Les attentes qualité des centres investigateurs ( : Bilan de 7 ans d actions du GIP CeNGEPS)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les attentes qualité des centres investigateurs (2007-2014 : Bilan de 7 ans d actions du GIP CeNGEPS)"

Transcription

1 Les attentes qualité des centres investigateurs ( : Bilan de 7 ans d actions du GIP CeNGEPS) Nancy 24 juin 2014 Mme Marie LANG Directeur du CeNGEPS

2 La «r»évolution de l industrie du médicament

3 Les grandes manœuvres dans l industrie pharmaceutique Un chiffre d affaires menacé - Dérapage des comptes sociaux Pression sur les prix - des Brevets en voie d expiration Fin des rentes des blockbusters Augmentation du coût de dvt de nouveaux médicaments SOLUTIONS - Principe de précaution + d essais cliniques - Biotechnologie/médecine personnalisée -Enjeu des grandes pandémies immunologie/vaccination 1. Réduire les coûts Fusion/Achat/CostKiller 2. Accroître les recettes Nouveaux produits

4 Essais cliniques déclarés à l ANSM Essais cliniques Médicaments déclarés à l'ansm % en 8 ans

5 En Europe, la participation des différents pays occidentaux est très proche, et est globalement en déclin Nombre moyen de patients recrutés par centre actif entre 2004 et 2012 Europe Scandinavie 13,0 13,1 Allemagne Espagne France Royaume Uni Italie 11,0 9,0 7,0 5,0 7,2 7,4 6,8 6,6 6,5 6,3 5,6 8,3 8,1 8,1 7,8 7,6 9,7 6,7 6,6 6,3 5,2 4,8 4,8 6,1 6,1 4,7 5,1 3,8 3, Seules les études impliquant la France ont été retenues 5

6 Nombre moyen de patients recrutés par centre actif : hétérogénéité entre les aires thérapeutiques Nombre moyen de patients recrutés par centre actif Onc olog ie /Onc o-hématolog ie C ardiovas c ulaire/métabolis me Diabète Neurolog ie/p s yc hiatrie/alz heimer Asie 4,9 Moy. Scandinavie 11,4 Am. Latine 12,0 Europe Est 6,2 Europe Est 4,7 Monde 3,8 Europe Est 10,7 Australasie 7,9 Afr. Moyen Or. 5,3 Am. Latine 4,1 Am. Latine 10,3 Asie 7,8 Allemagne 5,2 Moy. Australasie 3,8 Asie 9,7 Moy. Canada 5,1 Europe Est 7,7 Moy. Europe France 3,8 Moy. Australasie 9,5 Monde 9,1 Autres Eur. Ouest 5,1 7,6 Monde 7,0 5,1 Europe Moy. Allemagne Scandinavie 3,5 3,8 Autres Eur. Ouest 9,0 Europe Espagne 5,1 Canada 6,9 Moy. Canada 3,4 Afr. Moyen Or. 8,8 9,1 Asie 4,8 6,9 Monde 5,0 Espagne Autres Eur. Ouest 3,4 Royaume Uni 8,7 Moy. Etats-Unis 4,7 Scandinavie 5,8 Allemagne 3,4 Espagne 7,5 Europe Australasie 4,6 Royaume Uni Autres Eur. Ouest 5,6 6,5 3,3 Allemagne 7,4 Am. Latine 4,4 Afr. Moyen Or. Etats-Unis 5,5 3,2 Etats-Unis 7,0 France 4,3 Espagne Royaume Uni 5,3 3,2 Canada 7,0 Scandinavie 4,2 Italie 3,2 Afr. Moyen Or. 4,9 Italie 6,1 Italie 4,1 Etats-Unis 2,8 Italie 4,2 France 4,6 Royaume Uni 4,1 France 4,0 Anti Infec tieux/ Virolog ie/vac c ins Maladies R ares Inflammation/R humatolog ie R es piratoire Asie Am. Latine 17,8 Scandinavie 15,0 Allemagne 10,4 Europe Est 8,5 Espagne 8,2 France 7,9 Australasie 7,7 Royaume Uni 6,8 Canada 6,6 Etats-Unis 6,3 Afr. Moyen Or. 5,9 Autres Eur. Ouest 4,7 Italie 4,1 45,5 Asie 6,2 Am. Latine 7,5 Scandinavie Autres Eur. Ouest 4,4 Asie Moy. Monde Europe Est 6,5 Royaume Uni 4,2 10,1 Asie 5,4 Afr. Moyen Or. France 4,2 Canada 5,2 Europe Est Am. Latine 4,2 Moy. Australasie Canada 4,0 Moy. Etats- Unis 4,8 Monde 4,8 Allemagne 6,3 Europe Est Monde 3,7 Australasie 4,5 4,0 Moy. Espagne 6,3 Moy. Afr. Moyen Or. Allemagne 4,3 3,4 Europe Europe 7,6 Moy. Royaume Uni Allemagne Espagne 4,2 4,4 6,2 3,1 Europe Italie Etats-Unis 6,2 2,7 3,9 France 3,6 Australasie Autres Eur. Ouest 2,6 Scandinavie 3,3 6,1 Scandinavie 2,3 Italie 3,3 Am. Latine 5,4 Etats-Unis 2,2 Autres Eur. Ouest 3,2 France 5,3 Espagne 2,2 Royaume Uni 3,0 Canada 5,1 Afr. Moyen Or. 2,9 Italie 4,6 10,7 10,3 10,2 7,9 7,7 Moy. Monde 7,0 Moy. Europe 6,8 S eules les études impliquant la F rance ont été retenues 1

7 Le GIP CeNGEPS, un partenariat des principaux opérateurs de recherche clinique en France Inserm : 9% Membres associés public 51% Chacune des 7 DIRC a 6% TOTAL : 42% Organisation professionnelle représentant les laboratoires pharmaceutiques en France Membres associés privés 49% SUITE À L ÉVALUATION FAVORABLE DE L AERES : RENOUVELLEMENT DU GIP «CENGEPS» AVRIL 2014 : ENTRÉE DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA RECHERCHE DANS LE PARTENARIAT 4 partenaires associés Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer (FNCLCC) Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) Fédération hospitalière de France (FHF) Conférence des présidents d université (CPU)

8 Le GIP CeNGEPS, un OBJECTIF COMMUN et des MOYENS DEDIES jusqu en mars 2015 Objectif : «Recruter plus, plus vite et mieux» dans les essais cliniques industriels Une organisation plus performante : Faciliter et accélérer la mise en place Augmenter le nombre et le % d inclusions des essais cliniques Accélérer l obtention des résultats Les Ressources du GIP CeNGEPS : 1 taxe fiscale payée par les industriels du médicament sur leur chiffre d affaires (10 millions d euros/an) reversée depuis 2012 en subvention d Etat

