... Quelques nouveautés en matière de Permis d Environnement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "... Quelques nouveautés en matière de Permis d Environnement"

Transcription

1 ... Quelques nuveautés en matière de Permis d Envirnnement Patrick ENGELS, Ingénieur de prjet, DGRNE, Cellule SIG Camille DERMONNE, Chargé de missin, Institut ECO-CONSEIL 12 ctbre 2007 dans le cadre du

2 Smmaire : Nuveautés législatives : Mdificatin des cnditins particulières... Études d incidences... SEVESO... Divers... Utilisatin des sites cartgraphiques cmme aide à la cnfectin des demandes de permis. Questins répnses. 2

3 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières, suspensin, retrait du permis

4 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières, suspensin, retrait du permis Base légale : art du Décret art. 95bis 97 de l AGW Prcédure Rappel : Tute la législatin envirnnementale de la Régin wallnne se truve sur : La législatin spécifique au permis d envirnnement est expliquée sur : 4

5 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières Qui peut mdifier les cnditins part. et purqui? L autrité cmpétente lrsque les cnditins particulières l impsent. (art. 64 du Décret) L AC, pur délivrer le PE en première instance, peut, sur avis du fnctinnaire technique et des instances désignées par le Guvernement, cmpléter u mdifier les cnditins particulières d'explitatin : si ces cnditins ne snt plus apprpriées pur éviter, réduire le danger, la nuisance u les incnvénients u y remédier; si cela est nécessaire, pur assurer le respect des nrmes d'immissin; si cela est nécessaire, pur assurer le respect des exigences en matière de surveillance et de déclaratin des émissins des installatins (par ex. émissins de gaz à effet de serre). 5

6 Suspensin, retrait du permis Qui peut suspendre, retirer un permis et purqui? L AC, pur délivrer le PE en première instance, peut, sur avis du fnctinnaire technique, suspendre temprairement u retirer le permis s'il apparaît que, même en cmplétant u en mdifiant les cnditins d'explitatin, l'explitatin cause (encre) des dangers, nuisances u incnvénients présentant une menace grave pur l'hmme u pur l'envirnnement. 6

7 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières, suspensin, retrait du permis Qui prend l initiative d une telle prcédure? L'autrité cmpétente décide de cmpléter u de mdifier les cnditins particulières, de suspendre temprairement u de retirer le permis sit de sa prpre initiative, (prpsitin) sit sur demande : (demande) de l'explitant; des autrités et administratins cnsultées; Attentin au stand still du titulaire d'un drit réel u persnnel sur un bien qui est u risque d'être endmmagé par l'abaissement de la nappe phréatique, prvqué par une prise d'eau; du titulaire d'un permis de prise d'eau ptabilisable, si cette prise d'eau est u risque d'être altérée en quantité u en qualité. 7

8 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières Intrductin de la demande de mdificatin : Auprès de qui?... de l autrité cmpétente (en première instance) Cmment? au myen du frmulaire - annexe XXII en tris exemplaires (u si entreprise à cheval sur plusieurs cmmunes) L AC prévient alrs tut le mnde : Il envie la demande de mdificatin des cnditins particulières : à l'explitant; au FT, lrsque celui-ci n'est pas l'autrité cmpétente; au cllège cmmunal des (autres) cmmunes ù est situé l'établissement, lrsque celui-ci n'est pas l'autrité cmpétente. 8

9 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières Enquête publique : dans quelles circnstances : La demande de mdificatin des cnditins particulières d'explitatin est sumise à une enquête publique rganisée par le cllège cmmunal (cmme en première instance) lrsque : une pllutin causée par l'établissement est telle qu'il cnvient de réviser les valeurs limites d'émissin existantes d'un permis u d'inclure de nuvelles valeurs limites d'émissin; la demande de cmplément u la mdificatin des cnditins particulières d'explitatin peut avir un effet imprtant sur l'envirnnement. Qui juge de l imprtance de l effet? Le Fnctinnaire technique! 9

10 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières Enquête publique : avis du fnctinnaire technique : Le fnctinnaire technique dispse d'un délai de trente jurs, à dater de la réceptin de la prpsitin u de la demande, pur remettre un avis sur la nécessité d'rganiser une enquête publique. A défaut d'avis dans ce délai, une enquête publique est rganisée. Le FT prévient tut le mnde (les cllèges, le demandeur et l explitant) Quels snt les degrés de liberté d actin du Cllège dans le cadre de l rganisatin de cette enquête publique? Le FT décide s'il cnvient de sustraire à l'enquête publique certaines dnnées (cmme en 1ère instance!) 10

11 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières Enquête publique : prcédure : Où : - en classe 2 : la cmmune ù est situé l établissement - en classe 1 : idem la cm. visine si à mins de 500 m. de l étab. Affichage de l avis : Dans les cinq jurs de la réceptin du dcument du FT cmme en première instance en classe 1 prévenir dans un rayn de 50 mètres vingt-quatre heures avant l'uverture de l'enquête publique. Enquête : - Durée : 15 jurs - Après les 15 jurs : PV et synthèse transmis dans les 10 j. au FT. 11

