1.1 CONTEXTE Fréquences d inspection des produits Plans d échantillonnage pour fins d analyse en laboratoire...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1.1 CONTEXTE... 1-1. 1.1.1 Fréquences d inspection des produits... 1-1. 1.1.2 Plans d échantillonnage pour fins d analyse en laboratoire..."

Transcription

1 1.1 CONTEXTE Fréquences d inspection des produits Plans d échantillonnage pour fins d analyse en laboratoire Nombre d échantillons à inspecter Structure de ce manuel Accès aux rapports d inspection et formulaires électroniques de l ACIA Commande de rapports et de formulaires de l ACIA sous forme papier Accès aux feuilles de travail électroniques OBJECTIF PORTÉE MODIFICATIONS FONDEMENT LÉGISLATIF RÉFÉRENCES APPLICATION DU RÈGLEMENT SUR LES PRODUITS TRANSFORMÉS Définition de l expression «transformé» Expédition des produits transformés Produits transformés visés par les catégories [annexe I du RPT] Produits visés par les catégories nommément désignés à l annexe I Modes de présentation des produits visés par les catégories Ingrédients autorisés dans les produits visés par les catégories Produits transformés visés par une norme d identité [annexe II du RPT] Produits nommément désignés à l annexe II Classes d aliments énumérés à l annexe II Ingrédients autorisés dans les aliments visés par une norme d identité Produits transformés uniquement visés par les contenants prescrits [annexe III du RPT] Ingrédients autorisés dans les aliments uniquement visés par les contenants prescrits Manuel d inspection des produits - produits transformés 1 - i

2 1.7.6 Règlement sur les aliments et drogues (RAD) SESSIONS DE FORMATIONS SUGGÉRÉES POUR LES INSPECTEURS CONDUITE DE L INSPECTEUR Confidentialité Accès par un tiers à l information PRÉPARATION POUR L INSPECTION RAPPORTS D INSPECTION SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL (SST) ANNEXE 1A: Arbre de décision : Est-ce que le produit est assujetti au Règlement sur les produits transformés (RPT)? ANNEXE 1B: Résumé des exigences pour les produits transformés assujettis au Règlement sur les produits transformés (RPT), au Règlement sur les aliments et drogues (RAD), et au Règlement sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation (REÉPC) ANNEXE 1C: Sessions de formation suggérées pour les inspecteurs Manuel d inspection des produits - produits transformés 1 - ii

3 1.1 CONTEXTE Retour à l index Les parties réglementées (importateurs, établissements agréés, distributeurs, etc.) sont responsables de la salubrité, de l authenticité et de la qualité de leurs produits. L Agence canadienne d inspection des aliments (ACIA) est chargée de surveiller les produits pour s assurer qu ils sont salubres et sains et qu ils satisfont aux exigences de la réglementation. Les inspecteurs du programme des produits transformés effectuent l inspection des produits transformés (i.e., les produits de fruits et de légumes transformés) assujettis au Règlement sur les produits transformés (RPT) et préparés par des établissements agréés avec l ACIA ou importés au Canada. Il existe 6 différentes sortes de produits transformés : aliments peu acides en contenants scellés hermétiquement (ex: légumes en conserves, soupes aux légumes) ; aliments peu acides acidifiés en conserves (ex: marinades acides ou fermentées, raifort, légumes acidifiés en conserves) ; aliments congelés (fruits ou légumes congelés) ; aliments acides (fruits en conserve, produits de tomates en conserve) ; aliments à faible activité hydrique (Aw) (ex: confitures, gelées, garnitures à tarte, fruits glacés) ; et jus et nectars (i.e., jus de fruits, jus de légumes, nectars de fruits). Les produits transformés sont inspectés et/ou échantillonnés afin de vérifier s ils se conforment aux sections applicables de la Loi sur les produits agricoles au Canada (LPAC), le Règlement sur les produits transformés (RPT), la Loi et le Règlement sur les aliments et drogues (LAD et RAD), la Loi et le Règlement sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation (LEÉPC et REÉPC) et aux politiques et lignes directrices qui y sont liées. Plusieurs établissements agréés fabriquent aussi des produits qui ne sont pas visés par le RPT. Les inspecteurs vérifient si ces aliments sont conformes à la LAD et le RAD, la LEÉPC et le REÉPC et/ou autres règlements applicables Fréquences d inspection des produits Retour à l index Chaque année, un nombre minimal d activités d inspection de produits (produits transformés canadiens et importés) est établi. Les activités d inspection évaluent la qualité, la quantité et la salubrité des produits visés par le RPT. La fréquence d inspection des produits tiennent compte du potentiel de risque du type de produit visé (ex: aliments peu acides en contenants scellés hermétiquement vs aliments congelés), du potentiel de risque de fraude économique (ex: classement des produits, quantité nette) et de l historique de conformité selon le type de produit, le pays d origine, etc. Ce potentiel de risque est évalué en fonction des résultats obtenus lors des activités d inspection. Les nouvelles tendances et les enjeux actuels au Canada et à l étranger sont aussi considérés. La fréquence minimale des activités d inspection de produits pour chaque inspecteur est ensuite établie par le processus de planification du travail de la région/du centre opérationnel/du district Plans d échantillonnage pour fins d analyse en laboratoire Retour à l index Chaque année, des plan d'échantillonnage de produits et leurs directives sont établis et distribués à l échelle nationale. Ils indiquent le nombre d échantillons de produits transformés canadiens et importés à prélever afin d évaluer la qualité et/ou la salubrité des aliments et fournissent des directives détaillées (ex: produits et pays visés, taille et nombre d échantillons à prélever, laboratoire où expédier les échantillons, critères d évaluation, mesures correctives). Le nombre d'échantillons à prélever est attribué aux inspecteurs par le processus de planification du travail de la région/du centre opérationnel/du district. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-1

4 Le numéro du plan d échantillonnage (ex: F200) est inclus dans le présent manuel lorsqu il est pertinent à l activité d inspection Nombre d échantillons à inspecter Retour à l index Le nombre d échantillons est le nombre d unités de produits requis pour l activité d inspection. Chaque chapitre du présent manuel précise le nombre d échantillons à inspecter puisque ce nombre varie selon le cadre de chaque activité d inspection. Exemples: Certains nombres d échantillons sont fixes (ex: au chapitre 3, un échantillon est requis pour une vérification d étiquette. Au chapitre 7, 200 contenants sont requis pour une vérification d intégrité des contenants). Certains nombres d échantillons varient selon la taille du lot à inspecter (ex: au chapitre 5, le nombre d échantillons pour une vérification du classement et normes pourrait être 3, 6, 13, 21, etc. Au chapitre 6, le nombre d échantillons pour une vérification de la quantité nette pourrait être 32, 64, etc.) Structure de ce manuel Retour à l index Ce manuel est un outil de travail conçu expressément pour les inspecteurs des produits transformés. La plupart des chapitres correspondent à une activité établie par les plans de travail de l inspecteur. Les annexes correspondant à chacun des chapitres se retrouvent à la fin de ceux-ci (ex: l annexe 1A ne correspond qu au chapitre 1, l annexe 3A au chapitre 3). Si une annexe est liée à plus d un chapitre ou à l ensemble du programme des produits transformés, cette annexe se retrouve à la fin du manuel (ex: annexe I). Chaque chapitre contient une section intitulée «FORMULAIRES REQUIS ET RÉFÉRENCES» ou «FORMULAIRES REQUIS, ÉQUIPEMENT ET RÉFÉRENCES» qui précise les formulaires, l équipement et les références nécessaires pour mener à bien l inspection et comprend des références vers ces documents ou formulaires. Pour faciliter la mise à jour de ces références, ces derniers ne sont pas reproduits ailleurs dans le texte. L information ou une méthode déjà exposée dans un autre manuel ou document n est pas reprise ni reproduite dans le présent manuel mais y est donnée en référence. Par conséquent, il est important de revoir chaque chapitre avant d entreprendre la tâche à laquelle il est associé pour vous assurer de comprendre et d avoir accès à toutes les références supplémentaires. La section des formulaires de chaque chapitre contient des références aux rapports d inspection et aux formulaires de l ACIA afin de permettre l accès rapide aux documents pertinents. Ces références vont soit: ouvrir le document directement (ex: les formulaires pour l industrie, disponible sur le site Web de l ACIA) ; ou mener au Répertoire interne des formulaires de l ACIA (ex: les formulaires pour l usage de l ACIA seulement, disponible sur Merlin, c est-à-dire, l intranet de l ACIA). Ce répertoire contient : des références aux rapports d inspections et aux formulaires électroniques (voir les instructions à la section ) ; et/ou l information nécessaire pour commander les rapports et formulaires vierges en format papier lorsque les versions électroniques ne sont pas disponibles ou pratiques (voir la section ). Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-2

