Laboratoires de système d exploitation. Introduction à PERL. par Louis SWINNEN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Laboratoires de système d exploitation. Introduction à PERL. par Louis SWINNEN"

Transcription

1 Département Informatique Laboratoires de système d exploitation Introduction à PERL par Louis SWINNEN Ce document est disponible sous licence Creative Commons indiquant qu il peut être reproduit, distribué et communiqué pour autant que le nom des auteurs reste présent, qu aucune utilisation commerciale ne soit faite à partir de celui-ci et que le document ne soit ni modifié, ni transformé, ni adapté. La Haute Ecole Libre Mosane (HELMo) attache une grande importance au respect des droits d auteur. C est la raison pour laquelle nous invitons les auteurs dont une œuvre aurait été, malgré tous nos efforts, reproduite sans autorisation suffisante, à contacter immédiatement le service juridique de la Haute Ecole afin de pouvoir régulariser la situation au mieux. Septembre 2010

2 1. Introduction PERL est un langage de script très répandu dans le monde Unix et très populaire auprès des administrateurs systèmes et réseaux. À coté de PERL, on trouve également PYTHON, autre langage de script, très répandu également. PERL est un langage interprété. En effet, c est le code source du langage qui est lu par l interpréteur et qui est exécuté. Il est, par conséquent, portable. PERL est également proche de la syntaxe de C. Ainsi, les programmeurs C peuvent facilement comprendre et écrire des programmes PERL. PERL est également un langage de haut niveau dans le sens où de nombreuses fonctions existent pour aider le programmeur : ainsi la manipulation de chaînes de caractères, l accès (ouverture, lecture, écriture) aux fichiers, l exécution de commande du système est simplifié en PERL. Ce langage a été longtemps utilisé pour écrire des scripts Web (appelé scripts CGI) avant la généralisation de PHP. Enfin PERL est un logiciel libre qui est disponible gratuitement sur internet. Aujourd hui, on trouve des implémentations sous GNU/Linux mais également sur la plupart des systèmes UNIX (comme MacOS X, *BSD, Oracle Solaris, ) mais également sous Windows. L étude de PERL pourrait nous occuper longtemps le but de cette petite introduction est d ouvrir une porte, libre au lecteur de se plonger dans ce langage s il le souhaite. Beaucoup de sites internet parlent de PERL, ainsi citons : le portail officiel traduction en français de la documentation quelques livres de référence dont certains sont disponibles gratuitement en ligne site LEA-LINUX fournissant beaucoup d information sur Linux et, introduisant PERL. 2. Concepts 2.1 Pour commencer Pour commencer la rédaction d un programme PERL, il faut disposer de deux choses : un éditeur texte l interpréteur PERL La plupart des distributions Linux fournissent ces deux composants. Prenez donc votre éditeur texte préféré (comme Vim par exemple) et commencez la rédaction de votre programme. On commence la rédaction d un programme PERL par les deux lignes suivantes : #! /usr/bin/perl use strict; Voici comment il faut comprendre ces deux lignes : La première ligne indique que le texte qui suit doit être lancé par l interpréteur PERL. Le chemin par défaut est /usr/bin/perl. Vérifiez bien où se trouve votre interpréteur. La seconde ligne mentionne que nous utiliserons le mode strict. C'est-à-dire que le programmeur a l obligation de définir toutes les variables avant de les utiliser. Cette option est largement recommandée afin d éviter les erreurs de typographies. 2

3 2.2 Les variables PERL permet l utilisation de 3 familles de variables. En effet, il y a : les variables simple ou atomique les variables multivaluées ou tableaux les variables représentant des tables hachées Toute variable doit être déclarée grâce au mot clé my Les variables simples Une variable simple se reconnaît facilement car son nom est préfixé par le symbole $. Ainsi, voici la définition de plusieurs variables simples : my $val = 2; my $texte; $texte = "Hello World\n"; La première ligne définit une variable simple, nommée $val et contenant la valeur 2. Les deux lignes suivantes définissent une variable simple, nommée $texte. Ensuite, on lui affecte le texte Hello World suivi du retour à la ligne Les tableaux PERL permet de définir facilement des tableaux. Ces tableaux sont toujours dynamiques (on ne mentionne jamais leur taille). Une variable tableau se reconnaît car elle est préfixée par le Ainsi voici la déclaration de tableaux : $tab[0] = 5; $tab[$val] = 4; On remarque que : comme en C, le tableau débute à l indice 0. à l inverse de C, une chaîne de caractère n est pas un tableau mais une variable simple. l accès à un élément s effectue comme l accès à une variable simple, au moyen du symbole $. On peut connaître la taille d un tableau grâce au mot clé scalar. Par exemple : my $taille = PERL permet d avoir accès à tous les éléments d un tableau en extension. Par exemple : my $flatten_tab = La variable simple $flatten_tab contient tous les éléments présents dans le Les tables hachées La table hachée est un outil puissant. PERL la rend très flexible. Une donnée représentant une table hachée est préfixée par le symbole %. La fonction de hachage, le rangement et les collisions sont gérées automatiquement par PERL, le programmeur ne doit jamais s en soucier. 3

4 La clé utilisée pour accéder / stocker un élément peut être numérique ou textuelle. Cela permet une réelle flexibilité. Exemple : my %hash; $hash{"cle" = 2; $hash{$val = "hello"; On remarque que : comme pour les tableaux, l accès à un élément de la table hachée (qui contient une donnée simple) se fait au moyen du symbole $ dans l exemple, cle est la clé d accès à la table tandis que $val est une variable simple contenant la valeur de la clé d accès. PERL permet d avoir accès à l ensemble des clés définies sur une table hachée en extension : $toutes_cles = (keys %hash); Il est possible de savoir si une clé d une table hachée est déjà définie : if(defined $hash{$val) { Nous aborderons plus précisément les structures conditionnelles dans la suite Quelques variables particulières PERL définit les variables suivantes tableau contenant les paramètres passés par la ligne de commande au programme. $_, variable simple désignant l entrée par défaut, nous y reviendrons par la suite. $!, variable simple renseignant l erreur survenue STDIN, flux désignant l entrée standard (i.e. le clavier). STDOUT, flux désignant la sortie standard (i.e. l écran). STDERR, flux désignant la sortie d erreur (i.e. l écran). 2.3 Quelques opérations courantes Opérations sur les chaînes de caractères Syntaxe Description $c1.$c2 concatène 2 chaînes $c1 eq $c2 compare si 2 chaînes sont identiques $c1 ne $c2 compare si 2 chaînes sont différentes $c1 ge $c2 détermine si c1 >= c2 $c1 gt $c2 détermine si c1 > c2 $c1 le $c2 détermine si c1 <= c2 $c1 lt $c2 détermine si c1 < = split /sep/, $c1 décompose la chaine c1 en morceau en fonction du séparateur sep. $c = join rassemble tous les éléments d un tableau en les juxtaposant les uns à la suite des autres séparés par le séparateur mentionné. $c = substr($c1, dep, lg) extrait une sous-chaîne hors de c1, à partir de la position dep, sur une longeur lg 4

