CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE"

Transcription

1 1

2 CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE En 1994, GIULIANO (Annal of Surgery) applique le concept du ganglion sentinelle dans la prise en charge chirurgicale du cancer du sein. Les bénéfices attendus sont : - une réduction du temps opératoire ; - une diminution de la durée d hospitalisation (peut se concevoir en hôpital de jour) ; - une diminution prouvée vis-à-vis du curage axillaire conventionnel (Mansel 2006 J.N. Cancer Institute) du lymphoedème de plus de 60 % et une diminution des troubles de la sensibilité de plus de 70 % ; - une réadaptation fonctionnelle et donc professionnelle meilleure ; - une étude ciblée, plus optimale du ganglion sentinelle en Anatomopathologie. Les critères de bonne pratique sont : - un taux d identification de 90 %, - un taux de faux négatifs espéré 5 %. Dans l essai de la NSABP-B-32, l équivalence de la technique du ganglion sentinelle versus du curage axillaire a été validée chez les patientes T1, T2, N0 clinique avec un recul de 8 ans. En effet, malgré un taux de faux négatifs de 10 %, le taux de récidive axillaire était < 1 % en cas de ganglion sentinelle et la survie sans récidive ainsi que la survie globale sont identiques dans les 2 groupes (2010, Krag Lancet Oncology). Cette technique est définitivement validée. INDICATION DU GANGLION SENTINELLE Limitée au début de la technique aux tumeurs de petite taille < 2 cm, N0 clinique (ganglions axillaires normaux), unifocales. Depuis 2005, les indications se sont élargies de façon différente, en fonction des référentiels (USA, France, Wallonnie, Flandre) : - les tumeurs 5 cm, - les tumeurs multifocales (dans un même quadrant), - la chirurgie mammaire antérieure, - les cancers canalaires in situ de haut grade > 3 cm, - après chimiothérapie néo-adjuvante si N0 clinique, échographique et cytologique avant traitement, sont actuellement acceptées par divers auteurs. 2

3 Les contre-indications absolues restent : - la mastite carcinomateuse, - la radiothérapie antérieure, - la chirurgie axillaire antérieure, - les ganglions axillaires cytologiquement envahis, - la réduction mammaire récente. APPORT DE L ECHOGRAPHIE AXILLAIRE DANS LE BILAN D EXTENSION LOCAL PREOPERATOIRE DU CANCER DU SEIN L intérêt d une évaluation axillaire plus précise du status ganglionnaire permet d éviter une procédure du ganglion sentinelle chez les patientes présentant un envahissement ganglionnaire non suspecté à l examen clinique. Pour HOUSSAMI ( Annal of Surgery), cette technique permet une reconversion en curage axillaire d emblée suite à une cytologie ou une microbiopsie échoguidée du ganglion axillaire infraclinique de l ordre de 17 à 20 %. L échographie permet donc d innocenter un ganglion palpé et de détecter des ganglions pathologiques non palpables. Le taux de faux positifs est exceptionnel, le taux de faux négatifs est essentiellement lié aux micrométastases et aux cellules tumorales isolées ; en effet, seuls les ganglions macrométastatiques peuvent être identifiés dans % des cas (> 3 mm). Aucune technique d imagerie médicale ne bénéficie d une valeur prédictive négative suffisante pour se passer d une exploration chirurgicale du creux axillaire. La technique du ganglion sentinelle doit donc être réservée aux patientes N0 clinique et échographique. EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE Examen peropératoire (extemporané) Pas de consensus sur la méthode d analyse. - L analyse cytologique est une technique rapide (5 à 10 minutes), peu coûteuse mais avec un taux de faux négatifs de 9 à 20 %. - L analyse macroscopique est une analyse encore plus rapide mais plus aléatoire. - Les coupes congelées sont une technique plus longue (+/- 15 minutes), plus coûteuses mais avec une meilleure détection des métastases de plus petite taille. 3

