CHLOROVILLE. La belle boxe. Héloïse Thouroude Vice-championne du monde de boxe française. Mars 2010 N 73

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHLOROVILLE. La belle boxe. Héloïse Thouroude Vice-championne du monde de boxe française. Mars 2010 N 73"

Transcription

1 Mars 2010 N 73 CHLOROVILLE Magazine municipal d informations de la ville de Meudon La belle boxe Héloïse Thouroude Vice-championne du monde de boxe française Finances Quel budget pour 2010? Dossier Construire aujourd hui l habitat de demain Social Le maintien à domicile

2 9 ÉDITO Chloroville Numéro 73 0,85 le numéro Hôtel de Ville, 6 avenue Le Corbeiller Meudon cedex ville-meudon.fr Directeur de la publication Georges Koch Directrice de la Communication Isabelle Bérend Responsable communication & médias Laurent Raynard Coordination éditoriale et photographique Renaud Douci Rédaction Isabelle Bérend, Elisabeth Bordier-Béghin, Renaud Douci, Christophe Ferreira, Laurent Raynard Tél Photo de couverture : Bertrand Guiton Conception et réalisation Hermès Communication (92, Asnières) Tél Impression Imprimerie groupe Morault (60, Compiègne) Papier issu de forêts gérées durablement (certification n : BV/CdC/ ). Blister biodégradable Régie publicitaire CMP (77, Croissy-sous-Beaubourg) Carole Malek, Tél / Diffusion ISA+ (93-Sevran) Dépôt légal Mars 2010 Chloroville est distribué dans vos boîtes aux lettres, est disponible dans les lieux publics de la ville et sur ville-meudon.fr. Si vous ne le recevez pas, appelez le ou u SOMMAIRE 4 Arrêts sur image 5 Ils font l actualité 6 Actualité 8 Finances publiques 10 Conseil municipal 11 Solidarité avec Haïti 12 Propreté 14 Entreprendre 17 Jeunesse 18 Dossier: l habitat de demain 24 Rencontre 26 Social 28 Associations 29 Travaux 30 Sport 32 Tribunes 34 Carnet 35 Pratique Solidaires avec Haïti 3 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010 Nous avons tous été choqués par les images qui nous sont parvenues après le tremblement de terre survenu en Haïti le 12 janvier dernier. Le peuple haïtien traverse une terrible épreuve : plus de deux cent mille morts et disparus ; une population sinistrée ; des infrastructures dévastées. Je tiens à exprimer notre soutien aux Haïtiens ainsi qu aux Meudonnais qui ont de la famille, des amis dans ce pays. Même si les médias n en font plus l actualité principale, Haïti attend d être reconstruit pour que celles et ceux qui ont réchappé du séisme vivent dans des conditions supportables. L élan de générosité qui s est déclenché immé diatement, doit pour autant se poursuivre sur le long terme. Haïti attend d être reconstruit Pour sa part, Meudon a bien évidemment réagi et le conseil municipal a voté une subvention exceptionnelle pour venir en aide aux sinistrés et contribuer ainsi à la reconstruction de leurs équipements. Je tiens d ailleurs à remercier les initiatives des uns et des autres pour collecter et envoyer des fonds afin d aider le peuple haïtien en plein désastre humanitaire, matériel et sanitaire. Même si la transition est délicate lors d une telle actualité internationale, le dossier de ce mois est consacré aux mesures incitatives destinées à préserver notre environnement, aux nouvelles habitudes écologiques qui intéressent tant les particuliers que les entreprises. Avec de nombreux équipements municipaux déjà pourvus d aménagements éco-responsables, la Ville de Meudon participe activement à cet élan. Enfin, les 14 et 21 mars, vous désignerez les élus qui vous représenteront au conseil régional et qui détermineront les grands axes en matière de politiques régionales (transports, éducation, développement économique, aménagement du territoire...). Quelque soit votre choix lors de ce scrutin, votre participation est importante car elle fait partie intégrante de la vie démocratique. Hervé Marseille Maire de Meudon, Vice-Président du Conseil général STUDIO 9/ GPSO

3 ARRÊTS SUR IMAGE Course de poussins La terrasse de l Observatoire a accueilli, le 3 février, le cross départemental des poussins. Venus de douze clubs des Hauts-de-Seine, 270 enfants âgés de 8 à 12 ans ont participé à cette course d 1,4 kilomètre organisée chaque année par l ASM Athlétisme. Mot compte triple Le 17 janvier, le lycée Rabelais a pris un cours de Scrabble. La dernière étape qualificative du championnat de France de Scrabble s y est en effet dé roulé. 129 participants se sont penchés sur le fameux carré vert, à la recherche du bon mot. DR CHRISTOPHE FERREIRA / VILLE DE MEUDON Le goût de la Russie La fête traditionnelle orthodoxe des blinis, dont c était la 49 e édition à Meudon le 7 février, marque la fin de l hiver. Pour l occasion, l association culturelle orthodoxe russe a proposé à ses 300 hôtes un repas gastronomique, suivi de chants folkloriques et d un concert de balalaïkas avec le groupe de musique Saint- Georges. RENAUD DOUCI / VILLE DE MEUDON 4 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010 Musique à Meudon Grâce à Musique à Meudon, le nouveau label, créé par la Ville, musique classique et jazz se donnent à entendre dix fois par an dans divers lieux patrimoniaux meudonnais. Le 31 janvier dernier, l association Plein Jeu a organisé un concert flûte et orgue au Temple de Meudon, avec au programme : Bach, Haendel ou encore Vivaldi. DR

4 ILS FONT L ACTUALITÉ La galette des rois des boulangers Pour le traditionnel partage de la galette des rois, le maire, Hervé Marseille, Léon Hovnanian, adjoint chargé du commerce et les boulangers ont accueilli, dans les salons d honneur du Potager du Dauphin, le commissaire Elise Sadoulet, le chef de la brigade des pompiers, l adjudant Emmanuel Hauchecorne, et Daniel Gaupillat, président de la Chambre des Métiers du département. JULIEN BERKOVITCH/VILLE DE MEUDON IMMORTEL MEUDONNAIS À L HONNEUR DR Le philosophe Jean-Luc Marion a été reçu le 21 janvier à l'académie française. Il succède au fauteuil du cardinal Jean-Marie Lustiger, son ami décédé en Né en 1946, rue de Paris à Meudon, il est le frère du Père Pierre-Marie Marion, curé de Saint-Martin et du Saint Esprit. Normalien agrégé de philosophie, spécialiste de Descartes, Jean-Luc Marion a reçu le Grand Prix de philosophie de l Académie française en 1992 pour l ensemble de son œuvre centrée sur la question de Dieu. Son dernier ouvrage, Certitudes négatives, vient de paraître. DR Roger Goublin, ancien directeur à la Thomson (Thalès) s'est vu décerner les Palmes Académiques. Cet ingénieur qui a notamment dirigé le premier programme de production d'engins téléguidés sol-air et celui de couverture radar de l'europe de l'ouest, a consacré, dès sa retraite, six heures par semaine au tutorat des étudiants d'orsay en mathématiques et en physique. Une aide bénévole qui aura duré 17 ans. DR CINÉMA Matthieu B. Michon, dont la marque de fabrique est de rester masqué, a composé la bande originale du film The Man Who Sold The World de Swel et Imad Noury, remarqué lors des derniers Festivals de Marrakech, de Dubaï et de Berlin. Ancien leader du groupe rock Goo Goo Blown (Le bonhomme), dont l'album est sorti fin 2006 chez AZ/Universal, ce jeune Meudonnais de 33 ans a créé le projet Blätter für die Kunst, qui se veut un lien entre la musique instrumentale et les autres formes d art (www.bfdk.fr) Pilier décalé Actuellement en plein tournoi des Six Nations, le rugbyman meudonnais Sylvain Marconnet tient un blog sur lemonde.fr, Pilier décalé. Vivez la compétition au plus près grâce au pilier emblématique du XV de France et du Stade Français, qui vous fait partager, via le web, sa vie en ovalie depuis août Jérôme Rothen en Turquie Le Meudonnais Jérôme Rothen (31 ans) terminera sa saison dans le championnat turc. Après une expérience décevante aux Glasgow Rangers, en Écosse, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain a signé pour un prêt au club d Ankaragücü, entraîné par l ancien sélectionneur de l équipe de France, Roger Lemerre. Distributeur de rires L acteur réalisateur meudonnais Bruno Solo nous ressert son expresso. Sa série aussi rapide que comique Caméra Café, dont il est l auteur avec Yvan Le Bolloc h, a repris le 18 janvier sur M6. Si les deux inséparables compères n apparaissent plus à l écran, ils ont renouvelé leur équipe d acteurs pour nous offrir 400 nouveaux épisodes d humour vache entre collègues. PROD 5 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

