Site : mail : SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ"

Transcription

1 Site : mail : SUJET ES - session 003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ LE JUS E FRUIT 35(0,Ê5(3$57,(%LRFKLPLHSRLQWV L'analyse d'un jus de fruit révèle la présence d'un composé A dont le nom en nomenclature systématique est : α--glucopyranosyl (1Î) β--fructofuranoside. 1. Classification et formules ( points) 1.1. onner le nom usuel du composé A et indiquer à quelle famille il appartient. Le situer dans la classification de cette famille. 1.. onner la signification et définir les termes 'd'une part et "α" et "β" d'autre part, qui figurent dans le nom systématique du composé A. Illustrer ces notions à l'aide de la molécule de votre choix Représenter le composé A selon la représentation de Haworth.. Pouvoir rotatoire (,5 points) On mesure le pouvoir rotatoire d'une solution de concentration c du composé A. La mesure est réalisée dans une cuve de longueur l, à la température de 0 C, avec la raie du sodium. On observe une rotation α. Soit : c = 100 g.l 1 l = 0 cm α= Expliquer l'origine de l'activité optique du composé A... On réalise l'hydrolyse complète du composé A en solution. Ecrire l'équation de la réaction en formule brute et nommer les produits obtenus..3. éterminer la composition quantitative de la solution obtenue..4. Calculer le pouvoir rotatoire de cette solution. Justifier le terme LQYHUVLRQutilisé pour désigner cette réaction d'hydrolyse. On prendra connaissance des données figurant dans le document N Pouvoir sucrant ( points) e nombreuses molécules possèdent un pouvoir sucrant. Le graphique fourni dans le document N 1. permet de comparer le pouvoir sucrant de quelques unes d'entre elles onner pour chaque molécule citée sur le graphique, le nom de la famille à laquelle elle appartient dans la classification des composés biochimiques. 3.. Le pouvoir sucrant est défini en référence au saccharose en solution aqueuse.

2 Site : mail : SUJET ES - session 003 Page Commenter le graphique, en comparant par exemple, les pouvoirs sucrants du fructose, du glucose et du lactose à celui du saccharose. Remarque : les axes du graphique sont gradués en concentration massique centésimale éterminer les concentrations des solutions de fructose et de glucose qui ont le même pouvoir sucrant qu'une solution de saccharose à 0 %. 4. osage (,5 points) Après hydrolyse complète d'une solution du composé A, on réalise un dosage des produits d'hydrolyse par la méthode de Bertrand dont le protocole est fourni dans le document N Justifier la nécessité de la réaction d'hydrolyse préalablement au dosage. Expliquer l'origine de la propriété mise en jeu par les produits de l'hydrolyse. 4.. Expliquer en quelques lignes le principe du dosage selon la méthode de Bertrand en vous appuyant sur les données du document L'équivalence est observée pour un volume versé de solution de permanganate v = 1,1 ml. En déduire la concentration de la solution dosée, exprimée en g.l 1 de sucre inverti. '(8;,(0(3$57,(3K\VLTXH,QGXVWULHOOH7 SRLQWV Une cuve A contenant un jus de fruit, alimente une pompe volumétrique qui envoie le produit dans un échangeur pour être pasteurisé. Le jus est ensuite stocké dans un réservoir B, avant son conditionnement en bouteilles ( voir la figure 1 ci-dessous ).

3 Site : mail : SUJET ES - session 003 Page 3 'RQQpHVFRQFHUQQWOLQVWOOWLRQ Canalisations - diamètre intérieur de toutes les canalisations : 8 mm - longueur totale : 50 m Singularités L'installation comporte des éléments d'assemblage non représentés dont les valeurs des coefficients de pertes de charge singulières (ξ) sont les suivantes - un robinet d'équerre (ξ 1 = 3 ) - 8 coudes à 90 grand rayon (ξ = 0,5 par élément) - On considérera que la perte de charge dans l'échangeur est de 5,10 5 Pa. Caractéristique géométrique La différence de hauteur entre la surface libre de la cuve A et celle du réservoir B : 1,10 m 1RWQVXSSRVHTXH OFXYHHWOHUpVHUYRLUVRQWjQLYHXFRQVWQW OHVVXUIFHVOLEUHVVRQWjOSUHVVLRQWPRVSKpULTXHGH 3 QSUHQGUJUYLWpJ PV 'RQQpHVFRQFHUQQWOHMXVGHIUXLW débit-volume horaire : 500 L.h 1 - capacité thermique massique c, = 3,9 kj.kg 1.K 1 - masse volumique : 1040 kg.m 3 - viscosité dynamique moyenne : Pa.s - température d'entrée : t p1 = 0 C - température de sortie : t p = 65 C ( température de pasteurisation ) 1. (WXGHGXFLUFXLWK\GUXOLTXHFRQFHUQQWOHMXVGHIUXLW(3.5 points) Calculer le nombre de Reynolds. En déduire le régime d'écoulement. 1.. éterminer les pertes de charge linéaires exprimées en Pascal Calculer les pertes de charge totales pour cette installation en Pascal Calculer la hauteur manométrique de la pompe, exprimée en Pascal éterminer la puissance électrique consommée par cette pompe. Le rendement total du groupe moteur-pompe est η = 0,8.