4 - La biologie moléculaire est certainement la technique de choix puisqu elle permet également une étude semi-quantitative mais le temps moyen est de 36 minutes par ganglion sentinelle. Cette technique est onéreuse qui n est quasi pas utilisée en pratique. - A noter que certains centres ont fait le choix de ne plus effectuer d analyse extemporanée au profit des analyses définitives. Analyse postopératoire - Les ganglions sentinelles De nombreuses questions subsistent : faut-il épuiser le ganglion sentinelle?, quels sont les différents niveaux de coupe?, combien de coupes faut-il effectuer?, quel est l intervalle entre les coupes?, reste-t-il un intérêt à l immuno-histochimie dans le ganglion sentinelle? MODELE PREDICTIF D ENVAHISSEMENT DU GANGLION NON SENTINELLE (GNS) EN CAS DE GANGLION SENTINELLE POSITIF. Beaucoup de normogrammes existent, aucun n est validé de façon internationnale. L utilité est pourtant importante car elle permettrait de sélectionner les 40 à 70 % de patientes qui n ont aucun bénéficie à un curage axillaire complémentaire. Les facteurs prédictifs les plus fréquemment utilisés sont : - la taille tumorale, - la taille des métastases ganglionnaires, (semble être le facteur le plus important) - les emboles lymphatiques, - les emboles vasculaires, - la rupture capsulaire, - le nombre de ganglions sentinelles positifs, - le rapport entre le nombre de ganglions sentinelles positifs et le nombre de ganglions sentinelles prélevés, - le type histopronostique, - la présence d un cancer lobulaire infiltrant, - la multifocalité, - l âge de la patiente, - les récepteurs aux oestrogènes, - les récepteurs Neu. CURAGE AXILLAIRE : INTERET THERAPEUTIQUE CONTESTE (APRES GANGLION SENTINELLE POSITIF). En 2002, FISHER (NSABP-B-04 New England Journal of Medecine) présente une étude avec un follow up de 10 et de 25 ans chez des patientes N0 clinique. 4

5 Il n y a pas de différence significative chez ces patientes traitées par : - mammectomie seule, - mammectomie + curage axillaire, - mammectomie + radiothérapie. en ce qui concerne : - la survie globale, - la survie sans récidive. N0 A 10 ANS A 25 ANS OS DFS OS DFS Mammectomie (365 cas) MCA (362 cas) Mammectomie + radiothérapie (352 cas) D autres études publiées en 2009 et en 2012 démontrent qu il n y a pas de bénéfice en terme de survie globale, de survie sans métastase et de récidives locales même si le taux des récidives axillaires est plus élevé dans le bras abstention lorsque l on compare avec follow up de 5 à 15 ans le curage axillaire avec l abstention axillaire associé ou non à une radiothérapie du sein (pas du creux axillaire) et 5 ans de Tamoxifene. Pour GIULIANO ( JAMA), l indication de reprise chirurgicale du creux axillaire en cas de ganglion sentinelle positif est remise en cause pour les micrométastases et les cellules tumorales isolées mais aussi en cas de macrométastases. D autres auteurs ont conclu de façon identique. Si la majorité des auteurs reconnaissent aujourd hui le peu d utilité d un curage axillaire complémentaire en cas de cellules tumorales isolées, de micrométastases ou de macrométastases, la majorité des référentiels sont prudents et attendent d autres études. GANGLION SENTINELLE ET CHIMIOTHERAPIE NEO-ADJUVANTE Le ganglion sentinelle avant la chimiothérapie néo-adjuvante s apparente aux critères habituels. Par contre, après chimiothérapie néo-adjuvante, le taux d identification reste bon et le taux de faux négatifs est dans les normes. Pour les référentiels français, effectuer un ganglion sentinelle après chimiothérapie néoadjuvante est accepté en cas de N0 clinique, échographique et cytologique préchimiothérapie. 5

6 GANGLION SENTINELLE ET RADIOTHERAPIE Certains auteurs ont comparé à 5 ans la fréquence des récidives axillaires chez des patientes présentant des ganglions sentinelles micrométastastiques : - en l absence de traitement complémentaire à 5.6 %, - après curage axillaire 1 %, - après irradiation du creux axillaire sans chirurgie axillaire de complément 0 %. Les chiffres de survie globale et de survie sans récidive ne sont pas connus. Il y aurait donc un intérêt en cas d absence du curage axillaire chirurgical d envisager une radiothérapie sur le creux en cas de ganglion sentinelle micro- ou macrométastatique. Enfin, une étude dirigée par VERONESI a été présentée récemment au Congrès de Chicago avec un follow up de 15 ans chez des patientes T1, T2 avec ganglion sentinelle positif. Cette étude compare un curage axillaire complémentaire ou une irradiation axillaire seule. Il n y aurait pas de différence significative dans la survie sans récidive et la survie globale mais on note moins de lymphoedème dans le bras avec irradiation. Les résultats définitifs de cette étude son attendus pour cette année. 6

