Sélection d articles récents

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sélection d articles récents"

Transcription

1 O. Perrin Page 1 30/06/2009 Sélection d articles récents DOULEUR INDUITE AUBRUN, F., A. MARSAC, et al. (2007). "Prévention et soulagement des douleurs induites par la chirurgie ORL et cervicofaciale." DOULEURS Evaluation - Diagnostic - Traitement 9(4): McCULLOUGH, S., T. HALTON, et al. (2008). "Lingual sucrose reduces the pain response to nasogastric tube insertion: a randomised clinical trial [Le saccharose par voie sub-linguale réduit la réponse douloureuse lors de l'insertion d'un tube nasogastrique : étude clinique randomisée contrôlée]." Archives of disease in childhood - Fetal and Neonatal Edition 93(2). MacPHERSON, R. D., D. WOODS, et al. (2008). "Ketamine and midazolam delivered by patient-controlled analgesia in relieving pain associated with burn dressings [La kétamine et le midazolam admministrés par PCA dans le soulagement de la douleur associée aux pansements des brûlures]." Clinical Journal of Pain 24(7): POITRAS, J. (2004). La lidocaïne administrée par nébulisation atténue l'inconfort lié à l'insertion du tube nasogastrique à l'urgence, Université de Laval URL : [consulté le 14/04/2009] SIM, T. B. et C. M. SEET (2008). "To study the effectiveness and safety of ketamine and midazolam procedural sedation in the incision and drainage of abscesses in the adult emergency department [Etude de l'efficacité et de la sûreté de la sédation par la kétamine et le midazolam lors de l'incision et du drainage d'abcès aux urgences pour adultes]." European Journal of emergency medicine 15: ENFANT BABL, F., C. MANDRAWA, et al. (2008). "Procedural pain and distress in young children as perceived by medical and nursing staff [Comment la douleur et l'anxiété liées aux gestes chez les jeunes enfants sont perçues par les médecins et les infirmières]." Pediatric Anesthesia 18(doi: /j x): COHEN-SALMON, D. (2009). "L'évaluation de la douleur de l'enfant, questions fréquentes et idées reçues." SOINS PEDIATRIE - PUERICULTURE(246):

2 O. Perrin Page 2 30/06/2009 CREPEL, A.-L. et E. GATBOIS (2009). "Prendre en charge la douleur en hospitalisation à domicile pédiatrique." SOINS PEDIATRIE - PUERICULTURE DOSSIER L'hospitalisation à domicile pédiatrique(246): KEMPER, K. J., C. A. HAMILTON, et al. (2008). "Impact of music on pediatric oncology patients [L'impact de la musique sur les patients d'oncologie pédiatrique]." PEDIATRIC RESEARCH 64(1): KLASSEN, J., Y. LIANG, et al. (2008). "Music for pain anxiety in children undergoing medical procedures: a systematic review of randomized controlled trials [La musique pour l'anxiété liée à la douleur chez des enfants subissant des gestes médicaux : revue systématique des études contrôlées randomisées]." Ambulatory pediatrics 8(2): SCHMITT, E. L. et V. C. BAUM (2008). "Nitrous oxide in pediatric anaesthesia: friend or foe? [Le protoxyde d'azote en anesthésie pédiatrique : ami ou ennemi?]." Current opinion in anaesthesiology 21: TAIT, A. R., T. VOEPEL-LEWIS, et al. (2008). "Parents understanding of information regarding their child's postoperative pain management [La compréhension par les parents des informations concernant la prise en charge de la douleur postopératoire de leur enfant]." Clinical Journal of Pain 24(7): THIOLLIER, A. and N. DUPARC (2008). "Evaluer la douleur en pédiatrie, un vrai défi." LA REVUE DE L'INFIRMIERE(144): YAMADA, J., J. STINSON, et al. (2008). "A review of systematic reviews on pain interventions in hospitalized infants [Analyse des revues systématiques sur les interventions contre la douleur chez des nourrissons hospitalisés]." Pain research and management 13(5): ENFANT DENTAIRE RAI, K. et A. HEDGE (2007). "Sedation in uncooperative children undergoing dental procedures : a comparative evaluation of midazolam, propofol and ketamine [La sédation chez des enfants non coopérants subissant des interventions dentaires : évaluation comparative du midazolam, du propofol et de la kétamine]." J Clinic Paediatr Dent 32(DOI: /sj.bdj ): 1-4. EPIDEMIOLOGIE et ENQUETES SAWYER, J., L. HASLAM, et al. (2008). "Pain prevalence study in a large canadian teaching hospital [Etude sur la prévalence de la douleur dans un grand hôpital universitaire canadien]." PAIN MANAGEMENT NURSING 9(3): FLETCHER, D., A. MARDAYE, et al. (2008). "Evaluation des pratiques sur l'analgésie postopératoire en France : enquête nationale avec analyse des différences de pratique selon le type d'établissement." ANNALES FRANCAISES D'ANESTHESIE ET DE REANIMATION 27:

3 O. Perrin Page 3 30/06/2009 NOUVEAU-NE BORGES DE SOUZA FREIRE, N., J. BATISTA SANTOS GARCIA, et al. (2008). "Evaluation of analgesic effect of skin-to-skin contact compared to oral glucose in preterm neonates [Evaluation de l'effet analgésique du contact peau-à-peau par rapport au glucose oral chez les prématurés]." PAIN 139(1): BOULOUMIE, E. (2008). "Les bienfaits du contact peau à peau pendant le séjour en maternité." SOINS PEDIATRIE-PUERICULTURE(245): GOFFAUX, P., S. LAFRENAYE, et al. (2008). "Preterm births: can neonatal pain alter the development of endogenous gating systems? [Naissances prématurées : la douleur néonatale peut-elle altérer le développement des systèmes endogènes de contrôle]." European Journal of pain 12(7): PALMER, G. M., M. ATKINS, et al. (2008). "I.V. acetaminophen pharmacokinetics in neonates after multiple doses [La pharmacocinétique du paracétamol par IV chez des nouveau-nés après des doses multiples]." Br J Anaesth 101(4): SCHIAVENATO, M., J. F. BYERS, et al. (2008). "Neonatal pain facial expression: evaluating the primal face of pain [L'expression faciale de la douleur néonatale : évaluer le visage primitif de la douleur]." PAIN 138(2): SHAH, P. S., L. L. ALIWALAS, et al. (2007). Allaitement ou lait maternel en cas de douleurs liées à des interventions chez le nouveau-né [Breastfeeding or breast milk for procedural pain in neonates], Base de données des analyses documentaires systématiques Cochrane. OBSTETRIQUE BALP, L., C. MELIN, et al. (2008). Evaluation de l'utilisation du Meopa et de la péridurale en salle de travail influence de la sage femme dans la prise en charge de l'antalgie obstétricale. DOULEURS Evaluation - Diagnostic - Traitement 9 HS4: A52. BALP, L., C. MELIN, et al. (2008). L'utilisation de 2 méthodes d'analgésie obstétricale Meopa et péridurale à l'hôpital de Lons-le-Saunier. Etude prospective sur 2 mois. DOULEURS Evaluation - Diagnostic - Traitement 9 HS4: A53. PERSONNE AGEE BADEY-RODRIGUEZ, C. (2008). "Familles et professionnels en gérontologie : quelles difficultés? quelle place pour chacun." Recherche en soins infirmiers(94): BETTIO, M.-N. et I. TABOURDIAU (2008). "Le bain, un espace thérapeutique." SOINS GERONTOLOGIE DOSSIER Les différentes dimensions du soin à la personne âgée(72): DABRETEAU, C. (2008). "Pour une nouvelle approche de la toilette de la personne âgée." SOINS GERONTOLOGIE DOSSIER Les différentes dimensions du soin à la personne âgée(72): FAUCHER, N. (2009). "Prendre en charge les escarres en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes." SOINS DOSSIER "Mieux soigner et prévenir les escarres"(732):

4 O. Perrin Page 4 30/06/2009 FUCHS-LACELLE, S., H. D. HADJISTAVROPOULOS, et al. (2008). "Pain assessment as intervention: a study of older adults with severe dementia [L'évaluation de la douleur en tant que geste : étude de personnes âgées atteintes de démence grave]." The Clinical Journal of Pain 24(8): GALAN-DASTARAC, F. et J. BOUISSON (2008). "La fiche individuelle d'autonomie en toilette, un outil pour se réappropier la fonction soignante." SOINS GERONTOLOGIE DOSSIER Les différentes dimensions du soin à la personne âgée(72): PADER, M.-L., Y. ROLLAND, et al. (2008). "Le sondage vésical chez le sujet âgé." SOINS GERONTOLOGIE(72): TRICHET-LLORY, V., A. SACHET, et al. (2004). "Evaluation de la douleur en gériatrie : enquête à l'entrée en court séjour." La revue de gériatrie 29(2): PERSONNE HANDICAPEE RONDI, F., P. MARRIMPOEY, et al. (2008). "La douleur de la personne polyhandicapée : la comprendre et évaluer ses spécificités d'expression par une échelle." Motricité cérébrale(29): RELATION SOIGNANT-SOIGNE ANESM (2008). La bientraitance : définition et repères pour la mise en oeuvre. SAINT- DENIS, Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médicaux-sociaux: 47. CAPELLE, V. (2008). "Des mesures pour favoriser la bientraitance des personnes âgées dépendantes." SOINS GERONTOLOGIE(74): 6. Collectif, R. S. C. d. Méricourt, et al. (2008). "Ensemble contre la maltraitance." CLIC INFIRMIER.COM(18): GINESTE, Y., R. MARESCOTTI, et al. (2008). "L'humanitude dans les soins." Recherche en soins infirmiers(94): HUNTER, S. (2000). "Determination of moral negligence in the context of the undermedication of pain by nurses [Détermination de la néglicence morale dans le cadre de la sous-médication de la douleur par des infirmières]." Nursing Ethics 7(5): REGNIER, V., A. LEFRANC, et al. (2008). "La réglette EVA : un outil de médiation dans la relation soignant-malade? Etude sociologique réalisée dans deux centres spécialisés dans le traitement du cancer de la région Rhône-Alpes." DOULEURS Evaluation - Diagnostic - Traitement 9(4):

5 O. Perrin Page 5 30/06/2009 TRAITEMENT NON PHARMACOLOGIQUE TECHNIQUES COGNITIVO-COMPORTEMENTALES BIOY, A. et C. WOOD (2008). "Iatrogénie et hypnose dans le champ de la douleur." Douleur et analgésie 21(3): MORLEY, S., A. WILLIAMS, et al. (2008). "Estimation the clinical effectiveness of cognitive behavioural therapy in the clinic: Evaluation of a CBT informed pain management programme [Estimation de l'efficacité clinique des thérapies cognitivo-comportementales dans la clinique : évaluation d'un programme de prise en charge de la douleur à base de TCC]." PAIN 137(3): TRAITEMENT NON NON PHARMACOLOGIQUE TECHNIQUES PHYSIQUES CHAPMAN, C. E. (2003). "Un nouveau sens : le toucher émotionnel [Emotional touch : a novel sense]." Médecine sciences 19(12): MADSEN, M. V., P. C. GOTZSCHE, et al. (2009). "Acupuncture treatment for pain: systematic review of randomised clinical trials with acupuncture, placebo acupuncture, and no acupuncture groups [L'acupuncture dans le traitement de la douleur : revue systématique des études cliniques randomisées comportant des groupes acupuncture, placebo-acupuncture et sans acupuncture]." British Medical Journal 338(doi:101136/bmj.a3115): URGENCES DAOUST, R., P. BEAULIEU, et al. (2008). "Estimation of pain intensity in emergency medicine : a validation study [Estimation de l'intensité de la douleur en médecine d'urgence : une étude de validation]." PAIN 138(3): KRAIF, M., N. ATTARD, et al. (2008). "Titration de la morphine au SAU." Journal européen des urgences 21 S1(doi: /j.jeur ): A19. LECOMTE, F., C. LAFOIX, et al. (2008). "Etude de la prévalence des douleurs neuropathiques aux urgences." Journal européen des urgences 21 S1(doi: /j.jeur ): A20. LEROUX, E., J. P. FONTAINE, et al. (2008). "Impact d'une prise en charge protocolisée de la douleur dans un service d'urgence (étude prospective)." Journal européen des urgences 21 S1(doi: /j.jeur ): A17. MILOJEVIC, K., L. BERTON, et al. (2008). Le smur face à la douleur : de la routine à l'acte d'exception. Douleur et travail, STRASBOURG PALHAIS, N., S. ACHOUR, et al. (2008). "Impact d'un soutien informatique sur le traitement de la douleur aiguë aux urgences." Journal européen des urgences 21 S1(doi: /j.jeur ): A19. 5