9 Schéma d organisation de la recherche clinique en France source: Pr SYROTA (AVIESAN) Clinical research infrastructures : support to investigation and to study management Investigator-driven clinical research Industry-sponsored clinical research F - C R I N Academic sponsors Inserm, Direction de la Recherche Clinique et de l'innovation, Groupement Inter-régional de la Recherche Clinique et de l'innovation, Data centres Support to study management Clinical trial units (Unités de Recherche Clinique) SMEs Later phase : Investigation networks Support to investigation Industry sponsors Industry study management or CROs Interface with industry sponsors CeNGEPS Recruitment, contracting, networks Early phase / experimental medicine : Clinical Investigation Centres (Clinical research facilities)

10 Identified weaknesses of the French clinical research environment and remedial actions undertaken to make it more attractive and competitive Identified weaknesses Disinterest in industrysponsored clinical research (No clearly-identified referent) Fragmented clinical research resources between research institutes and hospitals/clinics Confusion about the meaning of network ( network is often associated with care or healthcare networks) No common information system Long delay before clinical trial implementation Remedial actions Inter-regional contact point for industry Industrial referent (and administrative assistant) in the DCRI in each teaching hospital Positive image of French clinical research by the professionalism and dynamic structures with a culture of results, particularly in terms of patient recruitment delays and objectives No additional structure but annual call for proposals for CRT posts to strengthen the existing inter-regional structures Development of tools for feasibility surveys Funding of CRTs in non-teaching hospitals to increase capacity for patient recruitment Annual funding call for support for clinical investigation network : Dvlopment of thematic national clinical investigation networks for international collaborations Definition of missions and clear added value Dvlopment of standards and performance criteria Dvlopment of SIGREC, an information system dedicated to the administrative management and follow-up of clinical trials (industry-sponsored and investigator initiated) faster implementation of clinical trials one-stop information source for all centres assess availability for new trials long-term aim to reduce paperwork and provide statistics on number of studies/investigator Dvlopment of model contracts and financial appendices (in French and English) save time In 2014, possibility to set up contract via SIGREC (paperless environment) Isolated investigators (rarely associated with specific, qualified CRTs or other staff) 500 qualified clinical research staff have been hired and trained via 3 calls for proposals These staff are dedicated to industry-sponsored clinical research The professionalism of the teams and the improved organisations of the sites have contributed to a more attractive and competitive clinical research environment in France

11 Structuring and support actions undertaken by CeNGEPS Structuring actions 1. Aid to establish centers of excellence recognised by the hospital clinical research inter-regions Annual call for proposals for the seven clinical research inter-regions to fund dedicated CRTs and other qualified staff to help coordinate studies and patient inclusion (pre-screening and screening) 2. Aid to establish national networks Annual call for proposals for the 23 national clinical investigation networks for project managers and network animators and the implementation of a database Collaborative development of models for contracts, financial annexes and national harmonisation of documents between hospitals/clinics and industrial sponsors in conjunction with a unique industrial office and contact point in the hospitals/clinics Support actions Automatic tool to assess the patient database to prevent study centers closing with no patients included through feasibility surveys (estimated to cost sponsors about /center) Aid for the development of potential investigators and access to patients in non-teaching hospitals/clinics National programmes for professionalization and training in clinical research to guarantee quality Increasing public awareness about clinical research and its importance in society via a website (www.notre-recherche-clinique.fr) which went live in April 2010; visits and pages seen up to August 2013

12 Le CeNGEPS 200 postes dont 150 ETP TEC d aide à l inclusion pour soutenir l activité d essais cliniques industriels des investigateurs hospitaliers

13 Près de 200 ETP/postes financés par le CeNGEPS dans les Inter régions en 2013 Profil Nombre de postes (ETP) TEC 150,8 Adjoint Administratif/Secrétariat 12,5 Chef de projet 8,4 Référent DRCI 6,8 IDE / IRC 6,4 ARC Référent 3,9 Médecin d essais cliniques (MEC) 3,1 Ingénieur de recherche 1,9 Coordonnatrice / coordonnateur 0,8 Informaticien 0,5 Technicien de laboratoire 0,4 Préparateur Pharmacien 0,5 TOTAL 196

14 Des points de contact professionnels à l écoute des promoteurs industriels et des établissements de santé dans les 7 inter régions de recherche clinique Francis WILLIG Mariam PETROSYAN Stéphanie DUMONT Alban DUPOUX Dr Marie-Claire MAZE Samia ATOUI Eric DONOIS Pour Véronique REY Identifier de nouveaux centres d investigation Connaître leur disponibilité Résoudre les difficultés de mise en place

15 Des TECs «CeNGEPS», pour quelles fonctions? Mission prioritaire : évaluation des capacités d inclusion et aide à l inclusion Pré-screening et screening des patients pouvant être inclus dans l essai au vu de ses critères d inclusion/exclusion, de la file-active du centre d investigation, des protocoles en cours Evaluation des moyens nécessaires à la réalisation de l essai Participation aux réunions de mise en place des essais avec le promoteur industriel Organisation et prise en charge de l inclusion des patients identifiés (contact; convocation ; RDV; sortie des dossiers Les TEC «CeNGEPS» se distinguent des TEC dits «d investigation» chargés de la réalisation logistique de l essai

16 Un outil de suivi pour les appels à projets du CeNGEPS

17 Interventions des TECs CeNGEPS 2013 (BDD EXTRANET) Activités réalisée par GIRCI Evaluation potentiel de recrutement Intervention lors de la sélection du centre Mise en place administrative Organisation réunion de mise en place Rédaction de procédures Prescreening Screening Participation à la visite d inclusion Est 31% 35% 78% 62% 53% 57% 71% 59% Grand Ouest 50% 49% 52% 69% 63% 80% 92% 80% Ile de France 33% 25% 3% 47% 49% 83% 95% 79% Nord Ouest 54% 59% 60% 69% 70% 69% 89% 93% Rhône Alpes et Auvergne Sud Méditerranée Sud-Ouest et Outre Mer 71% 72% 80% 88% 68% 84% 90% 81% 34% 33% 38% 67% 51% 82% 89% 77% 33% 29% 34% 43% 35% 89% 92% 55% NATIONAL 45% (786 essais) 43% (754 essais) 44% (773 essais) 64% (1117 essais) 56% (980 essais) 80% (1402 essais) 90% (1582 essais) 77% (1341 essais)

18 Méthodologie d évaluation des centres d investigation Essais médicaments Critère 1 : 60j de délai global pour 80% des centres Délai «Instruction & Signature» choisi par l AG. - Critère 2 : < 15 % centres clôturés à 0 inclusion Critère évalué sur l activité globale du GIRCI (Recueil d activités) - Critère 3: 80 % des centres clôturés ayant inclus à plus de 80% de d inclusions (eff.:prév.) Prise en compte de l activité globale du GIRCI à hauteur de 30% (Recueil d activités) et de l activité des TEC financés par le CeNGEPS à 70% (Extranet) Application du forfait de majoration/minoration 18

