DOSSIER DE PRESENTATION ETUDE DU SYSTEME CYCLOCITY DEVELOPPE PAR LA SOCIETE JC DECAUX

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESENTATION ETUDE DU SYSTEME CYCLOCITY DEVELOPPE PAR LA SOCIETE JC DECAUX"

Transcription

1 A

2 2

3 AI1-6.1 DOSSIER DE PRESENTATION ETUDE DU SYSTEME CYCLOCITY DEVELOPPE PAR LA SOCIETE JC DECAUX 1. Présenaion générale Archiecure du sysème e rôle de ses différenes composanes... 2 Descripion du foncionnemen du sysème vélo V: Du poin de vue de l uilisaeur Du poin de vue echnique... 4 Représenaion schémaique de l archiecure du sysème CYCLOCITY B

4 1. Présenaion générale Depuis mai 2005, l aggloméraion lyonnaise es doée d un grand parc de vélos en libre service, bapisé vélo V. Le réseau compe à l heure acuelle plus de 4000 vélos, réparis sur 340 saions implanées sur les communes de Lyon e Villeurbanne. Ce service proposé par la communaué urbaine de Lyon es géré par le groupe JC Decaux (sociéé spécialisée dans le mobilier urbain e la communicaion exérieure), propriéaire des vélos mais égalemen concepeur du sysème CYCLOCITY. Ce dernier consiue une soluion complèemen auomaique, combinan bornes de locaion e bicyclees. Equipée d'un module GPRS fourni par Bouygues Telecom, chaque borne perme d'idenifier les abonnés puis de libérer les bicyclees. Selon les modaliés d abonnemen, chacun peu prendre un vélo avec une grauié d uilisaion de 30 mn à une heure, la locaion devenan payane au-delà de cee durée d emprun. Figure 1. Saion Vélo V devan la gare Par-Dieu 2. Archiecure du sysème e rôle de ses différenes composanes Le sysème es consiué de saions comporan chacune une borne d accueil auomaisée, ainsi que des poins d aache individuelle des vélos. Chaque borne rempli les foncions suivanes : pour les non-abonnés au service : disribuer une care d uilisaion emporaire du service au moyen d un écran e d un clavier affecés à un usage monéique (le leceur monéique). 2

5 pour les abonnés au service : permere le choix du vélo au moyen d un écran acile e d un leceur de care sans conac (le leceur vélo v ). Les bornes signalen à l uilisaeur le nombre de vélos disponibles à la locaion. Figure 2. Borne d accueil auomaisée Chaque poin d aache perme le rangemen d un vélo e es numéroé pour l idenificaion e le choix du Vélo. Figure 3. Un poin d aache e un vélo V Descripion du foncionnemen du sysème vélo V: - Du poin de vue de l uilisaeur Pour pouvoir empruner un vélo, chaque uilisaeur doi disposer d une care (abonnemen permanen ou care emporaire délivrée par la borne). Idenificaion de l uilisaeur : L uilisaeur passe sa care devan le leceur vélo V. Un message sur l écran acile lui demande de saisir son code confideniel e d indiquer le numéro du vélo qu il souhaie uiliser, dans la limie du sock de vélos disponibles à ce insan. 3

6 Rerai du vélo : Après avoir saisi le numéro du vélo choisi, l uilisaeur dispose d un délai de 60 secondes pour appuyer sur le bouon du poin d accroche (Figure 3). L éclairage du vélo clignoe duran 3 secondes e son buzzer éme un long bip pour confirmer la disponibilié du vélo ; si le vélo n es pas reiré dans un délai de 20 secondes préfixé, le poin d aache se verrouille à nouveau auomaiquemen ; Resiuion du vélo : L uilisaeur doi l aacher à un poin d accroche disponible : l éclairage du vélo clignoe 3 secondes e son buzzer éme un long bip confirman que le vélo a éé correcemen remis en place e que la resiuion a bien éé enregisrée. - Du poin de vue echnique La gesion du parc de vélos es rendue possible grâce à l élecronique embarquée à leur bord, (qui réalise des foncions dédiées à la communicaion avec les différenes bornes), au sockage d informaions, ainsi qu à la gesion de l énergie produie e consommée pendan la course. Nous décrivons ci-après les mécanismes de dialogue enre les différens élémens composan le sysème : La borne es reliée aux différens poins d accroche par 4 liaisons RS485 mulipoins, chacune d enre elles pouvan assurer la liaison avec 10 poins d accroche (une saion peu donc accueillir jusqu à 40 vélos). Chaque poin d accroche compore une care à microprocesseur incluan une saion de base RFID capable de dialoguer avec un ranspondeur se rouvan sur le vélo par liaison radiofréquence. Le vélo compore quan à lui deux cares élecroniques : la première, siuée au niveau du guidon, comprend un microconrôleur 16 bis assuran la gesion de l esseniel des foncions élecroniques réalisées. Nous l appellerons par la suie «care CPU vélo». Un boîier siué à haueur du verrou du poin d aache renferme la seconde care sur laquelle se rouven le ranspondeur e le microconrôleur associé («care ranspondeur»). Ces deux cares communiquen par liaison série asynchrone RS232. Lors du rerai du vélo : La borne envoie au vélo (via les liaisons RS485 e RFID) les informaions suivanes, qui seron sockées dans l EEPROM du ranspondeur : - idenifian clien - numéro de borne - numéro de poin d aache - heure de dépar Les poins d aache son équipés de deux capeurs inducifs permean de déecer l arrivée ou le dépar d un vélo. 4

7 Capeur croche Capeur palee Lors de la libéraion d un vélo, l élecro-aiman remone le croche pendan un emps variable (20s maximum). En reiran le vélo, l uilisaeur provoque la pere de la déecion de la palee siuée sur le vélo. Lors de la resiuion du vélo : A chaque resiuion du vélo es ransmis à la borne le sau du vélo : - éa des foncions essenielles du vélo (baerie, éclairage, coninuié dynamo), avec impossibilié d uiliser un vélo lorsqu une défaillance d un de ces composans es avérée - informaions permean la gesion des foncions saisiques (heure, durée d uilisaion, kilomérage parcouru, ec.). Ce compe-rendu es ensuie ransféré de la borne vers le serveur principal. Ce dialogue permanen perme une réacivié opimale e assure le conrôle du parc, noammen grâce au logiciel de supervision KIWI (Kiosc Wireless Inerne), programme muli villes e muli services permean le suivi des vélos, mais égalemen de panneaux d affichages e bornes ineracives JC Decaux. Des équipes de mainenance surveillen e enreiennen le parc de vélos (répariion des vélos enre les différenes saions, réparaion des vélos déériorés, mises à jour du logiciel de l élecronique embarquée sur le vélo, ec.). KIWI conrôle le aux d occupaion des saions e envoie des aleres au Module de Collece d Alarmes e de Mainenance MCAM (module de surveillance exerne e de gesion d asreines conacan le personnel de mainenance par courriel e par SMS). 5

8 SGBD (SQL server) SGBD (SQL server) Baerie Dynamo Représenaion schémaique de l archiecure du sysème CYCLOCITY Liaison au serveur KIWI MCAM Buzzer Module de communicaion Serveur CB 2 VPN SERVEUR VELO Réseau Bouygues Télécom Modem GPRS Terminal de Payemen Auomae (relié à un serveur monéique) Imprimane (reçu) PC indusriel sous Windows XP Ecran acile 10.4 pouces Têe de lecure RFID MHz (leceur vélo V) Disribueur de cares d uilisaion emporaire (Leceur/disribueur de cares) BORNE Care CPU vélo (implanée au niveau du guidon) Microconrôleur 16 bis Feu AV Feu AR1 Feu AR2 (sop) Capeur déecion croche Liaison RS485 mulipoins Capeur déecion palee POINT D ACCROCHE Vers aure poin d accroche Liaison RS232 Microconrôleur 8 bis Transpondeur (125 khz) Care ranspondeur - Ensemble moulé dans un boîier siué au niveau du verrou Liaison RFID 125 khz Energie Données Microconrôleur Saion de base RFID Elecroaiman (déclenchemen du mouvemen du croche) Bouon poussoir (libéraion vélo) 6 6

9 AI1-6.1 QUESTIONNEMENT Ce suje compore 6 paries indépendanes : 1. Eude des suppors de communicaion Mesure de la viesse du vélo Sockage dans la mémoire I²C (Circui U21, M24C64) e resiuion des données sockées Régulaion du couran dans les phares Alimenaion de la care CPU vélo e gesion de la baerie Eude de la liaison RFID enre le vélo e poin d aache C