7 POINTS IMPORTANTS La technique du ganglion sentinelle est validée. Les indications se sont élargies mais les contre-indications absolues persistent. L apport de l échographie axillaire dans le bilan d extension préopératoire du cancer du sein est important. En effet, la technique du ganglion sentinelle doit être réservée aux patientes N0 clinique et échographique. L examen extemporané des ganglions sentinelles est le plus souvent effectué par empreinte cytologique ou coupe en congélation. Des normogrammes existent mais non validés, permettraient de sélectionner les 40 à 70 % de patientes qui n ont aucun bénéficie à un curage axillaire complémentaire. L intérêt thérapeutique du curage axillaire systématique après ganglion sentinelle positif est contesté en cas de macrométastases ; est validé en cas de cellules tumorales isolées et de micrométastases. La technique du ganglion sentinelle peut être appliquée après chimiothérapie néoadjuvante en cas de N0 clinique, échographique et cytologique préchimiothérapie. Il y aurait un intérêt, en cas d absence du curage axillaire complémentaire et en cas de ganglion sentinelle positif, micro- ou macrométastases, d envisager une radiothérapie sur le creux axillaire. 7

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques - juin 2005 - CARCINOMES INTRA-CANALAIRES Diagnostic Dépistage (le plus souvent examen clinique normal ; parfois tumeur,

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

Élaboré dans le cadre de la

Élaboré dans le cadre de la Traitements et soins Cancer du sein C O L L E C T I O N Recommandations Outil d aide à la décision Consensus d experts à partir de recommandations internationales Focus sur les indications de la radiothérapie

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010 Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour Sommaire Contexte 5 Epidémiologie... 5 Objectifs... 5 Champ d application... 5 Utilisateurs cibles... 5

Plus en détail

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne Traitement chirurgical des cancers du sein Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne 2008 1 I- GENERALITES Fréquence : 1 femme sur 11 En France 33 000 nouveaux cas par an Le cancer le plus

Plus en détail

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Traitement chirurgical et radiothérapique du cancer du sein en un jour Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Place de la radiothérapie dans le cancer du sein - Après chirurgie conservatrice pour un cancer

Plus en détail

Traitement du carcinome intracanalaire du sein

Traitement du carcinome intracanalaire du sein Traitement du carcinome intracanalaire du sein Eric SEBBAN 241 rue du faubourg St Honoré, Paris INTRODUCTION 20% des tumeurs mammaires malignes appartiennent à la famille du carcinome intra canalaire et

Plus en détail

L évaluation du creux axillaire

L évaluation du creux axillaire L évaluation du creux axillaire Journées DESC-SCVO Poitiers, Juin 2007 Marc-Henri JEAN, Nantes Cancer du sein : Introduction (1) 30 000 nouveaux cas / an 11 000 décès / an Problème de santé publique Pronostic

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 INTRODUCTION 1 er cancer féminin avec l age age moyen: 48 ans expérience

Plus en détail

Clinique du sein 15 novembre 2008

Clinique du sein 15 novembre 2008 Clinique du sein 15 novembre 2008 Notre programme Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Carcinome T3 N1 M0 Chimiothérapie première Dr Henry Chirurgie Dr Van

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

Référentiel du cancer du sein

Référentiel du cancer du sein Référentiel du cancer du sein Référentiel du cancer du sein... 1 Introduction... 3 I. BILAN... 4 A. BILAN LOCAL... 4 1. Examen clinique... 4 2. Mammographie... 5 3. Echographie... 5 4. Prélèvements percutanés...

