FICHE «Office des Migrations Internationales»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE «Office des Migrations Internationales»"

Transcription

1 FICHE «Office des Migrations Internationales» L OFFICE DES MIGRATIONS INTERNATIONALES Historique L instauration d un système général de contrôle de l immigration de main-d œuvre remonte à Mais c est l ordonnance du 2 novembre 1945 qui pose les véritables bases juridiques de l immigration en créant l Office National d Immigration (ONI) qui détient le monopole de l introduction en France des travailleurs étrangers. L Office est alors chargé d exécuter les opérations matérielles de recrutement et d introduction des immigrants étrangers et leurs familles. La loi du 2 janvier 1973 abroge ces missions et les insèrent dans l article L du Code du Travail : «sous réserve des accords internationaux, les opérations de recrutement en France et l introduction en métropole des travailleurs étrangers, ainsi que le recrutement en France de travailleurs de toute nationalités sont confiées à titre exclusif à l Office des Migrations Internationales». Ainsi, l ONI disparaît au profit de l OMI. On lui confère alors de plus en plus de missions, notamment en matière d expatriation (1988). La loi du 31 décembre 1991 complète l article L du Code du Travail : «l OMI a pour mission de participer aux actions administratives, sanitaires et sociales relatives : - au contrôle, à l accueil, au séjour d une durée inférieure ou égale à 3 mois, ou à l établissement des étrangers en France ainsi qu à leur rapatriement ou leur réinsertion dans le pays d origine - à l emploi des Français à l étranger - à la réinsertion en France des français ayant résidé à l étranger». L OMI est doté de l autonomie financière.

2 Ressources financières de l OMI : Elles proviennent : 1) des redevances représentatives de frais ou de contributions forfaitaires qui sont versés par les employeurs bénéficiaires de main-d œuvre étrangère. Le taux de ces redevances ou contributions est fixé : - pour le commerce et l industrie par arrêté du Ministre de l économie et des finances et du Ministre des Affaires Sociales - pour l agriculture par arrêté du Ministre de l Agriculture, du Ministre de l économie et des Finances, et du Ministre des Affaires Sociales. 2) Des remboursements forfaitaires dus à l office pour l introduction, ou l admission au séjour des membres de famille des étrangers établis régulièrement en France. 3) Des taxes provenant des timbres fiscaux (renouvellement des titres de séjour ) (NB : la loi de finances pour 2003 recrée une nouvelle taxe pour toute première demande de titre de séjour). 4) Du paiement de la contribution spéciale dû par l employeur en cas d infraction à la législation sur l emploi d un travailleur étranger. Détail des 2 principales ressources : La redevance représentative de frais (ou remboursement forfaitaire) : Elle est due par l employeur et a été introduite par décret du 26 mars Son montant a été fixé en fonction des prestations fournies aux employeurs et aux étrangers migrants. Les taux tiennent compte des frais induits par la mise en œuvre des procédures d introduction pour les différentes catégories de travailleurs (permanents, temporaires, saisonniers) et pour les bénéficiaires de la procédure du regroupement familial. Ce montant est identique pour tous les migrants quelque soit leur nationalité (environ 168 ). Cependant il a paru opportun pour certaines catégories particulières de prévoir une participation moins élevée des bénéficiaires, s agissant d étrangers venant en France pour une courte période ou se trouvant dans une situation financière précaire (travailleurs temporaires, étudiants, réfugiés ). De plus, certaines convention exonèrent des travailleurs (ex : Gabon, Togo ) La contribution forfaitaire : Elle a été instituée par la loi de finances pour 1975 (article 64). Le montant de cette contribution forfaitaire versée à l OMI par l employeur qui embauche un travailleur étranger permanent, soit au titre de l introduction, soit au titre du contrôle, est fixé à 690 par travailleur. Ce montant est porté à 1375 lorsque le salaire brut mensuel du travailleur concerné est supérieur à 1525.

3 Les missions de l office : - L OMI organise les flux migratoires d entrée - Elle réinsère les étrangers dans le pays d origine - Elle assure le Contrôle Médical obligatoire : 1) Des étrangers qui veulent venir en France pour y exercer une activité salariée (article L du Code du Travail) 2) Des étrangers qui sollicitent la délivrance d une carte de séjour temporaire ou une carte de résident (art 7 et 11 du décret du 30 juin 1946) 3) Des membres de la famille de réfugiés 4) Des membres de la famille rejoignante dans le cadre du regroupement familial. NB : Les redevances dues à l OMI à l occasion du contrôle médical en application de l arrêté du 17 mars 1997 sont supprimées (arrêt GISTI, CE du 20 mars 2000). TRAVAIL DES ETRANGERS Le contrôle médical : fondement juridique. L article L du code du travail précise que pour entrer en France en vue d y exercer une profession salariée, l étranger doit présenter «un contrat de travail visé par l autorité administrative ou une autorisation de travail et un certificat médical». Par ailleurs, le décret du 30 juin 1946 fixe les différentes catégories d étrangers qui doivent présenter un certificat médical : - l étranger qui sollicite la délivrance d une carte de séjour temporaire - l étranger qui sollicite la délivrance d une carte de résident - les réfugiés et membres de la famille Le code de la sécurité sociale rappelle également que l étranger soumis aux dispositions de l ordonnance du 2 novembre 1945 modifiée pour l exercice d une activité professionnelle salariée en France est présumée avoir subi le contrôle médical prévu s il est porteur d un contrat d introduction visé par les services du Ministère du Travail, soit d une carte de travail, soit d un titre provisoire de travail d une durée supérieure à 3 mois. TITRE DE SEJOUR Les étrangers qui sollicitent pour la première fois la délivrance d un titre de séjour doivent se soumettre à un contrôle médical. Les modalités de ce contrôle médical sont fixées par un arrêté du 6 juillet 1999 relatif au contrôle médical des étrangers autorisés à séjourner en France. Jusqu à une date récente la visite médicale avait lieu, pour les travailleurs et les membres de leur famille, dans le pays d origine (médecins de l OMI ou du poste diplomatique). Elle avait lieu en France dans l une des délégations régionales de l OMI ou l un de ses centres médicaux pour les autres catégories d étrangers : visiteurs, étudiants, professions non salariées autorisées, réfugiés

