performance et de développement. Notre performance est d abord celle de nos marques qui sont appréciées par le public et nous permettent de fidéliser notre clientèle. Elle s appuie par ailleurs sur une stratégie maîtrisée et volontariste reposant sur des axes clairs : développement d un amont agricole pérenne, modernisation de notre outil de production afin d optimiser nos coûts tout en réduisant notre impact environnemental, et, en aval, renforcement d une machine de commercialisation très efficiente a été une importante année de transition pour Lesieur Cristal marquée par le processus de cession engagé par le groupe SNI, et l annonce de l entrée dans son capital du groupe Sofiprotéol, à hauteur de 41%. Cette réorganisation du tour de table de notre entreprise s est opérée avec la volonté ferme d adosser l avenir de Lesieur Cristal sur un véritable projet industriel structurant, tout en assurant une implication renforcée des institutionnels marocains. Cette nouvelle page du développement de Lesieur Cristal nous ouvre de passionnantes perspectives et bénéficiera sans aucun doute au consommateur marocain, à la sécurité alimentaire de notre pays et au développement d une filière nationale forte des oléagineux. L exploitation des synergies avec notre nouvel actionnaire de référence permettra à notre entreprise de continuer à diversifier son activité au niveau national et de pérenniser son essor à l international. Lesieur Cristal pourra compter en ce sens sur l implantation de Sofiprotéol dans différents pays et bénéficier d un effet de levier vers de nouveaux horizons.

5 Lesieur Cristal Sofiprotéol, un partenaire privilégié du monde agricole 05 Créé en 1983, à l initiative du monde agricole, Sofiprotéol est l acteur financier et industriel de la filière française des huiles et protéines végétales, qui comprend les oléagineux et les protéagineux. Investisseur de premier plan, Sofiprotéol accompagne, en tant qu établissement financier, les entreprises de la filière et, plus largement, celles de l agro-industrie française. En s appuyant sur une politique d innovation forte, le groupe développe des solutions originales dans les domaines de la nutrition-santé, l alimentation animale, les énergies nouvelles ainsi que la chimie végétale. Sofiprotéol intervient à chaque étape de la filière, de l amont agricole à l aval industriel, au travers de ses deux métiers complémentaires, financier et industriel, pour en assurer la pérennité et le rayonnement international. Sofiprotéol repose sur un modèle économique original caractérisé par : un actionnariat agricole solide, ancré au cœur des régions de France, une présence active à tous les stades de la filière, un engagement fort dans le domaine du développement durable. 14,70% Autres actionnaires 5,50% MCMA/MAMDA 5,50% CMR Nouveau tour de table Lesieur Cristal 5,50% CIMR 41% Oléosud 5,50% Wafa Assurance 22,30% SNI

6 Profil Depuis plus de 70 ans, Lesieur Cristal, un des leaders du secteur agroindustriel au Maroc, a su s adapter aux évolutions des consommateurs et aux tendances du marché en offrant une large gamme de produits, adaptée à chaque segment du marché. Grâce à l expertise reconnue de ses équipes, Lesieur Cristal répond aux référentiels les plus rigoureux en matière de qualité, de sécurité alimentaire et de préservation de l environnement et s emploie chaque jour à offrir le meilleur de la nature aux consommateurs marocains. Pionnier du secteur, Lesieur Cristal poursuit une politique d innovation basée sur l excellence, la satisfaction de ses clients et la croissance durable de ses activités. Acteur majeur du développement économique du pays, l entreprise joue aussi un rôle de premier plan sur la scène sociale à travers de nombreuses initiatives orientées vers le développement humain, en accompagnant des ONG qui œuvrent en faveur de l éducation civique et citoyenne. 06 Indicateurs RESSOURCES HUMAINES collaborateurs COMMERCIALISATION 16 agences commerciales au Maroc détaillants, grossistes et demi-grossistes 300 magasins modernes visités/semaine 150 clients industriels 40 pays à l export

7 Lesieur Cristal Notre vision Renforcer notre contrat de confiance avec les consommateurs Développer et valoriser notre capital unique de marques emblématiques Consolider nos partenariats avec notre amont agricole Optimiser nos performances industrielles tout au long du process Produire plus propre, consommer moins d énergie et minimiser notre impact sur l environnement Valoriser notre capital humain dans une dynamique d excellence et de partage de valeurs fortes 07 PRODUCTION Capacité de trituration des graines : tonnes/an Capacité de raffinage des huiles brutes : tonnes/an Fabrication d emballages d huiles : 200 millions de bouteilles/an Conditionnement d huiles : 250 millions de litres/an Savonnerie : 160 millions de savonnettes/an

8 Gouvernance et Instances dirigeantes * * (Depuis le contrôle de Lesieur Cristal par Sofiprotéol en Février 2012) M. Khalid CHEDDADI... Président M. Philippe TILLOUS-BORDE... Administrateur M. Yves DELAINE... Administrateur M. Hicham BELMRAH... Administrateur M. Xavier BEULIN... Administrateur M. Jean-Philippe PUIG... Administrateur M. Mohamed EL ALAOUI EL ABDELLAOUI... Administrateur M. Mohamed Ramses ARROUB... Administrateur OLEOSUD, représentée par M. Philippe DHAMELINCOURT... Administrateur LESIEUR, représentée par M. Romain NOUFFERT... Administrateur 08 COMITé STRATéGIQUE Mission Consiste à apporter au conseil d administration son avis et ses recommandations notamment sur les sujets ayant un impact sur la stratégie de développement des activités de la société et de ses filiales. Fréquence 2 fois par an. COMITé AUDIT Mission Consiste à examiner et donner un avis sur les méthodes et principes comptables, les projets de comptes semestriels et annuels, les risques et engagements hors bilan et les risques liés aux évolutions du BFR et à la situation de la trésorerie de la société et des filiales. Fréquence 3 fois par an COMITé RESSOURCES HUMAINES Mission Consiste à apporter son avis sur les modalités de fixation de la rémunération des dirigeants de la société et des filiales et sur les conditions de leur recrutement et à examiner les politiques de ressources humaines menées par la société et les filiales. Fréquence 1 fois par an.

