Sommaire 18/01/ Qu entend-on par achats et approvisionnements?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire 18/01/2013. 1. Qu entend-on par achats et approvisionnements?"

Transcription

1 Sources (Hélène Guide pratique des Person, : achats de Editions et la des fonction approvisionnements, Maxima)s achats et approvisionnements Editions DunodPrésentation PME CGR ENSGSI 1 Sommaire 1. Qu entend-on par achats et approvisionnements? 2. Les achats, une fonction stratégique 1. Les enjeux financiers 2. L impact sur la performance 3. L organisation de la fonction achats 1. Les missions 2. La fonction achats dans l entreprise 4. Le processus achats 1. Description 2. Analyse des étapes Présentation CGR ENSGSI 2 1

2 Sommaire 5. Les outils et méthodes de la fonction achats 1. L évaluation du coût global 2. La négociation 3. La réduction du nombre d articles / de fournisseurs 4. L évaluation des fournisseurs 6. Approvisionnement et gestion des stocks 1. Le poids financier des stocks Présentation CGR ENSGSI 3 2. L orientation générale de l approvisionnement 3. L état du stock 4. La détermination des objectifs 5. Les méthodes d approvisionnement 1. QU'ENTEND-ON PAR ET APPROVISIONNEMENTS? L'achat désigne l'acte qui consiste à acquérir un service ou un produit, moyennant une contrepartie financière Objectif de la fonction achats : mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, délais, qualité et services requis pour l entreprise et ses clients. Présentation CGR ENSGSI 4 La fonction achats : rôle d'interface dans l'entreprise Elle doit répondre au mieux et au plus vite aux besoins de ses clients internes (les autres services de l'entreprise), elle a un devoir d assistance et de conseil. 2

3 1. QU'ENTEND-ON PAR... ET APPROVISIONNEMENTS? L'approvisionnement désigne la fonction qui consiste à alimenter les sites de production industriels, elle recouvre les opérations suivantes : Le calcul de la quantité à commander et la date à laquelle cette quantité doit être livrée Le passage des commandes Présentation CGR ENSGSI 5 Le suivi des livraisons La gestion des stocks 2. LES, UNE FONCTION STRATÉGIQUE 2.1 Les enjeux financiers -Le montant des achats est généralement > 50% du CA -L'impact des gains d'achats sur le résultat est > à celui d'une augmentation du CA -Les achats constituent généralement Présentation le poste CGR le ENSGSI + 6 important du prix de revient - Toute réduction du stock constitue un gain financier sensible, si elle ne nuit pas à la réactivité de l'entreprise 3

4 EXEMPLE : IMPACT DES SUR LE RÉSULTAT DE L ENTREPRISE COMPTE D ORIGINE Compte de résultat K K % du CA Chiffre d affaires % Coût matière (achats-appro) % Coût main-d oeuvre % Autres frais variables % Total coûts variables % Marge sur coûts variables % Présentation CGR ENSGSI 7 Frais généraux 50 5 % Frais financiers % Frais fixes % Marge nette 20 2 % EXEMPLE : IMPACT DES SUR LE RÉSULTAT DE L ENTREPRISE COMPTE RÉVISÉ Compte de résultat K K % du CA Chiffre d affaires % Coût matière (achats-appro) % Coût main-d oeuvre % Autres frais variables % Total coûts variables % Marge sur coûts variables % 8 Frais généraux 50 5 % Frais financiers % Frais fixes % Marge nette % L acheteur a obtenu des baisses de prix conduisant à une réduction de 3% sur les coûts matières, soit un gain de 18 k, la marge sur coûts variables a progressé de 24%, gagner 1% sur les achats équivaut, en terme de marge, à +8% du CA. 4

5 2. LES, UNE FONCTION STRATÉGIQUE 2.2 L'impact sur la performance Apport d'avantages concurrentiels aux produits fabriqués Impact sur la qualité du produit final La façon de gérer les achats est un gage de performance de l'entreprise pour les clients Présentation CGR ENSGSI 9 Un rôle décisif dans le développement des services à la clientèle Les achats ont un rôle de véhicule de l'image de l'entreprise 3. L'ORGANISATION DE LA FONCTION 3.1 Les missions Satisfaire les besoins internes de l'entreprise Assister les utilisateurs dans la définition et la formulation de leurs besoins Consulter et sélectionner les fournisseurs Négocier tous les aspects de l'achat, formaliser les accords Présentation CGR ENSGSI 10 S'assurer de leur bonne exécution Régler les litiges éventuels Assurer la pérennité des sources d'approvisionnement Transmettre toutes les infos nécessaires aux appros pour l'alimentation du site de production 5

6 3. L'ORGANISATION DE LA FONCTION 3.1 Les missions Contribuer au profit de l'entreprise Rechercher le meilleur rapport qualité/service/prix Réfléchir aux meilleures quantités économiques de commande Prendre en compte le coût total de l'achat au-delà du prix affiché Optimiser la charge de travail administratif Présentation réduisant CGR ENSGSI le 11 nombre de fournisseurs et en standardisant les produits achetés 3. L'ORGANISATION DE LA FONCTION 3.1 Les missions Apporter de la valeur ajoutée aux produits fabriqués Prospecter en permanence de nouveaux fournisseurs potentiels Recueillir toutes les infos sur les marchés fournisseurs Assurer la gestion des échantillons reçus Visiter les salons professionnels Assurer une veille technologique sur les innovations Présentation CGR ENSGSI pouvant 12 s'appliquer à l'entreprise Participer à la conception des nouveaux produits en apportant la connaissance des marchés pour influencer le choix des composants 6