Plus en détail

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers DU oncogériatrie 1er février 2010 Dr Delphine Loussouarn, Anatomie Pathologique, CHU Nantes Le rôle du pathologiste en cancérologie est de donner

Plus en détail

Traitement du creux axillaire

Traitement du creux axillaire Traitement du creux axillaire P Amouroux, C Besnard,A le Gourrierec, JB Brest, S Guilbert, V Conan-Charlet, PF Dupré CHRU Brest Actualités et Controverses 6 éditions Mont St Michel 17 mai 2013 Historique

Plus en détail

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein Le cancer mammaire Atelier 5 Pr Carole Mathelin, Pr Bellocq Jean Pierre CHRU Strasbourg Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Plus en détail

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Patiente âgée de 46 ans Antécédents familiaux: Mère décédée d un cancer du sein à l âge de 41 ans (2 ans post-diagnostic) Grand-mère: cancer du sein à 45 ans,

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

Séminaire d Oncologie Gynécologique Libreville 26 octobre 2012 CANCER DU SEIN. Pr Jean LEVEQUE. Service de Gynécologie - CHU Anne de Bretagne

Séminaire d Oncologie Gynécologique Libreville 26 octobre 2012 CANCER DU SEIN. Pr Jean LEVEQUE. Service de Gynécologie - CHU Anne de Bretagne Séminaire d Oncologie Gynécologique Libreville 26 octobre 2012 CANCER DU SEIN Pr Jean LEVEQUE Service de Gynécologie - CHU Anne de Bretagne Département d Oncologie Chirurgicale - CRLCC Eugène Marquis Faculté

Plus en détail

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B CANCERS DU SEIN Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B Dépistage 1 Patiente de 43 ans Pas d ATCD familiaux ni personnels 3 enfants, allaitement maternel Contraception par stérilet au Levonorgestrel

Plus en détail

L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations.

L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations. Chapitre 1 Bilans Généralités Examen clinique L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations. Le compte-rendu doit comporter : - âge de la patiente, le statut ménopausique

Plus en détail

Notre programme. Introduction Carcinome in situ (prénéoplasique) Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Sandwich

Notre programme. Introduction Carcinome in situ (prénéoplasique) Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Sandwich Notre programme Introduction Carcinome in situ (prénéoplasique) Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Sandwich T2 N0 M0 Sénologie Dr Vanderhoeven Chirurgie conservatrice Dr Marchettini Ganglion

Plus en détail

Chirurgie du Cancer du sein chez la femme agée Unité de chirurgie du sein Clinique Sainte-Elisabeth NAMUR

Chirurgie du Cancer du sein chez la femme agée Unité de chirurgie du sein Clinique Sainte-Elisabeth NAMUR Chirurgie du Cancer du sein chez la femme agée Unité de chirurgie du sein Clinique Sainte-Elisabeth NAMUR Dr Emmanuel Bollue - Dr Pierre Marchettini Introduction 1)Validation du traitement conservateur

Plus en détail

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Les problématiques rencontrées Détection de reliquat tumoral Detection récidive Patiente asymptomatique Patiente

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Pierre Lèguevaque CHU Rangueil Toulouse Intérêt de la démarche qualité: L amélioration de la qualité des pratiques professionnelles est devenue nécessaire

Plus en détail

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Docteur Maryannick Bryselbout, Hôpital d Aix en Provence Docteur Olivier Marpeau, Clinique de l Étoile Cancer le plus fréquent de la femme En France,

Plus en détail

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 Formation continue pour pharmaciens Bourguillon, le 09 juin 2015 Prof. David Stucki Spécialiste FMH en gynécologie/obstétrique Spéc. en gynécologie opératoire Spéc.

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL Olivier Bréhant DESC Viscéral CHU ANGERS Poitiers 24-25 juin 2004 INTRODUCTION Cancer fréquent (40 000 nv x cas/an) Cancer grave (12 000 DC/an) Traitement loco-régional

Plus en détail

Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 1.1. Rappel d anatomie... 3 1.2. Rappel histologique... 3 2. Fréquence, épidémiologie...