5 ACTUALITÉ CITOYENNETÉ Elections régionales 14 ET 21 MARS Les électeurs des communes de la région Ile-de-France sont appelés aux urnes pour élire les 209 conseillers régionaux franciliens. L action du conseil régional touche au quotidien des habitants : aménagement urbain et transports (transports en commun principalement), lycées (entretien et construction) et enseignement supérieur, formations et emploi, développement économique, recherche et innovation, environnement, logement et renouvellement urbain, solidarités et lutte contre les discriminations, culture et loisirs, IMPORTANT ainsi que l Europe et l international. Aujourd hui, la région Ilede-France est la région capitale. Elle compte 11,6 millions d habitants, soit 19 % de la population française, entreprises (2 e pôle mondial), 300 centres de recherche, lycéens et étudiants, 210 km de voies de métro, km de voies ferrées, 5000 km de pistes cyclables et 80 % de forêts, de terres agricoles et d espaces naturels. Voter par procuration STUDIO 9/VILLE DE MEUDON Le chiffre du mois Le vote par procuration est réservé aux personnes qui ne peuvent se déplacer le jour du scrutin pour des raisons professionnelles, de santé ou de congé. Elles doivent se rendre soit au commissariat de police, soit au tribunal d instance de Vanves, munies de leurs cartes d identité et d électeur ainsi que des nom, prénom, date et lieu de naissance, adresse et bureau de vote de la personne chargée de voter à leur place. Nul besoin de justifier de l absence, une simple déclaration sur l honneur suffit. Mais attention, n attendez pas le dernier moment pour le faire. La procuration ne sera valable que si le volet destiné à la mairie est bien arrivé et a été enregistré sur la liste d émargement de votre bureau de vote et de celui qui vote pour vous. i NFORMATIONS PRATIQUES Commissariat de police 9 place Stalingrad Tribunal d Instance de Vanves 34 rue Antoine Fratacci à Vanves C est le nombre de Meudonnais au 1 er janvier Un chiffre obtenu à l issue des recensements partiels de la population effectués par l INSEE. Meudon compte ménages, logements, soit un nombre moyen de 2,116 personnes par foyer. QUI PEUT VOTER? Le scrutin régional est ouvert à de ses droits civils et politiques, tous les électeurs des scrutins inscrite sur les listes électorales nationaux, c est-à-dire à toute avant le 31 décembre personne âgée de 18 ans ou plus Les bureaux de vote de Meudon la veille du 1 er tour de l élection, sont ouverts de 8 h à 20 h. de nationalité française, qui jouit CHÈQUE SOLIDAIRE Sésam s ouvre le 1 er mars PHOVOIR Le service d entraide sociale et d accompagnement municipal (sesam ), mis en place par la Ville, pour soutenir financièrement les familles dans leur achats alimentaires, démarre le 1 er mars. Ce disositif novateur, qui se présente sous forme de tickets service de 10, 15 ou 20, est valable dans les commerces partenaires, ainsi que dans les marchés de Meudon. Le chèque alimentaire permet aussi à ses bénéficiaires d être accompagnés par une conseillère en économie sociale et familiale, de participer à des ateliers culinaires et d assister à des séances d information en présence de nutritionnistes et de professionnels de la santé. CCAS Hôtel de Ville 6 avenue le Corbeiller / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

6 MEUDON-LA-FORÊT Et les trois architectes retenus sont CONCOURS Plus de 200 architectes ont participé au concours lancé par la Ville pour la conception du futur espace culturel de Meudon-la-Forêt. Trois ont été retenus. Lancé fin 2009 par la Ville, le concours d architecture pour la construction du futur espace culturel de Meudon-la-Forêt a recueilli 201 candidatures, parmi les plus prestigieuses de la profession. Les différents projets composés de maquettes et d esquisses anonymes ont fait l objet d un travail d analyse. Ils ont ensuite été étudiés par un jury - composé d élus, de personnes compétentes et d architectes nommés par le maire qui vient de retenir trois candidatures d équipes : l Atelier Novembre, Philippe Gazeau et David Serero. Travaillant aussi bien sur des équipements culturels que des bureaux, l Atelier Novembre a notam ment dessiné le 104, le nouveau centre de création artistique de la ville de Paris. Fréquemment publiée et exposée, l Agence Philippe Gazeau a reçu l Équerre d Argent en 2000 et a signé l extension de l École normale supérieure de la rue d Ulm et la réhabilitation du groupe hospitalier Necker-Enfants malades. Le cabinet Serero Architectes a, quant à lui, remporté le concours visant à proposer une refonte des zones publiques de la Tour Eiffel. Les équipes ont jusqu à l été pour dessiner leurs projets définitifs. Le nouvel espace culturel sera construit avenue de Lattre de Tassigny, une fois le city-stade repositionné et le centre de loisirs déconstruit. VILLE DE MEUDON Un réseau social d échange et de service Garde d enfants, soutien scolaire, ménage Entre Meudonnais est un nouveau service, accessible via ville-meudon.fr. En quelque clics, on y crée son portrait pour rencontrer d autres Meudonnais avec lesquels partager ses passions (sport, danse, dessin ) et ses compétences (techniques, manuelles ), pour trouver l aide dont on a besoin, pour proposer ses services ou pour acquérir de nouveaux savoir-faire. 412 personnes sont déjà inscrites à cet espace d échange et d entraide. FRÉDÉRIC JAVELAUD VILLE DE MEUDON INTERNET MADE IN MEUDON Mes vêtements sont-ils durables? Du 27 mars au 3 avril, la médiathèque expose des T-shirts! Des vieux hauts customisés par des élèves du lycée Les côtes de Villebon pour leur donner une seconde vie. Florence Lamouret, professeur d arts appliqués, s est demandé ce que signifiait le terme «développement durable» pour les jeunes. À ses élèves inscrits en BEP pâtisserie, elle a confié la mission de faire renaître un de leurs vieux T-shirts à l aide de vêtements venus du vestiaire du centre social Millandy. «Alors qu on a tous très souvent des armoires qui débordent, il est intéressant de se questionner sur ce que deviennent les habits qu on jette. Ce projet permet d illustrer ce qu est le développement durable. C est aussi le moyen de montrer à ces futurs pâtissiers comment ils peuvent s exprimer plastiquement.» Accueillis dans les salles d ateliers du centre social Millandy, les 14 élèves se sont employés à faire renaître leurs T-shirts usés, à les customiser à leur goût en compagnie d un styliste et en utilisant des matières végétales pour les teintures. Le résultat: des habits très mode à admirer, du 27 mars au 3 avril au pôle de Meudon-la-Forêt. DR 7 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