10 1. Eude des suppors de communicaion 1.1. Donner les élémens permean de jusifier les choix echnologiques des différens moyens de communicaion reenus (RS-232 pour la liaison enre la care CPU vélo e la care ranspondeur, RFID pour la liaison vélo-poin d accroche, RS-485 pour la liaison poin d accroche-borne, GPRS pour la liaison borne/serveur). Vous pourrez argumener vore réponse en comparan à d aures echnologies concurrenes qui auraien pu êre reenues. liaison RS485 mulipoins enre les poins d aaches e la borne 1.2. Que doi-on spécifier au niveau du forma des échanges dans le cas d une liaison RS485? 1.3. Donner le principe e la limie du conrôle d erreur par bi de parié Expliquer pourquoi le choix de la liaison RS485 rend l usage du bus CAN impossible au niveau de la couche physique Proposer un mécanisme de parage d accès au suppor adapé à l applicaion. Liaison avec le serveur 1.6. Expliquer le concep de Réseau Privé Viruel VPN (Virual Privae Nework) e en décrire le foncionnemen Quelle évoluion echnologique représene le GPRS par rappor au GSM? 1.8. Le serveur lance un hread dédié à la communicaion avec chaque borne. Expliquer la noion de hread Illusrer à l aide d un exemple pédagogique le problème des accès concurrens à une ressource paragée. Quels mécanismes peuven êre mis en place afin d y remédier? 2. Mesure de la viesse du vélo La mesure de viesse es effecuée à parir du signal produi par la dynamo, en déerminan la fréquence du signal VITM16 (care CPU Vélo, page 4/4) à l aide du microconrôleur IC1 (care CPU Vélo, page 3/4). VITM16 es obenu à parir du signal VIT (care CPU Vélo, page 2/4). Les labels DYNA1 e DYNA2 idenifien les bornes de la dynamo. Cee dernière es une générarice synchrone possédan 14 paires de pôles. On pose V DYNA =DYNA1-DYNA2. Cee ension peu êre considérée comme sinusoïdale, e l on a VDYNAeff 6Vpour V=10km/h Donner l allure du signal V U44-2 (broche 2 du circui U44) Quels son les rôles de l inverseur CMOS U44 (care CPU Vélo page 2/4) e de la pore AND U43(care CPU Vélo page 4/4)? 2

11 2.3. Déerminer la ension V DYNA minimale pour que la mise en roue du vélo puisse êre déecée, compe enu des données suivanes e des documenaions consruceurs fournies en annexe. - V IH = 2.8 V (inverseur CMOS U44) - V F =1.13V (ension direce de la LED émerice de l opocoupleur IL300 (U16). - V D =0.7 V (ension direce de la diode D20). En déduire la viesse minimum mesurable. Acivié pédagogique sur la mesure de fréquence d un signal Cee acivié pédagogique s adresse à des éudians de BTS SE, de BTS IRIS ou d IUT GEII. Il s agi d illusrer le principe de la mesure de fréquence sur l exemple de la mesure de viesse d un vélo à parir du signal produi par sa dynamo Présener les deux sraégies de compage classiquemen uilisées, en caracérisan leur précision. Laquelle semble la mieux adapée, compe-enu de l applicaion? 2.5. Liser les données à collecer sur le sysème pour fournir un cahier des charges exhausif aux éudians Elaborer une séquence pédagogique (cours, TP, synhèse) permean d aborder la mesure de viesse, fréquence Vous donnerez la lise complèe du maériel uilisé ainsi qu un descripif des quesions e des réponses. 3. Sockage dans la mémoire I²C (Care CPU Vélo page 3/4, Circui U21, M24C64) e resiuion des données sockées. Nous nous inéressons dans ce qui sui au sockage e à la resiuion des dae e heure de dépar. Cee informaion es représenée par un enier codé sur 32 bis au forma Unix (nombre de secondes écoulées depuis le 1 er janvier 1970) Combien d oces conien le circui M24C64? Préciser le nombre de bis nécessaires à l adressage du conenu de la mémoire Quels son les avanages e inconvéniens des mémoires à inerface série de ype I²C? 3.3. Donner l adresse de l EEPROM sur le bus I²C. Préciser le rôle des broches E0, E1 e E Quel es le rôle des résisances R76 e R77? Quels son les crières de dimensionnemen généralemen reenus pour ces résisances? 3.5. Quel es le rôle de la broche WC? Commen es-elle uilisée ici? 3.6. Décrire les condiions de débu (START) e de fin (STOP) des ransfers. Préciser égalemen les condiions de changemen d éa e de validié des données Décrire la rame I²C correspondan au sockage de la dae suivane à l adresse 0CH de la mémoire : 4 mars 2008 à 8h (soi 47CD0180H). Les oces son sockés en mémoire dans l ordre big-endian : l oce de poids le plus for socké à l adresse mémoire la plus basse. Un ableau de la 3

12

13 4. Régulaion du couran dans les phares La commande des différens phares du vélo es assurée par la care CPU Vélo, page 2/4. Les labels «led-phare1» e «led-feu» désignen respecivemen le phare avan (LED de puissance blanche) e le feu de posiion siué sur le garde-boue arrière (LED rouge). Chacune de ces diodes es connecée enre Valim e le drain d un ransisor MOSFET à canal N (M2 ou M8) : Valim led-phare1 M2 La commande des ransisors M4, Q4, M10 e Q6 foncionnan en commuaion es assurée par les signaux PHARE1 e FEU, en provenance du CPU vélo. Il s agi de signaux en modulaion de largeur d impulsion (MLI), de fréquence 100 Hz Préciser l éa des ransisors M4 e Q4 en foncion du niveau logique du signal PHARE1. Eude de l alimenaion du phare 1 lorsque M4 es fermé 4.2. Quel es le composan assuran la mesure du couran dans la LED? 4.3. Monrer qualiaivemen que le circui réalisé auour de U1A perme la régulaion du couran dans la LED 4.4. Quel es le régime de foncionnemen du ransisor M2? 4.5. Calculer la valeur du couran dans la LED, noé Imax_phare Quels son les composans assuran la déecion d un circui ouver, indiquan un défau de foncionnemen du phare? Eude du couran moyen dans les LED phare1 e feu 4.7. Exprimer le couran moyen dans la LED phare1, noé Imoy_phare1, en foncion du rappor cyclique 1 du signal PHARE1 e de Imax_phare On souhaie ajuser les courans Imoy_phare1 e Imoy_feu à 100 ma e à 15 ma respecivemen. En déduire les valeurs des rappors cycliques 1 du signal PHARE1 e 2 du signal FEU Donner quelques crières de choix de la fréquence de découpage des signaux MLI. 5

14 5. Alimenaion de la care CPU vélo e gesion de la baerie (care CPU Vélo, page 1/4) a) Régulaion de la ension produie par la dynamo Le converisseur SEPIC (Single-Ended Primary Inducance Converer) réalisé auour du circui LT1308 peu êre schémaisé de façon simplifiée comme sui : i L3 L3 C1 i C1 i D4 D4 V IN V isw L3 V C1 SW VL4 L4 V D4 i C C = C4//C9//C8 V OUT i OUT Charge i L4 ON OFF Ts Réroacion Figure 1. SW es un commuaeur saique piloé par un signal recangulaire de rappor cyclique e de période Ts. Ce converisseur perme de mainenir la ension de sorie V OUT consane en dépi des variaions de la ension d enrée V IN e du couran de sorie I OUT. La régulaion de V OUT es assurée par une boucle de reour mean en jeu le circui LT1308. Eude en boucle ouvere Dans ce qui sui, nous négligerons l ondulaion de la ension aux bornes des condensaeurs e nous ferons l hypohèse d un foncionnemen en conducion coninue. Nous ne iendrons pas compe des peres dues à la chue de ension aux bornes de SW à l éa passan ainsi qu à la chue de ension direce aux bornes de la diode D4. Les courans minimum e maximum dans les inducances L3 e L4 seron respecivemen noés I L3MIN, I L3MAX, I L4MIN e I L4MAX Donner la valeur moyenne des ensionsvl3 e VL4. En déduire l expression de la valeur moyenne de la ension VC Pour apparenan à l inervalle de conducion du commuaeur SW, exprimer : I L3MAX = f(i L3MIN, V IN, L3,, Ts) I L4MAX = f(i L4MIN, V IN, L4,, Ts) 5.3. Pour apparenan à l inervalle de blocage du commuaeur SW, exprimer : I L3MAX = f(i L3MIN, V OUT, L3,, Ts) I L4MAX = f(i L4MIN, V OUT, L4,, Ts) 5.4. Exprimer V OUT = f(v IN, ) 6