4 Site : mail : SUJET ES - session 003 Page 4. (WXGHGXUHIURLGLVVHPHQWQRQUHSUpVHQWpVXUOILJXUH(3.5 points). Après pasteurisation, les bouteilles sont immergées dans une cuve contenant de l'eau pour les prérefroidir à la température de 5 C. Elles sont ensuite stockées en chambre froide positive à + C. ans le circuit frigorifique permettant le refroidissement de la chambre froide, circule un fluide frigorigène (R134a ). Les caractéristiques de cette installation sont les suivantes - température d'évaporation : 10 C - température de condensation : 30 C - une surchauffe de 5 C est constatée entre la sortie de l'évaporateur et l'entrée du compresseur - sous-refroidissement de 10 C au condenseur - puissance frigorifique : 4 kw à -10 C 1RW /FRPSUHVVLRQHVWFRQVLGpUpHLVHQWURSLTXH QQHWLHQGUSVFRPSWHGHVSHUWHVGHFKUJHLQWHUYHQQWGQVOHVGLIIpUHQWVSSUHLOV QVXSSRVHTXHOHIOXLGHIULJRULJqQHVRUWGHOpYSRUWHXUVRXVIRUPHGHYSHXUVWXUpHVqFKH.1. Faire un schéma de principe de la machine frigorifique, positionner les principaux appareils la constituant... Indiquer le type et la nature des différentes transformations subies par le fluide tout au long du circuit du fluide A partir des données fournies, tracer sur le diagramme figurant à l'annexe 1 (j UHQGUHYHFOFRSLHle cycle frigorifique théorique de cette installation..4. Utiliser le cycle tracé pour déterminer les caractéristiques suivantes : - pression d'évaporation - pression de condensation - température en sortie de compresseur - titre du fluide en début d'évaporation.5. Calculer le débit-masse horaire de fluide frigorigène nécessaire pour la production frigorifique.

5 Site : mail : SUJET ES - session 003 Page 5 3$57,(6WWLVWLTXHVSRLQWV ans un souci d'optimisation de la technologie de dosage en sucres réducteurs, l'entreprise décide d'étudier une méthode innovante basée sur une analyse enzymatique automatisable. Cette méthode présente a priori une meilleure fidélité mais peut engendrer des écarts de justesse. ans une cuve préalablement homogénéisée, on effectue des prélèvements permettant d'obtenir deux échantillons, chacun de taille 10, aléatoires simples indépendants. Le premier échantillon est analysé au niveau des sucres réducteurs par la méthode de Bertrand. On obtient sur cet échantillon, un dosage moyen de 5,60 g.l -1 et une variance de 0,019 (g.l - 1). Le deuxième échantillon est analysé par la nouvelle méthode. Les résultats obtenus sont les suivants, les dosages sont exprimés en g. L 1. 5,3 5,15 5,44 5,4 5,37 5,41 5,35 5,34 5,31 5,33 1. Calculer la moyenne et la variance de la série statistique ainsi obtenue. On suppose que le dosage en sucres réducteurs produit par la méthode de Bertrand et celui produit par la méthode enzymatique sont des variables aléatoires distribuées suivant des lois normales.. Peut-on déduire des résultats expérimentaux que la fidélité obtenue par la nouvelle méthode est meilleure? Il s'agit de tester si la variance du dosage effectué par la méthode enzymatique est inférieure à celle obtenue par la méthode Bertrand. On effectuera un test statistique au seuil de risque 0, En admettant que les lois normales précédentes ont même variance, peut-on déduire des résultats expérimentaux que la méthode enzymatique induit un dosage moyen différent de celui obtenu par la méthode de Bertrand? On effectuera un test statistique dont le risque de première espèce est laissé à l'appréciation du candidat. OHVWEOHVVWWLVWLTXHVQpFHVVLUHVVHWURXYHQWVXUOHVGRFXPHQWV 5SSHO 6RXVFHUWLQHVFRQGLWLRQVHQXWLOLVQWOHVQRWWLRQVXVXHOOHVVL6 Q ; ; OYULEOH OpWRLUH)GpILQLHSU) Q 6 Q i=1 Q1 1 HVWGLVWULEXpHVXLYQWXQHORLGH)LVFKHU Q 1 n 6QHGHFRUHW7GpILQLHSU7 1 Q 1 + ; 1 Q 1 ; Q161 + Q6 Q + Q 1 HVWGLVWULEXpHVXLYQWXQHORLGH 6WXGHQW