9 Les comités de direction Pilotés par M. Samir Oudghiri IDRISSI, Directeur Général, les missions de ces comités consistent à assurer le déploiement de la stratégie de l entreprise. Comité Exécutif Comité de direction en charge du déploiement de la stratégie d entreprise. Comité Coordination Suivi de l action commerciale et de la concurrence, Définition de la politique tarifaire, Suivi des actions Marketing, Suivi de la production et des stocks. Comité RH Point de gestion du personnel, Points liés à la rémunération, Embauches et mouvements du personnel, Bilan social. Comité d investissement Point sur l outil de production, Point sur les extensions de capacité ou les installations nouvelles, Point sur le reingeniering des process, Point sur les investissements. Comité Innovation Point sur les innovations produits. Comité Développement Point sur le développement des process. Comité Couverture matières premières Pilotage et suivi des approvisionnements en matières premières. Comité Logistique Point sur les circuits logistiques, Point sur la sous-traitance, Point sur les coûts. Comité Qualité Management de la qualité, Point sur les contrôles de la qualité des produits, Point sur l évolution de la réglementation. Comité Général Point sur les résultats mensuels, Point sur la contribution / produit et sur les prix de revient, Orientation en matière de stratégie de l offre. 09

10 Chiffres clés (En MDH) Les réalisations de l exercice 2011 ont été affectées par une conjoncture économique et sociale difficile. Dans ce contexte tendu, Lesieur Cristal a décidé de ne pas répercuter sur le prix de vente des huiles la flambée des cours de matières premières (+24%) durant tout le premier semestre. Cette situation exceptionnelle a dégradé les marges de l activité huile de table. 10 Chiffre d affaires Résultat d exploitation Le chiffre d affaires de Lesieur Cristal affiche une augmentation de 13% par rapport à Le résultat d exploitation ressort à 53 MDH, en recul par rapport à 2010, en raison principalement de la dégradation de la marge de l huile de table occasionnée par la non répercussion du renchérissement de la matière première sur les prix de vente.

11 Résultat net Situation nette Le résultat net ressort à 29 MDH contre 153 MDH en La situation nette enregistre un recul de -8,6% en relation avec la baisse du résultat net.

12 Faits marquants Visite ministérielle à la plantation Tabouassite M. Aziz Akhannouch, Ministre de l Agriculture et de la Pêche Maritime, a procédé le 21 mars 2011 à la visite inaugurale de la plantation d olives de la ferme pilote de Tabouassite, exploitée par la Société d Exploitation de l Olive (SEO), dans la région de Kelaât Sraghna. Cette visite a été l occasion d exposer à la délégation ministérielle les efforts accomplis par cette filiale de Lesieur Cristal en matière de valorisation des ressources oléicoles et la stratégie adoptée par l entreprise pour développer la filière dans le respect des normes de rentabilité, de sécurité et de préservation de l environnement les plus avancées au niveau mondial. organisant la première édition de la Rencontre Professionnelle sur les Huiles alimentaires le 10 mars Cette rencontre a été une nouvelle occasion de réunir clients et partenaires autour d un échange d expériences et d informations, ponctué par des interventions d experts internationaux. ALM Ecology Trophy Lesieur Cristal a reçu l ALM Ecology Trophy dans la catégorie Ecoproduit. Un prix créé à l initiative du quotidien Aujourd hui Le Maroc afin de promouvoir les actions innovantes et exemplaires mises en œuvre dans des organisations en matière d environnement et de développement durable. Une distinction qui salue notamment les efforts de Lesieur Cristal en matière de valorisation des déchets et d amélioration de son efficacité énergétique. 12 Certificat d agrégation Lesieur Cristal obtient son certificat d agrégation attestant l engagement de l entreprise à améliorer la compétitivité du secteur et sa participation au développement d une agriculture nationale moderne à haute valeur ajoutée. Rencontre professionnelle sur les huiles alimentaires Dans le cadre de sa stratégie de relation client, Lesieur Cristal continue à renforcer sa politique de conseil et assistance au profit des professionnels du secteur agro-industriel, en certification ISO Engagée pleinement dans une démarche Qualité Sécurité Environnement, Lesieur Cristal a obtenu en avril 2011 la certification de ses activités selon la norme ISO 14001, relative à la préservation de l environnement. Une campagne de communication institutionnelle d envergure a été lancée sur de nombreux supports de la presse nationale pour conforter, à l occasion de cette distinction, l engagement de l entreprise à améliorer sa performance environnementale et à consolider sa démarche de développement durable. Protocole d accord sur la cession à Sofiprotéol C est le 12 juillet 2011 qu est signé le protocole d accord entre la Société Nationale d Investissement, actionnaire de référence de Lesieur Cristal, et Sofiprotéol, portant sur la cession de 41% du capital de Lesieur Cristal au groupe français, à travers sa filiale Oléosud. Les institutionnels marocains déjà présents au capital renforcent leur participation à hauteur de 22%. Séminaire sur les oléagineux L Agence de coopération internationale de la filière française des huiles et protéines végétales et Lesieur Cristal ont organisé en octobre 2011 un séminaire d information, placé sous le thème de la «Relance de la filière oléagineuse dans le cadre du Plan Maroc Vert». Cette manifestation a réuni de hauts responsables du ministère de l Agriculture et d éminents experts internationaux. Elle a permis de faire un bilan d étape, d évaluer les résultats des essais de culture et de tracer les perspectives de développement des filières colza et tournesol au Maroc.