7 3. L'ORGANISATION DE LA FONCTION 3.1 Les missions Assurer la qualité de ce qui est consommé par l'entreprise Suivre la performance des fournisseurs Réaliser des audits fournisseurs Présentation CGR ENSGSI L'ORGANISATION DE LA FONCTION 3.2 La fonction achats dans l'entreprise La fonction achats est amenée à travailler avec beaucoup d'autres fonctions de l'entreprise du fait des missions qui lui incombent. Le schéma suivant représente les interfaces entre la fonction achats et les autres fonctions. Présentation CGR ENSGSI 14 7

8 Analyse Veille Coûts technologique de et délais valeur Délais Prévision Réception et suivi et gestion des et contrôle commandes stockspièces Mise Dépannage de en rechange service INTERFACES ENTRE LES ET LES AUTRES FONCTIONS Besoin Marketing Devis client Transports Incoterms Douane Paiements Evaluations fournisseurs financières Présentation Suivi Homologation Notation CGR fournisseurs ENSGSI L'ORGANISATION DE LA FONCTION 3.2 La fonction achats dans l'entreprise Un rôle fédérateur dans l analyse des besoins Chaque service de l entreprise a des besoins d achats (la production, les services administratifs et financiers, l informatique ). La fonction achats est transversale, cela lui permet d analyser les besoins de l ensemble des services de l entreprise. Elle contribue à la coordination, la planification et l anticipation des besoins. La globalisation et la redéfinition des besoins sont les deux principaux leviers de la réduction des coûts. Un rôle de négociateur et de contrôle Le rôle des achats est de s assurer que la commande est conforme et de se prémunir contre toute dérive (qualité, prix, délai, paiement ). En cas de litige, l acheteur doit être là pour trouver une solution ou un compromis, il est l interlocuteur privilégié du fournisseur. Présentation CGR ENSGSI 16 Un rôle d optimisation des coûts L acheteur est en charge de réduire les coûts liés à la consultation, la passation de commande, au suivi (délais, contrôles, réception, paiement, SAV ) Un rôle de conseil La transversalité de la fonction achats l amène souvent à jouer un rôle de conseil auprès des autres fonctions de l entreprise qu elle doit considérer comme ses clients toujours dans un esprit de service. 8

9 4. LE PROCESSUS 4.1 Description Présentation CGR ENSGSI LE PROCESSUS 4.2 Analyse des étapes : La définition des besoins Elle est formalisée par le cahier des charges Par exemple : L entreprise souhaite renouveler son parc de téléphones portables. Le responsable téléphonie rédige son cahier des charges précisant : - La quantité à commandes - Le type de matériel et les caractéristiques techniques exigées - La qualité et les délais de livraison souhaités - L enveloppe budgétaire prévue Présentation CGR ENSGSI : Les appels d offres Le service achats lance des consultations auprès des fournisseurs potentiels. Les offres sont comparées dans un tableau de synthèse. 9

10 4. LE PROCESSUS 4.2 Analyse des étapes : Négociation Elle mène au choix du fournisseur qui propose le produit répondant au mieux aux besoins : Passation de la commande et suivi La commande rappelle le descriptif du produit et les conditions financières et commerciales négociées. Le suivi comprend le contrôle de l accusé de réception de commande, il permet de vérifier que le fournisseur répond au besoin défini et que les délais 19 de livraison sont respectés. La relance peut être nécessaire pour s assurer du respect du délai : Réception, contrôle et facturation A la livraison, on vérifie la conformité à la commande (quantité, qualité ). Un bon de réception est transmis à la comptabilité pour contrôle de la facture par rapport à la commande avant paiement. 5.1 L évaluation du coût global Le coût facturé Le prix d achat Le prix des outillages, pièces de rechange, accessoires Le coût de mise à disposition (conditionnement, emballage, transport, assurances ) Le coût d acquisition Présentation CGR ENSGSI 20 = coût de passation de commande Le coût du temps passé Le coût d utilisation des appareils Le coût des documents et fournitures 10

11 5.1 L évaluation du coût global Le coût de possession Les frais de stockage Les pertes sur stock Les frais financiers Le coût de non qualité Le coût de destruction Présentation CGR ENSGSI 21 Exemple de coût global Une entreprise consomme chaque année 1000 articles A, d un prix unitaire rendu HT de 300. Son coût d acquisition est de 100 par commande Son coût de possession représente 20% de la valeur d achat L entreprise passe 4 commandes par an Son fournisseur propose une remise de 5% si livraison en une fois. A-t-elle intérêt ou non à accepter la proposition? Cas 1 : 4 commandes par an Prix d achat rendu HT = 1000 x Coût d acquisition = 4 x Valeur moyenne du stock (1000/4)/2 = 125 pièces Coût de possession = (125 x 300 )x20% Coût total = Cas 2 : 1 commande par an Prix d achat rendu HT = 1000 x Coût d acquisition = 1 x Valeur moyenne du stock 1000/2 = 500 pièces Coût de possession = (500* x 285 )x20% Coût total =

