1.1 CONTEXTE Fréquences d inspection des produits Plans d échantillonnage pour fins d analyse en laboratoire...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1.1 CONTEXTE... 1-1. 1.1.1 Fréquences d inspection des produits... 1-1. 1.1.2 Plans d échantillonnage pour fins d analyse en laboratoire..."

Transcription

1 1.1 CONTEXTE Fréquences d inspection des produits Plans d échantillonnage pour fins d analyse en laboratoire Nombre d échantillons à inspecter Structure de ce manuel Accès aux rapports d inspection et formulaires électroniques de l ACIA Commande de rapports et de formulaires de l ACIA sous forme papier Accès aux feuilles de travail électroniques OBJECTIF PORTÉE MODIFICATIONS FONDEMENT LÉGISLATIF RÉFÉRENCES APPLICATION DU RÈGLEMENT SUR LES PRODUITS TRANSFORMÉS Définition de l expression «transformé» Expédition des produits transformés Produits transformés visés par les catégories [annexe I du RPT] Produits visés par les catégories nommément désignés à l annexe I Modes de présentation des produits visés par les catégories Ingrédients autorisés dans les produits visés par les catégories Produits transformés visés par une norme d identité [annexe II du RPT] Produits nommément désignés à l annexe II Classes d aliments énumérés à l annexe II Ingrédients autorisés dans les aliments visés par une norme d identité Produits transformés uniquement visés par les contenants prescrits [annexe III du RPT] Ingrédients autorisés dans les aliments uniquement visés par les contenants prescrits Manuel d inspection des produits - produits transformés 1 - i

2 1.7.6 Règlement sur les aliments et drogues (RAD) SESSIONS DE FORMATIONS SUGGÉRÉES POUR LES INSPECTEURS CONDUITE DE L INSPECTEUR Confidentialité Accès par un tiers à l information PRÉPARATION POUR L INSPECTION RAPPORTS D INSPECTION SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL (SST) ANNEXE 1A: Arbre de décision : Est-ce que le produit est assujetti au Règlement sur les produits transformés (RPT)? ANNEXE 1B: Résumé des exigences pour les produits transformés assujettis au Règlement sur les produits transformés (RPT), au Règlement sur les aliments et drogues (RAD), et au Règlement sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation (REÉPC) ANNEXE 1C: Sessions de formation suggérées pour les inspecteurs Manuel d inspection des produits - produits transformés 1 - ii

3 1.1 CONTEXTE Retour à l index Les parties réglementées (importateurs, établissements agréés, distributeurs, etc.) sont responsables de la salubrité, de l authenticité et de la qualité de leurs produits. L Agence canadienne d inspection des aliments (ACIA) est chargée de surveiller les produits pour s assurer qu ils sont salubres et sains et qu ils satisfont aux exigences de la réglementation. Les inspecteurs du programme des produits transformés effectuent l inspection des produits transformés (i.e., les produits de fruits et de légumes transformés) assujettis au Règlement sur les produits transformés (RPT) et préparés par des établissements agréés avec l ACIA ou importés au Canada. Il existe 6 différentes sortes de produits transformés : aliments peu acides en contenants scellés hermétiquement (ex: légumes en conserves, soupes aux légumes) ; aliments peu acides acidifiés en conserves (ex: marinades acides ou fermentées, raifort, légumes acidifiés en conserves) ; aliments congelés (fruits ou légumes congelés) ; aliments acides (fruits en conserve, produits de tomates en conserve) ; aliments à faible activité hydrique (Aw) (ex: confitures, gelées, garnitures à tarte, fruits glacés) ; et jus et nectars (i.e., jus de fruits, jus de légumes, nectars de fruits). Les produits transformés sont inspectés et/ou échantillonnés afin de vérifier s ils se conforment aux sections applicables de la Loi sur les produits agricoles au Canada (LPAC), le Règlement sur les produits transformés (RPT), la Loi et le Règlement sur les aliments et drogues (LAD et RAD), la Loi et le Règlement sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation (LEÉPC et REÉPC) et aux politiques et lignes directrices qui y sont liées. Plusieurs établissements agréés fabriquent aussi des produits qui ne sont pas visés par le RPT. Les inspecteurs vérifient si ces aliments sont conformes à la LAD et le RAD, la LEÉPC et le REÉPC et/ou autres règlements applicables Fréquences d inspection des produits Retour à l index Chaque année, un nombre minimal d activités d inspection de produits (produits transformés canadiens et importés) est établi. Les activités d inspection évaluent la qualité, la quantité et la salubrité des produits visés par le RPT. La fréquence d inspection des produits tiennent compte du potentiel de risque du type de produit visé (ex: aliments peu acides en contenants scellés hermétiquement vs aliments congelés), du potentiel de risque de fraude économique (ex: classement des produits, quantité nette) et de l historique de conformité selon le type de produit, le pays d origine, etc. Ce potentiel de risque est évalué en fonction des résultats obtenus lors des activités d inspection. Les nouvelles tendances et les enjeux actuels au Canada et à l étranger sont aussi considérés. La fréquence minimale des activités d inspection de produits pour chaque inspecteur est ensuite établie par le processus de planification du travail de la région/du centre opérationnel/du district Plans d échantillonnage pour fins d analyse en laboratoire Retour à l index Chaque année, des plan d'échantillonnage de produits et leurs directives sont établis et distribués à l échelle nationale. Ils indiquent le nombre d échantillons de produits transformés canadiens et importés à prélever afin d évaluer la qualité et/ou la salubrité des aliments et fournissent des directives détaillées (ex: produits et pays visés, taille et nombre d échantillons à prélever, laboratoire où expédier les échantillons, critères d évaluation, mesures correctives). Le nombre d'échantillons à prélever est attribué aux inspecteurs par le processus de planification du travail de la région/du centre opérationnel/du district. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-1

4 Le numéro du plan d échantillonnage (ex: F200) est inclus dans le présent manuel lorsqu il est pertinent à l activité d inspection Nombre d échantillons à inspecter Retour à l index Le nombre d échantillons est le nombre d unités de produits requis pour l activité d inspection. Chaque chapitre du présent manuel précise le nombre d échantillons à inspecter puisque ce nombre varie selon le cadre de chaque activité d inspection. Exemples: Certains nombres d échantillons sont fixes (ex: au chapitre 3, un échantillon est requis pour une vérification d étiquette. Au chapitre 7, 200 contenants sont requis pour une vérification d intégrité des contenants). Certains nombres d échantillons varient selon la taille du lot à inspecter (ex: au chapitre 5, le nombre d échantillons pour une vérification du classement et normes pourrait être 3, 6, 13, 21, etc. Au chapitre 6, le nombre d échantillons pour une vérification de la quantité nette pourrait être 32, 64, etc.) Structure de ce manuel Retour à l index Ce manuel est un outil de travail conçu expressément pour les inspecteurs des produits transformés. La plupart des chapitres correspondent à une activité établie par les plans de travail de l inspecteur. Les annexes correspondant à chacun des chapitres se retrouvent à la fin de ceux-ci (ex: l annexe 1A ne correspond qu au chapitre 1, l annexe 3A au chapitre 3). Si une annexe est liée à plus d un chapitre ou à l ensemble du programme des produits transformés, cette annexe se retrouve à la fin du manuel (ex: annexe I). Chaque chapitre contient une section intitulée «FORMULAIRES REQUIS ET RÉFÉRENCES» ou «FORMULAIRES REQUIS, ÉQUIPEMENT ET RÉFÉRENCES» qui précise les formulaires, l équipement et les références nécessaires pour mener à bien l inspection et comprend des références vers ces documents ou formulaires. Pour faciliter la mise à jour de ces références, ces derniers ne sont pas reproduits ailleurs dans le texte. L information ou une méthode déjà exposée dans un autre manuel ou document n est pas reprise ni reproduite dans le présent manuel mais y est donnée en référence. Par conséquent, il est important de revoir chaque chapitre avant d entreprendre la tâche à laquelle il est associé pour vous assurer de comprendre et d avoir accès à toutes les références supplémentaires. La section des formulaires de chaque chapitre contient des références aux rapports d inspection et aux formulaires de l ACIA afin de permettre l accès rapide aux documents pertinents. Ces références vont soit: ouvrir le document directement (ex: les formulaires pour l industrie, disponible sur le site Web de l ACIA) ; ou mener au Répertoire interne des formulaires de l ACIA (ex: les formulaires pour l usage de l ACIA seulement, disponible sur Merlin, c est-à-dire, l intranet de l ACIA). Ce répertoire contient : des références aux rapports d inspections et aux formulaires électroniques (voir les instructions à la section ) ; et/ou l information nécessaire pour commander les rapports et formulaires vierges en format papier lorsque les versions électroniques ne sont pas disponibles ou pratiques (voir la section ). Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-2

