Le froid et les dangers du milieu

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le froid et les dangers du milieu"

Transcription

1 Le froid et les dangers du milieu Table des matières I]Le froid...2 a)le refroidissement du corps en plongée...2 1)Éléments favorisants...2 2)Symptômes...2 3)Prévention...3 4)Comportement...3 b)le givrage du détendeur...3 1)Symptômes...3 2)Causes...3 3)Prévention...3 4)Comportement...4 c)l hydrocution...4 1)Définition...4 2)Symptômes...4 3)Prévention...4 4)Comportement...4 II]Les dangers du milieu...5 1/7

2 I] Le froid 37 C la température du corps humain. Il commence à se refroidir dès que la température est inférieure à 25 C dans l air 33 C, dans l eau. Il se refroidit 25 fois plus vite dans l eau que dans l air. Le froid favorise les accidents : La température du corps s abaisse, il y a risque de syncope puis de noyade Le détendeur givre il y a risque de panne d air et de noyade. Le froid augmente l essoufflement risque d hydrocution Le froid favorise également les risques de sur-accident, une plongée facile en eau tempérée ou chaude peut devenir angoissante dans une eau plus fraîche. a) Le refroidissement du corps en plongée Il se fait par échange thermique : entre le corps et l eau entre le corps et l air froid du détendeur 1) Éléments favorisants protection vestimentaire inadaptée alimentation mal équilibrée fatigue physique stress 2) Symptômes engourdissement des doigts, des pieds barre au front envie d uriner tremblements, chair de poule crampes, fatigue musculaire, gestes devenant malhabiles anxiété essoufflement 2/7

3 3) Prévention Protection vestimentaire adaptée choisir une combinaison dont l épaisseur est adapté à la température de l eau le maximum de déperdition de chaleur se fait par la tête. A l air, un simple bonnet permet de réguler la température du corps donc mettre une cagoule dès que l eau est en dessous de 20 choisir des gants et des chaussons d épaisseur adaptée à la température de l eau entretenir sa condition physique se tenir au chaud et se couvrir avant la plongée s alimenter correctement avant la plongée (forcer sur les glucides), pas d alcool avant la plongée avant de s immerger, mettre le visage sans masque, dans l eau froide, détendeur en bouche et faire quelques cycles respiratoires ne pas rester trop longtemps dans l eau limiter sa profondeur 4) Comportement FAIRE LE SIGNE «J AI FROID» à son guide de palanquée, DES LES PREMIERS FRISSONS au sortir de l eau, se sécher sans frictionner, bien se couvrir, prendre une boisson chaude non alcoolisée. b) Le givrage du détendeur 1) Symptômes Le détendeur se met progressivement en débit continu: l air sort en permanence et en grande quantité. On dit que le détendeur fuse, la bouteille se vide alors TRES rapidement...risque de panne d air et de noyade. 2) Causes L air humide vaporisé dans la bouteille givre à cause de la faible température de l eau et de la détente refroidissant de l air dans le détendeur. Le premier étage du détendeur se bloque alors en position ouverte 3) Prévention Respirer tranquillement : une ventilation rapide provoque la détente d une plus grande quantité de gaz, ce qui génère du froid, ne pas gonfler en même temps qu on ventile 3/7

4 4) Comportement Signaler très vite l incident au guide de palanquée qui fermera le robinet du détendeur givré après vous avoir donné son détendeur de secours. Si cela arrive à un compagnon de palanquée, le tenir fermement, lui donner son détendeur de secours et fermer le robinet du détendeur givré puis avertir le guide de palanquée. c) L hydrocution 1) Définition L'hydrocution est un choc thermique dû à la différence de température entre le corps humain et l'eau dans laquelle il plonge Cet accident peut survenir immédiatement lors de la mise à l'eau, pendant l'immersion ou même après la sortie (risque de noyade en cas d'immersion) 2) Symptômes malaise, troubles de la vue, bourdonnements syncope 3) Prévention pas d'exposition prolongée au soleil avant une immersion pas d effort intense avant de plonger (échauffe la température corporelle) entrer dans l eau progressivement avant de s immerger, mettre le visage sans masque, dans l eau froide, détendeur en bouche et faire quelques cycles respiratoires 4) Comportement sortir de l eau si l on est encore conscient faire appeler les secours si l on est inconscient faire confiance en son guide de palanquée pour vous sortir de l eau 4/7

5 II] Les dangers du milieu Lors de ses plongées, le plongeur niveau 1 est accompagné d un guide de palanquée, lui-même sous la surveillance d un directeur de plongée. Avant la plongée, celui-ci fera un briefing en signalant les dangers du milieu relatifs à cette plongée. Si les risques sont trop importants, il pourra limiter ou annuler la plongée. Pendant la plongée, le plongeur niveau 1 se tiendra proche du guide de palanquée et agira selon les instructions et signes de celui-ci. Il est cependant important de prendre conscience des risques existants et d apprendre quelques éléments de prévention. Le schéma ci-dessous rassemble les risques du milieu 5/7

6 Le tableau ci-dessous donne de manière succincte les risques et la prévention pour les principaux dangers Danger Risques Prévention Vagues et houle boire la tasse en surface être projeté contre le bateau, sur les récifs être secoué au palier, et ne pas pouvoir respecter la profondeur de celui-ci Soleil coup de soleil, insolation augmentation de la température corporelle pouvant conduire à une hydrocution Courant être emporté, ne pas réussir à regagner le bateau essoufflement si on nage contre le courant Mauvaise visibilité perdre sa palanquée d où risque de remontée intempestive garder le masque et le détendeur en bouche ne pas s approcher des rochers se protéger du soleil en surface se méfier du soleil sur le bateau, car avec le vent on ne ressent pas la chaleur écouter les consignes du directeur de plongée. rester proche du guide de palanquée tout au long de la plongée, éviter de palmer contre le courant rester proche du guide de palanquée tout au long de la plongée En cas de perte appliquer la procédure de remontée contrôlée Grottes, cavités rester coincé, se perdre ne pas entrer à l intérieur Épaves rester coincé, se perdre se couper ou couper son matériel sur les tôles tranchantes ne pas entrer à l intérieur à l extérieur, se déplacer lentement avec précaution 6/7

7 Bateaux Percuter quille ou hélice à la remontée et se blesser gravement arrêt à 3 m, écoute des bruits de moteur et tour d horizon obligatoire utilisation d un parachute de palier pour se signaler (le guide gère) Filets, lignes de pêche s emmêler et rester coincé Faune et flore morsures, piqûres, brûlures (qui peuvent être mortelles ou conduire à un accident indirect) s emmêler dans algues ou herbiers ne pas s approcher des filets connaissance du milieu (écouter les consignes du directeur de plongée et du guide de palanquée) ne pas déranger les poissons NE TOUCHER A RIEN, NE TOUCHER A RIEN permet non seulement de se protéger d un accident mais surtout de RESPECTER le milieu sous-marin qui nous accueille en plongée. 7/7

Claude ZION Novembre 2011 1

Claude ZION Novembre 2011 1 FROID DANGERS DU MILIEU COMPORTEMENT & SÉCURITÉ COURBE DE SÉCURITÉ 1 LE FROID Réchauffement climatique Pas vraiment d actualité en plongée sous nos latitudes. Notions de base : La température du corps

Plus en détail

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Froid, noyade 10 Novembre 2010 Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Le froid Le froid L homme = homéotherme : Thermostat pour le maintien de la température centrale T centrale 37 C normalement T cutanée

Plus en détail

Le froid. JLH Cmas *** 1

Le froid. JLH Cmas *** 1 Le froid JLH Cmas *** 1 Plan Objectif Mécanisme La régulation thermique La neutralité thermique Les sources de chaleur Production de chaleur (thermogenèse) La déperdition de chaleur en plongée thermolyse)

Plus en détail

Les risques du milieu

Les risques du milieu Quels sont-ils? Le départ : embarcation, départ du bord, le matériel Les vagues La visibilité Le courant Le froid Les épaves Les grottes, tunnels Les zanimos La noyade L apnée Le départ : Assurer la sécurité

Plus en détail

Préparation à l examen de plongeur Niveau 2. Flottabilité Autonomie Vision Acoustique Noyade Froid

Préparation à l examen de plongeur Niveau 2. Flottabilité Autonomie Vision Acoustique Noyade Froid Préparation à l examen de plongeur Niveau 2 Flottabilité Autonomie Vision Acoustique Noyade Froid Dominique STEINMETZ janvier 2011 Flottabilité Qu est ce qui nous fait flotter? Combinaison Poumons Gilet

Plus en détail

PLONGEUR EN AUTONOMIE 20 m

PLONGEUR EN AUTONOMIE 20 m PROFIL GENERAL Le plongeur titulaire de la qualification Plongeur Autonome 20 m (PA20) est capable de réaliser des plongées d exploration : Jusqu à 20 m de profondeur, au sein d une palanquée, en autonomie,

Plus en détail

Noyade. Rémy HELLER MF2

Noyade. Rémy HELLER MF2 Noyade Rémy HELLER MF2 12 février 2014 Plan Définition Mécanismes Classification CAT Prévention Définition La noyade est une asphyxie aiguë consécutive à l irruption de liquide dans l arbre respiratoire

Plus en détail

es risques du milieu Niveau 2

es risques du milieu Niveau 2 es risques du milieu Niveau 2 Le froid & la plongée Les risques liés au stress La noyade Le courant Les vagues La visibilité Les épaves Les grottes & autres cavités La plongée de nuit Les obstacles de

Plus en détail

Prévention des accidents en plongée 2

Prévention des accidents en plongée 2 Accidents 2 Préparation Niveau II Prévention des accidents en plongée 2 Accidents biophysiques Autres accidents Vincent BONNEMAISON Club Subaquatique de Charenton 1/14 Version 1 : Vincent Bonnemaison 22.01.2003

Plus en détail

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression Dissolution des Gaz & Accidents de décompression 1 Plan du cours Introduction Rappels Pression Composition de l air Pression partielle Courbe de sécurité Anatomie Dissolution des Gaz (Loi de Henry) Mise

Plus en détail

Givrage des détendeurs

Givrage des détendeurs COMMISSION TECHNIQUE REGIONALE EST Givrage des détendeurs Recommandations issues d un groupe de travail des Instructeurs de la CTR EST Pourquoi aborder ce sujet? Accidents fréquents dans nos eaux intérieures

Plus en détail

Recommandations face au risque canicule

Recommandations face au risque canicule Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 28/2007 Cl.

Plus en détail

LE MATERIEL DE PLONGEE...

LE MATERIEL DE PLONGEE... Cours prépa niveau 1 Le matériel de plongée individuel et collectif, critères de choix et entretien. Sommaire 1. OBJECTIFS... 2 2. LE MATERIEL DE PLONGEE... 2 2.1 LE MASQUE... 2 2.2 LES PALMES... 2 2.3

Plus en détail

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d (ADD) et noyade Club du CSA de Ruelle Cours niveau 2 et 3 PSM - CSA Ruelle 2009 1 / 29 Introduction Sujets : les accidents liés à la pression. La

Plus en détail

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents 1 Les différents types d accidents Les barotraumatismes L essoufflement L accident de décompression Le froid 2 Les différents types d accidents de plongée 1

Plus en détail

LE GROUPE DE COMPETENCE 4

LE GROUPE DE COMPETENCE 4 LE GROUPE DE COMPETENCE 4 LE GC4 A QUOI SERT IL? A transférer les savoir-faire acquis en milieu artificiel et dans la zone 0 6 m vers la zone 0 20 m en milieu naturel. Transmission des connaissances théoriques

Plus en détail

CURSUS DE FORMATION DE L ANMP

CURSUS DE FORMATION DE L ANMP CURSUS DE FORMATION CURSUS DE FORMATION DE L ANMP Les pages qui suivent vous présentent le nouveau programme de formation de l ANMP. Les dispositions réglementaires qui régissent le cadre de formation

Plus en détail

LA REMONTÉE D UN PLONGEUR EN DIFFICULTÉ

LA REMONTÉE D UN PLONGEUR EN DIFFICULTÉ FICHE N LA REMONTÉE D UN PLONGEUR EN DIFFICULTÉ Les termes «remontée gilet», «assistance gilet», «sauvetage gilet» sont désormais remplacés par «remontée d un plongeur en difficulté». Description du geste

Plus en détail

pour un été en toute sécurité

pour un été en toute sécurité pour un été en toute sécurité 02 Avant de vous jeter à l eau Choisissez les zones de baignade surveillées Pour vous baigner, choisissez les zones surveillées où l intervention des équipes de secours est

Plus en détail

PLONGEUR (P1) Plongeur CMAS 1* Plongeur Encadré NBN EN 14153-1 STANDARDS

PLONGEUR (P1) Plongeur CMAS 1* Plongeur Encadré NBN EN 14153-1 STANDARDS PLONGEUR (P1) Plongeur CMAS 1* Plongeur Encadré NBN EN 14153-1 STANDARDS (Version 2012/01) Table des matières 1 Généralités... 4 1.1 Compétences du plongeur 1*... 4 1.2 Prérogatives du plongeur 1*... 4

Plus en détail

pour un été en toute sécurité

pour un été en toute sécurité pour un été en toute sécurité 02 Avant de vous jeter à l eau Choisissez les zones de baignade surveillées S Pour vous baigner, choisissez les zones surveillées où l intervention des équipes de secours

Plus en détail

Connaissances théoriques élémentaires

Connaissances théoriques élémentaires NIVEAU 1 Théorie Connaissances théoriques élémentaires Principe des barotraumatismes et prévention. L'essoufflement. Le froid, les dangers du milieu naturel. Le principe de l'accident de décompression,

Plus en détail

Cours 1. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître!

Cours 1. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! Xavier LAUNOIS E3 n 23013 E3 n 25061 Réglementation Connaissance et respect La flottabilité La consommation d air 3 Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! Prérogatives du Les

Plus en détail

CONTRAINTES THERMIQUES

CONTRAINTES THERMIQUES CONTRAINTES THERMIQUES PLAN DE PRÉVENTION DES CONTRAINTES THERMIQUES OBJECTIF: Réduire les accidents ou les maladies du travail reliés aux contraintes thermiques dans notre établissement. Les conditions

Plus en détail

Premiers soins. Sachez reconnaître les symptômes. Si vous êtes incommodé par un pesticide, vous pouvez :

Premiers soins. Sachez reconnaître les symptômes. Si vous êtes incommodé par un pesticide, vous pouvez : Les accidents peuvent survenir quelquefois Sachez reconnaître les symptômes. Si vous êtes incommodé par un pesticide, vous pouvez : ressentir de la fatigue ressentir des étourdissements éprouver un mal

Plus en détail

FORMATION DE MONITEUR LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER

FORMATION DE MONITEUR LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER LE M1 CMAS.CH PAR CROSS-OVER M. ZÜRCHER 2010 Philosophie de la formation M1 par cross-over. Les objectifs de formation d un plongeur CMAS sont de préparer le plongeur à être

Plus en détail

UNE PLONGEE SCIENTIFIQUE : Ça s organise

UNE PLONGEE SCIENTIFIQUE : Ça s organise UNE PLONGEE SCIENTIFIQUE : Ça s organise Gilles SARAGONI PREAMBULE Ce cours d organisation d une plongée scientifique est une présentation et une introduction à une grande partie des cours qui vont être

Plus en détail

PLONGEUR 2* (P2) Plongeur CMAS 2* Plongeur Autonome NBN EN 14153-2 STANDARDS

PLONGEUR 2* (P2) Plongeur CMAS 2* Plongeur Autonome NBN EN 14153-2 STANDARDS PLONGEUR 2* (P2) Plongeur CMAS 2* Plongeur Autonome NBN EN 14153-2 STANDARDS (Version 2012/05_web) Table des matières 1 Généralités... 3 1.1 Compétences du plongeur 2*... 3 1.2 Prérogatives du plongeur

Plus en détail

La sécurité est l affaire de tous!

La sécurité est l affaire de tous! Document d Informatiion Communall sur lles Riisques Majeurs OUILLON Notre commune n est, hélas, pas à l abri de catastrophes naturelles ou industrielles. Le dossier départemental des risques majeurs (DDRM)

Plus en détail

Consommation d air et autonomie

Consommation d air et autonomie Consommation d air et autonomie Cours N3 09/12/2013 François KERISIT E2 Tek Plongée Odyssée 09/12/2012 Consommation d air et autonomie 2 Objectif Autonomie : jusqu à 40m, entre N3 jusqu à 60m, avec un

Plus en détail

ATTENTION! TRAVAILLER À LA CHALEUR... Victime d un coup de chaleur

ATTENTION! TRAVAILLER À LA CHALEUR... Victime d un coup de chaleur TRAVAILLER À LA CHALEUR... ATTENTION! Victime d un coup de chaleur 22 juin : un coup de chaleur met fin à la vie d un ouvrier avant même sa troisième journée de travail. L ouvrier empilait des planches

Plus en détail

I-1-1 FICHE DESTINEE AU GRAND PUBLIC MESSAGES CLES

I-1-1 FICHE DESTINEE AU GRAND PUBLIC MESSAGES CLES I-1-1 FICHE DESTINEE AU GRAND PUBLIC MESSAGES CLES Votre santé est en danger lorsque la température extérieure est plus élevée que la température habituelle dans votre région. La chaleur fatigue toujours

Plus en détail

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Plan du cours. 1. Les termes savants utilisés! 1.1 La Force. 1.2 La Température. 1.3 La Pression. 1.4 Le Volume. 2. Variations de volumes et de pression. 2.1

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES D ACCIDENT

EVALUATION DES RISQUES D ACCIDENT ANNEE 1 POSS EVALUATION DES RISQUES D ACCIDENT Coupure Plaie simple, saignement peu abondant Pas d urgence, Choc, coup Bleus, bosse, petite douleur et déformation Faire les premiers soins Tremblement hypothermie

Plus en détail

Phrases R et S. Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses

Phrases R et S. Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses Phrases R et S Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses R1 Explosif à l'état sec R2 Risque d'explosion par le choc, la friction, le feu ou d'autres

Plus en détail

L A VAN DORMAEL PHILIPPE MONITEUR 1* 13 MARS 2009

L A VAN DORMAEL PHILIPPE MONITEUR 1* 13 MARS 2009 L A 1 VAN DORMAEL PHILIPPE MONITEUR 1* 13 MARS 2009 COURS SUR LA DIRECTION DE PALANQUEE 2 LA DIRECTION DE PALANQUEE 1 2 3 4 5 LE CHOIX DU SERRE FILELE BRIEFING LE RÔLE DU SERRE-FILE LA PLONGEE LE DEBRIEFING

Plus en détail

Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur

Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur I Introduction 1-Généralités Le SGS permet : -la mise en sécurité du plongeur en surface

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

POURQUOI SOMMES-NOUS TRES CONCERNES AU CAMNS?

POURQUOI SOMMES-NOUS TRES CONCERNES AU CAMNS? 2 er COURS du cursus N1 2 ème SESSION 2009/2010 Contenu du cours : Le froid.les dangers du milieu Accidents de décompression: prévention des accidents (2). Courbe de sécurité Consignes de sécurité et comportement

Plus en détail

Cours Niveaux 3 LA REMONTEE - 1ère partie CB/03-2012

Cours Niveaux 3 LA REMONTEE - 1ère partie CB/03-2012 Cours iveaux 3 LA REMOTEE - 1ère partie Plan du cours La remontée est un moment crucial de la plongée puisque nous allons subir, comme à la descente, des variations de volumes mais nous devrons aussi veiller

Plus en détail

Attention vague. de très grand froid

Attention vague. de très grand froid Attention vague VAGUE DE TRÈS GRAND FROID COMPRENDRE & AGIR de très grand froid Les conseils du Ministère de la Santé et de l Inpes Comprendre ce qui se passe dans mon corps en cas de vague de très grand

Plus en détail

Pompiers sans Frontières au Pérou

Pompiers sans Frontières au Pérou Pompiers sans Frontières au Pérou Objectif général : * Montrer aux jeunes les dangers qu ils encourent et les responsabiliser en leur apprenant les gestes de base pour sauver des vies. Lieu d exécution

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 PARTIE 8 L ARRÊT CARDIAQUE 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de prendre en charge, seul ou au côté d un équipier secouriste, avec ou sans matériel minimum de premiers secours, une

Plus en détail

Le Conseil départemental des Vosges vous informe. Canicule et personnes fragiles

Le Conseil départemental des Vosges vous informe. Canicule et personnes fragiles Le Conseil départemental des Vosges vous informe Canicule et personnes fragiles Une chaleur excessive, se prolongeant dans le temps, est pénible à supporter pour toute la population. Certaines personnes

Plus en détail

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée).

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée). Sommaire Comportement Communication Orientation Protection du milieu COMPORTEMENT L obtention du Niveau 2 permet une autonomie relative (autonomie dans la limite des prérogatives N2 et des obligations

Plus en détail

Source : Document INRS Les Dossiers INRS «Etiquetage des substances et préparations chimiques dangereuses»

Source : Document INRS Les Dossiers INRS «Etiquetage des substances et préparations chimiques dangereuses» Source : Document INRS Les Dossiers INRS «Etiquetage des substances et préparations chimiques dangereuses» Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses (phrases

Plus en détail

Organisation des secours BNSSA. Cours Breizh Sauvetage Côtier Février 2015. Cadre général

Organisation des secours BNSSA. Cours Breizh Sauvetage Côtier Février 2015. Cadre général Organisation des secours BNSSA Cours Breizh Sauvetage Côtier Février 2015 Cadre général L'Etat sur terre : L'organisation des secours en France est découpée en différents échelons : Au niveau national

Plus en détail

Manuel de l utilisateur. No. de modèle : ZS05/SD5540

Manuel de l utilisateur. No. de modèle : ZS05/SD5540 Manuel de l utilisateur No. de modèle : ZS05/SD5540 Table des matières Introduction Schéma des composantes Avertissements Pour commencer Utiliser la batterie 1 2 3 5 9 Introduction Merci d avoir choisi

Plus en détail

Cours de Niveau 1. Sehvo

Cours de Niveau 1. Sehvo Fédération Française d Etudes de Sports Sous-Marins Cours de Niveau 1 Sehvo Subaquatique Evolution Hydrospeed Vallée Oyonnaxienne SOMMAIRE PARTIE 1 : REGLEMENTATION La FFESSM La CMAS Conditions de candidatures

Plus en détail

INITIATION À L APNÉE

INITIATION À L APNÉE F I C H E P R I N C I P A U X G E S T E S T E C H N I Q U E S À E N S E I G N E R FICHE N INITIATION À L APNÉE «Apprendre à respirer et à se relaxer ( ) est le meilleur moyen de se préparer à retenir le

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE

PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE NOM DE LA RÉSIDENCE : PROPRIÉTAIRE : DATE DE RÉVISION : NIVEAU D ALERTE DE CHALEUR ACCABLANTE NIVEAU NORMAL : Température normale. NIVEAU DE VEILLE SAISONNIÈRE

Plus en détail

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée.

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. LA NOYADE la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. Les causes des noyades : noyade dite "primaire" :

Plus en détail

MÉMO FOSSE ADMINISTRATIF

MÉMO FOSSE ADMINISTRATIF MÉMO FOSSE ADMINISTRATIF N oubliez pas de venir en fosse avec vos papiers de plongeur : Justificatif de votre niveau de plongée (carte double face FFESSM/CMAS), Certificat médical de moins d un an, Licence

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE Dans les prérogatives du niveau 4 figure la possibilité d amener des plongeurs jusqu à la zone lointaine. Sur un plan de la sécurité, cela requiert de nouvelles contraintes.

Plus en détail

FICHE 2.1 : SE PREPARER A D EVENTUELLES FORTES CHALEURS

FICHE 2.1 : SE PREPARER A D EVENTUELLES FORTES CHALEURS FICHE 2.1 : SE PREPARER A D EVENTUELLES FORTES CHALEURS L exposition prolongée à la chaleur est un stress important pour l organisme, il peut être la cause initiale d accidents graves tels que le coup

Plus en détail

Le laboratoire et la gestion des déchets

Le laboratoire et la gestion des déchets Chimie et développement durable Partie 1 : Chimie minérale DOC 01 Le laboratoire et la gestion des déchets http://www.udppc.asso.fr/national/attachments/article/113/article-bup-residus-reaction.pdf Une

Plus en détail

1 SUBAQUA LA ROCHELLE

1 SUBAQUA LA ROCHELLE Théorie niveau 1 SUBAQUA LA ROCHELLE Subaqua17.com Sommaire subaqua la rochelle... 1 1. La règlementation... 4 _ OBJECTIFS DE LA FORMATION DU PLONGEUR NIVEAU 1... 4 _ CONDITIONS DE CANDIDATURE ET OBTENTION

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Préambule :

REGLEMENT INTERIEUR. Préambule : Préambule : Le présent règlement définit les règles de fonctionnement du club ainsi que les droits et devoirs de ses membres. Après avoir lu ce règlement, chaque adhérent ou son responsable légal signera

Plus en détail

Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1*

Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1* Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1* 1) Pourquoi la plongée est un sport dangereux nécessitant une formation spécifique? Citez 3 dangers principaux 2) Quelles sont les 3 conditions

Plus en détail

Le froid Les dangers du milieu

Le froid Les dangers du milieu Le froid Les dangers du milieu Club du CSA de Ruelle Section PSM 1 / 16 Introduction Sujets : les dangers liés au milieu sous-marin Objectif du cours : Connaître les risques du froid et du milieu. Prévenir

Plus en détail

NOTIONS DE PHYSIQUE. 1. Pression C'est l'action d'une force sur une surface. Force F soit P. Pression = = Surface S le bar

NOTIONS DE PHYSIQUE. 1. Pression C'est l'action d'une force sur une surface. Force F soit P. Pression = = Surface S le bar NOTIONS DE PHYSIQUE 1. Pression C'est l'action d'une force sur une surface. Pression = En plongée, on utilise une ancienne unité : Force F soit P = Surface S le bar 1 bar correspond à une force de 1 kgf

Plus en détail

Dangers du milieu. Réglementation. Théorie Niveau 2. ASCSB Plongée. La réglementation :

Dangers du milieu. Réglementation. Théorie Niveau 2. ASCSB Plongée. La réglementation : Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée Réglementation Dangers du milieu La réglementation : - Qu est-ce que les prérogatives? - Le Code du Sport - La palanquée - L autonomie - Les espaces d évolution - L autonomie

Plus en détail

SABBE. Cours théorique Plongée Niveau 1. I. Notions de physique. 1. La vision 2. L'audition 3. Les pressions 4. La flottabilité

SABBE. Cours théorique Plongée Niveau 1. I. Notions de physique. 1. La vision 2. L'audition 3. Les pressions 4. La flottabilité SABBE Cours théorique Plongée Niveau 1 I. Notions de physique 1. La vision 2. L'audition 3. Les pressions 4. La flottabilité II. Les accidents de plongée 1. Les barotraumatismes 2. Le froid 3. L'essoufflement

Plus en détail

des directives DSD/DPD *

des directives DSD/DPD * Répertoire des éléments d étiquetage des directives DSD/DPD * Ce document détaille les symboles, indications et phrases des dangers physiques, pour la santé et pour l environnement définis par les directives

Plus en détail

LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES

LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES Manu Duchesne Table des matières 1.BUT DU DOCUMENT...4 2.RAPPEL DES ÉPREUVES DU 1ER GROUPE DU N4 AVEC QUELQUES CONSEILS... 4 MANNEQUIN... 4 PRINCIPE... 4 NOTATION...

Plus en détail

Examen de Guide de palanquée ANMP

Examen de Guide de palanquée ANMP Examen de Guide de palanquée ANMP (Brevet de plongeur niveau 4) Epreuves et Critères techniques L organisation générale du niveau 4 ANMP est définie dans la fiche info N A07 «Organisation d une formation

Plus en détail

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE MEMENTO DU SAUVETEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE 1-Alerte des populations. 3 2-Protection.... 4 3-Alerter les secours.... 5 4-Obstruction des voies aériennes..

Plus en détail

Qualification NITROX. Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231

Qualification NITROX. Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231 Qualification Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231 PLAN Plus d oxygène : 2 Qu est-ce que le Nitrox? Plus d oxygène : Mélange d oxygène et d azote dont le pourcentage en O 2 est supérieur à celui

Plus en détail

NOYADE EN PLONGEE 1. DEFINITION 2. MECANISMES 3. CONSEQUENCES. Laurent MARCOUX Thomas ANTH

NOYADE EN PLONGEE 1. DEFINITION 2. MECANISMES 3. CONSEQUENCES. Laurent MARCOUX Thomas ANTH NOYADE EN PLONGEE Laurent MARCOUX Thomas ANTH 1. DEFINITION C est l irruption d eau dans les voies aériennes qui entraîne une privation d oxygène, en particulier, au niveau du cerveau et du cœur. En l

Plus en détail

Dérèglement thermique. Hypothermie Hyperthermie SEMINAIRES IRIS

Dérèglement thermique. Hypothermie Hyperthermie SEMINAIRES IRIS Dérèglement thermique Hypothermie Hyperthermie Hyperthermie Hyperthermie Production de chaleur corporelle Exercice intense Elimination de chaleur corporelle Vague de chaleur Cadre iatrogène (syndr malin

Plus en détail

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 13-14 (gestion) 4.1 L IMPORTANT EST DE 1) identifier les facteurs de stress 2) reconnaître ses propres symptômes 3) identifier ses propres déclencheurs de stress, 4) gérer son

Plus en détail

barotraumatismes Physiologie et Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée La physiologie et les barotraumatismes :

barotraumatismes Physiologie et Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée La physiologie et les barotraumatismes : Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée Physiologie et barotraumatismes La physiologie et les barotraumatismes : Physiologie : L oreille La petite et la grande circulation Les accidents barotraumatiques La surpression

Plus en détail

LES ACCIDENTS. Le niveau 2 avec «Les Dauphins Bragards Bernard HYEULLE»

LES ACCIDENTS. Le niveau 2 avec «Les Dauphins Bragards Bernard HYEULLE» LES ACCIDENTS Le niveau 2 avec «Les Dauphins Bragards Bernard HYEULLE» LES ACCIDENTS : Les barotraumatismes ou mécaniques Accidents dues aux différences de pression Les biochimiques ou bio toxiques Accident

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIMONADIERS BRASSERIES - CAFES

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIMONADIERS BRASSERIES - CAFES EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIMONADIERS BRASSERIES - CAFES INTRODUCTION En vertu d un décret du 5 novembre 2001, l employeur doit transcrire et mettre à jour, dans un document unique, les résultats

Plus en détail

GLACIERE THERMO- ELECTRIQUE FONCTION CHAUD/ FROID REF. 26702-26456 NOTICE D UTILISATION

GLACIERE THERMO- ELECTRIQUE FONCTION CHAUD/ FROID REF. 26702-26456 NOTICE D UTILISATION GLACIERE THERMO- ELECTRIQUE FONCTION CHAUD/ FROID REF. 26702-26456 NOTICE D UTILISATION DESCRIPTION 1.Bouton MARCHE/ARRET (ON-OFF) prise AC (220-240 V) 2.Connexion prise (AC 220-240)V 3. Connexion prise

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

Formation P2 (PA20+PE40) Beauvaisub Pataplouf

Formation P2 (PA20+PE40) Beauvaisub Pataplouf Formation P2 (PA20+PE40) Beauvaisub Pataplouf Bjp novembre 2012 Physique Pression Eau et air, par leur masse et mouvements internes appliquent une «force». Intuitivement, on voit bien ce qu est une force

Plus en détail

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES...

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES... Cours prépa niveau 1 La Pression et ses effets sur l'organisme (Les barotraumatismes et la surpression pulmonaire) SITUATION : début de formation N1, 3 ème cours théorique. Cours n 1 : Le matériel de plongée

Plus en détail

LES CONDUITES A TENIR EN CAS DE PREMIERE URGENCE

LES CONDUITES A TENIR EN CAS DE PREMIERE URGENCE FICHES 1 à 3 DE 1 ier SECOURS (ANNEXE 10) LES CONDUITES A TENIR EN CAS DE PREMIERE URGENCE FICHE 1. L ENFANT OU L ADULTE SAIGNE DU NEZ. Il saigne spontanément : - Le faire asseoir, penché en avant (pour

Plus en détail

Apprendre à porter secours Cycle 3

Apprendre à porter secours Cycle 3 Apprendre à porter secours Cycle 3 «Tout individu a droit à la vie à la liberté et à la sécurité de sa personne» Article 3 de la déclaration des Droits de l Homme Pourquoi cet enseignement Un maillon reste

Plus en détail

Bulletin d information de sécurité n 06/ Octobre 2015. Thème : La gestion du stress et de la fatigue dans l ATC.

Bulletin d information de sécurité n 06/ Octobre 2015. Thème : La gestion du stress et de la fatigue dans l ATC. Bulletin d information de sécurité n 06/ Octobre 2015. Thème : La gestion du stress et de la fatigue dans l ATC. 1-Introduction Ce bulletin d information de sécurité a pour objet de sensibiliser le personnel

Plus en détail

Connaissances théoriques Niveau 1 de plongée sous-marine

Connaissances théoriques Niveau 1 de plongée sous-marine Connaissances théoriques Niveau 1 de plongée sous-marine Club du CSAR PSM 1 / 26 1- L essoufflement Le froid 2- La vision sous l eau 3- Rappels du Code de Communication 4- Les dangers du milieu naturel

Plus en détail

Normes. Plongeur CMAS* (niveau 1) Open Water diver

Normes. Plongeur CMAS* (niveau 1) Open Water diver Normes Plongeur CMAS* (niveau 1) Open Water diver 2011 F O R M A T I O N P l o n g e u r : N I V E A U I Prérogatives : Le plongeur niveau I peut : Plonger avec un binôme de niveau I ou plus Plonger en

Plus en détail

Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger!

Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger! Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger! Régulièrement, de jeunes enfants laissés sans surveillance dans un véhicule sont victimes d un coup de chaleur. Les nourrissons et les

Plus en détail

Manuel de l utilisateur

Manuel de l utilisateur R Manuel de l utilisateur SEA-DOO SEASCOOTER DOLPHIN Modèle n ZS06 ATTENTION: PRODUIT À COMMANDE ÉLECTRIQUE Contre-indiqué aux enfants de moins de 8 ans. Comme pour tout produit fonctionnant à l'électricité,

Plus en détail

A la fin de cette séance vous serrez capable: -D énumérer les principaux risques d accidents pouvant survenirs à un plongeur loisir.

A la fin de cette séance vous serrez capable: -D énumérer les principaux risques d accidents pouvant survenirs à un plongeur loisir. A la fin de cette séance vous serrez capable: -D énumérer les principaux risques d accidents pouvant survenirs à un plongeur loisir. - De repérer les signes d accident et d agir efficacement. -D éviter

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

Plongeur 2* (P2) Plongeur CMAS 2* Plongeur Autonome NBN EN 14153-2 STANDARDS

Plongeur 2* (P2) Plongeur CMAS 2* Plongeur Autonome NBN EN 14153-2 STANDARDS Plongeur 2* (P2) Plongeur CMAS 2* Plongeur Autonome NBN EN 14153-2 STANDARDS (Version 2011/11) Table des matières 1 Généralités... 4 1.1 Compétences du plongeur 2*... 4 1.2 Prérogatives du plongeur 2*...

Plus en détail

Recueil d épreuves. r s. Ligue Francophone de Recherches et d'activités Subaquatiques

Recueil d épreuves. r s. Ligue Francophone de Recherches et d'activités Subaquatiques Recueil d épreuves r s Recherches et d'activités Subaquatiques Photo couverture : Sylviane Godin Imprimé en 2012 Table des matières Abréviations 4 Conditions applicables à toutes les épreuves 5 Généralités

Plus en détail

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante!

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante! CONDUITE A TENIR SUR LE TERRAIN DANS LES SITUATIONS LES PLUS URGENTES. Toutes les équipes n'ont pas un kinésithérapeute ou un médecin dans leur staff. Les dirigeants d'équipe amateur, mais surtout les

Plus en détail

Cours N2 : Dissolution des gaz

Cours N2 : Dissolution des gaz Sommaire Cours N2 : Dissolution des gaz Justification ADD et tables de décompression Rappels Physique : la pression Composition de l air Mise en évidence Ennoncé de la loi de Henri Application à la plongée

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de Fiche d'information sur les médicaments (acide zo lé dro ni que) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe de spécialistes

Plus en détail

P** CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International

P** CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International P** CMAS.CH CMAS.CH Formation selon CMAS International TABLE DES MATIÈRES LES COURS DU BREVET DE PLONGEUR 2 ÉTOILES.... 3 1 BUT... 4 2 DÉFINITION... 4 Organisation et durée de la formation... 4 Admission

Plus en détail

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE Introduction : Copier/coller dans la barre d adresse internet : http://www.youtube.com/watch?v=ehynwvndugc Christophe Lemaître 100m, 9.98 secondes,

Plus en détail

Flottabilité, autonomie, vision, acoustique, froid, noyade

Flottabilité, autonomie, vision, acoustique, froid, noyade COURS du cursus N2 SESSION 2011/2012 Flottabilité, autonomie, vision, acoustique, froid, noyade Objectifs à atteindre Préparer sa plongée en autonomie Bien plonger Plonger en sécurité Quelques situations

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE RSJ-35/300RDN3-B

NOTICE D UTILISATION CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE RSJ-35/300RDN3-B NOTICE D UTILISATION CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE RSJ-35/300RDN3-B Sommaire 1. AVERTISSEMENTS DE SECURITE... 1-3 1.1 Précautions d emploi... 1-3 2. UTILISATION... 2-4 2.1 Généralités... 2-4 2.2 Sélection

Plus en détail

Ambiances thermiques. La surveillance médicale

Ambiances thermiques. La surveillance médicale Ambiances thermiques La surveillance médicale 1. Quels sont les effets du travail au froid ou à la chaleur?...2 2. Quelle est la perte hydrique maximale sur une journée?...2 3. Qu'est-ce l'acclimatement

Plus en détail

Comment sauver un chien en cas d'urgence

Comment sauver un chien en cas d'urgence Comment sauver un chien en cas d'urgence 1 Conseils de base S i le chien est victime d un accident ou d une maladie soudaine, nous devrons d abord conserver notre calme. Les numéros de téléphone du vétérinaire

Plus en détail

sauvetage Ticket Bien vivre ENSEMBLE! WWW.VERT-MARINE.COM

sauvetage Ticket Bien vivre ENSEMBLE! WWW.VERT-MARINE.COM Initiati n sauvetage TicketTOM & LÉA SAUVETEUR Bien vivre ENSEMBLE! Ticket WWW.VERT-MARINE.COM SAUVETEUR AVANTPROPOS Dès lors que vos élèves ont atteint le premier palier du premier niveau du «Savoir Nager»,

Plus en détail