7 FINANCES PUBLIQUES Quel budget pour 20 GESTION BUDGÉTAIRE Le conseil municipal a voté le budget annuel qui conditionne l action de la Ville sur le plan de ses investissements et de sa fiscalité sera la 7 e année consécutive sans augmentation de la taxe d habitation. Total Investissement Recettes Fonctionnement = Total Investissement Fonctionnement Dépenses Dans un contexte économique mondial particulièrement délicat, Meudon continue d afficher une situation financière saine. La Ville n avait pas contracté d emprunts toxiques. L essentiel de sa dette (60%) est à taux fixes. Pour les 40% restants, la Ville profite de la faiblesse des taux variables (moins de 3 %). Continuant à maîtriser son endettement, elle dégagera une nouvelle fois une épargne significative qui sera d au moins 3,5 millions d euros (différence entre ses dépenses et ses recettes de fonctionnement). Elle conserve ainsi une «bonne signature» et peut emprunter sans difficultés les sommes dont elle a besoin pour ses investissements à long terme sera la 7 e année consécutive que la Ville n augmente pas sa taxe d habitation. Elle ajustera néanmoins l effort des Meudonnais sur le foncier bâti. Avec une hausse de 5 %, les taux de cotisation de foncier bâti en vigueur dans notre commune resteront tout de même largement inférieurs au reste des Hauts-de-Seine. La crise économique affecte les recettes Comme en 2009, la crise économique affecte les recettes de la Ville. Liés au marché de l immobilier touché de plein fouet, les droits de mutation chutent à 1,5millions en Ils étaient de 3,2millions en Les recettes versées par l État, qui cherche à réduire ses dépenses et demande aux collectivités locales de participer à l effort de maîtrise des dépenses publiques, sont également en baisse. La dotation globale de fonctionnement, dont le montant dépend pour moitié du nombre d habitants, va baisser de 2 %. La population meudonnaise n augmente pas assez (+ 0,3 % en 2009), d où le souci de la Ville de construire de nouveaux logements qui répondent aux besoins de toutes les couches de la population. Après d innombrables réformes de la taxe professionnelle (TP), la dernière a abouti à sa suppression. La TP est remplacée par une nouvelle cotisation économique territoriale assise sur la valeur foncière des terrains occupés et sur la valeur ajoutée produite. Pour Meudon, l impact de cette réforme sera nul, grâce au rôle d amortisseur joué par le vaste territoire de Grand Paris Seine Ouest. À noter, le nouveau mode de calcul des tarifs périscolaires qui, pour atteindre ses objectifs, risque de baisser les recettes de la Ville. Grâce au remplacement du système de quotient familial par celui du taux d effort, les tarifs sont mieux adaptés aux revenus des familles et favorisent la fréquentation des accueils de loisir. Investir avec rigueur et prudence Investir tout en enregistrant une baisse de ses recettes nécessite rigueur et prudence. Se devant de montrer l exemple, la Ville va limiter la hausse des frais de personnel à moins de 3 % en stabilisant le nombre d agents, en s efforçant d augmenter leur productivité et en offrant pourtant plus de services, comme l ouverture de la médiathèque le dimanche et la création d ateliers périscolaires dans les écoles. Forte d une gestion budgétaire raisonnée et équilibrée depuis plusieurs années, la Ville a repris en 2009 ses efforts d investissement (9,4 millions d euros). En 2010, elle continue sur sa lancée, avec 11millions d euros au total, dont une grande partie sera consacrée aux secteurs des affaires scolaires, de la petite enfance, du logement, de la solidarité et des économies d énergie. Dans ce dernier domaine, la Ville dresse un bilan carbone pour évaluer et baisser ses émissions de gaz à effets de serre. Une démarche d un montant de 20500, subventionnée à hauteur de 50 % par l Ademe*, complémentaire au bilan carbone dressé par Grand Paris Seine Ouest. Avec la crise, les aides ponctuelles du centre communal d action sociale ont augmenté de 50 %. Parmi ces aides dites de secours, le nouveau dispositif du chèque solidaire ( ), permet à des ménages d acheter des denrées alimentaires avec des tickets service dans des enseignes partenaires de l opération. Accompagnés par des travailleurs sociaux, ils effectuent ainsi une économie qui doit leur servir pour financer un projet personnel (permis de conduire) ou professionnel (formation). Autre augmentation, celle du budget consacré à la petite enfance, avec l achat de places à la crèche de la rue Arnaudet et la future crèche de Rivoli. 8 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

8 10? La Ville augmente son budget consacré à la petite enfance, avec l achat de places à la crèche de la rue Arnaudet et à la future crèche de Rivoli. À l étage logement, la Ville investit pour aider à la construction de 30 logements sociaux et intermédiaires au 5-9 route de Vaugirard. Au chapitre scolaire, se répartiront entre la fermeture du préau de l école Rodin, le changement de revêtements de sol et des travaux d économie d énergie (isolation, fenêtres). Enfin, le patrimoine fera l objet d importants travaux. 1,9millions d euros seront consacrés au réaménagement du musée d art et d histoire seront employés à installer chauffage et électricité à l église Saint-Martin. De grands chantiers Quatre millions d euros vont être engagés sur 4 ans dans la double perspective d accueillir le futur espace culturel de Meudon-la-Forêt et de préparer le nouvel éco-quartier de la Pointe de Trivaux. C est dans ce cadre qu une vaste redistribution des locaux a été lancée. Au programme figurent des travaux de rénovation et le regroupement d établissements scolaires, ainsi que plusieurs chantiers comme le transfert du city stade et la déconstruction du bâtiment Jules Janssen. À noter, la Ville a investi quelque pour faire dessiner son futur éco-quartier par trois équipes d architectes urbanistes actuellement à l œuvre. Quant aux crédits nécessaires au démarrage de l opération de construction de l espace culturel, ils ont été prévus dès 2010, soit près de 1,3million d euros. Pour installer le nouveau club senior de Rivoli dans ses nouveaux murs, seront nécessaires. Le déménagement du nouveau centre médico-psychologique de l association Erasme nécessite quant à lui des travaux de Au centre d hébergement d urgence, des travaux à hauteur de permettront d humaniser les lieux. Enfin, sont prévus pour la restructuration de locaux municipaux, rendue nécessaire par l extension de la caserne souhaitée par la brigade des sapeurs-pompiers dans la rue Lavoisier. RD *Agence de développement et de maîtrise de l énergie. 9 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010 PHOVOIR YANN ROSSIGNOL / VILLE DE MEUDON INTERVIEW JEAN FRANÇOIS AKAR Maire adjoint aux finances Depuis plus de 12 ans, nous tenons à ce que nos re cet - tes de fonctionnement soient inférieures aux dépenses de cette nature. La différence, c est de l épargne. Nous l utili - sons pour financer nos investis sements. C est autant de moins à emprunter. Grâce à cette règle, nous avons acquis une excellente réputation auprès des banques qui nous prêtent au meilleur taux. En 2010, cette épargne va diminuer puisque les recettes augmenteraient moins vite (+1,8 %) que les dépenses (+3,9 %). Nous envisagerons, dans un prochain conseil municipal, d augmenter l impôt du foncier bâti, payé par les propriétaires qui sont pour moitié des entreprises (par exemple, Bouygues va nous ramener ). Une condition pour ne pas sortir de la crise dans une situation exsangue. Dynamique donc, mais responsable. C est notre ligne de conduite. Au détail, le fonctionnement comprend pour 64 % les salaires et charges sociales, soit une augmentation de 3 % environ par rapport à Le nombre de fonction - naires municipaux est stable depuis 2002, malgré la création d une trentaine de postes pour les nouvelles crèches et la petite enfance. Nous avons amélioré la produc - tivité des services alors même que l État nous a confié des charges nouvelles (cartes d identité, passeports). Autres dépenses: les intérêts de notre dette et la solidarité (chèque alimentaire et micro crédit). En investissements, on trouve des travaux de gros entretien (peintures, mises aux normes, isolation) et la création de nouveaux équipements collectifs (aménage ment de Meudon sur Seine et de Meudon-la- Forêt). Voilà pour nos dépenses que nous «ser rons» le plus possible. Et puis, il y a nos recettes de fonctionnement: impôts, ventes de services (cantines, location de salles aux associations), subventions de l État (dotation globale d équipement et droits de mutation perçus par l État, qui ont diminué de moitié avec la crise immobilière). Avec un État plus que jamais à court d argent et une DGF en baisse, nos recettes risquent de souffrir. Heureusement, notre Communauté urbaine va nous envoyer au moins grâce à ses excellentes recettes de taxe professionnelle.