LE DEFI D IMPLANTER DES PRATIQUES NOVATRICES EN MATERNITÉ: UNE EXPÉRIENCE GAGNANTE POUR DES INFIRMIÈRES DU QUÉBEC

LE DEFI D IMPLANTER DES PRATIQUES NOVATRICES EN MATERNITÉ: UNE EXPÉRIENCE GAGNANTE POUR DES INFIRMIÈRES DU QUÉBEC LE DEFI D IMPLANTER DES PRATIQUES NOVATRICES EN MATERNITÉ: UNE EXPÉRIENCE GAGNANTE POUR DES INFIRMIÈRES DU QUÉBEC Linda Lemire inf.m.sc PhD (c) IBCLC Conseillère clinique spécialisée en périnatalité et

Plus en détail

Évaluer un programme clinique: Prévention de la douleur chez le nouveau-né àterme et en santé

Évaluer un programme clinique: Prévention de la douleur chez le nouveau-né àterme et en santé Évaluer un programme clinique: Prévention de la douleur chez le nouveau-né àterme et en santé Linda Lemire inf. M.ScPhD(c) Conseillère clinique spécialisée en périnatalité et pédiatrie, Consultante en

Plus en détail

Le Centre de documentation du C.H.T. Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa.

Le Centre de documentation du C.H.T. Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa. Le Centre de documentation du C.H.T Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa Horaires : Ouvert du lundi au Jeudi : 8h00-16h00 et le vendredi : 8h00-15h00 Pour

Plus en détail

Douleur aiguë en ambulatoire

Douleur aiguë en ambulatoire Douleur aiguë en ambulatoire E. Fournier-Charrière, unité douleur, CHU, Le Kremlin-Bicêtre «Evaluation et stratégies de prise en charge de la douleur aiguë en ambulatoire chez l enfant de un mois à quinze

Plus en détail

Utilisation du MEOPA (Mélange Equimolaire Oxygène Protoxyde d Azote) En Santé Mentale

Utilisation du MEOPA (Mélange Equimolaire Oxygène Protoxyde d Azote) En Santé Mentale Utilisation du MEOPA (Mélange Equimolaire Oxygène Protoxyde d Azote) En Santé Mentale Mme Sophie VALERO, IDE, Référente Douleur Dr D. SARAVANE, Chef de Service Praticien Hospitalier E.P.S. de Ville-Evrard

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES JEUNES ENFANTS : NOUVEAU-NÉS ET NOURRISSONS

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES JEUNES ENFANTS : NOUVEAU-NÉS ET NOURRISSONS PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES JEUNES ENFANTS : NOUVEAU-NÉS ET NOURRISSONS Ricardo Carbajal Centre National de Ressources de lutte contre la Douleur. Hôpital d enfants Armand Trousseau, AP-HP, Paris.

Plus en détail

DOULEURS INDUITES PAR LES SOINS

DOULEURS INDUITES PAR LES SOINS DOULEURS INDUITES PAR LES SOINS 9 ème journée mondiale des Soins Palliatifs LYON DR VIRGINIE DESSUS-CHEVREL SOINS PALLIATIFS CHLS INTRODUCTION Douleur de courte durée induite par un soignant, une thérapeutique

Plus en détail

LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT!

LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT! LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT! Douleur induite Douleur induite Douleur de courte durée, causée par le soignant ou une thérapeutique dans des circonstances de survenue prévisibles et susceptibles

Plus en détail

Infiltration cicatricielle continue. Chirurgie gynécologique

Infiltration cicatricielle continue. Chirurgie gynécologique Strasbourg 13-15 Octobre 2009 Infiltration cicatricielle continue Chirurgie gynécologique 9CD502-Oct 2009 1/39 Agenda Historique Principes Bénéfices Cas particulier de la chirurgie gynécologique Césarienne

Plus en détail

«Prévention de la douleur provoquée par les soins :

«Prévention de la douleur provoquée par les soins : «Prévention de la douleur provoquée par les soins : Les moyens relevant du rôle infirmier autonome» DVD destiné aux personnels infirmiers et étudiants en soins infirmiers Auteur : Pascale THIBAULT, cadre

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉ(S) RÉSERVÉE(S) Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Contribuer au suivi de la grossesse,

Plus en détail

La gestion de la douleur postopératoire

La gestion de la douleur postopératoire La gestion de la douleur postopératoire Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Comment évaluer la douleur postopératoire?...1 2 Quels sont la fréquence, l'intensité,

Plus en détail

L HYPNOSE et l Analgésie

L HYPNOSE et l Analgésie L HYPNOSE et l Analgésie IFSI- 2013 Dr Jean-Marc BENHAIEM Responsable D. U. d Hypnose Médicale - Paris VI, Pitié-Salpêtrière Centres d'evaluation et de Traitement de la Douleur Hôpital Ambroise Paré (92