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

Le cancer du sein. Yolande Maisonnette Jean-Loup Sautière. Judith 1, Klimt

Le cancer du sein. Yolande Maisonnette Jean-Loup Sautière. Judith 1, Klimt Le cancer du sein Yolande Maisonnette Jean-Loup Sautière Judith 1, Klimt Anatomie du sein Vascularisation lymphatique Rappels histologiques LES CARCINOMES IN SITU Prolifération carcinomateuse qui se développe

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

Chirurgie du sein. Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010

Chirurgie du sein. Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010 Chirurgie du sein Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010 Différentes chirurgies du sein Chirurgie conservatrice Chirurgie radicale Chirurgie

Plus en détail

Notre programme. Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions

Notre programme. Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Notre programme Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Carcinome in situ Sénologie Dr Mazy Pathologie Dr Müller Chirurgie conservatrice Dr Bollue Mastectmie

Plus en détail

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR Cancer du sein chez les femmes âgées Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR NARBONNE Données du problème Le cancer du sein chez la femme agée est un problème de santé publique 50 % des cancers à un stade

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

Cancer du sein Quelques chiffres

Cancer du sein Quelques chiffres Radiothérapie dans le cancer du sein en Oncogériatrie Laurent Quéro Service de Cancérologie - Radiothérapie Hôpital Saint Louis, Paris Cancer du sein Quelques chiffres Premier cancer en terme d incidence

Plus en détail

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique 1 Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique B - Ponction à l aiguille tournante (drill biopsie) ou tranchante (trucut) C - Tumorectomie

Plus en détail

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa)

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Mars 2014 Propositions de conduite à tenir pour les femmes

Plus en détail

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 Cancer du sein 1 2 Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 1er cancer en fréquence et en mortalité de la femme 48.763 nouveaux cas 31,5 % des nouveaux cas de cancers de la femme 50 % des cancers

Plus en détail

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans المجلة الصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٢ Le cancer du sein est le principal cancer féminin dans le monde et en Tunisie [1-4]. Son incidence est plus élevée dans les

Plus en détail

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre!

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! La Clinique du sein du CHPLT Pour vous et pour votre famille Centre Hospitalier Peltzer - La Tourelle de Verviers Le cancer du sein : nous pouvons le vaincre!

Plus en détail

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Hélène Charitansky 1, Alain Fourquet 2 1 Service de chirurgie sénologique, Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole

Plus en détail

Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand

Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand Qu est-ce que HER2? HER2 est un récepteur. Il signifie human epidermal growth factor

Plus en détail

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 Chirurgie du sein Simple tumorectomie Un examen récent, par palpation, a révélé une masse à un sein. Il est prévu

Plus en détail

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 AUTOEXAMEN MAMMAIRE non préconisé si demande de la patiente : se rapprocher du gynécologue pour apprentissage

Plus en détail

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein STRATÉGIE DIAGNOSTIQUE FACE À UNE ANOMALIE CLINIQUE OU INFRACLINIQUE DU SEIN I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein 1. Anomalie à la palpation (ou à l inspection : capiton, rétraction

Plus en détail

ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN

ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN Cancer le plus fréquent chez la femme. Incidence : 25 000 nouveaux cas par an en France. L'incidence augmente en parallèle avec le recul de la mortalité. I - FACTEURS

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail

Traitement cancer du sein invasif H Marret -JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Le cancer du sein en France 37000 nouveaux cas en 1998 11000 décès dont 4000 < 65

Plus en détail

Mme R est une patiente de 52 ans.

Mme R est une patiente de 52 ans. CAS CLINIQUE N 3 Mme R est une patiente de 52 ans. Atcd chir: Hystérectomie totale Atcd med:hta 3 enfants, ménopausée à 48 ans, sans THS Palpation par son médecin traitant d une induration QSI sein droit

Plus en détail

vraiment plus que la peau sur le thorax et bien souvent les malades étaient irradiées ce qui donnait un aspect encore plus rétracté.

vraiment plus que la peau sur le thorax et bien souvent les malades étaient irradiées ce qui donnait un aspect encore plus rétracté. OCTOBRE ROSE 2014 Innovations et controverses dans la chirurgie du cancer du sein Docteur Edwige Bourstyn, chirurgienne, Centre des maladies du sein, Hôpital Saint Louis AP-HP Le traitement chirurgical

Plus en détail

Imagerie du sein. Georgios Sgourdos Chef de clinique COURS-BLOC POUR LES CANDIDATS AU TITRE FMH EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE. Samedi 8 octobre 2011