9 CONSEIL MUNICIPAL Une nouvelle sectorisation à Meudon-la-Forêt SÉANCE DU 4 FEVRIER Douze projets de délibérations étaient inscrits à l ordre du jour de cette séance marquée par le vote du budget (lire p. 8-9). Le conseil municipal a notamment voté une subvention pour aider la population haïtienne (lire p. 11) et approuvé la nouvelle sectorisation de Meudon-la-Forêt. RENAUD DOUCI/VILLE DE MEUDON Le maire Hervé Marseille a débuté la séance en dressant le bilan de la campagne de vaccination menée à Meudon. Entre l aménagement du centre au château de Buissière, son fonctionnement, les frais de personnel et l achat de matériel de protection pour les agents (masques, gels), cette opération aura coûté aux Villes de Meudon, Sèvres et Chaville. 128 professionnels de santé (médecins et infirmiers) et 75 agents se seront relayés pendant 51 jours, du 12 novembre 2009 au 23 janvier 2010, pour vacciner personnes contre la grippe A. Après le vote à l unanimité d une subvention exceptionnelle de à la population haïtienne, Jean-François Akar, maire adjoint délégué aux finances, a présenté le budget 2010, qui retrace les prévisions et les autorisations de dépenses et de recettes, tant en terme d investissement qu en terme de fonctionnement. Le budget a été voté par chapitre et par opération. Trois secteurs plus homogènes à Meudon-la-Forêt Le conseil a ensuite délibéré sur la nouvelle sectorisation de Meudon-la-Forêt. Avec la fusion des écoles maternelles Saint-Exupéry et Pierre et Marie Curie à la rentrée prochaine (lire p29) et les évolutions démographiques récentes dans le quartier, il était nécessaire de réfléchir, pour , à une nouvelle sectorisation plus homogène des écoles maternelles et élémentaires de ce quartier. En concertation avec l Inspecteur de l Éducation Nationale et les directeurs des écoles, la Ville a défini trois grands secteurs, dans lesquels une école maternelle est rattachée à une école élémentaire: le secteur Vignaud/Rodin, le secteur Curie/Saint Éxupéry et le secteur Ravel-Prévert/Monnet-Debussy. «Pour les enseignants, cette cohérence est importante pour faciliter le suivi pédagogique des élèves passant de la grande section au cours primaire, a expliqué Véronique Lanlo, maire adjoint délégué aux affaires scolaires. Ces nouveaux secteurs tiennent compte de la capacité des différentes écoles et des trajets domicile-école.» Renouvellement de l équipement de sonorisation au centre d art de culture Parmi les sujets inscrits à l ordre du jour, les élus ont autorisé le maire à solliciter des subventions pour réaliser des travaux d amélioration acoustique de la salle de spectacle du centre d art et de culture. Après 10 ans de bons et loyaux services, le système de sonorisation amplifiée doit être renouvelé. Un investissement qui s élève à et auquel les conseils départemental et régional devraient participer. Un contrat régional pour la construction de l espace culturel L assemblée délibérative a également autorisé le maire à demander la participation de la Région pour la construction du nouvel espace culturel à Meudon-la-Forêt. Un nouvel équipement qui devrait coûter, entre la construction de la salle de spectacles, de l espace polyvalent et du parvis et du jardin, 6millions d euros. La Ville va donc poser acte de candidature pour signer un Contrat régional dans le cadre de son nouveau projet emblématique. Cette subvention représente entre 35 et 40 % du montant de la dépense, laquelle est plafonnée à 3 millions d euros. Acquisition de deux voies piétonnes Étaient enfin mises au vote les propositions d acquisition de deux voies piétonnes privées: les allées des Chartreux et du Pré Maistres Gilles. Toutes deux aménagées lors de la construction des pavillons HLM de la rue des Montalets pour permettre l accès des locataires à leur logement, elles sont, depuis leur origine, régulièrement empruntées par le public. Acquises pour un montant symbolique de 1, elles sont intégrées au domaine public communal et seront désormais entretenues par les services de la communauté d agglomération. Une bonne nouvelle pour tous les piétons qui les empruntent, en prévision d éventuels épisodes neigeux l hiver prochain. RD 10 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

10 DR SOLIDARITÉ SÉISME Pour venir en aide à la population haïtienne, les initiatives se multiplient. La Ville, la délégation locale de la Croix Rouge, mais aussi des particuliers et l entreprise ESRI, sont mobilisés. Meudon mobilisé pour Haïti Comme il l avait décidé après le Tsunami qui avait dévasté l Asie du sud et tué plus de personnes en décembre 2004, le conseil municipal a voté à l unanimité une subvention exceptionnelle de pour les victimes du tremblement de terre en Haïti. L agglomération Grand Paris Seine Ouest a également décidé, d un même élan, de verser 0,20 par habitant à la Fondation de France. Dans la commune, certains ont réagi au drame en initiant eux-mêmes un projet de solidarité. En «citoyens du monde», Marion Randraianarisoa et ses amis Forestois ont tout de suite contacté les bonnes volontés pour organiser une collecte. Via Facebook et la mairie, en passant par la Maison pour tous, Carrefour Market et Grand Paris Seine Ouest, ils ont sollicité le plus de monde possible. Sur le web, ils ont trouvé une association, Haïti Clean, partenaire de l Unicef, pour acheminer les dons et les distribuer sur place. «Nous avons récolté plusieurs tonnes de vêtements, de couvertures, de médicaments, de produits d hygiène, de produits pour bébé, de denrées alimentaires Merci à tous ceux qui se sont investis dans cette œuvre humanitaire.» Aider maintenant et dans la durée La Croix-Rouge de Meudon a quant à elle débloqué 4000 sur les dons obtenus en 2009, dans le cadre de l aide d urgence nationale. Associée aux autres structures du territoire, la délégation meudonnaise a mobilisé matériel et équipes de réponses aux urgences (construction d abri, aide médicale, production et approvisionnement en eau ). Par la voix de son responsable, Daniel Diehl, elle lance un appel à la générosité du public: «A Port-au-Prince, une aide humanitaire durable se met en place. Pour venir en aide, dès maintenant et dans la durée, aux populations haïtiennes, la Croix Rouge Française lance un appel aux dons auprès du grand public.» CONCERT SOLIDAIRE Pour la reconstruction de Port-au-Prince Dimanche 21 mars à 17 h, un concert de musique classique est proposé en l église du Saint-Esprit (Meudon-la-Forêt). Au programme: Bach, Beethoven, Dvorak, Paganini Entrée libre. Une collecte y sera organisée pour soutenir les projets du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD Terre solidaire). Cette ONG travaille sur place avec sept associations, notamment sur des programmes d aide à la reconstruction des murs et du tissu social de la capitale haïtienne. Toujours au profit de la Croix-Rouge, La Poste a émis, le 19 janvier, un timbre «Solidarité Haïti». D une valeur de 1, il intègre un don de 0,44. Sept millions d exemplaires sont en vente dans les bureaux de poste. À noter, enfin, la belle initiative de l entreprise meudonnaise ESRI France. Le premier fournisseur français de systèmes d information géographique fait profiter les organismes qui participent aux secours, de ses cartes, de ses données, de ses logiciels et de ses services web disponibles en ligne via le site «Dès que nous avons eu connaiss ance de cette catastrophe en Haïti, précise Russ Johnson, directeur des solutions de sécurité civile pour ESRI, nous avons activé nos procédures opérationnelles pour aider à identifier les zones dévastées, à déterminer les infrastructures touchées, les zones propices à la distribution d eau et de nourriture Les SIG permettent de fournir des informations essentielles dans leur prise décision.». RD i NFORMATIONS PRATIQUES Faire un don en ligne sur par chèque Croix-Rouge française Séisme Haïti Paris cedex / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

11 PROPRETÉ 579 tonnes de ÉCO CITOYENNETÉ Les Meudonnais seraient-ils les mauvais élèves de la communauté d agglomération? En 2009, sur les 784 tonnes d encombrants récupérés, les deux tiers, soit exactement 579 tonnes, ont été déposés en dehors des jours de collecte. En ce début d année, un rappel des consignes s impose! Les dépôts sauvages envahissent nos trottoirs! Ces trottoirs encombrés dégradent notre paysage urbain et rendent moins sûre la circulation, sans parler de la dangerosité de certains déchets pour nos enfants (métaux rouillés, bris de verre, déchets toxiques ). Protéger notre environnement, c est aussi protéger nos enfants! Pour vos encombrants, le dispositif de collecte de Grand Paris Seine Ouest est simple et pratique. le dépôt devant chez vous La collecte a lieu une fois par mois avec un dépôt obligatoire, après 19h, la veille du jour de collecte, ou avant 6 h le jour dit. Uniquement: mobilier, vélos, ferraille, déchets végétaux non volumineux. Un agent est présent pour vous aider et vous conseiller (voir l encadré pour les infos pratiques). Triadis Pour les déchets toxiques, qui ne doivent pas être mélangés aux objets encombrants, Grand Paris Seine Ouest vous donne rendez-vous trois fois par mois avec le camion Triadis (voir l encadré pour les infos pratiques). Avec sept jours par mois pour la collecte des déchets, six jours pour Ma Déchetterie mobile, trois jours pour les déchets toxiques et tous les jours de la semaine pour l accès à la Déchetterie fixe d Ivry, vous n avez aucune raison de ne pas prendre part à la protection de votre environnement. LR Ma Déchetterie mobile Mis en place en 2008, ce service permet, six jours par mois dans des lieux facilement accessibles, de se débarrasser de ses gravats, de ses pots de peintures, de ses branchages, vieux réfrigérateurs, fours et autres machines à laver. FAIRE UN GESTE POUR LA PLANÈTE i NFORMATIONS PRATIQUES Informations pratiques Toutes les infos sur le tri des déchets N vert agglo-gpso.fr ville-meudon.fr/au-quotidien Lorsque vous changez votre télé, votre cafetière, votre réfrigérateur, pensez recyclage en échangeant le neuf contre votre ancien appareil! 70% des petits appareils électro - ménagers sont encore jetés dans les bacs d ordures ménagères. Le Syctom lance donc une nouvelle campagne de sensibilisation sur le recyclage des déchets électriques et électroniques. Le Syctom annonce par ailleurs une baisse de 3% des déchets ménagers collectés en Le Grenelle de l environnement a fixé comme objectif une baisse de 7% d ici SÉCURITÉ Triadis Pour vous débarrasser des matériaux toxiques (solvants, White Spirit, acétone, pots de peinture vides ou non): Le 1 er mercredi au marché Bellevue, de 8h30 à 12h30 Le 3 e dimanche au marché Maison Rouge, de 8h30 à 10h Le 3 e dimanche au marché de Meudon-la-Forêt, de 10h15 à 13h30 Renseignements: / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