5 2.3.2 Opérations sur les données numériques Syntaxe Description $n1 + $n2 $n1 - $n2 $n1 * $n2 $n1 / $n2 $n1++ ++$n1 $n1-- --$n1 $n1 > $n2 $n1 < $n2 $n1 >= $n2 $n1 <= $n2 $n1 == $n2 $n1!= $n2 Addition / soustraction / multiplication / division. Interprétation identique qu en C Pré/post incrémentation. Identique qu en C Comparaison de deux nombres. Interprétation identique qu en C. 2.4 Les conditions if ($I == $J) { elsif( $I == $K) { else { if($c1 eq "oui") { Observations : la syntaxe et l interprétation sont proches de celle du C à l inverse du langage C, les accolades sont obligatoires (même s il n y a qu une seule instruction). 2.5 Les boucles for ($I=0;$I<5;++$I) { while ($I <= 5) { Observation : Le fonctionnement est identique qu en C 2.6 Parcours d un tableau ou d une table Parcours d un tableau for ($I=0; $I < ++$I) { foreach $I { Dans la forme de gauche, la variable $I prend successivement tous les indices possibles du Dans la forme de droite, la variable $I prend successivement toutes les valeurs contenues dans le 5

6 2.6.2 Parcours d une table hachée foreach $I (keys %hash) { Dans cette forme, la variable $I prend successivement toutes les valeurs de clés définies pour la table hachée %hash. 2.7 Quelques particularités Les commentaires en PERL Les commentaires en PERL sont précédés du symbole #. # Voici un commentaire PERL Interaction avec le clavier et l écran $info = <STDIN>; print STDOUT $info; print $info; print STDERR "Erreur"; La première ligne permet de capturer des données au clavier et de les enregistrer dans la variable $info. Les deuxième et troisième lignes font la même chose : afficher à l écran le contenu de la variable $info. En effet, l affichage se fait, par défaut, via STDOUT qui est, dès lors, facultatif. La dernière ligne permet d envoyer un message d erreur sur le flux STDERR. Par défaut, celui-ci est connecté à l écran Exécution d une commande my $cmd = "/usr/bin/who"; my $result = `$cmd`; Dans cet extrait, la variable $cmd contient la chaîne /usr/bin/who (qui est le chemin vers une commande du système). Ensuite, les apostrophes inverses sont utilisées pour exécuter un programme externe. Le résultat que ce programme produit sur le STDOUT est récupéré dans la variable $result. 2.8 Les fichiers PERL permet une manipulation aisée des fichiers textes. La première chose à définir pour la gestion des fichiers est le descripteur (ou handle). Il se déclare comme n importe qu elle autre variable simple. my $FHANDLE; 6

7 2.8.1 Ouverture du fichier L ouverture du fichier s effectue par la commande open. PERL définit 3 modes d ouverture : ouverture en lecture, ouverture en écriture (ou écrasement) et ouverture en extension (ou ajout). open(fhandle, "< fichier.txt"); open(fhandle, "> fichier.txt"); open(fhandle, ">> fichier.txt"); La première ligne mentionne l ouverture en lecture (c est l option par défaut). La seconde ligne provoque la création ou l écrasement du fichier tandis que la dernière ligne ouvre le fichier en mode ajout Lecture La lecture à partir du fichier s effecture comme la lecture à partir du flux STDIN vu cidessus : $ligne = <FHANDLE> while($ligne) { chomp($ligne); print "la donnée lue est : $ligne\n"; $ligne = <FHANDLE> Ce petit code montre comment il est possible de lire le contenu d un fichier ligne par ligne. La fonction chomp permet de supprimer les caractères de passage à la ligne. PERL permet d écrire cette lecture sous une forme raccourcie : while(<fhandle>) { chomp; print "la donnée lue est : $_\n"; On remarque dans cette forme raccourcie la disparition de la variable $ligne. En fait, on utilise implicitement la variable désignant l entrée par défaut (voir section 2.2.4) qui contient les données lues depuis le fichier Ecriture L écriture d une ligne dans le fichier texte (pour autant que cela soit compatible avec son mode d ouverture) est très simple en PERL en effet, on remarque encore la syntaxe utilisée pour les flux : print FHANDLE "Un petit texte\n"; Cette instruction provoque l écriture du message dans le fichier texte. 7

8 2.8.4 Fermeture La fermeture du fichier se fait via la fonction close. close (FHANDLE); 2.9 Les expressions régulières Une des plus grande force de PERL est probablement l intégration des expressions régulières. On pourrait définir une expression régulière comme : une représentation, un masque que PERL va tenter d appliquer sur un texte (un peu comme le format de l instruction scanf en C) o Si le masque est compatible, c est que le texte correspond à la description attendue. Il est alors possible d effectuer des opérations o Si le masque est incompatible, c est que le texte ne correspond pas à la description fournie Les expressions régulières sont très utiles lorsqu il s agit d analyser un fichier texte (comme les fichiers CSV par exemple). En PERL, les expressions régulières sont toujours encadrées des symboles slash (/ expression_régulière /). Les conventions suivantes sont d applications. Voici un tout petit extrait de ces expressions régulières : Symbole Description \s un espace ou une tabulation \S un caractère qui n est ni un espace, ni une tabulation ^ premier élément de la ligne $ dernier élément de la ligne a le caractère a a+ répétition (1-N) du caractère a a* répétition (0-N) du caractère a (ab)+ répétition (1-N) de la séquence ab [^abc] n importe quel caractère qui n est pas a, b ou c [a-z] n importe quelle lettre minuscule. un caractère (n importe lequel) () permet d identifier l élément concerné Quelques exemples : Le contenu aaaaaaaa abababaaaababab correspond notamment à ces expressions \S+ \S*.* a+ a* ^(ab)+a*(ab)+$ [ab]*.* Manipulation des expressions dans un programme PERL permet d intégrer les expressions régulières à de nombreux endroits. Ainsi, on peut toujours vérifier si une donnée correspond à une expression donnée avec la comparaison sur base d expression écrite =~. 8

9 my $data = "aaaaaaaa"; if($data =~ /a*/) { print "répétition de a\n"; elsif ($data =~ /^(ab)+a*(ab)+$/) { print "séquence ab-a-ab\n"; else { print "séquence inconnue\n"; Une autre grande force de PERL est sa capacité d identifier une expression régulière en attribuant des variables locales à des morceaux de celle-ci. Par exemple : my $data = " Louis;SWINNEN;Av. Machin;2;4020;LIEGE"; if($data =~ /^\s+([^;]*);(\s*);(.*);(.);([0-9]+);([a-z]*)$/) { my $prenom = $1; my $nom = $2; my $adresse = $3; my $bte = $4; my $cp = $5; my $loc = $6; print "Prenom = $prenom, nom = $nom, localite = $loc\n"; else { print "Erreur d analyse\n"; Comme nous pouvons le voir dans cet exemple, PERL attribue des variables locales $1 $6 à tous les groupes de parenthèses. Ainsi l exécution du code remplira les variables $prenom, $nom, $adresse, $bte, $cp et $loc avec les valeurs qui sont contenues dans la zone de texte Les expressions régulières dans l analyse d un fichier texte Il est très courant d analyser un fichier texte au moyen d expressions régulières. Il s agit là d un moyen puissant de gestion et manipulation des données. Ainsi dans les schémas que nous avons vu précédemment, voici comment les expressions régulières vont venir s insérer : $ligne = <FHANDLE> while($ligne) { chomp($ligne); if($ligne =~ / mon_expression_regulière_de_la_mort /) { elsif($ligne =~ /ma_deuxieme_expression/) { else { print "Erreur d analyse (ligne : $ligne)\n"; $ligne = <FHANDLE> Dans cet exemple, nous supposons que nous avons besoin de deux expressions régulières différentes pour analyser le fichier texte, ce nombre peut être très variable. 9

10 Voici la seconde forme (raccourcie) : while(<fhandle>) { chomp; if(/mon_expression_regulière_de_la_mort /) { elsif(/ma_deuxieme_expression/) { else { print "Erreur d analyse (ligne : $_)\n"; 10

Linux et Compilation

Linux et Compilation Département Informatique Laboratoires de système d exploitation Introduction Linux et Compilation par Louis SWINNEN Ce document est disponible sous licence Creative Commons indiquant qu il peut être reproduit,

Plus en détail

C.P.G.E - Meknès Langage Python 3 Haouati Abdelali

C.P.G.E - Meknès Langage Python 3 Haouati Abdelali 3. Langage Python 3 2 a. Introduction Présentation du langage Python : Python est un langage portable, dynamique, extensible, gratuit, qui permet (sans l imposer) une approche modulaire et orientée objet

Plus en détail

Langage C notes de cours

Langage C notes de cours Langage C notes de cours K. El Omari IUT GTE, UPPA 1 Présentation générale 1.1 Introduction La programmation par le langage C (ainsi que par d autres langages dit compilés) est basée sur : 1. la rédaction

Plus en détail

Eléments du langage. Eléments du langage PHP. Variables. Variables

Eléments du langage. Eléments du langage PHP. Variables. Variables Eléments du langage Eléments du langage PHP Séparation des instructions Comme en C, C++, Perl, les instructions doivent être séparées par un point virgule. Les commentaires // Ceci est un commentaire sur

Plus en détail

Premiers exemples de traitements

Premiers exemples de traitements #include #include Premiers exemples de traitements void main() float b(0.0); float c(0.0); float delta(0.0); cin >> b >> c; delta = b*b - 4*c; if (delta < 0.0) cout

Plus en détail

Cours HTML/PHP. Cours HTML/PHP. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr

Cours HTML/PHP. Cours HTML/PHP. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Cours HTML/PHP E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Pages Web Pages Web statiques Principe de fonctionnement : L utilisateur demande l accès à une page Web depuis son navigateur. Adresse tapée, clic

Plus en détail

TP6 : Gestion de Fichiers

TP6 : Gestion de Fichiers TP6 : Gestion de Fichiers http ://www.univ-montp3.fr/miap/ens/site/pmwiki.php/?n=misashs.progtpfichiers 12 janvier 2014 Table des matières 0 Avant de commencer 1 1 Lecture de fichier 1 1.1 Un exemple............................................

Plus en détail

Python langage de programmation

Python langage de programmation Initiation à la programmation avec Python langage de programmation Valérie Bellynck (2009), d après un diaporama d Alain Bozzi (2008), lui-même venant de celui de Bob Cordeau (2008) 1 Langage de Programmation

Plus en détail

Pages Web statiques. LIF4 - Initiation aux Bases de données : PHP. Pages Web dynamiques. Illustration. Illustration

Pages Web statiques. LIF4 - Initiation aux Bases de données : PHP. Pages Web dynamiques. Illustration. Illustration statiques LIF4 - Initiation aux Bases de données : E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr http ://liris.cnrs.fr/ ecoquery Principe de fonctionnement : L utilisateur demande l accès à une page Web depuis

Plus en détail

1 Premiers pas avec Rstudio

1 Premiers pas avec Rstudio Université Paris Descartes UFR de Mathématiques et Informatique Probabilités et Statistiques pour l informatique- Licence MIA 2e année Travaux Pratiques - 1 ère séance Le but de cette première séance est

Plus en détail

La programmation Impérative par le Langage C

La programmation Impérative par le Langage C La programmation Impérative par le Langage C 1. Introduction 1.1 Qu est-ce que la programmation impérative? Un programme est constitué de plusieurs lignes d instructions. Chaque instruction permet d effectuer

Plus en détail

CHAPITRE 3 : Types de base, Opérateurs et Expressions

CHAPITRE 3 : Types de base, Opérateurs et Expressions CHAPITRE 3 : Types de base, Opérateurs et Expressions 1. Types simples Un type définit l'ensemble des valeurs que peut prendre une variable, le nombre d'octets à réserver en mémoire et les opérateurs que

Plus en détail

TP 2 : Gestion de fichiers et répertoires, Droits d accès

TP 2 : Gestion de fichiers et répertoires, Droits d accès Culture et pratique de l informatique TP 2 : Gestion de fichiers et répertoires, Droits d accès 2014/15 Partie 1 : redirections des entrées-sorties Objectifs 1. Comprendre les notions de : système d exploitation

Plus en détail

Introduction au langage

Introduction au langage Introduction au langage Un langage de programmation : de haut niveau interprété orienté objet si on le souhaite rapide à écrire et proche du pseudo-code simple tant qu on fait des choses simples Un programme

Plus en détail

ISMIN 1A Programmation 1 : Examen de programmation C. Réponses. Partie 1. Questions ouvertes

ISMIN 1A Programmation 1 : Examen de programmation C. Réponses. Partie 1. Questions ouvertes ISMIN 1A Programmation 1 : Examen de programmation C Réponses Partie 1. Questions ouvertes 1. Soit la déclaration suivante, char tab[] = "". Que contient le tableau tab? Réponse : tab[0] = \0. tab est

Plus en détail

Procédures et fonctions

Procédures et fonctions Chapitre 5 Procédures et fonctions 5.1 Introduction Considérons le programme suivant, dont le but est d inverser les éléments d un tableau : public class InversionTableau1 { int t[]= {8, 2, 1, 23; Terminal.ecrireStringln("Tableau

Plus en détail

Expressions, types et variables en Python

Expressions, types et variables en Python Expressions, types et variables en Python 2015-08-26 1 Expressions Les valeurs désignent les données manipulées par un algorithme ou une fonction. Une valeur peut ainsi être : un nombre, un caractère,

Plus en détail

Fiche de révisions - Algorithmique

Fiche de révisions - Algorithmique Fiche de révisions - Algorithmique Rédigé par : Jimmy Paquereau 1. Généralités Algorithme : un algorithme est la description d une procédure à suivre afin de résoudre un problème donné. Il n est pas nécessairement

Plus en détail

TP Interface graphique et C++ numéro 1

TP Interface graphique et C++ numéro 1 TP Interface graphique et C++ numéro 1 Master IGC - 1 re année année 2010-2011 Ce premier TP a pour objectif de vous familiariser avec le compilateur C++, les entréessorties du langage et l utilisation

Plus en détail

QC ETL QUASAR Conseil QC ETL. - 1 - Qu est-ce qu un ETL? - 2 Les fonctionnalités de QC ETL. - 3 L écriture de procédures de transformation

QC ETL QUASAR Conseil QC ETL. - 1 - Qu est-ce qu un ETL? - 2 Les fonctionnalités de QC ETL. - 3 L écriture de procédures de transformation QC ETL - 1 - Qu est-ce qu un ETL? - 2 Les fonctionnalités de QC ETL - 3 L écriture de procédures de transformation 1 1 Qu est-ce qu un ETL? La création d un SIAD (Système d Information d Aide à la Décision)

Plus en détail

3 Lien entre pointeurs et tableaux.

3 Lien entre pointeurs et tableaux. programme sont dit dynamiques. On se limite ici aux tableaux statiques à une seule dimension, analogue aux vecteurs manipulés en mathématiques. Ils se déclarent sous la forme : type_d_élément variable_tableau[taille];

Plus en détail

4 e ALGORITHMIQUE. Année scolaire 2010 / 2011

4 e ALGORITHMIQUE. Année scolaire 2010 / 2011 ALGORITHMIQUE PASCAL CHAUVIN 4 e Année scolaire 2010 / 2011 Paternité Pas d utilisation commerciale Partage des conditions initiales à l identique Licence Creative Commons 2.0 France PASCAL CHAUVIN Collège

Plus en détail

Les tableaux. Chapitre 3

Les tableaux. Chapitre 3 Chapitre 3 Les tableaux 3.1 Généralités Les tableaux en PERL sont identifiés par le symbole @ à l image du $ pour les variables. Comme ces dernières, les tableaux ne sont pas typés et un même tableau peut

Plus en détail

Programmation sous Python

Programmation sous Python Erwan Biland Lycée Chateaubriand - BCPST 1C Année scolaire 2014-2015 Objects du Utilisation de la console (shell ) Python calculatrice Fichier machin.py Manipulation des variables Création/affectation,

Plus en détail

1/ VARIABLES DE TYPE TABLEAU

1/ VARIABLES DE TYPE TABLEAU DEUXIEME PARTIE 1/ Les variables de type tableau 2/ Les opérateurs split and join 3/ Manipulation des expressions régulières pour le filtrage des motifs 4/ Ouverture de fichiers en lecture/écriture...

Plus en détail

Premières macros. Au sommaire de ce chapitre. Créer une macro GrasItalique. Différentes méthodes d enregistrement. Écrire la macro

Premières macros. Au sommaire de ce chapitre. Créer une macro GrasItalique. Différentes méthodes d enregistrement. Écrire la macro 2 Premières macros Au sommaire de ce chapitre Créer une macro GrasItalique Écrire la macro Stocker des macros Différentes méthodes d enregistrement Créer une macro Titre_WordArt 22 Excel 2013 et VBA L

Plus en détail

18 h CM (F. Maurel) + 16 h TD/TP (F. Maurel / T. Roy)

18 h CM (F. Maurel) + 16 h TD/TP (F. Maurel / T. Roy) Présentation cours 18 h CM (F. Maurel) + 16 h TD/TP (F. Maurel / T. Roy) 5/6 h Python 2,5/2 h Introduction à l'ihm (démarche participative centrée utilisateur) + Mise en place des groupes 2,5/2 h : Méthodes

Plus en détail

<? $variable = 'bonjour'; //on défini une variable print $variable; //on affiche le résultat?>

<? $variable = 'bonjour'; //on défini une variable print $variable; //on affiche le résultat?> INTRODUCTION AU PHP Avant de vous lancer dans le codage et l'apprentissage de php, vous devez avoir un éditeur de texte vous permettant de créer et d'enregistrer vos pages : ultra edit, phpedit ou Weaversleave..

Plus en détail

Manuel Utilisateur Catalogue Corrélyce - Chef d établissement

Manuel Utilisateur Catalogue Corrélyce - Chef d établissement Manuel Utilisateur Catalogue Corrélyce - Chef d établissement Auteur : PASS Technologie Version manuel : 0.2 Compatible avec Correlyce version : 2.1 Gestion des changements de version Ce tableau gère les

Plus en détail

Prendre un bon départ

Prendre un bon départ Chapitre A Prendre un bon départ 1 - Avant-propos Un ordinateur sait très bien faire deux choses : Calculer, d oùle nomcomputer en anglais que l on pourrait traduire par calculateur. Placer des données

Plus en détail

TP Système d exploitation numéro 4

TP Système d exploitation numéro 4 TP Système d exploitation numéro 4 cycle ingénieur - 1ere année Année 2012-2013 L objectif de ce TP est d étudier un outil unix appelé awk qui permet d effectuer des traitements sur des fichiers texte

Plus en détail

Introduction au langage C - types et variables

Introduction au langage C - types et variables Chapitre 2 Introduction au langage C - types et variables 1 Le Langage C Le langage C est un langage de bas niveau dans le sens où il permet l accès à des données que manipulent les ordinateurs (bits,

Plus en détail

CRÉATION D UN FORMULAIRE AVEC ADOBE ACROBAT

CRÉATION D UN FORMULAIRE AVEC ADOBE ACROBAT CRÉATION D UN FORMULAIRE AVEC ADOBE ACROBAT Si la version professionnelle d Adobe Acrobat permet de lire et d annoter des fichiers PDF comme de nombreux outils gratuits elle dispose également de fonctions

Plus en détail

PHP. Olivier Aubert 1/24

PHP. Olivier Aubert 1/24 PHP Olivier Aubert 1/24 Introduction PHP = Hypertext PreProcessor Site officiel : http://www.php.net Créé en 1994 par Rasmus Lerdorf (Personal Home Page Tool) 1995 : ajout de la gestion des formulaires

Plus en détail

LE LANGAGE C ADAPTÉ AU MICROCONTRÔLEURS

LE LANGAGE C ADAPTÉ AU MICROCONTRÔLEURS LE LANGAGE C ADAPTÉ AU MICROCONTRÔLEURS 1. PRÉSENTATION. Le langage C a fait son apparition en 1972 pour le développement du système d exploitation Unix. Il est devenu un standard de la norme ANSI en 1983.

Plus en détail

Cours d informatique. 1 ère année 2014 2015

Cours d informatique. 1 ère année 2014 2015 Cours d informatique en Langage C è 1 ère année 2014 2015 L informatique à l IOGS 1A : Langage C : apprentissage d un langage de programmation structuré 3 séances Matlab : analyse numérique 2A : Langage

Plus en détail

IPT : cours 5. Les instructions de base en Python

IPT : cours 5. Les instructions de base en Python IPT : cours 5 Les instructions de base en MPSI : Prytanée National Militaire Pascal Delahaye 3 novembre 2015 1 Structure d un programme Les programmes en se tapent dans la fenêtre Editeur de Spyder Structure

Plus en détail

Cours C++ Lorsque je lance Dev C++, il apparaître l'écran ci-contre.

Cours C++ Lorsque je lance Dev C++, il apparaître l'écran ci-contre. Cours C++ Définition : Le langage C est un langage de programmation inventé par MM. Kernighan et Ritchie au début des années 70. Au début des années 90, Bjarne Stroustrup fait évoluer le langage vers le

Plus en détail

Apprendre à développer un site web avec PHP et MySQL Exercices pratiques et corrigés (3ième édition)

Apprendre à développer un site web avec PHP et MySQL Exercices pratiques et corrigés (3ième édition) Introduction 1. Objectif de l'ouvrage 15 2. Fonctionnement d un site web 16 Utilisation d EasyPHP 1. Introduction 19 2. Installation d'easyphp 20 3. Prise en main d EasyPHP 20 4. Création d une première

Plus en détail

Initiation à la programmation en Python

Initiation à la programmation en Python I-onventions Initiation à la programmation en Python Une commande Python sera écrite en caractère gras. Exemples : print("bonjour") max=input("nombre maximum autorisé :") Le résultat de l'exécution d'un

Plus en détail

Les entrées sorties en C/C++

Les entrées sorties en C/C++ Les entrées sorties en C/C++ Dans ce chapitre, nous allons voir les fonctions d entrée/sortie du langage C++, extension du langage C. Écriture sur la sortie standard Fonction printf et opérateur

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X 7 Étude de cas : la boutique MX Dans ce dernier chapitre, nous allons exploiter Dreamweaver MX pour développer une boutique marchande utilisant la technologie

Plus en détail

6. Lecture/écriture formatées et Fichiers. printf / scanf Fichier: Mémoire tampon Accès aux fichiers Modes d'ouverture Lecture / écriture

6. Lecture/écriture formatées et Fichiers. printf / scanf Fichier: Mémoire tampon Accès aux fichiers Modes d'ouverture Lecture / écriture 1 6. Lecture/écriture formatées et Fichiers printf / scanf Fichier: Mémoire tampon Accès aux fichiers Modes d'ouverture Lecture / écriture 2 Références Site du zèro : Programmer en C http://www.siteduzero.com/tutoriel-3-14189-apprenez-a-programmer-en-c.html

Plus en détail

Algorithmique et programmation : les bases (C) Corrigé

Algorithmique et programmation : les bases (C) Corrigé PAD INPT ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION 1 Cours C, Semaine 1 mai juin 2006 Corrigé Résumé Ce document décrit l écriture dans le langage C des éléments vus en algorithmique. Table des matières 1 Pourquoi

Plus en détail

APP-TSWD Apprentissage Par Problèmes Techniques des Sites Web Dynamiques Licence Professionnelle FNEPI

APP-TSWD Apprentissage Par Problèmes Techniques des Sites Web Dynamiques Licence Professionnelle FNEPI APP-TSWD Apprentissage Par Problèmes Techniques des Sites Web Dynamiques Licence Professionnelle FNEPI Cours en Réponse à questions, n 1 Valérie Bellynck, Benjamin Brichet-Billet, Mazen Mahrous Grenoble

Plus en détail

FENESTELA V.1.2005. Manuel Utilisateur

FENESTELA V.1.2005. Manuel Utilisateur FENESTELA V.1.2005 Manuel Utilisateur 1 Lors de l installation de Fenestela un Profil Administrateur et un bureau type est fourni. Pour accéder à votre Fenestela, ouvrez votre navigateur Web (Internet

Plus en détail

Tableaux et fichiers. Licence AES AGE

Tableaux et fichiers. Licence AES AGE Tableaux et fichiers Licence AES AGE D.Gonzalez Mars 2004 Table des matières 1 Les tableaux 2 1.1 Qu est-ce qu un tableau?................................ 2 1.2 Quelques exemples d utilisation.............................

Plus en détail

Initiation à la programmation avec Python. Sommaire du cours n 1. Notion n 1 : programmer = automatiser un service. Développeur Programme Utilisateur

Initiation à la programmation avec Python. Sommaire du cours n 1. Notion n 1 : programmer = automatiser un service. Développeur Programme Utilisateur Initiation à la programmation avec Python Cours n 1 Copyright (C) 2015 Jean-Vincent Loddo Licence Creative Commons Paternité Partage à l Identique 3.0 non transposé. Sommaire du cours n 1 Notion n 1 :

Plus en détail

Cours n 1 : Affectation, fonctions, booléens, branchements conditionnels

Cours n 1 : Affectation, fonctions, booléens, branchements conditionnels Lycée Jules Ferry 2015-2016 PTSI 1&2 Informatique Cours n 1 : Affectation, fonctions, booléens, branchements conditionnels Instructions introduites dans ce cours : ¹» ÔÖÒØ Ð ÖØÙÖÒ Ò ÓÖ ÒÓØ Ð Ðº 1 Introduction

Plus en détail

Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5

Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5 Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5 Sommaire Questions fréquentes (Cliquez sur la question pour accéder directement à la réponse.) - Introduction... 3 - Présentation de la barre d outils... 4

Plus en détail

USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Initiation à la programmation. CTD : Variables et types de données

USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Initiation à la programmation. CTD : Variables et types de données USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Initiation à la programmation 1 Motivation 1.1 Un problème CTD : Variables et types de données État initial : Tas 1 un nombre quelconque de cartes, les autres tas

Plus en détail

Système et Programmation (en C)

Système et Programmation (en C) Système et Programmation (en C) ENSTA - TC 1ère année François Pessaux U2IS 2015-2016 francois.pessaux @ ensta-paristech.fr Introduction François Pessaux IN102 Système et Programmation (en C) 2/31 But

Plus en détail

PERL pour TAL (et pour programmeurs C)

PERL pour TAL (et pour programmeurs C) PERL pour TAL (et pour programmeurs C) Juan Manuel Torres-Moreno juan-manuel.torres@univ-avignon.fr LIA/Université d Avignon et des Pays de Vaucluse 2011 Perl: les tableaux RAPPEL : Les tableaux : des

Plus en détail

Introduction au Logiciel GAMS (General Algebraic Modeling System)

Introduction au Logiciel GAMS (General Algebraic Modeling System) Introduction au Logiciel GAMS (General Algebraic Modeling System) J.-M. Reneaume SOMMAIRE A. INTRODUCTION... 1 B. DESCRIPTION DU MODELE... 3 1. Structure générale du modèle... 3 a) Structure du fichier

Plus en détail

Et également retour sur le TP2. Prog Web Server - 2015-2016

Et également retour sur le TP2. Prog Web Server - 2015-2016 Et également retour sur le TP2 C'est un moyen simple de passer en revue un tableau Deux syntaxes À chaque itération, la valeur de l'élément courant est assignée à $value et le pointeur interne à la liste

Plus en détail

Ordinateur, système d exploitation

Ordinateur, système d exploitation Ordinateur, système d exploitation Skander Zannad et Judicaël Courant 2013-09-02 1 Ordinateur 1.1 Qu est-ce qu un ordinateur? C est une machine Servant à traiter de l information Programmable Universelle

Plus en détail

Commandes et scripts Bash. 1 Commandes de gestion des fichiers et répertoires

Commandes et scripts Bash. 1 Commandes de gestion des fichiers et répertoires Commandes et scripts Bash Seules certaines options sont indiquées. Pour plus de détails voir les pages de manuel (cf commande man). Si une commande est indiquée comme étant interne, cela signifie qu elle

Plus en détail

Introduction à Matlab

Introduction à Matlab Introduction à Matlab Nicolas Kielbasiewicz 30 juillet 2007 Matlab est un logiciel payant développé par MathWorks sous Windows, Linux et Mac, et dédié au calcul numérique, ainsi qu au problèmes de commande.

Plus en détail

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python Université de Bordeaux 16-18 Février 2014/2015 STAGE IREM 0- Premiers pas en Python IREM de Bordeaux Affectation et expressions Le langage python permet tout d abord de faire des calculs. On peut évaluer

Plus en détail

PHP 5.4 Développez un site web dynamique et interactif

PHP 5.4 Développez un site web dynamique et interactif Introduction 1. Objectif de l'ouvrage 9 2. Bref historique de PHP 10 3. Où se procurer PHP? 10 4. Conventions d'écriture 12 Vue d'ensemble de PHP 1. Qu'est-ce que PHP? 13 2. Structure de base d'une page

Plus en détail

TP 1 : Initiation à l'outil Matlab

TP 1 : Initiation à l'outil Matlab TP 1 : Initiation à l'outil Matlab Introduction MATLAB est l'abréviation de MATrix LABoratory. C'est un environnement de développement dans le domaine du calcul matriciel numérique. Ce logiciel est développé

Plus en détail

TP6: Introduction à Linux: Shell scripting

TP6: Introduction à Linux: Shell scripting INFO-F-201 Systèmes d exploitations 1 TP6: Introduction à Linux: Shell scripting avec l accord de Sébastien Collette Résumé Suite à la séance précédente sur l utilisation du shell bash, nous allons voir

Plus en détail

ISBN : 2-212-11407-9

ISBN : 2-212-11407-9 Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11407-9 Table des matières Avant-propos................................................ XV CHAPITRE 1 Introduction..................................................

Plus en détail

Arnaud DABOUIS Vincent HURBOURQUE IMAC 1. PROJET C : Traitement d images

Arnaud DABOUIS Vincent HURBOURQUE IMAC 1. PROJET C : Traitement d images PROJET C : Traitement d images 1 SOMMAIRE 1) Schéma et structure a) Schéma de la structure b) Les structures utilisées La structure image La structure calque La structure LUT La structure Historique et

Plus en détail

Programmation Répartie - Langage C

Programmation Répartie - Langage C frederic.guinand@univ-lehavre.fr IUT Le Havre Plan les bases quelques rappels de langage C les structures de contrôle conditionnelles les structures de contrôle itératives les tableaux les pointeurs les

Plus en détail

DESS TEXTE. Outils informatiques 2. Les références en Perl p.1

DESS TEXTE. Outils informatiques 2. Les références en Perl p.1 Outils informatiques 2. Les références en Perl DESS TEXTE Outils informatiques 2. Les références en Perl p.1 Introduction (1) Perl dispose des 3 types élémentaires suivants : les scalaires (notés $scalaire),

Plus en détail

Projet (partie graphes)

Projet (partie graphes) Projet (partie graphes) G. Richomme gwenael.richomme@univ-montp3.fr Université Paul Valéry Montpellier 3 Licence AES parcours Misahs cours 2013-2014 1 Objectifs et MCC Objectifs : construire une (mini-)application

Plus en détail

II Les éléments de base du langage JavaScript

II Les éléments de base du langage JavaScript II Les éléments de base du langage JavaScript Comme dans tous les langages de programmation, il est important de pouvoir stocker des valeurs, d effectuer des opérations, des tests, des boucles Le Javascript

Plus en détail

Manuel Utilisateur Messagerie

Manuel Utilisateur Messagerie Manuel Utilisateur Messagerie Auteur : Logica Version : 1.3 Droit d auteur Ce texte est disponible sous contrat Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales

Plus en détail

CAPTURE DES PROFESSIONNELS

CAPTURE DES PROFESSIONNELS CAPTURE DES PROFESSIONNELS CAPTURE DES PROFESSIONNELS 2 Téléchargement 3 Installation 8 Prise en main rapide 10 Lancement Recherche 14 Gestion des fichiers 23 Compare et Sépare 25 Fichiers annexes 27 Le

Plus en détail

Initiation à la programmation. L'essentiel de la programmation en shell, perl, php et C++

Initiation à la programmation. L'essentiel de la programmation en shell, perl, php et C++ Initiation à la programmation L'essentiel de la programmation en shell, perl, php et C++ Communiquer avec sa machine Les langages de programmation sont d'abord destinés aux humains et non aux machines.

Plus en détail

Formation Unix/Linux (6) Le Shell: programmation et écriture de scripts

Formation Unix/Linux (6) Le Shell: programmation et écriture de scripts Formation Unix/Linux (6) Le Shell: programmation et écriture de scripts Olivier BOEBION Mars 2004 1 Les expressions conditionnelles et les structures de contrôle 1.1 La commande test La commande interne

Plus en détail

CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS

CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS 2 Téléchargement 3 Installation 8 Prise en main rapide 11 Lancement Recherche 14 Gestion des fichiers 15 Recherche des adresses mails 16 Importation d un fichier d adresses

Plus en détail

Logiciel de reconnaissance vocale Sphinx-4

Logiciel de reconnaissance vocale Sphinx-4 Rapport Travail pratique Logiciel de reconnaissance vocale Sphinx-4 Philippe Galley, Blaise Grand & Samuel Rossier 19 mai 2006 1 Table des matières 1 Introduction 1 2 Informations générales sur Sphinx-4

Plus en détail

Introduction à MATLAB

Introduction à MATLAB Introduction à MATLAB Passez en mode.html MATLAB est un logiciel de calcul numérique matriciel à syntaxe simple. C est devenu un logiciel de programmation largement utilisé en finance et en ingénierie

Plus en détail

Schneider Electric License Manager

Schneider Electric License Manager Schneider Electric License Manager EIO0000001071 11/2012 Schneider Electric License Manager Manuel utilisateur 12/2012 EIO0000001071.01 www.schneider-electric.com Le présent document comprend des descriptions

Plus en détail

PHP INTRODUCTION STEFAN DU CHÂTEAU 08/08/2015

PHP INTRODUCTION STEFAN DU CHÂTEAU 08/08/2015 PHP INTRODUCTION STEFAN DU CHÂTEAU 08/08/2015 GENERALITEES LANGUAGE INTERPRETE LANGUAGE INTERPRETE DU COTE DU SERVEUR LANGUAGE TRES UTILISE DANS LES TECHNOLOGIES DU WEB UTILISATION AVEC HTML, JAVASCRIPT,

Plus en détail

PROCEDURE D INSTALLATION

PROCEDURE D INSTALLATION PROCEDURE D INSTALLATION VIGILENS Mise à jour : Juillet 2014 VIGILENS SARL 53, rue Vauban F 69006 LYON www.vigilens.net Sommaire 1. Liste des modifications apportées au document... 3 2. Installation et

Plus en détail

Présentation du programme d informatique

Présentation du programme d informatique Présentation du programme d informatique UPS 31 mai 2015 Table des matières 1 Introduction 2 1.1 Présentation.................................. 2 1.2 Représentation des nombres.........................

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction

Chapitre 1 Introduction Chapitre 1 Introduction Jean Privat Université du Québec à Montréal INF7330 Construction de logiciels Diplôme d études supérieures spécialisées en systèmes embarqués Automne 2012 Jean Privat (UQAM) 01

Plus en détail

Informatique pour tous

Informatique pour tous Informatique pour tous Architecture des ordinateurs - II Yannick Le Bras - MPSI Septembre 2013 Mémoire Section 1 Mémoire Mémoire Mémoire Unité de contrôle Unité arithmétique et logique Accumulateur Entrée

Plus en détail

Examen UE INF241 : Introduction aux Architectures Logicielles et Matérielles

Examen UE INF241 : Introduction aux Architectures Logicielles et Matérielles UNIVERSITE Joseph FOURIER, Grenoble Licence de Sciences et technologie - Parcours MIN, INF, BIN et MIN international Examen UE INF241 : Introduction aux Architectures Logicielles et Matérielles Première

Plus en détail

Objectifs. Pointeurs et tableaux. Arithmétique des pointeurs et sizeof. sizeof. Exemple : liste chaînées. Cast. Débordement de tampons

Objectifs. Pointeurs et tableaux. Arithmétique des pointeurs et sizeof. sizeof. Exemple : liste chaînées. Cast. Débordement de tampons du cours d aujourd hui Programmation «orientée système» LANGAGE C POINTEURS (5/5) des pointeurs Complément (et mise en garde) sur Exemple pratique : listes Forçage de type (casting) Laboratoire d Intelligence

Plus en détail

Javascript : les bases du langage

Javascript : les bases du langage Javascript : les bases du langage Technologies du Web 1 Jean-Christophe Routier Licence 1 SESI Université Lille 1 Université Lille 1 - Licence 1 SESI Technologies du Web 1 1 Javascript présentation partielle,

Plus en détail

Informatique Chapitre 4: Types et typages

Informatique Chapitre 4: Types et typages Informatique Chapitre 4: Types et typages Booléens et listes Jérôme DIDIER 8/10/2014 Objectifs du cours Compétences visées Savoir que les variables peuvent avoir plusieurs types et les connaitre ; Type

Plus en détail

Quelques notions d'algorithmique

Quelques notions d'algorithmique Quelques notions d'algorithmique I- Généralités Un algorithme est une suite finie d'instructions permettant la résolution systématique d'un problème donné. Un algorithme peut-être décrit en langage «naturel»,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : ENVIRONNEMENT GRAPHIQUE KDE

CHAPITRE 1 : ENVIRONNEMENT GRAPHIQUE KDE CHAPITRE 1 : ENVIRONNEMENT GRAPHIQUE KDE 1. Découvrir l environnement KDE (K Desktop Environment) Ce chapitre se veut une introduction à l environnement KDE et à son tableau de bord. Il traitera également

Plus en détail

Web & XML. Evaluation 1/2. ENSEIRB Programmation Web / XML. Version 1.00 du 19 décembre 2012 Etat : Travail SOPRA GROUP. Page 1/9

Web & XML. Evaluation 1/2. ENSEIRB Programmation Web / XML. Version 1.00 du 19 décembre 2012 Etat : Travail SOPRA GROUP. Page 1/9 Web & XML ENSEIRB Programmation Web / XML Evaluation 1/2 Version 1.00 du 19 décembre 2012 Etat : Travail SOPRA GROUP Page 1/9 Historique : Version Date Origine de la mise à jour Rédigée par Validée par

Plus en détail

Étiquettes, enveloppes et publipostage

Étiquettes, enveloppes et publipostage Chapitre 10 Étiquettes, enveloppes et publipostage Vous vous mariez ou vous organisez un baptême? Récupérez votre liste d adresses à partir de votre téléphone portable ou des contacts de votre messagerie

Plus en détail

Algorithmique (M1 LTTAC UE3 du S1 & M2 LCE) Univ. Lille 3 2015-2016 15/09/15 ; page 1 N. Gasiglia

Algorithmique (M1 LTTAC UE3 du S1 & M2 LCE) Univ. Lille 3 2015-2016 15/09/15 ; page 1 N. Gasiglia 15/09/15 ; page 1 N. Gasiglia Quelques instructions de base Préambule Quand un programme a besoin d échanger des informations avec l utilisateur qui l exécute, ou avec un fichier qui en contient ou dans

Plus en détail

Installation du logiciel et des options pour les Polycom RealPresence Group Series et ses accessoires

Installation du logiciel et des options pour les Polycom RealPresence Group Series et ses accessoires Installation du logiciel et des options pour les Polycom RealPresence Group Series et ses accessoires Présentation Mettez à niveau votre logiciel Polycom ou achetez des options de système supplémentaires

Plus en détail

Créer des documents XML

Créer des documents XML 1 Créer des documents XML La spécification XML définit comment écrire un document au format XML. XML n est pas un langage en lui-même mais, en revanche, un document XML est écrit dans un langage à balises

Plus en détail

Généralités Composants élémentaires d'un programme Instructions simples. JL Damoiseaux - Dpt R&T

Généralités Composants élémentaires d'un programme Instructions simples. JL Damoiseaux - Dpt R&T JAVA - I Généralités Composants élémentaires d'un programme Instructions simples 2 JAVA? Un langage de programmation (orienté objets) Une architecture basée sur une Machine Virtuelle Un ensemble très important

Plus en détail

Cours de. Algorithmique. et langages du Web. Jean-Yves Ramel. Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8. ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours

Cours de. Algorithmique. et langages du Web. Jean-Yves Ramel. Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8. ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Cours de Algorithmique et langages du Web Jean-Yves Ramel Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8 ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Organisation de la partie Algorithmique 17 séances de 2 heures

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Ordinateurs, Structure et Applications Simulateur d ordinateur bas niveau Guide de l utilisateur 7décembre2014 Table des matières 1 Description du simulateur 2 2 Plateformes supportées 2 3 Procédure de

Plus en détail

Introduction au langage C

Introduction au langage C Introduction au langage C Cours 1: Opérations de base et premier programme Alexis Lechervy Alexis Lechervy (UNICAEN) Introduction au langage C 1 / 23 Les premiers pas Sommaire 1 Les premiers pas 2 Les

Plus en détail

Ligne de commande Linux avancée et scriptage bash (Linux 201)

Ligne de commande Linux avancée et scriptage bash (Linux 201) Ligne de commande Linux avancée et scriptage bash (Linux 201) laurent.duchesne@calculquebec.ca maxime.boissonneault@calculquebec.ca Université Laval - Septembre 2014 1 2 Se connecter à Colosse ssh colosse.calculquebec.ca

Plus en détail

INTRODUCTION À OMP PROBLÈME D USINAGE 1 Préambule

INTRODUCTION À OMP PROBLÈME D USINAGE 1 Préambule 1 Préambule 1 sur 7 Le logiciel OMP est un produit de OM Partners. Le version mise à disposition est la version 9.27. OMP comporte : un compilateur de modèles et de données ; un optimiseur ; un générateur

Plus en détail

info502 : Système d exploitation TP 1 : introduction à Unix, scripts

info502 : Système d exploitation TP 1 : introduction à Unix, scripts info502 : Système d exploitation TP 1 : introduction à Unix, scripts Pierre Hyvernat, Sylvie Ramasso, Brice Videau Pierre.Hyvernat@univ-savoie.fr Sylvie.Ramasso@univ-savoie.fr Brice.Videau@univ-savoie.fr

Plus en détail

Prise en main ProConcept ERP. Version 11.1 Web

Prise en main ProConcept ERP. Version 11.1 Web Prise en main ProConcept ERP Version 11.1 Web Version du 08.10.2015 Table des matières 1. Lancement de ProConcept Web ERP 11.1... 4 1.1. Définir la page ProConcept ERP comme page de démarrage... 5 1.2.

Plus en détail