12 5.2 La négociation L'état d'esprit L'acheteur doit instaurer un climat positif, coopératif et de confiance grâce à : La courtoisie de son accueil L'écoute et le respect du fournisseur La prise en compte de ses contraintes Présentation CGR ENSGSI 23 Son objectivité Son honnêteté Sa façon de ne pas imposer son point de vue Il doit aussi, avec finesse, faire sentir au fournisseur qu'il est mis en concurrence, que sa proposition ne donne pas entière satisfaction, que l'acheteur n'est pas dépendant de lui. 5.2 La négociation Le déroulement de la négociation Il comprend 3 phases : connaître, convaincre, conclure Connaître = savoir quel est le pouvoir de décision du vendeur et quelles sont ses motivations et celles de son entreprise Convaincre = commencer par les points positifs de l'offre du Présentation CGR ENSGSI 24 vendeur, les aspects les + délicats sont abordés par la suite, ne pas perdre dans la négociation de détails, ne pas révéler dès le départ ses points de désaccord au vendeur, argumenter solidement chaque requête, vendre son entreprise (potentiel achat, fidélisation, paiement rapide, évolution du CA, solvabilité...) et enfin faire des concessions sur les points secondaires afin d'obtenir un accord sur les points essentiels 12

13 5.2 La négociation Le déroulement de la négociation Conclure = L'acheteur doit conclure avant que le vendeur ne lui demande d'autres concessions, il résume à son interlocuteur tous les points convenus, il doit faire ressortir Présentation CGR ENSGSI 25 le fait que chacune des parties est gagnante, une confirmation écrite devra être rédigée et adressée au vendeur. 5.3 Réduction du nombre d'articles et de fournisseurs Action de l acheteur : pas uniquement sur les prix mais également sur les frais administratifs consacrés à la gestion des achats Réduction du nombre d'articles achetés Les avantages : - diminution du stock, l'immobilisation financière et les frais de gestion de stock sont réduits Présentation CGR ENSGSI 26 - le nombre de commandes passées diminue - simplification des réceptions et règlement des factures - négociation sur moins d'articles mais pour une quantité supérieure La méthode : vérifier avant toute création qu'un article similaire n'existe pas déjà, réfléchir à l'interchangeabilité des articles existants et proposer des substitutions 13

14 5.3 Réduction du nombre d'articles et de fournisseurs La réduction du nombre de fournisseurs Les avantages : - Suivi des fournisseurs renforcé - Implication + forte de certains fournisseurs dans l'entreprise - Baisse du nombre de commandes passées et de factures traitées - Gestion des dossiers et fichiers fournisseurs Présentation simplifiée CGR ENSGSI 27 La méthode : Cibler les fournisseurs B et C, identifier les secteurs où l'entreprise peut réduire le nombre de fournisseurs sans créer de dépendance vis-à-vis d'un fournisseur unique, conserver les fournisseurs les + performants. 5.4 L'évaluation des fournisseurs Elle passe par la mesure des performances des fournisseurs, elle permet de vérifier que les fournisseurs respectent bien leurs engagements. Elle concerne en priorité les fournisseurs stratégiques (fournisseurs A) ou des fournisseurs avec lesquels l'entreprise rencontre des problèmes. Les critères d évaluation : factures...)présentation CGR ENSGSI 28 Qualité (niveau de la qualité, régularité de la qualité) Prix (niveau de prix // la concurrence, stabilité des prix, délais paiement) Délai (délai moyen, respect des délai) Service (SAV, réactivité en cas de dépannage, rigueur dans la gestion administrative : AR, BL, 14

15 5.4 L'évaluation des fournisseurs La méthode d'évaluation : Les critères déterminés sont évalués de 1 à 5, par exemple, ci-dessous, représentation graphique de la performance du fournisseur A par rapport au niveau exigé par l'entreprise : Rigueur administrative Réactivité dépannage Respect des délais Qualité Délai moyen Constance de la qualité Présentation CGR ENSGSI 29 Note Prix/concurrence Objectif Stabilité des prix 5.4 L'évaluation des fournisseurs Le diagramme : Rigueur administrative Réactivité dépannage Respect des délais Délai moyen Objectif Présentation CGR ENSGSI 30 Stabilité des prix Note Prix/concurrence Constance de la qualité Qualité

16 6. APPROVISIONNEMENT ET GESTION DES STOCKS 6.1 Le poids financier des stocks Le coût du stock comprend : - les frais financiers dus à l'immobilisation financière (env. 7 à 8% par an) - Les risques de perte (accidents de manutention, dégradations au cours du stockage, disparitions, obsolescences dues aux évolutions techniques ou modifications...) - Les frais d'assurance calculés en fonction du montant du stock - Les frais liés à l'existance du magasin (magasinier, matériel de manutention, surface de stockage...) Présentation CGR ENSGSI 31 On considère que le stock coûte chaque année 20% de sa valeur moyenne. Le taux de détention moyen en PMI est de 15 à 20%. Par ex. : Une entreprise dispose d'un stock permanent d'environ , son coût de stockage est chaque année de 20% soit APPROVISIONNEMENT ET GESTION DES STOCKS 6.1 Le poids financier des stocks Par ex. : Une entreprise dispose d'un stock permanent d'environ , son coût de stockage est chaque année de 20% soit Toute réduction du stock génère une économie d'environ 20% du montant de la réduction du stock. Par ex : Si l'entreprise parvient a réduire son stock à , il ne lui coûte plus que chaque année ( x 20%), elle Présentation CGR ENSGSI 32 réalise donc une économie de ( ). 16