19 Le soutien des 150 ETP TECs CeNGEPS pour quel impact? Que les TEC CeNGEPS interviennent: - Dès le démarrage de l essai clinique, - en cours de réalisation, Le suivi du travail des TECs CeNGEPS par le CeNGEPS Diminution de 67% de centres fermés sans inclusion Augmentation de 20,5% de centres, ayant inclus à + de 80% d inclusions

20 Environ 20% des essais cliniques suivis par des TECs CeNGEPS Et les autres?

21 Lutter contre les centres d investigation fermés sans inclusion Inciter aux enquêtes de faisabilité systématiques

22 Moins de centres d investigation «ouverts/fermés sans inclusion» % CENTRES D INVESTIGATION CLÔTURÉS (ESSAIS MÉDICAMENTS) SANS INCLUSION EN % % 27% 25% 22% 22% 19% 17% 15% 30% 31% 28% 24% 24% 23% 24% 27% 26% 22% 22% 19% 20% 20% 20% 19% 17% 17% 13% 25% 25% 24% 21% GIRCI E GIRCI GO GIRCI IDF GIRCI NO GIRCI RAA GIRCI SM GIRCI SOOM NATIONAL

23 Moins de centres d investigation «ouverts/fermés sans inclusion» 8 explications possibles Design de l essai clinique industriel trop complexe qui le rend irréalisable (critères d inclusion/exclusion trop contraignant/ trop nombreux) Connaissance approximative par l investigateur de ses capacités de recrutement Sur-évaluation des capacités d inclusion de l investigateur pour être sélectionné et entrer dans l essai Mauvaise gestion de l activité d essais cliniques du centre d investigation (essais cliniques trop nombreux; absence de suivi) Recours systématique aux «leaders d opinion», recruteurs insuffisants Une solution? Des enquêtes de faisabilité systématiques Mauvaise/absence de préparation de l essai (multiintervenant ) Phénomène incident (départ d un collaborateur de l investigateur ) Arrêt prématuré les objectifs d inclusion ayant été atteints ailleurs

24 Exploiter les bases d information disponibles pour consolider le calcul des inclusions : l AAP «Fonds d actions ciblées» 2011 = 540k La dimension technique PMSI Moteur de recherche documentaire de lecture des supports de suivi des patients (dossier ; lettre de sortie) Base de données Des ressources humaines pour: Développer des requêtes de recherche Exploiter ces requêtes La dimension juridique: Qui peut exploiter ces données Respect de l anonymat

25 Appel à Projets «Fonds d actions ciblées» 2011 auprès des 7 GIRCI DIRC Est Objet de la demande Prestation de juriste du droit médical sur la faisabilité de démarches (circuit du médicament, confidentialité des données de santé des patients, utilisation de bases de données) et leur implication au niveau réglementaire Grand-ouest Ile de France Nord-ouest Rhône-Alpes Auvergne Sud-méditerranée Sud-ouest Outre Mer Evaluation et amélioration des fonctionnalités et de la portabilité de la plateforme «Portofolio Recherche» (à Rennes), et son extension aux autres Etablissements de la DIRC Amélioration du recrutement dans les essais à promotion industrielle via le codage des critères de sélection et l interrogation des bases PMSI : étude rétrospective de faisabilité au sein de la DIRC Île-de-France Utilisation de la base PMSI pour évaluer le potentiel d inclusion (Réalisation des requêtes PMSI pour extraire des potentiels d inclusion) Etude sur l'utilisation du PMSI pour la réalisation d'enquêtes de faisabilité dans les centres d'investigation (CHU Clermont-Ferrand, Grenoble et St-Etienne) et de l Infocentre (HCL) Utilisation de la base PMSI pour évaluer le potentiel d inclusion (requêtes) et transformation de ces données PMSI en données utilisables pour les cartographier (tab. de bord des potentiels d inclusion de la DIRC) Développer et poursuivre l activité de programmation des requêtes PMSI et DMC de la DIRC

26 Appel à Projets «Fonds d actions ciblées» 2011 auprès des 7 GIRCI Les différentes expériences ont permis de tirer des conclusions : Synthèse Obtention d éclaircissements réglementaires et juridiques sur l utilisation de tels outils. Outil PMSI : s il est utilisé seul, non adapté à la réalisation d études de faisabilité en recherche clinique (coût/inclusion trop élevé, manque de précision) L adaptation du DMC à la recherche clinique est possible et personnalisable en fonction des besoins de chaque service. La notion de plateforme /d outils requêteur, qui permet de combiner l ensemble des informations disponibles à l hôpital, semble être une voie particulièrement intéressante et présente des premiers résultats attrayants, malgré la complexité de mise en place parfois rencontrée. Résultats disponibles sur notre site internet :

27 Le CeNGEPS L opportunité de mobiliser de nouveaux investigateurs et leurs file-active de patients

28 Mobiliser de nouveaux investigateurs et leur file-active de patients Etablissements soutenus SOOM SM Bayonne, Montauban, Cahors, Brive et Guéret Saint Joseph, Institut Paoli Calmettes, CH Cannes, Clinique ValDegour, Clinique Beausoleil, Clinique Rhône Durance, CH Béziers, CH Perpignan GO E IDF RAA NO L ICO René Gauducheau, CH Le Mans, ICO Paul Papin, CH La Roche sur Yon, CHR Orléans CH Mulhouse, Clinique Louis Pasteur (Nancy), CHR Metz-Thionville Centre chirurgical Marie Lannelongue, CH Sud-francilien, Hôpital Foch, Hôpital André Mignot, CHNO des Quinze Vingts, Fondation Ophtalmologique Rothschild, REMAGUS (Institut Curie, Institut Gustave Roussy), Institut Mutualiste Montsouris, CH Argenteuil CH Roanne, Centre Léon Bérard, Institut de Cancérologie de la Loire (Saint-Etienne) Centre François Baclesse, CH de Tourcoing, CLCC Oscar Lambret

29 Mobiliser de nouveaux investigateurs et leur file-active de patients Une initiative interrégionale : DIRC Sud-Ouest Outre-Mer

30 Interventions des TECs CeNGEPS Juillet 2012 Juin 2013 (BDD EXTRANET) National essais suivis par un TEC dans un centre en France (Juillet 2012 Juin 2013) 11,6% d essais suivis par un TEC dans un centre type CRLCC 8,5% d essais suivis par un TEC dans un centre Hors CHU et Hors CRLCC 20,1% d essais suivis par un TEC dans un centre en France HORS CHU