13 Campagnes produits En 2011, Lesieur Cristal a multiplié les campagnes de communication Produits (Lesieur, Cristal, Huilor et Taous) afin de fidéliser les consommateurs, d en conquérir de nouveaux ou pour apporter la preuve des bénéfices produits. 13

14 14

15 Activités marketing et commerciales 15

16 Huiles de table Proximité et ciblage dans nos stratégies de communication et de mise sur le marché sont les clés d un positionnement solide sur un marché très compétitif. 16 Le renchérissement des matières premières associé à une disponibilité de l huile d olive à des prix historiquement bas, dans un climat de tensions économique et politique, ont engendré un recul du marché. Ce contexte s est caractérisé par une forte concurrence sur l huile de table et par une migration de la consommation des marques vers l entrée de gamme, ainsi que vers l huile d olive en vrac. Certaines régions continuent à connaître une concurrence agressive, notamment dans l Oriental où circulent des produits de contrebande vendus à bas prix sous des noms de marques homonymes. Malgré cette concurrence, Lesieur Cristal enregistre une part de marché de près de 58%. Au plus près des consommateurs Lesieur Cristal s est toujours investi afin d offrir des produits de meilleure qualité aux consommateurs, quel que soit leur pouvoir d achat. Des décennies d expérience permettent à notre R&D d innover au plus près des évolutions d une société en mouvement et de proposer de nouvelles offres produits ou packaging, porteuses de valeur ajoutée en termes nutritionnels et gustatifs.

17 Une gamme de marques expertes ancrées depuis des décennies dans le quotidien de millions de familles marocaines, renforcent leur «brand equity» à travers des stratégies clairement différenciées. 17 Lesieur renforce son capital confiance Leader historique, gage de qualité et d une cuisine réussie, Lesieur sublime les plats les plus variés grâce à ses qualités gustatives et culinaires très appréciées. Lesieur renforce le capital confiance de la marque dans une campagne agressive media et hors media autour de la promesse «On a tous une bonne raison de choisir Lesieur». Cristal, toujours plus proche des cordons bleus Présente depuis 1938, cette marque mythique est ancrée dans la tradition culinaire marocaine tout en s inscrivant dans la modernité et la proximité. Cristal a poursuivi en 2011 sa stratégie de différenciation, autour de la promesse «Marque intacte de générations en générations». Huilor, saveur, santé et équilibre 100% tournesol et 0% cholestérol, Huilor est une référence incontestée qui incarne depuis toujours les valeurs d excellence, de santé et de bien-être. Leader de son segment, la marque renforce son positionnement au service d une cuisine légère, digeste et équilibrée, qu exprime la campagne 2011 «Huilor, la meilleure preuve d amour pour votre corps».

18 Huiles d olive Lesieur Cristal œuvre depuis plusieurs années à faire évoluer les modes de consommation d un produit qui occupe une place de choix dans la gastronomie marocaine, à travers une gamme complète d huiles d olive packagées et de qualité normalisée, garantissant leurs vertus culinaires, gustatives et diététiques. 18 L abondante disponibilité oléicole due à la bonne campagne agricole et au reliquat de stock de l année précédente a conduit à une baisse drastique des prix. Alors que la consommation d huile d olive locale a progressé de 11% par rapport à 2010, les ventes d huile d olive ont subi la dominance du vrac. La décision de l Etat de subventionner les exportations ont permis d assécher le marché et de favoriser un rebond des prix au deuxième semestre. Lesieur Cristal enregistre sur le marché des huiles d olive une part de marché de 14%. Maîtrise de la chaine de production La volonté d une meilleure intégration de l amont agricole dans sa stratégie de développement du segment des huiles d olive a été initiée par Lesieur Cristal dès 2008, dans la continuité du Plan Maroc Vert avec l ambition de se positionner en acteur majeur d une filière marocaine à fort potentiel. Avec plus de ha plantés dans les régions de Meknès et de Marrakech pour une capacité de tonnes par an en régime de croisière, cette démarche volontariste porte ses fruits et garantit à l entreprise une meilleure maîtrise quantitative et qualitative de toute la chaîne de production.

19 Jawhara Huile d olive vierge extra issue d une première pression à froid d olives des meilleurs terroirs, Jawhara est un produit pur et naturel par excellence. Riche en acides gras insaturés, en vitamine D et en antioxydants naturels, cette huile d olive est l huile de santé par excellence, garante d une alimentation équilibrée. 19 Mabrouka Huile d olive vierge courante, 100% naturelle et douce, Mabrouka est issue de la sélection des meilleures olives des plantations marocaines. Son goût unique, son onctuosité et son parfum lui donnent le cachet de l huile d olive traditionnelle et authentique. Conciliant santé, qualité et plaisir, elle convient à tous types de préparations culinaires, des plus simples aux élaborées, chaudes ou froides, pour la cuisson ou en assaisonnement.

