L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes"

Transcription

1 L Enfer du décor Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes Archives municipales de Nantes 1, rue d Enfer NANTES Cédex Numéro 4 Novembre 2002 BASE DE DONNEES AVENIO Sous-série 1 Fi En 1983 la sous-série 1 Fi a été ouverte pour recevoir tous les plans en vrac des Archives, non cotés dans les séries traditionnelles du cadre de classement. Il s agit essentiellement de cartes et plans généraux et plans de monuments nantais du XIXe au XXe siècles ainsi que les plans parcellaires du cadastre des communes de Nantes, Chantenay et Doulon. L inventaire a été saisi et indexé dans la base Avenio sous la cote 1 Fi 1 à 1 Fi Les recherches peuvent se faire à partir des lieu, auteur, mot clé. Façade de la halle aux toiles côté de la rue Nouvelle, par Crucy, (1 Fi 505) Cependant, cette sous-série s accroîtra suivant les dons et versements futurs. Sous-série 13 Fi Dans le cadre du transfert des données du logiciel GESBIB vers la b a s e a r c h i v e s AVENIO (tous deux accessibles en salle de lecture) et après ressaisie du fonds de la bibliothèque et d une partie des articles dépouillés, nous entamons maintenant un travail similaire sur la photothèque. Catherine ROGEON a ainsi commencé la saisie des notices des tirages photo- graphiques cotés 13 Fi, tirages des plaques de verre cotées elles Talensac, vue prise de l usine à gaz, Fi. (13 Fi 705) Actuellement fiches sont consultables sur la base en salle de lecture et leur nombre croît chaque jour. 1

2 Sous-série 26 Fi Un album photographique comprenant des photos de classe des élèves et professeurs de l école régionale des Beaux-Arts, des travaux des élèves lors de plusieurs expositions ( ) à la Bourse du Commerce, et à l occasion du concours général de composition décorative organisé par la société d encouragement à l Art et l industrie, ainsi que des vues du char créé en 1909 à l occasion du défilé de la mi-carême a été indexé et saisi dans la base de données Avenio. L album précédemment coté 1013 W 10 a été réintégré en série Fi et porte désormais la cote 26 Fi 434 à 26 Fi 521. Elèves et professeurs de l école des Beaux-Arts, 1910 (26 Fi 524) LES QUARTIERS Vieux Malakoff : un quartier des mémoires (voir le n 3 pour la présentation) L exposition qui s est déroulée au lieu unique du 11 au 22 septembre dernier a trouvé un écho auprès de 900 personnes. 200 personnes se sont déplacées le soir du vernissage. Habitants du quartier, associations ont répondu à l invitation. La lecture des témoignages par deux comédiens a été vivement appréciée. Beaucoup d habitants du quartier sont venus se remémorer ce qu ils avaient connu, d autres notamment les habitants de la cité ont découvert leur quartier sous un autre aspect. De nombreux Nantais curieux de leur ville et de son évolution ont apprécié ce retour sur l histoire d un quartier appelé à de nombreuses transformations. Durant ces dix jours, un accueil quotidien était assuré par les Archives municipales et l équipe de quartier. Ces permanences ont permis de riches échanges : de nombreux visiteurs ont découvert le rôle des Archives municipales, d autres ont spontanément évoqué leurs souvenirs, photos à l appui pour certains. Les écoles du quartier se sont également déplacées. Cette manifestation a également permis d échanger avec des associations d histoire locale qui ont pu voir comment un travail sur l histoire et la mémoire d un quartier pouvait être mis en valeur. Toutes ces rencontres ont permis d amorcer des pistes pour un projet sur l histoire et la mémoire de la cité Malakoff. La publication (gratuite) qui accompagnait cette exposition est encore disponible à l accueil des Archives 2

3 RESTAURATION Débutée en 2001, la restauration des affiches de théâtre se poursuit. Cette année, ce sont 24 autres affiches côtées 6 Fi à 6 Fi qui ont été restaurées dans l atelier de la Reliure du Limousin à Malemort-sur-Corrèze. Parallèlement deux imposantes tables décennales des naissances de Nantes 1 E ( ) et 1 E ( ) ont été confiées à un autre restaurateur l Atelier Quillet à Loix-en-Ré. Leurs taille et épaisseur ainsi qu une importante consultation les ayant fragilisées, nous avons profité de leur restauration pour les microfilmer (2 Mi 566 et 2 Mi 567). EXPOSITION «JACQUES V GABRIEL, architecte du roi» Au Musée du Château des Ducs de Bretagne Depuis le 28 septembre et jusqu au 5 janvier 2003, le Musée du château des Ducs de Bretagne présente une exposition sur Jacques V Gabriel, architecte du roi dans les grandes villes de la façade atlantique de 1720 à Lors de son unique séjour à Nantes en septembre 1727, Gabriel a conseillé la municipalité Mellier sur les projets en cours, en particulier la reconstruction du pont de Pirmil, la construction du pont Feydeau et de la nouvelle Bourse de Commerce. Pour illustrer ce thème, le Musée du château expose des documents issus du fonds des Archives municipales, tel que ce «plan profil et élévation d une nouvelle bource à construire sur le quay de la Fosse à Nantes», par Goubert ; 4 juillet 1720 ; II 158 n 1 3

4 VERT NANTAIS : Histoire du mobilier urbain à Nantes du XVIe au XXIe siècle Bilan Après sept semaines d exposition à la Chapelle de l Oratoire, maintenant que les documents ont retrouvé leur boîte ou leur tiroir, l heure est au bilan. Du 21 septembre au 10 novembre, visiteurs ont pu découvrir l histoire du mobilier urbain nantais, dont 741 en groupes. Nous avons en particulier accueilli et guidé 16 classes de primaire, majoritairement des CM1/CM2 pour lesquels un questionnaire avait été réalisé par Vincent Jochault, professeur d histoire du service éducatif, 10 classes de lycées sans oublier des élèves de l Ecole d Architecture et de l Ecole d Architecture d intérieur. A l occasion de l exposition, les Archives ont édité un catalogue de 128 pages avec de nombreuses reproductions de documents présentés. En vente à l accueil : 15 4