12 trop! La collecte des encombrants a lieu une fois par mois. Halte aux trottoirs encombrés qui dégradent notre paysage urbain et rendent la circulation dangereuse. ENVIRONNEMENT LAURENT RAYNARD / VILLE DE MEUDON HORAIRES Ma déchetterie mobile De 13h à 18h en horaire d'été et 13h à 17h en horaire d'hiver, sauf les jours fériés Maison-Rouge (près du marché), les 1 er et 3 e mercredis du mois Centre (parking du centre d'art et de culture), le 2 e samedi du mois Meudon-la Forêt (derrière la mairie annexe), les 2 e et 4 e mercredis du mois, le 4 e samedi du mois Déchets limités à 2m 3 par foyer: Équipements électriques et électrotechniques (D3E): écrans et ordinateurs, petits appareils (grille-pain, sèche-cheveux, robots), lave-vaisselle, lave-linge, cuisinières, micro-ondes, réfrigérateurs, congélateurs, Meubles, bois, canapés, chaises, lits, matelas, cartons d'emballage, ferraille, vélos... Végétaux: tailles de haies, arbustes, branchages... Gravats: résidus de chantiers privés, déblaiements et autres matériaux inertes. Déchets refusés: pneus, ordures ménagères, amiante, cadavres d'animaux, matières en état de décomposition, déchets d'activité de soins et déchets toxiques. Opération forêt propre Le comité de sauvegarde des sites vous invite chaque année à venir nettoyer la forêt des quelque 3 tonnes de déchets qui y sont jetés. La préservation de notre poumon vert est l affaire de tous. Près de 250 personnes se mobilisent pour nettoyer les allées et les espaces forestiers. Pourquoi pas vous? i NFORMATIONS PRATIQUES Rendez-vous le 27 mars dès 14 h à l étang de Trivaux, à la maison forestière du Bel-Air, à la terrasse de l étang et au parc du Tronchet. BERTRAND GUIGOUD / VILLE DE MEUDON 13 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

13 ENTREPRENDRE RESTAURANT Brasserie Nova Kfé COMMERCE SOLIDAIRE Sajani, une éthique Tombée amoureuse de l Inde, Chantal Schneider s est lancée dans le commerce solidaire de produits artisanaux. Dans son show-room, elle vend du linge de maison, des vêtements (soie, laine, coton) et des accessoires, ainsi que des bijoux en argent et en pierres fines. Elle loue même livres sur l Inde et films bollywoodiens. «Je cherche à effectuer mes achats auprès de petits artisans et visite régulièrement leurs ateliers. Soutenir l activité artisanale dans les villages permet à des familles d échapper à l exode rural et à l extrême pauvreté qui les attend en ville. Je soutiens aussi tout projet visant à améliorer la condition des femmes. Aider ces femmes, c est per mettre à leurs enfants de suivre une scolarité et éviter leur exploitation.» Show room le jeudi de 12h30 à 20h et le samedi de 10h à 13h (Fermé jusqu au 6 mars) 2 allée de Reffye RENAUD DOUCI/VILLE DE MEUDON Après L entrée Trianon à Versailles, c est à Meudon que Christophe Correia, 30 ans, et sa sœur Nathalie Plumail, 28 ans, ont ouvert leur deuxième restaurant. Inauguré le 22 janvier dernier, NovaKfé est une brasserie de quartier branchée de 160 m 2, à l ambiance feutrée façon «bar lounge». Leur cuisine «néobistrot» revisite avec enthousiasme les classiques du bistrot. 62 couverts midi et soir. Menu à partir de 13,90. Ouvert du lundi au samedi. 5 rue de Paris COACH D AFFAIRES RENAUD DOUCI/VILLE DE MEUDON Cadre dirigeant au sein d une société multinationale basée en Suisse, le Meudonnais Jean-Yves David a décidé de se mettre à son compte afin de faire bénéficier de son savoir-faire les dirigeants de PME et de TPE. Recruté par le réseau Action Coach, présent depuis 17 ans dans 27 pays, il accompagne les chefs d entreprise pour développer leur activité tout en améliorant leur qualité de vie. Son métier, coach d affaires. 7 bis rue du Bel air RENAUD DOUCI/VILLE DE MEUDON 14 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

14 TRANSPORT RG Express Anciens salariés de la société Allo France course, dont le gérant Franck Mariette est décédé en juin dernier, Gilbert Vieira et Rolland Bouquillon ont repris le flambeau en recréant leur propre entreprise de transport. RG Express, dont la flotte est composée de trois motos et d un fourgon, livre plis et colis, principalement au départ de la zone de Meudon-la-Forêt et de Vélizy. Leur entreprise vient d être habilitée pour le transport de personne. 3 rue de Langlois RENAUD DOUCI/VILLE DE MEUDON RENAUD DOUCI/VILLE DE MEUDON À NOTER Opticien à domicile Philippe Peyrot, qui a repris l enseigne Optic 2000 de son frère Michel, propose un nouveau service de présentation et de livraison de montures à domicile. 30 rue de la République Galerie Pierre Pierre D Allest ouvre un galerie d antiquités au 7 rue des Jardies. D une superficie de 130m 2, la galerie Pierre est spécialisée dans les meubles, les bibelots et les tableaux datant du XIX e et du XX e siècle AUTO-ENTREPRENEUR Alaux Paysagiste Lionel Alaux a créé son entreprise de paysage au 17 rue du Professeur Calmette à Val Fleury. Création et entretien d espaces verts, élagage, plantation et abattage A LIRE L apprentissage, une autre manière de réussir de Christian Gury Après les 5 clés pour rebondir et piloter sa carrière, paru en octobre 2009, le Meudonnais Christian Gury s intéresse cette fois à l apprentissage. Derrière ce terme déprécié se cache beaucoup plus qu une voie de secours pour jeunes en difficulté. Cette formule, qui permet d associer cours théoriques et emplois rémunérés en entreprise, doit être considérée comme une méthode pédagogique alternative, à égalité avec le système de formation classique. C est même actuellement un de meilleurs moyens de progression sociale et de solution à l échec scolaire. Ancien cadre, notamment chez IBM, Christian P. Gury a dirigé pendant 7 ans le centre de formation d apprentis universitaire (CFA) Pierre et Marie Curie - Paris VI. Depuis 2007, il est responsable des carrières à l association des Centraliens. Bourin éditeur, / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

15 JEUNESSE EMPLOI Opération jobs d été Organisée par le service jeunesse, en partenariat avec le Pôle emploi et la Maison de l Emploi et des Entreprises, la journée jobs d été permet chaque année aux jeunes Meudonnais de se trouver un travail pour les vacances. Sur place, ils consulteront de nombreuses annonces. Ils seront aiguillés dans leur recherche par des conseillers techniques, qui les aideront également dans la rédaction de leur CV. Un accès Internet sera à leur disposition pour élargir leur champ d investigation. Mercredi 31 mars de 10h à 18 h Complexe René Leduc. HAUTS-DE-SEINE La Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports des Hauts-de-Seine et France Bénévolat Hauts-de-Seine sont aux côtés des jeunes bénévoles du département. Pour valoriser leur engagement citoyen, leur capacité créatrice, leur audace et leurs talents, ils s engagent dans une initiative commune nouvelle : les Trophées des Jeunes Bénévoles 2010 complè tent les actions des villes en ce sens, comme la Bourse de l aventure à Meudon. Ces trophées ont pour objectif de reconnaître et de récompenser la réalisation par des jeunes de projets associatifs, individuels ou collectifs, Trophée des jeunes bénévoles présentant un caractère d intérêt général et une utilité sociale: solidarité de proximité, environnement, action éducative, échange et transmission de compé tences. Ils sont ouverts à toute personne âgée de 16 ans à 30 ans, dont l action bénévole profite au département des Hautsde-Seine. i NFORMATIONS PRATIQUES Dossier de candidature sur et À retourner avant le 31mars FRÉDÉRIC JAVELAUD/VILLE DE MEUDON À NOTER Jolies colonies de vacances La brochure d information sur les séjours organisés par la Ville est à disposition des familles à partir de la troisième semaine de mars. Les inscriptions commencent le 6avril. Durée des séjours: 2 semaines. Les enfants âgés de 6 à 10 ans ont le choix entre un séjour en juillet et un séjour en août, tout comme les ans. Dans la tranche des ans, leur est proposé un séjour en juillet et un séjour linguistique, ainsi qu un miniséjour (à partir de 15 ans). Atelier langues: autour des lycéens Après le succès du mini-stage d anglais destiné aux collégiens pendant les vacances de la Toussaint, le service jeunesse organise cette fois un atelier spécialement pour les lycéens, du 19 au 23avril, entre 10h et 12 h au complexe René Leduc. Inscriptions à partir du samedi 3 avril à 14 h au service Jeunesse - 69 rue de la République INITIATIVE Bourse de l aventure 2010 Chaque année, la Ville ré com - pense les projets de jeunes Meu - donnais âgés de 17 à 25 ans dans le domaine culturel, artistique ou humanitaire. Montant de la bourse: 800, 600, 400. L année dernière, c est une jeune paysa giste qui a reçu le premier prix pour réaliser son enquête sur les réponses paysagères de certains hôpitaux face à la maladie. Servane Hibon a devancé deux projets de solidarité au Cambodge et à Madagascar. Pour participer, adressez-vous au service jeunes - se (69 rue de la République). Des animateurs vous guideront dans vos démarches. Attention, date limite de dépôt des dossiers le 30 avril. Les lauréats de la Bourse de l aventure De gauche à droite: Benjamin Prime, Servane Hibon et Ornan Zimbika. P. CAUMES 17 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

