L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes"

Transcription

1 L Enfer du décor Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes Archives municipales de Nantes 1, rue d Enfer NANTES Cédex Numéro 4 Novembre 2002 BASE DE DONNEES AVENIO Sous-série 1 Fi En 1983 la sous-série 1 Fi a été ouverte pour recevoir tous les plans en vrac des Archives, non cotés dans les séries traditionnelles du cadre de classement. Il s agit essentiellement de cartes et plans généraux et plans de monuments nantais du XIXe au XXe siècles ainsi que les plans parcellaires du cadastre des communes de Nantes, Chantenay et Doulon. L inventaire a été saisi et indexé dans la base Avenio sous la cote 1 Fi 1 à 1 Fi Les recherches peuvent se faire à partir des lieu, auteur, mot clé. Façade de la halle aux toiles côté de la rue Nouvelle, par Crucy, (1 Fi 505) Cependant, cette sous-série s accroîtra suivant les dons et versements futurs. Sous-série 13 Fi Dans le cadre du transfert des données du logiciel GESBIB vers la b a s e a r c h i v e s AVENIO (tous deux accessibles en salle de lecture) et après ressaisie du fonds de la bibliothèque et d une partie des articles dépouillés, nous entamons maintenant un travail similaire sur la photothèque. Catherine ROGEON a ainsi commencé la saisie des notices des tirages photo- graphiques cotés 13 Fi, tirages des plaques de verre cotées elles Talensac, vue prise de l usine à gaz, Fi. (13 Fi 705) Actuellement fiches sont consultables sur la base en salle de lecture et leur nombre croît chaque jour. 1

2 Sous-série 26 Fi Un album photographique comprenant des photos de classe des élèves et professeurs de l école régionale des Beaux-Arts, des travaux des élèves lors de plusieurs expositions ( ) à la Bourse du Commerce, et à l occasion du concours général de composition décorative organisé par la société d encouragement à l Art et l industrie, ainsi que des vues du char créé en 1909 à l occasion du défilé de la mi-carême a été indexé et saisi dans la base de données Avenio. L album précédemment coté 1013 W 10 a été réintégré en série Fi et porte désormais la cote 26 Fi 434 à 26 Fi 521. Elèves et professeurs de l école des Beaux-Arts, 1910 (26 Fi 524) LES QUARTIERS Vieux Malakoff : un quartier des mémoires (voir le n 3 pour la présentation) L exposition qui s est déroulée au lieu unique du 11 au 22 septembre dernier a trouvé un écho auprès de 900 personnes. 200 personnes se sont déplacées le soir du vernissage. Habitants du quartier, associations ont répondu à l invitation. La lecture des témoignages par deux comédiens a été vivement appréciée. Beaucoup d habitants du quartier sont venus se remémorer ce qu ils avaient connu, d autres notamment les habitants de la cité ont découvert leur quartier sous un autre aspect. De nombreux Nantais curieux de leur ville et de son évolution ont apprécié ce retour sur l histoire d un quartier appelé à de nombreuses transformations. Durant ces dix jours, un accueil quotidien était assuré par les Archives municipales et l équipe de quartier. Ces permanences ont permis de riches échanges : de nombreux visiteurs ont découvert le rôle des Archives municipales, d autres ont spontanément évoqué leurs souvenirs, photos à l appui pour certains. Les écoles du quartier se sont également déplacées. Cette manifestation a également permis d échanger avec des associations d histoire locale qui ont pu voir comment un travail sur l histoire et la mémoire d un quartier pouvait être mis en valeur. Toutes ces rencontres ont permis d amorcer des pistes pour un projet sur l histoire et la mémoire de la cité Malakoff. La publication (gratuite) qui accompagnait cette exposition est encore disponible à l accueil des Archives 2

3 RESTAURATION Débutée en 2001, la restauration des affiches de théâtre se poursuit. Cette année, ce sont 24 autres affiches côtées 6 Fi à 6 Fi qui ont été restaurées dans l atelier de la Reliure du Limousin à Malemort-sur-Corrèze. Parallèlement deux imposantes tables décennales des naissances de Nantes 1 E ( ) et 1 E ( ) ont été confiées à un autre restaurateur l Atelier Quillet à Loix-en-Ré. Leurs taille et épaisseur ainsi qu une importante consultation les ayant fragilisées, nous avons profité de leur restauration pour les microfilmer (2 Mi 566 et 2 Mi 567). EXPOSITION «JACQUES V GABRIEL, architecte du roi» Au Musée du Château des Ducs de Bretagne Depuis le 28 septembre et jusqu au 5 janvier 2003, le Musée du château des Ducs de Bretagne présente une exposition sur Jacques V Gabriel, architecte du roi dans les grandes villes de la façade atlantique de 1720 à Lors de son unique séjour à Nantes en septembre 1727, Gabriel a conseillé la municipalité Mellier sur les projets en cours, en particulier la reconstruction du pont de Pirmil, la construction du pont Feydeau et de la nouvelle Bourse de Commerce. Pour illustrer ce thème, le Musée du château expose des documents issus du fonds des Archives municipales, tel que ce «plan profil et élévation d une nouvelle bource à construire sur le quay de la Fosse à Nantes», par Goubert ; 4 juillet 1720 ; II 158 n 1 3

4 VERT NANTAIS : Histoire du mobilier urbain à Nantes du XVIe au XXIe siècle Bilan Après sept semaines d exposition à la Chapelle de l Oratoire, maintenant que les documents ont retrouvé leur boîte ou leur tiroir, l heure est au bilan. Du 21 septembre au 10 novembre, visiteurs ont pu découvrir l histoire du mobilier urbain nantais, dont 741 en groupes. Nous avons en particulier accueilli et guidé 16 classes de primaire, majoritairement des CM1/CM2 pour lesquels un questionnaire avait été réalisé par Vincent Jochault, professeur d histoire du service éducatif, 10 classes de lycées sans oublier des élèves de l Ecole d Architecture et de l Ecole d Architecture d intérieur. A l occasion de l exposition, les Archives ont édité un catalogue de 128 pages avec de nombreuses reproductions de documents présentés. En vente à l accueil : 15 4

5 Les Annales de Nantes et du Pays Nantais Le dernier numéro des Annales de Nantes et du Pays Nantais est consacré au quartier de la Morrhonnière depuis le boulevard Michelet jusqu au Petit Port. A travers 13 monographies, le lecteur retrouve l histoire tant des hommes que des lieux. Parmi ces articles, deux biographies : celle de l historien Jules Michelet et ses attaches privilégiées ou particulières avec Nantes puis celle du capitaine Schloessinger, grand blessé de la Première Guerre mondiale et fondateur du Groupement départemental de l Union nationale des Mutilés et Réformés. Les autres articles nous font découvrir, ou redécouvrir, des lieux plus ou moins connus comme par exemple le nouvel observatoire du Petit Port, le Chalet suisse de la Houssinière ou encore le manoir de Launay Violet. Outre son hippodrome, le quartier est également connu pour son ancien dépôt de tramways qui fait l objet d un article rédigé par Xavier Trochu des Archives Municipales. En quelques pages, on y apprend qu il fut réalisé en par Etienne Coutan, architecte de la Ville, lors de l électrification du réseau de tramways. D une superficie de m2, ce bâtiment regroupe les services administratifs et les ateliers ainsi que deux logements de fonction. Petite originalité : un ascenseur permet aux mécaniciens de faire monter les voitures (motrices ou remorques) à la menuiserie qui se trouve à l étage. Avec la disparition des tramways en 1958, le hangar accueille les bus (photo prise dans les années 1970) (21 Fi 141) Au-delà de cette description, l article précise l importance que revêt, déjà à cette époque, les transports en commun. Avec l annexion de Chantenay et Doulon en 1908, de nouvelles lignes doivent être prévues vers ces quartiers. Le journaliste du Phare de la Loire n écrit il pas, le jour de l inauguration du dépôt : «La banlieue nantaise se sentira plus intimement rattachée à la vie du centre de l agglomération. Bientôt, grâce aux nouveaux tramways, le Grand Blottereau, le parc de Procé, qui sont aujourd hui isolés et d un accès difficile, seront plus fréquentés encore qu à l heure actuelle et, grâce à la ligne de la Morrhonnière, le Petit Port deviendra la promenade favorite des Nantais». Comme les numéros précédents, celui-ci est consultable en salle de lecture. Il est également agréable de constater que nombre d articles ont été rédigés par des «habitués» des Archives municipales. 5

6 Le théâtre Graslin : vitrine des évolutions techniques pour le contrôle des ambiances L'histoire des procédés techniques et démarches architecturales mis en œuvre pour assurer le confort acoustique, visuel et thermique du public dans les salles de spectacles et d'audition reste à faire. Les travaux de recherche sur ces lieux se sont bornés aux dispositifs techniques appliqués aux arts de la scène. Suscitant l'essor du contrôle de la ventilation mécanique puis du conditionnement d'air, l'installation des premiers générateurs électriques (électrification de l'opéra Garnier, et des théâtres de Boulevard à Paris notamment), la résolution de problèmes acoustiques complexes (intelligibilité de la parole dans les grandes salles d'assemblées aux Etats-Unis, en France et en Angleterre), ces réalisations ont servi de terrain d'expérimentation et de vitrine technologique à des solutions innovantes, étendues ensuite à d'autres domaines de la construction, constituant ainsi de fait les véritables laboratoires de la maîtrise du confort et des ambiances dans le bâtiment (les salles de spectacles - lieux de plaisir - jouent sur ce plan un rôle équivalent à celui de l'architecture hospitalière). C'est le postulat d'une recherche amorcée dans le cadre d un DEA d'histoire des sciences et techniques (directeur d'étude André Guillerme CNAM-CDHT). Celle-ci doit également permettre d'interroger plus globalement la nature des relations entre la pratique architecturale, les théories scientifiques et les techniques sur les trois champs d'investigation : acoustique, éclairage, thermique-aéraulique. Elle permet également de replacer la perception (la consommation?) du spectacle au sein des sociétés occidentales dans une perspective historique (évolution du rapport scène-salle) qui interroge les modes de représentation et de socialisation actuels. On oublie par exemple souvent que l'obscurité ne s'est imposé dans les salles pendant les spectacles qu'après l'électrification de l'éclairage à la fin du XIXème siècle. Figure 1 - Lors de l'équipement de la salle avec un système de chauffage centralisé par calorifère des contacts sont pris avec les entreprises Jules Grouvelle et Léon Duvoir Leblanc pour la fourniture des calorifères. L'architecte-voyer Driollet établit un projet définitif sur la base des données communiquées par les entreprises parisiennes écartées au profit d'un entrepreneur local : Rigola. Le théâtre Graslin constitue un support de choix pour amorcer cette étude. L'actualité d'une rénovation de la salle amorcée dans les prochaines semaines (la dernière date de 1968) associée à la réunion des opéras de Nantes et d'angers lui donne un relief particulier. Cette rénovation ne vise-t-elle pas au-delà du dépoussiérage de la décoration remaniée en 1968 et du remplacement des sièges à améliorer le confort thermique et de vision dans la salle? 6

7 L'analyse des sources d'archives municipales (série 4 M en particulier) permet de prendre conscience que loin d'être un équipement figé, le théâtre Graslin, dès l'origine patrimoine communal concédé à un directeur responsable de son exploitation, connaît des cycles réguliers de réhabilitation et d'adaptations techniques au fil de près de 200 ans d'exploitation. 20 à 30 ans s'écoulent en moyenne entre chaque rénovation lourde. On y vérifie également l'hypothèse d'un lieu d'intégration rapide des innovations techniques au XIXème siècle. Le système de la concession à un directeur responsable de l'exploitation dans le cadre très stricte d'un cahier des charges contraignant (nombre et typologie des représentations notamment) donne lieu à de fréquents états des lieux (à la remise des clefs ou au départ du titulaire du poste). Les Archives municipales conservent la documentation extrêmement détaillée de ces multiples adaptations et travaux réguliers d'entretien du bâtiment conduits par les inspecteurs et architectes voyers successifs, Démolon, puis Driollet, parmi les plus marquants, qui résident à demeure dans le théâtre. Cette présence avec celle du directeur ne sont-elles pas les meilleurs gages de prévention des risques d'incendie? Elle maintient une vigilance de tous les instants chez les principaux intéressés contre un sinistre redouté de tous et évité de peu à plusieurs reprises. La sécurité incendie joue ainsi un rôle également moteur dans les transformations techniques du théâtre. Le XIXème siècle marque un constant souci d'amélioration des conditions de confort d'accueil du public. Lors de la reconstruction, à la fin de premier empire, les ouvrages relatifs au chauffage regroupant "pompe, poële, latrines, grilles et châssis, auvent etc adjugés au sieur Poutière (serrurier à Nantes) en avril 1814 ne totalise qu'un montant modeste de Francs sur un coût total de la reconstruction avoisinant Francs (honoraires d'architecte compris). La salle n'est donc à l'origine chauffée que par les dégagements calorifiques des spectateurs, quelques poêles disséminés dans les foyers, les corridors et loges d'artistes complètent le chauffage dispensé par une dizaine de cheminées. L'arrière-scène reste ouverte à tous les vents, les travaux d'extension et d'intégration d'une salle de bal ayant été abandonnés. En période hivernale, il n'est pas rare que les représentations soient suspendues par des conditions trop rigoureuses. Elles ne seront maîtrisées qu'à l'arrivée d'un système de chauffage centralisé mixte air-eau par calorifère exécuté en 1855 par le fumiste Pierre Rigola Antonietti Entrepreneur local qui exécutera ces ouvrages après avoir pris en concession le chauffage du théâtre en 1848, maintenant pendant cet intervalle vaille que vaille en fonctionnement une installation vétuste présentant des risques élevés. La ville et la direction du théâtre insatisfaites de ses services n'hésiteront pas néanmoins à lâcher l'entrepreneur pour assurer en définitive la maintenance par un employé municipal (décision notifiée le 24 septembre 1858 à Rigolla). Lors de la réouverture en 1814, l'éclairage de la salle est dispensé par un lustre à 8 branches équipé de 42 lampes à huile dotées de bec à quinquet qu'on ne tarde pas à trouver sousdimensionné. Elles seront portées à 56. L'éclairage du théâtre fait l'objet d'une concession à un luminariste. Le sieur Huchon assure cette prestation en 1828 pour un coût de 52 francs par représentation (contrat - Série 4 M carton 57 D 2). Il conservera ce bail jusqu'à l'arrivée du gaz. 7

8 L'utilisation du gaz pour l'éclairage est envisagée comme une opportunité par le directeur Garnier dès 1828 et fait l'objet d'études comparatives : l'agressivité du gaz obtenu à partir de la distillation de la houille chargé de composés sulfurés est redoutée. Mais l'installation suppose l'implantation d'un gazomètre autonome sur le site ce qui fait notamment reculer les édiles devant les investissements à consentir. Les atermoiements de la municipalité entraîneront la rénovation du lustre défendue par le sieur Huchon, soucieux de conforter son monopole sur la concession de l'éclairage. L'intégration du gaz d'éclairage sera donc différée jusqu'en 1838 date à laquelle une concession est octroyée sur la ville à la Compagnie européenne du gaz. Porté par l'architecte Driollet en avril 1838, le dossier est mené avec célérité et dès la reprise en 1839, les nantais peuvent contempler dans une clarté inespérée les toilettes des galantes. Figure 2 - Projet d'illumination de la façade du théâtre Graslin soutenu par Etienne Coutan - tubes néon colorés. Lemonier, directeur du théâtre, en profite pour inviter la ville à assurer un éclairage au gaz de la place Graslin qui reste sombre en dépit des devantures illuminées des brasseries et cafés environnants. Le théâtre assurant sur ses deniers l'éclairage du parvis et du foyervestibule. L'intégration de l'éclairage électrique se fait sur le même mode. Le directeur en poste, averti des nouvelles techniques et sollicité par différentes compagnies parmi lesquelles Edison et la Société générale des moteurs à air comprimé, tente d'imposer le dossier au conseil municipal qui prudent diffère la décision jusqu'à l'implantation de l'opérateur de la société pour la transmission de la force par l'électricité. Le théâtre continuera ainsi à subir de nombreuses transformations techniques (intégration de la ventilation mécanique, secours incendie, etc.) et altération de la disposition de la salle jusqu'à la veille de la seconde guerre mondiale. Je remercie chaleureusement les Archives municipales et Mme Véronique Guitton en particulier pour leur accueil et leur soutien dans ce travail de recherche. Bruno SUNER Architecte-acousticien Enseignant à l'ecole d'architecture de Nantes Maquette : Chantal GUILLERY et Sophie GUERIN Impression des 250 exemplaires : Centre municipal d édition 8

L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes

L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes L Enfer du décor Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes Archives municipales de Nantes 1, rue d Enfer 44094 NANTES Cédex 01 02-40-41-95-85 02.40.47.38.79 Archives@mairie-nantes.fr

Plus en détail

Service Éducatif. www.archives.rennes.fr

Service Éducatif. www.archives.rennes.fr Service Éducatif www.archives.rennes.fr ateliers de découverte historique 5Fi202 L atelier se compose d une visite du bâtiment et d une séance de recherche historique sur les documents d archives. :: Oobjectifs

Plus en détail

L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes

L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes L Enfer du décor Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes Archives municipales de Nantes 1, rue d Enfer 44094 NANTES Cédex 01 02-40-41-95-85 02.40.47.38.79 Archives@mairie-nantes.fr

Plus en détail

www.residencemelodii.com CAEN - Appartements du 2 au 4 pièces

www.residencemelodii.com CAEN - Appartements du 2 au 4 pièces Réalisation Agence SEEGNE www.seegne.com Perspectives et plan masse : Images In Situ - Oeil-Extérieur. Carte : Google Map - Illustrations non contractuelles à la libre interprétation de l artiste. Photos

Plus en détail

ETABLISSEMENTS A VOCATION CULTURELLE (1790-1987)

ETABLISSEMENTS A VOCATION CULTURELLE (1790-1987) 4M ETABLISSEMENTS A VOCATION CULTURELLE (1790-1987) (Photo : Archives municipales de Beaune, 4M6, Vauxhall) Archives municipales de Beaune Inventaire réalisé par Soraya BENSEGHIR, archiviste, août 2011

Plus en détail

la Maison du Patrimoine dossier de presse

la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine sommaire

Plus en détail

AJ/53 ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCORATIFS

AJ/53 ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCORATIFS AJ/53 ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCORATIFS Intitulé : ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCORATIFS (ENSAD). Niveau de classement : fonds. Dates extrêmes : 1766-1972. Importance matérielle :

Plus en détail

INAUGURATION de la RESIDENCE DES ARTS MAISON INTERNATIONALE 11 Rue GAMBETTA St Etienne Le 5 octobre 2012

INAUGURATION de la RESIDENCE DES ARTS MAISON INTERNATIONALE 11 Rue GAMBETTA St Etienne Le 5 octobre 2012 INAUGURATION de la RESIDENCE DES ARTS MAISON INTERNATIONALE 11 Rue GAMBETTA St Etienne Le 5 octobre 2012 HISTORIQUE Situé sur l axe principal du Tramway de Saint-Etienne, à mi chemin entre la Mairie et

Plus en détail

Prix de vente : 287 000 Euros

Prix de vente : 287 000 Euros Visite du bien : 630208 Localisation : Saint-Caprais Ville proche : Bourges à 12 Km Autoroute : A71 à 12 Km Aéroport : Bourges Des prestations de qualité pour cette bâtisse cossue refaite à neuf en 2009,

Plus en détail

1803 à 1929 REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DE LA SOUS-SERIE 5M. établi par Claude BRICHON Adjoint technique principal

1803 à 1929 REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DE LA SOUS-SERIE 5M. établi par Claude BRICHON Adjoint technique principal ARCHIVES MUNICIPALES DE BOURG-EN-BRESSE Edifices divers 1803 à 1929 REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DE LA SOUS-SERIE 5M établi par Claude BRICHON Adjoint technique principal et Elisabeth ROUX Attachée de

Plus en détail

Avril 1908 Nantes annexe les villes de Doulon et de Chantenay

Avril 1908 Nantes annexe les villes de Doulon et de Chantenay Avril 1908 Nantes annexe les villes de Doulon et de Chantenay Présentation réalisée par les Archives municipales de Nantes, septembre 2008 Doulon au fil du temps Avant 1908, Doulon avait une activité communale.,

Plus en détail

«La Piscine - Musée d Art et d Industrie de Roubaix» (France)

«La Piscine - Musée d Art et d Industrie de Roubaix» (France) «La Piscine - Musée d Art et d Industrie de Roubaix» (France) A- Adresse du site : 23, rue de l Espérance F-59100 ROUBAIX B- Contact : Bruno Gaudichon Conservateur en chef [lapiscine.musee@mairie-roubaix.fr]

Plus en détail

le front populaire des photographes Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour...

le front populaire des photographes Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour... le front populaire des Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour... photographes Les faits Un grand moment photographique Chim (David

Plus en détail

du Décor LE DOCUMENT DU TRIMESTRE ARRIVEE Sommaire TRAITEMENT DES FONDS Histoire et mémoire des quartiers Le document du trimestre - Arrivée

du Décor LE DOCUMENT DU TRIMESTRE ARRIVEE Sommaire TRAITEMENT DES FONDS Histoire et mémoire des quartiers Le document du trimestre - Arrivée L Enfer LE DOCUMENT DU TRIMESTRE du Décor Patience et résignation! C est la formule, peu encourageante, par laquelle l adjoint Gabriel Lauriol termine une communication du Conseil municipal aux Nantais,

Plus en détail

la face cachée des archives

la face cachée des archives la face cachée des archives LA FACE CACHÉE DES ARCHIVES Protection au titre des monuments historiques Première Participation Payant Ouverture exceptionnelle Accès handicapés paris ARCHIVES DÉPARTEMENTALES

Plus en détail

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi 267 rue Marcel-Mérieux square du Professeur-Galtier rue Prosper-Chappet Lyon 7e Dossier

Plus en détail

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château centre d interprétation de l architecture et du patrimoine Localisation

Plus en détail

1 Table des matières générale

1 Table des matières générale OUTILS PRATIQUES chap. 1 page 1 1 0 - Outils pratiques Chap. 1 - Chap. 2 - Index Chap. 3 - Abréviations et sigles 1 - Sécurité incendie Chap. 1 - Généralités concernant les ERP Chap. 2 - Principes de sécurité

Plus en détail

Cailloux-sur-Fontaines (69) Intime au Grand Lyon

Cailloux-sur-Fontaines (69) Intime au Grand Lyon Cailloux-sur-Fontaines (69) Intime au Grand Lyon CAILLOUX-SUR-FONTAINES Laissez-vous émerveiller par la simplicité d un quotidien nouveau et profitez du luxe de la tranquillité. UNE PIERRE PRÉCIEUSE SUR

Plus en détail

CAEN - Résidence Le Ducal 35-37, rue Fred Scamaroni. 104 appartements de types T1 à T3 Surfaces comprises entre 26m² et 76m²

CAEN - Résidence Le Ducal 35-37, rue Fred Scamaroni. 104 appartements de types T1 à T3 Surfaces comprises entre 26m² et 76m² CAEN - Résidence Le Ducal 35-37, rue Fred Scamaroni 104 appartements de types T1 à T3 Surfaces comprises entre 26m² et 76m² Situation Région : Basse-Normandie (Caen préfecture) Département : Calvados Accès

Plus en détail

Le Grand-Théâtre L # Auditorium de Bordeaux. Une offre adaptée au monde de l entreprise. L Opéra National de Bordeaux et les entreprises

Le Grand-Théâtre L # Auditorium de Bordeaux. Une offre adaptée au monde de l entreprise. L Opéra National de Bordeaux et les entreprises Le Grand-Théâtre L Opéra National de Bordeaux et les entreprises Une offre adaptée au monde de l entreprise L # Auditorium de Bordeaux LES FORMULES AUTOUR de la programmation Vous souhaitez offrir à vos

Plus en détail

Bilan financier synthétique 2014

Bilan financier synthétique 2014 Bilan financier synthétique 2014 Comment lire le bilan La DRAC gère 4 programmes déclinés en actions et sous-actions Programme 131 Création Programme 175 Patrimoines Programme 224 Transmission des savoirs

Plus en détail

Dossier // presse. Exposition «une école rêve la ville» SOMMAIRE. 1- Une réflexion de l'etat sur le bâti de la Reconstruction

Dossier // presse. Exposition «une école rêve la ville» SOMMAIRE. 1- Une réflexion de l'etat sur le bâti de la Reconstruction Dossier // presse SDCI Service Départemental de la Communication Interministérielle CABINET DU PREFET DDTM DDPP DDCS DDFIP GENDARMERIE POLICE SIS Exposition «une école rêve la ville» PREFET DE LA MANCHE

Plus en détail

Immeuble dit bureau des fabricants de soieries de lyon

Immeuble dit bureau des fabricants de soieries de lyon Immeuble dit bureau des fabricants de soieries de lyon 1 rue Emile-Zola Jacobins Lyon 2e Dossier IA69001134 réalisé en 2005 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

DOMAINE DE CHANTILLY DOMAINE DE CHANTILLY

DOMAINE DE CHANTILLY DOMAINE DE CHANTILLY REGARDS SUR L ORIENT Catalogue des modules de l exposition itinérante Service éducatif et culturel DOMAINE DE CHANTILLY DOMAINE DE CHANTILLY Introduction À l occasion de l année du dialogue interculturel

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

Ministère de la culture et de la communication

Ministère de la culture et de la communication Ministère de la culture et de la communication Concours externe et interne de technicien(ne) d art Métiers : Végétaux ; Spécialité : Végétaux SESSION 2014 Epreuve pratique d admission L épreuve pratique

Plus en détail

Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure de révision?

Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure de révision? Révision du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais Sommaire Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure

Plus en détail

Lcommunales. es archives

Lcommunales. es archives Lcommunales es archives rchives es archives communales Les archives sont l ensemble des documents quels que soient leur date, leur forme et leur support matériel, produits ou reçus par toute personne physique

Plus en détail

Projet de rénovation de la salle polyvalente. Saint Médard sur Ille. Notice détaillée du projet 31/08/2009

Projet de rénovation de la salle polyvalente. Saint Médard sur Ille. Notice détaillée du projet 31/08/2009 Projet de rénovation de la salle polyvalente Saint Médard sur Ille Notice détaillée du projet 31/08/2009 Le projet consiste en la rénovation d'un ancien patronage afin de développer un espace de rencontres

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA GIRONDE DEMENAGENT

LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA GIRONDE DEMENAGENT DOSSIER DE PRESSE LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA GIRONDE DEMENAGENT Contact presse : Séverine LAVERNY Attachée de Presse Conseil Général de la Gironde 05 56 99 33 59 06 10 78 76 02 s.laverny@cg33.fr

Plus en détail

Présentation du mobilier de la Banque de France

Présentation du mobilier de la Banque de France Présentation du mobilier de la Banque de France 14 rue de la République Lyon 2e Dossier IM69001538 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ;

Plus en détail

Registres paroissiaux et d'état civil : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), 1552-1908 : page 10

Registres paroissiaux et d'état civil : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), 1552-1908 : page 10 Archives du Théâtre de la Commune CDN d Aubervilliers : 1997-2013 : page 2 Cartes et plans, gravures : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), XIIIe siècle-1980 : page 4 Cartes postales : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis),

Plus en détail

La Direction des Archives Départementales

La Direction des Archives Départementales DIRECTION DES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SEINE-MARITIME La Direction des Archives Départementales Bilan d activités 2011 MISSIONS ET OBJECTIFS La Direction des Archives départementales de la Seine-Maritime

Plus en détail

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po :: La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po >> À la différence d une m au centre de Paris. Sit et la rue Saint-Guillau enseignants et cherche 500 000 P O U R S

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Recevoir au Musée de la Grande Guerre

Recevoir au Musée de la Grande Guerre Recevoir au Musée de la Grande Guerre Location d espaces en Pays de Meaux Bienvenue À l occasion du centenaire de la Grande Guerre, offrez-vous un lieu qui a du sens Un nouveau regard sur 14-18 Inauguré

Plus en détail

Usine textile fabrique de chiffon en laine Brunon frères actuellement magasin municipal

Usine textile fabrique de chiffon en laine Brunon frères actuellement magasin municipal Usine textile fabrique de chiffon en laine Brunon frères actuellement magasin municipal 47 rue Victorien-Sardou la Guillotière Lyon 7e Dossier IA69001082 réalisé en 2004 Copyrights Copyrights Auteurs Région

Plus en détail

Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE

Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE 16-05-2013 14 Architecture Le beau geste citoyen de la Société Générale Société Générale rénove l une de ses agences historiques à Casablanca. Ce chantier

Plus en détail

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS Maître d ouvrage : Vilogia - Assistance à maîtrise d ouvrage : Itaq Equipe de conception-réalisation - Architecte : Atelier Charles Renard

Plus en détail

Programme. Le Longdoz : mutations urbanistiques d un quartier depuis le 19 e siècle

Programme. Le Longdoz : mutations urbanistiques d un quartier depuis le 19 e siècle Programme Le Longdoz : mutations urbanistiques d un quartier depuis le 19 e siècle Le quartier du Longdoz est un des anciens quartiers industriels de la ville de Liège qui a connu une urbanisation rapide

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE!

VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE! VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE! Résultats de la consultation des internautes sur le site internet de la Ville de Malakoff Vous êtes 892 à avoir répondu au questionnaire proposé en ligne entre septembre et novembre

Plus en détail

UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS

UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS LES LABORATOIRES D AUBERVILLIERS UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS Location d espaces - contact Sorana Munteanu s.munteanu@leslaboratoires.org / 01 53 56 15 91 1 Un lieu-mémoire

Plus en détail

ARCHIVES MUNICIPALES SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE

ARCHIVES MUNICIPALES SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE ARCHIVES MUNICIPALES DE SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE DEFINITION DES ARCHIVES Code du patrimoine Partie législative o LIVRE II : ARCHIVES TITRE Ier : RÉGIME GÉNÉRAL DES ARCHIVES

Plus en détail

Maison, puis hôtel de voyageurs, HôtelRestaurant Bonjour

Maison, puis hôtel de voyageurs, HôtelRestaurant Bonjour Maison, puis hôtel de voyageurs, HôtelRestaurant Bonjour 1 boulevard de Russie 21 rue de la Cité Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA731299 réalisé en 25 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes,

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat «Comprendre et qualifier la situation et l évolution du marché dans toutes ses compoanah N 5 Septembre 2015 Observatoire

Plus en détail

LE FONDS PATRIMONIAL. Edition 2015

LE FONDS PATRIMONIAL. Edition 2015 LE FONDS PATRIMONIAL Edition 2015 1 «Dictionnaire historique et critique» par Pierre Bayle. - 1740. 4 vol. 2 Le FONDS PATRIMONIAL de la Médiathèque de Saint-Cloud Qu est-ce qu un fonds patrimonial? L expression

Plus en détail

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI?

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? Des productions en maîtrise de la langue o A l écrit: suite/fin d album, critiques littéraires, carnets de lecture o

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

Réunion publique "Quel avenir pour la salle de la Cité?"

Réunion publique Quel avenir pour la salle de la Cité? Réunion publique "Quel avenir pour la salle de la Cité?" Le jeudi 25 juin à 20h Informations générales Lieu: Salle de la Cité Organisateur: La Ville de Rennes Nombre de participants: une trentaine de participants

Plus en détail

omme toujours, plusieurs séries nous apportent des informations

omme toujours, plusieurs séries nous apportent des informations M É M O I R E JANVIER V I V E 2007 SEMESTRIEL N 7 Le bulletin des archives municipales de Boulogne-Billancourt Les octrois Les octrois, dénommés familièrement barrières, ont fait partie du paysage urbain

Plus en détail

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Plan d accès 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Archives : Le terme s emploie toujours au pluriel pour désigner un ensemble de documents, produits ou reçus par toute personne physique ou

Plus en détail

Dispositif départemental d aide à la création et à l édition

Dispositif départemental d aide à la création et à l édition Direction de la culture Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône Dispositif départemental d aide à la création et à l édition Année 2013 Littérature / Patrimoine / Arts visuels Date limite de dépôt

Plus en détail

UN SIÈCLE DE TRANSPORTS URBAINS À TRAVERS LES ARCHIVES

UN SIÈCLE DE TRANSPORTS URBAINS À TRAVERS LES ARCHIVES HISTOIRE DE RENNES DOSSIER UN SIÈCLE DE TRANSPORTS URBAINS À TRAVERS LES ARCHIVES JULIETTE PATRON - MARS 2002 www.archives.rennes.fr LE TEMPS DES VÉLOCIPÈDES ET DES VOITURES HIPPOMOBILES Archives de Rennes,

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAUX

PROGRAMME DE TRAVAUX MAIRIE DE CUGES LES PINS Place Stanislas FABRE 13 780 CUGES LES PINS Tél : 04.42.73.83.57 - Fax : 04.42.73.81.10 MARCHE DE MAITRISE D ŒUVRE RENOVATION DE LA SALLE DES FETES TRAVAUX D AMENAGEMENT ET D EQUIPEMENTS

Plus en détail

Immeuble ; hôtel Le Garage

Immeuble ; hôtel Le Garage Immeuble ; hôtel Le Garage 67, 65, 69 avenue Maréchal-de-Saxe 2, 6 rue Le Royer rue Vendôme 27, 29 rue de Bonnel Lyon 3e Dossier IA69006073 réalisé en 2004 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes,

Plus en détail

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Mercredi 29 octobre 2014 Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales

Plus en détail

Objet : Projet départemental «Objectif Rando»

Objet : Projet départemental «Objectif Rando» Evreux, le 20 octobre 2011 L Inspecteur d Académie Directeur des Services Départementaux de l Education Nationale de l Eure à Mesdames et Messieurs les Directeurs des écoles maternelles et élémentaires

Plus en détail

Direction de l Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports

Direction de l Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports Direction de l Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports La Fondation de Monaco permet aux jeunes poursuivant des études relevant de l enseignement supérieur ou des travaux de recherches d être

Plus en détail

AVIS D APPEL A PROJET. CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE

AVIS D APPEL A PROJET. CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE AVIS D APPEL A PROJET CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE Etablissement Organisateur de la consultation Métropole Européenne de Lille

Plus en détail

RESTAURATION D UN HOTEL DE MAITRE DU XVIII e SIECLE 73 75 rue de Laeken - 1000 Bruxelles NOTE EXPLICATIVE

RESTAURATION D UN HOTEL DE MAITRE DU XVIII e SIECLE 73 75 rue de Laeken - 1000 Bruxelles NOTE EXPLICATIVE RESTAURATION D UN HOTEL DE MAITRE DU XVIII e SIECLE 73 75 rue de Laeken - 1000 Bruxelles NOTE EXPLICATIVE 1 Bâti existant et programmation du maître d ouvrage. Le lieu L hôtel Dewez, situé au croisement

Plus en détail

Protéger conserver transformer le patrimoine Habiter en ville aux XIXe et XXe siècles jeudi 18 avril 2013. David Ripoll

Protéger conserver transformer le patrimoine Habiter en ville aux XIXe et XXe siècles jeudi 18 avril 2013. David Ripoll Habiter en ville aux XIXe et XXe siècles jeudi 18 avril 2013 David Ripoll Historien de l art, licencié de l Université de Genève. Spécialisé dans l'étude de l architecture et de l urbanisme du XIX e siècle,

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT BILAN SALON INTERNATIONAL DE L AGRICULTURE Paris Du 25 février au 04 mars 2012 Le CRT Lorraine a été invité par la Chambre Régionale d Agriculture à participer sur son stand au salon de l agriculture.

Plus en détail

Recevoir au Théâtre Luxembourg

Recevoir au Théâtre Luxembourg Recevoir au Théâtre Luxembourg Location d espaces en Pays de Meaux Coup de projecteur sur le Théâtre Luxembourg! Le Théâtre Luxembourg c est une salle de spectacles de 601 places assises en fauteuil réparties

Plus en détail

Compte rendu de l audit de la clinique du Château

Compte rendu de l audit de la clinique du Château Compte rendu de l audit de la clinique du Château Audit réalisé le 12 juillet 2011 Dernier contrôle effectué sur place le 2 mars 2012 La clinique du Château répondant parfaitement à nos critères qualité,

Plus en détail

Livret de visite. Collège À LA DÉCOUVERTE DES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA DORDOGNE

Livret de visite. Collège À LA DÉCOUVERTE DES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA DORDOGNE Livret de visite Collège À LA DÉCOUVERTE DES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA Nom, Prénom : _ Classe : _ Le lieu L institution Les Archives départementales sont une institution ancienne. Elles ont été créées

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours ROCHAMBEAU 1 La réhabilitation du quartier, une histoire en cours L opération de reconquête urbaine qui doit être conduite dans le quartier Rochambeau succédera, dans le temps, à la construction du nouveau

Plus en détail

ANNEXE Modalités de calcul de la subvention contractualisée :

ANNEXE Modalités de calcul de la subvention contractualisée : ANNEXE Modalités de calcul de la subvention contractualisée : Nature des opérations GROSSES REPARATIONS AUX BATIMENTS COMMUNAUX (Ascenseur urbain) 1 Travaux de grosses réparations sur murs de soutènement

Plus en détail

parfumerie Sozio, actuellement immeuble à logements

parfumerie Sozio, actuellement immeuble à logements parfumerie Sozio, actuellement immeuble à logements 25 avenue Sainte-Lorette quartier Sainte-Lorette Grasse Dossier IA06001597 réalisé en 2008 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Recevoir au Théâtre Luxembourg

Recevoir au Théâtre Luxembourg Recevoir au Théâtre Luxembourg Location d espaces en Pays de Meaux Coup de projecteur sur le Théâtre Luxembourg! Le Théâtre Luxembourg c est une salle de spectacles de 601 places assises en fauteuil réparties

Plus en détail

Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du

Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles, un magasin, ou vous souhaitez devenir exploitant d un tel établissement, et vous

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 AVRIL 2013 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 AVRIL 2013 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 AVRIL 2013 POINT BATIMENTS COMMUNAUX Centre Municipal de Santé Extension et réhabilitation Attribution du marché de maîtrise d œuvre EXPOSE DES MOTIFS Par délibération

Plus en détail

Les fonds photos, affiches, plans, la collection d objets.

Les fonds photos, affiches, plans, la collection d objets. C1 COMM/CII/ARC/HIS Service des Archives historiques Les fonds photos, affiches, plans, la collection d objets. Droits photographiques réservés 18/06/2015 LES FONDS PHOTOGRAPHIQUES Des cartes postales

Plus en détail

LE VOYAGE A NANTES. Service commercial - Groupes Dossier suivi par Mme Chloé Bianchi / 02.40.20.60.11 Le voyage à Nantes / Nantes Tourisme

LE VOYAGE A NANTES. Service commercial - Groupes Dossier suivi par Mme Chloé Bianchi / 02.40.20.60.11 Le voyage à Nantes / Nantes Tourisme Un nouveau parcours culturel : l incontournable du tourisme urbain. Toute l effervescence d une ville curieuse et insolite en une seule offre. www.levoyageanantes.fr LE VOYAGE A NANTES Référence : UTL

Plus en détail

Établissement administratif, Caisse primaire d'assurance maladie de la Savoie

Établissement administratif, Caisse primaire d'assurance maladie de la Savoie Établissement administratif, Caisse primaire d'assurance maladie de la Savoie 657 boulevard Wilson avenue de Tresserve avenue Marie-de-Solms Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002029 réalisé

Plus en détail

Réfection ou remplacement de menuiseries sur des bâtiments classés de la commune de Baugé-en-Anjou

Réfection ou remplacement de menuiseries sur des bâtiments classés de la commune de Baugé-en-Anjou MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX CAHIER DES CHARGES SIMPLIFIE Réfection ou remplacement de menuiseries sur des bâtiments classés de la commune de Baugé-en-Anjou Personne publique contractante : MAIRIE DE BAUGE

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

FICHE TYPE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE. «La calligraphie» Indexation :

FICHE TYPE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE. «La calligraphie» Indexation : «La calligraphie» Présentation sommaire Identification : Utilisation de l'écriture comme art Personne(s) rencontrée(s) : Brigitte PALARIC Localisation municipalité) : (région, département, Ville : Allaire

Plus en détail

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Cost-effective Low-energy Advanced Sustainable Solutions www.class1.dk Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Le rapport complet est disponible

Plus en détail

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) «Diagnostic Monuments Historiques des bâtiments classés»

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) «Diagnostic Monuments Historiques des bâtiments classés» «Etude et maîtrise d œuvre de réhabilitation des bâtiments classés Monuments Historiques» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) «Diagnostic Monuments Historiques des bâtiments classés»

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

Proposition artistique : Cie T. Public, association d idées.

Proposition artistique : Cie T. Public, association d idées. Proposition artistique : Cie T. Public, association d idées. Projet culturel de création en quatre phases, et quatre actes en accompagnement du programme de requalification urbaine de la ville de Saint-Quentin,

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP)

REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Direction des Lycées REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Avril 2002 I. Réglementation en vigueur. Code de la construction et de l'habitation. ( CCH ) Arrête du 25 juin 1980 modifié

Plus en détail

Tania Mignacca. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone

Tania Mignacca. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Question Présentez-vous : Nom Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Ville Biographie Mot clé choisi Résumé Answer Individu Tania Mignacca Montréal Illustratrice

Plus en détail

EXPOSITION. «Nantais venus d ailleurs»

EXPOSITION. «Nantais venus d ailleurs» EXPOSITION «Nantais venus d ailleurs» de 1918 à nos jours Madame, Monsieur, Le Château des ducs de Bretagne Musée d Histoire de Nantes prépare pour l année 2010 une exposition consacrée à l histoire des

Plus en détail

Illumination du Jet d'eau, des fontaines, des églises, rue de la Corraterie

Illumination du Jet d'eau, des fontaines, des églises, rue de la Corraterie pour mieux vivre Eclairage public : garantir une mobilité et une sécurité optimales pour les piétons et les usagers de la route. Eclairage des voies publiques et signalisation routière. Lieux publics :

Plus en détail

Immobilier d entreprise. Le Sunset. Saint-Herblain, 5 200 m 2 de bureaux Vos bureaux au cœur d un pôle d affaires en vue

Immobilier d entreprise. Le Sunset. Saint-Herblain, 5 200 m 2 de bureaux Vos bureaux au cœur d un pôle d affaires en vue Immobilier d entreprise Le Sunset Saint-Herblain, 5 200 m 2 de bureaux Vos bureaux au cœur d un pôle d affaires en vue Le Sunset Parc Tertiaire Ar Mor : et plus encore Dans votre entreprise, vous exigez

Plus en détail

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Audit énergétique Bâtiment / Prédiagnostic Vous envisagez la réalisation d une étude de audit énergétique sur votre patrimoine, l ADEME et le Conseil régional de Bretagne

Plus en détail

UN PROJET UNE PARTICULARITE La Gaîté Lyrique fait la joie du numérique (diaporama)

UN PROJET UNE PARTICULARITE La Gaîté Lyrique fait la joie du numérique (diaporama) UN PROJET UNE PARTICULARITE La Gaîté Lyrique fait la joie du numérique (diaporama) Page 1/7 Philippe Ruault En travaux depuis sept ans, la Gaîté Lyrique ouvre enfin ses portes au public Désormais, celle

Plus en détail

MAISON FOLIE WAZEMMES

MAISON FOLIE WAZEMMES MAISON FOLIE WAZEMMES TARIFS DE LOCATION ET DOSSIER TECHNIQUE SEPT.2012 MAISON FOLIE WAZEMMES Présentation RUE D'ESQUERMES RUE DES SARRAZINS MONTEBELLO RUE GAMBETTA RUE DU DUMERIN RUE DE WAGRAM RUE DU

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Dossier de patrimoine industriel (enquête partielle, commune de Limoges) établi en 2002 par Pillet Frédéric (c) Inventaire général, 2002

Dossier de patrimoine industriel (enquête partielle, commune de Limoges) établi en 2002 par Pillet Frédéric (c) Inventaire général, 2002 Département : 87 IA87000193 Aire d'étude Adresse : Limoges : Montesquieu (rue) 54 ; Jean-de-La-Fontaine (rue) 49 à 61 Dénomination : usine de porcelaine Destinations : perception successives et actuelles

Plus en détail

Commission Administration Générale - Marchés et Travaux du 29 janvier 2008

Commission Administration Générale - Marchés et Travaux du 29 janvier 2008 2008/8884 Direction Centrale de l'immobilier PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 Commission Administration Générale - Marchés et Travaux du 29 janvier 2008 Objet : Prise à bail

Plus en détail

Inauguration du centre d examen du permis de conduire rénové. LAVAL Lieu-dit Beausoleil

Inauguration du centre d examen du permis de conduire rénové. LAVAL Lieu-dit Beausoleil Inauguration du centre d examen du permis de conduire rénové LAVAL Lieu-dit Beausoleil DOSSIER DE PRESSE 16 janvier 2015 à 15 h 30 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle

Plus en détail