La préparation de l'intervention en cas d'accident se concrétise par l'établissement de plans opérationnels. Il s'agit :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La préparation de l'intervention en cas d'accident se concrétise par l'établissement de plans opérationnels. Il s'agit :"

Transcription

1 ANNEXE La lttrale fabrque un prdut antparastare dénmmé TEMK. Pur cela, elle mprte du MC ( scyanate de méthyle, prdut nflammable ) des USA en fûts d'acer nxydable de 220 ltres de capacté, et dnt les pars nt une épasseur de,5 mm. Ces fûts étaent regrupés et calés ( par des madrers de bs ) dans des cnteneurs. Le transprt état effectué par ve martme jusqu'à FOS SUR MER ù les cnteneurs étaent déchargés et placés sur des camns qu les achemnés jusqu'à Bezer. Deux emplyés, dans une camnnette équpée de matérel d'nterventn, en assuraent l'escrte. A la sute de la publcatn de la drectve SEVESO, le département d'analyse de sécurté cnvnt que le MC est un prdut préccupant et qu'l serat préférable de fare une étude de danger. L'accdent de Bhpal, en nde en 984, ( rejet de substances txques prvenant surtut du MC ) accéléra le prcessus et l'n nterdt tut smplement le transprt du MC dans les cndtns préctées.

2 ANNEXE 2 LA DRECTVE SEVESO La préparatn de l'nterventn en cas d'accdent se cncrétse par l'établssement de plans pératnnels. l s'agt : du plan d'pératn nterne (P.O..) : les myens nternes à l'nstallatn snt défns dans l'étude des dangers ; l'établssement du plan dt être rendu blgatre par l'arrêté d'autrsatn de l'nstallatn u un arrêté cmplémentare (Crculare du 2 aût 985 du Mnstre de l'envrnnement). du plan partculer d'nterventn (P.P..) qu est cnstrut par l'admnstratn sur la base de l'étude des dangers et qu défnt, dans le cadre plus général des plans ORSEC, les cndtns de gestn de l'accdent et de ses cnséquences par les puvrs publcs. Jusqu'à mse en place du P.P.. par le Cmmssare de la Républque, la drectn des pératns de securs appartent à l'ndustrel. La réglementatn prévt l'rgansatn d'exercces pérdques et la vérfcatn des matérels nécessares à la lutte. La préparatn des plans d'nterventn est facltée par les ensegnements trés des ncdents cmme des accdents ; les textes franças, avec l'artcle 38 du décret du 2 septembre 977, fnt blgatn à l'expltant de déclarer tut ncdent et, a frtr, tut accdent survenant sur l'nstallatn de nature à prter attente aux ntérêts prtégés par la l sur les nstallatns classées. l dt, en utre, nfrmer l'admnstratn des mesures prses pur que l'ncdent u l'accdent ne se reprduse pas. En cas d'accdent «majeur», certans rensegnements furns par l'expltant à l'admnstratn fnt l'bjet d'une cmmuncatn aux Cmmunautés eurpéennes qu établssent un fcher seln les termes de l'artcle 0 de la Drectve «Seves».....

3 La Drectve «Seves» (artcle 8) ndque que les travalleurs et les ppulatns dvent être nfrmés des mesures à prendre et du cmprtement à adpter en cas d'accdents. En effet, les mesures de prtectn et d'évacuatn éventuelle snt effcaces lrsque le publc est préalablement avert des dangers et des parades. Cette nfrmatn est actuellement assurée prncpalement par la ve de l'enquête publque préalable à la délvrance de l'autrsatn d'expltatn d'une nstallatn classée. Cependant, la ppulatn s'ntéressant au cntenu et à la prtée des enquêtes publques n'est pas tujurs suffsante et l'étude des dangers u de sûreté ne permet suvent pas de prévr le détal des mesures de sauvegarde de la ppulatn, qu snt fxées dans le cadre des plans partculers d'nterventn établs par les Puvrs Publcs. Une nfrmatn partculère et régulère s'avère ndspensable. L'nfrmatn du publc dt dnc, de façn cmplémentare à la prcédure d'enquête publque, être réalsée au sujet du cmprtement à tenr en cas d'accdent, par la mse à dspstn d'nfrmatns trées des plans partculers d'nterventn, par exemple sus frme de brchures et plaquettes largement dstrbuées. Ces dspstns 3nt prévues par l'nstructn ntermnstérelle ORSEC «Rsques technlgques» du 2 jullet 985. La crante de plémques ne peut justfer la passvté en la matère. Ben au cntrare, l'nfrmatn du publc a pu être réalsée pur des centrales nucléares et des stes chmques sans suscter de mécntentements u d'nquétudes partculers.

4 L'étude d'mpact cmme l'étude des dangers, u tute autre étude de l'nstallatn fate dans le cadre de la légslatn sur les nstallatns classées, purraent cndure à la dvulgatn de secrets de fabrcatn s l'n n'y prenat garde, ntamment du fat des règles de publcté. De plus, le persnnel de l'admnstratn en charge des nstallatns classées peut vster à tut mment les nstallatns sumses à sa survellance. Dans la mesure ù les dcuments susceptbles d'être rendus publcs cmprtent de nmbreux détals sur les prcédés de fabrcatn, l'expltant peut demander l'applcatn des dspstns de l'artcle 5 du décret du 2 septembre 977 (mdfé par le décret du 23 avrl 985) autrsant le Cmmssare de la Républque à dsjndre parte du dsser sums à enquête publque. l cnvent auss de tenr cmpte de l'utlsatn de rensegnements cntenus dans le dsser d'enquête publque pur l'éventuelle préparatn d'actes de malvellance. l cnvent tutefs d'évter qu'une telle amputatn enlève au dsser sa chérence et sn ntellgblté par le publc. En partculer, la nature et l'ampleur des rsques avec la défntn des znes gégraphques susceptbles d'être attentes, de même que la cndute à tenr en cas d'accdent dvent être clarement précsées. En utre, les persnnels de l'admnstratn chargés de l'nspectn des nstallatns classées cmme les experts désgnés par le Mnstre de l'envrnnement snt assermentés et astrents au secret prfessnnel seln les dspstns de l'artcle 3 de la l du 9 jullet 976 sus des sanctns prévues au Cde Pénal.

5 Dans le cas d'nstallatns sumses à la Drectve «Seves», l'étude des dangers dt furnr les éléments reprs à l'artcle 5 de la Drectve (en partculer sn Annexe V). L'étude des dangers s'artcule autur des accdents pssbles, leur recensement, l'évaluatn de leurs cnséquences, leur préventn et les myens de securs. L'étude des dangers dt cmprter un recensement des surces de rsques et une descrptn des accdents susceptbles d'ntervenr. Les accdents peuvent être d'rgne nterne : snt détermnants à cet égard la cnceptn de l'nstallatn, la nature des prduts utlsés, fabrqués u stckés, le mde d'expltatn et les prcessus de prductn, les cntrôles et les régulatns ms en euvre, la frmatn et l'rgansatn du persnnel en matère de sécurté. Les accdents peuvent être d'rgne externe : snt ntamment à prendre en cnsdératn les sésmes, le gel, l'nndatn, les chutes d'avn et les rsques lés à la prxmté d'nstallatns dangereuses u d'uvrages de transprt. C'est auss le cas de la malvellance et de l'attentat. L'étude des dangers dt décrre également 7a nature et l'extensn des cnséquences que peut avr un accdent éventuel pur l'envrnnement. Les hypthèses d'accdents qu snt utlsées à ce stade dvent être clarement explctées et l'examen dt prendre en cmpte les caractérstques du ste u de l'nstallatn. L'étude des dangers dt justfer des mesures prses en vue de rédure les rsques pur l'envrnnement et les ppulatns. Les mesures envsagées en matère de préventn dvent être justfées cmpte tenu des causes et des cnséquences des accdents pssbles, cmme de l'exstence de technques permettant d'amélrer la sécurté (cmparasn avec les nstallatns analgues les meux équpées, et utlsatn des melleures technlges dspnbles au plan ndustrel). L'étude des dangers dt précser les myens de securs prvés dspnbles dans l'hypthèse d'un snstre, et ntamment les grandes lgnes du plan nterne à l'établssement, cec en tenant cmpte des myens de securs publcs cnnus. Les éléments ndspensables aux servces publcs pur l'élabratn d'un plan d'nterventn à l'extéreur dvent y fgurer. L'étude des dangers furnt en utre la base pur fxer à l'expltant des blgatns mnmales de survellance, en curs d'expltatn, de certans équpements et le suv des prncpes d'rgansatn mprtants pur la sûreté (autsurvellance). Les résultats dvent en être transms et cmmentés à l'nspectn des nstallatns classées. Les nstallatns exstantes Dans le cas des nstallatns exstantes, l'étude des dangers dt débucher sur une amélratn de la sûreté et dnc cmprter des prpstns cncrètes, qu cndurnt le plus suvent l'nspectn des nstallatns classées à prpser des mdfcatns u un renfrcement des prescrptns technques applcables.