20 Savons corporels Sur un marché en croissance, marqué par de nouvelles habitudes de consommation (savons liquides et gels), les savons durs maintiennent leur position, tirés par le leadership de la marque Taous qui conforte ses 72% de parts de marché. 20 Innovation et fidélisation sur un marché à fort potentiel Le déploiement d une gamme riche et diversifiée, ainsi que la poursuite des efforts marketing et communication confortent Taous comme une valeur sûre à fort potentiel de développement sur un marché en mutation. Taous, 2X plus hydratant pour une peau encore plus douce Savon 100% naturel conçu pour le bien-être au quotidien, Taous est la marque leader sur le marché des savons corporels, offrant le meilleur de la nature à toute la famille. En 2011, Taous revient aux fondamentaux de sa promesse de soin, exprimée par la campagne «2X plus hydratant pour une peau encore plus douce», en réponse aux aspirations de nouveaux consommateurs toujours plus exigeants.

21 Savons de ménage Le marché des savons de ménage enregistre une quasi stagnation face à la pression montante des détergents en poudre et en pâte. Lesieur Cristal reste leader sur ce segment avec 99,5% de PDM. Un capital marque fort Lesieur Cristal optimise son offre de savons de ménage sur la base d un capital de confiance exclusif, pour accompagner l évolution des modes de vie et le changement des habitudes de consommation. Les marques mythiques de «El Kef» et de «El Menjel», utilisées depuis des générations, sont véritablement «patrimoniales». Confrontée à la modernité, elles restent porteuses de valeurs fortes : authenticité, nature, douceur, facilité d usage et accessibilité El Menjel, le savon facile à vivre Un savon qui respecte nature et douceur. Particulièrement économique, El Menjel est apprécié pour son pouvoir nettoyant et son rinçage facile. Il convient à tous les types de linge et protège la peau du desséchement. Les efforts en matière de distribution numérique ont permis un gain de part de marché. 21 El Kef, la star des savons de ménage Une marque iconique au Maroc, aux propriétés 100% naturelles : grâce à sa texture douce et sa mousse onctueuse, El Kef préserve les fibres et couleurs et garantit l efficacité sur les tâches les plus difficiles, tout en respectant le linge délicat et la sensibilité des mains. Ecologique et sans aucune nocivité, El Kef est le savon de ménage et de lessive de référence. La marque a été soutenue en 2011 dans le circuit traditionnel, à forte contribution, à travers l opération d animation «Pyramide El Kef».

22 Activités commerciales Le leadership de Lesieur Cristal est supporté par une politique commerciale agressive au niveau national et international. Dans une démarche proactive et ciblée, les équipes de la force de vente s appuient sur des outils innovants de pilotage et d intelligence du marché ainsi que sur des moyens logistiques et des systèmes d information performants. 22 Marché Consommateurs Une conjoncture difficile L année 2011 s est caractérisée par une activité contrastée entre les deux semestres. Le ralentissement commercial du premier semestre est dû à la disponibilité de l huile d olive en quantité et à prix bas, par ailleurs renforcé par l attentisme causé par le climat politico-économique du «Printemps arabe». Durant cette période, la forte concurrence de l entrée de gamme a également impacté les ventes de façon négative, un résultat contrebalancé par la bonne reprise au second semestre. La reprise de confiance de la part des clients grossistes a permis une progression des volumes de vente portée par le pic du mois de Ramadan. Par ailleurs, la force de vente de Lesieur Cristal s appuie sur un système d information fiable et performant permettant d optimiser ses efforts de commercialisation et de distribution, en rendant disponibles les produits sur tout le territoire national. Marché des industriels Objectif satisfaction client et personnalisation Lesieur Cristal est le premier fournisseur de l industrie marocaine en huiles raffinées destinées notamment aux secteurs de la conserverie de poisson, de la margarinerie et de la biscuiterie. La dynamique commerciale en direction des clients industriels a connu un renforcement visant à améliorer la fidélisation par la proximité et la qualité de service, à travers une approche basée sur des offres personnalisées pour répondre aux exigences spécifiques des clients. La contribution de l activité au chiffre d affaires global a atteint 19%, soit une amélioration de trois points par rapport à l exercice précédent. Une performance très satisfaisante malgré la baisse d activité des conserveries de poisson en début d année due au manque de matières premières.

23 23 Marché de l export Renforcement des positions à l international A l international, Lesieur Cristal poursuit sa croissance avec une présence renforcée. Sur le marché des huiles de table, une commande spot non programmée sur le marché lybien et des livraisons importantes dans le cadre du Programme alimentaire mondial (PAM/WFP) ont permis de dépasser les prévisions. Les marchés de Mauritanie et de Guinée Equatoriale se sont bien comportés, avec des commandes régulières et importantes. Sur le segment de l huile d olive, la mise en place d une subvention de 2 dirhams/kg à l exportation a permis de réaliser des ventes conséquentes en Espagne et aux Etats-Unis. Le marché des savons a vu le développement du marché sénégalais, le maintien des ventes en Guinée Bissau et la percée sur un nouveau marché, au Mali. Le Département Export de Lesieur Cristal a également participé à de nombreuses manifestations à l international : PLMA à Amsterdam en mai et Fancy Food Show à Washington DC en juillet, ANUGA en octobre, et la présence de nos huiles d olive à la foire «China international import Food exhibition» en novembre.