12 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières Analgie : Avis du FT Rapprt de synthèse Avis du FT : Quand : Dans les 50 jurs de la récep. du PV d enquête. Qui : Le FT envie sn avis. A qui : A l autrité cmpétente. Passé ce délai, la prcédure est pursuivie. Le FT prévient tut le mnde : le demandeur et l'explitant. 12

13 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières, suspensin, retrait du permis Observatins cntradictires : Sauf urgence spécialement mtivée L AC dnne à l'explitant la pssibilité de faire valir dans des délais raisnnables ses bservatins, ralement u par écrit. L'autrité cmpétente en infrme l'explitant par lettre recmmandée à la pste. L'explitant dispse de 15 jurs à dater de la réceptin de la lettre recmmandée pur faire valir ses bservatins par écrit. S'il suhaite être entendu par l'autrité cmpétente, il en avertit celle-ci dans les 5 jurs à dater de la réceptin de la lettre recmmandée. L'autrité cmpétente cmmunique aussitôt à l'explitant la date à laquelle il purra être entendu. Cette auditin a lieu le plus vite pssible, et en tut cas dans les 20_jurs à dater de l'envi de la lettre recmmandée. 13

14 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières, suspensin, retrait du permis Décisins : Mdificatin des cnditins Suspendre, retirer un permis L AC envie sa décisin dans les 30_j. de la réceptin de l avis du FT. A défaut de décisin de l AC dans ce délai, l avis du FT vaut décisin et mdificatin du permis. L AC envie sa décisin dans les 30 j. de la lettre recmmandée de demande d bservatin cntradictire L AC prévient tus les autres intervenants. La décisin est prtée à la cnnaissance du public par vie d'affichage cmme en première instance. 14

15 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières, suspensin, retrait du permis Recurs : Mdificatin des cnditins Recurs uvert : aux persnnes qui peuvent prendre l'initiative de la mdificatin, aux persnnes justifiant d'un intérêt cntre les décisins. Suspendre, retirer un permis Recurs uvert : aux persnnes qui peuvent prendre l'initiative de la suspensin, du retrait. Le recurs n'est pas suspensif de la décisin attaquée. Le recurs est instruit cmme en première instance. 15

16 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières, suspensin, retrait du permis CONCLUSIONS (prvisires)... On peut, lrsque cela est nécessaire, rectifier une cnditin particulière sans devir recmmencer tute la prcédure du permis. La demande dit être rentrée frmellement par un nuveau frmulaire.... L explitant ne peut pas demander un allègement de ces cnditins particulières... sauf à pruver le «stand still». Cette prcédure ne tuche que les cnditins particulières... dnc ni les sectrielles, ni les intégrales sauf si ces dernières le prévient explicitement. 16

17 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières, suspensin, retrait du permis... CONCLUSIONS (prvisires)... Les mdificatins snt sumises à enquête publique sauf si le FT l en dispense La prcédure rganise le «cntradictire» à la discrétin de l explitant, sit par écrit, sit ralement,... sit pas du tut.... La prcédure mise en place est assez lngue et parfis un peu cmpliquée. La législatin est parfis ambiguë e.a. cncernant l avis du FT sur la nécessité d rganiser l enquête publique. 17

18 Mdificatin des cnditins d explitatin particulières, suspensin, retrait du permis... CONCLUSIONS (prvisires) La prcédure impse à l AC, au FT... de prévenir régulièrement tus les intervenants de sn évlutin. La prcédure prévit un recurs frmel au Guvernement

19 Études d incidences

20 Études d incidences Base légale : art. 17 du Décret Cde de l envirnnement, Livre 1er, Partie V : Évaluatin des Incidences sur l Envirnnement, Chapitre III : Système d Évaluatin des Incidences de Prjets sur l Envirnnement, art. D62 D Attentin, il faut dnc de temps en temps faire des aller et retur entre le Décret et le Cde de l Env. Cette mdificatin a été rendue nécessaire suite à un arrêt de la Curs d arbitrage (83/2005). Celui-ci blige de rendre la dispsitin décretale cnfrme à la directive eurpéenne 85/337/CEE. 20

21 Études d incidences Qui est sumis à une étude d incidence? Où une liste fermée devient semi-uverte! Les prjets cntenant des activités et installatins reprises à l annexe de l arrêté «Rubriques» qui nt une dans la clnne E.I.E. Les prjets (nn sumis d ffice) mais qui nt été déclarés par le FnctinnaireTechnique cmme étant susceptibles d avir des incidences ntables sur l envirnnement. Rappel de la grille d analyse : 1. les caractéristiques des prjets : dimensin, cumul avec d'autres prjets, utilisatin des ressurces naturelles, prductin de déchets, pllutin et nuisances, y cmpris pur la santé, risque d'accidents la sensibilité envirnnementale des znes gégraphiques susceptibles d'être affectées par le prjet les incidences ntables qu'un prjet purrait avir : sn étendue, sa nature transfrntalière, sn ampleur et sa cmplexité, sa prbabilité, sa durée, sa fréquence et sa réversibilité. 21