17 6. APPROVISIONNEMENT ET GESTION DES STOCKS 6.2 Orientation générale de l approvisionnement Elle se définit selon deux critères : -Le taux de service : c est le nombre de produits livrés / le nombre de produits demandés. Il devra s approcher au maximum de 100% -Le niveau de stock : il doit être le plus bas. Présentation CGR ENSGSI 33 L idéal étant de mettre en place un système qui permette à la fois de réduire le stock et de maintenir un taux de service élevé. 6. APPROVISIONNEMENT ET GESTION DES STOCKS 6. 3 L état du stock Afin de pouvoir fixer des objectifs clairs, il faut connaître les caractéristiques du stock : -La valeur moyenne du stock : si cette valeur sur l année est relativement constante, on pourra prendre comme moyenne du stock sa valeur à l instant «t». Sinon on prendra comme référence le niveau de stock au dernier inventaire. -Le nombre de jours de stock : c est le rapport Présentation entre CGR ENSGSI la valeur 34 moyenne du stock et la consommation annuelle de matières : = (Valeur du stock / Conso d une année) x 360 jours -Le taux de rotation : c est l inverse du nombre de jours : = Conso d une année / Valeur du stock 17

18 6. APPROVISIONNEMENT ET GESTION DES STOCKS 6. 4 La détermination des objectifs Ces objectifs sont suivis au moyen d un tableau de bord, ils pourront concerner : la valeur du stock global, la valeur du stock pour certaines familles, la rotation ou le nombre de jours du stock, le taux de service. -Le taux de service: = nombre de produits livrés / le nombre de produits demandés A défaut il peut être exprimé en nombre maximum de ruptures, 35 par ex. Niv 1 autorisé, 2 pas plus de 10 fois/an 4 interdit : Niveau 1 : Rupture de stock sans conséquence pour la production Niveau 2 : Rupture de stock nécessitant un dépannage en urgence auprès d un fournisseur ou confrère Niveau 3 : Rupture de stock nécessitant une modification du planning de production Niveau 4 : Rupture de stock entraînant un arrêt de la production 6. APPROVISIONNEMENT ET GESTION DES STOCKS 6. 5 Les méthodes d approvisionnement Le recomplètement périodique : on détermine une périodicité de passage des commandes et un niveau de recomplètement du stock. A chaque date d appro fixée, on commande la quantité correspondant entre le stock actuel et le niveau de recomplètement Le stock minimum : on commande lorsque le stock atteint un seuil, la quantité à commander est fixée à l avance Présentation CGR ENSGSI 36 Le MRP : Material Requirement Planning = planning des composants nécessaires. La méthode est basée non plus sur le niveau de stock actuel ou l historique des consommations. On approvisionne ce dont on a réellement besoin, il faut connaître ses besoins futurs de produits finis et la décomposition de chacun des produits finis en sous-ensembles et composants achetés. 18

19 Merci de votre attention! Avez-vous des questions?a Présentation CGR ENSGSI 37 19

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

Audit des potentiels 2014

Audit des potentiels 2014 Audit des potentiels 2014 Analyse du positionnement de l évolution de l entreprise (état d avancement) dans chacune de ses quatre grandes fonctions vitales, ainsi que de la qualité de son environnement

Plus en détail

Segment : Tous segments des IAA Module : Approvisionnement TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Tous segments des IAA Module : Approvisionnement TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Tous segments des IAA Module : Approvisionnement TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATIONS CONCERNEES... 3 PRE-REQUIS... 3 ACTIVITES ET LIVRABLES...

Plus en détail

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1. Définition Vendeur spécialisé dans plusieurs familles de produits, le titulaire de la mention complémentaire «vendeur spécialisé en produits techniques pour

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) Administrateur(trice) des Ventes Commission Paritaire Nationale de l Emploi et de la Formation Professionnelle des commerces

Plus en détail

Chapitre II : Gestion des stocks :

Chapitre II : Gestion des stocks : Chapitre II : Gestion des stocks : Section I : Présentation générale de la problématique des stocks I. 1. DEFINITION DES STOCKS : Un stock est une quantité de biens ou d articles mis en réserve pour une

Plus en détail

- 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen, Gestion des stocks en quantité et en valeur.

- 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen, Gestion des stocks en quantité et en valeur. - 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS Objectif(s) : o o Pré requis : o o Cadence d'approvisionnement, Optimisation de la gestion des stocks. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen,

Plus en détail

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Notions Processus : nature et présentation Progiciels de gestion dans les métiers de l organisation : approche

Plus en détail

Vendeur(se) solutions multimédia

Vendeur(se) solutions multimédia Vendeur(se) solutions multimédia Commercialisation Vendeur(se) conseil en magasin / multimédia Vendeur(se) système multimédia Vendeur régional Vendeur(se) réseaux domestiques / multimédia / communication

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès L ingénieur diplômé de l Ecole des Mines d Alès est un généraliste de haut niveau scientifique. Il est

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise Les fonctions et leur évolution 2. Le diagnostic par les fonctions jscilien@u-paris10.fr Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise L analyse se fonde sur

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Module : M 54 Relation commerciale Objectif général du module : Conduire une relation technico-commerciale Indications