Imagerie du sein. Georgios Sgourdos Chef de clinique COURS-BLOC POUR LES CANDIDATS AU TITRE FMH EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE. Samedi 8 octobre 2011 COURS-BLOC POUR LES CANDIDATS AU TITRE FMH EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE Samedi 8 octobre 2011 Imagerie du sein Georgios Sgourdos Chef de clinique Service de radiodiagnostic et radiologie interventionnelle

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail

Indications de la radiothérapie

Indications de la radiothérapie traitements, soins et innovation MAI 2009 Indications de la radiothérapie CANCER Des vads COLLECTION recommandations & référentiels OUTIL D AIDE À LA DÉCISION CONSENSUS D EXPERTS À PARTIR DE RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010 Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU 14 Octobre 2010 Indication (B2) - Suspicion de récidive locale ou métastatique Bourguet P, Hitzel A, Houvenaeghel G, Vinatier D, Bosquet L, Bonichon F,Corone C, Giard-Lefevre

Plus en détail

Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CÉPO)

Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CÉPO) Guide sur l utilisation d un fractionnement accéléré de radiothérapie pour le traitement du cancer du sein Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CÉPO) Février 2006 Ce guide constitue un outil

Plus en détail

Place de la technique du ganglion sentinelle dans la stratégie diagnostique de l envahissement ganglionnaire d un cancer du sein à un stade précoce

Place de la technique du ganglion sentinelle dans la stratégie diagnostique de l envahissement ganglionnaire d un cancer du sein à un stade précoce NOTE DE CADRAGE Place de la technique du ganglion sentinelle dans la stratégie diagnostique de l envahissement ganglionnaire d un cancer du sein à un stade précoce Septembre 2011 Service évaluation des

Plus en détail

LE CANCER DU SEIN INFILTRANT LA THERAPEUTIQUE

LE CANCER DU SEIN INFILTRANT LA THERAPEUTIQUE LE CANCER DU SEIN INFILTRANT LA THERAPEUTIQUE 1. BILAN... 2 2. METHODES THERAPEUTIQUES... 2 2.1. CHIRURGIE... 2 2.2. ANATOMOPATHOLOGIE... 4 2.3. RADIOTHERAPIE... 7 2.4. CHIMIOTHERAPIE... 8 2.5. HORMONOTHERAPIE...

Plus en détail

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Introduction Diagnostic précoce / Dépistage Nombre relatif stable de cancers de la prostate (CaP) localement avancés Meilleure stadification

Plus en détail

CHAPITRES DU COURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER

CHAPITRES DU COURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER CHAPITRES DU COURS GENERALITES SUR LES TUMEURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES HISTOIRE NATURELLE ET BASES MOLECULAIRES DU CANCER MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER 1 OBJECTIFS

Plus en détail

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Coordonnateurs : William Jacot, Marian Gutowski, Gilles Romieu, André Mathieu Synthèse Calcul du risque de récidive

Plus en détail

Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007

Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007 Le CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007 Collection livrets d information pour les personnes malades & leurs proches Le Centre Paul Strauss

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV JM. Classe, R. Rouzier, O.Glehen, P.Meeus, L.Gladieff, JM. Bereder, F Lécuru Population concernée par la

Plus en détail

MASTECTOMIE PROPHYLACTIQUE: POURQUOI, POUR QUI,QUAND, COMMENT? 19 Septembre 2014 PATHOLOGIE Anne de ROQUANCOURT Hôpital St Louis PARIS

MASTECTOMIE PROPHYLACTIQUE: POURQUOI, POUR QUI,QUAND, COMMENT? 19 Septembre 2014 PATHOLOGIE Anne de ROQUANCOURT Hôpital St Louis PARIS MASTECTOMIE PROPHYLACTIQUE: POURQUOI, POUR QUI,QUAND, COMMENT? 19 Septembre 2014 PATHOLOGIE Anne de ROQUANCOURT Hôpital St Louis PARIS LÉSIONS OBSERVÉES DANS LES PIÈCES DE MASTECTOMIES PROPHYLACTIQUES

Plus en détail

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Coalition européenne contre le cancer du sein Document extrait du site Version imprimable Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Oeuvre collective de la FNCLCC Extrait de Comprendre le cancer