22 Études d incidences Que va-t-il se passer après le «cmplet et recevable» du FT? La demande est déclaréé cmplète et recevable et nn susceptible d avir des incidences ntables : la prcédure cntinue : enquête publique, avis des instances... La demande est déclarée irrecevable : le FT prévient et mtive l irrecevabilité au demandeur, et la prcédure s arrête. La demande est déclarée incmplète mais nn susceptible d avir des incidences ntables : le FT demande les dcuments manquants, et la prcédure reprendra une fis la demande définitivement cmplète. 22

23 Études d incidences Que va-t-il se passer après le «cmplet et recevable» du FT? (Suite 1) A zér La demande est déclarée susceptible d avir des incidences ntables : le FT prévient le demandeur qu il dit rentrer une nuvelle demande accmpagnée d une Étude d Incidences sur l Envir. A mins, que le demandeur ne demande au FT de recnsidérer sa psitin Recnsidératin La demande de recnsidératin dit être : écrite et mtivée envyée au FT, à la cmmune d intrductin, à l AC dans les 10 j. de la réceptin de la demande du FT Le FT prend alrs une nuvelle décisin dans les 30 j. de la demande de recnsidératin. Si pas : 1ère décisin cnfirmée. 23

24 Études d incidences Que va-t-il se passer après le «cmplet et recevable» du FT? (Suite 2) Si pur une raisn u une autre, le FT, dans sn délai, ne se prnnce pas sur la susceptibilité d avir des incidences ntables : le demandeur peut demander au FT de recnsidérer sa psitin (cfr. Recnsidératin) et frcer le FT à se prnncer Mais, si le demandeur ublie u si le FT ne se prnnce tjrs pas : La main passe à l AC (suvent le cllège!) A peine de nullité, dans sa décisin d ctryer u nn le permis l AC statue explicitement sur la nécessité qu'il y avait u nn de réaliser une étude d'incidences et, dans l'affirmative, refuse le permis demandé 24

25 Études d incidences... et l enquête publique? Les prjets qui fnt l'bjet d'une étude d'incidences (classe 1 cmme 2) snt sumis à une enquête publique seln les principes suivants : 1. la demande de permis et l'étude d'incidences, en ce cmpris le résumé nn technique, snt accessibles à la maisn cmmunale 2. les jurs uvrables et un jur jusqu'à vingt heures u le samedi matin; (par semaine, je suppse!) 3. la durée de l'enquête publique est de trente jurs 4. le délai prescrit pur une enquête publique est suspendu entre le 16 juillet et le 15 aût. Les autres délais de prcédure snt (bien entendu) adaptés. 25

26 Études d incidences... CONCLUSIONS (prvisires) Cette mdificatin ne tuche frt heureusement qu une fractin marginale des demandes de permis de classe 2. En effet, il faut que le FT déclare que le prjet sit susceptible d avir des incidences ntables... Et il n est vraiment de l intérêt de persnne d bliger les demandeurs de classe 2 de présenter une EIE sans raisn : cela cmplique la prcédure et multiplie les prcédures de type «Classe 1», cela va dnc cûter plus cher au demandeur et dnc pur l industrie en général, cela va avir un effet répulsif, pur le FT, lui-même, cela lui prcure un surcrît de travail nn négligeable. 26

27 Études d incidences... CONCLUSIONS (prvisires)... La prcédure de recnsidératin est une prcédure de - recurs en curs de prcédure - plus simple, du mins dans sn principe, e.a. n ne fait pas appel au Guvernement.... mais la recnsidératin a parfis des cas d applicatin surprenants, e.a. ù n demande au FT de recnsidérer une psitin qu il n a pas prise! Les Cllèges cmmunaux divent faire très attentin au piège du cmplet et recevable par défaut : dans ce cas, la main repasse aux COMMUNES. 27

28 SEVESO

29 SEVESO Base légale : AGW «Rubriques» art. 3 ter annexe 1. rub AGW du 19 avril 2007 déterminant les cnd. sect. applicables aux établ. présentant des dangers liés aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses. (MB ) AGW du 19 avril 2007 cncernant la maîtrise des dangers liés aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses. (MB ) Accrd de cpératin du 21 juin 1999 entre l Etat fédéral, les Régins flamande et wallnne et la Régin de Bruxelles-Capitale cncernant la maîtrise des dangers liés aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses. 29

30 SEVESO Rubriques et classes : 1 Les rubriques et snt supprimées. Cela ne veut pas dire que les établissements SEVESO ne snt plus classés, mais la rubrique supplémentaire a disparu. Ils restent bien entendu classés cmme les autres étab. pur leurs activités spécifiques (très suvent en classe 1). Les établissements SEVESO snt d ffice en classe 1, peu imprte leur classe d rigine (nuvel article 3.ter de l AGW «Rubriques»). L annexe II de l AGW «Rubriques» est abrgée, elle faisait duble empli, et dnc était surce de cnfusin, avec l annexe I de l accrd de cpératin cncernant la maîtrise des dangers liés aux RAM. 30