24 24

25 Activités stratégiques 25

26 Filière oléicole Deux filiales dédiées à l exploitation des domaines oléicoles ont été créées : SEO dans la région de Marrakech et Les Domaines Jawhara dans la région de Meknès (en cours de plantation). 26 Société d Exploitation de l Olive Cette filiale à 100% de Lesieur Cristal porte sur la ferme de «Seguia Tabouassite» un projet de plantation d olives couvrant 630 ha dans la province de Kelaât Sraghna. Ce domaine, planté en 2009, a atteint à fin 2011 un investissement en actif biologique de 45 millions de dirhams dont 11 millions en plants. La première récolte, d une quantité de kg, a pu être réalisée deux ans plus tôt que prévu en raison de la qualité des plants et des techniques développées. La ferme a également connu le 21 mars 2011 la visite de M. Akhennouch, Ministre de l Agriculture. Cette rencontre a été l occasion de mettre en avant les efforts accomplis en matière de valorisation de la ressource et la stratégie adoptée pour développer la filière aux normes de rentabilité, de sécurité et de préservation de l environnement les plus avancées. Les Domaines Jawhara Les «Domaines Jawhara», portant le projet de plantation d olives dans la région de Meknès sur une superficie de 425 ha, a entamé les travaux d installation du réseau d irrigation et du bassin de stockage en novembre 2011 après l obtention de l accord de pompage d eau accordé par l agence du bassin de Sebou. En 2011, dans le cadre de l appel d offres de la troisième tranche lancé par l Agence de Développement Agricole, Lesieur Cristal a été adjudicataire d une troisième ferme de 120 ha dénommée «Domaine Jawhara Extension» à El Hajeb, sur un terrain situé à 20 km du précédent domaine ha de plantations m 3 de capacité de stockage d eau pour l irrigation t d olives par an (en régime de croisière)

27 Stratégie d agrégation Pour sécuriser ses approvisionnements et mettre en œuvre un modèle de production pérenne et rentable, Lesieur Cristal confirme son engagement en faveur du développement de ses filières oléagineuses. 27 Lesieur Cristal, un modèle d agrégation pour développer les filières Le modèle de l agrégation est le processus par lequel les producteurs mettent en commun des moyens et des structures, permettant de réaliser des économies d échelle et de dépasser les contraintes liées à la fragmentation des structures foncières. C est ainsi que Lesieur Cristal s est engagée dès 2008 dans le développement de la filière oléicole, pour assurer aux exploitations agrégées l accès et la formation aux techniques modernes de production, au financement de leurs investissements, ainsi qu au marché. Après avoir conclu des contrats programmes avec des exploitants, Lesieur Cristal a reçu le certificat d agrégation attestant l engagement et l implication de l entreprise à améliorer la compétitivité des agriculteurs, à participer au développement d une agriculture nationale moderne, à haute valeur ajoutée. A fin 2011, 160 contrats d agrégation ont été signés et de nombreuses journées de sensibilisation et de démonstration ont été organisées afin de favoriser le transfert de savoir-faire. Aides pour bénéficier des subventions Encadrement et formation techniques Accompagnement pour la mise en place du système d irrigation Valorisation de la récolte aux meilleures conditions

28 Lesieur Cristal participe à l amélioration de la production oléagineuse marocaine, à la compétitivité globale du secteur agricole, au développement régional et à la sécurité alimentaire du pays : autant d engagements qui prolongent la dynamique nationale du Plan Maroc Vert. 28 Après l olive, objectif tournesol et colza Confirmée par la réussite de son premier programme d agrégation de la filière oléicole, la démarche devrait s étendre aux cultures de tournesol et de colza. Une ambition aujourd hui renforcée par le partenariat avec Sofiprotéol, s appuyant sur le savoir-faire du groupe en tant qu acteur majeur de la filière française des huiles et protéines végétales. Objectifs de la stratégie de relance Premiers jalons dans cette perspective de diversification, des démarches ont été entreprises auprès du Ministère de l Agriculture et l Agence de Développement Agricole pour soutenir la relance des cultures oléagineuses. Des études ont été lancées avec les Directions Régionales pour étudier leur potentiel de développement et les possibilités d agrégation dans le secteur. Enfin, un séminaire sur le thème de la «Relance de la filière oléagineuse dans le cadre du Plan Maroc Vert» a été organisé en octobre 2011 avec l Agropol, pour faire un bilan d étape et tracer les perspectives de développement des filières colza et tournesol au Maroc. Améliorer le rendement des céréales Valoriser la récolte aux meilleures conditions Renforcer la sécurité alimentaire du Royaume Contribuer à la croissance du PIB