Plus en détail

Dossier de Presse. Inauguration de l Institut Toulousain de Simulation en Santé. Mercredi 4 novembre 2015. Pavillon U 2000 Hôpital PURPAN

Dossier de Presse. Inauguration de l Institut Toulousain de Simulation en Santé. Mercredi 4 novembre 2015. Pavillon U 2000 Hôpital PURPAN Dossier de Presse Inauguration de l Institut Toulousain de Simulation en Santé Pavillon U 2000 Hôpital PURPAN Mercredi 4 novembre 2015 1 Un centre à visée régionale, nationale, voire internationale L apprentissage

Plus en détail

GYNECOLOGIE - OBSTETRIQUE

GYNECOLOGIE - OBSTETRIQUE ANNEES PREPARATOIRES Préparation concours d'entrée IFCS Préparation concours d'entrée IBODE Préparation concours d'entrée IADE MANAGEMENT - RESPONSABILITE Conduite de projet : Du projet d'établissement

Plus en détail

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Pecs blocks PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Indications Prothèse mammaire Anesthesia, 2011 The pecs block : a novel technique for providing analgesia after breast surgery: R. Blanco PAC, pacemaker

Plus en détail

Usage du MEOPA dans les établissements de santé: Risques et prévention

Usage du MEOPA dans les établissements de santé: Risques et prévention Usage du MEOPA dans les établissements de santé: Risques et prévention Marie-Agnès DENIS Praticien Hospitalier - Médecin de Santé au Travail - Docteur es Sciences R. Cadot, Ch. Pété-Bonneton, A. Bergeret

Plus en détail

Enfants hospitalisés sujets à de nombreuses procédures douloureuses (Stevens et al., 2011)

Enfants hospitalisés sujets à de nombreuses procédures douloureuses (Stevens et al., 2011) Faculté des sciences infirmières Interventions infirmières pour la gestion de la douleur procédurale en milieu pédiatrique Paule Jubinville, inf. M.Sc. Sylvie Le May, inf. PhD Sylvie Charette, inf. M.Sc.

Plus en détail

Utilisation de l hypnose chez des patients en situation palliative symptomatique. Un peu de calme dans la tempête des symptômes

Utilisation de l hypnose chez des patients en situation palliative symptomatique. Un peu de calme dans la tempête des symptômes Utilisation de l hypnose chez des patients en situation palliative symptomatique Un peu de calme dans la tempête des symptômes Philippe FENOT Aude LOUP Cas clinique Mme A. 65 ans Tumeur maligne de l ovaire,

Plus en détail

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble!

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble! Direction générale Vous avez mal? Agissons ensemble! Vous avez mal? Vous redoutez de souffrir à cause d une intervention ou d un examen? Un de vos proches est concerné par ce problème? Cette brochure vous

Plus en détail

Nouveau-né (0-28 jours) à terme et/ou prématuré et nourrisson (1-12 mois) devant faire l objet d interventions et/ou de traitements douloureux.

Nouveau-né (0-28 jours) à terme et/ou prématuré et nourrisson (1-12 mois) devant faire l objet d interventions et/ou de traitements douloureux. OBJET : Soulager la douleur lors d interventions douloureuses en recourant à des méthodes non pharmacologiques. Ce protocole n exclut pas que certaines interventions nécessiteront une méthode de soulagement

Plus en détail

L analgésie péridurale pour un retour à domicile!

L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Vendée L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Une expérience partagée Mr AGRES Hugues IADE RD 85925 La Roche sur Yon Journée IRD PL B, 28 janv. 2011- REZE Le patient, La famille, L équipe soignante

Plus en détail

RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX

RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX Ph.TETARD ( CH Saint Camille) M.T. GATT ( CHU Avicenne) PTETARD 2009 1 1 - LÉGISLATIONPROFESSIONNELLE A. le rôle de l infirmière est fondé sur le décret

Plus en détail

ACCUEIL DU NOUVEAU-NE et SES PARENTS en SALLE de NAISSANCE quels soins et quelles pratiques?

ACCUEIL DU NOUVEAU-NE et SES PARENTS en SALLE de NAISSANCE quels soins et quelles pratiques? ACCUEIL DU NOUVEAU-NE et SES PARENTS en SALLE de NAISSANCE quels soins et quelles pratiques? Journée réseau Naître en Languedoc Roussillon 3 décembre 2010 Dr Evelyne Mazurier Evaluatrice IHAB 2010 Consultante

Plus en détail

Utilisation de l ipad aux urgences lors de gestes douloureux

Utilisation de l ipad aux urgences lors de gestes douloureux E.P.U. de l hôpital Armand Trousseau réalités pédiatriques # 176_Janvier/Février 2013 Utilisation de l ipad aux urgences lors de gestes douloureux J.B. Armengaud1, C. Laffaille 1, C. Arnaud 1, P. Gatterre

Plus en détail

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Référence : CLUD 18 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

Quelle prémédication antalgique? Pr Frédéric Aubrun GHN de Lyon Hôpital de la Croix Rousse

Quelle prémédication antalgique? Pr Frédéric Aubrun GHN de Lyon Hôpital de la Croix Rousse Quelle prémédication antalgique? Pr Frédéric Aubrun GHN de Lyon Hôpital de la Croix Rousse Pourquoi anticiper l analgésie dès la prémédication? Contraintes pharmacocinétiques? Efficacité analgésique augmentée

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse S Lozano Hôpital Larrey 08 Octobre 2010 Les métastases osseuses Fréquentes 3 ème localisation (poumon, foie) 30 à 50% des patients 40% dans

Plus en détail

Spécialiste en anesthésiologie

Spécialiste en anesthésiologie SIWF ISFM Spécialiste en anesthésiologie Programme de formation postgraduée du 1er janvier 2013 SIWF Schweizerisches Institut für ärztliche Weiter- und Fortbildung ISFM Institut suisse pour la formation

Plus en détail

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD 1) Objet. Ce protocole a pour objet de décrire les modalités d utilisation des opioïdes injectables en PCA, en traitement symptomatique d une douleur,

Plus en détail

SIRIUS INTERNATIONAL

SIRIUS INTERNATIONAL MONTANT GLOBAL MAXIMUM INTEGRAL 1.000.000/ 1.000.000/ 1.500.000/ 5.000.000 GARANTI PAR PERIODE D ASSURANCE $1.800.000/ $1.800.000/ $2.700.000/ $9.000.000 PAR PERSONNE ASSUREE 1.500.000 1.500.000 2.250.000

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

Liste de tous les périodiques Pour le baccalauréat en Sciences infirmières au site de Bathurst

Liste de tous les périodiques Pour le baccalauréat en Sciences infirmières au site de Bathurst Liste de tous les périodiques Pour le baccalauréat en Sciences infirmières au site de Bathurst Université de Moncton Campus de Shippagan Site de Bathurst Octobre 2007 LISTE ALPHABÉTIQUE DES PÉRIODIQUES

Plus en détail

1. Définitions. 2. Objectif de santé. Diminuer l incidence des traumatismes non-intentionnels chez les enfants de 0 à 6 ans

1. Définitions. 2. Objectif de santé. Diminuer l incidence des traumatismes non-intentionnels chez les enfants de 0 à 6 ans Grille 8 non-intentionnels 1. Définitions Accident : o selon la Loi sur l Assurance Accident (LAA) : toute atteinte dommageable, soudaine et involontaire portée au corps humain par une cause extérieure

Plus en détail

Prévention de la douleur liée aux soins: comment faire?

Prévention de la douleur liée aux soins: comment faire? Prévention de la douleur liée aux soins: comment faire? Groupe de travail du comité opérationnel «douleurs liées aux soins» 1 La douleur Définition de l IASP: «La douleur est une expérience sensorielle

Plus en détail

Gynécologie - Obstétrique. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 61

Gynécologie - Obstétrique. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 61 Gynécologie - Obstétrique 2012 61 Formation de réanimation en salle de naissance sur simulateur Référents Professeur Charlotte CASPER et Docteur Corinne ASSOULINE Acquérir et actualiser les connaissances

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section Q Division 86

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section Q Division 86 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section Q Division 86 Section Q : SANTÉ HUMAINE ET ACTION SOCIALE Cette section comprend les activités liées à

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mars 2010 ANTARENE CODEINE 200 mg/30 mg Boîte de 20 comprimés pelliculés (CIP : 397 555.8) ANTARENE CODEINE 400 mg/60 mg Boîte de 10 comprimés pelliculés (CIP : 397

Plus en détail

COMMENT PRÉVENIR LE STRESS ET LA DOULEUR LIÉS AUX SOINS EN RÉANIMATION PÉDIATRIQUE À L HÔPITAL DE STRASBOURG? PRÉSENTATION D UNE AFFICHE

COMMENT PRÉVENIR LE STRESS ET LA DOULEUR LIÉS AUX SOINS EN RÉANIMATION PÉDIATRIQUE À L HÔPITAL DE STRASBOURG? PRÉSENTATION D UNE AFFICHE COMMENT PRÉVENIR LE STRESS ET LA DOULEUR LIÉS AUX SOINS EN RÉANIMATION PÉDIATRIQUE À L HÔPITAL DE STRASBOURG? PRÉSENTATION D UNE AFFICHE Catherine Strub, Pascale Frosio, Dominique Astruc CHU Strasbourg

Plus en détail

Les médecines parallèles : Pourquoi pas?

Les médecines parallèles : Pourquoi pas? Les médecines parallèles : Pourquoi pas? 36éme journées de la SFSPM 7 Novembre 2014 Dr Jean Danis, UMA, Institut Curie, Paris Aucun conflit d intérêt Définition(s) MAC = Médecines Alternatives et Complémentaires

Plus en détail

ANTIVIRAUX ET NÉVRALGIE POST- HERPÉTIQUE: EN ZONA GRISE VIVIANE PHAN R1 UMF CITÉ DE LA SANTÉ SUPERVISEURE DRE NICOLE AUDET

ANTIVIRAUX ET NÉVRALGIE POST- HERPÉTIQUE: EN ZONA GRISE VIVIANE PHAN R1 UMF CITÉ DE LA SANTÉ SUPERVISEURE DRE NICOLE AUDET ANTIVIRAUX ET NÉVRALGIE POST- HERPÉTIQUE: EN ZONA GRISE VIVIANE PHAN R1 UMF CITÉ DE LA SANTÉ SUPERVISEURE DRE NICOLE AUDET La névralgie post-herpétique Un problème assez fréquent Incidence de 4 à 11,8

Plus en détail

Polymédication (in)évitable?

Polymédication (in)évitable? Polymédication (in)évitable? Prof Olivier Bugnon Pharmacie de la PMU Ecole de Pharmacie Genève-Lausanne Jeudi de la PMU interdisciplinaire «Ensemble, évitons l évitable» 18.06.2015 Etude sur 1 751 841

Plus en détail

L opérationnalisation des savoirs : exemple du massage des nourrissons en Unité de Soins Intensifs Néonatals à Bruxelles

L opérationnalisation des savoirs : exemple du massage des nourrissons en Unité de Soins Intensifs Néonatals à Bruxelles L opérationnalisation des savoirs : exemple du massage des nourrissons en Unité de Soins Intensifs Néonatals à Bruxelles Analyse qualitative du vécu des acteurs Anne Fromont a, France Kittel b, Perrine

Plus en détail

MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE

MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE ULTRASONIQUE (SYSTÈME D ÉCHOGRAPHIE PORTABLE POUR LA VESSIE) RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE DÉCEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Ne perdez pas l avenir de vue

Ne perdez pas l avenir de vue Ne perdez pas l avenir de vue B. Braun Space GlucoseControl Innovation Les défis actuels Besoin d insulinothérapie intensive en soins intensifs Les patients très malades développent une hyperglycémie induite

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

LA DOULEUR DENTAIRE de L ENFANT AU CABINET DENTAIRE comment l aborder et la maîtriser!

LA DOULEUR DENTAIRE de L ENFANT AU CABINET DENTAIRE comment l aborder et la maîtriser! LA DOULEUR DENTAIRE de L ENFANT AU CABINET DENTAIRE comment l aborder et la maîtriser! Dr S.KESSACI/BENNACER CHIRURGIEN DENTISTE SPECIALISTE ODONTOLOGIE CONSERVATRICE 5éme CONGRES NATIONAL DE LUTTE CONTRE

Plus en détail

Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes

Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes d intubation endotrachéale chez l enfant. Gaëlle Vottier 1,3 (Sous la direction du Pr Stéphane Dauger 1,3 ) (En

Plus en détail

La prise en charge de la douleur liée au prélèvement sanguin en consultation multidisciplinaire : vers une amélioration continue

La prise en charge de la douleur liée au prélèvement sanguin en consultation multidisciplinaire : vers une amélioration continue La prise en charge de la douleur liée au prélèvement sanguin en consultation multidisciplinaire : vers une amélioration continue P. de Dreuzy, A. Legouée, Équipe infirmière des consultations multidisciplinaires

Plus en détail

INTUBATION DU NOUVEAU-NÉ LORS DE LA PRISE EN CHARGE PAR LES SMUR PÉDIATRIQUES : DONNÉES DE L ÉTUDE EPIPPAIN

INTUBATION DU NOUVEAU-NÉ LORS DE LA PRISE EN CHARGE PAR LES SMUR PÉDIATRIQUES : DONNÉES DE L ÉTUDE EPIPPAIN INTUBATION DU NOUVEAU-NÉ LORS DE LA PRISE EN CHARGE PAR LES SMUR PÉDIATRIQUES : DONNÉES DE L ÉTUDE EPIPPAIN Dr Jean-Louis Chabernaud, Jocelyne Alexandre Hôpital A. Béclère (SAMU 92) Dr Noella Lodé Hôpital

Plus en détail

une collaboration fructueuse

une collaboration fructueuse Pharmaciens - Soins palliatifs une collaboration fructueuse Docteur Hervé MIGNOT Equipe d Appui Départementale en Soins Palliatifs de l Indre mai 2007 Le Réseau de Soins Palliatifs en Région Centre EADSP

Plus en détail

Dépose du matériel de curiethérapie utilisé dans les cancers gynécologiques : Prévention et amélioration de la prise en charge de la douleur

Dépose du matériel de curiethérapie utilisé dans les cancers gynécologiques : Prévention et amélioration de la prise en charge de la douleur Dépose du matériel de curiethérapie utilisé dans les cancers gynécologiques : Prévention et amélioration de la prise en charge de la Mme C. Toulouse, Centre Huguenin- St Cloud 1. Présentation du geste

Plus en détail

L HYPNOSE AU BLOC OPERATOIRE : LE POINT DE VUE DES IADE

L HYPNOSE AU BLOC OPERATOIRE : LE POINT DE VUE DES IADE L HYPNOSE AU BLOC OPERATOIRE : LE POINT DE VUE DES IADE Copin-Eliat Catherine, Languenan Natacha, Pôle Anesthésie-Réanimation CHU de Rennes, hôpital Anne de Bretagne, 16, boulevard de Bulgarie, BP 90347,

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section Q Division 86

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section Q Division 86 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section Q Division 86 86 ACTIVITÉS POUR LA SANTÉ HUMAINE Les activités pour la santé humaine décrites dans cette division s'exercent sous des formes variées,

Plus en détail

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins DECRET 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V Professions de santé (Parties Réglementaires) du Code de Santé Publique Livre III Auxiliaires médicaux. Titre 1 er : Profession d infirmier

Plus en détail

Vous accueille et vous informe. Urgences Gynécologiques et Obstétricales Professeur Olivier Parant, Médecin responsable

Vous accueille et vous informe. Urgences Gynécologiques et Obstétricales Professeur Olivier Parant, Médecin responsable L équipe de soins Vous accueille et vous informe Urgences Gynécologiques et Obstétricales Professeur Olivier Parant, Médecin responsable Hôpital Paule de Viguier 330, avenue de Grande-Bretagne - TSA 70034-31059

Plus en détail

Diplôme Universitaire L Infirmier(e) de Salle de Surveillance Post-Interventionnelle (SSPI)

Diplôme Universitaire L Infirmier(e) de Salle de Surveillance Post-Interventionnelle (SSPI) Responsables: Diplôme Universitaire L Infirmier(e) de Salle de Surveillance Post-Interventionnelle (SSPI) - Pr Nathalie NATHAN-DENIZOT, service Anesthésie Réanimation, CHU Dupuytren Limoges et Faculté

Plus en détail

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique?

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Bruno Carbonne CEGORIF 6 avril 2013 Maternité Hôpital Trousseau, Paris Pourquoi cette question? 1 ère (arrière) pensée Prise en charge ambulatoire = peu

Plus en détail

Protéger les nourrissons le plus tôt possible Projet du 5 février 2014. Injections multiples : acceptabilité et innocuité

Protéger les nourrissons le plus tôt possible Projet du 5 février 2014. Injections multiples : acceptabilité et innocuité Protéger les nourrissons le plus tôt possible Projet du 5 février 2014 Injections multiples : acceptabilité et innocuité Contexte Afin de minimiser les risques associés au retrait du VPO2, le Groupe stratégique

Plus en détail

ÉVALUATION ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES OTITES ET PHARYNGITES AIGUËS CHEZ L ENFANT ÉTUDE MULTICENTRIQUE FRANÇAISE «GAVROCHE»

ÉVALUATION ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES OTITES ET PHARYNGITES AIGUËS CHEZ L ENFANT ÉTUDE MULTICENTRIQUE FRANÇAISE «GAVROCHE» ÉVALUATION ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES OTITES ET PHARYNGITES AIGUËS CHEZ L ENFANT ÉTUDE MULTICENTRIQUE FRANÇAISE «GAVROCHE» Dr Philippe Narcy ORL, Hôpital Robert Debré, Paris Dr Philippe Reinert

Plus en détail

INDUCTION AUX AGENTS VOLATILS EN PÉDIATRIE : POUR ET CONTRE

INDUCTION AUX AGENTS VOLATILS EN PÉDIATRIE : POUR ET CONTRE INDUCTION AUX AGENTS VOLATILS EN PÉDIATRIE : POUR ET CONTRE Dr Luc Desgagné CHUQ, Centre hospitalier universitaire de Laval Le samedi 6 novembre 2010 OBJECTIFS Discuter des avantages et inconvénients relatifs

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique (en anglais Master of

Plus en détail

Hôpitaux pour personnes âgées en France

Hôpitaux pour personnes âgées en France Hôpitaux pour personnes âgées en France Evelyne GAUSSENS Directrice générale Hôpital Gériatrique «Les Magnolias» Ballainvilliers,Île de France, France Relever le «défi du vieillissement», c est avant tout

Plus en détail

ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL. MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS

ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL. MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS INTRODUCTION La chirurgie ambulatoire est née il y a

Plus en détail

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS DOULEUR et SOINS INFIRMIERS Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2015 Agir en tant que professionnel ressource dans le domaine de la prise en charge de la personne souffrant de douleur aiguë ou chronique,

Plus en détail

Un sprint sur la route du changement ou le sprint «Dolorès»

Un sprint sur la route du changement ou le sprint «Dolorès» Un sprint sur la route du changement ou le sprint «Dolorès» Florence Lacroix 1 Infirmière en pédiatrie, ressource douleur du pôle mère enfant, clinique Sainte-Marthe, Dijon Présentation de l établissement

Plus en détail

Traitement de la mucite

Traitement de la mucite Traitement de la mucite 1. INDICATION ET DESCRIPTION Prise en charge des soins de bouche chez un enfant allogreffé de moelle osseuse. 2. SOIGNANTS IMPLIQUES DANS LE SOIN Le présent document concerne les

Plus en détail

Mais où est donc passée l équipe mobile?

Mais où est donc passée l équipe mobile? 12e journée genevoise d addictologie 26 septembre 2013 Mais où est donc passée l équipe mobile? Dr Stéphane Morandi Unité de psychiatrie mobile Service de psychiatrie communautaire D OU VIENT-ELLE? Contexte

Plus en détail

Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique

Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique Caractère complexe de la douleur Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique Le patient est le seul expert pour évaluer sa douleur Une douleur exprimée doit toujours être prise en compte, même

Plus en détail

LES PROTOCOLES AU CHU DE TOULOUSE : UN PROGRÈS DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR?

LES PROTOCOLES AU CHU DE TOULOUSE : UN PROGRÈS DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR? LES PROTOCOLES AU CHU DE TOULOUSE : UN PROGRÈS DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR? Christophe Carpentier Infirmier Anesthésiste, Coprésident du Comité de Lutte contre la Douleur, CHU de Toulouse INTRODUCTION

Plus en détail

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters Le pansement idéal pour cathéters IV3000 diminue sensiblement le risque d infection en maintenant sec le site de ponction. IV3000 est jusqu à 8 fois plus efficace en terme d évaporation d humidité que

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

Votre bébé vient d être hospitalisé au CHU de Saint-Etienne car il a besoin d une prise en charge médicale à sa naissance.

Votre bébé vient d être hospitalisé au CHU de Saint-Etienne car il a besoin d une prise en charge médicale à sa naissance. Votre bébé vient d être hospitalisé au CHU de Saint-Etienne car il a besoin d une prise en charge médicale à sa naissance. 1 Plan de l Hôpital Nord Adresse postale :CHU de SAINT-ETIENNE 42055 Saint-Etienne

Plus en détail

* Mélange équimoléculaire 50/50 d oxygène et de protoxyde d azote

* Mélange équimoléculaire 50/50 d oxygène et de protoxyde d azote Un an après la sortie du MEOPA * de la réserve hospitalière. Etat des lieux Dr Daniel Annequin Unité Fonctionnelle de lutte contre la douleur Hôpital d enfants Armand Trousseau 75012 Paris Fin 2009, l

Plus en détail

Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence

Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence On pose fréquemment le diagnostic de migraine sévère à l urgence. Bien que ce soit un diagnostic commun,

Plus en détail

Hôpital neuchâtelois. Hôpital neuchâtelois. La maternité. La maternité. Hôpital neuchâtelois. La maternité. Hôpital neuchâtelois / page /

Hôpital neuchâtelois. Hôpital neuchâtelois. La maternité. La maternité. Hôpital neuchâtelois. La maternité. Hôpital neuchâtelois / page / Hôpital neuchâtelois La maternité Hôpital neuchâtelois La maternité Hôpital neuchâtelois La maternité 00 01 Message de bienvenue Message de bienvenue Bienvenue à la maternité! Nous sommes là pour vous

Plus en détail

Pascale THIBAULT, cadre supérieur infirmier, CNRD, Paris Thierry MOREAUX, infirmier-anesthésiste, puériculteur, Paris

Pascale THIBAULT, cadre supérieur infirmier, CNRD, Paris Thierry MOREAUX, infirmier-anesthésiste, puériculteur, Paris La place des méthodes psycho corporelles dans la prise en charge et la prévention de la douleur provoquée par les soins chez l enfant, l adulte et la personne âgée Pascale THIBAULT, cadre supérieur infirmier,

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman Définitions Chirurgie ambulatoire: définition en France Chirurgie

Plus en détail

Sommaire. Partie I HISTOIRE ET PHILOSOPHIE DE LA SANTÉ, DES SOINS ET DES SCIENCES

Sommaire. Partie I HISTOIRE ET PHILOSOPHIE DE LA SANTÉ, DES SOINS ET DES SCIENCES Sommaire Partie I HISTOIRE ET PHILOSOPHIE DE LA SANTÉ, DES SOINS ET DES SCIENCES 1. Une longue introduction en trois mots.............................. 3 Autour du mot «santé» (et maladie)................................

Plus en détail

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 -

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - REGROUPEMENT DE LA CLINIQUE ADASSA ET DE LA CLINIQUE DU DIACONAT DE STRASBOURG --- NAISSANCE DE LA CLINIQUE ADASSA - DIACONAT --- Strasbourg (Bas-Rhin), le 06 janvier 2011 la clinique Adassa et la clinique

Plus en détail

11, Bd de Sébastopol Annexe 75001 Paris. Dépistage des troubles auditifs de l'enfant.

11, Bd de Sébastopol Annexe 75001 Paris. Dépistage des troubles auditifs de l'enfant. Page 1 sur 11, Bd de Sébastopol Annexe Dépistage des troubles auditifs de l'enfant. 150083011 Page 2 sur 11, Bd de Sébastopol Annexe Médecins généralistes, pédiatres. Professionnels amenés à suivre les

Plus en détail

Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010

Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010 Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010 Contact presse : Ministère de la Santé et des Sports - 01 40 56 40 14 Sommaire I.

Plus en détail

S Y L V I E W Y L E R

S Y L V I E W Y L E R La Méthode NADA S Y L V I E W Y L E R E L E A N O R E H I C K E Y M É L I N D A A K O N G O S I O N, 7 S E P T E M B R E 2 0 1 1 F O R U M D R O G U E S S U R L E S A P P R O C H E S A L T E R N A T I

Plus en détail

Evènements indésirables graves en maternité.

Evènements indésirables graves en maternité. Evènements indésirables graves en maternité. Bilan de 4 années de recueil prospectif au CHU de Toulouse. Pr. O. Parant, M.Herman, E.Delon, C fleury CHU Toulouse Introduction (1) Améliorer la qualité en

Plus en détail

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Présentation de l outil En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Constats La dépression est très fréquente chez la personne âgée, mais négligée, méconnue

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Guide d utilisation de BMJ Journals. journals.bmj.com

Guide d utilisation de BMJ Journals. journals.bmj.com Guide d utilisation de BMJ Journals journals.bmj.com Sommaire Introduction Fonctions principales du recueil BMJ Journals... 4 Autres fonctions utiles....................... 5 Fonctions supplémentaires

Plus en détail

ORGANISME DE FORMATION POUR L EFFICIENCE ET L ORGANISATION DANS LES SOINS CATALOGUE FORMATION 2015

ORGANISME DE FORMATION POUR L EFFICIENCE ET L ORGANISATION DANS LES SOINS CATALOGUE FORMATION 2015 ORGANISME DE FORMATION POUR L EFFICIENCE ET L ORGANISATION DANS LES SOINS CATALOGUE FORMATION 2015 Organisme de Formation pour l Efficience et l Organisation dans les Soins Des valeurs en action : créativité,

Plus en détail

Rapport d activité du CLUD 2009

Rapport d activité du CLUD 2009 Rapport d activité du CLUD 2009 1 Le bureau Durant l année 2008 le CLUD s est réuni 4 fois pour superviser l avancé des travaux des différents groupes mais aussi pour préparer la journée de formation de

Plus en détail

Quelle pharmacopée antalgique en 2013 aux urgences pédiatriques. Yves Meymat, SAR 3 anesthésie pédiatrique, CHU de Bordeaux

Quelle pharmacopée antalgique en 2013 aux urgences pédiatriques. Yves Meymat, SAR 3 anesthésie pédiatrique, CHU de Bordeaux Quelle pharmacopée antalgique en 2013 aux urgences pédiatriques Yves Meymat, SAR 3 anesthésie pédiatrique, CHU de Bordeaux Pas de conflit d intérêt à déclarer Des principes : 1. Evaluation objective rapide

Plus en détail

Univers des soins infirmiers en images

Univers des soins infirmiers en images Univers des soins infirmiers en images Caroline Roy, inf., M. Sc. inf. Directrice-conseil, Direction, Affaires externes Congrès OIIQ Atelier A8 9 novembre 2015 Conflits d intérêts AUCUN 2 Objectifs d apprentissage

Plus en détail

Les préparations lactées enrichies de fer : un apport

Les préparations lactées enrichies de fer : un apport Les préparations lactées enrichies de fer : un apport nutritionnel fiable Par Dominique Ladouceur, Dt.p. M me Ladouceur est nutritionniste chez Nutricom inc. et membre de l Ordre professionnel des diététistes

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Correction de l hypoglycémie chez l usager diabétique PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures thérapeutiques NUMÉRO

Plus en détail

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Conflits d intérêts Aucun Introduction Constat : CB = Moins de motivation des pneumologues à obtenir le sevrage tabagique (versus

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE PAR les infirmières libérales Pour un suivi bien orchestré de l hôpital à la ville Prise de conscience par les équipes que tout ne s arrête pas à la porte de l

Plus en détail

Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie

Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie Quiz de la radio-oncologie Rôle de l infirmière en radio-oncologie Mise en contexte (création des outils) Premier outils:

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS TITRE Dépistage et évaluation de la douleur - Hospitalier DÉFINITION RSI.006 Février 2008 Page 1 de 6 La douleur étant une donnée subjective, seul le résident peut signifier sa douleur. Si un usager exprime

Plus en détail

La gestion du risque : un objectif primordial pour la sécurité des patients

La gestion du risque : un objectif primordial pour la sécurité des patients Hôpitaux Universitaires de Genève La gestion du risque : un objectif primordial pour la sécurité des patients F Clergue Lille, 22 juin 2006 Comment arrive un accident d anesthésie? Ce que nous disent

Plus en détail