16 LE DOSSIER Construire l habitat de demain STÉPHANE. CHALMEAU/BM ARCHITECTE 18 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

17 aujourd hui DEVELOPPEMENT DURABLE Pour vivre mieux, commençons par construire écologique. Des entreprises aux particuliers, en passant par les collectivités, ils sont de plus en plus nombreux à miser sur les énergies renouvelables pour réduire leur emprunte environnementale, mais aussi pour dépenser moins. Tour d horizon meudonnais. À SAVOIR Maison Très Haute Performance Environnementale (THPE). L'habitat est parmi l'un des premiers émetteurs de gaz à effet de serre, juste devant les transports. La construction d un habitat durable est plus onéreuse qu un logement traditionnel, en moyenne de 5 à 15 %. Mais les économies à moyen et long terme compensent le surcoût initial. 19 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

18 DOSSIER Pour préserver l environnement et faire des économies, de plus en plus nombreux sont les particuliers à construire ou rénover leur habitat en privilégiant la performance énergétique et la production d énergie renouvelable. À Meudon, en 2009, le service de l urbanisme a instruit 248 demandes de permis de construire et autres déclarations de travaux. Vingt-deux d entre-elles, soit près de 10 %, concernaient des projets avec une véritable démarche de développement durable. Pour vivre dans une maison saine et peu consommatrice en énergie, il faut commencer par prendre en compte des paramètres tels que l orientation de la maison et de ses fenêtres, l épaisseur des murs, l utilisation de matériaux de construction non toxiques et plus isolants, le système de chauffage Avant de penser technique, le bon sens prime. Vivre dans une maison saine et peu consommatrice en énergie En fonction de leur budget et des caractéristiques de leur habitat, les propriétaires vont ensuite pouvoir s équiper pour obtenir une maison Très Haute Performance Environnementale (THPE), voire à basse consommation (BBC): triple vitrage, pompes à chaleur, géothermie, chaudières à granules, système de récupération des eaux, panneaux solaires Mais avant de s équiper, il faut isoler. C est ce qu a fait Didier Martin, propriétaire depuis six ans d une maison datant des années 60. Suivant les recommandations d un ingénieur qu il avait chargé de réaliser un audit sur les travaux de rénovation à effectuer dans un souci environnemental, ce Meudonnais a commencé par poser une isolation thermique sur son toit et changer le vitrage de ses puits de lumière. Il a installé une chaudière à gaz à condensation pour le chauffage et a remplacé le chauffe-eau électrique par un système à panneaux solaires. «Grâce à ce système couplé, nous limitons notre dépense énergétique. C était notre souci principal. Nous devions, nous aussi, dans la limite des possibilités imposées par la configuration de la maison, participer à cet effort collectif en faveur de l environnement.» Une pierre dans la mare des bâtiments énergétivores. Deux ans après le Grenelle de l environnement, les entreprises sont également appelées à prendre leurs responsabilités. La construction du premier immeuble de bureaux vert de grande envergure, le Green Office, a d ailleurs débuté en novembre dernier dans la zone d activité de Meudon-la-Forêt. Concept inédit en France, cet ensemble de bureaux produira plus d énergie qu il n en consommera. Installé derrière le Technopôle, cet édifice de quelque m 2, conçu pour accueillir jusqu à 800 personnes, marque la naissance d une nouvelle génération d immeubles tertiaires durables. «Nous avons conçu Green Office comme un incubateur technologique, indique Eric Mazoyer, directeur général délégué de Bouygues Immobilier qui mène le chantier. Il permettra de diminuer la consommation énergétique de 60% par rapport à celle d'un immeuble standard et de 30% par rapport aux immeubles les plus performants existant sur le marché aujourd'hui. Avec plus de m 2 de panneaux photovoltaïques, une chaudière à cogénération biomasse qui produira chaleur et électricité à partir de bois ou d huile, ainsi qu une éolienne, l'énergie créée par l'immeuble couvrira l'intégralité de ses besoins en chauffage et en électricité. Indépendant en termes d'énergie, Green Office ne rejettera plus de CO2.» PHOTOS BM ARCHITECTES Reprendre les principes de l architecture bioclimatique pratiqués naturellement par les anciens Pour répondre aux exigences de développement durable défendues lors du Grenelle de l'environnement, les concepteurs ont étudié tant la construction de cet immeuble que le comportement de ses futurs utilisateurs. Ventilation naturelle, orientation nord-sud, isolation renforcée par l'extérieur, brasseurs d'air, menuiseries bois/aluminium, éclairage d'ambiance diffus, extinction automatique en cas d'absence du bureau... Même la conception des escaliers a été pensée pour inciter les occupants à les préférer aux ascenseurs en jouant sur l'espace et la lumière naturelle. «Les choix réalisés sur des bases techniques ont repris les principes de l architecture bioclimatique pratiqués naturellement par les anciens, explique Alain Thuillez, du bureau d étude Arcoba en charge du projet. On bâtissait autrefois de grosses mai- 1 AGENCE ÉQUERRE AGENCE WILMOTTE ET ASSOCIÉS UNE VILLE EXEMPLAIRE Panneaux solaires et bilan carbone DR La Ville, qui se doit de montrer l exemple, va équiper la piscine et la crèche de Bellevue de panneaux solaires afin de diminuer leur consommation énergétique. Ce système permettra de chauffer l eau sanitaire des deux structures (douches et robinets). Il préchauffera également l eau de renouvellement des bassins de la piscine. Les travaux, d un montant de , commencent cet été. Pour baisser ses émissions de gaz à effets de serre, la Ville a mandaté un bureau d étude pour dresser un bilan carbone. Cet outil évalue les émissions de CO 2 de chaque service. Chauffage dans les bâtiments, déplacements des agents, livraisons des fournitures, de repas Toutes ces données ont commencé à être collectées en février. En mai, le cabinet d experts rendra ses conclusions. Grâce à ce programme d actions, les service municipaux réduiront leur impact sur l environnement. Une démarche d un montant de 20500, subventionnée à hauteur de 50 % par l Ademe*, complémentaire au bilan carbone dressé par Grand Paris Seine Ouest. 20 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