6 Les exgences psées par la Drectve «Seves» peuvent être ntégrées dans les prcédures françases exstantes sans créatn de prcédures nuvelles prprement dtes, ntamment à travers l'étude des dangers. L'étude des dangers est exgée dans le cadre de la prcédure d'autrsatn des nstallatns classées (l du 9 jullet 976 et décret du 2 septembre 977). Elle est préalable à l'autrsatn nécessare pur les nstallatns nuvelles et pur les mdfcatns ntables des nstallatns exstantes (décret du 2 septembre 977, artcle 20). De manère générale, l'étude des dangers dt être prprtnnée à l'mprtance des rsques lés aux nstallatns cncernées. Dans le cas d'nstallatns vsées par la Drectve «Seves», elle dt être partculèrement apprfnde. L'étude des dangers a un.trple bjet : rendre cmpte de l'examen effectué par le demandeur en vue de rédure les rsques pur l'envrnnement ; assurer l'nfrmatn du publc et des élus, en partculer lrs de l'enquête publque ; dnner tus les éléments utles à l'nspectn des nstallatns classées pur fare ses prpstns au Cmmssare de la Républque, et au Cnsel Départemental d'hygène qu dnne sn avs sur les prescrptns de l'arrêté d'autrsatn, u sur le refus éventuel de la demande. Dans certans cas, et en partculer lrsque les rsques ptentels apparassent très mprtants, une analyse crtque de l'étude des dangers par un rgansme extéreur ndépendant peut être demandée à l'expltant («étude de sûreté -.). Les nstallatns exstantes La Drectve «Seves» mpse que des études de danger aent été réalsées pur les nstallatns exstantes qu relèvent de sn artcle 5 avant le 8 jullet 989. L'nventare des usnes cncernées a été réalsé sute à la crculare du 8 ctbre 984 du Mnstre de l'envrnnement. La réalsatn de ces études (u la mse à jur d'études antéreures exstantes) dt être demandée aux expltants par arrêtés cmplémentares (artcle 8 du décret du 2 septembre 977). l en va de même lrsque l'admnstratn juge utle de demander une étude de sûreté (c'est-à-dre l'nterventn d'un rgansme extéreur crtque). Les mses à jur Une étude des dangers fasant état des cndtns de fnctnnement d'une nstallatn, des dangers entraînés par elle, des mesures de préventn et des myens de securs en cas d'accdent, est en quelque srte une phtgraphe d'une nstallatn à un mment dnné. Pur qu'elle garde sa valeur, l cnvent de la révser pérdquement. Ans l'artcle 5 de la Drectve «Seves» prévt que les ntfcatns dvent être mses à jur pérdquement, pur tenr cmpte ntamment des nuvelles cnnassances technques relatves à la sécurté et de l'évlutn des cnnassances en matère d'évaluatn des rsques. Cette mse à jur pérdque dt être systématquement demandée dans les arrêtés d'autrsatn «nstallatns classées» (cf. Crculare du 28 décembre 983). Pur les nstallatns exstantes, la mse à jur des études des dangers dt être demandée dans le cadre de l'artcle 8 du décret du 2 septembre 977. Cette blgatn de mse à jur ne dt évdemment pas fare bstacle à l'applcatn de l'artcle 20 du décret du 2 septembre 977 cncernant les mdfcatns ntables des nstallatns.

7 Elles snt varables en fnctn de la gravté du danger mplqué par l'nstallatn, d'ù un régme général applcable à tutes les nstallatns et un régme partculer plus cntragnant pur les nstallatns à plus haut rsque. Un régme général est prévu aux artcles 3 et 4 de la Drectve. Sn applcatn est essentellement à l'ntatve et sus la respnsablté de l'ndustrel. l cntent les blgatns suvantes : examner s les quanttés de substances dangereuses présentes snt de nature à créer un rsque d'accdent majeur ; prendre des mesures de préventn, mettre en place des myens - d'nterventn, être en mesure de pruver à l'admnstratn qu'l a satsfat à ces blgatns, prendre les'mesures de frmatn et d'nfrmatn du persnnel en vue de sa sécurté. l n'y a pas d'blgatns nuvelles par rapprt à la légslatn françase des nstallatns classées, que celle-c s'applque sus le régme de la déclaratn u sus celu de l'autrsatn. Un régme partculer est prévu à l'artcle 5 de la Drectve «Seves» pur les nstallatns les plus dangereuses Cnfrmément à l'artcle 5 de la Drectve, l'ndustrel a une blgatn de ntfcatn aux autrtés admnstratves cmpétentes, st en cas d'nstallatn nuvelle, st en cas de mdfcatn d'une nstallatn exstante, avec blgatn de mse à jur pérdque de la ntfcatn. La ntfcatn cntent des nfrmatns relatves aux substances, aux nstallatns elles-mêmes, aux stuatns éventuelles d'accdent majeur, aux mesures de préventn, aux mesures d'nterventn (plan d'urgence). L'admnstratn a une mssn de cntrôle. Elle dt examner les nfrmatns cntenues dans la ntfcatn, les crtquer, les fare amender, veller à l'établssement des mesures de préventn et d'nterventn en cas d'accdent, prcéder à l'nspectn des nstallatns.

8 Cmme tute drectve cmmunautare, la Drectve «Seves» débute par l'énncé d'une sére de cnsdérants artculés autur du schéma suvant : des mesures dvent être prses par les expltants pur prévenr les accdents majeurs, l'admnstratn dt exercer un cntrôle des actvtés dangereuses, des plans dvent prévr l'nterventn en cas d'accdent majeur, les travalleurs et les ppulatns dvent être nfrmés pur prendre les mesures nécessares en cas de snstre. L'artcle er défnt le vcabulare emplyé et en lasn avec l'artcle 2, le champ d'applcatn de la drectve en détermnant les actvtés et nstallatns vsées. Les artcles 3 et 4 défnssent des blgatns générales en partculer quant à la respnsablté des ndustrels, avec un champ d'applcatn très large précsé par l'annexe V. L'artcle 5 cnsttue le dspstf le plus mprtant de la Drectve «Seves» en créant une blgatn partculère de ntfcatn pur certanes nstallatns jugées les plus dangereuses. Lès annexes, et en précsent le champ d'applcatn. Dans l'hypthèse d'une mdfcatn ntable apprtée à une nstallatn, l'artcle 6 mpse une révsn des mesures de préventn prévues aux artcles 3 et 4 et une nfrmatn préalable des autrtés cmpétentes dans le cadre de la ntfcatn prévue à l'artcle 5. L'artcle 7 mpse aux Etats de désgner des autrtés chargées de recevr les ntfcatns, de les examner et d'établr des plans d'nterventn externes. l prévt également l'rgansatn d'nspectns des nstallatns. L'artcle 9 précse les cndtns d'applcatn de la Drectve aux nstallatns exstantes : la Drectve leur est applcable au 8 janver 985 et les ntfcatns prévues à l'artcle 5 dvent être fates avant le 8 jullet 989. Les artcles 0 et énncent les blgatns ncmbant tant aux ndustrels qu'aux Etats en cas d'accdent.,. D'autres dspstns cncernent les échanges d'nfrmatns entre Etats et avec la Cmmssn des Cmmunautés Eurpéennes.