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx A- GENERALITES 1) Epidémiologie Cancer fréquent et de pronostic grave du fait de son évolution insidieuse et de son caractère lymphophile. C est quasiment toujours un carcinome

Plus en détail

Radiothérapie adjuvante des CCIS

Radiothérapie adjuvante des CCIS Radiothérapie adjuvante des CCIS standard, abstention, ou surimpression? Pr David AZRIA Pôle de Radiothérapie Oncologique INSERM U896 UM1 Montpellier Retour vers le futur. CCIS peut légitimement être traité

Plus en détail

De la chirurgie du nodule aux ganglions

De la chirurgie du nodule aux ganglions De la chirurgie du nodule aux ganglions Docteur Xavier CARRAT Institut Bergonié Clinique Saint Augustin Chirurgie des lésions bénignes de la thyroïde problématique opératoire «simple» avec indication portée

Plus en détail

Pathologie mammaire Cynthia TRASTOUR

Pathologie mammaire Cynthia TRASTOUR Pathologie mammaire Cynthia TRASTOUR Service de gynécolgie-obstétrique et Médecine de la Reproduction Pr Bongain - ARCHET II Plan Généralités Pathologie bénigne Pathologie maligne ANATOMIE DU SEIN ANATOMIE

Plus en détail

Les lésions infra-cliniques du sein:

Les lésions infra-cliniques du sein: Les lésions infra-cliniques du sein: Expérience de l hôpital Saint-Louis entre 2001 et 2007 : Analyse prospective de 2708 lésions mammaires infra-cliniques Anne-sophie Hamy, Cédric de Bazelaire, Anne de

Plus en détail

CARCINOME PAPILLAIRE DE LA

CARCINOME PAPILLAIRE DE LA CARCINOME PAPILLAIRE DE LA THYROIDE NIVEAU DU RISQUE DEFINI DANS LE CONSENSUS Epidémiologie: carcinomes papillaires(85-90%) vésiculaires (5-8%) et peu différenciés (3-5%) Très faible niveau de risque:

Plus en détail

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX.

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. En-tête Résumé du protocole d étude Titre de la demande : Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. No

Plus en détail

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2 PrevHER HER2 ÉTUDE PRÉVALENCE ÉVALUATION DE LA PRÉVALENCE DE HER2 DANS LE CANCER DU SEIN EN SITUATION ADJUVANTE OBJECTIF DE L ENQUÊTE Evaluer le pourcentage de patientes présentant un cancer du sein en

Plus en détail

Cancer du sein infiltrant non métastique Questions d actualité

Cancer du sein infiltrant non métastique Questions d actualité Mesure 19 SOINS ET VIE DES MALADES juillet 2012 recommandations professionnelles Cancer du sein infiltrant non métastique Questions d actualité Rapport intégral COLLECTION Avis & recommandations Recommandations

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman Définitions Chirurgie ambulatoire: définition en France Chirurgie

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE. 19 mars 2010 D. GEDOUIN CENTRE EUGENE MARQUIS RENNES

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE. 19 mars 2010 D. GEDOUIN CENTRE EUGENE MARQUIS RENNES CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE 19 mars 2010 D. GEDOUIN CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE Quelques chiffres Ses particularités Les traitements du cancer du sein : Rappel Les problèmes chez la femme âgée

Plus en détail

ÉVOLUTION DES PRATIQUES CHIRURGICALES DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN : DU CURAGE AXILLAIRE AU GANGLION SENTINELLE

ÉVOLUTION DES PRATIQUES CHIRURGICALES DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN : DU CURAGE AXILLAIRE AU GANGLION SENTINELLE ÉVOLUTION DES PRATIQUES CHIRURGICALES DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN : Dr Séverine ALRAN 1 Dr Rémy SALMON 1 RÉSUMÉ La chirurgie est le plus ancien des traitements des cancers. Son but a d abord été,

Plus en détail

Recommandations 2005. Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO

Recommandations 2005. Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO Recommandations 2005 Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO Recommandations pour la Pratique Clinique : Standards, Options et Recommandations 2005 pour la prise en charge

Plus en détail

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé M. Berlière Clinique du Sein Centre du Cancer Cliniques Universitaires St Luc Quand la cible n est pas seulement la tumeur mais

