4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement"

Transcription

1 4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement La mise en place des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement dans les communes contribue à mieux gérer la problématique de l eau et de l assainissement au niveau local. Ainsi, la MCD a appuyé les communes bénéficiaires dans la mise en place et à l opérationnalisation des CCEA. Pour ce faire, la première étape était l organisation des rencontres d échanges et d information dans chaque commune. Ces rencontres avaient pour objectifs de : i) échanger avec les participants sur la situation de l AEPA au niveau communal ; ii) susciter la mobilisation et l implication des acteurs locaux dans un cadre de concertation comme le CCEA ; iii) s accorder sur un projet d arrêté devant régir l organisation et le fonctionnement du CCEA. Ces rencontres ont réuni dans chaque commune, en plus des élus et de leurs techniciens, des acteurs clés intervenants dans le domaine de l eau et de l assainissement, des représentants des services techniques déconcentrés (DRAH, ONEA, Education, Santé, Environnement, etc.), Associations, ONG, AUE, Maintenanciers (artisansréparateurs), personnes ressources, etc. La MCD a accompagné chacune des communes dans ce processus à travers l élaboration de projet de TDR de la rencontre, de projet d arrêté de création de CCEA, la présentation de communications sur l intérêt et la nécessité de la mise en place d un CCEA et l animation des rencontres. 1 Rencontre d échanges et d information sur le CCEA à Kaya : Participants et Présidium

2 Aujourd hui, dans l ensemble des communes, à l exception de l Axe Garango les cadres de concertation des acteurs intervenant dans le domaine de l eau potable et de l assainissement ont été mises en place et fonctionnent avec un programme d activités. Pour que ces cadres soient le plus fonctionnel possible, il a été recommandé qu ils puissent réunir au maximum entre 15 à 20 membres représentatifs des intervenants et des bénéficiaires des services d eau potable et d assainissement et présidés par les Maires ou leur représentant. 5. Formalisation du partenariat entre les communes et leur DRAH Afin de renforcer le partenariat entre les communes et les DREAHA dans la mise en œuvre du programme, des projets de protocole ont été proposés par la MCD, à la fois aux communes et aux DREAHA. Ces protocoles devraient contribuer à déterminer le type d assistance technique que les DREAHA doivent apporter aux communes, notamment l appui aux services municipaux Eau et Assainissement à travers l accompagnement de la maitrise d ouvrage communale, le renforcement des capacités des services et le développement des activités. Les techniciens des communes ont travaillé en collaboration avec les DREAHA pour finaliser les projets de protocole en apportant des amendements devant permettre aux Maires et Directeurs régionaux des DREAHA de procéder à leur signature. 6. Atelier de formation des techniciens en suivi évaluation Du 20 au 22 mai 2013 l AMBF et la MCD ont organisé à Koudougou, un atelier de formation sur le thème «Le suivi-évaluation dans le domaine de l eau potable et de l assainissement : Quelles démarches, quels outils et quel dispositif pour renforcer les capacités de maîtrise d ouvrage des communes et améliorer leur efficacité dans 2

3 la gestion et la fourniture du service». Cet atelier de formation a été organisé, avec un accent particulier sur la maîtrise des outils et des dispositifs de suivi-évaluation pour améliorer l efficacité du service sur le terrain. Les techniciens Eau et Assainissement des 09 communes du programme et une vingtaine d autres communes ont pris part à cette session de formation. La formation a permis de créer un cadre d échanges et de partage d expériences et de dérouler essentiellement en plénière trois (03) modules élaborés et mis à disposition par le consultant : - La clarification des concepts, principes et typologies du suivi évaluation ; - Le suivi évaluation axé sur les résultats ; - Le suivi évaluation participatif. La formation a permis aux participants de se familiariser avec les concepts clés en suivi évaluation et la mise en place de système et dispositif de suivi évaluation dans le domaine de l eau potable et de l assainissement au niveau communale. Les échanges ont permis de s accorder sur des outils de collecte de données et sur les bases de données qui serviront à stocker et gérer les données. A la fin de cette session de formation, les participants ont formulé des suggestions et recommandations. Il est ressorti des échanges qu il y a un minimum de condition à réunir pour réussir le positionnement d un système de suivi évaluation au niveau communal, notamment la disponibilité d un ordinateur disposant d un logiciel Access et également une initiation à l utilisation des logiciels Access et Excel. En effet, certains techniciens ne disposent pas d ordinateur et plus de la moitié des techniciens n ont jamais utilisé Access et Excel. Des moyens doivent être donc mobilisés par les communes avec l appui de l AMBF pour satisfaire les besoins en matériel informatique des techniciens communaux en 3

4 charge de l eau et de l assainissement. Les participants ont souhaité également l organisation d une seconde session de formation qui sera plus pratique une fois qu ils auront effectué la collecte de données et renseigné les fiches de collecte. Au regard des moyens limités des communes, la mise en œuvre d un dispositif de Suivi Evaluation des services municipaux demande un appui financier et technique pour au moins démarrer le processus. L AMBF a été interpellée pour mobiliser des moyens et soutenir une phase pilote au profit des communes. Du fait de la particularité et de l intérêt du domaine de l eau et de l assainissement, l AMBF doit également accompagner les communes dans la mise en place des STMEA et la pérennisation des services existants à travers des recyclages périodiques des agents et le perfectionnent des techniciens. 7. Atelier d échanges, d information et de formation sur le PN AEPA, la reforme et le monitoring des STMEA Du 23 au 24 septembre 2013, la MCD avec l appui de la Direction générale des ressources en eau (DGRE) et l IRC a organisé un atelier d échanges, d information et de formation à l'attention des maires et de leurs techniciens en charge de l eau et de l assainissement. Cette rencontre d échanges, d information et de formation sur le PN AEPA, la reforme du système de gestion des infrastructures hydrauliques d approvisionnement en eau potable et le monitoring des services municipaux Eau et Assainissement avait pour objectif de i) renforcer les compétences des maires et de leurs techniciens dans la gestion de l approvisionnement en eau potable et l assainissement, ii) d'actualiser leurs connaissances sur le PN-AEPA et la Réforme du système de gestion des 4

5 infrastructures hydrauliques d approvisionnement en eau potable en milieux rural et semi-urbain iii) et d'échanger sur les systèmes de monitoring des services municipaux d eau potable et d assainissement. Durant deux (2) jours les techniciens du programme et leurs maires, ainsi que les techniciens des communes de Pabré, de Dapélogo, du programme FASOLIM 1, les maires de Houndé et de Dapélogo ont échangé avec des spécialistes de la DGRE et de l IRC. Plusieurs communications ont été présentées et ont été suivies de débats. Les thèmes abordés étaient les suivants : - Décentralisation et Outil de mise en œuvre des PCD-AEPA, présenté par la DGRE ; - Programme National d Approvisionnement en Eau Potable et d Assainissement à l'horizon 2015 (PN-AEPA 2015), présenté par la DGRE ; - Reforme du système de gestion et de maintenance des infrastructures hydrauliques, présenté par la DGRE ; - Cadre du monitoring des services d eau potable en milieu rural et semi-urbain, présenté par l IRC ; - Monitoring communal du service public d eau potable: Mise en place du monitoring dans les communes d Arbinda et de Gorgadji, présenté par l IRC. 8. Atelier d échanges, d information et de partage d'expérience sur les PCD AEPA Dans la dynamique d appui et d assistance des communes pour l amélioration de l offre de services municipaux d approvisionnement en eau potable et assainissement, la MCD avec l appui de la DGRE a organisé du 23 et 24 janvier 2014, à 1 Programme qui concerne les 7 communes de la province de l Oubritenga, la Région du plateau central en coopération avec la Région du Limousin 5

6 Ouagadougou une rencontre d échanges et de partage d'expérience sur les Plans communaux de développement sectoriel en approvisionnement en eau potable et assainissement (PCD AEPA). Cette rencontre avait pour objectifs, entre autres, de : - Echanger avec les participants sur les démarches et les méthodes d élaboration et d actualisation des PCD AEPA ; - Echanger sur les difficultés rencontrées par les communes dans la mise en œuvre de leur PCD AEPA ; - Présenter aux participants les outils de valorisation des PCD AEPA, de programmation communale et de mise à jour des PCD-AEPA ; - Faire des propositions pour améliorer l élaboration, l actualisation et la mise en œuvre des PCD AEPA. La rencontre a mobilisé l ensemble des techniciens du programme et leurs maires ou représentants, les techniciens en charge de l eau et de l assainissement des communes de Pabré et de Zorgho, et également les maires de Kindi et de Dapélogo respectivement, Secrétaire général et Secrétaire à l organisation de l AMBF. Les principaux outils qui ont fait objet d échanges étaient : - Outils de promotion de la gestion durable des services d AEPA et du partenariat public privé ; - Opérationnalisation du système de suivi évaluation du PN-AEPA en milieu rural : document de vulgarisation au niveau communal ; - Opérationnalisation de la stratégie d assainissement en milieu rural: document de vulgarisation au niveau communal ; 6

7 - Cadre de concertation communal (CCCo) ; - Fichier de partenaires potentiels en AEPA ; - Plaidoyer pour la recherche de partenariats techniques et financiers : Stratégie et Méthode. 9. Atelier de capitalisation du programme L atelier de capitalisation du programme s est tenu les 24 et 25 février 2014 à Ouahigouya sur le thème : La maîtrise d ouvrage communale dans le domaine de l eau et de l assainissement : comment renforcer le rôle et les capacités des communes pour améliorer la gestion et les performances du secteur. L atelier a connu la participation de : - Représentants (élus et techniciens) des communes bénéficiaires du programme ; - Représentants des collectivités du Nord, partenaires du programme ; - Maires et agents d autres communes du Burkina Faso ; - Représentants des cinq directions régionales de l eau, des aménagements hydrauliques et de l assainissement dont dépendent les communes du programme ; - Représentant de la DGRE ; - ONGs intervenant dans le secteur de l eau : Eau Vive, Water Aid, IRC, PS Eau ; - Structures de formation (CEMEAU) ; 7

8 - Partenaires techniques et financiers : Banque mondiale. L objectif principal était de capitaliser et de partager les expériences des communes burkinabè engagées dans le programme, en matière de renforcement de leurs capacités de maîtrise d ouvrage dans la gestion de l eau potable et de l assainissement, en particulier dans la mise en place de i) Service technique municipal eau et assainissement (STMEA), ii) de cadre de concertation municipal des acteurs de l eau et de l assainissement (CCMEA), iii) et de partenariat avec les Directions régionales de l eau, des aménagements hydrauliques et de l assainissement (DREAHA). Au cours de cet atelier un bilan de mise en œuvre du programme a été réalisé et la réflexion a été approfondie concernant la mise en place et le développement des Services techniques municipaux eau et assainissement et des Cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement, notamment. Les expériences de collaboration et de partenariat entre les mairies et les DREAHA ont été aussi partagées avec les participants au cours de la rencontre. Au terme de la rencontre les propositions et les recommandations suivantes ont été formulées : La nécessité pour les communes de renforcer les effectifs des STMEA qui, dans la plupart des cas, se résument à un agent alors que ce service a en charge aujourd hui la gestion de l eau potable et de l assainissement dans les différents villages et secteurs et doit prendre progressivement en charge l ensemble de l assainissement en milieu urbain ; La recherche des voies et moyens pour résoudre le problème de la coexistence STMEA / points focaux. Pour ce faire l atelier recommande que dans les communes où il y a un STMEA, la collecte des données soit une activité du service et, là où il n y a pas encore de STMEA, envisager la mobilisation du 8

9 point focal pour créer le service ; Le renforcement des capacités des techniciens, notamment sur les aspects liés au suivi des ouvrages; Pour cela, les communes sont invitées à approcher les structures de formation comme le CEMEAU, l ENAM, les écoles supérieures, etc. qui disposent de programmes de formation ; Le renforcement des capacités techniques de planification des STMEA ;; La poursuite par les communes, à travers l AMBF, du travail de plaidoyer auprès du Gouvernement pour un transfert effectif des compétences et des ressources dans le domaine de l eau potable et de l assainissement. 10. Rencontre d échanges de formalisation du réseau des techniciens municipaux eau et assainissement A la faveur de la mise en œuvre du programme le réseautage est apparu comme facteur de réussite, de pérennisation des acquis et de partage de meilleures pratiques et expériences. L idée de la création d un réseau de techniciens municipaux eau et assainissement a émergé dès le début du programme et a été réaffirmée lors du Comité de pilotage (COPIL) mixte tenu à Chambéry (France) en juin 2013 et également au cours de l atelier de capitalisation du programme tenu à Ouahigouya en février Ainsi, du 22 au 23 avril 2014, l ensemble des techniciens eau et assainissement des 9 communes bénéficiaires du programme, avec l appui de la MCD, s est réuni à Fada N Gourma pour proposer un projet de statut et une feuille de route du réseau. En s appuyant, sur les échanges et réflexions antérieures les techniciens du programme ont élaboré et validé un projet de statut pour la mise en place d un réseau dénommé, Réseau national des Techniciens Municipaux Eau et Assainissement en abrégé «RTMEA». Les principaux objectifs assignés au réseau : 9

10 défendre et protéger les intérêts de ses membres ; valoriser la fonction de technicien municipal Eau et Assainissement ; créer un espace de solidarité et de partage d expériences entre les techniciens Eau et Assainissement ; contribuer par la mise à disposition de son expertise à la réalisation des plans et politiques communaux de développement dans le domaine de l eau et de l assainissement ; développer des initiatives pour l effectivité de la maîtrise d ouvrage communale dans le domaine de l eau et de l assainissement ; favoriser les échanges entre les techniciens municipaux et les autres acteurs intervenant dans le domaine de l eau et de l assainissement. Ils ont au cours de cette rencontre définie une feuille de route pour le réseau qui se structure en quatre grands points : l organisation administrative et financière ; le renforcement des capacités matériel du réseau en équipement ; le renforcement des capacités des acteurs d appui en AEPA ; la mutualisation des actions et le partage d expériences. Pour les participants à cette rencontre, la création du réseau doit permettre aux collectivités de mieux assurer la gestion des compétences et des ressources transférées dans le domaine et de renforcer leurs capacités de maitrise d ouvrage communale à travers les échanges d expériences et de pratiques, le partage de l information et la mutualisation des ressources. Ils sollicitent l engagement de tous les acteurs du secteur AEPA (Maires, Etat et Partenaires) dans l accompagnement du 10

11 réseau et le parrainage de l AMBF pour que le réseau puisse atteindre ses objectifs, 11. Information et communication En matière de communication et d information, trois axes ont été développés par la MCD. - L ouverture d une fenêtre consacrée au programme sur le site internet de la MCD qui a permis de présenter le programme, ses objectifs et ses actions. - La réalisation d une Note-Info du programme depuis le mois d octobre La MCD élabore régulièrement et de façon mensuelle une note d information pour informer et communiquer sur la mise en œuvre du programme. D octobre 2012 à la fin de l année 2013, douze (12) numéros ont pu être réalisés sur la base des informations recueillies auprès des STMEA et les partenaires du Nord, mais également de la compilation et du traitement des informations sur l eau et l assainissement fournies par les partenaires ou parues dans la presse. Les notes d information ont été diffusées auprès des acteurs du Sud comme du Nord. - La mise à disposition des partenaires des études, rapports, outils, etc. portant sur la question de l eau et de l assainissement au Burkina Faso. 12. Activités portées par les techniciens municipaux Eau et Assainissement En plus de leurs tâches quotidiennes, les techniciens municipaux eau et assainissement ont porté eux-mêmes un certain nombre d activités du programme dans leur commune notamment i) l organisation de session de cadre de concertation, d information et de formation des conseillers municipaux, ii) des rencontres d information et de sensibilisation des populations sur la reforme et la gestion des 11

12 infrastructures hydrauliques, iii) la collecte de données et l installation de bases de données Eau et Assainissement iv) et la réalisation d un travail de diagnostic portant sur les ouvrages hydrauliques, les Associations d usagers de l eau, les Maintenanciers et artisans réparateurs. Pour la réalisation de ces activités, les services municipaux Eau et Assainissement ont bénéficié d un appui financier à travers le programme et un appui technique de la MCD, des structures associatives et personnes ressources locales. Les sessions des cadres de concertations ont été des occasions pour que les membres se concertent et échangent sur la problématique de l eau potable et de l assainissement au niveau communal. Elles ont été animées avec l appui des agents des directions régionales en charge de l eau et de l assainissement. Les sessions de formation et sensibilisation des élus se sont déroulées sur une journée dans chaque commune et ont porté sur la Réforme et le PN AEPA, les objectifs, les principes, les acteurs et leurs rôles, notamment celui des élus locaux et de la commune en matière de maîtrise d ouvrage, les relations contractuelles entre les acteurs, etc. Pour réussir la mise en œuvre de la Reforme et la gestion du service d eau potable et assainissement dans les communes, il était important que l ensemble des acteurs puisse avoir un minimum d information. Ainsi, des campagnes de sensibilisation ont été organisées dans des villages avec l appui des associations locales ayant une expérience dans l animation et la sensibilisation dans le domaine de l eau potable et de l assainissement à travers des théâtres forums, causeries-débats, projections de films, etc. Pour soutenir l opérationnalisation des connaissances déjà acquises par les techniciens, notamment l utilisation des outils de suivi évaluation des services Eau et 12

13 Assainissement, un appui leur a été apporté par la MCD sous forme financier et de coaching. Avec le soutien de personnes ressources locales, des sorties ont été organisées sur le terrain pour collecter les informations permettant d alimenter les bases de données communales. La faible maîtrise de la part des autorités locales et de leurs techniciens de la situation des ouvrages, des AUE et des maintenanciers au niveau communal a également conduit la MCD à soutenir un travail de diagnostic qui a permis aux communes de faire le point de l existant sur leur territoire et d avoir une situation de référence. III. ENSEIGNEMENTS ET LECONS Les acquis : - Un intérêt partagé dans la mise en œuvre du programme aussi bien de la part des autorités locales des communes bénéficiaire, de leur administration et également de leurs partenaires de France. - La contribution du programme au renforcement de la maîtrise d ouvrage communale dans le domaine de l eau potable et de l assainissement avec la création des STMEA et des CCEA. - Le renforcement du travail en réseau entre les élus et les techniciens du programme et également avec d autres techniciens d autres communes du Burkina Faso. - L amélioration du partenariat entre les communes bénéficiaires, les directions régionales en charge de l eau et de l assainissement et les organisations de la société civile sur leur territoire. Les difficultés : 13