31 SEVESO Dssier de demande de permis et instances d avis : Tute demande de PE u demande de PU qui prte sur un établissement SEVESO dit être accmpagnée, pur un établissement : - «Petit seuil» d une ntice d identificatin des dangers (Annexe XIII) - «Grand seuil» d une étude de sûreté. (Annexe XIV - mdifiée) Ces demandes snt bligatirement sumises pur avis - à la DPA et - au Service Réginal d Interventin. L avis de la DPA mentinne e.a. si, pur l établissement cncerné, la prbabilité et la pssibilité u les cnséquences d un accident majeur peuvent être accrues, en raisn de la lcalisatin u de la prximité d établissements et de leurs inventaires de substances dangereuses. 31

32 SEVESO Cnditins d explitatin : Cnditins d explitatin transversales : ces cnditins d explitatin ne snt pas liées à des rubriques, leur applicatin dit être évaluée au cas par cas. Dans le cas ù un permis n est pas requis, et que l établissement devient «Petit SEVESO», l établissement dit envyer à la DPA la ntice d identificatin des dangers, dans les 3 mis qui suivent le délai de ntificatin de l accrd de cpératin, sauf si l établ. était préalablement «Grand SEVESO» avec une étude de sûreté en règle. Les établissements existant au jur de l'entrée en vigueur du présent arrêté et qui snt «Petit SEVESO» transmettent à la DPA, dans les neuf mis qui suivent cette entrée en vigueur, la ntice d'identificatin des dangers. 32

33 SEVESO CONCLUSIONS (prvisires)... Les rubriques qui faisaient duble empli nt été supprimées. L annexe à l AGW «Rubrique» qui faisait duble empli avec l accrd de cpératin a été supprimée.... Certaines dispsitins e.a. de la nuvelle cnditin sectrielle gagneraient à être plus clairement exprimées. 33

34 DIVERS

35 DIVERS Cnditins d explitatin : CS... nettyage de vêtements excl. nettyage à sec MB CS... activités émettant du CO MB CS... transfrmateurs élec. > kva MB CS... fabricatin de prduits en terre cuite pur la cnstructin MB CS... stckage de déchets dangereux MB CS... préparatin de prduits à base de viande > 2 t/jur MB CS... terrain de camping > 50 places MB CS... établissements SEVESO MB CS... stckage d huiles usagées MB

36 DIVERS Cnditins d explitatin : CS/CI... élevage de bvins > 6 mis MB CS/CI... élevage veaux > 2 sem. < 6 mis sauf veaux au pis MB CS/CI... élevage vins/caprins > 6 mis MB CS/CI... élevage d équidés > 6 mis MB CS/CI... détentin d équidés MB CS/CI... détentin de bvins > 6 mis MB CS/CI... détentin d vins et caprins MB CS/CI... détentin veaux > 2 sem. < 6 mis sauf veaux au pis MB CS/CI... machines à cycle frigrifique MB

37 DIVERS Cnditins d explitatin : CI... batteries statinnaires > 10 kvah MB CI... stckage de déchets dangereux MB CI... transfrmateurs élec. => 100 kva < kva MB CI... pistes d équitatin <= m² MB CI... cmmerces de détail + préparatin de prduits à base de viande MB CI... préparatin de prduits à base de viande > 0,1 t/jur <= 2 t/jur MB CI... terrain de camping < 50 places MB CI... stckage d huiles usagées MB

38 DIVERS Rubriques : Les rubriques «Agricles» nt été cmplètement revues par l AGW du Elles nt été également scindées en : - rub. d «élevages agricles» ( ) - rub. de «détentin d animaux» ( ) - rub. de «services annexes» (01.49) - et certaines rub. annexes adaptées «dépôts de matières rganiques» ( ) Certaines rubriques «bissns alclisées» nt été recrdnnées (15.94, 15.95) Certaines rubriques «imprimerie» nt été adaptées (22.22) Les rubriques «cycle frigrifique» et «refridissement» nt été affinées (40.3) Certaines rubriques «statin-service» nt été adaptées (50.50) 38

39 DIVERS Rubriques : Les rubriques «camping» nt été affinées (55.22) Nuvelle rubrique «centre d essai pur les armes» ( ) Les rubriques «SEVESO» nt disparu. (ex ) Les rubriques «antenne GSM» nt disparu (ex et ) Clarificatin de la rubrique «déversement des eaux usées industrielles» (90.10) Les rubriques «piscine-bain-baignade» nt été affinées ( , ) Les rubriques «manège» nt été affinées ( )... 39

40 Utilisatin des sites cartgraphiques cmme aide à la cnfectin des demandes de permis...

41 CONTACTS PLUS D INFORMATIONS : Camille Dermnne, Institut Ec-Cnseil Cellule SIG-DCI-DGRNE-RW Xavier Demarets Patrick Engels (FUSAGx) Saadia Imerzukene (ULg - Aquapôle) Fabien Pasquasy (ULg) Marie-Aline Wibrin (FUSAGx) Stéphanie Zars (ULg - Aquapôle) 41

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST Charte de fnctinnement du dispsitif EVREST POURQUOI? Cette charte vise à fixer les engagements que divent respecter les utilisateurs et rganisateurs du dispsitif Evrest, cncernant : les cnditins de participatin

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques :

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques : Manuel de rédactin de la fiche de pste de travail En exécutin de l AR du 15/12/2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires Objectif de la fiche de pste de travail : En tant

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique GROUPE HOSPITALIER PUBLIC DU SUD DE L OISE GHPSO SITE DE CREIL (60) Partie 1 Demande d autrisatin d expliter Résumé nn technique RENOUVELLEMENT DE LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES Les znes «A» englbent les secteurs de la cmmune, équipés u nn, à prtéger en raisn du ptentiel agrnmique des terres agricles. Seules y sernt autrisées

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC Par Éric Langlis Ingénieur Divisin aqueduc-égut-virie Service des travaux publics Ville de Québec

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Représenté par : LE SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR.