9 Les accdents de Flxbrugh (Ryaume-Un 974) et de Seves (tale 976) nt sensblsé les ppulatns et admnstratns aux rsques majeurs entraînés par certanes nstallatns ndustrelles. Les guvernements des Etats membres des Cmmunautés eurpéennes nt décdé, sur prpstn de la Cmmssn, d'harmnser les règles relatves aux nstallatns engendrant de tels rsques. C'est ans qu'est née la Drectve du Cnsel des Cmmunautés Eurpéennes du 24 jun 982, dte Drectve «Seves», qu mpse aux Etats-membres l'exstence de légslatns pertnentes sur une base mnmale cmmune (une drectve cmmunautare s'mpse en effet aux Etats et nn aux partculers ; elle dt être «transpsée» dans chaque drt natnal). En France c'est à travers la légslatn des nstallatns classées, que la Drectve «Seves» truve applcatn. Plus partculèrement, le champ d'applcatn de la Drectve «Seves»est cuvert en France par la nmenclature des nstallatns classées, qu est pérdquement révsée pur amélrer la prse en cmpte des rsques et pllutns lés à l'évlutn des technques. L'un des aspects mprtants de la Drectve «Seves» qu se retruve dans la légslatn françase, est la recnnassance du drt à l'nfrmatn sur les rsques lés aux nstallatns dangereuses. Les dspstns les plus rgureuses de la Drectve «Seves» snt applquées dans le cadre de l'autrsatn nécessare à certanes nstallatns classées, plus partculèrement avec l'étude des dangers, qu crrespnd à la «ntfcatn» prévue par la Drectve. La cnfrmté du drt franças à la Drectve «Seves» est assurée par l'ensemble des textes généraux et partculers qu mpsent des blgatns aux expltants et aux puvrs publcs : l du 9 jullet 976 et décret du 2 septembre 977 sur les nstallatns classées ; nmenclature des nstallatns classées ; arrêtés préfectraux et mnstérels ; nstructn ntermnstérelle ORSEC - Rsques technlgques du 2 jullet 985.

10 ANNEXE 3

11 ANNEXE.-4 Transprts ferrvares Pays adhérents au R..D

12 VJ MATÈRES Cluse CLASSEMENT Artcle C«égre Grupe ÉTQUETAGE Vr tppendce D* Un. 95 9S7) Étquette de danger Étquette de manutentn SGNALSATON Vr Numér de cde de danger NuET.cr de cde de la m*uérc P. <D 0 O a 7 Oxyde de baryum : «lde en slutn a b N* 6. A N* 6. A M P O Oxyde de benzyle et d'éthyle. Synnyme d'éther éthylbenzylque. Oxyde de béryllum. Vr Béryllum. Oxyde de butyle Oxyde de carbne Oxyde cuvreux * 2* 3« M N*3 N'6. et N*3 N* 6. A 30.U9 c+ H- g (0 Oxyde cuvrque ' M N* 6. A Oxyde de dbuyléun Oxyde d'éthylène * r «20.03 bt An. 957 N*3 et N*

13 ANNEXE 6 Nm du demandeur: Date: Adresse : Téléphne : Fche descrptve de la MD en vue d'btenr sn classement au RTMD Prdut sums à la cmmssn : Cnsttuants pur les mélanges () Frmule chmque Nm cmmercal Caractérstques : Lqude Pnt d'ébulltn Pnt d'éclar Densté Rsques présentés (2) (3) : nflammablté Txcté (DL 50 et effets cutanés sur l'hmme). Crrsf Cmburant Perxyde Plymérsatn Autres rsques Observatns (2) : Tnnage à transprter par an :... Mde de transprt et fréquence :. Prncpales lasns : Classe Catégre Grupe Classement Décsn de la cmmssn Actuel (4) dans d'autres Règlements () Prdut dmnant et cnférant ses prprétés au mélange. (2) Sute au vers suvant besns. (3) ndquer des pnts de cmparasn des valeurs de T.L.V. par exemple pur les txques. (4).A.T.A., l.m.c.o. u autres textes nternatnaux u étrangers. R..D./A.D.R. Slde Pnt de fusn Densté Emballages prévus'(2) (dvent être ceux de s matère d'assmlatn) Transprt en cternes (2). Prpsé Règlement franças

14 : ANNEXE 7 Tableau des nterdctns de chargement en cmmun (Les nlerdctns fgurent en grsé dans le tablsau.) L 2N U N U 3 2N 3 N 4.'. ZN'M.l,\' '' ^ 2N.2 "J" 4.3 ;. 5! 2 N" 5 N"6. 2 N S.l N 3 6.A!! 2N-6.A j N 8 2 X _. "-.\ : 7A.9,uC t! N : j 2N N 3 ; 2N 3 N 4.j 2N 4. ;!) Pur les matères de la classa 4.2-4" Élll! 2NU2 ' * : f» N«4J <.' S *<» < '> '" C ;«2N 5 ll llll;;; ' * N «. 2N «. N"S.A 's y, -, N ll SJSSSSï Hll! -' ''; - N 6.A - - N 8 2N 8 N 7A.B,C

15 pds lmtes NUMERO de la plaque-étquette à placer à l'arrère et sur les côtés des untés de transprt CLASSES CATEGORES a b " u 2 e catégre 3 e et 4 e catégres Grupe 2 0 bs Charges creuses > kg Grupe 2 04 b Détnateurs électrques Grupes Crdeaux détnants Tutes autres matères de : " et 2 e catégres 3» catégre 4» catégre n n" n" n n' (2) (2) c Grupe Pèces pur feux d'artfces > 500 g Grupe Décrs sans détnateurs Grupe Pèces pur feux d'artfces < 500 g Grupe Engns fumgènes Tutes autres matères de : 2" et 3 e catégres 4 e catégre (artfces de sûreté) Allumettes de sûreté Autres allumettes : n avec la mentn avec la mentn avec là mentn Artfces» Allumettes Allumettes Gaz nflammables Gaz txques (3) Gaz crrsfs Gaz cmburants Gaz n nflammables, n txques, n crrsfs, n cmburants '" catégre 2 e catégre ' 3 e catégre catégre 3 e et 4 e catégres (4) n 4. n' 4. (4) catégre 3 e et 4 8 catégres ' n 4.2 n" " catégre ' 2 e et 3= catégres 4 e catégre n 4.3 n 4.3 n 4.3 () Les pds ndqués dans ce tableau snt des pds bruts, c'est-à-dre emballage cmprs. 5. " et 2 e catégres 3 e et 4 e catégres n" 5 n 5 (2) L'autrté mltare purra, s elle le juge utle, ne pas sgnaler ses transprts de muntns. ' " et 2 e catégres 4 e catégre " et 2 e catégres 3 e catégre " et 2 e catégres 3 e et 4 e catégres " catégre 2 e catégre 3 e catégre ndfférent ndfférent n 5 n" 5 n 8 n 8 n" A 7D(5) 7D(6) (3) Le gaz ammnac en cternes destné à l'agrculture est dspensé du panneau range, sans lmtatn de pds. Pur Sa sgnalsatn vr 324. (4) A l'exclusn de la palle et du fn. (5) En ce qu cncerne la classe 7, le danger n'est pas fnctn du pds, mas de la nature et de l'actvté du radnucléde transprté qu snt les seuls crtères détermnant le classement en " u 2' catégre (vr art. 79 du règlement : Tableau des matères et bjets). 6) Les véhcules ruters transprtant des matères pas- sums,.à,'bblgatjn" 'être sgnalés par les

