Sélection d articles récents

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sélection d articles récents"

Transcription

1 O. Perrin Page 1 30/06/2009 Sélection d articles récents DOULEUR INDUITE AUBRUN, F., A. MARSAC, et al. (2007). "Prévention et soulagement des douleurs induites par la chirurgie ORL et cervicofaciale." DOULEURS Evaluation - Diagnostic - Traitement 9(4): McCULLOUGH, S., T. HALTON, et al. (2008). "Lingual sucrose reduces the pain response to nasogastric tube insertion: a randomised clinical trial [Le saccharose par voie sub-linguale réduit la réponse douloureuse lors de l'insertion d'un tube nasogastrique : étude clinique randomisée contrôlée]." Archives of disease in childhood - Fetal and Neonatal Edition 93(2). MacPHERSON, R. D., D. WOODS, et al. (2008). "Ketamine and midazolam delivered by patient-controlled analgesia in relieving pain associated with burn dressings [La kétamine et le midazolam admministrés par PCA dans le soulagement de la douleur associée aux pansements des brûlures]." Clinical Journal of Pain 24(7): POITRAS, J. (2004). La lidocaïne administrée par nébulisation atténue l'inconfort lié à l'insertion du tube nasogastrique à l'urgence, Université de Laval URL : [consulté le 14/04/2009] SIM, T. B. et C. M. SEET (2008). "To study the effectiveness and safety of ketamine and midazolam procedural sedation in the incision and drainage of abscesses in the adult emergency department [Etude de l'efficacité et de la sûreté de la sédation par la kétamine et le midazolam lors de l'incision et du drainage d'abcès aux urgences pour adultes]." European Journal of emergency medicine 15: ENFANT BABL, F., C. MANDRAWA, et al. (2008). "Procedural pain and distress in young children as perceived by medical and nursing staff [Comment la douleur et l'anxiété liées aux gestes chez les jeunes enfants sont perçues par les médecins et les infirmières]." Pediatric Anesthesia 18(doi: /j x): COHEN-SALMON, D. (2009). "L'évaluation de la douleur de l'enfant, questions fréquentes et idées reçues." SOINS PEDIATRIE - PUERICULTURE(246):

2 O. Perrin Page 2 30/06/2009 CREPEL, A.-L. et E. GATBOIS (2009). "Prendre en charge la douleur en hospitalisation à domicile pédiatrique." SOINS PEDIATRIE - PUERICULTURE DOSSIER L'hospitalisation à domicile pédiatrique(246): KEMPER, K. J., C. A. HAMILTON, et al. (2008). "Impact of music on pediatric oncology patients [L'impact de la musique sur les patients d'oncologie pédiatrique]." PEDIATRIC RESEARCH 64(1): KLASSEN, J., Y. LIANG, et al. (2008). "Music for pain anxiety in children undergoing medical procedures: a systematic review of randomized controlled trials [La musique pour l'anxiété liée à la douleur chez des enfants subissant des gestes médicaux : revue systématique des études contrôlées randomisées]." Ambulatory pediatrics 8(2): SCHMITT, E. L. et V. C. BAUM (2008). "Nitrous oxide in pediatric anaesthesia: friend or foe? [Le protoxyde d'azote en anesthésie pédiatrique : ami ou ennemi?]." Current opinion in anaesthesiology 21: TAIT, A. R., T. VOEPEL-LEWIS, et al. (2008). "Parents understanding of information regarding their child's postoperative pain management [La compréhension par les parents des informations concernant la prise en charge de la douleur postopératoire de leur enfant]." Clinical Journal of Pain 24(7): THIOLLIER, A. and N. DUPARC (2008). "Evaluer la douleur en pédiatrie, un vrai défi." LA REVUE DE L'INFIRMIERE(144): YAMADA, J., J. STINSON, et al. (2008). "A review of systematic reviews on pain interventions in hospitalized infants [Analyse des revues systématiques sur les interventions contre la douleur chez des nourrissons hospitalisés]." Pain research and management 13(5): ENFANT DENTAIRE RAI, K. et A. HEDGE (2007). "Sedation in uncooperative children undergoing dental procedures : a comparative evaluation of midazolam, propofol and ketamine [La sédation chez des enfants non coopérants subissant des interventions dentaires : évaluation comparative du midazolam, du propofol et de la kétamine]." J Clinic Paediatr Dent 32(DOI: /sj.bdj ): 1-4. EPIDEMIOLOGIE et ENQUETES SAWYER, J., L. HASLAM, et al. (2008). "Pain prevalence study in a large canadian teaching hospital [Etude sur la prévalence de la douleur dans un grand hôpital universitaire canadien]." PAIN MANAGEMENT NURSING 9(3): FLETCHER, D., A. MARDAYE, et al. (2008). "Evaluation des pratiques sur l'analgésie postopératoire en France : enquête nationale avec analyse des différences de pratique selon le type d'établissement." ANNALES FRANCAISES D'ANESTHESIE ET DE REANIMATION 27:

3 O. Perrin Page 3 30/06/2009 NOUVEAU-NE BORGES DE SOUZA FREIRE, N., J. BATISTA SANTOS GARCIA, et al. (2008). "Evaluation of analgesic effect of skin-to-skin contact compared to oral glucose in preterm neonates [Evaluation de l'effet analgésique du contact peau-à-peau par rapport au glucose oral chez les prématurés]." PAIN 139(1): BOULOUMIE, E. (2008). "Les bienfaits du contact peau à peau pendant le séjour en maternité." SOINS PEDIATRIE-PUERICULTURE(245): GOFFAUX, P., S. LAFRENAYE, et al. (2008). "Preterm births: can neonatal pain alter the development of endogenous gating systems? [Naissances prématurées : la douleur néonatale peut-elle altérer le développement des systèmes endogènes de contrôle]." European Journal of pain 12(7): PALMER, G. M., M. ATKINS, et al. (2008). "I.V. acetaminophen pharmacokinetics in neonates after multiple doses [La pharmacocinétique du paracétamol par IV chez des nouveau-nés après des doses multiples]." Br J Anaesth 101(4): SCHIAVENATO, M., J. F. BYERS, et al. (2008). "Neonatal pain facial expression: evaluating the primal face of pain [L'expression faciale de la douleur néonatale : évaluer le visage primitif de la douleur]." PAIN 138(2): SHAH, P. S., L. L. ALIWALAS, et al. (2007). Allaitement ou lait maternel en cas de douleurs liées à des interventions chez le nouveau-né [Breastfeeding or breast milk for procedural pain in neonates], Base de données des analyses documentaires systématiques Cochrane. OBSTETRIQUE BALP, L., C. MELIN, et al. (2008). Evaluation de l'utilisation du Meopa et de la péridurale en salle de travail influence de la sage femme dans la prise en charge de l'antalgie obstétricale. DOULEURS Evaluation - Diagnostic - Traitement 9 HS4: A52. BALP, L., C. MELIN, et al. (2008). L'utilisation de 2 méthodes d'analgésie obstétricale Meopa et péridurale à l'hôpital de Lons-le-Saunier. Etude prospective sur 2 mois. DOULEURS Evaluation - Diagnostic - Traitement 9 HS4: A53. PERSONNE AGEE BADEY-RODRIGUEZ, C. (2008). "Familles et professionnels en gérontologie : quelles difficultés? quelle place pour chacun." Recherche en soins infirmiers(94): BETTIO, M.-N. et I. TABOURDIAU (2008). "Le bain, un espace thérapeutique." SOINS GERONTOLOGIE DOSSIER Les différentes dimensions du soin à la personne âgée(72): DABRETEAU, C. (2008). "Pour une nouvelle approche de la toilette de la personne âgée." SOINS GERONTOLOGIE DOSSIER Les différentes dimensions du soin à la personne âgée(72): FAUCHER, N. (2009). "Prendre en charge les escarres en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes." SOINS DOSSIER "Mieux soigner et prévenir les escarres"(732):

4 O. Perrin Page 4 30/06/2009 FUCHS-LACELLE, S., H. D. HADJISTAVROPOULOS, et al. (2008). "Pain assessment as intervention: a study of older adults with severe dementia [L'évaluation de la douleur en tant que geste : étude de personnes âgées atteintes de démence grave]." The Clinical Journal of Pain 24(8): GALAN-DASTARAC, F. et J. BOUISSON (2008). "La fiche individuelle d'autonomie en toilette, un outil pour se réappropier la fonction soignante." SOINS GERONTOLOGIE DOSSIER Les différentes dimensions du soin à la personne âgée(72): PADER, M.-L., Y. ROLLAND, et al. (2008). "Le sondage vésical chez le sujet âgé." SOINS GERONTOLOGIE(72): TRICHET-LLORY, V., A. SACHET, et al. (2004). "Evaluation de la douleur en gériatrie : enquête à l'entrée en court séjour." La revue de gériatrie 29(2): PERSONNE HANDICAPEE RONDI, F., P. MARRIMPOEY, et al. (2008). "La douleur de la personne polyhandicapée : la comprendre et évaluer ses spécificités d'expression par une échelle." Motricité cérébrale(29): RELATION SOIGNANT-SOIGNE ANESM (2008). La bientraitance : définition et repères pour la mise en oeuvre. SAINT- DENIS, Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médicaux-sociaux: 47. CAPELLE, V. (2008). "Des mesures pour favoriser la bientraitance des personnes âgées dépendantes." SOINS GERONTOLOGIE(74): 6. Collectif, R. S. C. d. Méricourt, et al. (2008). "Ensemble contre la maltraitance." CLIC INFIRMIER.COM(18): GINESTE, Y., R. MARESCOTTI, et al. (2008). "L'humanitude dans les soins." Recherche en soins infirmiers(94): HUNTER, S. (2000). "Determination of moral negligence in the context of the undermedication of pain by nurses [Détermination de la néglicence morale dans le cadre de la sous-médication de la douleur par des infirmières]." Nursing Ethics 7(5): REGNIER, V., A. LEFRANC, et al. (2008). "La réglette EVA : un outil de médiation dans la relation soignant-malade? Etude sociologique réalisée dans deux centres spécialisés dans le traitement du cancer de la région Rhône-Alpes." DOULEURS Evaluation - Diagnostic - Traitement 9(4):

5 O. Perrin Page 5 30/06/2009 TRAITEMENT NON PHARMACOLOGIQUE TECHNIQUES COGNITIVO-COMPORTEMENTALES BIOY, A. et C. WOOD (2008). "Iatrogénie et hypnose dans le champ de la douleur." Douleur et analgésie 21(3): MORLEY, S., A. WILLIAMS, et al. (2008). "Estimation the clinical effectiveness of cognitive behavioural therapy in the clinic: Evaluation of a CBT informed pain management programme [Estimation de l'efficacité clinique des thérapies cognitivo-comportementales dans la clinique : évaluation d'un programme de prise en charge de la douleur à base de TCC]." PAIN 137(3): TRAITEMENT NON NON PHARMACOLOGIQUE TECHNIQUES PHYSIQUES CHAPMAN, C. E. (2003). "Un nouveau sens : le toucher émotionnel [Emotional touch : a novel sense]." Médecine sciences 19(12): MADSEN, M. V., P. C. GOTZSCHE, et al. (2009). "Acupuncture treatment for pain: systematic review of randomised clinical trials with acupuncture, placebo acupuncture, and no acupuncture groups [L'acupuncture dans le traitement de la douleur : revue systématique des études cliniques randomisées comportant des groupes acupuncture, placebo-acupuncture et sans acupuncture]." British Medical Journal 338(doi:101136/bmj.a3115): URGENCES DAOUST, R., P. BEAULIEU, et al. (2008). "Estimation of pain intensity in emergency medicine : a validation study [Estimation de l'intensité de la douleur en médecine d'urgence : une étude de validation]." PAIN 138(3): KRAIF, M., N. ATTARD, et al. (2008). "Titration de la morphine au SAU." Journal européen des urgences 21 S1(doi: /j.jeur ): A19. LECOMTE, F., C. LAFOIX, et al. (2008). "Etude de la prévalence des douleurs neuropathiques aux urgences." Journal européen des urgences 21 S1(doi: /j.jeur ): A20. LEROUX, E., J. P. FONTAINE, et al. (2008). "Impact d'une prise en charge protocolisée de la douleur dans un service d'urgence (étude prospective)." Journal européen des urgences 21 S1(doi: /j.jeur ): A17. MILOJEVIC, K., L. BERTON, et al. (2008). Le smur face à la douleur : de la routine à l'acte d'exception. Douleur et travail, STRASBOURG PALHAIS, N., S. ACHOUR, et al. (2008). "Impact d'un soutien informatique sur le traitement de la douleur aiguë aux urgences." Journal européen des urgences 21 S1(doi: /j.jeur ): A19. 5

Le Centre de documentation du C.H.T. Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa.

Le Centre de documentation du C.H.T. Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa. Le Centre de documentation du C.H.T Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa Horaires : Ouvert du lundi au Jeudi : 8h00-16h00 et le vendredi : 8h00-15h00 Pour

Plus en détail

LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT!

LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT! LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT! Douleur induite Douleur induite Douleur de courte durée, causée par le soignant ou une thérapeutique dans des circonstances de survenue prévisibles et susceptibles

Plus en détail

La gestion de la douleur postopératoire

La gestion de la douleur postopératoire La gestion de la douleur postopératoire Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Comment évaluer la douleur postopératoire?...1 2 Quels sont la fréquence, l'intensité,

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉ(S) RÉSERVÉE(S) Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Contribuer au suivi de la grossesse,

Plus en détail

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Référence : CLUD 18 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD 1) Objet. Ce protocole a pour objet de décrire les modalités d utilisation des opioïdes injectables en PCA, en traitement symptomatique d une douleur,

Plus en détail

SIRIUS INTERNATIONAL

SIRIUS INTERNATIONAL MONTANT GLOBAL MAXIMUM INTEGRAL 1.000.000/ 1.000.000/ 1.500.000/ 5.000.000 GARANTI PAR PERIODE D ASSURANCE $1.800.000/ $1.800.000/ $2.700.000/ $9.000.000 PAR PERSONNE ASSUREE 1.500.000 1.500.000 2.250.000

Plus en détail

INTUBATION DU NOUVEAU-NÉ LORS DE LA PRISE EN CHARGE PAR LES SMUR PÉDIATRIQUES : DONNÉES DE L ÉTUDE EPIPPAIN

INTUBATION DU NOUVEAU-NÉ LORS DE LA PRISE EN CHARGE PAR LES SMUR PÉDIATRIQUES : DONNÉES DE L ÉTUDE EPIPPAIN INTUBATION DU NOUVEAU-NÉ LORS DE LA PRISE EN CHARGE PAR LES SMUR PÉDIATRIQUES : DONNÉES DE L ÉTUDE EPIPPAIN Dr Jean-Louis Chabernaud, Jocelyne Alexandre Hôpital A. Béclère (SAMU 92) Dr Noella Lodé Hôpital

Plus en détail

Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes

Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes d intubation endotrachéale chez l enfant. Gaëlle Vottier 1,3 (Sous la direction du Pr Stéphane Dauger 1,3 ) (En

Plus en détail

L HYPNOSE AU BLOC OPERATOIRE : LE POINT DE VUE DES IADE

L HYPNOSE AU BLOC OPERATOIRE : LE POINT DE VUE DES IADE L HYPNOSE AU BLOC OPERATOIRE : LE POINT DE VUE DES IADE Copin-Eliat Catherine, Languenan Natacha, Pôle Anesthésie-Réanimation CHU de Rennes, hôpital Anne de Bretagne, 16, boulevard de Bulgarie, BP 90347,

Plus en détail

INDUCTION AUX AGENTS VOLATILS EN PÉDIATRIE : POUR ET CONTRE

INDUCTION AUX AGENTS VOLATILS EN PÉDIATRIE : POUR ET CONTRE INDUCTION AUX AGENTS VOLATILS EN PÉDIATRIE : POUR ET CONTRE Dr Luc Desgagné CHUQ, Centre hospitalier universitaire de Laval Le samedi 6 novembre 2010 OBJECTIFS Discuter des avantages et inconvénients relatifs

Plus en détail

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters Le pansement idéal pour cathéters IV3000 diminue sensiblement le risque d infection en maintenant sec le site de ponction. IV3000 est jusqu à 8 fois plus efficace en terme d évaporation d humidité que

Plus en détail

Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence

Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence On pose fréquemment le diagnostic de migraine sévère à l urgence. Bien que ce soit un diagnostic commun,

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique (en anglais Master of

Plus en détail

Hôpital neuchâtelois. Hôpital neuchâtelois. La maternité. La maternité. Hôpital neuchâtelois. La maternité. Hôpital neuchâtelois / page /

Hôpital neuchâtelois. Hôpital neuchâtelois. La maternité. La maternité. Hôpital neuchâtelois. La maternité. Hôpital neuchâtelois / page / Hôpital neuchâtelois La maternité Hôpital neuchâtelois La maternité Hôpital neuchâtelois La maternité 00 01 Message de bienvenue Message de bienvenue Bienvenue à la maternité! Nous sommes là pour vous

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE PAR les infirmières libérales Pour un suivi bien orchestré de l hôpital à la ville Prise de conscience par les équipes que tout ne s arrête pas à la porte de l

Plus en détail

Dépose du matériel de curiethérapie utilisé dans les cancers gynécologiques : Prévention et amélioration de la prise en charge de la douleur

Dépose du matériel de curiethérapie utilisé dans les cancers gynécologiques : Prévention et amélioration de la prise en charge de la douleur Dépose du matériel de curiethérapie utilisé dans les cancers gynécologiques : Prévention et amélioration de la prise en charge de la Mme C. Toulouse, Centre Huguenin- St Cloud 1. Présentation du geste

Plus en détail

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS DOULEUR et SOINS INFIRMIERS Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2015 Agir en tant que professionnel ressource dans le domaine de la prise en charge de la personne souffrant de douleur aiguë ou chronique,

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Guide d utilisation de BMJ Journals. journals.bmj.com

Guide d utilisation de BMJ Journals. journals.bmj.com Guide d utilisation de BMJ Journals journals.bmj.com Sommaire Introduction Fonctions principales du recueil BMJ Journals... 4 Autres fonctions utiles....................... 5 Fonctions supplémentaires

Plus en détail

Pascale THIBAULT, cadre supérieur infirmier, CNRD, Paris Thierry MOREAUX, infirmier-anesthésiste, puériculteur, Paris

Pascale THIBAULT, cadre supérieur infirmier, CNRD, Paris Thierry MOREAUX, infirmier-anesthésiste, puériculteur, Paris La place des méthodes psycho corporelles dans la prise en charge et la prévention de la douleur provoquée par les soins chez l enfant, l adulte et la personne âgée Pascale THIBAULT, cadre supérieur infirmier,

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

l enfant La douleur Quelles réponses? SÉANCES THÉMATIQUES Vendredi 9 décembre 2011 Jeudi 8 décembre 2011 ATELIERS DE FORMATION

l enfant La douleur Quelles réponses? SÉANCES THÉMATIQUES Vendredi 9 décembre 2011 Jeudi 8 décembre 2011 ATELIERS DE FORMATION ASSOCIATION POUR LE TRAITEMENT DE LA DOULEUR DE L ENFANT journées La douleur de l enfant Quelles réponses? Vendredi 9 décembre 2011 SÉANCES Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et

Plus en détail

S Y L V I E W Y L E R

S Y L V I E W Y L E R La Méthode NADA S Y L V I E W Y L E R E L E A N O R E H I C K E Y M É L I N D A A K O N G O S I O N, 7 S E P T E M B R E 2 0 1 1 F O R U M D R O G U E S S U R L E S A P P R O C H E S A L T E R N A T I

Plus en détail

Soins palliatifs en salle de naissance. Pierre Bétrémieux CHU de Rennes 9 octobre 2009 Chantilly

Soins palliatifs en salle de naissance. Pierre Bétrémieux CHU de Rennes 9 octobre 2009 Chantilly Soins palliatifs en salle de naissance Pierre Bétrémieux CHU de Rennes 9 octobre 2009 Chantilly La loi du 22 avril 2005 S applique au nouveau-né Rappelle l interdit de l obstination déraisonnable Et l

Plus en détail

«Quelle information aux patients en recherche biomédicale? Quels enseignements en retirer pour la pratique quotidienne?»

«Quelle information aux patients en recherche biomédicale? Quels enseignements en retirer pour la pratique quotidienne?» «Quelle information aux patients en recherche biomédicale? Quels enseignements en retirer pour la pratique quotidienne?» Dr Adeline Paris Unité de Pharmacologie Clinique Centre d Investigation Clinique

Plus en détail

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Conflits d intérêts Aucun Introduction Constat : CB = Moins de motivation des pneumologues à obtenir le sevrage tabagique (versus

Plus en détail

La douleur induite par les soins

La douleur induite par les soins Chapitre 33 La douleur induite par les soins A. RICARD-HIBON Points essentiels La douleur induite par les soins est fréquente et insuffisamment évaluée et prise en compte. C est une problématique qui concerne

Plus en détail

Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie

Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie Quiz de la radio-oncologie Rôle de l infirmière en radio-oncologie Mise en contexte (création des outils) Premier outils:

Plus en détail

La musicothérapie : une alternative non médicamenteuse chez l enfant douloureux

La musicothérapie : une alternative non médicamenteuse chez l enfant douloureux La musicothérapie : une alternative non médicamenteuse chez l enfant douloureux Sabine Métayer*, Dr Jacques Merckx**, Pr Stéphane Blanche*** * Musicothérapeute, Unité d immunologie-hématologie pédiatrique,

Plus en détail

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Qu'est-ce-que la douleur? La douleur est une sensation désagréable et complexe (sensorielle et émotionnelle). Cette sensation provient de l'excitation

Plus en détail

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE Etape n 1 : Faire l état des lieux Identifier la situation

Plus en détail

La Récupération Rapide Après Chirurgie Vers la chirurgie ambulatoire pour tous?

La Récupération Rapide Après Chirurgie Vers la chirurgie ambulatoire pour tous? La Récupération Rapide Après Chirurgie Vers la chirurgie ambulatoire pour tous? Introduite dans les années 90 en chirurgie cardiaque (1) et théorisée par H Kehlet en chirurgie colique (2), la Récupération

Plus en détail

Les publications sur la douleur de l enfant : une sélection des plus pertinentes en 2006-2007 1

Les publications sur la douleur de l enfant : une sélection des plus pertinentes en 2006-2007 1 Les publications sur la douleur de l enfant : une sélection des plus pertinentes en 2006-2007 1 Élisabeth Fournier-Charrière et le groupe PÉDIADOL Unité de prise en charge de la douleur et des soins palliatifs

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Qu avez-vous appris pendant cet exposé?

Qu avez-vous appris pendant cet exposé? Qu avez-vous appris pendant cet exposé? Karl VINCENT, DC IFEC 2010 Diplôme Universitaire de Méthodes en Recherche Clinique Institut de Santé Publique d Epidémiologie et de développement ISPED Bordeaux

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Une étude randomisée contrôlée

Une étude randomisée contrôlée L application d une anesthésie locale topique au triage permet de réduire le temps de traitement d une lacération chez les enfants Une étude randomisée contrôlée L application d une anesthésie locale topique

Plus en détail

PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES

PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES C.PIEL T.CHERFAOUI CARHAIX 18 MARS 2008 INTRODUCTION La médecine d urgence est reconnue comme spécialité depuis 2004 Les

Plus en détail

Votre limite globale Silver Gold Platinum 1 000 000 USD 800 000 EUR 650 000 GBP. Vos garanties médicales standard Silver Gold Platinum

Votre limite globale Silver Gold Platinum 1 000 000 USD 800 000 EUR 650 000 GBP. Vos garanties médicales standard Silver Gold Platinum Assurance médicale internationale Nos assurances disposent de 3 niveaux de couverture distincts : Silver, Gold et Platinum. Choisissez votre niveau de couverture à l'aide du tableau ci-dessous. Tous les

Plus en détail

Revue de la littérature

Revue de la littérature Résultats à long terme des anévrysmes traités Revue de la littérature Cours de DES de neurochirurgie Inter-région Rhône-Alpes / Auvergne Vendredi 22/04/11 Méthode (1): sélection bibliographique en fonction

Plus en détail

d allaitement maternel. Huit maternités volontaires situées en région Aquitaine, Picardie et Rhône- Alpes avaient participé à l étude.

d allaitement maternel. Huit maternités volontaires situées en région Aquitaine, Picardie et Rhône- Alpes avaient participé à l étude. Observance des pratiques professionnelles recommandées en maternité et réduction du risque de sevrage de l allaitement maternel dans les six premiers mois de vie. INTRODUCTION Les bénéfices de l allaitement

Plus en détail

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Dr Louis-Philippe Hubert, R1 médecine de famille UMF La Sarre 29 mai 2015 Plan Définition

Plus en détail

TRAUMATISME CRANIEN DE L ENFANT : conduite à tenir?

TRAUMATISME CRANIEN DE L ENFANT : conduite à tenir? TRAUMATISME CRANIEN DE L ENFANT : conduite à tenir? H Le Hors-Albouze Urgences pédiatriques Timone enfants Marseille Traumatismes crâniens (TC) de l enfant Grande fréquence même si incidence réelle mal

Plus en détail

La malnutrition chez la personne âgée. Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne

La malnutrition chez la personne âgée. Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne La malnutrition chez la personne âgée Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne Objectifs Importance du problème Facteurs de risque Evaluation Traitement & prévention Points

Plus en détail

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN PERSONNE AGEE AUX URGENCES Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN ET NON PAS URGENCES DE LA PERSONNE AGEE QUELQUES BANALITES TOUJOURS BONNES A PRECISER L âge n est pas une pathologie L âge de l

Plus en détail

Ecole d infirmier(e)s anesthésistes

Ecole d infirmier(e)s anesthésistes Ecole d infirmier(e)s anesthésistes Programme de formation 2016 préparation au concours d entrée à l école d IADE diplôme universitaire «perfectionnement des infirmier(e)s de SSPI» diplôme universitaire

Plus en détail

La douleur post opératoire dans la chirurgie du rachis

La douleur post opératoire dans la chirurgie du rachis La douleur post opératoire dans la chirurgie du rachis JLAR 2008 Dr A. Lafanechère, service d anesthésie neurochirurgicale Pôle d anesthésie réanimation, Hôpital Roger Salengro, CHRU Lille La douleur post

Plus en détail

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA?

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? (césarienne élective = césarienne pratiquée "à froid", en dehors du travail) C Dageville réanimation néonatale,

Plus en détail

Utilisation et surveillance d une pompe à PCA de type pharmacia cadd

Utilisation et surveillance d une pompe à PCA de type pharmacia cadd Utilisation et surveillance d une pompe à PCA de type pharmacia cadd 1- Principe de soin La PCA (ou Patient Controlled Analgesia), est une technique qui permet au patient de s administrer lui-même, à l

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 DERMOVAL, gel flacon de 20 ml (CIP : 34009 326 130 4 5) DERMOVAL 0,05 POUR CENT, crème tube de 10 g (CIP : 34009 320 432 9 3) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

Doit on et peut on utiliser un placebo dans la prise en charge de la douleur?

Doit on et peut on utiliser un placebo dans la prise en charge de la douleur? Doit on et peut on utiliser un placebo dans la prise en charge de la douleur? Dr Philippe Poulain Unité Territoriale de Soins Palliatifs Polyclinique de l Ormeau Tarbes phpoulain@wanadoo.fr Placebo: de

Plus en détail

L'infirmière gériatrique Ses qualités, son rôle et ses fonctions. Claire Harrisson Courtière de connaissances Secteur gestion des connaissances

L'infirmière gériatrique Ses qualités, son rôle et ses fonctions. Claire Harrisson Courtière de connaissances Secteur gestion des connaissances L'infirmière gériatrique Ses qualités, son rôle et ses fonctions Claire Harrisson Courtière de connaissances Secteur gestion des connaissances Mars 2011 RÉDACTION, ASSS de la Montérégie Citation suggérée

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Avis 23 avril 2014. BARITEKAL 20 mg/ml, solution injectable Boîte de 10 ampoules de 5 ml (CIP : 34009 585 896 3 8) Laboratoire NORDIC PHARMA

Avis 23 avril 2014. BARITEKAL 20 mg/ml, solution injectable Boîte de 10 ampoules de 5 ml (CIP : 34009 585 896 3 8) Laboratoire NORDIC PHARMA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 avril 2014 BARITEKAL 20 mg/ml, solution injectable Boîte de 10 ampoules de 5 ml (CIP : 34009 585 896 3 8) Laboratoire NORDIC PHARMA DCI Code ATC (2012) Motif de l

Plus en détail

La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique?

La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique? La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique? Caterina REGIS IFH Infirmière Ressource Douleur CETD CHU Montpellier Déclaration publique d intérêts Je soussignée

Plus en détail

Guide de la future maman & de son bébé

Guide de la future maman & de son bébé Guide de la future maman & de son bébé Avec la collaboration de: P r Jacques Jani D r Leonardo Gucciardo Katia Paemelaere D r Eliane Damis D r Anne-Britt Johansson Comité de rédaction: Bérengère Guccione

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

Traitement de la dépression post-partum

Traitement de la dépression post-partum DÉPRESSION MATERNELLE Traitement de la dépression post-partum Peter Cooper, D.Phil., Lynne Murray, Ph.D., Sarah Halligan, D.Phil. Winnicott Research Unit, University of Reading, Royaume-Uni Mai 2010 Introduction

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

Sédation consciente et soins dentaires

Sédation consciente et soins dentaires sédation consciente Sédation consciente et soins dentaires chez la personne âgée Sylvie Chapiro, Christophe Trivalle Pôle Gériatrie Hôpitaux universitaires Paris-Sud, AP-HP Hôpital Paul Brousse En raison

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Tuméfaction douloureuse

Tuméfaction douloureuse Santé bucco-dentaire Médecin de 1 er recours et problèmes dentaires fréquents Dre May SALMAN, médecin dentiste HUG Dr Jean-Pierre RIEDER, médecin interniste HUG Plan de présentation Santé bucco-dentaire

Plus en détail

OPTIMISER LA PRATIQUE DU PEAU A PEAU ET DU SOIN KANGOUROU IMPLANTER UNE POLITIQUE DE SERVICE en maternité et en néonatologie

OPTIMISER LA PRATIQUE DU PEAU A PEAU ET DU SOIN KANGOUROU IMPLANTER UNE POLITIQUE DE SERVICE en maternité et en néonatologie OPTIMISER LA PRATIQUE DU PEAU A PEAU ET DU SOIN KANGOUROU IMPLANTER UNE POLITIQUE DE SERVICE en maternité et en néonatologie PARIS 8, 9 et 10 juin 2015 Maternité de Port Royal 75 014 Mots clés : Peau à

Plus en détail

Les soins palliatifs en soins intensifs pédiatriques

Les soins palliatifs en soins intensifs pédiatriques en soins intensifs pédiatriques Par France Gauvin, M.D., FRCPC, et Catherine Farrell, M.D., FRCPC Même dans un milieu de haute technologie comme les soins intensifs pédiatriques, il peut arriver que l

Plus en détail

Pratique de la P C A (patient-controlled analgesia)

Pratique de la P C A (patient-controlled analgesia) Pratique de la PCA (patient-controlled analgesia) - M. Navez, D. Baylot Pratique de la P C A (patient-controlled analgesia) Navez M, Baylot D DAR Anesthésie Réanimation Pr Auboyer CHU ST Etienne BASES

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2001/01-01/a0010017.htm Bulletin Officiel n 2001-1 Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Page 1 sur 6 Complément à la circulaire DH/EO 2 n

Plus en détail

Douleur de l enfant : place des approches non médicamenteuses

Douleur de l enfant : place des approches non médicamenteuses Douleur de l enfant : place des approches non médicamenteuses Dr Chantal Wood Centre de Prise en Charge de la Douleur Chronique, Service de Rhumatologie CHU Dupuytren, Limoges Les Thérapies Complémentaires

Plus en détail

Faciliter la transition de la guérison à la palliation en favorisant la communication entourant le choix de soins 16 avril 2009 19e congrès du Réseau

Faciliter la transition de la guérison à la palliation en favorisant la communication entourant le choix de soins 16 avril 2009 19e congrès du Réseau Faciliter la transition de la guérison à la palliation en favorisant la communication entourant le choix de soins 16 avril 2009 19e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, Montréal Julia Sohi

Plus en détail

L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves

L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves Cet atelier portera sur 1. la recherche dans la documentation de sources pertinentes; 2. l évaluation

Plus en détail

L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA)

L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA) L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA) METHODE DE CONTROLE DE LA DOULEUR AIGUE EFFICACE ET SURE. OSWALT KE 1990 OBJECTIF : METTRE EN PLACE LA PCA CHEZ LE PLUS GRAND NOMBRE DE PATIENTS SANS AUGMENTER

Plus en détail

Infirmière en pratique avancée option gérontologie

Infirmière en pratique avancée option gérontologie Infirmière en pratique avancée option gérontologie BARRIERE-ARNOUX CÉCILE INFIRMIÈRE-SOPHROLOGUE LIBÉRALE CANDIDATE AU MASTER 2 SCIENCES CLINIQUES INFIRMIÈRES OPTION GÉRONTOLOGIE ANFIIDE 11 ET 12 OCTOBRE

Plus en détail

PROBIOTIQUES ET VAGINOSE

PROBIOTIQUES ET VAGINOSE PROBIOTIQUES ET VAGINOSE QUESTION : Les probiotiques sont-ils un traitement efficace des vaginoses? AUTEUR : Geneviève Bustros-Lussier (JANVIER 2009) P : Patiente ayant une vaginose bactérienne I : Probiotiques

Plus en détail

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper Pourquoi proposer un TTT adjuvant? Probabilité de survie à 10 ans en fonction

Plus en détail

Hypnose et Douleurs Aiguës. Dr Claude VIROT - depuis 1994 PROGRAMME 2015 PARIS. !Programme détaillé formation HDAA 2015 PARIS - Emergences

Hypnose et Douleurs Aiguës. Dr Claude VIROT - depuis 1994 PROGRAMME 2015 PARIS. !Programme détaillé formation HDAA 2015 PARIS - Emergences PROGRAMME 2015 PARIS Programme détaillé formation HDAA 2015 PARIS - Emergences 1 1. OBJECTIFS" 1. Savoir" 1. Acquérir un savoir validé sur la relation thérapeutique, l hypnose médicale appliquée à la douleur

Plus en détail

Surveillance clinique

Surveillance clinique Surveillance clinique des clients qui reçoivent des médicaments ayant un effet dépressif sur le système nerveux central Avis 2 e édition Composition du groupe de travail sur la mise à jour de l avis sur

Plus en détail

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS:

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: Infirmier(e)s et aides soignant(e)s ETUDE ORSOSA État de santé, conditions de travail

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Régime Premier Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Zone de couverture États-Unis États-Unis Montant annuel maximal des garanties Illimité Illimité Franchises annuelles

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA DIGNITE

Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA DIGNITE Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA DIGNITE 0 Page2 Sommaire Les droits rattachés au respect de la personne... 3 Le droit au respect de sa dignité... 3 Quelle est la signification de la dignité en droit de

Plus en détail

Département d épidémiologie clinique et d études communautaires. Rapport sommaire

Département d épidémiologie clinique et d études communautaires. Rapport sommaire Département d épidémiologie clinique et d études communautaires Rapport sommaire UTILISATION DES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE ET DE L URGENCE PARMI LES ADULTES DU QUÉBEC : RÉSULTATS DE L ENQUÊTE SUR LA SANTÉ

Plus en détail

Laetitia SELLAM. Mémoire pour l obtention du DES de pédiatrie. CHU Clermont Ferrand. 9 octobre 2009

Laetitia SELLAM. Mémoire pour l obtention du DES de pédiatrie. CHU Clermont Ferrand. 9 octobre 2009 Devenir à court terme des prématurés nés entre 24 SA et 26 SA: l expérience Clermontoise Mémoire pour l obtention du DES de pédiatrie 9 octobre 2009 Laetitia SELLAM CHU Clermont Ferrand Introduction Amélioration

Plus en détail

prise en charge paramédicale dans une unité de soins

prise en charge paramédicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 octobre 2011 PEDIAVEN AP-HP G15, solution pour perfusion 1000 ml de solution en poche bi-compartiment, boîte de 4 (CIP: 419 999-0) PEDIAVEN AP-HP G20, solution pour

Plus en détail

Horaires Généralités et évaluation Intervenants 08.30 08.45 08.45 09.45 09.45 10.00 10.00 11.00 11.00 12.00

Horaires Généralités et évaluation Intervenants 08.30 08.45 08.45 09.45 09.45 10.00 10.00 11.00 11.00 12.00 Session 1 Lundi 5 novembre 2012 Visioconférence Horaires Généralités et évaluation Intervenants 08.30 08.45 08.45 09.45 10.00 11.00 11.00 12.00 14.00 15.00 15.00 16.00 16.00 16.15 16.00 16.30 16.30 17.15

Plus en détail

CEPHALEES POST-BRECHE DURALE. Post Dural Puncture Headache (PDPH)

CEPHALEES POST-BRECHE DURALE. Post Dural Puncture Headache (PDPH) CEPHALEES POST-BRECHE DURALE Post Dural Puncture Headache (PDPH) G. Buzançais Dr E. Morau 6 Mars 2013 Plan Introduction Physiopathologie Traitements Conclusion Définitions Brèche durale Ponction de dure-mère

Plus en détail

Deux études cliniques

Deux études cliniques Etat bucco-dentaire des patients en psychiatrie Motivation des patients à l hygiène bucco-dentaire: Deux études cliniques Valérie BERTAUD GOUNOT MCU PH UFR Odontologie Dr en Chirurgie Dentaire, CH Guillaume

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Consignes de remplissage - Grille de recueil - Thème DAN2

Consignes de remplissage - Grille de recueil - Thème DAN2 Généralisation 2014 d un recueil d indicateurs pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins dans les établissements de santé de soins de courte durée Consignes de remplissage - Grille

Plus en détail

Pathologie Psychiatrique et Pathologie Bucco-dentaire Muriel Valtat Chirurgien Dentiste

Pathologie Psychiatrique et Pathologie Bucco-dentaire Muriel Valtat Chirurgien Dentiste Pathologie Psychiatrique et Pathologie Bucco-dentaire Muriel Valtat Chirurgien Dentiste Je remercie chaleureusement Djéa Saravane pour son soutien et ses judicieux conseils lors de la préparation de la

Plus en détail

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 17 èmes Journées des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer 4 ème Conférence Francophone d Epidémiologie Clinique Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 Q Picat, N

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

EXAMENS DES DU-DIU-CEU 2014/2015 EXAMENS DU 22 JUIN A JUILLET 2015

EXAMENS DES DU-DIU-CEU 2014/2015 EXAMENS DU 22 JUIN A JUILLET 2015 EXAMENS DU 22 JUIN A JUILLET 2015 Antibiologie 22/06/2015 FACULTE DE MEDECINE - Secteur NORD - Amphi 5 Accueil des urgences pédiatriques 22/06/2015 9h00-11H00 HOPITAL NORD - Service de Pédiatrie - Salle

Plus en détail

DEFINITION. Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA. Composantes de la douleur. Sensation. Emotion Cognition.

DEFINITION. Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA. Composantes de la douleur. Sensation. Emotion Cognition. Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA DR C. Waintrop Service d anesthésie -Réanimation Hôpital Saint-Louis, Paris 10è DEFINITION Douleur: «Expérience sensorielle et émotionnelle

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT L art de cultiver des savoirs, des expériences, des compétences et des talents www.chuq.qc.ca/fr/info_plus/formations_en_ligne DES ACTIVITÉS DE FORMATION EN LIGNE

Plus en détail