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Représenté par : LE SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR. ENTENTE À INTERVENIR entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC Représenté par : LE SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR Et d autre part : LE SYNDICAT DE LA FONCTION PUBLIQUE ET PARAPUBLIQUE DU QUÉBEC (SFPQ)

Plus en détail

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA SOUMISSION D UNE PÉTITION CHAMBRE DES COMMUNES CANADA Chaque pétitin cmmence par une idée et franchit différentes étapes avant d être signée et présentée

Plus en détail

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX Mise à jur avril 2006 Évaluatin des ATEX La réglementatin ATEX / Déterminatin des ATEX 1 Rappel Réglementaire Directive 1999/92/CE du Parlement Eurpéen et du Cnseil du 16 décembre 1999 cncernant les prescriptins

Plus en détail

MANUEL COLLECTIVITÉ. Manuel collectivités Page 1 sur 23

MANUEL COLLECTIVITÉ. Manuel collectivités Page 1 sur 23 MANUEL COLLECTIVITÉ Manuel cllectivités Page 1 sur 23 SOMMAIRE Écran d accueil... 3 Accès... 3 Présentatin... 3 Descriptin des frmulaires de l enquête... 4 Saisie des infrmatins cncernant la cllectivité...

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE (MAISON DE PRODUCTION) (ADRESSE) Identifiée ci-après cmme Ici dûment représentée par (Nm en lettres mulées du respnsable de la demande) Cnvient et s engage

Plus en détail

Fiche n 4 : La convention annuelle

Fiche n 4 : La convention annuelle Fiche n 4 : La cnventin annuelle Champ d applicatin 1. Opérateurs cncernés 2. Prduits cncernés 3. Durée de la cnventin annuelle 4. Date de cnclusin de la cnventin annuelle Cntenu de la cnventin annuelle

Plus en détail

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue.

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue. F.I.S.P.A. Cllabratin IDE - AS Textes de référence Le décret du 27 juillet 2004 définissant les actes de la prfessin infirmier: article R 4311-4 CSP : définitin de la ntin de cllabratin La circulaire 96-31

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Adoptés le. Modifiés le

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Adoptés le. Modifiés le RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Adptés le Mdifiés le Page laissée intentinnellement vierge 2 Siège scial. 3 Le siège scial de la crpratin Jujuthèque de Saint-Hubert (ci-après désignée «la crpratin») est établi dans

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16]

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16] 6. Réglementatin des Installatins nucléaires de base (INB) et rganisatin de la sécurité [2] [16] 6-1 Les INB Suivant leur imprtance et les risques présentées, les installatins nucléaires, entrent sit dans

Plus en détail

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES OCTOBRE 2015 PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX (CFI) CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique Mieux cnnaître le licenciement écnmique 1 ère partie : La ntin de licenciement pur mtif écnmique «Cnstitue un licenciement pur mtif écnmique le licenciement effectué par un emplyeur pur un u plusieurs

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail»

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail» Directin générale Statistique et Infrmatin écnmique 44, rue de Luvain - 1000 Bruxelles Numér d entreprise : 0314.595.348 ENQUÊTE CONTINUE SUR LES FORCES DE TRAVAIL Mdule spécial «Accès des jeunes au marché

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE ET FAÏENCE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE ET FAÏENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lt n 2 : CARRELAGE

Plus en détail

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE SAINT MARTIN RUE SAINT HUBERT 84 5100 DAVE-NAMUR 72098615 1. Objectif de la déclaratin d'admissin :

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR Dans le cadre de la rupture d un cntrat de travail du fait du décès d un particulier emplyeur, un certain nmbre de frmalités snt à accmplir

Plus en détail

Comment suivre mes informations RSE?

Comment suivre mes informations RSE? Cmment suivre mes infrmatins RSE? Intervenant : sarah GUEREAU 21 nvembre 2014 Smmaire Définitin de la Respnsabilité Sciétale des Entreprises Purqui se lancer? Analyse du marché Rapprt RSE et publicatins

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07)

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) Article 1 Préambule. Les bénévles snt emblématiques de l aspect «fraternel» de l engagement cityen. A cet effet, ils

Plus en détail

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires?