5 Accès aux rapports d inspection et formulaires électroniques de l ACIA Retour à l index Pour accéder aux rapports et aux formulaires électroniques, les inspecteurs ont besoin d une connexion au réseau local (RL/LAN) ou d un accès commué la première fois qu ils ouvrent le document. Les étapes sont les suivantes : Cliquer sur l hyperlien dans la section des formulaires du chapitre. Par exemple, pour le rapport d inspection en chapitre 3 : Formulaires Rapport d inspection (CFIA / ACIA 0992) Rechercher le numéro de formulaire CFIA/ACIA 0992 dans le Répertoire des formulaires: Cliquer sur À l écran suivant, le document peut être ouvert ou sauvegardé (tel qu expliqué aux points (1) et (2) ci-dessous). L une ou l autre voie, le document sera automatiquement sauvegardé sur l ordinateur de l inspecteur (e.g., dans Desktop eforms, le document sera inséré sous «fichier - nouveau document - modèles local»). Le document sera ensuite accessible avec ou sans connexion au réseau local ou accès commué. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-3

6 1) Si la touche «ouvrir» est sélectionnée, le document peut être complété électroniquement, imprimé et si désiré, sauvegardé dans SGDDI ou sur le lecteur local de l inspecteur. L inspecteur peut créer son propre modèle pour les documents non-numérotés (ex: le rapport d inspection) afin d éviter le besoin d enregistrer la même information à plusieurs reprises dans Desktop eforms (ex: son nom et numéro de téléphone). Pour ce faire, il faut ouvrir le document, inscrire les données et sauvegarder le modèle personnalisé dans SGDDI* ou sur le lecteur local. Ne pas créer des modèles pour les formulaires numérotés (ex: l avis de rétention) puisqu un nouveau numéro de série ne sera pas généré. 2) Si la touche «enregistrer» est sélectionnée, une icône peut être installée sur le bureau de l ordinateur afin de récupérer rapidement les documents numérotés et non-numérotés. Si le document sauvegardé est recherché plus tard sans RL/LAN ou accès commué, l ordinateur produira automatiquement un numéro de série alternatif chaque fois qu un formulaire numéroté est recherché. Pour installer le document comme une icône sur le bureau de l ordinateur : Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-4

7 Cliquer sur Cliquer sur L icône du document apparaîtra sur le bureau de l ordinateur Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-5

8 Commande de rapports et de formulaires de l ACIA sous forme papier Retour à l index Chaque commande de rapports et de formulaires doit contenir un minimum de 1000 copies du même document. Les arrangements financiers doivent être faits selon les procédures établies par le bureau local (i.e., commandé par le personnel autorisé détenteur d une carte d achat, commandé par l entremise d un agent d approvisionnements). Les inspecteurs devraient avoir accès à une réserve de documents pour une période de 6 à 12 mois Accès aux feuilles de travail électroniques Retour à l index Toutes les feuilles de travail présentent dans ce manuel sont accessible par les inspecteurs. Ces derniers peuvent avoir accès aux feuilles de travail et les compléter par voie électronique (en utilisant par ex: WordPerfect, Word ou Excel). Au besoin, les inspecteurs peuvent imprimer des copies vierges ou complétées. 1.2 OBJECTIF Retour à l index Fournir aux inspecteurs des méthodes, des procédures, des lignes directrices et des politiques uniformes afin de vérifier la conformité aux Lois et règlements applicables des produits transformés importés et/ou préparés par des établissements agréés au Canada, qui visent autant le marché domestique que l exportation. 1.3 PORTÉE Retour à l index Le présent manuel porte sur l inspection des produits de fruits et de légumes transformés visés par le RPT, importés ou domestiques. Ceci comprend en général les produits à longue durée de conservation ou congelés ainsi que les produits réfrigérés qui ont été transformés pour prolonger leur durée de conservation au-delà de 90 jours. Se reporter à la liste des «Produits régis par le Règlement sur les produits transformés (RPT)» au tableau 11-1 du chapitre 11 du Guide d étiquetage et de publicité sur les aliments. Ce tableau liste tous les produits couverts par le RPT ainsi que les annexes qui leur sont applicables. 1.4 MODIFICATIONS Retour à l index La présente version remplace le Manuel de l inspection des produits - Produits transformés publié en Les modifications apportées à ce manuel seront publiées au besoin pour chaque chapitre et les pages modifiées seront datées. Les demandes de changements ou de modifications doivent être acheminées par le spécialiste du programme des produits transformés au gestionnaire national de la section des produits transformés, Division agroalimentaire. 1.5 FONDEMENT LÉGISLATIF Retour à l index La Loi sur l Agence canadienne d inspection des aliments a été créée en 1997 pour la création de l ACIA et pour modifier ou abroger d autres lois et règlements au besoin. L article 11 de la Loi sur l ACIA énonce que l Agence est chargée de régir et d appliquer dix lois, incluant la Loi sur les produits agricoles au Canada, la Loi sur les aliments et drogues, et la Loi sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation. Le personnel œuvrant dans le cadre du Programme des produits transformés a besoin de cartes d identité attestant qu ils sont des inspecteurs aux termes des lois suivantes : la Loi sur les produits agricoles au Canada (habilite le RPT) ; la Loi sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation ; et la Loi sur les aliments et drogues. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-6

9 1.6 RÉFÉRENCES Retour à l index Loi sur les produits agricoles au Canada (LPAC) Règlement sur les produits transformés (RPT) Loi sur les aliments et drogues (LAD) Règlement sur les aliments et drogues (RAD) Loi sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation (LEEPC) Règlement sur l emballage et l étiquetage des produits de consommation (REEPC) Loi sur l accès à l information Loi sur la protection des renseignements personnels Accès à l information et protection des renseignements personnels Tableau 11-1 du Guide d étiquetage et de publicité sur les aliments 1.7 APPLICATION DU RÈGLEMENT SUR LES PRODUITS TRANSFORMÉS Retour à l index Il y a trois conditions obligatoires pour qu un produit de fruit ou de légume soit assujetti au RPT : 1. Le produit doit être conforme à la définition de «transformé» aux termes du RPT (voir 1.7.1) ; Nota : Dans le présent manuel, les produits de fruits et de légumes qui rencontrent la définition de «transformé» sont nommés «produits transformés». 2. Le produit transformé fait l objet d un commerce : a) international ; b) interprovincial ; et/ou c) intra-provincial et est préparé par un établissement agréé et/ou l étiquette porte une marque de catégorie canadienne (voir 1.7.2). Exemptions : Les paragraphes 56.(3), 59.(3) et 60.(3) exemptent respectivement certains envois qui font l objet d un commerce d exportation, d un commerce inter provincial et d importation des exigences du RPT. Par exemple, les envois ayant un poids d'au plus 20 kg et ceux qui font partie des effets personnels d un émigrant ou d un immigrant. 3. Le produit transformé est assujetti à l une ou l autre des conditions suivantes : a) aux catégories à l annexe I du RPT (voir 1.7.3) ; ou b) à une norme d identité à l annexe II du RPT (voir 1.7.4) ; et/ou c) aux contenants dont les capacités sont prescrites à l annexe III du RPT (voir 1.7.5). Le tableau 11-1 du Guide d étiquetage et de publicité sur les aliments résume quels produits transformés sont visés par une catégorie, une norme d identité et/ou un contenant dont les capacités sont prescrites. Exemptions : Essai de mise en marché (EMM) : Permet à une entreprise de mettre en marché un produit qui ne rencontre pas les exigences du RPT mais qui est conforme au RAD. Cela Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-7