16 ANNEXE 9 [Transprt Terrestre ntéreur ar chemn de fer, par ves de terre par ves de navgatn ntéreure - Etquettes de Danger Frmats Cls 00 mm x 00 mm avec u sans fenêtre* Wagns 50 mm x 50 mm avec u sans fenêtre Véhcules 300 mm x 300 mm sans fenêtre * Fenêtre blgatre pur étquettes N 7 B et N 7 C N 3 N 4. N«4.3 N 5 N 6. N 6.A N 8

17 RADOACTVE RÂÏ3ÏOÀCTVE N«7B N 7C MATERE NFECTE OU PUTRESCBLE RADOACTBVE N 4 N 5 2jEtquettes de Manutentn N 6 N«> Panneaux culeur range Frmat des étquettes de manutentn ls 74 mm x 05 mm éhcules et agns 48 mm x 20 mm Pur wagns réservrs Pur véhcules cternes Pur véhcules ruters seulement, transprtant des marchandses emballées u véhcules cternes à réservrs multples

18 t ANNEXE 0 véhcules autres que véhcules-cternes 40 cm lseré nr : épasseur,5 cm Nta. Ce panneau est également prévu pur certans transprts en cternes. véhcules-cternes numér d'dentfcatn du danger numér d'dentfcatn de la matère transprtée 40 cm lseré nr, et chffres épasseur,5 cm En régme nternatnal, ce panneau avec numérs d'dentfcatn, n'est mpsé que pur certans transprts en cternes. (Vr 932 et annexe 6) Emplacement - cas général : à l'avant et à l'arrère, côté gauche par rapprt au sens de la marche (l'emplacement à gauche n'est pas exgé par l'a.d.r.).

19 ANNEXE numér d'dentfcatn du danger On utlse un numér à deux u trs chffres, la base du système cnsstant à dnner à un chffre tujurs la même sgnfcatn. La- cmbnasn permet d'dentfer!e u les dangers prncpaux de la cargasn, le premer chffre ndquant le danger prépndérant, les 2 e et 3 e chffres ndquant, s'ls snt dfférents du premer, le danger subsdare. En général, les chffres ndquent les dangers suvants : 2 émanatn de gaz résultant de pressn u d'une réactn chmque; 3 nflammablté de lqudes (vapeurs) et gaz; 4 nflammablté de sldes; 5 cmburant (favrse l'ncende); 6 txcté; 8 crrsvté; 9 danger de réactn vlente spntanée. Le dublement d'un chffre ndque une ntensfcatn du danger afférent. Lrsque le danger d'une matère peut être ndqué suffsamment par un seul chffre, ce chffre est cmplété par un zér en deuxème pstn. Les cmbnasns de chffres suvantes nt cependant une sgnfcatn spécale : 22, 333, 423, 44 et 539 (vr c-dëssus). Quand le numér d'dentfcatn du danger est précédé de la lettre «X», cela ndque que la matère réagt dangereu-* sèment avec l'eau. Pur de telles matères, l'eau ne peut être utlsée qu'avec l'agrément d'experts. Sgnfcatn des numérs d'dentfcatn de danger : 20 gaz nerte; 22 gaz réfrgéré; 223 gaz nflammable réfrgéré; 225 gaz cmburant réfrgéré (favrse l'ncende); 228 gaz crrsf réfrgéré 23 gaz nflammable; 236 gaz nflammable et txque; 239 gaz nflammable puvant prdure spntanément une réactn vlente; 25 gaz cmburant (favrse l'ncende); 26 gaz txque; 265 gaz txque et cmburant (favrse l'ncende); 266 gaz très txque; 268 gaz txque et crrsf; 286 gaz crrsf et txque; 30 lqude nflammable (pnt d'éclar de 2 à 00 *C); 33 lqude très nflammable (pnt d'éclar nféreur à 2 C); X 333 lqude spntanément nflammable, réagssant dangereusement avec l'eau; 336 lqude très nflammable et txque;

20 338 lqude très nflammable et crrsf; X 338 lqude très nflammable et crrsf, réagssant dangereusement avec l'eau; 339 lqude très nflammable, puvant prdure spntanément une réactn vlente; 39 lqude nflammable, puvant prdure spntanément une réactn vlente; 40 slde nflammable; X 423 slde nflammable, réagssant dangereusement avec l'eau, en dégageant des gaz nflammables; 44 slde nflammable, qu, à une température élevée, se truve à l'état fndu; 446 slde nflammable et txque, qu, à une température élevée, se truve à l'état fndu; 46 slde nflammable et txque; 50 matère cmburante (favrse l'ncende); 539 perxyde rganque nflammable; 558 matère très cmburante (favrse l'ncende) et crrsve; 559 matère très cmburante (favrse l'ncende), 'puvant prdure spntanément une réactn vlente; 589 matère cmburante (favre l'ncende) et crrsve, puvant prdure spntanément une réactn vlente; 60 matère txque; 63 matère txque et nflammable (pnt d'éclar de 2 à 55 *C); 638 matère txque et nflammable (pnt d'éclar de 2 à 55 *C) et crrsve; 66 matère très txque; 663 matère très txque et nflammable (pnt d'éclar ne dépassant pas 55 *C); 68 matère txque et crrsve; 69 matère txque puvant prdure spntanément une réactn vlente; 80 matère crrsve; X 80 matère crrsve réagssant dangereusement avec l'eau; 83 matère crrsve et nflammable (pnt d'éclar de 2 à 55 *C); 839 matère crrsve et nflammable (pnt d'éclar de 2 à 55 "C) puvant prdure spntanément une réactn vlente; 85 matère crrsve et cmburante (favrse l'ncende); 856 matère crrsve, cmburante (favrse l'ncende) et txque; 86 matère crrsve et txque; 88 matère très crrsve; X 88 matère très crrsve réagssant dangereusement avec l'eau;

21 883 matère très crrsve et nflammable (pnt d'éclar de 2 à 55 'C); 885 matère très crrsve et cmburante (favrse l'ncende); 886 matère très crrsve et txque; X 886 matère très crrsve et txque, réagssant dangereusement avec l'eau; 89 matère crrsve, puvant prdure spntanément une réactn vlente. numér d'dentfcatn de la matère Ce numér cmplète le numér d'dentfcatn de danger. l est à 4 chffres (répertre des Natns Unes) u à 5 chffres (valables unquement dans le cadre du Règlement franças; dans ce cas, ls cmmencent tujurs par un 9).