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires? Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1 Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1. Les irrégularités relevées par la banque Tut d abrd, le lecteur dit savir

Plus en détail

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ Plitique Envirnnement du grupe GDF SUEZ Cmme tute rganisatin humaine, le grupe GDF SUEZ est en interactin avec l Envirnnement. Le présent dcument précise les principaux enjeux de cette interactin ainsi

Plus en détail

Guide de Déclassement. version 5.1.2

Guide de Déclassement. version 5.1.2 Guide de Déclassement versin 5.1.2 04 ctbre 2015 Table des matières 1.3.1 Gestin des archives (déclassement)... 3 1.3.1.1 Fermeture des dssiers actifs... 4 1.3.1.2 Génératin et validatin des listes de

Plus en détail

Politique de Service à la clientèle

Politique de Service à la clientèle Plitique de Service à la clientèle Ntre engagement : Innver et aller au-delà de vs attentes! Révisée aût 2009 Table des matières 1. Missin de l entreprise 2. Clientèle et services distinctifs 3. Départements

Plus en détail

Dossier de presse. Juge aux affaires familiales. Divorce. Autorité parentale

Dossier de presse. Juge aux affaires familiales. Divorce. Autorité parentale Dssier de presse Juge aux affaires familiales Divrce et Autrité parentale 11 mai 2016 13, Rue Erasme Adresse pstale : Téléphne: (+352) 247-84518 E-mail: inf@mj.public.lu L-1468 Luxemburg L-2934 Luxemburg

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.)

REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) REHABILITATION THERMIQUE DE LA TOITURE DE L'ECOLE ELEMENTAIRE ET RENOVATION DU GYMNASE DE LA VILLE DE RENAGE (38140) LOT N 1 : MENUISERIE-ISOLATION LOT N 2 : ETANCHEITE LOT N 3 : SERRURERIE LOT N 4 : PLATRERIE-PEINTURE

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION Dans les présents règlements et tut autre règlement du CPA ST-GEORGES, la frme masculine attribuée au texte u aux fnctins est utilisée pur marquer le genre neutre et

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise 4. 4. Les nuisances snres à l intérieur de l entreprise Bruits excessifs et bruits diffus (bruit envirnnemental à l intérieur de l entreprise) Beaucup de gens passent leur vie prfessinnelle dans des bureaux

Plus en détail

Consultation veille médias Comité National Olympique et Sportif France

Consultation veille médias Comité National Olympique et Sportif France Cnsultatin veille médias Cmité Natinal Olympique et Sprtif France Date limite et heure limite de réceptin des ffres : Le 1 er septembre 2014 à 12h00 Préambule Le Cmité Natinal Olympique et sprtif Française

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS DE CUISINE AMATEUR 2015 «FOODCAMP Grenoble» MAJ : 05/09/2015

REGLEMENT DU CONCOURS DE CUISINE AMATEUR 2015 «FOODCAMP Grenoble» MAJ : 05/09/2015 REGLEMENT DU CONCOURS DE CUISINE AMATEUR 2015 «FOODCAMP Grenble» MAJ : 05/09/2015 Nm de la cmpétitin : Cncurs de cuisine du Fdcamp Grenble Date et hraires : 28 juin 2015 de 14h à 15h Lieu : Marché d Intérêt

Plus en détail

Ligne de conduite pour l implémentation de l arrêté royal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Ligne de conduite pour l implémentation de l arrêté royal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Agence fédérale pur la sécurité de la chaîne alimentaire Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Le présent dcument s adresse

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel TÉLÉMÉDECINE Dcteur Xavier DEAU Cnseiller Natinal de l Ordre des Médecins Exercice Prfessinnel TÉLÉMÉDECINE DÉONTOLOGIE DR DEAU CNOM INTRODUCTION La télémédecine est un myen exceptinnel d ptimiser la qualité

Plus en détail

POLOGNE. Exécuter une décision de justice en Pologne en application du règlement Bruxelles I

POLOGNE. Exécuter une décision de justice en Pologne en application du règlement Bruxelles I POLOGNE Exécuter une décisin de justice en Plgne en applicatin du règlement Bruxelles I Le règlement 44/2001 du 22 décembre 2000 cncernant la cmpétence judiciaire, la recnnaissance et l exécutin des décisins

Plus en détail

Consultants en Technologies de l Information

Consultants en Technologies de l Information ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscx QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Cnsultants en Technlgies de l Infrmatin IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raisn Sciale :.... Nm :... Prénm :... Age :... Frmatin / Diplôme

Plus en détail

CONVENTION. La mise à disposition des locaux ci-après désignés : De (date et heure)...à (date et heure)...

CONVENTION. La mise à disposition des locaux ci-après désignés : De (date et heure)...à (date et heure)... CONVENTION ENTRE, La Cmmune de BIDACHE u sn représentant ET M..., u sn représentant*... Il a été cnvenu ce qui suit. La mise à dispsitin des lcaux ci-après désignés : salle des fêtes et plnge cuisine De

Plus en détail

Prise en main d atelier de génie logiciel

Prise en main d atelier de génie logiciel ESIR2 - GL 2010/2011 Prise en main d atelier de génie lgiciel Le but de ce dcument est de décuvrir certaines des fnctinnalités des ateliers de génie lgiciel Eclipse et MagicDraw. Pur plus de détails, nus

Plus en détail

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner.