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

Épreuve E22, sous épreuve Le dossier professionnel

Épreuve E22, sous épreuve Le dossier professionnel Septembre 2012 / mise à jour juin 2013 Baccalauréat professionnel cuisine Épreuve E22, sous épreuve Le dossier professionnel coefficient 3 1 Présentation Un dossier personnel à réaliser dès le premier

Plus en détail

Gestion des opérations. et de la logistique. Séance 7 4-530-03. La gestion de l approvisionnement

Gestion des opérations. et de la logistique. Séance 7 4-530-03. La gestion de l approvisionnement Gestion des opérations et de la logistique Séance 7 4-530-03 La gestion de l approvisionnement 1 2011, 2011 Service Service d enseignement d enseignement de la de Gestion la Gestion des Opérations des

Plus en détail

GESTION DES STOCKS CORRIGE

GESTION DES STOCKS CORRIGE 1/7 La gestion des stocks de maintenance Le service de maintenance comme les autres services de l'entreprise doit répondre à l'objectif " zéro stock ", c'est l'un des objectifs de la qualité totale. Aujourd'hui

Plus en détail

La gestion des stocks & approvisionnements

La gestion des stocks & approvisionnements Page : 1 Coût d achat Il y a un coût d achat par matière 1e ou fourniture achetée. Il est composé de : prix d achat, y compris les frais annexes coût indirect d approvisionnement Page : 2 Page : 3 Prix

Plus en détail

Politique Achats. Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats. p. 1/8

Politique Achats. Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats. p. 1/8 Politique Achats Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats p. 1/8 Fournisseurs Objectifs Principes / Moyens Indicateurs / Preuves Améliorer le niveau de qualité fourni.

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES - 7 - LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE. 1. LE MÉTIER Secteur d activités et entreprise. Le BTS Maintenance Industrielle donne accès au métier de technicien

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle

Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle Préambule SICAE-OISE, dont le siège est situé à Compiègne, est fournisseur historique d électricité auprès

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

Indicateurs de performance. P. Noreau A. Ruiz G. St-Laurent - J. Vallerand

Indicateurs de performance. P. Noreau A. Ruiz G. St-Laurent - J. Vallerand Indicateurs de performance P. Noreau A. Ruiz G. St-Laurent - J. Vallerand Plan Pourquoi se pencher sur la performance? La mesure, instrument de pilotage La notion de performance Les indicateurs Les tableaux

Plus en détail

Les calculs fondamentaux pour son entreprise

Les calculs fondamentaux pour son entreprise Les calculs fondamentaux pour son entreprise 1. Seuil de rentabilité et point mort : Définition et calcul Seuil de Rentabilité et Point Mort sont deux facettes d un même concept. Petite-entreprise. net

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS. MODULE 3 2 jours : Le management commercial de l entreprise

OFFRE DE FORMATIONS. MODULE 3 2 jours : Le management commercial de l entreprise OFFRE DE FORMATIONS 1 Accompagnement des cadres et des dirigeants MODULE 1 2 jours : Améliorer son efficacité managériale 1- Se connaître Gestion du temps et ses priorités Prise de recul et posture manager

Plus en détail

GP9000 Gestion de production

GP9000 Gestion de production 1 Table des matières 1- Fiche matière première... 3 a) Création d un produit type... 3 b) Caractéristiques générales de la matière première... 4 c) Affectation de conditions par fournisseur... 4 d) Documentation

Plus en détail

Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE

Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE TABLE DES MATIÈRES 1. CONTEXTE... 3 2. ÉNONCÉ... 3 3. CHAMPS D APPLICATION... 3 3.1 OBJECTIFS... 4 3.2 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES... 4 4. RÉGLEMENTATION... 5 5. APPROVISIONNEMENT...

Plus en détail

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT Des conditions matérielles adéquates Des locaux identifiés ayant une surface suffisante; Des ressources humaines

Plus en détail

POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES

POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES Mise à jour par : Patrice Rainville Dir. approvisionnement et ressources humaines Le 2 septembre 2014 SECTION 1 : Généralités... 3 1. Buts et objectifs... 3 2. Principes

Plus en détail

Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014

Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014 Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014 Isabelle EMONET 13 Rue des Verdiers 38120 SAINT-EGREVE Tel : 04 80 80 58 80 / Mobile

Plus en détail

Une solution open source complète et flexible pour gérer tous les domaines d'activités de votre entreprise.

Une solution open source complète et flexible pour gérer tous les domaines d'activités de votre entreprise. Une solution open source complète et flexible pour gérer tous les domaines d'activités de votre entreprise. Tetra-Informatique - 59500 DOUAI - 03.27.94.30.20 Odoo est une solution ERP et CRM open source

Plus en détail

- que certains des signataires appliquent d ores et déjà tout ou partie des principes de la charte ;

- que certains des signataires appliquent d ores et déjà tout ou partie des principes de la charte ; PREAMBULE L étude des dossiers soumis à la Médiation du crédit depuis sa création en novembre 2008 a révélé un certain nombre de difficultés dans la relation des PME avec leurs grands clients, donneurs

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES AUX MARCHÉS PUBLICS Conformément aux orientations du Gouvernement en matière de simplification, le décret n 2014-1097 du 26 septembre 2014 portant mesures

Plus en détail

SESSION 2015 UE 11 CONTRÔLE DE GESTION

SESSION 2015 UE 11 CONTRÔLE DE GESTION SESSION 2015 UE 11 CONTRÔLE DE GESTION Éléments indicatifs de corrigé Dossier 1 1) Quel est le bénéfice courant de l activité bières Grand Houblon? R = CA CV CF R = [(400 000 * 110) (400 000 *84.5) 1 400