29 Qualité Sécurité Environnement La démarche intégrée de management par la qualité est érigée en culture d entreprise, fondée sur la responsabilité individuelle et collective et le partage de valeurs fortes et fédératrices. Projet ISO 9001 «ATTAHADI» La tenue de l audit de renouvellement confirme l engagement de l ensemble de l organisation autour de la démarche d amélioration continue. 65 audits internes et 8 audits fournisseurs ont été par ailleurs réalisés en Aussi, la généralisation des revues de processus à l ensemble de la cartographie a fortement contribué à l amélioration continue du système et à l appropriation de l approche processus par les différents pilotes. Projet ISO «AL AMANA» Dans le cadre du projet d entreprise «Al Amana», Lesieur Cristal s est engagée dans une démarche d amélioration continue et à tous les niveaux de nos processus pour le respect des règles et bonnes pratiques en matière d hygiène et de sécurité sanitaire des aliments. Notre objectif est d anticiper et de satisfaire les attentes des consommateurs. Dans la continuité de cette démarche, l audit de renouvellement de notre certification a été conduit avec succès, 11 points forts attestant de notre engagement continu ont été soulevés par l équipe des auditeurs de notre organisme de certification. Un système de communication visuelle a été mis en place ainsi qu un programme de compétition entre ateliers sur l indicateur hygiène, sécurité et environnement. Projet ISO «AL YAKADA» Dans la suite du projet «Al Yakada» initié en 2009, l audit de suivi 1 a été conduit dans le cadre du référentiel ISO pour la préservation de l environnement. L exercice 2011 a vu l évolution de la procédure d analyse des impacts environnementaux, la détermination des aspects significatifs (rejets et déchets dangereux ) et des mesures de maîtrise, selon les axes de la politique QSE. Plusieurs programmes de formation ont été menés sur la récupération et la valorisation de divers consommables (piles, batteries, pneus, huiles, matériels informatique) en partenariat avec des associations œuvrant pour la protection de l environnement (Al Jisr, Almabat, Ecoval, MCR). Projet Sécurité Il a été procédé au lancement officiel du Projet Sécurité dans le cadre du référentiel «Du Pont de Nemours». Celui-ci vise à atteindre le zéro accident, à prévenir et maîtriser les risques santé et sécurité au travail dans le respect de la réglementation en vigueur. De nombreuses séances de sensibilisation ont été menées depuis août 2011 avec pour objectif de mobiliser 100% du personnel au sein d un groupe sécurité. Un système d information a été mis en place sous forme de flash info QSE mensuel, initié depuis novembre

Sommaire 05 : Vision 06 : Interview du Président 08 : Gouvernance d entreprise 10 : Fiche d Identité 12 : Chiffres clés 2010 14 : Faits marquants

Sommaire 05 : Vision 06 : Interview du Président 08 : Gouvernance d entreprise 10 : Fiche d Identité 12 : Chiffres clés 2010 14 : Faits marquants 42 : Coordonnées 36Engagement social Activités stratégiques de développement 18 : Huiles de table 20 : Huiles d olive 22 : Savons corporels 23 : Savons de ménage 24 : Activité commerciale 26 : Développement

Plus en détail

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Ministère Chargé du Commerce Extérieur ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Présentation du secteur agroalimentaire (IAA) Le secteur des industries agroalimentaires

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

WAFASALAF. L innovation, la clé du leadership

WAFASALAF. L innovation, la clé du leadership WAFASALAF L innovation, la clé du leadership Conférence de presse Mardi 1 er avril 2008 Sommaire L événement Wafasalaf, un leadership confirmé sur tous ses marchés Une croissance pérenne L innovation au

Plus en détail

Le challenge du renforcement des compétences. La qualité du service après vente : un enjeu stratégique. Un partenariat ambitieux avec l OFPPT

Le challenge du renforcement des compétences. La qualité du service après vente : un enjeu stratégique. Un partenariat ambitieux avec l OFPPT SOMMAIRE Le challenge du renforcement des compétences 2 La qualité du service après vente : un enjeu stratégique 2 Un partenariat ambitieux avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et

Plus en détail

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE CNIA SAADA Assurance est née de l union de deux grandes forces de l assurance, CNIA Assurance et Assurances Es Saada, qui ont mis en commun leurs compétences humaines

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain «Filiale d Avril, groupe industriel et financier de plus de 8 000 collaborateurs, Sofiprotéol est devenue en 30 ans la société de financement et de développement

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

LE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC, LA BANQUE VERTE.

LE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC, LA BANQUE VERTE. 1 2 3 LE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC, LA BANQUE VERTE. 4 SOMMAIRE crédit agricole du maroc, la banque solidaire 07 Fondation Ardi pour le Micro Crédit 08 Société de Financement pour le Développement Agricole

Plus en détail

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking»

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Cadre général : 24-25 avril 2012, Hôtel NOVOTEL -Tunis Depuis le rapport du Club de Rome sur les limites de la croissance en 1972, l opinion publique

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

La couverture des risques agricoles

La couverture des risques agricoles PACIFICA - ASSURANCES DOMMAGES La couverture des risques agricoles Patrick Degiovanni Directeur Général Adjoint Page 1 Marrakech, Jeudi 28 octobre 2010 Sommaire Le contexte Les risques du métier en Agriculture

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08)

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Une initiative conjointe de : En association avec : A. Introduction de la notion «d alimentation durable» en restauration collective. La notion «d

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Conseil Spécialisé fruits et légumes

Conseil Spécialisé fruits et légumes Conseil Spécialisé fruits et légumes Proposition d axes pour l expérimentation pour 2013/2015 dans la filière fruits et légumes frais (hors pomme de terre) 18 décembre 2012 FranceAgriMer Préparation de

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

SOLUTIONS ENERGETIQUES. professionnelles

SOLUTIONS ENERGETIQUES. professionnelles SOLUTIONS ENERGETIQUES professionnelles Afriquia Gaz Sommaire L énergie d un leader 5 6 8 11 14 15 21 22 Afriquia Gaz, un leader gazier tourné vers l avenir Chiffres clés Une offre complète de produits

Plus en détail

Partenariat SOFIPROTÉOL-SUNNCO pour le développement du photovoltaïque dans le secteur agro-industriel

Partenariat SOFIPROTÉOL-SUNNCO pour le développement du photovoltaïque dans le secteur agro-industriel Dossier de Presse Mercredi 21 Octobre 2009 Partenariat SOFIPROTÉOL-SUNNCO pour le développement du photovoltaïque dans le secteur agro-industriel mercredi 21 Octobre 2009 Conférence de Presse SOFIPROTÉOL