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner. Cncurs de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta prpre bande dessinée et curs la chance de gagner. Le prgramme TELUS CyberFuté sensibilise les jeunes Canadiens âgés de 8 à 18 ans à la prtectin de leur

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES RES PREPAID

CONDITIONS GENERALES RES PREPAID CONDITIONS GENERALES RES PREPAID 1. Intrductin & définitins RES est un réseau d entreprises lcales, de PME, u de cmmerçants et persnnes qui exercent des prfessins libérales. Les particuliers snt encuragés

Plus en détail

Normes dans la construction métallique

Normes dans la construction métallique PRODUITS DE CONSTRUC- TION / CONFORMITÉ PARTIE 5 Nrmes dans la cnstructin métallique Afin de mieux assimiler les nrmes en cnstructin métallique, nus allns d abrd expliquer en détail la nrme eurpéenne EN

Plus en détail

Orientations pour l appel à projets Recherche translationnelle en cancérologie - INCa DGOS

Orientations pour l appel à projets Recherche translationnelle en cancérologie - INCa DGOS Orientatins pur l appel à prjets Recherche translatinnelle en cancérlgie - INCa DGOS Les rientatins prpsées pur l appel 2011 snt les suivantes : l appel à prjets libres cuvre tus les champs de la recherche

Plus en détail

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE»

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» - - GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» Savir quand et cmbien de temps aérer les lcaux en l abscence de ventilatin hygiénique rganisée. PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dépend de la cncentratin

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Avenant N 2 au règlement «PRIX DE L OBSERVATOIRE DU BONHEUR» Etudes et recherches sur les représentations du bonheur 23 mars 2015

Avenant N 2 au règlement «PRIX DE L OBSERVATOIRE DU BONHEUR» Etudes et recherches sur les représentations du bonheur 23 mars 2015 Avenant N 2 au règlement «PRIX DE L OBSERVATOIRE DU BONHEUR» Etudes et recherches sur les représentatins du bnheur 23 mars 2015 Ainsi que prévu à sn article 8, la Sciété rganisatrice suhaite mdifier le

Plus en détail

Service de maintenance et de support

Service de maintenance et de support Service de maintenance et de supprt Entre les sussignés La sciété Intelimedia, Ci-après dénmmée (Le mainteneur) d une part, Et La sciété XXXXXXXXX, Ci-après dénmmée (Le client) d autre part, Il a été cnvenu

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL CHAMPIONNAT PAR EQUIPES DE CLUB SENIORS 2015

REGLEMENT DEPARTEMENTAL CHAMPIONNAT PAR EQUIPES DE CLUB SENIORS 2015 REGLEMENT DEPARTEMENTAL CHAMPIONNAT PAR EQUIPES DE CLUB SENIORS 2015 ARTICLE 1 : OBJET, DOMAINE D APPLICATION et VALIDITE : Il est rganisé une cmpétitin par équipes cmpsées de jueurs du même club, par

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.)

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) SIVOM DE GAMACHES 15, Place du Maréchal Leclerc DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Objet du marché Délégatin de Service Public d assainissement du SIVOM de Gamaches

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie

Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie Préventin des risques chimiques dans les entreprises de carrsserie Fin 2010, une campagne d inspectin s est également dérulée au sein des entreprises de carrsserie. La campagne cadrait avec la campagne

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION. Formation continue obligatoire

GUIDE D APPLICATION. Formation continue obligatoire GUIDE D APPLICATION Frmatin cntinue bligatire 2015 Révisé en décembre 2015 S E R V I C E D E L A F O R M A T I O N C O N T I N U E Smmaire 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES... 3 1.1 Intrductin... 3 1.2 Définitins...

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

Consultation du personnel de l OCRCVM Document de réflexion sur la faisabilité du calcul des marges en fonction du portefeuille

Consultation du personnel de l OCRCVM Document de réflexion sur la faisabilité du calcul des marges en fonction du portefeuille Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnnes-ressurces : Jamie Bulnes Directeur de la plitique de réglementatin des membres 416 943-6928 jbulnes@iirc.ca Answerd Ramcharan

Plus en détail

RELATION EMPLOYEUR PRESTATAIRE DE SERVICES ONSS

RELATION EMPLOYEUR PRESTATAIRE DE SERVICES ONSS LIGNES DE CONDUITE : RELATION EMPLOYEUR PRESTATAIRE DE SERVICES ONSS 1. Principes généraux En principe, les emplyeurs agissent en leur nm et cmmuniquent avec l ONSS afin de remplir leurs bligatins administratives.

Plus en détail

Checklist: e-commerce et protection du consommateur

Checklist: e-commerce et protection du consommateur Checklist: e-cmmerce et prtectin du cnsmmateur crsslaw s checklists Date : 1 er juin 2014 Versin 1.1 Tags : e-cmmerce, ICT Law Françis Cppens Françis est cllabrateur senir chez crsslaw. Il se spécialise

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau peut être réduite

Plus en détail

RÈGLEMENT. Article 4 - Droit d inscription Le dépôt d un dossier d information ne fait l objet d aucun droit d inscription.

RÈGLEMENT. Article 4 - Droit d inscription Le dépôt d un dossier d information ne fait l objet d aucun droit d inscription. RÈGLEMENT Article 1 - Sciété rganisatrice Le pôle événementiel de la sciété Leaders League, immatriculée au RCS de Paris sus le numér Paris B 422 584 532, ayant sn siège scial au 15 avenue de la Grande-Armée

Plus en détail

De Saint Just. Organisé par le centre social de St Just, et L association des commerçants de St Just-St Irénée.

