Cicatrisation normale et pathologique notions sur les pansements Véronique Martinot-Duquennoy

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cicatrisation normale et pathologique notions sur les pansements Véronique Martinot-Duquennoy"

Transcription

1 DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre PARIS Cicatrisation normale et pathologique notions sur les pansements Véronique Martinot-Duquennoy

2 Bien Distinguer Les phases d éd évolution d une d plaie Des phases d éd évolution d une d cicatrice

3 Phases d éd évolution d une d plaie La détersiond : élimination des tissus nécrotiques et souillures Le bourgeonnement : apparition de tissu conjonctif de comblement L épidermisation : Spontanée e : centripète, te, par les annexes Par une greffe de peau

4 Hypertrophie cicatricielle La remodelage et la maturité de la cicatrice Évolution «normale» 2 mois 2 ans temps L hypertrophie correspond à de l inflammation du tissu cicatriciel

5 La remodelage et la maturité de la cicatrice Hypertrophie cicatricielle Cicatrice Chéloïde Cicatrice «hypertrophique» 2 mois 2 ans temps Ne pas confondre la phase hypertrophique (normale) et la cicatrice hypertrophique (anormale)!!

6 Certaines cicatrices sont donc pathologiques

7 La cicatrice hypertrophique Facteurs favorisants : Le jeune âge la puberté Certaines localisations La tension cutanée Le terrain Le soleil Le phototype foncé brûlure, abrasion, morsure Le traitement : massages, silicone, compression, patience

8 La cicatrice chéloïde Facteurs favorisants : Le jeune âge la puberté Certaines localisations La tension cutanée Le terrain Le soleil Le phototype foncé brûlure, abrasion, morsure Le traitement : massages, silicone, compression, les corticoïdes Parfois la chirurgie mais risque de récidive+++

9 La cicatrice élargie Facteurs favorisants : Certaines localisations Les articulations Le cuir checvelu La tension cutanée La sous-peau insuffisante L hypertrophie Le traitement : La reprise chirurgicale éventuellement Avec sous-peau solide et film adhésif sur la cicatrice pendant quelques semaines Pas de sport 2 mois

10 La dyschromie Plus foncé Facteurs favorisants : Le terrain Le soleil Le phototype foncé brûlure, abrasion, morsure Le traitement : La prévention (pas de soleil!) La dermabrasion Recell* mais coût+++ Plus clair

11 La cicatrice tatouée Facteurs favorisants : Plaie souillée Voie publique (macadam) Parage insuffisant Sans AG Le traitement : La prévention (bon parage, sous AG avec brossage) La dermabrasion appuyée l exérèse chirurgicale

12 L hyperkératose Facteurs favorisants : la plante du pied Le cuir chevelu Le traitement : Vaseline officinale Acide salicylique en préparation Shampoing pour croûtes de lait (ex : Kelual*)

13 Les granulomes Facteurs favorisants : L absence de suture La désunion L hypertrophie cicatricielle Le traitement : l exérèse chirurgicale

14 Les cicatrices adhérentes Facteurs favorisants : Le manque de sous-peau Chirurgie très précoce et Variation de la graisse avec la croissance Le sepsis, les drains L absence de massage Le traitement : Reprise chirurgicale

15 Les cicatrices rétractées Facteurs favorisants : Certaines localisations Les articulations La tension cutanée L hypertrophie La brûlure Le retard de cicatrisation Le traitement : Prévention par massage, orthèse, posture, plâtre Reprise chirurgicale, plastie en Z, greffe, lambeaux

16 Les troubles trophiques eczématisation Atrophie de la graisse Le traitement : Traitement dermatologique adapté Parfois gestes chirurgicaux de reprise

17 Les malfaçons Le traitement : Prévention par une bonne prise en charge initiale gestes chirurgicaux de reprise possibles

18 Les cicatrisations impossibles Le traitement : Penser à la greffe de peau! gestes chirurgicaux de reprise possibles

19 Comment s y s y retrouver parmi les pansements?

20 Les Phases de Cicatrisation «le code couleur» Plaie nécrotiquen Plaie fibrineuse détersion Plaie infectée Phase de bourgeonnement Phase d épidermisationd

21 Classification Les hydratants Les absorbants Les bourgeonnants Les anti-infectieux plan Les épidermisants

22 LES HYDRATANTS 1.Hydrocolloïdes 2.Hydrogels

23 Les hydratants Hydrocolloïdes des Adhérent sur toute sa surface Absorbe et forme un gel Hydro-actif Etanche à l eau et aux germes

24 Les hydratants Hydrocolloïdes des Indications Contre indication sèche La plaie infectée

25 Les hydratants Hydrocolloïdes des Utiles à toutes les phases de cicatrisation (non infectée)

26 Les hydratants Hydrocolloïdes des Mode d utilisation Renouvellement à saturation Exemples de produits remboursés - Algoplaque (Urgo) - Algoplaque pâte (Urgo) - Algoplaque Film (Urgo)

27 Les hydratants Hydrogel Déterge Hydrate Ramollit Hydro-actif

28 Les hydratants Hydrogel Indication Contre indication sèche La plaie infectée

29 Les hydratants Hydrogel Si la plaie est sèche

30 Les hydratants Hydrogel Mode d utilisation Toutes les 48 à 72h Exemples de produits remboursés - Intrasite Conformable (Smith & Nephew) - Purilon (Coloplast) - Hypergel (Mölnlycke)

31 LES ABSORBANTS 1.Hydrocellulaires 2.Alginates 3.Hydrofibres

32 Les absorbants HYDROCELLULAIRE Absorbant 10 x son poids

33 Les absorbants HYDROCELLULAIRE Indication Contre indication Exsudat +++ Plaie sèche Plaie infectée

34 Les absorbants HYDROCELLULAIRE Àla phase bourgeonnante

35 Les absorbants HYDROCELLULAIRE Mode d utilisation À saturation Exemples de produits remboursés -Allevyn Adhesive -Askina Transorbent -Biatain Ulcère non adhésif -Tielle (Smith & Nephew) (B.Braun) (Coloplast) (Johnson & Johnson)

36 Les absorbants ALGINATES Hémostase Exsudat 15 x son poids Plaie infectée

37 Les absorbants ALGINATES Indication Contre indication Plaie sèche

38 Les absorbants ALGINATES aux phases de détersion Avec écoulement phase de Bougeonnement avec saignement

39 Les absorbants ALGINATES Mode d utilisation À saturation Exemples de produits remboursés - Algostéril (Brothier) - Seasorb soft (Coloplast) - Urgosorb (Urgo)

40 Les absorbants HYDROFIBRES Absorbant 30 x son poids

41 Les absorbants HYDROFIBRES Indication Contre indication Plaie exsudative et +/- infectée Plaie sèche

42 Les absorbants HYDROFIBRES

43 Les absorbants HYDROFIBRES Mode d utilisation Utiliser sec Renouveler à Saturation Exemples de produits remboursés - Aquacel (Convatec)