10 permet à l entreprise de rassembler des données relatives à la réponse des consommateurs afin d appuyer une proposition de modification au RPT. Pour plus de détails, voir le chapitre 13 - Essais de mise en marché. Exemption ministérielle (EM) : Permet à une entreprise d importer un produit qui ne rencontre pas les exigences du RPT, pourvu qu il rencontre les exigences reliées à la santé et à la salubrité. L EM a pour but de pallier à une pénurie au Canada. Les exemptions aux contenants prescrits sont les plus fréquentes, permettant ainsi l importation de produits en vrac, destinés à la transformation ou au réemballage. Pour plus de détails, voir le chapitre 14 - Exemptions ministérielles. À l annexe 1A, un arbre de décision résume, en une page, comment déterminer si un produit est assujetti au RPT. Les détails établis aux parties à ci-bas aident à répondre aux questions dans l arbre de décision. Les produits alimentaires régis par le RPT sont également visés par la LAD et la LEÉPC et leurs règlements d application. L annexe 1B résume l application et les exigences de chaque règlement. Lorsqu un produit est visé à la fois par des normes du RPT et du RAD, la norme la plus restrictive s applique afin que le produit soit toujours conforme aux deux règlements Définition de l expression «transformé» Retour à l index «Transformé» qualifie le produit alimentaire mis en conserve, cuit, congelé, concentré, mariné ou conditionné de toute autre façon afin d en assurer la conservation... durant le transport, la distribution et l entreposage... [article 2, RPT] «en conserve» signifie un contenant hermétiquement scellé, soit un contenant conçu pour y empêcher l'entrée des micro-organismes, y compris les spores. Par exemple : les boîtes métalliques, pots de verre et les sachets souples. L expression «transformé afin d en assurer la conservation» n est pas définie dans le RPT. Par contre, elle est définie sur le plan administratif comme «un procédé, seul ou associé à la réfrigération*, qui prolonge la durée de conservation au-delà de 90 jours.» * Étant donné que la réfrigération n est pas un procédé, les produits de fruits et de légumes réfrigérés ne sont visés par le RPT que s ils ont subi une certaine forme de transformation (ex: cuit, pasteurisé, acidifié ou fermenté) et ont une durée de conservation de plus de 90 jours s ils sont conservés au réfrigérateur. Par exemple, les cornichons réfrigérés Expédition des produits transformés Retour à l index Pour être assujetti au RPT, un produit transformé doit être expédié : a) à l étranger ; b) d une province à une autre ; et/ou c) à l intérieur d une province et doit avoir été préparé dans un établissement agréé et/ou porter une étiquette affichant une marque de catégorie Canada. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-8

11 Tous les produits transformés, préparés par un établissement agréé, sont assujettis au RPT, même s ils sont vendus uniquement à l intérieur de la province [article 13, LPAC]. Exemple : Un établissement agréé fait du jus de pommes (destiné au commerce interprovincial) et de la confiture (destinée au commerce intra-provincial). Le jus ET la confiture doivent satisfaire aux exigences du RPT. Les marques de catégories Canada sont des marques déposées appartenant à l ACIA. Seuls les établissements agréés ont le privilège de s en servir. En d autres termes, un établissement qui souhaite apposer une marque de catégorie Canada sur un produit doit être agréé, même si le produit est destiné uniquement au commerce intra-provincial. Exemple : Un établissement fait du jus de pommes et déclare une catégorie sur son étiquette (c est-à-dire Canada de fantaisie ou Canada de choix). Même si le produit n est vendu qu à l intérieur de sa province, la marque de catégorie exige que l établissement soit agréé et que le produit soit conforme aux exigences du RPT. Nota : Les produits transformés préparés par un établissement non-agréé, ne portant pas de catégorie canadienne étant uniquement commercialisés dans leurs province d origine ne sont pas visés par le RPT Produits transformés visés par les catégories [annexe I du RPT] Retour à l index Pour être visé par les catégories, un produit transformé doit : être nommément désigné à l annexe I du RPT (voir ) ; être conforme au mode de préparation spécifié, le cas échéant, (voir ) ; et ne contenir que les ingrédients autorisés (voir ). Lorsqu un produit transformé répond à toutes les exigences susmentionnées, le nom usuel indiqué à l annexe I est celui qui doit être utilisé pour identifier l aliment. Pour certains produits, la déclaration d une catégorie tel que prévu par l annexe 1 est optionnelle (ex: catsup aux tomates, sauce chili aux tomates). Il est important de noter que toutes les exigences listées s appliquent tout de même au produit, que celui-ci porte une catégorie ou non. Lorsqu on évalue un produit, il ne faut pas se fier uniquement au nom usuel pour établir si le produit est visé par le RPT. Si le nom usuel déclaré sur l étiquette laisse supposer que le produit n est pas visé par le RPT alors que vous soupçonnez le contraire, vérifiez la liste des ingrédients, le procédé et la recette (si elle est accessible) pour confirmer que le produit n est effectivement pas visé par le RPT. Si le produit répond aux exigences de composition de l annexe I, le nom usuel doit être modifié en conséquence Produits visés par les catégories nommément désignés à l annexe I Retour à l index Les produits en conserve sont énumérés au tableau I et les produits congelés au tableau II de l annexe I du RPT. Exemples : Haricots verts en conserve [tableau I, article 10] Bleuets congelés [tableau II, article 11] Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-9

12 Modes de présentation des produits visés par les catégories Retour à l index Lorsque le mode de présentation d un produit pour lequel des catégories sont établies est spécifié (ex: entier, en tranches, en cubes), seuls les modes de présentation prescrits à l annexe I du RPT sont visés par une catégorie. Exemples : 1) Les champignons en conserve [annexe I, tableau I, article 35 du RPT] ne peuvent être visés par une catégorie que s ils sont «entiers», «tranchés», «en boutons» ou «en boutons tranchés». 2) Les pommes de terre frites congelées [annexe I, tableau II, article 31 du RPT] ne peuvent être visées par une catégorie que si elles sont de «coupe droite ou coupe régulière», «paille ou julienne», «coupe ondulée», «paille en coupe ondulée ou julienne en coupe ondulée». Lorsque le mode de présentation d un produit diffère de ceux qui sont prescrits, ce produit peut : a) être visé par une norme d identité prévue à l annexe II du RPT (conformément à la partie du présent chapitre), Exemple : Les champignons en conserve «pieds et morceaux» ne sont pas visés par une catégorie, mais par une norme d identité [annexe II, article 34 du RPT]. OU b) être exclus de la portée du RPT. Exemple : Les pommes de terre frites congelées «Coupe steak/campagnarde» ne sont pas visées par une catégorie. Comme elle sont frites dans l huile, elles ne respectent aucune norme d identité énoncée dans l annexe II (notamment la norme relative aux légumes congelés). Elles ne sont donc pas visées par le RPT Ingrédients autorisés dans les produits visés par les catégories Retour à l index Nota : Les additifs alimentaires (ex: antioxydants, agents raffermissants, agents épaississants, rajusteurs de ph) et l'addition de la vitamine C sont expliqués en détails au chapitre 4 - Vérification des ingrédients. Les ingrédients spécifiques (incluant les additifs alimentaires et la vitamine C) sont énumérés à l article du produit alimentaire concerné de l annexe I. Les ingrédients génériques (incluant les additifs alimentaires) sont énumérés dans le RPT à: la partie III, article 28 (pour les fruits en conserve et les fruits congelés) ; ou la partie III, article 30 (pour les légumes en conserve) ; et/ou l annexe I, tableau I, article 1 (pour les fruits et les légumes en conserve) ; ou l annexe I, tableau II, article 1 (pour les fruits et les légumes congelés). Les dispositions susmentionnées permettent collectivement l utilisation d ingrédients génériques dans les classes d aliments suivants : Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-10

13 Fruits en conserve avec catégories : a) Doivent être préparés avec des fruits frais conservés dans l eau, un ou des jus de fruits ou un ou des jus de fruits faits de concentré ; et b) Peuvent contenir du sucre, du sucre inverti, du miel, du dextrose et/ou du glucose [et/ou du sirop de maïs (décision administrative)], à l état sec et/ou liquide. Fruits congelés avec catégories : a) Doivent être préparés en congelant des fruits ; et b) Peuvent contenir : i) du sucre, du sucre inverti, du dextrose ou du glucose [et/ou du sirop de maïs (décision administrative)] à l état sec et/ou liquide, soit avec de l eau pour faire un sirop, soit à l état sec ; ii) iii) un ou des jus de fruits, un ou des jus de fruits faits de concentré ; et/ou de l acide ascorbique ou de l acide isoascorbique (acide érythorbique) pour prévenir l altération de la couleur (additif alimentaire). Légumes en conserve avec catégories : a) Doivent être préparés avec des légumes frais conservés dans l eau ; et b) Peuvent contenir : i) du sucre, du sucre inverti, du dextrose ou du glucose [et/ou du sirop de maïs (décision administrative)] à l état sec et/ou liquide ; ii) iii) du sel ; et/ou un agent raffermissant. Légumes congelés avec catégories : a) Doivent être des légumes soumis à un traitement de blanchiment avant la congélation ; et b) Peuvent contenir du sel. Si les ingrédients spécifiques sont énumérés exclusivement dans la rubrique traitant de la catégorie d un aliment donné, les dispositions concernant les ingrédients génériques énumérés aux sections 28 et 30 de la partie III et à l article 1 des tableaux I et II de l annexe I NE S APPLIQUENT PAS. Exemples : 1) Les tomates entières en conserve [annexe I, tableau I, article 52 du RPT] doivent être le produit préparé à partir de tomates mûres...qui sont pelées et étrognées...; et peuvent contenir les ingrédients suivants : a) le liquide obtenu de ces tomates...; b) le liquide obtenu d autres tomates ; c) un des agents raffermissants suivants : chlorure de calcium, sulfate de calcium, citrate de calcium ou monophosphate de calcium...; Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-11