15 5.5. Compléer les chronogrammes des ensions e courans sur le documen réponse DR1 pour = 0.4, = 0.6 e V IN =5V. Préciser les valeurs remarquables Quel es l avanage de la opologie SEPIC sur un converisseur de ype abaisseur ou élévaeur? Jusifier son emploi dans le cadre de l applicaion. Eude en boucle fermée La srucure inerne du circui LT1308a es déaillée sur la figure 2a de la documenaion consruceur. Afin d en facilier l exploiaion, nous baserons dans un premier emps nore éude sur le schéma simplifié de la Figure 2, sur lequel le généraeur de rampe n es pas représené (ce dernier assuran la sabilié du sysème lorsque le rappor cyclique excède 0.5). La commande réalisée consise à conrôler la valeur maximale du couran i SW parcouran le ransisor Q3. Figure Donner la relaion enre le couran maximal dans le ransisor Q3 (que nous noerons I SWmax ) e la ension Vc disponible sur la broche 1 du circui. Dans ce qui sui, nous nous placerons dans le cas où le ransisor Q11 es bloqué (care CPU vélo, page 1/4), ce qui revien à considérer que seul le circui série consiué de R14 e C13 es ainsi connecé sur la broche 1. Le comporemen dynamique du sysème peu êre éudié en linéarisan les équaions auour d un poin de foncionnemen. Cee méhode nous permerai d obenir H(p) Vou(p). ISW max(p) 5.8. Compléer le schéma bloc figuran sur le documen réponse DR2. FB* désigne la consigne de ension de cee régulaion. Relever dans la documenaion consruceur les valeurs des V consanes diff I e err. * FB FB Vdiff 5.9. Quel ype de correcion es ainsi effecué? En déduire la relaion lian I1 e I2 en régime permanen. 7

16 On s inéresse désormais à la srucure mise en œuvre pour mesurer l erreur enre la sorie obenue e la consigne. Sur la Figure 2, Q2 es consiué de 10 ransisors ideniques en parallèle. Nous rappelons que le couran colleceur d un ransisor NPN s exprime de la manière suivane : VBE V I T c Is exp. Le couran de sauraion Is es le même pour l ensemble des ransisors inégrés. KT V T avec : q K= J/K (consane de Bolzmann) q= C T : empéraure en degrés Kelvin (K) D après la documenaion consruceur, le monage réalisé auour des ransisors Q1 e Q2 es appelé «bandgap». Expliquer l inérê d une elle srucure en cian quelques exemples d applicaions ypiques Donner la relaion VBE VBE2 V BE1 =f (V T, I1, I2) e exprimer I2= f(v BE1,V BE2, R3) en négligean la chue de ension dans R B En déduire la relaion FB=f(R3, R4, K, T, q, VBE1) en régime permanen. Expliquer qualiaivemen pourquoi la ension FB rese sable en dépi d évenuelles variaions de empéraure Sachan que pour une empéraure de 25 C la ension VBE1 es égale à 0.668V, déerminer la ension FB (Feedback Volage) disponible sur la broche 2 du LT1308. Comparer avec la valeur donnée dans la documenaion consruceur Déerminer l expression e la valeur de la ension de sorie régulée V DYN =V OUT Quel es le rôle du circui consiué par Q11, R109, R111, C80? Décrire son foncionnemen de manière succince. Quel sera l effe percepible par l uilisaeur du vélo? Compe-enu de la fréquence de découpage, expliquer commen l ondulaion de la ension de sorie es liée à la echnologie des condensaeurs employés. b) Gesion de l alimenaion de la care CPU vélo (care CPU vélo, pages 1/4 e 4/4) Le diagramme d éa décrivan la gesion des différens modes d alimenaion de la care CPU vélo es donné ci-après. Les zones délimiées par un rai poinillé (A, B e C) fon l obje de quesions auxquelles le candida sera invié à répondre dans cee parie. La synaxe uilisée es brièvemen décrie ci-après : Evènemen E déclencheur / acion A Ea 1 Ea 2 En réponse à un événemen E, le sysème se rouvan dans l éa 1 passe dans l éa 2. L acion A es alors accomplie. 8

17 1 Valim = 0 Consommaion nulle. Vélo à l arrê A / ou START = 1 C Inerrupion horloge emps réel au bou de 2mn / 2 Vélo en cours d uilisaion DEM=1 /déprogrammaion l inerrupion RTC de Déecion arrê du vélo /déclenchemen imer 1 30 B /arrê imer 4 Mode basse consommaion (vélo à l arrê depuis plus de 1 30 e moins de 3 30 Figure 3. 3 Vélo à l arrê depuis moins de 1 30 Fin de empo 1 30 /Programmaion de l horloge emps réel (RTC) pour demande d inerrupion au bou de 2 mn Remarque : Nous nous inéressons à un cycle d uilisaion «normal» du vélo. Aussi, ce diagramme ne ien pas compe de la possibilié offere à l équipe de mainenance de réveiller le CPU vélo par le biais de l uilisaion d un chargeur exerne de baerie (CNVSS sera donc oujours à 0). Dans l éa iniial (éa 1), les signaux WAKEUP, NGAP, CNVSS e START son à 0. Le signal TST_DYN es égalemen à 0 (signal uilisé lors de ess de coninuié de la dynamo). Les nœuds DYNA1 e DYNA2 fon référence aux bornes de la dynamo. Le vélo es équipé d une baerie Lihium polymère don la ension en foncionnemen peu varier enre 2.6 e 4.05V, connecée aux bornes Wago J5 e J Compléer le documen-réponse DR3 en indiquan dans les cadres représenés en poinillés les références des circuis inégrés correspondan aux différens converisseurs associés. Indiquer dans les cadres représenés en rai plein les composans permean la réalisaion des foncions associées Dans l éa 1, que vau la ension appliquée sur la broche 1 du circui U8 (LTC3441)? Expliquer pourquoi le microconrôleur IC1 n es pas alimené Quelle es la foncion réalisée par les diodes D6 à D9 e la résisance R13? Le circui U28B es câblé en monosable. 9

18 5.21. Expliquer commen le démarrage du vélo se radui par une impulsion sur START (care CPU vélo, page 4/4). Monrer que cela a pour effe le «réveil» du CPU vélo L impulsion générée par le monosable ayan une durée limiée, quelle acion doi êre réalisée par le programme du microconrôleur pour permere le mainien de son alimenaion? Monrer que lorsque le vélo roule à une viesse suffisane, l énergie es prélevée sur la dynamo pluô que sur la baerie. Au cours de l emprun d un vélo, lorsque celui-ci es à l arrê depuis 1min30s, le microconrôleur IC1 passe en mode «basse consommaion» e programme l horloge emps réel I²C (U20) pour qu elle génère une inerrupion au bou de 2min. Si le vélo ne redémarre pas dans ce laps de emps (signal DEM à 1), cee inerrupion a pour effe la coupure complèe de l alimenaion de la care CPU vélo (reour à l éa 1) Expliquer pourquoi le microconrôleur uilise le signal DEM, e non pas le signal START, pour déecer le fai que le vélo redémarre après un arrê d une durée inférieure à 3min30s Dans les microconrôleurs possédan différens mode de consommaion, quel es le principe uilisé pour permere la réducion de cee dernière? En cas de défaillance de la borne sur laquelle le vélo es resiué, la durée de la course doi pouvoir êre évaluée, afin de débier le compe de l usager. C es donc au vélo qu il apparien de déerminer l insan précis de resiuion. L horloge emps réel (U20) permean ce horodaage, jusifier la srucure uilisée pour son alimenaion Lorsque la durée de l arrê dépasse 3min30s, quelle acion doi êre enreprise par le microconrôleur pour assurer la coupure de l alimenaion (Valim)? Lorsque le vélo se rouve sur un poin d accroche, le réveil du CPU (déclenché par le circui U8, care CPU vélo 1/4) n es plus assuré par la déecion d une impulsion sur START. Monrer qu il provien de la monée du champ magnéique au niveau de la liaison RFID Compe-enu des réponses aux quesions précédenes, préciser les évènemens e acions à associer aux ransiions A, B e C. 6. Eude de la liaison RFID enre le vélo e poin d aache Un sysème RFID es formé par un élémen fixe (la saion de base) ayan pour foncion d'idenifier plusieurs élémens déporés (appelés ranspondeurs) par l'inermédiaire d'une liaison radio. La liaison uilisée dans le sysème Cyclociy es bidirecionnelle, puisqu elle perme noammen au sysème hôe (ensemble consiué par une borne e un poin d aache) de socker des informaions dans le vélo au momen de l emprun, e de récupérer un compe-rendu de la course lors de sa resiuion. La saion de base se siue donc côé poin d aache, andis que le ranspondeur es embarqué sur le vélo. Les anennes don son pourvus ces deux élémens formen un ransformaeur dans l air. Le ransfer d énergie e de données s effecue à l aide d un champ magnéique produi par la circulaion d un couran alernaif dans l anenne de la saion de base. Il en résule une variaion de flux magnéique produisan une ension induie aux bornes de l anenne du ranspondeur. Liaison monane (sens saion de base vers ranspondeur) Au niveau de la saion de base, la modulaion d une poreuse carrée à 125 khz à l aide d un signal binaire codé perme la ransmission des commandes e des données au ranspondeur. 10