44 «LES BOURGEONNANTS» 1.Tulles 2.Interfaces

45 Les Les bourgeonnants TULLES tulle neutre + +ou- corps gras Principe actif

46 Les Les bourgeonnants TULLES hydratant Non adhérant Pro Bourgeonnant absorbant

47 Les Les bourgeonnants TULLES Indication Contre indication Plaie dont la détersion Mécanique est insuffisante

48 Les Les bourgeonnants TULLES Mode d utilisation 48 heures Exemples de produits remboursés Tulle neutre : - Jelonet (Smith & Nephew) Tulle avec principe actif : - Bétadine Tulle, Antiseptique (Viatris) - Biogaze, Huiles essentielles (Zambon France) - Avec corticoïdes si hyperbourgeonnant

49 Les Les bourgeonnants TULLES

50 Les Les bourgeonnants INTERFACES hydratant et Non adhérant Non absorbant

51 Les Les bourgeonnants INTERFACES Indication Contre indication enfant Aïe e!!! et/ou Retrait du pansement Plaie dont la détersion Mécanique est insuffisante

52 Les Les bourgeonnants INTERFACES Mode d utilisation 2 à 7 jours Exemples de produits remboursés - Adaptic Vaseline+eau (Johnson & Johnson)

53 Les Les bourgeonnants INTERFACES Intéressant car non adhérant à la plaie

54 LES ANTI-INFECTIEUX 1.L argent 2. Le charbon

55 Anti-infectieux Pansement à l argent Action anti-infectieuse

56 Anti-infectieux Pansement à l argent Indication Contre indication Pas d utilisation prolongée - Coloration cutanée -Allergie - Argyrisme

57 Anti-infectieux Pansement à l argent Mode d utilisation A saturation Exemples de produits remboursés -Actisorb Ag+ -Aquacel Ag+ (Johnson & Johnson) (Convatec)

58 Anti-infectieux Pansement à l argent À toutes les phases si infection

59 Anti-infectieux PANSEMENT au CHARBON Absorbe les odeurs +/- Charbon activé Non adhérant

60 Anti-infectieux PANSEMENT au CHARBON Mode d utilisation A saturation Exemples de produits remboursés - Actisorb Ag+ (Johnson & Johnson)

61 Anti-infectieux PANSEMENT au CHARBON et

62 «LES EPIDERMISANTS» 1.L acide hyaluronique 2. Le collagène 3. Films auto-adhésifs

63 Les épidermisants l acide hyaluronique

64 Les épidermisants l acide hyaluronique Mode d utilisation Tous les jours Exemples de produits remboursés -Ialuset (Genevrier) - Effidia (Johnson & Johnson)

65 Les épidermisants Le collagène

66 Les épidermisants Le collagène Mode d utilisation Tous les jours Exemples de produits -Catrix (Valeant) NON REMBOURSES

67 Les épidermisants FILMS AUTO-ADHESIFS ADHESIFS adhésif non absorbant Film transparent de polyuréthane étanche à l eau et aux germes

68 Les épidermisants FILMS AUTO-ADHESIFS ADHESIFS Indication Contre indication Phase d épidermisation Plaie opératoire propre

69 Les épidermisants FILMS AUTO-ADHESIFS ADHESIFS Mode d utilisation Selon Surveillance de la plaie Exemples de produits remboursés - Visulin (Hartmann) -Opsite

70 en résumr sumé

71 PLAIE NECROTIQUE détersion mécanique+++ m Hydrogels Pansements gras

72 PLAIE FIBRINEUSE sèche détersion mécanique+++ m Hydrogel Pansements gras

73 PLAIE FIBRINEUSE humide Alginate Hydrofibres

74 PLAIE INFECTEE Détersion mécaniquem charbon Pansement à l argent

75 PLAIE BOUGEONNANTE humide hydrocellulaire Hydrofibre alginate

76

AIDE À LA PRESCRIPTION ET A L UTILISATION DES PANSEMENTS DISPONIBLES À LA PUI

AIDE À LA PRESCRIPTION ET A L UTILISATION DES PANSEMENTS DISPONIBLES À LA PUI INTRODUCTION: Les plaies ne cicatrisent pas grâce aux pansements, le traitement d une plaie se fait par le traitement de la cause : - Mise en décharge des escarres - Equilibre glycémique des diabétiques

Plus en détail

LA CICATRISATION DIRIGEE

LA CICATRISATION DIRIGEE CLASSIFICATIONS DES PANSEMENTS EN CICATRISATION DIRIGEE UTILISATION PRATIQUE DANS LES PLAIES POST OPERATOIRES ET LES ESCARRES A.RIBAL 2007 IDE CLINICIENNE EN STOMATHERAPIE ET CICATRISATION CHU DE BORDEAUX

Plus en détail

ESCARRES. Dr A KHELIFA

ESCARRES. Dr A KHELIFA ESCARRES Dr A KHELIFA L escarre est un ulcère de pression résultant d une nécrose ischémique d un territoire cutané trop longtemps soumis à une pression entre le support sur lequel repose le patient et

Plus en détail

Les possibilités de prise en charge des plaies en HAD

Les possibilités de prise en charge des plaies en HAD Journée Régionale 25 septembre 2014 Les possibilités de prise en charge des plaies en HAD Dr Frédéric EVERARD, Médecin coordonnateur HAD Lucie TASSART, Stomathérapeute HAD Charte Graphique / Présentations

Plus en détail

Anita LAMBERT CHAPLIN. Infirmière Libérale

Anita LAMBERT CHAPLIN. Infirmière Libérale Anita LAMBERT CHAPLIN Infirmière Libérale rockefellerpanse@sfr.fr Jeudi 21 Novembre 2013 LES FAMILLES DE PANSEMENTS GENERALITES Le terme «pansement» désigne l ensemble du matériel utilisé pour couvrir,

Plus en détail

Mme CLEMENT Virginie : IDE pôle cardio-vasculaire DU «Prévention et traitement de l escarre» DU «Plaies et cicatrisation»

Mme CLEMENT Virginie : IDE pôle cardio-vasculaire DU «Prévention et traitement de l escarre» DU «Plaies et cicatrisation» MB3 MB4 Mme CLEMENT Virginie : IDE pôle cardio-vasculaire DU «Prévention et traitement de l escarre» DU «Plaies et cicatrisation» Diapositive 1 MB3 Mme Berthelot; 19/05/2009 MB4 Mme Berthelot; 19/05/2009

Plus en détail

Compresses / Assortiment CHUV 2016 Composition, propriétés, indications et contre-indications des différents types de pansements

Compresses / Assortiment CHUV 2016 Composition, propriétés, indications et contre-indications des différents types de pansements Centre Hospitalier Universitaire Vaudois Service de pharmacie / Groupe de prévention et traitement des plaies Rue du Bugnon 46 CH-1011 LAUSANNE Tél dir. 079.556.73.60 Fax (021) 314 42 99 E-mail Assistance.Pha@chuv.ch

Plus en détail

Gestion des plaies. cicatrisation

Gestion des plaies. cicatrisation Gestion des plaies opératoires et cicatrisation Monique Malleret & Delphine Tixier Service de chirurgie maxillo-faciale Infirmières référentes au CHU de Clermont-Ferrand Titulaires du Diplôme Universitaire

Plus en détail

Cadre:supérieur : Mme'Bornier Ç Cadre de sdnté':jmr Calore H rntirmieres,,v*"ièarûtaioi C,'puAognon C,,Stauri e. CHU H Mondor URGE].