31 Le CeNGEPS Utiliser les réseaux thématiques d investigation

32 De véritables réseaux d investigation et pas la simple addition de centres

33 Soutien en 2013 de 23 réseaux nationaux d investigation pour un total de 2,5 M Des thématiques prioritaires : Infectiologie/Vaccinologie Neurosciences/Alzheimer Psychiatrie Cancérologie : lymphomes; sarcomes; gynécologie/sein ; thoracique; essais précoces Cardiologie/Thrombose Pédiatrie Nutrition/diabétologie Maladies inflammatoires du tube digestif Réanimation Près de 50 postes (ETP) pour coordonner et structurer : Médecins et techniciens d études cliniques, Chefs de projet, Infirmières de recherche clinique Des priorités organisationnelles Envergure nationale Mobilisation de file-active non active => CH Ville/Hôpital => Maladies chroniques

34 Une charte des réseaux Une Charte pour orienter et harmoniser Un texte incitatif Définition: «Un réseau d investigation clinique (RIC) est composé de médecins investigateurs et/ou un groupement de structures de recherche clinique (CIC, services cliniques, Unité de recherche clinique ) qui s engagent à travailler ensemble sur des projets communs d investigation clinique conformément aux BPC et à la réglementation française» Un coordonnateur assisté d une équipe + Un comité de pilotage Engagements des membres du réseau Base de données communes Une identité ou un support juridique Des exigences croissantes du CeNGEPS

35 Mise en place de «critères de performance Réseaux», gage de qualité et de valeur ajoutée Critères d évaluation quantitatifs : Mesure de la capacité du Réseau à anticiper de manière rigoureuse le potentiel de recrutement Délai d inclusions des Centres sur chaque Etude Tolérance zéro pour les centres fermés à zéro inclusion Performance d inclusion sur les Etudes fermées aux inclusions : 100% de taux d inclusions (Eff.Réseau/Prev.Réseau) pour chaque Etude du Réseau Pour chaque Etude, 80% des centres engagés avec au moins 50% de taux d inclusions Critères d évaluation qualitatifs : Mesure de la maturité et le degré de structuration du Réseau Coordination : disposer d un COPIL pour pouvoir réaliser les études de faisabilité Outil de faisabilité (ex : base de données) Outils de suivi commun Gestion administrative et financière du Réseau : évaluation d une grille de surcoût commune, harmonisation des conventions financières/honoraires Procédures qualité et formations Application de BONUS/MALUS, suivant les performances, modulée en fonction de la maturité du Réseau

36 Les 23 Réseaux soutenus en 2013 Réseau Pathologie Dotations 2013 ALZHEIMER Maladie d Alzheimer ARCAGY GINECO Cancers gynécologiques/sein CLINBROD maladies bronchiques CLIP² Cancer de phase précoce CRICS «Emergency trials» FACT Maladie coronaire GFPC cancers thoraciques GIRC THROMBOSE Maladie Thromboembolique GMF Mel Mélanome GSF GETO Tumeurs conjonctives malignes LYSA-LYSARC lymphomes de l adulte NS PARK Maladie de Parkinson ORPHANDEV Maladies rares REIVAC Vaccinologie RENARCI Infectiologie REPSO Psoriasis Réseau National Diabétologie Diabète de type Réseau Pédiatrique des CICs Pédiatrie RICH Carcinome Hépatocellulaire RIPPS Pédiatrie RMICI Maladies Inflammatoires de l Intestin CeNGEPS SEP Sclérose en plaques STROKAVENIR PI Pathologie vasculaire cérébrale

37 2012 CeNGEPS-supported networks activity Recruited number of patients Planned number of patients Total number of industry-sponsored trials National «FIRST VISIT FIRST SUBJECT» SPEED (133 new industry-sponsored trials or ongoing in 2012) Median Number Number (in days) of trials of centers RECRUITMENT PERFORMANCE (98 closed trials in 2012) 56% of the network trials had included 100% of the planned number of patients 72% of the centers in the networks with 50% of the planned number of patients included 12% of the centers closed with no patients included 5 networks had all trials with 100% inclusion (13/98 trials) 7 networks achieved target of 80% of their centers with >50% of planned inclusions 16/23 CeNGEPS networks had 100% planned funding or more because they had satisfied 1 of the quantitative or qualitative performance criteria defined by CeNGEPS

38 Le CeNGEPS Réduire les délais de mise en place des essais cliniques «un jour de délai en, c est un jour de commercialisation en + et moins de temps perdu pour tous»

39 Plusieurs documents harmonisés au plan national depuis 2008 Objectif : Réduction des temps de négociation Convention hôpital - promoteur industriels Grille nationale de calcul des surcoûts hospitaliers Diffusion nationale mise à jour janvier 2012 Bilan utilisation supports novembre 2012 Juin 2014 : une convention unique

40 jusqu au niveau du centre investigateur en 2014

41 Signature of hospital contracts Median time between submission to Authorities and 1st hospital contract signature (in days) : gain of 29 days -11% -10% Études 2010 : 117 jours Études 2011 : 104 jours * Signature du 1 er contrat hospitalier

42 Contraintes : - Formation; saisies des inclusions - Une double saisie - Un intérêt à entretenir pour les industriels Bénéfices : «Le» logiciel hospitalier de gestion de la recherche Assurer la prise en compte des essais ind. dans le financement hospitalier L information simultanée de tous les centres associés Suivi des inclusions en tps réel /CROs Harmonisation des pratiques Module «calcul des surcoûts»/ Dématérialisation (si la réglementation l autorise)

43 Procédures spécifiques pour la formation BPC Structure spécifique l archivage de documentation Processus spécifique pour la réalisation d enquêtes de faisabilité 88% 81% Dossiers patients informatisés Relations suivies avec la D de la recherche de l établissement 75% Opérations de communicatio ns internes et/ou externes PORTRAIT-ROBOT CENTRES D EXCELLENCE Processus spécifique pour l identification des potentiels patients 94% Equipe dédiée à la réalisation des essais 100% Réunions régulières de l équipe sur les activités de RC Local dédié aux activités de monitoring des ARCs PI & Personnel disponibles pour les discussions avec l ARC Association contractant systématique ment avec les promoteurs

44 Benchmarking européen Allemagne, Royaume-Uni, Suède, Espagne 1 er European meeting le 27/10/2011 Des premières pistes de réflexion Programmes de formation continue (Professionnalisation RC & BPC) Dossier médical partagé & BDD: potentiel de recrutement Coordination hôpital/mg Harmonisation des contrats bi- ou tripartites/coûts STD Incitations financières/critères résultats (bonus/malus) Sensibilisation/communication grand public et une deuxième édition le 12 Décembre 2013 : L organisation des centres d investigation clinique Les réseaux d investigation clinique