22 ANNEXE 2 Sgnalsatn des véhcules

23 TRANSPORT ROUTER : : Sgnalsatn 4 une seule matère / un seul danger prépndérant pluseurs matères '" un seul danger prépndérant...j î / r,' pluseurs matères dfférents dangers prépndérants v_/ étquettes de danger expedtur pur chargement cmplet u hmgène numérs de cde Furns par le transprteur u le lueur sur les ndcatns de l'expédteur appsées par le transprteur dans tus les autres appsés par le transprteur u le lueur 4 J r"^-ww^ c, J ^,J C \ { )

24 véhcules l S \ \ \ \ \ \ \ \ \ \. plaques ranges AV. et AR. avec N de cde plaques ranges AV. et AR. sans N de cde plaques ranges sur côtés cterne avec N de cde plaques ranges AV. camn cterne AR. remrque avec N de cde plaques ranges AV et AR. du camn cterne AV. et AR. de la remrque avec N de cde * 4, un seul danger prépndérant une seule étquette par véhcule u remrque VÉHCULES NON CTERNES VDES Etquettes de danger On peut lasser les plaques étquettes. Panneaux range Les panneauxdvent être masqués u retrés. VÉHCULES ET CONTENEURS CTERNES VDES 7. dégazés et nettyés Masquer u retrer les plaques étquettes et panneaux range. 2. NON dégazés n nettyés plaques ranges AV. et AR. sans N de cde plaques ranges AV. et AR. sans N de cde plaques ranges sur côtés cterne avec N de cde Mantenr en place les plaques étquettes et panneaux range. Observer tutes prescrptns cmme s les cternes étaent plene. t -\ \ plaques ranges AV. et AR. du camn cterne avec N de cde plaques ranges AV. et AR. de la remrque avec N de cde Reprdut avec l'amable autrsatn de la Chambre ^syndcale natnale ^s^ lueurs J plaques ranges AV. et AR. du camn sans N de cde plaques ranges AV. et AR. de la remrque sans N de cde Q cr < Q. m O m

25 fnexe 3 Fac smlé de la carte jaune pur les véhcules cternes CARTE JAUNE N Le Chef de l'arrndssement Mnéralgque En applcatn de l'appendce n 3 du règlement pur le transprt des matères dangereuses, appruvé par arrêté mnstérel du 5 avrl 945 mdfé. Vu ntamment : le prcès-verbal de cntrôle du véhcule c-dessus désgné en date du ; le prcès-verbal de réceptn de la cterne en date du délvré par le chef de l'arrndssement mnéralgque le prcès-verbal d'épreuve de la cterne c-dessus désgnée en date du AUTORSE : la mse en crculatn du véhcule-cterne - de la cterne amvble () affecté au transprt des matères suvantes : Observatns partculères : Prprétare : Adresse : Véhcule (2) - Genre : Carrssere : Marque: N d'rdre : Type : Cterne en métal () Marque : Matère plastque () N d'rdre : ;. Année de cnstructn : Nature des pars lngtudnales : Épasseur des pars lngtudnales : Capacté nmnale : Nmbre de cmpartments : Pressn d'épreuve : La présente autrsatn n'est valable que dans la mesure ù le véhcule reste cnfrme aux ndcatns c-dessus et a sub avec succès la vste technque et le cntrôle pérdque réglementares. Cette autrsatn dt être cnservée à brd du véhcule et puvr être présentée à tute réqustn. Fat à le 9... Le Chef de l'arrndssement Mnéralgque, () Rayer le mentn nutle. (2) Pur les véhcules-cternes seulement N d'mmatrculatn

26 a; '5 U) atèr E V) <D 3 a t> j, euses as) Cntrôles matères danger (Date de valdté des vs (U = 3 m a sa.u <u O) ra Q. r 0 <n X cr c V <D n Département : U) m E S s T3 a O RÉPUBLQUE FRANÇASE TRANSPORTS AUTORSATON de mse en crculatn d'un véhcule cterne affecté au transprt par ve de terre de matères dangereuses (Arrêté mnstérel du 5 avrl 945)

27 ANNEXE 4 Déclaratn de chargement Je sussgné () agssant au nm et pur le cmpte de (2) déclare remettre aux fns de transprt à (3) _. les marchandses dangereuses énumérées c-après, et certfe l'exacttude des rensegnements suvants. Je certfe en utre que les matères snt admses au transprt seln les dspstns du Règlement du 5 avrl 945 et que, ntamment, es prescrptns cncernant sn artcle 5 nt été bservées. MARQUE D'EXPEDTON et destnatn u adresse (a) NOM DE LA MATERE (b) ASSMLATON NUMERO DE GROUPE de la matère (d) CAPACTE de la cterne du cmpartment Certfcatns (éventuelles) prévues par le ttre du Règlement du 5 avrl 945 : A le : Le chargeur. (Sgnature et cachet.) PODS NET TOTAL u vlume (b) Nm fgurant en caractères gras à la nmenclature des matères u nm usuel cmplété par l'assmlatn (c) s la matère appartent à une classe nn lmtatve. (e) Cette clnne n'est pas à remplr dans le cas d'un transprt en vrac. () Nm et prénms. (2) Nm de l'expédteur u rasn scale de la scété expédtrce et adresse. (3) Nm et adresse du transprteur. (0

28 ANNEXE 5 Cmmssn ntermnstérelle du transprt des matères dangereuses Date d'applcatn er Ma 985 (vr au vers) PLAQUE-ETQUETTE SYMBOLE DE DANGER LQUDE NFLAMMABLE. Rsque d'explsn des vapeurs en cas de mélange avec l'ar. Rsque d'rrtatn : pur les yeux et les muqueuses, pur la peau s cntact prlngé avec le lqude. Rsque d'ntxcatn par nhalatn et par ngestn. Rsque de brûlures par cntact lrsque les prduts snt transprtés chauds.. Se garer hrs des agglmératns. 2. Arrêter tus rsques de feu : mteur, crcuts électrques, cgarettes. 3. Elgner les cureux et sgnaler le danger. 4. Fare prévenr gendarmere - plce et sapeurs-pmpers. 5. Fare établr, en cas de fute, un crdn de sécurté. Arrêter la fute en évtant, s pssble, tut cntact avec la peau et les vêtements. Ne prvquer n flamme n étncee. Pulvérser de l'eau pur abattre les vapeurs. ATTENTON A LA POLLUTON (eaux - sls). NTERDCTON DE REJET A L'EGOUT (explsn u pllutn) et dans les rvères. Absrber l'épandage avec du sable u de la terre. Recuellr le prdut. NE PAS UTLSER D'EAU Extncteurs à pudre, à musse, à CO2. Pur les matères marquées d'un ASTERSQUE ROUGE (vr lste au vers) L'EAU EST RECOMMANDEE. Lrsqu'l est expsé au feu, refrdr le réservr à l'eau pulvérsée. Amener la vctme hrs de la zne plluée. Tenr au reps. Enlever les vêtements et les chaussures sullés. En cas de prjectns culares u cutanées : laver abndamment à l'eau pendant au mns 5 mnutes. En cas de brûlures cutanées par le feu : après extnctn, prtéger la zne brûlée par un pansement stérle. En cas de trubles de la cnscence : P.L.S. (pstn latérale de sécurté) et assstance ventlatre. En cas de trubles ventlatres : ventlatn artfcelle (méthdes rales u nstrumentales). Fare appel à des SECOURS MEDCALSES. ETABLSSEMENT EXPEDTEUR u SERVCE DE SECURTE Nm : Adresse : Téléphne: M9!F à MSF A.0!!R PFRMANFNTF

Arrêté du 13 août 2015 relatif à l agrément des modalités de prise en compte des générateurs hybrides dans la réglementation thermique 2012

Arrêté du 13 août 2015 relatif à l agrément des modalités de prise en compte des générateurs hybrides dans la réglementation thermique 2012 Aménagement nature, lgement MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ _ Drectn de l habtat, de l urbansme et des paysages _ Arrêté du 13 aût 2015 relatf à l agrément des mdaltés

Plus en détail

ÉTUDE HYDROGÉOLOGIQUE DU SECTEUR DES HALLES

ÉTUDE HYDROGÉOLOGIQUE DU SECTEUR DES HALLES SCIÉTÉ ANNYME D'ÉCNMIE MIXTE D'AMÉNAGEMENT, DE RÉNVATIN ET DE RESTAURATIN DU SECTEUR DES HALLES (S.E.M.A.H.) ÉTUDE HYDRGÉLGIQUE DU SECTEUR DES HALLES PASSAGES CMPLÉMENTAIRES SUR LES MDÈLES DE SIMULATIN

Plus en détail

Le Statut des archivistes par rapport à celui des autres professionnels de l'information dans les services publics en Afrique : une étude du RAMP