Cadre:supérieur : Mme'Bornier Ç Cadre de sdnté':jmr Calore H rntirmieres,,v*ièarûtaioi C,'puAognon C,,Stauri e. CHU H Mondor URGE]. I T r l Cadre:supérieur : Mme'Bornier Ç Cadre de sdnté':jmr Calore H rntirmieres,,v*"ièarûtaioi C,'puAognon C,,Stauri e '' : : l CHU H Mondor URGE].ICES,, ), Conserver l'humidité Favoriser les échanges

Plus en détail

OUTIL D AIDE À LA PRESCRIPTION DES PANSEMENTS MODERNES

OUTIL D AIDE À LA PRESCRIPTION DES PANSEMENTS MODERNES OUTIL D AIDE À LA PRESCRIPTION DES PANSEMENTS MODERNES Dr Jérôme BRANSWYCK CGSS Réunion SOMMAIRE Sommaire Introduction Adresses Internet Première partie Indication des pansements Tableau de présentation

Plus en détail

H. Choutri Service de chirurgie pédiatrique Sétif Z. Soualili, S. Arif

H. Choutri Service de chirurgie pédiatrique Sétif Z. Soualili, S. Arif H. Choutri Service de chirurgie pédiatrique Sétif Z. Soualili, S. Arif Le dogmatisme avorte la progression et dégrade la profession Dogme : n. m. Point de doctrine considéré comme une vérité incontestable

Plus en détail

Soins de Plaies et Pansements : Actualisation 2003

Soins de Plaies et Pansements : Actualisation 2003 Soins de Plaies et Pansements : Actualisation 2003 Dr Sylvie MEAUME DERMATOLOGIE - GERONTOLOGIE HÔPITAL CHARLES FOIX, IVRY SUR SEINE 94 FRANCE LES PRINCIPALES CATEGORIES DE PANSEMENTS Hydrocolloïdes Hydrocellulaires

Plus en détail

SOMMAIRE. 1/ Définition. Définition Facteurs de risque Prévention du risque infectieux Matériels Technique: détersion et pansement Recommandations

SOMMAIRE. 1/ Définition. Définition Facteurs de risque Prévention du risque infectieux Matériels Technique: détersion et pansement Recommandations Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOMMAIRE Définition Facteurs de risque Prévention du risque infectieux Matériels Technique: détersion et pansement Recommandations MAI 2013 2 1/ Définition o o Zone

Plus en détail

LES PANSEMENTS. SPADONI Sophie BODIN-HULLIN Aurore. UE Dispositifs Médicaux 16/03/2015

LES PANSEMENTS. SPADONI Sophie BODIN-HULLIN Aurore. UE Dispositifs Médicaux 16/03/2015 LES PANSEMENTS SPADONI Sophie BODIN-HULLIN Aurore UE Dispositifs Médicaux 16/03/2015 Définition Dispositif Médical Article L. 665-3 du code de la Santé Publique : On entend par dispositif médical tout

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PLAIES POST OPERATOIRES

PRISE EN CHARGE DES PLAIES POST OPERATOIRES PRISE EN CHARGE DES PLAIES POST OPERATOIRES HIA DESGENETTES LYON SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPEDIQUE BALMET Patricia, IRUS Pr RONGIERAS Frédéric, Chirurgien Orthopédiste TYPE DE PLAIE - Plaies suturées (fils,agrafes

Plus en détail

QUEL PANSEMENT POUR QUELLE PLAIE?

QUEL PANSEMENT POUR QUELLE PLAIE? QUEL PANSEMENT POUR QUELLE PLAIE? JOURNEE CLIN NOV.2011 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 DE QUOI DOIT-ON TENIR COMPTE pour une prise en soin de qualité d un patient en EHPAD? PERSONNE ÂGEE PANSEMENT EHPAD

Plus en détail

Quel pansement sur quelle plaie?

Quel pansement sur quelle plaie? 11 ème Rencontre Médico-Chirurgicale Forum du technopole Jeudi 15 mars 2018 Docteur Emmanuel CHAPELIER Quel pansement sur quelle plaie? Prise en charge d un ulcère Généralités Traitement étiologique Etat

Plus en détail

Les escarres. Plaies de décubitus. Marie-Guy DEPUYDT Hôpital géraitrique les BATELIERS CHRU LILLE Médecin coordonnateur 2005

Les escarres. Plaies de décubitus. Marie-Guy DEPUYDT Hôpital géraitrique les BATELIERS CHRU LILLE Médecin coordonnateur 2005 Les escarres Plaies de décubitus Marie-Guy DEPUYDT Hôpital géraitrique les BATELIERS CHRU LILLE Médecin coordonnateur 2005 Stades Stade 1 Atteinte de l épiderme Rougeur persistante qui ne blanchit pas

Plus en détail

PRÉSENTATION DU GROUPE DE TRAVAIL PLAIES ET CICATRISATIONS. Véronique Allain Laure Desgranges Carole Palene Clémence Guérin Gaëlle Watier

PRÉSENTATION DU GROUPE DE TRAVAIL PLAIES ET CICATRISATIONS. Véronique Allain Laure Desgranges Carole Palene Clémence Guérin Gaëlle Watier PRÉSENTATION DU GROUPE DE TRAVAIL PLAIES ET CICATRISATIONS Véronique Allain Laure Desgranges Carole Palene Clémence Guérin Gaëlle Watier Former le personnel paramédical Uniformiser les pratiques Permettre

Plus en détail

Cicatrisation : innovations et perspectives

Cicatrisation : innovations et perspectives Cicatrisation : innovations et perspectives Docteur Thierry Le Guyadec Service de dermatologie HIA Percy - Clamart Depuis 10 ans, les innovations s accélèrent mais le véritable défi reste la transmission

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DES PANSEMENTS DESTINES AUX SOINS DES ESCARRES

GUIDE D UTILISATION DES PANSEMENTS DESTINES AUX SOINS DES ESCARRES 1 Centre Hospitalier GABRIEL MARTIN PHARMACIE GUIDE D UTILISATION DES PANSEMENTS DESTINES AUX SOINS DES ESCARRES Ont participé à la rédaction de ce guide : Dr S. HARDY Pharmacien assistant spécialiste

Plus en détail

Ce document est un récapitulatif des pansements existants et on trouvera pour chaque classe le plan suivant :

Ce document est un récapitulatif des pansements existants et on trouvera pour chaque classe le plan suivant : Les plaies, selon la pathologie ou la phase de leur évolution, ont des besoins différents. Les propriétés des pansements doivent répondre à ces besoins et on doit pouvoir adapter les utilisations en fonction

Plus en détail

QUELS PANSEMENTS POUR QUELLES PLAIES?