4 Depuis le 1 er mars 2000, le contrôle médical est effectué dans tous les cas et pour l ensemble des étrangers, en France par les délégations régionales de l OMI. Désormais, le contrôle médical s effectue aussi en France pour les travailleurs et les familles accompagnantes ou rejoignantes. Seuls sont exclus de cette nouvelle réglementation les Marocains, Tunisiens, Turques et Polonais. Le coût de la visite médicale? Jusqu à une date récente, une somme dite «redevance» était perçue au profit de l OMI à l occasion de l examen médical. Son montant variait selon les catégories d étrangers. L arrêté du 17 mars 1997 l avait fixé à 360 FF pour les étudiants et les réfugiés, à 1050 FF pour les autres étrangers. Ce texte ne concerne toutefois pas les travailleurs pour lesquels le coût du contrôle médical est inclus dans le montant du remboursement forfaitaire à verser par l employeur utilisant de la main d œuvre étrangère. Les membres de la famille rejoignante dans le cadre du regroupement familial, ils doivent verser une somme à l OMI dont le montant représente le remboursement forfaitaire du coût de l introduction dont le contrôle médical est l un des éléments. (265 pour l ensemble de la famille, 160 si ce sont des réfugiés). Le montant de la somme perçue au bénéfice de l OMI avait été sévèrement critiquée par la Cour des Comptes dans son rapport annuel de novembre 1997 : le niveau de cette redevance était très supérieur au service rendu. Une demande d abrogation de l arrêté du 17 mars 1997 fixant le montant de la redevance à verser à l OMI à l occasion de l examen médical était restée sans suite. Aussi, le refus implicite du Ministre d abroger ce texte as-il été déféré en Conseil d Etat qui l a annulé. En effet, la haute cour administrative estime que le contrôle médical qui a essentiellement pour objet la protection de la santé publique ne constituait pas un service rendu pouvant donner lieu à la perception d une redevance, laquelle était donc dépourvue de fondement légal (CE, 20 mars 2000, «GISTI». L arrêté du 17 mars 1997 a donc été abrogé par un arrêté du 10 mai (Avec remboursement des somme indûment payées depuis le 17 mars Nouvelle taxe : La Loi de finances pour 2003 insère dans le code général des impôts un article bis qui recrée une taxe, perçue au profit de l OMI, à l occasion de la délivrance d un premier titre de séjour. Le montant de cette taxe a été fixé à 220 (et 55 pour les étudiants). Il est toutefois précisé que la taxe ne sera pas applicable aux membre des la famille entrés par regroupement familial, ni aux étrangers titulaires d une rente accident du travail, ni aux apatrides, réfugiés, anciens combattants, étrangers malades, bénéficiaires de l asile territorial, ni aux étrangers relevant de l article du code du travail (c'est-à-dire ceux qui entrent en France en vue d y exercer une profession salariée et qui sont déjà en possession d un contrat de travail ou d une autorisation de travail. Les étrangers visés sont donc : - les étrangers qui sollicitent une carte de séjour mention «profession non salariée». - les étrangers qui sollicitent une carte de séjour mention «scientifique». - les étrangers qui sollicitent une carte de séjour mention «profession artistique et culturelle». - les étrangers qui sollicitent une carte de séjour mention «visiteur». - les étrangers qui sollicitent une carte de séjour mention «étudiant».

5 - les étrangers qui sollicitent une carte de séjour mention «salarié» sous réserve de l application de l article L du code du travail. - Les étrangers qui sont régularisés sur la base de leurs liens familiaux ou de la durée de leur séjour en France. N.B. : La taxe est, en théorie, demandée aux scientifiques, comme le prévoit le texte. Mais qu en est-il des chercheurs qui viennent en France pour y exercer une activité professionnelle salariée? Et bien l article L341-2 du Code du Travail est dans ce cas applicable et c est l employeur qui verse la redevance forfaitaire, fixée à 168 euros. Le chercheur salarié n a pas à payer les 220 euros de taxe OMI, contrairement aux chercheurs boursiers. DERNIERE MINUTE : Depuis l instauration de la nouvelle taxe au profit de l OMI, applicable dès le 1 er juin 2003, peu de personnes s y retrouvent. Qui paye quoi? À quel moment? Telles sont les questions qui reviennent le plus souvent à la Fondation. Rassurons nous, même les Préfectures ne s y retrouvent pas... En effet, l OMI vient de retrouver (au fond de son tiroir??) un formulaire «à adresser par l organisme d accueil d un scientifique ou d un artiste étranger à la délégation régionale de l OMI compétente dès l arrivée en France de l intéressé». Créé en 1998, ce formulaire n avait, jusqu ici, été très peu utilisé. Il doit être rempli par l établissement d accueil et est une condition pour que le chercheur obtienne sa carte de séjour. L envoi systématique de ce formulaire aux établissements d accueil rendrait caduque la circulaire du 22 mai 2004, tout du moins dans sa partie «distinction entre scientifiques salariés et non-salariés» : puisque ce formulaire est adressé à tous les établissements, tous les chercheurs seraient considérés comme de la "main d œuvre étrangère", à moins que l OMI ne cherche à se servir deux fois sur un même dossier, interprétation qui a été largement contredite dans les Ministères suite à nos différentes interventions. Nous conseillons donc vivement à toutes les personnes en charge des démarches administratives de veiller à ce qu il n y ait pas une double imposition : c est soit l employeur qui paye (168 euros), soit le scientifique (220 euros). Rappelons néanmoins que les conjoints des scientifiques sont systématiquement taxés à hauteur de 220 euros. Editions Législatives OMI FnAK/CiuP

Attirer les travailleurs ressortissants de pays tiers hautement qualifiés et qualifiés au Luxembourg

Attirer les travailleurs ressortissants de pays tiers hautement qualifiés et qualifiés au Luxembourg European Migration Network National Contact Point Luxembourg (LU EMN NCP) Attirer les travailleurs ressortissants de pays tiers hautement qualifiés et qualifiés au Luxembourg European Migration Network

Plus en détail

Immigration professionnelle en France L OFII et le dispositif du guichet unique. Paris 25 juin 2013

Immigration professionnelle en France L OFII et le dispositif du guichet unique. Paris 25 juin 2013 Immigration professionnelle en France L OFII et le dispositif du guichet unique Paris 25 juin 2013 L Office Français de l'immigration et de l'intégration (OFII) Présentation de l OFII Ordonnance du 2 novembre

Plus en détail

Produire les copies et présenter les originaux. 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes

Produire les copies et présenter les originaux. 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes PIECES A PRODUIRE POUR UNE DEMANDE DE CARTE DE RESIDENT PREMIERE DEMANDE Produire les copies et présenter les originaux 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes Lettre de demande de carte

Plus en détail

NOR : SOCD0510316C. (Texte non paru au Journal officiel)

NOR : SOCD0510316C. (Texte non paru au Journal officiel) MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE Direction de la population et des migrations MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE LA SÉCURITÉ INTÉRIEURE ET DES LIBERTÉS LOCALES Direction des libertés

Plus en détail

La Protection sociale des étrangers. Ali BEN AMEUR

La Protection sociale des étrangers. Ali BEN AMEUR La Protection sociale des étrangers Ali BEN AMEUR Introduction et recommandations Présentation de la séance et de son déroulement. Le Droit de la Protection sociale est vaste, complexe et évolutif. Durant

Plus en détail

Guide de l agent d accueil des ressortissants étrangers en préfecture

Guide de l agent d accueil des ressortissants étrangers en préfecture Secrétariat général à l immigration et à l intégration Guide de l agent d accueil des ressortissants étrangers en préfecture Droit commun Autorisations provisoires de séjour Accords bilatéraux Cartes de

Plus en détail

Renouvellement d'un précédent titre. 49 ou 77 ou 106 ou 200 selon le titre délivré. 106 si titre d'un an 200 (181+19) si titre supérieur à un an

Renouvellement d'un précédent titre. 49 ou 77 ou 106 ou 200 selon le titre délivré. 106 si titre d'un an 200 (181+19) si titre supérieur à un an CST titulaire statut RLD-CE dans un autre État membre - L.313-4-1 TAXES ET DROIT DE TIMBRE SUR LES TITRES DE SÉJOUR (articles L.311-13, 311-14, 311-16 et D.311-18-1 du CESEDA) (montant additionnant la

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1507405L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1507405L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française et le Conseil

Plus en détail

TAXES ET DROITS ACQUITTES PAR LES RESSORTISSANTS ETRANGERS SUR LES TITRES DE SEJOUR Tableau 1 Janvier 2013

TAXES ET DROITS ACQUITTES PAR LES RESSORTISSANTS ETRANGERS SUR LES TITRES DE SEJOUR Tableau 1 Janvier 2013 TAXES ET DROITS ACQUITTES PAR LES RESSORTISSANTS ETRANGERS SUR LES TITRES DE SEJOUR Tableau 1 Janvier 2013 TAXES ET DROIT DE TIMBRE (articles L. 311-13, 311-14, 311-16 et D. 311-18-1 du CESEDA) DROIT DE

Plus en détail

ORGANISANT L IMMIGRATION PROFESSIONNELLE

ORGANISANT L IMMIGRATION PROFESSIONNELLE ( LES MESURES ORGANISANT L IMMIGRATION PROFESSIONNELLE Pour répondre aux besoins de recrutement de certains secteurs économiques, la France a souhaité mieux organiser l immigration professionnelle et faciliter

Plus en détail

SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E»

SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E» I MAJ.6.05 SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E» I - EXPAT R I E S - DETA C H E S A - CONTRAT DE TRAVAIL INTERNATIONAL Index alphabétique A Contrat de travail du salarié français dans le cadre

Plus en détail

RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI

RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13 Impression : 23/04/13 RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATON ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13

Plus en détail

PERMIS DE TRAVAIL A, B, C. Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013

PERMIS DE TRAVAIL A, B, C. Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013 PERMIS DE TRAVAIL A, B, C Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013 Loi du 30 avril 1999 relative à l occupation des travailleurs étrangers Arrêté royal du 9 juin 1999 portant exécution de la

Plus en détail

DEBAT SUR L IMMIGRATION ÉTUDIANTE ET PROFESSIONNELLE

DEBAT SUR L IMMIGRATION ÉTUDIANTE ET PROFESSIONNELLE 1 19avril2013 DEBAT SUR L IMMIGRATION ÉTUDIANTE ET PROFESSIONNELLE (24 avril 2013, débat à la demande du Groupe socialiste) I L IMMIGRATIONPROFESSIONNELLEETÉTUDIANTE Le débat ne concerne pas l immigration

Plus en détail

Venir travailler en Russie : les démarches

Venir travailler en Russie : les démarches Venir travailler en Russie : les démarches Actualisation au 19 août 2008 MINEFE DGTPE Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001 NB : Cette fiche a pour but de

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre FAUCHER Expert-Comptable Rapporteur en charge du social Henri SCHMELTZ Expert-Comptable

Plus en détail

Autorisation de travail salarié

Autorisation de travail salarié gisti, les notes pratiques Autorisation de travail salarié Critères de l administration, procédure groupe d information et de soutien des immigré e s Sommaire I. L obligation de disposer d une autorisation

Plus en détail

Carte de résident X X X X X. X Portant mention : - Activité professionnelle Ou - Vie privée familiale,

Carte de résident X X X X X. X Portant mention : - Activité professionnelle Ou - Vie privée familiale, Tableau 1 Titre de séjour Pf + Carte de résident Carte de séjour temporaire (y compris sous forme de vignette collée dans le passeport) Quelle que soit la mention Quelle que soit la mention Portant mention

Plus en détail

DROITS DE L ÉTUDIANT ÉTRANGER EN FRANCE

DROITS DE L ÉTUDIANT ÉTRANGER EN FRANCE Droit au séjour des étudiants étrangers en France DROITS DE L ÉTUDIANT ÉTRANGER EN FRANCE Le droit au séjour applicable aux étudiants étrangers en France a connu une évolution considérable, ébauchée depuis

Plus en détail

ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS

ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS path%/2/3 path%/2/5 path%/2/7 xmlbase IMF-A010.xml revd%2015-10 /0 revd%2015-06 /2/0 revd%2015-05 /2/1 revd%2015-04 /2/2 revd%2015-04 /2/4 revd%2015-10 /2/6 revd%2015-10 /2/8 revd%2015-05 /2/3/0/0 revd%2015-04

Plus en détail

-et, sauf dispense, au paiement d un timbre fiscal dont le tarif est fixé par le Ministre chargé des Finances.

-et, sauf dispense, au paiement d un timbre fiscal dont le tarif est fixé par le Ministre chargé des Finances. PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNAMENT REPUBLIQUE DE GUINEE Travail-Justice-Solidarité DECRET D/94/059/ PORTANT APPLICATION DE LA LOI L/94/ 019/ CTRN DU 13 JUIN 1994 FIXANT LES

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 749 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 17 octobre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011,

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION. Généralités

CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION. Généralités I MAJ.05-2015 SOMMAIRE A - CONTRAT DE TRAVAIL INTERNATIONAL CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION A10 A10 CRITÈRES DE DISTINCTION ENTRE LA SITUATION

Plus en détail

PREMIERE DEMANDE OU RENOUVELLEMENT DE CARTE DE SEJOUR TEMPORAIRE VOUS PRESENTER PERSONNELLEMENT

PREMIERE DEMANDE OU RENOUVELLEMENT DE CARTE DE SEJOUR TEMPORAIRE VOUS PRESENTER PERSONNELLEMENT PRÉFET DU VAL-D OISE SOUS-PREFECTURE DE SARCELLES Bureau des Ressortissants étrangers Mise à jour le 24/04/2013 PREMIERE DEMANDE OU RENOUVELLEMENT DE CARTE DE SEJOUR TEMPORAIRE VOUS PRESENTER PERSONNELLEMENT

Plus en détail

Projet de loi sur l immigration. Synthèse des principaux éléments

Projet de loi sur l immigration. Synthèse des principaux éléments 1 Projet de loi sur l immigration présenté en Conseil des ministres le 23 juillet 2014 NOR : INTX1412529L Synthèse des principaux éléments ❶ Titres de séjour Catégories de titres de séjour Le visa de long

Plus en détail

A - TITRES DE SÉJOUR ET DE TRAVAIL DES RESSORTISSANTS HORS EEE ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS. Entrée sur le territoire français

A - TITRES DE SÉJOUR ET DE TRAVAIL DES RESSORTISSANTS HORS EEE ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS. Entrée sur le territoire français I MAJ.06-2015 SOMMAIRE A - TITRES DE SÉJOUR ET DE TRAVAIL DES RESSORTISSANTS HORS EEE ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS Entrée sur le territoire français Textes législatifs Pays dont les ressortissants

Plus en détail

LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE

LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE REPUBLIQUE DU CONGO -------------------------- LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE Mai 2013 Sommaire Sommaire...2 A - La situation Congo avant des les réformes

Plus en détail

l immigration professionnelle Organiser l immigration professionnelle L ESSENTIEL SUR 101, rue de Grenelle 75323 Paris cedex 07 Tél.

l immigration professionnelle Organiser l immigration professionnelle L ESSENTIEL SUR 101, rue de Grenelle 75323 Paris cedex 07 Tél. - MICOM 2009 - Crédits photos : droits réservés. Organiser l immigration professionnelle L ESSENTIEL SUR 101, rue de Grenelle 75323 Paris cedex 07 Tél. : 01 77 72 61 00 www.immigration.gouv.fr l immigration

Plus en détail

Je suis artiste suisse et je souhaite jouer en France.

Je suis artiste suisse et je souhaite jouer en France. Cendryne Roé, Octobre 2011 Je suis artiste suisse et je souhaite jouer en France. De nombreux artistes suisses sollicitent régulièrement les salles de spectacles et autres bars à musique situés en France,

Plus en détail

1.1 Accès au marché du travail en Italie

1.1 Accès au marché du travail en Italie 1.1 Accès au marché du travail en Italie 124. Comment puis-je accéder au marché du travail en Italie? De deux façons: - directement sur place (en respectant certains conditions précises) - depuis l étranger,

Plus en détail

COLLABORATEURS ETRANGERS

COLLABORATEURS ETRANGERS COLLABORATEURS ETRANGERS QUELLES DEMARCHES ADMINISTRATIVES? Jeudi 28 novembre 2013 Business Pôle 1047 route des dolines Valbonne Sophia-Antipolis 1) Comment bien préparer l'arrivée en France du collaborateur

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

FAQ. Club des investisseurs japonais en France FOIRE AUX QUESTIONS IMPORTANT QUESTION 1

FAQ. Club des investisseurs japonais en France FOIRE AUX QUESTIONS IMPORTANT QUESTION 1 Club des investisseurs japonais en France FAQ FOIRE AUX QUESTIONS Club des investisseurs japonais en France FAQ FOIRE AUX QUESTIONS MISE À JOUR : MARS 2015 IMPORTANT La délivrance des cartes d une validité

Plus en détail

SUBVENIR A SES BESOINS

SUBVENIR A SES BESOINS Schweizerische Eidgenossenschaft Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confédération suisse Confederazione Svizzera Confederazione Svizzera Confederaziun svizra Confederaziun svizra Département

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2010-1776 du 31 décembre 2010 relatif à l assurance volontaire vieillesse et invalidité et au rachat

Plus en détail

Les permis de travail temporaires. Présenté par: Me Gilda Villaran

Les permis de travail temporaires. Présenté par: Me Gilda Villaran Les permis de travail temporaires Présenté par: Me Gilda Villaran 18 avril 2012 «Immigration Canada et les Ambassades nous diront quoi faire» Certains mythes entourant les permis de travail. «Je ne rémunèrerai

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Ordonnance n o 2015-682 du 18 juin 2015 relative à la simplification des déclarations

Plus en détail

travail TRAVAIL Brochure d information

travail TRAVAIL Brochure d information DE Permis PERMIS de travail TRAVAIL Brochure d information La réglementation en matière de permis de travail est très complexe. Le contenu présenté ici n est pas exhaustif, loin de là. Néanmoins, il permet

Plus en détail

Obtenir un permis de travail en Russie

Obtenir un permis de travail en Russie Obtenir un permis de travail en Russie SOMMAIRE Introduction : service d assistance à l obtention des permis de travail..................... 2 I. Service d assistance à l obtention des permis de travail

Plus en détail

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap Fiche technique n 96 créée en avril 2013 Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap La conduite d un véhicule n est pas incompatible avec le handicap. Cependant, des aménagements sont parfois

Plus en détail

Fiche 1. TAXE DUE POUR LA PRIMO-DELIVRANCE D'UN TITRE DE SEJOUR (articles L. 311-13 A et D. 311-18-1 du Ceseda)

Fiche 1. TAXE DUE POUR LA PRIMO-DELIVRANCE D'UN TITRE DE SEJOUR (articles L. 311-13 A et D. 311-18-1 du Ceseda) Janvier 2012 Fiche 1 TAXE DUE POUR LA PRIMO-DELIVRANCE D'UN TITRE DE SEJOUR (articles L. 311-13 A et D. 311-18-1 du Ceseda) La première délivrance d'un titre de séjour donne lieu au paiement d'une taxe

Plus en détail

Flash News. Assouplissement de l accès au régime spécial d imposition pour impatriés

Flash News. Assouplissement de l accès au régime spécial d imposition pour impatriés www.pwc.lu/tax Flash News Assouplissement de l accès au régime spécial d imposition pour impatriés Le 21 mai 2013, l administration fiscale luxembourgeoise a émis une circulaire visant à remplacer la circulaire

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE ASSURANCE MALADIE, MATERNITÉ, DÉCÈS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT MINISTÈRE

Plus en détail

Les droits civils LA LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D INSTALLATION

Les droits civils LA LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D INSTALLATION Fonds européen pour les réfugiés Les droits civils LA LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D INSTALLATION Contrairement aux autres catégories d étrangers qui obtiennent leurs documents d état civil auprès de leur

Plus en détail

www.droit-afrique.com concessionnaire, le permissionnaire ou l amodiataire déclare avoir produites au cours du mois précédent.

www.droit-afrique.com concessionnaire, le permissionnaire ou l amodiataire déclare avoir produites au cours du mois précédent. concessionnaire, le permissionnaire ou l amodiataire déclare avoir produites au cours du mois précédent. Pour permettre l établissement des états de liquidation, une déclaration signée, affirmée sincère

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL RESERVE AUX TRAVAILLEURS ETRANGERS RECRUTES HORS DE LA R.C.A ********************

CONTRAT DE TRAVAIL RESERVE AUX TRAVAILLEURS ETRANGERS RECRUTES HORS DE LA R.C.A ******************** CONTRAT DE TRAVAIL RESERVE AUX TRAVAILLEURS ETRANGERS RECRUTES HORS DE LA R.C.A ******************** Entre les Soussignés : VISA TECHNIQUE D.E.F.P La Société : Désignée ci-après l Employeur et représentée

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail Demande d'autorisation de travail tendant la délivrance : d'une d'une d'une de jeune fille Né(e) le de la personne contacter bre de salariés avant l'embauche Type de contrat de travail durée indéterminée

Plus en détail

FICHE PAYS ETATS-UNIS

FICHE PAYS ETATS-UNIS FICHE PAYS ETATS-UNIS IMMIGRATION // Permis de travail // Visa business Comme dans la grande majorité des pays, pour pouvoir travailler aux Etats-Unis, en tant qu étranger, il faut obtenir une autorisation

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION EXCEPTIONNELLE AU SEJOUR SALARIE OU TRAVAILLEUR TEMPORAIRE

DEMANDE D ADMISSION EXCEPTIONNELLE AU SEJOUR SALARIE OU TRAVAILLEUR TEMPORAIRE PREECTURE DE LA SOMME Direction des Titres et de la Citoyenneté Bureau de l'immigration, de l'intégration et de la Nationalité DEMANDE D ADMISSION EXCEPTIONNELLE AU SEJOUR SALARIE OU TRAVAILLEUR TEMPORAIRE

Plus en détail

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires qui doivent compléter un formulaire «Travailleur indépendant») Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom...

Plus en détail

Petit précis juridique 2009. les droits des travailleurs saisonniers étrangers

Petit précis juridique 2009. les droits des travailleurs saisonniers étrangers Petit précis juridique 2009 les droits des travailleurs saisonniers étrangers 1/ Conditions d accès à l emploi en France Si la liberté de circulation en est l un des principes fondateurs, tous ses ressortissants

Plus en détail

PERMIS DE SEJOUR POUR ADOPTION PERMIS DE SEJOUR RELATIF A LA GARDE D UN MINEUR MISE A JOUR DE LA CARTE OU DU PERMIS DE SEJOUR

PERMIS DE SEJOUR POUR ADOPTION PERMIS DE SEJOUR RELATIF A LA GARDE D UN MINEUR MISE A JOUR DE LA CARTE OU DU PERMIS DE SEJOUR PERMIS DE SEJOUR POUR ADOPTION ( L. 184/83; L. 149/01) a) Demande remplie et signée par l'un des parents adoptants (Formulaire 1); c) Photocopie de l Autorisation à l entrée et à la résidence permanente

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CABINET SAUVAGE GESTION Administrateur de Biens SYNDIC LOCATION GERANCE FICHE DE RENSEIGNEMENTS du bien :...... Date d entrée souhaitée :... LOCATAIRE IDENTITE (1) Nom Prénoms Date de naissance Lieu de

Plus en détail

ETUDIANTS ETRANGERS non ressortissants de l'union Européenne. 1ère DEMANDE DE TITRE DE SEJOUR

ETUDIANTS ETRANGERS non ressortissants de l'union Européenne. 1ère DEMANDE DE TITRE DE SEJOUR ETUDIANTS ETRANGERS non ressortissants de l'union Européenne 1ère DEMANDE DE TITRE DE SEJOUR I Dépôt de votre dossier de demande de titre de séjour Si votre dossier est complet, une attestation de dépôt

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE ASSURANCE MALADIE, MATERNITÉ, DÉCÈS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION

Plus en détail

PROJET DE LOI ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes NOR : MAEJ1109203L/Bleue-1 PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française et le

Plus en détail

jl_fifqb=molcbppflkkbiib

jl_fifqb=molcbppflkkbiib jl_fifqb=molcbppflkkbiib TRANSFERT EN FRANCE DE SALARIÉS NON-RESSORTISSANTS Sandra VREEDENBURGH Mai 2009 Toute société souhaitant transférer des salariés non-ressortissants de l Union Européenne au sein

Plus en détail

ministère de l intérieur

ministère de l intérieur N 11436*05 ministère de l intérieur Demande de regroupement familial (ressorssants étrangers) Code de l entrée et du séjour des étrangers et du droit d asile (art. L. 411-1 à L. 421-1 et R. 411-1 à R.

Plus en détail

Certificat concernant la législation de sécurité sociale applicable au titulaire

Certificat concernant la législation de sécurité sociale applicable au titulaire A1 Coordination des systèmes de sécurité sociale Certificat concernant la législation de sécurité sociale applicable au titulaire Règlements (CE) n 883/04 et (CE) n 987/09 (*) INFORMATIONS à L ATTENTION

Plus en détail

La nouvelle «loi Sarkozy» relative au statut des étrangers Lecture juridique

La nouvelle «loi Sarkozy» relative au statut des étrangers Lecture juridique La nouvelle «loi Sarkozy» relative au statut des étrangers Lecture juridique Zouhair ABOUDAHAB * «...le trait marquant de la nouvelle loi réside dans l opposition qu opère explicitement l exposé de ses

Plus en détail

PLAN DE PRÉVOYANCE C

PLAN DE PRÉVOYANCE C PLAN DE PRÉVOYANCE C RÈGLEMENT, 1 re partie Valable à partir du 1 er janvier 2010 Mis en vigueur par le Conseil de fondation le 9 novembre 2009 Le présent plan de prévoyance s applique à toutes les personnes

Plus en détail

Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires

Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération 16 juin 2015 Décret n

Plus en détail

Aide-mémoire. Le présent aide-mémoire vous donne un aperçu de l application des dispositions relatives à la taxe spéciale.

Aide-mémoire. Le présent aide-mémoire vous donne un aperçu de l application des dispositions relatives à la taxe spéciale. Janvier 2015 Aide-mémoire relatif à l obligation de s acquitter de la taxe spéciale pour les requérants d asile, les personnes admises à titre provisoire et les personnes à protéger Le présent aide-mémoire

Plus en détail

Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne

Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne Taxation of individuals Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne tél. 058 286 52 45, email: michael.hildebrandt@eycom.ch 1 Plan de l exposé I. Introduction II. Prestations en nature III. Règlement

Plus en détail

THE SUPER STAGIAIRE THE SUPER STAGIAIRE NEW! NEW! VOS DROITS ET DEVOIRS SPECIAL FRANCE PAR MARS, 2015

THE SUPER STAGIAIRE THE SUPER STAGIAIRE NEW! NEW! VOS DROITS ET DEVOIRS SPECIAL FRANCE PAR MARS, 2015 N 2 MARS, 2015 NEW! THE SUPER STAGIAIRE NEW! THE SUPER STAGIAIRE Ne prenez pas à la légère votre première expérience professionnelle et la ligne qui lui sera consacrée sur votre CV : elle pourrait bien

Plus en détail

Attention aux salariés à temps partiel (voir exemple ci-après) A/Pour mémoire : situation jusqu au 31/12/2012

Attention aux salariés à temps partiel (voir exemple ci-après) A/Pour mémoire : situation jusqu au 31/12/2012 1/ La contribution patronale de la garantie frais de santé est imposable sur le revenu à effet rétroactif au 1 er Janvier 2013 dès le 1 er, plus : - 0.5% de la prévoyance patronale de l ETAM ; - 0.12%

Plus en détail

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ Circulaire n 24/2006 Cl. C 477 Colmar, le 29 juin 2006 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68000 COLMAR 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr

Plus en détail

ACCORD. entre le Gouvernement de la République française. et le Gouvernement de la Géorgie relatif au séjour

ACCORD. entre le Gouvernement de la République française. et le Gouvernement de la Géorgie relatif au séjour ACCORD entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la Géorgie relatif au séjour et à la migration circulaire de professionnels (ensemble deux annexes), signé à Paris le 12 novembre

Plus en détail

Travailler en France : législation pour étrangers

Travailler en France : législation pour étrangers [Janvier 2002] 5.5701 Travailler en France : législation pour étrangers Un diplôme d études supérieures ou une expérience professionnelle sont les meilleurs atouts pour trouver du travail en France. Et

Plus en détail

Impôt à la source. Simplification administrative et Harmonisation intercantonale. Qui sont concernés?

Impôt à la source. Simplification administrative et Harmonisation intercantonale. Qui sont concernés? Impôt à la source Simplification administrative et Harmonisation intercantonale 1 Impôt à la source Qui sont concernés? Sont concernés : Les «employeurs», personnes physiques ou morales,(plus de 11 000

Plus en détail

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 Parue dans le Moniteur Belge du 28 décembre 2006 Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 CHAPITRE VI. Fonds d indemnisation des victimes de l amiante Section 1re. Mission et fonctionnement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 12 janvier 2012 fixant les conditions de reconnaissance

Plus en détail

A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse

A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse I MAJ.09-2015 SOMMAIRE A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse A10 A10 FINANCEMENT DE L ASSURANCE

Plus en détail

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir Définition Champ d application Conclusion du contrat Formalités Durée du contrat et conditions d emploi Rémunération Aides et avantages sociaux particuliers Contrat de professionnalisation Contrat de formation

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1329614L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1329614L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement du Canada relatif à la mobilité

Plus en détail

PLAN DE PRÉVOYANCE SF Indépendants et intermittents

PLAN DE PRÉVOYANCE SF Indépendants et intermittents PLAN DE PRÉVOYANCE SF Indépendants et intermittents RÈGLEMENT, 1 re partie Valable dès le 1 er janvier 2010 Mis en vigueur par le Conseil de fondation le 9 novembre 2009. Le présent plan de prévoyance

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1239 du 6 octobre 2015 relatif à l aide à la réinsertion familiale et

Plus en détail

Décret N 1968 198 du 22 juin 1968, réglementant l entrée et le séjour des étrangers en Tunisie (JORT n 26 du 21 juin 1968)

Décret N 1968 198 du 22 juin 1968, réglementant l entrée et le séjour des étrangers en Tunisie (JORT n 26 du 21 juin 1968) Décret N 1968 198 du 22 juin 1968, réglementant l entrée et le séjour des étrangers en Tunisie (JORT n 26 du 21 juin 1968) Vu la loi n 1968 0007 du 8 mars 1968, relative à la condition des étrangers en

Plus en détail

PROCÉDURE DE DÉLIVRANCE DE LA CARTE DE SÉJOUR TEMPORAIRE PORTANT LA MENTION ÉTUDIANT

PROCÉDURE DE DÉLIVRANCE DE LA CARTE DE SÉJOUR TEMPORAIRE PORTANT LA MENTION ÉTUDIANT PROCÉDURE DE DÉLIVRANCE DE LA CARTE DE SÉJR TEMPORAIRE PORTANT LA MENTION ÉTUDIANT Tout étudiant étranger (hors CEE, EEE et Suisse) désirant poursuivre ses études à la Réunion doit obligatoirement être

Plus en détail

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT Exercice d imposition 2016 - Année de revenus 2015 10 raisons d investir en R&D en Belgique

Plus en détail

B. L ENGAGEMENT DE PRISE EN CHARGE COMME PREUVE DE MOYENS DE SUBSISTANCE SUFFISANTS (Annexe 3bis)

B. L ENGAGEMENT DE PRISE EN CHARGE COMME PREUVE DE MOYENS DE SUBSISTANCE SUFFISANTS (Annexe 3bis) L ENGAGEMENT DE PRISE EN CHARGE INFORMATION AUX GARANTS (Article 3 bis de la loi du 15 décembre 1980 sur l accès au territoire, le séjour, l établissement et l éloignement des étrangers) Cette information

Plus en détail

Situation évoquée Critères cumulatifs d admission au séjour Pour quel titre de séjour? Parents d enfants scolarisés (pages 4 et 5 de la circulaire)

Situation évoquée Critères cumulatifs d admission au séjour Pour quel titre de séjour? Parents d enfants scolarisés (pages 4 et 5 de la circulaire) LES MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LA CIRCULAIRE VALLS DE NOVEMBRE 2012 «Conditions d examen des demandes d admission au séjour déposées par des ressortissants étrangers en situation irrégulière dans le cadre

Plus en détail

Analyses et études LA CARTE BLEUE EUROPEENNE : UNE CHANCE POUR LES HAUTEMENT QUALIFIES DES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT

Analyses et études LA CARTE BLEUE EUROPEENNE : UNE CHANCE POUR LES HAUTEMENT QUALIFIES DES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT Siréas asbl Service International de Recherche, d Education et d Action Sociale Année 2007 Analyses et études LA CARTE BLEUE EUROPEENNE : UNE CHANCE POUR LES HAUTEMENT QUALIFIES DES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Réduction dite 'Fillon'

Réduction dite 'Fillon' Réduction dite 'Fillon' La réduction générale des cotisations dite «Fillon» est calculée en fonction de la rémunération brute annuelle du salarié. Le calcul du coefficient prend en compte la valeur du

Plus en détail

Rémunération et Avantages Sociaux

Rémunération et Avantages Sociaux Rémunération et Avantages Sociaux Prime de médaille 1 Janvier 2012 SOMMAIRE Avant-propos 3 Dispositions générales Types de médaille Délivrance de la médaille d honneur du travail Attribution de la prime

Plus en détail

Entrée et séjour en Europe

Entrée et séjour en Europe Entrée et séjour en Europe CH-4501 Soleure Dornacherstrasse 28A Case Postale 246 Téléphone 032 346 18 18 Téléfax 032 346 18 02 info@ch-go.ch www.ch-go.ch Table des matières Introduction... 3 1. Entrée...

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Etranger Travail saisonnier MINISTÈRE DE L IMMIGRATION, DE L INTÉGRATION, DE L IDENTITÉ NATIONALE ET DU CODÉVELOPPEMENT Direction de la population et des migrations MINISTÈRE DU

Plus en détail

PRIME D EXPATRIATION FEVRIER 2015

PRIME D EXPATRIATION FEVRIER 2015 PRIME D EXPATRIATION FEVRIER 2015 Prime d expatriation 2 S O M M A I R E PAGES Présentation 3 Les entités concernées 4 Nature de la prime 5 Régime fiscal 6 Régime social 9 Prime d expatriation 3 Présentation

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Information pour les citoyens

Information pour les citoyens Information pour les citoyens Vous demandez un visa D, un séjour de + 3 mois en Belgique, ou un changement de statut? Ceci vous intéresse. À partir du 02.03.2015, certains étrangers qui veulent séjourner

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

QUEBEC. ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC

QUEBEC. ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC QUEBEC ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC Il existe deux statuts au regard de la sécurité sociale française, le détachement et l expatriation. Le détaché est rattaché

Plus en détail

EMPLOYER, C'EST INTÉGRER!

EMPLOYER, C'EST INTÉGRER! EMPLOYER, C'EST INTÉGRER! Information sur l accès au marché de l emploi pour les personnes admises à titre provisoire (livret F) L intégration des étrangers et la prévention du racisme représentent des

Plus en détail

LISTE DES PIECES A FOURNIR POUR LES DEMANDES D ADMISSION AU SEJOUR DEPOSEES PAR DES RESSORTISSANTS ETRANGERS EN SITUATION IRREGULIERE

LISTE DES PIECES A FOURNIR POUR LES DEMANDES D ADMISSION AU SEJOUR DEPOSEES PAR DES RESSORTISSANTS ETRANGERS EN SITUATION IRREGULIERE PRÉFET DES DEUX-SÈVRES Préfecture Direction de la Réglementation et des Libertés Publiques Bureau de l Etat Civil et des Etrangers NIORT, le 07/06/2013 LISTE DES PIECES A FOURNIR POUR LES DEMANDES D ADMISSION

Plus en détail

S'INTÉGRER DANS LA SOCIÉTÉ SLOVÈNE

S'INTÉGRER DANS LA SOCIÉTÉ SLOVÈNE REPUBLIKA SLOVENIJA MINISTRSTVO ZA NOTRANJE ZADEVE S'INTÉGRER DANS LA SOCIÉTÉ SLOVÈNE INFORMATIONS DESTINÉES AUX ÉTRANGERS Ljubljana, januar 2014 S'INTÉGRER DANS LA SOCIÉTÉ SLOVÈNE INFORMATIONS DESTINÉES

Plus en détail

CONVENTION DE SECURITE SOCIALE ENTRE LE GOUVERNEMENT DE L ETAT D ISRAEL ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE 1

CONVENTION DE SECURITE SOCIALE ENTRE LE GOUVERNEMENT DE L ETAT D ISRAEL ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE 1 CONVENTION DE SECURITE SOCIALE ENTRE LE GOUVERNEMENT DE L ETAT D ISRAEL ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE 1 Le Gouvernement de l Etat d Israël, et Le Gouvernement de la République Française,

Plus en détail

IMMIGRATION Canada. Visa de résident. temporaire. Directives du bureau des visas de Dakar. Table des matières

IMMIGRATION Canada. Visa de résident. temporaire. Directives du bureau des visas de Dakar. Table des matières IMMIGRATION Canada Table des matières Liste de contrôle Visa de résident temporaire Visa de résident temporaire Directives du bureau des visas de Dakar Pour les pays suivants : Burkina-Faso, Cameroun,

Plus en détail

Impôts-Express. Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux

Impôts-Express. Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux Impôts-Express Amélie Ferland, Conseillère aux étudiants internationaux sep-international@polymtl.ca Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux Mis à jour : mars 2015 OBJECTIFS DE L ATELIER

Plus en détail