Plus en détail

CAP Fleuriste RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

CAP Fleuriste RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 5 DÉFINITION Le titulaire du CAP Fleuriste exerce une activité à caractère artisanal et artistique. Doté d un esprit créatif, il réalise tout arrangement courant

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté par le conseil d administration le 25 mars 2009 et modifié le 17 juin 2015

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

Les métiers des Commerces de gros

Les métiers des Commerces de gros Document réalisé par //métiers Les métiers des Commerces de gros Éditorial C est pour la CPNEFP un grand plaisir de voir l aboutissement de ce travail sur la cartographie des métiers dans la branche des

Plus en détail

Conseiller de vente Bijouterie Niveau 2

Conseiller de vente Bijouterie Niveau 2 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Conseiller de vente Bijouterie Niveau 2 EVALUATION GDI DU SALARIE Conseiller de vente Bijouterie NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien

Plus en détail

Evolution Nombre illimité de sociétés, d exercices, journaux, écritures Plans comptables par activité prêts à l emploi

Evolution Nombre illimité de sociétés, d exercices, journaux, écritures Plans comptables par activité prêts à l emploi Ciel Compta E V O L U T I O N Complet et performant, pour tenir votre comptabilité générale, analytique et budgétaire, encaisser plus vite vos factures, faire le point sur vos comptes et gagner du temps

Plus en détail

Nos formations COMMERCIALES

Nos formations COMMERCIALES Immeuble Le Saint Pregts 14 rue Auguste Morel - 89100 SENS Tél.: 03.86.83.81.50 Fax: 03.86.83.81.53 en partenariat avec Nos formations COMMERCIALES Les fondamentaux du management LE PLAN D ACTION COMMERCIAL

Plus en détail

LA POLITIQUE DE GESTION DES STOCKS

LA POLITIQUE DE GESTION DES STOCKS LA POLITIQUE DE GESTION DES STOCKS 1. Quand acheter? 2. Quelle quantité acheter? objectif 1. Minimiser le risque de rupture de stock. 2. Minimiser le coût de stockage des biens. solution 1. Définir un

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

GP9000 Gestion de production

GP9000 Gestion de production 1 Table des Matières 1- Fiche matière première...3 a) Caractéristiques générales de la matière première... 3 b) Affectation de conditions par fournisseur... 3 c) Documentation technique liée au produit

Plus en détail

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité.

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité. Gérer son entreprise Gérer une entreprise et la faire prospérer ne s improvisent pas. Cela nécessite au contraire des connaissances spécifiques, de la réactivité et une grande rigueur. Si votre métier

Plus en détail

1. La prise en compte des coûts

1. La prise en compte des coûts Terminale STG Mercatique Chapitre 3 : Construire l'offre Séquence 4. La fixation du prix - Les facteurs explicatifs d'un prix Le prix est une variable mercatique déterminante. Il est la base des revenus

Plus en détail

Descriptif du poste de. Chargé d Affaires au sein du Groupe CIM

Descriptif du poste de. Chargé d Affaires au sein du Groupe CIM Consultant : Alain VERHACK Date : 03/02/2014 Descriptif du poste de Chargé d Affaires au sein du Groupe CIM Page 2 sur 5 SOCIÉTÉ NOM : Groupe CIM ADRESSE DU SIÈGE : 55, rue du Bois Chaland CE 2928 Lisses

Plus en détail

UBIFRANCE, l Agence française pour le développement international des entreprises

UBIFRANCE, l Agence française pour le développement international des entreprises UBIFRANCE, l Agence française pour le développement international des entreprises Une agence engagée aux cotés des entreprises pour leur réussite à l international Notre mission : Faciliter l'export En

Plus en détail

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur Technico-commercial est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire a pour fonction

Plus en détail

LA GESTION DES STOCKS * * * * *

LA GESTION DES STOCKS * * * * * THEME 10 LA GESTION DES STOCKS * * * * * L approvisionnement régulier de l entreprise en matière première est primordial pour assurer tant la régularité de la production que celle des ventes. Elle doit

Plus en détail

Guide d initiation GexosBusiness

Guide d initiation GexosBusiness Guide d initiation GexosBusiness Sommaire Qu est-ce que GexosBusiness Le bureau de GexosBusiness Qu est-ce que le bureau Mode basic et mode expert Comment personnaliser le bureau Recherche rapide à partir

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

GUIDE DU DOSSIER ANALYSE MISSION ENTREPRISE

GUIDE DU DOSSIER ANALYSE MISSION ENTREPRISE ANNEE 2015/2016 GUIDE DU DOSSIER ANALYSE MISSION ENTREPRISE BACHELOR 3 SEMESTRE 6 1 Vous allez effectuer un stage ou une mission en alternance pendant votre année académique. Vous trouverez ci-après les

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif

CONTROLE DE GESTION. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif CONTROLE DE GESTION DECF Session 2007 - Corrigé indicatif Dossier 1 Partie A Raisons : - variation des effectifs (effet effectif), - changements de catégories professionnelles (effet de structure), - variation

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières Agence de voyages

Cahier des clauses techniques particulières Agence de voyages Fourniture d un service d agence de voyages pour les transports aériens et ferroviaires et les prestations associées des personnes dont les frais de déplacements professionnels sont pris en charge par