QUELS PANSEMENTS POUR QUELLES PLAIES? QUELS PANSEMENTS POUR QUELLES PLAIES? Christine FAURE Produits commercialisés Contre-Indications Réglementation Précautions d emploi Présentations Effets indésirables Composition Propriétés Indications

Plus en détail

20 e Journées Europharmat. Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives

20 e Journées Europharmat. Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives 20 e Journées Europharmat Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives Définition Dispositif médical Classe I (stérile) selon directive 9342EEC Description : bandelette adhésive stérile Caractéristiques

Plus en détail

Quel pansement pour quelle plaie? Dr Durox hélène, Limoges GERICCO 25/03/2010

Quel pansement pour quelle plaie? Dr Durox hélène, Limoges GERICCO 25/03/2010 Quel pansement pour quelle plaie? Dr Durox hélène, Limoges GERICCO 25/03/2010 Principes généraux des plaies Cicatrisation en milieu humide Évolution en 3 phases Détersion Nécrose Fibrine Bourgeonnement

Plus en détail

PANSEMENTS: ASPECTS RÈGLEMENTAIRES

PANSEMENTS: ASPECTS RÈGLEMENTAIRES PANSEMENTS: ASPECTS RÈGLEMENTAIRES DU BRULURES Jeudi 21 novembre 2013 Candice SANSOT Interne pharmacie Hôpital Edouard Herriot CAMSP Définition des DM (Dispositifs Médicaux) Tout instrument, appareil,

Plus en détail

Pansement Booster de cicatrisation. Europharmat 2010 Toulouse

Pansement Booster de cicatrisation. Europharmat 2010 Toulouse Pansement Booster de cicatrisation Europharmat 2010 Toulouse PLAIE AIGUE PLAIE CHRONIQUE VASCULAIRE Hémostase Plaquettes / Hématies Inflammation Globules blancs Présente Brève Quelques heures 2-3 j Absente

Plus en détail

Pansements Booster de cicatrisation. Europharmat 2010 Toulouse

Pansements Booster de cicatrisation. Europharmat 2010 Toulouse Pansements Booster de cicatrisation Europharmat 2010 Toulouse PLAIE AIGUE PLAIE CHRONIQUE VASCULAIRE Hémostase Présente Absente ou rare Plaquettes / Hématies Inflammation Globules blancs Brève Quelques

Plus en détail

11/2/2012. De la prévention au traitement chirurgical. des escarres? = plaie de pression (pressure soar)

11/2/2012. De la prévention au traitement chirurgical. des escarres? = plaie de pression (pressure soar) RARE FACIAL TUMOR De la prévention au traitement chirurgical des escarres? Dr. Ali MODARRESSI Médecin Adjoint Service de chirurgie plastique, reconstructive et esthétique Hôpitaux Universitaires de Genève

Plus en détail

> Le point sur les pansements (HAS)

> Le point sur les pansements (HAS) (HAS) Prise en charge des plaies aiguës et chroniques fait partie de l exercice quotidien du médecin. Le choix du pansement idéal est en pratique difficile. Recommandations HAS permettent de faciliter

Plus en détail

ASSOCIATION PLAIES ET CICATRISATION D ILLE ET VILAINE GUIDE DE BONNE PRATIQUE POUR LA PRISE CHARGE DES PLAIES

ASSOCIATION PLAIES ET CICATRISATION D ILLE ET VILAINE GUIDE DE BONNE PRATIQUE POUR LA PRISE CHARGE DES PLAIES APCI ASSOCIATION PLAIES ET CICATRISATION D ILLE ET VILAINE GUIDE DE BONNE PRATIQUE POUR LA PRISE CHARGE DES PLAIES 1- LES CRITERES DE CHOIX DU PANSEMENT Phase de la cicatrisation Localisation Taille de

Plus en détail

Revue de DM utilisés s dans le traitement des brûlures

Revue de DM utilisés s dans le traitement des brûlures Revue de DM utilisés s dans le traitement des brûlures Cécile DJIAN Cécile PRUD HON Pharmacie Centrale Hospices Civils de Lyon 1 Les pansements Définition matériel utilisé pour protéger et soigner une

Plus en détail

Centre Hospitalier de Gonesse PRISE EN CHARGE PREVENTIVE DE L ESCARRE

Centre Hospitalier de Gonesse PRISE EN CHARGE PREVENTIVE DE L ESCARRE Table des matières 1 Objet 2 2 Domaine d application 2 3 Documents de références 2 4 Définitions 2 5 Principes 3 6 Description 3 7 Documents Associés 5 Escarre, Soins préventifs. Mots clés Révisions Date

Plus en détail

Brûlures - L union fait la force.

Brûlures - L union fait la force. Bruxelles, 18 octobre 2007. Brûlures - L union fait la force. André MAGNETTE Infirmier chef d unité Centre de Brûlés CHU Sart-Tilman 4000 LIEGE La brûlure étendue est probablement la forme la plus sévère

Plus en détail

Atelier Pansements. Hélène Bachelet Isabelle Maachi Bénedicte Schmit

Atelier Pansements. Hélène Bachelet Isabelle Maachi Bénedicte Schmit Atelier Pansements Hélène Bachelet Isabelle Maachi Bénedicte Schmit PROCESSUS DE CICATRISATION Etapes de la cicatrisation Le traitement d une plaie n est pas standardisé mais personnalisé Quelque soit

Plus en détail

Recommandations et bonnes pratiques dans la prise en charge. N Salles, M Barateau. Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Recommandations et bonnes pratiques dans la prise en charge. N Salles, M Barateau. Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Recommandations et bonnes pratiques dans la prise en charge des escarres en gériatrie N Salles, M Barateau Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Définition de l escarre L'escarre est une lésion cutanée

Plus en détail

Utilisation des pansements primaires et secondaires Plaies chroniques

Utilisation des pansements primaires et secondaires Plaies chroniques Utilisation des pansements primaires et secondaires Plaies chroniques Délèze Geneviève inf. spécialiste clinique dép. de gériatrie septembre 16 Les pansements thérapeutiques modernes Prescription médicale