5 Les Annales de Nantes et du Pays Nantais Le dernier numéro des Annales de Nantes et du Pays Nantais est consacré au quartier de la Morrhonnière depuis le boulevard Michelet jusqu au Petit Port. A travers 13 monographies, le lecteur retrouve l histoire tant des hommes que des lieux. Parmi ces articles, deux biographies : celle de l historien Jules Michelet et ses attaches privilégiées ou particulières avec Nantes puis celle du capitaine Schloessinger, grand blessé de la Première Guerre mondiale et fondateur du Groupement départemental de l Union nationale des Mutilés et Réformés. Les autres articles nous font découvrir, ou redécouvrir, des lieux plus ou moins connus comme par exemple le nouvel observatoire du Petit Port, le Chalet suisse de la Houssinière ou encore le manoir de Launay Violet. Outre son hippodrome, le quartier est également connu pour son ancien dépôt de tramways qui fait l objet d un article rédigé par Xavier Trochu des Archives Municipales. En quelques pages, on y apprend qu il fut réalisé en par Etienne Coutan, architecte de la Ville, lors de l électrification du réseau de tramways. D une superficie de m2, ce bâtiment regroupe les services administratifs et les ateliers ainsi que deux logements de fonction. Petite originalité : un ascenseur permet aux mécaniciens de faire monter les voitures (motrices ou remorques) à la menuiserie qui se trouve à l étage. Avec la disparition des tramways en 1958, le hangar accueille les bus (photo prise dans les années 1970) (21 Fi 141) Au-delà de cette description, l article précise l importance que revêt, déjà à cette époque, les transports en commun. Avec l annexion de Chantenay et Doulon en 1908, de nouvelles lignes doivent être prévues vers ces quartiers. Le journaliste du Phare de la Loire n écrit il pas, le jour de l inauguration du dépôt : «La banlieue nantaise se sentira plus intimement rattachée à la vie du centre de l agglomération. Bientôt, grâce aux nouveaux tramways, le Grand Blottereau, le parc de Procé, qui sont aujourd hui isolés et d un accès difficile, seront plus fréquentés encore qu à l heure actuelle et, grâce à la ligne de la Morrhonnière, le Petit Port deviendra la promenade favorite des Nantais». Comme les numéros précédents, celui-ci est consultable en salle de lecture. Il est également agréable de constater que nombre d articles ont été rédigés par des «habitués» des Archives municipales. 5

6 Le théâtre Graslin : vitrine des évolutions techniques pour le contrôle des ambiances L'histoire des procédés techniques et démarches architecturales mis en œuvre pour assurer le confort acoustique, visuel et thermique du public dans les salles de spectacles et d'audition reste à faire. Les travaux de recherche sur ces lieux se sont bornés aux dispositifs techniques appliqués aux arts de la scène. Suscitant l'essor du contrôle de la ventilation mécanique puis du conditionnement d'air, l'installation des premiers générateurs électriques (électrification de l'opéra Garnier, et des théâtres de Boulevard à Paris notamment), la résolution de problèmes acoustiques complexes (intelligibilité de la parole dans les grandes salles d'assemblées aux Etats-Unis, en France et en Angleterre), ces réalisations ont servi de terrain d'expérimentation et de vitrine technologique à des solutions innovantes, étendues ensuite à d'autres domaines de la construction, constituant ainsi de fait les véritables laboratoires de la maîtrise du confort et des ambiances dans le bâtiment (les salles de spectacles - lieux de plaisir - jouent sur ce plan un rôle équivalent à celui de l'architecture hospitalière). C'est le postulat d'une recherche amorcée dans le cadre d un DEA d'histoire des sciences et techniques (directeur d'étude André Guillerme CNAM-CDHT). Celle-ci doit également permettre d'interroger plus globalement la nature des relations entre la pratique architecturale, les théories scientifiques et les techniques sur les trois champs d'investigation : acoustique, éclairage, thermique-aéraulique. Elle permet également de replacer la perception (la consommation?) du spectacle au sein des sociétés occidentales dans une perspective historique (évolution du rapport scène-salle) qui interroge les modes de représentation et de socialisation actuels. On oublie par exemple souvent que l'obscurité ne s'est imposé dans les salles pendant les spectacles qu'après l'électrification de l'éclairage à la fin du XIXème siècle. Figure 1 - Lors de l'équipement de la salle avec un système de chauffage centralisé par calorifère des contacts sont pris avec les entreprises Jules Grouvelle et Léon Duvoir Leblanc pour la fourniture des calorifères. L'architecte-voyer Driollet établit un projet définitif sur la base des données communiquées par les entreprises parisiennes écartées au profit d'un entrepreneur local : Rigola. Le théâtre Graslin constitue un support de choix pour amorcer cette étude. L'actualité d'une rénovation de la salle amorcée dans les prochaines semaines (la dernière date de 1968) associée à la réunion des opéras de Nantes et d'angers lui donne un relief particulier. Cette rénovation ne vise-t-elle pas au-delà du dépoussiérage de la décoration remaniée en 1968 et du remplacement des sièges à améliorer le confort thermique et de vision dans la salle? 6

7 L'analyse des sources d'archives municipales (série 4 M en particulier) permet de prendre conscience que loin d'être un équipement figé, le théâtre Graslin, dès l'origine patrimoine communal concédé à un directeur responsable de son exploitation, connaît des cycles réguliers de réhabilitation et d'adaptations techniques au fil de près de 200 ans d'exploitation. 20 à 30 ans s'écoulent en moyenne entre chaque rénovation lourde. On y vérifie également l'hypothèse d'un lieu d'intégration rapide des innovations techniques au XIXème siècle. Le système de la concession à un directeur responsable de l'exploitation dans le cadre très stricte d'un cahier des charges contraignant (nombre et typologie des représentations notamment) donne lieu à de fréquents états des lieux (à la remise des clefs ou au départ du titulaire du poste). Les Archives municipales conservent la documentation extrêmement détaillée de ces multiples adaptations et travaux réguliers d'entretien du bâtiment conduits par les inspecteurs et architectes voyers successifs, Démolon, puis Driollet, parmi les plus marquants, qui résident à demeure dans le théâtre. Cette présence avec celle du directeur ne sont-elles pas les meilleurs gages de prévention des risques d'incendie? Elle maintient une vigilance de tous les instants chez les principaux intéressés contre un sinistre redouté de tous et évité de peu à plusieurs reprises. La sécurité incendie joue ainsi un rôle également moteur dans les transformations techniques du théâtre. Le XIXème siècle marque un constant souci d'amélioration des conditions de confort d'accueil du public. Lors de la reconstruction, à la fin de premier empire, les ouvrages relatifs au chauffage regroupant "pompe, poële, latrines, grilles et châssis, auvent etc adjugés au sieur Poutière (serrurier à Nantes) en avril 1814 ne totalise qu'un montant modeste de Francs sur un coût total de la reconstruction avoisinant Francs (honoraires d'architecte compris). La salle n'est donc à l'origine chauffée que par les dégagements calorifiques des spectateurs, quelques poêles disséminés dans les foyers, les corridors et loges d'artistes complètent le chauffage dispensé par une dizaine de cheminées. L'arrière-scène reste ouverte à tous les vents, les travaux d'extension et d'intégration d'une salle de bal ayant été abandonnés. En période hivernale, il n'est pas rare que les représentations soient suspendues par des conditions trop rigoureuses. Elles ne seront maîtrisées qu'à l'arrivée d'un système de chauffage centralisé mixte air-eau par calorifère exécuté en 1855 par le fumiste Pierre Rigola Antonietti Entrepreneur local qui exécutera ces ouvrages après avoir pris en concession le chauffage du théâtre en 1848, maintenant pendant cet intervalle vaille que vaille en fonctionnement une installation vétuste présentant des risques élevés. La ville et la direction du théâtre insatisfaites de ses services n'hésiteront pas néanmoins à lâcher l'entrepreneur pour assurer en définitive la maintenance par un employé municipal (décision notifiée le 24 septembre 1858 à Rigolla). Lors de la réouverture en 1814, l'éclairage de la salle est dispensé par un lustre à 8 branches équipé de 42 lampes à huile dotées de bec à quinquet qu'on ne tarde pas à trouver sousdimensionné. Elles seront portées à 56. L'éclairage du théâtre fait l'objet d'une concession à un luminariste. Le sieur Huchon assure cette prestation en 1828 pour un coût de 52 francs par représentation (contrat - Série 4 M carton 57 D 2). Il conservera ce bail jusqu'à l'arrivée du gaz. 7

8 L'utilisation du gaz pour l'éclairage est envisagée comme une opportunité par le directeur Garnier dès 1828 et fait l'objet d'études comparatives : l'agressivité du gaz obtenu à partir de la distillation de la houille chargé de composés sulfurés est redoutée. Mais l'installation suppose l'implantation d'un gazomètre autonome sur le site ce qui fait notamment reculer les édiles devant les investissements à consentir. Les atermoiements de la municipalité entraîneront la rénovation du lustre défendue par le sieur Huchon, soucieux de conforter son monopole sur la concession de l'éclairage. L'intégration du gaz d'éclairage sera donc différée jusqu'en 1838 date à laquelle une concession est octroyée sur la ville à la Compagnie européenne du gaz. Porté par l'architecte Driollet en avril 1838, le dossier est mené avec célérité et dès la reprise en 1839, les nantais peuvent contempler dans une clarté inespérée les toilettes des galantes. Figure 2 - Projet d'illumination de la façade du théâtre Graslin soutenu par Etienne Coutan - tubes néon colorés. Lemonier, directeur du théâtre, en profite pour inviter la ville à assurer un éclairage au gaz de la place Graslin qui reste sombre en dépit des devantures illuminées des brasseries et cafés environnants. Le théâtre assurant sur ses deniers l'éclairage du parvis et du foyervestibule. L'intégration de l'éclairage électrique se fait sur le même mode. Le directeur en poste, averti des nouvelles techniques et sollicité par différentes compagnies parmi lesquelles Edison et la Société générale des moteurs à air comprimé, tente d'imposer le dossier au conseil municipal qui prudent diffère la décision jusqu'à l'implantation de l'opérateur de la société pour la transmission de la force par l'électricité. Le théâtre continuera ainsi à subir de nombreuses transformations techniques (intégration de la ventilation mécanique, secours incendie, etc.) et altération de la disposition de la salle jusqu'à la veille de la seconde guerre mondiale. Je remercie chaleureusement les Archives municipales et Mme Véronique Guitton en particulier pour leur accueil et leur soutien dans ce travail de recherche. Bruno SUNER Architecte-acousticien Enseignant à l'ecole d'architecture de Nantes Maquette : Chantal GUILLERY et Sophie GUERIN Impression des 250 exemplaires : Centre municipal d édition 8

Avril 1908 Nantes annexe les villes de Doulon et de Chantenay

Avril 1908 Nantes annexe les villes de Doulon et de Chantenay Avril 1908 Nantes annexe les villes de Doulon et de Chantenay Présentation réalisée par les Archives municipales de Nantes, septembre 2008 Doulon au fil du temps Avant 1908, Doulon avait une activité communale.,

Plus en détail

L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes

L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes L Enfer du décor Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes Archives municipales de Nantes 1, rue d Enfer 44094 NANTES Cédex 01 02-40-41-95-85 02.40.47.38.79 www.archives.nantes.fr

Plus en détail

4M49 Reconstruction du théâtre Graslin. Etat de situation des 1811-1831 fournitures, dépenses et paiements faits pour les travaux.

4M49 Reconstruction du théâtre Graslin. Etat de situation des 1811-1831 fournitures, dépenses et paiements faits pour les travaux. Série M - Edifices communaux, Monuments et Etablissements publics Sous-Série 4M - Edifices à usage d'établissements d'enseignement, de sciences et d'art THEATRE GRASLIN 4M46 Ouvrages et fournitures diverses

Plus en détail

Archives municipales de Nantes

Archives municipales de Nantes Archives municipales de Nantes : page 2 Archives départementales de Loire-Atlantique : page 3 Musée Dobrée, Conseil général de Loire-Atlantique, Nantes : page 4 Dastum 44, Centre des traditions orales

Plus en détail

Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable»

Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable» Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable» Guy Lambert, historien de l architecture enseignant à l École d architecture de Bordeaux chercheur au Centre d histoire des techniques et de

Plus en détail

EXPOSITION. «Nantais venus d ailleurs»

EXPOSITION. «Nantais venus d ailleurs» EXPOSITION «Nantais venus d ailleurs» de 1918 à nos jours Madame, Monsieur, Le Château des ducs de Bretagne Musée d Histoire de Nantes prépare pour l année 2010 une exposition consacrée à l histoire des

Plus en détail

Registres paroissiaux et d'état civil : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), 1552-1908 : page 10

Registres paroissiaux et d'état civil : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), 1552-1908 : page 10 Archives du Théâtre de la Commune CDN d Aubervilliers : 1997-2013 : page 2 Cartes et plans, gravures : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), XIIIe siècle-1980 : page 4 Cartes postales : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis),

Plus en détail

Recevoir au Musée de la Grande Guerre

Recevoir au Musée de la Grande Guerre Recevoir au Musée de la Grande Guerre Location d espaces en Pays de Meaux Bienvenue À l occasion du centenaire de la Grande Guerre, offrez-vous un lieu qui a du sens Un nouveau regard sur 14-18 Inauguré

Plus en détail

la face cachée des archives

la face cachée des archives la face cachée des archives LA FACE CACHÉE DES ARCHIVES Protection au titre des monuments historiques Première Participation Payant Ouverture exceptionnelle Accès handicapés paris ARCHIVES DÉPARTEMENTALES

Plus en détail

Projet de rénovation de la salle polyvalente. Saint Médard sur Ille. Notice détaillée du projet 31/08/2009

Projet de rénovation de la salle polyvalente. Saint Médard sur Ille. Notice détaillée du projet 31/08/2009 Projet de rénovation de la salle polyvalente Saint Médard sur Ille Notice détaillée du projet 31/08/2009 Le projet consiste en la rénovation d'un ancien patronage afin de développer un espace de rencontres

Plus en détail

LA TOUR A PLOMB. couëron. ESPACE CULTUREL ET ASSOCIATIF de. Quai Emile Paraf

LA TOUR A PLOMB. couëron. ESPACE CULTUREL ET ASSOCIATIF de. Quai Emile Paraf couëron Espace culturel et associatif Quai Emile Paraf ANNÉE DE MISE EN SERVICE : 2009 Maître d ouvrage : Commune de Couëron (44) MaîtrISE d ŒUVRE : Sophie BLANCHET, architecte urbaniste, La Rochelle Benoit

Plus en détail

L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes

L Enfer du décor. Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes L Enfer du décor Lettre d information trimestrielle des Archives municipales de Nantes Archives municipales de Nantes 1, rue d Enfer 44094 NANTES Cédex 01 02-40-41-95-85 02.40.47.38.79 RECONDITIONNEMENT

Plus en détail

Élèves conservateurs territoriaux

Élèves conservateurs territoriaux www.inet.cnfpt.fr L Institut national des études territoriales (INET) est une structure déconcentrée du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT). L INET a la charge de l organisation,

Plus en détail

AJ/53 ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCORATIFS

AJ/53 ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCORATIFS AJ/53 ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCORATIFS Intitulé : ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCORATIFS (ENSAD). Niveau de classement : fonds. Dates extrêmes : 1766-1972. Importance matérielle :

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

Cote : PP 567. Intitulé : Serex (Jean-Charles)

Cote : PP 567. Intitulé : Serex (Jean-Charles) ARCHIVES CANTONALES VAUDOISES Section P : Archives privées Sous-section PP numérique : Archives privées entrées dès 1979 Cote : PP 567 Intitulé : Serex (Jean-Charles) INVENTAIRE Conditions de consultation

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Discipline Histoire de l art Finalité : Recherche et Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

omme toujours, plusieurs séries nous apportent des informations

omme toujours, plusieurs séries nous apportent des informations M É M O I R E JANVIER V I V E 2007 SEMESTRIEL N 7 Le bulletin des archives municipales de Boulogne-Billancourt Les octrois Les octrois, dénommés familièrement barrières, ont fait partie du paysage urbain

Plus en détail

www.residencemelodii.com CAEN - Appartements du 2 au 4 pièces

www.residencemelodii.com CAEN - Appartements du 2 au 4 pièces Réalisation Agence SEEGNE www.seegne.com Perspectives et plan masse : Images In Situ - Oeil-Extérieur. Carte : Google Map - Illustrations non contractuelles à la libre interprétation de l artiste. Photos

Plus en détail

M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Dominique Gauthey Photographies. Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008. Musée Urbain Tony Garnier

M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Dominique Gauthey Photographies. Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008. Musée Urbain Tony Garnier M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Photographies Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008 18 septembre 26 octobre Musée Urbain Tony Garnier Galerie Caroline Vachet Chrystel Egal, Artiste

Plus en détail

urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte

urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte Contacts : Laure Moreau / 05 61 61 63 31 laure.moreau@mairie-toulouse.fr Catherine Bernard / 05 61 61 63 34 catherine.bernard@mairie-toulouse.fr urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte www.urban-hist.toulouse.fr

Plus en détail

Villes et Pays d art et d histoire. raconte-moi. Faubourg de Béthune. Livret-découverte

Villes et Pays d art et d histoire. raconte-moi. Faubourg de Béthune. Livret-découverte Villes et Pays d art et d histoire raconte-moi Faubourg de Béthune Livret-découverte Bonjour! Découvre, grâce à ce parcours, des architectures surprenantes que l on ne voit que dans le quartier de faubourg

Plus en détail

COMMUNE DE NOUZILLY PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE RENOVATION ET MISE AUX NORMES DU GYMNASE COMMUNAL DE NOUZILLY

COMMUNE DE NOUZILLY PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE RENOVATION ET MISE AUX NORMES DU GYMNASE COMMUNAL DE NOUZILLY COMMUNE DE NOUZILLY PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE RENOVATION ET MISE AUX NORMES DU GYMNASE COMMUNAL DE NOUZILLY CAHIER DES CHARGES POUR LA DESIGNATION D UN MAITRE D OEUVRE NOVEMBRE 2015

Plus en détail

1803 à 1929 REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DE LA SOUS-SERIE 5M. établi par Claude BRICHON Adjoint technique principal

1803 à 1929 REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DE LA SOUS-SERIE 5M. établi par Claude BRICHON Adjoint technique principal ARCHIVES MUNICIPALES DE BOURG-EN-BRESSE Edifices divers 1803 à 1929 REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DE LA SOUS-SERIE 5M établi par Claude BRICHON Adjoint technique principal et Elisabeth ROUX Attachée de

Plus en détail

Les fonds photos, affiches, plans, la collection d objets.

Les fonds photos, affiches, plans, la collection d objets. C1 COMM/CII/ARC/HIS Service des Archives historiques Les fonds photos, affiches, plans, la collection d objets. Droits photographiques réservés 18/06/2015 LES FONDS PHOTOGRAPHIQUES Des cartes postales

Plus en détail

Dossier pédagogique Découverte du patrimoine lors de la venue du Centre Pompidou Mobile

Dossier pédagogique Découverte du patrimoine lors de la venue du Centre Pompidou Mobile Dossier pédagogique Découverte du patrimoine lors de la venue du Centre Pompidou Mobile Cambrai Ville d'art et d'histoire Du 15 février au 15 mai 2012, Cambrai accueille le Centre Pompidou Mobile. Pour

Plus en détail

La tour Super-Montparnasse maintenant super isolée

La tour Super-Montparnasse maintenant super isolée Page 1/7 La tour Super-Montparnasse maintenant super isolée SOLUTION/MATERIAU. Une tour d'habitation de grande hauteur - vestige des années 1960 - a profité d'un ravalement de façade pour effectuer un

Plus en détail

Logiciel d'aide à la décision en efficacité énergétique des bâtiments tertiaires www.energieplus-lesite.be

Logiciel d'aide à la décision en efficacité énergétique des bâtiments tertiaires www.energieplus-lesite.be Logiciel d'aide à la décision en efficacité énergétique des bâtiments tertiaires www.energieplus-lesite.be Olivier Dartevelle Architecture et Climat Université catholique de Louvain (UCL) Avec le soutien

Plus en détail

Domaine. noms des cédants ou testateurs ; la désignation des immeubles ; la superficie ; le montant des prix d'acquisition.

Domaine. noms des cédants ou testateurs ; la désignation des immeubles ; la superficie ; le montant des prix d'acquisition. Domaine Les documents présentés ci-dessous proviennent de l'administration du domaine. Ses attributions rassemblent la gestion matérielle et l'initiative des propositions de vente et d'acquisition de propriétés.

Plus en détail

CITÉ INTERNATIONALE / MAISON DE L INTERNATIONAL

CITÉ INTERNATIONALE / MAISON DE L INTERNATIONAL 25 juin 2013 - Brest CITÉ INTERNATIONALE / MAISON DE L INTERNATIONAL Au cœur de Brest, sur le nouveau quartier emblématique des Capucins en cours de création, un équipement de 3700m² tourné vers l international

Plus en détail

Bibliothèques et centres de documentation possédant des collections sur les jardins

Bibliothèques et centres de documentation possédant des collections sur les jardins Bibliothèques et centres de documentation possédant des collections sur les jardins Bibliothèque nationale de France 2 quai François Mauriac, 75 706 PARIS Cedex 13. Tel : 01 53 79 55 00 ou 55 03. Réservation

Plus en détail

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po :: La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po >> À la différence d une m au centre de Paris. Sit et la rue Saint-Guillau enseignants et cherche 500 000 P O U R S

Plus en détail

Journées professionnelles

Journées professionnelles Journées professionnelles «Informatisation, numérisation et mise en ligne des collections» 8 juin 2012 Journées professionnelles «Informatisation, numérisation et mise en ligne des collectionsdelphine»

Plus en détail

Prix de vente : 287 000 Euros

Prix de vente : 287 000 Euros Visite du bien : 630208 Localisation : Saint-Caprais Ville proche : Bourges à 12 Km Autoroute : A71 à 12 Km Aéroport : Bourges Des prestations de qualité pour cette bâtisse cossue refaite à neuf en 2009,

Plus en détail

Participer à l'inventaire des patrimoines maritimes et estuariens du Pays de Morlaix 2015-2016. Guide du recensement

Participer à l'inventaire des patrimoines maritimes et estuariens du Pays de Morlaix 2015-2016. Guide du recensement Participer à l'inventaire des patrimoines maritimes et estuariens du Pays de Morlaix 2015-2016 Guide du recensement Sommaire : 1) Un inventaire participatif des patrimoine maritimes et estuariens du Pays

Plus en détail

Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement

Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement 1 Home Passive Home La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement Les valeurs patrimoniales des maisons bruxelloises Atouts et contraintes pour une

Plus en détail

La Cour de l Industrie (11 e ) :

La Cour de l Industrie (11 e ) : Dossier de presse Paris, mai 2013 La Cour de l Industrie (11 e ) : Inauguration du premier bâtiment réhabilité Contact presse : SEMAEST Sabrina LE BOURGEOIS s.lebourgeois@semaest.fr T. 01 43 45 00 05 06

Plus en détail

170 à 122 avenue Jean-Jaurès rue Pré-Gaudry rue Lortet Gerland Lyon 7e Dossier IA69000041 réalisé en 2000

170 à 122 avenue Jean-Jaurès rue Pré-Gaudry rue Lortet Gerland Lyon 7e Dossier IA69000041 réalisé en 2000 Câblerie dite Compagnie Générale des Câbles de Lyon puis Les câbles de Lyon, manufacture de fils et câbles électriques de la CGE puis Alcatel-Câbles actuellement Nexans 170 à 122 avenue Jean-Jaurès rue

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE Sommaire La légende ASSE Page 3 Le Musée en chiffres Page 4 Le Musée en bref Page 4 7 salles d exposition Pages 5 et 6 Conseil général de la Loire Page 7 Saint-Étienne

Plus en détail

REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP)

REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Direction des Lycées REGLES GENERALES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Avril 2002 I. Réglementation en vigueur. Code de la construction et de l'habitation. ( CCH ) Arrête du 25 juin 1980 modifié

Plus en détail

Immobilier d entreprise. Le Sunset. Saint-Herblain, 5 200 m 2 de bureaux Vos bureaux au cœur d un pôle d affaires en vue

Immobilier d entreprise. Le Sunset. Saint-Herblain, 5 200 m 2 de bureaux Vos bureaux au cœur d un pôle d affaires en vue Immobilier d entreprise Le Sunset Saint-Herblain, 5 200 m 2 de bureaux Vos bureaux au cœur d un pôle d affaires en vue Le Sunset Parc Tertiaire Ar Mor : et plus encore Dans votre entreprise, vous exigez

Plus en détail

1 Table des matières générale

1 Table des matières générale OUTILS PRATIQUES chap. 1 page 1 1 0 - Outils pratiques Chap. 1 - Chap. 2 - Index Chap. 3 - Abréviations et sigles 1 - Sécurité incendie Chap. 1 - Généralités concernant les ERP Chap. 2 - Principes de sécurité

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

DÉSIRÉ-COLOMBE CÔTÉ JARDIN

DÉSIRÉ-COLOMBE CÔTÉ JARDIN 2011>>>2018////////////DÉSIRÉ-COLOMBE Journal d information à destination des habitants, usagers et commerçants du centre-ville // Février 2012 // N 1 DÉSIRÉ-COLOMBE CÔTÉ JARDIN Les jardins Say, méconnus

Plus en détail

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Matières concernées : Histoire-Géographie, Lettres, Latin, Arts, Biologie. Enseignements d'exploration : Patrimoine,

Plus en détail

Hélène Charron architecture. 11 avenue de l Hôtel-Dieu 44 000 Nantes. Hélène Charron architecture

Hélène Charron architecture. 11 avenue de l Hôtel-Dieu 44 000 Nantes. Hélène Charron architecture Hélène Charron architecture 11 avenue de l Hôtel-Dieu 44 000 Nantes Hélène Charron architecture projets PATRIMOINE Restitution 3D de la tour de l Évêché, Nantes en cours - Ville de Nantes Mise en valeur

Plus en détail

La Grande Ouche - BOUGUENAIS. Toscania. Le calme aux portes de Nantes

La Grande Ouche - BOUGUENAIS. Toscania. Le calme aux portes de Nantes La Grande Ouche - BOUGUENAIS Le calme aux portes de Nantes >> Bord de Loire Bouguenais Le calme aux por tes de Nantes BOUGUENAIS, une commune accueillante située dans la première couronne nantaise au sud

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Archives. Les archives. Rezé

Archives. Les archives. Rezé Archives Les archives Rezé de Rezé? Qu y a-t-il aux Archives Le service municipal des Archives de Rezé conserve et met à disposition du public plusieurs dizaines de milliers de documents sur Rezé : Des

Plus en détail

Cailloux-sur-Fontaines (69) Intime au Grand Lyon

Cailloux-sur-Fontaines (69) Intime au Grand Lyon Cailloux-sur-Fontaines (69) Intime au Grand Lyon CAILLOUX-SUR-FONTAINES Laissez-vous émerveiller par la simplicité d un quotidien nouveau et profitez du luxe de la tranquillité. UNE PIERRE PRÉCIEUSE SUR

Plus en détail

Archives municipales d Annecy. un patrimoine à votre disposition

Archives municipales d Annecy. un patrimoine à votre disposition Archives municipales d Annecy un patrimoine à votre disposition Bienvenue aux Archives municipales! Depuis mars 2014, les Archives municipales d Annecy disposent de locaux adaptés, au cœur du quartier

Plus en détail

RENCONTRE AVEC LES PERSONNES AGEES «PREMIERS PAS SUR INTERNET ET SUR LA PHOTO NUMERIQUE»

RENCONTRE AVEC LES PERSONNES AGEES «PREMIERS PAS SUR INTERNET ET SUR LA PHOTO NUMERIQUE» RENCONTRE AVEC LES PERSONNES AGEES «PREMIERS PAS SUR INTERNET ET SUR LA PHOTO NUMERIQUE» ACTEURS DU PROJET : 10 élèves du lycée Sévigné (29, rue Michelet - Saint -Etienne) de la filière Sciences et Techniques

Plus en détail

Un lieu d exception pour vos événements

Un lieu d exception pour vos événements Un lieu d exception pour vos événements Au cœur de Paris, dans un cadre hors du commun, le Jeu de Paume vous accueille pour organiser, en dehors des horaires d'ouverture au public, vos petits déjeuners,

Plus en détail

Collectivités et acteurs de l énergie : pour une redistribution des rôles

Collectivités et acteurs de l énergie : pour une redistribution des rôles association négawatt 22 bd Foch, 34140 Mèze www.negawatt.org contact@negawatt.org Mesure négawatt Collectivités et acteurs de l énergie : pour une redistribution des rôles Propositions 3 et 8 du Manifeste

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Mémoire, contexte et création

Mémoire, contexte et création Mémoire, contexte et création Philippe Prost, architecte et urbaniste. Le 26 mars 2014, à la Chapelle de la DRAC. 1- L architecte et son cursus. Philippe Prost, architecte et urbaniste, professeur à l

Plus en détail

Immeuble dit bureau des fabricants de soieries de lyon

Immeuble dit bureau des fabricants de soieries de lyon Immeuble dit bureau des fabricants de soieries de lyon 1 rue Emile-Zola Jacobins Lyon 2e Dossier IA69001134 réalisé en 2005 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

Déroulé de l après-midi

Déroulé de l après-midi La Région des Pays de la Loire et le Département de Loire-Atlantique s engagent aux cotés du Pays de Grandlieu, Machecoul et Logne et de ses communautés de coummunes Yannick Rabillé, Président du Pays,

Plus en détail

le front populaire des photographes Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour...

le front populaire des photographes Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour... le front populaire des Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour... photographes Les faits Un grand moment photographique Chim (David

Plus en détail

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE Maître d ouvrage : SIVU DE LA CRECHE INTERCOMMUNALE THOIRY 3 place de la Fontaine 78 770 THOIRY Adresse des travaux : Rue de la Mare Agrad 78 770 THOIRY

Plus en détail

LES ERP ET LA REGLEMENTATION INCENDIE

LES ERP ET LA REGLEMENTATION INCENDIE REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP LES ERP ET LA REGLEMENTATION INCENDIE REG 04-1 LES ERP 1/ Définition de l'e.r.p. Constituent des E.R.P. tous bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont

Plus en détail

Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008

Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008 Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008 Titre du projet : Nom de l'école : Classe concernée : Nom

Plus en détail

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours ROCHAMBEAU 1 La réhabilitation du quartier, une histoire en cours L opération de reconquête urbaine qui doit être conduite dans le quartier Rochambeau succédera, dans le temps, à la construction du nouveau

Plus en détail

INAUGURATION de la RESIDENCE DES ARTS MAISON INTERNATIONALE 11 Rue GAMBETTA St Etienne Le 5 octobre 2012

INAUGURATION de la RESIDENCE DES ARTS MAISON INTERNATIONALE 11 Rue GAMBETTA St Etienne Le 5 octobre 2012 INAUGURATION de la RESIDENCE DES ARTS MAISON INTERNATIONALE 11 Rue GAMBETTA St Etienne Le 5 octobre 2012 HISTORIQUE Situé sur l axe principal du Tramway de Saint-Etienne, à mi chemin entre la Mairie et

Plus en détail

Inauguration de la Fabrique des savoirs, le nouveau cœur culturel et éducatif du pays elbeuvien

Inauguration de la Fabrique des savoirs, le nouveau cœur culturel et éducatif du pays elbeuvien Vendredi 15 octobre DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la Fabrique des savoirs, le nouveau cœur culturel et éducatif du pays elbeuvien Contact presse : Marie RIVALS Tel: 02 32 76 69 03 / 06 20 87 51 83

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

Icade inaugure la résidence «Auguste RODIN» Mardi 12 juillet 2011

Icade inaugure la résidence «Auguste RODIN» Mardi 12 juillet 2011 Icade inaugure la résidence «Auguste RODIN» Mardi 12 juillet 2011 LE TERRAIN : Localisation : Située au sud-ouest de Rennes, la commune de Saint-Jacques de la Lande pénètre largement intrarocade et se

Plus en détail

Inauguration du programme Gambetta Mardi 10 novembre 2015

Inauguration du programme Gambetta Mardi 10 novembre 2015 Inauguration du programme Gambetta Mardi 10 novembre 2015 Aujourd hui, Nantes Habitat inaugure le programme neuf «Gambetta» composé de 56 logements locatifs sociaux, de 4 locaux d activités, une résidence

Plus en détail

Recevoir au Théâtre Luxembourg

Recevoir au Théâtre Luxembourg Recevoir au Théâtre Luxembourg Location d espaces en Pays de Meaux Coup de projecteur sur le Théâtre Luxembourg! Le Théâtre Luxembourg c est une salle de spectacles de 601 places assises en fauteuil réparties

Plus en détail

Roissy-en-France. 7 ème Art. ouvre ses portes au

Roissy-en-France. 7 ème Art. ouvre ses portes au Roissy-en-France 7 ème Art ouvre ses portes au Roissy-en-France ouvre ses portes au 7ème Art Roissy-en-France, équilibre entre histoire et modernisme, ouvre ses portes au 7 ème Art et vous propose de nombreux

Plus en détail

Série R Instruction publique, Sciences, Lettres et Arts

Série R Instruction publique, Sciences, Lettres et Arts Série R Instruction publique, Sciences, Lettres et Arts 2R Sciences, Lettres et Arts Répertoire numérique détaillé Réalisé par Ludovic Blauwart Amandine Delacourt Eric Papin Sous la direction d'eric Papin

Plus en détail

Ministère de la culture et de la communication

Ministère de la culture et de la communication Ministère de la culture et de la communication Concours externe et interne de technicien(ne) d art Métiers : Végétaux ; Spécialité : Végétaux SESSION 2014 Epreuve pratique d admission L épreuve pratique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. lozere.fr. 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère

DOSSIER DE PRESSE. lozere.fr. 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère DOSSIER DE PRESSE 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère Contact presse : Elodie LEHNEBACH Attachée de presse 04.66.49.66.07/06.84.95.87.33 elehnebach@cg48.fr

Plus en détail

LA VIE GRANDE OUVERTE LA RECONSTRUCTION SUR LE SITE DES ANCIENNES PRISONS SAINT PAUL/SAINT JOSEPH - LYON (69) HUMANITE ET URBANITE

LA VIE GRANDE OUVERTE LA RECONSTRUCTION SUR LE SITE DES ANCIENNES PRISONS SAINT PAUL/SAINT JOSEPH - LYON (69) HUMANITE ET URBANITE LA VIE GRANDE OUVERTE OU LA RECONSTRUCTION SUR LE SITE DES ANCIENNES PRISONS SAINT PAUL/SAINT JOSEPH - LYON (69) HUMANITE ET URBANITE CONTEXTE Après la désaffectation des prisons Saint Paul/Saint Joseph

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013. Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude

PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013. Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude 1188 Gimel, le 3 juin 2013 MUNICIPALITE DE GIMEL PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013 présenté au Conseil Communal de Gimel, en sa séance du 24 juin 2013 Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude Monsieur

Plus en détail

Service de. presse. Sommaire. Archives. Interlocuteurs : Benoît Careil, adjoint à la maire, délégué à la culture. Romain Joulia,

Service de. presse. Sommaire. Archives. Interlocuteurs : Benoît Careil, adjoint à la maire, délégué à la culture. Romain Joulia, Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. @Rennes_presse Mercredi 23 septembre 2015 Les Archives de Rennes La rentrée culturellee dess Archives de Rennes Sommaire > Les

Plus en détail

UN SIÈCLE DE TRANSPORTS URBAINS À TRAVERS LES ARCHIVES

UN SIÈCLE DE TRANSPORTS URBAINS À TRAVERS LES ARCHIVES HISTOIRE DE RENNES DOSSIER UN SIÈCLE DE TRANSPORTS URBAINS À TRAVERS LES ARCHIVES JULIETTE PATRON - MARS 2002 www.archives.rennes.fr LE TEMPS DES VÉLOCIPÈDES ET DES VOITURES HIPPOMOBILES Archives de Rennes,

Plus en détail

La valorisation du patrimoine hospitalier

La valorisation du patrimoine hospitalier Clarisse Dhommé Nan Sun Corinne Tellier La valorisation du patrimoine hospitalier Décembre 2006 ESTHUA, Angers Sommaire Introduction 1- Le paysage hospitalier français: repères historiques et typologiques

Plus en détail

Hôtel et Bibliothèque Thiers. Fondation Dosne-Thiers

Hôtel et Bibliothèque Thiers. Fondation Dosne-Thiers Hôtel et Bibliothèque Thiers Fondation Dosne-Thiers L hôtel Dosne-Thiers et Monsieur Thiers C est dans le quartier de la "Nouvelle Athènes" que l agent de change Alexis Dosne acheta, en 1832, une propriété

Plus en détail

Ce document d information est destiné aux responsables d E.R.P afin que ceux-ci puissent mieux connaître les obligations légales qui leur incombent

Ce document d information est destiné aux responsables d E.R.P afin que ceux-ci puissent mieux connaître les obligations légales qui leur incombent it également perme Z.I La Bouriette - BP 1053 11870 Carcassonne Cedex 09 Standard : 04.68.79.59.00 Rue Jean Bringer - BP 1053 11836 Carcassonne Standard : 0821 803 011 GUIDE A L USAGE DES EXPLOITANTS Sécurité

Plus en détail

LE VOYAGE A NANTES. Service commercial - Groupes Dossier suivi par Mme Chloé Bianchi / 02.40.20.60.11 Le voyage à Nantes / Nantes Tourisme

LE VOYAGE A NANTES. Service commercial - Groupes Dossier suivi par Mme Chloé Bianchi / 02.40.20.60.11 Le voyage à Nantes / Nantes Tourisme Un nouveau parcours culturel : l incontournable du tourisme urbain. Toute l effervescence d une ville curieuse et insolite en une seule offre. www.levoyageanantes.fr LE VOYAGE A NANTES Référence : UTL

Plus en détail

#26. Audition numéro. La Loire, cœur métropolitain attractivité et qualité urbaine. Intervenants. Résumé de l intervention.

#26. Audition numéro. La Loire, cœur métropolitain attractivité et qualité urbaine. Intervenants. Résumé de l intervention. Audition numéro et avenir de la place de la Petite Hollande Intervenants Bruno Coussy, Philippe Vincent et Bruno Fortier Auditions mode d'emploi. Les auditions publiques du grand débat ont toutes été menées

Plus en détail

ANNEXE Modalités de calcul de la subvention contractualisée :

ANNEXE Modalités de calcul de la subvention contractualisée : ANNEXE Modalités de calcul de la subvention contractualisée : Nature des opérations GROSSES REPARATIONS AUX BATIMENTS COMMUNAUX (Ascenseur urbain) 1 Travaux de grosses réparations sur murs de soutènement

Plus en détail

- 136 AQ - Société diverses filiales de Gaz de France

- 136 AQ - Société diverses filiales de Gaz de France - 136 AQ - Société diverses filiales de Gaz de France Origine : versement de Gaz de France (Archives publiques) Date d'entrée aux Archives : 1974 (n 2499), 1977 (n 2694) Dates extrêmes : 1872-1967 Composition

Plus en détail

ARCHIVES DE LA VILLE D ANGERS PHOTO-CLUB DE L ANJOU. Don Henri MARTEAU. Répertoire numérique détaillé de la sous-série 10 J

ARCHIVES DE LA VILLE D ANGERS PHOTO-CLUB DE L ANJOU. Don Henri MARTEAU. Répertoire numérique détaillé de la sous-série 10 J ARCHIVES DE LA VILLE D ANGERS PHOTO-CLUB DE L ANJOU Don Henri MARTEAU Répertoire numérique détaillé de la sous-série 10 J Par Pascal PÉNOT Stagiaire Sous la direction de M. Sylvain BERTOLDI Archiviste-Paléographe

Plus en détail

Recevoir au Théâtre Luxembourg

Recevoir au Théâtre Luxembourg Recevoir au Théâtre Luxembourg Location d espaces en Pays de Meaux Coup de projecteur sur le Théâtre Luxembourg! Le Théâtre Luxembourg c est une salle de spectacles de 601 places assises en fauteuil réparties

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

rapport d'activités 7 expositions 15 évènements 2012

rapport d'activités 7 expositions 15 évènements 2012 - - - - rapport d'activités 7 expositions - 15 semaines d'ouverture (sur 42 semaines ouvrables) - 50 jours de montage/démontage/jury de concours (fermé au public) - Une exposition complémentaire dans

Plus en détail

Politique climatique et énergétique 2014-2018

Politique climatique et énergétique 2014-2018 La politique énergétique d'yverdon-les-bains fournit le cadre qui permettra de réduire les besoins en énergie de la Ville et d'augmenter la production d'énergies renouvelables. Il est important que cette

Plus en détail

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture L énergie de vos projets Monographie Maison de M. Le Pen à Echirolles (Isère) Version finale Marché à procédure adaptée n 1000219 du 25/11/10 28 septembre 2011 DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

Publications IMA : apprentissage de l arabe

Publications IMA : apprentissage de l arabe Publications IMA : apprentissage de l arabe Pour les enfants Amm Saïd et le Komestafrice Public : Enfants de 7 à 12 ans Niveaux 1, 2 et 3 à partir du CE1, 2009 Coffret pédagogique d apprentissage de l

Plus en détail

Mions. Entre ville et campagne. * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -

Mions. Entre ville et campagne. * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC - Mions Entre ville et campagne * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, bâtiment basse consommation auprès de l organisme certificateur Cerqual. Aux portes de Lyon, Mions est connectée

Plus en détail

Dépôt de tramways et station d'air comprimé, puis entrepôt commercial, actuellement

Dépôt de tramways et station d'air comprimé, puis entrepôt commercial, actuellement Dépôt de tramways et station d'air comprimé, puis entrepôt commercial, actuellement ateliers municipaux 63 avenue de Saint-Simond Franklin Roosevelt-Lafin Aix-les-Bains Dossier IA73001367 réalisé en 2005

Plus en détail

PREAVIS No 02/2012. concernant les travaux de rénovation et d entretien de l Auberge communale

PREAVIS No 02/2012. concernant les travaux de rénovation et d entretien de l Auberge communale AU CONSEIL COMMUNAL DE ST-LEGIER-LA CHIESAZ PREAVIS No 02/2012 concernant les travaux de rénovation et d entretien de l Auberge communale Date proposée pour la 1 ère séance de commission: le 8 février

Plus en détail

Conférence de l'utl de Calais du lundi13 Janvier 2014 "Un siècle de production d électricité sur le littoral" L'usine de Long dans la Somme.

Conférence de l'utl de Calais du lundi13 Janvier 2014 Un siècle de production d électricité sur le littoral L'usine de Long dans la Somme. Conférence de l'utl de Calais du lundi13 Janvier 2014 "Un siècle de production d électricité sur le littoral" par Monsieur Jean Pinte, ingénieur EDF centrale de Gravelines C'est devant un public attentif

Plus en détail

Réalisé par les élèves des 2nde et 1ère Bac Pro TEB en avril 2012

Réalisé par les élèves des 2nde et 1ère Bac Pro TEB en avril 2012 Lycée Caraminot Réalisé par les élèves des 2 nde et 1 ère Bac Pro TEB en avril 2012 L accueil actuel de la vie scolaire Le pavillon actuel est trop petit pour les besoins du service Le rez-de-chaussée

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Cahier de recommandations en vue de la réalisation d une devanture commerciale PLU prescrit le 26 mars 2007 PLU arrêté le 20 septembre 2010 PLU approuvé le 19 septembre 2011 Modification

Plus en détail