6 Site : mail : SUJET ES - session 003 Page 6 '&80(171ƒ Masses atomiques molaires en g.mol 1 : H : 1 ; C : 1 ; O : 16 Loi de Biot : α = [α] 0 λ c α : pouvoir rotatoire : pouvoir rotatoire spécifique [α] 0 λ : longueur de la cuve en dm c : concentration en g.ml 1 Pouvoirs rotatoires spécifiques : Saccharose : [α] 0 -mannose : [α] 0 = +14,5 Lactose : [α] 0 +34,0 -glucose : [α] 0 = +5,7 0 -galactose : [α] 0 = + 80; L-galactose [α] 0 = fructose [α] 0 -ribose : [α] 0 = - 3,7 Couples et potentiels redox : [Cu] + / Cu O E ~ 0,15 V (milieu basique) Fe 3+ /Fe + E = 0,77 V MnO 4 /Mn + E = 1,51 V R-COO-/R-CHO E ~0 V (milieu basique) '&80(171ƒ Pouvoir sucrant comparé du saccharose et d'autres composés GSUqV,QWURGXFWLRQjOELRFKLPLHHWjOWHFKQRORJLHGHVOLPHQWV-&&KHIWHO7HFHW 'RF :\Iaa \Epreuve scientifique\sujet ES - session 003.doc

7 Site : mail : SUJET ES - session 003 Page 7 '&80(171ƒ 3URWRFROHGHGRVJHGXVXFUHLQYHUWLSUOPpWKRGHGH%HUWUQG ans un erlenmeyer de 300 cm 3 mettre 0 cm 3 de liqueur de cuivre II $, 0 cm 3 de liqueur tartroalcaline % et 0 cm 3 de liqueur sucrée, contenant 10 à 100 mg de sucre réducteur. Faire bouillir sous reflux pendant trois minutes, refroidir immédiatement sous un courant d'eau jusqu'à complet refroidissement, laisser déposer l'oxyde de cuivre I, et filtrer la liqueur sur un filtre Goosch N 4 en activant la filtration par l'aspiration d'une trompe à eau. Laver trois fois l'oxyde de cuivre I avec 0 cm 3 d'eau bouillie froide. issoudre l'oxyde de cuivre I avec 30 cm 3 de liqueur de fer III & placés dans l'erlenmeyer puis versés sur le filtre ; mettre le filtre chargé d'oxyde de cuivre I en suspension dans la liqueur de fer III à l'aide d'un agitateur pour permettre la dissolution de tout cet oxyde. Collecter la liqueur de fer III partiellement réduite dans une fiole tubulée en s'aidant d'une aspiration modérée ; rincer l'erlenmeyer et le filtre avec cinq fois 0 cm 3 d'eau. Titrer le sel de fer II formé, par la solution 0,0 mol.l 1 de permanganate de potassium ; l'équivalence est repérée par un changement de couleur. La quantité de sucre contenue dans la liqueur sucrée employée est donnée par la table ci-dessous. :\Iaa \Epreuve scientifique\sujet ES - session 003.doc