14 d) de l acide citrique...; et/ou e) du sel, des épices ou tout autre ingrédient aromatisant naturel et, à l état sec seulement, du sucre, du sucres inverti ou du dextrose. Comme les ingrédients spécifiques autorisés dans les tomates entières en conserve sont énumérés exclusivement à l article 52, les dispositions concernant les ingrédients génériques autorisés dans les légumes en conserve ne s appliquent pas à ce produit. Même si l article 30 de la partie III et l annexe I, tableau I, article 1 du RPT stipulent que les légumes en conserve doivent être conservés dans l eau, on ne peut pas ajouter d eau (un ingrédient générique) aux tomates en conserve. En revanche, les tomates en conserve peuvent contenir des épices, de l acide citrique et des ingrédients aromatisants naturels. 2) Les pommes tranchées (en conserve) [annexe I, tableau I, article 2 du RPT] doivent être conservées dans le sirop ou dans l eau (tel que défini à l article 2(1) du RPT) ; et peuvent contenir un agent raffermissant. Comme les ingrédients spécifiques autorisés dans les pommes tranchées en conserve sont énumérés exclusivement à l annexe I, tableau I, article 2, les dispositions concernant les ingrédients génériques autorisés dans les «fruits en conserve» ne s appliquent pas à ce produit. 3) Abricots entiers (en conserve) [annexe I, tableau I, article 7 du RPT]. Comme aucun ingrédient spécifique n est indiqué pour ce produit, les ingrédients autorisés dans les abricots entiers en conserve sont les ingrédients génériques spécifiés pour les «fruits en conserve». 4) Cocktail aux fruits congelé [annexe I, tableau II, article 23 du RPT] Doit contenir les fruits suivants, présentés dans les modes et les proportions indiqués : (i) au moins 30 pour cent et au plus 50 pour cent de pêches coupées en dés, poids égoutté, (ii) au moins 25 pour cent et au plus 45 pour cent de poires coupées en dés, poids égoutté, (iii) au moins six pour cent et au plus 16 pour cent de segments d ananas, poids égoutté, et (iv) au moins deux pour cent et au plus 20 pour cent, poids égoutté, de cerises entières ou en moitiés, ou de raisins entiers, ou des deux. Comme les ingrédients spécifiques autorisés ne sont pas exclusivement énumérés, les ingrédients génériques autorisés dans les «fruits congelés» sont autorisés dans ce produit. Lorsqu un ingrédient non autorisé est ajouté en quantité suffisante permettant de distinguer clairement cet aliment de celui qui est visé par une catégorie, le nouvel aliment n est pas assujetti aux catégories à condition que le nom usuel diffère de celui prescrit à l annexe I. Le nouvel aliment peut être visé par une norme d identité à l annexe II du RPT ou être exclu de la portée du RPT. Aux fins de cette interprétation, Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-12

15 les ingrédients non autorisés n incluent pas les additifs alimentaires, les vitamines et les minéraux nutritifs, puisque ceux-ci sont strictement régis par le RPT et le RAD. Exception : les essais de mise en marché tel que décrits au chapitre 13 - Essais de mise en marché Produits transformés visés par une norme d identité [annexe II du RPT] Retour à l index Pour être visé par une norme d identité, un produit transformé doit : être nommément désigné à l annexe II du RPT, (voir ) ; ou faire partie d une des classes d aliments énumérées à l annexe II du RPT (voir ) ; et ne contenir que les ingrédients autorisés (voir ) Produits nommément désignés à l annexe II Retour à l index Lorsqu un produit nommément désigné à l annexe II répond à une norme d identité, le nom usuel préscrit à l annexe II doit être utilisé pour identifier le produit alimentaire. Exemples de produits nommément désignés à l annexe II du RPT : Jus de raisins [article 14] Olives en conserve [article 36] Classes d aliments énumérés à l annexe II Retour à l index Une norme d identité pour une classe d aliments s applique à un groupe d aliments semblables mais exclut tout aliment nommément désigné ailleurs dans l annexe I ou II du RPT. Le nom usuel d un produit faisant partie d une classe d aliments est : le nom imprimé en caractères gras au titre 11 du RAD. OU Exemple: «jus d orange» est un nom mentionné en caractères gras à l article B du RAD, tandis que «jus de fruits» est un nom de classe d aliment à l annexe II, article 13 du RPT le nom sous lequel l aliment est généralement connu (si le nom n est pas spécifié tel quel par le RAD). Exemple: «les pommes de terres au gratin» (en conserve) est le nom sous lequel l aliment est généralement connu, alors que les «Légumes en conserve avec sauce, beurre, sauce au beurre, sauce au fromage ou sauce aux tomates» est le nom de la classe d aliment à l annexe II, article 24 du RPT. En ce qui concerne les classes, le terme «légumes» inclut les légumes, les champignons comestibles, les racines et les feuilles. Concernant les ingrédients permis ou non, l énoncé suivant apparaît dans plusieurs classes d aliments: Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-13

16 «dans le cas d un fruit/légume particulier, toute autre substance dont l addition à ce fruit/légume est autorisée en vertu du présent règlement.» Cela signifie qu'un fruit ou un légume assujetti à une norme d'identité de l'annexe II peut contenir tous les ingrédients permis dans la norme de catégorie de l'annexe I pour ce fruit ou ce légume. Exemple: «en moitiés» n est pas une coupe reconnue par l annexe I pour les pommes en conserve. Le produit devient donc assujetti à la norme d identité pour les fruits en conserve de l annexe II. Par contre, les pommes en moitiés en conserve peuvent tout de même contenir un agent raffermissant tel que spécifié dans la norme de catégorie pour les pommes tranchées en conserve. Les classes d aliments énumérés à l annexe II du RPT incluent : 1) «Légumes en conserve» [annexe II, article 23 du RPT] Sont le produit préparé en transformant à la chaleur des légumes frais préparés de la manière appropriée ; et Peuvent contenir : a) de l eau, du sucre, du sucre inverti, du dextrose ou du glucose à l état sec ou liquide, du sel et un agent raffermissant ; et b) dans le cas d un légume particulier, toute autre substance dont l addition à ce légume est autorisée en vertu du présent règlement. Exemples : cœurs de palmier en conserve et pousses de bambou en conserve Nota : «(Nom du légume) en conserve» est un aliment normalisé en vertu de l article B du RAD. 2) «Légumes en conserve avec sauce, beurre, sauce au beurre, sauce au fromage ou sauce aux tomates» [annexe II, article 24 du RPT] Doivent être le produit obtenu en transformant à la chaleur des légumes frais préparés de la manière appropriée ; et Peuvent contenir de l eau, du sucre, du sucre inverti, du dextrose ou du glucose à l état sec ou liquide, du sel, un agent raffermissant, du beurre, du fromage, un ou des épaississants, de l huile végétale, de la sauce, de la sauce aux tomates, des assaisonnements, des épices, un exhausseur de saveur, un ingrédient aromatisant naturel ou toute autre substance dont l addition à ce légume est autorisée en vertu du présent règlement. Exemple : pommes de terre dauphinoises en conserve Nota : «Les asperges avec beurre et/ou sauce», «les haricots (verts ou jaunes) avec beurre et/ou sauce» et «les pois avec beurre et/ou sauce», tous en conserve, sont des aliments normalisés en vertu de l article B du RAD. Tout autre légume avec beurre et/ou sauce est un aliment non normalisé aux termes du RAD. 3) «Légumes congelés» [annexe II, article 25 du RPT] Doivent être le produit obtenu en congelant des légumes frais préparés de la manière appropriée ; et Peuvent contenir du sel, un agent raffermissant, tout ingrédient aromatisant naturel et, dans le cas d un légume particulier, toute autre substance dont l addition à ce légume est autorisée en vertu du présent règlement. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-14

17 Exemple : poivrons verts congelés Nota : «Le (nom du légume) congelé» est un aliment normalisé en vertu de l article B du RAD. 4) «Jus de légumes» (en conserve) [annexe II, article 26 du RPT] Est le liquide pasteurisé non concentré exprimé de légumes frais, propres, sains, avec ou sans l application de la chaleur et au moyen d une méthode qui n y ajoute pas d eau ; et Peut contenir du sel et, à l état sec seulement, du sucre, du sucre inverti ou du dextrose. Exemple : jus de carottes Nota : C est un aliment non normalisé aux termes du RAD. 5) «Fruits en conserve» [annexe II, article 11 du RPT] Doivent être le produit préparé en transformant à la chaleur des fruits frais préparés de la manière appropriée; être emballés dans une préparation d emballage faite d eau, d un ou de jus de fruits, d un ou de jus de fruits faits de concentrés, ou d un sirop constitué d eau, d un ou de jus de fruits, d un ou de jus de fruits faits de concentrés, combinés à du sucre, du sucre inverti, du dextrose ou du glucose à l état sec ou liquide, ou à toute combinaison de ces produits ; et Peuvent contenir, dans le cas d un fruit particulier, toute autre substance dont l addition à ce fruit est autorisée en vertu du présent règlement. Exemple : ananas en conserve. Nota : «(Nom du fruit) en conserve» est normalisé en vertu de l article B du RAD. 6) «Fruits congelés» [annexe II, article 12 du RPT] Doivent être le produit obtenu en congelant des fruits frais préparés de la manière appropriée ; et Peuvent contenir un ou des ingrédients édulcorants composé de sucre, de sucre inverti, de dextrose ou de glucose à l état sec ou liquide, seuls ou combinés à de l eau, à un jus ou des jus de fruits, un ou des jus de fruits faits de concentrés, et, dans le cas d un fruit particulier, toute autre substance dont l addition à ce fruit est autorisée en vertu du présent règlement. Exemple : canneberges congelées Notas : lorsque du sucre, du sucre inverti, du dextrose et/ou du glucose sont ajouté à l état sec, un pourcentage minimal doit être ajouté à certains fruits, tel que spécifié à l annexe IV, tableau IV du RPT. «(Nom du fruit) congelé» est normalisé en vertu de l article B du RAD. 7) «Jus de fruits» (en conserve) [annexe II, article 13 du RPT] Doit être le liquide non fermenté exprimé de fruits frais, mûrs, propres, sains et doit être nommé pour correspondre au fruit ou aux fruits dont il est obtenu ; et Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-15

18 Peut contenir du sucre, du sucre inverti ou du dextrose à l état sec seulement. Les jus de fruits incluent tous les jus faits à partir d un ou de plusieurs fruits frais sauf : i) le jus de pommes (visé par une catégorie à l annexe 1, tableau 1, article 3 du RPT) ; et ii) le jus de raisins (visé par une norme d identité à l annexe II, article 14 du RPT). Notas : Les seuls jus de fruits faits de concentré visés par le RPT sont les suivants : a) le jus de pommes fait de concentré (annexe I, tableau I, article 5) ; b) le jus de raisins fait de concentré (annexe II, article 16) ; et c) les jus faits de concentré vendus en tant qu aliments pour bébés (voir la partie du présent chapitre). Les jus normalisés dans le RAD se trouvent aux articles B à B ) «Haricots» ou «haricots végétariens» (en conserve) [annexe II, article 29 du RPT] Sont le produit préparé à partir de haricots secs ; et Peuvent contenir de la sauce, des assaisonnements, des épices et un agent édulcorant. Un haricot végétarien est un légume appartenant au genres Cicer, Phaseolus, Vicia ou Vigna, ce qui comprend les : dolique (à oeil noir) haricot moyen féverole à gros grains (gourgane ou fève des marais) haricot mungo haricot papillon féverole à petits grains haricot Pinto haricot (ou pois) Adzuki haricot à filet (haricot à parchemin) haricot rose haricot à œil jaune haricot Black Turtle haricot blanc haricot canneberge haricot Great Northern haricot mange-tout haricot romain (romano) haricot rouge petit haricot blanc (petit) haricot rond blanc pois chiche (haricot garbanzo) pois Zombi (haricot riz) tout autre haricot sec Les pois et les haricots de Lima qui sont mûrs, trempés secs, secs ou secs cuits sont exclus de la norme des haricots végétariens, car ils sont nommément désignés à l annexe II, articles 30 et 31 du RPT. Nota : Les «haricots» ou «haricots végétariens» normalisés dans le RAD se trouvent à l article B ) «Pois (mûrs, trempés secs, secs ou secs cuits)» (en conserve) [annexe II, article 30 du RPT] Sont le produit préparé à partir de pois mûrs ou de pois secs ; et Peuvent contenir de la sauce, des assaisonnements, des épices et un agent édulcorant. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-16

19 Ceci inclut les lentilles, les haricots lupin, les pois cajan (pois de Congo), pois cassés (jaunes ou verts, pois Marrowfat) et toutes autres légumineuses en conserve appartenant au genres Cajanus, Lens, Lupinus et Pisum. Nota : Les «haricots» ou «haricots végétariens» normalisés dans le RAD se trouvent à l article B Ingrédients autorisés dans les aliments visés par une norme d identité Retour à l index Nota : Les additifs alimentaires (ex: antioxydants, agents raffermissants, agents épaississants, rajusteurs de ph) et l'addition de la vitamine C sont expliqués en détails au chapitre 4 - Vérification des ingrédients. Les normes d identité indiquent quels sont les ingrédients (y compris les additifs alimentaires et la vitamine C) qui sont autorisés dans chaque aliment et dans chaque classe d aliments. Si une norme d identité désigne : a) une classe d ingrédients au lieu d énumérer les ingrédients particuliers autorisés dans l aliment, il faut consulter l annexe II, article 1 du RPT pour la définition pertinente. Exemple : Les «ingrédients édulcorants» sont permis dans la plupart des aliments visés par une norme d identité. L annexe II, article 1, définit «ingrédient édulcorant» comme suit : «désigne du sucre, du sucre inverti, du miel, du glucose, du dextrose [et/ou du sirop de maïs (décision administrative)] ou toute combinaison de ces produits à l état sec ou liquide.» b) pour les classes d additifs, ils ne sont pas énumérés de manière spécifique. Il faut consulter le RAD. Pour plus de détails, se reporter au chapitre 4 - Vérification des ingrédients. Lorsqu un ingrédient non autorisé est ajouté en quantité suffisante permettant de distinguer clairement cet aliment de celui qui est visé par une norme d identité, le nouvel aliment n est pas assujetti au RPT, à condition que le nom usuel prescrit à l annexe II ne soit pas utilisé. Aux fins de cette interprétation, les ingrédients non autorisés n incluent pas les additifs alimentaires, vitamines et minéraux nutritifs puisque ceux-ci sont strictement régis par le RPT et le RAD. Exception: Les aliments pour lesquels des essais de mise en marché ont été approuvés, tel que décrits au chapitre 13 - Essais de mise en marché Produits transformés uniquement visés par les contenants prescrits [annexe III du RPT] Retour à l index Il n existe que quatre aliments ou classes d aliments qui ne sont visés que par l annexe III du RPT: i) les aliments pour bébés ou jeunes enfants (en conserve) [tableau III, article 2] ; ii) les soupes aux légumes (en conserve) - condensées ou prêtes à servir [tableau III, articles 3 et 4] ; iii) le spaghetti dans de la sauce aux tomates (en conserve) [tableau III, article 5] ; et iv) le raifort préparé et le raifort en crème (en conserve) [tableau III, article 20] Ingrédients autorisés dans les aliments uniquement visés par les contenants prescrits Retour à l index Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-17

20 À l exception des aliments pour bébés et des aliments pour jeunes enfants*, les aliments énumérés plus haut sont des aliments non normalisés dans le RPT et le RAD. Ils peuvent donc contenir : a) n importe quel ingrédient alimentaire ; et b) n importe quel additif alimentaire autorisé dans les aliments non normalisés. Pour plus de détails, se reporter au chapitre 4 - Vérification des ingrédients. * Les aliments pour bébés et les aliments pour jeunes enfants : i) doivent respecter le titre 25 du RAD (voir les articles B , B , B , B et B ) ; ii) doivent respecter la partie D du RAD : niveaux de vitaminisation particuliers et apports quotidiens recommandés en vitamines et en minéraux nutritifs prescrits pour les enfants de moins de deux ans ; et iii) ne doivent contenir que les ingrédients autorisés dans : a) l annexe I du RPT (si l aliment pour bébés est également un produit visé par les catégories) ; b) l annexe II du RPT (si l aliment pour bébés est également un produit visé par une norme d identité) ; et/ou c) le titre 11 du RAD (si l aliment pour bébés est également un produit normalisé en vertu du RAD) Règlement sur les aliments et drogues (RAD) Retour à l index Nota : Les additifs alimentaires (ex: antioxydants, agents raffermissants, agents épaississants, rajusteurs de ph) et l'addition de la vitamine C sont expliqués en détails au chapitre 4 - Vérification des ingrédients. Lorsque l aliment est visé par une norme dans le RAD, le symbole [N] apparaît entre le numéro de l article et le nom de l aliment. Exemple : «B [N]. Le jus de tomates». Lorsque le nom de l aliment apparaît en caractères gras, c est le nom usuel prescrit qui doit être utilisé pour décrire l aliment. Les normes pour les produits transformés sont prescrites au titre 11 du RAD. Ces produits transformés ne doivent contenir que : a) les ingrédients autorisés par la norme du RAD et du RPT ; et b) les additifs alimentaires et la vitamine C autorisés par la norme du RAD et du RPT. Lorsqu un produit transformé n est pas visé par une norme du RAD, c est un produit non normalisé. Dans ce cas, il peut contenir : a) n importe quel ingrédient alimentaire permis par le RPT ; et b) les additifs alimentaires autorisés dans les aliments non normalisés par le RAD, à la condition qu ils soient autorisés par le RPT. 1.8 SESSIONS DE FORMATIONS SUGGÉRÉES POUR LES INSPECTEURS Retour à l index La formation des inspecteurs des produits transformés inclut l auto-formation des Lois et règlements applicables, des manuels d inspection, des politiques et procédures, ainsi que l apprentissage par mentorat et les sessions de formation en classe. Produits transformés - Manuel d inspection des produits 1-18

ESSAIS DE MISE EN MARCHÉ

ESSAIS DE MISE EN MARCHÉ 13.1 OBJECTIFS................................................................. 13-1 13.1.1 Objectifs de ce chapitre.................................................... 13-1 13.1.2 Objectifs d un essai

Plus en détail

5.1 OBJECTIF... 5-1 5.2 PORTÉE... 5-1. 5.3 FORMULAIRES REQUIS, ÉQUIPEMENTS et RÉFÉRENCES... 5-1. 5.3.1 Formulaires... 5-1. 5.3.2 Équipements...

5.1 OBJECTIF... 5-1 5.2 PORTÉE... 5-1. 5.3 FORMULAIRES REQUIS, ÉQUIPEMENTS et RÉFÉRENCES... 5-1. 5.3.1 Formulaires... 5-1. 5.3.2 Équipements... 5.1 OBJECTIF................................................................... 5-1 5.2 PORTÉE.................................................................... 5-1 5.3 FORMULAIRES REQUIS, ÉQUIPEMENTS

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES CHAMPIGNONS EN COUCHE EN CONSERVE CODEX STAN 55-1981. La dénomination "champignons de couche en conserve" désigne le produit:

NORME CODEX POUR LES CHAMPIGNONS EN COUCHE EN CONSERVE CODEX STAN 55-1981. La dénomination champignons de couche en conserve désigne le produit: CODEX STAN 55-1981 Page 1 de 7 NORME CODEX POUR LES CHAMPIGNONS EN COUCHE EN CONSERVE 1. DESCRIPTION 1.1 Définition du produit CODEX STAN 55-1981 La dénomination "champignons de couche en conserve" désigne

Plus en détail

LES FRUITS ET LÉGUMES AU QUÉBEC. À volonté!

LES FRUITS ET LÉGUMES AU QUÉBEC. À volonté! LES FRUITS ET LÉGUMES AU QUÉBEC À volonté! AU QUÉBEC, LA PRODUCTION DE FRUITS ET DE LÉGUMES EST ÉTENDUE ET DIVERSIFIÉE. QUOI DE PLUS AGRÉABLE QUE DE CIRCULER PARMI LES ÉTALAGES DE FRUITS ET LÉGUMES AUX

Plus en détail

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne).

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). Les Petites Toques PLAT CHAUD STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). PEPITES DE PLET PANE Poids net pour une part : 115 g Ingrédients

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques ID-SC-172 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE 12.12.12 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règlement Européen N 834/2007

Plus en détail

NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004. Norme pour le Corned Beef

NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004. Norme pour le Corned Beef NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004 Norme pour le Corned Beef RÉFÉRENCE: DHS 026: 2004 Avant-propos Le marché commun pour l'afrique australe orientale et (COMESA) a été établi en 1994 en tant

Plus en détail

Section 3 : Préparation à l inspection et gestion des documents. 3.3 Enregistrement des demandes d inspection et des certificats d inspection

Section 3 : Préparation à l inspection et gestion des documents. 3.3 Enregistrement des demandes d inspection et des certificats d inspection Section 3 : Préparation à l inspection et gestion des documents 3.1 Objectif de la section 3 3.2 Demande d inspection 3.3 Enregistrement des demandes d inspection et des certificats d inspection 3.4 Suivi

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Projet de règlement sur la salubrité des aliments au Canada

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Projet de règlement sur la salubrité des aliments au Canada Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens Projet de règlement sur la salubrité des aliments au Canada La transformation de l ACIA Raison d être o Mondialisation et concentration

Plus en détail

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 Plan de présentation Cadre légal Types et catégories de permis

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao du 23 novembre 2005 Le Département fédéral de l intérieur (DFI), vu les art. 4, al. 2, 26, al. 2 et 5,

Plus en détail

NORME GÉNÉRALE POUR L ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES PRÉEMBALLÉES

NORME GÉNÉRALE POUR L ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES PRÉEMBALLÉES 1 L Étiquetage des Denrées Alimentaires Préemballées (CODEX STAN 1-1985) NORME GÉNÉRALE POUR L ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES PRÉEMBALLÉES CODEX STAN 1-1985 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

en confiserie et chocolaterie

en confiserie et chocolaterie en confiserie et chocolaterie TABLEAUX D UTILISATION DES PURÉES DE FRUITS ET DE LÉGUMES SURGELÉES zéro compromis, goût. en chocolaterie GANACHES AU FRUIT À CADRER (en grammes) Recettes réalisées par Frank

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

Informations produit

Informations produit Informations produit Ce document légal doit être conservé en magasin et mis à la disposition des clients ou représentants chargés de faire respecter la loi sur demande. Version 8 mars 2015 60616 Gâteau

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Collecte des échantillons. Collecte des échantillons Identité des aliments Nom common/alternative Ex. maïs, haricot de Nigeria

Collecte des échantillons. Collecte des échantillons Identité des aliments Nom common/alternative Ex. maïs, haricot de Nigeria Préparation, manipulation et stockage des échantillons West Africa Graduate Course on Food Composition and Biodiversity, Ghana, 20-31 July 2009 George Amponsah Annor Basé sur Greenfield and Southgate,

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques SAS GLUTE SOUCIEUX DES CALORIES SOUCIEUX DU SODIUM RECHERCHE D U ÉQUILIBRE RECHERCHE DE PROTÉIES OUS POUVOS

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

CONCLUSIONS DU COMITE PERMANENT SUR LA CHAINE ALIMENTAIRE ET LA SANTÉ ANIMALE

CONCLUSIONS DU COMITE PERMANENT SUR LA CHAINE ALIMENTAIRE ET LA SANTÉ ANIMALE 14 décembre 2007 ORIENTATIONS RELATIVES À LA MISE EN ŒUVRE DU RÈGLEMENT N 1924/2006 CONCERNANT LES ALLÉGATIONS NUTRITIONNELLES ET DE SANTÉ PORTANT SUR LES DENRÉES ALIMENTAIRES CONCLUSIONS DU COMITE PERMANENT

Plus en détail

Annexe 2.4 Procédure d évaluation des plans d actions correctives (PAC) CHAPITRE 2 ÉCHANTILLONNAGE

Annexe 2.4 Procédure d évaluation des plans d actions correctives (PAC) CHAPITRE 2 ÉCHANTILLONNAGE 1.0 Objet Établir à l intention des inspecteurs du Programme du miel des procédures d évaluation d un plan d actions correctives présenté par une partie réglementée pour mettre fin à une pratique non-conforme.

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Objectifs : Citer les traitements thermiques et de conservation, leurs caractéristiques et leurs effets sur la flore microbienne Justifier les modes de

Plus en détail

Edition Limitée CLASSIC 2. Spécial NOUVEL AN CHINOIS. recettes

Edition Limitée CLASSIC 2. Spécial NOUVEL AN CHINOIS. recettes CLASSIC 2 Edition Limitée 20 recettes Spécial NOUVEL AN CHINOIS 福 Bonheur 禄 Prospérité 春 Printemps Bonheur 寿 Longévité 春 Printemps Histoire et légende du Nouvel An Chinois A l origine, le mot chinois signifiant

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE SPÉCIALE DU PROTECTEUR DU CITOYEN: Gestion de la crise de listériose associée aux fromages québécois SOMMAIRE

RAPPORT D'ENQUÊTE SPÉCIALE DU PROTECTEUR DU CITOYEN: Gestion de la crise de listériose associée aux fromages québécois SOMMAIRE RAPPORT D'ENQUÊTE SPÉCIALE DU PROTECTEUR DU CITOYEN: Gestion de la crise de listériose associée aux fromages québécois LE CONTEXTE SOMMAIRE Le 19 août 2008, le ministère de la Santé et des Services sociaux

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 CODEX STAN 212-1999 Page 1 de 5 NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 1. CHAMP D'APPLICATION ET DESCRIPTION La présente norme vise les sucres énumérés ci-après destinés à la consommation humaine

Plus en détail

Mieux connaitre votre enfant

Mieux connaitre votre enfant Mieux connaitre votre enfant Ce questionnaire me permettra de mieux connaitre votre enfant et ainsi de favoriser son intégration au service de garde. Il m aidera également à m assurer de répondre adéquatement

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

HACCP et hygiène. Titre du cours/durée Date N o groupe Lieu. 22 octobre 2011 5 mars 2012. La Pocatière. 22 et 29 octobre 2011 5 et 6 mars 2012

HACCP et hygiène. Titre du cours/durée Date N o groupe Lieu. 22 octobre 2011 5 mars 2012. La Pocatière. 22 et 29 octobre 2011 5 et 6 mars 2012 Hygiène et salubrité alimentaires pour manipulateurs d aliments 6 heures Cette formation mène à l obtention du certificat délivré par le MAPAQ. 22 octobre 2011 5 mars 2012 212024 212052 La Pocatière Hygiène

Plus en détail

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort BEFORE bio dej Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort Texture crémeuse, très digeste Ingrédients (arôme müesli-pomme) : Maltodextrine*, dextrose*, poudre de lait*,

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

Annexe 1. Glossaire... 19 Annexe 2. Éléments de gestion de la PFQ de produit GM dans le grain... 22

Annexe 1. Glossaire... 19 Annexe 2. Éléments de gestion de la PFQ de produit GM dans le grain... 22 Projet de politique nationale sur la gestion de la présence de faibles quantités de cultures génétiquement modifiées dans les importations et son cadre de mise en œuvre connexe Septembre 2012 Table des

Plus en détail

Liste de contrôle d auto-évaluation pour le niveau de confinement 1 pour les phytoravageurs

Liste de contrôle d auto-évaluation pour le niveau de confinement 1 pour les phytoravageurs Bureau du confinement des biorisques et de la sécurité Office of Biohazard, Containment and Safety Direction générale des sciences Science Branch 59, promenade Camelot 59 Camelot Drive Ottawa ON K1A 0Y9

Plus en détail

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE DIRECTION GENERALE DU CONTROLE ECONOMIQUE ET DE LA REPRESSION DES FRAUDES DIRECTION DU CONTROLE DE LA QUALITE ET DE LA REPRESSION

Plus en détail

Procédure d intervention. Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger

Procédure d intervention. Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger Procédure d intervention Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger TABLE DES MATIÈRES POURQUOI VÉRIFIER LA PRÉSENCE DE LISTERIA MONOCYTOGENES DANS LES ALIMENTS PRÊTS À MANGER...

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

en glacerie TABLEAUX D UTILISATION DES PURÉES DE FRUITS ET DE LÉGUMES SURGELÉES 100 % goût zéro compromis, my-vb.com

en glacerie TABLEAUX D UTILISATION DES PURÉES DE FRUITS ET DE LÉGUMES SURGELÉES 100 % goût zéro compromis, my-vb.com en glacerie TABLEAUX D UTILISATION DES PURÉES DE FRUITS ET DE LÉGUMES SURGELÉES zéro compromis, 100 % goût my-vb.com SORBETS (en grammes) Recettes réalisées par O. Christien Chef pâtissier, E. Ryon MOF

Plus en détail

Volume 2 Guide d ouverture et de gestion de compte

Volume 2 Guide d ouverture et de gestion de compte Volume 2 Guide d ouverture et de gestion de compte CITSS Système de suivi des droits d émission (Compliance Instrument Tracking System Service) Mars 2013 Table des matières 1.0 Introduction... 6 1.1 Volume

Plus en détail

de permis de restauration et de vente

de permis de restauration et de vente Guide Demande de permis de restauration et de vente aide-mémoire Guide - Demande de permis de restauration et de vente au détail Liste des éléments à joindre à votre envoi afin d obtenir votre permis au

Plus en détail

Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles

Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Naturel, savoreux et sain! Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Le gusto vous aide à faire un choix sain, rapide et facile!grâce à une pré-cuisson

Plus en détail

Plats préparés. Plats préparés

Plats préparés. Plats préparés Plats préparés Plats préparés Les plats préparés ou prêts à consommer trouvent de plus en plus leur place dans notre alimentation quotidienne. Nous n avons pas toujours la possibilité de préparer chaque

Plus en détail

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè.

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. Photo : M.Seelow / Cedus Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. LES CONFITURES TABLE DES MATIERES DYNAMIQUE INTRODUCTION I. DEFINITION DES CONFITURES

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Principes généraux du HACCP 0,7 UEC Mise en œuvre des programmes préalables au système HACCP 1.4 UEC 5 novembre 2014 9 février 2015 22 avril 2015 5SA1402 5SH1501 5SH1502

Plus en détail

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs Droits et obligations des travailleurs et des employeurs La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) vise à assurer des conditions de santé et de sécurité minimales dans les entreprises québécoises.

Plus en détail

à lever : pyrophosphate de soude, bicarbonate de soude, sorbate de potassium, sel fin, xanthane

à lever : pyrophosphate de soude, bicarbonate de soude, sorbate de potassium, sel fin, xanthane REF DESIGNATION COMPOSITION ALLERGENE Peut contenir Mini Quatre-quarts Raisins Ingrédients : Oeufs frais, sucre, farine de blé (Gluten), beurre concentré 21% (colorant béta carotène), eau, sirop de glucose,

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

PATE A TARTINER. Chocolat - noisette

PATE A TARTINER. Chocolat - noisette PATE A TARTINER Chocolat noisette FONDS EUROPEEN AGRICOLE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE Les recettes bio norman PATE A TARTINER Chocolat noisette A servir sur du pain de campagne au levain, du pain brioché

Plus en détail

Guide de présentation de produit de spécialité

Guide de présentation de produit de spécialité Guide de présentation de Produit par : Société des alcools du Québec Division commercialisation Mise à jour : 28 décembre 2007 Société des alcools du Québec, Division commercialisation 905, avenue De Lorimier,

Plus en détail

Lundi 6/07 Mardi 7/07 Mercredi 8/07 Jeudi 9/07 Vendredi 10/07. Hamburger Jambon blanc Escalope de dinde Steak haché

Lundi 6/07 Mardi 7/07 Mercredi 8/07 Jeudi 9/07 Vendredi 10/07. Hamburger Jambon blanc Escalope de dinde Steak haché 6 au 10 juillet 2015 Lundi 6/07 Mardi 7/07 Mercredi 8/07 Jeudi 9/07 Vendredi 10/07 Salade verte Tomate vinaigrette Carottes râpées Salade de pommes de terre Betteraves œufs durs Hamburger Jambon blanc

Plus en détail

Nos Equipes Rigoureuses et Chaleureuses sauront vous donner satisfaction à chaque étape de l Elaboration de Votre Réception

Nos Equipes Rigoureuses et Chaleureuses sauront vous donner satisfaction à chaque étape de l Elaboration de Votre Réception Del Forno Traiteur 227 Route de Montmerle Saint Georges de Reneins Tel : 04 74 67 61 73 Fax : 04 74 67 60 68 Madame, Monsieur Nous vous remercions de votre demande de Buffet auprès de Notre Société. Nous

Plus en détail

Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace carbonique

Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace carbonique Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace Aperçu Page 2 de 28 Emballages appropriés Marquage et étiquetage Documentation exigée Exercice: emballage en présence de glace Page

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

aliste ingrédients ales informations nutritionnelles

aliste ingrédients ales informations nutritionnelles aliste ingrédients ales informations Ballotin 250g Pralines assorties en chocolat au lait, noir et blanc Ingrédients : sucre, pâte de cacao, lait entier en poudre, beurre de cacao, noisettes, matières

Plus en détail

Hygiène SSOP et SPS. Les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) peuvent être utilisées pour répondre à de nombreuses, voire

Hygiène SSOP et SPS. Les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) peuvent être utilisées pour répondre à de nombreuses, voire Au cours de cette session de formation, nous parlerons des Procédures Opérationnelles de Propreté et de Désinfection (SSOP), des Normes de Performance d Hygiène (SPS) et des Bonnes Pratiques de Fabrication

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

Garantir aux enfants une protection maximale. Commission européenne DG Entreprises et industrie

Garantir aux enfants une protection maximale. Commission européenne DG Entreprises et industrie SÉCURITÉ DES JOUETS Garantir aux enfants une protection maximale Commission européenne DG Entreprises et industrie Fotolia Orange Tuesday L Union européenne (UE) compte environ 80 millions d enfants de

Plus en détail

Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP

Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP Pour être admissibles aux postes d auditeurs du programme CanadaGAP, tous les nouveaux candidats ayant reçu la formation après le 1 er avril 2015 doivent remplir

Plus en détail

La Sarl MODABEL Trading à le plaisir de mettre à votre disposition la nouvelle gamme des produits 2013

La Sarl MODABEL Trading à le plaisir de mettre à votre disposition la nouvelle gamme des produits 2013 PRODUITS 2013 Lotissement Mohamed Ben Mohamed N A04 -Doueira-Alger -Algérie FAX 021 3557 76 TEL MOBILE 0661 51 49 80 Tel 0666993616-0558 34 70 46 -51% de sucres par rapport à la moyenne des principaux

Plus en détail

Carte de restauration entreprise Business lunch

Carte de restauration entreprise Business lunch Carte de restauration entreprise Business lunch Petit-déjeuner Petit-déjeuner «Continental» Assortiment de mini viennoiseries Pain au chocolat, croissant, escargot aux noisettes, frivoli à la vanille Salade

Plus en détail

Vérification de la sécurité des données fiscales. Rapport final Approuvé par le Comité de vérification interne le 29 juin 2005

Vérification de la sécurité des données fiscales. Rapport final Approuvé par le Comité de vérification interne le 29 juin 2005 Rapport final Approuvé par le Comité de vérification interne le 29 juin 2005 Division de la vérification et de l évaluation Mars 2005 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction...