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

Processus Conception. Processus SAV. Processus Gestion des stocks. Activité de contrôle production

Processus Conception. Processus SAV. Processus Gestion des stocks. Activité de contrôle production Liste non exhaustive d indicateurs Processus commercial - Nombre de clients visités chaque semaine. - kilométrage moyen parcouru par visite. - Total des heures productions vendues - Indice de Satisfaction

Plus en détail

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MARKETING et DEVELOPPEMENT COMMERCIAL

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MARKETING et DEVELOPPEMENT COMMERCIAL PROGRAMME A LA CARTE MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MARKETING et DEVELOPPEMENT UNE INDIVIDUALISATION DES PARCOURS DE FORMATION Les modules de perfectionnement de CAPITOLIS permettent à une personne qui

Plus en détail

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage Présenté par: +20 ans d expérience. de culture polyvalente et de recherches en matière sûreté-sécurité Date de la présentation: 2013 Concurrentiel. DANS LA PRESTATION SECURITE SURVEILLANCE GARDIENNAGE

Plus en détail

Evaluation du projet Innovant

Evaluation du projet Innovant Evaluation du projet Innovant Etat d avancement Evaluation de la technologie Evaluation du marché Analyse maturation Régis Ferron, Responsable Marketing, Maturation, Développement d affaires Institut de

Plus en détail

Présenté par Céline ATTINAT, Département coton responsable du pole Inspections et Réclamations.

Présenté par Céline ATTINAT, Département coton responsable du pole Inspections et Réclamations. SOSEA (Société de Services pour l Europe et pour l Afrique). 76430 Sandouville / France Paris, le 5 Octobre 2015 Atelier de formation pour le renforcement des capacités commerciales et la promotion du

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES COMMUNAUTE DE COMMUNES DES TROIS-PAYS 14 rue Clémenceau 62340 Guînes Tél : 03 21 00 83 33 Fax : 03 21 00 83 30 ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL BOULANGER

BREVET PROFESSIONNEL BOULANGER D r ye er &Herv ém Mey r ie e d i BREVET PROFESSIONNEL BOULANGER Gestion de l entreprise Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-953-0 2 LA GESTION DES STOCKS Les matières premières

Plus en détail

IFRB LR - LES PARCOURS DE FORMATION SUR MESURE PARCOURS : ORGANISATION / GESTION DE L ENTREPRISE

IFRB LR - LES PARCOURS DE FORMATION SUR MESURE PARCOURS : ORGANISATION / GESTION DE L ENTREPRISE Feuilles de paie du BTP - Initial > Objectif : Connaître toutes les nouveautés de la paie applicables dès janvier 2015. Acquérir les principes juridiques, sociaux et fiscaux liés à l établissement de la

Plus en détail

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var (France) Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var (France) Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41 Notre objectif : Diminuer vos prix d achats Accédez au commerce international et devenez plus compétitifs Comment? L'analyse du marché du meuble en 2007 montre que les grandes enseignes se partagent le

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER Référentiel métier RESPONSABLE ATELIER 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable atelier Chef d atelier 2. Définition et description synthétique du métier Définition

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

BTS management de l unité commerciale.

BTS management de l unité commerciale. BTS management de l unité commerciale. Objectif : Le ou la titulaire du BTS peut prendre la responsabilité de tout ou partie d'une unité commerciale: Magasin, supermarché, agence commerciale, entreprise

Plus en détail

L optimisation delatrésorerie enmagasin. MAG'OFFICE 2.7.0

L optimisation delatrésorerie enmagasin. MAG'OFFICE 2.7.0 L optimisation delatrésorerie enmagasin. MAG'OFFICE 2.7.0 L optimisation de la trésorerie en magasin. La bonne gestion de la trésorerie est une tâche indispensable du monde économique, quelle que soit

Plus en détail

Logistique / Achat. Gérer les besoins internes et externes

Logistique / Achat. Gérer les besoins internes et externes Gérer les besoins internes et externes 1 - Acheteur hors production 2 - Acheteur produit 3 - Responsable logistique production 1 - Acheteur hors production Un savoir-faire transversal au service de toute

Plus en détail

Supermarché CHAMPION CORRIGE

Supermarché CHAMPION CORRIGE BTS Management des Unités Commerciales EPREUVE E4 : Management et Gestion des Unités Commerciales Supermarché CHAMPION CORRIGE Remarque préalable : l introduction et la conclusion ne sont plus demandées

Plus en détail

BIEN COMMUNIQUER AU TÉLÉPHONE

BIEN COMMUNIQUER AU TÉLÉPHONE BIEN COMMUNIQUER AU TÉLÉPHONE (confirmés) 3 jours (débutants) Améliorer sa prospection téléphonique. Améliorer son accueil client au téléphone. Améliorer sa relation client/prospect au téléphone. Savoir

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

LISI AUTOMOTIVE. Convention logistique pour la fourniture de fixations mécaniques

LISI AUTOMOTIVE. Convention logistique pour la fourniture de fixations mécaniques LISI AUTOMOTIVE Convention logistique pour la fourniture de fixations mécaniques 1 / Objet La présente Convention définit les modalités des engagements "logistiques" que les sociétés du groupe LISI Automotive