8 KMnO4 0,0 Sucre inverti KMnO4 Sucre inverti Site : mail : SUJET ES - session 003 Page 8 '&80(171ƒVXLWH KMnO4 Sucre inverti 0,0 mol.l -1 mol.l -1 0,0 mol.l -1 cm3 mg cm3 mg cm3 mg 4,0 1,4 1,0 39,1 0,0 68, ,0 1, 39,7 0, 69,3 4,4 13,6 1,4 40,5 0,4 70,1 4,6 14,3 1,6 41, 0,6 70,9 4,8 14,9 1,8 4,0 0,8 71,6 5,0 15,5 13,0 4,6 1,0 7,4 5, 16, 13, 43,3 1, 73, 5,4 16,8 13,4 44,1 1,4 74,1 5,6 17,5 13,6 44,7 1,6 74,9 5,8 18,1 13,8 45,5 1,8 75,6 6,0 18,8 14,0 46,3,0 76,4 6, 19,4 14, 47,0, 77, 6,4 0,1 14,4 47,6,4 78,0 6,6 0,7 14,6 48,4,6 78,7 6,8 1,4 14,8 49,1,8 79,5 7,0,0 15,0 49,8 3,0 80,3 7,,7 15, 50,5 3, 81,1 7,4 3,4 15,4 51,3 3,4 81,9 7,6 4,1 15,6 5,1 3,6 8,7 7,8 4,7 15,8 5,7 3,8 83,5 8,0 5,5 16,0 53,5 4,0 84,4 8, 6,1 16, 54, 4, 85, 8,4 6,8 16,4 55,0 4,4 86,0 8,6 7,5 16,6 55,7 4,6 86,7 8,8 8,1 16,8 56,4 4,8 87,5 9,0 8,8 17,0 57, 5,0 88,4 9, 9,5 17, 57,9 5, 89, 9,4 30,1 17,4 58,7 5,4 90,0 9,6 30,8 17,6 59,4 5,6 90,9 9,8 31,5 17,8 60,1 5,8 91,6 10,0 3, 18,0 61,0 6,0 9,5 10, 3,9 18, 61,6 6, 93,3 10,4 33,6 18,4 6,4 6,4 94,1 10,6 34,3 18,6 63, 6,6 95,0 10,8 35,0 18,8 64,0 6,8 95,8 11,0 35,6 19,0 64,8 7,0 96,6 11, 36,4 19, 65,4 7, 97,3 11,4 37,0 19,4 66, 7,4 98, 11,6 37,7 19,6 67,1 7,6 99,1 11,8 38,4 19,8 67,8 7,8 99,9 :\Iaa \Epreuve scientifique\sujet ES - session 003.doc

9 Site : mail : SUJET ES - session 003 Page 9 Fonction de répartition d une varaible de Student à k degrés de liberté. Valeur t p telles que Prob(T t p ) = p p k 0,90 0,95 0,975 0,99 0,995 0,999 0, ,08 6,31 1,71 31,8 63,68 318,9 636,58 1,89,9 4,30 6,96 9,9,33 31,60 3 1,64,35 3,18 4,54 5,84 10,1 1,9 4 1,53,13,78 3,75 4,60 7,17 8,61 5 1,48,0,57 3,36 4,03 5,89 6,87 6 1,44 1,94,45 3,14 3,71 6,1 6,96 7 1,41 1,89,36 3,00 3,50 4,79 5,41 6 1,40 1,86,31,90 3,36 4,50 5,04 9 1,38 1,83,6,8 3,5 4,30 4, ,37 1,81,3,76 3,17 4,14 4, ,36 1,80,0,7 3,11 4,0 4,44 1 1,36 1,78,18,68 3,05 3,93 4,3 13 1,35 1,77,16,65 3,01 3,85 4, 14 1,35 1,76,14,6,98 3,79 4, ,34 1,75,13,60,95 3,73 4, ,34 1,75,1,58,9 3,69 4, ,33 1,74,11,57,90 3,65 3, ,33 1,73,10,55,88 3,61 3,9 19 1,33 1,73,09,54,86 3,58 3,88 0 1,33 1,7,09,63,85 3,55 3,85 1 1,3 1,7,08,5,83 3,53 3,8 1,3 1,7,07,51,8 3,50 3,79 3 1,3 1,71,07,50,81 3,48 3,77 4 1,3 1,71,06,49,80 3,47 3,75 5 1,3 1,71,06,49,79 3,45 3,73 6 1,31 1,71,06,48,78 3,43 3,71 7 1,31 1,70,05,47,77 3,4 3,69 8 1,31 1,70,05,47,76 3,41 3,67 9 1,31 1,70,05,46,76 3,40 3, ,31 1,70,04,46,75 3,39 3, ,31 1,69,03,44,7 3,34 3, ,30 1,68,0,4,70 3,31 3, ,30 1,68,01,41,69 3,8 3,5 50 1,30 1,68,01,40,68 3,6 3, ,30 1,67,00,39,66 3,3 3, ,9 1,66 1,99,37,64 3,0 3, ,9 1,66 1,98,36,63 3,17 3, ,9 1,65 1,97,35,60 3,13 3, ,8 1,65 1,96,33,59 3,11 3, ,8 1,65 1,96,33,58 3,10 3, ,8 1,64 1,96,33,58 3,09 3,9 :\Iaa \Epreuve scientifique\sujet ES - session 003.doc

10 Site : mail : SUJET ES - session 003 Page 10 :\Iaa \Epreuve scientifique\sujet ES - session 003.doc

11 Site : mail : SUJET ES - session 003 Page 11 :\Iaa \Epreuve scientifique\sujet ES - session 003.doc

Quelques aspects de la chimie du miel

Quelques aspects de la chimie du miel oncours B ENSA B 0206 HIMIE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, il le

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

LES SUCRES. Exemple : Représentation du glycéraldéhyde (2, 3 dihydroxypropanal)

LES SUCRES. Exemple : Représentation du glycéraldéhyde (2, 3 dihydroxypropanal) LES SUCRES I ) Compléments de Stéréochimie 1) Représentation de Fischer Pour les sucres et les acides aminés, on utilise une autre représentation des molécules dans l'espace : la représentation de Fischer.

Plus en détail

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Cycle frigorifique Le principe de la pompe à chaleur est ancien (Thomson 1852), mais il a fallu attendre 1927 pour voir da première pompe à chaleur fonctionner

Plus en détail

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux PhysiqueChimie Programme de Terminale S Les ions nitrate dans l eau Thème : Agir Economiser les ressources et respecter l environnement Contrôle de la qualité par dosage Type de ressources : Activité :

Plus en détail

CHIMIE INDUSTRIELLE. Premier exercice : le dioxyde de soufre un polluant atmosphérique

CHIMIE INDUSTRIELLE. Premier exercice : le dioxyde de soufre un polluant atmosphérique CHIMIE INDUSRIELLE Le dioxyde de soufre (SO 2 ), provenant de la combustion des combustibles fossiles (charbons, gaz naturels, dérivés du pétrole comme le fioul lourd par exemple) et des rejets de l industrie

Plus en détail

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES - La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l appréciation des copies. - Conformément au dispositions

Plus en détail

Pâte de «flammekueche»

Pâte de «flammekueche» REMPLACEMENT 2012 France métropolitaine - Antilles - Guyane - Réunion Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE ÉPREUVE E 8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s)

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Session 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

PARTIE A GENIE CHIMIQUE. Du gaz de Lacq au soufre

PARTIE A GENIE CHIMIQUE. Du gaz de Lacq au soufre PARTIE A GENIE CHIMIQUE Du gaz de Lacq au soufre Plus de la moitié du soufre produit dans le monde provient du traitement des gaz naturels et des pétroles. En France, il est produit principalement à partir

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques Session septembre 2014 Métropole Correction 06/12/2014 www.udppc.asso.fr PARTIE A : traitement du lait et pasteurisation. 1. Contrôle qualité du lait (document

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

Exercices. Savoir le cours. Appliquer le cours. Exercices. Tests d identification. Qui suis-je? Acide ou basique? Oxydable ou non? Quelle classe!

Exercices. Savoir le cours. Appliquer le cours. Exercices. Tests d identification. Qui suis-je? Acide ou basique? Oxydable ou non? Quelle classe! Savoir le cours Les exercices dont les numéros sont sur fond jaune sont corrigés à la fin du manuel. Appliquer le cours Exercices 1 Tests d identification Comment met-on en évidence : a. un alcool? b.

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL UNIVERSITE DE CAEN 2004-03-03 LYMPIADES REGINALES de LA CHIMIE - XX ème édition PRTCLE EXPERIMENTAL Durée 2 h Au début du XX ème siècle, l industrie des produits cosmétiques connaît un développement exponentiel.

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SESSION 2013 ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE Sous épreuve A2 : ÉTUDE ET CONDUITE DES OPÉRATIONS UNITAIRES DOSSIER RESSOURCES Le dossier se compose de 8 pages, numérotées de 1/8 à 8/8. Dès que le dossier

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL

BACCALAUREAT GENERAL BACCALAUREAT GENERAL SESSION 2005 EPREUVE PHYSIQUE-CHIMIE - Série S DURÉE DE L'ÉPREUVE : 3 h 30 - COEFFICIENT : 8 L'USAGE DE LA CALCULATRICE N'EST PAS AUTORISÉ Ce sujet comporte un exercice de CHIMIE et

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions La préparation des solutions est un des actes majeurs de la chimie. Une solution se prépare toujours dans une fiole jaugée. Tout prélèvement se fait avec

Plus en détail

LES PERTES DE CHARGE J-M R. D-BTP

LES PERTES DE CHARGE J-M R. D-BTP LES PERTES DE CHARGE J-M R. D-BTP 2006 1 Définitions, généralités Détermination de tuyauteries, calcul de pertes de charge Abaques 2 Définitions, généralités Notion de perte de charge Perte de charge d

Plus en détail

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact.

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Les produits d'entretien pour lentilles sont de différentes natures. Le produit

Plus en détail

DST de sciences physiques

DST de sciences physiques Terminales S DST de sciences physiques (5 pages) Exercice n 1 (7 points) Acide et base faible Toutes les solutions aqueuses sont à 25 C. 1. On dispose d'une solution S a d'acide éthanoïque CH 3 COOH de

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

a Déterminer l évolution du fluide frigorigène sur le diagramme enthalpique du R407C à l aide des tables thermodynamiques.

a Déterminer l évolution du fluide frigorigène sur le diagramme enthalpique du R407C à l aide des tables thermodynamiques. 6. ANNEXE B : Corrigé du sujet de l admissibilité A- FROID a) Cycle frigorifique Conditions nominales de fonctionnement : Conditions nominales de fonctionnement des groupes frigorifiques voir conditions

Plus en détail

Module MP.3 : Connaissances scientifiques et techniques relatives à l'environnement de l'animal

Module MP.3 : Connaissances scientifiques et techniques relatives à l'environnement de l'animal Bac pro Conduite et gestion de l élevage canin et félin P-20 Module MP.3 : Connaissances scientifiques et techniques relatives à l'environnement de l'animal Disciplines Horaire-élève dont cours dont TP/TD

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE. Session 2011. Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE ÉLECTRICITÉ. Partie : MÉCANIQUE FLUIDIQUE - CHIMIE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE. Session 2011. Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE ÉLECTRICITÉ. Partie : MÉCANIQUE FLUIDIQUE - CHIMIE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Session 2011 Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE ÉLECTRICITÉ Partie : MÉCANIQUE FLUIDIQUE - CHIMIE Série SCIENCES ET TECHNOLOGIE DE LABORATOIRE PHYSIQUE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS

Plus en détail

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Extrait sec total. Extrait sec total

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Extrait sec total. Extrait sec total Méthode OIV-MA-AS2-03A Méthode Type IV Matières sèches totales (modifiée par résolution OIV-Oeno 387/2009) 1. Définition L'extrait sec total ou matières sèches totales est l'ensemble de toutes les substances

Plus en détail

Concours externe à dominante scientifique

Concours externe à dominante scientifique CONCOURS DE CONTRÔLEUR DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES DES 10 ET 11 MARS 2009 Concours externe à dominante scientifique ÉPREUVE N 3 : à options durée 3 heures - coefficient

Plus en détail

Épreuve à caractère scientifique et technologique

Épreuve à caractère scientifique et technologique 6. ANNEXE A : Sujet de l admissibilité Épreuve à caractère scientifique et technologique Durée : 6 heures Aucun document autorisé. Moyens de calcul autorisés : Calculatrice électronique de poche - y compris

Plus en détail

PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE. Du gaz de Lacq à l'acide sulfurique

PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE. Du gaz de Lacq à l'acide sulfurique PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Du gaz de Lacq à l'acide sulfurique Le sujet de chimie inorganique comporte quatre parties indépendantes consacrées à différentes étapes mises en jeu lors de la synthèse industrielle

Plus en détail

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices Alcool à 90% Un fluidifiant : Lors d une séance de TP, le professeur demande de préparer 250 ml d une solution d alcool à 90,0 % en volume. a) Calculer le

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

Climatisation. Climatiseur split system. Généralités. Montage. Mise en service MDF M3 TIFCC M3 A.F.P.A. 2001 DEAT 1/33

Climatisation. Climatiseur split system. Généralités. Montage. Mise en service MDF M3 TIFCC M3 A.F.P.A. 2001 DEAT 1/33 Climatisation Climatiseur split system Montage Mise en service MDF M3 TIFCC M3 A.F.P.A. 2001 DEAT 1/33 Climatiseur à éléments séparés Le concept SPLIT SYSTEM Les composants (compresseur, échangeurs, détendeur)

Plus en détail

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Commentaires pour l'évaluation Contenu du cahier de laboratoire Problématique : Le glucose est un nutriment particulièrement important pour le sportif.

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL PHYSIQUE-CHIMIE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL PHYSIQUE-CHIMIE BAALAURÉAT GÉNÉRAL SESSIN 2015 PYSIQUE-IMIE Série S Durée de l épreuve : 3 heures 30 oefficient : 8 L usage de la calculatrice est autorisé e sujet ne nécessite pas de feuille de papier millimétré Le sujet

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

THEME : SPORT. Sujet N 7

THEME : SPORT. Sujet N 7 THEME : SPORT Sujet N 7 Exercice n 1 : Question de cours Définir la mole. Exercice n : Composition de la sueur Le tableau (document 1 présent en annexe) donne une partie des composants de la sueur. 1-

Plus en détail

DS n 8 Physique & Chimie

DS n 8 Physique & Chimie DS n 8 Physique & Chimie CONTROLE DE QUALITE D UN LAIT D APRES PONDICHERY 2014 (+ LIBAN 2014) [7 PTS] Le lait de vache est un liquide biologique de densité 1,03. Il est constitué de 87 % d'eau, 4,7 % de

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Durée : 5 jours Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Réf : (Therm.01) - Permettre au personnel ayant la pratique, d'exploiter une installation comportant des générateurs

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2011. Durée: 3 heures Coefficient : 4

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2011. Durée: 3 heures Coefficient : 4 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2011 Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biochimie - Génie biologique Durée: 3 heures Coefficient : 4 L'emploi de toute calculatrice

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 5.

Devoir de Sciences Physiques n 5. Devoir de Sciences Physiques n 5. EXERCICE I. LES INDICATEURS COLORÉS NATURELS DE LA CUISINE À LA CHIMIE La première utilisation d'un indicateur coloré pour les titrages acidobasiques remonte à 1767 par

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 004 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PYSIQUE Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. N : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de

Plus en détail

LE DIAGRAMME ENTHALPIQUE

LE DIAGRAMME ENTHALPIQUE LE DIAGRAMME ENTHALPIQUE L expression cycle vient de la thermodynamique. En effet lorsqu une masse de fluide se retrouve après diverses transformations dans le même état (pression, volume, température)

Plus en détail

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN Afin de pallier la raréfaction donc la hausse du coût des combustibles d origine fossile, le gouvernement et le secteur automobile se sont lancés depuis

Plus en détail

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Doc PP Hatier HCl : réaction avec le magnésium [magnésium (réactif 1) + HCl (réactif 2) dihydrogène + chlorure de Mg (produits

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Session 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 Le sujet comporte 8 pages numérotées

Plus en détail

TP 11: Réaction d estérification - Correction

TP 11: Réaction d estérification - Correction TP 11: Réaction d estérification - Correction Objectifs : Le but de ce TP est de mettre en évidence les principales caractéristiques de l'estérification et de l'hydrolyse (réaction inverse). I ) Principe

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP ministère Éducation nationale E EFE GCE 1 SESSION 2014 CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP Section : GÉNIE CIVIL Option : ÉQUIPEMENTS TECHNIQUES - ÉNERGIE ANALYSE D UN PROBLÈME TECHNIQUE Calculatrice électronique

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SESSION 2008 France métropolitaine - Réunion Option : Agroéquipement BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE N 5 SCIENCES APPLIQUÉES ET TECHNOLOGIE Durée : 2 h 30 Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice,

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution Chapitre 2 - Modèle Les solutions 1 Définitions sur les solutions 1.1 Définition d une solution : Une solution est le mélange homogène et liquide d au moins deux espèces chimiques : Le soluté : c est une

Plus en détail

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 L usage d'une calculatrice EST autorisé Ce sujet comporte trois exercices (l exercice de spécialité figurant sur une feuille séparée). Chaque

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3.

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3. Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8. / Texte inspiré d un article de journal régional relatant un accident de la route Le temps de réaction est la durée écoulée entre l instant où un conducteur

Plus en détail

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique.

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. FICHE 14 Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. I. Stratégie à employer lors d une synthèse On veut synthétiser un composé au laboratoire. On doit donc imaginer les différentes étapes

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2012 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et REGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL et REGULATION AUTOMATIQUE Session 2012 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et REGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Epreuve Régionale des Olympiades de la chimie 00 Académie de Nantes (Lycée Clemenceau, Nantes) EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Durée de l épreuve : h NOM : PRENOM : ELEVE EN CLASSE DE TERMINALE : DU

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

Baccalauréat STI2D Epreuve de physique chimie. Corrigé. Session de juin 2013 Antilles Guyane. 10/07/2013 www.udppc.asso.fr

Baccalauréat STI2D Epreuve de physique chimie. Corrigé. Session de juin 2013 Antilles Guyane. 10/07/2013 www.udppc.asso.fr Baccalauréat STID Epreuve de physique chimie Session de juin 013 Antilles Guyane Corrigé 10/07/013 www.udppc.asso.fr PARTIE A : ENERGIE MECANIQUE DES VEHICULES A-1 ÉTUDE MECANIQUE DU MOUVEMENT. Un véhicule

Plus en détail

C.A.P. Groupement B : Hygiène Santé Chimie et procédés. Session 2013. Durée : 2 heures Coefficient : 2

C.A.P. Groupement B : Hygiène Santé Chimie et procédés. Session 2013. Durée : 2 heures Coefficient : 2 C.A.P. Groupement B : Hygiène Santé Chimie et procédés Session 2013 Épreuve : Mathématiques - Sciences Physiques Durée : 2 heures Coefficient : 2 Spécialités concernées : Agent polyvalent de restauration

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

Présentation. Il s adresse aux étudiants : de B.T.S. Fluides Énergies Environnement, d I.U.T. Génie Thermique des écoles d ingénieurs.

Présentation. Il s adresse aux étudiants : de B.T.S. Fluides Énergies Environnement, d I.U.T. Génie Thermique des écoles d ingénieurs. Présentation Professeur agrégé de mécanique, j enseigne la conception des installations frigorifiques depuis 1989 en B.T.S. Fluides Énergies Environnement option Génie Frigorifique. Lors de sa dernière

Plus en détail

II. QU'EST-CE QU'UNE REACTION SELECTIVE? 1) Les composés polyfonctionnels

II. QU'EST-CE QU'UNE REACTION SELECTIVE? 1) Les composés polyfonctionnels Chapitre 19 : STRATEGIE DE SYNTHESE ET SELECTIVITE EN CHIMIE ORGANIQUE Synthétiser des molécules, fabriquer de nouveaux matériaux Notions et contenus Compétences exigibles Stratégie de la synthèse organique

Plus en détail

Correction DS du 3 Mai. Aspirine ou acide acétylsalicylique

Correction DS du 3 Mai. Aspirine ou acide acétylsalicylique Exercice n 1 : Dosage de l aspirine orrection DS du 3 Mai H 3 H Aspirine ou acide acétylsalicylique L étiquette d un sachet d aspirine prescrit au titre de la prévention des AV porte la mention : «Teneur

Plus en détail

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il?

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il? TP : ETUDE D UNE BOISSON POUR LE SPORT : une boisson riche en glucides La nutrition du sportif : Avoir une bonne nutrition contribue non seulement à améliorer les performances mais cela permet aussi de

Plus en détail

Durée 2 heures Une feuille de formulaire autorisée. Les exercices doivent être obligatoirement rédigés sur des feuilles séparées.

Durée 2 heures Une feuille de formulaire autorisée. Les exercices doivent être obligatoirement rédigés sur des feuilles séparées. Durée 2 heures Une feuille de formulaire autorisée Les exercices doivent être obligatoirement rédigés sur des feuilles séparées. Exercic (7 points) : (les 3 parties sont relativement indépendantes) De

Plus en détail

MATHEMATIQUES (10 points) Exercice 1 Géométrie plane (3,5 points)

MATHEMATIQUES (10 points) Exercice 1 Géométrie plane (3,5 points) MATHEMATIQUES (10 points) Exercice 1 Géométrie plane (3,5 points) L émission et la réception des appels par les portables imposent l utilisation d antennes placées sur des pylônes. Les faisceaux émis par

Plus en détail

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques 1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques Pour l'air : r = R / M = 0,871 kj / (kg.k), avec M masse molaire c p =1,005 kj/kg K, c v = 0,718 kj/kg K = 1.93 kg / m 3 à 0 C et à 1013 mbars Pour un

Plus en détail

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES Durée : 6 jours Public : Plombiers, Electriciens, Chauffagistes Pré-requis : avoir suivi une formation climatisation

Plus en détail

Cycles frigorifiques

Cycles frigorifiques Cycles frigorifiques BTS Fluides Energies Environnement 2003 Une machine frigorifique à air est schématisée ci-après Elle est destinée à maintenir dans la chambre «froide» une température T 1. La pression

Plus en détail

Solutions - Concentrations

Solutions - Concentrations Solutions - Concentrations Table des matières I - Solutions et concentrations 3 1. Exercice : Dilution... 3 2. Exercice : Dilution... 3 3. Exercice : Dilutions multiples... 3 4. Exercice : Dose journalière

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET SESSION 2009 France métropolitaine - Réunion BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE N 5 SCIENCES APPLIQUÉES ET TECHNOLOGIE Option : Agroéquipements Durée : 2 heures 30 Matériel(s) et document(s) autorisé(s)

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Sciences physiques et chimiques

Sciences physiques et chimiques bac pro Philippe Adloff Hervé Gabillot Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-946-2 Sciences physiques et chimiques Seconde professionnelle 100 % Exercices expérimentaux science et

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

TP1 Spécificité enzymatique

TP1 Spécificité enzymatique TP1 Spécificité enzymatique L'approvisionnement en glucose commence par la digestion de macromolécules glucidiques comme l'amidon. Cette digestion s'effectue grâce à enzymes digestives. Les enzymes sont

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

Exercice I: solution tampon (7 points)

Exercice I: solution tampon (7 points) Classes : SG Année scolaire : 2010/2011 Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte trois pages numérotées de 1 à 3. L usage d une calculatrice non programmable est

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SUJET

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SUJET SESSION 2009 Polynésie Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE ÉPREUVE E 8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel et document autorisé : Calculatrice Rappel : Au cours de l épreuve, la calculatrice

Plus en détail