5 Accès aux rapports d inspection et formulaires électroniques de l ACIA Retour à l index Pour accéder aux rapports et aux formulaires électroniques, les inspecteurs ont besoin d une connexion au réseau local (RL/LAN) ou d un accès commué la première fois qu ils ouvrent le document. Les étapes sont les suivantes : Cliquer sur l hyperlien dans la section des formulaires du chapitre. Par exemple, pour le rapport d inspection en chapitre 3 : Formulaires Rapport d inspection (CFIA / ACIA 0992) Rechercher le numéro de formulaire CFIA/ACIA 0992 dans le Répertoire des formulaires: Cliquer sur À l écran suivant, le document peut être ouvert ou sauvegardé (tel qu expliqué aux points (1) et (2) ci-dessous). L une ou l autre voie, le document sera automatiquement sauvegardé sur l ordinateur de l inspecteur (e.g., dans Desktop eforms, le document sera inséré sous «fichier - nouveau document - modèles local»). Le document sera ensuite accessible avec ou sans connexion au réseau local ou accès commué. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-3

6 1) Si la touche «ouvrir» est sélectionnée, le document peut être complété électroniquement, imprimé et si désiré, sauvegardé dans SGDDI ou sur le lecteur local de l inspecteur. L inspecteur peut créer son propre modèle pour les documents non-numérotés (ex: le rapport d inspection) afin d éviter le besoin d enregistrer la même information à plusieurs reprises dans Desktop eforms (ex: son nom et numéro de téléphone). Pour ce faire, il faut ouvrir le document, inscrire les données et sauvegarder le modèle personnalisé dans SGDDI* ou sur le lecteur local. Ne pas créer des modèles pour les formulaires numérotés (ex: l avis de rétention) puisqu un nouveau numéro de série ne sera pas généré. 2) Si la touche «enregistrer» est sélectionnée, une icône peut être installée sur le bureau de l ordinateur afin de récupérer rapidement les documents numérotés et non-numérotés. Si le document sauvegardé est recherché plus tard sans RL/LAN ou accès commué, l ordinateur produira automatiquement un numéro de série alternatif chaque fois qu un formulaire numéroté est recherché. Pour installer le document comme une icône sur le bureau de l ordinateur : Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-4

7 Cliquer sur Cliquer sur L icône du document apparaîtra sur le bureau de l ordinateur Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-5

8 Commande de rapports et de formulaires de l ACIA sous forme papier Retour à l index Chaque commande de rapports et de formulaires doit contenir un minimum de 1000 copies du même document. Les arrangements financiers doivent être faits selon les procédures établies par le bureau local (i.e., commandé par le personnel autorisé détenteur d une carte d achat, commandé par l entremise d un agent d approvisionnements). Les inspecteurs devraient avoir accès à une réserve de documents pour une période de 6 à 12 mois Accès aux feuilles de travail électroniques Retour à l index Toutes les feuilles de travail présentent dans ce manuel sont accessible par les inspecteurs. Ces derniers peuvent avoir accès aux feuilles de travail et les compléter par voie électronique (en utilisant par ex: WordPerfect, Word ou Excel). Au besoin, les inspecteurs peuvent imprimer des copies vierges ou complétées. 1.2 OBJECTIF Retour à l index Fournir aux inspecteurs des méthodes, des procédures, des lignes directrices et des politiques uniformes afin de vérifier la conformité aux Lois et règlements applicables des produits transformés importés et/ou préparés par des établissements agréés au Canada, qui visent autant le marché domestique que l exportation. 1.3 PORTÉE Retour à l index Le présent manuel porte sur l inspection des produits de fruits et de légumes transformés visés par le RPT, importés ou domestiques. Ceci comprend en général les produits à longue durée de conservation ou congelés ainsi que les produits réfrigérés qui ont été transformés pour prolonger leur durée de conservation au-delà de 90 jours. Se reporter à la liste des «Produits régis par le Règlement sur les produits transformés (RPT)» au tableau 11-1 du chapitre 11 du Guide d étiquetage et de publicité sur les aliments. Ce tableau liste tous les produits couverts par le RPT ainsi que les annexes qui leur sont applicables. 1.4 MODIFICATIONS Retour à l index La présente version remplace le Manuel de l inspection des produits - Produits transformés publié en Les modifications apportées à ce manuel seront publiées au besoin pour chaque chapitre et les pages modifiées seront datées. Les demandes de changements ou de modifications doivent être acheminées par le spécialiste du programme des produits transformés au gestionnaire national de la section des produits transformés, Division agroalimentaire. 1.5 FONDEMENT LÉGISLATIF Retour à l index La Loi sur l Agence canadienne d inspection des aliments a été créée en 1997 pour la création de l ACIA et pour modifier ou abroger d autres lois et règlements au besoin. L article 11 de la Loi sur l ACIA énonce que l Agence est chargée de régir et d appliquer dix lois, incluant la Loi sur les produits agricoles au Canada, la Loi sur les aliments et drogues, et la Loi sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation. Le personnel œuvrant dans le cadre du Programme des produits transformés a besoin de cartes d identité attestant qu ils sont des inspecteurs aux termes des lois suivantes : la Loi sur les produits agricoles au Canada (habilite le RPT) ; la Loi sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation ; et la Loi sur les aliments et drogues. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-6

9 1.6 RÉFÉRENCES Retour à l index Loi sur les produits agricoles au Canada (LPAC) Règlement sur les produits transformés (RPT) Loi sur les aliments et drogues (LAD) Règlement sur les aliments et drogues (RAD) Loi sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation (LEEPC) Règlement sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation (REEPC) Loi sur l accès à l information Loi sur la protection des renseignements personnels Accès à l information et protection des renseignements personnels Tableau 11-1 du Guide d étiquetage et de publicité sur les aliments 1.7 APPLICATION DU RÈGLEMENT SUR LES PRODUITS TRANSFORMÉS Retour à l index Il y a trois conditions obligatoires pour qu un produit de fruit ou de légume soit assujetti au RPT : 1. Le produit doit être conforme à la définition de «transformé» aux termes du RPT (voir 1.7.1) ; Nota : Dans le présent manuel, les produits de fruits et de légumes qui rencontrent la définition de «transformé» sont nommés «produits transformés». 2. Le produit transformé fait l objet d un commerce : a) international ; b) interprovincial ; et/ou c) intra-provincial et est préparé par un établissement agréé et/ou l étiquette porte une marque de catégorie canadienne (voir 1.7.2). Exemptions : Les paragraphes 56.(3), 59.(3) et 60.(3) exemptent respectivement certains envois qui font l objet d un commerce d exportation, d un commerce inter provincial et d importation des exigences du RPT. Par exemple, les envois ayant un poids d'au plus 20 kg et ceux qui font partie des effets personnels d un émigrant ou d un immigrant. 3. Le produit transformé est assujetti à l une ou l autre des conditions suivantes : a) aux catégories à l annexe I du RPT (voir 1.7.3) ; ou b) à une norme d identité à l annexe II du RPT (voir 1.7.4) ; et/ou c) aux contenants dont les capacités sont prescrites à l annexe III du RPT (voir 1.7.5). Le tableau 11-1 du Guide d étiquetage et de publicité sur les aliments résume quels produits transformés sont visés par une catégorie, une norme d identité et/ou un contenant dont les capacités sont prescrites. Exemptions : Essai de mise en marché (EMM) : Permet à une entreprise de mettre en marché un produit qui ne rencontre pas les exigences du RPT mais qui est conforme au RAD. Cela Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-7

10 permet à l entreprise de rassembler des données relatives à la réponse des consommateurs afin d appuyer une proposition de modification au RPT. Pour plus de détails, voir le chapitre 13 - Essais de mise en marché. Exemption ministérielle (EM) : Permet à une entreprise d importer un produit qui ne rencontre pas les exigences du RPT, pourvu qu il rencontre les exigences reliées à la santé et à la salubrité. L EM a pour but de pallier à une pénurie au Canada. Les exemptions aux contenants prescrits sont les plus fréquentes, permettant ainsi l importation de produits en vrac, destinés à la transformation ou au réemballage. Pour plus de détails, voir le chapitre 14 - Exemptions ministérielles. À l annexe 1A, un arbre de décision résume, en une page, comment déterminer si un produit est assujetti au RPT. Les détails établis aux parties à ci-bas aident à répondre aux questions dans l arbre de décision. Les produits alimentaires régis par le RPT sont également visés par la LAD et la LEÉPC et leurs règlements d application. L annexe 1B résume l application et les exigences de chaque règlement. Lorsqu un produit est visé à la fois par des normes du RPT et du RAD, la norme la plus restrictive s applique afin que le produit soit toujours conforme aux deux règlements Définition de l expression «transformé» Retour à l index «Transformé» qualifie le produit alimentaire mis en conserve, cuit, congelé, concentré, mariné ou conditionné de toute autre façon afin d en assurer la conservation... durant le transport, la distribution et l entreposage... [article 2, RPT] «en conserve» signifie un contenant hermétiquement scellé, soit un contenant conçu pour y empêcher l'entrée des micro-organismes, y compris les spores. Par exemple : les boîtes métalliques, pots de verre et les sachets souples. L expression «transformé afin d en assurer la conservation» n est pas définie dans le RPT. Par contre, elle est définie sur le plan administratif comme «un procédé, seul ou associé à la réfrigération*, qui prolonge la durée de conservation au-delà de 90 jours.» * Étant donné que la réfrigération n est pas un procédé, les produits de fruits et de légumes réfrigérés ne sont visés par le RPT que s ils ont subi une certaine forme de transformation (ex: cuit, pasteurisé, acidifié ou fermenté) et ont une durée de conservation de plus de 90 jours s ils sont conservés au réfrigérateur. Par exemple, les cornichons réfrigérés Expédition des produits transformés Retour à l index Pour être assujetti au RPT, un produit transformé doit être expédié : a) à l étranger ; b) d une province à une autre ; et/ou c) à l intérieur d une province et doit avoir été préparé dans un établissement agréé et/ou porter une étiquette affichant une marque de catégorie Canada. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-8

