COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS"

Transcription

1 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 14599/06 présentée par Jean Claude SCHADEL contre la France La Cour européenne des droits de l'homme (cinquième section), siégeant le 25 septembre 2008 en une chambre composée de : Peer Lorenzen, président, Jean-Paul Costa, Karel Jungwiert, Volodymyr Butkevych, Renate Jaeger, Mark Villiger, Isabelle Berro-Lefèvre, juges, et de Claudia Westerdiek, greffière de section, Vu la requête susmentionnée introduite le 7 avril 2006, Vu les observations soumises par le gouvernement défendeur, Après en avoir délibéré, rend la décision suivante : EN FAIT Le requérant, M. Jean Claude Schadel, est un ressortissant français, né en 1949 et incarcéré au centre de détention de Bapaume. Le gouvernement français («le Gouvernement») est représenté par son agent, M me E. Belliard, directrice des affaires juridiques au ministère des Affaires étrangères.

2 2 DÉCISION SCHADEL c. FRANCE A. Les circonstances de l'espèce Les faits de la cause, tels qu'ils ont été exposés par les parties, peuvent se résumer comme suit. Le 14 janvier 2004, le requérant fut condamné par la cour d'assises du Val d'oise à une peine de quatorze ans de réclusion criminelle pour des faits de viol sur ses deux filles mineures. Il fut incarcéré à la maison d'arrêt d'osny, puis à celle de Bapaume, le 4 mai Le 1 er février 2005, le requérant fut invité à se présenter le 8 mars suivant au tribunal de grande instance de Pontoise en vue d'une tentative de conciliation devant le juge aux affaires familiales, suite à une requête en divorce introduite par son épouse le 21 janvier Le 15 février 2005, le requérant déposa une demande d'aide juridictionnelle au bureau d'aide juridictionnelle du tribunal de grande instance de Pontoise. Le 8 mars 2005, le requérant comparut en personne à l'audience de conciliation, sans l'assistance d'un avocat, celle-ci n'étant pas obligatoire à ce stade de la procédure. A l'issue de l'audience, le juge aux affaires familiales rendit une ordonnance de non-conciliation. Le 11 avril 2005, le bureau d'aide juridictionnelle accorda au requérant le bénéfice de l'aide juridictionnelle totale et désigna M e A.-F. B. Celui-ci fut avisé de sa désignation à la fin du mois de mai Le 2 juin 2005, le requérant reçut une lettre de M e A.-F. B. l'informant qu'elle n'avait reçu la décision d'aide juridictionnelle que quelques jours auparavant, et l'invitant à lui transmettre copie de la requête et de tous les documents relatifs à la procédure de divorce. Selon le Gouvernement, le 26 juillet 2005, M e A.-F. B. indiqua au requérant, qui avait dû lui exprimer son souhait de faire appel de l'ordonnance de non-conciliation, qu'il devait solliciter du bureau d'aide juridictionnelle la désignation d'un avoué ou d'un avocat pour cette procédure, mais le requérant ne le fit pas. En outre, M e A.-F. B. écrivit à son confrère, assurant la défense des intérêts de l'épouse du requérant, pour s'enquérir de l'avancée de la procédure de divorce. Le 18 août 2005, cet avocat communiqua à M e A.-F. B. la requête, l'ordonnance de nonconciliation et l'assignation en divorce, en précisant que celle-ci était en cours de délivrance. Le 10 septembre 2005, le requérant s'adressa par courrier au juge aux affaires familiales demandant le prononcé rapide d'un divorce. Il ne fit pas état dans ce courrier d'une demande d'aide juridictionnelle ni ne mentionna l'avocat désigné à ce titre, M e A.-F. B. Le 14 septembre 2005, l'ordonnance de non-conciliation fut signifiée et l'assignation en divorce délivrée au requérant par huissier de justice. L'assignation comportait en caractères apparents, conformément aux dispositions de l'article 752 du nouveau code de procédure civile, la mention