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires

L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires Un dispositif institutionnel pour un contrôle intégré et moderne des produits alimentaires 2015 Qui sommes nous? L Office National de

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat entre l ANAPEC et Atlantic Free Zone Investment, filiale de MEDZ

Signature d une convention de partenariat entre l ANAPEC et Atlantic Free Zone Investment, filiale de MEDZ Le 13 juin 2012 Signature d une convention de partenariat entre l ANAPEC et Atlantic Free Zone Investment, filiale de MEDZ Un partenariat visant un meilleur accompagnement des entreprises installées à

Plus en détail

Rapport de développement durable 2014

Rapport de développement durable 2014 Rapport de développement durable 2014 II Un modèle de développement original, porteur de sens pour l ensemble de la filière Sommaire Édito 2 Le Groupe : profil 4 Le Groupe : stratégie de développement

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité

fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité Centre d information fenaco Berne, 21 mai 2014 Communiqué de presse concernant l exercice 2013 fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité Malgré la météo précaire qui a marqué

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE

STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE Contrat programme 2010-2015 entre l Etat et le secteur privé, signé en avril 2010, sous la Présidence Effective de Sa Majesté le Roi

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC www.siem.ma «Compte tenu du développement considérable que ces nouveaux gisements énergétiques seront appelés à connaître, ils doivent être dès aujourd

Plus en détail

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Présentation d Ecoval Maroc 2 Sommaire Présentation d Ecoval Maroc Perception du Marché de déchets Objectifs de la plateforme Ecoval

Plus en détail

Hôtellerie & Tourisme

Hôtellerie & Tourisme SALARY SURVEY 2014 & & Sélection et approche directe de cadres confirmés www.michaelpage.fr INTRODUCTION Michael Page & est une division de Michael Page, leader du conseil en recrutement, spécialiste de

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS

JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS jlb Développement SAS JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS CONCEPTION FORMULATION FABRICATION jlb Développement SAS CONCEPTION FORMULATION FABRICATION PRÉSENTATION Groupe en pleine

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

Gestion écoresponsable des déchets

Gestion écoresponsable des déchets Gestion écoresponsable des déchets R E C Y C L E R, V A L O R I S E R E T E L I M I N E R P O U R P R E S E R V E R L E N V I R O N N E M E N T E T C O N T R I B U E R A U D E V E L O P P E M E N T D U

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTEXTE GÉNERAL L optimisation de la logistique des flux de matériaux de construction est une

Plus en détail

PACTE VERT. Une banque au cœur de Maroc Vert

PACTE VERT. Une banque au cœur de Maroc Vert PACTE VERT Une banque au cœur de Maroc Vert CULTIVONS VOTRE COMPÉTITIVITÉ UNE PRIORITÉ NATIONALE ACCOMPAGNÉE PAR LE GROUPE ATTIJARIWAFA BANK Le secteur agricole marocain s est vu assigner une place prioritaire

Plus en détail

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009 Royaume du Maroc PLAN MAROC VERT Mai 2009 ENJEUX Enjeux économiques Contribue pour 19 % du PIB national 15% production 4% Agro industrie Rôle capital dans la stabilité macro économique Enjeux sociaux Emploie

Plus en détail

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Débat national sur la transition énergétique Cahier de participation Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Objectifs Produire de l énergie verte à partir de sous-produits agricoles pour une

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 PRÉSENTATION AL BARID BANK Missions et Objectifs Al Barid Bank, filiale bancaire de Barid Al Maghrib (Poste Maroc) a démarré

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

Le salon des métiers et des technologies du développement durable

Le salon des métiers et des technologies du développement durable Le salon des métiers et des technologies du développement durable PLUS QU UN EVENEMENT, UN MODE DE VIE! GREENDAYZ 11 greendayz.ehtp@gmail.com Sommaire Greendayz : Le pourquoi de l événement...03 Notre

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Newsletter presse n 27

Newsletter presse n 27 Direction des Relations avec les Médias N 26/DRM/2014 Newsletter presse n 27 Nos projets Leviers de développement économique Edition électronique Mars 2014 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 27 Mars 2014

Plus en détail

Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc

Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc Une couverture exceptionnelle pour les particuliers au Maroc ASSUR-PLUS Santé International est un contrat d assurance santé international

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

Succursale Auto Hall à Marrakech

Succursale Auto Hall à Marrakech Succursale Auto Hall à Marrakech DOSSIER DE PRESSE JEUDI 27 MAI 2004 Voitures Véhicules utilitaires Véhicules industriels Matériel agricole Engins de Travaux Publics p l u s d e s e r v i c e s à p r o

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel M - M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel Sous-domaine : M1 - Organisation et production R - 002 : du 28/04/ au 30/04/

Plus en détail

Ambitionner une dynamique des territoires. Ambitionner une gouvernance exemplaire VISION. Joël Séché Président-Directeur général RAPPORT ANNUEL 2013

Ambitionner une dynamique des territoires. Ambitionner une gouvernance exemplaire VISION. Joël Séché Président-Directeur général RAPPORT ANNUEL 2013 Nos métiers sont à la confluence du traitement de pollutions difficiles et de la recherche de solutions à la rareté croissante des matières premières et de l énergie. Joël Séché Président-Directeur général

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international 1 LES ENJEUX DE LA FONCTION R.H. Environnement : La mondialisation L accélération des changements L incontournable performance Le

Plus en détail

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Sommaire PRÉSENTATION DE STALAVEN p. 1. Sa production, ses marchés. Chiffre d affaires 2009. Les effectifs. Des investissements

Plus en détail

Le Groupe Casino p. 4 Casino restauration p. 5 Notre organisation p. 6 L idée p. 8 Résultats de l étude clients p. 10 Le concept p.