Plus en détail

ACCUEILLIR SON INTERLOCUTEUR

ACCUEILLIR SON INTERLOCUTEUR ACCUEILLIR SON INTERLOCUTEUR Tout public Se présenter en respectant la charte d accueil de l'entreprise et identifier leur interlocuteur Encourager l'expression de l'interlocuteur pour identifier et comprendre

Plus en détail

INTRODUCTION. Plan Stratégique ou Plan Industriel et Commercial. Programme Directeur de Production. Calcul des Besoins Bruts Composants et matières

INTRODUCTION. Plan Stratégique ou Plan Industriel et Commercial. Programme Directeur de Production. Calcul des Besoins Bruts Composants et matières Qu'est-ce que le M.R.P.? INTRODUCTION C'est une technique de gestion industrielle qui répond aux besoins suivants : donner au client le meilleur service, définir un programme de production, réaliser au

Plus en détail

À la suite du diagnostic, l'entreprise pourra déduire l une des trois conclusions suivantes :

À la suite du diagnostic, l'entreprise pourra déduire l une des trois conclusions suivantes : DIAGNOSTIC EXPORTATION Avant d'aborder un marché étranger, comme avant de prendre toute décision importante concernant l'exportation, le gestionnaire doit vérifier que son entreprise est prête à exporter

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ V.01 8-16-2014 CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO LA CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO EST UN DOCUMENT EXPLICATIF ET RÉCAPITULATIF CONCERNANT L ACTIVITÉE ENGAGÉE PAR L ENTREPRISE

Plus en détail

EXIGENCES RELATIVES AUX CONNAISSANCES ET À L'EXPÉRIENCE NIVEAU I

EXIGENCES RELATIVES AUX CONNAISSANCES ET À L'EXPÉRIENCE NIVEAU I ANNEXE F (Extrait de l'annexe A de la norme CGSB-192.1-2005.) EXIGENCES RELATIVES AUX CONNAISSANCES ET À L'EXPÉRIENCE NIVEAU I COMPÉTENCES PRINCIPALES A1.9 Travail d'équipe Travailler en collaboration

Plus en détail

Performance-academy. www.performance-academy.fr. Cap Performance

Performance-academy. www.performance-academy.fr. Cap Performance Performance-academy www.performance-academy.fr Cap Performance Programme des ateliers Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n 0 Approche dʼensemble

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

PROCÉDURES : PROJETS FINANCÉS PAR LA FCI TABLE DES MATIÈRES

PROCÉDURES : PROJETS FINANCÉS PAR LA FCI TABLE DES MATIÈRES PROCÉDURES : PROJETS FINANCÉS PAR LA FCI TABLE DES MATIÈRES 1. Dépôt de la demande de fonds FCI -2-2. Approbation et finalisation de la demande de fonds FCI -3-3. Achats et suivi du fonds FCI -3-4. Achats

Plus en détail

Chapitre 8. Corrigés

Chapitre 8. Corrigés Chapitre 8 Corrigés 1 Question 1. Indicateurs du BSC et stratégie de domination par les coûts Le BSC doit refléter les intentions stratégiques. Par conséquent, si l entreprise choisit de s orienter plutôt

Plus en détail

Convention Logistique. Pour la fourniture de fixations mécaniques

Convention Logistique. Pour la fourniture de fixations mécaniques Convention Logistique Pour la fourniture de fixations mécaniques 1/ Objet La présente Convention Logistique est le contrat d adhésion qui définit, à défaut d accords particuliers ou dérogatoires entre

Plus en détail

ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS

ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS PREFET DE LA REGION PICARDIE ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS La Procédure de consultation utilisée est la suivante : Marché sous forme de procédure adaptée en application de l

Plus en détail

LES RATIOS. 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace.

LES RATIOS. 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace. LES RATIOS 1) GENERALITES 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace. 2) utilité Illustrer des informations Mesurer des objectifs

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

Nombre de produits gérés. Objectif sur mesure. 1984 15 265 191 200 personnes 14 500. Création SAS au capital. Nombre de.

Nombre de produits gérés. Objectif sur mesure. 1984 15 265 191 200 personnes 14 500. Création SAS au capital. Nombre de. Leasecom, inventons L accompagnement durable Créée en 1984, spécialiste de la location évolutive, Leasecom gère les réseaux intelligents (informatique, bureautique et téléphonie) de plus de 12 000 entreprises

Plus en détail

LEGGETT. Un récapitulatif étape par étape IMMOBILIER VOTRE GUIDE GRATUIT POUR ACHETER UNE PROPRIÉTÉ

LEGGETT. Un récapitulatif étape par étape IMMOBILIER VOTRE GUIDE GRATUIT POUR ACHETER UNE PROPRIÉTÉ VOTRE GUIDE GRATUIT POUR ACHETER UNE PROPRIÉTÉ Un récapitulatif étape par étape Mis en place par votre agence immobilière récompensée aux European Property Awards LEGGETT IMMOBILIER GUIDE DE L ACHETEUR

Plus en détail

«Les ateliers commerciaux de l entrepreneur»

«Les ateliers commerciaux de l entrepreneur» «Les ateliers commerciaux de l entrepreneur» Philippe Vachet et Leadwork sont heureux de vous présenter leur nouveau concept de formations collectives «à la carte», adapté aux petites entreprises, aux

Plus en détail

BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN

BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN GD 01 BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN Durée : 7 heures 990 HT / jour Dates : à définir en 2012 Maîtriser les techniques d accueil Etre capable de mettre en place de nouveaux comportements visant à

Plus en détail