ABB Architecture Building Blocks ICT du SPF Finances

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ABB 2013 - Architecture Building Blocks ICT du SPF Finances"

Transcription

1 Fondements ICT Louis COLLET ICT Manager SPF Finances Service d Encadrement ICT Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 0 de 348

2

3 ABB Architecture Building Blocks ICT du SPF FinanceIs Table des matières ABB - ARCHITECTURE BUILDING BLOCKS ICT DU SPF FINANCES 1 Enterprise Architecture Framework 1 Introduction 1 Objectif de ce document 2 Définition et description des Architecture Building Blocks 3 ABB.1 - NETWORK AND INFRASTRUCTURE 5 Introduction 5 Dans le framework ABB 6 Groupes de services de l ABB.1 7 Information pour l utilisateur 7 ABB Transport and Network Services 8 Aperçu 8 ABB Data Connectivity Services 10 ABB Téléphonie IP 12 ABB Services de diagnostic des flux de données 15 ABB Services de Connectivité Extranet 17 ABB Services de Synchronisation temporelle 19 ABB Services Internet Protocols 21 ABB WAN Services 23 ABB Services de Connectivité mobile 25 ABB Equipements physiques réseaux 27 Aperçu 27 ABB Equipements physiques réseaux Services 28 ABB Computing Nodes Services 30 Aperçu 30 ABB Mainframe Services 32 ABB Serveurs Unix 34 ABB Backup and Storage Services 39 ABB Wintel - servers 46 ABB Desktops et laptops Services 50 ABB Pervasive (Smartphones) 56 ABB Client Peripherals (Périphériques) 58 ABB Multifunctional Printers (MFP) 60 ABB Printing Services 62 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page I

4 Aperçu 62 ABB Services d impression digitale gros volumes «Fedopress» 63 ABB Printing Services Columbus 67 ABB Services d impression digitale interactive «Scriptura Interactive» 70 ABB Imprimante virtuelle «Print and Post» 73 ABB Operating System Services 75 Aperçu 75 ABB Systèmes d exploitation Serveurs 76 ABB Systèmes d exploitation desktops and laptops 78 ABB Facility Services 80 Aperçu 80 ABB Data center North Galaxy 81 ABB Data center Anderlecht 88 ABB.2 - SECURITY SERVICES 90 Introduction 90 Dans le framework ABB 90 Groupes de services de l ABB.2 91 Information pour l utilisateur 91 ABB Firewall Services 92 Aperçu 92 ABB Double couche redondante 94 ABB Définition et protection des DMZ 96 ABB Intégrité du trafic Web 99 ABB Limitation des sites Web indésirables 101 ABB Remote Access pour les agents et partenaires 103 ABB Détection des intrusions et prévention 106 ABB Fonctionnalités Host-based security 108 ABB Intégrité du trafic Web 110 ABB Fonction Anti-Spam 112 ABB Système DNS sécurisé 114 ABB Out-of-Band Management 116 ABB Application Firewall 118 ABB Antivirus à la demande 120 ABB Certification Services 122 Aperçu 122 ABB Services de certification 123 ABB Services d authentification 125 Aperçu 125 ABB Services d authentification 126 ABB Autorisation Services 130 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page II

5 Aperçu 130 ABB Autorisation Services 131 ABB Virus Protection Services 136 Aperçu 136 ABB Virus Protection Services 137 ABB Identity Management Services 139 Aperçu 139 ABB Identity Management Services 140 ABB.3 - COMMUNICATION AND INTEGRATION SERVICES 143 Introduction 143 Dans le framework ABB 144 Groupe de services de l ABB Information pour l utilisateur 145 ABB Directory Services 146 Aperçu 146 ABB Domain Name System (DNS) 147 ABB Windows Internet Naming services (WINS) 149 ABB Active Directory services 151 ABB Messaging and Event Services 153 Aperçu 153 ABB Couche d abstraction sur JMS 154 ABB Recherche de topics et de queues 156 ABB Renvoi automatique 158 ABB Publish-Subscribe Message Service 160 ABB Services 162 Aperçu 162 ABB Mailclient 163 ABB Mailserver Services 165 ABB Collaboration Services 168 Aperçu 168 ABB Collaboration Services 169 ABB Sharepoint Services 172 ABB Integration Services 174 Aperçu 174 ABB ETL Services 175 ABB Web services 179 ABB.4 - GENERIC APPLICATION SERVICES 182 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page III

6 Introduction 182 Dans le framework ABB 183 Groupes de services de l ABB Information pour l utilisateur 184 ABB 4.1 Process management Services 185 Aperçu 185 ABB Business Process Management Services FILENET 186 ABB JBPM Services 189 ABB Model adaptation and Mediation Services 191 Aperçu 191 ABB Application Server Services 192 Aperçu 192 ABB Application Server Services 193 ABB Transaction Management Services 194 Aperçu 194 ABB CICS Transaction Manager 195 ABB GCOS TP8 Transaction Manager 197 ABB BS2000 Transaction Manager 199 ABB J2EE Transaction Management Services 201 ABB Search Services 203 Aperçu 203 ABB Search engine Service 204 ABB DataBase Management Services 209 Aperçu 209 ABB Services Relational Data Center 210 ABB Autres Services DBMS 213 ABB.4.7 Content Management Services 216 Aperçu 216 ABB Enterprise Content Management Services 217 ABB DIM/MYScan 221 ABB File and Storage Services 224 Aperçu 224 ABB File and Storage Services 225 ABB Document and Information Management 228 Aperçu 228 ABB Business Intelligence Services 229 Aperçu 229 ABB ETL services 230 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page IV

7 ABB Data Mining Services 232 ABB Data Reporting and Analysis Services 234 ABB Corporate Performance Management Services 237 ABB.5 BUSINESS APPLICATIONS 240 Introduction 240 Dans le framework ABB 240 Groupes de services de l ABB Information pour l utilisateur 241 ABB 5.1 Signalétique Transversale - SITRAN 242 Aperçu 242 ABB Signalétique Transversale - SITRAN 243 ABB.6 REFERENCE DATA 246 Introduction 246 Dans le framework ABB 246 Groupes de services de l ABB Information pour l utilisateur 247 ABB 6.1 Reference data SITRAN 248 Aperçu 248 ABB Reference data - SITRAN 249 ABB.7- USERS ENVIRONMENT SERVICES 252 Introduction 252 Dans le framework ABB 252 Groupes de services de l ABB Information pour l utilisateur 253 ABB Personal Digital Assistant 254 Aperçu 254 ABB Desktop Workstation 255 Aperçu 255 ABB Desktop workstation 256 ABB Laptop Workstation 258 Aperçu 258 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page V

8 ABB Laptop Workstation 259 ABB Voice Services 261 Aperçu 261 ABB User device operating Services 262 Aperçu 262 ABB Portal Services 263 Aperçu 263 ABB.8 - IT DEVELOPMENT SERVICES 264 Introduction 264 Dans le framework ABB 265 Groupes de services de l ABB Information pour l utilisateur 266 ABB Requirement Management 267 Aperçu 267 ABB Requirement Management 268 ABB Solution Architecture Modelling 274 Aperçu 274 ABB Solution Architecture Modelling 275 ABB Data Architecture Modelling Services 277 Aperçu 277 ABB Data Architecture Modelling Analyse 278 ABB Data Architecture Modelling Production 281 ABB.8.4 Application Development Environment Services 283 Aperçu 283 ABB Application Development Environment Services 284 ABB Testing Services 289 Aperçu 289 ABB Testing Services 290 ABB Application Configuration Management 294 Aperçu 294 ABB Application Configuration Management 295 ABB.8.7 Change Management Services 297 Aperçu 297 ABB FUP Methodology 298 Aperçu 298 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page VI

9 ABB FUP Methodology 299 ABB CCFF Framework 307 Aperçu 307 ABB CCFF Framework 308 ABB Entreprise Architecture Modeling 312 Aperçu 312 ABB Service Oriented Architecture and Enterprise Service Bus 313 ABB PDF Document Services 316 Aperçu 316 ABB PDF Document Services 317 ABB.9 - NETWORK AND SYSTEM MANAGEMENT 320 Introduction 320 Dans le framework ABB 321 Groupes de services de l ABB Information pour l utilisateur 322 ABB Enterprise Monitoring et Systems Management 323 Aperçu 323 ABB Enterprise Monitoring et Systems Management 324 ABB Service Delivery and Service Support 326 Aperçu 326 ABB Service Delivery and Service Support 327 ABB Remote Monitoring Services 330 Aperçu 330 ABB Remote Monitoring Services 331 ABB Job Scheduling Services 333 Aperçu 333 ABB Job Scheduling Services 334 ABB Disaster Recovery Services 336 Aperçu 336 ABB Disaster Recovery Services 337 ABB IT Process Automation Services 343 Aperçu 343 ABB IT Process Automation Services 344 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page VII

10

11 ABB - Architecture Building Blocks ICT du SPF Finances ENTERPRISE ARCHITECTURE FRAMEWORK INTRODUCTION Ce document définit les modèles d Architecture ICT pour le SPF Finances. Les modèles d Architecture ICT identifient les services technologiques et fonctions requis pour supporter les applications et données business. Le modèle consiste en «Architecture Building Blocks» (ABB s) qui représentent le groupement logique de services et fonctions ICT. Le Modèle offre une représentation graphique unique des Architecture Building Blocks et de leurs interrelations et sert de dépôt «repository» pour les informations au niveau des technologies ICT au travers de l ensemble du SPF Finances. Ce modèle n est pas influencé par des contraintes physiques ou géographiques. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 1

12 Les ABB s représentent le regroupement au plus haut niveau de ces services et fonctions. Chaque ABB est décomposé en un nombre plus important et plus détaillé de groupes de services. Chaque groupe de services reprend un ou plusieurs services. ABB Groupe de services Service 1 Service x Services n OBJECTIF DE CE DOCUMENT L objectif de ce document est de décrire les composants principaux de l architecture en place au sein du SPF Finances pour les aspects ICT. Les objectifs de ce document sont de : Gérer de manière consistante et centrale les références et la documentation des services ICT, Offrir un point d entrée central et structuré pour la documentation ICT, Documenter l ensemble du contexte avec une priorité pour les aspects et décisions stratégiques. Le scope initial et précis de ce document est limité aux ABB s suivants : Architecture Building Blocks (ABB) Page ABB.1 - NETWORK and INFRASTRUCTURE 5 ABB.2 - SECURITY SERVICES 90 ABB.3 - COMMUNICATION and INTEGRATION SERVICES 143 ABB.4 - GENERIC APPLICATION SERVICES 182 ABB.5 BUSINESS APPLICATIONS 240 ABB.6 REFERENCE DATA 246 ABB.7- USERS ENVIRONMENT SERVICES 252 ABB.8 - IT DEVELOPMENT SERVICES 264 ABB.9 - NETWORK and SYSTEM MANAGEMENT 320 Ce scope pouvant être élargi suivant l état d avancement du projet en relation avec le budget. Un des buts est d augmenter la connaissance et la compréhension du Framework proposé au sein du SPF de manière à assurer la prise en main et la maintenance par les membres du SPF eux-mêmes. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 2

13 DÉFINITION ET DESCRIPTION DES ARCHITECTURE BUILDING BLOCKS Les Architecture Building Blocks (ABB) sont des composants modulaires avec lesquels les modèles conceptuels d architecture et vues logiques sont développés. Chaque ABB représente un besoin fonctionnel IT nécessaire pour répondre aux besoins business. Certains ABB correspondront 1 à 1 avec une solution produit ; d autres seront implémentés de différentes manières en fonction des plates-formes (p.ex. : sur une plate-forme cela pourrait faire partie de l operating system, et sur d autres, cela pourrait être un produit optionnel). L architecture d entreprise utilise des ABB s qui, généralement, peuvent être assimilés à un service de gestion de ressources constitué d un ensemble de programmes qui maintient l état d une ressource et offre l accès sous forme d un service. Pour les descriptions des ABB dans les chapitres qui suivent, les définitions suivantes sont d application : Implémentation actuelle : Software et Hardware installé et en usage actuellement; identifie et documente les divers composants (indique les programmes in-house, les softwares et hardware commerciaux, les produits standard du SPF Finances, environnements, quantités, etc.) Direction future : Choix technologiques planifiés pour les 5 années futures ; utilisée pour documenter un choix stratégique future pour l ABB. (Indiquer lorsqu approprié, les dates planifiées de déclassement (plus d investissements, déclassement/remplacement) ; date planifiée de sunset (investissement limité) ; solution préférées, emerging ; etc.) Classification : Strategic Standard de l industrie IT, solution préférée, recommandée Tactical Solution ponctuelle nécessitant cette variance (écart) par exemple limitée à un projet spécifique. Sunset Investissements futurs limités (gérés jusqu à déclassement/remplacement). Non-Strategic Existe dans l architecture mais n est pas utilisé et son usage nécessite une approbation particulière. Transition Priority : Utilisation : High Nécessaire dans moins d un an Medium - Nécessaire dans un délai de 2-3 ans Low - Nécessaire dans un délai de 3-5 ans Les ABB s doivent être utilisés comme un repository, une définition commune de besoins fonctionnels et comme un point d encrage pour documenter les divers composants de l infrastructure qui implémente cette fonctionnalité. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 3

14 Les ABB s fournissent les détails aux concepteurs, développeurs et autres intervenants qui doivent comprendre les divers aspects et vues de l architecture ICT. MISES A JOUR Etant donné que l Architecture d Entreprise est mouvante et en constante évolution, chaque ABB sera au fur et à mesure défini de manière plus précise en fonction des évolutions des besoins business et également de la collecte de données. ABRÉVIATIONS Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 4

15 ABB Architecture Building Blocks ICT du SPF Finance5s ABB.1 - NETWORK and INFRASTRUCTURE INTRODUCTION Le SPF Finances utilise un vaste réseau TCP/IP réparti sur tout le territoire national, comptant environ utilisateurs. Ce réseau est relié à divers autres réseaux : Fedman donne accès à l Internet et aux autres SPF et institutions publiques. Le WAN du SPF Finances est implémenté aujourd hui avec Bilan. Des lignes louées vers certains partenaires du SPF Finances, qu ils soient publics (Commission Européenne) ou privés (fournisseurs de services). L accès au réseau du SPF Finances à partir du monde extérieur est protégé par une infrastructure de firewall. Le firewall assure un accès sécurisé à l Internet pour les besoins des services centraux du SPF Finances et pour couvrir les besoins des fonctionnaires, ainsi que l accès aux ressources du SPF Finances pour les usagers externes simultanés à partir d Internet. Une représentation schématisée des différents réseaux est présentée. On y distingue : Le réseau LAN auquel les utilisateurs internes sont connectés (LAN/users) Le réseau WAN auquel les utilisateurs du SPF Finances sont connectés. Le réseau auquel sont connectés les serveurs du SPF Finances (Intranet) Une zone DMZ existe Le réseau Internet, accessible via le réseau Fedman Des liens spécifiques vers certains partenaires. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 5

16 Sur la même infrastructure, le SPF Finances dispose d une solution de convergence voix-données appelée TelLANoGa. Pour les aspects infrastructure système (plates-formes de processing CPU), la stratégie du SPF -Finances repose sur une approche de consolidation sur la plate-forme centrale Fujitsu-Siemens sous Solaris 10 supportant le partitionnement et la virtualisation. Il y a pourtant encore plusieurs mainframes (IBM system z10 BC, Fujitsu Siemens SX100 et Bull Helios 4) qui sont utilisés pour toutes les applications legacy. Il existe également un important parc de serveurs Windows (surtout virtualisés), dans une architecture x86. Cette plate-forme centrale repose sur l environnement «Atlas» pour les ressources de stockage (SAN) et backup (systèmes à disques et bandothèques robotisées) dupliqués entre les 2 data centers principaux du SPF Finances. Le Disaster Recovery Site permet la continuation de l exploitation des systèmes critiques en cas de désastre dans l un des sites. Les services d impression reposent sur deux solutions principales suivant les volumes de données à traiter et le type d application en usage. Un système permet d utiliser des outils de pré-processing et de postprocessing et d imprimer des gros volumes de documents, l autre offre un service d impression personnel avec support centralisé. DANS LE FRAMEWORK ABB Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 6

17 GROUPES DE SERVICES DE L ABB.1 L ABB.1 NETWORK and INFRASTRUCTURE est composé des groupes de services suivants : Groupes de services Page ABB Transport and Network Services 8 ABB Equipements physiques réseaux 27 ABB Computing Nodes Services 30 ABB Printing Services 62 ABB Operating System Services 75 ABB Facility Services 80 INFORMATION POUR L UTILISATEUR Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section Introduction Département(s) / Divisions Operations Architecture Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication du document ABB Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 7

18 ABB TRANSPORT AND NETWORK SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les Services Transport et Network nécessaires pour supporter les services systèmes et applicatifs de manière indépendante de la couche de transport réseau. Le SPF Finances utilise un vaste réseau TCP/IP réparti sur tout le territoire national, comptant environ utilisateurs. Le WAN du SPF Finances est implémenté aujourd hui avec Bilan. Ce réseau est relié à divers autres réseaux : Fedman donne accès à l Internet et aux autres SPF et institutions publiques. Des lignes louées vers certains partenaires du SPF Finances, qu ils soient publics (Commission Européenne) ou privés (fournisseurs de services). L accès au réseau du SPF Finances à partir du monde extérieur est protégé par une infrastructure de Firewall (ABB ). Le firewall a été mis en place en vue d un accès sécurisé à l Internet pour les besoins des services centraux du SPF Finances. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 8

19 COMPOSITION DU SERVICE GROUPE Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Data Connectivity Services 10 ABB Téléphonie IP 12 ABB Services de diagnostic des flux de données 15 ABB Services de Connectivité Extranet 17 ABB Services de Synchronisation temporelle 19 ABB Services Internet Protocols 21 ABB WAN Services 23 ABB Services de Connectivité mobile 25 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir section Introduction Service(s) compétent(s) de l organisation Département(s) / Divisions Operations- Connectivity Operations-Application Services Windows Applications Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication du document ABB Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 9

20 ABB DATA CONNECTIVITY SERVICES RESUME Le service Data Connectivity assure la disponibilité d accès réseau câblé au réseau interne du SPF Finances depuis un bâtiment du SPF Finances. Ce service repose sur les divers composants réseaux en place au sein du SPF Finances tels que des connexions Ethernet. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Connexion au réseau Ethernet et Téléphonique. IEEE 802.3, TCP/IP Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Par utilisateur final, une moyenne de 1,5 connexion RJ45 est prévue. Les PCs et la téléphonie IP utilisent les mêmes câbles et portes switch. - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 10

21 DESCRIPTION DETAILLEE Implémentation actuelle Par utilisateur final, une moyenne de 1,5 connexion RJ45 est prévue. Les PCs et la téléphonie IP utilisent les mêmes câbles et portes switch. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 11

22 ABB TÉLÉPHONIE IP RÉSUMÉ Le service Téléphonie IP sert à la communication interne et externe via une infrastructure rénovée. Tous les utilisateurs internes sont reliés à cette infrastructure. Chaque utilisateur dispose de son propre numéro «number for life», où qu'il se trouve. Sur la base de cette infrastructure, les services suivants sont assurés : Téléphonie Messagerie (Voice Mail) Conférence téléphonique (Conference Call) Groupes Call et Hunt Secrétaire de direction (Management Assistant) Répertoire téléphonique électronique (Directory) Call centers Intégration fax PeterConnects (téléphonistes) Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Téléphonie Messagerie vocale (Voic ) Fax (envoie et réception de fax via mail) Call centers Annuaire téléphonique Assistance de direction (Management Assistant) Trunkink SIP : communication externe H323, SCCP : Communication interne Rightfax Software Cisco Call Manager version Cisco Unity Connection version Cisco IPCC version 7.0.(1) SR5 Rightfax versions 9.4 and 10 PeterConnects version 6.2.B.1.b Cisco IP Communicator version 7.0. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 12

23 Hardware L accès à l environnement de téléphonie IP est garanti par : Cisco IP Phone 7911/7912 Cisco IP Phone 7941/7965 Cisco Soft Phone Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Priorité de transition - High (moins d un an) Etendre la panoplie d outils en tenant compte de l évolution des modèles de trafic (notamment P2P) et protocoles. - - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 13

24 DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 14

25 ABB SERVICES DE DIAGNOSTIC DES FLUX DE DONNÉES RÉSUMÉ Examen des interruptions et défauts de performance des flux de données end-to-end. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Analyse du trafic du réseau client/serveur existant. SNMP, Netflow, ICMP,... Sniffer Fluke Optiview Fluke SuperAgent Rapports (SLA/QoS) Belgacom Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Etendre la panoplie d outils en tenant compte de l évolution des modèles de trafic (notamment P2P) et protocoles. - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 15

26 DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 16

27 ABB SERVICES DE CONNECTIVITÉ EXTRANET RÉSUMÉ Ce service doit veiller à la disponibilité de l infrastructure nécessaire au travail à distance. Il met en place la connectivité entre les utilisateurs internes et les ressources externes, les utilisateurs mobiles et les ressources centrales, ainsi que les liaisons nécessaires pour les clients externes. Ce service comprend aussi la gestion VPN. La communication fait toujours usage de réseaux autres que ceux confiés à la gestion de la division Networks. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Travail à distance (Client VPN) Transmission de données entre le réseau interne et les organisations externes (site VPN) SSL IPsec Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique En ce qui concerne ce fondement, on n'identifie pas de changement à court ou à long terme. Tactique - Sunset - Nonstratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 17

28 DESCRIPTION DETAILLEEE Authentification via e-id. Les règles d accès à distance via Internet (Client VPN) sont énoncées dans «FinNet-VPN Policy and Procedure», disponible sur l intranet. Les services relatifs à la mise en place et à la gestion du Site VPN sont toujours liés à des activités de projet. A ce titre, ils ne seront pas traités comme une modification standard. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 18

29 ABB SERVICES DE SYNCHRONISATION TEMPORELLE RÉSUMÉ Ce service assure la synchronisation des systèmes internes d enregistrement horaire avec une horloge atomique centrale. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware la synchronisation des systèmes internes d enregistrement horaire avec une horloge atomique centrale. IEEE-1588 NTP Stratum-1 Elproma Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique En ce qui concerne ce fondement, on n identifie pas de changement à court ou à long terme. - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 19

30 DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 20

31 ABB SERVICES INTERNET PROTOCOLS RÉSUMÉ Les protocoles Internet reposent sur la technologie IP. Cela inclut Transmission Control Protocol/Internet Protocol (TCP/IP), Universal Datagram Protocol (UDP) et d autres protocoles. TCP/IP fait référence à une famille de protocoles de réseaux basés sur des standards, parmi lesquels TCP fournit la connexion host-tohost, et IP assure le routage des données d une source vers une destination. La couche TCP/IP inclut les protocoles File Transfert Protocol (FTP), Simple Mail Transfer Protocol (SMTP), News Transfer Protocol (NNTP), etc. Les protocoles TCP/IP permettent à différents réseaux de fonctionner comme une seule entité coordonnée. Les Intranets sont des réseaux utilisant la technologie Internet, mais où les accès sont contrôlés par une entité unique coordonnée. Le service principal est le service DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) aux plates-formes internes du SPF Finances. Ce service veille à l attribution dynamique des adresses IP à l ensemble des PC du réseau SPF FINANCES. Ce service est hébergé sur un cluster MS Windows 2008 actif/passif géographiquement réparti sur 2 sites avec exportation de la base de données 1 fois par jour. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware DHCP TCP/IPV4 FTP NNTP DNS DHCP RFC2131, RFC1918 (10.x.x.x) BOOTP Microsoft Les Services DHCP sont assurés par un cluster Ms Windows2008 actif/passif géographiquement réparti sur les 2 sites. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 21

32 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Pour éviter toute perte d information, on vise un support technologique suffisant pour qu un deuxième centre informatique puisse être maintenu en permanence au même niveau que le centre primaire. Le clustering en place a déjà été testé durant les campagnes Disaster Recovery. Il donne satisfaction au stade actuel. - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 22

33 ABB WAN SERVICES RÉSUMÉ Pour éviter toute perte d information, on vise un support technologique suffisant pour qu un deuxième centre informatique puisse être maintenu en permanence au même niveau que le centre primaire. Le clustering en place a déjà été testé durant les campagnes Disaster Recovery. Il donne satisfaction au stade actuel. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Interconnectivité de réseaux LAN Réseau; MPLS, BGP, Ipv4, Diffserv, Physique: Ethernet, SDSL, Leased Lines Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Connexions redondantes (notamment pour tél. IP). - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 23

34 DESCRIPTION DETAILLEE Le réseau qui interconnecte les bâtiments du département repose sur BiLAN. La bande passante est dimensionnée suivant les règles ci-dessous : Bande passante données : 10 kbps/utilisateur Bande passante voix : 15 kbps/utilisateur Autrement dit, un bâtiment abritant 75 utilisateurs qui se servent aussi de la téléphonie IP est raccordé avec une bande passante d au moins 2 Mbps (75 x (10+15) = 1875). La technologie de ligne peut être SDSL, ligne louée ou fibre optique. Gestion de la bande passante (QoS, infrastructure) INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 24

35 ABB SERVICES DE CONNECTIVITÉ MOBILE RÉSUMÉ Ce service couvre les raccordements sans fil au réseau interne du FinNet des Finances, à partir de l'extérieur des bâtiments des Finances. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Connexion sans fil à FinNet GPRS EDGE UMTS HSDPA/HSUPDA Dell Control Point Vodafone Mobile Connect GSM-modem SmartPhone PDA Carte PCMCIA pour laptop Stick USB 3G Modem intégré dans les PC Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Connectivité réseau sans fil pour les applications mobiles. - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 25

36 DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 26

37 ABB EQUIPEMENTS PHYSIQUES RESEAUX APERÇU INTRODUCTION Cette partie contient la description des services des Equipements Physiques Réseaux. Ceux-ci contiennent: tous les composants des LANs, des WANs, des réseaux Wireless et réseaux locaux personnels ; les câbles, routers, hubs, bridges, switches, cartes réseaux, controller, fibres, patch panel, transmitters, receivers, etc. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Sevices ABB Equipements physiques réseaux Services 28 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section Introduction Département(s) / Division(s) Operations-Connectivity Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 27

38 ABB EQUIPEMENTS PHYSIQUES RÉSEAUX SERVICES RÉSUMÉ Les ABBs Equipements Physiques Réseaux comprennent le hardware qui supporte le réseau et inclut tous les composants des LANs, WANs, Wireless et réseaux locaux personnels, comprenant les câbles, routers, hubs, bridges, switches, cartes réseaux, controller, fibres, patch panel, transmitters, receivers, etc. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Divers Voir les spécifications du matériel. Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique On vise une gestion uniforme qui puisse être assumée par une seule et même firme. 10 Gbit dans datacenter. - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 28

39 DESCRIPTION DETAILLEE Le câblage horizontal est de type UTP Catégorie 6. Le câblage optique vertical est de type OM-3. Catalyst PS-S PoE (nouvelle plate-forme) INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 29

40 ABB COMPUTING NODES SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie contient la description des Computing Nodes Services afin d obtenir une vue générale des diverses plates-formes ICT disponibles au sein du SPF Finances. SERVICES CONCERNES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Mainframe Services 32 ABB Serveurs Unix 34 ABB Backup and Storage Service 39 ABB Wintel - servers 46 ABB Desktops et laptops Services 50 ABB Pervasive (Smartphones) 56 ABB Client Peripherals (Périphériques) 58 ABB Multifunctional Printers (MFP) 60 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 30

41 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section Introduction Département(s) / Division(s) Operations-Processing- Mainframes Operations-Processing-Unix Servers Operations-Storage Operations-Processing- Virtualization ICT Clients ICT Clients ICT Clients Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 31

42 ABB MAINFRAME SERVICES RÉSUMÉ Description des services des plates-formes mainframe. Implémentation actuelle Services principaux Centres de calcul (computing nodes) Standard pertinents - Software and Hardware Type de machine: IBM system z10 BC Système d exploitation : z/vm 6.2 en z/vse 5.1 Environnement interactif : Customer Information Control System (CICS TS 1.1) Environnement batch z/vse Langage de développement : COBOL Base de données : hiérarchique ( DL/1 V1.12 ) Type de machine : Fujitsu SX100-D3 Système d exploitation : BS2000 V8.0 et VM2000 V9.0 Environnement interactif : OPENUTM V6.0 Langage de développement : COBOL2000.V1.5 Database : LEASY-28 V6.2 mais essentiellement utilisation de fichiers ISAM Type de machine: Bull HELIOS 4 2 Novascale 9410 chacun équipé d un module 9026/474T 2 partitions logiques GCOS8 V9000 (Production and Test/développement) par module Système d exploitation GCOS8 SR7.0 Environnement interactif : TP8 : version 8IT4.3 Environnement de développement : COBOL 74 and COBOL bit performance Database : IDS2: version 8DB7.2 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 32

43 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Priorité de transition - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) Le BPR Coperfin a défini comme vision stratégique un redéploiement systématique des fonctionnalités, compte tenu des impératifs de convivialité et d approche intégrée. Des projets sont en cours pour toutes les platesformes mainframes du SPF Finances. Le but est de redévelopper les applications conformément à l approche intégrée de Coperfin. A court terme, on prévoit un plan global de retrait graduel des 3 types de mainframe. - - Low (3-5 ans) DESCRITPION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 33

44 ABB SERVEURS UNIX RÉSUMÉ Le service Serveurs Unix reprend l ensemble des nœuds de traitement existant au sein du SPF Finances et opérant sous le système d exploitation de type Unix. Les machines présentent généralement les caractéristiques suivantes : Dispositifs pour augmenter la disponibilité: Alimentations redondantes ; Ventilateurs redondants ; Possibilité de remplacer certains composants sans l arrêt des machines (même partiel) ; Certains serveurs sont partitionables, ce qui permet une découpe dynamique d un serveur physique en plusieurs serveurs autonomes permettant à chacun de faire tourner un environnement différent ; Les serveurs disposeront de ressources d entrées-sorties propres: disques locaux, accès réseau local et réseau SAN, etc. ; Il est possible d intervenir sur une partition (réparations, maintenance) sans interrompre une autre partition ; Certaines ressources (CPU, mémoire) peuvent être attribuées dynamiquement à une partition (ou en être retirées) sans l arrêt de la partition. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 34

45 Implémentation actuelle Description des systèmes Solaris plate-forme ATLAS Le SPF Finances propose une plate-forme de traitement centrale reposant sur les machines Fujitsu-Siemens à architecture Sparc et une architecture bladeframe x86 supportant le système d exploitation Sun Solaris 10. Services principaux Offre du support d infrastructure de plates-formes Unix Standard pertinents Compatibilité par rapport aux Standards : Software Solaris 10 Hardware Par système d exploitation Unix, l on entend un système opérationnel complet, ce qui inclut: le système d exploitation, le système graphique X11 avec un gestionnaire d écran basé Motif, le système de gestion d environnement «CDE» ou «Common Desktop Environment», les utilitaires habituels du monde Unix, les outils de gestion des systèmes, y compris la gestion de la performance et la gestion à distance du serveur. Fujitsu M5000 Chaque armoire contient plusieurs cartes M5000, dont les installations peuvent être allouées dynamiquement. Ce sont les caractéristiques de chaque conseil : Quad core par CPU 8 CPU et 256 GB RAM par carte CPU : architecture SPARC64-VII 2.4 GHz et 2.5 GHz Fujitsu M9000 Le M9000 utilise les processeurs du SPARC64 propres Fujitsu - processeurs VI SPARC64 propres Fujitsu avec une évolutivité de pointe de 256 cœurs de processeur et la mémoire 4To maximum (1 To actuel). La création du domaine est prise en charge. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 35

46 Description Bladeframe ATLAS platform Services principaux Support infrastructure aux plates-formes Unix Standard pertinents Compatibilité par rapports aux Standards : Software Solaris 10 Hardware Par système d exploitation Unix, on entend un système d exploitation complet, composé de : le système d exploitation proprement dit, le système graphique X11 avec gestionnaire d écran à base Motif, le système de gestion d environnement CDE ou Common Desktop Environment, les utilitaires courants dans le monde Unix et les outils de gestion de système, y compris la gestion du niveau de performance et la gestion de serveur à distance. Fujitsu BladeFrame BF400 S2 Le système Fujitsu BladeFrame BF400 S2 est une plate-forme indépendante des applications mais orientée services pour une infrastructure dynamique. Il est équipé de 24 compartiments pour processing blades (seulement CPU et mémoire). Les serveurs virtuels créés via un PAN Manager sont pilotés par des control blades redondantes avec un système d exploitation interne complet. Les mécanismes intégrés de failover matériel et DR sont possibles. 18 pblades par système : 5 pblades avec 2x Intel Xeon 3,00GHz et 32 GB de RAM 2 pblades avec 2x Intel Xeon 2,93GHz et 36 GB de RAM 3 pblades avec 4x Intel Xeon 2,93GHz et 64 GB de RAM 8 pblades avec 4x Intel Xeon 2,40GHz et 96 GB de RAM Caractéristiques : Mots de 64 bits Système d exploitation : Unix Support du clustering Étalement équilibré de la charge : statique mais flexible (le serveur démarre à partir d une processing blade plus performante). Réseau : 8x ports Gigabit Ethernet Management : 1x port 10/100/1000Base T Ethernet Management + port console série Connexions SAN : 2x ports 2Gbps Fibre Channel Alimentation électrique redondante : 4 domaines d alimentation OS : Solaris 10 pour x86 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 36

47 Description des systèmes AIX Services principaux La plate-forme supporte uniquement des applications dédiées au Douanes (NCTS, TARBEL, TARWEB,) dans le cadre d un projet européen. Standard pertinents Compatibilité par rapport aux Standards : Software AIX 5.3L Hardware Par système d exploitation Unix, l on entend un système opérationnel complet, ce qui inclut: le système d exploitation, le système graphique X11 avec un gestionnaire d écran basé Motif, le système de gestion d environnement «CDE» ou «Common Desktop Environment», les utilitaires habituels du monde Unix, les outils de gestion des systèmes, y compris la gestion de la performance et la gestion à distance du serveur. Bull Escala 2 racks AIX PL1650R contenant 5 nœuds et 1 console HMC chacun. Caractéristiques : Il existe un clustering HACMP de type «One side takeover with cascading resources» System Model: IBM, Système d exploitation: AIX 5.3L Description des systèmes Linux Services principaux Offre du support d infrastructure de plates-formes Unix Standard pertinents Compatibilité par rapport aux Standards : Software Par système d exploitation Unix, l on entend un système opérationnel complet, ce qui inclut: le système d exploitation, le système graphique X11 avec un gestionnaire d écran basé Motif, le système de gestion d environnement «CDE» ou «Common Desktop Environment», les utilitaires habituels du monde Unix, les outils de gestion des systèmes, y compris la gestion de la performance et la gestion à distance du serveur. Hardware Serveurs Linux virtualisés : Platform virtuelle basé sur VMWARE ESXi 5.1 CPU : jusqu à 8 max. RAM : jusqu à 16 GB max. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 37

48 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) La stratégie en matière de plates-formes Unix entend poursuivre la consolidation et la virtualisation sur les nouvelles plates-formes Fujitsu-Siemens ATLAS Solaris. Ces plates-formes servent de base au support du cadre de développement utilisé par le SPF Finances. Les contrats de support initiaux étaient conclus pour cinq ans. En 2010, une nouvelle adjudication a permis de renouveler l infrastructure. Le renouvellement des contrats et la modernisation de la plate-forme Unix seront fréquents et devront s'accompagner de la prudence nécessaire. AIX n est pas considéré comme un standard du SPF Finances. Il est utilisé afin d assurer la continuité des applications existantes. A ce jour Linux n est pas un standard du SPF Finances, il est utilisé afin d assurer la continuité de quelques applications existantes. - - Low (3-5 ans) INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 38

49 ABB BACKUP AND STORAGE SERVICES RÉSUMÉ Les administrations du SPF Finances doivent stocker un nombre croissant de données. Dans le but d effectuer des économies d échelle et dans le souci d amélioration des services, le SPF Finances a décidé de fournir aux administrations qui le souhaitent, un service centralisé de stockage de leurs données. La fiabilité du stockage est assurée par la redondance des disques et par la prise de sauvegardes régulières suivant des procédures prédéfinies. «Atlas Storage» fournit les systèmes physiques de stockage et d archivage standardisés utilisables par l ensemble des applications et des systèmes du département. Les services de stockage et de sauvegarde des données sont utilisés par d autres systèmes qui peuvent se connecter au SAN : Les mainframes IBM, Siemens et Bull. Des serveurs utilisant un système d exploitation de la famille UNIX (le système Linux y compris). Des serveurs utilisant un système d exploitation de la famille Windows (obligatoirement les versions Windows 2000 et suivantes, optionnellement Windows NT4). Serveurs VMWARE ESX (virtualisation) Le DRS (Disaster Recovery Site) permet la continuation de l exploitation des systèmes critiques en cas de désastre (incendie, destruction, ) dans l un des sites. Outre la duplication de tous les équipements dans les deux sites, il y a maintien de copies synchronisées des données critiques sur les deux sites de telle sorte qu en cas de problème sur un site, l exploitation puisse continuer le plus rapidement possible dans l autre. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 39

50 Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Stockage centralisé des données Intégration en disaster recovery Backup Services Le protocole utilisé Fibre Channel est un standard industriel qui utilise des fibres optiques. Notre configuration autorise des débits de 2Gbps et 4 Gbps. RAID 0-10 NFS CIFS NDMP Software Symmetrix : Solutions Enabler V Microcode Hardware VMAX : Solution Enabler V Microcode Clariion CX3-80 : Flare Clariion CX4-960 : Flare Clariion Packages : SnapView, NavisphereAnalyzer, AccessLogix, NavisphereManager, MirrorView/S, VirtualProvisioning Centera : Celerra : Switches Brocade : FOS v6.2.2b Networker : 7.5 SP3 EMC Ionix: 6.1 Brocade Directors en 4100 switches EMC SYMMETRIX DMX VMAX-1 EMC Clariion CX3-80 en CX4-960 EMC Celerra NS-G8 EMC Data Domain D880 (D890) StorageTek SL3000 FSC CentricStor EMC Centera Gen4 Government Edition Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 40

51 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Non-stratégique - Suivre l évolution de la plate-forme ATLAS - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEEE Ce schéma ne représente que le SAN. Les serveurs et mainframes de la partie supérieure du schéma sont donc encore reliés aux clients via un LAN. L'architecture ci-dessus est dédoublée en deux salles informatiques, premier pas vers une bonne 'disaster recovery'. Pour le stockage en ligne, nous disposons d un Symmetrix, d un Clariion et d un VMAX (depuis 2012 et qui, à terme, remplacera le Symmetrix). Le VMAX n est pas représenté sur le schéma. Cependant, il est connecté de la même façon que le Symmetrix. De part et d autre, un système se trouve dans la salle informatique CR2 de Schaerbeek et le deuxième dans la salle CR5 d Anderlecht. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 41

52 Le stockage hors ligne est confié à un CentricStor avec un StorageTek, également dédoublés sur les deux sites. La connectivité SAN passe par 4 directors du type de Brocade, configurés en 2 fabrics. Les deux salles informatiques sont reliées entre elles par DWDM. On trouve 4 ISL (Inter Switch Links) par fabric entre les deux salles. La connexion DWDM s appuie sur 4 switches Brocade du type On dénombre aussi 8 switches par fabric pour les blade servers. Le SPF Finances utilise une topologie 'switched fabric'. Celle-ci repose sur un réseau de commutateurs (switches) chargé de relier tous les hôtes à l'équipement de stockage. Grand avantage du procédé : une liaison entre deux nœuds du réseau dispose toujours de toute la bande passante. En conséquence, le fait d'ajouter des appareils dans le réseau augmente l'efficacité du commutateur et ne ralentit pas les liaisons. Switched Fabric Après la topologie, venons-en au protocole. Au SPF Finances, tous les hôtes sont reliés aux systèmes Symmetrix via le SAN et le protocole Fibre Channel. En dépit de son nom, ce protocole est exploitable en paire torsadée comme en fibre optique. Au SPF Finances, toutes les liaisons sont en fibre optique. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 42

53 Le schéma ci-dessous représente l ensemble de la configuration Atlas Storage pour un site. La même configuration se retrouve sur le site de production et sur le site DR. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 43

54 Description du stockage en ligne Pour le stockage en ligne, nous disposons sur chaque site d une array Symmetrix, de deux arrays Clariion et d un gateway Celerra NAS. Les arrays Symmetrix DMX se chargent du tier supérieur (High Performance) dans Atlas Storage. Les disques de ces arrays sont tous du type FC 10k t/m. Les données critiques sont répliquées et synchronisées entre les deux sites, soit via SRDF, soit par host based mirroring. Les arrays Symmetrix disposent de liaisons 2 Gbps avec le SAN. Les arrays Symmetrix ne sont utilisées que par les mainframes et les systèmes Unix (Solaris, AIX). Au même niveau, nous trouvons aussi un VMAX-1. Il est composé de plusieurs types de disques : SSD 200GB: , FC 450GB 10K t/m : et SATA 2TB 7500 t/m : et fonctionne de façon identique au Symmetrix. Un échelon plus bas, on trouve les arrays Clariion. Chaque site possède un CX3-80 et un CX La réplication des données critiques n'intervient qu'entre arrays du même type et de façon synchronisée, soit par MirrorView/S, soit en host based mirroring. Le CX4-960 se charge de plusieurs niveaux grâce à différents types de disques. En ordre décroissant de performance, nous distinguons les disques 15k t/m FC, les disques 10k t/m FC et les disques SATAII. Le CX3-80 ne comporte que des disques d un même type (FC 10k t/m). Les liaisons avec le SAN passent par des lignes 4 Gbps. Outre le SAN, le NAS (CIFS, NFS, FTP ) accède également au stockage central. Cette fonctionnalité s appuie sur une gateway Celerra NS-G8 : un NS-G8 composé de quatre datamovers sur chaque site. Le stockage est assuré par des disques de l array CX La réplication des données entre les deux sites est asynchrone. Description du stockage hors ligne Pour le stockage hors ligne, nous disposons sur chaque site de deux discothèques Data Domain, d un CentricStor VTL et d une bandothèque StorageTek SL3000. En ce qui concerne CentricStor, bien que l'équipement physique soit identique sur les deux sites, les deux entités physiques ne forment qu'un ensemble logique englobant les deux sites. La liaison qui interconnecte le matériel CentricStor des deux sites est une ligne DWDM dédiée et redondante. Le logiciel de sauvegarde est Legato Networker (version 7.5). En guise de bandothèque virtuelle (disk library), les mainframes utilisent le CentricStor et les systèmes ouverts les bibliothèques Data Domain. Les données de sauvegarde sont conservées sur disque pendant un mois. Au-delà, elles sont archivées sur bande. Dans l environnement Networker, outre les back-ups en LAN, on utilise aussi quelques storage nodes (backup en SAN) et serveurs VADP(back-up VMWare ESX). Pour Celerra NS-G8 NAS, le protocole utilisé est NDMP. Parallèlement aux modules Networker spécifiquement destinés aux discothèques, bandothèques, storage nodes, NDMP et clients, les modules suivants sont aussi utilisés : Networker Module for DB2 (Unix), Netwoker Module for Lotus (Unix+Windows), Networker module for Microsoft SQL et Networker Module for Oracle (Unix+Windows). En ce qui concerne les logiciels et les licences dans l'environnement Networker, on dispose encore de licences FTS et EMC. À terme, on devrait évoluer vers les seules licences EMC. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 44

55 Description Archivage avec Compliance Pour l archivage des contenus fixes, on trouve sur chaque site une array Centera (cluster). Au sein de l environnement Atlas Storage, ces clusters mettent en place une solution de Content Addressed Storage. Les clusters sont du type Government Edition et se composent de nœuds Gen4. Leurs principales caractéristiques : single instance storage, écriture avec rétention, évolutivité et facilité de gestion. Entre les clusters des deux sites, une réplication bidirectionnelle porte sur les clusters complets. Les clusters Centera ne sont pas reliés au SAN. Toute la communication passe par le LAN. La lecture et l'écriture des données de et vers le Centera passent par FileNet. Description du SAN Fabric La connectivité SAN fait appel à deux fabrics s étendant sur les deux sites. Sur chaque site, on trouve deux directors Brocade (un pour chaque fabric). Chaque director est relié à un switch Entre ces switches, une liaison DWDM (3 ISL, Inter Switch Link) interconnecte les deux sites. Sur le site de production, chaque fabric comporte par ailleurs un switch 4100 pour la connectivité des hôtes de la salle informatique 1. Enfin, on trouve dans chaque fabric 8 switches (4 par site) destinés aux blade servers. Tous nos ports SAN autorisent des débits jusqu'à 4 Gbps. Description Global Management En guise de plate-forme de gestion globale, on utilise EMC Ionix (ex-emc Control Center). Parallèlement, la gestion journalière fait aussi un usage intensif des outils de management livrés avec chaque type d appareil. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d informations, voyez les documents suivants : Référence Intranet sharepoint Internet Description «Information Lifecycle Management : analyse et optimisation de l environnement de stockage». Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 45

56 ABB WINTEL - SERVERS RÉSUMÉ Description de l environnement serveurs Windows du SPF. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Servers de virtualisation, MS SQL database servers, domain controllers, Servers d application, DHCP-servers VMware vsphere 5.0 virtual machines Windows 2003 SP2 ; Windows 2008 R2 Parallèlement à la plate-forme centrale à base SPARC64, il existe une plate-forme alternative, basée sur une architecture x86 : 32 ou 64 bits. Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Priorité de transition - High (moins d un an) Suivre les versions de windows serveur et de VMWARE - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 46

57 DESCRIPTION DETAILLEE Les serveurs Wintels fournis sont presque tous des serveurs virtuels. Si un serveur ne peut pas être virtualisé les raisons de cette exception doivent être présentée en détail aux équipes responsable de la virtualisation du SPF Finances. Dans le cas d exceptions les serveurs de type A seront alloués. Les serveurs virtuels fonctionnement sur la plate-forme VMware vsphere 5.0. Les Operating Systems suivant sont disponibles : Windows 2008 r2 standard*; Windows 2008 r2 entreprise ; Windows 2008 standard 64 bits ; Windows 2008 entreprise 64 bits ; Windows 2008 standard 32 bits ; Windows 2008 entreprise 32 bits ; Windows 2003 standard ; Windows 2003 entreprise. * Windows 2008 r2 standard est l Operating System proposé par défault. Toute déviation devra être expliquée. Aux vu du hardware présent dans la plate-forme, les machines virtuelles ont les limites suivantes : Ressource Limite Minimum Limite Maximum vcpu (CPU virtuels) Mémoire (GB) 1 16 Interfaces réseau Disque Durs (d : ; GB) Le CPU visible dans la machine virtuelle est du même type et même fréquence que le hardware. 2 Une machine virtuelle n accède normalement qu à un réseau correspondant à l environnement dans lequel elle se situe (développement, acceptance, production). Une carte réseau supplémentaire peut être ajoutée pour une utilisation particulière (ie : Microsoft Clustering Services). 3 Si l espace maximum proposé ne suffit pas une exception peut être faite nécéssitant l usage de Raw Device Mapping (Disques non virtualisés ou directement sur le SAN). Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 47

58 Tous les serveurs de l architecture Wintel sont de type Blade. Type Modèle Processeurs Mémoire Disques Interfaces Réseau A HP Proliant BL465c G7 B* HP Proliant BL685c G7 C* HP Proliant BL465c G5 2 x Amd Opteron x Amd Opteron x Amd Opteron GB 2*72 GB 2 x 10GB (CNA) 128 GB 2*72 GB 4 x 10GB (CNA) 32 GB 2*72 GB 4 x 1GB * Les serveurs de type B et C sont réservés pour la plate-forme de virtualisation et l infrastructure Ms SQL. Situation actuelle Suivant le dernier capacity planning, il s avère qu une augmentation de la mémoire des serveurs pour la plate-forme de virtualisation est nécessaire. Le SPF Finances va donc mettre à jour la mémoire des serveurs de type B vers 256GB. Cette mise à jour permettra également de simplifier la plate-forme de virtualisation et de ne plus utiliser les serveurs de type C. Plate-forme de virtualisation VMware vsphere 5 est le standard pour la virtualisation. Pour les applications, la solution Disaster Recovery repose sur la réplication de données proposée par le service storage (point ABB.1.3.3). Les machines virtuelles peuvent alors être redémarrées sur le site de disaster recovery via un script. Dans le shéma ci-dessous les machines virtuelles non grisées sont celles fonctionnant sur leur site natif. Les machines virtuelles grisées sont les copies des VMs faite via le SAN (synchrone). En cas de disaster recovery, celles-ci peuvent être démarrées. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 48

59 Linked Mode Primary Site vcenter #1 vcenter #2 Disaster Recovery Site VM VM VM SAN replication VM VM VM VM VM VM ESXs VM Storage VM Storage VM VM VM HA/DRS Cluster Primary Site HA/DRS Cluster Failover for Primary Site VM VM VM VM VM VM VM Storage HA/DRS Cluster Failover for Disaster Recovery Site SAN replication VM Storage ESXs HA/DRS Cluster Disaster Recovery Site VM VM VM VM VM VM Management vlan Production vlans INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 49

60 ABB DESKTOPS ET LAPTOPS SERVICES RÉSUMÉ Chaque année, le SPF Finances achète de nouveaux desktops et laptops pour renouveler 20 % du parc. Ces machines sont utilisées pendant 5 ans puis remplacées. La configuration des machines change chaque année, suivant l évolution technologique. Lors du déploiement de nouveaux logiciels, il ne suffit donc pas de tenir compte de la dernière configuration : il faut connaître la configuration des 5 dernières années. En principe, chaque fonctionnaire est titulaire d un PC qui le suit dans ses mouvements. Une exception est faite par exemple pour un fonctionnaire doté d un équipement matériel non standard correspondant à une tâche déterminée (station de scanning, PC du Call Center équipé de matériel et d applications spécifiques, PC de front-office, etc ). Si le fonctionnaire déménage dans un service qui n a pas besoin de ce matériel, le PC reste en place et ce fonctionnaire doit commander un autre pc via le portail Pour une gestion efficace de tous les PC, ceux-ci doivent obligatoirement être reliés au réseau et intégrés dans le domaine FINBEL. Les laptops disposent à peu près de la même configuration que les desktops (Voir ABB.7.2 et ABB.7.3). Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Workplace support - Windows XP (Service Pack 3) X86 32-bits Windows 7 Professional (Service Pack 1) X86 32 Bits Dell Optiplex 740 MLK DT (fin de contrat en 2013), AMD Athon Dual Core Processor 2.10 Ghz, 1 Gb Ram, Ecran Dell 1908FP (19 TFT) HP DC 7900 (fin de contrat en 2014), Pentium Dual-Core CPU 2,50 Ghz, 2 Gb Ram, Ecran HP L1950G (19 TFT) HP DC 8000 SFF (fin de contrat en 2015), Pentium Dual-Core CPU 2,70 Ghz,4 Gb Ram, Ecran HP L1951G (19 TFT) Dell Optiplex 380 (fin de contrat en 2016, Intel Core 2 Duo CPU 2.93 Ghz, 4Gb Ram, Ecran Dell P190ST Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 50

61 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Le remplacement régulier des postes fait partie de la stratégie ICT du SPF Finances. Grâce au projet MyPC, les PC sont devenus des produits courants. La proportion de PC fixe est environ de 80% contre 20% de PC portables. Tactique - Sunset - A l avenir, cette proportion devrait s inverser. Il est à noter que les PC ne sont plus équipés d un lecteur de disquettes mais de ports USB 2. Nonstratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE My PC Tous les desktops ont un cycle de vie de cinq ans. Chaque année, un cinquième du parc est remplacé par des machines neuves et performantes. Ce rollout est conduit par l équipe My PC, qui se charge aussi des nouvelles installations, réinstallations, dépannages, élimination (vers récupel) et remise en stock de desktops. Pour les laptops, toutes ces opérations sont confiées à l équipe MVA de ICT Client. Actuellement, le remplacement des laptops n est pas automatique après 5 ans, celui-ci doit être demandé par la voie hiérarchique. URIS URIS signifie Universal Rescue and Installation System. URIS est développé et entretenu par l équipe MVA de ICT Client. La fonction de base est celle d un système d installation standard pour tous les PC du SPF Finances. Il s agit d un système évolutif, dynamique et modulaire, accessible dans les trois langues nationales, sous le système d exploitation Windows 7 SP1. Actuellement, les logiciels supportés sont les suivants: TeamViewer v7 McAfee 8.8 SCCM-Client 7-Zip 9.20 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 51

62 LibreOffice MS Office 2010 en 2003 Java 1.6.0_18 Java 1.7.0_09 Firefox Opera Foxit Reader Adobe Reader Adobe Flash Adobe Shockwave Silverlight FastStone Image Viewer 4.6 e-id Viewer 4.0 / MiniDriver Personal Communications 5.9 PDFCreator VPN Juniper VTDWin TCVBlite Cisco IP Communicator ICDOWIN InfraRecorder 0.53 ACL 9 Aidoo Barcode MeadCo ScriptX MSXML NCTS Logics Video Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 52

63 Chacun des logiciels ci-dessus est optionnel. Le mode Rescue permet de réparer n importe quel système (réinstallation complète et installation d un programme séparé). URIS tient l inventaire de tout le parc. Distribution des logiciels via System Center Configuration Manager (SCCM) 2007 SP2 R3 L installation des logiciels à (plus) grande échelle est centralisée via Microsoft 2007 SCCM SP2 R3. La limite de ce mode de distribution se situe actuellement à 1Go. La demande doit passer par le Service Desk du SPF Finances. Gestion des patches Dans le domaine Finbel.intra, la gestion des patches (correctifs) passe par Microsoft SCCM 2007 SP2 R3. Dans les 4 jours ouvrables, les patches critiques de Win2k, Windows XP et Microsoft Office sont diffusés. Chaque mois, les patches critiques de Win2k, Windows XP et Microsoft Office sont testés et diffusés. En standard, les mises à jour automatiques de Windows sont inactivées. La fonction WSUS est utilisée dans SCCM 2007 pour patcher les stations de travail et les serveurs. Backup centralisé Résumé ICT Client met à la disposition de tous les desktops et laptops du domaine Finbel.intra un système de backup centralisé. Toutes les données (hormis les.mp3,.mpeg, etc.) des dossiers C:\data, D:\data et...\documents and Settings\ user name \Mes documents sont quotidiennement sauvegardés via le programme Agent Connected. En cas de perte de données, on peut utiliser ce programme pour : récupérer des fichiers effacés par erreur, récupérer une version antérieure d un fichier sachant que le système en conserve trois. Implémentation actuelle Backup centralisé («PC BACKUP») Services principaux Standard pertinents Installation du programme Connected Sauvegarde des données utilisateurs Récupération des données utilisateurs Par défaut, chaque utilisateur dispose d un espace de 1 Gb de données à sauvegarder. Des extensions d espace sont possibles. Les demandes motivées doivent être transmises au «Service Desk». «PC BACKUP» est un logiciel sécurisé visant à protéger les données informatiques de tout problème, toute perte ou tout dommage. Par son usage, les fichiers font l objet d une sauvegarde quotidienne et automatique dans les serveurs sécurisés de l ICT. Avant toute manipulation, les données sont cryptées afin d en assurer la confidentialité. Ce logiciel permet : une sélection automatique des fichiers pour une procédure rapide et efficace ; une sauvegarde sécurisée et sûre des fichiers, avec une protection à Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 53

64 plusieurs niveaux contre tout accès non autorisé ; une sauvegarde planifiée et sans surveillance afin de garantir la régularité et la sécurité de son exécution. Elle est quotidienne, fiable et rapide. Elle s exécute en arrière-plan n interférant et ne perturbant en rien le travail de l utilisateur ; l accès à des versions antérieures du même fichier permet de suivre les modifications ; la possibilité de récupérer des fichiers perdus ou endommagés de manière autonome sans devoir appeler le Service Desk ; la possibilité de récupérer des fichiers de manière décentralisée avec une toute nouvelle option appelée «Myroam» ; Software le travail en toute tranquillité sachant que, quoi qu il arrive, les données sont conservées en toute sécurité et peuvent être récupérées rapidement. Nom du logiciel : Autonomy Connected Backup PC Hardware - Version : 8.6 Papyrus Résumé Le SPF Finances met à disposition de tous ses utilisateurs une solution globale d'impression dénommée «Papyrus». Tous les travaux d'impression, selon leur taille et leur degré d'urgence, peuvent être envoyés soit vers une imprimante bureautique (individuelle ou en réseau), soit vers un copieur multifonctions (MFP), soit vers FedoPress. Cette solution inclut la gestion pro-active des équipements d'impression (consommables, problèmes hardware) ainsi que leur monitoring et la gestion des droits des utilisateurs. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 54

65 Implémentation actuelle Services principaux Déploiement de l'agent Intoan sur le PC de chaque utilisateur final Déploiement des MFP et enregistrement de ceux-ci sur les serveurs d'impression du Département Déploiement de la solution Equitrac sur les MFP Ricoh Aficio MP3352SP (phase 1) et sur les MFP Xerox WorkCentre 5230 (phase 2) Standard pertinents Par défaut, la plupart des utilisateurs actuels disposent d'une imprimante bureautique soit individuelle, soit partagée en réseau. A terme, ces imprimantes bureautiques deviendront l'exception (motivation obligatoire) et la règle sera l'utilisation des MFP. A terme, la fonction "Follow-me-printing" sera disponible pour tous les utilisateurs, qui enverront leurs travaux d'impression non plus vers un équipement déterminé, mais vers un serveur centralisé, pour les récupérer ensuite sur le MFP de leur choix. La gestion des droits (accès ou non à la couleur, quotas, etc.) fera partie intégrante de la solution globale d'impression. Software EcoTools 3.8 (agent Intoan v2) Samsung SyncThru 6 WebJetAdmin EquiTrac 4.0 Hardware Information complémentaire Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Documentation PC-BACKUP Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 55

66 ABB PERVASIVE (SMARTPHONES) RÉSUMÉ Les Smartphones font partie des outils de travail que le SPF Finances fournit à certains membres de son personnel. La fourniture est réalisée suivant un processus interne qui tient compte des besoins de l agent dans le cadre de ses fonctions, des services fournis par cet équipement. Leur distribution est assurée à la demande, par la firme Belgacom-Proximus dans le cadre du projet FinCom. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Téléphonie mobile, connexion Data sans fil : accès internet/intranet, Mails. UMTS GPRS EDGE HSDPA/HSUDPA Software Lotus Notes Traveller Hardware Windows Mobile 6.5 Android Smartphones Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Priorité de transition - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) Evolution des softwares selon les mises à jour des fournisseurs et des compatibilités. - - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 56

67 DESCRITPION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 57

68 ABB CLIENT PERIPHERALS (PÉRIPHÉRIQUES) RÉSUMÉ L équipe «Périphériques» gère l ensemble des périphériques généralement individuels susceptibles d être reliés à une configuration informatique standard. Cette équipe s occupe essentiellement des imprimantes bureautiques, soit individuelles, soit mises en réseau. A titre accessoire, l équipe «Périphériques» gère également les scanners, beamers, etc. En ce qui concerne les imprimantes bureautiques, l objectif est de faire en sorte que chaque agent du Département dispose d un accès à celle-ci, tout en rationnalisant leur déploiement en le liant à celui des copieurs multi-fonctionnels (solution d impression globale) dans le cadre du marché «Papyrus 2». Implémentation actuelle Services principaux Impression sur équipements bureautiques individuels ou mis en réseau Standard pertinents Installation automatique des pilotes nécessaires Software - Hardware Samsung Ml-3471ND Brother HL5380DN Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 58

69 DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Manuel et spécifications techniques de la Samsung Ml- 3471ND Manuel et spécifications techniques de la Brother HL5380DN Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 59

70 ABB MULTIFUNCTIONAL PRINTERS (MFP) RESUME L équipe «MFP» vise à équiper l ensemble du SPF Finances de copieurs multi-fonctionnels récents et reliés au réseau informatique. Tous les agents du SPF Finances auront accès à ces périphériques moyennant authentification préalable (sécurité confidentialité contrôle) et pourront alors utiliser les fonctionnalités suivantes : Copie Scan-to-mail Impressions distantes Implémentation actuelle Services principaux Copie Scan-to-mail Impression distantes Standard pertinents Authentification sécurisée (LDAPS) Secure printing Pull printing Software Hardware Xerox WorkCentre 5230 (déploiement : 2011) Ricoh Aficio MP3352SP (déploiement : 2012) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 60

71 DESCRIPTION DETAILLEE Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Description Internet 5225/documentation/frca.html ricoh.be/fr/produits/ricoh/view/machineid/745/aficiomp- 3352sp Manuel et spécifications techniques de la Xerox WorkCentre 5225/5230 Manuel et spécifications techniques de la Ricoh Aficio MP3352SP Intranet Manuel de la Xerox WorkCentre 5230 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 61

72 ABB PRINTING SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les différents services qui permettent d assembler, d imprimer et d envoyer de grands volumes de documents. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Services d impression digitale gros volumes «Fedopress» 63 ABB Printing Services Columbus 67 ABB Services d impression digitale interactive «Scriptura Interactive» 70 ABB Imprimante virtuelle «Print and Post» 73 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Description des différentes fonctionnalités des services d impression Département(s) / Division(s) Contact(s) Operations-Processing-Mainframes Architecture ICT/Systems Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 62

73 ABB SERVICES D IMPRESSION DIGITALE GROS VOLUMES «FEDOPRESS» RÉSUMÉ L imprimerie Fedopress «gros volumes» est la nouvelle imprimerie fédérale qui combine et intègre les impressions digitales et offset. Elle a pour objectifs de : continuer à réduire les coûts d impression et d affranchissement améliorer le suivi de la production introduire la couleur dans le digital intégrer l imprimerie dans la gestion électronique de documents Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware composition, création de fichiers d impression afp et/ou pdf, impression batch, mise sous plis, expédition Impression offset, pré-press, finitions - Suite Scriptura (Inventive designers) Suite OpenPrint de Pitney-Bowes : Process Manager, Mailworkflow, PI output manager Prinect, Cerm Serveurs Unix et Microsoft, imprimantes, machines de mise sous plis, machines de finition Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 63

74 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Nouveau service d impression interactive (cfr. ABB.1.4.3) Imprimante virtuelle - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Le SPF Finances dispose d une «automated document factory» (ADF) centralisée. Comportant les outils de composition, de design, de tri et de regroupement à la fois dans un environnement de test et de production. Ce système permet d utiliser des outils de pré-processing et de post-processing et d imprimer de gros volumes de documents en couleurs. Ce service d impression gros volume est utilisé par les services «Fedopress» permettant le traitement de jobs de type batch. Le layout d impression est créé à partir d un outil design de la suite Scriptura. Les données imprimées proviennent des systèmes d information (mainframes et serveurs) et sont envoyées dans un outil de composition qui fusionne les données et le layout. Le document composé est envoyé dans un outil de tri-regroupement optimisant le regroupement d envois pour les mêmes personnes et le tri postal. Les documents sont alors imprimés et mis sous plis automatiquement. Pour assurer une qualité maximale, le processus complet est évalué par un workflow d impression. Toutes les identifications de documents rejetées par le système de finition sont renvoyées au système d impression pour une éventuelle réimpression. Ce système permet également l envoi par des documents alors que celui-ci n est pas encore imprimé. Les impressions digitales sont contrôlées par le logiciel Mailworkflow. Les impressions offset sont contrôlées par le logiciel Prinect. Les informations provenant de ces deux modules sont regroupés et exploités par le système central CERM qui permet : le contrôle central des machines, l exploitation des informations à des fins de statistiques et managériales. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 64

75 La figure 1 «Volume Printing Solution» présente un schéma logique de la solution en place et ses divers composants. Figure 1 : Volume Printing Solution La mise en place de ce service permet de remplir divers objectifs stratégiques du SPF Finances tels que : la centralisation des systèmes de design, d impression, de stockage, d accès aux données, l assurance de disposer de documents de qualité et cela de manière électronique pour l ensemble des citoyens et fonctionnaires. Ces choix ont engendré les contraintes et exigences technique suivantes : une impression au format A4, une séparation des données et du layout, une solution dont la partie fonctionnelle est indépendante du matériel. Il est à noter que tout appel aux services d impression Fedopress assure une intégration directe avec la solution d archivage et la mise à disposition des documents imprimés au niveau de Filenet. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 65

76 La figure 2 montre de manière schématique l environnement d impression gros volume dans le contexte général du SPF Finances. Bull Siemens IBM Input level ASCII, EBCDIC, XML Workflow d'impression et de contrôle Composition on-line Designing Layout Composition dynamique Workflow composition SAN Output Métadata Format AFP Tri - regroupement - éclatement Spooling GSM Internet Internet Serveur d'archivage Intranet Imprimante de production Terminal Terminal Terminal Terminal Façonnage Terminal Figure 2 : Vue générale Fedopress digital INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Description Intranet Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 66

77 ABB PRINTING SERVICES COLUMBUS RÉSUMÉ Columbus Output Management (Columbus OM) contient des fonctions pour imprimer, expédier et gérer les gros volumes de documents. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Gestion et archivage des documents issus du mainframe GCOS8. Conversion en PDF et envoi des documents par . Réacheminement vers différentes imprimantes réseau. Accès via Internet Explorer ou via Columbus OM Explorer. AFP, HTML, PCL, PostScript, PDF et ASCII. DPF8 (Distributed Printing Facility) assure la communication entre le mainframe GCOS8 et le serveur Columbus. FTP Microsoft Windows Server 2003 Enterprise Edition en mode cluster Logiciel Columbus High-Availability cluster Columbus OM Explorer Columbus OM Web services Deliver ASCII to PDF convertor 4NT Batch file programming tool 2 x Intel Xeon E3110 3Ghz - 2GB RAM en mode cluster. Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Non-stratégique - Migration à Windows Server 2008 Enterprise Edition Migration vers un serveur virtuel en mode cluster - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 67

78 DESCRIPTION DETAILLEE Introduction Columbus Output Management (Columbus OM) est un package modulaire, conçu en vue d une souplesse maximale, et facile à mettre en œuvre. En standard, le logiciel Columbus OM dispose de nombreuses fonctions : Priority management Deferred processing Job dependencies Event handling Document Indexing User and Document access control Processus d impression colombus Phase Description 1 Résultat de sortie est envoyé au serveur Columbus. résultat de sortie LPR est envoyé au cluster spooler ; GCOS8 sysout est envoyé au cluster spooler ; un fichier ASCII du GCOS8 est envoyé vers le serveur Columbus via FTP. 2 Le service Winsurv scanne le cluster spooler et envoie le résultat à la bonne file d'attente d'impression. Le script Winfilter extrait les données d'identification nécessaires à partir du document. 3 Colombus OM distribue la sortie. Columbus OM envoie la sortie vers une imprimante réseau ; Columbus OM exécute un script en DOS (4NT) dans lequel la sortie est converti au format PDF puis envoyés par . Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 68

79 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, veuillez consulter les références intranet et internet suivantes : Référence Intranet OPS/GCOS8/Forms/AllItems.aspx?RootFolder=%2fsites%2fict- ops%2fgcos8%2fcolumbusandfolderctid=andview={d3aa9412- CF2B D9-47A095D25F27} Internet 5f6c768e6d16/Columbus_OM_Datasheet.aspx Description Contient des informations sur l'installation, la configuration et le fonctionnement du serveur Columbus. Fiche technique du logiciel Columbus OM. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 69

80 ABB SERVICES D IMPRESSION DIGITALE INTERACTIVE «SCRIPTURA INTERACTIVE» RÉSUMÉ Le service d impression digitale interactive «Scriptura interactive» est : la possibilité, pour des applications-métier, de créer des documents interactivement ; de les regrouper dans un fichier xml batch ; de les imprimer ; de les expédier. Implémentation actuelle Services principaux Impression Interactive Standard pertinents - Software Suite Scriptura (Inventive designers) Process Manager, Mailworkflow, Hardware Serveurs Unix et Microsoft, imprimantes, machines de mise sous plis Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 70

81 DESCRIPTION DETAILLEE La solution «Impression interactive» est basée sur le logiciel «Scriptura interactive» de la société «Inventive Designers». Scriptura Interactive est le frontal Web de la suite Scriptura permettant de produire des documents unitaires depuis un poste utilisateur disposant uniquement d un navigateur Web. Les Services d impression s appuient sur plusieurs composants : L outil de maquettage des documents «Scriptura» pour réaliser les modèles de document. L outil de visualisation des documents complétés «Scriptura Interactive» qui : permet l impression sans modification si la génération du document ne comporte aucune saisie ; ouvre un «wizard» ajouté au modèle de document actuel servant à définir les zones à remplir par l utilisateur en interactif et par l application métier en batch. Le référentiel central de document d Open Print pour stocker et gérer les versions des modèles de documents. Le moteur de composition Scriptura pour composer les documents. L ordonnanceur éditique Process Manager pour produire les documents en batch sur la plate-forme de production Fedopress. L outil de suivi de la production Mailworkflow pour connaître le statut des plis produits par Fedopress. Remarque : Scriptura permet l impression locale à travers les imprimantes utilisables par le navigateur Web mais ne se substitue pas à un logiciel d Output Management type Columbus OM. Il permet également l impression centrale à partir d un poste de travail distant. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 71

82 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 72

83 ABB IMPRIMANTE VIRTUELLE «PRINT AND POST» RÉSUMÉ L imprimante virtuelle «Print and Post» permet à tout agent autorisé d imprimer du courrier directement à l imprimerie centrale «Fedopress». Ce courrier sera mis sous pli et envoyé par l imprimerie. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Impression de documents à distance sur l imprimerie fédérale Fedopress Word et pdf Nirva Serveur d input FINVMPRNIRVAx01 héberge la partie serveur Web et serveur de réception des fichiers issus de l imprimante virtuelle. Serveur d output et de conversion FINVMPRNIRVAx02 converti les fichiers Office et PostScript en PDF, héberge les traitements finaux des commandes et produit les fichiers pour le lot 2. Serveur de storage FINVMPRNIRVAx03 héberge les données (fichiers et datas du composant storage). Il pourra également héberger une partie de l output, suivant les besoins. Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Classification Priorité de transition Stratégique Tactique Sunset - Nonstratégique v Mise en production dans tous les bureaux de recettes Modification de la politique d identification (autorisation d utilisation plus longue) - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 73

84 DESCRIPTION DETAILLEE DU SERVICE Les services «Print and Post» sont accessibles via une imprimante virtuelle qui permet d envoyer des documents sur les chaînes de production de document centralisées de Fedopress. L installation de «Print and Post» se fait par l intermédiaire du servicedesk. Une fois l installation terminée, une imprimante «Print and Post» vient s ajouter aux imprimantes de l utilisateur. Quand celui-ci demande l impression d un document via cette imprimante virtuelle, les documents sont convertis en pdf, massifiés dans un grand fichier pdf avec un xml contenant les metadonnées puis sont composés en afp (advanced function printing) pendant la nuit. Dès le lendemain matin, les documents sont imprimés sur les chaînes de production de Fedopress, mis sous plis puis expédiés le jour-même. GUIDE UTILISATEUR 3/ INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet sharepoint Fedopress Sharepoint Fedopress Internet Description Dossier d architecture logicielle (SAD) Guide de l utilisateur print and post Site firme Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 74

85 ABB OPERATING SYSTEM SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie contient la description des services liés aux différents types de systèmes opérateurs utilisés au SPF Finances. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Systèmes d exploitation Serveurs 76 ABB Systèmes d exploitation desktops and laptops 78 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section introduction Département(s) / Division(s) Operations-Processing-Windows Servers ICT Client Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Contact(s) Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 75

86 ABB SYSTEMES D EXPLOITATION SERVEURS RESUME Les services pour systèmes d exploitation sont ceux qui supportent les ABB des services pour les Computing Nodes. Ces ABB supportent et gèrent les fonctionnalités système locales telles que CPUs ou autres composants. Voici un aperçu de ces services : work management, environment state support, event handling, local system logon, user context management (y compris la sécurité), services pour systèmes multimédia, locking service, accounting, tracing, journaling, program management et runtime /environnementposix. Implémentation actuelle Services principaux Systèmes d'exploitation Standards pertinents Les standards couvrent : les system calls ; les libraries (ISO/IEC ) ; les threads (IEEE POSIX c) ; et les commands and utilities (ISO/IEC ). Software z/vm 6.1, z/vse 4.2 BS2000 V4.0 G-COS 8 SR 7 Linux Windows 2003 SP2, 2008 R2 VMWare ESXi 5.1 Oracle Solaris 10 AIX 5.3L Hardware IBM z10 BC Bull Helios 4 Fujitsu-Siemens (SX100) HP blades x86-x64 Fujitsu Sparc M5000/M9000 Fujitsu BladeFrame BF400 S2 x86 IBM Power 5 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 76

87 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique La virtualisation hardware et la couche logicielle «Hypervisor» sont considérées comme des éléments de l infrastructure standard. Tactique - Sunset - Nonstratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 77

88 ABB SYSTÈMES D EXPLOITATION DESKTOPS AND LAPTOPS RESUME Décrit les systèmes d'exploitation utilisés sur les plates-formes directement employées par les utilisateurs finaux. C est l ICT-Client qui se charge de l installation des logiciels. La gestion des PC s effectue via SCCM et AD. Implémentation actuelle Services principaux Software Systèmes d'exploitation Windows 7 Professional SP1 (x86-32bit) (NL, FR, DE) Windows XP Professional SP3 (x86-32bit) (NL, FR, DE) Le SPF Finances crée en interne une image standard unique, utilisée lors de l'installation (la réinstallation) sur les PC. Certains éléments peuvent être activés ou désactivés, selon le profil de l'utilisateur. Il existe une fonction de backup centrale pour les documents des utilisateurs. Le programme antivirus utilisé est McAfee VirusScan Enterprise. Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition => non applicable Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Le SPF Finances choisit Windows 7 comme système d exploitation des desktops et laptops. Les machines plus anciennes tournent sous Windows XP. L introduction de Windows 8 n est pas à l agenda pour l instant. - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 78

89 DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 79

90 ABB FACILITY SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie contient la description des services qui explique les spécifications qui doivent être respectées dans chacun des deux centres informatiques dont dispose le SPF Finances notamment : Un site primaire dans le complexe North Galaxy : 4 salles informatiques et 2 locaux pour les équipements réseau ; Un site Disaster Recovery à Anderlecht. On y trouve les informations que les soumissionnaires des marchés publics doivent inclure dans leurs offres. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Data center North Galaxy 81 ABB Data center Anderlecht 88 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section Introduction Département(s) / Division(s) Operations-Facilities-Datacenters Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Contact(s) Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 80

91 ABB DATA CENTER NORTH GALAXY RÉSUMÉ Voici la description du data center North Galaxy. Implémentation actuelle Services principaux Installations Data center Standards pertinents - Software - Hardware - Évolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 81

92 DESCRIPTION DETAILLEE Répartition des locaux du complexe Le complexe informatique comprend plusieurs salles informatiques (CI) ainsi que des locaux spéciaux pour les équipements centraux de transmission de données (Data). On y trouve aussi un local consoles, à un autre étage. Les consoles actuelles pour la gestion des applications sont installées dans ce local. Aménagement des salles Les machines sont installées en rangées de 90 cm de large, avec un dégagement de 1,5 m entre les rangées. Cet espace intermédiaire est limité à 90 cm dans les locaux 'data' (équipements réseau). Remarques : Les machines de plus de 90 cm de profondeur peuvent être installées dans les SI (avec une limite absolue de 1,20 m) pour autant que leur installation ne gêne pas le libre passage dans la salle. Ces dépassements ne sont pas autorisés dans les locaux data. Le système d alimentation électrique Canalis est monté au plafond. Le courant arrive aux machines par le haut. Les câbles de transmission de données se trouvent dans le faux plancher. Le long des rangées de machines, chaque dalle est munie d une ouverture avec un couvercle de 30 x 30 cm. Cette ouverture sert à : raccordement des câbles de transmission de données ; alimentation en air de refroidissement. Charge au sol Charge minimale garantie partout : 4,7 kn/m² = 479 kg/m² Charges minimales garanties kn/m² kn/m² kg/m² kg/m² Centre Bord Centre Bord Salles informatiques (SI) 5,0 4, Locaux télécoms (Data) 4,7 4, Allées 4,7 479 Charge ponctuelle : maximum 500 kg Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 82

93 Hauteur, largeur Salles informatiques (SI) : Hauteur nominale de la salle : 2,40 m (NB : Présence de lignes à 2,40 m en certains endroits). Hauteur garantie sans obstacles : 2,30 m. Porte d accès marchandises : hauteur : 2,40 m ; largeur : 2 battants (1,66 m). Locaux télécoms (Data) : Hauteur nominale de la salle : 2,40 m (NB : Présence de lignes à 2,40 m en certains endroits). Hauteur garantie sans obstacles : 2,30 m. Porte d accès marchandises : hauteur utile : 2 m ; largeur : 1 battant (1,03 m). Couloirs Hauteur nominale : 2,40 m (NB : Présence de lignes à 2,40 m en certains endroits) hauteur garantie sans obstacles : 2,30 m ; largeur minimale garantie : 1,40 m. Particularité : Couloir local télécoms Data 1 : hauteur nominale : 2,40 m (NB : Présence de lignes à 2,40 m en certains endroits) ; hauteur garantie sans obstacles : 2,30 m ; hauteur porte d accès : 2,10 m ; Largeur minimale garantie : 1,20 m. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 83

94 Portes d accès au site Avec ascenseur principal hauteur : 2,30 m ; largeur : 2 battants (1,66 m). Avec ascenseur secondaire hauteur : 2 m ; largeur : 2 battants (1,66 m). Accès au bâtiment Les équipements et les marchandises arrivent dans le bâtiment via le point de déchargement de la place Solvay. Ascenseur Ascenseur principal Charge utile : kg Longueur : 2,85 m Largeur porte : 1,30 m Hauteur porte : 2,40 m Ascenseur secondaire Charge utile : kg Longueur : 2,85 m Largeur : 1,30 m Hauteur : 2,09 m Alimentation électrique Alimentation électrique via Canalis : capacité standard : 40A (triphasé) (la consommation d une machine ne peut donc dépasser 40A monophasé ou triphasé). Les barres omnibus sont fixées au plafond. Les câbles d alimentation descendent donc du plafond. Il n y a pas de raccordements électriques dans le faux plancher. On compte deux barres omnibus par rangée. Les barres omnibus sont alimentées via deux tableaux électriques distincts. Afin d éviter le branchement intempestif d un équipement inadapté, les raccordements 16A sont munis de fiches Wieland. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 84

95 Les câbles électriques sont alimentés par des UPS et les UPS sont alimentés par : le réseau public, via un transformateur d alimentation général réservé au centre informatique ; un générateur diesel. En cas de panne de l alimentation générale, les ordinateurs sont alimentés par les UPS. Câbles réseau Les salles informatiques sont équipées d un câblage structuré. On trouve dans chaque salle informatique : un réseau de câbles du type UTP catégorie 6 ; un réseau de câbles en fibre optique (multimode OM3/50 µm) ; des racks télécoms. Le long des machines, on trouve des tableaux de commutation à raison d un tableau par dalle. Chaque dalle correspond à : 6 connexions RJ45 ; 2 connexions optiques SC duplex (= 4 fils). La salle informatique est reliée à deux locaux data par un réseau en fibre optique (multimode 50/125 µm OM3). Chaque salle est reliée à chacun des deux locaux data. Les locaux data sont par ailleurs interconnectés. Un réseau de câbles UTP cat. 6 relie les salles informatiques avec les deux locaux data. Chaque salle est reliée à chacun des deux locaux data. Les locaux data sont par ailleurs interconnectés. Attention : les câbles peuvent dépasser 100 m en longueur. Tous les câbles se trouvent dans des gaines. Tous les câbles supplémentaires doivent également prendre place dans les gaines. Climatisation La climatisation produit un courant d air froid dans le faux plancher. L air froid est dirigé vers les machines via des ouvertures de 30 x 30 cm avec couvercle dans les dalles sous les machines. L utilisation de dalles perforées peut être envisagée mais n est pas standard. L air chaud est aspiré par des ouvertures au sommet des murs environnants. Il n existe pas de système de refroidissement par eau dans les salles informatiques et ce procédé n est pas souhaité. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 85

96 Renseignements à fournir par le soumissionnaire Dans son offre, le soumissionnaire doit inclure les données qui montrent que l équipement proposé est compatible avec l environnement des salles informatiques. Il doit en particulier produire les deux notes de calcul suivantes : Calcul du poids Pour le calcul du poids, une unité installée correspond, selon le cas, à : une machine occupant un seul emplacement ; un ensemble de machines empilées ; une armoire abritant plusieurs équipements. Pour chaque unité installée, le soumissionnaire doit spécifier les dimensions (largeur, profondeur, hauteur), le poids des éléments séparés et le poids total de l'unité. Calcul de l intensité électrique Pour chaque raccordement électrique au système Canalis, le soumissionnaire doit spécifier la consommation de courant par appareil et la consommation totale. La consommation électrique est calculée en fonctionnement et au démarrage. Câbles réseau nécessaires Dans son offre, le soumissionnaire doit spécifier les raccordements dont son système fera usage. Raccordements aux câbles réseau existants : Nombre et nature des raccordements au réseau des Finances ; Nombre et nature des raccordements directs entre machines éloignées situées dans la même salle ; Nombre et nature des raccordements directs entre machines éloignées situées dans des salles différentes. Raccordements spéciaux (seulement si prévus dans le cahier des charges) Nombre et nature des raccordements directs entre machines éloignées situées dans la même salle ; Nombre et nature des raccordements directs entre machines éloignées situées dans des salles différentes. Aménagements spéciaux Dans son offre, le soumissionnaire doit expliquer les aménagements spéciaux qu il juge nécessaires au fonctionnement de son équipement. Ces aménagements peuvent concerner l emplacement où l équipement, selon le cas. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 86

97 Seuls les aménagements prévus dans cette annexe du cahier des charges sont autorisés. Les aménagements pour l équipement sont entièrement à la charge du soumissionnaire. Aménagements possibles Le SPF Finances se chargera lui-même des aménagements suivants : Placement de boîtes de dérivation pour la connexion aux barres omnibus ; Cela comprend : - la boîte de dérivation - les automates de puissance - le câble d alimentation - la boîte Wieland Remplacement de certaines dalles dans le faux plancher par des dalles perforées. Raccordements au câblage structuré. Raccordement des circuits de câbles au réseau du SPF Finances. Le raccordement des machines aux panneaux de commutation dans le faux plancher doit être exécuté par l adjudicataire avec la collaboration du SPF Finances. L adjudicataire se charge de fournir les câbles de raccordement de la bonne longueur. Mobilier Le SPF Finances fournit les tables et les chaises nécessaires à l installation de l équipement. Dans son offre, le soumissionnaire doit prévoir le mobilier spécifique qu il juge nécessaire à l installation de son équipement. Le SPF Finances se réserve cependant le droit de faire installer l équipement dans un meuble spécial fourni par lui. Le soumissionnaire doit annoncer ces aménagements suffisamment à l'avance. Dans des conditions normales, le préavis est de deux mois. Aucun autre aménagement du site ne sera autorisé s il n est pas expressément prévu dans le cahier des charges. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Description Intranet Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 87

98 ABB DATA CENTER ANDERLECHT INTRODUCTION Voici la description du data center Disaster Recovery d Anderlecht. Implémentation actuelle Services principaux Installations Data center Standards pertinents - Software - Hardware - Évolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Organisation du site Le site DRS se compose d une grande salle informatique abritant les systèmes de plusieurs clients. Tous les systèmes du SPF Finances occupent la même salle. Organisation des salles Les machines sont installées en rangées de 90 cm de large, avec un dégagement de 1,5 m entre les rangées. Remarque: Des machines de plus de 90 cm de profondeur peuvent être installées dans la salle, avec une limite absolue de 1,2 m, pourvu que leur installation ne gêne pas le libre passage dans la salle. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 88

99 Limites des salles Charge au sol : kg/m² de charge répartie ; 350 kg de charge ponctuelle. Hauteur de la salle : 3 m. Hauteur des voies d accès : 2,10 m. Câblage réseau La salle informatique est équipée du câblage structuré suivant : un réseau de câbles du type UTP catégorie 6 ; un réseau en fibre optique (multimode OM3/50 µm) avec connecteurs LC ; armoires de regroupement des câbles. Tous les câbles sont placés dans les gaines. Tous les nouveaux câbles doivent être posés en tenant compte des gaines existantes. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 89

100 ABB.2 - SECURITY SERVICES INTRODUCTION Les Services de Sécurité au sein du SPF s articulent autour de 6 groupes de services : Firewall Services ; Certification Services ; Authentication Services ; Autorisation Services ; Virus Protection Services ; Identity Management Services. DANS LE FRAMEWORK ABB Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 90

101 GROUPES DE SERVICES DE L ABB.2 L ABB.2 - SECURITY SERVICES est composé des groupes de services suivants : Groupes de services Page ABB Firewall Services 92 ABB Certification Services 122 ABB Services d authentification 125 ABB Autorisation Services 130 ABB Virus Protection Services 136 ABB Identity Management Services 139 INFORMATION POUR L UTILISATEUR Objectif Voir section Introduction Service(s) compétent(s) de Département(s) Contact(s) l organisation Architecture Dernière mise à jour 30/09/2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 91

102 ABB FIREWALL SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les différents services de FIREWALL utilisés par le SPF Finances ainsi que leurs fonctionnalités. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Double couche redondante 94 ABB Définition et protection des DMZ 96 ABB Intégrité du trafic Web 99 ABB Limitation des sites Web indésirables 101 ABB Remote Access pour les agents et partenaires 103 ABB Détection des intrusions et prévention 106 ABB Fonctionnalités Host-based security 108 ABB Intégrité du trafic Web 110 ABB Fonction Anti-Spam 112 ABB Système DNS sécurisé 114 ABB Out-of-Band Management 116 ABB Application Firewall 118 ABB Antivirus à la demande 120 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 92

103 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Description des différentes fonctionnalités de l'internet Access Street Département(s) / Division(s) Contact(s) Architecture ICT- Security Dernière mise à jour 07/06/2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 93

104 ABB DOUBLE COUCHE REDONDANTE RÉSUMÉ L architecture de la solution est basée sur une configuration de firewalls en deux couches. Implémentation actuelle Services principaux Access control. Authentification des utilisateurs sur base du système d identification actif au sein du SPF Finances. «Network address translation» : NAT dynamique et NAT statique. «Statefull inspection» et «Connection control». Auditing/logging/Status/ Version control du SW installé. «Content security» : l objectif de ces firewalls sera d analyser intelligemment le trafic IP en tenant à jour les informations d état de la communication et des applications. Standard pertinents Software Hardware Propriétaire Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et de confidentialité. Fortigate-3140B Cisco ASA 5585-S40 Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Priorité de transition Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 94

105 DESCRIPTION DETAILLEE L architecture de la solution est basée sur une configuration de firewalls en deux couches. La fonctionnalité «Double couche redondante de firewall» comprend la partie centrale de l accès internet sécurisé, c est-à-dire les routeurs, firewalls et switches (layer 4/7). Tout accès en provenance de l Internet ou de FedMan et en provenance du réseau interne est à tolérance de panne, redondant et en mode «actif-passif», avec statefull fail-over (firewall pool). Les deux pools émanent de constructeurs différents pour des raisons de sécurité. Critères de choix Implémentation actuelle Capacité de faire face à l évolution du trafic. Possibilité d ajouter des interfaces. Possibilité de faire face à une demande croissante : augmentation de la RAM, de l espace disque, etc. Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité. Voir documentation détaillée pour ces informations. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 95

106 ABB DEFINITION ET PROTECTION DES DMZ RÉSUMÉ La fonctionnalité «Définition et protection des DMZ» englobe tous les composants nécessaires pour pouvoir définir et séparer les différentes DMZ au niveau de la sécurité. Implémentation actuelle Services principaux Définition et protection de DMZ Support de la sécurité des DMZ Standard pertinents Software Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité Voir documentation détaillée pour ces informations Hardware Cisco Nexus 5548 and Nexus 2224 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 96

107 DESCRIPTION DETAILLEE La fonctionnalité «Définition et protection des DMZ» englobe tous les composants nécessaires pour pouvoir définir et séparer les différentes DMZ au niveau de la sécurité. Les DMZ suivantes sont définies : Web server DMZ Application server DMZ (nombre à définir : minimum 4) Mail relay DMZ Web relay DMZ Remote Access DMZ DMZ FTP L architecture des réseaux des DMZ est redondante. Une panne d un équipement n empêche pas un système applicatif de trouver un point de connexion fonctionnel dans son local. Critères de choix Implémentation actuelle Capacité de faire face à l évolution du trafic. Possibilité d ajouter des interfaces. Possibilité de faire face à une demande croissante : augmentation de la RAM, de l espace disque, etc. Indépendance par rapport à la plate-forme HW supportant le FW. Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité. Voir documentation détaillée pour ces informations. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 97

108 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 98

109 ABB INTEGRITE DU TRAFIC WEB RÉSUMÉ La fonctionnalité «Intégrité trafic web» doit veiller à ce que tout le trafic web en provenance de l Internet, entrant dans le réseau interne du SPF Finances, soit exempt de tous types de «malware» (virus, spyware, worms, trojan, etc.). Implémentation actuelle Services principaux Détection des malwares Standard pertinents Software Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité Voir documentation détaillée pour ces informations. Hardware Proxies SG Proxies AV-2400-A Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 99

110 DESCRIPTION DETAILLEE La fonctionnalité «Intégrité trafic web» doit veiller à ce que tout le trafic web en provenance de l Internet, entrant dans le réseau interne du SPF Finances, soit exempt de tous types de «malware» (virus, spyware, worms, trojan, etc.). Les mécanismes d inspection suivants sont possibles : proxy pour trafic web sortant ; reverse Proxy pour trafic web entrant ; antivirus sur trafic http/https/ftp entrant ; anti-spyware sur trafic http/https/ftp entrant ; protection contre Phishing, malicious codeware, key loggers, back doors and P2P, TCP tunneling, Web , Instant messaging. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 100

111 ABB LIMITATION DES SITES WEB INDESIRABLES RÉSUMÉ Le Service prévoit la possibilité d empêcher les utilisateurs internes du SPF Finances de visiter les sites internet dits indésirables. Il s agit principalement des sites pornographiques et sites de jeux, téléchargement de musique, de films Des sites sont autorisés sur l'heure de midi mais interdits tout autre moment (réseaux sociaux par exemple) Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Contrôle du trafic web et support des white et black lists. - Software Hardware Proxies SG Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité Voir documentation détaillée pour ces informations. Proxies AV-2400-A Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Nonstratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 101

112 DESCRIPTION DETAILLEE Le Service prévoit la possibilité d empêcher les utilisateurs internes du SPF Finances de visiter les sites internet dits indésirables. Il s agit principalement des sites pornographiques et sites de jeux, des réseaux sociaux, des sites de sport, du téléchargement de musique, de films Des sites sont autorisés sur l'heure de midi mais interdits tout autre moment (réseaux sociaux par exemple) Le filtrage URL est équipé d une base de données de 80 catégories de sites web qui nous aide à automatiser le blocage des sites inappropriés. La possibilité de limiter l utilisation de l accès à l Internet par les utilisateurs internes existe. Elle repose sur une durée mensuelle maximale et sur des grilles horaires autorisées Le système est en mesure de : travailler sur base de «white list» et de «black list» ; par catégories pré-définies et maintenues à jour par le fabricant de l'appliance ; réguler le trafic sur base de la largeur de bande utilisée ; bloquer par types de fichiers ; définir des polices de contrôle par protocole. L interdiction de visiter les sites indésirables peut être inactivée par le gestionnaire DMZ du système de sécurité du SPF Finances, pour certaines personnes individuellement, via IAM. Les tentatives d accès aux sites indésirables sont journalisées et conservées pendant une période minimale de un an. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 102

113 ABB REMOTE ACCESS POUR LES AGENTS ET PARTENAIRES RÉSUMÉ Les utilisateurs externes (remote users) peuvent accéder de façon sécurisée aux réseaux internes du SPF Finances. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Accès VPN : L accès doit passer par une terminaison VPN SSL propre pour les partenaires/fournisseurs/clients moyens et grands. Le desktop des utilisateurs est protégé contre les attaques externes lorsqu ils sont connectés au réseau du SPF Finances. La validité des certificats est vérifiée par rapport à une CRL ou via OCSP (idéalement OCSP avec CRL comme fallback). Si le certificat ne peut être validé, le système établit une session SSL qui est redirigée vers une page Web qui affiche le message d erreur approprié. Les CRL sont mis à jour régulièrement (idéalement 3 heures). En cas d utilisation d OCSP pour la validation, l URL OCSP doit être dérivé de l information figurant dans le certificat. Une partie de l information retrouvée dans le certificat sera nécessaire pour l accès à une application web. Le front-end SSL doit être capable de communiquer l information du certificat vers le serveur web. Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité. Voir documentation détaillée pour ces informations. Juniper Junos Pulse Gateway MAG6611. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 103

114 Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) Priorité de transition - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Les utilisateurs externes (remote users) peuvent accéder de façon sécurisée aux réseaux internes du SPF Finances, via l infrastructure de sécurité. Ces utilisateurs sont classés comme suit : Agents du SPF Finances et Administrateurs Partners Il existe un mécanisme pour garantir que les utilisateurs du service ont sur leur ordinateur un antivirus actif et mis à jour reconnu par le SPF. Les utilisateurs de ces différentes fonctionnalités sont identifiés et leur activité contrôlée. L utilisateur peut être identifié par une procédure d identification forte : nom d utilisateur + mot de passe + moyen d identification complémentaire assurant un haut niveau de sécurité. Les utilisateurs actuels se répartissent en trois grandes catégories : personne physique de nationalité belge personne physique non belge organisations En ce qui concerne les personnes physiques de nationalité belge, la carte d identité électronique (ou un token) peut être utilisée comme moyen d identification. Un couplage avec le système d identification interne du SPF Finances (Identity Management) est mis en place. L infrastructure VPN offre à l utilisateur, dûment identifié, le moyen d accéder à certaines ressources du réseau interne. Chaque utilisateur n a accès qu aux ressources pour lesquelles il bénéficie d une autorisation d accès. L infrastructure VPN a la capacité de gérer et de contrôler ces autorisations d accès, sur la base d un profil d utilisateur. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 104

115 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 105

116 ABB DETECTION DES INTRUSIONS ET PREVENTION RÉSUMÉ La fonctionnalité «Intrusion Detection and Prevention» est un des moyens qui sont utilisés pour protéger le réseau interne du SPF Finances contre les attaques visant le réseau, les systèmes et les applications. Implémentation actuelle Services principaux Détection des intrusions et prévention. Standard pertinents Software Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité. Voir documentation détaillée pour ces informations. Hardware Fortigate 3140B. Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) Priorité de transition - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 106

117 DESCRIPTION DETAILLEE La fonctionnalité «Intrusion Detection and Prevention» est un des moyens qui sont utilisés pour protéger le réseau interne du SPF Finances contre les attaques visant le réseau, les systèmes et les applications. Ces outils surveillent en permanence le réseau et les hôtes pour déceler toute activité ou tout logiciel suspect, le comparer à la corporate policy, le signaler et si possible le bloquer et/ou le supprimer. La fonctionnalité répond aux exigences techniques suivantes : Ces outils proactifs utilisent des probes disposées «in line» dans l infrastructure de sécurité ; La possibilité de mettre en place des fonctionnalités de type «honeypot» pour anticiper et arrêter les attaques potentielles contre les serveurs web ; Des configurations fail-open peuvent être mises en place (tout peut passer en cas de défaillance de serveur/appliance) et fail-close (tout est arrêté en cas de défaillance de serveur/appliance). INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 107

118 ABB FONCTIONNALITES HOST-BASED SECURITY RÉSUMÉ En plus de la détection antivirus qui est basée sur des signatures sur les serveurs critiques, il existe une solution de détection et de prévention des intrusions sur les serveurs «host» d une manière pro-active. La solution contrôle l accès à la configuration des systèmes et au système de fichiers, l utilisation de hardware démontable et tout comportement anormal par des utilisateurs et programmes non autorisés. Implémentation actuelle Services principaux Sécurisation des hosts Standard pertinents Software Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité. Voir documentation détaillée pour ces informations. Hardware IBM Proventia Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 108

119 En plus de la détection antivirus qui est basée sur des signatures sur les serveurs critiques, il existe une solution de détection et de prévention des intrusions sur les serveurs «host» d une manière pro-active. La solution contrôle l accès à la configuration des systèmes et au système de fichiers, l utilisation de hardware démontable et tout comportement anormal par des utilisateurs et programmes non autorisés. La fonctionnalité répond aux exigences techniques suivantes : Les policies de détection et prévention sont configurables indépendamment l une de l autre. Les mécanismes de détection et de prévention sont configurables de façon modulaire. Tous les services (IP) sont inspectés : le système utilise un mécanisme de type «selflearning» pour détecter les services utilisés dans l architecture du SPF Finances. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Référence Description Intranet Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 109

120 ABB INTEGRITE DU TRAFIC WEB RÉSUMÉ La fonctionnalité «Intégrité trafic web» doit veiller à ce que tout le trafic web en provenance de l Internet, entrant dans le réseau interne du SPF Finances, soit exempt de tous types de «malware» (virus, spyware, worms, trojan, etc.). Implémentation actuelle Services principaux Détection des malwares Standard pertinents - Software Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité Voir documentation détaillée pour ces informations Hardware Proxies SG Proxies AV-2400-A Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Tactique - Sunset - Nonstratégique - - High (moins d un an) Priorité de transition - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 110

121 DESCRIPTION DETAILLEE La fonctionnalité «Intégrité trafic web» doit veiller à ce que tout le trafic web en provenance de l Internet, entrant dans le réseau interne du SPF Finances, soit exempt de tous types de «malware» (virus, spyware, worms, trojan, etc.). Les mécanismes d inspection suivants sont possibles : Proxy pour trafic web sortant ; Reverse Proxy pour trafic web entrant ; Antivirus sur trafic http/https/ftp entrant ; Anti-Spyware sur trafic http/https/ftp entrant ; Protection contre Phishing, malicious codeware, key loggers, back doors and P2P, TCP tunneling, Web , Instant messaging. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 111

122 ABB FONCTION ANTI-SPAM RÉSUMÉ Il existe un service de solution d antispam au niveau de la plate-forme firewall qui évite que des mails indésirables ne soient adressés aux fonctionnaires du SPF Finances. Implémentation actuelle Services principaux Filtrage des spams. Standard pertinents - Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité Software Voir documentation détaillée pour ces informations Hardware Ironport C670 Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) Priorité de transition - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 112

123 DESCRIPTION DETAILLEE Il existe un service de solution d antispam au niveau de la plate-forme firewall qui évite que des mails indésirables ne soient adressés aux fonctionnaires du SPF Finances. Au moins 90% des spams doivent être arrêtés (marqués comme spam) et le nombre de «false positive» doit être inférieur à 1/ Les adresses IP connues comme émettant du spam font l'objet d'un refus de connexion de la part du dispositif (fonction basée sur une liste noire établie par le constructeur et mise à jour régulièrement). Cette fonction s'appelle IP-reputation. Au-delà de l'ip-reputation, c'est le serveur de mail interne qui assure l'analyse de contenu, et non la plateforme Firewall. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 113

124 ABB SYSTEME DNS SECURISE RÉSUMÉ La fonctionnalité «Système DNS sécurisé» comprend tous les composants nécessaires pour mettre en place une infrastructure Domain Name Server performante et sûre. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents - Software Hardware Services DNS externe (DMZ). Service cache- DNS (permettant pour les utilisateurs internes le surf via les proxies). Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité. Voir documentation détaillée pour ces informations. Infoblox 1050-A. Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Priorité de transition Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 114

125 DESCRIPTION DETAILLEE La fonctionnalité «Système DNS sécurisé» comprend tous les composants nécessaires pour mettre en place une infrastructure Domain Name Server performante et sûre. Le service DNS externe doit permettre à un utilisateur externe d Internet de localiser, par un nom, les serveurs situés dans la DMZ et destinés à fournir un service au public. Ce service sera couplé au service DNS du Provider, en vue de la distribution des adresses sur Internet. A distinguer du service DNS interne : les fonctionnaires du SPF Finances ont recours à ce service pour localiser, par un nom, les serveurs internes du SPF Finances. Les serveurs internes sont regroupés dans un domaine DNS interne, inconnu d Internet. Les serveurs DNS servent également à la fonction cache - DNS, permettant aux utilisateurs internes de résoudre les URL's demandées via les proxies. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Référence Description Intranet Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 115

126 ABB OUT-OF-BAND MANAGEMENT RÉSUMÉ Pour pouvoir surveiller et gérer les différents systèmes de réseau et de sécurité, un segment séparé «Out of- Band management» est en place. Il est relié à tous les composants par une interface dédiée. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Surveillance et gestion de l infrastructure réseau du firewall. Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité. Voir documentation détaillée pour ces informations. Catalyst 2960 et 2960G. ASA Avocent Cyclades ACS. Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) Priorité de transition - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Pour pouvoir surveiller et gérer les différents systèmes de réseau et de sécurité, un segment séparé «Out of- Band management» est en place. Il est relié à tous les composants par une interface dédiée. Tous les systèmes de gestion nécessaires se trouvent sur ce segment (firewall, switches, serveurs). Le ou les réseaux out-of-band network management sont eux aussi protégés par une technologie de firewall à base de statefull inspection. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 116

127 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 117

128 ABB APPLICATION FIREWALL RÉSUMÉ La fonctionnalité «Application Firewall» protège les serveurs Web contre différents types d'attaques applicatives. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Protection contre différents types d'attaques applicatives Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité. Voir documentation détaillée pour ces informations F5 BIG IP-ASM Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Nonstratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 118

129 DESCRIPTION DETAILLEE La fonctionnalité «Application Firewall» met en place une protection accrue des services web contre les attaques applicatives sur base d'une police de sécurité et à l'aide de scanners spécialisés. Elle protège contre les attaques visant les failles des applications et des bases de données. Elle analyse, évalue la session, le trafic utilisateur et la réponse de l'application Web pour contenir les attaques inconnues Le firewall applicatif peut protéger contre une série d'attaques courantes comme : Déni de service couche 7 Force brute Cross-site scripting : injection de données dans un site web (via des paramètres dans l'url, ou un message, etc..) permettant d'exécuter du code sur la machine Injection SQL : injection d'une requête SQL non prévue par le système Parameter tampering (modification des paramètres prédéfinis, d'un formulaire par exemple, pour éviter les mécanismes de sécurité) Sensitive information leakage (fuite d'information sensible) Session high-jacking (vol de session) Débordement de tampon Manipulation de cookie Broken access control (perte du contrôle d'accès) Forceful browsing Manipulation de champs cachés Request smuggling (dissimulation de requêtes http) Bombes XML / Déni de service INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 119

130 ABB ANTIVIRUS A LA DEMANDE RÉSUMÉ La fonctionnalité «Antivirus à la demande» permet aux différents serveurs d'applications de faire scanner des fichiers à la demande afin de détecter la présence de différents types de malwares. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Détection à la demande contre la présence de malwares dans des fichiers Les détails ne sont pas spécifiés pour des raisons de sécurité et confidentialité. Voir documentation détaillée pour ces informations BlueCoat ProxyAV 510A ICAP Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Priorité de transition Tactique - Sunset - Nonstratégique - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 120

131 DESCRIPTION DETAILLEE La fonctionnalité «Antivirus à la demande» permet aux différents serveurs d'applications de scanner des fichiers à la demande afin de détecter la présence de différents types de malwares. Les applications doivent être intégrées avec un client ICAP. Le ProxyAV utilise des moteurs antivirus tiers (Kaspersky, Panda, McAfee, Sophos ou Trend Micro). Actuellement, c'est Kaspersky qui est utilisé. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Une documentation détaillée est disponible et détenue de manière confidentielle auprès du SPF Finances (équipe IAS Internet Access Street). L accès y est restreint et sujet à approbation de la part du responsable sécurité ICT du SPF Finances ou du directeur ICT. Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 121

132 ABB CERTIFICATION SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services de certifications offertes par le Framework CCFF. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Services de certification 123 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Description des standards de certification Département(s) / Division(s) Contact(s) Architecture ICT-Applications Dernière mise à jour 18/ 06/2012 Période de validité Du Au Ce document décrit un standard du SPF Finances adopté pour une durée indéterminée Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 122

133 ABB SERVICES DE CERTIFICATION RESUME Le Framework CCFF offre des services de certifications offrant une transparence maximum. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Gestion des certificats. Génération de signature électronique. Génération de signature électronique via un client web. Validation de signature électronique. Validation de signature d un document PDF. Ajout d un champ de signature dans un document PDF. X509 Oracle Weblogic Adobe Lifecycle Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Priorité de transition Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 123

134 DESCRIPTION DETAILLEE Gestion des certificats Les certificats sont stockés dans une base de données et la console d administration du CCFF permet de les gérer. Il est également possible d indiquer pour chaque certificat l utilisation que l on peut en faire et le mode possible de vérification de la révocation. Génération de signature côté serveur Ce service permet de signer une chaîne de caractères, un document xml, un document pdf ou un . Génération de signature via un client web Ce service permet de signer une chaîne de caractères ou un fichier à partir d un navigateur. Validation d une signature électronique Ce service permet de vérifier qu une signature est valide. Validation d une signature contenue dans un document pdf Ce service permet de vérifier qu une signature contenue dans un document pdf est valide. Ajout d un champ de signature dans un document pdf Lorsque le document PDF est ouvert avec Adobe Reader, l utilisateur peut choisir de signer le document avec son Eid. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Description Liste des composants CCFF Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 124

135 ABB SERVICES D AUTHENTIFICATION APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services d authentification des utilisateurs pour l'accès aux applications du SPF Finances protégées Identity and Access Management et/ou FedIAM. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Services d authentification 126 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation L objectif de ce groupe de services est la description des services d authentification Département(s) / Division(s) Architecture ICT - Security Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 125

136 ABB SERVICES D AUTHENTIFICATION RÉSUMÉ Authentification des utilisateurs qui accèdent aux applications du SPF Finances protégées par la solution Identity and Access Management et/ou FedIAM. Implémentation actuelle Services principaux Authentification interne ou externe Standard pertinents LDAPS SAML Software Sun (Oracle) Access Manager Sun (Oracle) Enterprise Directory Server (LDAP) Sun (Oracle) OpenSSO Policy Agent Framework CCFF Hardware - Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Pas d évolution Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 126

137 DESCRIPTION DETAILLEE Pour les utilisateurs internes au SPF Finances la solution Oracle Identity and Access Management est implémentée. Un Policy Agent est utilisé pour protéger l accès aux serveurs Web ou aux serveurs applicatifs (par ex. : Apache, IIS, Websphere, Weblogic, JBOSS, ). Les applications intégrées avec le CCFF ne doivent pas installer de Policy Agent, il se trouve déjà dans le framework. Pour les utilisateurs qui se connectent aux applications du SPF Finances depuis l extérieur (citoyens, entreprises, ), la solution Oracle OpenSSO (FedIAM) a été implémentée. L authentification des utilisateurs externes se fait par FedICT et est transmise au SPF Finances en envoyant une assertion SAML. Policy Agent (utilisateurs internes et externes) Installation d un agent qui intercepte les requêtes http à destination du serveur protégé. L agent établi une session lorsque l utilisateur s est authentifié ou vérifie cette dernière lorsqu il tente d accéder au serveur protégé. Il existe des agents pour les principaux serveurs web et serveurs applicatifs. Les agents ainsi que la documentation d installation sont disponibles sur l intranet du SPF ou sur demande auprès de nos services. Procédure (marche à suivre) Etape Action 1 Remplir le document d intégration technique et le document d intégration business. 2 Demander un user technique à l équipe IAM pour l installation de l agent (1 user par agent installé). 3 Encoder la matrice d accès. (Voir la rubrique «Autorisation» de l ABB.2.4). 4 Installer le Policy Agent et le configurer. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 127

138 Policy Agent avec CCFF (utilisateurs internes et externes) Contrairement à l utilisation du Policy Agent seul, l installation de l agent n est pas à réaliser car il est intégré dans le framework CCFF. Afin d utiliser l authentification IAM avec le CCFF, vous devez d abord procéder à l installation du framework (voir la rubrique CCFF Framework - ABB.8.9). Vous devez également vous assurer que les propriétés CCFF ont été adaptées pour utiliser l authentification IAM. Procédure (marche à suivre) Etape Action 1 Remplir le document d intégration technique et le document d intégration business. (2) Demander un user technique à l équipe IAM pour la configuration du framework (1 user par application) (Pas encore effectif). 3 Adapter les paramètres de configuration CCFF pour utiliser l authentification IAM. LDAPS (utilisateurs internes exclusivement) Afin de garantir la confidentialité des mots de passe des utilisateurs il est requis d utiliser LDAPS lorsque le LDAP sert directement à l authentification. Il s agit dans ce cas d utiliser LDAP dans un tunnel SSL. Cette option n est autorisée que si l utilisation d un Policy Agent n est pas possible. Cette option doit être clairement indiquée et référencée et un accord préalable est indispensable. Procédure (marche à suivre) Etape Action 1 Remplir le document d intégration technique et le document d intégration business. Justifier l utilisation de LDAPS. 2 Demander un user technique ainsi que les paramètres de connexion à l équipe IAM (1 user par application). Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 128

139 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Intranet Sharepoint IAM Public Documents Documentation - IAM Technical Integration Document 3.0.docx IAM Technical Integration Document 3.0.odt Intranet Sharepoint IAM Public Documents Policy Agent 3 Intranet Sharepoint IAM Public Documents - Procédure d'intégration d'une application avec le framework IAM - V1.1.doc Internet Description Document d intégration technique Document d intégration business Policy Agents et Documentation d installation Installation IAM avec le framework CCFF Procédure d intégration d une application avec IAM Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 129

140 ABB AUTORISATION SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services de gestion des autorisations des accès aux applications du SPF Finances qui sont protégées par IAM et/ou FedIAM, aussi bien pour les utilisateurs internes que pour les externes. SERVICES CONCERNES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Autorisation Services 131 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation L objectif de ce groupe de services est la description des services d autorisation Département(s) / Division(s) Architecture ICT - Security Contact(s) Dernière mise à jour Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 130

141 ABB AUTORISATION SERVICES RÉSUMÉ Le service contrôle si un utilisateur (dans ou hors du réseau du SPF Finances) peut ou non exécuter une transaction dans une application ou accéder à une url donnée. Ces autorisations concernent les applications protégées par IAM ou FedIAM. Implémentation actuelle Services principaux Tests d autorisation via le CCFF Tests d autorisation via Web Service Tests d autorisation via les API Java IAM Autorisation interne à une application Standard pertinents - Software Sun (Oracle) Access Manager Sun (Oracle) Enterprise Directory Server (LDAP) Sun (Oracle) Policy Manager Sun (Oracle) OpenSSO Policy Agent CCFF Hardware - Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 131

142 DESCRIPTION DETAILLEE Pour les utilisateurs se trouvant dans le réseau du SPF Finances, la solution Oracle Identity and Access Management est implémentée et est utilisée tant pour l authentification que pour l autorisation d accès. L Access Manager se charge de vérifier si les utilisateurs ont les droits suffisants pour exécuter les transactions business souhaitées. Pour les utilisateurs accédant aux applications du SPF Finances depuis l extérieur du réseau interne, c est OpenSSO qui vérifie si l utilisateur a le droit d exécuter les transactions souhaitées. Les règles d accès sont gérées par le Policy Manager tant pour les utilisateurs internes que pour les utilisateurs externes. Il existe deux types de Policies : celles basées sur les urls accédées (coarse grained access control) et celles basées sur les transactions business (fine grained access control). Parmi les règles d accès, on trouve la méthode d authentification (pour les utilisateurs externes), la vérification de données de l utilisateur connecté par rapport à des attributs LDAP (voir avec l équipe IAM pour plus de détails). Ces règles sont gérées par les responsables Business des applications et non par ICT. Il existe des cellules IAM Business dans les différentes administrations du SPF Finances telles que : AGFISC, DocPat, Douanes et Accises, ISI, Recouvrement. Ces cellules ont pour rôle de gérer les droits d accès aux applications qui dépendent de leur administration. La possibilité d effectuer une revalidation du mot de passe est offerte. Ceci peut s avérer utile si on veut vérifier que l utilisateur connecté au moment d exécuter la transaction est toujours la personne authentifiée. Une application d audit permet d effectuer des recherches dans les logs d audit en cas de suspicion d utilisation frauduleuse dans les applications. Cette application n est accessible qu aux auditeurs de sécurité et uniquement lorsqu une demande officielle a été déposée. Tests d autorisation via le CCFF Les applications intégrées avec le framework CCFF doivent utiliser les API fournies par ce dernier afin de vérifier si la transaction business à exécuter est autorisée ou non pour l utilisateur connecté. Un test d autorisation doit être réalisé via une API d autorisation. Cette demande contiendra, notamment, la transaction business que l utilisateur veut exécuter. Sur base des données de session et de la matrice d accès de l application, IAM va autoriser ou non l exécution de la transaction. En ce qui concerne les transactions «sensibles» (devant être définies par le groupe Privacy), elles doivent impérativement être enregistrées dans les logs d audit de IAM. Cela se fait également via une API du CCFF. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 132

143 Procédure Etape Action 1 Remplir le document d intégration technique et le document d intégration business. 2 Encoder la matrice d accès. 3 Coder les tests d autorisation. 4 Demander à l équipe IAM un login propre à l application pour le logging d audit. 5 Insérer les logs d audit. 6 Fournir les données de configuration lors du déploiement de l application. Tests d autorisation via Web Service Pour les applications qui ne sont pas intégrées avec le CCFF, il est possible d utiliser un Web Service d autorisation. Cette implémentation ne sera envisagée que s il n est pas possible d utiliser les API CCFF ou IAM. Elle doit être préalablement et impérativement approuvée avant son implémentation. En ce qui concerne les transactions «sensibles» (devant être définies par le groupe Privacy), elles doivent impérativement être enregistrées dans les logs d audit de IAM. Cela se fait également via une API du CCFF. Procédure Etape Action 1 Remplir le document d intégration technique et le document d intégration business. 2 Coder l appel au Web service et vérifier la réponse de Access Manager ou OpenSSO. 3 Demander à l équipe IAM un login propre à l application pour le logging d audit. 4 Insérer les logs d audit. Tests d autorisation via les API Java IAM Pour des applications ne pouvant utiliser le framework CCFF, il est possible d utiliser des API d autorisation propres à la solution IAM ou FedIAM (uniquement avec l accord préalable du SPF Finances). Il s agit d une librairie Java spécifique (Client SDK) à installer sur les serveurs applicatifs. En ce qui concerne les transactions «sensibles» (devant être définies par le groupe Privacy), elles doivent impérativement être enregistrées dans les logs d audit de IAM. Cela se fait également via une API du CCFF. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 133

144 Procédure (marche à suivre) Etape Action 1 Remplir le document d intégration technique et le document d intégration business. Justifier l utilisation de LDAPS 2 Installer le Client SDK 3 Coder la demande d autorisation et vérifier la réponse de Access Manager ou OpenSSO 4 Demander à l équipe IAM un login propre à l application pour le logging d audit 5 Insérer les logs d audit IAM Autorisation interne à une application Pour des applications ne pouvant utiliser ni le framework CCFF, ni les API IAM ou FedIAM (uniquement avec l accord du SPF Finances) il peut exceptionnellement être accordé d utiliser l autorisation interne de l application. Cette autorisation doit être obtenue préalablement auprès de l équipe IAM. De plus, ces autorisations doivent se baser sur des rôles applicatifs stockés dans le LDAP. Ces rôles sont gérés par IAM et sont obtenus sur base de règles définies dans le Policy Manager. Ce cas peut se produire pour certaines applications dites «Out of the box» dont il n est pas possible d adapter le code. En ce qui concerne les transactions «sensibles» (devant être définies par le groupe Privacy), elles doivent impérativement être enregistrées dans les logs d audit de IAM. Cela se fait également via une API du CCFF. Dans ce cas, l authentification IAM est néanmoins obligatoire. Procédure Etape Action 1 Remplir le document d intégration technique et le document d intégration business. Justifier l utilisation de LDAPS. 2 Installer le Client SDK. 3 Coder la demande d autorisation et vérifier la réponse de Access Manager ou OpenSSO. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 134

145 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Intranet Sharepoint IAM Public Documents Documentation - IAM Technical Integration Document 3.0.docx IAM Technical Integration Document 3.0.odt Intranet Sharepoint IAM Public Documents Policy Agent 3 Intranet Sharepoint IAM Public Documents - Procédure d'intégration d'une application avec le framework IAM - V1.1.doc Description Document d intégration technique Document d intégration business Policy Agents et Documentation d installation Installation IAM avec le framework CCFF Procédure d intégration d une application avec IAM Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 135

146 ABB VIRUS PROTECTION SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services qui sont utilisés pour assurer la protection des serveurs et les stations de travail personnelles contre les virus. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Virus Protection Services 137 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation L objectif de ce groupe de services est la description des services de protection contre les virus Département(s) / Division(s) Architecture ICT - Security Contact(s) Dernière mise à jour 05 / 06 / 2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 136

147 ABB VIRUS PROTECTION SERVICES RÉSUMÉ Les Virus protection services assurent la protection des stations de travail et des serveurs du SPF Finances. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware - Virus Protection - McAfee EPS Viruscan Enterprise Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE La fonctionnalité «Virus Protection» est un des moyens qui sont utilisés pour protéger les ordinateurs et les serveurs internes du SPF Finances contre les attaques virales, les chevaux de Troie, les vers, etc. Ces outils surveillent en permanence les postes clients et les serveurs pour déceler toute activité ou tout logiciel suspect et prendre les mesures nécessaires (le signaler et si possible le bloquer et/ou le supprimer). La protection se fait à plusieurs niveaux : Protection des postes de travail, Protection des serveurs, Protection de l IAS (voir intégrité du trafic web et intégrité du trafic mail), Protection au niveau de la messagerie. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 137

148 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 138

149 ABB IDENTITY MANAGEMENT SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services de la gestion de l'identité ICT des utilisateurs internes et externes. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Identity Management Services 140 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation L objectif de ce groupe de services est la description des services d Identity Management Département(s) / Division(s) Architecture ICT - Security Contact(s) Dernière mise à jour 05 / 06 / 2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 139

150 ABB IDENTITY MANAGEMENT SERVICES RÉSUMÉ Identity Management consiste en la gestion des utilisateurs se trouvant au sein du SPF Finances, qu ils soient fonctionnaires ou contractants. Implémentation actuelle Services principaux Gestion centralisée et mise à disposition des données utilisateurs. Self-service pour la réinitialisation des mots de passe. Synchronisation avec les différentes bases de données utilisateurs. Gestion des profils d utilisateurs. Gestion des droits d accès exceptionnels. Standard pertinents Software Oracle Java System Directory Server 7.x Oracle Identity Waveset Oracle Java System Application Server 9.1 Solaris 10 Hardware Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 140

151 DESCRIPTION DETAILLEE Mise à disposition (provisioning) des données utilisateurs. Deux fois par jour, Identity Manager est synchronisé à partir de la base de données du personnel. Cette synchronisation concerne les agents ainsi que les services du SPF Finances. En ce qui concerne les utilisateurs externes au SPF Finances (guests), ils sont créés et gérés manuellement via cette application. Une partie des données des utilisateurs et des services sont modifiables via l application Identity Manager. Tous les changements intervenus dans la base de données sont automatiquement répercutés dans les systèmes cibles connectés à Identity Manager. Actuellement, le système IAM alimente en standard le LDAP corporate IAM, le système de messagerie, Active Directory,... Le provisioning est assuré à l aide de connectors. Il existe actuellement une longue série de connectors destinés à différents systèmes cibles. Si un nouveau provisioning s impose, il convient de s adresser au team IAM. La meilleure solution sera étudiée cas par cas. Toutes les données d identity des utilisateurs internes sont provisionnées dans le LDAP corporate IAM. Ces données sont à disposition des applications qui en font la demande. L API CCFF permet d interroger ce LDAP via un ensemble de méthodes spécifiques. Le logiciel utilisé pour gérer les Identités et les synchronisations est Oracle Identity Waveset. Self-service pour la réinitialisation des mots de passe Les utilisateurs ont la possibilité de réinitialiser eux-mêmes leur mot de passe à l aide d un système de question et réponse challenge-response. Le système de changement de mot de passe de Active Directory se synchronise également avec Identity Manager. Gestion des profils d utilisateurs Il est possible d attribuer un ou plusieurs profils supplémentaires à un utilisateur interne. Ce profil peut contenir des données d identité différentes du profil principal. Ceci n est nécessaire que si les données des différents profils sont incompatibles entre elles selon le principe de la «segregation of duties». Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 141

152 Remplacement du chef de service Il est possible, pour un chef de service, de déléguer ses droits à une autre personne qu il doit désigner via une application de délégation. Le principe de cette délégation consiste à créer un second profil à l utilisateur remplaçant le chef de service et à copier les données du profil du chef dans celui-ci. L utilisateur devra alors choisir le profil qu il veut utiliser après s être authentifié. Gestion des droits d accès exceptionnels Il a été prévu de pouvoir attribuer des accès exceptionnels aux utilisateurs internes. Il est possible d ajouter un ou plusieurs offices aux utilisateurs via un processus défini par le groupe IAM Business. Il est également possible d ajouter des rôles applicatifs spécifiques aux utilisateurs dans le cas où il n est pas possible d attribuer le rôle automatiquement. Audit Toutes les actions effectuées avec l application Identity Manager (IDM) sont enregistrées et sont accessibles aux auditeurs du SPF Finances. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet https://idm.finbel.intra/user/ Internet Description Application Identity Manager Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 142

153 ABB.3 - COMMUNICATION and INTEGRATION SERVICES INTRODUCTION Les services de communication et d intégration reprennent : Directory Services Messaging and Events Services Services Collaboration Services Integration Services Ces services sont supportés par diverses plates-formes. Le Services directory est une base de données qui offre une manière structurée de stocker, gérer et retrouver les informations. Ces services peuvent être spécifiques à une application ou généraux. Dans des environnements importants et distribués, ils sont les pierres angulaires de l accès réseau. Ils publient les ressources et fournissent les informations pour permettre l accès à ces ressources pour les utilisateurs autorisés. Au sein du SPF Finances, ces services (MS Active Directory, DNS, Wins, DHCP, etc.) sont déployés sur base de la plate-forme MS-Windows et supportent les services de résolution de noms. Les services de messaging and événements sont supportés par le framework CCFF. Le courrier électronique ou est une application pour la messagerie de personne à personne; c est aussi un service qui est utilisé par d autres applications pour délivrer des données au travers du réseau. Le SPF a fait le choix d une plate-forme mail centralisée et basée sur Lotus Domino d IBM. Cette solution est prévue pour la messagerie interpersonnelle et n est pas envisageable en tant que solution de messagerie interapplications. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 143

154 DANS LE FRAMEWORK ABB Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 144

155 GROUPE DE SERVICES DE L ABB.3 L ABB.3 - COMMUNICATION and INTEGRATION SERVICES - est composé des groupes de services suivants : Groupes de services Page ABB Directory Services 146 ABB Messaging and Event Services 153 ABB Services 162 ABB Collaboration Services 173 ABB Integration Services 174 INFORMATION POUR L UTILISATEUR Objectif Voir section Introduction Département(s) Operations Contact(s) Service(s) compétent(s) de l organisation Architecture Development Dernière mise à jour 30/09/2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 145

156 ABB DIRECTORY SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services du Domain Name System (ou DNS, système de noms de domaine). Ce système permet d établir la correspondance entre une adresse IP et un nom de domaine, et plus généralement de retrouver certaines informations à partir d un nom de domaine. La résolution des noms passe encore par WINS pour des raisons de compatibilité avec les anciennes applications. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Domain Name System (DNS) 147 ABB Windows Internet Naming services (WINS) 149 ABB Active Directory services 151 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section introduction Département(s) / Division(s) Operations-Application Services Contact(s) Dernière mise à jour 05 / 06 / 2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 146

157 ABB DOMAIN NAME SYSTEM (DNS) RESUME Le Domain Name System (ou DNS, système de noms de domaine) est un système qui permet d établir la correspondance entre une adresse IP et un nom de domaine, ou, plus généralement, de retrouver certaines informations à partir d un nom de domaine. Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents Software Hardware DNS Domain Name Service Dynamic DNS (Microsoft) Active Directory Integrated DNS Windows 2008 R2 SP1 6 Microsoft Windows DNS Servers and DC avec adresses IP fixes dans un modèle de réplication mulitrame Évolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Strategic - Tactical - Sunset - Non-strategic - Priorité de transition La transition est considérée comme : - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 147

158 DESCRIPTION DETAILLEE Le SPF Finances utilise 6 serveurs DNS internes sous le contrôle de Windows 2008 R2 SP1. Ces 6 serveurs représentent les 6 'domain controllers' de l'active Directory. La réplication est de type multimaster car les zônes sont enregistrées dans l'active Directory. L'enregistrement automatique des Hosts (exemple PC) est autorisé; le DDNS (dynamic DNS) est donc actif. Seules les mises à jour sécurisées sont, par mesure de sécurité, autorisées INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Références Intranet HP-document DHCP-Wins-DNS-AD Internet Description => IP-services pour une consultation détaillée Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 148

159 ABB WINDOWS INTERNET NAMING SERVICES (WINS) RESUME La résolution des noms passe encore par WINS pour des raisons de compatibilité avec les anciennes applications. Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents Software Hardware WINS NetBios Ces systèmes supporteront au niveau général la résolution des noms NetBIOS : Support des clients hérités et MS low level, notamment NT4/Win98/95/MSDos Support de l intégration du nouvel environnement AD dans les domaines hérités NT4 et W2K actuellement en place au SPF Finances. Support des applications héritées qui utilisent encore l API NetBIOS. MS Windows 2008 WINS en cluster actif/passif, géographiquement étalé sur les 2 sites. Évolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Priorité de transition La transition est considérée comme : Après l implémentation du DDNS et de l actualisation du parc avec des pc clients sous Windows 2000 et XP, WINS n est plus vraiment nécessaire. Nous souhaitons donc y mettre fin à moyen terme. - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 149

160 DESCRIPTION DETAILLEE WINS (Windows Internet Naming Service) est un serveur de noms et de services, destiné aux ordinateurs qui font usage de NetBIOS. WINS constitue une base de données centrale à laquelle un client qui souhaite contacter un ordinateur du réseau peut envoyer une demande pour trouver l adresse IP recherchée, plutôt que de diffuser à tous (broadcast) une demande générale d adresse à contacter. Le système limite ainsi le trafic général sur le réseau. Il réside sur un cluster MS Windows 2008 actif/passif à 2 nœuds, étalé géographiquement sur 2 sites, et supporte la résolution générale des noms NetBIOS : Support des clients hérités et des clients MS de bas niveau comme NT4/Win98/95/MSDos Support de l'intégration du nouvel environnement AD avec les domaines hérités NT4 et W2K actuellement en place au SPF Finances. Support des applications héritées qui utilisent encore l'api NetBIOS. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet HP-document» DHCP-Wins-DNS-AD Internet Description conception détaillée services IP Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 150

161 ABB ACTIVE DIRECTORY SERVICES RÉSUMÉ Services de domaine Active Directory pour l environnement Wintel (PC + serveurs) du SPF Finances. Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents Software Hardware Services logon Services fichiers/impression Services applicatifs Microsoft Windows 2008 R2 SP1 6 contrôleurs de domaine sur 2 sites distants Évolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition La transition est considérée comme : Il est prévu une intégration plus poussée dans Identity and Access Management pour la gestion des groupes. - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 151

162 DESCRIPTION DETAILLEE Le SPF Finances dispose d'une architecture Active Directory simple : un Active Directory single forest, à un seul domaine, basé sur le système d'exploitation Windows 2008 SP1. Le domaine/forest s appelle finbel.intra. Six contrôleurs de domaine sont répartis sur deux sites distants. La réplication interne est identique à la réplication entre sites. Elle dure au maximum 3 minutes. L'organisation des 'organizational units' (OU) est relativement standard. Tous les utilisateurs font partie d'une OU provisionnée par IAM (Identity and Access Management). INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Document HP DHCP-WINS-DNS-AD Detailed design Active directory Architecture (24 mars 2004) Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 152

163 ABB MESSAGING AND EVENT SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services des Messaging and Events Services. Ceux-ci permettent à plusieurs applications du SPF Fin d échanger des données en passant par une API standardisée. Les composants de messagerie sont constitués de plusieurs services qui sont décrit ici. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Couche d abstraction sur JMS 154 ABB Recherche de topics et de queue 156 ABB Renvoi automatique 158 ABB Publish-Subscribe Message Service 160 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Description des services de messaging Département(s) / Division(s) Architecture ICT-Applications Contact(s) Dernière mise à jour 18/06/2012 Période de validité Du Au Ce document décrit un standard du SPF Finances adopté pour une durée indéterminée. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 153

164 ABB COUCHE D ABSTRACTION SUR JMS RÉSUMÉ Cette couche d abstraction permet d éviter des particularités (au niveau des contextes) de Weblogic. Toutes les nouvelles applications qui envoient des messages DOIVENT passer par cette couche. Le module d abstraction sur le serveur d applications est disponible au sein du framework CCFF. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Couche d abstraction au-dessus de l implémentation de JMS offerte par Weblogic JMS Oracle Weblogic Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 154

165 DESCRIPTION DETAILLEE Le service d abstraction contient : les objets de transfert (Message et les classes qui en héritent, Topic, Queue, Destination) les interfaces CCFFSender et CCFFReceiver effectuant l abstraction au-dessus du serveur d application une factory MessagingFactory pour obtenir les instances des interfaces INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Description du service sur le wiki Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 155

166 ABB RECHERCHE DE TOPICS ET DE QUEUES RÉSUMÉ Ce composant permet l obtention d un topic ou d une queue après vérification des paramètres d une destination. Ce module est disponible au sein du framework CCFF. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Service de recherche de topic et de queue JMS JMS Oracle Weblogic Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Ce composant permet l obtention d un topic ou d une queue après vérification des paramètres d une destination. On fournit un nom de destination (topic ou queue) et le nom de la «connection factory» pour obtenir la destination. Si besoin est, les paramètres d authentification peuvent également être fournis. Si les paramètres sont incorrects ou que la destination n est pas disponible, une JMS Exception est générée. De cette manière, on peut vérifier avant de démarrer des actions «business» que le mécanisme de messagerie est OK. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 156

167 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Description du service sur le wiki Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 157

168 ABB RENVOI AUTOMATIQUE RÉSUMÉ Ce service permet de renvoyer automatiquement les messages en cas d échec lors du premier essai. Ce module est disponible au sein du framework CCFF. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Service de renvoi automatique d un message JMS JMS Oracle Weblogic Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Ce service permet de renvoyer automatiquement les messages en cas d échec lors du premier essai. Il se compose : des API pour les applications client, d'une application Web qui ne sert qu à lancer le mécanisme de renvoi, d'un module dans l application d administration. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 158

169 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Description Description du service sur le wiki Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 159

170 ABB PUBLISH-SUBSCRIBE MESSAGE SERVICE RÉSUMÉ Ce composant consiste en une surcouche sur le publish and subscribe JMS. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Service de Publish-Subscribe adapté au SPF Finances JMS Oracle Weblogic Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 160

171 DESCRIPTION DETAILLEE Le service de Publish-Subscribe apporte des simplifications et permet d y introduire une logique propre au SPF Finances. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Description du service sur le wiki Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 161

172 ABB SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services d' et les standards du SPF Finances pour l échange des courriers électroniques. CONTENU Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Mailclient 163 ABB Mailserver Services 165 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation L objectif du building block est la description de l application Département(s) / Division(s) Contact(s) Operations-ApplicationServices Dernière mise à jour 10/ 08 /2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 162

173 ABB MAILCLIENT RESUME Les services supportent la messagerie électronique interpersonnelle (messagerie entre 2 personnes ou 2 services), la messagerie one-to-many (envoi en masse, publication d actualités ou messagerie à l intention de groupes) ou la messagerie d une application vers une personne ou inversement (utilisée notamment dans le cadre de l intégration des workflows dans les systèmes de messagerie). Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents Recevoir des mails entrants provenant du serveur de mails. Fournir une interface utilisateurs permettant de parcourir les mails reçus, de les classer et d en assurer le suivi. Fournir une interface utilisateur pour la création de nouveaux mails et spécifier les noms et adresses des destinataires. Envoyer les mails qui partent du serveur mail en tenant compte de l'itinéraire d'adressage aux destinataires. NRPC, SMTP Software Les clients présents au SPF Finances sont : Hardware L interface web standard présentée par le produit installé, Lotus inotes L emploi des clients Lotus Notes full-featured Matériel standard proposé au SPF Finances : stand-alone PC, laptop, mobile device Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 163

174 DESCRIPTION DETAILLEE Le composant mailclient accepte des mails du composant mailserver et lui en envoie. D une façon générale, les mails sont codés en ASCII mais ils peuvent véhiculer les fichiers de type non-textuel tels qu'images et graphiques, fichiers audio, ainsi que divers documents envoyés comme annexes en mode binaire. Information complémentaire Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Site SharePoint sur l environnement Lotus Page produit IBM Lotus Notes Page produit IBM Lotus inotes Upcoming releases Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 164

175 ABB MAILSERVER SERVICES RESUME Les services supportent la messagerie électronique interpersonnelle (messagerie entre 2 personnes ou 2 services), la messagerie one-to-many (envoi en masse, publication d actualités ou messagerie à l intention de groupes) ou la messagerie d une application vers une personne ou inversement (utilisée notamment dans le cadre de l intégration des workflows dans les systèmes de messagerie). Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents Stockage et gestion des inboxes et folders des utilisateurs au niveau du serveur ( adresses mail) Routage des mails inbound and outbound vers d autres inboxes des destinataires sur le même serveur ou vers d autres serveurs mail ou vers des parties externes. Passerelle SMTP pour applications SPF FIN Gestion des listes de distribution partagées Possibilité de gérer mail/agenda/contacts/tâches sur un client mobile (tablette ou smartphone) SMTP, POP3, IMAP, HTTP, NRPC et MIME Software La version utilisée est Lotus Domino fix pack 1 Hardware Pour la mobilité, il s agit de Lotus Traveler fix pack 2 2 machines physiques Solaris 10 SPARC (1 machine pour CR2 et 1 pour CR5) contenant chacune 10 zones mail et 1 zone hub pour le routage du mail. Les mails servers CR2mail01 tem 10 ont leurs clustermates sur CR5mail51 tem 60 (donc 10 mail servers uniques, 20 au total pour assurer une haute disponibilité). Idem pour le serveur hub (41 and 91). Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 165

176 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique Sunset Possibilité d extension à la social business platform IBM Connections Possibilité de migration vers une solution Cloud (private ou hybride) L est devenu un outil de communication indispensable au SPF Finances. Il assure le bon fonctionnement, tant au niveau interne que vis-àvis des relations extérieures.le contrat de la plateforme existante expire en Emploi de l agent SUN OpenSSO comme couche entre le système IAM et l environnement Lotus. Nonstratégique Priorité de transition => non applicable - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Le composant mailserver contrôle le routage, l échange et la livraison des s. Il propose des options telles que «blind copies», confirmation de livraison, accusé de réception, cryptage des s et authentification de l émetteur. Il fournit une analyse du meilleur trajet ainsi qu un support à la tolérance aux pannes. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 166

177 Les services offerts supportent la messagerie de personne à service et de service à personne. Détail de l implémentation Messagerie ouverte aux développements futurs pour les entreprises et les prestataires de services Mail, gestion de l agenda, des tâches et des contacts Accès à l via plusieurs clients : web, full et mobile Support du service partagé et fonctions mail fonctionnelles pour contrôle orthographique Intégré à l IAM (Identity and Access Manager) pour la gestion des utilisateurs Support de standards tels que IMAP4, POP3, SMTP, SNMP, LDAP et autres API publiées pour l extension et la personnalisation des services de messagerie. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Contient la documentation originale de l environnement IBM Lotus Domino server IBM Lotus Traveler server Upcoming releases Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 167

178 ABB COLLABORATION SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services qui mettent à disposition des plates-formes collaboratives, sur lesquelles les collaborateurs peuvent travailler autour d'un même thème et échanger de l'information. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Collaboration Services 169 ABB Sharepoint Services 172 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section introduction. Departement(s) / Division(s) Operations-ApplicationServices Contact(s) Dernière mise à jour 20/08/2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 168

179 ABB COLLABORATION SERVICES RESUME Cloud Platform Olympia est un environnement de collaboration et d information proposant un ensemble intégré de services cloud : stockage dans le cloud avec indexation full-text, médias sociaux avec regroupement des applications pour les forums, publication de données, gestion FAQ, xwiki, etc. Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents Stockage dans le cloud avec indexation full text Médias sociaux Forum Gestion FAQ xwiki JCR170 fully compliant, JSR286 Container WebDav, FTP, CIFS, REST, RSS, CAS, JOSSO, OpenSSO, JAAS Java Server Faces (JSF) à l aide de JSR 301 Portlet Bridge Support WSRP Software solaris 10 Hardware OpenSocial container. Intégration simple d applications de tiers développées avec un cadre tel que JSF, Spring, GWT db2 exoplatform bladeframe Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 169

180 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Priorité de transition - High (moins d un an) Poursuite de l extension de la génération PDF des documents basés sur UNILET - - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Une indexation full text des types de documents supportés permet d exploiter information et documentation pour en dégager une réelle valeur ajoutée. Une structuration plus poussée du contenu (avec ajout de métadonnées et l usage de Taxonomie and folksonomie TAGs) garantit une classification et des possibilités de recherche étendues. La technologie open source actuellement installée pour OLYMPIA repose sur le projet de exoplatform. Aperçu des fonctionnalités opérationnelles offertes par le projet OLYMPIA : Travailler en équipe dans un groupe (project, community, service, team, ) Echanger et partager des informations dans le cadre d un projet ou avec le SPF FIN Créer et échanger de nouvelles informatiques spécifiques pour ce groupe Développer des synergies dans la gestion des diverses fonctionnalités au sein d un groupe Via l intranet, OLYMPIA est accessible à tous les membres du personnel du SPF Finances et aux externes qui possèdent un compte IAM. Ce portail permet d'accéder, via une interface unique, à un ensemble de modules applicatifs. La plate-forme est évolutive et peut intégrer des fonctions supplémentaires à l aide de portlets complémentaires, sur la base des standards précités. Aperçu des outils de portail disponibles : ECM File Sharing Moteur de recherche full text Groupes de discussions - forums Tâches and workflow Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 170

181 Polls Présence en ligne QandR, FAQ Implémentation Open Social de la Community Workflow d approbation de document standard à 2 niveaux maximum. Remarque: Les fonctions d et de calendrier sont présentes mais désactivées car elle font partie de l environnement mail (2) INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Description Infos générales Internet Infos sur le projet open source Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 171

182 ABB SHAREPOINT SERVICES RESUME SharePoint peut être vu comme une sorte de site internet pour l'échange d'information et la collaboration en ligne à l'intérieur d'un groupe de collaborateurs ou d'une organisation. Implémentation actuelle Services principaux Standards relevants Stockage (sauvegarde) et gestion des documents Conservation de petites listes HTTP, MSSQL-server Software Windows Sharepoint Services 3.0 Hardware 1 serveur virtuel sous Windows 2003 SP2 Evolution souhaitée Les évolutions suivantes sont prévues : Strategique Upgrade vers Sharepoint Foundation sur un serveur avec windows 2008 R2 Classification Tactique - Sunset - Non- strategique - Priorité de transition => pas applicable - High (minder dan een jaar) - Medium (2-3 jaar) - Low (3-5 jaar) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 172

183 DESCRIPTION DÉTAILLÉE Sharepoint est une plate-forme de Microsoft qui sert de cadre de travail pour la constitution d'un site web en vue de l'échange d'informations et la collaboration en ligne au sein d'un groupe de collaborateurs ou d'une organisation, comme cela se passe fréquement sur intranet. Les librairies et bibliothèques sont un concept important puisqu'elles permettent de sauvegarder des documents. Les documents sauvegardés peuvent être enrichis avec les métadonnées qui sont reliées à un document et les bibliothèques peuvent disposer des versions. En fait, tous les objet digitaux - et pas uniquement les documents Office - peuvent être sauvegardés dans Sharepoint. Sharepoint offre aussi d'autres fonctionallités pour l'échange d'informations comme, entre autres, les forums, enquêtes, tâches et agendas. Le but recherché est que l'information soit transmise de la bonne manière à la bonne personne. INFORMATION COMPLEMENTAIRES Pour plus d'information, consultez les documents suivants: Références Description Intranet Aperçu de tous les sites sharepoint au sein du SPF Finances Internet US/sharepoint/ee Windows Sharepoint Services 3.0 Sharepoint Foundation 2010 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 173

184 ABB INTEGRATION SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit tous les standards requis pour mettre en place un service d intégration d applications avec d autres applications ou systèmes d autres lignes de business. Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB ETL Services 175 ABB Web services 179 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Description des services d intégration d applications Département(s) / Division(s) ICT Development / Applications and Data layer ICT Architecture / Applications Contact(s) Dernière mise à jour 24/08/2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 174

185 ABB ETL SERVICES RÉSUMÉ Middleware permettant la synchronisation massive d'information d'une ou plusieurs sources de données (Fichier plat, DB, ) vers une ou plusieurs destinations (DB, Datawarehouse, XML, ), opération combinant les actions suivantes : Extraction, Transformation et Load (chargement). Data Extraction L extraction obtient les données issues de diverses sources telles que : DB2, Oracle, fichiers CSV, fichiers plats complexes, fichiers XML, Data Transformation Cette phase permet de convertir, nettoyer, fusionner et séparer les flux de données. Data Loading Cette étape envoie les données transformées vers une base de données, un Datawarehouse, des fichiers CSV, XML, etc Utilisation Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 175

186 Principalement pour l intégration ou la migration de données. Implémentation actuelle Services principaux DataProfiling Services DataConnectivity Services DataIntegration Services DataQuality Services Standard pertinents Software IBM InfoSphere Information Server v8.1 Information Analyzer Metadata Workbench DataStage QualityStage Hardware Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Priorité de transition - High (moins d un an) Technologie standard pour l extraction et la synchronisation de données - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 176

187 DESCRIPTION DETAILLEE Les Services d Extract Transform and Load (ETL) sont supportés par la plate-forme IBM InfoSphere Information Server comprenant les composants : Information Analyzer Metadata Workbench DataStage QualityStage Information Analyzer Information Analyzer profile les données, établit une compréhension des systèmes source et contrôle les règles régissant les données. Le «data profiling» a pour objectif : d'identifier les données réutilisables pour d'autres fins, d'avoir des mesures sur la qualité des données et sur la conformité par rapport aux standards de l'entreprise, d'évaluer les risques engendrés par l'intégration de ces données dans de nouvelles applications, d'évaluer si les métadonnées décrivent correctement les données sources, d'avoir une bonne compréhension de l'enjeu des données sources sur les projets à venir afin d'anticiper de mauvaises surprises d'avoir une vue globale des données pour permettre la gestion des données de référence ou la gouvernance des données afin de renforcer la qualité des données Metadata Workbench Outil pour gestion des métadonnées. DataStage DataStage est le composant central de la suite ETL. DataStage applique une interprétation graphique dans ses solutions d intégration des données (extraction, transformation et chargement de gros volumes de données, avec des structures de données simples à complexes). L intégration des données en temps réel est possible. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 177

188 QualityStage QualityStage soumet les données à des transformations qui en améliorent la qualité : Investigation : Analyse lexicale pour convertir le contenu libre d un champ en structure fixe. Standardisation : Conversion des termes en d autres termes équivalents mais standardisés (p.ex. Avenue -> Ave., Monsieur -> M. ) Data Matching : Détermine si des données légèrement différentes concernent le même objet. Data Survivorship : Supprime des enregistrements légèrement différents qui décrivent les mêmes objets. A partir d une analyse statistique, on examine si les enregistrements peuvent être considérés comme identiques ou non. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet 01.ibm.com/software/data/integration/info_server/ Description Lien vers le site d IBM Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 178

189 ABB WEB SERVICES RESUME La technologie des Webservices permet des communications B-to-B indépendamment des plates-formes et des langages utilisés. Le standard utilisé au SPF-Finances est l'api JAX-WS (Java API for XML Web Services) implémentée et embarquée par Weblogic 10.3.x. Implémentation actuelle Services principaux Standard de stack d implémentation de webservices Standard pertinents JAX-WS 2.1 WSDL 1.1 SOAP 1.1 WS-I Basic Profile 1.1 Software Oracle Weblogic (embarque JAX-WS RI 2.1.4) Oracle Weblogic (embarque JAX-WS RI 2.1.5) Hardware Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Aucune évolution prévue actuellement. Le standard s adaptera au marché en tant que maintenance évolutive. - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 179

190 DESCRIPTION DETAILLEE L'utilisation d'un Webservice JAX-WS se base sur le modèle suivant: Un webservice implémenté sur le runtime JAX-WS est exposé par un contrat au format XML WSDL (Web Service Description Language) et accessible via une adresse URL. Le contrat permet aux consommateurs du webservice de créer un client en adéquation avec les fonctionnalités offertes par le webservice ainsi qu'avec les encodages utilisés. Les échanges avec les Webservices se font au format SOAP (Single Object Access Protocol) au-dessus du protocole HTTP. Interopérabilité Les messages SOAP sont créés en adéquation avec le Basic Profile 1.1 fourni par l'organisation WS-I (Web Services Interoperability). Le WS-I Basic Profile est un ensemble de «best practices» définissant l'encodage des différents types de données échangés via SOAP. Ce point est très important pour assurer l'interopérabilité de notre standard actuel avec les autres implémentations dans le cas d'une éventuelle migration ou d'un appel vers un webservice extérieur au SPF Finances n'utilisant pas notre standard. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 180

191 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Description Liste des composants CCFF Internet Home Page de SUN sur l implémentation de référence de JAX-WS Home Page du WS-I Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 181

192 ABB.4 - GENERIC APPLICATION SERVICES INTRODUCTION L ABB Generic Application reprend les groupes de services de support au développement d applications ICT : Process Management Services Model Adaptation and Mediation Services (Repris dans le modèle mais non décrit actuellement dans l ABB du SPF Finances) Transaction Management Services Search Services Databases Management Services Content Management Services File and Storage Services Documents and Information Management Services Business Intelligence Les Process Management Services sont les services de type workflow offrant une série de fonctionnalités permettant au business de définir, exécuter, gérer et modifier les business processus au travers d un environnement de systèmes hétérogènes. C est un système proactif qui gère les flux au travers des participants au processus, selon des procédures constituées de différentes tâches. Cet ABB cible les workflows administratifs et production. Les Model Adaptation and Mediation Services supportent les services de process choreography. Les divers standards en usage sont ceux de «Web Services» (p.ex. :., UDDI, SOAP, XML, WSDL, et WSCL). Les services de Transaction Management sont constitués de «Transaction Monitor Services» et «Transaction Manager Services» qui offrent l accès à une variété d applications et de services pour les applications end-users, ainsi que les fondations pour les applications distribuées. Les services de Relational Databases supportent les services de base de données et d accès aux données. Ils sont repris au sein du SPF Finances dans le RDC standardisé sur la plate-forme IBM-DB2 Les services de Content Management supportent le stockage et la recherche d éléments tels que : documents textes, audios, vidéos, graphiques, images, etc. Les Services de File Services offrent les fonctionnalités pour la gestion de fichiers dans des environnements ouverts et distribués. C est un «application enabler» qui utilise les services des systèmes locaux pour le stockage physique et utilise les éléments des services distribués et réseaux de l architecture pour supporter l accès global aux fichiers. Le «Storage Management service» supporte la gestion et la protection des données dans un environnement hétérogène à un coût effectif. Ces fonctionnalités sont offertes de manière transparente et au travers d APIs. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 182

193 Les Process Management Services offrent les fonctionnalités de gestion électronique des processus métier. DANS LE FRAMEWORK ABB Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 183

194 GROUPES DE SERVICES DE L ABB.4 L ABB.4 - GENERIC APPLICATION SERVICES est composé des groupes de services suivants : Groupes de services Page ABB 4.1 Process management Services 185 ABB Model adaptation and Mediation Services 191 ABB Application Server Services 192 ABB Transaction Management Services 194 ABB Search Services 203 ABB DataBase Management Services 209 ABB.4.7 Content Management Services 216 ABB File and Storage Services 224 ABB Document and Information Management 228 ABB Business Intelligence Services 229 INFORMATION POUR L UTILISATEUR Objectif Départements compétents Voir section Introduction Département(s) / Division(s) Operations Architecture Development Dernière mise à jour 30/09/2012 Période de validité Du Au Contact(s) Jusqu à la prochaine publication de ce document. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 184

195 ABB 4.1 PROCESS MANAGEMENT SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services de Process Management qui offrent des fonctionnalités pour la gestion électronique des processus business. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Business Process Management Services FILENET 186 ABB JBPM Services 189 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir "introduction" Département(s) / Division(s) Operations Architecture Contact(s) Dernière mise à jour 30/09/2011 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 185

196 ABB BUSINESS PROCESS MANAGEMENT SERVICES FILENET RESUME Le Process Management Service Filenet offre des fonctionnalités pour la gestion électronique des processus business, définition et exécution de workflows, pour les applications STIR-TVA et STIPAD. Implémentation actuelle Services principaux IBM Filenet BPM Software IBM FileNet P8 Process Engine IBM FileNet P8 Application Engine Dépendances Windows Server 2008, IBM FileNet P8 Content Engine Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Mises à jour critique du software Filenet (version 5) car refonte totale de la solution et passage au monde java. - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE FileNet BPM réunit tous les modèles BPM de base (séquence, parallélisme, exceptions, délais) ainsi que des fonctions BPM plus ponctuelles, comme l'accès aux services web, la réutilisation des sous-processus, l appel successif aux processus, les liens avec les documents disponibles dans Filenet ECM ou l héritage entre processus. La solution fait partie intégrante du package IBM FileNet P8, entièrement intégré dans les autres solutions Enterprise Content Management d IBM. A ce titre, elle est indissociable de la solution Filenet ECM mise en œuvre dans l'enterprise Content Management Service (4.7.1) pour : l'authentification, le stockage des définitions de workflows. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 186

197 Les applications interagissent avec le service via une API java fournie par la solution. FileNet BPM implémenté sur l infrastructure standard du SPF est articulé dans 4 environnements distincts : développement, acceptance, production et formation (training). Fonctionnalités Le module Business Process Manager d IBM FileNet P8 : améliore la performance des processus internes ainsi que la productivité. Améliore la prise de décision en matière d automatisation et d'optimisation des processus. assure la gestion des processus, y compris un outil de modélisation, d'analyse en profondeur, de simulation et de monitoring des activités du business. gère automatiquement les process exceptions pour permettre de répondre immédiatement aux événements internes ou aux questions des clients. supporte les standards de processus comme BPMN (modélisation des processus) et XDPM (définition et exécution). Architecture La solution FileNet BPM fait partie intégrante de la plate-forme IBM FileNet P8. Source: ftp://ftp.software.ibm.com/software/data/cm/filenet/docs/p8doc/45x/system_overview.pdf Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 187

198 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Description Cahier spécial des charges Archivage légal Internet Documentation IBM Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 188

199 ABB JBPM SERVICES RESUME Jboss jbpm est un framework open-source (licence LGPL) proposant des APIs JAVA, des outils et un langage de définition de processus (jpdl jbpm Process Definition Language) pour implémenter des flux business (BPM Business Process Management). Grâce aux fonctionnalités offertes par ce framework, le temps de développement pour intégrer des processus business dans les applications se voit réduit. Jboss jbpm fournit également moteur et outils pour intégrer des services déployés dans le cadre d'une architecture SOA. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Moteur d exécution d un Business Process jboss jbpm Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Tactique Tactique Sunset - Nonstratégique Priorité de transition - High (moins d un an) Quelques projets seulement utilisent JBPM Un autre moteur BPM est appelé à devenir le standard du SPF Finances. Le choix n est pas encore fixé. Il sera utilisé pour traduire les processus définis par le business avec le produit Aris. - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 189

200 DESCRIPTION DETAILLEE JBoss jbpm orchestre les Webservices grâce au langage standard BPEL (Business Process Execution Language). Ce langage agit sur la transformation de données, sur l'envoi de messages et les appels de fonction. JBoss jbpm joue le rôle d'intermédiaire entre les analystes business et les développeurs en leur fournissant un langage commun de définition de processus appelé jpdl (jbpm Process Definition Language). Ce langage est orienté graphique et est basé sur le modèle de noeuds, transitions et actions. Lors de l'exécution, les processus parcourent les graphes les définissant. Le framework est interopérable avec toutes les technologies d'intégration JEE (Webservices, JMS, JEE connectors, JDBC et EJBs). JBoss jbpm supporte PageFlow pour la définition des enchaînements de pages. Le framework fournit un plug-in eclipse de création et de visualisation graphique de scripts jpdl. JBoss jbpm permet d'effectuer des opérations sous forme de transactions. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Home Page de jbpm Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 190

201 ABB MODEL ADAPTATION AND MEDIATION SERVICES APERÇU INTRODUCTION POUR Cette partie décrit les services qui permettent l'utilisation des "model adaptation and mediation services" au sein du SPF Finances. Cette partie est en cours de traitement. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir l'introduction Département(s) / Division(s) Development Contact(s) Dernière mise à jour - Période de validité Du Au - - Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 191

202 ABB APPLICATION SERVER SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services qui forment les standards du SPF Finances pour les serveurs d applications. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Application Server Services 193 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir "Introduction" Département(s) / Division(s) ICT Operations Contact(s) Dernière mise à jour 20 / 06 / 2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 192

203 ABB APPLICATION SERVER SERVICES RESUME Implémentation actuelle Services principaux Serveur d applications JEE Standard pertinents JEE 5 Software Oracle Weblogic Hardware Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Priorité de transition Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Documentation technique Oracle Weblogic Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 193

204 ABB TRANSACTION MANAGEMENT SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services qui sont utilisés au sein du SPF Finances pour gérer les transactions. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB CICS Transaction Manager 195 ABB GCOS TP8 Transaction Manager 197 ABB BS2000 Transaction Manager 199 ABB J2EE Transaction Management Services 201 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section Introduction Département(s) / Division(s) ICT Operations/Processing Contact(s) Dernière mise à jour 30/09/2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 194

205 ABB CICS TRANSACTION MANAGER RÉSUMÉ CICS Transaction Server (TS) est un serveur transactionnel et une passerelle de services web utilisés pour la gestion transactionnelle de l application CADNET (documentation patrimoniale) et pour les services de la Trésorerie. Implémentation actuelle Services principaux Serveur transactionnel et passerelle de services web Standards pertinents Terminal IBM 3270 Software Hardware CICS TS IBM Z10 BC Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Suit le scénario de démantèlement des mainframes Tactique - Sunset - Nonstratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 195

206 DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLÉMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 196

207 ABB GCOS TP8 TRANSACTION MANAGER INTRODUCTION La réalisation de la collaboration entre les applications de GCOS 8/TP8 version 8IT4.3 et Tuxedo se base sur les trois solutions d Interoperability 8 (voir Software). Projet OPEN-ICPC : évolution des bases de données IDS2 vers RDC avec accès direct au serveur pour les bases de données relationnelles DBSP. Implémentation actuelle Services principaux - Standards pertinents - Software Hardware - TP8 connect with Tuxedo Reverse TP8 connect with Tuxedo XA8 for Tuxedo Toutes les fonctionnalités d une architecture client/serveur sont disponibles entre les applications TP8 et Tuxedo, avec possibilité de mise à jour sécurisée et cohérente des bases de données, sous le contrôle des deux moniteurs TP. TPPRO : consultation DB des bureaux de recette et de contrôle des contributions directes TPNET : calcul IPP-Isoc dans les bureaux de contrôle des contributions directes TPSAD : déclarations et documents import-export de la Douane TPATP : consultation et actualisation des bases de données du personnel Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 197

208 Évolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Priorité de transition La transition est considérée comme : Suit le scénario de mise hors service graduelle des mainframes. - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 198

209 ABB BS2000 TRANSACTION MANAGER RÉSUMÉ Pour toute la partie transactionnelle, le BS 2000 est basé sur le produit UTM (Universal Transaction Monitor). La version actuellement installée est la version 5.2. Ce moniteur représente l interface programmable entre les applications «COBOL» et le produit FHS (Format Handler System) qui gère la partie «dialogue» des transactions. Implémentation actuelle Services principaux Transaction Manager Standard pertinents - Software OPENUTM-60 V5.2 Hardware Mainframe FUJITSU-SIEMENS (SX150) Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) Suit le scénario de mise hors service graduelle des mainframes. - - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 199

210 DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 200

211 ABB J2EE TRANSACTION MANAGEMENT SERVICES RESUME Ce service précise les interfaces standard entre le transaction manager et les parties impliquées dans un système transactionnel distribué : le ressource manager, l application server et les applications transactionnelles. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Transactions distribuées JTA Oracle Weblogic Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 201

212 DESCRIPTION DETAILLEE Ce service repose complètement sur les implémentations de JTA fournies dans le serveur d application ainsi que dans les drivers permettant d accéder aux ressources à inclure dans ces transactions (bases de données, queues JMS, ). INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 202

213 ABB SEARCH SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services qui sont utilisés au sein du SPF Finances pour faire des opérations de recherche. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Search engine Service 204 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section Introduction Département(s) / Division(s) ICT OCC Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 203

214 ABB SEARCH ENGINE SERVICE RÉSUMÉ Ce service décrit la couche «moteur de recherche», qui parcourt et indexe différents systèmes et sources (aussi bien internes qu externes au SPF). Différents index peuvent être générés sur base des différentes collections d informations disponibles ou des taxonomies offertes par le système de gestion de la connaissance (Fisconetplus). Les recherches s effectuent par le moteur de recherche et alternativement en utilisant un des différents thésaurus proposés. Implémentation actuelle Services principaux IDOL Autonomy d HP Standard pertinents Méthode Java Connecteurs ODBC, Filenet P8, Filesystem et http 4 licences pour maintenir une haute disponibilité Software IDOL Filesystemconnectorfeed pour alimenter les indexes Harware Sun Solaris 9, SAN-NAS Evolution souhaitée Ce service suit le scénario de mise hors service graduelle des mainframes. Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Mises à jour du software IDOL (versions 7.6 et 10) Classification Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 204

215 DESCRIPTION DETAILLEE En standard, ce service est utilisé par les applications devant gérer ou consulter ces documents. Le service moteur de recherche est responsable de toutes les opérations de recherches sur la plate-forme de gestion de connaissance. La plate-forme contient plus de documents en format principalement html et pdf répartis équitablement dans les 2 groupes linguistiques (néerlandophone et francophone). Ce service contient le serveur IDOL d Autonomy et les différents connecteurs disponibles pour aller chercher le contenu à partir de différents endroits. Ce service est responsable de la gestion des index de recherche du projet «Fisconetplus», il accepte les requêtes de recherche à partir de la couche de présentation CCFF et renvoie une liste de documents résultant basés sur ces requêtes. Sécurité La granularité de la sécurité est définie dans le document au travers de 2 groupes publics et authentifiés au travers d IAM. Cela signifie qu'un utilisateur peut accéder à l'ensemble des documents et peut effectuer les opérations relatives au groupe auquel il appartient. Fonctionnalités Le service de moteur de recherche permet principalement de : recherche en «full text» ou par «mots-clés» dans des documents xml/html, pdf; etc.; «recherche avancée» sur base de mots-clés, «full text», etc., combinés à des domaines et des taxonomies ; réalisation de «crawling» sur des sources ou sites externes, avec des index pouvant être fournis (lien url vers le site original) ou une importation du contenu des textes (copie locale) ; possibilité d'indexer l'information sur tous nos supports standards définis dans l'architecture building block (abb) tels que via des connecteurs sur filesystem, sur filenet ou sur disk shared ; segmentation des indexations des documents en fonction de rôle ou de «users groups». Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 205

216 Connecteur des sources d information Chaque connecteur suivra sa propre source d'information où les nouveaux documents arrivent avec leurs métadonnées et fournira ces informations à IDOL Server. Un connecteur peut être actif: détection d'un changement et fourniture de nouvelles informations pour l'indexation - cela s'applique généralement aux systèmes de fichiers ou de contenu tel que Filenet ou db via ODBC passive: incapacité de détection d un changement, mais ré-indexation régulière de l'information - cela s'applique généralement à des sites Web (HTTP). Dans ce schéma, un connecteur actif est identifié par le symbole suivant: IDOL server Autonomy IDOL architecture Distributed Index Handler (DIH) Connector HTTP Connector File System Connector FileNet P8 Publishing Selon la technologie de stockage de la source externe, l'un de ces connecteurs d'autonomie sera effectué: Le connecteur de fichier (lorsque les documents sont stockés sur un système de fichiers (filesystem)) Le connecteur http (si la source est un site web) Le connecteur FileNet P8 (lorsque les documents sont dans ECM Filenet) Le connecteur ODBC (pour accèder à une base de donnée) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 206

217 Ajout de nouvelle source d information Le design de la connexion à une source externe permet d'ajouter facilement de nouvelles sources (par exemple, les documents de Fedopress). Ajouter pratiquement une source d'information s'inscrit dans le cadre du processus de développement ou de maintenance (par exemple il n'y a pas de cas d'utilisation qui couvre cette configuration), au moyen des paramètres plutôt que de codage Java. Les paramètres affectés à modifier sont: sélection connecteur IDOL (p.ex. fichier, http, FileNet) réglages des connecteurs d IDOL liste de sources d'informations (informations stockées dans la base de données) sécurité de la nouvelle source d'information (segmentation de l information stockée dans la base de données) Architecture L infrastructure du service est la suivante : Intranet End-user Extranet End-user Internet End-user Knowledge workers Administrators Identity Management Front-end KM portal Autonomy IDOL architecture Distributed Action Handler (DAH) IDOL server Administration tools Distributed Index Handler (DIH) Connector HTTP Connector File System Connector FileNet P8 Publishing Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 207

218 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet 2/CSC-Fisconet-2-FR pdf Description Cahier spécial des charges Fisconet2 Internet Documentation Autonomy (HP) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 208

219 ABB DATABASE MANAGEMENT SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services pour le processing et la gestion des données au travers d un certain nombre de systèmes de gestion de bases de données. Les Database Services offrent la possibilité de gérer les données opérationnelles pour supporter les transactions business et accéder aux données des applications business pour supporter la prise de décision adaptée. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Services Relational Data Center 210 ABB Autres Services DBMS 213 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation L objectif de ce groupe de services est de décrire les services associés aux logiciels de gestion de bases de données Département(s) / Division(s) Architecture Information Contact(s) Development Dernière mise à jour 28/06/2012 Période de validité Du Au Jusqu à l upgrade ultérieur des softwares DBMS Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 209

220 ABB SERVICES RELATIONAL DATA CENTER RÉSUMÉ Le Service Relational Data Center offre le support relatif à l infrastructure de bases de données relationnelles IBM DB2. Implémentation actuelle Services principaux Gestion des bases de données IBM DB2 Gestion des versions des logiciels IBM DB2 Gestion du versionning des bases de données de Test et Production Suivi, optimisations et performances des bases de données Standard pertinents Software Hardware IBM DB2 IBM DB2 9.7 Enterprise Server Edition sur Solaris Sparc Fujitsu Siemens M5000 et M9000 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset Nonstratégique (1) Des solutions de clustering pour amélioration du service fail-over (2) Divers services additionnels seront analysés et évalués dans le futur tels que : Services d «Archivage» de type «Life Archive» Priorité de transition - High (moins d un an) (1) Medium (2-3 ans) (2) Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 210

221 DESCRIPTION DETAILLEE La vocation du RDC est d éviter la multiplication du nombre de licences et de serveurs de bases de données. Il vise aussi à gérer de manière centralisée, uniformisée et standardisée les bases de données DB2 du SPF Finances et à en garantir le bon fonctionnement et l accès pour les nombreuses applications utilisées par les utilisateurs internes et externes du SPF Finances. RDC permet de couvrir l augmentation de la demande d utilisation des bases de données relationnelles et de maîtriser leurs coûts. L intégration au sein d un seul serveur de base de données et d un centre de compétences de tous les services nécessaires garantit l unicité logicielle et organisationnelle. La plate-forme RDC est la plate-forme stratégique du SPF Finances pour tous les nouveaux développements d applications. Le service RDC n assure en aucune manière le design des bases de données et n assume pas de responsabilité par rapport à la qualité de l architecture des données proposée dans le cadre de projets de développements. Le service RDC peut cependant apporter des conseils et/ou recommandations pour l implémentation technique de solutions pour une meilleure exploitation des logiciels DB2. Le service RDC ne réalise aucun développement de type applicatif sur les bases de données. Les services de monitoring sont assurés par la plate-forme HP Openview assurant le management global de l infrastructure ICT. Caractéristiques Implémentation actuelle Description IBM-DB2 LUW est la plate-forme software de base pour l ensemble des types d utilisateurs y compris les utilisateurs mobiles. Les produits en usage pour les applications clientes de RDC sont : Nom IBM DB2 LUW Enterprise Server Edition V9.7 Description DBMS IBM DB2 Pure XML RDC dispose d autres logiciels pour sa gestion interne. Extension XML pour le DBMS IBM DB2 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 211

222 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Reprend différentes informations tels que softwares clients pour interagir avec IBM DB2, drivers, point d entrée vers des pages de statut, Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 212

223 ABB AUTRES SERVICES DBMS RÉSUMÉ A côté du service RDC qui fonctionne momentanément de façon centralisée au SPF Finances, on trouve également : pour des raisons historiques : des systèmes Legacy pour des raisons techniques : des packages qui ont été fournis sur un DBMS spécifique pour d autres raisons : des applications décentralisées qui ne doivent pas être contrôlées par l ICT Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware OLTP, OLAP, Reporting, SSIS SQL, XML, HTML MS SQL Server 2008 R2 blade servers, SAN, NAS, LAN, stretched VLAN, VMWare Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Upgrade vers MS SQL Server 2012 Tactique Sunset Nonstratégique Compatability mode pour les anciennes versions Migration des versions anciennes vers des versions récentes sa-mode, MySQL La transition est considérée comme étant High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 213

224 DESCRIPTION DÉTAILLÉE Aperçu de la topologie par environnement FOD Financiën MSSQL Cluster Topology Diagram Development North Galaxy Cluster Name: Cluster IP: MSDTC Name: MSDTC IP : Anderlecht NIC 1 Public NIC 1 NIC 2 NIC 3 Heart Beat NIC 2 NIC 3 OLTP Type 2 NIC 4 Backup NIC 4 Type 2 Instance 1 ID: Instance 2 ID: Instance 3 ID: SQL Environment Cluster Name: Cluster IP: MSDTC Name: MSDTC IP : NIC 1 Public NIC 1 NIC 2 NIC 3 Heart Beat NIC 2 NIC 3 OLAP Type 2 NIC 4 Backup NIC 4 Type 2 Instance 1 ID: SQL Environment Acceptance Cluster Name: Cluster IP: MSDTC Name: MSDTC IP : NIC 1 Public NIC 1 NIC 2 NIC 3 Heart Beat NIC 2 NIC 3 OLTP Type 1 NIC 4 Backup NIC 4 Type 1 Instance 1 ID: Instance 2 ID: Instance 3 ID: SQL Environment Production Cluster Name: Cluster IP: NIC 1 NIC 2 NIC 3 NIC 4 MSDTC Name: MSDTC IP : Public NIC 1 NIC 2 NIC 3 NIC 4 NIC 5 NIC 5 Type 3 Heart Beat Type 3 NIC 6 NIC 6 NIC 1 NIC 1 NIC 2 NIC 2 Public NIC 3 NIC 3 NIC 4 NIC 4 OLTP Type 3 NIC 5 NIC 6 Heart Beat NIC 5 NIC 6 Type 3 Instance 1 ID: Instance 2 ID: Instance 3 ID: SQL Environment Cluster Name: Cluster IP: MSDTC Name: MSDTC IP : NIC 1 Public NIC 1 NIC 2 NIC 3 Heart Beat NIC 2 NIC 3 OLAP Type 2 NIC 4 Backup NIC 4 Type 2 Instance 1 ID: SQL Environment Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 214

225 Demandes de nouvelles bases de données MSSQL dans le réseau du SPF Finances Etape Demande nouvelle DB Action Faire une demande structurée (support request) via INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 215

226 ABB.4.7 CONTENT MANAGEMENT SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services qui assurent le support aux équipes pour l utilisation de la solution Enterprise Content Management. Cette solution permet de gérer le stockage des documents du SPF Finances et des workflows associés. L infrastructure standard du SPF est utilisée pour faire tourner ce service. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Enterprise Content Management Service 217 ABB DIM/MYScan 221 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir "introduction" Département(s) / Division(s) Operations/Applications deployment Architecture Contact(s) Dernière mise à jour 09/08/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 216

227 ABB ENTERPRISE CONTENT MANAGEMENT SERVICES RÉSUMÉ Ce service permet de stocker et de gérer de manière sécurisée l'archivage légal des documents du SPF au moyen de la solution IBM Filenet P8. Implémentation actuelle Services principaux IBM Filenet ECM Langage Java et CCFF Standard pertinents Connecteur JCR (JSR 170) version CCFF ou Standalone DIM-MyScan pour le scanning centralisé et décentralisé Software IBM FileNet P8 Content Engine InfoSphere Content Collector 2.1 pour archiver les mails de Mail2 Dépendances Windows Server 2008, DB2 9.5, IAM, SAN-NAS-EMC Centera Evolution souhaitée Ce service suit le scénario de mise hors service graduelle des mainframes. Les évolutions prévues sont les suivantes : Classification Stratégique Mises à jour du software Filenet (version 5) et ICC Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 217

228 DESCRIPTION DETAILLEE En standard, ce service est utilisé par les applications devant gérer ou consulter ces documents. L'archivage des mails du SPF fait également appel à ce service dans le cadre du projet Mail2. L infrastructure standard du SPF est utilisée pour faire tourner ce service et est articulée autour de 4 environnements distincts : développement, acceptance, production et formation (training). Le stockage des documents est opéré dans des repositories distincts appelés "objectstores". L'accès aux documents et leur gestion se font via le connecteur standard du SPF implémentant la JSR170. Sécurité Un objectstore est relié à 2 groupes de sécurité IAM distincts des autres objectstores : un groupe en lecture seule et un groupe en lecture/écriture. L'application souhaitant interagir avec un objectstore se voit attribuer un utilisateur technique spécifique, lequel est relié au groupe adéquat. Remarque importante : la granularité de la sécurité est l'objectstore. Cela signifie qu'un utilisateur peut accéder à l'ensemble de l'objectstore et peut effectuer les opérations relatives au groupe auquel il appartient. Fonctionnalités FileNet ECM permet principalement de : définir et de travailler avec des catégories hiérarchisées de documents (au moyen de classes et de métadonnées), héritage entre catégories, métadonnées à plusieurs valeurs, contenu multiple, liens entre documents. identifier et charger des documents, rechercher ceux-ci via des requêtes sur les classes et les métadonnées, les modifier. gérer le versioning des documents (réservation, checkin/checkout). gérer leur archivage ainsi que leur période de rétention. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 218

229 Architecture L infrastructure du service est la suivante : FEM Client SAN NAS Centera Webservice Webservice Load Balancer CE Farm (active/active) DB2 CE (active/passive) Outils de chargement Load Balancer AE Farm (active/active) HTTP EJB Authentication MS AD IAM DB2 Storage Workplace Load Balancer PE Farm (active/active) Webservice CCFF Client JCR PE API EJB DB2 PE (active/passive) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 219

230 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Intranet SPF Finances Delivery Management «JCR 2» Internet Description Cahier spécial des charges Archivage légal Binaires de la JCR et documentation d utilisation dans l environnement SPF Documentation IBM JSR 170 Spécification Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 220

231 ABB DIM/MYSCAN RÉSUMÉ Ce service permet une solution générique de capture de documents par scanning paramétrisable par projet CoperFin : Pas de limitation de volume. Supporte la plupart des scanners professionnels du marché. Implémentation actuelle Services principaux IBM Filenet ECM Standard pertinents MyScan PC s IAM DIM Middleware RDC CCFF FileNet 8 SPF Fin Application SPF Fin PC s Software IRIS Power Scan 9 Hardware Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 221

232 Evolution souhaitée Ce service suit le scénario de mise hors service graduelle des mainframes. Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Architecture Scanning Multistream : B&W, Greyscale, Colour All scanner brands Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 222

233 Sorting & Indexing Document identification Indexing and splitting technologies Quality control & Validation Document viewer: upto 8 images Document indexing and manipution tools OCR & Output formats Multiple text formats (doc, rtf, wordml, html, xml) Many OCR languages Compression ihqc PDF Image + Text TIFF, JPEG, JPEG2000, JBIG2 Batch output format Predefined and Custom PDF : PDF/A, PDF ihqc, PDF Image+Text, PDF encrypted INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 223

234 ABB FILE AND STORAGE SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services de «File and Storage» qui comprennent : Les softwares et agents de backup Les softwares d accès aux composants COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB File and Storage Services 225 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section Introduction Département(s) / Division(s) Operations/Storage Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 224

235 ABB FILE AND STORAGE SERVICES RÉSUMÉ Les Services «File and Storage» offrent les capacités d utilisation de l infrastructure de storage et backup décrits dans l ABB.1. Ces services ne sont pas ceux utilisés pour le monitoring de l infrastructure. Ces Services comprennent : Les softwares et agents de backup Les softwares d accès aux composants Implémentation actuelle Services principaux Gestion et coordination des backups Gestion du l/o Load balancing Standard pertinents - Software Legato Networker 7.5 SP3 Automated Cartridge System Library Software PowerPath Hardware SL3000 Storagetek M5000 Fujitsu Siemens Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Depuis 2003, on visait la mise en place d une plate-forme centrale de traitement et de stockage, avec garantie de haute disponibilité et de performance. Cette plate-forme a vu le jour dans le cadre d ATLAS. La plateforme ATLAS comporte toutes les fonctions nécessaires ( remote mirroring des données, load balancing ) pour permettre une restauration après accident tout en garantissant un maximum de disponibilité des applications. Stratégique La plate-forme est régulièrement renouvelée (par exemple en 2008) suite à l évolution technologique, à l accroissement des besoins en capacité et aux nouvelles conceptions en matière d infrastructure ou d architecture des applications. Tactique - Sunset - Non-stratégique - Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 225

236 Priorité de transition - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE La gestion des backups est confiée au logiciel Legato Networker 7, installé sur le serveur englfabu. Legato gère tous les programmes (schedules) de backup (quelles données, quand). Les bandothèques StorageTek sont gérées via le serveur nws01 ; nws02 est en stanby sur le site DR. Le logiciel ACSLS (Automated Cartridge System Library Software) est installé sur ces serveurs. ACSLS pilote les deux bandothèques en traduisant à l'intention de StorageTek les requêtes de nsw01 (montage, démontage de bandes). Failover et load balancing sont assurés par le logiciel PowerPath. PowerPath découvre, utilise et surveille les différents chemins qui mènent à chaque disque logique Symmetrix, VMAX et Clariion. Par disque, ces chemins sont rassemblés en un path set. Quand un chemin d un path set ne fonctionne plus correctement, PowerPath reçoit un time-out et veille à rétablir la communication par un chemin alternatif. L opération est entièrement transparente pour les applications de l hôte. Pour toutes les E/S, PowerPath cherche aussi le chemin optimal, tenant compte des chemins disponibles et de la charge qu ils supportent. La couche PowerPath se situe sous les applications de l hôte. Les applications feront passer leurs E/S par PowerPath. Figure 1: Architecture PowerPath Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 226

237 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d informations, voyez les documents suivants : Référence Intranet sharepoint Internet Description «Information Lifecycle Management : analyse et optimisation de l environnement de stockage». «Diagnostic et analyse des performances de l environnement de stockage Atlas». <Brève description du document référencé> Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 227

238 ABB DOCUMENT AND INFORMATION MANAGEMENT APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services qui permettent de gérer toute sorte de document et d'information au sein du SPF Finances. Cette partie doit encore être décrite et par conséquence ne contient encore rien. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir l'introduction Département(s) / Division(s) Contact(s) - - Dernière mise à jour - Période de validité Du Au - - Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 228

239 ABB BUSINESS INTELLIGENCE SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services nécessaires pour permettre à tous les processus qui transforment les données en information et en connaissance, pour les besoins des tâches essentielles du SPF Finances, peuvent faire leur travail. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB ETL services 230 ABB Data Mining Services 232 ABB Data Reporting and Analysis Services 234 ABB Corporate Performance Management Services 237 INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Le but de ce building block est de convertir les données en information et en connaissance pour les besoins des tâches essentielles du SPF Finances, afin que celui-ci en tire un avantage stratégique. Département(s) / Division(s) ICT Development /Application and Data layer Contact(s) ICT Development / Analyse and Design Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 229

240 ABB ETL SERVICES RÉSUMÉ Les services DataReporting et Analysis se basent généralement sur une DB de type Datawarehouse. Un Datawarehouse (ou entrepôt de données) intègre une grande quantité de données en provenance des sources opérationnelles afin d y être archivées, analysées et fournir une aide à la décision. Le chargement régulier des données (ainsi que le contrôle qualité) se fait via un outil ETL (Extract Transform Load). Il s agit d un middleware permettant de créer un flux de données à partir de sources de différents formats (Fichiers plats, DBs, ) vers (dans le cas présent) un entrepôt de données. Implémentation actuelle Services principaux DataProfiling Services DataConnectivity Services DataIntegration Services DataQuality Services Standard pertinents - Software IBM InfoSphere Information Server v8.1 Information Analyzer Metadata Workbench DataStage QualityStage Hardware - Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 230

241 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Priorité de transition - High (moins d un an) Technologie standard pour l extraction et la synchronisation de données - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Voir ETL - ABB INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d informations, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Nonstratégique 1.ibm.com/software/data/integration/info_server/ Description Lien vers le site d IBM Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 231

242 ABB DATA MINING SERVICES RESUME DataMining Services a pour but d analyser des données, en particulier la création de coefficients de scoring pour les contribuables, déclarations en douane etc. Ces coefficients de scoring sont générés par des modèles statistiques sophistiqués. Cela permet d'évaluer le «target» (en général, sensibilité à la fraude) sur la base de toute une série de variables indicatives. A cet effet, on utilise en standard depuis fin 2010 la suite SAS et, dans une moindre mesure, CSP-bis (SPSS Clementine). Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents Analyse des données, en particulier création de coefficients de scoring pour les contribuables, déclarations en douane etc. SAS Software SAS Management Console 9.2 Hardware SAS Entreprise Guide 4.2 SAS Entreprise Miner 6.1 SPSS Clementine (pour CSPBis) Sun Solaris Windows Server Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 232

243 DESCRIPTION DETAILLEE SAS Management Console 9.2 Cet outil de gestion permet de déclarer des fichiers d'input aux data miners, de créer des profils d'utilisateurs, de maîtriser les différentes zones, etc. Il est géré exclusivement dans le périmètre ICT-DCC et contribue à une scission fonctionnelle entre ICT et business. Si nécessaire, les données sensibles à caractère personnel peuvent être protégées. Le data preparator et le data miner travaillent exclusivement avec des clés techniques. SAS Entreprise Guide 4.2 Cet outil permet au data preparator de générer la 'Table Analytique de base' et l output : 'Table Analytique de base': Tableau de type statistique, entièrement dénormalisé, avec un seul thème (entreprise, personne physique, etc. ) par rang. Le data preparator crée cette table en combinant diverses sources de données à l'aide d un assistant SQL et en exécutant des transformations de données élémentaires (par ex. répertorier un champ numérique en fonction d'une catégorie). Création de l output : plusieurs formats d output sont possibles tableaux, graphiques etc. Ils serviront euxmêmes d input aux centres de contrôle, aux workflows tels que STIRON3, etc. SAS Entreprise Miner 6.1 Cet outil permet au data miner de créer des modèles de risque à des fins d exploration. Des techniques statistiques sophistiquées sont disponibles, via des assistants (wizards) pour permettre de prévoir au mieux la variable cible de la Table analytique de base. Il en résulte des coefficients de scoring : évaluation de la sensibilité à la fraude JMP Pro 9 Cet outil permet au data miner de créer des modèles de risque en tant qu échantillons et d explorer le jeu de données de manière interactive et visuelle. CSP-bis (SPSS Clementine) Cet outil n'est utilisé qu'au sein du département Douane and Accises pour les processus de datamining. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 233

244 ABB DATA REPORTING AND ANALYSIS SERVICES RESUME Présenter des données de manière structurée, sous la forme d un rapport ou d un composant d analyse. Ces rapports peuvent consister notamment en un ou plusieurs tableaux, listes, graphiques, cartes géographiques avec pinpoints ou zones colorées, etc. Les composants d analyse sont utilisés par les power-users pour répondre aux exigences de rapports plus complexes et ponctuels. Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents Software Hardware Présenter des données de manière structurée, sous la forme d un rapport ou d un composant d analyse. Microsoft Reporting Services 2008 R2 Microsoft Analysis Services 2008 R2 Microsoft Visual Studio.NET 2008/2010 Microsoft Excel/PowerPivot 2010 Microsoft SQL Server 2008 R2 Microsoft Team Foundation Server 2010 Microsoft Visual Studio.NET 2008/2010 Windows Server Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Harmoniser les différentes initiatives prises au sein du SPF en matière de Business Intelligence pour apporter un soutien stratégique à l organisation. D un point de vue stratégique, il faudra aussi accorder toute l attention requise aux possibilités d Agile BI et de Mobile BI. Compte tenu de l importance croissante du BI et des investissements y afférents réalisés par les fournisseurs de produits, les futures évolutions technologiques (ex. SQL Server 2012) devront faire l objet d un suivi rigoureux - Priorité de transition - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 234

245 DESCRIPTION DÉTAILLÉE Microsoft Reporting Services Microsoft Reporting Services (MSRS) sera utilisé pour développer et (re)produire des rapports. Cet outil offre la particularité de pouvoir extraire des données de différentes sources (DB2, SQL Server, XML (via web services), ). Les données ainsi extraites sont ensuite visualisées et si nécessaire, exportées dans un des formats suivants : XML CSV PDF MHTML Excel Tiff Word Signalons ici que le format XML et le format CSV sont fournis en standard via le service ETL puisque ce service est optimisé pour ces deux formats. Pour la visualisation des données, l on peut utiliser entre autres : Des listes Des tableaux Des matrices Des graphiques (Pie, column, bar, line, area, charts) Des tableaux de bord (Gauge, spark lines, data bars et indicateurs) Des cartes géographiques (spatial data) En raison de la (future) intégration avec notre portail BI notamment, ces rapports doivent toujours répondre à un certain nombre d exigences comme les paramètres obligatoires (langue et adresse mail) et les structures prédéfinies. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 235

246 Microsoft Analysis Services Microsoft Analysis Services permet à l utilisateur d approcher des données dans une perspective multidimensionnelle. Les données sont stockées dans un cube aux dimensions et mesures prédéfinies. Ces cubes peuvent servir de source à MSRS ou à Excel 2007 (ou version ultérieure). Cela permet à l utilisateur final de consulter les données souhaitées via une fonction drag-and-drop. Dans un rapport, cela permettra par exemple à l utilisateur d examiner des données plus en détail, de manière hiérarchisée par exemple d abord par année, puis par trimestre, puis par mois... (il s'agit de techniques dites de slice-and-slice). Integratie Microsoft Reporting via Business Intelligence Portal Le but ultime est de mettre les rapports à disposition via un portail BI créé en interne. Via la protection IAM, l utilisateur n aura accès qu aux rapports qu il est autorisé à consulter. Cela dépendra des human resources de l équipe BI prévu pour fin Integratie Microsoft Reporting pour d autres applications Pour les autres applications, ce service peut proposer des rapports de plusieurs manières différentes. L on peut faire appel à un reportviewer ou un webservice. Parmi les technologies qui supportent cette fonctionnalité, citons Windows Communication Foundation pour les webservices, et ASP.NET pour les pages web. Pour toutes ces technologies, l on fera appel à l environnement Visual Studio.NET. Le langage utilisé est C#. Microsoft PowerPivot (Excel 2010) Microsoft PowerPivot est une solution Managed Self-Service Business Intelligence qui permet aux powerusers et aux utilisateurs finaux de trouver, composer et partager (rapidement) eux-mêmes des réponses à des demandes d information. Cette fonction permet d une part d obtenir rapidement une réponse à des demandes ponctuelles de reporting ou d analyse et d autre part, de disposer de l input (aperçu plus clair des besoins des utilisateurs, tant pour l opérationnel que pour l IT), nécessaire à la production de rapports standard. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Description Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 236

247 ABB CORPORATE PERFORMANCE MANAGEMENT SERVICES RÉSUMÉ Le Management de la Performance consiste à mener une organisation vers les objectifs souhaités à l aide d indicateurs. Il permet au management de rendre les objectifs mesurables, de les suivre, d entreprendre ou de rectifier les actions, d évaluer les objectifs et d ajuster la politique. L outil Cognos BI est le seul standard utilisé dans le cadre du Management de la Performance au SPF Finances. Cognos BI est un outil d IBM de type «Business Intelligence» permettant la mise à disposition de tableaux de bord et d un environnement d analyse OLAP. Cognos permet en plus l utilisation des Balanced Scorecards qui sont des instruments indispensables pour le pilotage des administrations (Strategy Map, Key Success Factors, Key Performance Indicators) ainsi que pour leurs cycles de gestion. Les scorecards sont reliés aux tableaux de bords pour donner plus de détails concernant l état des indicateurs-clés. L outil Cognos BI se base sur son propre entrepôt de données DB2 pour fonctionner. Un entrepôt de données (datawarehouse) est une base de données utilisée pour collecter et archiver des informations provenant de base de données opérationnelles et fournir une aide à la décision en entreprise. Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents OLAP analysis Ad-Hoc Query Reporting Dashboard Scorecarding Software IBM Cognos BI suite v8.4 Hardware Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 237

248 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique IBM Cognos BI est actuellement le seul standard autorisé pour le Management de la Performance au SPF Finances - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) Low (3- ans) DESCRIPTION DETAILLEE Le Performance Management au SPF Finances se base sur l outil IBM Cognos BI v8.4. IBM Cognos BI v8.4 est une solution logicielle complète, entièrement Web-based, permettant de faire du «Business Intelligence» et du «Corporate Performance Management» sur une seule et même architecture orientée service (SOA). Cette solution permet notamment de faire du Reporting, de l Analyse, des Dashboards ou encore des Scorecards. L offre en matière de rapportage se décline suivant 4 modules : Analysis Studio : Permet une analyse «en profondeur» du Business sur base de modèles dimensionnels ou de cubes OLAP : Analysis Studio permet d analyser les relations entre les différents éléments Business et de déterminer leurs importances relatives. Il permet de générer des rapports d analyse simples en différents formats (HTML, PDF, Excel, ). Query Studio : Permet de lancer des requêtes «ad hoc» de manière à pouvoir répondre rapidement à une question du Business sur base de modèles dimensionnels ou relationnels. A partir de ces requêtes, il permet de générer des rapports simples mais très détaillés en différents formats (HTML, PDF, Excel, ). Report Studio : Permet de créer des rapports professionnels multilingues sur base de modèles dimensionnels, relationnels ou de cubes OLAP. Il est possible de créer des rapports dynamiques au format HTML, avec Drill-Down et Drill-Through. Les rapports peuvent aussi être générés sous d autres formats (XML, CSV, PDF, Excel ). Report Studio permet le scheduling et le bursting de rapports. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 238

249 Metric Studio : Permet de créer et de visualiser des Scorecards au format HTML. Le Scorecard est un outil stratégique à destination du Management qui est utilisé dans le cadre du «management de la performance» au SPF Finances. Il permet de synthétiser de manière très visuelle toutes les informations nécessaires (KPIs) pour pouvoir diriger une organisation. IBM Cognos BI v8.4 fournit un service couvrant tout le cycle de vie du rapportage : Report and Metric authoring : IBM Cognos BI v8.4 permet aux développeurs de créer et publier des rapports ou des Scorecards au sein d un même portail de rapportage («Cognos Connection») regroupant les différents studios. Report and Metric security : IBM Cognos BI v8.4 instaure un modèle de sécurité flexible à base de groupes et de rôles. Report delivery : IBM Cognos BI v8.4 permet de distribuer des rapports aux formats multiples via ou de les publier sur le portail «Cognos Connection». Portal management : IBM Cognos BI v8.4 permet une administration aisée du portail de rapportage «Cognos Connection» via un ensemble d onglet. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet 01.ibm.com/software/analytics/cognos/ Description Lien vers le site intranet du Management de la Performance au SPF Finances Lien vers le site d IBM Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 239

250 ABB.5 BUSINESS APPLICATIONS INTRODUCTION L ABB Business Application reprend les groupes de services des applications métier. Pour l'instant cette partie de l'abb ne contient que : Le signalétique transversale - Sitran DANS LE FRAMEWORK ABB Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 240

251 GROUPES DE SERVICES DE L ABB.5 L ABB.5 - BUSINESS APPLICATIONS est composé des groupes de services suivants : Groupes de services Page ABB 5.1 Signalétique transversale - Sitran 242 INFORMATION POUR L UTILISATEUR Objectif Départements compétents Voir section Introduction Département(s) / Division(s) Architecture Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du 30/05/2013 Au Jusqu à la prochaine publication de ce document. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 241

252 ABB 5.1 SIGNALETIQUE TRANSVERSALE - SITRAN APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services de la signalétique transversale Sitran qui offre les fonctionnalités d'une base de données qui contient les données signalétiques personnelles et transversales utilisées au sein du SPF Finances. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Signalétique Transversale - SITRAN 243 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir "introduction" Département(s) / Division(s) Architecture / Management Support Contact(s) Dernière mise à jour 30/09/2011 Du Au Période de validité Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 242

253 ABB SIGNALÉTIQUE TRANSVERSALE - SITRAN RÉSUMÉ Le projet SITRAN offre une base de données centrale à toutes les applications TO-BE et AS-IS provenant du système d information du SPF Finances. Cette base de données centrale contient les données signalétiques personnelles et transversales qui sont utilisées par ces autres applications et développe plus en avant les données et concepts élaborés dans le cadre de STIR-DU. Implémentation actuelle Données signalétiques des personnes physiques et morales Services principaux Standard pertinents Software Hardware Entités fiscales Signaux sur les données Base de données relationnelle (DB2 d IBM) Langage de requête SQL Web Services Tout client d un service web Toute plate-forme supportant java et/ou DB2 Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Classification Stratégique Tactique - Sunset - Non-stratégique - Adaptation aux nouvelles technologies des sources authentiques (services web au lieu d ETL), ajout de sources et mise à disposition des services web sur l ESB. Priorité de transition High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 243

254 Toepassen business rules en detectie van errors Integratie in signaltiek Opladen van de gegevens in DBTampon Detectie van structurele fouten Transfert ABB Architecture Building Blocks ICT du SPF Finances DESCRIPTION DETAILLEE DU SERVICE Le projet Sitran implémente la couche signalétique du dossier unique. Les autres couches, à savoir les données fiscales et non fiscales, les données de la perception et du recouvrement, les données patrimoniales et les données douanières sont gérées par d autres applications. Ces applications qui gèrent les autres couches du dossier unique sont celles qui sont appelées «TO-BE» dans ce document. Les sources de ces données signalétiques sont : Les sources authentiques : Le Registre National (RN). Données signalétiques des personnes physiques qui sont inscrites dans une commune belge ou dans un poste diplomatique étranger. La Banque Carrefour des Entreprises (BCE). Données signalétiques des personnes morales. La Banque Carrefour de la Sécurité Sociale (BCSS). Données signalétiques des personnes physiques qui ne sont pas inscrites au Registre National mais à propos desquelles la Sécurité Sociale dispose de données signalétiques. Le Moniteur Belge. Les données des associations et groupements professionnels (géomètres, notaires, huissiers, avocats). Les données signalétiques du SPF Finances qui sont gérées par des applications AS-IS. TPSigna, le fichier signalétique du mainframe. PM, le fichier des personnes morales du mainframe. Les données contenues dans la base de données SITRAN sont mises à disposition des applications TO- BE et AS-IS par des primitives d accès et/ou des services web. PM Fil.Signaletiek SITRAN Professionele Groeperingen RijksRegister RRN KBO KSZ Replica KBO KSZ abonnees DB SITRAN Signaleer wijzigingen Fiscale entiteit PB, BNI-PB Toegangslaag Web services toegangsprimitieven Toegangslaag bulk SITRAN WEB STIMER STIPAD STIRON STIR-BTW STI STI en andere Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 244

255 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Projet SITRAN dans StarTeam Internet Description Contient tous les programmes et toute la documentation de Sitran. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 245

256 ABB.6 REFERENCE DATA INTRODUCTION L ABB Reference Data reprend les groupes de services des donnés de référence. Pour l'instant cette partie de l'abb ne contient que : La Reference Data - Sitran DANS LE FRAMEWORK ABB Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 246

257 GROUPES DE SERVICES DE L ABB.6 L ABB.6 - REFRENCE DATA est composé des groupes de services suivants : Groupes de services Page ABB 6.1 Reference data SITRAN 248 INFORMATION POUR L UTILISATEUR Objectif Départements compétents Voir section Introduction Département(s) / Division(s) Architecture Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du 30/05/2013 Au Jusqu à la prochaine publication de ce document. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 247

258 ABB 6.1 REFERENCE DATA SITRAN APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services des REFERENCE DATA - SITRAN qui offrent les fonctionnalités d'une base de données qui contient les données signalétiques personnelles et transversales utilisées au sein du SPF Finances. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Reference data - SITRAN 249 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir "introduction" Service(s) compétent(s) de l organisation Dernière mise à jour Période de validité Département(s) / Division(s) Architecture / Management Support Du Contact(s) Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 248

259 ABB REFERENCE DATA - SITRAN RÉSUMÉ Le projet SITRAN offre une base de données centrale à toutes les applications TO-BE et AS-IS provenant du système d information du SPF Finances. Cette base de données centrale contient les données signalétiques personnelles et transversales qui sont utilisées par ces autres applications et développe plus en avant les données et concepts élaborés dans le cadre de STIR-DU. Implémentation actuelle Données signalétiques des personnes physiques et morales Services principaux Standard pertinents Software Entités fiscales Signaux sur les données Base de données relationnelle (DB2 d IBM) Langage de requête SQL Web Services Tout client d un service web Hardware Toute plate-forme supportant java et/ou DB2 Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Classification Stratégique Tactique - Sunset - Non-stratégique - Adaptation aux nouvelles technologies des sources authentiques (services web au lieu d ETL), ajout de sources et mise à disposition des services web sur l ESB. Priorité de transition High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 249

260 Toepassen business rules en detectie van errors Integratie in signaltiek Opladen van de gegevens in DBTampon Detectie van structurele fouten Transfert ABB Architecture Building Blocks ICT du SPF Finances DESCRIPTION DETAILLEE Le projet Sitran implémente la couche signalétique du dossier unique. Les autres couches, à savoir les données fiscales et non fiscales, les données de la perception et du recouvrement, les données patrimoniales et les données douanières sont gérées par d autres applications. Ces applications qui gèrent les autres couches du dossier unique sont celles qui sont appelées «TO-BE» dans ce document. Les sources de ces données signalétiques sont : Les sources authentiques : Le Registre National (RN). Données signalétiques des personnes physiques qui sont inscrites dans une commune belge ou dans un poste diplomatique étranger. La Banque Carrefour des Entreprises (BCE). Données signalétiques des personnes morales. La Banque Carrefour de la Sécurité Sociale (BCSS). Données signalétiques des personnes physiques qui ne sont pas inscrites au Registre National mais à propos desquelles la Sécurité Sociale dispose de données signalétiques. Le Moniteur Belge. Les données des associations et groupements professionnels (géomètres, notaires, huissiers, avocats). Les données signalétiques du SPF Finances qui sont gérées par des applications AS-IS. TPSigna, le fichier signalétique du mainframe. PM, le fichier des personnes morales du mainframe. Les données contenues dans la base de données SITRAN sont mises à disposition des applications TO-BE et AS-IS par des primitives d accès et/ou des services web. PM Fil.Signaletiek SITRAN Professionele Groeperingen RijksRegister RRN KBO KSZ Replica KBO KSZ abonnees DB SITRAN Signaleer wijzigingen Fiscale entiteit PB, BNI-PB Toegangslaag Web services toegangsprimitieven Toegangslaag bulk SITRAN WEB STIMER STIPAD STIRON STIR-BTW STI STI en andere Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 250

261 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Projet SITRAN dans StarTeam Internet Description Contient tous les programmes et toute la documentation de Sitran. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 251

262 ABB.7- USERS ENVIRONMENT SERVICES INTRODUCTION L ABB USERS ENVIRONMENT SERVICES reprend les groupes de services qui concernent l'environnement direct de l'utilisateur. DANS LE FRAMEWORK ABB Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 252

263 GROUPES DE SERVICES DE L ABB.7 L ABB.7 - USERS ENVIRONMENT SERVICES est composé des groupes de services suivants : Groupes de services Page ABB 7.1 Personal Digital Assitant 254 ABB Desktop Workstation 255 ABB Laptop Workstation 258 ABB Voice Services 261 ABB User device operating Services 262 ABB Portal Services 263 INFORMATION POUR L UTILISATEUR Objectif Départements compétents Voir section Introduction Département(s) / Division(s) Architecture Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du 30/05/2013 Au Jusqu à la prochaine publication de ce document. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 253

264 ABB PERSONAL DIGITAL ASSISTANT APERÇU INTRODUCTION Cette partie doit encore être décrite et par conséquence ne contient encore rien. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir l'introduction Département(s) / Division(s) Contact(s) - - Dernière mise à jour - Période de validité Du Au - - Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 254

265 ABB DESKTOP WORKSTATION APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services qui sont utilisés au sein du SPF Finances pour gérer les PC fixes. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Desktop workstation 256 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section Introduction Département(s) / Division(s) ICT Clients Support Dernière mise à jour 30/09/2012 Période de validité Du Au Contact(s) Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 255

266 ABB DESKTOP WORKSTATION RÉSUMÉ Implémentation actuelle Services principaux Workplace support (voir ABB 1.3.5) Standard pertinents Software Windows XP (Service Pack 3) X86 32-bits Windows 7 Professional (Service Pack 1) X86 32 Bits Hardware HP DC 7900 (fin de contrat en 2014), Pentium Dual-Core CPU 2,50 Ghz, 2 Gb Ram, Ecran HP L1950G (19 TFT) HP DC 8000 SFF (fin de contrat en 2015), Pentium Dual -Core CPU 2,70 Ghz,4 Gb Ram, Ecran HP L1951G (19 TFT) Dell Optiplex 380 (fin de contrat en 2016, Intel Core 2 Duo CPU 2.93 Ghz, 4Gb Ram, Ecran Dell P190ST HP 6200 Pro SFF (fin de contrat en 2017), Core i5 3,3 Ghz, 4 Gb Ram ddr3, écran HP LA2006X Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Classification Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Non-stratégique - Le remplacement régulier des postes fait partie de la stratégie ICT du SPF Finances. Grâce au projet MyPC, les PC sont devenus des produits courants. La proportion de PC fixes est environ de 80% contre 20% de PC portables. A l avenir, cette proportion devrait s inverser. Il importe de noter que les PC ne sont plus équipés d un lecteur de disquette mais de ports USB 2 et3. High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 256

267 DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 257

268 ABB LAPTOP WORKSTATION APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services qui sont utilisés au sein du SPF Finances pour gérer les PC portables. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Laptop Workstation 259 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section Introduction Département(s) / Division(s) ICT Clients Support Contact(s) Dernière mise à jour 30/09/2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 258

269 ABB LAPTOP WORKSTATION RÉSUMÉ Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Workplace support Windows XP (Service Pack 3) X86 32-bits Windows 7 Professional (Service Pack 1) X86 32 Bits Dell Latitude E6400 (fin de contrat en 2014), 2Gb Ram,Core 2 Duo P9500, écran 14 HP Elitebook 8530p (fin de contrat en 2015),4 Gb Ram, écran 15,4, Intel Core 2 Duo Processor P8700 (2.53 GHz, 3 MB L2 cache) HP Elitebook 8540p (fin de contrat en 2016), Intel Core i5 processors, Dual Core, 4 Gb Ram Dell Latitude E5520 (fin de contrat en 2017 ),4 Gb Ram, écran de15,6, Intel HM65 Express HP Probook 6570B (fin de contrat en 2017), 4Gb Ram Ddr3, écran de 15,6, Intel Core i3 Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Classification Priorité de transition Stratégique Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Le remplacement régulier des postes fait partie de la stratégie ICT du SPF Finances. Grâce au projet MyPC, les PC sont devenus des produits courants. La proportion de pc fixes est environ de 80% contre 20% de PC portables. A l avenir, cette proportion devrait s inverser. Il importe de noter que les PC ne sont plus équipés d un lecteur de disquette mais de ports USB 2 et 3. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 259

270 DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 260

271 ABB VOICE SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie est en cours d élaboration. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir l'introduction Département(s) / Division(s) Contact(s) - - Dernière mise à jour - Période de validité Du Au - - Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 261

272 ABB USER DEVICE OPERATING SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie est en cours d élaboration. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir l'introduction Département(s) / Division(s) Contact(s) - - Dernière mise à jour - Période de validité Du Au - - Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 262

273 ABB PORTAL SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie est en cours d élaboration. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir l'introduction Département(s) / Division(s) Contact(s) - - Dernière mise à jour - Période de validité Du Au - - Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 263

274 ABB.8 - IT DEVELOPMENT SERVICES INTRODUCTION IT Development Services offre un environnement technique et les différentes procédures pour le cadre du développement d applications IT au sein du SPF Finances. IT Development Services comprend : Requirements Management Services : La discipline «D2 Exigence» de la méthodologie FUP1.0 définit un ensemble de rôles, artefacts, livrables, templates, outils, principes de configuration et procédures qui permettent la définition et la gestion des «requirements» d un projet de développement IT à partir de l expression des besoins initiaux. Solution Architecture Modelling Services : Le Service d Architecture Modelling correspond à la description faite pour la «Modelisation UML» (UML Unified Modeling Service) dans le service «Application Development Environment ABB.8.4». Data Architecture Moddeling Services : La méthodologie FUP1.0 intègre l analyse orientée objet des données, exprimé en langage UML (Unified Modeling Language), l analyse des bases des données, exprimé avec la notation E/R (Entity Relationship), et permet aux «Database Administrators» (DBA s) d analyser les structures de données DB2 dans le contexte de la production. Application Development Environment Services : Le groupe des services «Application Development Environment» offre les fonctionnalités nécessaires au développement d applications IT à partir des exigences exprimées dans le cadre de la discipline FUP1.0 «D2 - Requirement Management». Testing Services : L activité de testing est la recherche systématique de défauts dans l ensemble des délivrables d un projet. C est le processus qui consiste à examiner les résultats d un processus en comparant ces résultats avec un ensemble de résultats attendus et ensuite à gérer les variances. Le Testing est réalisé en vue de s assurer qu un produit qui est développé répondra aux attentes des utilisateurs finaux. Application Configuration Management Services : Le service de «Application Configuration Management» correspond à la description faite pour le service «Software Change and Configuration Manager» de la section «Application Development Environment ABB.8.4». Change Management Services : Le service Change Management assure la vadidation et le suivi des demandes de changement au sein du SPF Finances. Pour le moment cette partie est en cours d élaboration. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 264

275 FUP Methodology : Le SPF Finances a introduit une méthodologie de développement d applications en ayant tout d abord pour but de formaliser et de stabiliser le déroulement des projets ICT dans un cadre commun en uniformisant : le contenu des étapes d un projet, les rôles des différents acteurs, les artefacts délivrés à chaque étape. L objectif étant d utiliser des standards ouverts et reconnus, le SPF Finances a choisi la méthodologie de base UP (Unified Process ou «Processus Unifié») qui a été adaptée selon les besoins et enrichie de certains concepts issus de RUP (Rational Unified Process). CCFF Framework : Le CCFF est une plate-forme de communication et de développement faisant office de portail entre les applications internes et le monde extérieur. Entreprise Architecture Modeling (repris dans le modèle mais non décrit dans le cadre de l ABB 2012) DANS LE FRAMEWORK ABB Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 265

276 GROUPES DE SERVICES DE L ABB.8 L ABB.8 IT DEVELOPMENT SERVICES est composé des groupes de services suivants : Groupes de services Page ABB Requirement Management 267 ABB Solution Architecture Modelling 274 ABB Data Architecture Modelling Services 277 ABB.8.4 Application Development Environment Services 283 ABB Testing Services 289 ABB Application Configuration Management 294 ABB.8.7 Change Management Services 297 ABB FUP Methodology 298 ABB CCFF Framework 307 ABB Entreprise Architecture Modeling 312 ABB PDF Document Services 316 INFORMATION POUR L UTILISATEUR Objectif Département(s) compétent(s) Voir section Introduction Le(s) département(s) suivant(s) sont compétent(s) pour ce domaine Département(s) / Division(s) Contact(s) Quality insurance and IT Process Support Architecture Development Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 266

277 ABB REQUIREMENT MANAGEMENT APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services nécessaires pour gérer les exigences (requirements) d un projet de développement IT selon la discipline «D2 Exigence» de la méthodologie FUP 1.0 utilisée au SPF Finances. Cela couvre l enregistrement, la centralisation, la classification, la configuration, la traçabilité, la validation et le suivi des exigences. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Requirement Management 268 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir section «Introduction» Service(s) compétent(s) de l organisation Département(s) / Division(s) Quality Assurance and IT Process Support Contact(s) Dernière mise à jour 30/ 05 / 2013 Période de validité Du Au 30/05/2013 Jusqu'à la prochaine publication de l'abb Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 267

278 ABB REQUIREMENT MANAGEMENT RÉSUMÉ La discipline «D2 Exigence» de la méthodologie FUP1.0 définit un ensemble de rôles, artefacts, livrables, templates, outils, principe de configuration et procédures qui permettent la définition et la gestion des «requirements» d un projet de développement IT à partir de l expression initiale des besoins. L analyste Fonctionnel et le chef de Projet sont responsables de la démarche. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Capture et centralisation des «requirements» d un projet de développement IT sur base des artefacts de la méthodologie FUP1.0 (discipline «D2 Exigence»). Classification et Configuration des «requirements». Validation et suivi de l état des «requirements» à travers le cycle de vie du Projet. Traçabilité des «requirements» vers les artefacts FUP1.0 dérivés. FUP1.0 Finance Unified Process (SPF Finances) voir ABB.8.8. ISO/IEC 9126 Software Engineering (ISO/IEC). HP ALM (Hewlett Packard): nouveaux projets de développement IT après le 01/06/2013. Caliber RM (Microfocus): projet de développement IT déjà existants au 01/06/2013. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 268

279 Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Classification Priorité de transition Stratégique Tactique Sunset - Non-stratégique - Se conformer à la stratégie CMMI (Capability Maturity Model Integration) du SPF Finances. Formalisation de l implication du client «business». Validation des «requirements» basée sur la notion de risque. - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Service Description Capture des Requirements La capture des «requirements» d un projet de développement IT se base sur le contenu des artefacts FUP1.0 de la discipline «D2 Exigence» mentionné à la section «Artefacts et Templates FUP1.0 - Capture des Requirements». Centralisation des Requirements La centralisation des «requirements» d un projet de développement IT se base sur l outil HP ALM (Caliber RM pour les anciens projets) qui permet de définir une classification, une hiérarchie et une configuration de tous les «requirements» du projet. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 269

280 La classification des «requirements» d un projet de développement IT se fait en HP ALM (CaliberRM) sur base de la configuration standard FUP1.0 : Business Requirements (Initiales) Functional Requirements Business Rules Non Functional Requirements La même configuration standard FUP1.0 propose la classification suivante pour les Non Functional Requirements : Respect des Standards Classification Ergonomie présentation des données Ergonomie facilitée d utilisation Performance Capacité Fiabilité Sécurité Administration Migration des données Legacy Autres La configuration des standards de FUP1.0 définit pour tous types de requirements les attributs suivants : Name Version Owner Configuration Status Priority Description FUP1.0 attribute Feature Benefit FUP1.0 attribute Impact FUP1.0 attribute Feature Stability FUP1.0 attribute Technical Impact Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 270

281 La FUP1.0 propose une traçabilité par nommage de chaque requirement fonctionnel à travers plusieurs artefacts dérivés. Cette convention de nommage se base sur l identificateur structuré des Cas d Utilisation : UC_<PackageId>_<UseCaseId>_<UseCaseName>_<FluxId> Tracabilité L exemple suivant montre comment à partir d un Cas d Utilisation atomique (ex. UC_02_03.) on peut associer par nommage un requirement fonctionnel à son Flux de Base (FB), à son interface utilisateur (UI), à sa Technical Use Case Réalisation (TUCR) et à son Test Case (TC) : «UC_02_03_BasicFlow3tdUseCase2ndPackage_BF» «UI_02_03_ BasicFlow3tdUseCase2ndPackage _BF» «TUCR_02_03_ BasicFlow3tdUseCase2ndPackage_BF» «TC_02_03_ BasicFlow3tdUseCase2ndPackage_BF» Il est aussi possible d attacher un ou plusieurs fichiers à chaque requirement en HP ALM (CaliberRM) pour documenter la source de la définition. La procédure FUP1.0 de validation et suivi des requirements est de la responsabilité de l Analyste Fonctionnelle et du Chef du Projet. Chaque requirement est associé à chaque étape de son cycle de vie à un des états décrits dans la section «Etats des Requirements». Le workflow et les responsabilités des transitions d états sont détaillés dans le Template FUP1.0 «FUP-TPL26-D2-Plan de gestion des exigences.doc» Les critères de qualité sur lesquels se base la procédure de validation sont les suivants : Validation et Suivi Correspondance aux besoins métier Correspondance aux coûts et délais (faisabilité) Identification et Traçabilité Atomicité Testabilité Couverture Fonctionnelle Clarté et Concision Mesurabilité Indépendance Technologique Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 271

282 Etats des «Requirements» Statut Draft Analysis Started Analysis Completed Submitted Accepted Rejected ToBeChanged Postponed Description L exigence est dans un état initial. Sa nécessité et sa faisabilité ne sont pas encore assurées. L exigence est reconnue comme nécessaire et faisable. L analyse pour sa spécification détaillée est en cours. L analyse et la spécification détaillée de l exigence sont terminées. Tous les attributs de l exigence définis dans ce document sont évalués et mis à jour. L exigence est donc présentée pour validation au Chef de Projet. L exigence, sa définition et ses attributs sont validés pour implémentation par le Chef de Projet. L exigence n est pas validée pour implémentation par le Chef de Projet. L exigence n est pas encore validée pour implémentation par le Chef de Projet et doit être modifiée. L exigence est validée par le Chef de Projet mais son implémentation est postposée dans le futur. Artefacts et Templates FUP1.0 - Capture des Requirements Artefacts FUP1.0 Templates/ Rapport FUP1.0 O21 Document de Vision FUP-TPL21-D2-Vision.doc O22 Modéle des Cas d Utilisation FUP-TPL22-D2-Dossier architecture fonctionnelle.doc FUP-TPL23-D2-Spécification cas utilisation.doc O23 Spécification Exigences non Fonctionnels FUP-RPT24-D2-Liste exigences supplémentaires.doc Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 272

283 Artefacts et Templates FUP1.0 Gestion des Requirements Artefacts FUP1.0 Templates FUP1.0 O24 Liste complète des Exigences FUP-RPT25-D2-Liste complète de toutes les exigences.doc O26 Plan Gestion des Exigences FUP-TPL26-D2-Plan de gestion des exigences.doc INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, veuillez consulter les documents suivants. Pour les références de type «Intranet» on indique la source authentique de la documentation FUP1.0 qui se trouve dans Starteam. Référence Intranet (Starteam) FUP/FUP1.0/Apercu /FUP-WhoWhatWhenHow.doc Description Description globale de la méthodologie FUP1.0 en terme des rôles (WHO), disciplines et leurs artefacts (WHAT), cycle de vie (WHEN), outils (HOW). FUP/FUP 1.0/Disciplines/D2/FUP-D2-Exigences.doc Description de la discipline «D2 Exigence». FUP/FUP 1.0/Modèles/D2/FUP-TPL26-D2-Plan de gestion des exigences.doc FUP/FUP 1.0/Modèles/D2/*.doc Modèle de base du «Requirement Management Plan» FUP1.0. Templates pour les livrables FUP1.0 de la discipline «D2 Exigence». Home page service SUPDEV (Xwiki) Internet ; Fondements ICT; Finance Unified Process Documents ; FUP 1.0.zip ; Voir adresses et références ci dessus relatives aux documents FUP1.0. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 273

284 ABB SOLUTION ARCHITECTURE MODELLING APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services d Architecture Modelling correspondant à la description faite pour la «Modelisation UML» (UML Unified Modeling Service) dans le service «Application Development Environment ABB.8.4». COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Solution Architecture Modelling 275 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir section «Introduction» Service(s) compétent(s) de l organisation Département(s) / Division(s) Quality Assurance and IT Process Support Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu'à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 274

285 ABB SOLUTION ARCHITECTURE MODELLING RÉSUMÉ Le Service d Architecture Modelling correspond à la description faite pour la «Modelisation UML» (UML Unified Modeling Service) dans le service «Application Development Environment ABB.8.4». Compte tenu que : plusieurs fonctions mentionnées dans les versions précédentes (2011) de l ABB, comme «tracabilité vers UML» ou «generation du code J2EE» ou «extended reporting», ne sont plus d actualité au SPF Finances ; l outil de modélisation UML est installé, configuré et utilisé avec les autres outils décrits dans «Application Development Environment - ABB.8.4». On ne décrit pas ici un nouveau service et on se limite à faire référence à la description de la modélisation UML faite pour «Application Development Environment ABB.8.4». implémentation actuelle Services principaux Voir «Application Development Environment ABB.8.4 / Modelisation UML» Standard pertinents Software Hardware Unified Modeling Language - UML Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 275

286 Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes: Stratégique - Classification Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) Priorité de transition - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 276

287 ABB DATA ARCHITECTURE MODELLING SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services pour la modélisation de la structure des données par rapport à l analyse (Together) : l'analyse et le concept, le modèle conceptuel des données (UML), la réalisation des Use Cases, le modèle physique des données (E/R : Entity Relationship), les conventions de nommage. Modélisation de l'architecture des données concernant la production (Embarcadero E/R Studio) : modélisation des bases de données, ingénierie inversé. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Data Architecture Modelling Analyse 278 ABB Data Architecture Modelling Production 281 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir section «Introduction» Service(s) compétent(s) de l organisation Département(s) / Division(s) Quality Assurance and IT Process Support Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu'à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 277

288 ABB DATA ARCHITECTURE MODELLING ANALYSE RÉSUMÉ La méthodologie FUP1.0 intègre l analyse orientée objet des données, exprimé en langage UML (Unified Modeling Language), avec l analyse des bases des données, exprimé avec la notation E/R (Entity Relationship), par le même outil à destination des analystes techniques. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Analyse et Conception Modélisation Conceptuelle des Données (UML) Modélisation Physique des Données (E/R) Conventions de Nommage SPF FUP 1.0 (Finance Unified Process SPF Finances ) Conventions de nommage SPF Together 2008 (Microfocus) Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique Sunset - Non-stratégique - Utilisation de l outil sur base de la configuration standard FUP 1.0 dans tous les projets dans SPF Finances. Suivi de l évolution du produit utilisé. Priorité de transition - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 278

289 DESCRIPTION DETAILLEE Service Description Analyse et Conception A partir de l analyse fonctionnelle des cas d utilisation système (voir «FUP Methodology» / «O22 Modèle des Cas d Utilisation») et de l analyse des mécanismes de design et d implémentation sélectionnés (voir «FUP Methodology» / «O31 Dossier Architecture Logicielle», SAD): Déterminer les entités, leur packaging et leurs associations ; Mettre en relation les entités fonctionnelles avec les entités techniques. Modélisation conceptuelle (UML) Modèle conceptuel des données : déterminer les classes sur base du paradigme «object oriented» ainsi que leurs relations. Réalisation des cas d utilisation : Description statique (Diagrammes des Classes participants) et dynamique (Diagramme d Interaction) des associations entre les classes participantes aux Cas d Utilisation systèmes et les classes techniques dérivés des mécanismes d implémentation (ex. DB2, CCFF etc.). Modélisation Physique des données (E/R) Modèle physique des données : Traduire les classes persistantes dans un modèle «physique» basé sur le modèle Entité/Relation pour permettre la production de la base de données. Conventions de Nommage SPF Règles de nommage qui permettent une standardisation et une traçabilité complète des noms depuis la modélisation jusqu à la programmation et les bases de données (classes, leurs attributs, tables DB, leurs attributs). Dictionnaire des Acronymes utilisées au SPF Finances avec explication de chaque terme en FR et NL. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 279

290 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, veuillez consulter les documents suivants. Pour les références de type «Intranet» on indique la source authentique de la documentation FUP1.0 qui se trouve dans Starteam (voir aussi «Application Development Environment Services»). Référence Intranet Starteam : FUP/Acronymes et Convention Nommage Starteam : FUP/FUP1.0/Disciplines/D3/FUP- D3_Analyse_Conception.doc Starteam : FUP1.0/Modèles/D3/FUP-TPL33-1-D3-Modèle des données.doc Starteam : FUP1.0/Modèles/D3/FUP-TPL34-D3-Modèle d analyse et de conception.doc Starteam: FUP/FUP1.0/Apercu /FUP- WhoWhatWhenHow.doc Description Description des conventions de nommage des données et contenu du dictionnaire des acronymes. Description de la discipline FUP1.0 «Analyse et Conception» Template FUP1.0 du modèle des données persistantes (conceptuelles et physiques) Template FUP1.0 du modèle d analyse et conception (y compris la «Réalisation des Cas d Utilisation) Description globale de la méthodologie FUP1.0 en terme des rôles (WHO), disciplines et leurs artefacts (WHAT), cycle de vie (WHEN), outils (HOW) Home page service SUPDEV (Xwiki) Internet ; Fondements ICT; Finance Unified Process Documents ; FUP 1.0.zip ; Voir adresse et références ci dessus relatives aux documents FUP1.0. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 280

291 ABB DATA ARCHITECTURE MODELLING PRODUCTION RÉSUMÉ L outil Embarcadero E/R Studio permet aux «Database Administrators» (DBA s) d analyser les structures de données DB2 dans une optique trans-projet, afin de pouvoir gérer et optimiser leur emploi dans le contexte de la production. Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Modélisation des bases des données relationnelles «Reverse Engineering» des Bases des Données Relationnelles Structured Query Language SQL (ANSI) Software Embarcadero E/R Studio v8.1 Hardware Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Priorité de transition Tactique Sunset - Non-stratégique - Suivi de l utilisation du produit. - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 281

292 DESCRIPTION DETAILLEE Service Description Modélisation des bases des données relationnelles L outil Embarcadero E/R Studio est une application de modélisation de données destinée à la conception et la réalisation de bases de données logiques et physiques. Reverse Engineering Processus qui consiste à générer un diagramme E/R (Entity Relationship) à partir d'une structure de base de données. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, veuillez consulter les documents suivants. Pour les références de type «Intranet» on indique la source authentique de la documentation FUP1.0 qui se trouve dans Starteam (voir «Application Development Environment Services»). Référence Intranet Starteam : FUP/FUP1.0/Disciplines/D3/FUP- D3_Analyse_Conception.doc Description Description de la discipline FUP1.0 «Analyse et Conception» Starteam : FUP1.0/Modèles/D3/FUP-TPL33-1-D3-Modèle des données.doc Template FUP1.0 du modèle des données persistantes (conceptuelles et physiques) Home page service SUPDEV (Xwiki) Internet ; Fondements ICT; Finance Unified Process Documents ; FUP 1.0.zip ; Voir adresses et références ci dessus relatives aux documents FUP1.0. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 282

293 ABB.8.4 APPLICATION DEVELOPMENT ENVIRONMENT SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services de l'environnement de développement des applications (les fonctionnalités nécessaires au développement d applications IT) : modélisation UML, Integrated Development Environment, Build Automation, FUP-ITIL, Continuous Integration, Definitive Software Library, Software Change and Configuration Manager. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Application Development Environment Services 284 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir section «Introduction» Service(s) compétent(s) de l organisation Département(s) / Division(s) Quality Assurance and IT Process Support Dernière mise à jour 30/05/2013 Contact(s) Période de validité Du Au Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 283

294 ABB APPLICATION DEVELOPMENT ENVIRONMENT SERVICES RÉSUMÉ Le groupe des services «Application Development Environment» offre les fonctionnalités nécessaires au développement d applications IT à partir des exigences exprimées dans le cadre de la discipline FUP1.0 «D2 - Requirement Management». Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Modelisation UML Integrated Development Environment ( IDE) Build Automation Continous Integration (CI, FUP-ITIL) Definitive Software Library (DSL, FUP-ITIL) Software Change and Configuration Manager (SCCM) Unified Modelling Language UML 2.0 (Object Management Group) Eclipse (Eclipse Foundation) Finance Unified Process - FUP 1.0 (SPF Finances) FUP-ITIL (SPF Finances) Delivery Management (SPF Finances) Pour le développement des nouvelles applications: Java Enterprise Edition - JEE 2 (sur serveur d application Weblogic 10.x) Java Development Kit JDK 1.6 (Oracle Corporation) Java Server Faces JSF 2 (Java Community Process) Java Persistence API JPA Java API for XML Web Services JAX-WS Data base Relationnelle DB2 (IBM) Pour la maintenance d applications existantes : Java 2 Platform Enterprise Edition J2EE (Java Community Process) Struts (Apache Software Foundation) Ibatis (Apache Software Foundation) Hypertext Preprocessor (PHP) Web Services Apache AXIS Database Relationnelle ORACLE Etc. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 284

295 Software Hardware TOGETHER Microfocus (modelisation UML) JBuilder Embarcadero (IDE) MAVEN 2/3 (Build automation) JENKINS 1.4 (Continuous Integration) ARTIFACTORY 2.1 (DSL) STARTEAM Microfocus (SCCM) Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Classification Priorité de transition Stratégique Tactique Sunset - Nonstratégique Supporter l évolution de la technologie JAVA Migration des projets de développement java vers Maven 2/3 et le «Continuous Integration» - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Service (Outil) Description Modelisation UML (Together 2008) Support d UML 1.4 et UML 2.0. Support d un projet E/R pour «Physical Data Modeling» Integrated Development Environment (Jbuilder) Environnement de développement integré avec une interface utilisateur performante basée sur le modèle Eclipse. Ecriture des applications JAVA sur base du standard J2EE. Fonctions avancées de support au développeur (bibliothèque de design patterns.). Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 285

296 Analyse statique et dynamique de la qualité du code JAVA. Reverse engineering du code JAVA vers modélisation UML. Build Automation (MAVEN2/3) Compilation du code source vers du code exécutable. Packaging du code exécutable pour son déploiement en production. Intégration des «builds» avec la vérification de la qualité du code. Déclaration et gestion automatique des dépendances. FUP-ITIL - Continous Integration (JENKINS) - Definitive Software Library (ARTIFACTORY) Continuous Integration : Lancement périodique des «builds» et/ou en correspondance à chaque changement des codes sources. Testing automatique des résultats des «builds» dans l environnement d intégration. Utilisation des «libraries» officielles maintenues dans la DSL. Contrôle des «releases» des applications pour leur déploiement. Intégration avec le SCCM pour la gestion du code source. Definitive Software Library Zone de stockage physique sécurisée, dans laquelle sont stockées les versions définitives et validées de tous les composants logiciels du SPF Finances Répartition des composants logiciels sur base de leur statut de développement («baseline», «snapshot», «release»). Gestion des dépendances entre les composants logiciels sous contrôle d un «Dependency Manager». Software Change and Configuration Manager (STARTEAM) Définition des «baseline» ou des «revisions» de la configuration d un projet de développement informatique basée sur le mécanisme de labellisation. Accès asynchrone («check in», «check-out») ou synchrone («locking») à chaque élément de Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 286

297 la configuration ou à un «baseline» du projet. Définition des «views» de la configuration du projet. Définition des «Change Requests» pour chaque élément de la configuration avec configuration d un workflow. Intégration avec l outil de «Continuous Integration». Mécanismes pour le développement simultané des versions du code source et leur consolidation («branching» et «merging»). CONTINUOUS INTEGRATION EST OBLIGATOIRE POUR TOUT PROJETS JAVA. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 287

298 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, veuillez consulter les documents suivants. Pour les références de type «Intranet» on indique la source authentique de la documentation FUP1.0 qui se trouve dans Starteam. Référence Intranet (Starteam) FUP/FUP1.0/Apercu /FUP-WhoWhatWhenHow.doc Description Description globale de la méthodologie FUP1.0 en terme des rôles (WHO), disciplines et leurs artefacts (WHAT), cycle de vie (WHEN), outils (HOW). Home page service SUPDEV (Xwiki) Home page FUP-ITIL Internet ; Fondements ICT; Finance Unified Process Documents ; FUP 1.0.zip ; Voir adresses et références ci -dessus relatives aux documents FUP1.0. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 288

299 ABB TESTING SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services des activités de test : analyse du code, analyse statistique de la sécurité (SAST), support des tests de performance, Test Competence Center, Performance Test Center, envirinnement de test, méthodologie de test. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Testing Services 290 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir section «Introduction» Service(s) compétent(s) de l organisation Département(s) / Division(s) Quality Assurance and IT Process Support Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu'à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 289

300 ABB TESTING SERVICES Résumé L activité de testing est la recherche systématique d anomalies dans les applications développées au sein du SPF finances. Le testing est réalisé en vue d assurer qu un produit développé répondra aux attentes des utilisateurs finaux et soit conforme au niveau de qualité exigé par le SPF Finances. Implémentation actuelle Test Competence Center (TCC) Services principaux Performance Test Center (PTC) Analyse de code. Analyse statique de sécurité (Static Analysis Security Testing : SAST). FUP-D4 (SPF Finances) voir chapitre 8.8 FUP Methodology. Standard pertinents FUP-D5 (SPF Finances) voir chapitre 8.8 FUP Methodology. Continuous integration (Application Development Environment Services) voir chapitre HP Application Lifecycle Management 11 (ALM) Module Quality Center + Addin (connectivity, QTP, word et Excel) HP Analysis StandAlone HP VuGenStandAlone SP1 HP SnapShot Viewer HP Performance Center 11 (PC) Software HP Sprinter 11 HP Quick Test Professionnal 10 (QTP) +Add-in webservices HP Fortify Software Security Center 3.40 (SSC) HP Fortify Static Code Analyzer 3.11 (SCA) CAST S.E.A.L. Borland CaliberRM 2008 SP1 Borland Starteam 2009 Hardware Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 290

301 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Test Factory. Mise en place d un environnement de test. Tactique Intégration de l analyse de code avec la chaîne de continuous integration FUP-ITIL. Sunset - Mise en place de Test Data Management. Nonstratégique - Priorité de transition High (moinsd un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Description détaillée Service Description Ce centre de compétence applique et gère la méthodologie de testing. Test Competence Center Ce centre de compétence fournit du support et du coaching à des équipes de testeurs externes à TCC se trouvant du côté du business ou venant de firmes externes. Ce centre de compétence est spécialisé dans les différents outils utilisés dans le cadre des tests fonctionnels tels que HP Quick Test Pro, HP Sprinter, HP ALM Ce centre de compétence applique et gère la méthodologie de testing. Performance Test Center Ce centre de compétence fournit du support et du coaching à des équipes de testeurs externes à PTC se trouvant du côté business ou venant de firmes externes. Ce centre de compétence est spécialisé dans les différents outils utilisés dans le cadre des tests de performance tels que HP Performance Center, HP AnalysisStandAlone, HP VuGen, HP ALM Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 291

302 Le service d analyse de code se base sur la discipline FUP-D4 pour la partie de la qualité de code. Les analyses de code se font avec l aide de l outil CAST et suivent le planning défini du comité d assurance qualité (QUAC). Analyse de code Les objectifs de ce service sont de contrôler la qualité du code selon les critères définis par FUP-D4, de vérifier que la qualité du code n a pas diminué entre chaque release d une même application et d offrir des vues (dashboards) sur base des résultats des analyses aux différents utilisateurs clés qui sont les membres du QUAC, les développeurs et les testeurs. Prérequis : pour bénéficier de ce service, il faut que le code source soit compilable et se trouve dans Starteam. L analyse statique de sécurité se fait avec l aide des outils de la suite HP Fortify et suit le planning défini par le comité d assurance qualité (QUAC). L objectif est la diminution des failles de sécurité par la détection préventive des vulnérabilités lors du développement des applications. SAST L analyse de code se fait à travers l outil HP Fortify SCA en se basant sur les règles de sécurité définies par la politique de sécurité globale du SPF Finances. L audit des résultats de l analyse se fait à travers l outil HP Fortify SSC et les failles de sécurités définies comme exploitables sont envoyées aux développeurs à travers l outil HP ALM. Prérequis : pour bénéficier de ce service, il faut que l application se trouve dans la chaîne de continuous integration FUP-ITIL du SPF Finances. Description des évolutions Evolutions Description Test Factory est un projet visant à augmenter le niveau d indépendance des équipes de tests. Test Factory Cette indépendance se fera par l apport de testeurs experts externes, ainsi que par l apport de spécialistes dans des compétences manquantes notamment en matière d analyse des résultats. Test Factory a également comme objectif, l automatisation des tests à travers les tests de non régression. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 292

303 Mise en place d un environnement de test Dans le courant 2013, le service d encadrement ICT étudiera la mise en place d un environnement dédicacé pour le testing. L objectif est de fournir au sein de cet environnement des tests efficaces et comparables, afin de fournir des résultats fiables à nos différents partenaires du business et de l ICT. Cette évolution est prévue pour le courant Intégration de la validation de code dans la chaîne de continuous integration FUP-ITIL L objectif est d intégrer la partie analyse de code faite avec CAST dans la chaine de continuous integration de FUP-ITIL. Les raisons sont d une part, un souci d avoir l entièreté de l information pour l analyse de code et d autre part, une mise en place d un review automatique de l analyse de code à chaque release. Ce projet est prévu pour le courant Mise en place de Test Data Management L objectif de ce projet est l extraction ou la génération de jeux de données afin de réaliser des campagnes de test avec la possibilité d anonymiser ces données. Les extractions, générations ou anonymisation se feront à travers un outil de Test Data Management adapté pour les besoins du SPF Finances. Information complémentaire Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Description intranet Lien vers le wiki interne de SupDev pour la méthodologie FUP internet Lien vers la méthodologie TMAP de la firme SOGETI Lien vers la méthodologie STBOX de la firme CTG Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 293

304 ABB APPLICATION CONFIGURATION MANAGEMENT APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services de l'«application Configuration Management» (voir la description faite pour le service «Software Change and Configuration Manager» de la section «Application Development Environment ABB.8.4»). COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Application Configuration Management 295 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir section «Introduction» Service(s) compétent(s) de l organisation Département(s) / Division(s) Quality Assurance and IT Process Support Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Contact(s) Jusqu'à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 294

305 ABB APPLICATION CONFIGURATION MANAGEMENT RÉSUMÉ Le service de «Application Configuration Management» correspond à la description faite pour le service «Software Change and Configuration Manager» de la section «Application Development Environment ABB.8.4». Compte tenu que : plusieurs fonctions spécifiques mentionnées dans les versions précédentes (2011) de l ABB, comme «suivi des anomalies», «gestion des groupes utilisateur», «analyse d impact» et «dictionnaire des données», ne sont plus implémentées au SPF Finances dans le cadre de ce service les services et outils de Configuration Management sont étroitement installés, configurés et utilisés ensemble aux autres services et outils d aide au développement on ne décrit pas ici un nouveau service et on se limite à faire ici référence à la description du «Software Change and Configuration Manager» faite pour «Application Development Environment ABB.8.4». Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Software Hardware Voir «Application Development Environment - ABB.8.4» / «Software Change and Configuration Manager» Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Priorité de transition Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 295

306 DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Description Intranet Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 296

307 ABB.8.7 CHANGE MANAGEMENT SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie est en cours d élaboration. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir section «Introduction» Service(s) compétent(s) de l organisation Département(s) / Division(s) Contact(s) Dernière mise à jour - Période de validité Du Au Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 297

308 ABB FUP METHODOLOGY APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services de la méthodologie FUP (la méthodologie de développement des applications du SPF Finances) : description des rôles (WHO), définition des artefacts et spécification des services concernés (WHAT), description du cycle de vie de la méthodologie par rôle et discipline (WHEN), utilisation et support des outils, modèles et rapports (HOW). COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB FUP Methodology 299 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir section «Introduction» Service(s) compétent(s) de l organisation Département(s) / Division(s) Quality Assurance and IT Process Support Contact(s) Dernière mise à jour 11/07/2012 Période de validité Du Au Jusqu'à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 298

309 ABB FUP METHODOLOGY RÉSUMÉ Le SPF Finances a élaboré une méthodologie de développement d applications ayant pour but de formaliser et de stabiliser le déroulement des projets ICT dans un cadre commun en uniformisant : le contenu des étapes d un projet, les rôles des différents acteurs, les artefacts délivrés à chaque étape. Voulant utiliser des standards ouverts et reconnus, le SPF Finances a choisi la méthodologie de base UP (Unified Process ou «Processus Unifié») qui a été adaptée selon les besoins et enrichie de certains concepts issus de RUP (Rational Unified Process). La version FUP1.0 de la méthodologie est la version actuelle. Implémentation actuelle Services principaux La description de la méthodologie FUP1.0 est composée des éléments suivants : WHO : description des rôles qui interviennent dans la mise en œuvre de la méthodologie FUP et de ses disciplines. WHAT : définition des artefacts et des spécifications du contenu des livrables produits par chaque rôle. WHEN : description du Cycle de Vie de la méthodologie par rôle et par discipline avec ses différentes phases. HOW : utilisation et support des outils méthodologiques, des modèles et des rapports utilisés pour la production des artefacts et livrables. Standard pertinents Unified Process UP (Jacobson, Booch, Rumbaugh ) Software CaliberRM 2008 ( Microfocus) Together 2008 ( Microfocus) E/R Studio 8.1 (Embarcadero) JBuilder 2008 (Embarcadero) MAVEN 2/3 JENKINS 1.4 ARTIFACTORY 2.1 ALM 11 (Application Lifecycle Management Hewlett Packard) ALM 11 - Quick Test Professional (Hewlett Packard) STARTEAM 2009 (Microfocus) Hardware Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 299

310 Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Adaptation pour projets de maintenance (MFUP). Nouvelle discipline «D6 Continuous Integration» Classification Priorité de transition Tactique Sunset - Non-stratégique - Intégration de la discipline FUP-D5 (Testing) avec les procédures définies dans le cadre des services PTC (Performance Test Centre) and TTC (Test Compétence Centre) Formalisation de l utilisation de «FUP-Light» - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRITPION DETAILLEE Service Description Chef de Projet ICT (CP) Analyste Fonctionnel (AF) WHO : description des rôles qui interviennent dans la mise en œuvre de la méthodologie FUP et de ses disciplines. Architecte (ARC) Analyste Technique (AT) Programmeur Développement (PD) Programmeur Opérations (PO) Testeur Fournisseur (TF) Testeur SPF (TSPF) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 300

311 Les artefacts et leurs activités de production sont groupés dans les disciplines FUP suivantes : D1 - Modélisation Métier : L objectif de la discipline D1 est de comprendre, documenter et expliquer les activités et les processus métier des utilisateurs de l application ICT. La discipline D1 est optionnelle. Sa prise en compte dans le développement de l application ICT dépendra de la connaissance des processus et du domaine métier par l équipe du développement et de la disponibilité de la documentation correspondante. D2 - Discipline Exigences : L objectif de la discipline D2 est la définition de toutes exigences (fonctionnelles et non fonctionnelles) dérivés des besoins initiaux et des fonctionnalités offertes par l application ICT. WHAT : description des artefacts et livrables produits par chaque rôle avec description des disciplines associés a ces artefacts. La technique de l analyse des UCs (Use case) est au centre de la démarche. Les UCs doivent décrire toutes interactions entre les acteurs et l application ICT. On parlera donc à ce niveau de «UC Système». D3 - Discipline Analyse et Conception : L objectif de la discipline D3 est l analyse de la réalisation des fonctionnalités et de toutes exigences (fonctionnelles et non fonctionnelles) identifiées par D2 sur base des composants métier identifiées par la discipline D2 et des composants associés à l infrastructure technique. La définition de l architecture logicielle et la réalisation des UCs sont au centre de la démarche qui est itérative et incrémentale. Chaque artefact est enrichi après analyse de la réalisation d un nouvel ensemble des UCs à chaque itération (voir aussi Cycle de Vie). D4 - Discipline Implémentation : L objectif de la discipline D4 est le codage des composants techniques et de leurs relations, tels que spécifiés par les artefacts de D3, l intégration des composants en modules exécutables et le contrôle de la qualité de ces activités. La démarche est itérative et incrémentale et suit l évolution de la discipline D3. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 301

312 D5 - Discipline Tests : L objectif de la discipline D5 est de planifier, définir et exécuter la vérification de l implémentation des exigences de l application ICT. Il s agit donc de définir et d exécuter des tests de type «blackbox» (avec regard sur les interfaces externes et sans regard sur le fonctionnement interne) sur base de la définition des exigences fonctionnelles. Le Cycle de Vie FUP est décrit sur base de deux points de vue : Cycle de Vie par Rôle : les activités de production des artefacts sont groupées par rôle. Cycle de Vie par Discipline : les activités de production des artefacts sont groupées par discipline. La méthodologie FUP définit 4 phases : Inception Elaboration Construction - Transition Inception : WHEN : description du Cycle de Vie de la méthodologie par rôle et par discipline avec description des différentes phases du Cycle de Vie Dans cette phase les objectifs, les exigences à la base du projet, le périmètre fonctionnel et technique ainsi que la stratégie d exécution du projet de développement sont définis. Dans le cas d un développement externalisé, les artefacts produits dans cette phase seront publiés avec le Cahier des Charges (hors FUP). Dans tous les cas cette phase se terminera avec la mobilisation de l équipe fournisseur (interne, externe au SPF Finance ou mixte). Elaboration : Après avoir choisi et mobilisé l équipe de développement (externe ou interne) on consolide et on finalise tous les artefacts initialisés en Inception et on produit tous les artefacts nécessaires à la construction d un prototype de l application. Pour mettre en évidence ces deux étapes, la phase est divisée en deux itérations : «consolidation» et «Construction Prototype». Construction : Après avoir pris en considération le feed-back du prototype sur les artefacts déjà produits, on construit l application avec une approche itérative et incrémentale. Cette approche se réalise en divisant la phase en un nombre prédéfinis d itérations et en associant chaque itération à l implémentation complète, avec tous ses scénarios, d un ensemble des UCs. Transition : Après la Construction de l application ICT, la phase de Transition prépare la mise en opération définitive de la même application. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 302

313 Des outils méthodologiques sont fournis par SUPDEV afin de mettre en œuvre la méthodologie FUP 1.0 STARTEAM 2009 (Système Configuration Management) CALIBER RM 2008 (Requirement Management / projets configurés) HOW : définition des outils méthodologiques, des modèles et des rapports utilisés pour la production des propre artefacts par rôle et discipline. TOGETHER 2008 (Modelisation UML) JBUILDER 2008 (Integrated Development Environment) HP ALM 11 (Functional Testing, Performance Testing, Requirement Management) ALM 11 Quick Test Professional (Automatic Non Regression Testing) Embarcadero ER/Studio (Database modelling) JENKINS 1.4 (Continuous Integration) ARTIFACTORY 2.1 (Definitive Software Library) Structure La méthodologie FUP1.0 se compose de plusieurs artefacts et livrables. Un artefact est le résultat d une activité définie par la méthodologie, un livrable définit le contenu des documents et le format avec lequel l artefact ou plusieurs artefacts sont livrés au SPF Finance. La liste suivante résume les artefacts de FUP1.0. Discipline / Artefact FUP1.0 D1 / O11 - Modèle des Cas d Utilisation Métier D1 / O12 Modèle du Domaine Métier D1 / O13 Glossaire D2 / O21 Document Vision D2 /O22 - Modèle des Cas d Utilisation Système(UCs). D2 / O23 Spécification exigences non fonctionnelles D2 / O24 Liste complète des Exigences D2 / O26 Plan de Gestion des Exigences Description Modélisation et description des processus métier sous forme des Cas d Utilisation (UC) Modélisation et description des classes identifiées dans les Ucs métier et de leurs relations. Termes du domaine métier (FR, NL) décrits pour éviter les ambiguïtés et interprétations erronées. Définition du périmètre du contexte et des contraintes initiales, des acteurs, et des besoins initiaux. Identification des Acteurs et les Cas d Utilisation du système et leur répartition en modules fonctionnels Définition des exigences non fonctionnelles (performance, sécurité, ergonomie, capacité etc.) Liste exhaustive de toutes les exigences de l application (fonctionnelles et non fonctionnelles.) Définition des méthodes de gestion et de la classification des exigences (fonctionnelles et non fonctionnelles.) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 303

314 D3 / O31 Dossier Architecture Logicielle (SAD) D2 / O32 Modèle Interface Utilisateur D3 / O33 Modèle des Données D3 / O34 Modèle d Analyse et Conception D4 / O41 Rapport d Installation des Environnements D4 / O42 Plan Qualité du Code D4 / O43 Plan Intégration des Builds D4 / O44 Eléments d Implémentation D4 / O45 Rapport Qualité du Code D4 / O46 Builds des Systèmes Exécutables D5 / O51 Critères d Acceptation D5 / O52 Stratégie des Tests Déclinés D5 / O53 Dossiers de Tests D5 / O54 Bilan de Tests Spécifications des technologies utilisées, des composants principaux et de leurs relations et des «design patterns» de l application en termes des cas fondamentaux et cas d utilisation structurants. Version consolidée à fournir en temps utile avant la phase de Construction. Spécification des écrans et des données utilisées dans l interface utilisateur, avec définition du flux entre ces écrans. Modèle des classes persistantes décrites en notation UML pour le «object oriented programming». (O33.1 Modèle conceptuel des données) et en notation Entité/Relation pour la conception de la base des données ( O33.2 Modèle physique des données ). Pour chaque UC présentation en notation UML des classes participantes, de leurs packages et de leurs relations (O34.1 Modèle de Conception) et description de leurs interactions (O34.2 Réalisation des Cas d Utilisation). Artefact formel pour rappeler le besoin d installer les environnements de développement, intégration et acceptation du projet de développement. Définition des procédures et du plan d exécution des vérifications de la qualité du code. Documenter et planifier les procédures à appliquer pour produire l application sur base des différents modules et leurs dépendances. Code source de l application implémentée (java, html, sql, etc.) Rapport des résultats de la vérification de la qualité du code. Build et intégration des composants de l application. Critères à satisfaire pour le bon déroulement des tests d acceptation du projet de développement IT. Customisation du document «Stratégie de Test Maître» sur base des besoins spécifiques du projet. Description détaillée des cas des tests en terme d exigence à vérifier, des actions à exécuter, des données à utiliser, des résultats attendus. Rapport d exécution des tests avec statistiques de couverture, taux de réussite et liste des anomalies détectées. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 304

315 Cycle de Vie FUP par Discipline Artefacts FUP by Discipline Phase FUP INCEPTION ELABORATION ELABORATION CONSTRUCTION. CONSTRUCT CONSTRUCT TRANSITION TRANSITION TRANSITION (O)ptional / JI-1 JE-1 JE-2 JC-1 JCM-1 JC-M JT-1 JT-2 JT-3 Role (M)andatory (PreEtude) (Consolidation) (Prototype) (Impl.UC01) (Impl.UCM-1) (Impl.UCM) (Acceptation) (Pilote) (Deploiem.) D1 - Modélisation Métier O11 Modèle Cas d Utilisation Métier AF O O12 Modèle Domaine Métier AF O O13 Glossaire AF M. D2 - Discipline Exigences O21 Document Vision CP M O22 Modèle Cas Utilisation Système AF M O23 Spec. Exigences Non Fonctionnelles AF M O24 Liste Complète Exigences AF M O26 Plan Gestion Exigences CP M D3 - Discipline Analyse et Conception O31 Dossier Architecture Logicielle ARC M O32.1 Maquette Statique des écrans AT (AF) M O32.2 Modèle Cinématique des Écrans AT (AF) M O32.3 Description des Données de l Écrans AT (AF) M O33.1 Modèle Conceptuelle Données AT (AF) M O33.2 Modèle Physique Données AT (AF) M O Modèle de Conception AT (AF) M O34.2 Réalisation des Cas d'utilisation AT (AF) M D4 - Discipline Implémentation O41 Rapport Installation Environnements CP M O42 Plan Qualité Code CP M O43 Plan Intégration des Builds PO M O44 Eléments d Implémentation PD M O45 Rapport Qualité du Code PD M O46 Builds des Système Exécutables PO M D5 - Discipline Tests O51 Critères Acceptation CP M O52 Stratégie Tests Déclinés CP M O53 Dossiers de Tests (Integration) TF M O54 Bilan de Tests (Integration) TF M O53 Dossiers de Tests (Acceptation) TSPF M O54 Bilan de Tests (Acceptation) TSPF M Legenda: UC-X Ensemble "X" des Cas d'utilisation Production du draft initiale complét de l'artefact. Consolidation de l'artefact sur base du feed-back operationnelle Changement de l'artefact pour Correction ou Change Request Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 305

316 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, veuillez consulter les documents suivants. Pour les références de type «Intranet» on indique la source authentique de la documentation FUP1.0 qui se trouve dans Starteam. Référence Intranet FUP/FUP1.0/Apercu /FUP-WhoWhatWhenHow.doc (Starteam) FUP/FUP 1.0 (Starteam) FUP/FUP1.0 NL (Starteam) Description Description globale de la méthodologie FUP1.0 en terme des rôles (WHO), disciplines et leurs artefacts (WHAT), cycle de vie (WHEN), outils (HOW). Tous documents et Templates FUP 1.0 en version FR. Tous documents et Templates FUP 1.0 en version NL. Home page service SUPDEV (Xwiki) Home page FUP-ITIL Internet ; Fondements ICT; Finance Unified Process Documents ; FUP 1.0.zip ; Voir adresses et références ci dessus relatives aux documents FUP1.0. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 306

317 ABB CCFF FRAMEWORK APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services du CCFF FRAMEWORK qui est une plate-forme de communication et de développement faisant office de portail vers les applications internes et le monde extérieur. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB CCFF Framework 308 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Description de la plate-forme de développement transversale Le service suivant est compétent pour ce domaine Département(s) / Division(s) Contact(s) Architecture ICT-Applications Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Ce document décrit un standard du SPF Finances adopté pour une durée indéterminée. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 307

318 ABB CCFF FRAMEWORK Résumé Le CCFF est une plate-forme de communication et de développement faisant office de portail vers les applications internes et le monde extérieur. Le CCFF peut donc être vu sous trois angles: Un «middelware» qui offre un accès uniforme et simplifié aux données et applications des mainframes ; Une plate-forme de développement pour les applications destinées aux utilisateurs et aux systèmes d information externes et internes ; Une plate-forme de développement et d utilisation pour les applications à haute disponibilité. Dans cette optique, le Framework de développement du CCFF offre des APIs et des services transversaux aux applications. Il contient un ensemble de composants regroupés par catégorie. Chaque catégorie peut être vue comme un service principal. Implémentation actuelle Services principaux Sécurité Présentation Communication Back-End Utilitaires Standard pertinents JEE JSF 2 Software Oracle Weblogic Hardware Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 308

319 Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Priorité de transition Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Description détaillée Sécurité Les services de sécurité proposés par le CCFF sont : Titre Description Authentification Certifications Services d Authentification (eid, passerelle vers IAM et FedIAM ). Voir ABB.2.3 Le CCFF permet de certifier des messages et des documents. Voir ABB.2.2 Autorisation IAM /Fediam API permettant d interroger les matrices de sécurité IAM ou Fediam. Single Sign On Service de SSO. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 309

320 Présentation Les services de présentation sont destinés au Front-End pour composer les interfaces graphiques. Titre Styleguide Menus dynamiques Description Charte graphique du SPF Finances implémentée en JSF2. Affichage de menus en fonction des droits de l'utilisateur. L implémentation est en JSF2. Communication Les services de communication permettent aux applications d échanger des données entre elles. Titre Description Sessions inter-applicatives Sessions partagées entre applications. Object Repository Primitives d'accès aux données Services contextuels Transférer des données d'un volume important entre modules d'une application ou entre différentes applications. Mise à disposition d une API générique partagée et sécurisée d accès aux données. Les services contextuels permettent des échanges inter-applicatifs en affichant des actions en fonction du contexte dans lequel l application appelante se trouve. Back-End Le framework CCFF propose une pléthore de fonctionnalités Back-End. Les principales sont : Titre Description Batch Framework Permet de lancer des processus en mode batch. Logging API standardisée de logging. Gestion des propriétés Permet de stocker des propriétés (clé-valeur) de manière centralisées et sécurisée) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 310

321 Utilitaires Le CCFF propose également des fonctions utilitaires dont : Titre Calendrier Mise en forme textuelle Description API de manipulation des dates tenant compte des jours ouvrables API de formatage des chaînes de caractères Information complémentaire Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Description Intranet Liste des composants CCFF Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 311

322 ABB ENTREPRISE ARCHITECTURE MODELING APERÇU INTRODUCTION Cette partie contient la description des "Enterprise Architecture Modeling Services. Le SPF Finance utilise pour cela une approche SOA (Service Oriented Architecture) pour laquelle un ESB (Enterprise Service Bus) a été choisi comme couche de communication. SERVICES CONCERNES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Service Oriented Architecture and Enterprise Service Bus 313 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section Introduction Département(s) / Division(s) Architecture Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 312

323 ABB SERVICE ORIENTED ARCHITECTURE AND ENTERPRISE SERVICE BUS RÉSUMÉ Le SPF Finances désire s'inscrire complètement dans l'approche SOA (Service Oriented Architecture). Pour soutenir cette démarche SOA, le SPF Finances a choisi d utiliser un ESB (Enterprise Service Bus) comme couche de communication dans son architecture de référence. Implémentation actuelle Bus de message : livraison, routage, transformation, enrichissement, orchestration, adaptateurs techniques Services principaux Expositions de services, couche de sécurité, audit log Monitoring technique et Business Activity Monitoring (BAM). Intégration sémantique et Common Data Model. Conseils architecturaux. Standard pertinents OASIS Web Services Quality Factors. WS-I Basic Profile 1.1. Aurea : Sonic, Actional et DataXtend. Software Progress : Progress Control Tower. WSO2 : Governance Registry. Hardware Evolution souhaitée Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique - Classification Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) Priorité de transition - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 313

324 DESCRIPTION DETAILLEE DU SERVICE Le SPF Finances désire s'inscrire complètement dans l'approche SOA (Service Oriented Architecture). En effet, en faisant émerger la notion de couche de service au sein d une organisation, la démarche SOA permet de favoriser l agilité, l interopérabilité et une meilleure réutilisation de l existant. Ces aspects favorisent, à terme, une diminution du coût et du temps de développement ainsi qu'une augmentation de la fiabilité. Il est donc demandé à tous les nouveaux projets de s'inscrire dès le début dans cette démarche en réutilisant autant que possible les services existants et en contribuant à leur tour à l'enrichissement du catalogue de services. Le document décrivant l'architecture du projet présentera donc quels sont les services qui vont être réutilisés. Cette réutilisation doit être correctement planifiée et négociée, via un SLA, avec le service owner. Afin de préparer au mieux cette phase, le projet présentera une estimation de la consommation de chaque service (nombre d'appels, taille des messages, distribution estimée dans le temps...). Le document décrivant l'architecture du projet présentera également quels sont les nouveaux services d'accès aux données et aux processus qui seront mis à disposition par le projet. Les services fournis par le projet doivent respecter les principes SOA : contrat standardisé de services, couplage lâche des services, abstraction, réutilisabilité, autonomie, absence d'état, service pouvant être découvert et services composables. Les services seront exposés via la solution ESB déployée au SPF Finances. Cette solution comprend les produits Aurea Sonic, Aurea Actional, Aurea DataXtend SI, Progress Control Tower et WSO2 Governance Registry. Cette solution fournit les fonctionnalités standards d'un ESB (routing, transformation et enrichissement de messages, orchestration,...), permet d'exposer des services en y ajoutant une couche de sécurité et d'audit, offre des fonctionnalités de monitoring technique et business (BAM) ainsi que de gestion d'un Common Data Model. Si les services proposés par le projet sont mis en œuvre sous la forme de webservices, ceux-ci devront suivre les recommandations OASIS sur la qualité des webservices et être compatibles WS-I Basic Profile 1.1 (cfr. Section «Référence» pour plus d informations). Un soin tout particulier sera apporté au data model des services. La réutilisation de standards existants est encouragée lorsque cela est pertinent. Les définitions WSDL et XSD seront définies en anglais, les noms des classes commenceront par une majuscule et les propriétés seront en CamelCase. Ces définitions seront correctement commentées, y compris du point de vue de la gestion des erreurs et des exceptions. Le modèle de données fera abstraction de l'implémentation technique sous-jacente et définira de manière adéquate les types et le caractère obligatoire ou non des éléments. Les services exposés et leur interface seront soumis à l approbation de l équipe ESB qui fournira si nécessaire le support et l expertise. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 314

325 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Description Intranet Internet Quality-Factors/v1.0/cs01/WS-Quality- Factors-v1.0-cs01.html i.org/profiles/basicprofile html OASIS Web Services Quality Factors WS-I Basic Profile 1.1 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 315

326 ABB PDF DOCUMENT SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie contient la description des services nécessaires pour traiter des documents PDF et aussi d'ouvrir ces documents avec des fonctionnalités étendues. SERVICES CONCERNES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB PDF Document Services 317 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section Introduction Département(s) / Division(s) Architecture Contact(s) Dernière mise à jour 30/05/2013 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 316

327 ABB PDF DOCUMENT SERVICES RÉSUMÉ Les «PDF Document Services» sont un ensemble de Webservices permettant entre autres de créer, signer, certifier et valider les signatures des document PDF. Ils permettent également d «ouvrir» les documents PDF à des fonctionnalités étendues dans Adobe Reader (annotation, signature, ) Implémentation actuelle Services principaux Standard pertinents Création d un document PDF Signature d un document PDF Certification d un document PDF Validation de signature(s) d un document PDF Débloquer les possibilités d édition d Adobe Reader pour un document PDF PDF-A PAdES Software Adobe Livecycle ES2 Hardware itext 5 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 317

328 Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Ces services sont un standard pour le SPF Finances et un point de passage obligé pour générer des documents à signer électroniquement par les citoyens. Tactique - Sunset - Nonstratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE Création d un document PDF Un webservice de «Adobe Livecycle» est disponible pour créer des documents PDF à partir de templates définis dans Livecycle. En option, ces documents peuvent être certifiés par le certificat du SPF Finances et être ouverts aux fonctionnalités étendues lors du visionnage dans Adobe Reader. Signature d un document PDF Un webservice de «Adobe Livecycle» est disponible pour apposer une signature électronique (visuelle) dans un champ de signature défini dans un document PDF. Certification d un document PDF Un webservice de «Adobe Livecycle» est disponible pour apposer une signature électronique (non visuelle) dans un document PDF. Un bandeau bleu apparaît toutefois dans Adobe Reader quand un tel document y est lu pour afficher la certification. Ce bandeau n est toutefois pas imprimé avec le document. Validation de signature(s) d un document PDF Un webservice implémenté sur base de la librairie itext est à disponible pour valider la ou les signatures présentes dans un document PDF. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 318

329 Débloquer les possibilités d édition d Adobe Reader pour un document PDF Adobe Reader ne permet pas de faire autant de choses qu Adobe Acrobat sur un document PDF. Par exemple, la signature n est à la base prévue que dans ce dernier. Adobe Livecycle permet d «ouvrir» un document PDF à des fonctionnalités normalement disponibles dans Acrobat, et ce dans Adobe Reader. Quand un document «ouvert» est lu dans Adobe Reader, des fonctionnalités telles que la signature et les annotations sont débloquées. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Description Intranet Webservice PDFTools Webservices Livecycle Internet Site d Adobe Livecycle Site de la librairie itext Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 319

330 ABB.9 - NETWORK and SYSTEM MANAGEMENT INTRODUCTION Ce chapitre rassemble les services disponibles qui contrôlent la disponibilité des systèmes informatiques du SPF, les services qui permettent la gestion de l exécution de tâches à exécuter sur les systèmes centraux du SPF, ainsi que les services qui permettent d assurer la continuité des opérations ICT en cas d incident majeur. Les services de contrôle et de suivi de la disponibilité sont bâtis autour de la solution HP OpenView. La gestion, l automatisation et le contrôle de l exécution des tâches sont construits au départ du logiciel VTOM. L infrastructure Disaster Recovery Planning du SPF est axée sur la disponibilité d un centre ICT de secours sur lequel les applications informatiques du SPF peuvent être déployées rapidement en cas d indisponibilité du site central du SPF. Depuis la création du service d encadrement ICT, le département ICT du SPF Finances a pour objectif de fournir des services ICT en adéquation avec les recommandations ITIL ( best practices ). La première étape consistait à mettre en place un helpdesk centralisé à l intention des utilisateurs internes du SPF Finances via le cahier spécial des charges Park Management. Le système de gestion des services IT sur base d ITIL a permis aux services ICT d atteindre les objectifs suivants : obtenir un niveau de services planifié, constant et mesurable ; améliorer la gestion des composants ICT ; justifier le coût de tous les services IT ; améliorer la maîtrise des risques grâce à des processus clés des services IT : la gestion des risques est structurée, automatisée et documentée, des actions proactives permettent de prendre des mesures adéquates quand les circonstances l exigent. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 320

331 DANS LE FRAMEWORK ABB Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 321

332 GROUPES DE SERVICES DE L ABB.9 L ABB.9 NETWORK and SYSTEM MANAGEMENT est composé des groupes de services suivants : Groupes de services Page ABB 9.1 Entreprise monitoring et systems management 323 ABB.9.2 Service delivery and Service support 326 ABB.9.3 Remote monitoring Services 330 ABB.9.4 Job Scheduling Services 333 ABB Disaster Recovery Services 336 ABB IT Process Automation Services 343 INFORMATION POUR L UTILISATEUR Objectif Département(s) compétent(s) Voir section Introduction Le(s) département(s) suivant(s) sont compétent(s) pour ce domaine Départements Quality Assurance and IT Process Support Contact(s) Operations Dernière mise à jour Période de validité Du Au Jusqu'à la prochaine publication de l'abb Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 322

333 ABB ENTERPRISE MONITORING ET SYSTEMS MANAGEMENT APERÇU INTRODUCTION Cette partie contient la description des services de surveillance (monitoring) des composants de l infrastructure ICT. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Enterprise Monitoring et Systems Management 324 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir Introduction Département(s) / Division(s) Quality Assurance and IT Process Support Contact(s) Dernière mise à jour 11/07/2012 Période de validité Du Au Jusqu'à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 323

334 ABB ENTERPRISE MONITORING ET SYSTEMS MANAGEMENT RESUME Grâce aux systèmes d entreprise monitoring, les composants de l infrastructure ICT font l objet d une supervision permanente. La disponibilité pour l utilisateur final et les performances des applications sont mesurées par des éléments de monitoring actifs et passifs. Le monitoring permet aussi l analyse de la cause première en cas d incident. Il est intégré aux systèmes de Service Management : les tickets créés sont transmis aux équipes opérationnelles chargées de résoudre les incidents. Des actions diagnostiques et correctives sont possibles au départ de la console OVOw. Implémentation actuelle Services principaux Les services suivants sont disponibles : Standards pertinents Software Monitoring intégral des applications business par des sondes actives, avec mesure systématique de la disponibilité et des temps de réponse des transactions de référence ; Real-user monitoring (disponibilité, performances et erreurs) de l utilisation effective des applications par l utilisateur ; Monitoring des composants individuels (composants réseau, serveurs, moniteurs transactionnels, systèmes de gestion de base de données) suivant des règles et seuils prédéfinis ; Corrélation, filtrage et centralisation des événements sur les consoles centrales de surveillance de la production ; Exécution des actions diagnostiques et correctives via les consoles de monitoring centrales ; Escalade des alertes et incidents vers l application Service Management pour informer les groupes de travail et firmes concernés, via des processus prédéfinis de gestion des alertes et des incidents. L implémentation actuelle se compose d une série de logiciels de gestion HP : HP OVOW (Operations for Windows) v8.16 HP Business Process Monitor 9 (BPM 9) HP Business Service Management Center 9 (BSM 9.13) HP Network Node Manager 7.53 (NNM 7.53) HP Performance Insight 5 (OVPI) HP Performance Manager 8 SiteScope 11 Les outils de management spécialisés, présents sur diverses platesformes, sont intégrés dans l'outil HP Openview Operations ou Network Node Manager. OVOW et NNM aiguillent les alertes vers HP ServiceManager Les intégrations peuvent se situer au niveau de SNMP-MIB (NNM) ou passer par des connecteurs spéciaux (agents OVO, Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 324

335 Hardware SPI ). Pour les produits suivants, l intégration est achevée ou en cours : VTOM pour le job scheduling FSC Serverview pour les systèmes Primergy et Primepower de FSC Dell OpenManage pour les serveurs x86 de DELL/Getronics HP SIM pour les serveurs HP Blade ECC Controlcenter pour SAN et environnement de stockage FSC Centricstor pour l environnement de virtualisation des bandes MS SCM pour le monitoring d Active Directory et MS-SQLserver Nagios pour les tests complémentaires des sources systèmes Évolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique - Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 325

336 ABB SERVICE DELIVERY AND SERVICE SUPPORT APERÇU INTRODUCTION Cette partie contient la description des services de support ICT à fin de les organiser selon les recommandations ITIL (Best Practices). COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services Page ABB Service Delivery and Service Support 327 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section introduction Département(s) / Division(s) Quality Assurance and IT Process Support Contact(s) Dernière mise à jour 11/07/2012 Période de validité Du Au Jusqu'à la publication prochaine de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 326

337 ABB SERVICE DELIVERY AND SERVICE SUPPORT RESUME Depuis la création du Service d encadrement ICT, le département ICT du SPF Finances ambitionne d organiser le support des services ICT conformément aux recommandations ITIL («Best Practices»). La mise sur pied d un helpdesk global pour les utilisateurs internes du SPF Finances via le cahier spécial des charges Gestion du parc a représenté un premier pas dans ce sens. Grâce à un système de gestion des services IT sur une base ITIL, ICT poursuit les objectifs suivants : Atteindre un niveau de service planifié, constant et mesurable Toutes les demandes (incidents, maintenance, changements) sont enregistrées et traitées suivant le workflow et les processus définis dans le système ; Les données de SLA sont introduites dans le système dans la mesure du possible, au moins dans la mesure nécessaire au bon fonctionnement des outils utilisés. Améliorer la gestion des composants IT : Le niveau de détail optimal des éléments de configuration est défini dans un High Level Configuration Management Plan ; L information disponible sur les éléments de configuration est obtenue de sources existantes ; Une attention particulière va aux licences et aux contrats. Justifier le coût de tous les services IT ; Améliorer la maîtrise des risques en structurant, en automatisant et en documentant les services IT et leur gestion, ainsi qu en prenant des mesures proactives et des contre-mesures adéquates quand les circonstances l exigent. Implémentation actuelle Services principaux Le service ICT du SPF Finances utilise le logiciel ServiceManager de la firme HP pour supporter les processus ITIL. La version utilisée actuellement est HP ServiceManager version 9.30, intégrée à HP UCMDB version Le modèle de processus qui décrit tous les processus ITIL utilisés par l administration s appuie sur l Alignability Process Model de BMC Software Inc. Ce modèle a servi de base par le passé. Il n est pas adapté aux besoins de l'administration. Le monitoring de l'infrastructure ICT existante, dans lequel des tickets sont automatiquement générés suivant les alarmes corrélées, fait appel aux outils suivants : HP Operations Manager For Windows version 8.16 et HP Operations Manager i Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 327

338 HP Business Process Monitor 9 HP Business Service Management 9.13 HP Network Node Manager 7.53 (migration à NNMi prévue) HP Performance Insight 5 HP Performance Manager 8 HP SiteScope 11 Compuware agentless client performance 11 Le schéma ci-dessous illustre les intégrations entre les outils HP OpenView Servicedesk/ServiceManager et les produits supportés : Standards pertinents Software Hardware Un portail web a été construit sur le module ServiceManager. C est ce portail du service ICT qu empruntent les demandes de support adressées à ICT. Les utilisateurs peuvent ainsi consulter en ligne l état de leurs services, sur la base du système de monitoring. Le portail est accessible via l intranet ou l adresse : Il a été développé à l aide des technologies suivantes : JBoss, Jboss Portal, Struts et JSP/servlet. ITIL v3, processus de service support et service delivery COBIT5 HP Operations Manager For Windows version 8.16 et HP Operations Manager i HP Business Process Monitor 9 HP Business Service Management 9.13 HP Network Node Manager 7.53 (migration à NNMi prévue) HP Performance Insight 5 HP Performance Manager 8 HP SiteScope 11 Compuware agentless client performance 11 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 328

339 Évolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Les évolutions prévues sont les suivantes : Amélioration du portail utilisateur ICT par l intégration à UCMDB et la poursuite de la constitution du catalogue de services ; Poursuite de la constitution d une base de connaissances ; Introduction d un calendrier des interventions prévues sur la base d'un outil de communication (outage communicator) des changements majeurs ; Amélioration du contenu de l UCMDB : ajout d un outil de Discovery comme DDM en collaboration avec les autres outils d autodiscovery ; Meilleure intégration avec les outils de service management et monitoring, UCMDB servant de modèle de données ; Amélioration de la qualité des processus ITIL utilisés, via une implémentation spécifique au processus Problem Management ; Introduction de tableaux de bord personnalisés dans BSM pour les équipes qui gèrent les projets (équipes business, développement et opérationnelles) ; Optimisation des rapports basés sur HP OpenView Service Desk et ServiceManager ; Introduction d un modèle self-service pour la réalisation d un ensemble de services via l automatisation du traitement des demandes. Tactique - Sunset - Non stratégique - Priorité de transition La transition est considérée comme : - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Référence Description Intranet Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 329

340 ABB REMOTE MONITORING SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie contient la description des services de surveillance à distance de l'infrastructure ICT (Remote monitoring) afin d'obtenir ainsi une disponibilité de 24h sur 24. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Remote Monitoring Services 331 Page INFORMATION COMPLÉMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir section introduction Département(s) / Division(s) Operations Contact(s) Dernière mise à jour 11/07/2012 Période de validité Du Au Jusqu'à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 330

341 ABB REMOTE MONITORING SERVICES RÉSUMÉ La mise en œuvre d un remote monitoring center doit permettre au SPF Finances de garantir la supervision des applications opérationnelles critiques qui doivent être disponibles en dehors des heures de bureau, soit 24 heures sur 24. Des mesures élémentaires de diagnostic et de correction devront pouvoir être prise par les opérateurs du remote monitoring center. Pour les incidents plus complexes, un système d escalade vers des équipes de garde spécialisées est prévu. La supervision exercée dans le remote monitoring center repose sur les systèmes de surveillance Enterprise monitoring décrits sous ABB.9.1. Implémentation actuelle Services principaux Les services suivants sont proposés : Surveillance des consoles système en dehors des heures de bureau habituelles; la supervision des consoles s effectue de nuit entre 17h30 et 7h00, durant les weekends ainsi que les jours fériés ; Exécution de mesures correctives selon des scénarios définis par les ingénieurs système et les groupes de travail techniques ; Corrélation des événements et escalade des incidents vers les équipes de garde du SPF Finances. Le schéma qui suit décrit l activité des opérateurs dans le remote monitoring center: Operator handling alarms (outside business hours) Alert Tsjechië (remote monitoring center) Servicedesk alarm Execute operator instructions In remote montoring center: Selected view with only relevant applications and systems Permanentie calendars werkgroepen (7am-22pm) Close ticket Servicedesk Support request Y N Solved? escalation assignement to subcontractor AlarmPoint SMS Solve problem using Support Request info SMS FOD Financien, ICT Stafdienst / SPF Finances, Service d'encadrement ICT Standards pertinents Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 331

342 Software Hardware L implémentation repose sur l'outil HP ServiceManager 9.30 permettant l escalade des incidents vers les personnes de garde à l aide des calendriers de permanence enregistrés dans l outil AlarmPoint. Evolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique La première priorité consiste à améliorer l efficience du traitement des incidents par les opérateurs. Pour ce faire, les opérateurs eux-mêmes seront davantage invités à décrire les mesures correctives. Tactique - Sunset - Qui plus est, d autres évolutions organisationnelles sont nécessaires pour que les permanences soient exécutées par des membres du personnel ou des sous-traitants du SPF Finances. Une évolution de la console centrale des opérateurs (qui travaillent actuellement avec la console OVOw) vers OMi au sein de BSM9.13 est prévue. Nonstratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) - Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Description Intranet Internet Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 332

343 ABB JOB SCHEDULING SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services avec lequels les batch process, qui sont démarrés périodiquement sur et entre les différentes plates-formes, sont automatisés. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Job Scheduling Services 334 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Service(s) compétent(s) de l organisation Voir Introduction Département(s) / Division(s) Quality Assurance and IT Process Support Contact(s) Dernière mise à jour 11/07/2012 Période de validité Du Au Jusqu'à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 333

344 ABB JOB SCHEDULING SERVICES RÉSUMÉ Le service Job Scheduling gère les jobs de production à exécuter sur les différentes plates-formes (Windows, UNIX et mainframe) du SPF Finances. La gestion par console centralisée est notamment rendue nécessaire par le nombre croissant d applications distribuées sur la plate-forme CCFF, les divers projets de migration et la gestion des flux de données ETL allant des systèmes de production au data warehouse. Une approche globale du lancement et du contrôle des jobs, au-delà des frontières entre systèmes d exploitation, est indispensable, notamment pour mieux maîtriser la durée de l exécution et les capacités mobilisées. Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents Software Hardware Gestion des calendriers de production sur les divers systèmes centraux, supervision de la production et exécution des interventions de première ligne en cas d incident en batch. TCP/IP v4 VTOM (Visual Time Operation Manager) v5.4 firme Absyss JAVA Perl Évolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Priorité de transition Stratégique Utilisation de SQL-db Tactique - Sunset - Non-stratégique - - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 334

345 DESCRIPTION DETAILLEE Il est fait usage de l application VTOM (Visual Time Operations Manager fournisseur Absyss). Cette application client/serveur fonctionne à la fois sous les systèmes d exploitation Windows et UNIX. Un client chargé de l exécution effective du job tourne sur les différents hôtes (Windows / UNIX / GCOS8). En cas de désastre, le service est immédiatement pris en charge par des systèmes identiques du centre DRS d Anderlecht. L intégration au monitoring central (HP OpenView) est prévue. INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 335

346 ABB DISASTER RECOVERY SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie décrit les services avec lesquels la continuité des services d'ict est assurée en cas de calamités. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB Disaster Recovery Services 336 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir section «Introduction» Service(s) compétent(s) de l organisation Département(s) / Division(s) ICT Operations / Continuity Service Contact(s) Dernière mise à jour - Période de validité Du Au Jusqu'à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 336

347 ABB DISASTER RECOVERY SERVICES RÉSUMÉ Pour le service d encadrement ICT, la disponibilité de l information, des applications et des services est primordiale du point de vue du service aux clients. Le service d encadrement ICT réserve à la notion de disponibilité une place centrale dans le thème sécurité et continuité. Le service d encadrement ICT se profile comme prestataire de services pour le business du SPF Finances. Pour cette raison, la disponibilité des services occupe une place essentielle dans la politique de Disaster Recovery. En effet, les applications sont de plus en plus souvent imbriquées : la disponibilité d une application ne suffit plus à garantir celle d un service. Nous songeons notamment aux e-services proposés via Internet, p.ex. Taxon-web. Dans tout environnement hautement automatisé, on observe une importante dépendance à l environnement ICT. Par ailleurs, les interactions Internet avec le citoyen se multiplient, notamment dans le cadre de nos initiatives e-government. De ce fait, toute indisponibilité exerce un impact important sur le bon fonctionnement de l administration, sur la confiance des utilisateurs internes et externes vis-à-vis des systèmes, mais aussi sur l image du SPF Finances. Le Disaster Recovery Plan a pour but de mettre en place une solution pour faire face aux situations où le travail à partir de l endroit normal n est plus possible. Le plan comporte aussi une approche des opérations de restauration. Le Business Continuity Plan comprend d une part les mesures nécessaires pour éviter les interruptions et, d autre part, celles qui doivent être prises en cas d incident. À cet égard, la détection des problèmes (possibles) constitue un aspect important. Le Business Continuity Plan décrit aussi l organisation de crise avec les tâches et compétences des acteurs. Le plan expose les mesures à prendre pour assurer la continuité des processus critiques, y compris l arrêt éventuel des processus non critiques. Le SPF Finances n a pas seulement réalisé une solution pour l infrastructure technique. Il a élaboré une stratégie totale pour garantir la disponibilité des processus critiques en toutes circonstances, mettant en regard d une part le coût de la prévention des problèmes et le coût des problèmes, d autre part les niveaux de service nécessaires pour assurer la bonne marche des activités. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 337

348 Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents Software Hardware Disaster Recovery Services Évolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Approche orientée service. Tactique - Sunset - Le service d encadrement ICT attache de l importance à la satisfaction des utilisateurs. Cela explique le choix d aborder le Disaster Recovery du point de vue du service à l utilisateur. Dans la définition des RTO et RPO, la priorité se déplace de plus en plus de l infrastructure sous-jacente vers le service offert. Cela correspond mieux à la réalité actuelle, où l interdépendance entre les applications et les systèmes sous-jacents grandit considérablement. On constate par ailleurs de moins en moins une relations un/un entre le service, l application et l élément d infrastructure. Nonstratégique - Priorité de transition - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 338

349 DESCRIPTION DETAILLEE L infrastructure ICT est dans une large mesure est dédoublée sur 2 centres informatiques pour maximiser l efficacité de la Disaster Recovery. Les 2 sites sont reliés entre eux par des liaisons redondantes 10 GE avec DWDM (Fig. 1). The split campus network extends the NG 10 GE backbone into CR5, using Belgacom s DWDM facilities Two Cat6K s extend the NG 10 GE backbone into CR5. 10 GE intersite links are connected over Belgacom s DWDM links VLANs from NG are trunked to CR5, as required by Server clustering over both sites (requires L2 connectivity) Servers keeping their IP address upon moving (e.g. IBM CR3 CR4 SWCR301 SWCR401 CR5 SWDR101 SWDR201 1/2 SWCR501 1/1 1/1 9/2 SWCR101 9/3 SWCR202 1/2 SWCR502 9/2 SWCR102 9/3 SWCR201 LEGEND : Cat6500 Cat3750 (2 stacked units of 24p) 10GE link (MM fiber) GE link (unspecified medium) 10 GE link over DWDM facilities Fig. 1 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 339

350 Les possibilités ICT Disaster Recovery s expriment en termes de Service Level par Server Class (niveau de service par classe de serveurs). Il s agit là de la perspective ICT, équivalente à la perspective business, exprimée en termes de classes BIA suivant la Business Impact Analysis effectuée au stade de l étude (Fig. 2). Business Perspective BIA Class RTO RPO A0-B0 1h 0h A1-B1 2h 0h A2-B2 4h 0h A3-B3 1d 0h A4-B4 1d 4h A5-B5 1w 1d A6-B6 2w 1w BCP requirements in terms of RTO & RPO as expressed by the Business (applications owners) ICT Perspective The 7 Standard Recovery Infrastructure TIERS 1. Automated failover 2. Hot standby 3. Warm standby 4. Cold standby (24h.) 5. Cold standby (48h.) 6. Rebuild from scratch 7. Do nothing DR Service Levels PLATINUM - RTO < 5min. - RPO=0h. GOLD - RTO < 1h. - RPO=0h. SILVER - RTO < 4h. - RPO=0h. BRONZE - RTO 24h. - RPO=0h. STEEL - RTO 48h. - RPO>24h. Fig. 2 Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 340

351 Le concept utilisé s appelle Disaster Recovery Infrastructure Catalogue (DRIC). Le DRIC définit les solutions standard de l infrastructure Disaster Recovery par classe de serveurs et par niveau de service (Fig. 3). DR Service Levels PLATINUM - RTO < 5min. - RPO=0h. GOLD - RTO < 1h. - RPO=0h. SILVER - RTO < 4h. - RPO=0h. BRONZE - RTO 24h. - RPO=0h. STEEL - RTO 48h. - RPO>24h. Server Classes Mainframe Bull - GCOS8 IBM - VM/VSE FSC BS2000 Wintel X86 Blade UNIX Bull - AIX Sun - Solaris HP Others (Linux) DRIC : HLD by Service Level Server Class The DRIC - by Server Class & Service Level Service Level IT Recovery Strategy Implemented Technology HW, OS, SW Storage Class Network Class Prerequisites Implementation approach Conceptual Drawings (NG CR5) Document created for SL Management Fig. 3 Chaque année, deux campagnes de test sont organisées : La «Spring Campaign» se déroule au printemps. Elle comporte une série de tests unitaires dans laquelle on vérifie pour chaque système du périmètre l actualité de la documentation Disaster Recovery et la maîtrise des procédures par les membres de l équipe. La «Fall Campaing» intervient à l automne. La Disaster Recovery Readiness de toute l organisation ICT fait l objet d un exercice général. Amélioration des niveaux de service Nous cherchons à améliorer les niveaux de service sur les systèmes existants à l'aide de projets de migration et des options stratégiques d'implémentation (standardisation, simplification, virtualisation, performance). L organisation ICT doit gagner en maturité suivant la matrice de la Fig. 4 pour pouvoir à terme réagir à toutes les circonstances imprévues. Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 341

352 Fig.4 INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 342

353 ABB IT PROCESS AUTOMATION SERVICES APERÇU INTRODUCTION Cette partie contient la description des services pour l'amélioration des temps de réponses, la diminution des temps de rétablissement et pour le renforcement de l'efficience de l'automatisation des tâches de l'it. COMPOSITION DU GROUPE DE SERVICES Le groupe de services de cet ABB reprend les services suivants : Services ABB IT Process Automation Services 344 Page INFORMATION COMPLEMENTAIRE Objectif Voir section «Introduction» Service(s) compétent(s) de l organisation Département(s) / Division(s) Quality Assurance and IT Process Support Contact(s) Dernière mise à jour 11/07/2012 Période de validité Du Au Jusqu à la prochaine publication de ce document Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 343

354 ABB IT PROCESS AUTOMATION SERVICES INTRODUCTION L'application IT process automation permet à l organisation ICT d automatiser différentes tâches IT opérationnelles afin de réduire la charge de travail du personnel IT technique et de support (face à la multiplication des demandes de services IT) et de renforcer l efficience opérationnelle dans un environnement technique et organisationnel complexe. L architecture des outils utilisés supporte à cet effet le modèle de services self-service model. Il est fait usage d'une solution de portail web ICT Service Portal qui permet à l utilisateur final de sélectionner et de lancer les demandes traitées via l outil IT Process Automation. La priorité va à l automatisation de processus IT clairement définis, composés de plusieurs actions élémentaires (sous-processus), au sein du data center. À cet égard, on attache une grande importance aux possibilités d intégration dans l infrastructure IT hétérogène en place au SPF Finances. Implémentation actuelle Services principaux Standards pertinents Software Hardware Modélisation technique des processus IT (administratifs et techniques) Intégration de l outil IT Process Automation dans les systèmes de management opérationnel Intégration de l outil IT Process Automation dans les solutions Service Management et les systèmes de gestion des configurations Support aux utilisateurs des systèmes pour les processus IT automatisés TCP/IP HTTP(s) / Webservices / XML / SOAP / SSH ITILv3 HP Operations Orchestration (v9.03) MS SQL Évolution souhaitée Classification Les évolutions prévues sont les suivantes : Stratégique Tactique - Sunset - Nonstratégique Outil standard pour l automatisation des processus IT au département IT du SPF Finances. - Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 344

355 Priorité de transition La transition est considérée comme : - High (moins d un an) Medium (2-3 ans) - Low (3-5 ans) DESCRIPTION DETAILLEE INFORMATION COMPLEMENTAIRE Pour plus d information, voyez les documents suivants : Référence Intranet Internet Description Objet : Fondamentaux ICT 2013 Page 345

Architecture Building Blocks Fondements ICT 2012

Architecture Building Blocks Fondements ICT 2012 2012 Architecture Building Blocks Fondements ICT 2012 Présentation générale du contexte ICT Louis COLLET ICT Manager SPF Finances Service d encadrement ICT 15/10/2012 ABB - Architecture Building Blocks

Plus en détail

ABB 2014 Architecture Building Blocks ICT du SPF Finances ABB - ARCHITECTURE BUILDING BLOCKS ICT DU SPF FINANCES 1

ABB 2014 Architecture Building Blocks ICT du SPF Finances ABB - ARCHITECTURE BUILDING BLOCKS ICT DU SPF FINANCES 1 ABB 2014 Architecture Building Blocks ICT du SPF Finances Table des matières ABB - ARCHITECTURE BUILDING BLOCKS ICT DU SPF FINANCES 1 Enterprise Architecture Framework 1 Introduction 1 Objectif de ce document

Plus en détail

Propriétaire: SPF.Finances Statut: For Review Objet: Présentation générale du contexte ICT Page 1 de 194

Propriétaire: SPF.Finances Statut: For Review Objet: Présentation générale du contexte ICT Page 1 de 194 SPF Finances - Architecture Building Blocks Fondements ICT 2011 Présentation générale du contexte ICT Objet: Présentation générale du contexte ICT Page 1 de 194 Architecture Building Blocks Historique

Plus en détail

Historique du Document

Historique du Document SPF Finances - Architecture Building Blocks Fondements ICT Présentation générale du contexte ICT Louis Collet (Signature) Document: Architecture Building Blocks MAJ 30052009 FR.doc Propriétaire: Objet:

Plus en détail

SPF Finances - Architecture Building Blocks. Fondements ICT. Présentation générale du contexte ICT)

SPF Finances - Architecture Building Blocks. Fondements ICT. Présentation générale du contexte ICT) SPF Finances - Architecture Building Blocks Fondements ICT Présentation générale du contexte ICT Louis Collet (Signature) Signature numérique de Louis Collet (Signature) DN : cn=louis Collet (Signature),

Plus en détail

La Continuité d Activité

La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere au service de La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere La virtualisation et la Continuité d Activité La virtualisation et le Plan de Secours Informatique

Plus en détail

Mars 2008 Retour d expérience Vmware. Nicolas REILLE - BULL

Mars 2008 Retour d expérience Vmware. Nicolas REILLE - BULL Mars 2008 Retour d expérience Vmware Nicolas REILLE - BULL Agenda Introduction Une étude faite à la Ville de GRENOBLE en Avril 2007 Un projet de déploiement Vmware ESX 2.5 aux HCL entre octobre 2005 et

Plus en détail

Les réseaux de campus. F. Nolot 2008 1

Les réseaux de campus. F. Nolot 2008 1 Les réseaux de campus F. Nolot 2008 1 Les réseaux de campus Les architectures F. Nolot 2008 2 Les types d'architectures L'architecture physique d'un réseau de campus doit maintenant répondre à certains

Plus en détail

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger Cours 13 RAID et SAN Plan Mise en contexte Storage Area Networks Architecture Fibre Channel Network Attached Storage Exemple d un serveur NAS EMC2 Celerra Conclusion Démonstration Questions - Réponses

Plus en détail

L état de l ART. Évolution récente des technologies. Denis Szalkowski Formateur Consultant

L état de l ART. Évolution récente des technologies. Denis Szalkowski Formateur Consultant L état de l ART Évolution récente des technologies Denis Szalkowski Formateur Consultant Composants et infrastructure L entreprise interconnecté Les composants Les processeurs Le stockage La sauvegarde

Plus en détail

Le stockage unifié pour réduire les coûts et augmenter l'agilité

Le stockage unifié pour réduire les coûts et augmenter l'agilité Le stockage unifié pour réduire les coûts et augmenter l'agilité Philippe Rolland vspecialist EMEA Herve Oliny vspecialist EMEA Mikael Tissandier vspecialist EMEA Des défis informatiques plus complexes

Plus en détail

La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les infrastructures de Datacenters en Cloud Computing.

La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les infrastructures de Datacenters en Cloud Computing. vsphere 4 1. Présentation de vsphere 4 C est le nouveau nom de la plate forme de virtualisation de VMware. La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

Spécifications techniques

Spécifications techniques Spécifications techniques Compatibilité avec Active Directory Toute installation doit être compatible avec la version du domaine «Active Directory» Windows 2008R2 actuelle du SPF Consolidation En 2007

Plus en détail

Présentation Infrastructure DATACENTRE

Présentation Infrastructure DATACENTRE Présentation Infrastructure DATACENTRE Innovatec de Gemsol : l activité ISP & le Datacentre 1500 hébergements h et services associés s de clients situés s en France & en Espagne Datacentre d un haut niveau

Plus en détail

SÉCURISER EMC VSPEX END-USER COMPUTING AVEC RSA SECURID

SÉCURISER EMC VSPEX END-USER COMPUTING AVEC RSA SECURID GUIDE DE CONCEPTION SÉCURISER EMC VSPEX END-USER COMPUTING AVEC RSA SECURID VMware Horizon View 5.2 et VMware vsphere 5.1 - Jusqu à 2 000 bureaux virtuels EMC VSPEX Résumé Le présent guide décrit les composants

Plus en détail

Projet de semestre 2011. Etude du stockage des Machines Virtuelles VMware sur un système FreeNAS au sein d une architecture SAN

Projet de semestre 2011. Etude du stockage des Machines Virtuelles VMware sur un système FreeNAS au sein d une architecture SAN 11.04.2011 Projet de Semestre 2011 Benoît Chalut Projet de semestre 2011 Etude du stockage des Machines Virtuelles VMware sur un système FreeNAS au sein d une architecture SAN Professeur Responsable :

Plus en détail

IBM Tivoli Storage Manager

IBM Tivoli Storage Manager Maintenir la continuité des affaires grâce à une gestion efficace et performante du stockage IBM Tivoli Storage Manager POINTS FORTS Accroît la continuité des affaires en réduisant les temps de sauvegarde

Plus en détail

Le stockage. 1. Architecture de stockage disponible. a. Stockage local ou centralisé. b. Différences entre les architectures

Le stockage. 1. Architecture de stockage disponible. a. Stockage local ou centralisé. b. Différences entre les architectures Le stockage 1. Architecture de stockage disponible a. Stockage local ou centralisé L architecture de stockage à mettre en place est déterminante pour l évolutivité et la performance de la solution. Cet

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OFFRE N 2013/01/03 MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OBJET DE LA CONSULTATION : Ce marché vise dans un 1 er temps,

Plus en détail

Cluster High Availability. Holger Hennig, HA-Cluster Specialist

Cluster High Availability. Holger Hennig, HA-Cluster Specialist Cluster High Availability Holger Hennig, HA-Cluster Specialist TABLE DES MATIÈRES 1. RÉSUMÉ...3 2. INTRODUCTION...4 2.1 GÉNÉRALITÉS...4 2.2 LE CONCEPT DES CLUSTERS HA...4 2.3 AVANTAGES D UNE SOLUTION DE

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDTM Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDPP Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES 1. Contexte Ce document décrit les différentes fournitures et prestations à mettre en œuvre dans le cadre du remplacement de la solution de proxy et firewall actuellement

Plus en détail

Après avoir réalisé les phases préparatoires, démarré le serveur et mis le DVD Rom dans le serveur, vous arrivez sur :

Après avoir réalisé les phases préparatoires, démarré le serveur et mis le DVD Rom dans le serveur, vous arrivez sur : Installation 1. Serveur ESX4 L installation d un serveur ESX ne présente aucune difficulté et est beaucoup plus simple et rapide (10 à 15 minutes) que l installation d un serveur Windows ou Linux. Dans

Plus en détail

Conception d'une architecture commutée. Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1

Conception d'une architecture commutée. Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Conception d'une architecture commutée Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Conception d'une architecture commutée Définition Master 2 Professionnel STIC-Informatique 2 Motivations L'architecture

Plus en détail

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition)

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition) Généralités sur la sécurité informatique 1. Introduction 13 2. Les domaines et normes associés 16 2.1 Les bonnes pratiques ITIL V3 16 2.1.1 Stratégie des services - Service Strategy 17 2.1.2 Conception

Plus en détail

en version SAN ou NAS

en version SAN ou NAS tout-en-un en version SAN ou NAS Quand avez-vous besoin de virtualisation? Les opportunités de mettre en place des solutions de virtualisation sont nombreuses, quelque soit la taille de l'entreprise. Parmi

Plus en détail

Journées. MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006

Journées. MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006 Journées MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006 Agenda Les architectures de Stockages SAN NAS : une Anagramme? SAN : Détails NAS : Détails Présentation de l offre «NetApp» Q & R Les Architectures de Stockage DAS Centralisées

Plus en détail

vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS

vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS Quand avez-vous besoin de virtualisation? Les opportunités de mettre en place des solutions de virtualisation sont nombreuses, quelque soit la taille de

Plus en détail

VMware Infrastructure The New Computing Platform. Stéphane CROIX Systems Engineer

VMware Infrastructure The New Computing Platform. Stéphane CROIX Systems Engineer VMware Infrastructure The New Computing Platform Stéphane CROIX Systems Engineer La nouvelle plateforme informatique Une seule plateforme pour résoudre les différents «challenges» de l entreprise d aujourd

Plus en détail

Principaux concepts architecturaux pour la continuité (2 ème partie)

Principaux concepts architecturaux pour la continuité (2 ème partie) Principaux concepts architecturaux pour la continuité (2 ème partie) Version 1.0 Richard Stoecklin IT Architect rsto@ch.ibm.com Les 6 niveaux de la résilience à considérer IBM Corporation 2 Les différentes

Plus en détail

Évaluation du système de stockage

Évaluation du système de stockage Évaluation du système de stockage Rapport préparé sous contrat avec EMC Corporation Introduction EMC Corporation a chargé Demartek de procéder à une évaluation pratique du nouveau système de stockage d

Plus en détail

Table des matières STE PUZZLE ... 15

Table des matières STE PUZZLE ... 15 Table des matières... 1 I - Présentation de la STE Puzzle... 3 A - Présentation de l entreprise... 3 1- Activité... 3 2- Données économiques et juridiques... 3 3- Situation et répartition géographique...

Plus en détail

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud Les partenaires de l offre Cloud Computing SFR Le focus HP Les principes de mise en œuvre réseau Les principes de fonctionnement de la solution

Plus en détail

Bienvenue sur Lab-Windows Il n'y a de vents favorables que pour ceux qui ont un cap

Bienvenue sur Lab-Windows Il n'y a de vents favorables que pour ceux qui ont un cap Page 1 of 7 Rechercher sur le Web Bienvenue sur Lab-Windows Il n'y a de vents favorables que pour ceux qui ont un cap Accueil Actualité Windows Vista Windows Server Active Directory TCP/IP Securité Qui

Plus en détail

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données La meilleure protection pour les données vitales de votre entreprise Autrefois, protéger ses données de manière optimale coûtait

Plus en détail

Windows Server 2008. Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008

Windows Server 2008. Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008 Windows Server 2008 Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008 Objectives Identifier les caractéristiques de chaque édition de Windows Server 2008 Identifier les caractéristiques généraux de Windows Server

Plus en détail

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud Fabienne Druis Offering leader Les services d infogérance autour du Data Center DE APPLICATIONS DES SYSTEMES D INFRASTRUCTURE Intégration en pré

Plus en détail

VMware. Pourquoi Virtualiser? Une partie de l offre VMware Fonctionnalités. Virtual Infrastructure 3.0 (déclinaisons) VMware : Prix

VMware. Pourquoi Virtualiser? Une partie de l offre VMware Fonctionnalités. Virtual Infrastructure 3.0 (déclinaisons) VMware : Prix VMware Pourquoi Virtualiser? Une partie de l offre VMware Fonctionnalités Clusters, pools de ressources, Vmotion ; DRS ; HA Virtual Infrastructure 3.0 (déclinaisons) VMware : Prix Pourquoi Virtualiser?

Plus en détail

Installation technique et démarrage HP Services de mise en œuvre de HP OpenView Performance Insight

Installation technique et démarrage HP Services de mise en œuvre de HP OpenView Performance Insight Installation technique et démarrage HP Services de mise en œuvre de HP OpenView Performance Insight Les experts en gestion des services HP apportent au client les compétences et les connaissances nécessaires

Plus en détail

Cisco Expo 2008 L innovation au service de vos ambitions Jeudi 13 mars 2008 Carrousel du Louvre - Paris

Cisco Expo 2008 L innovation au service de vos ambitions Jeudi 13 mars 2008 Carrousel du Louvre - Paris Cisco Expo 2008 L innovation au service de vos ambitions Jeudi 13 mars 2008 Carrousel du Louvre - Paris Les Infrastructures Orientées Services (SOI) Marc Frentzel Directeur technique Cisco France 1 Agenda

Plus en détail

MIGRATION ANNEXE SAINT YVES. 1 : L existant. Pourquoi cette migration Schéma et adressage IP. 2 : Le projet. Schéma et adressage IP.

MIGRATION ANNEXE SAINT YVES. 1 : L existant. Pourquoi cette migration Schéma et adressage IP. 2 : Le projet. Schéma et adressage IP. MIGRATION ANNEXE SAINT YVES 1 : L existant 2 : Le projet Pourquoi cette migration Schéma et adressage IP Schéma et adressage IP 3: Mise en œuvre A- Esxi What that? a. Wmware Converter + vsphere B- Serveur

Plus en détail

Solutions avancées pour la protection des données et la continuité d activité

Solutions avancées pour la protection des données et la continuité d activité Solutions avancées pour la protection des données et la continuité d activité Sébastien Bajulaz Sales & Marketing Manager 10 Novembre 2011 Plan Introduction Topologie EMC RecoverPoint Fonctionnalités Intégration

Plus en détail

Fiche technique RDS 2012

Fiche technique RDS 2012 Le 20/11/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique RDS Objectif 02/04/2013 20/11/2013

Plus en détail

Les vpack DataCenter et End-User. Yves Pellemans Directeur Technique Groupe APX

Les vpack DataCenter et End-User. Yves Pellemans Directeur Technique Groupe APX Les vpack DataCenter et End-User Yves Pellemans Directeur Technique Groupe APX Virtualisation Réseaux Stockage Backup / PCA Evolution des services L infrastructure dynamique est conçue sur une base de

Plus en détail

IBM System Storage. Van-Bac VU Disk Brand Manager. IBM Systems. 2007 IBM Corporation

IBM System Storage. Van-Bac VU Disk Brand Manager. IBM Systems. 2007 IBM Corporation IBM System Storage Van-Bac VU Disk Brand Manager IBM Systems Les préoccupations Comment mieux gérer le stockage de données Comment protéger efficacement les données Comment maitriser le coût de l infrastructure

Plus en détail

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (3ième édition)

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (3ième édition) Généralités sur la sécurité informatique 1. Introduction 15 2. Les domaines et normes associés 18 2.1 Les bonnes pratiques ITIL V3 18 2.1.1 La stratégie des services (Service Strategy) 19 2.1.2 La conception

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE ET MAINTENANCE DU RESEAU ET DES SERVEURS. Table des matières

CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE ET MAINTENANCE DU RESEAU ET DES SERVEURS. Table des matières 19/07/2012 Table des matières I/ INTRODUCTION... 3 a) Objectif... 4 b) Services attendus... 4 c) Identifications des parties... 4 d) Durée... 4 e) Critères de sélections...5 II/ Description de l existant...

Plus en détail

Stockage avec déduplication pour une sauvegarde et une restauration nouvelle génération

Stockage avec déduplication pour une sauvegarde et une restauration nouvelle génération EMC DATA DOMAIN - Présentation générale Stockage avec déduplication pour une sauvegarde et une restauration nouvelle génération Avantages clés Stockage avec déduplication évolutif Déduplication «à la volée»

Plus en détail

Introduction. René J. Chevance

Introduction. René J. Chevance et restauration des données : Introduction Février 2002 René J. Chevance Introduction Présentation de différentes politiques de sauvegarde Plusieurs types de granularité en fonction de la fonctionnalité

Plus en détail

IT SERVICES BUSINESS STORAGE DATA AUDIT PARTNERSHIP INTEGRATOR SECURITY PLANNING PRIVATE AGILITY DYNAMIC PUBLIC TECHNOLOGY SOLUTIONS MANAGEMENT

IT SERVICES BUSINESS STORAGE DATA AUDIT PARTNERSHIP INTEGRATOR SECURITY PLANNING PRIVATE AGILITY DYNAMIC PUBLIC TECHNOLOGY SOLUTIONS MANAGEMENT ACTIVE BUSINESS TALENT ANSWERS DESIGN AUDIT HYBRID DRP PRIVATE SOFTWARE ENGINEERING AGILITY DYNAMIC DEPLOY SECURITY COMPUTE USER Initialisation démonstration EVO:RAIL PROVISIONING ORCHESTRATION WORKLOAD

Plus en détail

IBM Tivoli Monitoring

IBM Tivoli Monitoring Surveiller et gérer les ressources vitales et les mesures sur diverses plates-formes à partir d une seule console IBM Tivoli Monitoring Points forts Surveille de manière proactive Aide à réduire les coûts

Plus en détail

Prolival Cloud Services

Prolival Cloud Services Prolival Cloud Services nom commercial pour l offre de services hébergés d infrastructures et d applications de Prolival services rendus à partir de trois datacenters (Val-de-Reuil 1 & 2, Iliad Vitry)

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

Windows 2008 server -Introduction-

Windows 2008 server -Introduction- Windows 2008 server -Introduction- Rappel sur les systèmes d exploitation Un système d exploitation (Operating System) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles

Plus en détail

BROCADE ET HITACHI DATA SYSTEMS FONDATION DE VOTRE CENTRE D INFORMATIONS

BROCADE ET HITACHI DATA SYSTEMS FONDATION DE VOTRE CENTRE D INFORMATIONS BROCADE ET HITACHI DATA SYSTEMS FONDATION DE VOTRE CENTRE D INFORMATIONS PHILIPPE JEANDEL EMEA SE DIRECTOR BROCADE 1 Hitachi Data Systems Corporation 2012. All Rights Reserved Hitachi & Brocade : Alignés

Plus en détail

La terminologie informatique: autoévaluation

La terminologie informatique: autoévaluation La terminologie informatique: autoévaluation Document: f0947test.fm 01/07/2015 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION Ce test est une auto-évaluation

Plus en détail

Le e s tocka k ge g DAS,NAS,SAN

Le e s tocka k ge g DAS,NAS,SAN Le stockage DAS,NAS,SAN Sommaire Introduction SAN NAS Conclusion Bibliographie Questions Introduction Besoin de partage de données à travers un réseau Explosion des volumes de données Comment assurer les

Plus en détail

Partie 1 : présentation générale. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.

Partie 1 : présentation générale. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed. 1 Réseaux I Partie 1 : présentation générale Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 2 Plan 1 Définitions et objectifs des réseaux 2 Classification

Plus en détail

MAIRIE DE VENDENHEIM

MAIRIE DE VENDENHEIM MAIRIE DE VENDENHEIM Vendenheim le 27/09/2015 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) OBJET : RENOUVELLEMENT DE L INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE DE LA MAIRIE DE VENDENHEIM CCTP Renouvellement de

Plus en détail

Institut National de la Recherche Agronomique. Établissement Public à caractère Scientifique et Technologique

Institut National de la Recherche Agronomique. Établissement Public à caractère Scientifique et Technologique Institut National de la Recherche Agronomique Établissement Public à caractère Scientifique et Technologique Cahier des charges Fourniture d'équipements informatiques de stockage de grande capacité et

Plus en détail

Fiche technique: Sauvegarde et restauration Symantec Backup Exec 12.5 for Windows Servers La référence en matière de protection des données Windows

Fiche technique: Sauvegarde et restauration Symantec Backup Exec 12.5 for Windows Servers La référence en matière de protection des données Windows La référence en matière de protection des données Windows Présentation Symantec Backup Exec 12.5 offre une protection en matière de sauvegarde et de restauration, tant au niveau des serveurs que des ordinateurs

Plus en détail

Administration de systèmes

Administration de systèmes Administration de systèmes Windows NT.2000.XP.2003 Copyright IDEC 2002-2004. Reproduction interdite. Sommaire... 2 Eléments logiques et physiques du réseau... 5 Annuaire et domaine... 6 Les utilisateurs

Plus en détail

Solution NAS compacte et silencieuse pour des groupes de travail et agences

Solution NAS compacte et silencieuse pour des groupes de travail et agences Solution NAS compacte et silencieuse pour des groupes de travail et agences Le Snap Server 210 offre des performances de stockage de pointe, avec une convivialité, une souplesse d utilisation et une capacité

Plus en détail

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510 Introduction A. Au sujet du livre 10 B. Au sujet de l'examen 10 Chapitre 1 Les nouveautés de vsphere A. Présentation 14 B. En quoi vsphere 5 diffère de vsphere 4? 14 1. Un Service Console abandonné 14

Plus en détail

IBM Tivoli Productivity Center

IBM Tivoli Productivity Center IBM TotalStorage Open Software IBM Tivoli Productivity Center Vers une infrastructure de stockage On Demand Break through to On Demand with IBM TotalStorage Plan Introduction IBM Tivoli Storage Productivity

Plus en détail

Présentation de solution

Présentation de solution Livre blanc PROTECTION DES ENVIRONNEMENTS VMWARE AVEC EMC NETWORKER 8.5 Présentation de solution Résumé Ce livre blanc décrit l intégration d EMC NetWorker avec VMware vcenter. Il explique également le

Plus en détail

Windows Server 2008. Chapitre 2: Les roles et fonctionnalités de Windows server 2008

Windows Server 2008. Chapitre 2: Les roles et fonctionnalités de Windows server 2008 Windows Server 2008 Chapitre 2: Les roles et fonctionnalités de Windows server 2008 Objectives À la fin de ce module, vous serez capable de : Comprendre les méthodes d installation de Windows Server 2008

Plus en détail

Serveurs dédiés. Trafic et performances

Serveurs dédiés. Trafic et performances Serveurs dédiés Trafic et performances Nos services sont destinés aux entreprises et particuliers exigeants en terme de fiabilité, de sécurité et de disponibilité. Nous sommes également à même de fournir

Plus en détail

Gestion des identités Christian-Pierre Belin

Gestion des identités Christian-Pierre Belin Gestion des identités Christian-Pierre Belin Architecte Microsoft France La gestion des identités Le périmètre et les rôles Services d annuaire Point de stockage et d administration des comptes, des informations

Plus en détail

Gestion de clusters de calcul avec Rocks

Gestion de clusters de calcul avec Rocks Gestion de clusters de calcul avec Laboratoire de Chimie et Physique Quantiques / IRSAMC, Toulouse scemama@irsamc.ups-tlse.fr 26 Avril 2012 Gestion de clusters de calcul avec Outline Contexte 1 Contexte

Plus en détail

Compte Rendu Projet tuteuré

Compte Rendu Projet tuteuré IUT d Angers License Sari Projet tuteuré Compte Rendu Projet tuteuré «Etude d un serveur Exchange 2007 virtualisé» Par Sylvain Lecomte Le 08/02/2008 Sommaire 1. Introduction... 5 2. Exchange 2007... 6

Plus en détail

Fiche produit Fujitsu Serveur NAS CELVIN Q700 STOCKAGE RESEAU

Fiche produit Fujitsu Serveur NAS CELVIN Q700 STOCKAGE RESEAU Fiche produit Fujitsu Serveur NAS CELVIN Q700 STOCKAGE RESEAU Protection RAID pour 2 disques La gamme NAS CELVIN de FUJITSU est une gamme de serveurs NAS hautes performances tout-en-un, conçue principalement

Plus en détail

L INFORMATIQUE SOUS FORME DE SERVICE POUR VOTRE ENTREPRISE. Farid BENREJDAL Senior Systems Engineer VMware

L INFORMATIQUE SOUS FORME DE SERVICE POUR VOTRE ENTREPRISE. Farid BENREJDAL Senior Systems Engineer VMware L INFORMATIQUE SOUS FORME DE SERVICE POUR VOTRE ENTREPRISE Farid BENREJDAL Senior Systems Engineer VMware ... VERS L IT AS A SERVICE Phase I Phase II Phase III Gain en CapEx / Consolidation Gain en fiabilité

Plus en détail

Symantec NetBackup 7.1 - Nouveautés et tableau comparatif des versions

Symantec NetBackup 7.1 - Nouveautés et tableau comparatif des versions Symantec 7.1 - Nouveautés et tableau comparatif des versions Symantec 7 permet aux clients de standardiser les opérations de sauvegarde et de restauration dans les environnements physiques et virtuels,

Plus en détail

Evoluez au rythme de la technologie

Evoluez au rythme de la technologie Evoluez au rythme de la technologie Virtualisation Voix Data Center Réseaux & Sécurité Wireless Management SI > CBI SIEGE : 9/0 Imm CBI Lot attaoufik Sidi Maarouf 070 - Casablanca. Maroc E-mail: formation@cbi.ma

Plus en détail

Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001

Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001 Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001 1 «Cluster» constitué de 2 noeuds Cluster 2 Configuration d un cluster à deux nœuds 3 Compaq CL 380 Baie de disques RAID Noeud

Plus en détail

VMware vsphere 5 Maîtrisez l'exploitation de votre infrastructure virtuelle

VMware vsphere 5 Maîtrisez l'exploitation de votre infrastructure virtuelle Introduction à la virtualisation 1. La virtualisation et ses domaines d application 13 1.1 La virtualisation des serveurs 13 1.2 La virtualisation du stockage 19 1.3 La virtualisation des applications

Plus en détail

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Les Clusters Les Mainframes Les Terminal Services Server La virtualisation De point de vue naturelle, c est le fait de regrouper

Plus en détail

EMC DATA DOMAIN OPERATING SYSTEM

EMC DATA DOMAIN OPERATING SYSTEM EMC DATA DOMAIN OPERATING SYSTEM Au service du stockage de protection EMC AVANTAGES CLÉS Déduplication évolutive ultrarapide Jusqu à 31 To/h de débit Réduction des besoins en stockage de sauvegarde de

Plus en détail

FAMILLE EMC RECOVERPOINT

FAMILLE EMC RECOVERPOINT FAMILLE EMC RECOVERPOINT Solution économique de protection des données et de reprise après sinistre en local et à distance Avantages clés Optimiser la protection des données et la reprise après sinistre

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données Cahier des Clauses Techniques Particulières Convergence Voix - Données SOMMAIRE - Objet du document et du marché - Contexte et périmètre du projet - Configurations existantes et besoins - Services attendus

Plus en détail

Fax sur IP. Panorama

Fax sur IP. Panorama Fax sur IP Panorama Mars 2012 IMECOM Groupe prologue - Z.A. Courtaboeuf II - 12, avenue des Tropiques - B.P. 73-91943 LES ULIS CEDEX - France Phone : + 33 1 69 29 39 39 - Fax : + 33 1 69 28 89 55 - http://www.prologue.fr

Plus en détail

Pré-requis techniques

Pré-requis techniques Sommaire 1. PRÉAMBULE... 3 2. PRÉ-REQUIS TÉLÉCOM... 4 Généralités... 4 Accès Télécom supporté... 4 Accès Internet... 5 Accès VPN... 5 Dimensionnement de vos accès... 6 3. PRÉ-REQUIS POUR LES POSTES DE

Plus en détail

PARCOURS CERTIFIANT Administrateur Réseau MCITP Windows 2008 et CISCO

PARCOURS CERTIFIANT Administrateur Réseau MCITP Windows 2008 et CISCO Durée 280h PARCOURS CERTIFIANT Administrateur Réseau MCITP Windows 2008 et CISCO Dates prévisionnelles 2 mars 2015 au 26 juin 2015 ou 28 août au 18 décembre 2015 (calendriers en annexe) Lieu de formation

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 39 INFORMATIQUE (GESTION DE RÉSEAUX)

DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 39 INFORMATIQUE (GESTION DE RÉSEAUX) DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 39 INFORMATIQUE (GESTION DE RÉSEAUX) 1. DESCRIPTION DU CONCOURS 1.1. But de l épreuve La compétition permet aux étudiants 1 de mettre à l épreuve leurs connaissances

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

Configuration Matérielle et Logicielle AGORA V2

Configuration Matérielle et Logicielle AGORA V2 Configuration Matérielle et Logicielle AGORA V2 Sommaire A- PREAMBULE 2 B - LE SERVEUR : 3 PLATES-FORMES SERVEURS DE DONNEES SUPPORTEES... 3 MOTEUR DE BASE DE DONNEES... 3 PROTOCOLES RESEAUX... 3 VERSION

Plus en détail

EMC DATA DOMAIN HYPERMAX

EMC DATA DOMAIN HYPERMAX EMC DATA DOMAIN HYPERMAX Optimisation du stockage de protection EMC AVANTAGES CLÉS Déduplication évolutive et ultrarapide Jusqu à 58,7 To/h de débit Réduit de 10 à 30 fois le stockage de sauvegarde, et

Plus en détail

Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3

Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3 Configuration requise ForestPrep DomainPrep Installation interactive 5 Installation sans surveillance Module 5 : Installation d Exchange Server 2003

Plus en détail

Edition de février 2009 - Numéro 1. Virtualisation du Poste de Travail

Edition de février 2009 - Numéro 1. Virtualisation du Poste de Travail Edition de février 2009 - Numéro 1 Virtualisation du Poste de Travail Edition de février 2009 - Numéro 1 Edito Depuis maintenant plus de deux ans, l équipe technique d Amosdec a communiqué et engrangé

Plus en détail

EMC VNX VG2 GATEWAY. Caractéristiques techniques ARCHITECTURE

EMC VNX VG2 GATEWAY. Caractéristiques techniques ARCHITECTURE EMC VNX VG2 GATEWAY La plate-forme EMC VNX VG2 accroît la valeur des technologies de baie de stockage EMC existantes. Elle fournit une solution complète et consolidée, qui ajoute le stockage NAS à un système

Plus en détail

OSSIR Septembre 2007. Retour d expérience sur un déploiement VMWARE à grande échelle après 18 mois d utilisation

OSSIR Septembre 2007. Retour d expérience sur un déploiement VMWARE à grande échelle après 18 mois d utilisation OSSIR Septembre 2007 Retour d expérience sur un déploiement VMWARE à grande échelle après 18 mois d utilisation PLAN Présentation de CLS Introduction Principes Principales versions de VMWARE L architecture

Plus en détail

d'archivage intégrées.

d'archivage intégrées. Business Server Solution de sauvegarde et de restauration complète pour votre petite entreprise en pleine expansion Présentation Symantec Backup Exec 2010 for Windows Small Business Server est la solution

Plus en détail

Pré-requis techniques. Yourcegid Secteur Public On Demand Channel

Pré-requis techniques. Yourcegid Secteur Public On Demand Channel Yourcegid Secteur Public On Demand Channel Sommaire 1. PREAMBULE...3 2. PRE-REQUIS RESEAU...3 Généralités... 3 Accès Télécom supportés... 4 Dimensionnement de vos accès... 5 Nomadisme et mobilité... 6

Plus en détail

DESCRIPTION DE LA TECHNOLOGIE

DESCRIPTION DE LA TECHNOLOGIE P INFORMATIONS TECHNIQUES www.sviesolutions.com - 690, Saint-Joseph Est - Québec G1K 3B9 Sans frais : 1 866 843-4848 Tél.: (418) 948.4848 - Téléc.: (418) 948.4849 L ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE L installation

Plus en détail

Table des matières. 1 Vue d ensemble des réseaux... 5. 2 Transmission des données : comment fonctionnent les réseaux... 23. Introduction...

Table des matières. 1 Vue d ensemble des réseaux... 5. 2 Transmission des données : comment fonctionnent les réseaux... 23. Introduction... Table des matières Introduction 1 Structure du livre 2 Nouveautés par rapport à la 3 e édition 2 Conventions typographiques 3 1 Vue d ensemble des réseaux 5 Qu est-ce qu un réseau? 6 Pourquoi créer un

Plus en détail