Plus en détail

N O U V E A U DOSSIER PRODUIT

N O U V E A U DOSSIER PRODUIT N O U V E A U DOSSIER PRODUIT 2 SOMMAIRE 1. DESCRIPTIF ET CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES Définition Formes et présentation Composition Mode d action Fabrication Stabilité et conservation 2. CARACTÉRISTIQUES

Plus en détail

Brûlures de l enfant

Brûlures de l enfant Brûlures de l enfant Epidémiologie 3 e rang des accidents de l enfant 0-4 ans ; moyenne 2 ans ; garçons +++ Etiologies Brûlures thermiques : o Ebouillantage ; projection ; immersion ; flammes, incendies,

Plus en détail

Situation clinique Objectifs Interventions

Situation clinique Objectifs Interventions PLAN DE SOINS PRÉVENTION DE PLAIES DE PRESSION Page 1 de 2 Situation clinique Objectifs Interventions Tous les usagers à mobilité réduite admis à l Hôtel-Dieu de Lévis dans une unité de soins Les usagers

Plus en détail

LA PEAU DU PARAPLÉGIQUE

LA PEAU DU PARAPLÉGIQUE LA PEAU DU PARAPLÉGIQUE Qu est ce qu une Paraplégie ou Tétraplégie? - Conséquence d une lésion de la moelle épinière ou d une atteinte diffuse des nerfs périphériques. - Évaluation du caractère complet

Plus en détail

CONGRES SASPAS LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE. Le mardi 26 mars 2013. Caroline Terris

CONGRES SASPAS LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE. Le mardi 26 mars 2013. Caroline Terris CONGRES SASPAS Le mardi 26 mars 2013 Caroline Terris LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE I/ ANATOMIE DE L APPAREIL UNGUEAL L'appareil unguéal comprend le tissu péri- unguéal

Plus en détail

CORPS HUMAIN = milliards de cellules. PEAU = 1000 milliards de germes. INTESTIN = milliards de germes

CORPS HUMAIN = milliards de cellules. PEAU = 1000 milliards de germes. INTESTIN = milliards de germes ECOLOGIE MICROBIENNE DE LA PEAU ET BACTERIOCYCLE DE L ESCARRE ECOLOGIE MICROBIENNE DE L HOMME CORPS HUMAIN = 10 000 milliards de cellules PEAU = 1000 milliards de germes INTESTIN = 100 000 milliards de

Plus en détail

Lundi 14 avril 2008 https://lr.cicat.org. Christine FAURE

Lundi 14 avril 2008 https://lr.cicat.org. Christine FAURE Lundi 14 avril 2008 https://lr.cicat.org Christine FAURE PANSEMENT pas de définition réglementaire «propre» MEDICAMENT? Définition précise :principe actif, action pharmacologique ou immunologique A.M.M.

Plus en détail

Les pansements : techniques d application, quel pansement pour quelle plaie?

Les pansements : techniques d application, quel pansement pour quelle plaie? Les pansements : techniques d application, quel pansement pour quelle plaie? Soumis par CNI Coordination Nationale Infirmiere 01-12-2009 Dernière mise à jour : 06-04-2011 Coordination Nationale Infirmière

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DES PANSEMENTS DESTINES AU SOIN DES ESCARRES

GUIDE D UTILISATION DES PANSEMENTS DESTINES AU SOIN DES ESCARRES Centre Hospitalier SAINTE-ANNE PHARMACIE GUIDE D UTILISATION DES PANSEMENTS DESTINES AU SOIN DES ESCARRES Ont participé à la rédaction de ce guide : Coralie RAYBAUT, Corinne LASSALLE- COLLIGNON, Gérard

Plus en détail

Cicatrisation dirigée

Cicatrisation dirigée 45-050 1 Cicatrisation dirigée 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 M. Revol, J.-M. Servant La cicatrisation dirigée est une méthode chirurgicale à part entière, qui peut être indiquée chaque fois qu une

Plus en détail

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies ü Délai d'apparition des différentes toxidermies Quelques minutes à quelques heures : urticaire De 24 à 48h : - Pustulose éxanthémateuse aiguë généralisée - Erythème pigmenté fixe J7-J21 : - Exanthème

Plus en détail

PREVENTION ET PRISE EN CHARGE DES ESCARRES Référence : PT/CLI/003-A Page :Page 1 sur 9 Date de validation : 14/09/2006 Date de remise à jour :

PREVENTION ET PRISE EN CHARGE DES ESCARRES Référence : PT/CLI/003-A Page :Page 1 sur 9 Date de validation : 14/09/2006 Date de remise à jour : Référence : PT/CLI/003-A Page :Page 1 sur 9 Objet : Définir les modalités de soins en cas d escarre, selon le stade de celui-ci. Résumé des modifications intervenues : Mots clés : Escarres / Nécrose /

Plus en détail

Outil d aide pour la prescription de pansements

Outil d aide pour la prescription de pansements Outil d aide pour la prescription de pansements VERSION 2 30 JUIN 2014 1 Sommaire Principaux enjeux Points clés Modalités de prescription et de délivrance des produits et prestations Eléments devant figurer

Plus en détail

DEFINITION IMPORTANCE DU PROBLEME PHYSIOPATHOLOGIE FACTEURS DECLENCHANTS TABLEAUX CLINIQUES DEPISTAGE DU RISQUE PODOLOGIQUE

DEFINITION IMPORTANCE DU PROBLEME PHYSIOPATHOLOGIE FACTEURS DECLENCHANTS TABLEAUX CLINIQUES DEPISTAGE DU RISQUE PODOLOGIQUE DEFINITION IMPORTANCE DU PROBLEME PHYSIOPATHOLOGIE FACTEURS DECLENCHANTS TABLEAUX CLINIQUES DEPISTAGE DU RISQUE PODOLOGIQUE SPECIFICITE DU DEPARTEMENT VDA PRISE EN CHARGE DES PLAIES 1 ) EVALUATION DE LA

Plus en détail

Brochure d accueil destinée aux étudiants infirmiers Route 84 service de chirurgie plastique, de dermatologie, radiothérapie et médecine nucléaire

Brochure d accueil destinée aux étudiants infirmiers Route 84 service de chirurgie plastique, de dermatologie, radiothérapie et médecine nucléaire 1 UNITE 84 Brochure d accueil destinée aux étudiants infirmiers Route 84 service de chirurgie plastique, de dermatologie, radiothérapie et médecine nucléaire 2 Bienvenue à l unité 84 L arrivée dans un

Plus en détail

Comment aider nos patients à cicatriser

Comment aider nos patients à cicatriser Comment aider nos patients à cicatriser Dr Philippe BARRIERE LA CICATRISATION La cicatrisation se définit comme l ensemble des processus biologiques de réparation tissulaire après survenue d une plaie

Plus en détail

La cicatrisation, quelle plaie! Isabelle Ulrich (Pharmacien adjointe) Aurelie Baffie (Coordinatrice d appui, IDE, Réseau ASDES)

La cicatrisation, quelle plaie! Isabelle Ulrich (Pharmacien adjointe) Aurelie Baffie (Coordinatrice d appui, IDE, Réseau ASDES) La cicatrisation, quelle plaie! Isabelle Ulrich (Pharmacien adjointe) Aurelie Baffie (Coordinatrice d appui, IDE, Réseau ASDES) Introduction : Constat : 2% de la population vit avec une plaie chronique

Plus en détail

1. Films polyuréthane

1. Films polyuréthane Validé GRESI : 21.01.13 DS Diffusé mars 2013 Visa le 26.03.13 A. Laubscher, Directeur des Soins HUG Prof. P. Dayer, Directeur Médical HUG: TABLEAU MATERIEL DE PANSEMENT La liste présente les produits par

Plus en détail

Hygiène des plaies chroniques. Docteur Géraldine Perceau Docteur Michel Colomb Service de Dermatologie CHU de Reims

Hygiène des plaies chroniques. Docteur Géraldine Perceau Docteur Michel Colomb Service de Dermatologie CHU de Reims Hygiène des plaies chroniques Docteur Géraldine Perceau Docteur Michel Colomb Service de Dermatologie CHU de Reims Definition : Plaie ouverte faisant suite à une altération tissulaire sans tendance à la

Plus en détail

TECHNIQUES DE SOINS SUR LE PATIENT DIABÉTIQUE PORTEUR D UNE PLAIE

TECHNIQUES DE SOINS SUR LE PATIENT DIABÉTIQUE PORTEUR D UNE PLAIE TECHNIQUES DE SOINS SUR LE PATIENT DIABÉTIQUE PORTEUR D UNE PLAIE Catherine MASSERON Service de Dermatologie du Pr Taïeb-Dr Labrèze CHU- BORDEAUX PRISE EN CHARGE DES PLAIES CHEZ LE DIABETIQUE Catherine

Plus en détail

Docteur Thierry Le Guyadec Service de dermatologie HIA Percy - Clamart

Docteur Thierry Le Guyadec Service de dermatologie HIA Percy - Clamart Cicatrisation : innovations et perspectives Docteur Thierry Le Guyadec Service de dermatologie HIA Percy - Clamart La prise en charge des plaies : un art vieux comme le monde! Mis en valeur par les barons

Plus en détail

Ces nouvelles règles sont d application pour les autres institutions de sécurité sociale selon le tableau suivant : Pansements actifs.

Ces nouvelles règles sont d application pour les autres institutions de sécurité sociale selon le tableau suivant : Pansements actifs. Nous venons de recevoir de l APB les précisions suivantes concernant les pansements actifs, vous trouverez aussi la liste officielle qui remplace la liste publiée le 21 juin. (liste que nous effaçons aujourd

Plus en détail

LES ESCARRES : Actualités. Pansements et Thérapie à Pression Négative. Docteur Magali Drouard Dermatologue CHRU Lille

LES ESCARRES : Actualités. Pansements et Thérapie à Pression Négative. Docteur Magali Drouard Dermatologue CHRU Lille LES ESCARRES : Actualités Pansements et Thérapie à Pression Négative Docteur Magali Drouard Dermatologue CHRU Lille AMPR 28/11/2014 Clinique L escarre évolue en quatre stades, c est un processus dont la

Plus en détail

Pansement hydrogel de premiers soins pour Brûlures et autres Blessures de la peau

Pansement hydrogel de premiers soins pour Brûlures et autres Blessures de la peau Pansement hydrogel de premiers soins pour Brûlures et autres Blessures de la peau Composition Le pansement BurnTec est un hydrogel d'une composition aqueuse de polymères naturels et synthétiques, réticulés

Plus en détail

Dr Nathalie Cervantes Gériatre consultation Plaies et cicatrisations CHSF 15 MAI 2012

Dr Nathalie Cervantes Gériatre consultation Plaies et cicatrisations CHSF 15 MAI 2012 Dr Nathalie Cervantes Gériatre consultation Plaies et cicatrisations CHSF 15 MAI 2012 Les Pansements Les objectifs de la cicatrisation Les différents types de pansements : Définition Caractéristiques Indications

Plus en détail

Pieds fermés Prévention Education +++

Pieds fermés Prévention Education +++ PIED DIABETIQUE JAMBE DIABETIQUE Pr M. Beylot-Barry Barry Avec la participation de J. Seneschal 1 Pieds fermés Prévention Education +++ 2 1 Épidémiologie 15% des diabétiques : plaie pied/jambes Gravité

Plus en détail

LES PANSEMENTS POUR BRÛLURES : MÉMENTO DES PRODUITS ET DISPOSITIFS LOCAUX

LES PANSEMENTS POUR BRÛLURES : MÉMENTO DES PRODUITS ET DISPOSITIFS LOCAUX Article original Brûlures, vol.viii, n 1, p. 9-14, mai 2007 LES PANSEMENTS POUR BRÛLURES : MÉMENTO DES PRODUITS ET DISPOSITIFS LOCAUX Lallement N., Bargues L. RÉSUMÉ Les brûlures bénéficient de traitements

Plus en détail

Liste des pansements actifs Juin 2012

Liste des pansements actifs Juin 2012 Liste des pansements actifs Juin 2012 1 Code D «±nomination Conditionnement: nbre Conditionnement: dimensions Prix Base de remb. I II Code * Prix * 2304863 3M Tegaderm Alginate 10 (10 x 10 cm) 33,85 0,25

Plus en détail

REALISER UN SOIN DE PLAIES, D ESCARRES, OU DE STOMIES

REALISER UN SOIN DE PLAIES, D ESCARRES, OU DE STOMIES REALISER UN SOIN DE PLAIES, D ESCARRES, OU DE STOMIES Les recommandations actuelles en matière de prévention du risque infectieux E.Gaspaillard cadre hygiéniste, CH Saint Brieuc R.H.C. 2 octobre 2012 1

Plus en détail

PEC DES PLAIES EN EHPAD

PEC DES PLAIES EN EHPAD PEC DES PLAIES EN EHPAD Dr Géraldine Martin-Gaujard HOSPICES CIVILS DE LYON HEH GENERALITES Plaies aiguës traumatiques Plaies chroniques: Escarres et ulcères Pour les escarres: Prévalence : 9% stable depuis

Plus en détail

SOMMAIRE. Les différents types de pansements... Deuxième partie Quel pansement pour quelle plaie?...