45 Le CeNGEPS La formation des investigateurs, un facteur de qualité

46 La perception favorable des leaders d opinion contraste avec celle de la qualité des investigateurs Scandinavie Allemagne Pays de l'est Importance des leaders d'opinion Enquête 2004* Enquête 2006* Enquête 2008* Enquête 2010* Roy. Uni France Italie Espagne 2,1 3,0 3,7 3,6 3,6 4,2 4,0 France Roy. Uni Allemagne Italie Espagne Scandinavie Pays de l'est 2,2 3,5 3,5 4,2 4,0 4,0 3,8 Roy. Uni Allemagne France Italie Espagne Scandinavie Pays de l'est 2,3 3,9 3,9 3,5 3,5 4,4 4,0 Roy. Uni France Allemagne Espagne Italie Scandinavie Pays de l'est Qualité des investigateurs 2,3 4,1 4,0 3,9 3,8 3,7 4,5 Enquête 2012* Roy. Uni Allemagne France Scandinavie Italie Espagne Pays de l'est 2,9 3,8 3,8 3,8 4,2 4,1 3,9 Pays de l'est Scandinavie Espagne Allemagne France Italie Roy. Uni Enquête 2004* Enquête 2006* Enquête 2008* Enquête 2010* 3,4 3,3 3,2 3,1 3,1 3,8 3,7 Scandinavie Espagne Allemagne Pays de l'est France Italie Roy. Uni 3,4 3,3 3,3 3,2 3,8 Scandinavie 3,6 Pays de l'est 3,5 Allemagne Italie Espagne Roy. Uni France *Moyenne des différents scores obtenus par le pays pour chacun des critères considérés. L évaluation étant basée sur un score de 0 (le moins bon) à 5 (le meilleur) 3,5 3,3 3,3 3,3 3,3 3,9 3,6 Scandinavie Allemagne Roy. Uni Italie France Pays de l'est Espagne 3,9 3,8 3,7 3,6 3,5 3,5 3,4 Enquête 2012* Scandinavie 4,0 Allemagne 3,9 Roy. Uni 3,8 Espagne 3,7 Italie 3,7 France 3,5 Pays de l'est 3,3 46

47 E-LEARNING, FORMATION DE GESTIONNAIRE DE LA RC ET DESORMAIS FORMATION QUALIFIANTE DE PERFECTIONNEMENT PÉDAGOGIQUE POUR LES FORMATEURS À L'INVESTIGATION CLINIQUE : Novembre 2013 et Janvier 2014

48 Le CeNGEPS Sensibiliser les citoyens français à la recherche clinique

49 «Un matin, Raoul apprend la mort de son fils dans un accident de voiture. Mais une jeune femme lui révèle des informations troublantes. Le garçon testait un nouveau médicament. Des effets secondaires pourraient-ils être à l'origine de son décès?» (Synopsis «Le nouveau protocole»)

50 Communiquer auprès du grand public «notre-recherche-clinique.fr» Un site CeNGEPS / FHF pour : Communiquer auprès du grand public Informer les patients et volontaires sains sur leurs droits, les enjeux et les opportunités de la recherche clinique Humaniser l information sur la recherche clinique en plaçant ses acteurs au premier plan Faciliter les inclusions par la mise en relation des promoteurs et des investigateurs avec les patients et les volontaires Participer aux essais cliniques, un devoir citoyen

51 Participer à un essai clinique: des essais cliniques prioritaires pour les promoteurs; des informations qui intéressent le patient Rechercher un essai clinique Carte interactive: localisation centres investigation Moteur de recherche Alerte e-volontaire Critères d inclusion et d exclusion Qui Contacter? 51

52 Janvier 2014 : Plus de visites pages vues depuis le 26/04/10 50 essais cliniques en ligne Quatre espaces : Participer à un essai clinique La recherche clinique en France Les acteurs de la recherche Notre mission

53 Des patients partagent leur expérience de la recherche clinique, Des associations expliquent leur rôle et leur vision de la recherche clinique.

54 Retrouvez notre-recherche-clinique.fr 304 abonnés 1626 abonnés 807 abonnements 40 vidéos vues 40 vidéos vues 40 vidéos 1818 vues Février 2013 : 281 abonnés Février 2013 : 1334 abonnés 809 abonnements Février 2013 : vues Février 2013 : vues Réf. Juin 2013: /NotreRechercheClinique _recherche hercheclinique/ notrerechercheclinique/

55 Groupement d intérêt public CeNGEPS Centre National de Gestion des Essais de Produits de Santé Un partenariat public/privé pour une recherche clinique industrielle plus performante

56 After five years of CeNGEPS activities: global activity for industry-sponsored clinical research in the French inter-regions Outcome Percentage change Centres (closed and invoiced) Median inclusion rate (%) Number of included patients * Mean number of patients included/centre 5.6* Inclusion rate in centres (closed and invoiced) (%) 63* % of centres with no patients included % centres included >80% Median delay to contract signature (days) % reaching objective of 80% contracts signed 60 days * 2009 data used because 2008 data were incomplete

La recherche clinique :

La recherche clinique : La recherche clinique : Aspects Administratifs et Financiers Pascal Thomas EMRC PACA 20 juin 2014 Essai thérapeutique Tester un nouveau traitement (ou existant), ou un dispositif L'objectif principal =

Plus en détail

Mission exploratoire La recherche clinique industrielle à La Réunion/Février 2011

Mission exploratoire La recherche clinique industrielle à La Réunion/Février 2011 LA REPONSE DE LA REUNION AUX ENJEUX ET AUX PRATIQUES DE LA RECHERCHE CLINIQUE D AUJOURD HUI Mission exploratoire La recherche clinique Des atouts naturels pour une recherche clinique de qualité Une forte

Plus en détail

Réalisée en juin-juillet 2010

Réalisée en juin-juillet 2010 ENQUETE SUR «LE PROGRAMME DE FORMATION CeNGEPS A L ATTENTION DES TEC» Réalisée en juin-juillet 21 Enquête formation TEC DIRC GRAND OUEST Version du 4/11/21 1/12 1 OBJECTIF & METHODE Cette enquête a été

Plus en détail

Le CeNGEPS : mise en place du logiciel SIGREC

Le CeNGEPS : mise en place du logiciel SIGREC Le 16 juin 2009 DIRECTION DES AFFAIRES SCIENTIFIQUES, PHARMACEUTIQUES ET MEDICALES Circulaire N 09-0288 Index de la table des matières : Essais cliniques Claire Sibenaler : 01.45.03.88.24 E-mail : csibenaler@leem.org

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

ATTRACTIVITÉ DE LA FRANCE POUR LA RECHERCHE CLINIQUE INTERNATIONALE

ATTRACTIVITÉ DE LA FRANCE POUR LA RECHERCHE CLINIQUE INTERNATIONALE ATTRACTIVITÉ DE LA FRANCE POUR LA RECHERCHE CLINIQUE INTERNATIONALE Synthèse des 6 enquêtes menées par le Leem depuis 2002 et résultats de l Enquête 2012 Mardi 11 juin 2013 3 ème journée interrégionale

Plus en détail

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique Introduction au métier d ARC en recherche clinique Déroulement d un projet de recherche clinique Idée Faisabilité Avant Pendant Après Protocole accepté Démarches réglementaires Déroulement de l étude Analyse

Plus en détail

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION SUR LE COURS : «LE CIRCUIT DE LA FACTURATION AU PATIENT ET DE LA SECURITE SOCIALE A L'HOPITAL» DISPENSEE LE 14/05/01 OBJECTIF & METHODE Cours dispensé et évalué :

Plus en détail

Organisation de la recherche clinique. Dr E. DEVILLIERS Novembre 2011

Organisation de la recherche clinique. Dr E. DEVILLIERS Novembre 2011 Organisation de la recherche clinique Dr E. DEVILLIERS Novembre 2011 Rappel : la recherche clinique : «recherche appliquée àl homme dont la finalité est le progrès des techniques de soins» (Bourdillon

Plus en détail

Les Métiers de la Recherche Clinique

Les Métiers de la Recherche Clinique Les Métiers de la Recherche Clinique 1 Présentation réalisée par Marie Pflieger, Pharmacien Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation 18 février 2014 Qu est ce qu une recherche clinique? Une

Plus en détail

Bilan des dotations obtenues par les Réseaux dans le cadre de l Appel à projets CeNGEPS «Soutien aux Réseaux d investigation clinique»

Bilan des dotations obtenues par les Réseaux dans le cadre de l Appel à projets CeNGEPS «Soutien aux Réseaux d investigation clinique» Bilan des dotations obtenues par les Réseaux dans le cadre de l Appel à projets CeNGEPS «Soutien aux Réseaux d investigation clinique» Réseau 2008 2009 2010 2011 2012 2013 TOTAL alloué ALZHEIMER CeNGEPS

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux Formation extra-muros E s s a i s C l i n i q u e s Programme DPC n 47341500009 C.L.E.F Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy s Moulineaux 1 Essais Cliniques Objectifs

Plus en détail

Rôle des CRO dans les essais cliniques. DIU Chef de projet en Recherche Clinique 25/01/2013

Rôle des CRO dans les essais cliniques. DIU Chef de projet en Recherche Clinique 25/01/2013 Rôle des CRO dans les essais cliniques DIU Chef de projet en Recherche Clinique 25/01/2013 La sous traitance A tous les niveaux depuis la synthèse se chimique jusqu à la publicité,, en passant par la galénique,

Plus en détail

Improving patients recruitment

Improving patients recruitment Improving patients recruitment October, 16 th 2012 Marie LANG Director of CeNGEPS CeNGEPS The picture of French commercial clinical research Amiens Lille Bichat St Louis Robert Debré Île-de-France R.Poincaré

Plus en détail

Introduction : Présentation du Centre Oscar Lambret

Introduction : Présentation du Centre Oscar Lambret Introduction : Présentation du Centre Oscar Lambret Centre Régional de Lutte Contre le Cancer Etablissement privé à but non lucratif participant au service public hospitalier Direction médicale Organisation

Plus en détail

L organisation de la recherche clinique en France les outils. Marie-Elise Llau Cellule Recherche & Promotion, CHU Toulouse 20 janvier 2012

L organisation de la recherche clinique en France les outils. Marie-Elise Llau Cellule Recherche & Promotion, CHU Toulouse 20 janvier 2012 L organisation de la recherche clinique en France les outils Marie-Elise Llau Cellule Recherche & Promotion, CHU Toulouse 20 janvier 2012 Un exemple d établissement de santé promoteur: le CHU Toulouse

Plus en détail

Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie

Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie Juin 2014 -Jean Claude Barbare -Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation (DRCI) Les Plans cancer Objectifs d inclusion dans

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012 Visite de pré-sélection Visite de Mise en place Murielle COURREGES-VIAUD, ARC Laurence GUERY, ARC responsable Assurance Qualité Véronique JOUIS, Coordinatrice des ARCs Responsable Logistique Unité de Recherche

Plus en détail

Recherche clinique dans les établissements privés

Recherche clinique dans les établissements privés Documentation AFC-U N H P C Recherche clinique dans les établissements privés Sondage AFC - UNHPC, en collaboration avec la FHP-MCO Avril 2015 La recherche clinique va devenir de plus en plus complexe,

Plus en détail

Actions menées sur la thématique santé et autonomie

Actions menées sur la thématique santé et autonomie Actions menées sur la thématique santé et autonomie Mireille Campana, Sous-directrice des réseaux et des usages des technologies de l information et de la communication 1. L intérêt de la DGCIS pour la

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 Date : février 2015 Auteurs : Catherine Pourin, Jean-Luc Quenon et toute l équipe du CCECQA Le programme de travail du CCECQA est décliné selon les axes retenus en 2015 : Indicateurs

Plus en détail

Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR

Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR L appel à projet INCa (juin 2014) Promouvoir l éducation thérapeutique

Plus en détail

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version 07/10/2011 1/9

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version 07/10/2011 1/9 RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION SUR LA FORMATION EN «RECHERCHE CLINIQUE» DISPENSEE LE // Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version // /9 OBJECTIF & METHODE Evènement : Séminaire TEC CeNGEPS

Plus en détail

1 formation pour 2 compétences : Attaché de Recherche Clinique et Chargé de Vigilance

1 formation pour 2 compétences : Attaché de Recherche Clinique et Chargé de Vigilance Ecole de Formation For Drug Consulting Nouveauté 2015 : la double compétence 1 formation pour 2 compétences : Attaché de Recherche Clinique et Chargé de Vigilance 1. Une seule formation pour une double

Plus en détail

Présentation d EUPATI

Présentation d EUPATI The project is supported by the Innovative Medicines Initiative Joint Undertaking under grant agreement n 115334, resources of which are composed of financial contribution from the European Union's Seventh

Plus en détail

Infrastructure BIOBANQUES

Infrastructure BIOBANQUES Infrastructure BIOBANQUES Procédure de sélection de projets 2014 Bases de données cliniques et analytiques dans le cadre de réseaux thématiques de biobanques Clinical and analytical databases as part of

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 En service au CHU de Nantes depuis 2009 Déployé sur les CHU de la DIRC HUGO 2012-2013 (Brest, Angers, Poitiers, Tours, Rennes) Acheté par l AP-HM Marseille,

Plus en détail

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants 8 : 00 am 9 : 00 am 9 : 00 am 10 : 00 am Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales 22 octobre 2013 8 : 00 Inscription et accueil 8 : 30 Ouverture Président

Plus en détail

Evaluation du temps ARC promoteur

Evaluation du temps ARC promoteur Evaluation du temps ARC promoteur Exemple d une RBM au CHU de Caen ASSEMBLEE DES DRCI GT 5 «Budget des projets de recherche» Mercredi 27 juin 2012 Principes d élaboration de l outil d estimation 1. Définition

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

Démarche de certification ISO 9001 des unités de chirurgie ambulatoire des établissements bretons. Le 27 novembre 2015

Démarche de certification ISO 9001 des unités de chirurgie ambulatoire des établissements bretons. Le 27 novembre 2015 Démarche de certification ISO 9001 des unités de chirurgie ambulatoire des établissements bretons Le 27 novembre 2015 Journée régionale Chirurgie Ambulatoire Claire DAVIRON Stéphanie MONNIER Julie CARRET

Plus en détail

Unicancer Le nouveau groupe hospitalier exclusivement dédié à la lutte contre le cancer. Répondre aux nouveaux défis de la cancérologie

Unicancer Le nouveau groupe hospitalier exclusivement dédié à la lutte contre le cancer. Répondre aux nouveaux défis de la cancérologie Unicancer Le nouveau groupe hospitalier exclusivement dédié à la lutte contre le cancer Répondre aux nouveaux défis de la cancérologie 07 Profil Unicancer c est... Acteur majeur de la cancérologie en France,

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

La recherche clinique au cœur du progrès thérapeutique

La recherche clinique au cœur du progrès thérapeutique 2 èmes Assises de l Innovation Thérapeutique Paris, 05-11-2014 La recherche clinique au cœur du progrès thérapeutique Pr. Jean-François DHAINAUT Président du Groupement Inter-régional de la Recherche Clinique

Plus en détail

Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques

Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques Mme S. El Bakri Centre Marie Curie / CH Montélimar Dr B. Fleury Centre Marie Curie / CH Montélimar Réunion

Plus en détail

23/01/2015. Les nouvelles structures (IHU et autres) Les petites dernières : les CRC. STRUCTURES de RECHERCHE CLINIQUE RECONNUES

23/01/2015. Les nouvelles structures (IHU et autres) Les petites dernières : les CRC. STRUCTURES de RECHERCHE CLINIQUE RECONNUES Les nouvelles structures (IHU et autres) 6 IHU sont labellisés en 2011 Personnes morales de droit privé, constituées en FCS (CHU). créés dans le cadre des structures labellisées à la suite des appels à

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

Actions menées par le comité technique Depuis sa création le 28 mars 2008 Validées par le comité de pilotage

Actions menées par le comité technique Depuis sa création le 28 mars 2008 Validées par le comité de pilotage Actions menées par le comité technique Depuis sa création le 28 mars 2008 Validées par le comité de pilotage Mise en place du module SIIPS du dossier de soins informatisé Sur l ensemble des postes informatiques

Plus en détail

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions Rôle de l ARCl 1 Définitions ARC : Assistant de Recherche Clinique TEC : Technicien d Étude Clinique Promoteur : Personne physique ou morale qui prend l initiative de la recherche Investigateur principal

Plus en détail

GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA

GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA DOSSIER DE PRESSE GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA Une alliance au service des patients CONTACTS PRESSE : Véronique Simon 01.45.03.56.58 / 06.68.86.32.30 / v.simon@ljcom.net GUSTAVE ROUSSY Christine Lascombe

Plus en détail

Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO

Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO Conseil et accompagnement des établissements de santé Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO 02/04/2013 ANNEXE 3 : Présentation

Plus en détail

CHU de NANTES Assistant chargé(e) de mission qualité

CHU de NANTES Assistant chargé(e) de mission qualité DOCUMENT INFORMATIF Diffusion par : Direction de la recherche 0062-DI-069 Processus : RSH Page 1 / 5 V. 2 I D E N T I F I C A T I O N D E L A S T R U C T U R E Site : Maison de la recherche, 53 chaussée

Plus en détail

FICHE DE POSTE Assistant chargé de mission qualité Direction de la recherche

FICHE DE POSTE Assistant chargé de mission qualité Direction de la recherche FICHE DE POSTE Assistant chargé de mission qualité Direction de la recherche Émetteur Direction recherche Version 1 0062-DI-RSH 010 Direction recherche RESSOURCES HUMAINES P : 1/5 I DENTI F I CATI O N

Plus en détail

Juillet. Formation professionnelle qualifiante CLINACT FORMATION. Fax : 01 46 23 01 17

Juillet. Formation professionnelle qualifiante CLINACT FORMATION. Fax : 01 46 23 01 17 Formation ARC.INTENSE «Juillet 2011» Formation intensive avec mise en œuvre opérationnelle 168 heures de formation en centre 60 heures de travail dirigé Formation professionnelle qualifiante au métierm

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

Spécificité des essais cliniques dans le cadre de l enregistrement d un médicament. Florence BOUDEVIN 20 Novembre 2009

Spécificité des essais cliniques dans le cadre de l enregistrement d un médicament. Florence BOUDEVIN 20 Novembre 2009 Spécificité des essais cliniques dans le cadre de l enregistrement d un médicament Florence BOUDEVIN 20 Novembre 2009 Introduction Une étude clinique c est : Une molécule Un objectif principal Un cycle

Plus en détail

le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon Atelier Mise en place d une démarche qualité

le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon Atelier Mise en place d une démarche qualité Évaluation de la Qualité de la Recherche Clinique dans les Structures Hospitalières : Proposition d un outil Présentée par M. Essevaz-Roulet et L. Zanetti le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon

Plus en détail

Le nouveau tableau de bord de gestion

Le nouveau tableau de bord de gestion Formation Rencontre thématique CTC Conseil 2013 Le nouveau tableau de bord de gestion Contrôler Décider Communiquer CTC Conseil a été créé en 1992, à l initiative de Claude CHEZAUD, son Directeur Général,

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIE ET PRISE EN CHARGE DE L AVC A LA PHASE AIGUE

PHYSIOPATHOLOGIE ET PRISE EN CHARGE DE L AVC A LA PHASE AIGUE APPEL A PROJETS 2016 PHYSIOPATHOLOGIE ET PRISE EN CHARGE DE L AVC A LA PHASE AIGUE La Fondation pour la Recherche sur les AVC (FR-AVC) a pour but de favoriser et développer la recherche dans le champ des

Plus en détail

Filière de soin Maladies rares

Filière de soin Maladies rares Filière de soin Maladies rares Les maladies rares en chiffres - 5000 à 7 000 pathologies - Elles concerneraient 3 millions de personnes en France et près de 25 à 30 millions en Europe. Le terme maladie

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION i) Contexte :... - 2 - ii) But de l outil :... - 2 - iii) Fonctionnement

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 Le réseau de correspondants médicaux et paramédicaux en hygiène hospitalière - la coordination et l animation sont assurées par l EOHH (infirmier et/ou

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

DPC 2013 APPEL A PROJET

DPC 2013 APPEL A PROJET DPC 2013 APPEL A PROJET Montage de programmes DPC Organismes > Editeurs de logiciels médicaux Avril 2013 1. Préambule Dans le cadre des modifications des dispositifs de formation médicale continue des

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version du 20/10/2010 1/8

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version du 20/10/2010 1/8 RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION SUR LA FORMATION «IMAGERIE MEDICALE» DISPENSEE LE /9/21 Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version du 2/1/21 1/8 1 OBJECTIF & METHODE Formation dispensée et

Plus en détail

Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012

Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012 Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012 Roche dans le monde Roche en France Nos Métiers 2 Roche, d un coup d œil Fondée à Bâle en

Plus en détail

Demos Outsourcing Externalisation de la formation

Demos Outsourcing Externalisation de la formation Demos Outsourcing Externalisation de la formation 1 Présentation du Groupe Demos Quelques chiffres 36 ans d existence 78 millions d de CA consolidé en 2007 (20% à l étranger) 700 collaborateurs dans le

Plus en détail

Atelier Essais cliniques dans les projets santé Horizon 2020

Atelier Essais cliniques dans les projets santé Horizon 2020 Nacer Boubenna, PhD Chargé de mission Europe au siège de l Inserm Coordinateur du Point de contact national santé Atelier Essais cliniques dans les projets santé Horizon 2020 Paris 6 juin 204 Définitions

Plus en détail

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES pour sensibiliser les directions Cible : les directions des ES les établissements de taille moyenne,

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LA VISION 2025. COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010

CONSTRUCTION DE LA VISION 2025. COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010 CONSTRUCTION DE LA VISION 2025 COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010 LA VISION 2025 EST AU CARREFOUR DE TROIS DYNAMIQUES Industrie Sociétés savantes Flux de découvertes scientifiques et développement

Plus en détail

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique La gestion Citrix Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique Dans les environnements informatiques complexes, une relation de support technique proactive s avère essentielle.

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire

chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire formation management des pôles en milieu hospitalier session 2014-2015 en réponse au décret n 201-656 du 11 juin 2010 formation

Plus en détail

CERTIFICATION ISO 9001 EN RÉSEAU DES CLCC

CERTIFICATION ISO 9001 EN RÉSEAU DES CLCC CERTIFICATION ISO 9001 EN RÉSEAU DES CLCC Formation «Management de la qualité» 19/11/2015 Elise Villers Assureur Qualité-Auditeur Groupe des Centres de lutte contre le cancer CONSTATS DÉMARCHE DE CERTIFICATION

Plus en détail

La recherche dans les CHU

La recherche dans les CHU CONFEDERATION SYNDICALE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE La recherche dans les CHU Conférence du Pr Olivier Boyer (Inserm U905, Rouen) au symposium sur l avenir des carrières hospitalo-universitaires Cochin 22

Plus en détail

FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC)

FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) Le lien entre FMI et FMC 50% des connaissances seraient obsolètes en l espace de 7 ans. En même temps qu une masse critique d exercice, la FMC est donc indispensable pour

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI

Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI Création de l URC Juillet 2008 Volonté commune Direction - CME Accord Cadre CHITS CHU Nice (procédures formation statistiques - vigilance ) 1 responsable/chef de

Plus en détail

General. Identification

General. Identification EVALADD - Suivi d'une cohorte de sujets présentant une addiction comportementale et débutant des soins dans le service d'addictologie du CHU de Nantes Head : Grall-Bronnec Marie, Service d'addictologie

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Actualités - Recherche clinique : nouveau règlement européen et - Contrat unique en France

Actualités - Recherche clinique : nouveau règlement européen et - Contrat unique en France + Actualités - Recherche clinique : nouveau et - Contrat unique en France Séance de l Académie Nationale de Pharmacie du 12 novembre 2014 Dr Véronique Lamarque-Garnier Membre correspondant national 4è

Plus en détail

Responsable de la formation continue

Responsable de la formation continue Responsable de la formation continue J1E26 Formation continue orientation et insertion professionnelle - IR Le responsable de la formation continue propose, définit, met en oeuvre et évalue la politique

Plus en détail

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Comment promouvoir la place des paramédicaux dans la recherche clinique: type d activités, place et statuts, reconnaissance, formations La recherche clinique fait

Plus en détail

1 re PARTIE. Recherche et Politiques publiques : nouvel enjeu de la prévention

1 re PARTIE. Recherche et Politiques publiques : nouvel enjeu de la prévention 1 re PARTIE Recherche et Politiques publiques : nouvel enjeu de la prévention Table ronde N 1 Les réponses de l état : quelles politiques publiques pour la recherche? Ont pris part aux débats : Pr Mathieu

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Designer en Résidence. Pôle de Compétitivité ViaMéca

APPEL A CANDIDATURE. Designer en Résidence. Pôle de Compétitivité ViaMéca APPEL A CANDIDATURE Designer en Résidence Pôle de Compétitivité ViaMéca CONTEXTE : Intégration «durable» du Design dans la stratégie du pôle de compétitivité ViaMéca année 2014 Le dossier de candidature

Plus en détail

Procédure d implication du RENARCI dans un projet industriel :

Procédure d implication du RENARCI dans un projet industriel : Procédure d implication du RENARCI dans un projet industriel : EXPERTISE SCIENTIFIQUE TACHES PROPOSEES PAR LE RENARCI Mise en relation et envoi du résumé et/ou du protocole au RENARCI (contact par mail

Plus en détail

Charte des partenariats industriels

Charte des partenariats industriels Charte des partenariats industriels L Assistance Publique Hôpitaux de Paris, acteur majeur de la recherche biomédicale en France, est un partenaire privilégié et naturel des acteurs industriels qui lui

Plus en détail

GOCE «GRAND OUEST POUR LES CANCERS DE L ENFANT»

GOCE «GRAND OUEST POUR LES CANCERS DE L ENFANT» Diapositive 1/12 «GRAND OUEST POUR LES CANCERS DE L ENFANT» 8ème Congrès régional FHF Pays de la Loire : Parcours de santé 3 et 4 septembre 2015 Diapositive 2/12 L oncologie pédiatrique en France Les cancers

Plus en détail

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise»

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne-Ardenne) Contact : Katia JOSEPH Chargée de mission «Gestion

Plus en détail

http://www.inra.fr/drh/ce2009/bdd/profil.php?numprofil=ie09-micsdar-3

http://www.inra.fr/drh/ce2009/bdd/profil.php?numprofil=ie09-micsdar-3 INRA-DRH numconcours externes 2009 http://www.inra.fr/drh/ce2009/bdd/profil.php?numprofil=ie09-micsdar-3 Page 1 of 2 16/10/2009 IE Chargé des contrats de recherche profil n : IE09-MICSDAR-3 emploi-type

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

INSTRUMENTS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION

INSTRUMENTS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION Les Rencontres PACEIM INSTRUMENTS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION Marseille, 14 avril 2014 Abdelkrim Zemmita Chef du Service Coordination des Programmes de Financement de l Innovation DTAIRD - MICIEN Stratégie

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT RECRUTEMENT D

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Partenariat public privé : comment maîtriser les conflits d intérêts?

Partenariat public privé : comment maîtriser les conflits d intérêts? Partenariat public privé : comment maîtriser les conflits d intérêts? Vincent Mooser Vice-Doyen Recherche Clinique FBM Chef Département des Laboratoires 5 février 2015 Essais cliniques sponsorisés par

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail