L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes"

Transcription

1 L Enfer du décor Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes Archives municipales de Nantes 1, rue d Enfer NANTES Cédex Numéro 4 Novembre 2002 BASE DE DONNEES AVENIO Sous-série 1 Fi En 1983 la sous-série 1 Fi a été ouverte pour recevoir tous les plans en vrac des Archives, non cotés dans les séries traditionnelles du cadre de classement. Il s agit essentiellement de cartes et plans généraux et plans de monuments nantais du XIXe au XXe siècles ainsi que les plans parcellaires du cadastre des communes de Nantes, Chantenay et Doulon. L inventaire a été saisi et indexé dans la base Avenio sous la cote 1 Fi 1 à 1 Fi Les recherches peuvent se faire à partir des lieu, auteur, mot clé. Façade de la halle aux toiles côté de la rue Nouvelle, par Crucy, (1 Fi 505) Cependant, cette sous-série s accroîtra suivant les dons et versements futurs. Sous-série 13 Fi Dans le cadre du transfert des données du logiciel GESBIB vers la b a s e a r c h i v e s AVENIO (tous deux accessibles en salle de lecture) et après ressaisie du fonds de la bibliothèque et d une partie des articles dépouillés, nous entamons maintenant un travail similaire sur la photothèque. Catherine ROGEON a ainsi commencé la saisie des notices des tirages photo- graphiques cotés 13 Fi, tirages des plaques de verre cotées elles Talensac, vue prise de l usine à gaz, Fi. (13 Fi 705) Actuellement fiches sont consultables sur la base en salle de lecture et leur nombre croît chaque jour. 1

2 Sous-série 26 Fi Un album photographique comprenant des photos de classe des élèves et professeurs de l école régionale des Beaux-Arts, des travaux des élèves lors de plusieurs expositions ( ) à la Bourse du Commerce, et à l occasion du concours général de composition décorative organisé par la société d encouragement à l Art et l industrie, ainsi que des vues du char créé en 1909 à l occasion du défilé de la mi-carême a été indexé et saisi dans la base de données Avenio. L album précédemment coté 1013 W 10 a été réintégré en série Fi et porte désormais la cote 26 Fi 434 à 26 Fi 521. Elèves et professeurs de l école des Beaux-Arts, 1910 (26 Fi 524) LES QUARTIERS Vieux Malakoff : un quartier des mémoires (voir le n 3 pour la présentation) L exposition qui s est déroulée au lieu unique du 11 au 22 septembre dernier a trouvé un écho auprès de 900 personnes. 200 personnes se sont déplacées le soir du vernissage. Habitants du quartier, associations ont répondu à l invitation. La lecture des témoignages par deux comédiens a été vivement appréciée. Beaucoup d habitants du quartier sont venus se remémorer ce qu ils avaient connu, d autres notamment les habitants de la cité ont découvert leur quartier sous un autre aspect. De nombreux Nantais curieux de leur ville et de son évolution ont apprécié ce retour sur l histoire d un quartier appelé à de nombreuses transformations. Durant ces dix jours, un accueil quotidien était assuré par les Archives municipales et l équipe de quartier. Ces permanences ont permis de riches échanges : de nombreux visiteurs ont découvert le rôle des Archives municipales, d autres ont spontanément évoqué leurs souvenirs, photos à l appui pour certains. Les écoles du quartier se sont également déplacées. Cette manifestation a également permis d échanger avec des associations d histoire locale qui ont pu voir comment un travail sur l histoire et la mémoire d un quartier pouvait être mis en valeur. Toutes ces rencontres ont permis d amorcer des pistes pour un projet sur l histoire et la mémoire de la cité Malakoff. La publication (gratuite) qui accompagnait cette exposition est encore disponible à l accueil des Archives 2

3 RESTAURATION Débutée en 2001, la restauration des affiches de théâtre se poursuit. Cette année, ce sont 24 autres affiches côtées 6 Fi à 6 Fi qui ont été restaurées dans l atelier de la Reliure du Limousin à Malemort-sur-Corrèze. Parallèlement deux imposantes tables décennales des naissances de Nantes 1 E ( ) et 1 E ( ) ont été confiées à un autre restaurateur l Atelier Quillet à Loix-en-Ré. Leurs taille et épaisseur ainsi qu une importante consultation les ayant fragilisées, nous avons profité de leur restauration pour les microfilmer (2 Mi 566 et 2 Mi 567). EXPOSITION «JACQUES V GABRIEL, architecte du roi» Au Musée du Château des Ducs de Bretagne Depuis le 28 septembre et jusqu au 5 janvier 2003, le Musée du château des Ducs de Bretagne présente une exposition sur Jacques V Gabriel, architecte du roi dans les grandes villes de la façade atlantique de 1720 à Lors de son unique séjour à Nantes en septembre 1727, Gabriel a conseillé la municipalité Mellier sur les projets en cours, en particulier la reconstruction du pont de Pirmil, la construction du pont Feydeau et de la nouvelle Bourse de Commerce. Pour illustrer ce thème, le Musée du château expose des documents issus du fonds des Archives municipales, tel que ce «plan profil et élévation d une nouvelle bource à construire sur le quay de la Fosse à Nantes», par Goubert ; 4 juillet 1720 ; II 158 n 1 3

4 VERT NANTAIS : Histoire du mobilier urbain à Nantes du XVIe au XXIe siècle Bilan Après sept semaines d exposition à la Chapelle de l Oratoire, maintenant que les documents ont retrouvé leur boîte ou leur tiroir, l heure est au bilan. Du 21 septembre au 10 novembre, visiteurs ont pu découvrir l histoire du mobilier urbain nantais, dont 741 en groupes. Nous avons en particulier accueilli et guidé 16 classes de primaire, majoritairement des CM1/CM2 pour lesquels un questionnaire avait été réalisé par Vincent Jochault, professeur d histoire du service éducatif, 10 classes de lycées sans oublier des élèves de l Ecole d Architecture et de l Ecole d Architecture d intérieur. A l occasion de l exposition, les Archives ont édité un catalogue de 128 pages avec de nombreuses reproductions de documents présentés. En vente à l accueil : 15 4

5 Les Annales de Nantes et du Pays Nantais Le dernier numéro des Annales de Nantes et du Pays Nantais est consacré au quartier de la Morrhonnière depuis le boulevard Michelet jusqu au Petit Port. A travers 13 monographies, le lecteur retrouve l histoire tant des hommes que des lieux. Parmi ces articles, deux biographies : celle de l historien Jules Michelet et ses attaches privilégiées ou particulières avec Nantes puis celle du capitaine Schloessinger, grand blessé de la Première Guerre mondiale et fondateur du Groupement départemental de l Union nationale des Mutilés et Réformés. Les autres articles nous font découvrir, ou redécouvrir, des lieux plus ou moins connus comme par exemple le nouvel observatoire du Petit Port, le Chalet suisse de la Houssinière ou encore le manoir de Launay Violet. Outre son hippodrome, le quartier est également connu pour son ancien dépôt de tramways qui fait l objet d un article rédigé par Xavier Trochu des Archives Municipales. En quelques pages, on y apprend qu il fut réalisé en par Etienne Coutan, architecte de la Ville, lors de l électrification du réseau de tramways. D une superficie de m2, ce bâtiment regroupe les services administratifs et les ateliers ainsi que deux logements de fonction. Petite originalité : un ascenseur permet aux mécaniciens de faire monter les voitures (motrices ou remorques) à la menuiserie qui se trouve à l étage. Avec la disparition des tramways en 1958, le hangar accueille les bus (photo prise dans les années 1970) (21 Fi 141) Au-delà de cette description, l article précise l importance que revêt, déjà à cette époque, les transports en commun. Avec l annexion de Chantenay et Doulon en 1908, de nouvelles lignes doivent être prévues vers ces quartiers. Le journaliste du Phare de la Loire n écrit il pas, le jour de l inauguration du dépôt : «La banlieue nantaise se sentira plus intimement rattachée à la vie du centre de l agglomération. Bientôt, grâce aux nouveaux tramways, le Grand Blottereau, le parc de Procé, qui sont aujourd hui isolés et d un accès difficile, seront plus fréquentés encore qu à l heure actuelle et, grâce à la ligne de la Morrhonnière, le Petit Port deviendra la promenade favorite des Nantais». Comme les numéros précédents, celui-ci est consultable en salle de lecture. Il est également agréable de constater que nombre d articles ont été rédigés par des «habitués» des Archives municipales. 5

6 Le théâtre Graslin : vitrine des évolutions techniques pour le contrôle des ambiances L'histoire des procédés techniques et démarches architecturales mis en œuvre pour assurer le confort acoustique, visuel et thermique du public dans les salles de spectacles et d'audition reste à faire. Les travaux de recherche sur ces lieux se sont bornés aux dispositifs techniques appliqués aux arts de la scène. Suscitant l'essor du contrôle de la ventilation mécanique puis du conditionnement d'air, l'installation des premiers générateurs électriques (électrification de l'opéra Garnier, et des théâtres de Boulevard à Paris notamment), la résolution de problèmes acoustiques complexes (intelligibilité de la parole dans les grandes salles d'assemblées aux Etats-Unis, en France et en Angleterre), ces réalisations ont servi de terrain d'expérimentation et de vitrine technologique à des solutions innovantes, étendues ensuite à d'autres domaines de la construction, constituant ainsi de fait les véritables laboratoires de la maîtrise du confort et des ambiances dans le bâtiment (les salles de spectacles - lieux de plaisir - jouent sur ce plan un rôle équivalent à celui de l'architecture hospitalière). C'est le postulat d'une recherche amorcée dans le cadre d un DEA d'histoire des sciences et techniques (directeur d'étude André Guillerme CNAM-CDHT). Celle-ci doit également permettre d'interroger plus globalement la nature des relations entre la pratique architecturale, les théories scientifiques et les techniques sur les trois champs d'investigation : acoustique, éclairage, thermique-aéraulique. Elle permet également de replacer la perception (la consommation?) du spectacle au sein des sociétés occidentales dans une perspective historique (évolution du rapport scène-salle) qui interroge les modes de représentation et de socialisation actuels. On oublie par exemple souvent que l'obscurité ne s'est imposé dans les salles pendant les spectacles qu'après l'électrification de l'éclairage à la fin du XIXème siècle. Figure 1 - Lors de l'équipement de la salle avec un système de chauffage centralisé par calorifère des contacts sont pris avec les entreprises Jules Grouvelle et Léon Duvoir Leblanc pour la fourniture des calorifères. L'architecte-voyer Driollet établit un projet définitif sur la base des données communiquées par les entreprises parisiennes écartées au profit d'un entrepreneur local : Rigola. Le théâtre Graslin constitue un support de choix pour amorcer cette étude. L'actualité d'une rénovation de la salle amorcée dans les prochaines semaines (la dernière date de 1968) associée à la réunion des opéras de Nantes et d'angers lui donne un relief particulier. Cette rénovation ne vise-t-elle pas au-delà du dépoussiérage de la décoration remaniée en 1968 et du remplacement des sièges à améliorer le confort thermique et de vision dans la salle? 6

7 L'analyse des sources d'archives municipales (série 4 M en particulier) permet de prendre conscience que loin d'être un équipement figé, le théâtre Graslin, dès l'origine patrimoine communal concédé à un directeur responsable de son exploitation, connaît des cycles réguliers de réhabilitation et d'adaptations techniques au fil de près de 200 ans d'exploitation. 20 à 30 ans s'écoulent en moyenne entre chaque rénovation lourde. On y vérifie également l'hypothèse d'un lieu d'intégration rapide des innovations techniques au XIXème siècle. Le système de la concession à un directeur responsable de l'exploitation dans le cadre très stricte d'un cahier des charges contraignant (nombre et typologie des représentations notamment) donne lieu à de fréquents états des lieux (à la remise des clefs ou au départ du titulaire du poste). Les Archives municipales conservent la documentation extrêmement détaillée de ces multiples adaptations et travaux réguliers d'entretien du bâtiment conduits par les inspecteurs et architectes voyers successifs, Démolon, puis Driollet, parmi les plus marquants, qui résident à demeure dans le théâtre. Cette présence avec celle du directeur ne sont-elles pas les meilleurs gages de prévention des risques d'incendie? Elle maintient une vigilance de tous les instants chez les principaux intéressés contre un sinistre redouté de tous et évité de peu à plusieurs reprises. La sécurité incendie joue ainsi un rôle également moteur dans les transformations techniques du théâtre. Le XIXème siècle marque un constant souci d'amélioration des conditions de confort d'accueil du public. Lors de la reconstruction, à la fin de premier empire, les ouvrages relatifs au chauffage regroupant "pompe, poële, latrines, grilles et châssis, auvent etc adjugés au sieur Poutière (serrurier à Nantes) en avril 1814 ne totalise qu'un montant modeste de Francs sur un coût total de la reconstruction avoisinant Francs (honoraires d'architecte compris). La salle n'est donc à l'origine chauffée que par les dégagements calorifiques des spectateurs, quelques poêles disséminés dans les foyers, les corridors et loges d'artistes complètent le chauffage dispensé par une dizaine de cheminées. L'arrière-scène reste ouverte à tous les vents, les travaux d'extension et d'intégration d'une salle de bal ayant été abandonnés. En période hivernale, il n'est pas rare que les représentations soient suspendues par des conditions trop rigoureuses. Elles ne seront maîtrisées qu'à l'arrivée d'un système de chauffage centralisé mixte air-eau par calorifère exécuté en 1855 par le fumiste Pierre Rigola Antonietti Entrepreneur local qui exécutera ces ouvrages après avoir pris en concession le chauffage du théâtre en 1848, maintenant pendant cet intervalle vaille que vaille en fonctionnement une installation vétuste présentant des risques élevés. La ville et la direction du théâtre insatisfaites de ses services n'hésiteront pas néanmoins à lâcher l'entrepreneur pour assurer en définitive la maintenance par un employé municipal (décision notifiée le 24 septembre 1858 à Rigolla). Lors de la réouverture en 1814, l'éclairage de la salle est dispensé par un lustre à 8 branches équipé de 42 lampes à huile dotées de bec à quinquet qu'on ne tarde pas à trouver sousdimensionné. Elles seront portées à 56. L'éclairage du théâtre fait l'objet d'une concession à un luminariste. Le sieur Huchon assure cette prestation en 1828 pour un coût de 52 francs par représentation (contrat - Série 4 M carton 57 D 2). Il conservera ce bail jusqu'à l'arrivée du gaz. 7

8 L'utilisation du gaz pour l'éclairage est envisagée comme une opportunité par le directeur Garnier dès 1828 et fait l'objet d'études comparatives : l'agressivité du gaz obtenu à partir de la distillation de la houille chargé de composés sulfurés est redoutée. Mais l'installation suppose l'implantation d'un gazomètre autonome sur le site ce qui fait notamment reculer les édiles devant les investissements à consentir. Les atermoiements de la municipalité entraîneront la rénovation du lustre défendue par le sieur Huchon, soucieux de conforter son monopole sur la concession de l'éclairage. L'intégration du gaz d'éclairage sera donc différée jusqu'en 1838 date à laquelle une concession est octroyée sur la ville à la Compagnie européenne du gaz. Porté par l'architecte Driollet en avril 1838, le dossier est mené avec célérité et dès la reprise en 1839, les nantais peuvent contempler dans une clarté inespérée les toilettes des galantes. Figure 2 - Projet d'illumination de la façade du théâtre Graslin soutenu par Etienne Coutan - tubes néon colorés. Lemonier, directeur du théâtre, en profite pour inviter la ville à assurer un éclairage au gaz de la place Graslin qui reste sombre en dépit des devantures illuminées des brasseries et cafés environnants. Le théâtre assurant sur ses deniers l'éclairage du parvis et du foyervestibule. L'intégration de l'éclairage électrique se fait sur le même mode. Le directeur en poste, averti des nouvelles techniques et sollicité par différentes compagnies parmi lesquelles Edison et la Société générale des moteurs à air comprimé, tente d'imposer le dossier au conseil municipal qui prudent diffère la décision jusqu'à l'implantation de l'opérateur de la société pour la transmission de la force par l'électricité. Le théâtre continuera ainsi à subir de nombreuses transformations techniques (intégration de la ventilation mécanique, secours incendie, etc.) et altération de la disposition de la salle jusqu'à la veille de la seconde guerre mondiale. Je remercie chaleureusement les Archives municipales et Mme Véronique Guitton en particulier pour leur accueil et leur soutien dans ce travail de recherche. Bruno SUNER Architecte-acousticien Enseignant à l'ecole d'architecture de Nantes Maquette : Chantal GUILLERY et Sophie GUERIN Impression des 250 exemplaires : Centre municipal d édition 8

L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes

L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes L Enfer du décor Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes Archives municipales de Nantes 1, rue d Enfer 44094 NANTES Cédex 01 02-40-41-95-85 02.40.47.38.79 RECONDITIONNEMENT

Plus en détail

Les fonds photos, affiches, plans, la collection d objets.

Les fonds photos, affiches, plans, la collection d objets. C1 COMM/CII/ARC/HIS Service des Archives historiques Les fonds photos, affiches, plans, la collection d objets. Droits photographiques réservés 18/06/2015 LES FONDS PHOTOGRAPHIQUES Des cartes postales

Plus en détail

Isolation... d une maison ancienne

Isolation... d une maison ancienne Photo F.Chevallereau Isolation...... d une maison ancienne comment s y prendre? L État : RT 2012? mais on est en 2014? Mes amis : Y a qu à mettre de la laine de verre! Mon voisin : Le polystyrène c est

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

1803 à 1929 REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DE LA SOUS-SERIE 5M. établi par Claude BRICHON Adjoint technique principal

1803 à 1929 REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DE LA SOUS-SERIE 5M. établi par Claude BRICHON Adjoint technique principal ARCHIVES MUNICIPALES DE BOURG-EN-BRESSE Edifices divers 1803 à 1929 REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DE LA SOUS-SERIE 5M établi par Claude BRICHON Adjoint technique principal et Elisabeth ROUX Attachée de

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Matières concernées : Histoire-Géographie, Lettres, Latin, Arts, Biologie. Enseignements d'exploration : Patrimoine,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE Sommaire La légende ASSE Page 3 Le Musée en chiffres Page 4 Le Musée en bref Page 4 7 salles d exposition Pages 5 et 6 Conseil général de la Loire Page 7 Saint-Étienne

Plus en détail

RENCONTRE AVEC LES PERSONNES AGEES «PREMIERS PAS SUR INTERNET ET SUR LA PHOTO NUMERIQUE»

RENCONTRE AVEC LES PERSONNES AGEES «PREMIERS PAS SUR INTERNET ET SUR LA PHOTO NUMERIQUE» RENCONTRE AVEC LES PERSONNES AGEES «PREMIERS PAS SUR INTERNET ET SUR LA PHOTO NUMERIQUE» ACTEURS DU PROJET : 10 élèves du lycée Sévigné (29, rue Michelet - Saint -Etienne) de la filière Sciences et Techniques

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

Un lieu d exception pour vos événements

Un lieu d exception pour vos événements Un lieu d exception pour vos événements Au cœur de Paris, dans un cadre hors du commun, le Jeu de Paume vous accueille pour organiser, en dehors des horaires d'ouverture au public, vos petits déjeuners,

Plus en détail

Immeuble ; hôtel Le Garage

Immeuble ; hôtel Le Garage Immeuble ; hôtel Le Garage 67, 65, 69 avenue Maréchal-de-Saxe 2, 6 rue Le Royer rue Vendôme 27, 29 rue de Bonnel Lyon 3e Dossier IA69006073 réalisé en 2004 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes,

Plus en détail

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014. Pôle ressources & développement Email : rbudzinski@cdg54.fr Tél. : 03.83.67.48.21 Archives REFERENCES : PRINCIPE : RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES 04.01 Gestion des ressources immobilières - Fichier informatique Fichier contenant des données utilisées pour contrôler l'inventaire et la gestion des immeubles,

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

77-77b rue Etienne-Richerand Lyon 3e Dossier IA69001278 réalisé en 2009. Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville de Lyon

77-77b rue Etienne-Richerand Lyon 3e Dossier IA69001278 réalisé en 2009. Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville de Lyon Charpente Perrier frères puis Bourgey marchand de bois et savonnerie puis fournisseur industriel Netex Sno puis ébéniste Denys et UNICO meubles puis transport Limousin et chauffage Marcadal actuellement

Plus en détail

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI?

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? Des productions en maîtrise de la langue o A l écrit: suite/fin d album, critiques littéraires, carnets de lecture o

Plus en détail

Schréder partenaire des villes et communes. Nivelles grand place

Schréder partenaire des villes et communes. Nivelles grand place Schréder partenaire des villes et communes Nivelles grand place Une réalisation Schréder où convivialité de l espace public rime avec économie d énergie Mise en lumière de la Grand Place de Nivelles Nivelles,

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal

Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal rue de Finsterwalde Montataire Dossier IA60001666 réalisé en

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Cahier de recommandations en vue de la réalisation d une devanture commerciale PLU prescrit le 26 mars 2007 PLU arrêté le 20 septembre 2010 PLU approuvé le 19 septembre 2011 Modification

Plus en détail

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité V I L L E D E L A T O U R D E P E I L Z Municipalité PRÉAVIS MUNICIPAL N 1/2015 le 4 février 2015 Concerne : Demande de crédit de Fr. 451'000.-- pour l organisation d un concours en vue de la rénovation

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de

Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de construire une salle polyvalente Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de 4 réalisations récentes à destination

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Hôtel de Caumont Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Ouverture printemps 2015 Un nouveau centre d art au cœur du patrimoine aixois Aix-en-Provence, capitale culturelle de la Provence au rayonnement

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Thierry Mezerette FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation

Plus en détail

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant plus de dix salariés) du 8 octobre 1990. Etendue par

Plus en détail

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité La gare ferroviaire de demain Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité Direction XXXX, le XX/XX/2011 Plan de présentation La recherche de la performance des gares SNCF L exemple des haltes éco-durables

Plus en détail

UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS

UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS LES LABORATOIRES D AUBERVILLIERS UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS Location d espaces - contact Sorana Munteanu s.munteanu@leslaboratoires.org / 01 53 56 15 91 1 Un lieu-mémoire

Plus en détail

AJ/13 ARCHIVES DU THÉÂTRE NATIONAL DE L OPÉRA

AJ/13 ARCHIVES DU THÉÂTRE NATIONAL DE L OPÉRA AJ/13 ARCHIVES DU THÉÂTRE NATIONAL DE L OPÉRA Intitulé : ARCHIVES DU THÉÂTRE NATIONAL DE L OPÉRA. Niveau de classement : sous-série du cadre de classement. Dates extrêmes : XVIII e siècle 1944. Importance

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS COMMENT PRÉPARER LES DEMANDES? QUELLES SONT LES RÈGLES A RESPECTER? MINISTÈRE DE LA CULTURE

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

Le Château de Kerjean est classé monument historique

Le Château de Kerjean est classé monument historique restauration du château 7/06/06 18:13 Page 1 restauration du château 7/06/06 18:14 Page 2 Le Château de Kerjean est classé monument historique Ce classement a été effectué en 1911, lorsque le château a

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

Aménagements de l avant-gare de Paris Montparnasse

Aménagements de l avant-gare de Paris Montparnasse Aménagements de l avant-gare de Paris Montparnasse préalables à l arrivée des lignes à grande vitesse Bretagne Pays de la Loire et Sud Europe Atlantique Pièce H Avis des Architectes des Bâtiments de France

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Haute Bretagne Evénements Olivier WATINE : 02 99 78 50 35 contact@haute-bretagne-evenements.

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Haute Bretagne Evénements Olivier WATINE : 02 99 78 50 35 contact@haute-bretagne-evenements. DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE COMUNIQUÉ... page 1 LE MEET PRO un nouveau salon pour le tourisme d Affaires en Bretagne... page 2 UNE ORGANISATION Haute Bretagne Evénement... page 3 UN PROGRAMME dédié aux

Plus en détail

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL Patrimoine immobilier communal Demande d un crédit de CHF 892 000.- TTC pour l établissement d une expertise technique systématique Délégué municipal : M. Claude Uldry

Plus en détail

... LOCATION D ESPACES AU THÉÂTRE DE LA CITÉ INTERNATIONALE ...

... LOCATION D ESPACES AU THÉÂTRE DE LA CITÉ INTERNATIONALE ... ... LOCATION D ESPACES AU THÉÂTRE DE LA CITÉ INTERNATIONALE... Julien Princiaux + 33 6 16 69 27 73 julien.princiaux@theatredelacite.com www.theatredelacite.com soirée promotionnelle, défilé de mode, showcase,

Plus en détail

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Mercredi 29 octobre 2014 Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

LES METIERS DES ARCHIVES

LES METIERS DES ARCHIVES , Juillet 2011 LES METIERS DES ARCHIVES Un document réalisé par le SIOU Campus Croix-Rouge SIOU-BAIP - Rue Rilly-la-Montagne 51100 REIMS 03.26.91.87.55 mail : siou.campuscroixrouge@univ-reims.fr Sommaire

Plus en détail

Les partenaires. L association. Bâtimétal

Les partenaires. L association. Bâtimétal Frédérique Nalbandian Parc du grand saint-jean Mirage septembre 2013 Dossier de presse VOYONS VOIR ART CONTEMPORAIN ET TERRITOIRE EDITO La ville d Aix-en-Provence, par l intermédiaire de la Direction de

Plus en détail

Conditions de prêt pour l exposition d objets archéologiques

Conditions de prêt pour l exposition d objets archéologiques >> Agathe MULOT Gaëlle HAROUARD Régisseurs des collections 03 90 58 55 76 agathe.mulot@pair-archeologie.fr gaelle.harouard@pair-archeologie.fr Conditions de prêt pour l exposition d objets archéologiques

Plus en détail

dossier technique La Maison 03 20 47 28 35 / www.lamaison.pro

dossier technique La Maison 03 20 47 28 35 / www.lamaison.pro 1 SOMMAIRE Présentation... 3 Plan du rez-de-chaussée... 4 Descriptif du rez-de-chaussée... 5 Plan du 1er étage... 6 Descriptif du 1er étage... 7 Nos options... 8 Règlement général... 9 Moyens d accès...

Plus en détail

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi 267 rue Marcel-Mérieux square du Professeur-Galtier rue Prosper-Chappet Lyon 7e Dossier

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LE

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LE LUGNY-CHAMPAGNE DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LE «RECUEIL DES BELLES PRATIQUES ET BONS USAGES EN MATIERE D ACCESSIBILITE DE LA CITE» Mairie 10 Route d Herry 18140 Lugny-Champagne Tel/Fax : 02 48 72 93 24

Plus en détail

Réceptions. Le Phare des Baleines. Océan Authentique. Séminaires. Vos événements au bord de l océan. Professionnel. Conférences. Réunions de travail

Réceptions. Le Phare des Baleines. Océan Authentique. Séminaires. Vos événements au bord de l océan. Professionnel. Conférences. Réunions de travail Vos événements au bord de l océan île de Ré Le Phare des Baleines Conseils Plaisir Séminaires Océan SoiréesDécouvrir Authentique Réceptions Conférences Réunions de travail Événements Professionnel Détente

Plus en détail

Bordeaux Palais de la Bourse 17 Place de la Bourse 33076 Bordeaux Cedex. www.bordeauxpalaisbourse.com palaisbourse@bordeauxpalaisbourse.

Bordeaux Palais de la Bourse 17 Place de la Bourse 33076 Bordeaux Cedex. www.bordeauxpalaisbourse.com palaisbourse@bordeauxpalaisbourse. Bordeaux Palais de la Bourse 17 Place de la Bourse 33076 Bordeaux Cedex www.bordeauxpalaisbourse.com palaisbourse@bordeauxpalaisbourse.com Rejoignez nous sur Facebook et Twitter : www.facebook.com/espacecongres

Plus en détail

Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris

Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris 1 Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

Embellir sa devanture commerciale

Embellir sa devanture commerciale C h a r t e p a y s a g e u r b a i n Embellir sa devanture commerciale Le centre-ville de Montfermeil bénéficie d un patrimoine bâti important, empreinte de cet ancien bourg agricole. Cependant, cet héritage

Plus en détail

Le Grand-Théâtre L # Auditorium de Bordeaux. Une offre adaptée au monde de l entreprise. L Opéra National de Bordeaux et les entreprises

Le Grand-Théâtre L # Auditorium de Bordeaux. Une offre adaptée au monde de l entreprise. L Opéra National de Bordeaux et les entreprises Le Grand-Théâtre L Opéra National de Bordeaux et les entreprises Une offre adaptée au monde de l entreprise L # Auditorium de Bordeaux LES FORMULES AUTOUR de la programmation Vous souhaitez offrir à vos

Plus en détail

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Plan d accès 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Archives : Le terme s emploie toujours au pluriel pour désigner un ensemble de documents, produits ou reçus par toute personne physique ou

Plus en détail

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Prothésistes dentaires Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Carsat Centre Ouest Assurance des risques professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX LOCAUX DE TRAVAIL

Plus en détail

axel schoenert architectes

axel schoenert architectes HALL ADMINISTRATIF hôtel de ville de puteaux axel schoenert architectes l hôtel de ville de puteaux L agence Axel Schoenert architectes a livré la restructuration partielle de l hôtel de ville de Puteaux.

Plus en détail

Bureau d'études techniques en génie climatique

Bureau d'études techniques en génie climatique Bureau d'études techniques en génie climatique Études d'exécution, Maîtrise d'œuvre, Conception, Expertise Bâtiment Sigma 2000 5 Bd Vincent Gâche BP 36204 44262 Nantes Cedex 2 Octobre 2013 Sommaire Notre

Plus en détail

UN NOUVEAU CADRE DE VIE...

UN NOUVEAU CADRE DE VIE... UN NOUVEAU CADRE DE VIE... Résider sur la rive d un parc Située au cœur du nouveau quartier résidentiel Rives de Seine, la résidence Rive de Parc est une réalisation exceptionnelle à plusieurs titres.

Plus en détail

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE»

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» PROGRAMME Lieu : BRUXELLES Pour tous, en fonction de l affectation du bâtiment : SOIT MODULE «DANS LE LOGEMENT INDIVIDUEL OU COLLECTIF < 10 UNITÉS)» (6 jours) SOIT

Plus en détail

Centre aéré (ancien moulin de Lavray)

Centre aéré (ancien moulin de Lavray) Centre aéré (ancien moulin de Lavray) ancien chemin de Saint-Jorioz à Saint-Eustache Lavray Saint-Eustache Dossier IA74001642 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire

Plus en détail

Le Centre Georges Pompidou, Paris.

Le Centre Georges Pompidou, Paris. Le Centre Georges Pompidou, Paris. 1- L OEUVRE : Titre de l œuvre Centre Georges Pompidou aussi surnommé Beaubourg d après le nom du quartier dans lequel il fut construit. Nom de l auteur ou de l artiste

Plus en détail

Collections et dépôts techniques aux XVIIIe et XIXe siècles

Collections et dépôts techniques aux XVIIIe et XIXe siècles Collections et dépôts techniques aux XVIIIe et XIXe siècles INTRODUCTION * Soraya BOUDIA: tension chez les scientifiques : entre légitimation par le patrimoine / hantise de l obsolescence des représentations

Plus en détail

Aménager. son point de vente

Aménager. son point de vente Aménager son point de vente L aménagement du point de vente est l un des principaux piliers de la réussite d une entreprise commerciale. La conception de l espace marchand doit permettre : une identification

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER OU MODIFIER UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP) guide d'aide pour l'instruction

AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER OU MODIFIER UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP) guide d'aide pour l'instruction Direction Départementale des Territoires Cher Service Urbanisme Habitat Ville Bureau Construction Accessibilité 6, place de la Pyrotechnie 18019 BOURGES CEDEX AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER

Plus en détail

Guide exposant pour les stands de 9 m2

Guide exposant pour les stands de 9 m2 Guide exposant pour les stands de 9 m2 IMA-events 80 rue d Aboukir - 75002 Paris France S.A.R.L au capital de 7 500 SIREN 527 509 327 RCS Paris - APE 8230Z Page 1 Contactez-nous... Vos interlocuteurs Contacts

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

UN ÉQUIPEMENT DU GRAND NANCY LE CENTRE DE CONGRÈS PROUVÉ OUVERTURE ÉTÉ 2014

UN ÉQUIPEMENT DU GRAND NANCY LE CENTRE DE CONGRÈS PROUVÉ OUVERTURE ÉTÉ 2014 UN ÉQUIPEMENT DU GRAND NANCY LE CENTRE DE CONGRÈS PROUVÉ OUVERTURE ÉTÉ 2014 NIVEAU 3 MEZZANINE NIVEAU 3 NIVEAU 2 ENTRESOL NIVEAU 2 NIVEAU 1 MEZZANINE NIVEAU 1 ENTRESOL NIVEAU 0 REZ-DE-CHAUSSÉE NIVEAU -1

Plus en détail

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Urbanisme 07-002 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour des travaux d entretien des annexes est et ouest du Musée d art et d histoire et pour des travaux de

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Histoire de l'électrification rurale en France

Histoire de l'électrification rurale en France Histoire de l'électrification rurale en France René Massé Édition «Études et travaux en ligne» du Gret. N 03. 2005 Étude réalisée en décembre 2002 A la fin du XIX ème siècle, en pleine période de développement

Plus en détail

Présentation renouveau école Georges Pamart

Présentation renouveau école Georges Pamart MAIRIE DE QUERENAING DEPARTEMENT DU NORD REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE EGALITE FRATERNITE Arrondissement de Valenciennes - Canton de Valenciennes Sud www.querenaing.fr Présentation renouveau école Georges

Plus en détail

LOCAL À LOUER. «ZAC SEGUIN RIVES DE SEINE» Quartier du Trapèze Place Jules Guesde BOULOGNE BILLANCOURT Ilot A4 EST B

LOCAL À LOUER. «ZAC SEGUIN RIVES DE SEINE» Quartier du Trapèze Place Jules Guesde BOULOGNE BILLANCOURT Ilot A4 EST B LOCAL À LOUER «Quartier du Trapèze Place Jules Guesde BOULOGNE BILLANCOURT Ilot A4 EST B 152, bd Haussmann 75008 Paris Tél. : 01 53 53 23 23 Email : contact@devim-commercialisation.com PRÉSENTATION SURFACES

Plus en détail

Marseille/Le Corbusier : Quand l architecture se livre 3ème édition

Marseille/Le Corbusier : Quand l architecture se livre 3ème édition Marseille/Le Corbusier : Quand l architecture se livre 3ème édition Jeudi 9 octobre en journée A l école primaire du square Michelet 13009 Marseille, ateliers et rencontre animés par l auteur de l ouvrage

Plus en détail

IMMEUBLE A VENDRE. Avenue du Val Saint Georges, 4 5000 NAMUR

IMMEUBLE A VENDRE. Avenue du Val Saint Georges, 4 5000 NAMUR IMMEUBLE A VENDRE Avenue du Val Saint Georges, 4 5000 NAMUR À Salzinnes, à proximité immédiate du centre de Namur, de la clinique et maternité Sainte-Elisabeth, des Hautes Ecoles, des autoroutes, des commerces

Plus en détail

Le permis de construire

Le permis de construire Le permis de construire 2014, N 1 AGGLOMÉRATION D AGEN La demande de Permis de construire La demande de permis de construire doit être effectuée au moyen de l'un des formulaires suivants : Sommaire : La

Plus en détail

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ PIXEL PUBLIé PAR BNP PARIBAS REAL ESTATE 28 FEBRUARY 14 Type de projet : Construction Neuve Type de bâtiment : Immeuble de bureaux Année

Plus en détail

Étudier l histoire des arts

Étudier l histoire des arts Étudier l histoire des arts Une option de détermination en seconde Puis soit une option de spécialité en filière littéraire Soit une option facultative dans toutes les autres filières. Au lycée Fulbert

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Villa dite Saint-Cloud

Villa dite Saint-Cloud Villa dite Saint-Cloud 54 boulevard Frédéric-Garnier Royan Dossier IA17046390 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel Enquêteur : Suire

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Une autre façon de vivre à Lyon BBC. Bâtiment Basse Consommation

Une autre façon de vivre à Lyon BBC. Bâtiment Basse Consommation Une autre façon de vivre à Lyon BBC Bâtiment Basse Consommation 1 7 2-1 7 6 r u e d e S a i n t - C y r L Y O N 9 e Vivre à Lyon comme à la campagne Situé à l ouest de la Saône, à la lisière de Saint-Didier

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 17 janvier 2013 à 19 heures. Salle du Conseil municipal

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 17 janvier 2013 à 19 heures. Salle du Conseil municipal CONSEIL MUNICIPAL Séance du 17 janvier 2013 à 19 heures. Salle du Conseil municipal COMPTE-RENDU Le Conseil municipal, après en avoir délibéré, décide : 2013.01.01 Intercommunalité. Nouvelle définition

Plus en détail

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Marne-la-Vallée, puissant pôle d'attraction 40 ans d aménagement novateur : territoire d expérimentation et véritable précurseur

Plus en détail

Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3

Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3 Section du programme, du budget et de l administration Segment du programme, du

Plus en détail

Rueil Malmaison - 8 rue Bequet.

Rueil Malmaison - 8 rue Bequet. En coeur de ville, un art de vivre unique. Rueil Malmaison - 8 rue Bequet. une attractivité hors pair : Connexion directe avec Paris Gare RER A / Bus N 163 (vers Porte de Champerret) / Autolib Cœur de

Plus en détail

Avec ses 6 000 m², ses cinq salles de cinéma, ses espaces de réception et sa Salle des collections, le Forum des images est un véritable lieu d

Avec ses 6 000 m², ses cinq salles de cinéma, ses espaces de réception et sa Salle des collections, le Forum des images est un véritable lieu d Invitez-vous au 2 Avec ses 6 000 m², ses cinq salles de cinéma, ses espaces de réception et sa Salle des collections, le Forum des images est un véritable lieu d accueil. Après une rénovation d envergure,

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

Sa situation privilégiée

Sa situation privilégiée Sa situation privilégiée Residhome Les Berges de la Loire **** Les accès Situé au cœur de Nantes, à 5 mn à pied de la gare SNCF, 15 mn de l aéroport et à deux pas du centre d affaires Euronantes. Nous

Plus en détail

Les Subsistances. Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble.

Les Subsistances. Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble. Les subsistances Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble. Les Subsistances Laboratoire international de création artistique Cirque / Théâtre / Danse / Musique 04 78 39 10 02

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

centre courrier et bureau d'aix-les-bains Victoria

centre courrier et bureau d'aix-les-bains Victoria Poste, centre courrier et bureau d'aix-les- Bains Victoria 15 avenue Victoria avenue Marie-de-Solms rue Jean-Louis-Victor-Bias Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002123 réalisé en 2012 Copyrights

Plus en détail

La bibliothèque. Département des restaurateurs

La bibliothèque. Département des restaurateurs La bibliothèque Département des restaurateurs La bibliothèque, créée en 1978, est un espace de consultation et de recherche qui assure, en France et en Europe, le rôle de bibliothèque de référence dans

Plus en détail

Pose de la première pierre de la résidence Tour Lumière

Pose de la première pierre de la résidence Tour Lumière Pose de la première pierre de la résidence Tour Lumière Tours, jeudi 19 février 2015 Jacques FERRIER Opération réalisée avec le soutien de : Présentation de l évènement Le 19 février 2015, Serge Babary,

Plus en détail