SOMMAIRE. Les différents types de pansements... Deuxième partie Quel pansement pour quelle plaie?... SOMMAIRE Première partie Les différents types de pansements... Deuxième partie Quel pansement pour quelle plaie?... Troisième partie Plaies du pied diabétique, ulcère variqueux, escarres : Recommandations

Plus en détail

Le traitement des plaies: entre médicaments et dispositifs médicaux

Le traitement des plaies: entre médicaments et dispositifs médicaux Chirurgie Plastique, Reconstructive et Esthétique Le traitement des plaies: entre médicaments et dispositifs médicaux PD Dr. Med. Paolo Erba 24 Septembre 2012 Plaies Chroniques (ulcus cruris, escarres,

Plus en détail

LES PANSEMENTS QUEL PANSEMENT POUR QUELLE LESION?

LES PANSEMENTS QUEL PANSEMENT POUR QUELLE LESION? LES PANSEMENTS QUEL PANSEMENT POUR QUELLE LESION? T. NASSIM SABAH Service de Chirurgie Plastique et Réparatrice Hôpital Militaire Avicenne MARRAKECH 19éme Meeting de l AES 29 et 30 JUIN 2018 Taghazout

Plus en détail

Matériel soins des plaies HRC Reprise des activités sur les sites Chablais

Matériel soins des plaies HRC Reprise des activités sur les sites Chablais Matériel soins des plaies HRC Reprise des activités sur les sites Chablais Classe de pansements Alginate Charbon actif et Désignation article Composition Tailles s KALTOSTAT COMPRESSES STERILES Alginate

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PLAIES CHRONIQUES DR JEAN-PAUL LEMBELEMBE GERIATRE CLINIQUE DES AUGUSTINES MALESTROIT

PRISE EN CHARGE DES PLAIES CHRONIQUES DR JEAN-PAUL LEMBELEMBE GERIATRE CLINIQUE DES AUGUSTINES MALESTROIT PRISE EN CHARGE DES PLAIES CHRONIQUES DR JEAN-PAUL LEMBELEMBE GERIATRE CLINIQUE DES AUGUSTINES MALESTROIT POINTS COMMUNS -La prise en charge est globale et interdisciplinaire. - La connaissance et la maîtrise

Plus en détail

Les différentes classes de pansements : hydrocolloïdes, hydrogels, hydrocellulaires, alginates...

Les différentes classes de pansements : hydrocolloïdes, hydrogels, hydrocellulaires, alginates... Les différentes classes de pansements : hydrocolloïdes, hydrogels, hydrocellulaires, alginates... Soumis par CNi Coordination Nationale Infirmiere 15-10-2010 Dernière mise à jour : 15-10-2010 Coordination

Plus en détail

LES PANSEMENTS et LES BANDAGES

LES PANSEMENTS et LES BANDAGES LES PANSEMENTS et LES BANDAGES Philippe HEILÈS Clinique équine des Bréviaires (78) Toulouse T1 pro 2005 Définitions Bandage: assemblage de bandes en 3 couches 1ère couche = pansement à proprement parlé

Plus en détail

Plaies et cancer. Dr Isabelle Jaffré. Isabelle Fromentin. Chirurgien Centre René Gauducheau. IDE expert Institut Curie

Plaies et cancer. Dr Isabelle Jaffré. Isabelle Fromentin. Chirurgien Centre René Gauducheau. IDE expert Institut Curie Plaies et cancer Dr Isabelle Jaffré Chirurgien Centre René Gauducheau Isabelle Fromentin IDE expert Institut Curie Plaies tumorales Plaies induites par les traitements Radiodermite, radionécrose, post

Plus en détail

PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE

PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE Isabelle CORSET, Infirmière et l équipe médicale du Centre de référence MAGEC (Maladie Génétique à Expression Cutanée) Hôpital NECKER Enfants

Plus en détail

Les soins infirmiers spécifiques en Dermatologie

Les soins infirmiers spécifiques en Dermatologie Les soins infirmiers spécifiques en Dermatologie Colin Audrey, Infirmière en dermatologie Hôpital Henri MONDOR, Créteil Les urgences: Présentation du service: Accueil 24h/24, 7j/7, pour Paris et Ile de

Plus en détail

Les mystères et les bienfaits de l huile d Argan

Les mystères et les bienfaits de l huile d Argan by Michel Terrier Les mystères et les bienfaits de l huile d Argan http://terriermichel.wordpress.com/2014/04/15/les-mysteres-et-les-bienfaits-de-lhuile-dargan/ Bénédicte Demmer - medisite.fr Venue des

Plus en détail

ESCARRES, PLAIES ET CICATRISATION: PRISE EN CHARGE

ESCARRES, PLAIES ET CICATRISATION: PRISE EN CHARGE ESCARRES, PLAIES ET CICATRISATION: PRISE EN CHARGE Dr. Michaël WILLERY CH ROUBAIX 4ème JOURNÉE DE FORMATION ET D INFORMATION: PRÉVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD INSTITUT GERNEZ RIEUX - CHRU LILLE

Plus en détail

MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET DE LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE ******* DEPARTEMENT D OUEME PLATEAU *************

MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET DE LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE ******* DEPARTEMENT D OUEME PLATEAU ************* REPUBLIQUE DU BENIN ********* MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET DE LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE ******* DEPARTEMENT D OUEME PLATEAU ************* COMMUNE DE SEME PODJI ***********

Plus en détail

EVALUATION DES PLAIES. M BARATEAU Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

EVALUATION DES PLAIES. M BARATEAU Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux EVALUATION DES PLAIES M BARATEAU Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Evaluation du malade Facteurs généraux nutrition, douleur, mobilité, continence Causes de la plaie et physiopathologie escarre

Plus en détail

APPL-Webphar.net novembre 2012 (source INAMI)

APPL-Webphar.net novembre 2012 (source INAMI) Mise Ё jour au 1 er dё cembre 2012 AR 03-10-2012 (MB 09-11-2012) CritЁЁre Code DЁ nomination Conditionnement: nombre Conditionnement: dimensions Prix Base de rembours. I II Code * 1 2304863 3M Tegaderm

Plus en détail

*smith&nephew. Le choix du pansement adéquat. Pansements actifs. Aperçu des produits pour le traitement de plaies chroniques ULTRA.

*smith&nephew. Le choix du pansement adéquat. Pansements actifs. Aperçu des produits pour le traitement de plaies chroniques ULTRA. *smith&nephew Pansements actifs pour forfait remboursé Le choix du pansement adéquat Aperçu des produits pour le traitement de plaies chroniques ALLEVYN REPLICARE ULTRA produits pour forfait remboursé

Plus en détail

Quand ça s infecte : que faire?