3 DÉCISION SCHADEL c. FRANCE 3 «IMPORTANT» et rappelait que le requérant devait se faire représenter par son avocat, lequel devait se constituer dans un délai de quinze jours, sinon le procès se déroulerait en son absence et un jugement pourrait être requis à son encontre sur les seuls éléments fournis par le demandeur. Le requérant n'ayant pas informé M e A.-F. B. de cette assignation, celui-ci ne se constitua pas. Le 28 octobre 2005, M e A.-F. B. interrogea à nouveau l'avocat de l'épouse du requérant au sujet de la délivrance de l'assignation et il fut informé, le 17 novembre 2005, que l'ordonnance de clôture avait été prononcée le 28 octobre 2005 et que la date des plaidoiries avait été fixée au 17 novembre 2005, soit le jour même. Le 17 novembre 2005, le requérant, qui avait entre-temps été transféré au centre de détention de Bapaume, introduisit devant le tribunal de grande instance d'arras une nouvelle demande d'aide juridictionnelle pour la procédure de divorce. Par une lettre du 22 novembre 2005, M e A.-F. B. informa le requérant que son intervention serait bien trop tardive du fait que l'audience de plaidoirie était déjà passée. Elle lui fit également savoir que, dans le cadre d'une procédure devant la cour d'appel de Versailles, elle ne pourrait pas intervenir, n'ayant pas été désignée au titre de l'aide juridictionnelle. Elle invita le requérant à effectuer les démarches pour obtenir cette aide. Le 15 décembre 2005, la chambre des affaires familiales du tribunal de Pontoise statua au fond sur la demande de divorce. Le jugement précisa qu'il était réputé contradictoire, le requérant n'ayant pas constitué avocat alors qu'il était régulièrement assigné. Le 28 décembre 2005, le vice-président du tribunal accorda au requérant l'aide juridictionnelle totale pour cette procédure. Il précisa que l'avocat chargé d'assister le bénéficiaire serait désigné par le bâtonnier d'arras. Le 5 janvier 2006, le jugement de divorce fut signifié au requérant. Par une décision d'aide juridictionnelle complétive du 19 juin 2006, le bureau d'aide juridictionnelle du tribunal de grande instance d'arras, dit que le requérant serait assisté par M e P. L., désigné par le bâtonnier de l'ordre des avocats de Pontoise. Le 22 juin 2006, M e P. L. informa le requérant qu'il venait, le jour même, de recevoir copie de sa désignation au titre de l'aide juridictionnelle accordée le 28 décembre Le 10 juillet 2006, cet avocat informa le requérant que le jugement de divorce, prononcé par le tribunal de grande instance de Pontoise et signifié le 5 janvier 2006, était devenu définitif à compter du 6 février 2006, de sorte qu'il lui était impossible d'intervenir dans la procédure.

4 4 DÉCISION SCHADEL c. FRANCE B. Le droit interne pertinent L'article 755 du code de procédure civile dispose : «Le défendeur est tenu de constituer avocat dans le délai de quinze jours, à compter de l'assignation.» GRIEF Invoquant l'article 6 1 de la Convention, le requérant se plaint qu'en dépit de l'aide juridictionnelle qui lui a été accordée pour la procédure en divorce, à laquelle il était partie, aucun des avocats désignés n'a pu lui apporter une quelconque aide lors de la procédure. Ces derniers, tardivement avertis de leur désignation, n'ont pu l'assister à aucun stade de la procédure. EN DROIT Le requérant se plaint de ne pas avoir bénéficié du droit à un procès équitable et du droit d'accès à un tribunal, garantis par l'article 6 1, dont la partie pertinente se lit ainsi : «Toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement (...) par un tribunal (...), qui décidera (...) des contestations sur ses droits et obligations de caractère civil (...)» Le Gouvernement soutient que la seule explication au fait que le requérant n'ait pas été assisté d'un avocat lors de la procédure de divorce tient exclusivement à sa propre négligence. La Cour rappelle que la Convention n'oblige pas à accorder l'aide judiciaire dans toutes les contestations en matière civile (voir les arrêts Del Sol c. France, n o 46800/99, 20, CEDH 2002-II ; Essaadi c. France, n o 49384/99, 30, 26 février 2002). En effet, il y a une nette distinction entre les termes de l'article 6 3 c), qui garantit le droit à l'aide judiciaire gratuite sous certaines conditions dans les procédures pénales, et ceux de l'article 6 1, qui ne renvoie pas du tout à l'aide judiciaire. Toutefois, la Convention a pour but de protéger des droits non pas théoriques ou illusoires, mais concrets et effectifs. La remarque vaut en particulier pour le droit d'accès aux tribunaux, eu égard à la place éminente que le droit à un procès équitable occupe dans une société démocratique (Airey, précité, pp , 24). La Cour relève que, dans la présente affaire, le requérant, qui répondait aux critères matériels d'octroi, s'est vu immédiatement attribuer l'aide