11 Tous les produits transformés, préparés par un établissement agréé, sont assujettis au RPT, même s ils sont vendus uniquement à l intérieur de la province [article 13, LPAC]. Exemple : Un établissement agréé fait du jus de pommes (destiné au commerce interprovincial) et de la confiture (destinée au commerce intra-provincial). Le jus ET la confiture doivent satisfaire aux exigences du RPT. Les marques de catégories Canada sont des marques déposées appartenant à l ACIA. Seuls les établissements agréés ont le privilège de s en servir. En d autres termes, un établissement qui souhaite apposer une marque de catégorie Canada sur un produit doit être agréé, même si le produit est destiné uniquement au commerce intra-provincial. Exemple : Un établissement fait du jus de pommes et déclare une catégorie sur son étiquette (c est-à-dire Canada de fantaisie ou Canada de choix). Même si le produit n est vendu qu à l intérieur de sa province, la marque de catégorie exige que l établissement soit agréé et que le produit soit conforme aux exigences du RPT. Nota : Les produits transformés préparés par un établissement non-agréé, ne portant pas de catégorie canadienne étant uniquement commercialisés dans leurs province d origine ne sont pas visés par le RPT Produits transformés visés par les catégories [annexe I du RPT] Retour à l index Pour être visé par les catégories, un produit transformé doit : être nommément désigné à l annexe I du RPT (voir ) ; être conforme au mode de préparation spécifié, le cas échéant, (voir ) ; et ne contenir que les ingrédients autorisés (voir ). Lorsqu un produit transformé répond à toutes les exigences susmentionnées, le nom usuel indiqué à l annexe I est celui qui doit être utilisé pour identifier l aliment. Pour certains produits, la déclaration d une catégorie tel que prévu par l annexe 1 est optionnelle (ex: catsup aux tomates, sauce chili aux tomates). Il est important de noter que toutes les exigences listées s appliquent tout de même au produit, que celui-ci porte une catégorie ou non. Lorsqu on évalue un produit, il ne faut pas se fier uniquement au nom usuel pour établir si le produit est visé par le RPT. Si le nom usuel déclaré sur l étiquette laisse supposer que le produit n est pas visé par le RPT alors que vous soupçonnez le contraire, vérifiez la liste des ingrédients, le procédé et la recette (si elle est accessible) pour confirmer que le produit n est effectivement pas visé par le RPT. Si le produit répond aux exigences de composition de l annexe I, le nom usuel doit être modifié en conséquence Produits visés par les catégories nommément désignés à l annexe I Retour à l index Les produits en conserve sont énumérés au tableau I et les produits congelés au tableau II de l annexe I du RPT. Exemples : Haricots verts en conserve [tableau I, article 10] Bleuets congelés [tableau II, article 11] Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-9

12 Modes de présentation des produits visés par les catégories Retour à l index Lorsque le mode de présentation d un produit pour lequel des catégories sont établies est spécifié (ex: entier, en tranches, en cubes), seuls les modes de présentation prescrits à l annexe I du RPT sont visés par une catégorie. Exemples : 1) Les champignons en conserve [annexe I, tableau I, article 35 du RPT] ne peuvent être visés par une catégorie que s ils sont «entiers», «tranchés», «en boutons» ou «en boutons tranchés». 2) Les pommes de terre frites congelées [annexe I, tableau II, article 31 du RPT] ne peuvent être visées par une catégorie que si elles sont de «coupe droite ou coupe régulière», «paille ou julienne», «coupe ondulée», «paille en coupe ondulée ou julienne en coupe ondulée». Lorsque le mode de présentation d un produit diffère de ceux qui sont prescrits, ce produit peut : a) être visé par une norme d identité prévue à l annexe II du RPT (conformément à la partie du présent chapitre), Exemple : Les champignons en conserve «pieds et morceaux» ne sont pas visés par une catégorie, mais par une norme d identité [annexe II, article 34 du RPT]. OU b) être exclus de la portée du RPT. Exemple : Les pommes de terre frites congelées «Coupe steak/campagnarde» ne sont pas visées par une catégorie. Comme elle sont frites dans l huile, elles ne respectent aucune norme d identité énoncée dans l annexe II (notamment la norme relative aux légumes congelés). Elles ne sont donc pas visées par le RPT Ingrédients autorisés dans les produits visés par les catégories Retour à l index Nota : Les additifs alimentaires (ex: antioxydants, agents raffermissants, agents épaississants, rajusteurs de ph) et l'addition de la vitamine C sont expliqués en détails au chapitre 4 - Vérification des ingrédients. Les ingrédients spécifiques (incluant les additifs alimentaires et la vitamine C) sont énumérés à l article du produit alimentaire concerné de l annexe I. Les ingrédients génériques (incluant les additifs alimentaires) sont énumérés dans le RPT à: la partie III, article 28 (pour les fruits en conserve et les fruits congelés) ; ou la partie III, article 30 (pour les légumes en conserve) ; et/ou l annexe I, tableau I, article 1 (pour les fruits et les légumes en conserve) ; ou l annexe I, tableau II, article 1 (pour les fruits et les légumes congelés). Les dispositions susmentionnées permettent collectivement l utilisation d ingrédients génériques dans les classes d aliments suivants : Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-10

13 Fruits en conserve avec catégories : a) Doivent être préparés avec des fruits frais conservés dans l eau, un ou des jus de fruits ou un ou des jus de fruits faits de concentré ; et b) Peuvent contenir du sucre, du sucre inverti, du miel, du dextrose et/ou du glucose [et/ou du sirop de maïs (décision administrative)], à l état sec et/ou liquide. Fruits congelés avec catégories : a) Doivent être préparés en congelant des fruits ; et b) Peuvent contenir : i) du sucre, du sucre inverti, du dextrose ou du glucose [et/ou du sirop de maïs (décision administrative)] à l état sec et/ou liquide, soit avec de l eau pour faire un sirop, soit à l état sec ; ii) iii) un ou des jus de fruits, un ou des jus de fruits faits de concentré ; et/ou de l acide ascorbique ou de l acide isoascorbique (acide érythorbique) pour prévenir l altération de la couleur (additif alimentaire). Légumes en conserve avec catégories : a) Doivent être préparés avec des légumes frais conservés dans l eau ; et b) Peuvent contenir : i) du sucre, du sucre inverti, du dextrose ou du glucose [et/ou du sirop de maïs (décision administrative)] à l état sec et/ou liquide ; ii) iii) du sel ; et/ou un agent raffermissant. Légumes congelés avec catégories : a) Doivent être des légumes soumis à un traitement de blanchiment avant la congélation ; et b) Peuvent contenir du sel. Si les ingrédients spécifiques sont énumérés exclusivement dans la rubrique traitant de la catégorie d un aliment donné, les dispositions concernant les ingrédients génériques énumérés aux sections 28 et 30 de la partie III et à l article 1 des tableaux I et II de l annexe I NE S APPLIQUENT PAS. Exemples : 1) Les tomates entières en conserve [annexe I, tableau I, article 52 du RPT] doivent être le produit préparé à partir de tomates mûres...qui sont pelées et étrognées...; et peuvent contenir les ingrédients suivants : a) le liquide obtenu de ces tomates...; b) le liquide obtenu d autres tomates ; c) un des agents raffermissants suivants : chlorure de calcium, sulfate de calcium, citrate de calcium ou monophosphate de calcium...; Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-11

14 d) de l acide citrique...; et/ou e) du sel, des épices ou tout autre ingrédient aromatisant naturel et, à l état sec seulement, du sucre, du sucres inverti ou du dextrose. Comme les ingrédients spécifiques autorisés dans les tomates entières en conserve sont énumérés exclusivement à l article 52, les dispositions concernant les ingrédients génériques autorisés dans les légumes en conserve ne s appliquent pas à ce produit. Même si l article 30 de la partie III et l annexe I, tableau I, article 1 du RPT stipulent que les légumes en conserve doivent être conservés dans l eau, on ne peut pas ajouter d eau (un ingrédient générique) aux tomates en conserve. En revanche, les tomates en conserve peuvent contenir des épices, de l acide citrique et des ingrédients aromatisants naturels. 2) Les pommes tranchées (en conserve) [annexe I, tableau I, article 2 du RPT] doivent être conservées dans le sirop ou dans l eau (tel que défini à l article 2(1) du RPT) ; et peuvent contenir un agent raffermissant. Comme les ingrédients spécifiques autorisés dans les pommes tranchées en conserve sont énumérés exclusivement à l annexe I, tableau I, article 2, les dispositions concernant les ingrédients génériques autorisés dans les «fruits en conserve» ne s appliquent pas à ce produit. 3) Abricots entiers (en conserve) [annexe I, tableau I, article 7 du RPT]. Comme aucun ingrédient spécifique n est indiqué pour ce produit, les ingrédients autorisés dans les abricots entiers en conserve sont les ingrédients génériques spécifiés pour les «fruits en conserve». 4) Cocktail aux fruits congelé [annexe I, tableau II, article 23 du RPT] Doit contenir les fruits suivants, présentés dans les modes et les proportions indiqués : (i) au moins 30 pour cent et au plus 50 pour cent de pêches coupées en dés, poids égoutté, (ii) au moins 25 pour cent et au plus 45 pour cent de poires coupées en dés, poids égoutté, (iii) au moins six pour cent et au plus 16 pour cent de segments d ananas, poids égoutté, et (iv) au moins deux pour cent et au plus 20 pour cent, poids égoutté, de cerises entières ou en moitiés, ou de raisins entiers, ou des deux. Comme les ingrédients spécifiques autorisés ne sont pas exclusivement énumérés, les ingrédients génériques autorisés dans les «fruits congelés» sont autorisés dans ce produit. Lorsqu un ingrédient non autorisé est ajouté en quantité suffisante permettant de distinguer clairement cet aliment de celui qui est visé par une catégorie, le nouvel aliment n est pas assujetti aux catégories à condition que le nom usuel diffère de celui prescrit à l annexe I. Le nouvel aliment peut être visé par une norme d identité à l annexe II du RPT ou être exclu de la portée du RPT. Aux fins de cette interprétation, Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-12

15 les ingrédients non autorisés n incluent pas les additifs alimentaires, les vitamines et les minéraux nutritifs, puisque ceux-ci sont strictement régis par le RPT et le RAD. Exception : les essais de mise en marché tel que décrits au chapitre 13 - Essais de mise en marché Produits transformés visés par une norme d identité [annexe II du RPT] Retour à l index Pour être visé par une norme d identité, un produit transformé doit : être nommément désigné à l annexe II du RPT, (voir ) ; ou faire partie d une des classes d aliments énumérées à l annexe II du RPT (voir ) ; et ne contenir que les ingrédients autorisés (voir ) Produits nommément désignés à l annexe II Retour à l index Lorsqu un produit nommément désigné à l annexe II répond à une norme d identité, le nom usuel préscrit à l annexe II doit être utilisé pour identifier le produit alimentaire. Exemples de produits nommément désignés à l annexe II du RPT : Jus de raisins [article 14] Olives en conserve [article 36] Classes d aliments énumérés à l annexe II Retour à l index Une norme d identité pour une classe d aliments s applique à un groupe d aliments semblables mais exclut tout aliment nommément désigné ailleurs dans l annexe I ou II du RPT. Le nom usuel d un produit faisant partie d une classe d aliments est : le nom imprimé en caractères gras au titre 11 du RAD. OU Exemple: «jus d orange» est un nom mentionné en caractères gras à l article B du RAD, tandis que «jus de fruits» est un nom de classe d aliment à l annexe II, article 13 du RPT le nom sous lequel l aliment est généralement connu (si le nom n est pas spécifié tel quel par le RAD). Exemple: «les pommes de terres au gratin» (en conserve) est le nom sous lequel l aliment est généralement connu, alors que les «Légumes en conserve avec sauce, beurre, sauce au beurre, sauce au fromage ou sauce aux tomates» est le nom de la classe d aliment à l annexe II, article 24 du RPT. En ce qui concerne les classes, le terme «légumes» inclut les légumes, les champignons comestibles, les racines et les feuilles. Concernant les ingrédients permis ou non, l énoncé suivant apparaît dans plusieurs classes d aliments: Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-13

16 «dans le cas d un fruit/légume particulier, toute autre substance dont l addition à ce fruit/légume est autorisée en vertu du présent règlement.» Cela signifie qu'un fruit ou un légume assujetti à une norme d'identité de l'annexe II peut contenir tous les ingrédients permis dans la norme de catégorie de l'annexe I pour ce fruit ou ce légume. Exemple: «en moitiés» n est pas une coupe reconnue par l annexe I pour les pommes en conserve. Le produit devient donc assujetti à la norme d identité pour les fruits en conserve de l annexe II. Par contre, les pommes en moitiés en conserve peuvent tout de même contenir un agent raffermissant tel que spécifié dans la norme de catégorie pour les pommes tranchées en conserve. Les classes d aliments énumérés à l annexe II du RPT incluent : 1) «Légumes en conserve» [annexe II, article 23 du RPT] Sont le produit préparé en transformant à la chaleur des légumes frais préparés de la manière appropriée ; et Peuvent contenir : a) de l eau, du sucre, du sucre inverti, du dextrose ou du glucose à l état sec ou liquide, du sel et un agent raffermissant ; et b) dans le cas d un légume particulier, toute autre substance dont l addition à ce légume est autorisée en vertu du présent règlement. Exemples : cœurs de palmier en conserve et pousses de bambou en conserve Nota : «(Nom du légume) en conserve» est un aliment normalisé en vertu de l article B du RAD. 2) «Légumes en conserve avec sauce, beurre, sauce au beurre, sauce au fromage ou sauce aux tomates» [annexe II, article 24 du RPT] Doivent être le produit obtenu en transformant à la chaleur des légumes frais préparés de la manière appropriée ; et Peuvent contenir de l eau, du sucre, du sucre inverti, du dextrose ou du glucose à l état sec ou liquide, du sel, un agent raffermissant, du beurre, du fromage, un ou des épaississants, de l huile végétale, de la sauce, de la sauce aux tomates, des assaisonnements, des épices, un exhausseur de saveur, un ingrédient aromatisant naturel ou toute autre substance dont l addition à ce légume est autorisée en vertu du présent règlement. Exemple : pommes de terre dauphinoises en conserve Nota : «Les asperges avec beurre et/ou sauce», «les haricots (verts ou jaunes) avec beurre et/ou sauce» et «les pois avec beurre et/ou sauce», tous en conserve, sont des aliments normalisés en vertu de l article B du RAD. Tout autre légume avec beurre et/ou sauce est un aliment non normalisé aux termes du RAD. 3) «Légumes congelés» [annexe II, article 25 du RPT] Doivent être le produit obtenu en congelant des légumes frais préparés de la manière appropriée ; et Peuvent contenir du sel, un agent raffermissant, tout ingrédient aromatisant naturel et, dans le cas d un légume particulier, toute autre substance dont l addition à ce légume est autorisée en vertu du présent règlement. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-14

17 Exemple : poivrons verts congelés Nota : «Le (nom du légume) congelé» est un aliment normalisé en vertu de l article B du RAD. 4) «Jus de légumes» (en conserve) [annexe II, article 26 du RPT] Est le liquide pasteurisé non concentré exprimé de légumes frais, propres, sains, avec ou sans l application de la chaleur et au moyen d une méthode qui n y ajoute pas d eau ; et Peut contenir du sel et, à l état sec seulement, du sucre, du sucre inverti ou du dextrose. Exemple : jus de carottes Nota : C est un aliment non normalisé aux termes du RAD. 5) «Fruits en conserve» [annexe II, article 11 du RPT] Doivent être le produit préparé en transformant à la chaleur des fruits frais préparés de la manière appropriée; être emballés dans une préparation d emballage faite d eau, d un ou de jus de fruits, d un ou de jus de fruits faits de concentrés, ou d un sirop constitué d eau, d un ou de jus de fruits, d un ou de jus de fruits faits de concentrés, combinés à du sucre, du sucre inverti, du dextrose ou du glucose à l état sec ou liquide, ou à toute combinaison de ces produits ; et Peuvent contenir, dans le cas d un fruit particulier, toute autre substance dont l addition à ce fruit est autorisée en vertu du présent règlement. Exemple : ananas en conserve. Nota : «(Nom du fruit) en conserve» est normalisé en vertu de l article B du RAD. 6) «Fruits congelés» [annexe II, article 12 du RPT] Doivent être le produit obtenu en congelant des fruits frais préparés de la manière appropriée ; et Peuvent contenir un ou des ingrédients édulcorants composé de sucre, de sucre inverti, de dextrose ou de glucose à l état sec ou liquide, seuls ou combinés à de l eau, à un jus ou des jus de fruits, un ou des jus de fruits faits de concentrés, et, dans le cas d un fruit particulier, toute autre substance dont l addition à ce fruit est autorisée en vertu du présent règlement. Exemple : canneberges congelées Notas : lorsque du sucre, du sucre inverti, du dextrose et/ou du glucose sont ajouté à l état sec, un pourcentage minimal doit être ajouté à certains fruits, tel que spécifié à l annexe IV, tableau IV du RPT. «(Nom du fruit) congelé» est normalisé en vertu de l article B du RAD. 7) «Jus de fruits» (en conserve) [annexe II, article 13 du RPT] Doit être le liquide non fermenté exprimé de fruits frais, mûrs, propres, sains et doit être nommé pour correspondre au fruit ou aux fruits dont il est obtenu ; et Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-15

18 Peut contenir du sucre, du sucre inverti ou du dextrose à l état sec seulement. Les jus de fruits incluent tous les jus faits à partir d un ou de plusieurs fruits frais sauf : i) le jus de pommes (visé par une catégorie à l annexe 1, tableau 1, article 3 du RPT) ; et ii) le jus de raisins (visé par une norme d identité à l annexe II, article 14 du RPT). Notas : Les seuls jus de fruits faits de concentré visés par le RPT sont les suivants : a) le jus de pommes fait de concentré (annexe I, tableau I, article 5) ; b) le jus de raisins fait de concentré (annexe II, article 16) ; et c) les jus faits de concentré vendus en tant qu aliments pour bébés (voir la partie du présent chapitre). Les jus normalisés dans le RAD se trouvent aux articles B à B ) «Haricots» ou «haricots végétariens» (en conserve) [annexe II, article 29 du RPT] Sont le produit préparé à partir de haricots secs ; et Peuvent contenir de la sauce, des assaisonnements, des épices et un agent édulcorant. Un haricot végétarien est un légume appartenant au genres Cicer, Phaseolus, Vicia ou Vigna, ce qui comprend les : dolique (à oeil noir) haricot moyen féverole à gros grains (gourgane ou fève des marais) haricot mungo haricot papillon féverole à petits grains haricot Pinto haricot (ou pois) Adzuki haricot à filet (haricot à parchemin) haricot rose haricot à œil jaune haricot Black Turtle haricot blanc haricot canneberge haricot Great Northern haricot mange-tout haricot romain (romano) haricot rouge petit haricot blanc (petit) haricot rond blanc pois chiche (haricot garbanzo) pois Zombi (haricot riz) tout autre haricot sec Les pois et les haricots de Lima qui sont mûrs, trempés secs, secs ou secs cuits sont exclus de la norme des haricots végétariens, car ils sont nommément désignés à l annexe II, articles 30 et 31 du RPT. Nota : Les «haricots» ou «haricots végétariens» normalisés dans le RAD se trouvent à l article B ) «Pois (mûrs, trempés secs, secs ou secs cuits)» (en conserve) [annexe II, article 30 du RPT] Sont le produit préparé à partir de pois mûrs ou de pois secs ; et Peuvent contenir de la sauce, des assaisonnements, des épices et un agent édulcorant. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-16

19 Ceci inclut les lentilles, les haricots lupin, les pois cajan (pois de Congo), pois cassés (jaunes ou verts, pois Marrowfat) et toutes autres légumineuses en conserve appartenant au genres Cajanus, Lens, Lupinus et Pisum. Nota : Les «haricots» ou «haricots végétariens» normalisés dans le RAD se trouvent à l article B Ingrédients autorisés dans les aliments visés par une norme d identité Retour à l index Nota : Les additifs alimentaires (ex: antioxydants, agents raffermissants, agents épaississants, rajusteurs de ph) et l'addition de la vitamine C sont expliqués en détails au chapitre 4 - Vérification des ingrédients. Les normes d identité indiquent quels sont les ingrédients (y compris les additifs alimentaires et la vitamine C) qui sont autorisés dans chaque aliment et dans chaque classe d aliments. Si une norme d identité désigne : a) une classe d ingrédients au lieu d énumérer les ingrédients particuliers autorisés dans l aliment, il faut consulter l annexe II, article 1 du RPT pour la définition pertinente. Exemple : Les «ingrédients édulcorants» sont permis dans la plupart des aliments visés par une norme d identité. L annexe II, article 1, définit «ingrédient édulcorant» comme suit : «désigne du sucre, du sucre inverti, du miel, du glucose, du dextrose [et/ou du sirop de maïs (décision administrative)] ou toute combinaison de ces produits à l état sec ou liquide.» b) pour les classes d additifs, ils ne sont pas énumérés de manière spécifique. Il faut consulter le RAD. Pour plus de détails, se reporter au chapitre 4 - Vérification des ingrédients. Lorsqu un ingrédient non autorisé est ajouté en quantité suffisante permettant de distinguer clairement cet aliment de celui qui est visé par une norme d identité, le nouvel aliment n est pas assujetti au RPT, à condition que le nom usuel prescrit à l annexe II ne soit pas utilisé. Aux fins de cette interprétation, les ingrédients non autorisés n incluent pas les additifs alimentaires, vitamines et minéraux nutritifs puisque ceux-ci sont strictement régis par le RPT et le RAD. Exception: Les aliments pour lesquels des essais de mise en marché ont été approuvés, tel que décrits au chapitre 13 - Essais de mise en marché Produits transformés uniquement visés par les contenants prescrits [annexe III du RPT] Retour à l index Il n existe que quatre aliments ou classes d aliments qui ne sont visés que par l annexe III du RPT: i) les aliments pour bébés ou jeunes enfants (en conserve) [tableau III, article 2] ; ii) les soupes aux légumes (en conserve) - condensées ou prêtes à servir [tableau III, articles 3 et 4] ; iii) le spaghetti dans de la sauce aux tomates (en conserve) [tableau III, article 5] ; et iv) le raifort préparé et le raifort en crème (en conserve) [tableau III, article 20] Ingrédients autorisés dans les aliments uniquement visés par les contenants prescrits Retour à l index Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-17

20 À l exception des aliments pour bébés et des aliments pour jeunes enfants*, les aliments énumérés plus haut sont des aliments non normalisés dans le RPT et le RAD. Ils peuvent donc contenir : a) n importe quel ingrédient alimentaire ; et b) n importe quel additif alimentaire autorisé dans les aliments non normalisés. Pour plus de détails, se reporter au chapitre 4 - Vérification des ingrédients. * Les aliments pour bébés et les aliments pour jeunes enfants : i) doivent respecter le titre 25 du RAD (voir les articles B , B , B , B et B ) ; ii) doivent respecter la partie D du RAD : niveaux de vitaminisation particuliers et apports quotidiens recommandés en vitamines et en minéraux nutritifs prescrits pour les enfants de moins de deux ans ; et iii) ne doivent contenir que les ingrédients autorisés dans : a) l annexe I du RPT (si l aliment pour bébés est également un produit visé par les catégories) ; b) l annexe II du RPT (si l aliment pour bébés est également un produit visé par une norme d identité) ; et/ou c) le titre 11 du RAD (si l aliment pour bébés est également un produit normalisé en vertu du RAD) Règlement sur les aliments et drogues (RAD) Retour à l index Nota : Les additifs alimentaires (ex: antioxydants, agents raffermissants, agents épaississants, rajusteurs de ph) et l'addition de la vitamine C sont expliqués en détails au chapitre 4 - Vérification des ingrédients. Lorsque l aliment est visé par une norme dans le RAD, le symbole [N] apparaît entre le numéro de l article et le nom de l aliment. Exemple : «B [N]. Le jus de tomates». Lorsque le nom de l aliment apparaît en caractères gras, c est le nom usuel prescrit qui doit être utilisé pour décrire l aliment. Les normes pour les produits transformés sont prescrites au titre 11 du RAD. Ces produits transformés ne doivent contenir que : a) les ingrédients autorisés par la norme du RAD et du RPT ; et b) les additifs alimentaires et la vitamine C autorisés par la norme du RAD et du RPT. Lorsqu un produit transformé n est pas visé par une norme du RAD, c est un produit non normalisé. Dans ce cas, il peut contenir : a) n importe quel ingrédient alimentaire permis par le RPT ; et b) les additifs alimentaires autorisés dans les aliments non normalisés par le RAD, à la condition qu ils soient autorisés par le RPT. 1.8 SESSIONS DE FORMATIONS SUGGÉRÉES POUR LES INSPECTEURS Retour à l index La formation des inspecteurs des produits transformés inclut l auto-formation des Lois et règlements applicables, des manuels d inspection, des politiques et procédures, ainsi que l apprentissage par mentorat et les sessions de formation en classe. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-18

NORME CODEX POUR LES CONCENTRÉS DE TOMATE TRAITÉS (CODEX STAN 57-1981)

NORME CODEX POUR LES CONCENTRÉS DE TOMATE TRAITÉS (CODEX STAN 57-1981) CODEX STAN 57 Page 1 de 1 NORME CODEX POUR LES CONCENTRÉS DE TOMATE TRAITÉS 1 CHAMP D APPLICATION (CODEX STAN 57-1981) La présente norme s applique au produit tel qu il est défini à la section 2 ci-dessous,

Plus en détail

ESSAIS DE MISE EN MARCHÉ

ESSAIS DE MISE EN MARCHÉ 13.1 OBJECTIFS................................................................. 13-1 13.1.1 Objectifs de ce chapitre.................................................... 13-1 13.1.2 Objectifs d un essai

Plus en détail

ANNEXE 7.1 - Documentation et procédure pour la délivrance d un Certificat d exportation (CFIA/ACIA 2659)

ANNEXE 7.1 - Documentation et procédure pour la délivrance d un Certificat d exportation (CFIA/ACIA 2659) 1. Portée Pour faciliter le commerce et/ou satisfaire aux exigences du pays importateur, les exportateurs peuvent demander un certificat d exportation aux termes de l article 54.1 du Règlement sur le miel

Plus en détail

Section 3 : Préparation à l inspection et gestion des documents. 3.3 Enregistrement des demandes d inspection et des certificats d inspection

Section 3 : Préparation à l inspection et gestion des documents. 3.3 Enregistrement des demandes d inspection et des certificats d inspection Section 3 : Préparation à l inspection et gestion des documents 3.1 Objectif de la section 3 3.2 Demande d inspection 3.3 Enregistrement des demandes d inspection et des certificats d inspection 3.4 Suivi

Plus en détail

Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada

Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada Myriam Paquin Séance d information fédérale sur la réglementation environnementale

Plus en détail

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ p Octobre 2011 Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ Introduction : Le programme Lait canadien de qualité (LCQ) est au courant de l utilisation des produits de santé naturels

Plus en détail

12.1 OBJECTIF... 12-1 12.2 PORTÉE... 12-1. 12.3 FORMULAIRES REQUIS, ÉQUIPEMENT et RÉFÉRENCES... 12-1. 12.3.1 Formulaires... 12-1

12.1 OBJECTIF... 12-1 12.2 PORTÉE... 12-1. 12.3 FORMULAIRES REQUIS, ÉQUIPEMENT et RÉFÉRENCES... 12-1. 12.3.1 Formulaires... 12-1 12.1 OBJECTIF.................................................................. 12-1 12.2 PORTÉE................................................................... 12-1 12.3 FORMULAIRES REQUIS, ÉQUIPEMENT

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

5.1 OBJECTIF... 5-1 5.2 PORTÉE... 5-1. 5.3 FORMULAIRES REQUIS, ÉQUIPEMENTS et RÉFÉRENCES... 5-1. 5.3.1 Formulaires... 5-1. 5.3.2 Équipements...

5.1 OBJECTIF... 5-1 5.2 PORTÉE... 5-1. 5.3 FORMULAIRES REQUIS, ÉQUIPEMENTS et RÉFÉRENCES... 5-1. 5.3.1 Formulaires... 5-1. 5.3.2 Équipements... 5.1 OBJECTIF................................................................... 5-1 5.2 PORTÉE.................................................................... 5-1 5.3 FORMULAIRES REQUIS, ÉQUIPEMENTS

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES PETITS POIS SURGELES CODEX STAN 41-1981

NORME CODEX POUR LES PETITS POIS SURGELES CODEX STAN 41-1981 CODEX STAN 41-1981 Page 1 de 5 1. CHAMP D'APPLICATION NORME CODEX POUR LES PETITS POIS SURGELES CODEX STAN 41-1981 La présente norme s'applique aux petits pois surgelés de l'espèce Pisum sativum L. tels

Plus en détail

NORME CODEX POUR LE RIZ

NORME CODEX POUR LE RIZ 1 Codex Standard 198-1995 NORME CODEX POUR LE RIZ CODEX STAN 198-1995 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique au riz décortiqué, au riz usiné et au riz destinés à la consommation humaine directe,

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

Info TPS/TVH. Tablettes et barres Octobre 2006

Info TPS/TVH. Tablettes et barres Octobre 2006 Info TPS/TVH Tablettes et barres Octobre 2006 Le présent document d information explique comment la taxe sur les produits et services/taxe de vente harmonisée (TPS/TVH) s applique aux produits alimentaires

Plus en détail

Frais de déplacement et dépenses connexes

Frais de déplacement et dépenses connexes Chapitre 4 Section 4.12 Ministère des Services gouvernementaux Frais de déplacement et dépenses connexes Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.12 du Rapport annuel 2004 Contexte

Plus en détail

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 Plan de présentation Cadre légal Types et catégories de permis

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

Renseignements sur le Portail de recherche à l intention des agents de liaison des bourses des établissements

Renseignements sur le Portail de recherche à l intention des agents de liaison des bourses des établissements Renseignements sur le Portail de recherche à l intention des agents de liaison des bourses des établissements Aperçu Le Portail de recherche offre un guichet unique aux candidats, aux évaluateurs, aux

Plus en détail

Guide d information pour transformateurs secondaires

Guide d information pour transformateurs secondaires Guide d information pour transformateurs secondaires Programme de permis des classes spéciales de lait DM 88619 v10, octobre 2012 Commission canadienne du lait 1 TABLE DES MATIÈRES page Aperçu du Programme...3

Plus en détail

Guide d utilisation pratique. L information est partout. L information pertinente est ici. La référence

Guide d utilisation pratique. L information est partout. L information pertinente est ici. La référence Guide d utilisation pratique L information est partout. L information pertinente est ici. La référence La référence Ce guide a pour but d informer les utilisateurs de La référence des démarches à suivre

Plus en détail

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité Ontario Energy Commission de l énergie Board de l Ontario P.O. Box 2319 C.P. 2319 2300 Yonge Street 2300, rue Yonge 26th. Floor 26 e étage Toronto ON M4P 1E4 Toronto ON M4P 1E4 Telephone: (416) 481-1967

Plus en détail

Français Exigences de sécurité alimentaire

Français Exigences de sécurité alimentaire Français Exigences de sécurité alimentaire Mars 2013 Ce document est organisé en chapitres du cours en ligne sur la sécurité alimentaire. Il indique les différences entre le contenu du cours et les exigences

Plus en détail

POLITIQUE D ADOPTION DE SAINES HABITUDES DE VIE

POLITIQUE D ADOPTION DE SAINES HABITUDES DE VIE POLITIQUE D ADOPTION DE SAINES HABITUDES DE VIE (DG-P-07) ADOPTION : CC-0806-1594 MISE EN VIGUEUR : 1 er juillet 2008 AMENDEMENT : CC Commission scolaire de la Riveraine Politique Recueil de gestion 1-PRÉAMBULE

Plus en détail

PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES

PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES Partie A : Énoncé de principes A - 1 CODE CANADIEN DE SÉCURITÉ POUR LES TRANSPORTEURS ROUTIERS BUT Le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers (CCS) vise

Plus en détail

CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS

CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS Ottawa, le 4 septembre 2008 MÉMORANDUM D17-1-21 En résumé CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS 1. Ce mémorandum était antérieurement intitulé, mémorandum D17-1-21, Tenue des livres

Plus en détail

Page de couverture : Politique de conformité et d application de l Inspectorat pour les produits de santé naturels (POL-0044)

Page de couverture : Politique de conformité et d application de l Inspectorat pour les produits de santé naturels (POL-0044) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Page de couverture : Politique de conformité et d application de l Inspectorat pour les produits de santé naturels (POL-0044) DATE Destinataires : Toutes les parties intéressées

Plus en détail

Directives destinées aux dépositaires

Directives destinées aux dépositaires Directives destinées aux dépositaires pour évaluer leur conformité avec la Loi sur l accès et la protection en matière de renseignements personnels sur la santé (LAPRPS) Le présent document vise à aider

Plus en détail

CHAPITRE 5 - ENTREPOSAGE HUMIDE

CHAPITRE 5 - ENTREPOSAGE HUMIDE CHAPITRE 5 - ENTREPOSAGE HUMIDE Programme canadien de contrôle «Entreposage humide» s entend de l'entreposage temporaire (moins de 60 jours) de coquillage «vivants» provenant de sources approuvées et destinés

Plus en détail

3.0 Divulgation des ingrédients, concentrations et plages de concentrations

3.0 Divulgation des ingrédients, concentrations et plages de concentrations Ligne Directrice Divulgation des concentrations d ingrédients et des plages de concentrations dans les fiches de données de sécurité (Le 31 juillet 2015) 1.0 Objet L objet du présent document est de donner

Plus en détail

APERÇU DES OBLIGATIONS

APERÇU DES OBLIGATIONS Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Destinataires à l'interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Institutions Vérification interne Personne-ressource

Plus en détail

Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP

Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP Pour être admissibles aux postes d auditeurs du programme CanadaGAP, tous les nouveaux candidats ayant reçu la formation après le 1 er avril 2015 doivent remplir

Plus en détail

Chapitre 8 Oeufs en coquille - Importations Table des matières

Chapitre 8 Oeufs en coquille - Importations Table des matières Table des matières 8.1 Objectif de l activité................................................................... 1 8.2 Références.........................................................................

Plus en détail

Annexe 2.4 Procédure d évaluation des plans d actions correctives (PAC) CHAPITRE 2 ÉCHANTILLONNAGE

Annexe 2.4 Procédure d évaluation des plans d actions correctives (PAC) CHAPITRE 2 ÉCHANTILLONNAGE 1.0 Objet Établir à l intention des inspecteurs du Programme du miel des procédures d évaluation d un plan d actions correctives présenté par une partie réglementée pour mettre fin à une pratique non-conforme.

Plus en détail

Point 3 (c ) de l'ordre du jour CX/FFV 02/07

Point 3 (c ) de l'ordre du jour CX/FFV 02/07 Point 3 (c ) de l'ordre du jour CX/FFV 02/07 PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ DU CODEX SUR LES FRUITS ET LÉGUMES FRAIS Dixième session Mexico (Mexique),10-14 Juin 2002 CX/FFV

Plus en détail

LOIS LINGUISTIQUES. À l extérieur du Québec 121 Au Québec 122. Par Charles Morgan

LOIS LINGUISTIQUES. À l extérieur du Québec 121 Au Québec 122. Par Charles Morgan À l extérieur du Québec 121 Au Québec 122 Par Charles Morgan Lois linguistiques 121 Dans la majeure partie du Canada, les règles linguistiques s appliquent principalement aux institutions gouvernementales

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000 Food Safety System Certification 22000 fssc 22000 CERTIFICATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 22000 Le protocole de certification des systèmes de sécurité alimentaire 22000 (FSSC 22000) est un protocole

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CTCS/WP.7/2015/15 Conseil économique et social Distr. générale 14 septembre 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité directeur des capacités et des

Plus en détail

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS?it iliï%l 3

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS?it iliï%l 3 RESTRICTED ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS?it iliï%l 3 DOUANIERS ET LE COMMERCE Distribution spéciale DOCUMENTATION CONCERNANT L'AGRICULTURE CATALOGUE DES MESURES NON TARIFAIRES Normes de commercialisation

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution #

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # PROCÉDURE GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE # 40-02 Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # Autorisation Susan Tremblay Directrice générale Page 1 de 10 1. Préambule Le

Plus en détail

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA PRÉPARATION DES DÉCLARATIONS FISCALES GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA Des conseils simples pour réclamer des crédits de taxe sur intrants à l égard de transactions effectuées au moyen

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

Les règles applicables à la publicité sur les médicaments et les produits de santé naturels

Les règles applicables à la publicité sur les médicaments et les produits de santé naturels Les règles applicables à la publicité sur les médicaments et les produits de santé naturels Lucie Dufour, associé Fasken, Martineau DuMoulin, S.E.N.C.R.L., s.r.l. ldufour@fasken.com 514 397 4321 1 er novembre

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS Note importante : Ce guide sera mis à jour régulièrement. Veuillez consulter notre site web pour obtenir la version la plus récente. GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS 1. FORMULAIRES A. CONTRATS

Plus en détail

«Produit du Canada» : pour une allégation juste et claire

«Produit du Canada» : pour une allégation juste et claire Observations présentées dans le cadre de la consultation de l Agence canadienne d inspection des aliments Mai 2010 OPTION CONSOMMATEURS MISSION est une association à but non lucratif qui a pour mission

Plus en détail

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016 Division du Bureau de l éducation française Édifice Robert-Fletcher 1181, avenue Portage, salle 509, Winnipeg (Manitoba) Canada R3G 0T3 Téléphone : 204 945-6916 télécopie : 204 945-1625 évaluation télécopie

Plus en détail

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Projet de règlement sur la salubrité des aliments au Canada

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Projet de règlement sur la salubrité des aliments au Canada Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens Projet de règlement sur la salubrité des aliments au Canada La transformation de l ACIA Raison d être o Mondialisation et concentration

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

INTRODUCTION AU KIT DE RESSOURCES: GUIDE PAR ÉTAPES. Révisé en 2009 CONVENTION DE ROTTERDAM. Partage des Responsabilités

INTRODUCTION AU KIT DE RESSOURCES: GUIDE PAR ÉTAPES. Révisé en 2009 CONVENTION DE ROTTERDAM. Partage des Responsabilités INTRODUCTION AU KIT DE RESSOURCES: GUIDE PAR ÉTAPES Révisé en 2009 CONVENTION DE ROTTERDAM Partage des Responsabilités INTRODUCTION AU KIT DE RESSOURCES: GUIDE PAR ÉTAPES INTRODUCTION Le kit de ressources

Plus en détail

GUIDE. Des règles d étiquetage des produits issus de l agriculture biologique (Hors aliments pour animaux)

GUIDE. Des règles d étiquetage des produits issus de l agriculture biologique (Hors aliments pour animaux) GUIDE 1 Des règles d étiquetage des produits issus de l agriculture biologique (Hors aliments pour animaux) Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 modifié du 28 Juin 2007 Règlement (CE)

Plus en détail

Guide de l utilisateur du portail

Guide de l utilisateur du portail Cette version du guide a été conçue expressément pour la phase d essai public du portail. Ne vous en servez pas après le 15 octobre 2015. Guide de l utilisateur du portail Version 0.92 septembre 29, 2015

Plus en détail

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 CAC/RCP 47-2001 Page 1 de 7 CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 INTRODUCTION...2 SECTION I

Plus en détail

II Simplification et rationalisation OUI NON S.O.

II Simplification et rationalisation OUI NON S.O. Liste de vérification de la Lentille des petites entreprises 1. Nom de l organisme de réglementation responsable : 2. Titre de la proposition de réglementation (doit correspondre au titre du REIR) : 3.

Plus en détail

DEMANDEZ VOTRE ESSAI GRATUIT : www.lexum.com/fr/produits/decisia. OU CONTACTEZ-NOUS: info@lexum.com 1.855.316.2100 UN ACCÈS EFFICACE À VOS DÉCISIONS

DEMANDEZ VOTRE ESSAI GRATUIT : www.lexum.com/fr/produits/decisia. OU CONTACTEZ-NOUS: info@lexum.com 1.855.316.2100 UN ACCÈS EFFICACE À VOS DÉCISIONS DEMANDEZ VOTRE ESSAI GRATUIT : www.lexum.com/fr/produits/decisia UN ACCÈS EFFICACE À VOS DÉCISIONS OU CONTACTEZ-NOUS: info@lexum.com 1.855.316.2100 Decisia est un service en ligne pour les organismes décisionnels

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416 943-5838 Courriel : pward@mfda.ca APA-0040 Le 20 mai 2005 AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Comment gérer au quotidien son allergie alimentaire? Pour toutes questions n hésitez pas à contacter la diététicienne du RAFT 03.81.21.84.36 raft-diet@chu-besancon.fr Voici quelques conseils, par Angélique

Plus en détail

Bulletin Commerce international et droit douanier

Bulletin Commerce international et droit douanier Bulletin Commerce international et droit douanier Août 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le Canada cherche à imposer des droits de douane sur les frais de gestion et les paiements de

Plus en détail

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients Table des matières Introduction à EDC en Direct... 2 Section A : Mise en marche... 3 Section B : Approbations de crédit... 5 Demander une approbation

Plus en détail

Démarrage de l application Page d accueil Pictogrammes et lexique du logiciel Menu principal Inscription des parents et des enfants Entente de

Démarrage de l application Page d accueil Pictogrammes et lexique du logiciel Menu principal Inscription des parents et des enfants Entente de Démarrage de l application Page d accueil Pictogrammes et lexique du logiciel Menu principal Inscription des parents et des enfants Entente de services Rapport ratios et fiches de présences Rapport de

Plus en détail

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation Norme canadienne 23-101 Règles de négociation PARTIE 1 DÉFINITION ET INTERPRÉTATION 1.1 Définition 1.2 Interprétation PARTIE 2 LE CHAMP D APPLICATION DE LA RÈGLE 2.1 Le champ d application de la règle

Plus en détail

Table des matières. janvier 2008 2

Table des matières. janvier 2008 2 Table des matières 1.0 Introduction... 3 Au sujet de la solution générique Saisie d une commande express Expédier au Canada... 3 Inscription à la solution générique Saisie d une commande express Expédier

Plus en détail

CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES

CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES SECTION 8.3 : LA GESTION DES BIENS MEUBLES ET IMMEUBLES PAGE : 1 POLITIQUE SUR LES TRANSPORTS AVEC UN VÉHICULE LOURD Adoptée : CAD-8927 (14 10 08) Modifiée :

Plus en détail

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3 Menus Basses Calories à 1800kcal 1 verre de jus de pamplemousse 1 yaourt à 0% de matière grasse 2 tranches de pain aux noix (40g) 100 g de poulet 1 branche de céleri emincé 1 petite tomate 50 g de mais

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION

CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION Document EUREPGAP Contrat de sous-licence & de certification (V2.3) Page 1 sur 7 CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION pour la participation en tant que participant de marché intéressé dans le cadre

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION destiné aux formateurs en hygiène et salubrité alimentaires autorisés par le ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation Table des matières 1. LE PROGRAMME DE

Plus en détail

1 Renseignements généraux sur la Loi et le Règlement sur le TMD

1 Renseignements généraux sur la Loi et le Règlement sur le TMD SGGDI #5872127 Dernière mise à jour décembre 2010 Transport des accumulateurs Le présent bulletin se divise en 9 éléments et vise uniquement les accumulateurs régis par le Règlement sur le transport des

Plus en détail

Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus

Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus Mise à jour : avril, 2015 Version 1.0 HISTORIQUE DES RÉVISIONS Le présent document sera régulièrement révisé dans

Plus en détail

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005 Bonnes Pratiques de Fabrication des Encres utilisées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires et d articles destinés au contact des aliments Version révisée n 3 Remplace

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

L étiquetage des aliments

L étiquetage des aliments 28 janvier 2014 Lois pertinentes La Loi sur les aliments et drogues (LAD) et son règlement (RAD) La Loi sur l'emballage et l'étiquetage des produits de consommation (LEEPC) et son règlement d'application

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ Avril 2009 Table des matières Préambule... 3 Introduction... 4 Champ d application... 5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour... 6 1. Cadre de gestion de la conformité...

Plus en détail

Comment conserver les produits phytopharmaceutiques en toute sécurité?

Comment conserver les produits phytopharmaceutiques en toute sécurité? Comment conserver les produits phytopharmaceutiques en toute sécurité? Attention, tout nouveau local de stockage devra directement être conforme à l ensemble des exigences présentées dans ce document Actuellement

Plus en détail

Modèle amélioré d inspection des aliments

Modèle amélioré d inspection des aliments Modèle amélioré d inspection des aliments Objectif 2 Passer rapidement en revue les observations formulées lors des récentes consultations au sujet du modèle amélioré d inspection des aliments proposé

Plus en détail

Définitions LIGNES DIRECTRICES SUR L ÉLIMINATION ET LA REDISTRIBUTION DU MATÉRIEL DE TECHNOLOGIE DE L INFORMATION

Définitions LIGNES DIRECTRICES SUR L ÉLIMINATION ET LA REDISTRIBUTION DU MATÉRIEL DE TECHNOLOGIE DE L INFORMATION OBJET Les présentes lignes directrices décrivent les facteurs liés à la protection de la vie privée, au droit d auteur et à l environnement que les conseils scolaires devraient aborder lorsqu ils redistribuent

Plus en détail

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Préambule Les Normes de santé publique de l Ontario (normes) sont publiées par le ministère de la Santé et des Soins de longue

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

Décision de télécom CRTC 2015-496

Décision de télécom CRTC 2015-496 Décision de télécom CRTC 2015-496 Version PDF Ottawa, le 6 novembre 2015 Numéro de dossier : 8621-C12-01/08 Comité directeur canadien sur la numérotation du CDCI Version révisée des Lignes directrices

Plus en détail

Garantir aux enfants une protection maximale. Commission européenne DG Entreprises et industrie

Garantir aux enfants une protection maximale. Commission européenne DG Entreprises et industrie SÉCURITÉ DES JOUETS Garantir aux enfants une protection maximale Commission européenne DG Entreprises et industrie Fotolia Orange Tuesday L Union européenne (UE) compte environ 80 millions d enfants de

Plus en détail

NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT

NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT CODEX STAN 276-1973 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique au Camembert destiné à la consommation directe ou à un traitement ultérieur conformément à la description

Plus en détail

Approche standard pour le calcul du coussin de solvabilité lié au risque de marché

Approche standard pour le calcul du coussin de solvabilité lié au risque de marché Instructions pour fournir les données requises par l étude d impact quantitative du BSIF/AMF sur la nouvelle approche standard pour le calcul du coussin de solvabilité lié au risque de marché («le document

Plus en détail

26 Centre de Sécurité et de

26 Centre de Sécurité et de 26 Centre de Sécurité et de Maintenance La fenêtre du Centre de sécurité et de maintenance (CSM) rassemble tous les outils nécessaires au contrôle, à l analyse, à la maintenance, à la sauvegarde et au

Plus en détail

LIVRE DE BORD DE PALAN AÉRIEN Registre permanent

LIVRE DE BORD DE PALAN AÉRIEN Registre permanent LIVRE DE BORD DE PALAN AÉRIEN Registre permanent Le présent guide a pour but de vous permettre de vous conformer aux dispositions du paragraphe 210(3) du Règlement général 91-191, établi en vertu de la

Plus en détail

Le premier contact avec l ordinateur

Le premier contact avec l ordinateur Le premier contact avec l ordinateur Windows 7 est un peu le chef d orchestre de votre ordinateur. Il permet aux différents matériels présents dans la machine de fonctionner correctement. Grâce à Windows

Plus en détail

desjardinssecuritefinanciere.com

desjardinssecuritefinanciere.com Assurance collective efficaces simples sécurisés desjardinssecuritefinanciere.com Votre régime entre vos mains Les services en ligne offerts par Desjardins Sécurité financière vous permettent de prendre

Plus en détail

Tobii Communicator 4. Guide de démarrage

Tobii Communicator 4. Guide de démarrage Tobii Communicator 4 Guide de démarrage BIENVENUE DANS TOBII COMMUNICATOR 4 Tobii Communicator 4 permet aux personnes souffrant de handicaps physiques ou de communication d'utiliser un ordinateur ou un

Plus en détail

Le Programme de licences multipostes pour entreprises de l App Store

Le Programme de licences multipostes pour entreprises de l App Store Le Programme de licences multipostes pour entreprises de l App Store L App Store offre des milliers applications d affaires conçues pour améliorer la productivité de votre entreprise. Grâce au Programme

Plus en détail

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 4 mars 2011 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES -1- PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES SECTION 1 INTRODUCTION CAC/GL 44-2003 1. Pour de nombreux aliments, le niveau de sécurité sanitaire généralement

Plus en détail

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1 Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne Opinion du Tribunal canadien des droits de la personne sur le rapport de vérification J ai

Plus en détail

POLITIQUE VENTE ET SERVICE D ALCOOL À L UNIVERSITÉ

POLITIQUE VENTE ET SERVICE D ALCOOL À L UNIVERSITÉ Date d entrée en vigueur : 15 mars 2011 Origine : Vice-rectorat aux services Remplace/amende : 23 septembre 2002 Numéro de référence : VPS-3 Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture.

Plus en détail

OFM-TG-03-2000F. Bureau du commissaire des incendies. Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I DIRECTIVE

OFM-TG-03-2000F. Bureau du commissaire des incendies. Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I DIRECTIVE B Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I NOVEMBRE 2000 DIRECTIVE TABLE DES MATIÈRES ARTICLE PAGE Résumé... 2 1.0 OBJET... 3 2.0 CONTEXTE... 3 3.0 CRITÈRES D ACCEPTABILITÉ... 3 3.1

Plus en détail

Services bancaires par Internet aux entreprises. Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22

Services bancaires par Internet aux entreprises. Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22 Services bancaires par Internet aux entreprises Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22 Table des matières Avez-vous besoin d aide?... 3 Exigences informatiques... 4 Navigateurs acceptés...

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

Ce site appartient à la société PLEXO Inc., (ci-après le «propriétaire du site»).

Ce site appartient à la société PLEXO Inc., (ci-après le «propriétaire du site»). Modalités d utilisation Modalités d utilisation du site web https://sante.plexo.ca IMPORTANT! VOTRE ACCÈS À CE SITE WEB DE PLEXO INC. EST ASSUJETTI À DES CONDITIONS QUI VOUS LIENT JURIDIQUEMENT. VEUILLEZ

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Guide de l utilisateur Centre de facturation UPS 2014 United Parcel Service of America, Inc. UPS, la marque de commerce UPS et la couleur brune sont des marques déposées de United Parcel Service of America,

Plus en détail

LE LAIT CANADIEN. De la ferme à la table

LE LAIT CANADIEN. De la ferme à la table LE LAIT CANADIEN De la ferme à la table Du lait tout naturellement Tellement nutritif... Avec ses 16 éléments nutritifs essentiels, le lait canadien est un aliment très nourrissant sur lequel vous pouvez

Plus en détail

Guide. de permis de restauration et de vente au détail

Guide. de permis de restauration et de vente au détail Guide Demande de permis de restauration et de vente au détail Liste des éléments à joindre à votre envoi afin d obtenir votre permis Avant d envoyer votre demande au ministère de l Agriculture, des Pêcheries

Plus en détail