De Saint Just. Organisé par le centre social de St Just, et L association des commerçants de St Just-St Irénée. De Saint Just Organisé par le centre scial de St Just, et L assciatin des cmmerçants de St Just-St Irénée. Samedi 12 septembre 2015 Ouverture au public De 9h à 18h Adresse : Place Varilln, Rue de Trin

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET APPEL A MANIFESTATION D INTERET SITE EN ARRIERE DU TERMINAL MULTIVRAC Titre 1. Expsé préliminaire. Le Grand Prt Maritime du Havre (GPMH), Etablissement Public de l Etat, substitué dans les drits et bligatins

Plus en détail

Toulouse, le 14 janvier 2015. La Rectrice de l académie de Toulouse, Chancelière des universités,

Toulouse, le 14 janvier 2015. La Rectrice de l académie de Toulouse, Chancelière des universités, Tuluse, le 14 janvier 2015 La Rectrice de l académie de Tuluse, Chancelière des universités, à Rectrat Directin des Persnnels Enseignants Mesdames et Messieurs les Directeurs académiques des services de

Plus en détail

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT Syndicat des emplyés et emplyées de l Université Laval et Université Laval RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 Date d entrée en vigueur : le 1 er mai 2016 MEMBRES DU COMITÉ Bénédicte

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

Réglementation administrative des stages en Gestion de la communication d organisation

Réglementation administrative des stages en Gestion de la communication d organisation Réglementatin administrative des stages en Gestin de la cmmunicatin d rganisatin Le stage est bligatire pur les étudiants de Master 120 : les étudiants inscrits au Master 120 snt tenus d'effectuer au minimum

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

VENTES EN LIQUIDATION

VENTES EN LIQUIDATION Drit et réglementatins VENTES EN LIQUIDATION Définitin Ventes accmpagnées u précédées de publicité et annncées, cmme tendant par une réductin de prix, à l éculement accéléré de la ttalité u d une partie

Plus en détail

Responsabilité Sociale et Environnementale

Responsabilité Sociale et Environnementale Respnsabilité Sciale et Envirnnementale POLITIQUE SECTORIELLE ENERGIE NUCLEAIRE P.1/14 Smmaire Préambule... 3 1. Plitique sectrielle... 4 1.1 Objectif... 4 1.2 Prtée... 4 1.3 Règles et nrmes de la plitique...

Plus en détail

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

Chapitre 2 La gouvernance d entreprise

Chapitre 2 La gouvernance d entreprise UE1 DROIT DES AFFAIRES DROITS DES SOCIETES Chapitre 2 La guvernance d entreprise Jannes Alexandre 2008 DSCG Smmaire : INTRODUCTION... 3 SECTION 1 : HISTORIQUE... 4 SECTION 2 : LA MISE EN ŒUVRE DE LA GOUVERNANCE

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Club infrmatique Mnt-Brun Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Cntenu de la séance Drpbx Le téléchargement et l installatin La sauvegarde des fichiers La récupératin des fichiers

Plus en détail

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible Yurcegid CBRH Rendez vtre applicatin cmpatible N04170/71 Web Frmatin Mise à jur 01/12/2015 cncerné Cette frmatin permet de cmprendre les mécanismes de la nrme DSN, et de mettre chacun des prcessus de paie

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

Règlement de la Bourse "Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal" organisée en 2015 Par la SFED et MSD France

Règlement de la Bourse Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal organisée en 2015 Par la SFED et MSD France Règlement de la Burse "Endscpie au curs des MICI : Recherche chez l'hmme et/u chez l'animal" rganisée en 2015 Par la SFED et MSD France 1. Cntexte La SFED et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse

Plus en détail

L ENTRETIEN AVEC UN JURY

L ENTRETIEN AVEC UN JURY Agent territrial spécialisé de 1 ère classe des écles maternelles 22/09/2014 Cadrage indicatif : Les cadrages des épreuves, bien que ne cncernant pas un cncurs transféré, nt été élabrés par les membres

Plus en détail

Règlement MODE D EMPLOI

Règlement MODE D EMPLOI SERVICES TECHNIQUES DE CLOHARS-CARNOËT Le Puldu-Dëlan Place du Général de Gaulle 29360 Mise à jur : nv.2015 INFORMATIONS Téléphne : 02 98 71 69 96 Télécpie : 02 98 71 69 94 Règlement & MODE D EMPLOI MATERIEL

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les agents de la fnctin publique nt cnnu depuis plusieurs années des vagues de réfrmes successives dans un cntexte de cntraintes cntinues. Il en

Plus en détail

Il est important de s assurer qu il ne manque rien pour éviter des délais inutiles.

Il est important de s assurer qu il ne manque rien pour éviter des délais inutiles. PROJET DE LOTISSEMENT MAJEUR Étapes à suivre pur un prmteur d un prjet de ltissement majeur incluant l uverture d une nuvelle rue et la créatin de plusieurs lts. Dans certains secteurs de la Ville, les

Plus en détail