Le Statut des archivistes par rapport à celui des autres professionnels de l'information dans les services publics en Afrique : une étude du RAMP Le Statut des archvstes par rapprt à celu des autres prfessnnels de l'nfrmatn dans les servces publcs en Afrque : une étude du RAMP 0 7 AOUT 1985 Prgramme général d'nfrmatn et UNISIST Organsatn des Natns

Plus en détail

Architecte Marcel Lods (Charte d Athènes) (Espaces Verts d Intérêt Protégé Paysagé) Les Grandes Terres en 1961. Les Grandes Terres en 2012

Architecte Marcel Lods (Charte d Athènes) (Espaces Verts d Intérêt Protégé Paysagé) Les Grandes Terres en 1961. Les Grandes Terres en 2012 Le Grenelle II et sn applcatn d dans la l cprprété été Les Grandes Terres à MarlyMarlyy-lele-R ((78)) jun 2013 S Smmare 1. 2 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9 9. Présentatn du Dmane des Grandes Terres Fnctnnement

Plus en détail

BAC BLANC 2013 / CORRECTİON

BAC BLANC 2013 / CORRECTİON BAC BLANC 013 / COECİON Chres sgncats : 0,5pt à chaque erreur ; 0,75pt purrnt être retrés dans l ensemble du devr EXECİCE EXECICE 1 I : MİSE L ÉLÉMEN OBİE IODE D UN D HIE SAELLİE À AUJOUD HUI (7,5 (6pts)

Plus en détail

Bibliothèque thermodynamique des logiciels ProSim

Bibliothèque thermodynamique des logiciels ProSim Bblthèque thermdynamque des lgcels PrSm La mdélsatn d un système physque repse sur la cnnassance d'un certan nmbre de prprétés de crps purs et de bnares. Ces prprétés servent de base à la détermnatn des

Plus en détail

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S Page de 0 C O N T E X T E Sciété en cmmandite Gaz Métr («Gaz Métr») demande à certains

Plus en détail

Hydrogène 1 g.mol 1 Carbone 12 g.mol 1 Azote 14 g.mol 1 Oxygène 16 g.mol 1. Conductivité de l eau pure à 25 C σ = 5,5.10 6 S.m 1.

Hydrogène 1 g.mol 1 Carbone 12 g.mol 1 Azote 14 g.mol 1 Oxygène 16 g.mol 1. Conductivité de l eau pure à 25 C σ = 5,5.10 6 S.m 1. Pressn atmsphérque P atm 1 5 Pa = 1 bar = 76 mm Hg Masse mlare de l ar M ar = 29 g.ml 1 Vlume mlare des gaz à C et 1 atm 22,4 L.ml 1 Vlume mlare des gaz à 25 C et 1 bar 24,8 L.ml 1 Cnstante des gaz parfats

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Une fis l espace créé par le CRDP, il y a un certain nmbre de travaux à prévir avant de puvir l utiliser avec les étudiants. D une manière générale,

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD.

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD. Changements apprtés par le firmware: Fiabilité du prduit amélirée Réslutin de l anmalie causant de brèves pauses intermittentes chez certains utilisateurs. INTRODUCTION Ce dcument décrit la prcedure permettant

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E RISQUE cavté souterrane cavté souterrane ntercalare cavte souterrane recto verso:mse en page 1 10/07/13 11:21 Page 2 RISQUE cavté souterrane Le rsque cavté souterrane fat parte des rsques de mouvement

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

INFORMATIONS GENERALES & PARTICULIERES

INFORMATIONS GENERALES & PARTICULIERES INFORMATIONS GENERALES & PARTICULIERES 1 - Les prix de ns crisières s entendent par persnne et cmprennent : La crisière en pensin cmplète du dîner du 1 er jur au petit déjeuner du dernier jur. Les ccktails

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

Conditions de Vente LUMINEO

Conditions de Vente LUMINEO Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internet www.lumine.cm. lumine.cm

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN GRAND PORT MARITIME DE ROUEN INSTALLATION DE TRANSIT DES SEDIMENTS DE DRAGAGE DE MOULINEAUX (MOULINEAUX, LA BOUILLE, SEINE-MARITIME) Résumé nn technique de l étude de dangers 1. 2. 3. 6. 7. 8. 4. 5. janvier

Plus en détail

URGENT : AVERTISSEMENT DE SECURITE Erreur du code-barres à l étiquette n 23 WIZARD 2

URGENT : AVERTISSEMENT DE SECURITE Erreur du code-barres à l étiquette n 23 WIZARD 2 PerkinElmer Singapre Pte Ltd 28 Ayer Rajah Crescent #04-01/08 Singapre 139959 C. Reg. N. 199707113D Phne 65 6868 1688 Fax 65 6779 6567 www.perkinelmer.cm 13 Mai 2015 URGENT : AVERTISSEMENT DE SECURITE

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Electronque applquée B2150 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 2 Pondératon 4 Nombre de

Plus en détail

Diagnosticabilité des systèmes à événements discrets : État de l art

Diagnosticabilité des systèmes à événements discrets : État de l art Dagnstcalté des systèmes à événements dscrets : État de l art Fard Nuua et hlppe Dague {FardNuua, hlppedague}@lrfr LRI, Unversté ars, Grupe GEMO, INRIA Saclay Ile-de-France arc clu Unversté, 4, rue Jacques

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

LE MARKETING - ÉPARGNÉ PAR LA CRISE

LE MARKETING - ÉPARGNÉ PAR LA CRISE DEC 11/JAN 1 9 BOULOGNE BILLANCOURT CED - 01 99 9 9 Surface apprx. (c²) : 0 Page 1/ : CATHERINE HEURTEBISE ET YVELINE COUTEUX SALAI RESO11 Jfe» LE MARKETING - ÉPARGNÉ PAR LA CRISE D'après Maesna Internatnal

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Manuel d utilisation (FR)

Manuel d utilisation (FR) Manuel d utlsatn (FR) AStrO A-151 AStrO 4T A-152 AStrO Frmula A-161 AStrO Frmula 4T A-162 PRO+ A-141 Frmula Versn AStrO V2.05.00 - Versn AStrO 4T V1-05.01 - Versn PRO+ V1.05.00 2 Cdes culeurs : Prt «A»

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICE. N 2/11 du 20 janvier 2011 ACHAT D UN PHOTOCOPIEUR ET DES PRESTATIONS DE MAINTENANCE

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICE. N 2/11 du 20 janvier 2011 ACHAT D UN PHOTOCOPIEUR ET DES PRESTATIONS DE MAINTENANCE MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICE N 2/11 du 20 janvier 2011 ACHAT D UN PHOTOCOPIEUR ET DES PRESTATIONS DE MAINTENANCE LYCEE JEAN LURCAT POUR LE COMPTE DU LYCEE AUTOGERE DE PARIS Cahier des clauses

Plus en détail

La sécurité électrique

La sécurité électrique Niveau 3 ème Physique - Chimie Dcument du prfesseur 1/7 Prgramme : (BO spécial n 6 du 28 aût 2008). B2 - Puissance et énergie électriques La sécurité électrique Cnnaissances Capacités Cmmentaires L'intensité

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE ET VEHICULES DE SOCIETE: LE CHEF D ENTREPRISE EST-IL RESPONSABLE?

INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE ET VEHICULES DE SOCIETE: LE CHEF D ENTREPRISE EST-IL RESPONSABLE? INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE ET VEHICULES DE SOCIETE: LE CHEF D ENTREPRISE EST-IL RESPONSABLE? Chefs d entreprise, dirigeants de sciété, snt en leur qualité de représentants légaux, susceptibles de

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail

Portail HP Education Services FAQ

Portail HP Education Services FAQ Prtail HP Educatin Services FAQ Merci d examiner la liste des «questins fréquemment psées» dans ce dcument. Nus y avns cmpilé les questins les plus suvent psées par les utilisateurs de ntre prtail. La

Plus en détail

viamobil eco V14 Sommaire Aperçu 72 Avantages du produit 73 Visuel du produit 74 Descriptif 75 Accessoires 76 Caractéristiques techniques 77

viamobil eco V14 Sommaire Aperçu 72 Avantages du produit 73 Visuel du produit 74 Descriptif 75 Accessoires 76 Caractéristiques techniques 77 Sommare vamobl eco V14 Aperçu 72 Avantages du produt 73 Vsuel du produt 74 Descrptf 75 Accessores 76 Caractérstques technques 77 vamobl eco V14 71 Aperçu V14 Pousser un fauteul faclement. 72 Avantages

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Syndicat Intercmmunal d Aménagement Hydraulique De Saint Jean des Sables DESIGNATION OPERATION : Remplacement de cinq mteurs de vanne à la statin de Saint Jean Cahier des Clauses

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 Mai 2015 URGENT Transmettez immédiatement cette lettre aux respnsables de l entretien et du cntrôle des défibrillateurs

Plus en détail

EFFECTUER UNE RECHARGE QUEL QUE SOIT LE GAZ UTILISÉ

EFFECTUER UNE RECHARGE QUEL QUE SOIT LE GAZ UTILISÉ EFFECTUER UNE RECHARGE QUEL QUE SOIT LE GAZ UTILISÉ NOS BESOINS EN OUTILLAGE, A MINIMA Avant tut, d'une buteille de Gaz, R413A u R134A En deux : Une pmpe à vide En tris : Les Manmètres En Quatre : Une

Plus en détail

VENTES EN LIQUIDATION

VENTES EN LIQUIDATION Drit et réglementatins VENTES EN LIQUIDATION Définitin Ventes accmpagnées u précédées de publicité et annncées, cmme tendant par une réductin de prix, à l éculement accéléré de la ttalité u d une partie

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Physique Chimie LA GRAVITATION

Physique Chimie LA GRAVITATION Dcument du prfesseur 1/6 Fiche prfesseur Physique Chimie LA GRAVITATION LA GRAVITATION Niveau 3 ème Sciences Physiques Prgramme C - De la gravitatin à l énergie mécanique Cnnaissances Capacités Cmmentaires

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

ACTIONS NATIONALES DE FORMATION

ACTIONS NATIONALES DE FORMATION écle supérieure de l'éducatin nallnale, de l'enseignement supéneur el de la recherche www.esen.educatin.ir Actins natinales de frmatin APPEL À PROJETS 203 ACTIONS NATIONALES DE FORMATION Ntice explicative

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

XXX.XX Ordonnance sur le marquage des voitures de tourisme neuves au moyen de l étiquette-environnement

XXX.XX Ordonnance sur le marquage des voitures de tourisme neuves au moyen de l étiquette-environnement XXX.XX Ordonnance sur le marquage des votures de toursme neuves au moyen de l étquette-envronnement (Ordonnance sur l étquette-envronnement, OéEnv) du xx.xx.2009 Le Consel fédéral susse, vu les art. 8,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Prgramme Executive MBA Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien ral) et y jindre les pièces

Plus en détail

Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle

Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle Assurance vie Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. L assurance vie

Plus en détail

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier A qui sert le service 3 D Secure VISA et MasterCard? Le service 3 D Secure sert à sécuriser vs paiements sur Internet en vus demandant de vus authentifier lrs de chaque paiement afin de s'assurer que vus

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Cnditins générales de vente Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internetwww.grainesbcquet.

Plus en détail

L environnement Windows 10 sur tablette

L environnement Windows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette Wndows 10 - Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Actver/désactver le mode Tablette Contnuum est une nouvelle fonctonnalté

Plus en détail

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents Devirs sclaires et autnmie: le rôle des parents Atelier-débat rganisé par les parents d élèves du cllège Paul Langevin Animée par Nathalie Gurslas Bgren Les devirs & les parents Les devirs snt un myen

Plus en détail

INITIATION À LA TENUE DE LIVRE

INITIATION À LA TENUE DE LIVRE INITIATION À LA TENUE DE LIVRE POURQUOI TENIR DES REGISTRES COMPTABLES? Une bnne tenue des livres vus renseigne sur la situatin financière passée et actuelle de vtre entreprise. Une bnne tenue des livres

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA.

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA. Prduits cncernés : - Sage 30 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures - Sage 100 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures Sujet mis en avant : Cmment gérer la TVA à 7% en cmptabilité

Plus en détail

EXEMPLES D UTILISATION DE LA TECHNIQUE DES OBSERVATIONS INSTANTANÉES.

EXEMPLES D UTILISATION DE LA TECHNIQUE DES OBSERVATIONS INSTANTANÉES. EXEMPLES D UTILISATIN DE LA TECHNIQUE DES BSERVATINS INSTANTANÉES. Chrstan Fortn, ng., Ph.D. Ergonome et hygénste du traval Centre of santé et servces socaux de la Montagne, Montréal. Résumé La technque

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

Leçon N 5 Picasa 2 ème Partie

Leçon N 5 Picasa 2 ème Partie Leçn N 5 Picasa 2 ème Partie Après avir vu u revu la présentatin de PICASA 3, vus allez dans cette leçn vir cmment gérer vs phts avec ce lgiciel. 1 Récupérer vs phts de vtre appareil de pht numérique.

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Inspiré du document «Du plaisir avec les livres, les images et les mots!» Aline Mercier, chargée de projet, La Vallée des loupiots, Val-d Or.

Inspiré du document «Du plaisir avec les livres, les images et les mots!» Aline Mercier, chargée de projet, La Vallée des loupiots, Val-d Or. Inspiré du dcument «Du plaisir avec les livres, les images et les mts!» Aline Mercier, chargée de prjet, La Vallée des lupits, Val-d Or. 0 24 mis Dès la naissance, vus savez éveiller vtre bébé en lui faisant

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

Contrat d agrément du conducteur

Contrat d agrément du conducteur 2012 Unin Natinale pur l Utilisatin de Chiens de Ruge Cntrat d agrément du cnducteur UNUCR Unin Natinale pur l Utilisatin de Chiens de Ruge CA du 6 avril 2012 Adpté par AG du 27 mai 2012 Intrductin Les

Plus en détail

Projet "les 5 sens en balade"

Projet les 5 sens en balade Prjet "les 5 sens en balade" CAHIER DES CHARGES pur la cnceptin-réalisatin-impressin d'un flyer et d'une affiche 1. Présentatin du prjet 1.1 Cntexte La manifestatin «Les 5 sens en balade» se dérulera à

Plus en détail

Évaluation des logiciels DPE Règlement

Évaluation des logiciels DPE Règlement Évaluatin des lgiciels DPE - Règlement Évaluatin des lgiciels DPE Règlement 1 Présentatin La prcédure d évaluatin des lgiciels de Diagnstics Perfrmance Énergétique (DPE) a pur bjectif de dnner aux éditeurs

Plus en détail

VENDANGES 2015. Saisie des TESA par Internet www.msafranchecomte.fr

VENDANGES 2015. Saisie des TESA par Internet www.msafranchecomte.fr VENDANGES 2015 Saisie des TESA par Internet www.msafranchecmte.fr En cas de besin, vus puvez cntacter l assistance Internet de 8H30 à 12H00 et de 13h30 à 16h30 Téléphne : 09 69 36 37 01 assistanceinternet@umsage.msa.fr

Plus en détail

Trucs et astuces pour joindre des données statistiques à l Atlas et réaliser une carte personnalisée