Quand ça s infecte : que faire? Quand ça s infecte : que faire? Annie-Claude Labbé, MD Microbiologiste-infectiologue Hôpital Maisonneuve-Rosemont 22 janvier 2010 Questions en lien avec l infection 1. La plaie est-elle infectée? Si oui,

Plus en détail

Les Brûlures. Dr. P. QUERUEL. Service de Réhabilitation des Brûlés Hôpital Léon BERARD - HYERES

Les Brûlures. Dr. P. QUERUEL. Service de Réhabilitation des Brûlés Hôpital Léon BERARD - HYERES Les Brûlures Dr. P. QUERUEL Service de Réhabilitation des Brûlés Hôpital Léon BERARD - HYERES En France 23 Centres de Traitement des Brûlés 18 Centres civils (6 centres adultes ; 5 enfants ; 7 adultes/enfants

Plus en détail

Prise en charge des brûlures aux urgences. Anne - Carole GRUNY Novembre 2007 Avril 2008

Prise en charge des brûlures aux urgences. Anne - Carole GRUNY Novembre 2007 Avril 2008 Prise en charge des brûlures aux urgences Anne - Carole GRUNY Novembre 2007 Avril 2008 Plan Épidémiologie Physiopathologie Classification des brûlures Brûlures mineures : soins locaux Critères de transfert

Plus en détail

ULCERES DE JAMBE. FMC du Boischaut Sud GMBS 5 juin 2012 «Le Lion d Argent» Dr Koçak Ercan

ULCERES DE JAMBE. FMC du Boischaut Sud GMBS 5 juin 2012 «Le Lion d Argent» Dr Koçak Ercan ULCERES DE JAMBE FMC du Boischaut Sud GMBS 5 juin 2012 «Le Lion d Argent» Dr Koçak Ercan PLAN DEFINITIONS / GENERALITES CAUSES PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC CLINIQUE Ulcères veineux (et hydrostatiques) Ulcères

Plus en détail

REMBOURSEMENT DES PANSEMENTS. Isabelle Maachi Pharmacien Hospitalier CHU Bordeaux

REMBOURSEMENT DES PANSEMENTS. Isabelle Maachi Pharmacien Hospitalier CHU Bordeaux REMBOURSEMENT DES PANSEMENTS Isabelle Maachi Pharmacien Hospitalier CHU Bordeaux REMBOURSEMENT PANSEMENTS ONCERNE RESEAU VILLE : PRESCRIPTEUR INFIRMIERE PHARMACIEN ONCERNE HOPITAL : REMBOURSEMENT EN VILLE

Plus en détail

Soins de plaies et pansements : comment s y retrouver (2 e partie)

Soins de plaies et pansements : comment s y retrouver (2 e partie) à votre service SANS ORDONNANCE Soins de plaies et pansements : comment s y retrouver (2 e partie) Comme nous l avons vu dans la première partie de cet article, la guérison d une plaie présente différentes

Plus en détail

Atelier 1 : les Hydrogels

Atelier 1 : les Hydrogels Atelier 1 : les Hydrogels Europharmat 2010 Toulouse Eurpharmat 2010 Toulouse 1 Les Hydrogels Nouvelle nomenclature pansement 2010 Définition et propriétés (nomenclature LPPR du 7 août 2010): - Les hydrogels

Plus en détail

Stratégie de prise en charge des plaies chroniques. FELIN Hygiène et plaies M. Masanovic 13 mai 2008

Stratégie de prise en charge des plaies chroniques. FELIN Hygiène et plaies M. Masanovic 13 mai 2008 Stratégie de prise en charge des plaies chroniques FELIN Hygiène et plaies M. Masanovic 13 mai 2008 QUELLES PLAIES CHRONIQUES? Ulcères de jambe : - veineux +++ variqueux post-phlébitiques - artériels -

Plus en détail

la prescription une mission à responsabilité Vers une diversité de prescripteur

la prescription une mission à responsabilité Vers une diversité de prescripteur la prescription une mission à responsabilité Vers une diversité de prescripteur Objectifs pédagogiques La prescription médicale est «la rencontre d une conscience et d une volonté» Un droit de prescription

Plus en détail

la prévention de l escarre 300 000 escarres en France (1) Urgo Medical s engage dans

la prévention de l escarre 300 000 escarres en France (1) Urgo Medical s engage dans 300 000 escarres en France (1) Urgo Medical s engage dans la prévention de l escarre Mobiliser les professionnels de santé Informer le grand public Réduire le coût de la prévention Urgo Medical s engage

Plus en détail

Cornil. Christophe. Chirurgie de la ptose Mammaire CHIR URGIE. Esthétique

Cornil. Christophe. Chirurgie de la ptose Mammaire CHIR URGIE. Esthétique HIR C Chirurgie de la ptose Mammaire C 1 rue longchamp 06000 Nice - France - Tél : +33 (0)4 93 82 82 11 - Fax : +33 (0)4 93 82 82 12 - contact@docteurcornil.com Chirurgie de la ptose mammaire ou Plastie

Plus en détail

La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain qui l'entoure.

La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain qui l'entoure. Guide d enseignement Direction des soins infirmiers CHIRURGIE GÉNÉRALE MASTECTOMIE PARTIELLE Définition : La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain

Plus en détail

TPN thérapie? Thérapeutique pression négative

TPN thérapie? Thérapeutique pression négative TPN thérapie? Thérapeutique pression négative QU EST CE QUE LA THERAPIE V.A.C.? Vacuum Assisted Closure Le V.A.C. est une méthode de cicatrisation active, non invasive qui fait usage d une pression négative,

Plus en détail

Hygiène des plaies et pansements - C.CLIN-Ouest 2004. Les soins de plaies

Hygiène des plaies et pansements - C.CLIN-Ouest 2004. Les soins de plaies Hygiène des plaies et pansements - C.CLIN-Ouest 2004 Les soins de plaies 41 Hygiène des plaies et pansements - C.CLIN-Ouest 2004 I. Matériels et produits A. Les pansements Réglementation Le terme «pansements»

Plus en détail

Intervention essentielle n 4 Prise en charge et amélioration des cicatrices PRINCIPAUX OBJECTIFS

Intervention essentielle n 4 Prise en charge et amélioration des cicatrices PRINCIPAUX OBJECTIFS Intervention essentielle n 4 Prise en charge et amélioration des cicatrices PRINCIPAUX OBJECTIFS Connaître les caractéristiques des tissus cicatriciels en phase de remodelage. Connaître la différence entre

Plus en détail

édité par le Collège de Dermatologie dont il couvre le contenu et ne contient aucun élément contradictoire.] MODULE 9 - THEME 137 ULCERE DE JAMBE

édité par le Collège de Dermatologie dont il couvre le contenu et ne contient aucun élément contradictoire.] MODULE 9 - THEME 137 ULCERE DE JAMBE MODULE 9 - THEME 137 ULCERE DE JAMBE L'ulcère de jambe est une perte de substance cutanée chronique sans tendance à la cicatrisation spontanée. Elle concerne 1 à 2% de la population âgée de plus de 60

Plus en détail