Le Groupe Casino p. 4 Casino restauration p. 5 Notre organisation p. 6 L idée p. 8 Résultats de l étude clients p. 10 Le concept p. UN CONCEPT NOVATEUR 2 Le Groupe Casino p. 4 Casino restauration p. 5 Notre organisation p. 6 L idée p. 8 Résultats de l étude clients p. 10 Le concept p. 12 A l heure des comptes p. 14 Mes notes p. 16

Plus en détail

Vous cherchez une bonne boîte?

Vous cherchez une bonne boîte? JEUNES DIPLÔMÉS Lidl recrute Vous cherchez une bonne boîte? + d infos sur www.lidl.fr Réinventons les métiers de la distribution! RÉINVENTONS LES MÉTIERS DE LA DISTRIBUTION! www.lidl.fr LIDL FRANCE 1988

Plus en détail

LA RSE, levier d action syndicale

LA RSE, levier d action syndicale Confédération Française de l Encadrement - CGC LA RSE, levier d action syndicale Dialogue social Gouvernance Développement humain Respect de l écosystème de l entreprise Nouvelle boussole pour la performance

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Laboratoires Expanscience. Julie de la Porte des Vaux Direction Communication, Mécénat et RSE Pacte Mondial 150128 Confidentiel niveau 1

Laboratoires Expanscience. Julie de la Porte des Vaux Direction Communication, Mécénat et RSE Pacte Mondial 150128 Confidentiel niveau 1 Laboratoires Expanscience Les Laboratoires Expanscience Pharmacie, Dermo-Cosmétique 1950 création d Expanscience 271,8M de chiffre d affaires (estimé) en 2014 Un double leadership Produits de soins pour

Plus en détail

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité.

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Septembre 2011 Contact : Muriel LESAINT, chef de projet. muriel.lesaint@educagri.fr Tel : 03 84 87 21 06 Contenu

Plus en détail

Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plan d action national en faveur du commerce équitable préparé sous la coordination des MINISTRE DELEGUE CHARGE DU DEVELOPPEMENT MINISTRE DELEGUE CHARGE DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET DE LA CONSOMMATION Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé JAMPI Dossier 1 L entreprise et son marché B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché Première partie : Analyse du marché à partir des annexes 1

Plus en détail

LA FRANCHISE YVES ROCHER

LA FRANCHISE YVES ROCHER Créateur de la Cosmétique Végétale LA FRANCHISE YVES ROCHER Marque déposée par Yves Rocher ENTREPRENEZ BEAUCOUP, PASSIONNÉMENT 1ère entreprise préférée des Français dans le secteur de la beauté*, 2ème

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Conclusion d un accord de partenariat pour l implantation d une usine au sein d Atlantic Free Zone à Kénitra De gauche à droite : M. Abdellatif Hadj Hamou, Président du Directoire de MEDZ, M. Alexandre

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

Formation de dirigeant de PME

Formation de dirigeant de PME Formation Dirigeant de PME Public : Cette formation est centrée sur le chef d entreprise ou futur chef d entreprise qui a besoin de s approprier ou de perfectionner les outils du management global d entreprise

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main 2 Le développement durable au cœur de la stratégie d ASSA ABLOY de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Appel à candidature pour la participation au Programme des Contrats de Croissance à l Export

Appel à candidature pour la participation au Programme des Contrats de Croissance à l Export Appel à candidature pour la participation au Programme des Contrats de Croissance à l Export Programme de Contrat de Croissance à l Export Appel à candidature 1/30 Table des matières I. Contexte, objectifs

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Notre culture _ p. 38. Améliorer _ p. 39. Intégrer _ p. 40. Préserver _ p. 41. Créer _ p. 42. Développer _ p. 43. Partager _ p. 44

Notre culture _ p. 38. Améliorer _ p. 39. Intégrer _ p. 40. Préserver _ p. 41. Créer _ p. 42. Développer _ p. 43. Partager _ p. 44 solvay.com Rapport Annuel 2014 Nos façons de vivre et de consommer sont en train de bouleverser les équilibres planétaires. Nous tous acteurs politiques, économiques et sociaux devons prendre l entière

Plus en détail

Nos savoir-faire & solutions business

Nos savoir-faire & solutions business Passionnés de gastronomie et de voyages, ses fondateurs se sont inspirés de leur expertise dans l univers agro-alimentaire pour créer DESTINATION en 1999, une entreprise à taille humaine et éco-responsable,

Plus en détail

INVESTIR DANS LA NOURRITURE

INVESTIR DANS LA NOURRITURE INVESTIR DANS LA NOURRITURE Eataliastyle est une Societé indépendante dont l objectif est de faire connaitre l esprit Italien à travers les produits typiques italiens connus et reconnus dans le monde entier:

Plus en détail

Une performance solide, un bilan renforcé

Une performance solide, un bilan renforcé 5 mars 2014 Le groupe Crédit Mutuel en 2013 1 Une performance solide, un bilan renforcé Un résultat net (2 651 M, soit + 23,3 %), destiné principalement à être réinvesti dans le groupe, au service de ses

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

«Les Potagers de Marcoussis»

«Les Potagers de Marcoussis» «Les Potagers de Marcoussis» Chantier d insertion par le maraîchage biologique Le «Projet conserverie» : Création d une unité de transformation de fruits et légumes locaux, sous forme de structure d insertion

Plus en détail