Trucs et astuces pour joindre des données statistiques à l Atlas et réaliser une carte personnalisée Trucs et astuces pur jindre des dnnées statistiques à l Atlas et réaliser une carte persnnalisée 1. Organisatin des statistiques spatiales dans Excel Assurez-vus d avir des statistiques pur l un des territires

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

FORMATIONS LINGUISTIQUES : COURS DE PERFECTIONNEMENT ESPAGNOL & FRANCAIS

FORMATIONS LINGUISTIQUES : COURS DE PERFECTIONNEMENT ESPAGNOL & FRANCAIS FORMATIONS LINGUISTIQUES : COURS DE PERFECTIONNEMENT ESPAGNOL & FRANCAIS CHAMBRE OFFICIELLE DE COMMERCE D ESPAGNE EN FRANCE 22, Rue Saint Augustin 75002 Paris Tél. : 01 42 61 33 10 Fax: 01 42 61 16 22

Plus en détail

Rapport relatif à l'écart salarial - lettre d'accompagnement: formulaire abrégé

Rapport relatif à l'écart salarial - lettre d'accompagnement: formulaire abrégé Rapprt relatif à l'écart salarial - lettre d'accmpagnement: frmulaire abrégé Sur la base des cnditins énncées dans la li sur l'écart salarial, vtre entreprise dit, dans les tris mis de la clôture de l'exercice

Plus en détail

Capteur de porte magnétique sans fil

Capteur de porte magnétique sans fil Capteur de prte magnétique sans fil 1 Capteur de prte magnétique sans fil Capteur de prte magnétique sans fil (détecteur d'uverture de prte DC-15) Intrductin... 2 Identificatin des pièces... 2 Accessires

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

À l attention des. 2 Dossier d élaboration de projet... 2. 3 Dispositions de sécurité... 3

À l attention des. 2 Dossier d élaboration de projet... 2. 3 Dispositions de sécurité... 3 3 Date de publicatin Objet Id du dcument Juillet 2013 Prescriptins de travail à l attentin des FST u des sciétés utilisatrices et de mandataires accrédités Prescriptins prtant sur les travaux dans les

Plus en détail

ACCORD GENERAL DE COOPERATION. entre Ie Gouvernement du Grand-Duche de. Luxembourg

ACCORD GENERAL DE COOPERATION. entre Ie Gouvernement du Grand-Duche de. Luxembourg ACCORD GENERAL DE COOPERATON entre e Gouvernement du Grand-Duche de, Luxembourg et e Gouvernement de la Republque Democratque Populare Lao 2 Le Gouvernement du Grand-Duche de Luxembourg et e Gouvernement

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE Enjeux et usages de l infrmatique dans les disciplines de Lettres Nvembre 2012 CARNET DE VOYAGE Cahier des charges Cntenu Intrductin :... 2 But du Lgiciel :... 2 Définitins préalables :... 2 Cnventin de

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

La quantité de chaleur échangée au cours de la réaction ne dépend que de l état initial et de l état final (fonction d état).

La quantité de chaleur échangée au cours de la réaction ne dépend que de l état initial et de l état final (fonction d état). Chaptre II. herm cmbustn II.1 : Réactns chmques Chaptre II. hermcmbustn Réacts Prduts La quantté de chaleur échangée au curs de la réactn ne dépend que de l état ntal et de l état nal (nctn d état). Réactns

Plus en détail

Protocole d échantillonnage et d essai visant le lin canadien exporté vers l Union européenne

Protocole d échantillonnage et d essai visant le lin canadien exporté vers l Union européenne Prtcle d échantillnnage et d essai visant le lin canadien exprté vers l Unin eurpéenne Mise à jur : Le 28 avril 2014 1. But Le but du présent prtcle est de décrire la prcédure d échantillnnage, d essai

Plus en détail

opinionway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Note de synthèse Vos contacts chez OpinionWay : Octobre 2015

opinionway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Note de synthèse Vos contacts chez OpinionWay : Octobre 2015 pininway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Nte de synthèse Octbre 2015 Vs cntacts chez OpininWay : Frédéric Micheau Directeur des études d pinin Directeur de département 15, place

Plus en détail

Création d un formulaire PDF dans LibreOffice (4.0.5.2)

Création d un formulaire PDF dans LibreOffice (4.0.5.2) Créatin d un frmulaire PDF dans LibreOffice (4.0.5.2) Pur créer un frmulaire PDF Démarrez LibreOffice 4, puis débuter un nuveau dcument texte (LibreOffice Writer). Figure 1 Dans le menu «Affichage», à

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

AMFB - Présentation de BIBLIO et mode d emploi

AMFB - Présentation de BIBLIO et mode d emploi - 14 - AMFB - Présentatin de BIBLIO et mde d empli Daniel Ghyselinck & Marcel Lecmte Daniel Ghyselinck, ntre infrmaticien de génie, a cnçu un lgiciel simple et sbre d apparence, mais qui cnstitue à ns

Plus en détail

Manuel. Manuel Utilisateur de l'espace de travail. Sopra Group My ENT. Version 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30

Manuel. Manuel Utilisateur de l'espace de travail. Sopra Group My ENT. Version 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30 Manuel Spra Grup My ENT Versin 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30 Histrique Versin Date Origine de la mise à jur Rédigée par Validée par 1.00 21/02/2012 Créatin pur My ENT V1.1 par Sprgrup

Plus en détail

Madame, Monsieur, Pour l Espace Liberté, remplissez précisément votre demande de tables et de chaises, sans excéder la capacité maximum des salles.

Madame, Monsieur, Pour l Espace Liberté, remplissez précisément votre demande de tables et de chaises, sans excéder la capacité maximum des salles. Nm : Assciatin : Adresse : N de téléphne : Mail : Nm de la salle : Date de lcatin : Madame, Mnsieur, Veuillez lire attentivement le règlement ci-jint, le dater, le signer au bas de chaque page, remplir

Plus en détail

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit Attentin : Tus prêteurs L infrmatin pur tutes les persnnes enregistrées en vertu de la Li sur la cmmunicatin du cût du crédit Cmmissin des services financiers et des services aux cnsmmateurs Divisin des

Plus en détail

Migration vers Windows 7 : toujours un sujet de préoccupation pour les professionnels de l informatique

Migration vers Windows 7 : toujours un sujet de préoccupation pour les professionnels de l informatique Migratin vers Windws 7 : tujurs un sujet de préccupatin pur les prfessinnels de l infrmatique Smmaire.. Généralités. 1 Envirnnements de desktp. 2 Niveau d avancement de l implémentatin 3 Ressurces et planificatin

Plus en détail

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL DOSSIER DE PRESSE FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL 18 ET 19 MAI 2010 PARC ÉLAN, ALENÇON Une première en France 6 mdules de frmatin sur deux jurs 130 agents de la cllectivité frmés Pur une cnduite

Plus en détail

PROCEDURE D URGENCE MARCHE SIMPLIFIE DE FOURNITURES ET DE SERVICES COURANTS

PROCEDURE D URGENCE MARCHE SIMPLIFIE DE FOURNITURES ET DE SERVICES COURANTS PROCEDURE D URGENCE MARCHE SIMPLIFIE DE FOURNITURES ET DE SERVICES COURANTS Chapitre I - IDENTIFIANTS A - LA COLLECTIVITE Puvir adjudicateur : LYCEE GEORGES BRASSENS 16 avenue Gerges Brassens CS 80505

Plus en détail

Processus de remise des contraventions délivrées en vertu de la LPAIP, Permis de voyage utilitaire Indicatifs de transit

Processus de remise des contraventions délivrées en vertu de la LPAIP, Permis de voyage utilitaire Indicatifs de transit Prcessus de remise des cntraventins délivrées en vertu de la LPAIP, Permis de vyage utilitaire Indicatifs de transit Révisé juin 2015 Prcédures et prcessus de remise INDEX PAGE 3 Glssaire Abréviatins de

Plus en détail