14 - Le programme a connu au démarrage un certain nombre de difficultés pour la mise en œuvre des actions au Burkina Faso. - Le retard dans la mise en œuvre de certaines activités au niveau des communes qui est lié parfois aux pesanteurs administratives et difficultés de fonctionnement des institutions municipales, mais aussi aux lenteurs dans les virements des subventions par certains partenaires. - Le processus des élections municipales de décembre 2012 et la reprise des élections dans certaines communes en février 2013 ont beaucoup contribué à ralentir la mise en œuvre du programme. - Dans le processus de recrutement des techniciens, les communes comme Koudougou, Réo, Ouahigouya et l Axe Garango, en s appuyant seulement sur leurs administrations communales se sont heurtées à des difficultés et ont connu des retards dans le recrutement de leur agent. Il était possible d éviter ces écueils si un partenariat avait été établi avec des structures compétentes comme l ANPE et les directions régionales en charge de l eau et de l assainissement comme cela avait été proposé. - Dans le cadre de la création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement, on a noté avec satisfaction la tenue des rencontres d échanges et d information. Cependant quelques insuffisances ont été constatées dans la préparation et l organisation des rencontres dans quelques communes (Koudougou et Fada N Gourma), avec notamment l absence de diffusion des documents (TDR) et des invitations à certains acteurs clé. - Concernant la formalisation des partenariats avec les directions régionales en charge de l eau et de l assainissement, on a noté une lenteur à ce niveau due en grande partie au fait qu au niveau de certaines directions régionales comme Kaya et Fada N Gourma les responsables ont mis du temps pour comprendre 14

15 l esprit de ce document. - En matière d information et de communication, des difficultés ont été relevées dans la circulation de l information. On a noté dans le cadre de la production des notes d informations, la remontée tardive des informations par les techniciens eau et assainissement et l absence d information venant des partenaires du Nord. Ce qui n a pas facilité la diffusion dans les délais souhaités de la Note-Info. IV. CONCLUSION Le programme d approvisionnement en eau potable et assainissement au profit des neuf communes du Burkina Faso à la fin de sa mise en œuvre à permis de renforcer le partenariat entre la plupart des acteurs intervenant dans le domaine de l eau et de l assainissement, les services techniques déconcentrés de l Etat, notamment la DGRE et les cinq directions régionales en charge de l eau et de l assainissement, des ONG et PTF comme PS EAU, IRC, ONEA/CEMEAU, EAU VIVE, etc. Contrairement à la plupart des projets d approvisionnement en eau potable et assainissement dont les interventions sont axées vers la réalisation d ouvrages, le programme s est penché sur le volet institutionnel avec la création des STMEA, la mise en place des CCEA et la formation des acteurs qui garantissent durablement la gestion du service à la population. Cet aspect a été salué par l ensemble des acteurs lors de l atelier de capitalisation qui ont recommandé la mise à l échelle au niveau national des expériences au profit des communes, surtout rurales. Aussi, un des 15

16 résultats importants qui augure de meilleure perspective a été l ébauche de la formalisation du réseau des techniciens eau et assainissement. 16

STRATEGIE DE TRANSFORMATION DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE L ONEA EN CENTRE DES METIERS DE L EAU

STRATEGIE DE TRANSFORMATION DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE L ONEA EN CENTRE DES METIERS DE L EAU PLAN DE COMMUNICATION STRATEGIE DE TRANSFORMATION DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE L ONEA EN CENTRE DES METIERS DE L EAU 1. ONEA BURKINA FASO 2. CONTEXTE PN AEPA 3. PN AEPA 4. Volet Formation

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN PRESTATIRE POUR LE SUIVI POST PROJET DU PROGRAMME D APPLICATION DE LA REFORME

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN PRESTATIRE POUR LE SUIVI POST PROJET DU PROGRAMME D APPLICATION DE LA REFORME MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L HYDRAULIQUE ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES EN EAU PROGRAMME D APPLICATION DE LA REFORME BURKINA FASO Unité- Progrès-

Plus en détail

REFERENCES DE AC3E EN ASSAINISSEMENT, ANIMATION, FORMATION ET INTERMEDIATION SOCIALE

REFERENCES DE AC3E EN ASSAINISSEMENT, ANIMATION, FORMATION ET INTERMEDIATION SOCIALE REFERENCES DE AC3E EN ASSAINISSEMENT, ANIMATION, FORMATION ET INTERMEDIATION SOCIALE AC3E Ingénieurs conseils 878 rue 29 34 09 BP 532 09 Tél 50 36 36 42 e-mail : ac3eigr@fasonet.bf REFERENCES DU CABINET

Plus en détail

Présenté par DJELOU Kobla AFHON-Togo

Présenté par DJELOU Kobla AFHON-Togo Plaidoyer pour la prise en compte des changements climatiques dans les plans de développement communaux: initiative pilote dans la région des plateaux au Togo. Présenté par DJELOU Kobla AFHON-Togo PLAN

Plus en détail

BUDGET PROGRAMME PAR OBJECTIF (BPO) 2011-2013 DU SECTEUR DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT MILIEU RURAL

BUDGET PROGRAMME PAR OBJECTIF (BPO) 2011-2013 DU SECTEUR DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT MILIEU RURAL Ministère de l'agriculture et de l'hydraulique.. Secrétariat Général.. Burkina Faso Unité - Progrès - Justice -------- Direction Générale des Ressources en Eau Direction Générale de l Assainissement EUE

Plus en détail

Programme d Application de la Réforme du système de gestion des infrastructures d alimentation en eau potable en milieux rural et semi urbain

Programme d Application de la Réforme du système de gestion des infrastructures d alimentation en eau potable en milieux rural et semi urbain CONVENTION DE DELEGATION DE GESTION DES POMPES A MOTRICITE HUMAINE (PMH) ENTRE UNE COMMUNE ET UNE ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU ENTRE D UNE PART, La Commune de... (province de..) Représentée par le

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX RENCONTRE NATIONALE "Le financement des collectivités locales de la Côte d Ivoire à travers le Partenariat Public Privé". Du 30 au 31 Juillet 2013 à

Plus en détail

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD)

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD) MINISTERE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE --------------- SECRETARIAT GENERAL --------------- PROJET POLES REGIONAUX DE DEVELOPPEMENT / APPUI AU DEVELOP- PEMENT

Plus en détail

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE PROJET

RAPPORT FINAL DE PROJET REPUBLIQUE DU TCHAD --------------- PRIMATURE --------------- MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L EAU ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES --------------- PROJET PNUD/FEM/ANCR/PIMS/2452/G3 --------------- Project

Plus en détail

Résumé du Mémoire d Executive Master

Résumé du Mémoire d Executive Master EXECUTIVE MASTER EN POLITIQUES ET PRATIQUES DU DEVELOPPEMENT (DPP) Année Académique 2012 2013 Résumé du Mémoire d Executive Master Bilan d une approche basée sur l accompagnement des partenaires: Cas du

Plus en détail

VU le décret n 2012-1038/PRES du 31 décembre 2012 portant nomination du Premier Ministre ;

VU le décret n 2012-1038/PRES du 31 décembre 2012 portant nomination du Premier Ministre ; Décret 2014-582 PRES/PM/MEF du 10 juillet 2014 portant création, attributions, organisation, composition et fonctionnement du dispositif institutionnel de préparation du Projet pôle de croissance du Sahel.

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

DOCUMENT SYNTHESE PLAN DE DEVELOPPEMENT INSTITUTIONNEL DE LA MAIRIE DE ZABRE

DOCUMENT SYNTHESE PLAN DE DEVELOPPEMENT INSTITUTIONNEL DE LA MAIRIE DE ZABRE MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA DECENTRALISATION REGION DU CENTRE EST PROVINCE DU BOULGOU COMMUNE DE ZABRE BURKINA FASO UNITE PROGRES JUSTICE DOCUMENT SYNTHESE PLAN DE DEVELOPPEMENT INSTITUTIONNEL

Plus en détail

PLACE DE LA FORMATION DANS LE DÉVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L EAU

PLACE DE LA FORMATION DANS LE DÉVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L EAU PLACE DE LA FORMATION DANS LE DÉVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L EAU Forum National de l Eau Ouagadougou - 12 au 14 février 2015 Dr. Lakhdar BOUKERROU Directeur Régional Florida International University USAID

Plus en détail

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE LA DECENTRALISATION, DE LA GOUVERNANCE LOCALE, DE L ADMINISTRATION ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES Elaboré par la Direction Générale

Plus en détail

Compte rendu. Ouagadougou, 26 et 27 Octobre 2010

Compte rendu. Ouagadougou, 26 et 27 Octobre 2010 Atelier d échanges sur la gestion durable et à l échelle des services d eau potable en milieux rural et semi-urbain dans le contexte de la Réforme au Burkina Faso : Bilan et perspectives Ouagadougou, 26

Plus en détail

ETUDE DU CADRE JURIDIQUE TRAITANT DE LA GESTION DES FORAGES EQUIPES DE POMPES A MOTRICITE HUMAINE AU BURKINA FASO

ETUDE DU CADRE JURIDIQUE TRAITANT DE LA GESTION DES FORAGES EQUIPES DE POMPES A MOTRICITE HUMAINE AU BURKINA FASO Conservation des ressources en eau pour une gestion durable des moyens d'existence des populations de la partie Est du Burkina GWI BURKINA FASO BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice Financement : Fondation

Plus en détail

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA Préparé par l ARD de Kaolack Dans le Cadre de la Convention PNDL Enda ECOPOP Table des matières Sigles et acronymes

Plus en détail

BURKINA FASO CAHIER 3 : LA GESTION DES AEPS/PEA

BURKINA FASO CAHIER 3 : LA GESTION DES AEPS/PEA BURKINA FASO CAHIER 3 : LA GESTION DES AEPS/PEA Pour les AEPS/PEA, la Réforme exclut le principe de gestion communautaire, et préconise une délégation de gestion à un opérateur privé compétent. La Réforme

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation sur l élaboration

Plus en détail

DOCUMENT SYNTHESE PLAN DE DEVELOPPEMENT INSTITUTIONNEL DE LA MAIRIE DE BAGRE

DOCUMENT SYNTHESE PLAN DE DEVELOPPEMENT INSTITUTIONNEL DE LA MAIRIE DE BAGRE MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA DECENTRALISATION ---------------- REGION DU CENTRE EST ------------- PROVINCE DU BOULGOU ------------- COMMUNE DE BAGRE BURKINA FASO UNITE PROGRES - JUSTICE

Plus en détail

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire régional de formation

Plus en détail

En attendant Marseille La participation des jeunes professionnels au Forum Mondial de l Eau

En attendant Marseille La participation des jeunes professionnels au Forum Mondial de l Eau En attendant Marseille La participation des jeunes professionnels au Forum Mondial de l Eau Compte rendu des rencontres jeunes professionnels de Ouagadougou de juin 2011 Date : 31 mai 2011 Lieu : Eau Vive

Plus en détail

Termes de référence. Assistance Technique et Opérationnelle pour la mise en œuvre des projets ruraux du Département du Nord Est

Termes de référence. Assistance Technique et Opérationnelle pour la mise en œuvre des projets ruraux du Département du Nord Est Termes de référence Assistance Technique et Opérationnelle pour la mise en œuvre des projets ruraux du Département du Nord Est Programme : Programme de réforme et investissements dans le secteur de l eau

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

Sommaire ETAT DE REALISATION DU PROJET ZORGH EAU 4 1 AXES 1 : APPUI A LA MISE EN PLACE D UNE COOPERATION DE TERRITOIRES A TERRITOIRE 4

Sommaire ETAT DE REALISATION DU PROJET ZORGH EAU 4 1 AXES 1 : APPUI A LA MISE EN PLACE D UNE COOPERATION DE TERRITOIRES A TERRITOIRE 4 Projet de coopération décentralisée pour la bonne gouvernance de l eau entre les communes de Couëron, Verrières le Buisson, Bousbecque et Zorgho (Zorgh Eau) RAPPORT FINAL Jan 2014 Sommaire ETAT DE REALISATION

Plus en détail

Plan d action ITIE-BF en conformité avec la Norme ITIE 1

Plan d action ITIE-BF en conformité avec la Norme ITIE 1 Plan d action ITIEBF en conformité avec la Norme ITIE 1 Chaîne des valeurs Contrats et licences Objectifs Contexte Contraintes de capacité 1. Faire connaître les conventions minières et les licences aux

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation à l intégration

Plus en détail

REFERENCES DE AC3E EN HYDRAULIQUE VILLAGEOISE ET ALIMENTATION EN EAU POTABLE

REFERENCES DE AC3E EN HYDRAULIQUE VILLAGEOISE ET ALIMENTATION EN EAU POTABLE Références techniques AC3E Hydraulique villageoise et Alimentation en eau potable Page 1 sur 10 REFERENCES DE AC3E EN HYDRAULIQUE VILLAGEOISE ET ALIMENTATION EN EAU POTABLE Références techniques AC3E Hydraulique

Plus en détail

Module de formation. L assainissement en milieu rural

Module de formation. L assainissement en milieu rural Module de formation L assainissement en milieu rural Sur la base des retours d expérience de programmes d assainissement réalisés dans quatre pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal), Eau Vive

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE Mai - Juin 2008 CONTEXTE BURKINABE Fondation Énergies pour le Monde 1 PROJET

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX ATELIER DE VALIDATION DU PROJET DE PLAN D ACTIONS POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DE BASE A ACCES UNIVERSEL AU CAMEROUN YAOUNDE, HOTEL MONT FEBE 05-06 FEVRIER 2015 Yaoundé, Cameroun, 04-06

Plus en détail

Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010

Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010 1 Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010 Objectif global : Le Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé contribue effectivement à la mise en place

Plus en détail

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base EVALUATION FINALE MLI/016 Programme d Appui à la Santé de Base FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Mali Programme d Appui à la Santé de Base PASAB MLI/016 Version

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES Programme A -TERMES DE REFERENCE- ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES I. CONTEXTE Le Togo possède une variété

Plus en détail

Valeur ajoutée et rentabilité

Valeur ajoutée et rentabilité 6 e Forum Mondial de l Eau Solutions Existantes Titre de la Solution : Gestion sociale des forages en zone rurale Cas d étude : Tchad Groupe-cible 1.1.2: D ici à 20xx, garantir que la population rurale

Plus en détail

Le processus REDD+ en RDC

Le processus REDD+ en RDC 1 Le processus REDD+ en RDC Etat d avancement, organes de gestion et contraintes majeures 20 janvier 2010 COORDINATION NATIONALE REDD - MECNT FOREST CARBON PARTNERSHIP FACILITY La REDD+ en RDC: un processus

Plus en détail

Newsletter N 07 de Juin 2014

Newsletter N 07 de Juin 2014 CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX Newsletter N 07 de Juin 2014 RENCONTRE DE COORDINATION DES POINTS FOCAUX PAYS A ABIDJAN (RCI) CIFAL News Les actualités du CIFAL Ouagadougou (Brèves

Plus en détail

AGENDA HEBDOMADAIRE DU -=-=-=-=-=-=-=-=-

AGENDA HEBDOMADAIRE DU -=-=-=-=-=-=-=-=- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -=-=-=-=- SECRETARIAT GENERAL -=-=-=-=- BURKINA FASO Unité Progrès Justice -=-=-=-=-=- AGENDA HEBDOMADAIRE DU MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -=-=-=-=-=-=-=-=-

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Séminaire mi-parcours SNB du 28/11/2013 à Paris Présentation du projet «Mise en œuvre d une animation territoriale en faveur de l intégration de la biodiversité dans les Chartes Forestières de Territoire

Plus en détail

Termes de référence Forum National de l Eau et de l Assainissement

Termes de référence Forum National de l Eau et de l Assainissement MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES, DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE ------------- SECRETARIAT GENERAL ----------- BURKINA FASO ---------- Unité Progrès - Justice

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ELABORATION D UN GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LA CONSTRUCTION DE REFERENTIELS COMPETENCES-EMPLOIS-FORMATIONS DGRU (Direction Générale de la Rénovation Universitaire)

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI116

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI116 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI116 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Renforcement des capacités stratégiques et

Plus en détail

Annexe n 3 - Cadre logique 2009-2012

Annexe n 3 - Cadre logique 2009-2012 1. Objectifs globaux 1. Contribuer à l atteinte des Objectifs du Millénaire (ODM) par la réalisation d actions de proximité (éducation, santé, eau potable, etc.) ; 2. Promouvoir la bonne gouvernance en

Plus en détail

DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin

DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin Le projet propose une approche intégrée du développement du secteur des TIC considérée sous trois aspects différents : promouvoir l accès aux TIC, favoriser

Plus en détail

Le rôle de la société civile

Le rôle de la société civile Le rôle de la société civile Bruxelles 15 décembre 2011 Les mutuelles de santé au Burkina Faso Inégalité d accès aux soins de santé au Burkina Faso La majorité de la population vit en dessous du seuil

Plus en détail

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT SOMMAIRE Introduction... 2 I. Aperçu sur le fondement de la gestion axée sur les résultats... 3 1.1. De nouveaux

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2015 CATALOGUE DE FORMATION APPROCHE PRATIQUE FORMATION SUR MESURE VISITES SUR TERRAINS ACCOMPAGNEMENT POST FORMATION AMBIANCE CONVIVIALE 2015 83, avenue Mohamed V Immeuble Belvédère

Plus en détail

CONVENTION DE DELEGATION DE GESTION DES POMPES A MOTRICITE HUMAINE (PMH) ENTRE LA COMMUNE ET LES ASSOCIATIONS DES USAGERS DE L EAU

CONVENTION DE DELEGATION DE GESTION DES POMPES A MOTRICITE HUMAINE (PMH) ENTRE LA COMMUNE ET LES ASSOCIATIONS DES USAGERS DE L EAU CONVENTION DE DELEGATION DE GESTION DES POMPES A MOTRICITE HUMAINE (PMH) ENTRE LA COMMUNE ET LES ASSOCIATIONS DES USAGERS DE L EAU ENTRE D UNE PART, La Commune de..... Province de. Représentée par le Maire

Plus en détail

Termes de références l élaboration d un plan d aménagement et de gestion des forêts ripicoles de la commune de Dissin et situées le long du Mouhoun

Termes de références l élaboration d un plan d aménagement et de gestion des forêts ripicoles de la commune de Dissin et situées le long du Mouhoun Termes de références l élaboration d un plan d aménagement et de gestion des forêts ripicoles de la commune de Dissin et situées le long du Mouhoun Juin 2015 I. TERMES DE REFERENCES 1.1. Contexte et justification

Plus en détail

Une liste des priorités de services. Un phasage pluriannuel des actions

Une liste des priorités de services. Un phasage pluriannuel des actions Jeudi 11 septembre 2008 FREHEL Kévin GABOREAU Mélina GENELOT Emilie LACLERGUE Alexia TOURNIS Sophie XIAO Peng Présenter: Pour: Une stratégie Une liste des priorités de services Un phasage pluriannuel des

Plus en détail

Analyse et propositions pour améliorer l offre de formation

Analyse et propositions pour améliorer l offre de formation Programme Stratégies municipales concertées Composante 4 Adaptation des formations aux nouveaux besoins des métiers dans le secteur de l eau potable et de l assainissement Analyse et propositions pour

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE Version 1-29/02/2012 ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE A LA DEMARCHE QUALITE NOTE METHODOLOGIQUE Apporter une assistance et une expertise gérontologique EHPAD DE CERILLY BP 17 03 350 CERILLY Accompagnement

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DES PROJETS D ALIMENTATION EN EAU POTABLE ET TEXTES LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DES PROJETS D ALIMENTATION EN EAU POTABLE ET TEXTES LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES REPUBLIQUE DU MALI ------------- MINISTERE DES MINES, DE L ÉNERGIE ET DE L EAU --------------------------- DIRECTION NATIONALE DE L'HYDRAULIQUE Sur un financement : Coopération Française (SCAC) Coopération

Plus en détail

Cas pratique: L exemple du programme AGIRE Genèse et cycle de projet

Cas pratique: L exemple du programme AGIRE Genèse et cycle de projet Cas pratique: L exemple du programme AGIRE Genèse et cycle de projet Christine Werner (AGIRE GIZ), Samia Mamouni (AGIRE MEMEE) Cycle de formation pour les chargés de coopération, Rabat le 28 février 2012

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

Rapport Résumé Novembre 2009 Mamadou Sembene Ousmane Orou Toko

Rapport Résumé Novembre 2009 Mamadou Sembene Ousmane Orou Toko 0 Étude d évaluation sur le partenariat Porto Novo/Grand Lyon Ville de Lyon Rapport Résumé Novembre 2009 Mamadou Sembene Ousmane Orou Toko Direction des Relations Internationales Grand Lyon Ville de Lyon

Plus en détail

Présentation du Programme

Présentation du Programme Ministère de l Hydraulique et de l Assainissement République du Sénégal ATELIER DE LANCEMENT SECTORIEL EAU-ASSAINISSEMENT Jeudi 25 septembre 2014, King Fahd Palace Hôtel - Dakar Présentation du Programme

Plus en détail

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA EVALUATION FINALE AFR/017 Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la Zone UEMOA FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Union Economique et Monétaire Ouest

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

CAPACITY BUILDING FOR

CAPACITY BUILDING FOR REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU DIRECTION DE L ELECTRICITÉ CAPACITY BUILDING FOR INTERMINISTERIAL COOPERATION IN THE COLLECTION AND EXCHANGE OF ENERGY- RELATED

Plus en détail

Formation agricole et rurale Quelques exemples d appui à la définition de rôles et à la construction de partenariats au Sénégal

Formation agricole et rurale Quelques exemples d appui à la définition de rôles et à la construction de partenariats au Sénégal Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 Formation agricole

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE DES PROJETS D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

GUIDE METHODOLOGIQUE DES PROJETS D ALIMENTATION EN EAU POTABLE REPUBLIQUE DU MALI ------------- MINISTERE DES MINES, DE L ÉNERGIE ET DE L EAU --------------------------- Sur un financement : Coopération Française (SCAC) Coopération Allemande (GTZ) Coopération Suisse

Plus en détail

Cas de la Plateforme du Niger

Cas de la Plateforme du Niger Plateformes Nationales de Dialogue entre Acteurs pour l Adaptation de l Agriculture au Changement Climatique Cas de la Plateforme du Niger M me HIMA Fatimatou, Plateforme Paysanne/Niger avril 2013 UNE

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program Présentation sur les Services Durables a l Echelle (Triple-S): une initiative d apprentissage pour l approvisionnement des services d eau potables permanent www.waterservicesthatlast.org July 2012, IRC

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION. Résumé

GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION. Résumé Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/15 PARIS, le 10 août 2015 Original anglais Point 15 de l'ordre du jour provisoire GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION

Plus en détail

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale Perform-EE par Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable PERFORM-EE par Suez Environnement 1 Au XXI siècle,

Plus en détail

Gestion Durable des Services Publics d Eau et d Assainissement

Gestion Durable des Services Publics d Eau et d Assainissement Gestion Durable des Services Publics d Eau et d Assainissement Xavier EUDES Directeur des Interventions et des Actions de Bassin Agence de l Eau Rhône Méditerranée & Corse Sommaire 1/ Contexte : Grands

Plus en détail

1. Description et objectifs du Fonds. A propos du Projet Pôles Intégrés de Croissance (PIC)

1. Description et objectifs du Fonds. A propos du Projet Pôles Intégrés de Croissance (PIC) TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN CABINET POUR LA GESTION ET L ADMINISTRATION D UN PROGRAMME DE SUBVENTIONS A L ENTREPRENEURIAT ET A L INVESTISSEMENT 1. Description et objectifs du Fonds A propos du

Plus en détail

«Projet Création d Emplois»

«Projet Création d Emplois» «Projet Création d Emplois» D ici 2013 les populations des milieux défavorisés, notamment les jeunes et les femmes, bénéficient d opportunités accrues d emplois décents, d une meilleure sécurité alimentaire

Plus en détail

OFFRE DE CONSULTANCE Volet Gouvernance judiciaire à l Est de la RDC

OFFRE DE CONSULTANCE Volet Gouvernance judiciaire à l Est de la RDC OFFRE DE CONSULTANCE Volet Gouvernance judiciaire à l Est de la RDC «Consultant en suivi-évaluation et élaboration d outils de suivi-évaluation pour le programme PARJ-E «Uhaki Safi» Profil recherché: Objectif

Plus en détail

Bilan des activités de la Fondation Ensemble en 2005. Les derniers projets acceptés par la Fondation Ensemble

Bilan des activités de la Fondation Ensemble en 2005. Les derniers projets acceptés par la Fondation Ensemble Newsletter N 2 - Février 2006 Bilan des activités de la Fondation Ensemble en 2005 Les derniers projets acceptés par la Fondation Ensemble Zoom sur Bilan des activités de la Fondation Ensemble en 2005

Plus en détail

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014 Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Direction de la Planification et de l Equipement Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine

Plus en détail

Nom et Prénoms: VOKOUMA / BOUSSARI Karimatou Jocelyne

Nom et Prénoms: VOKOUMA / BOUSSARI Karimatou Jocelyne Fiche de Compte rendu de mission Nom et Prénoms: VOKOUMA / BOUSSARI Karimatou Jocelyne Lieu de la mission: Dakar/ Sénégal Type de programme concerné : Nature de la mission : Recherche Action Suivi CSE

Plus en détail

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015 Commission Locale de l Eau du SAGE Clain Rapport annuel d activités 2014 Validé par la CLE le 6 juillet 2015 1 2 SOMMAIRE Le bassin du Clain et les enjeux de gestion de l eau p4 Historique et avancement

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU)

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) STRATEGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE L APPRENTISSAGE ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR FAVORISER UN

Plus en détail

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l Contrat de rivière re du bassin versant de la Têt 3 e réunion du comité de rivière re 2 juillet 2015 Présentation et validation de l avant l projet Périmètre du projet : le bassin versant de la Têt 1500

Plus en détail

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC 8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC Compte rendu Par Julie GAGOE Date : Jeudi 05-04-12 Lieu : Bureau du SE COMIFAC Agenda 1. Evaluation de la feuille de route 2011 2. Défis et priorités

Plus en détail

Termes de Référence (TDR) du

Termes de Référence (TDR) du 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) du Séminaire de formation à la planification

Plus en détail

LE PROJET VIMAPRO «VIdange MAnuelle PROpre»

LE PROJET VIMAPRO «VIdange MAnuelle PROpre» LE PROJET VIMAPRO «VIdange MAnuelle PROpre» Dans le cadre du projet SANI TSAPTA, le réseau Projection a entrepris diverses actions de réflexion et de soutien des petits entrepreneurs privés de l assainissement.

Plus en détail

Rapport d activités 2012

Rapport d activités 2012 République de Guinée-Bissau MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Projet d Appui à la Sécurité Alimentaire (PASA) Composant II : Aménagements hydroagricoles (CAHA) Rapport d activités 2012 Élaboré

Plus en détail

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET Remarque : cette note est issue d un travail interne de réflexion des chargés de missions et ingénieurs de la Direction Régionale de l ADEME Pays de la Loire. Elle vise à

Plus en détail

PROJET D ÉLABORATION ET DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION NATIONAL DE GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES EN EAU (PANGIRE)

PROJET D ÉLABORATION ET DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION NATIONAL DE GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES EN EAU (PANGIRE) Langue: Français Original: Français Diffusion: Restreinte RÉPUBLIQUE DU NIGER PROJET D ÉLABORATION ET DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION NATIONAL DE GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES EN EAU (PANGIRE) RAPPORT

Plus en détail

Capitalisation du processus d élaboration Du Plan d Action de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PAGIRE) au Sénégal

Capitalisation du processus d élaboration Du Plan d Action de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PAGIRE) au Sénégal Capitalisation du processus d élaboration Du Plan d Action de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PAGIRE) au Sénégal i AVERTISSEMENT La terminologie géographique employée dans cet ouvrage, de même

Plus en détail

PLANIFICATION REGIONALE DE AProCA 2007-2011

PLANIFICATION REGIONALE DE AProCA 2007-2011 ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE COTON AFRICAINS BP 1799 Bamako / Mali Tel: + (223) 222 63 67 Quartier Sema 1, rue 50, Porte 1107 Email: communication@aproca.net, sp@aproca.net Site: www.aproca.net PLANIFICATION

Plus en détail

II - Définition et objectifs

II - Définition et objectifs CAHIER DES CHARGES TYPE D ELABORATION D UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES PUBLICS OU D UNE DEMARCHE «OBJECTIF ZERO PESTICIDE» A L ECHELLE D UNE COMMUNE ou GROUPEMENT DE COMMUNES NOVEMBRE 2014

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA ALIMA (the Alliance For International Medical Action) fête ses 4 ans d existence en 2013. Depuis sa création, l association a su se développer

Plus en détail

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle EVALUATION FINALE SEN/024 Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code

Plus en détail

Guide de la Commission Hygiène et Assainissement pour l Assainissement en Milieu Rural Pour l Accès à l Assainissement

Guide de la Commission Hygiène et Assainissement pour l Assainissement en Milieu Rural Pour l Accès à l Assainissement Guide de la Commission Hygiène et Assainissement pour l Assainissement en Milieu Rural Pour l Accès à l Assainissement Communes de Ngogom et de Gainté Kaye 1 Plan du guide Page 02 Contexte Page 03 Mission

Plus en détail

Pour la révision des mécanismes du GCP et le renforcement des capacités du SP/CNCA Bujumbura, le 23 Février 2015

Pour la révision des mécanismes du GCP et le renforcement des capacités du SP/CNCA Bujumbura, le 23 Février 2015 PLAN D ACTIONS PRIORITAIRES Pour la révision des mécanismes du GCP et le renforcement des capacités du Bujumbura, le 23 Février 2015 Evaluation Indépendante des mécanismes du GCP Domaine 1 : Révision du

Plus en détail

Vers une Économie Verte pour un Développement Durable du Maroc

Vers une Économie Verte pour un Développement Durable du Maroc ROYAUME DU MAROC Secrétariat d Etat chargé de l Eau et de l Environnement Vers une Économie Verte pour un Développement Durable du Maroc AMAL MOUFARREH CONTEXTE NATIONAL Principaux Constats Le Maroc adopte

Plus en détail

CATALOGUE 2015 FORMATION RECRUTEMENT/PLACEMENT CONSULTING INFORMATIQUE

CATALOGUE 2015 FORMATION RECRUTEMENT/PLACEMENT CONSULTING INFORMATIQUE CATALOGUE 2015 FORMATION RECRUTEMENT/PLACEMENT CONSULTING INFORMATIQUE 1 A PROPOS DE NOUS Le Centre International pour le Conseil et la Formation est un cabinet de Formation, de Conseil, de Recrutement/Placement

Plus en détail

Karim Coulibaly, Directeur exécutif de ODYSSEE

Karim Coulibaly, Directeur exécutif de ODYSSEE COMMUNICATION AU FORUM MULTI ACTEURS SUR LA GOUVERNANCE ET LA CITOYENNETE (ODYSSEE MALI) Thème : L intercommunalité comme moyen d accélération du processus de décentralisation et d intégration régionale

Plus en détail

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre :

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : SAGE Ellé Isole Laïta De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : Plouëc du Trieux Le 7 octobre 2009 917 km 2 Le bassin versant Ellé-Isole-Laïta 38 communes 3 départements Initiation de la démarche

Plus en détail