Plus en détail

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris Cancer du rectum France : 15000 décès/an : 1ère cause. Pronostic souvent réservé Métastases

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés - décembre 2009 - CARCINOMES BASOCELLULAIRES La chirurgie : traitement de référence et de 1 ère intention Classification clinique et histologique

Plus en détail

Prise en charge des carcinomes canalaires de petite taille ( 2 cm) du sein chez la femme, en Alsace, au 1 er trimestre 2008

Prise en charge des carcinomes canalaires de petite taille ( 2 cm) du sein chez la femme, en Alsace, au 1 er trimestre 2008 Prise en charge des carcinomes canalaires de petite taille ( 2 cm) du sein chez la femme, en Alsace, au 1 er trimestre 2008 Etude de faisabilité Réseau Régional de Cancérologie d Alsace Juillet 2014 SOMMAIRE

Plus en détail

Tumeurs rectales. Bilan d extension A.OLIVER F.JAUSSET 2013

Tumeurs rectales. Bilan d extension A.OLIVER F.JAUSSET 2013 Tumeurs rectales. Bilan d extension A.OLIVER F.JAUSSET 2013 Introduction - Déterminer l extension locale précise d une tumeur rectale est un enjeu majeur pour le radiologue - Le bilan local s associe à

Plus en détail

THESAURUS. Cancer du sein non métastatique

THESAURUS. Cancer du sein non métastatique THESAURUS Cancer du sein non métastatique Mise à jour en avril 2014 Validation en juin 2015 E Sommaire Introduction et méthode Chapitre 1 : Bilans Généralités... 6 Examen clinique... 6 Mammographie...

Plus en détail

Bilan d extension locale d une tumeur rectale. François Jausset, Radiologie Brabois Adultes

Bilan d extension locale d une tumeur rectale. François Jausset, Radiologie Brabois Adultes Bilan d extension locale d une tumeur rectale François Jausset, Radiologie Brabois Adultes Introduction - Déterminer l extension locale précise d une tumeur rectale est un enjeu majeur pour le radiologue

Plus en détail

Registre valaisan des tumeurs. Epidémiologie et prise en charge du cancer du sein en Valais 2008-2010

Registre valaisan des tumeurs. Epidémiologie et prise en charge du cancer du sein en Valais 2008-2010 Registre valaisan des tumeurs Epidémiologie et prise en charge du cancer du sein en Valais 2008-2010 Impressum Observatoire valaisan de la santé, octobre 2014 Reproduction partielle autorisée, sauf à des

Plus en détail

CLINIQUE DU SEIN. Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer?

CLINIQUE DU SEIN. Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer? CLINIQUE DU SEIN Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer? SOMMAIRE 2 LE BILAN...............................................................................................3

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

Atelier 1: Oncogénétique. O. Cohen-Haguenauer, M. Albiter, N. Espié, L. Cahen-Doidy

Atelier 1: Oncogénétique. O. Cohen-Haguenauer, M. Albiter, N. Espié, L. Cahen-Doidy Atelier 1: Oncogénétique O. Cohen-Haguenauer, M. Albiter, N. Espié, L. Cahen-Doidy 2 Cas clinique Mme L C Historique Patiente âgée de 61 ans 1998 -Traitement conservateur d un CLI (carcinome lobulaire

Plus en détail

RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein. pn+

RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein. pn+ RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein Après mastectomie Après mastectomie pn+ Patiente de 64 ans Antécédents personnels: - Ménarche à 15 ans HISTOIRE DE LA MALADIE - 2 enfants

Plus en détail

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes AIDE À LA PRATIQUE Cancer du sein Quelles modalités de dépistage, pour quelles femmes? Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie.

Plus en détail

Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien

Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien Docteur Elisabeth Luporsi Centre Alexis Vautrin 29 mai 2007 Traitement locorégional premier des cancers invasifs localisés : indications et limites

Plus en détail

MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE

MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE Dr Philippe de Vanssay de Blavous Sénologie interventionnelle Clinique des ORMEAUX AHFMC 2 avril 2015 EPIDEMIOLOGIE DU CANCER DU SEIN 50 000 nouveaux cas/an 11 000 décès/an

Plus en détail