19 Dessinée par le Meudonnais Stéphane Béranger de l agence BM architectes, cette maison Très Haute Performance Environnementale (THPE) présente des caractéristiques simples : construction en bois, orientation, baie vitrée épaisse, dispositif de protection solaire qui protège des rayons hauts l été et qui laisse passer les rayons plus bas l hiver. Question chauffage, le propriétaire a opté pour une chaudière à bois Dessinés par Jean-Michel Wilmotte, les deux futurs bâtiments du 4 ter route des Gardes, qui compteront 57 logements et une crèche parentale, seront labellisés basse consommation. Ils consommeront trois fois moins d énergie qu un logement non certifié grâce notamment à une forte isolation et à l installation de panneaux solaires. LO & PARTENAIRES 3. Dessiné par l architecte meudonnais Marc Seifert de l'agence Equerre, un immeuble labellisé THPE. accueillera, au 5 route de Vaugirard, à l horizon 2012 une résidence pour personnes handicapées mentales vieillissantes, des logements sociaux, des bureaux et une brasserie. Les toitures inclinées au sud devraient pour exemple être recouvertes de panneaux solaires thermiques. sons, aux murs épais, orientées vers le sud. On fermait les volets lorsque le soleil était trop fort. On ouvrait fenêtres et volets la nuit Green Office s appuie sur les mêmes principes, en les automatisant et en les optimisant grâce à un pilotage informatique et à un réseau de capteurs et d auto matismes qui commandent la dynamique de la façade. Ce n est ni un bâtiment expérimental ni une démonstration technologique. C est un véritable projet, concret, avec des impératifs énergétiques, mais aussi des exigences économiques.» RD 5 Réduire nos émissions de gaz à effet de serre, minorer notre empreinte écologique, économiser de l argent L un des moyens d y parvenir consiste à utiliser des énergies renouvelables. AGENCE ROL 4. Dessinée par l architecte meudonnais Philippe Lanlo, cette maison THPE EnR (Très Haute Performance Énergétique, Énergie Renouvelable) est éligible au bonus de COS de 20%. Ouverte au sud sur le jardin, elle est spécialement protégée au Nord par des ouvertures à triple vitrage plus petites et moins nombreuses. Elle est équipée d un Chauffe-eau Individuel Solaire (CESI). Les eaux de pluies sont récupérées et utilisées non seulement pour l arrosage du jardin, mais également pour les machines à laver et les WC. 5. Géothermie, menuiseries thermiques, toiture végétale, récupération des eaux de pluie, traitement autonome de l assainissement Cette villa, construite dans l Oise par l architecte meudonnais Jérôme Rol, est labellisée THPE / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

20 DOSSIER Relais info énergie: les réponses à vos questions V ous vous apprêtez à construire votre logement ou à le rénover, et vous vous demandez : comment faire pour réaliser de véritables économies d énergie (isolation, chauffage, électricité )? comment bénéficier de la subvention de la communauté d agglomération Grand Paris Seine Ouest sur les énergies renouvelables? quels sont les matériaux les plus respectueux de l environnement? où trouver un installateur agréé? Que vous soyez propriétaire ou locataire, le conseiller info-énergie de l agence locale de l énergie vous informe gratuitement. Il vous accompagne dans vos projets d installation d équipements à énergies renouvelables : solaire, thermique, photovoltaïque, pompes à chaleur, géothermie Il vous aide dans les démarches de financement de votre projet : crédit d impôt, subvention de Grand Paris Seine Ouest L agence locale de l énergie est une association à but non lucratif. Veillant à la neutralité et à l objectivité de ses conseils, elle a vocation à promouvoir les économies d énergie, l efficacité énergétique, les énergies renouvelables et la construction respectueuse de l environnement. Ce service de proximité s adresse aussi bien aux particuliers qu aux professionnels situés sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest. RD AGENCE LOCALE DE L ÉNERGIE Les équipements subventionnés Le chauffe-eau solaire individuel (CESI) permet d avoir de l eau chaude sanitaire chauffée gratuitement par une source d énergie non polluante, renouvelable et gratuite: le soleil. Les capteurs solaires ou modules photovoltaïques permettent la production d électricité à partir de l énergie solaire. Ils peuvent être posés sur le toit ou intégrés à la toiture. Le système solaire combiné utilise le rayonnement solaire pour couvrir une partie des besoins de chauffage et d'eau chaude sanitaire de l habitation Les pompes à chaleur géothermique (PAC) permettent de capter l énergie thermique contenue dans le sol et de la restituer à l intérieur de l habitation. Elles peuvent aussi rafraîchir la maison en été. FINANCEMENT Vers qui vous tourner? Les aides de Grand Paris Seine Ouest et de la région peuvent représenter jusqu à 100% du coût de la main-d œuvre. Grand Paris Seine Ouest finance 50% (plafonnés) du coût de la main-d œuvre pour vos travaux d installation d équipements utilisant les énergies renouvelables. Le conseil régional d Ile-de-France prend en charge une partie du coût de la maind œuvre pour l installation des équipements utilisant des énergies renouvelables: 800 pour un chauffe-eau solaire individuel, 1300 pour un système solaire combiné, pour une pompe à chaleur géothermale ou pour des capteurs solaires photovoltaïques et à hauteur de 45 le m 2 pour les toitures terrasses végétalisées. Le crédit d impôt est une disposition fiscale qui permet de déduire de son impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique portant sur une résidence principale. Que vous soyez imposable ou non, vous pouvez bénéficier d un crédit d impôt sur l installation d équipements de production d énergie utilisant une source d énergie renouvelable, sous conditions. Cette aide est de 50% du coût du matériel. Elle peut aussi porter sur la main-d œuvre concernant l isolation des parois opaques. L agence nationale pour l amélioration de l habitat (ANAH) Sous certaines conditions de ressources, les ménages à faibles revenus peuvent également obtenir une aide forfaitaire de l ANAH. 22 / CHLOROVILLE / N 73 / MARS 2010

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général engagements A travers ses engagements, le Service immobilier de l Hospice général déclare assumer sa responsabilité citoyenne de propriétaire

Plus en détail

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo le collège édition 2015 en pratique fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo Édito La réussiste des collégiens est une priorité du Département. Il consacre cette année, malgré des contraintes

Plus en détail

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Une adresse privilégiée, aux portes de Paris BBC POUR RÉDUIRE VOTRE CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE La Seine-et-Marne, le poumon vert de l Ile-de-France Forêts, surfaces

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Les nouvelles dispositions pour 2006!

Économies d énergie et énergies renouvelables. Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Les nouvelles dispositions pour 2006! Économies d énergie et énergies renouvelables Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Le crédit d impôt? Il est fait pour moi! Illustrations : Claire Laffargue Les nouvelles dispositions

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

Des pistes pour une maison. + éc n me

Des pistes pour une maison. + éc n me Des pistes pour une maison + éc n me Dans le cadre de l Agenda 21, la ville de Marcoussis souhaite développer et rénover le parc de logements vers un habitat plus durable et moins énergivore. Protection

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

A Saint-Nazaire. Découvrez la maison qu il vous faut! Domaine. L Etier

A Saint-Nazaire. Découvrez la maison qu il vous faut! Domaine. L Etier A Saint-Nazaire Découvrez la maison qu il vous faut! le Domaine de L Etier Bien vivre à Saint-Nazaire Saint-Nazaire se situe à 60 kilomètres à l Ouest de Nantes, à deux heures trente minutes de Paris

Plus en détail

Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce

Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce Paris, le 5 janvier 2005 Annoncées dans le Plan Climat en juillet 2004, les mesures fiscales en faveur des énergies

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Audit énergétique Bâtiment / Prédiagnostic Vous envisagez la réalisation d une étude de audit énergétique sur votre patrimoine, l ADEME et le Conseil régional de Bretagne

Plus en détail

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges Le Contrat Environnemental avec les Berruyers L Agenda 21 de la Ville de Bourges Orléans 3 Juillet 2008 De la prise en compte de l environnement à celle du développement durable 1995 : élection de l équipe

Plus en détail

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote CC du Pays des Herbiers 43 r du 11 Novembre 85504 LES HERBIERS Tél. 02 51 66

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Chantier copropriété du Plan Bâtiment Grenelle 30 septembre 2011 Sommaire Les objectifs

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

Aide à l isolation de l habitat

Aide à l isolation de l habitat Aide à l isolation de l habitat Dans le cadre de l élaboration du Schéma Régional Climat Air Energie dit SRCAE, l état des lieux énergétique a mis en évidence la part du secteur du bâtiment dans le bilan

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2015 Être bien informés pour ÉCONOMISER L ÉNERGIE Vous

Plus en détail

d investir ancien www.ffbatiment.fr

d investir ancien www.ffbatiment.fr Mémo 2005 19 raisons d investir dans l immobilier ancien www.ffbatiment.fr Crédit d impôt Développement durable Jusqu au 31 décembre 2009 Vous achetez des votre habitation équipements pour principale Crédit

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Le crédit d impôt développement durable

Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt dédié au développement durable en vigueur concerne les dépenses de travaux payées à compter du 1er janvier 2014 (dispositions issues de l article

Plus en détail

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural En Centre Bretagne Un territoire enclavé entre les axes routiers Rennes Brest / Quimper (RN12 et RN 164)

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

L Espace Info Energie 72

L Espace Info Energie 72 L Espace Info Energie 72 Un dispositif national... LE SERVICE ESPACE INFO ENERGIE La mission première des conseillers INFO ENERGIE est de proposer aux particuliers, petites entreprises et petites collectivités

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2014 Le DPE, QUELS OBJECTIFS? Le diagnostic de performance

Plus en détail

Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller

Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller Projet de lotissement éco-responsable de Folpersviller Questionnaire aux personnes intéressées (à retourner à Mairie Service Urbanisme 2 rue du Maire Massing 57200 SARREGUEMINES pour le 06 janvier 2012

Plus en détail

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire DOSSIER COMPLET A DEPOSER AVANT LE 30 AVRIL 2015 Le cachet d arrivée faisant foi,

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec. le Diagnostic. de Performance Energétique L HABITAT

Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec. le Diagnostic. de Performance Energétique L HABITAT Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec le Diagnostic de Performance Energétique L HABITAT être bien informés pour économiser l énergie En France, les bâtiments

Plus en détail

Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire

Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire EDITO Conformément aux engagements du maire, les équipements de proximité sont au cœur de notre action municipale. Ainsi le conseil

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Observatoire 2015 des Universités et des Écoles

Observatoire 2015 des Universités et des Écoles Observatoire 2015 des Universités et des Écoles Observatoire_des_Universites_et_des_Ecoles_2015_210x260.indd 1 28/09/2015 17:41:51 Observatoire_des_Universites_et_des_Ecoles_2015_210x260.indd 2 28/09/2015

Plus en détail

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 Les aides financières 2015 Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Dans le neuf 2 PTZ + : Neuf Primo-accédant. Acquisition d une résidence principale.

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A Nancy, la rentrée se fait aussi chez les 0-3 ans. Au sein du service petite enfance! Page 1 sur 7

DOSSIER DE PRESSE. A Nancy, la rentrée se fait aussi chez les 0-3 ans. Au sein du service petite enfance! Page 1 sur 7 DOSSIER DE PRESSE A Nancy, la rentrée se fait aussi chez les 0-3 ans Au sein du service petite enfance! Page 1 sur 7 Les haltes garderies à Nancy La halte garderie est un accueil souple sur un temps limité

Plus en détail

RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS EN COPROPRIETE «BALADE THERMIQUE» Samedi 8 février 2014

RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS EN COPROPRIETE «BALADE THERMIQUE» Samedi 8 février 2014 RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS EN COPROPRIETE «BALADE THERMIQUE» Samedi 8 février 2014 Odette Alexandre, Adjointe au Maire chargée de l écologie et du développement durable, accueille les participants.

Plus en détail

Du Green Office Meudon à l écoquartier, du BEPOS au TEPOS 2.0

Du Green Office Meudon à l écoquartier, du BEPOS au TEPOS 2.0 Du Green Office Meudon à l écoquartier, du BEPOS au TEPOS 2.0 Olivier Sellès, Responsable Innovation Energie et Smart Grids Le 13 novembre 2016 au CSTB Paris Green Office Meudon : une démonstration de

Plus en détail

date. durable pour certains équipements dans les constructions

date. durable pour certains équipements dans les constructions Le crédit d impôt développement durable TVA à taux réduit Les particularités POUR LE NEUF Construire des logements très économes en énergie est l un des objectifs du Grenelle Environnement. Des aides sont

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : novembre 2013 Être bien informés pour économiser l énergie

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2010 195 528 301

BUDGET PRIMITIF 2010 195 528 301 BUDGET PRIMITIF 2010 195 528 301 FONCTIONNEMENT INVESTISSEMENT TOTAL DEPENSES REELLES 102 562 842 73 569 563 176 132 405 DEPENSES D'ORDRE 18 949 674 446 222 19 395 896 TOTAL 121 512 516 74 015 785 195

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

LA GAZETTE BASTIDOISE

LA GAZETTE BASTIDOISE LA GAZETTE BASTIDOISE JUILLET 2009-1 - Réunion publique du vendredi 13 février 2009 Après les votes des comptes administratifs et des comptes de gestion, avant la préparation du budget primitif 2009, une

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) RESTAURATION SCOLAIRE TAP MATERNEL (Temps d Accueil Périscolaire) ANNEE 2013 2014 La ville de JACOU organise

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors www.residence-senior-de-la-gare.com Bienvenue À la Résidence de la Gare L Aveyron est une terre d accueil reconnue! Saint-Affrique

Plus en détail

Fiche pratique Financements 2014

Fiche pratique Financements 2014 Fiche pratique Financements 2014 Selon l adage, les impôts sont éternels pas les aides. Alors profitez s en maintenant! Malgré le contexte économique actuel, des aides de l Etat sont encore attribuées

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100»)

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») 2013 CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») [1- PRESENTATION GENERALE] [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] 29 mars 2013 1- Présentation LOIRE HABITAT

Plus en détail

Objectifs du concours. Qui peut participer? Critères d évaluation. réduction de l empreinte carbone, etc.

Objectifs du concours. Qui peut participer? Critères d évaluation. réduction de l empreinte carbone, etc. Objectifs du concours Impliquer et sensibiliser les jeunes générations dans une démarche citoyenne : consommer durable, réduire ses déchets, économiser les ressources naturelles et adopter des bonnes pratiques

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

Visite de rentrée dans les collèges : Le point sur les cinq grands chantiers engagés en 2010

Visite de rentrée dans les collèges : Le point sur les cinq grands chantiers engagés en 2010 Le 26 août 2011 France-Laure Sulon Directrice de la Communication Tél. 02 33 81 60 00 Poste 1220 sulon.france-laure@cg61.fr Irène Martin-Houlgatte Chargée de communication Poste 1226 martin-houlgatte.irene@cg61.fr

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements 14 / 34 Comment fonctionne l éco-prêt à taux zéro? Le programme de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONSTRUCTION D UNE SECTION D ÉDUCATION MOTRICE AU COLLEGE DU MARAIS DE CAUFFRY UN PROJET RARE EN FRANCE

DOSSIER DE PRESSE CONSTRUCTION D UNE SECTION D ÉDUCATION MOTRICE AU COLLEGE DU MARAIS DE CAUFFRY UN PROJET RARE EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE CONSTRUCTION D UNE SECTION D ÉDUCATION MOTRICE AU COLLEGE DU MARAIS DE CAUFFRY UN PROJET RARE EN FRANCE La rentrée scolaire 2015-2016 sera marquée par la construction d un bâtiment destiné

Plus en détail

PLAN ISOLATION DES BATIMENTS PUBLICS

PLAN ISOLATION DES BATIMENTS PUBLICS PLAN ISOLATION DES BATIMENTS PUBLICS DEMANDE DE SUBVENTION REGIONALE DANS LE CADRE DU CONTRAT DE PAYS DE BOURGES IDENTIFICATION DE L OPERATION DANS LE CONTRAT REGIONAL DE PAYS Opération identifiée : oui/non*

Plus en détail

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

Réhabiliter une copropriété : un projet collectif à accompagner

Réhabiliter une copropriété : un projet collectif à accompagner Réhabiliter une copropriété : un projet collectif à accompagner Table-ronde proposée par Envirobat Méditerranée et le GERES France Vendredi 9 novembre 2012 // Salon Solutions Copropriétés // Nice Tour

Plus en détail

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention Appel à Projets Développement Durable Dossier de demande de subvention IMPORTANT Ce dossier fait acte de document officiel et son usage est obligatoire. Nous vous invitons également à fournir tout document

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà 50 projets pour demain GÉENÉERATIONS demain c est déjààà AUCHAN chez nous Les fondations Auchan et Simply lancent un appel à projets «50 projets pour demain» En 2011, le Groupe Auchan fête ses 50 ans.

Plus en détail

Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS

Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS I- Moyens financiers Budget 2007 : Recettes totales = 3.604.581 dont : Budget CCAS : 1.487.913 Budget annexe SSIAD : 438.284 Budget annexe MAD : 1.678.384 Dépenses

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique AG2I / R2D2 : En Marin route de Pessan 32000 Auch (Gers en Gascogne) ZI du

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités?

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? E dans l AU 21 janvier 2013 Le poids de l énergie Que se passe t il quand l énergie n est pas produite localement?

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

BBC*, suivez le guide!

BBC*, suivez le guide! BBC*, suivez le guide! Les bons réflexes à avoir dans un logement performant *Bâtiment Basse Consommation Le BBC, c est quoi? Votre logement se situe dans un Bâtiment Basse Consommation qui consomme peu

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

VILOGIA L énergie du développement

VILOGIA L énergie du développement VILOGIA L énergie du développement LES ENJEUX DE DEMAIN CONFORT ET ENERGIE Notre ambition: agir concrètement sur les charges des ménages à revenus modestes, pour lutter contre la réduction de leur pouvoir

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail