CLINICAL RESEARCH GRANTS FOR CLINICAL RESEARCH (PRINCIPAL INVESTIGATOR) PHRC, STIC (INVESTIGATEUR PRINCIPAL)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CLINICAL RESEARCH GRANTS FOR CLINICAL RESEARCH (PRINCIPAL INVESTIGATOR) PHRC, STIC 2007-2011 (INVESTIGATEUR PRINCIPAL)"

Transcription

1 CLINICAL RESEARCH GRANTS FOR CLINICAL RESEARCH (PRINCIPAL INVESTIGATOR) PHRC, STIC (INVESTIGATEUR PRINCIPAL) Tite Année IP Nom (Sce/Eq) DACAR (étude pilote de la dialyse pa simple passage d albumine chez les cihotiques en éanimation) (pomotion pa la DRC de l AP-HP) NORFLOCIR : Etude multicentique andomisée en doubleinsu des effets de l administation de nofloxacine ou d un placebo su les complications des malades atteints de cihose avec une insuffisance hépatocellulaie (PHRC national 00-73) Etude CANONIC («CLIF Acute-oN-ChONic LIve Failue in Cihosis») (Investigato-diven study) Etude PREPACOL (N NCT ) évaluant l intéêt de la pépaation colique avant exéèse ectale pou cance (PHRC national). (Betagnol F, Panis Y, et al.. Rectal cance sugey without bowel pepaation. The Fench GRECARR III multicente single-blinded andomized tial. Ann Sug 2010; 252: ). Evaluation de l impact d une pise en chage psychologique et stomathéapeutique su le vécu des stomies tempoaies dans le cance du ectum (Potocole «Soins couants» APHP) Intéêt d un pogamme de éhabilitation pécoce en chiugie coloectale lapaoscopique (2011) (PHRC égional) PHRC P : «Valeu ponostique su l appaition de métastases hépatiques de l index de pefusion hépatique péthéapeutique évalué pa scanne de pefusion chez des malades atteints de cance colique initialement non métastatique». PHRC AOM08144 : «Echogaphie avec injection de poduit de contaste, tomodensitométie hélicoïdale, imageie pa ésonance magnétique ou tomogaphie à émission de positons au 18-FDG pou la détection de métastases hépatiques de cance coloectal : evue systématique et méta-analyse». MEGANORM : Évaluation d une émulsion lipidique à base d acide gas essentiels n-3 (Omegaven10% ) au cous de l hépatopathie associée à la nutition paentéale à domicile. Etude andomisée pospective. Section paenchymateuse du foie cihotique pa kellyclasie et pa dissecteu à ultasons: étude compaative andomisée Evaluation nationale pospective et contôlée de la petinence et de la pefomance d une fomation su simulateu pou l appentissage de la cholécystectomie pa lapaoscopie F Duand, 2008 R. Moeau, 2011 R. Moeau, 2009 Y. Panis Chiugie coloectale 2010 Y. Panis Chiugie coloectale 2011 Y. Panis Chiugie coloectale 2008 V. Vilgain 2008 V. Vilgain 2011 F. Joly Gasto M Lesutel Chiugie HPB 2008 O Fages Chiugie HPB

2 Optimisation des dépenses de santé en chiugie loude : impact d une appoche mixte, clinique et ethnogaphique, dans le modèle de la chiugie hépatique. FIBROSTIC : Pefomances du Fiboscan dans le diagnostic de fibose significative et de cihose. PLAC : Etude fonctionnelle des plaques de Peye dans la maladie de CRohn. PHRC égional. BIGPOM :Evaluation médico-économique de la mise en place tempoaie (6 mois) d un ballon inta-gastique chez des patients ayant une obésité mobide sévèe dans le cade d une pise en chage multidisciplinaie avant éalisation d un by-pass gastique. Etude andomisée mutlicentique compaant une pise en chage classique aux deux types de ballon gastique. Evaluation pa l IRM de la stéatose hépatique chez les patients ayant une obésité mobide FORBES : Evaluation de l impact de la chiugie de l obésité pa Sleeve gastectomie su l absoption intestinale du Fe chez l obèse mobide 2011 O Fages Chiugie HPB 2008 P. Bedossa (Pathologie) F. Degos () Hugot (gasto ped) STIC 2008 Régional 2010 Regional 2010 B. Coffin, HépatoGasto, S. Msika, Chiugie Digestive Louis Mouie P Jouet, Hépato- Gastoenétologie L. Mouie S Msika,Chiugie Digestive

3 MULTICENTRIC CLINICAL TRIALS (PRINCIPAL INVESTIGATOR) ESSAIS CLINIQUES MULTICENTRIQUES (INVESTIGATEUR PRINCIPAL) Tite Année National / Intenational Pognostic indices fo Budd-Chiai syndome: valid fo clinical studies but insufficient fo individual management. Matenal and foetal outcome in 27 women with Budd-Chiai syndome and 41 pegnancies. A Pospective Multicentic Follow-up Study on 105 Patients with Acute Potal Vein Thombosis(PVT) : Results fom the Euopean Netwok fo Vascula Disodes of the Live (EN- Vie) Hepatocellula cacinoma in Budd- Chiai syndome: chaacteistics and isk factos. CANONIC : Etude épidémiologique multicentique intenationale des facteus de isque et du pognostic de l insuffisance hépatique aiguë des maladies choniques du foie NORFLOCIR : Etude multicentique andomisée en double-insu des effets de l administation de nofloxacine ou d un placebo su les complications des malades atteints de cihose avec une insuffisance hépatocellulaie (PHRC national 00-73) Essai clinique pospectif multicentiquessu l utilisation de l électopoation (IRE) dans le taitement des cacinomes hépatocellulaies pécoces (HCC)». Essai compaatif et andomisé pou le taitement du cacinome hépatocellulaie avancé : soafenib vs adioembolisation Etude de phase IIb andomisée, contôlée vesus placebo évaluant l efficacité clinique et la sécuité d un taitement d induction et de maintenance avec le BMS chez les patients ayant une colite ulcéeuse active. Nom de l IP (Sce) 2009 National D. Valla 2009 Intenational A. Plessie 2010 Intenational A. Plessie 2008 National A. Plessie 2011 Intenational R Moeau 2008 National R. Moeau 2010 intenational V Vilgain 2010 National V Vilgain 2011 Intenational Y. Bouhnik Gastoentéologie -

4 B : a phase 2a, andomized, double-blind, sponso unblinded, placebo-contolled, multiple dose study to evaluate the phamacodynamics, phamacokinetics and safety of anukinzumab in patients with active ulceative colitis Pedictive Factos of Anti-TNF Failue in LuMInal Cohn s Disease Complicated by Abscess. A multicente, pospective, obsevational cohot study. MICA Study Value of contast-enhanced ultasonogaphy (CE-U) and magnetic esonance enteogaphy (MR-E) to pedict the efficacy of anti-tnf theapy in Cohn s disease complicated by symptomatic small bowel stictue A pilot study (CREOLE) Multicente, pospective, obsevational cohot Essai multicentique, pospectif, contôlé, andomisé, ouvet, en goupes paallèles évaluant l efficacité et la toléance de l obtuation pa bouchon de collagène (Sugisis AFP ) dans le taitement des fistules anopéinéales au cous de la maladie de Cohn 24 essais intenationaux su les antiviaux dans les hépatites B et C Efficacité d un pobiotique, lactobacillus faciminis, au cous du syndome de l intestin iitable à diahée pédominante Efficacité du Cabosymag au cous de la dyspepsie. Etude pospective andomisée conte placebo en médecine généale COLOR : essai multicentique intenational compaant la colectomie pou cance pa lapaotomie et pa lapaoscopie Effet des pobiotiques dans la écidive postopéatoie de la maladiede Cohn (avec le ) 2011 Intenational Y. Bouhnik Gastoentéologie Intenational 2010 Intenational 2009 Intenational Intenational (9) National (15) Y. Bouhnik Gastoentéologie - Y. Bouhnik Gastoentéologie Y. Bouhnik Gastoentéologie P Macellin et T Asselah Hepatologie 2009 National B Coffin Hépato- Gastoenétologie 2008 National B Coffin Hépato- Gastoenétologie 2005 Intenational S Msika Chiugie Digestive 2006 National S Msika Chiugie Digestive

5 PARTICIPATION AUX ESSAI MULTICENTRIQUE (INVESTIGATEUR ASSOCIE) Sevice Nombe d essais ( ) Hepatologie (Maladies vasculaies du foie) 8 Hepatologie (Tansplantation/ 7 immunosuppession) Hepatologie (Cacinome hépatocellulaie) 6 Hepatologie (Hépatites) 47 (V. Vilgain) 8 Gastoentéologie - ( F. Joly) 4 Gastoentéologie - (Y. Bouhnik) 12 Chiugie HPB (J. Belghiti) 4 Chiugie HPB (A. Sauvanet) 4 Chiugie HPB (O. Fages) 6 Gastoentéologie pédiatique (JP Hugot) 4 Hépato-Gastoenétologie-(B.Coffin) 17 Chiugie Digestive (S.Msika) 12 TOTAL 139

6 PARTICIPATION TO CONSENSUS CONFERENCES, CLINICAL RECOMMANDATIONS, EXPERT CONFERENCES CONFERENCES DE CONSENSUS, RECOMMENDATIONS, CONFERENCES D EXPERT ( ) Libéllé (Année) Oganisme Nom (Sevice) Fonction / intenationale Recommandations intenationales maladies vasculaies hépatiques AASLD D.Valla () Recommandations euopéennes maladies vasculaies hépatiques Conféence de consensus geffe de moelle les indications de tansplantation hépatique le taitement du cacinome hépatocellulaie les exceptions au scoe MELD en tansplantation hépatique Conféence d expets su les pespectives de echeche en tansplantation d oganes Woking Paty poposal fo a evised classification system of enal dysfunction in patients with cihosis (2010) EASL clinical pactice guidelines on the management of ascites, spontaneous bacteial peitonitis, and hepatoenal syndome in cihosis (2009) Refactoy ascites: pathogenesis, definition and theapy of a sevee complication in patients with cihosis (2007) Recommandations pou la pise en chage diagnostique de la diveticulite sigmoidienne (2008) Recommandations pou le diagnostic de cihose et de ses complications(2009) Conféence de Consensus su la tansplantation hépatique (2010) EASL D.Valla () SFGM-TC A.Plessie () AFEF/ACHBT F Duand () IHPBA/EASL F Duand () AFEF/ACHBT F Duand, C Fancoz, D Valla, R Moeau () INSERM F Duand () Intenational R. Moeau Ascites Club () EASL R. Moeau () Intenational R. Moeau Ascites Club () V Vilgain () V Vilgain () V Vilgain () s

7 Recommandations pou l utilisation des tests non invasifs de fibose (2008) la tansplantation hépatique dans le cacinoma hépatocellulaie ESPEN Guidelines on Paenteal Nutition: Home Paenteal Nutition (HPN) in adult patients Recommandations pou les modalités de pefusion en Nutition Paentéale à Domicile (2008 et 2011) Consensus euopéen ECCO Imageie des Indications de la Tansplantation hépatique 2008 Extented Citeia fo Live gaft 2008 EASL ESPEN P. Bedossa (Anatomie Pathologique) V. Paadis (Anatomie Pathologique) F. Joly (Gastoentéologie ) F. Joly (Gastoentéologie ) ECCO Y Bouhnik (Gastoentéologie ) Cood. ACHBT/AFEF Belghiti J ILTS Belghiti J Oganisateu MELD Exception 2009 ILTS Belghiti J Oganisateu Live Tansplantation fo HCC EHPBA Belghiti J 2010 Métastases hépatiques 2010 INCa, HAS Fages O Oganisateu Chiugie cancéologique chez INCa, HAS Fages O Oganisateu le sujet âgé 2011 EASL clinical pactice EASL P Macellin Pésident guidelines on the management of hepatitis B Consensus confeence on live tansplantation fo hepatocellula cacinoma Recommandations pou l utilisation de la tithéapie dans l hépatite C 1st Consensus Confeence : ENETS guidelines 2nd Consensus Confeence : ENETS guidelines Diagnostic de la maladie de Cohn pédiatique (2008) Pise en chage ectocolite hémoagique pédiatique (2011) EASL P Macellin Membe du juy AFEF P Macellin ENETS Sauvanet A ENETS Sauvanet A ESPGHAN ECCO Hugot JP (gasto ped.) Hugot JP (gasto ped.) expet expet Euope Euope

Table des matières I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15

Table des matières I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15 Table des matières CHAPITRE 1 EXPLORATIONS EN HÉPATOLOGIE 15 I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15 II. TIPS (TRANSJUGULAR INTRAHEPATIC PORTOSYSTEMIC SHUNT 17 OU SHUNT INTRA-HÉPATIQUE PORTO-SYSTÉMIQUE)

Plus en détail

CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL. De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014.

CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL. De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014. CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014. DUVEAU Nicolas Bibliographie janvier 2015 Maladie de l Appareil Digestif CHRU

Plus en détail

Endocardites infectieuses. B Hoen P Tattevin

Endocardites infectieuses. B Hoen P Tattevin Endocardites infectieuses B Hoen P Tattevin AEPEI Création en 1990 (perspective CC 1992) Réalisations Prophylaxie Étude cas-témoins sur risque d'ei après procédures invasives Conférence de consensus 1992

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

Validation et diffusion contrôlée de l innovation médicale

Validation et diffusion contrôlée de l innovation médicale Validation et diffusion contrôlée de l innovation médicale Processus de validation et de prise en charge de l innovation médicale en France Recherche translationnelle Recherche clinique Cognitive Non comparative

Plus en détail

Conseil de pratique. Prise en charge du Syndrome de l Intestin Irritable (SII)

Conseil de pratique. Prise en charge du Syndrome de l Intestin Irritable (SII) Prise en charge du Syndrome de l Intestin Irritable (SII) Rédacteurs : Jean-Marc Sabaté, Pauline Jouet Références : Longstreth GF, Thompson WG, Chey WD, Houghton LA, Mearin F, Spiller RC. Functional bowel

Plus en détail

Marc LÉMANN. Méthotrexate : l'oublié?

Marc LÉMANN. Méthotrexate : l'oublié? Marc LÉMANN Méthotrexate : l'oublié? Connaître les indications et modalités d'utilisation du méthotrexate dans la maladie de Crohn et dans la RCH Connaître les effets indésirables de ce traitement, notamment

Plus en détail

SNSMC SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE

SNSMC SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE National Specialty Society fo Community Medicine NSSCM SNSMC Société nationale de spécialistes pou la médecine communautaie SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE 2007 Passons à l action Le

Plus en détail

2. Indications (Figure 2)

2. Indications (Figure 2) Conseil de pratique Techniques et indication de l entéroscopie Rédacteur : Gabriel Rahmi Documents de référence : Di Caro S, May A, Heine DG et al; DBE-European Study Group. The European experience with

Plus en détail

Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle

Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle Académie de Pharmacie 2 décembre 2015 Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle Lucien Abenhaim Laser Analytica London School of Hygiene & Tropical Medicine 1 Questions Définitions

Plus en détail

ABCES HEPATIQUES A PYOGENES. Présentation DES gastro-entérologie.

ABCES HEPATIQUES A PYOGENES. Présentation DES gastro-entérologie. ABCES HEPATIQUES A PYOGENES Présentation DES gastro-entérologie. Samedi 13 avril 2013 Sophie Ribiere. Epidémiologie Rare : 1 cas pour 10000 hospitalisations. Incidence en augmentation. Terrain prédisposant

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

Préparation colique avant chirurgie colorectale: pour ou contre?

Préparation colique avant chirurgie colorectale: pour ou contre? Préparation colique avant chirurgie colorectale: pour ou contre? Charvin Marion DESC SCVO, TOURS juin 2009 Etre pour une préparation colique préopératoire ou plutôt ne pas être contre la Préparation Mécanique

Plus en détail

Traitement du cancer colique gauche en occlusion. Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin

Traitement du cancer colique gauche en occlusion. Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin Traitement du cancer colique gauche en occlusion Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin Incidence 70 % des occlusions coliques sont d origine tumorale

Plus en détail

Résultats du traitement anti TNF dans les MICI: Expérience algérienne

Résultats du traitement anti TNF dans les MICI: Expérience algérienne Résultats du traitement anti TNF dans les MICI: Expérience algérienne Etude rétrospective multicentrique H.Saoula AF.Boutaleb T.Bouchelghoum Y.Zmiri- F.Chemanedji H.Mahiou M.Aissaoui-R.Osmane D.Hamidouche

Plus en détail

Exemple de recherche documentaire

Exemple de recherche documentaire Exemple de recherche documentaire Étape 1 : Préparer le plan de recherche Démarrez votre recherche en écrivant clairement votre sujet (formuler une question si nécessaire), en identifiant les concepts

Plus en détail

UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE

UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE (Traduit et adapté d après Barentsz J. 2005. Intra Venous cellular MR contrast agent with an enormous clinical potential.

Plus en détail

Douleurs abdominales chroniques : place des

Douleurs abdominales chroniques : place des Douleurs abdominales chroniques : place des nouveaux tests dans la démarche diagnostique Expert: Dr Marc Girardin, chef de clinique, Service de gastro-entérologie, HUG Animatrice: Dr Melissa Dominicé Dao,

Plus en détail

Le fonctionnement de notre CHSCT

Le fonctionnement de notre CHSCT Le fonctionnement de note CHSCT Cate d identité : - Entepise familiale - Située à l Hemitage (à côté de Rennes) - 120 pesonnes - CHSCT de 3 membes - Convention collective : métallugie - Fabication de matéiel

Plus en détail

QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com

QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com L Index de Masse Corporelle IMC= poids/taille² IMC > 25 et < 30 kg/m² : surpoids IMC > 30 kg/m² : obésité Type 1 : 30 à 35 kg/m² Type 2 : 35 à 40

Plus en détail

TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE. Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille

TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE. Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille Aucun CONFLITS D INTÉRÊT Objectifs pédagogiques Savoir définir un cancer du pancréas localement avancé et border

Plus en détail

SURINFECTION VIRALE AU COURS DES MICI. Seminaire de DES Gastro-entérologie Marine BESNARD

SURINFECTION VIRALE AU COURS DES MICI. Seminaire de DES Gastro-entérologie Marine BESNARD SURINFECTION VIRALE AU COURS DES MICI Seminaire de DES Gastro-entérologie Marine BESNARD INTRODUCTION o Utilisation croissante des immunomodulateurs dans les MICI o Nombreuses infections opportunistes

Plus en détail

Comment lire un scanner et une IRM dans les MICI

Comment lire un scanner et une IRM dans les MICI Comment lire un scanner et une IRM dans les MICI Magaly Zappa 1, Yoram Bouhnik 2 1 Service d imagerie médicale 2 PMAD Service de Gastroentérologie, MICI et Assistance Nutritive Université Paris VII APHP,

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 octobre 2011 NUMETAH G13%E, émulsion pour perfusion 10 poches de 300 ml (CIP : 416 622-3) NUMETAH G16%E, émulsion pour perfusion 6 poches de 500 ml (CIP : 416 624-6)

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

5.1. Introduction. 5. Epargne, investissement et système financier. Introduction (suite) 5.2. Institutions financières

5.1. Introduction. 5. Epargne, investissement et système financier. Introduction (suite) 5.2. Institutions financières 5.1. Intoduction 5. Epagne, investissement et système financie Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapite 25 Pêts et empunts sont inexticablement liés : si quelqu un pête, c est qu un aute a décidé

Plus en détail

La découverte de médicaments en biotechnologie. Développement clinique

La découverte de médicaments en biotechnologie. Développement clinique La découverte de médicaments en biotechnologie Développement clinique Développement clinique: But Evaluer efficacité et sécurité d un médicament pour risque/bénéfice soit acceptable par autorités enregistrement

Plus en détail

LES «REDS FLAGS»: SONT-ILS SUFFFISANTS POUR NE PAS PRATIQUER des RADIOGRAPHIES SYSTEMATIQUES AVANT MANIPULATIONS VERTEBRALES?

LES «REDS FLAGS»: SONT-ILS SUFFFISANTS POUR NE PAS PRATIQUER des RADIOGRAPHIES SYSTEMATIQUES AVANT MANIPULATIONS VERTEBRALES? LES «REDS FLAGS»: SONT-ILS SUFFFISANTS POUR NE PAS PRATIQUER des RADIOGRAPHIES SYSTEMATIQUES AVANT MANIPULATIONS VERTEBRALES? Marc Marty MD Service rhumatologie Hôpital H Mondor 94 000 Créteil France Section

Plus en détail

N. Bouchaib, A. Tebaibia, M.A. Boudjella, N. Oumnia, Y. Saadaoui, H. Bacha, N. Chiali, L. Benzaghou, M.N. Henni, M. Sellami, M.

N. Bouchaib, A. Tebaibia, M.A. Boudjella, N. Oumnia, Y. Saadaoui, H. Bacha, N. Chiali, L. Benzaghou, M.N. Henni, M. Sellami, M. Efficacité à long terme des anti- TNF alpha dans le traitement des formes sévères des maladies inflammatoires chroniques de l intestin : à propos de 11 cas N. Bouchaib, A. Tebaibia, M.A. Boudjella, N.

Plus en détail

La recherche clinique au cœur du progrès thérapeutique

La recherche clinique au cœur du progrès thérapeutique 2 èmes Assises de l Innovation Thérapeutique Paris, 05-11-2014 La recherche clinique au cœur du progrès thérapeutique Pr. Jean-François DHAINAUT Président du Groupement Inter-régional de la Recherche Clinique

Plus en détail

Les Rencontres. Grands témoins. r Louis-Marie Pasquier :

Les Rencontres. Grands témoins. r Louis-Marie Pasquier : Gands témoins Louis-Maie Pasquie : L entepise a aujoud hui 40 ans (céation en 1974). 21% de son CA se fait à l intenational. Elle est divisée en 4 secteus d activité : Bioches, Pâtisseies, Biscottes, Intenational.

Plus en détail

Partenaires et perspectives projet REPERES (Recherche Évaluative sur la Performance des REseaux de Santé)

Partenaires et perspectives projet REPERES (Recherche Évaluative sur la Performance des REseaux de Santé) Partenaires et perspectives projet REPERES (Recherche Évaluative sur la Performance des REseaux de Santé) Comité de présentation des résultats 09 juin 2006 Virginie Migeot et Simone Mathoulin-Pélissier

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 DERMOVAL, gel flacon de 20 ml (CIP : 34009 326 130 4 5) DERMOVAL 0,05 POUR CENT, crème tube de 10 g (CIP : 34009 320 432 9 3) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

ENTERO-IRM PER OS ET PAR ENTEROCLYSE TECHNIQUES ET RESULTATS

ENTERO-IRM PER OS ET PAR ENTEROCLYSE TECHNIQUES ET RESULTATS ENTERO-IRM PER OS ET PAR ENTEROCLYSE TECHNIQUES ET RESULTATS A Oudjit,, O Vignaux,, H Gouya,, M Guesmi,, S Silvera,, J Augui,, C Delin,, P Legmann Radiologie A U.F.R. Cochin- Port-Royal UNIVERSITE PARIS

Plus en détail

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon Amélie BARRE DES hépato-gastro ANATOMIE PHYSIOLOGIE : absorption Duodéno-jéjunale : eau (44%) électrolytes (Na 13%, K, Ca, Mg) glucides,

Plus en détail

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs)

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs) Démache)Qualité)pou)mélioe)la)Communication) Pluidisciplinaie)ente)les)s)Checheus) Sommaie)! Intoction!...!1! 1.!Desciption!de!la!poblématique!...!1! 1.1.#Contexte#de#la#communication#ente#les#jeunes#s#...#1#

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 avril 2005 Suite à la demande du ministre chargé de la santé et de la sécurité sociale, la Commission réexamine les spécialités suivantes :

Plus en détail

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012 Surveillance des patients VHC non traités Julia ATTALI 15/12/2012 Patients non traités Absence d indication au traitement: patients F0/F1 Echec traitement Contre-indication au traitement Refus du patient

Plus en détail

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Corinne Bouteloup Service de Médecine Digestive et Hépatobiliaire CHU Clermont-Ferrand Conflits d intérêts Nutricia Nutrition

Plus en détail

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux Bilan d extension ganglionnaire du cancer bronchique B Padovani, D Ducreux, S Stolear, A Ocelli, E Giordana, L Mondot, S Chanalet, CP Raffaelli, P Carrier Extension ganglionnaire Élément essentiel de l

Plus en détail

Lectures critiques Prescrire

Lectures critiques Prescrire La sitagliptine (Januvia ), un inhibiteur de la DPP-4, est autorisée en Europe pour le traitement du diabète de type 2 en association à la metformine (Glucophage ou autre) ou à une glitazone (lire dans

Plus en détail

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Dr. Mouni Bensenane CHU Nancy Sixième rencontre autour des Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin Alger, le 09 novembre 2011 M. B âgé de 18 ans, étudiant

Plus en détail

Le syndome hépatorénal

Le syndome hépatorénal Le syndome hépatorénal Richard Moreau 1,2,3,4 1 Inserm U1149, Centre de Recherche sur l Inflammation (CRI), Paris ; 2 UMR S 1149, Université Paris Diderot, Paris 7 ; 3 DHU UNITY, Service d hépatologie,

Plus en détail

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ...

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ... ... dossie L ACCES DES JEUNES A LA SANTE 20% d étudiants en Fance, et 26% en Midi-Pyénées, enoncent à des taitements médicaux pou des aisons financièes*. 18% des étudiants n ont pas de complémentaie santé.

Plus en détail

F Pico, E Meseguer, C Rosso, J Yeung, ML Chadenat, A Cattenoy, P Aegerter, D Smadja, H Hosseini, Y Samson, P Amarenco

F Pico, E Meseguer, C Rosso, J Yeung, ML Chadenat, A Cattenoy, P Aegerter, D Smadja, H Hosseini, Y Samson, P Amarenco The RESCUE BRAIN study : Multicenter randomized trial on neuroprotection with lower limb ischaemic per-conditioning in the acute phase of cerebral infarction (

Plus en détail

Syndrome de Budd-Chiari, Thrombose Portale, et Syndrome Myéloprolifératif

Syndrome de Budd-Chiari, Thrombose Portale, et Syndrome Myéloprolifératif DES Hématologie Syndrome de Budd-Chiari, Thrombose Portale, et Syndrome Myéloprolifératif Dominique-Charles Valla Service d Hépatologie, Université Denis Diderot-Paris 7, Inserm U773 Hôpital Beaujon (AP-HP),

Plus en détail

Prise en compte du temps dans les essais de phase I

Prise en compte du temps dans les essais de phase I 4 ème Conférence d Epidémiologie Clinique XV ème Réunion des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer Prise en compte du temps dans les essais de phase I Application aux essais d escalade de

Plus en détail

ACTUALITES EN HEPATO-GASTRO- ENTEROLOGIE

ACTUALITES EN HEPATO-GASTRO- ENTEROLOGIE ACTUALITES EN HEPATO-GASTRO- ENTEROLOGIE Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro-Entérologue CHG Haguenau Dr Pierre OSWALD Radiologie CHG Haguenau MESSAGE SONORE DU DR BERNARD WILLEMIN NOUS EXPLIQUANT QUELS

Plus en détail

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal SOFOMEC - Jeudi 17 mars 2011 1 Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal OUI!... Puisque Sine materia... En fait : NON But de cette présentation

Plus en détail

Recommandations de suivi pour les polyposes adénomateuses. Dr POIRSIER, CCA, Service de Génétique CHU de Reims A. Lannoy, conseillère en génétique

Recommandations de suivi pour les polyposes adénomateuses. Dr POIRSIER, CCA, Service de Génétique CHU de Reims A. Lannoy, conseillère en génétique Recommandations de suivi pour les polyposes adénomateuses Dr POIRSIER, CCA, Service de Génétique CHU de Reims A. Lannoy, conseillère en génétique Polyposes adénomateuses familiales 1% des cancers colo-rectaux

Plus en détail

Centre Jean Perrin. Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Clermont-Ferrand - France

Centre Jean Perrin. Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Clermont-Ferrand - France Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France PROJETS D ÉTUDES CLINIQUES DANS LE CANCER DU SEIN TRIPLE NÉGATIF RÉUNION ERTICA 16 SEPTEMBRE 2014 Dr MARIE-ANGE

Plus en détail

NUTRITION PREOPERATOIRE ET IMMUNONUTRITION. Marion Costecalde Clinique d Anesthd Hôpital Claude Huriez - CHRU de Lille

NUTRITION PREOPERATOIRE ET IMMUNONUTRITION. Marion Costecalde Clinique d Anesthd Hôpital Claude Huriez - CHRU de Lille NUTRITION PREOPERATOIRE ET IMMUNONUTRITION Marion Costecalde Clinique d Anesthd Anesthésie sie RéanimationR Hôpital Claude Huriez - CHRU de Lille L influence de la perte de poids pré-opératoire sur les

Plus en détail

73 èmes JOURNEES SCIENTIFIQUES DE L AFEF Actualités hépato-biliaires - Cas cliniques interactifs

73 èmes JOURNEES SCIENTIFIQUES DE L AFEF Actualités hépato-biliaires - Cas cliniques interactifs LE GRAND PALAIS - LILLE - 5 OCTOBRE 2013 79 boulevard du Montparnasse 75006 Paris 4629 - Photo : Maxime Dufour Photographies - Mehdi Zmuda - 09/2013 Maxime Dufour Photographies 73 s JOURNEES SCIENTIFIQUES

Plus en détail

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier Journal de L ANDAR (Association Nationale de Défense contre l Arthrite Rhumatoîde) octobre2008 Le Mabthéra dans la polyarthrite rhumatoïde Pr Bernard Combe Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de

Plus en détail

LUCENTIS MC Œdème maculaire diabétique

LUCENTIS MC Œdème maculaire diabétique LUCENTIS MC Œdème maculaire diabétique FÉVRIER 2014 Marque de commerce : Lucentis Dénomination commune : Ranibizumab Fabricant : Novartis Forme : Solution injectable Teneur : 10 mg/ml (0,23 ml) Modification

Plus en détail

Cardiologie : le CHU de Liège ouvre une clinique des valvulopathies.

Cardiologie : le CHU de Liège ouvre une clinique des valvulopathies. Cardiologie : le CHU de Liège ouvre une clinique des valvulopathies. Le Pr. Luc Piérard, chef du service de cardiologie du CHU de Liège, et son confrère, le Pr. Patrizio Lancellotti se tiendront à votre

Plus en détail

Risque thrombo-embolique chez l'obèse

Risque thrombo-embolique chez l'obèse Risque thrombo-embolique chez l'obèse Pierre Albaladejo Charles Marc SAMAMA pierre.albaladejo@hmn.aphp.fr Loi de santé publique du 09 août 2004 Recommandations pour la Pratique Clinique (RPC) Prévention

Plus en détail

EASY MICI : INTRODUCTION

EASY MICI : INTRODUCTION BONNAUD G1, FAURE P1, ABRAMOWITZ L1, QUERALTO M1, DEVULDER F1, PINGANNAUD MP1, GILLION JM1, REIJASSE D1, REYNAUD D1, KOLHER F2, SEKSIK P3. 1 CREGG, club de réflexion des cabinets et groupes d hépato-gastroentérologie

Plus en détail

Diagnostic du carcinome hépatocellulaire. (1) Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Jean Verdier, Service d'hépato-

Diagnostic du carcinome hépatocellulaire. (1) Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Jean Verdier, Service d'hépato- Diagnostic du carcinome hépatocellulaire Rédacteur : Jean-Claude TRINCHET (1, 2) (1) Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Jean Verdier, Service d'hépato- Gastroentérologie, 93140 Bondy. (2) Université

Plus en détail

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Motricité intestinale Sensibilité digestive Anatomie du périnée Physiologie de la défécation Sémiologie des troubles du transit

Plus en détail

Place de la TDM dans le diagnostic d endométriose

Place de la TDM dans le diagnostic d endométriose Place de la TDM dans le diagnostic d endométriose M. Benjoar, A. Morel, L. Jarboui S. Dechoux-Vodovar, I. Thomassin-Naggara, M. Bazot Service de Radiologie Hôpital Tenon Paris Plan Pourquoi la TDM Littérature

Plus en détail

Anxiété, dépression, conduites de dépendance et troubles psychotiques à l adolescence

Anxiété, dépression, conduites de dépendance et troubles psychotiques à l adolescence Anxiété, dépession, conduites de dépendance et toubles psychotiques à l adolescence J.-P. Moutte*, J. Doon** Cette étude, fondée su une population de 18 adolescents accueillis dans un hôpital de jou, tente

Plus en détail

Recommandations pour la pratique clinique : la constipation chronique de l adulte

Recommandations pour la pratique clinique : la constipation chronique de l adulte Recommandations pour la pratique clinique : la constipation chronique de l adulte Michel DAPOIGNY Clermont-Ferrand Thierry PICHE Nice RPC Constipation chronique de l adulte Promoteur SNFGE Co-Promoteurs

Plus en détail

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie Lu pour vous Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie doi:10.1684/veg.2016.0059 Sakina Sekkate Département

Plus en détail

Diverticulose et complications A.OLIVER 2013

Diverticulose et complications A.OLIVER 2013 Diverticulose et complications A.OLIVER 2013 GENERALITES HAS 2006 La «diverticulose colique» correspond à un état asymptomatique : anomalie anatomique acquise du colon, caractérisée par la présence de

Plus en détail

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée Chapitre 22 : Item 234 Diverticulose colique et sigmoïdite I. Définitions - Anatomie II. Épidémiologie physiopathologie III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée IV. Complications de la diverticulose

Plus en détail

Suivi du cancer colorectal

Suivi du cancer colorectal Suivi du cancer colorectal Dre. Caroline Racicot,MD,FRCSC Chirurgienne générale,chrdl Cancer du colon 4500 cas/année au québec 4 ieme cancer le plus fréquent 2ieme le plus mortel 61% survie à 5 ans Stade

Plus en détail

DESCRIPTION ADMINISTRATIVE

DESCRIPTION ADMINISTRATIVE Coll@boons autou de la Mobilité et du Numéique PR - CoMoN - 2014 DSCRIPTION DMINISTRTIV Cade ésevé à l'dm N de dossie : 0 Patenaie 1 - Coodinateu Sigle du patenaie Pat1 emplace pa le sigle de l'entepise/oganisme

Plus en détail

Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C

Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C E. Estrabaud 1, I. Bièche 2, M. Lapalus 1, S. de Muynck 1, M.

Plus en détail

TABLEAUX DES MÉDICAMENTS PAR GROUPE D ÂGE (CANADA) Options de traitement médical pour les enfants

TABLEAUX DES MÉDICAMENTS PAR GROUPE D ÂGE (CANADA) Options de traitement médical pour les enfants DOCUMENTS DE SUPPORT 7A TABLEAUX DES MÉDICAMENTS PAR GROUPE D ÂGE (CANADA) Options de taitement médical pou les enfants Tableau 1. TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH NON COMPLIQUÉ CHEZ L ENFANT Liste des

Plus en détail

Présentation de cas. Sophie Couture, R5 Dre Nathalie Voyer

Présentation de cas. Sophie Couture, R5 Dre Nathalie Voyer Présentation de cas Sophie Couture, R5 Dre Nathalie Voyer Avril 2011 Jeune homme de 19 ans Consultation à l urgence Douleur à l HCD Légère perturbation du bilan hépatique Cholélithiases? Stase biliaire?

Plus en détail

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications Mars 2012 Une production de l Institut national d excellence en santé et en

Plus en détail

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Rationnel Lymphocyte B Rationnel Costimulation Lymphocyte B Lymphocyte T Cytokines Th2 Anticorps anti CD 20 Le Rituximab

Plus en détail

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Cancer du Rectum RADIOCHIMIOTHERAPIE JOURNEES DES 28/11/14 Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Plan Généralités (épidémiologie, diagnostic, bilan d extension) PEC néoadjuvante PEC adjuvante PEC métastatique

Plus en détail

Imagerie de surveillance des métastases hépatiques après traitement chirurgical ou per cutané

Imagerie de surveillance des métastases hépatiques après traitement chirurgical ou per cutané Imagerie de surveillance des métastases hépatiques après traitement chirurgical ou per cutané Dr. F. Kunstlinger: CHB Hôpital Paul Brousse Samedi 8 Juin 2013 Après chirurgie hépatique Toutes les métastases

Plus en détail

akènes formations Pour rendre plus efficientes vos approches marketing, innovation et communication, travaillez en co-construisant.

akènes formations Pour rendre plus efficientes vos approches marketing, innovation et communication, travaillez en co-construisant. akènes fomations Optis vote potentiel pa la co-conuction. Pogamme 2014 Pou ende plus efficientes vos aoches maketing, innovation et communication, tavaillez en co-conuisant. POURQUOI akènes fomations?

Plus en détail

Année scolaire 2012-2013

Année scolaire 2012-2013 Année scolaie 2012-2013 Pogammes des études (Fomation sous statut étudiant) ommaie Pogamme de 1 e année (L3) 3 Pogamme de 2 e année (M1) 4 Pogamme de 3 e année (M2) 5 Domaines d appofondissement - Éco-Activités

Plus en détail

Sujets d examen Cours «Physique des Plasmas I», Printemps 2014

Sujets d examen Cours «Physique des Plasmas I», Printemps 2014 ujets d examen ous «Physique des Plasmas I», Pintemps 2014 L examen oal pote su un des 22 sujets. Il due 30min avec 30min de pépaation. ous avez le doit de etie un deuxième sujet si le 1 e ne vous convient

Plus en détail

Principes des études diagnostiques

Principes des études diagnostiques Contexte Principes des études diagnostiques Caroline Elie URC Paris Centre Hôpital Necker symptômes 1 2 Démarche diagnostique Objectifs d une étude diagnostique Symptômes, histoire de la maladie, ATCD,

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 3 juin 2015 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à l évaluation d un complément nutritionnel

Plus en détail

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION www.fls LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION A pati de la maquette actuelle, nous avons déployé une offe en L1, L2 et L3 se déclinant en 3 pacous los de la denièe année. Tois dépatements de la faculté des Lettes

Plus en détail

L enjeu de l évaluation

L enjeu de l évaluation Joël Belmin Hôpital Charles Foix et Université Paris 6 Ivry-sur-Seine L enjeu de l évaluation Augmentation du coût de la santé Recentrer les dépenses sur les traitements efficaces Dé remboursement des

Plus en détail

Fréquence de la fatigue

Fréquence de la fatigue Autres causes de Fatigue TAO Vendredi 21 Novembre 2014 Joly F, MD PHD, Oncologie médicale, Caen Centre François Baclesse - CHU 1 / xx Fréquence de la fatigue Initiale En cours de traitement Post traitement

Plus en détail

Valeur prédictive négative de l IRM : quand et comment l utiliser?

Valeur prédictive négative de l IRM : quand et comment l utiliser? Valeur prédictive négative de l IRM : quand et comment l utiliser? MRI negative predictive negative: when and how to use it? M. Asad-syed, S. Ferron, M. Boisserie-Lacroix et G. Hurtevent 3 Mots clés :

Plus en détail

Essais thérapeutiques dans le psoriasis

Essais thérapeutiques dans le psoriasis Essais thérapeutiques dans le psoriasis De quoi avons nous besoin? Alain Dupuy Université Rennes 1 CHU Service de Dermatologie Unité de Pharmaco-Epidémiologie, INSERM 0203 Rennes Liens d intérêt Essais

Plus en détail

N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA

N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA Alger 16 Mai 2010 Introduction En plus des règles hygiéno-diététique et du traitement : L ASG fait partie de la prise en charge du diabète ASG permet:

Plus en détail

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA 1 IRM du sein: généralités Sensibilité - spécificité bilan sénologique classique : mammographie, échographie indications

Plus en détail

Article Insulib. Vers une nouvelle approche thérapeutique du diabète : l administration de l insuline par voie orale

Article Insulib. Vers une nouvelle approche thérapeutique du diabète : l administration de l insuline par voie orale Article Insulib Vers une nouvelle approche thérapeutique du diabète : l administration de l insuline par voie orale Le diabète et les chiffres Le diabète est une maladie dont l essor ne cesse de croître

Plus en détail

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Séminaire Dépistage organisé des cancers 23 juin 2014 Dr Olivier Scemama Adjoint au chef du service

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV JM. Classe, R. Rouzier, O.Glehen, P.Meeus, L.Gladieff, JM. Bereder, F Lécuru Population concernée par la

Plus en détail

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants S. Ennouchi, A. Henon, A. Belkacem, L. Monnier-Cholley, JM. Tubiana, L. Arrivé Service de Radiologie - Hôpital Saint-Antoine Introduction Les complications

Plus en détail

MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES DE L INTESTIN. Dr Nina DIB CHU Angers 26/03/2015

MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES DE L INTESTIN. Dr Nina DIB CHU Angers 26/03/2015 MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES DE L INTESTIN Dr Nina DIB CHU Angers 26/03/2015 Deux entités Maladie de Crohn (MC) Recto-colite hémorragique (RCH) 1-2 patients? < 5 patients? 5-10 patients? Epidémio

Plus en détail

L hépatite aiguë E : un facteur de décompensation de la cirrhose

L hépatite aiguë E : un facteur de décompensation de la cirrhose L hépatite aiguë E : un facteur de décompensation de la cirrhose Résultats d une étude prospective monocentrique française 4 Octobre 2013 H Blasco-Perrin (1) ; F Abravanel (2) ; C Bureau (1) ; JP Vinel

Plus en détail

LE CLASSEMENT DE TYPES DE PUBLICATIONS POUR LES RECENSIONS

LE CLASSEMENT DE TYPES DE PUBLICATIONS POUR LES RECENSIONS LE CLASSEMENT DE TYPES DE PUBLICATIONS POUR LES RECENSIONS DES ÉCRITS : OUTIL DE RÉFÉRENCE POUR LES COURTIERS DE CONNAISSANCES France Fleury Courtier de connaissances Mars 2010 Version du 19 mars 2010

Plus en détail

Faut-il administrer de la Protéine C activée e (PCA) aux patients atteints de choc septique? CONTRE

Faut-il administrer de la Protéine C activée e (PCA) aux patients atteints de choc septique? CONTRE Faut-il administrer de la Protéine C activée e (PCA) aux patients atteints de choc septique? CONTRE SAINT-LEGER MélanieM Réunion inter-régionale de Réanimation R MédicaleM PLAN Efficacité & essais cliniques

Plus en détail

4. Diverticulose colique et ses complications

4. Diverticulose colique et ses complications 4. Diverticulose colique et ses complications HAS 2006 La «diverticulose colique» correspond à un état asymptomatique : anomalie anatomique acquise du colon, caractérisée par la présence de diverticules.

Plus en détail

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA.

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 mai 2013 XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA DCI Code ATC (2012) Motif de l examen Liste

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 avril 2005 Suite à la demande du ministre chargé de la santé et de la sécurité sociale, la Commission réexamine la spécialité SYMPATHYL, comprimé

Plus en détail

Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire?

Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire? Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire? R. Barbot 1, C. Le Marquand 1, J.-C. Pairon 2, C. Paris 3, B. Clin- Godart 4, A. Luc 5, P. Brochard 6, F. Laurent 7 1 Villenave d'ornon,

Plus en détail