19 Données Codage données (Mancheser) Gesion de la communicaion avec la borne Microconrôleur Modulaeur Oscillaeur 125 khz Côé poin d aache Liaison descendane (sens ranspondeur vers saion de base) Ampli Saion de base U2270B Anenne Energie Anenne Redressemen e sabilisaion de la ension capée sur l anenne Demodulaion ASK Transpondeur U3280 Côé vélo Gesion de la communicaion avec le CPU vélo Décodage données Microconrôleur ATMEGA48V Après avoir émis des commandes d inerrogaion, la saion de base passe en mode écoue des données provenan du ranspondeur, en émean de façon permanene la poreuse à 125 khz. Le ranspondeur uilise un procédé appelé réromodulaion pour ransmere de l'informaion vers la saion de base. Ne possédan pas de chaîne d'émission récepion propremen die, il fai varier sa charge au ryhme des données à ransmere, modifian ainsi la consommaion d énergie qu il représene dans le champ magnéique. Cee modificaion es déecée au niveau de la saion de base (à l aide d un circui déeceur d enveloppe). Energie Décodage données Gesion de la communicaion avec la borne Microconrôleur Oscillaeur 125 khz Ampli Filrage, amplificaion, remise en forme Saion de base U2270B Démodulaion Anenne Données Anenne Redressemen e sabilisaion de la ension capée sur l anenne Modulaion ASK de la poreuse reçue Transpondeur U3280 Gesion de la communicaion avec le CPU vélo Codage données Microconrôleur ATMEGA48V Côé poin d aache Côé vélo Les schémas élecroniques des cares sur lesquelles figuren la saion de base e le ranspondeur son donnés dans le dossier «schémas». La ransmission des données binaires issues de la saion de base en direcion du ranspondeur es assurée par modulaion ASK d un signal carré à la fréquence poreuse f 0 égale à 125 khz par un flo binaire encodé au forma Mancheser, de débi f 0 /64. Dans ce ype de codage, les ransiions s effecuen au milieu de l inervalle de emps T b du bi à coder : Codage d un 0 T b Codage d un 1 T b 11

20 a) Codage e modulaion des données ransmises 6.1. Tracer le chronogramme du signal au forma Mancheser obenu après encodage de la séquence binaire suivane : T b 6.2. Cier un avanage e un inconvénien présenés par le codage Mancheser par rappor au codage NRZ pour la ransmission de données. Dans ce qui sui, on se placera dans le cas où le modulan es un signal carré, de rappor cyclique 50% e de période T b (cas le plus défavorable en ermes d occupaion specrale) Le signal de données encodé au forma Mancheser es appliqué sur la broche CFE du circui U2270B. Tracer son allure sur le premier chronogramme du documen réponse DR4 (les niveaux hau e bas seron respecivemen égaux à 5 e 0V) En uilisan le schéma bloc figuran en page 3 de la documenaion du circui U2270B, racer sur le documen réponse DR4 les signaux COIL1 e COIL2 (on supposera les niveaux hau e bas sur COIL1 e COIL2 respecivemen égaux à 5 e 0V). Pour rendre ces racés plus explicies, on considérera la fréquence poreuse égale à 4 fois le débi binaire (au lieu de 64). La care «RFID poin d aache» monre que l éage d aaque de l anenne de la saion de base es consiué par une srucure en pon, que l on peu schémaiser, en simplifian, de la manière suivane : 9V 9V COM1 U DRV COM2 COM2 COM1 avec COM1 COIL1 e COM2 COIL En uilisan les résulas précédens, racer sur le documen DR4 la ension U DRV aux bornes du circui RLC. La ension U DRV peu s écrire UDRV u b() u p() a (en vols), u b () e u p () carrés représenés ci-après : éan les signaux 12

21 u b () (V) u p () (V) T b T 0 =1/f Quelle es la valeur de la consane a? 6.7. Donner l expression de la décomposiion en série de Fourier des signaux u b () e u p () En déduire l allure du specre du signal U DRV () (en précisan ceraines fréquences e ampliudes significaives). Idenifier la parie uile du specre. b) Eude préliminaire de la saion de base I R 1 L 1 C 1 U DRV Figure Donner l expression de l impédance Z du circui RLC, que l on mera sous la forme : Z R jq1. Explicier la pulsaion de résonance 0 e le coefficien de qualié Q 1 0 en foncion de R 1, L 1 e C 1. Nous nous inéressons à la producion du couran dans l anenne, ce dernier éan à l origine du champ magnéique nécessaire au foncionnemen de la liaison RFID Donner l expression de la foncion de ransfer F(j) I U DRV Monrer qu il s agi d un comporemen de ype passe-bande que l on caracérisera en précisan la fréquence cenrale ainsi que la bande passane à -3 db (qui sera exprimée en foncion de Q 1 ). Quelle doi êre la valeur de la fréquence d accord de ce circui? Quelle doi êre la relaion enre la bande passane minimale BW min du circui accordé e le débi binaire D pour permere une ransmission sans pere d informaion? En déduire la valeur de BW min En déduire la valeur maximale du faceur de qualié Q 1max de l anenne. 13

22 Afin d évaluer le champ magnéique produi, nous considérons à présen la siuaion dans laquelle la saion de base se conene d assurer le ransfer d énergie vers le ranspondeur (absence de modulaion). Le signal U DRV es donc un signal carré de fréquence f 0 : U DRV () V DRV -V DRV T 0 =1/f Donner la relaion lian l ampliude du fondamenal du couran I 1 circulan dans l enroulemen de l anenne (que l on noera I 1F ) e l ampliude crêe V DRV du signal U DRV () es la rélucance qui lie L 1 e le nombre de spires N 1 de l anenne par la relaion : 2 N L 1 1. Quels son les paramères don dépend? Exprimer le faceur de qualié Q 1 en foncion de N 1, V DRV, I 1F e Monrer que le choix de la valeur de Q 1 résule d un compromis enre champ magnéique produi e débi de la liaison RFID. Le dimensionnemen de l anenne de la saion de base implique la connaissance du champ magnéique minimum nécessaire à la éléalimenaion du ranspondeur, que nous nous proposons de déerminer dans ce qui sui. c) Dimensionnemen de l anenne du ranspondeur Modèle équivalen de l anenne placée dans le champ R 2 C R T V L 2 V 20 Les noaions suivanes seron uilisées dans la suie du problème : V 20 : ension induie à vide aux bornes de l anenne L 2 : inducance de l anenne du ranspondeur N 2 : nombre de spires R 2 : résisance de l anenne du ranspondeur C : capacié d accord + capacié parasie de L 2 + capacié parasie d enrée du circui U3280 R : résisance d enrée du circui U3280 (= 43 k) B : champ produi par la saion de base au niveau de l anenne du ranspondeur 14

23 : résisivié du cuivre = m (à 20 C) Les dimensions de l anenne recangulaire son spécifiées ci-après : - Longueur moyenne d une spire : lg 2Ll - Surface de l anenne : S2 Ll - Secion du bobinage : Whe - Coefficien de remplissage (ou de foisonnemen) : K b =0.35 L=25mm, l=15mm, e=5mm, h=5mm La valeur de L 2 es donnée par la formule : 2 4 0,0276(L l 2h) L2 N2 ALN2 (H). Toues les dimensions son données en m. 1,908(L l 2h) 9e 10 h La secion du fil de cuivre (hors isolan) uilisé pour réaliser l anenne en foncion du nombre de spires W.K N 2 s obien par : b (nous supposerons pour simplifier que K b ne dépend pas de la secion du fil N2 uilisé) Donner la relaion V 20 =f(n 2, S 2, B ) Donner l expression des foncions de ransfer V (p) V e (p) en foncion de R, R 2, L 2 e V20(p) B (p) C V La foncion de ransfer (p) fai apparaîre un comporemen de ype passe-bande. B (p) Donner l expression de la pulsaion cenrale 0 e monrer qu à 0 nous obenons : NSB(j 2 2 0) V(j 0). L2 RC 2 R Monrer que la résisance R 2 peu se mere sous la forme : R2 RL N2. Exprimer R L en foncion de, l g, W e K b e faire l applicaion numérique En prenan 0, exprimer C en foncion de N 2, A L e 0 puis monrer que l on a : LC 2 N2S2 B (j0) V (j0) AL 2 R N L 2 2 R 0AL 15

24 6.22. Monrer qu il exise une valeur opimale de N 2, maximisan la ension V pour une ampliude de champ donnée. Faire l applicaion numérique En déduire les valeurs de L 2, R 2 e C Quelle es alors la bande passane à -3dB du ranspondeur, de foncion de ransfer V (j )? Comparer avec le résula obenu à la quesion 6.12 e conclure. B (j) Nous prendrons par la suie pour le coefficien de qualié Q 2 du ranspondeur la valeur de Q 1max calculée à la quesion Exprimer Q 2 en foncion de N 2, R L, A L e 0. En déduire la valeur de N En déduire les nouvelles valeurs de L 2, R 2 e C. Cee dernière valeur es-elle cohérene avec celles des composans correspondan sur la care «ranspondeur»? La ension V minimale permean d assurer la éléalimenaion du ranspondeur vau 2.9V. En déduire la valeur minimale de l inducion B. d) Dimensionnemen de l anenne de la saion de base L anenne de la saion de base es de forme circulaire, de rayon a=21 mm. La valeur de l inducance 4 2 0,31.10 a 2 es donnée par la relaion : L1 N1. Nous prendrons b = 5 mm e h = 5mm 6a 9h 10b En l absence de modulaion, le champ magnéique produi par l anenne de la saion de base à une disance d sur son axe es donné par la relaion : 2 a B(d,a) 0 N 3 11F I a d Afin de garanir l obenion d un champ suffisan au niveau du ranspondeur (du fai des olérances mécaniques, la disance e les posiions relaives des bobines peuven varier), nous prendrons dans ce qui sui B =39 T > B min 16

25 6.28. Sachan que la disance séparan les deux anennes es de 5cm e que R 1 (voir Figure 4) vau 90, calculer la valeur de N En déduire les valeurs de L 1 e C La valeur de C 1 obenue es-elle cohérene avec les données disponibles sur le schéma de la care «saion de base»? Quels son les élémens ayan un impac sur la valeur de R 1? Acivié pédagogique sur la ransmission RFID A parir d une applicaion uilisan les ransmissions RFID, idenifier les apprenissages (cogniifs ou méhodologiques) qui peuven êre abordés en classe pour un niveau que vous aurez précisé, puis, vous développerez une séquence pédagogique (cours, TD, TP, synhèse) permean l acquisiion de l un de ces apprenissages. Vous prendrez appui par exemple sur le ranspondeur TK5530 (complèemen inégré) e vous donnerez la lise complèe du maériel uilisé ainsi qu un descripif des quesions e des réponses. e) Eude de l alimenaion (care ranspondeur) La liaison RFID rend possible la communicaion enre le vélo e le poin d aache en cas de défaillance de la baerie, ce qui perme noammen la récupéraion des informaions sockées dans le ranspondeur par la borne dans ce dernier cas de figure. Aussi, le circui ranspondeur U3280 es alimené par le champ lorsque celui-ci es déecé, ou par la baerie dans le cas conraire Duran la communicaion enre vélo e poin d aache, sous quelle ension es alimené le microconrôleur ATMEGA48V (préciser sa valeur)? Commen cee ension es-elle générée? La consommaion du circui ATMEGA 48V éan esimée à 2 ma, quelle doi-êre la valeur de la capacié C B uilisée pour sabiliser cee ension si l on olère une ondulaion de 100 mv? Quelle es sa référence e sa valeur sur le schéma de la care «ranspondeur»? 17

26 NE RIEN ÉCRIRE DANS CE CADRE NE RIEN ÉCRIRE DANS CE CADRE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE Académie : Session : Concours : Spécialié/opion : Repère de l épreuve : Iniulé de l épreuve : NOM : (en majuscules, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : N du candida (le numéro es celui qui figure sur la convocaion ou la lise d appel) Données 1 Documen-réponse DR4 1 1 V IN Documen-réponse DR1 = 0.4 = 0.6 V IN AI1-6.1 T b 5 Ts 5 Ts CFE I L3 I L3 COIL2 Ts Ts I C1 I C1 COIL1 Ts Ts U DRV V C1 V C1 Ts Ts Oscillaeur I D4 I D4 Ts Ts V OUT V OUT Ts Ts D

27 NE RIEN ÉCRIRE DANS CE CADRE NE RIEN ÉCRIRE DANS CE CADRE Documen-réponse DR2 FB * +_ FB V diff I err V c I SWmax V OUT H(p) Documen-réponse DR3 VDYN VBAT 3.3 V TP1 Baerie Converisseur 1 Converisseur 2 Converisseur 3 Converisseur 4 Dynamo (Machine synchrone 14 paires de pôles) Valim Commuaion Baerie / Dynamo Converisseur 5

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé y -4 Devoir n TAITMNT D SIGNAL Parie I OMPOTMNT DYNAMIQ D N LAM D QATZ On considère une lame de quarz, cylindrique, de secion S consane, d axe Ox (de veceur uniaire r u X ), don les deux faces e en

Plus en détail

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE Temps impari = 1 heure ; Tous documens auorisés excepé la copie du voisin(e) Lire ou l énoncé avan de commencer. Le besoin en énergie élecrique à bord

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2003-2004 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Parie I EUDE D UN CAPEUR DE POSIION ANGULAIRE A / ÉUDE D'UN CIRCUI MAGNÉIQUE Considérons le disposiif schémaisé sur la figure, composé de deux bobines

Plus en détail

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes PTSI PT AUTOMATIQUE des sysèmes Table des maières 1 LA CHAINE FONCTIONNELLE 1 1.1 STRUCTURE FONCTIONNELLE... 1 1.2 CHAINE D ENERGIE... 1 1.3 CHAINE D INFORMATION... 2 2 LES ACTIONNEURS 3 2.1 LES VERINS

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V Temporisaion e monosable Conrôleurs de roaion XSA-V Manuel didacique Version Française TE Sommaire Chapire Page Temporisaion - Lecure des hisogrammes 3. Définiion 3.2 Bu 3.3 Principe de foncionnemen 3.3.

Plus en détail

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L.

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L. 14/1/6 Quesion : Commen régler correcemen le déclencheur élecronique STRE23SE? Réponse : Les déclencheurs élecroniques STRE23SE se monen indifféremmen sur les compacs NS 4 e NS 63 de ype N, H ou L. Le

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des signaux e des circuis élecriques Michel Piou Chapire 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Ediion //24 able des maières POURQUOI E COMMEN?... 2 INERE DE LA NOION DE VALEUR MOYENNE....2

Plus en détail

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique 1 INSUMENAION ELEIQUE OSILLOSOPE NUMEIQUE GENEAEU BASSE FEQUENE UILISE EN SINUSOIDAL Eude héorique 1 Noions élémenaires 1.1 Masse e erre : Lorsqu on mesure une ension, on mesure en fai une différence de

Plus en détail

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur CPG / ciences Indusrielles pour l Ingénieur C83 Les capeurs L CAPTUR Le domaine indusriel a besoin de conrôler de rès nombreux paramères physiques (longueur, force, poids, pression, déplacemen, posiion,

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Indusrielle ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficien : 6 Durée de l épreuve : 4 heures PROPOSITION DE BAREME Analyse du sysème Quesion

Plus en détail

PHYSIQUE. Partie préliminaire

PHYSIQUE. Partie préliminaire PHYSIQUE Les différenes paries de ce problème son dans une large mesure indépendanes Seules les argumenaions précises e concises seron prises en compe en réponse aux quesions qualiaives Parie préliminaire

Plus en détail

CONDITONNEMENT DU SIGNAL

CONDITONNEMENT DU SIGNAL I) Présenaion "La diode" CONITONNMNT U IGNAL La diode es un composan élecronique semi conduceur qui se compore comme un inerrupeur fermé quand elle es polarisée en direc e comme un inerrupeur ouver polarisée

Plus en détail

Procédé thermocyclique de régulation de température

Procédé thermocyclique de régulation de température - 1 - Innovaion echnologique dans le domaine de la régulaion de empéraure, le procédé hermocyclique foncionne selon un principe unique en son genre qui n a rien en commun avec les régulaions par hermosa

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Traitement du Signal Déterministe

Traitement du Signal Déterministe Cours e ravaux Dirigés de raiemen du Signal Déerminise Benoî Decoux (benoi.decoux@wanadoo.fr) - s - ère parie : "Noions de base e éudes emporelles" Bases du raiemen de signal Calculer l ampliude de la

Plus en détail

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés Le redressemen c'es la ransformaion de l'énergie élecrique alernaive du réseau en énergie coninue. Symbole : ~ = Les redresseurs se divisen en deux grands groupes : les redresseurs demi onde, à une alernance

Plus en détail

FONCTIONNEMENT AUTOMATE

FONCTIONNEMENT AUTOMATE FONCTIONNEMENT AUTOMATE IUT MULHOUSE Bernard Reeb foncionnemen auomae - 1/1 I. CONSTITUTION D'UN AUTOMATE Les auomaes son le plus souven de ype modulaire : une unié cenrale compléée d'un bac pou recevoir

Plus en détail

Lycée technique Louis Armand 321, rue Lecourbe 75015 PARIS tel : 01.45.57.51.50 ...

Lycée technique Louis Armand 321, rue Lecourbe 75015 PARIS tel : 01.45.57.51.50 ... Lycée echnique Louis Armand Jackece.fr.fm. Archiecure des microprocesseurs Le microconrôleur 80C552 Le bus I 2 C.......... Descripion des spécificaions du bus I 2 C e applicaions simples. J. FRANCOMME

Plus en détail

LES ALIMENTATIONS ELECTRIQUES SOMMAIRE. I) Généralités... 3. II) Les alimentations linéaires... 5 II.1) Schéma fonctionnel... 5

LES ALIMENTATIONS ELECTRIQUES SOMMAIRE. I) Généralités... 3. II) Les alimentations linéaires... 5 II.1) Schéma fonctionnel... 5 AMNAON CQ OMMA ) Généraliés... 3 ) es alimenaions linéaires... 5.1) chéma foncionnel... 5.2) ude de F1 : ransformaion ou abaissemen... 5.3) ude de F2 : edressemen.... 8.3.1) edressemen : Mono alernance....

Plus en détail

CHAPITRE VII. Les Convertisseurs Analogiques Numériques

CHAPITRE VII. Les Convertisseurs Analogiques Numériques CHAPITRE VII Les Converisseurs Analogiques Numériques Olivier Français, 2 SOMMAIRE LES CONVERTISSEURS À INTÉGRATION... 3 I LE CONVERTISSEUR SIMPLE RAMPE... 3 I.1 PRINCIPE... 3 I.2 PHASES DE FONCTIONNEMENT...

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Plan : : Les méthodes de codage numérique en

Plan : : Les méthodes de codage numérique en Plan : : Les méhodes de codage numérique en 3.1 Inroducion 3.2 Codages binaires 3.2.1 Codage NRZ (Non Reour à Zéro) 3.2.2 Codage biphasé ou (Mancheser) 3.2.3 Codage CMI (Code Mark Inversion) 3.3 Codages

Plus en détail

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I :

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I : Filière SM Module Physique lémen : lecricié Cours Prof..Tadili 2 ème Parie Chapire 2 ude des dipôles nergie élecrique e puissance. appel Considérons un dipôle d un circui parcouru par un couran d inensié

Plus en détail

Serrure codée PRÉSENTATION 1 TD. N 1 : ANALYSE DE LA FONCTION VÉRIFICATION / MODIFICATION DU CODE (FP3)

Serrure codée PRÉSENTATION 1 TD. N 1 : ANALYSE DE LA FONCTION VÉRIFICATION / MODIFICATION DU CODE (FP3) Lycée Marin Luher King (H.F.) SOMMAIE PÉSENTATION 1 Serrure codée A - ANALYSE FONCTIONNELLE DE L'OBJET TECHNIQUE 1 I - FONCTION D'USAGE 1 II - SCHÉMA FONCTIONNEL DE NIVEAU II 1 III - SCHÉMA FONCTIONNEL

Plus en détail

Nature de l information

Nature de l information Naure de l informaion PAGE : Siuaion : Parfois l informaion fournie par un capeur Tou Ou Rien (TOR) n es pas suffisane pour piloer l équipemen. Dans ce cas nous devons avoir recours à des capeurs e déeceurs

Plus en détail

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim I APPROCHE DE LA FIABILITE PAR LES PROBABILITES : Définiion selon la NF X 6 5 : la fiabilié es la caracérisique d un disposiif exprimée par la probabilié que ce disposiif accomplisse une foncion requise

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

Cahier technique n 202

Cahier technique n 202 Collecion Technique... Cahier echnique n 22 Les singulariés de l harmonique 3 J. Schonek Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés à l inenion des ingénieurs e echniciens

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE DM SSI: AQUISITION DE l INFORMATION ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Pores Laérales Coulissanes de monospace PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Mise en siuaion Les fabricans d'auomobiles, face à une concurrence

Plus en détail

Les nouveautés d Excel 2016

Les nouveautés d Excel 2016 EXCEL 2016 Office 2016 - Excel, Word, PowerPoin e Oul ook Les nouveaués d Excel 2016 Uiliser la sélecion muliple dans les filres à segmen Les segmens, uilisés dans des ableaux de données ou des ableaux

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce documen a éé mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Naionale des Sujes d Examens de l enseignemen professionnel. Base Naionale des Sujes d'examens de l'enseignemen professionnel

Plus en détail

L oscilloscope numérique

L oscilloscope numérique L oscilloscope numérique Ce documen résume le principe de foncionnemen d un oscilloscope numérique e déaille les réglages possibles du modèle uilisé en séance de ravaux praiques. 1 Principe de foncionnemen

Plus en détail

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3 Présenaion elais de mesure e de conrôle indusriels Zelio Conrol elais de conrôle de réseaux riphasés M T 0 M T Foncionnaliés Ces appareils son desinés à la surveillance des réseaux riphasés e à la proecion

Plus en détail

03/12/2015. Le transistor bipolaire. Pascal MASSON. Sommaire. I. Historique. Caractéristiques du transistor. Polarisation du transistor

03/12/2015. Le transistor bipolaire. Pascal MASSON. Sommaire. I. Historique. Caractéristiques du transistor. Polarisation du transistor 3/2/25 (pascal.masson@unice.fr) diion 25-26 École Polyechnique Universiaire de ice Sophia-Anipolis Parcours des écoles d'ingénieurs Polyech (Peip) -Parcours des écoles 645 roue d'ingénieurs des Lucioles,

Plus en détail

FONCTION COMPTER. : un compteur décimal possède 10 états distincts.

FONCTION COMPTER. : un compteur décimal possède 10 états distincts. FONCTION COMPTER - DEFINITION Le compeur es une microsrucure (logique binaire) séquenielle qui perme de., dans la limie des bascules qui la consiue (.), les impulsions 2- TYPES DE COMPTEURS Un compeur

Plus en détail

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Prénom e nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Exercice n 1 Un ouvrier dispose de plaques de méal de 110 cm de longueur e de 88 cm de largeur. Il a reçu la consigne suivane : «Découpe dans

Plus en détail

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU SOMMAIRE ARTICLE 1 - Définiion du aux de renabilié ARTICLE 2 - Seuil minimum de renabilié ARTICLE 3 - Evaluaion de la recee acualisée

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Réglage valeur moyenne

Réglage valeur moyenne P Cours : l insrumenaion élecrique A- Le généraeur de basses fréquences ou G.B.F - Présenaion uilisé : Réglage fréquence Réglage ampliude Réglage valeur moyenne Sweep : Possibilié de créer un signal de

Plus en détail

Carte d'acquisition Dossier ressource

Carte d'acquisition Dossier ressource Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques TP AMOS Care USB 6009 BTS SP1 Page 1 sur 9 Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques 1. Présenaion 1.1 inroducion Une care d'acquisiion es un accessoire uilisé dans

Plus en détail

Dossier corrigé page 1/28 AGREGATION INTERNE DE GENIE ELECTRIQUE. Option A ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

Dossier corrigé page 1/28 AGREGATION INTERNE DE GENIE ELECTRIQUE. Option A ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE INDUSTRIELLE Dossier corrigé page 1/28 AGREGATION INTERNE DE GENIE ELECTRIQUE Opion A ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE INDUSTRIELLE Eude d un sysème indusriel (durée 8 heures) Piloage d un four élecrique à arc Corrigé

Plus en détail

L = 15 m. 1) Modéliser le pont ainsi que ses appuis (fibre moyenne et représentation des appuis).

L = 15 m. 1) Modéliser le pont ainsi que ses appuis (fibre moyenne et représentation des appuis). ESTP TP1 nnée 2008-2009 PPLICTION 1 : POUTRES DROITES ISOSTTIQUES EXERCICE 1 On considère un pon en béon, de longueur 15 m, don la secion es une dalle en béon armé de largeur 5m e d épaisseur 0,9 m. Le

Plus en détail

GENERATEURS DE HAUTE TENSION

GENERATEURS DE HAUTE TENSION ours de A. Tilmaine HAPITRE VII GENERATEURS DE HAUTE TENSION Les généraeurs de haue ension son uilisés dans : a) les laboraoires de recherche scienifique ; b) les laboraoires d essai, pour eser les équipemens

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux ECO434, Ecole polyechnique, 2e année PC 5 Flux de Capiaux Inernaionaux e Déséquilibres Mondiaux Exercice 1 : Flux de capiaux dans le modèle de croissance néoclassique Le modèle es en emps coninu. On considère

Plus en détail

17 Conversion de signaux Modulation de l énergie. Chapitre 17

17 Conversion de signaux Modulation de l énergie. Chapitre 17 Chapire 17 Conversion de signaux Modulaion de l énergie Perurbaion e compaibilié élecromagnéique INTRODUCTION 3 1. LES FONCTIONS DE CONVERSION 4 1.1. La commuaion 4 1.2. La emporisaion 15 1.3. L amplificaion

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE PRESENTATION DES INDICES... 2 LA GAMME D INDICES : L INDICE TUNINDEX ET LES INDICES SECTORIELS... 3 REGLE GENERALE RELATIVE A LA COMPOSITION DES INDICES... 3 REGLE

Plus en détail

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités Universié d'angers : LSEN relaions foncionnelles p. Parie A : Proporionnalié RELATIONS FONCTIONNELLES I Généraliés / Définiion : Soien deux suies de nombres réels : (x ;x ;x ;x 4 ) e (y ;y ;y ;y 4 ). Ces

Plus en détail

Modélisation et quantification de systèmes vieillissants pour l optimisation de la maintenance

Modélisation et quantification de systèmes vieillissants pour l optimisation de la maintenance ème édiion du congrès inernaional pluridisciplinaire Du au 20 mars 2009 Modélisaion e quanificaion de sysèmes vieillissans pour l opimisaion de la mainenance LAIR William,2, MERCIER Sophie, ROUSSIGNOL

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 SECTION TECHNIQUE

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 SECTION TECHNIQUE LYCEE KHAZNADAR DEVOIR DE SYNTHESE N 1 Proposé par : MLAOUHI S & ABAAB T Disciplines echniques SECTION TECHNIQUE Consiuion du suje : un dossier echnique : pages 1/4 2/4 3/4 e 4/4 Des feuilles réponses

Plus en détail

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION 2 IUT Blois Déparemen GTR J.M. Giraul, O. Bou Maar, D. Ceron M. Richard, P. Sevesre e M. Leberre. -TP- Modulaions digiales ASK - FSK IUT Blois Déparemen du Génie des Télécommunicaions e des Réseaux. Le

Plus en détail

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE UNIVERSITE DE TUNIS Faculé des sciences économiques e de gesion de Tunis MODELE DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE Ezzeddine MBAREK 2010 1 INTRODUCTION Le modèle que je propose

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Conversion Analogique Numérique

Conversion Analogique Numérique Sysèmes Numériques CAN Classe : TSTI2D S.I.N Conversion Analogique Numérique Pourquoi converir? De nos jours, nous uilisons énormémen d'appareils numériques pour la facilié de sockage e de raiemen. Les

Plus en détail

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information S si Noms : Prénoms : Classe : Dae : Serrure ERM Eude de la foncion caper une informaion TP 2 heures Noe : /20 Problémaique Dans la serrure ERM, lorsque le code es valide, des capeurs son uilisés afin

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Les alimentations à découpage.

Les alimentations à découpage. Les alimenaions à découpage. S.M.P.S. : Swiched-Mode Power Supplies Leur inérê : 1. Elles meen en jeu un commuaeur idéal en 1 ère approximaion e des composans passifs presque sans peres (C, L) > le rendemen

Plus en détail

deux valeurs pour v 2 : v 2 = ou v 2 = donc v 2moy =, B or il nous faut v 2moy =.

deux valeurs pour v 2 : v 2 = ou v 2 = donc v 2moy =, B or il nous faut v 2moy =. Chapire.3.3 Conversion coninu alernaif 1 ) Principe 1.1) Généraliés C es un converisseur saique, qui perme des échanges d énergie enre une enrée coninue e une sorie alernaive. Symbole: Si la source coninue

Plus en détail

5.1) Déterminer la longueur du préfixe, les adresses réseau et broadcast pour les 7 réseaux. 5.3) Donner les 2 routes statiques.

5.1) Déterminer la longueur du préfixe, les adresses réseau et broadcast pour les 7 réseaux. 5.3) Donner les 2 routes statiques. STS SN IR 1 Sysèmes Informaisés Evaluaion 4 Durée: 1h5 11/2/215 1/4 1) Requêes SQL( 3 ps) 1.1) Afficher le ire e le nom de l'édieur des livres de l'aueur "WERBER". 1.2) Déerminer le prix du livre le moins

Plus en détail

Groupe Saint Joseph La Salle Centre de Formation

Groupe Saint Joseph La Salle Centre de Formation Groupe Sain Joseph La Salle Cenre de Formaion NOUVEAUTÉ renrée 2016 LICENCE COMMERCE, VENTE & MARKETING Formaion en alernance + d infos sur nore sie : www.sjodijon.com Groupe Scolaire Sain Joseph La Salle

Plus en détail

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue Redressemen non commandé sur charge RL en conducion coninue SI 9- I. Conversion alernaif-coninu, exemples d applicaions liés à la racion Figure : Locomoive BB5 Réseau de disribuion Redresseur saique monophasé

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 5. Nom:... Exercice 1 : Quand Sébastien Loeb rencontre Isaac Newton /5,0

Devoir de physique-chimie n 5. Nom:... Exercice 1 : Quand Sébastien Loeb rencontre Isaac Newton /5,0 TS avril 04 Devoir de physique-chimie n 5 LES EXERCICES SNT INDEPENDANTS CALCULATRICE AUTRISEE Eercice : Quand Sébasien Loeb renconre Isaac Newon /5,0 "( ) Sébasien Loeb e son copiloe Daniel Elena on brillammen

Plus en détail

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION Parie 1 - Secion 1.5 Reour aux bases de la phoographie Parie 1 L' EXPOSITIO Secion 1.5 Synhèse Exposiion Indices de Luminaion IL (EV) 1 Synhèse des valeurs Rappel des échelles normalisées des différens

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Série S Sciences de l Ingénieur Durée de l épreuve : 4 heures Coefficien : 4 10SISCME3 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2010 Série S Sciences

Plus en détail

4.9 Calcul de la maçonnerie portante soumise à une charge verticale

4.9 Calcul de la maçonnerie portante soumise à une charge verticale La radioacivié évenuellemen émise dans les consrucions es due, principalemen, à la présence de Radium (Ra 226) e/ou Thorium (Th 232) dans le sous-sol e dans les maériaux uilisés. Parmi ceux-ci, le béon

Plus en détail

Les signaux. Page 1/11

Les signaux. Page 1/11 Les signaux numériques e analogiques... 2 Les ypes de signaux... 2 les signaux à variaion coninue ou signaux analogiques... 2 les signaux à variaion disconinue... 2 Représenaion des signaux... 3 en foncion

Plus en détail

L inflation dans la zone euro et aux États-Unis est. Rue de la Banque. Le découplage des courbes de rendement en euro et en dollar

L inflation dans la zone euro et aux États-Unis est. Rue de la Banque. Le découplage des courbes de rendement en euro et en dollar Le découplage des courbes de rendemen en euro e en dollar Benoî MOJON Direceur des Éudes monéaires e financières Fulvio PEGORARO Direcion des Éudes monéaires e financières Cee lere présene le résula de

Plus en détail

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Elecricié n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC I) Convenion d'algébrisaion des grandeurs élecriques : 1) Inensié e ension : L inensié i du couran élecrique e la ension

Plus en détail

DECISION N 2010-03 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 2010-2014

DECISION N 2010-03 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 2010-2014 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un Bu Une Foi Commission de Régulaion du Seceur de l Elecricié DECISION N 21-3 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 21-214 LA COMMISSION DE REGULATION

Plus en détail

2.1 Envoi d'un message

2.1 Envoi d'un message MESSAGES Oulook 2013 2.1 Envoi d'un message La messagerie es desinée à l'envoi e à la récepion du courrier élecronique. Six dossiers peuven conenir les messages : les dossiers Boîe de récepion, Brouillons,

Plus en détail

Initiation à la caractérisation, simulation et modélisation en haute fréquence de composants passifs et actifs

Initiation à la caractérisation, simulation et modélisation en haute fréquence de composants passifs et actifs 10 èmes Journées Pédagogiques JPCNFM 2008, Sain Malo 26-28 novembre 2008 Iniiaion à la caracérisaion, simulaion e modélisaion en haue fréquence de composans passifs e acifs Aude Ferle (ingénieur INSA-SGM

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

100% électricité. Relais temporisés modulaires série TM

100% électricité. Relais temporisés modulaires série TM 100% élecricié Relais emporisés modulaires série TM Relais emporisés modulaires Fixage à vis possible Grand logemen pour câbles OVATO Elecric enrichi sa gamme de relais emporisés élecroniques avec de nouveaux

Plus en détail

Cours Thème VI TRANSMISSION DU SIGNAL

Cours Thème VI TRANSMISSION DU SIGNAL Signal à ransmere Modulaeur Cours Thème VI TRANSMISSION DU SIGNAL I- GÉNÉRALITÉS SUR LA PROPAGATION - Organisaion d'une chaîne de ransmission Signal modulé Emeeur Onde en espace libre ou ligne Emeeur :

Plus en détail

Distributeur automatique de café

Distributeur automatique de café BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficien : 6 Durée de l épreuve : 4 heures Son auorisés les calcularices élecroniques e le maériel

Plus en détail

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin.

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin. Formaion ESSEC Gesion de parimoine Séminaire i «Savoir vendre les nouvelles classes d acifs financiers» Produis à capial garani : méhode du coussin (CCPI) Origine de la méhode Descripion de la méhode Plan

Plus en détail

Théorème de Cauchy-Lipschitz et applications. Lefeuvre thomas & Ginguené franck 30 mars 2012

Théorème de Cauchy-Lipschitz et applications. Lefeuvre thomas & Ginguené franck 30 mars 2012 Théorème de Cauchy-Lipschiz e applicaions Lefeuvre homas & Ginguené franck 30 mars 01 1 Table des maières 1 Théorème du poin fixe 3 1.1 Énoncé.......................................... 3 1. Démonsraion.....................................

Plus en détail

1 - Etude d'une alimentation à découpage

1 - Etude d'une alimentation à découpage 1 - Eude d'une alimenaion à découpage BTS ELECTROTECHNIQUE - Session 1997 - PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 4 heures Coefficien : 3 Cee éude compore rois paries, liées enre elles, mais pouvan êre raiées indépendammen

Plus en détail

Université d été Solvabilité 2 Juillet 2011

Université d été Solvabilité 2 Juillet 2011 LES INDICATEURS OPERATIONNELLES LIÉS À L ORSA Version 1.0 Universié d éé Solvabilié 2 Juille 2011 Frédéric PLANCHET Acuaire Associé fplanche@winer-associes.fr Marc JUILLARD Acuaire mjuillard@winer-associes.fr

Plus en détail

Technique alternative de test pour les interrupteurs MEMS RF

Technique alternative de test pour les interrupteurs MEMS RF Technique alernaive de es pour les inerrupeurs MEMS RF H.N. Nguyen To cie his version: H.N. Nguyen. Technique alernaive de es pour les inerrupeurs MEMS RF. Micro e nanoechnologies/microélecronique. Insiu

Plus en détail

Electronique De Commutation

Electronique De Commutation Elecronique de commuaion par A. Oumnad 1 Elecronique e ommuaion A. Oumnad Elecronique de commuaion par A. Oumnad 2 OMMAIE I omposans en commuaion...3 I.1 appels...3 I.1.1 iviseur de ension...3 I.1.2 iviseur

Plus en détail

Amplification de puissance

Amplification de puissance Académie de Marinique Préparaion Agrégaion Sciences Physiques B. Ponalier Amplificaion de puissance Objecifs Comparer les différenes classes d amplificaion du poin de vue: du foncionnemen du rendemen Classe

Plus en détail

Fonction «Génération de signaux non sinusoïdaux»

Fonction «Génération de signaux non sinusoïdaux» Foncion «Généraion de signaux non sinusoïdaux» Générer un signal élecrique consise à produire des variaions de ension don les caracérisiques de forme, d ampliude e de fréquence son connues. Les signaux

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

LES CAPTEURS. Perturbations. Acquérir et coder une information. Capteur

LES CAPTEURS. Perturbations. Acquérir et coder une information. Capteur CPGE / Sciences Indusrielles pour l Ingénieur CI9 Capeurs LES CAPTEURS Le domaine indusriel a besoin de conrôler de rès nombreux paramères physiques (longueur, force, poids, pression, déplacemen, posiion,

Plus en détail

Cours Thème VII.3 et 4 SYSTÈMES ASSERVIS ANALOGIQUES ET ECHANTILLONNÉS

Cours Thème VII.3 et 4 SYSTÈMES ASSERVIS ANALOGIQUES ET ECHANTILLONNÉS Cours hème VII.3 e 4 SYSÈMES ASSERVIS ANALOGIQUES E ECHANILLONNÉS I- RAPPELS SUR LES SYSÈMES - Définiions Un sysème es un ensemble de rocessus hysique-chimiques en évoluion. Des acions sur le sysème (enrées)

Plus en détail

UCP : Unit Commitment Problem. UCP : Relaxation Lagrangienne et filtrage par coûts réduits

UCP : Unit Commitment Problem. UCP : Relaxation Lagrangienne et filtrage par coûts réduits ucp : relaxaion lagrangienne e filrage par coûs réduis T 1 UCP : Uni Commimen Problem Relaxaion lagrangienne e filrage par coûs réduis appliqués à la producion d élecricié BENOIST Thierry BOUYGUES/eLAB

Plus en détail

Guide d'exploitation 04/2011

Guide d'exploitation 04/2011 Disriuion élecrique asse ension Micrologic Uniés de conrôle 2.0, 5.0, 6.0, 7.0 2.0 E, 5.0 E, 6.0 E Guide d'exploiaion 04/2011 Découvrez la nouvelle unié de conrôle Micrologic E! Découvrez la nouvelle unié

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

Amp Miser Bandes de transport à économies d énergie

Amp Miser Bandes de transport à économies d énergie bandes de ranspor e de process Bandes de ranspor à économies Calculez désormais en ligne vos économies www.ampmiser.com poenielles! Siegling oal beling soluions Bandes de ranspor à économies Opimiser la

Plus en détail

Mal desservi par l ADSL, vous recherchez une connexion Internet vraiment rapide?

Mal desservi par l ADSL, vous recherchez une connexion Internet vraiment rapide? Appelez-nous : 0 800 66 55 55 (appel graui depuis un fixe) Inerne Saellie La puissance du Hau-Débi, parou en France à parir de 29 /mois 90 Mal desservi par l ADSL, vous recherchez une connexion Inerne

Plus en détail

Méthode d'analyse économique et financière ***

Méthode d'analyse économique et financière *** Méhode d'analyse économique e financière *** Noion d acualisaion e indicaeurs économiques uilisables pour l analyse de projes. Dr. François PINTA CIRAD-Forê UR Bois - Kourou CHRONOLOGIE D INTERVENTION

Plus en détail

MACHINE À COMMANDE NUMÉRIQUE 3 AXES CORRIGÉ

MACHINE À COMMANDE NUMÉRIQUE 3 AXES CORRIGÉ BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialié génie élecronique Session 27 Éude des sysèmes echniques indusriels MACHINE À COMMANDE NUMÉRIQUE 3 AXES CORRIGÉ Parie élecronique I- Quesions

Plus en détail

Capteurs CCD (Charge Coupled Device)

Capteurs CCD (Charge Coupled Device) Capeurs CCD (Charge Coupled Device) 1 NOTION SUR LES CONDUCTEURS, SEMI-CONDUCTEURS ET ONDES LUMINEUSES... 2 1.1 STRUCTURE DE LA MATIERE... 2 1.2 LES ISOLANTS... 2 1.3 LES CONDUCTEURS... 2 1.4 LES SEMI-CONDUCTEURS...

Plus en détail

Montage sur profilé 35 mm. Molette de sélection et réglage Option mémoire amovible 45. Précautions d installation pour fibres optiques

Montage sur profilé 35 mm. Molette de sélection et réglage Option mémoire amovible 45. Précautions d installation pour fibres optiques Déecion de à 26 couleurs codées Alimenaion : 2 / 3 VDC Sorie : PNP Apprenissage Porée 27mm selon fibre Descripion : Ecrans/accès menus : - paramérage général - affi chage n couleur reconnue - sélecion

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail