Conférence «Contrôles de l ACPl. ACP, comment bien s y s y préparer. parer»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence «Contrôles de l ACPl. ACP, comment bien s y s y préparer. parer»"

Transcription

1 Conférence «Contrôles de l ACPl ACP, comment bien s y s y préparer parer»

2 Programme -Introduction par le Président de RégionR -Présentation de CFDP -Conférence animée e par Isabelle MONIN-LAFIN, Avocate Cabinet Astrée

3 LE CONTRAT DE PROTECTION JURIDIQUE UN PARTENARIAT HISTORIQUE Une gestion des sinistres organisée et efficace Des garanties adaptées à votre Métier LES NOUVEAUTÉS 2011 Des montants contractuels revalorisés Une nouvelle garantie... SLIDE 1

4 LE CONTRAT DE PROTECTION JURIDIQUE L ASSISTANCE AU CONTROLE ACP AGEA & CFDP accompagnent le contrôle ACP -Aide à la constitution du dossier -Assistance d un spécialiste -Prise en charge de ses honoraires... SLIDE 2

5 LE CONTRAT DE PROTECTION JURIDIQUE Pour CFDP «LA HAUTE PROXIMITE JURIDIQUE» C est : - ECOUTER - ANTICIPER - PREVENIR - RASSURER - RECEVOIR - INDEMNISER... SLIDE 3

6 CONTRÔLE ACP COMMENT BIEN S Y PREPARER Réunir ses pièces dans son classeur ACP Autorité de Contrôle Prudentiel , rue du Faubourg Saint - Honoré PARIS Tél : Fax : EN COLLABORATION AVEC AGEA

7 PRESENTATION DE L OUTIL L outil de contrôle que nous vous proposons peut vous permettre de mieux appréhender un contrôle ACP et de mieux le vivre : il vous alerte sur le périmètre du contrôle que vous allez subir il vous permet de rassembler en amont toutes les pièces que vous serez amenés à soumettre au contrôleur. Vous n aurez pas à les chercher ou à vous rendre compte que vous ne les avez pas. Le contrôleur les consultera dans le cadre d une présentation claire et structurée qui facilitera au demeurant le contrôle et raccourcira peut-être sa durée. L outil est un classeur virtuel que vous allez pouvoir créer réellement ou numériquement dans votre entreprise pour y rassembler sous la responsabilité d une personne que vous désignerez, ou sous la vôtre, les pièces qui ont été prévues par la loi. Le contrôle vous sera signalé par l envoi d une lettre RAR dite «d assujettissement au contrôle». Vous pourrez télécharger sur le site de l ACP la charte du contrôle ACP qui vous expliquera vos droits en cas de contrôle. Vous pourrez vous faire assister par un avocat à toutes les phases du contrôle qui est totalement contradictoire. 7

8 PRESENTATION DE L OUTIL Vous devez faire l acquisition d un classeur d épaisseur variable en fonction de la taille de votre structure d exercice. Il est conseillé d avoir autant de classeurs que de structures (agent général, courtier accessoire, ). Vous insérerez 7 intercalaires à nommer comme il est indiqué. Chaque intercalaire devra être alimenté par les pièces qui sont décrites et commentées et qui devront parfois être classées sous des onglets de séparation notamment pour distinguer chaque salarié ou prestataire, ou chaque produit vendu. Ce classeur doit être mis à jour et alimenté régulièrement et en tout cas à chaque changement de situation : départ d un salarié; arrivée d un nouveau; mise sur le marché d un nouveau produit Ce classeur est confié à la personne désignée comme interlocuteur ACP dans la structure d exercice et relève de sa responsabilité. 8

9 Alerte Ce document est le propriété de la société d avocats ASTREE AVOCATS, avocats au barreau de PARIS. Il a vocation à apporter une aide aux intermédiaires pour préparer un contrôle. En aucun cas, il ne se substitue à l analyse et à l autorité de l ACP et il ne prétend pas garantir l intermédiaire contre un contrôle sans faille. L ACP garde la souveraine appréciation de la régularité et de la conformité de l exercice professionnel d un intermédiaire soumis à son contrôle. C est également sous toutes les réserves de l évolution des textes et des pratiques ou des préconisations de l ACP que cet outil est livré et devra donc nécessairement évoluer dans l avenir. En espérant que cet outil vous servira à y voir plus clair dans votre statut réglementé d intermédiaire d assurances, tout l équipe d ASTREE vous souhaite bon travail dans la réalisation de votre classeur ACP. 9

10 RAPPEL DE LA PROCEDURE ACP Une procédure de contrôle résulte d une décision administrative qui est notifiée La procédure contient plusieurs phases Phase d enquête Phase d échanges entre l ACP et l IA Phase de conclusions Phase éventuelle de procédure de poursuite La procédure est contradictoire L Intermédiaire peut être assisté à toutes les phases de la procédure Les pouvoirs de l ACP sont larges : pouvoir d investigation importants pouvoir de perquisition relation avec le parquet 10

11 Déroulement d un contrôle L ACP a annoncé l augmentation des contrôles sur place pour les intermédiaires a Adopter une méthodologie rigoureuse, complète et exhaustive permettra de mieux appréhender le contrôle b Le tableau ci-joint fait état des points de contrôles auxquels vous devez vous préparer 11

12 IMMATRICULATION ORIAS DE LA STRUCTURE Vous êtes Agent Général et vous a été immatriculé par votre mandant à l ORIAS depuis la création du registre. Si vous proposez à vos clients des produits qui ne sont pas ceux de votre mandant, vous devez également vous immatriculer en tant que : Courtier Mandataire d assureur (MA) ou d intermédiaire (MIA) Mandataire d assureur lié (MAL) Le site de l ORIAS: vous fournit toutes les instructions et formulaires requis pour réaliser rapidement votre immatriculation. 1 2

13 1 Attestation ORIAS Immatriculation ORIAS a Insérez la dernière attestation que vous avez reçue lors de votre dernier renouvellement ou lors de votre dernière modification Réseau Salarie Réseau Externe b Veillez à ce que les informations contenues dans cette attestation soit toujours à jour et effectuez les modifications qui s imposent auprès de l ORIAS par lettre RAR Référencement Cie d Assurances Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 1 3

14 2 Extrait K-Bis Immatriculation ORIAS Insérez un extrait k-bis de votre société si vous êtes : Réseau Salarie Société d agence générale Réseau Externe Courtier personne physique Référencement Cie d Assurances Société de courtage Personne morale MIA MA - MAL Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 1 4

15 3 Attestation d assurance de responsabilité civile Immatriculation ORIAS a Insérez la dernière attestation RC que votre assureur vous a délivrée en début d année pour chaque renouvellement Réseau Salarie Réseau Externe b Alimentez chaque année par une nouvelle attestation Référencement Cie d Assurances c Joignez toutes les attestations reçues en cas de couvertures complémentaires (seconde ligne ) Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 1 5

16 4 Attestation de garantie financière Immatriculation ORIAS Insérez la dernière attestation qui vous a été adressée par votre garant, en général votre assureur RC, en début d année pour chaque renouvellement. Réseau Salarie Réseau Externe L obligation de garantie financière ne s applique pas aux agents généraux d assurance qui ont un mandat écrit d encaissement des primes et de règlement des sinistres. Référencement Cie d Assurances Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 1 6

17 RESEAU SALARIE Vous devez créer dans cet intercalaire autant d onglets que de salariés en mentionnant leurs noms comme ils figurent sur l organigramme que vous devez réaliser. Les salariés concernés ne sont que ceux qui vendent les contrats, pas les autres. Vous insérerez dans chaque onglet les pièces nécessaires qui figurent aux pages 13 à 17. Il est rappelé que les justificatifs de capacité sont alternatifs : soit un diplôme, soit un stage, soit une expérience opérationnelle. 17

18 1 Organigramme de la structure Immatriculation ORIAS a Livrez un organigramme des personnes salariées en charge des activités liées à la vente de produits d assurances Réseau Salarie Réseau Externe b Ce document est validé par le représentant légal de la structure Référencement Cie d Assurances c Indiquez les responsabilités et les capacités Processus Commercial d Créez un onglet par salarié dans lequel vous insérerez les pièces qui suivent en fonction de la situation de chacun Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 18

19 2 Attestation d honorabilité Immatriculation ORIAS a b Elle est téléchargeable sur le site de l ORIAS Une attestation d honorabilité doit être complétée et signée par : Chaque personne ayant le pouvoir de gérer ou d administrer une personne morale (elle a dû le faire au moment de l immatriculation) Chaque salarié, au moment de son recrutement, ayant un pouvoir de signature pour le compte ou étant directement responsable de l activité d intermédiation. Informez vos salariés sur la portée de cette attestation et ses conséquences Réseau Salarie Réseau Externe Référencement Cie d Assurances Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 19

20 3 Capacité professionnelle : attestation de fonctions Immatriculation ORIAS Réseau Salarie a Ce document concerne les salariés qui ont acquis leur niveau de compétence par l expérience opérationnelle. Réseau Externe b Cette attestation de fonctions est téléchargeable sur le site de l ORIAS et doit figurer sous l onglet relatif au salarié concerné. Elle est établie et signée par l employeur concerné par l expérience opérationnelle Référencement Cie d Assurances Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 20

21 4 Capacité professionnelle: Livret de stage de niveau I ou II Immatriculation ORIAS Réseau Salarie a Ce document concerne les salariés dont la capacité professionnelle est établie par l accomplissement des stages de formation professionnelle de niveau I ou II. Réseau Externe Référencement Cie d Assurances b Il est classé dans l onglet pour chaque salarié concerné avec les autres documents le concernant Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 21

22 5 Capacité professionnelle: Attestation de formation de niveau III Immatriculation ORIAS Réseau Salarie a Ce document concerne les salariés de niveau III dont la capacité est établie par une formation interne à l entreprise ou externe par le biais des organismes d assurances ou d organismes spécialisés, d une durée laissée à l appréciation de l employeur. Réseau Externe Référencement Cie d Assurances b Il est classé dans l onglet pour chaque salarié concerné avec les autres documents le concernant. On veillera à former régulièrement son personnel. Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 22

23 Immatriculation ORIAS 6 Capacité professionnelle: copie des diplômes a Ce document concerne les salariés dont la capacité professionnelle est établie par des diplômes, titres ou certificats de qualification Réseau Salarie Réseau Externe b Ils sont photocopiés et classés par salarié concerné avec les autres documents concernant le salarié On veillera à faire effectuer régulièrement des stages de formation et on conservera les justificatifs Référencement Cie d Assurances Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 23

24 RESEAU EXTERNE Vous travaillez avec des «sous agents» ou vous faites appel à des travailleurs indépendants non-salariés. Vous devez créer dans cet intercalaire autant d onglets que de prestataires avec lesquels vous travaillez en mentionnant leurs noms et coordonnées. Les prestataires concernés ne sont que ceux qui vendent des produits d assurances pour votre compte. Ils doivent être courtier ou Mandataire d intermédiaire d assurance et immatriculés à l ORIAS. Ne sont pas concernés les éventuels indicateurs. Nous vous conseillons toutefois d en dresser la liste. Vous insérerez dans chaque onglet les pièces nécessaires qui figurent aux pages 19 à

25 1 Attestation de mandat pour les mandataires d intermédiaires d assurances personne physique ou morale Immatriculation ORIAS Réseau Salarie a Cette pièce a été remplie par vos soins au moment de l immatriculation à l ORIAS de la personne physique ou morale. Réseau Externe Référencement Cie d Assurances b Classez la dans l onglet relatif au prestataire concerné Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 25

26 2 Contrat / protocole de collaboration MODELE DE MANDAT POUR UN SOUS-AGENT Immatriculation ORIAS a Vous devez disposer d un contrat écrit avec vos sous agents (contrat de mandat) ou prestataires courtiers, lorsque vous agissez en qualité de courtier (protocole de collaboration) Établissez-le en le faisant contrôler par un professionnel ou utilisez les modèles préconisés par votre syndicat professionnel. ENTRE LES SOUSSIGNES, M..., demeurant à..., dénommé ciaprès l'agent général ou le mandant d'une part ; (ou bien, dans l hypothèse de l exercice de l activité en société de capitaux : La société.., au capital de.immatriculée au RCS de..sous le N dont le siège est..représentée par.en sa qualité de -), dénommé ci-après l'agent général ou le mandant d'une part ; MPLE ET M..., demeurant à..., dénommé ci-après agent commercial ou sous-agent, d'autre part ; Réseau Salarie Réseau Externe Référencement Cie d Assurances b c Faites le signer à votre prestataire et signez le. Classez le sous l onglet relatif au prestataire concerné. ETANT EXPOSE QUE : Par contrat en date du..., M... (ou bien la SARL ) a reçu de l'entreprise d'assurances... un mandat d'agent général d'assurances en vue de la représenter sur la circonscription de... (inscrire la circonscription exacte). IL A ETE DECIDE CE QUI SUIT : Processus Commercial d Veillez à revoir et mettre à jour régulièrement vos accords. Article 1 - Nature et objet de la sous-agence M... confie au sous-agent, qui l'accepte, le mandat de rechercher les risques assurables en vue de la souscription de contrats d'assurances, d'établir tout nouveau contrat, voire de remplacer au besoin ceux existants. Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 26

27 3 Attestation ORIAS des prestataires Immatriculation ORIAS Réseau Salarie a A classer pour chaque prestataire dans l onglet qui lui est consacré Réseau Externe b La vérification de l immatriculation doit être faite aussi souvent que possible par la consultation du site de l ORIAS et du ficher EXCEL mis à jour régulièrement sur le site qui mentionne les radiations ou mouvements les plus récents On est en infraction quand on rémunère une personne non immatriculée et non inscrite à l ORIAS. Référencement Cie d Assurances Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 27

28 Traité de nomination ou référencement compagnies d assurances Il n est pas inutile de compléter le classeur des traités de nomination et de tous les accords que l intermédiaire a signé surtout s il dispose de mandats d encaissement de primes. Cela permet de pouvoir se référer à ces conventions, de penser à les revoir, de les renégocier régulièrement et de former son personnel aux prescriptions qui ont été prévues par les parties en termes de gestion de production ou de sinistres. Les volets confidentiels de ces accords seront retirés. Cet onglet devra être complété des conventions producteur / distributeur (nouvelle obligation à compter de février 2010 pour l assurance vie). 28

29 1 Conventions conclues avec les assureurs Immatriculation ORIAS a Classez dans cet intercalaire toutes les conventions que la structure d exercice a signé avec ses fournisseurs - Traité de nomination et avenants, convention producteur distributeur - Courtage : accord de référencement, mandat d encaissement, délégation de gestion, convention producteur distributeur. Réseau Salarie Réseau Externe b Si l entreprise est certifiée, joignez l extrait du manuel qualité portant sur les procédures de souscription et de gestion des contrats d assurances. Référencement Cie d Assurances Joignez également les accords type de mandats écrits que vous êtes amenés à signer avec vos clients entreprises ou particuliers. Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 29

30 Processus commercial Dans cet intercalaire, l intermédiaire va décrire son organisation interne et ses procédures de vente de produits d assurances. Cela peut prendre la forme d une note interne qui décrit les procédures dont le déroulé est laissé à la libre appréciation de l entreprise. Cette note montrera comment l entreprise a procédé à la conception et à la mise en œuvre des documents normalisés ou non que l entreprise a dû créer pour remplir ses obligations en matière d information et de conseil. Il faut faire simple et ne pas chercher à dire ou décrire des procédures qui n existent pas dans l entreprise et que le contrôleur ne pourra pas vérifier dans le cadre d un contrôle par sondage de dossiers de souscription. On peut se contenter d insérer dans cet intercalaire ses documents de conseil sans autre commentaire. 30

31 1 Papier à en-tête Martin Durand Agent général d assurance 1 rue du Paradis Maville N ORIAS : Immatriculation ORIAS a Veillez à mettre en conformité: -Signatures électroniques, -Supports publicitaires de type plaquettes, -Site internet. Réussite Assurance Société Agent général d assurance 1 rue du Paradis Maville N ORIAS : N SIREN RCS Ville SARL + dénomination social + capital social Julie Dupont N ORIAS : Julien Dupond N ORIAS : rue du Paradis Maville Agents généraux associés en SEP Réseau Salarie Réseau Externe b Tous ces supports doivent comporter votre numéro d immatriculation ORIAS Mentions obligatoires Mentions obligatoires sur le document sur lequel vous précisez les exigences et les besoins du souscripteur éventuel ainsi que les raisons qui motivent le conseil fourni Référencement Cie d Assurances Processus Commercial c Intégrez dans le classeur des modèles vierges de chaque support et faites les évoluer à chaque évolution de votre structure Pour toutes questions, réclamations ou suggestions, adressez-vous à notre agence : [coordonnées de l interlocuteur]. Vous pouvez également contacter l ACP - 61, rue Taitbout Paris cedex 09. Le registre des intermédiaires d assurances est tenu à jour par l ORIAS. 1 rue Jules Lefebvre, Paris cedex 09), et peut être consulté sur le site de l orias Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 31

32 2 a Fiches d information et de conseil remises aux assurés Répertoriez et présentez par service (par nature de risques et de clients) et par produit la méthodologie que vous avez adoptée pour formaliser par écrit au client l information et le conseil que vous devez fournir: Vos documents normalisés Vos procédures internes si vous n avez pas de documents normalisés Les documents normalisés que la compagnie met à votre disposition si vous les utilisez Vos diligences de vérification et de contrôle du personnel sur ces obligations car des sondages auront lieu pour vérifier Immatriculation ORIAS Réseau Salarie Réseau Externe Référencement Cie d Assurances Processus Commercial b Si vous avez des manuels qualité, joignez ces extraits de documents Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 32

33 LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME La mise en œuvre dans son entreprise de l ensemble des mesures de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme est OBLIGATOIRE uniquement pour les COURTIERS, y compris lorsqu ils exercent cette activité à titre accessoire. Cette mise en œuvre doit faire l objet d une information et d une formation claire des mesures à destination du personnel qui est en contact avec la clientèle et qui encaisse les fonds. Il faut faire simple et concret surtout quand on est une petite structure. (Dans les pages suivantes, ne sont reprises que les obligations applicables aux courtiers dont le CA est inférieur à sur 5 ans). Rappel : l agent général doit mettre en œuvre les procédures définies par la compagnie mandante. 33

34 1 Désignation du correspondant / déclarant DOCUMENTS A ETABLIR Immatriculation ORIAS a Correspondant : interlocuteur entre l entreprise et les autorités Réseau Salarie b c Déclarant : personne qui adresse à TRACFIN la notification de soupçon Ces deux fonctions peuvent être réunies sur une seule et même personne en particulier. Communiquer le nom du déclarant à l ACP et à TRACFIN, prévoir un remplaçant en cas d indisponibilité du déclarant officiel Lettre de mission de l entreprise Compte rendu de formation de l interlocuteur Justificatifs des moyens donnés pour la mise en œuvre de la mission Si l entreprise est qualifiée, un extrait du manuel qualité peut être joint Réseau Externe Référencement Cie d Assurances Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 34

35 2 Devoir de vigilance formation de l agent et de ses salariés FORMATION/INFORMATION : MESURES À ÉTABLIR Immatriculation ORIAS a Former et informer les salariés à l identification des éléments relatifs aux clients, aux produits d'assurance et aux opérations économiques susceptibles de participer à une situation de blanchiment de capitaux, de fraudes fiscales ou de financement du terrorisme. Exemple Mettre en place un plan de formation LBC-FT. Assurer un suivi interne de son exécution. Proposer des formations en ligne, sous forme de module e-learning. Réseau Salarie Réseau Externe b Classer et conserver : 1.toutes les attestations de formation (interne ou externe à l entreprise) 2.les notes internes portant sur le blanchiment de capitaux et/ou ses moyens de prévention mis en place au sein de l entreprise Instituer une veille réglementaire, actualiser l information en fonction des évolutions de la réglementation Tester les connaissances des salariés exposés aux risques de blanchiment. Assurer un reporting à la direction de l efficience des formations effectuées par les salariés concernés. Référencement Cie d Assurances Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 35

36 3 Procédure interne Immatriculation ORIAS a b c d e Rédiger une procédure interne à respecter, écrite sous forme de charte/note interne/manuel, en vous inspirant du modèle ci joint Vérifier la compatibilité de votre procédure aux exigences posées par la loi et aux recommandations formulées par l ACP Contractualiser la procédure avec les partenaires et salariés Assurer la mise en œuvre de la procédure interne et sa mise à jour régulière et un contrôle périodique en désignant un responsable de se mise en œuvre Faire valider cette procédure par la direction Réseau Salarie Réseau Externe Référencement Cie d Assurances Processus Commercial Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Reporting Financier 36

37 REPORTING FINANCIER Cet intercalaire sera laissé en attente. Il est très probable que la transposition en droit français de la directive Solvabilité II ait des impacts en termes d organisation et de contrôle interne sur les flux financiers, notamment pour les structures qui gèrent de gros flux de primes. Dès à présent, veillez à gérer sur un compte bancaire dédié une seule délégation de gestion et ayez autant de comptes bancaires que de mandats. Évaluez les coûts et les risques bancaires de cette gestion et négociez ces aspects dans vos accords avec vos fournisseurs. Veillez à mettre en œuvre des procédures de contrôle des mouvements sur ces comptes, l argent ne vous appartient pas. Respectez vos délais de règlement compagnie et émettez des bordereaux traçables et lisibles. 37

38

DEMANDE D INSCRIPTION SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCE OU DE REASSURANCE

DEMANDE D INSCRIPTION SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCE OU DE REASSURANCE DEMANDE D INSCRIPTION SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCE OU DE REASSURANCE Numéro d immatriculation La société de courtage est-elle déjà immatriculée au Registre des intermédiaires en assurance au titre d

Plus en détail

Principes d application sectoriels de l Autorité de contrôle prudentiel relatifs au recours à la tierce introduction pour le secteur des assurances

Principes d application sectoriels de l Autorité de contrôle prudentiel relatifs au recours à la tierce introduction pour le secteur des assurances Principes d application sectoriels de l Autorité de contrôle prudentiel relatifs au recours à la tierce introduction pour le secteur des assurances Décembre 2011 Les principes d application sectoriels,

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Courtier d Assurance INFORMATIONS GENERALES 1. Etes-vous? Courtier et / ou Agent général compagnie Laquelle :... 2. Nombre de personnes travaillant dans votre cabinet (y compris

Plus en détail

MANDATAIRES D UN COURTIER OU D UNE SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCES OU DE REASSURANCES

MANDATAIRES D UN COURTIER OU D UNE SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCES OU DE REASSURANCES MANDATAIRES D UN COURTIER OU D UNE SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCES OU DE REASSURANCES NOUVELLE REGLEMENTATION APPLICABLE AU 1 er FEVRIER 2007 I. GENERALITES L activité de courtage d assurances est réglementée

Plus en détail

Sommaire. Conditions d accès - Conditions d exercice de la profession... 2. Règlementation... 3 DEFINITIONS ET CHAMP D APPLICATION...

Sommaire. Conditions d accès - Conditions d exercice de la profession... 2. Règlementation... 3 DEFINITIONS ET CHAMP D APPLICATION... Sommaire Conditions d accès - Conditions d exercice de la profession.... 2 Règlementation.... 3 DEFINITIONS ET CHAMP D APPLICATION...3 I. CONDITIONS D ACCES A LA PROFESSION...8 II. CONDITIONS D EXERCICE

Plus en détail

Statut des IOBSP LA REFORME DU. CrediPro Novembre 2012. Livre Blanc

Statut des IOBSP LA REFORME DU. CrediPro Novembre 2012. Livre Blanc LA REFORME DU Statut des IOBSP Livre Blanc CrediPro Novembre 2012 Le dispositif du Gouvernement dans la Loi de régulation Bancaire (RBF) et Financière du 22 octobre 2010: - harmonise les statuts des différents

Plus en détail

La distribution de contrats d assurance propriétaire non-occupant (PNO) par les administrateurs de biens

La distribution de contrats d assurance propriétaire non-occupant (PNO) par les administrateurs de biens La distribution de contrats d assurance propriétaire non-occupant (PNO) par les administrateurs de biens 1 Rappel : une nouvelle obligation légale dans le cadre de la Loi Alur L article 9-1 précise que

Plus en détail

LA REGLEMENTATION DU COURTAGE D ASSURANCE

LA REGLEMENTATION DU COURTAGE D ASSURANCE Paris, le 24 mars 2010 LA REGLEMENTATION DU COURTAGE D ASSURANCE Depuis le 1 er février 2007, la réglementation relative à l intermédiation en assurance et au courtage d assurance s appuie sur la loi du

Plus en détail

Intermédiaires en Assurance

Intermédiaires en Assurance Intermédiaires en Assurance 1. Qualification juridique En application de la directive européenne 2002/92 du 9 décembre 2002 sur l intermédiation en assurance, l article L. 511-1 I du Code des assurances

Plus en détail

52 rue Gabriel Péri 92300 Levallois Perret PROTOCOLE D ACCORD

52 rue Gabriel Péri 92300 Levallois Perret PROTOCOLE D ACCORD PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LES SOUSSIGNES : JB ASSUR, Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée, dont le siège social est sis 52 rue Gabriel Péri - 92300 LEVALLOIS PERRET, enregistrée au RCS de

Plus en détail

LE COURTIER D ASSURANCES ET DE REASSURANCES. NOUVELLE REGLEMENTATION APPLICABLE AU 1 er FEVRIER 2007

LE COURTIER D ASSURANCES ET DE REASSURANCES. NOUVELLE REGLEMENTATION APPLICABLE AU 1 er FEVRIER 2007 LE COURTIER D ASSURANCES ET DE REASSURANCES NOUVELLE REGLEMENTATION APPLICABLE AU 1 er FEVRIER 2007 I. GENERALITES Le courtier d assurances est un commerçant indépendant qui met en relation son client

Plus en détail

INTERMEDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMEDIAIRES EN ASSURANCES INTERMEDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualification juridique En application de la directive européenne 2002/92 du 9 décembre 2002 sur l intermédiation en assurance, l article L. 511-1 I du Code des assurances

Plus en détail

IOBSP Les impacts des décrets de janvier 2012

IOBSP Les impacts des décrets de janvier 2012 IOBSP Les impacts des décrets de janvier 2012 4 avril 2012 Contact: Marie-Agnès NICOLET Présidente de REGULATION PARTNERS 06 58 84 77 40 IOBSP: les évolutions réglementaires o Après le rapport Deletré

Plus en détail

Définition de l activité d IOBSP (Articles L.519-1 et R.519-1 du Code Monétaire et Financier)

Définition de l activité d IOBSP (Articles L.519-1 et R.519-1 du Code Monétaire et Financier) INTERMEDIAIRE EN OPERATIONS DE BANQUE ET SERVICES DE PAIEMENTS IOBSP (conformément à la Loi n 2010-1249 du 22/10/2010, aux décrets n 2012-100 et 2012-101 du 26/01/2012 et aux arrêtés des 01/03/2012 et

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DE LA CHAMBRE DES INDEPENDANTS DU PATRIMOINE

CODE DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DE LA CHAMBRE DES INDEPENDANTS DU PATRIMOINE CODE DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DE LA CHAMBRE DES INDEPENDANTS DU PATRIMOINE Sont membres de la Chambre des indépendants du patrimoine à la fois les personnes morales mais aussi toutes les personnes physiques

Plus en détail

INFOGREFFE.FR LE PORTAIL DE L INFORMATION LÉGALE DES ENTREPRISES ET DE TOUTES VOS FORMALITÉS

INFOGREFFE.FR LE PORTAIL DE L INFORMATION LÉGALE DES ENTREPRISES ET DE TOUTES VOS FORMALITÉS INFOGREFFE.FR LE PORTAIL DE L INFORMATION LÉGALE DES ENTREPRISES ET DE TOUTES VOS FORMALITÉS Extrait Kbis L extrait Kbis : la «carte d identité» de l entreprise L obtenir et disposer en permanence d un

Plus en détail

J E P 2013. Partenaires de la FPI

J E P 2013. Partenaires de la FPI J E P 2013 Partenaires de la FPI 23 & 24 janvier 2013 2 LA RÉFORME DU STATUT DES IOBSP Document strictement réservé aux Partenaires Professionnels 23 et 24 janvier 2012 SOMMAIRE Le contenu de la réforme

Plus en détail

Réponses aux questions fréquemment posées

Réponses aux questions fréquemment posées Le 6 avril 2012 Contribution pour frais de contrôle due par les courtiers en assurance ou réassurance et les intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement au titre de l année 2012 Réponses

Plus en détail

Impacts de la réglementation sur le métier d IOBSP

Impacts de la réglementation sur le métier d IOBSP Impacts de la réglementation sur le métier d IOBSP Marie-Agnès NICOLET Regulation Partners Présidente fondatrice 35, Boulevard Berthier 75017 Paris marieagnes.nicolet@regulationpartners.com +33.6.58.84.77.40

Plus en détail

Vous sollicitez un partenariat avec notre cabinet et nous vous en remercions.

Vous sollicitez un partenariat avec notre cabinet et nous vous en remercions. Vous sollicitez un partenariat avec notre cabinet et nous vous en remercions. Qualité, réactivité, écoute, le Partenariat NOVELIA est un engagement que nous voulons prendre à long terme, et dans le souci

Plus en détail

Convention de Co-Courtage REFERENCE

Convention de Co-Courtage REFERENCE Convention de Co-Courtage REFERENCE Le présent protocole est établi entre : Nom de votre Cabinet : Raison Sociale et Nom du Responsable : Adresse du siège social : Code Postal : Ville : Tél : Fax : Mobile

Plus en détail

COURTIER EN ASSURANCE I. CONDITIONS REQUISES. A. Age et nationalité 23/07/2012

COURTIER EN ASSURANCE I. CONDITIONS REQUISES. A. Age et nationalité 23/07/2012 COURTIER EN ASSURANCE 23/07/2012 Le courtier d assurance est un commerçant qui fait à titre principal des actes d entremise dont le caractère est commercial. A ce titre, il doit s inscrire au Registre

Plus en détail

LA REFORME DES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT (IOBSP)

LA REFORME DES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT (IOBSP) LA REFORME DES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT (IOBSP) La loi de régulation bancaire et financière n 2010-1249 du 22 octobre 2010 a mis en place différentes mesures visant

Plus en détail

Contrôle de l intermédiation en opération de banque et services de paiement

Contrôle de l intermédiation en opération de banque et services de paiement Contrôle de l intermédiation en opération de banque et services de paiement Paris, 4 avril 2012 Cécile Sellier - Directeur adjoint Direction du contrôle des pratiques commerciales 1 Sommaire 1. Mission

Plus en détail

Capacité Professionnelle Assurances. Le GUIDE

Capacité Professionnelle Assurances. Le GUIDE Capacité Professionnelle Assurances Le GUIDE L ensemble des informations contenues dans ce guide sont données exclusivement à titre d information. Ce document n a pas de valeur contractuelle et ne saurait

Plus en détail

SODEJE Assurances & Patrimoine

SODEJE Assurances & Patrimoine SODEJE Assurances & Patrimoine FICHE D'INFORMATIONS LEGALES Remis à : V e r s i o n d u 2 9 s e p t e m b r e 2 0 1 5 Page 1 La présente fiche est un élément essentiel de la relation entre le client et

Plus en détail

Vous sollicitez un partenariat avec notre cabinet et nous vous en remercions.

Vous sollicitez un partenariat avec notre cabinet et nous vous en remercions. PARTENARIAT Vous sollicitez un partenariat avec notre cabinet et nous vous en remercions. Qualité, réactivité, écoute, le Partenariat NOVELIA est un engagement que nous voulons prendre à long terme, et

Plus en détail

Le nouveau dispositif sur l intermédiation

Le nouveau dispositif sur l intermédiation Le nouveau dispositif sur l intermédiation Une directive européenne du 9 décembre 2002 sur l intermédiation en assurance vient d être transposée en droit français par la loi du 15 décembre 2005. Un décret

Plus en détail

Practis SAS est une société de conseil en droit du patrimoine essentiellement dédiée aux chefs d'entreprises et familles fortunées.

Practis SAS est une société de conseil en droit du patrimoine essentiellement dédiée aux chefs d'entreprises et familles fortunées. PRÉSENTATION PRACTIS SAS de A à Z Practis SAS est une société de conseil en droit du patrimoine essentiellement dédiée aux chefs d'entreprises et familles fortunées. Orientée sur des missions de conseil

Plus en détail

P R O T O C O L E D E P A R T E N A R I A T

P R O T O C O L E D E P A R T E N A R I A T Exemplaire à retourner à FRANSSUR SERVICES (Conserver une copie) P R O T O C O L E D E P A R T E N A R I A T Entre FRANSSUR SERVICES Société par Actions Simplifiées au capital de 100 000, dont le siège

Plus en détail

Valorisons. vos projets. Valorisons. vos projets

Valorisons. vos projets. Valorisons. vos projets Valorisons Valorisons Des spécialistes à votre service Un interlocuteur unique pour vous conseiller, auditer, valoriser et suivre l ensemble de votre patrimoine. PLACEMENTS RETRAITE IMMOBILIER DÉFISCALISATION

Plus en détail

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET SERVICES DE PAIEMENT (IOBSP)

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET SERVICES DE PAIEMENT (IOBSP) QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET SERVICES DE PAIEMENT (IOBSP) Proposant LE PROPOSANT 1. Nom de l assuré (Nom et Prénom pour une personne physique ou Raison

Plus en détail

Fiche d'information Légale DOCUMENT D'ENTRÉE EN RELATION

Fiche d'information Légale DOCUMENT D'ENTRÉE EN RELATION Fiche d'information Légale DOCUMENT D'ENTRÉE EN RELATION Vous avez choisi ou êtes sur le point de confier la mission de vous assister, à un professionnel réglementé et contrôlé. Nous vous invitons à prendre

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNEES : La société Axéria Prévoyance, Société Anonyme au capital de 31 000 000 d euros Régie par le Code des assurances, dont le siège social est sis 90 avenue

Plus en détail

SANTE PLUS Créé le : 30/11/2009 - Modifié le : 22/09/2014 Suivi par : C. CLEMENT / A. BERNARD Indice : 1.2

SANTE PLUS Créé le : 30/11/2009 - Modifié le : 22/09/2014 Suivi par : C. CLEMENT / A. BERNARD Indice : 1.2 SANTE PLUS Créé le : 30/11/2009 - Modifié le : 22/09/2014 Suivi par : C. CLEMENT / A. BERNARD Indice : 1.2 Modalités de souscription SANTE PLUS «A.N.I.» Si vous étiez adhérent à la surcomplémentaire santé

Plus en détail

CAPCIEL CONDITIONS GENERALES. (en vigueur au 01.12.2013)

CAPCIEL CONDITIONS GENERALES. (en vigueur au 01.12.2013) BRETAGNE PAYS DE LOIRE CAPCIEL CONDITIONS GENERALES (en vigueur au 01.12.2013) 12/2013 Page 1 sur 5 Article 1 DEFINITION Le contrat CAPCIEL est un compte à terme sur lequel les sommes déposées par le titulaire

Plus en détail

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Sommaire : 1 Avant propos... 2 1.1 Objet de la Charte... 2 1.2 Le cadre règlementaire... 2 2 Organisation du dispositif de contrôle interne...

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE

QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE DOCUMENTS A JOINDRE IMPERATIVEMENT (ACTIVITE D INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE AGENT, COURTIER, SOUS-COURTIER) o Une copie de l arrêté

Plus en détail

Devoir de conseil et responsabilité professionnelle

Devoir de conseil et responsabilité professionnelle ATELIER n 2 Devoir de conseil et responsabilité professionnelle Vincent Patrimonio, GRAS SAVOYE Professions «Les conseilleurs ne sont pas les payeurs». Est-ce vrai? A quels risques s exposent les professionnels

Plus en détail

Kit Procédures collectives

Kit Procédures collectives Kit Procédures collectives Déposer une demande d ouverture de procédure de sauvegarde Contient : Notice pour remplir les intercalaires du formulaire (p.2) Liste des documents à produire (p.3) Formulaire

Plus en détail

CGP REGLEMENTATION APPLICABLE A LA PROFESSION

CGP REGLEMENTATION APPLICABLE A LA PROFESSION CGP REGLEMENTATION APPLICABLE A LA PROFESSION Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine 4, rue de Longchamp 75016 Paris Tél. : 01.42.56.76.50 Fax : 01.42.56.76.51 e-mail : info@cncgp.fr Site

Plus en détail

Assurance et capital-investissement Directive AIFM et utilité de l assurance RC Professionnelle

Assurance et capital-investissement Directive AIFM et utilité de l assurance RC Professionnelle Assurance et capital-investissement Directive AIFM et utilité de l assurance RC Professionnelle Cahiers les d'acp ASSURANCE & CAPITAL PARTNERS (ACP) est le Département spécialisé du Groupe SIACI SAINT

Plus en détail

LE COURTAGE D ASSURANCE

LE COURTAGE D ASSURANCE Programme 1ère conférence : l éthique du courtier 2ème conférence : la profession du courtier Courtage et environnement concurrentiel Le cadre de l activité L activité La responsabilité des courtiers d

Plus en détail

Le présent code doit être mis à la disposition des clients, prospects et partenaires des adhérents.

Le présent code doit être mis à la disposition des clients, prospects et partenaires des adhérents. CODE DE BONNE CONDUITE ANACOFI-CIF 2015 (APPLICABLE A COMPTER DU 1 er JANVIER 2015) Le présent code doit être appliqué en intégralité par les membres de l'anacofi-cif. Il a été rédigé conformément aux

Plus en détail

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMÉDIAIRES D ASSURANCE

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMÉDIAIRES D ASSURANCE Le proposant 1. Nom de l assuré : 2. Nom(s) dirigeant(s) : Adresse email : 3. Adresse : Code Orias : SIRET : Code postal : Ville : Tel : 4. Date de création : 5. La société a-t-elle changé de nom ou de

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté d Agglomération de Châlons-en-Champagne Direction Générale Commande Publique 26, rue Joseph-Marie Jacquard 51009 CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE CEDEX

Plus en détail

Demande d affiliation à la Convention d Assurance Chômage GSC

Demande d affiliation à la Convention d Assurance Chômage GSC Demande d affiliation à la Convention d Assurance Chômage GSC L assurance chômage des Chefs et dirigeants d entreprise EXEMPLAIRE DESTINÉ AUX SERVICES GSC DEMANDE D AFFILIATION À LA CONVENTION D ASSURANCE

Plus en détail

Intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement

Intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement Intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement 1. Qualificati on juri di que Est intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement toute personne qui exerce l'intermédiation

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DE LA CHAMBRE DES INDEPENDANTS DU PATRIMOINE

CODE DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DE LA CHAMBRE DES INDEPENDANTS DU PATRIMOINE CODE DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DE LA CHAMBRE DES INDEPENDANTS DU PATRIMOINE Sont membres de la Chambre à la fois la structure morale (le cabinet qui adhère) mais aussi toutes les personnes physiques qui,

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

Contrat d assurance sur la vie individuel libellé en euros et/ou en unités de compte

Contrat d assurance sur la vie individuel libellé en euros et/ou en unités de compte Société Anonyme de courtage d'assurances à directoire et conseil de surveillance au capital entièrement libéré de 1 278 000 Euros. RCS Paris B 428 671 036. Code NAF: 6622Z. ORIAS n 07 023 588, http://www.orias.fr,

Plus en détail

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON RAPPORT DU PRESIDENT A L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 1er JUIN 2004 SUR

Plus en détail

Le Capital Différé SCA. Conditions Générales valant Proposition d Assurance

Le Capital Différé SCA. Conditions Générales valant Proposition d Assurance Le Capital Différé SCA Conditions Générales valant Proposition d Assurance DISPOSITIONS ESSENTIELLES DU CONTRAT 1. LE CAPITAL DIFFÉRÉ SCA est un contrat individuel d assurance en cas de vie à capital différé

Plus en détail

Fédération Française des Intermédiaires Bancaires (FFIB)

Fédération Française des Intermédiaires Bancaires (FFIB) HYALIN PRO IOBSP Fédération Française des Intermédiaires Bancaires (FFIB) VOUS ETES IOBSP ET VOUS PRATIQUEZ L ACTIVITE D INTERMEDIATION D ASSURANCE UNIQUEMENT EN GARANTIE EMPRUNTEUR ACTIVITES CONCERNEES

Plus en détail

Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance

Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance PROGRAMME DE MISE EN CONFORMITE SOLVABILITE 2 Disposer d un délégataire

Plus en détail

Réunion Assureurs de RCP-GF

Réunion Assureurs de RCP-GF Réunion Assureurs de RCP-GF Grégoire Dupont Secrétaire Général 03/12/2014 Réunion Assureurs de RCP-GF 1 Sommaire Introduction : Actualités de l ORIAS 1. Mise en perspectives des données Evolution du nbre

Plus en détail

SODEJE Assurances & Patrimoine

SODEJE Assurances & Patrimoine SODEJE Assurances & Patrimoine FICHE D'INFORMATIONS LEGALES Remis à : Siège social et réception clientèle Tél. : 01 43 51 51 52 Siège administratif et correspondances 23-25 avenue MAC MAHON Fax : 01 43

Plus en détail

L Agent Commercial. 1 statut de l agent commercial. CCIA/DP. 1. Son statut juridique.

L Agent Commercial. 1 statut de l agent commercial. CCIA/DP. 1. Son statut juridique. 1. Son statut juridique. L Agent Commercial. «Est agent commercial celui qui, en tant qu intermédiaire indépendant, est chargé de façon permanente, soit de négocier la vente ou l achat de marchandises

Plus en détail

CGPI. Un métier très réglementé. L'OR des CGPI pour INFINITIS - Avril 2012 1

CGPI. Un métier très réglementé. L'OR des CGPI pour INFINITIS - Avril 2012 1 CGPI Un métier très réglementé 1 L activité de CGP Indépendant relève aujourd hui d un nombre important de REGLEMENTATIONS et STATUTS. Cette multiplicité OBLIGE la mise en place de procédures et d outils

Plus en détail

Version: 1.1 Date du document: 07 Novembre 2013 N du document: Guide Utilisateur Mandant. Guide utilisateur Mandant Page 1 de 20

Version: 1.1 Date du document: 07 Novembre 2013 N du document: Guide Utilisateur Mandant. Guide utilisateur Mandant Page 1 de 20 Version: 1.1 Date du document: 07 Novembre 2013 N du document: Guide Utilisateur Mandant Guide utilisateur Mandant Page 1 de 20 Sommaire 1. Généralités... 3 1.1 Objet du document... 3 1.2 Utilisation du

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE PROSPECTION PREMIERS PAS (A3P)

CONTRAT D ASSURANCE PROSPECTION PREMIERS PAS (A3P) CONTRAT D ASSURANCE PROSPECTION PREMIERS PAS (A3P) N ASSURÉ : Adresse : N de siren : Le contrat d assurance prospection premiers pas ci-après dénommé «le contrat», est régi par le droit commun des contrats.

Plus en détail

Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients

Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients Cette politique du Groupe La Française a pour but de décrire le dispositif de suivi et de traitement des demandes d informations

Plus en détail

Introduction. Jean-Philippe Thierry, Vice-président de l ACP

Introduction. Jean-Philippe Thierry, Vice-président de l ACP Introduction Jean-Philippe Thierry, Vice-président de l ACP Sommaire Conférence animée par Fabrice Pesin, secrétaire général adjoint de l ACP et coordonnateur du Pôle Assurance Banque Épargne 1. Analyse

Plus en détail

Fiche d Informations Légales DOCUMENT D ENTREE EN RELATION LE CABINET

Fiche d Informations Légales DOCUMENT D ENTREE EN RELATION LE CABINET Fiche d Informations Légales DOCUMENT D ENTREE EN RELATION Vous avez choisi ou êtes sur le point de confier la mission de vous assister, à un professionnel réglementé et contrôlé. Nous vous invitons à

Plus en détail

Prestations d Assurances

Prestations d Assurances SYCODEM Sud Vendée Allée Verte Pôle environnemental du Seillot 85200 FONTENAY-LE-COMTE 02.51.50.75.35 02.51.50.78.65 accueil@sycodem.fr www.sycodem.fr MARCHE PUBLIC N 2015-06 Prestations d Assurances lot

Plus en détail

Position de l ACPR relative à l application du règlement n 97-02 à l intermédiation en opérations de banque et en services de paiement

Position de l ACPR relative à l application du règlement n 97-02 à l intermédiation en opérations de banque et en services de paiement Le 13 novembre 2013 Position de l ACPR relative à l application du règlement n 97-02 à l intermédiation en opérations de banque et en services de paiement 2013-P-01 Document de nature explicative La présente

Plus en détail

INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT

INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT 2.1 Qualification juridique L article L. 519-1 du CMF précise la définition d un IOBSP, à savoir «est intermédiaire en opérations de banque

Plus en détail

Réunion Mandants. Grégoire Dupont Secrétaire Général. 25/11/2014 Réunion Mandants 1

Réunion Mandants. Grégoire Dupont Secrétaire Général. 25/11/2014 Réunion Mandants 1 Réunion Mandants Grégoire Dupont Secrétaire Général 25/11/2014 Réunion Mandants 1 Sommaire Introduction : Actualités de l ORIAS 1. Mise en perspectives des données Evolution du nbre d intermédiaires et

Plus en détail

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ ASSURANCE ALD AUTOMOTIVE, L ASSURANCE SIMPLIFIÉE POURQUOI CHOISIR ALD AUTOMOTIVE? Six véhicules sur dix auront statistiquement dans l

Plus en détail

GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION...3 2. STATUT ET MISSION DE L ASSISTANT...3 2.1. CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE...3 2.2. PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT...4

Plus en détail

E-commerce : tarification et souscription en ligne Comment apprivoiser les contraintes légales

E-commerce : tarification et souscription en ligne Comment apprivoiser les contraintes légales E-commerce : tarification et souscription en ligne Comment apprivoiser les contraintes légales Isabelle MONIN LAFIN Avocate au Barreau de Paris 72, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 PARIS Tél : 01.46.10.

Plus en détail

Bulletin d Adhésion-R

Bulletin d Adhésion-R Bulletin d adhésion NOTRE PRIORITE : VOTRE SATISACTION Bulletin d Adhésion-R Code courtier conseil : E04C2003 TIN Bulletin d Adhésion X Vente à distance Bulletin de odification N d adhérent : Changement

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION HABILITANTE FINANCES, ASSURANCES & PRODUIT D EPARGNE COURTIERS et MANDATAIRES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUES

PROGRAMME DE FORMATION HABILITANTE FINANCES, ASSURANCES & PRODUIT D EPARGNE COURTIERS et MANDATAIRES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUES AGENCE PIERRE&PARTNERS ORGANISME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION HABILITANTE FINANCES, ASSURANCES & PRODUIT D EPARGNE COURTIERS et MANDATAIRES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUES Formation validant

Plus en détail

Personne morale Personne morale Personne morale. Vu 463 09/13

Personne morale Personne morale Personne morale. Vu 463 09/13 VU463 - (09/2013) - Imp MMA Le Mans CONTRAT INDIVIDUEL DE CAPITALISATION NOMINATIF RÉGI PAR LE CODE DES ASSURANCES LIBÉLLÉ EN UNITÉS DE COMPTE ET/OU EN EUROS PROPOSÉ PAR MMA Vie Assurances Mutuelles /

Plus en détail

Questionnaire à renvoyer sur : contact@cabinetvallois.fr. 1- Informations sur le Proposant

Questionnaire à renvoyer sur : contact@cabinetvallois.fr. 1- Informations sur le Proposant Questionnaire à renvoyer sur : contact@cabinetvallois.fr 1- Informations sur le Proposant Nom : Prénom : Raison sociale : Sigle ou nom commercial : Adresse : Code postal : Commune : Téléphone : Email :

Plus en détail

Conseils en gestion De patrimoine indépendant

Conseils en gestion De patrimoine indépendant 250 000 familles font confiance Aux 2 300 conseils en gestion de patrimoine indépendants Agréés par la Chambre des indépendants du patrimoine Document d entrée en première relation À remettre au client

Plus en détail

FORMULAIRE DE CANDIDATURE. 1.1.- Identification du prestataire de services 1

FORMULAIRE DE CANDIDATURE. 1.1.- Identification du prestataire de services 1 FORMULAIRE DE CANDIDATURE Madame, Monsieur, Veuillez trouver ci-joint la candidature de [nom du prestataire de services] en réponse à l appel de manifestations d intérêt destiné aux fournisseurs de données

Plus en détail

Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendant

Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendant Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendant A chaque étape de votre vie, nous vous accompagnons et vous guidons dans vos choix pour constituer, développer, valoriser et transmettre votre patrimoine Espace

Plus en détail

AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL COMMISSION DES SANCTIONS

AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL COMMISSION DES SANCTIONS SARL CABINET DE COURTAGE INNOCENT ASSURANCES M. Jean-Claude INNOCENT M me Marie Odette INNOCENT Procédure n 2012-02 ----- 10 ans d interdiction d exercice pour le cabinet et ses deux cogérants ----- Sanction

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME Sommaire Introduction Cadre législatif et réglementaire applicable Extension de l obligation de déclaration Obligations des professionnels Textes

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR VOTRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR VOTRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR VOTRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS Seul le représentant légal de la société ou de l entreprise est habilité à effectuer une déclaration de cessation des

Plus en détail

FICHE D INFORMATIONS LEGALES

FICHE D INFORMATIONS LEGALES FICHE D INFORMATIONS LEGALES Vous avez choisi de confier la mission de vous faire assister par MAGELLAN CONSEIL, un professionnel réglementé et contrôlé. A ce titre, il est important de garder en mémoire

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES. Objet du marché n 2015-06

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES. Objet du marché n 2015-06 CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Objet du marché n 2015-06 Contrat Groupe assurance complémentaire santé (Article 40 du Code des marchés publics) MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric

Plus en détail

TITRE. La mise en place d un dispositif de LAB / LFT

TITRE. La mise en place d un dispositif de LAB / LFT La mise en place d un dispositif de LAB / LFT TITRE Présentation du 12 février 2009 Dominique Dupont Directeur du Contrôle Interne et Conformité Groupe UFG 1 3ème Directive des obligations renforcées La

Plus en détail

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec bulletin Canadien Date 2014-06-05 Destinataires Référence Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec RE-14-008 Objet Pièce

Plus en détail

LIVRET DE PRESENTATION

LIVRET DE PRESENTATION LIVRET DE PRESENTATION Chambre des indépendants du patrimoine 4, rue de Longchamp 75016 Paris Tél. : 01.42.56.76.50 Fax : 01.42.56.76.51 e-mail : info@independants-patrimoine.fr Site Internet : www.independants-patrimoine.fr

Plus en détail

Questionnaire de déclaration du risque Assurance de responsabilité civile Voyages ou séjours (Organisation ou vente)

Questionnaire de déclaration du risque Assurance de responsabilité civile Voyages ou séjours (Organisation ou vente) 53, rue la Boétie 75008 Paris, Tel : 01 74 85 50 52 Fax : 01 72 77 90 37 www.chapka.fr, email = info@chapka.fr Société de courtage d assurances. SARL au capital de 10.000 N de RCS Paris B 441 201 035 Siège:

Plus en détail

Fiche d information légale, Présentation du Cabinet

Fiche d information légale, Présentation du Cabinet Fiche d information légale, Présentation du Cabinet Cette fiche résume toutes les informations légales que le conseiller ou sa société doivent avoir communiqué au client dès le début de la relation. Le

Plus en détail

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers LIVRE III- PRESTATAIRES TITRE 3- AUTRES PRESTATAIRES CHAPITRE 5- CONSEILLERS EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS

Plus en détail

Article 6 PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE Les pièces constitutives du marché comprennent, par ordre de priorité décroissant :

Article 6 PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE Les pièces constitutives du marché comprennent, par ordre de priorité décroissant : ACTE D'ENGAGEMENT Article 1 - OBJET du MARCHE Le présent marché prend la forme d un contrat d assurance Responsabilité Civile Générale dont les conditions sont la reprise du cahier des charges avec ou

Plus en détail

MISE EN CONCURRENCE DES CONTRATS D ASSURANCE DES VEHICULES A MOTEURS ET RISQUES ANNEXES REGLEMENT DE CONSULTATION MAPA

MISE EN CONCURRENCE DES CONTRATS D ASSURANCE DES VEHICULES A MOTEURS ET RISQUES ANNEXES REGLEMENT DE CONSULTATION MAPA 1 MARCHE PUBLIC DE SERVICES MISE EN CONCURRENCE DES CONTRATS D ASSURANCE DES VEHICULES A MOTEURS ET RISQUES ANNEXES MAPA Passé en application de l article 28 du code des marchés publics Date et heure limites

Plus en détail

Convention de Co-Courtage PRIVILEGE

Convention de Co-Courtage PRIVILEGE Convention de Co-Courtage PRIVILEGE Le présent protocole est établi entre : Nom de votre Cabinet : Raison Sociale et Nom du Responsable : Adresse du siège social : Code Postal : Ville : Tél : Fax : Mobile

Plus en détail

Bulletin officiel n 5444 du 8 rejeb 1427 (3-8-2006).

Bulletin officiel n 5444 du 8 rejeb 1427 (3-8-2006). Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 (27 décembre 2004) relatif à la présentation des opérations d assurances. Bulletin officiel n 5292 du 8 maharrem 1426 (17-2-2005).

Plus en détail

1. INFORMATIONS RELATIVES AU SOUSCRIPTEUR

1. INFORMATIONS RELATIVES AU SOUSCRIPTEUR Nota : tous les termes rédigés en gras et italiques dans le présent bulletin ont le sens défini au contrat. Cette offre a été négociée par le cabinet de courtage Stema-Foujols pour les agents de joueur

Plus en détail

Rapport de transparence

Rapport de transparence Rapport de transparence Exercice clos le 30.06.2015 CBP Audit & Associés (RCS 515 125 342) Christine Blanc-Patin (RCS 514 273 895) Sommaire Rapport de transparence CBP Audit & Associés P a g e 1 1-Présentation

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE (Renseignements servant de base à l'établi ssement d'un éventuel contrat en euros)

QUESTIONNAIRE D'ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE (Renseignements servant de base à l'établi ssement d'un éventuel contrat en euros) QUESTIONNAIRE D'ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE (Renseignements servant de base à l'établi ssement d'un éventuel contrat en euros) Attention : conformément aux dispositions de l article

Plus en détail

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ X La présente charte est établie par l OPCAIM afin de définir les conditions de son intervention conformément à sa mission, tant vis-à-vis des entreprises adhérentes que des organismes

Plus en détail