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CATALOGUE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES CATALOGUE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES Etablissement Public Local d Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole de Lyon Saint-Genis Laval 4, chemin des Grabelières 69230 Saint-Genis Laval 04.78.56.75.75

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

VENDREDI. Collation. Bar à salade légumes verts feuillus et légumes hachés, ainsi qu une variété de vinaigrettes et de garnitures riches en protéines

VENDREDI. Collation. Bar à salade légumes verts feuillus et légumes hachés, ainsi qu une variété de vinaigrettes et de garnitures riches en protéines VENDREDI Collation Bar à salade légumes verts feuillus et légumes hachés, ainsi qu une variété de vinaigrettes et de garnitures riches en protéines Plateau de fromages du Québec une savoureuse sélection

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR. SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS Page 1 LIV_PRJ_RDL_DEV914_APP_ENLIGNE_GUIDE_UTILISATEUR_1,1_2013-03-14.docx/.

GUIDE DE L UTILISATEUR. SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS Page 1 LIV_PRJ_RDL_DEV914_APP_ENLIGNE_GUIDE_UTILISATEUR_1,1_2013-03-14.docx/. SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS GUIDE DE L UTILISATEUR SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS Page 1 Table des matières 1 Termes techniques, icônes et boutons... 4 1.1 Termes techniques... 4

Plus en détail

FOURNITURES DE PATISSERIE ANNEE 2008

FOURNITURES DE PATISSERIE ANNEE 2008 FOURNITURES DE PATISSERIE ANNEE 2008 Fournitures classées selon les lots suivants * Lot n 1 : MATIERES PREMIERES * Lot n 2 : CARTONNAGE Lot n 1 : MATIERES PREMIERES Designation de l'article conditionnement

Plus en détail

Entrées. Breuvages. Les. Les

Entrées. Breuvages. Les. Les Entrées Soupe du jour Soupe à l oignon gratinée Crevettes de Matane à l ail Salade du chef Salade César Pain à l ail Escargots à la Provençale Extra : gratiné Feuilleté d escargots Petite tourtière Coquille

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE NUMÉRO 152 : JUIN 2005 DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE Depuis quelques années, le Bureau des substances contrôlés (BSC)

Plus en détail

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Programme Lait canadien de qualité des Producteurs laitiers du Canada Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Utiliser avec le Registre et le Calendrier de DGI pour des dossiers

Plus en détail

BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA

BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA Vérification de la disponibilité d outils de travail bilingues Le 25 avril 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. RÉSUMÉ... 2 2. CONTEXTE... 3 3. OBJECTIF ET CRITÈRES...

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

GUIDE D OBTENTION D UNE LICENCE D EXPLOITATION LOCAUX DESTINÉS AUX ALIMENTS

GUIDE D OBTENTION D UNE LICENCE D EXPLOITATION LOCAUX DESTINÉS AUX ALIMENTS GUIDE D OBTENTION D UNE LICENCE D EXPLOITATION LOCAUX DESTINÉS AUX ALIMENTS Note : Pour les classes 3 et 4 dans les marchés publics, veuillez vous référer aux Lignes directrices du Nouveau-Brunswick pour

Plus en détail

Chocolat au lait : 34% de cacao minimum. Chocolat au lait : 34% de cacao minimum

Chocolat au lait : 34% de cacao minimum. Chocolat au lait : 34% de cacao minimum N001 dégustation 570g Cliquez sur le bonbon de votre choix pour voir sa composition détaillée : Cabosse Cœur caramel fleur de sel lait Felicia Flandres lait Florette lait Madrilène Rivoli blanc Sujets

Plus en détail

Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen!

Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen! Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen! Commission européenne Entreprises et industrie Table des matières Qu est-ce que le marquage CE? Qu est-ce que le marquage CE? 3 Obligations légales

Plus en détail

Chocolat au lait : 34% de cacao minimum. Cliquez sur le bonbon de votre choix pour voir sa composition détaillée : BOULE PRALINÉ NOISETTES BLANC

Chocolat au lait : 34% de cacao minimum. Cliquez sur le bonbon de votre choix pour voir sa composition détaillée : BOULE PRALINÉ NOISETTES BLANC + DLUO N001 dégustation 580g Cliquez sur le bonbon de votre choix pour voir sa composition détaillée : MADRILÈNE CŒUR FLORETTE FLANDRES PALET OR TORINÈSE FELICIA ORANGETTE Sucre, pâte de cacao, beurre

Plus en détail

«Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments»

«Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments» 1 «Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments» Magali Marchand, Chef de service Diététique RHMS Diététicienne agréée ABD 12.01.2012 - Maison du

Plus en détail

SOUPE A L OIGNON (façon Marcel)

SOUPE A L OIGNON (façon Marcel) SOUPE A L OIGNON (façon Marcel) Ingrédients pour 10 litres - Couper les oignons finement 1 kg d'oignons - Par petite quantité faire revenir les oignons dans une poêle avec du beurre 250 g de beurre pour

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens.

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. Les cinq sens cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

817.025.21 Ordonnance du DFI sur l exécution de la législation sur les denrées alimentaires

817.025.21 Ordonnance du DFI sur l exécution de la législation sur les denrées alimentaires Ordonnance du DFI sur l exécution de la législation sur les denrées alimentaires du 23 novembre 2005 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Département fédéral de l intérieur (DFI), vu les art. 59, al. 2, 66 et

Plus en détail

Document de réflexion : Précisions et orientations sur les formes inappropriées de promotion des aliments pour nourrissons et jeunes enfants

Document de réflexion : Précisions et orientations sur les formes inappropriées de promotion des aliments pour nourrissons et jeunes enfants Document de réflexion : Précisions et orientations sur les formes inappropriées de promotion des aliments pour nourrissons et jeunes enfants CONTEXTE 1. La bonne alimentation des nourrissons et des jeunes

Plus en détail

= noix, noix de cajou, noisettes, noix de Macadamia ou noix du Queensland, amandes, noix du Brésil, noix de pécan, pistaches

= noix, noix de cajou, noisettes, noix de Macadamia ou noix du Queensland, amandes, noix du Brésil, noix de pécan, pistaches farine de blé, eau, sucre, graines de sésame, levure, huile de colza, sel de cuisine iodé, huile végétale, eau, vinaigre, concombres, sirop de glucose-fructose, jaune d'oeuf, sucre, amidon de maïs modifié,

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

Estimer le poids spécifique du maïs bien mûri après le séchage... 17-4. Classement... 17-15

Estimer le poids spécifique du maïs bien mûri après le séchage... 17-4. Classement... 17-15 17. Maïs Détermination du taux d impuretés... 17-2 Définitions... 17-2 Impuretés non déclarées... 17-2 Procédure normale de nettoyage... 17-2 Composition des impuretés... 17-3 Estimer le poids spécifique

Plus en détail

Solutions en ligne Guide de l utilisateur

Solutions en ligne Guide de l utilisateur Solutions en ligne Guide de l utilisateur Décembre 2009 Informations générales... 1 Configuration minimale requise... 1 Connexion... 1 Page d accueil des Solutions en ligne... 2 Utilisation de la table

Plus en détail

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000 Food Safety System Certification 22000 fssc 22000 CERTIFICATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 22000 Le protocole de certification des systèmes de sécurité alimentaire 22000 (FSSC 22000) est un protocole

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR L'INSPECTION VISUELLE DE LOTS DE CONSERVES QUANT AUX DEFAUTS INACCEPTABLES 1 TABLE DES MATIERES

LIGNES DIRECTRICES POUR L'INSPECTION VISUELLE DE LOTS DE CONSERVES QUANT AUX DEFAUTS INACCEPTABLES 1 TABLE DES MATIERES CAC/GL 17-1993 Page 1 de 7 LIGNES DIRECTRICES POUR L'INSPECTION VISUELLE DE LOTS DE CONSERVES QUANT AUX DEFAUTS INACCEPTABLES 1 CAC/GL 17-1993 TABLE DES MATIERES PAGE PREFACE EXPLICATIVE... 2 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires. Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale

GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires. Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale La «marche en avant» consiste à éviter autant que possible le croisement

Plus en détail