5 DÉCISION SCHADEL c. FRANCE 5 juridictionnelle, à savoir le 11 avril Le bureau d'aide juridictionnelle a désigné M e A.-F. B. pour représenter le requérant devant le tribunal de Pontoise. Dès que celle-ci a été avisée de sa désignation, elle a pris contact avec le requérant en lui demandant de lui transmettre toutes les pièces de la procédure. Face à ce qui semble être un manque de réaction de la part du requérant, M e A.-F. B. a contacté l'avocat de la partie adverse pour s'enquérir de l'avancée de la procédure. Ce dernier lui a communiqué certaines pièces. Le 14 septembre 2005, l'assignation en divorce a été délivrée au requérant par huissier de justice. Toutefois, le requérant a omis de constituer avocat dans le délai de quinze jours, comme l'invitait expressément l'assignation. La Cour estime qu'il s'agit là d'une pure négligence de la part du requérant. Celui-ci n'avance aucune explication pour justifier le manque de collaboration et de communication avec son avocat ni son empressement à déposer, le 17 septembre 2005, une nouvelle demande d'aide juridictionnelle auprès du tribunal de grande instance d'arras, alors qu'il avait déjà un avocat désigné, qui s'était jusqu'alors acquitté de sa tâche avec la diligence requise d'un avocat commis d'office. Une telle négligence de la part du requérant est déterminante en l'espèce de sorte qu'il ne peut désormais se plaindre d'une situation qu'il a lui-même contribué à créer par sa propre inaction (voir arrêt Freimanis et Līdums c. Lettonie, n os 73443/01 et 74860/01, 9 février 2006 ; Hussin c. Belgique (déc.), n o 70807/01, 6 mai 2004 et McDonald c. France (déc.), n o 18648/04, 29 avril 2008). La Cour compte tenu de ce constat n'estime en conséquence pas nécessaire d'examiner la question de la désignation du deuxième avocat d'office. En conclusion, la Cour considère que le requérant ne saurait prétendre ne pas avoir bénéficié d'un accès effectif à un tribunal. Il s'ensuit que la requête doit être rejetée comme manifestement mal fondée en application de l'article 35 3 et 4 de la Convention. Par ces motifs, la Cour, à l'unanimité, Déclare la requête irrecevable. Claudia Westerdiek Greffière Peer Lorenzen Président

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION AFFAIRE BOCA c. BELGIQUE (Requête n o 50615/99) ARRÊT STRASBOURG 15 novembre

Plus en détail

1. Les dispositions des articles 56, 56-1, 57 et 59 du code de procédure pénale, telles qu applicables à l époque des faits, se lisent comme suit :

1. Les dispositions des articles 56, 56-1, 57 et 59 du code de procédure pénale, telles qu applicables à l époque des faits, se lisent comme suit : CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 45827/07 présentée par Mathieu JACQUIER contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 1 er

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 36966/08 présentée par Michel LABBÉ contre la France La Cour européenne des droits de l'homme (cinquième section), siégeant le 12 octobre

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 16157/07 présentée par Georgette

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 19043/91 présentée par T. T. contre la France

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 19043/91 présentée par T. T. contre la France SUR LA RECEVABILITÉ de la requête No 19043/91 présentée par T. T. contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Première Chambre), siégeant en chambre du conseil le 12 janvier 1994 en

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 40191/02 présentée par Patrick

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 37110/97 par Marco BERTUCCELLI contre

Plus en détail

DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 33560/96 présentée par Jean-François ROCHE contre

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 28369/05 présentée par

Plus en détail

$tf$question préjudicielle portant sur l'article 319, 3, du Code civil.

$tf$question préjudicielle portant sur l'article 319, 3, du Code civil. $f$n o 39/90 Arrêt du 21 décembre 1990 Rôle n o 190 $tf$question préjudicielle portant sur l'article 319, 3, du Code civil. MM. Sarot et Delva, présidents, MM. André et Debaedts, juges-rapporteurs, MM.

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIEME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 56616/00 présentée par

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 71443/01 présentée par Jean-Michel

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 66018/01 présentée

Plus en détail

ASSIGNATION VISA DE L'ARTICLE 47 DU CODE DE PROCEDURE CIVILE

ASSIGNATION VISA DE L'ARTICLE 47 DU CODE DE PROCEDURE CIVILE ASSIGNATION VISA DE L'ARTICLE 47 DU CODE DE PROCEDURE CIVILE L An Deux Mille DIX et le A la demande de : Monsieur Christian NOGUES, né le né le 3 mai 1956 à Chambéry (73), de nationalité française, demeurant

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 55084/00 présentée par

Plus en détail

LES DIFFICULTES INTRINSEQUES DU PV DE DIFFICULTES.

LES DIFFICULTES INTRINSEQUES DU PV DE DIFFICULTES. LES DIFFICULTES INTRINSEQUES DU PV DE DIFFICULTES. Article juridique publié le 11/06/2013, vu 6168 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine Le PV de difficultés, est essentiel dans le cadre de liquidation de

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête N 33562/96 présentée par Masahiro SHIMA contre la France

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête N 33562/96 présentée par Masahiro SHIMA contre la France SUR LA RECEVABILITÉ de la requête N 33562/96 présentée par Masahiro SHIMA contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Deuxième Chambre), siégeant en chambre du conseil le 20 mai 1998

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME DEUXIEME CHAMBRE. Requête N 21710/93. François MERCURY. contre. France RAPPORT DE LA COMMISSION

COMMISSION EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME DEUXIEME CHAMBRE. Requête N 21710/93. François MERCURY. contre. France RAPPORT DE LA COMMISSION COMMISSION EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME DEUXIEME CHAMBRE Requête N 21710/93 François MERCURY contre France RAPPORT DE LA COMMISSION (adopté le 28 juin 1995) TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION (par.

Plus en détail

ASSIGNATION A COMPARAITRE POUR L'AUDIENCE D'ORIENTATION DEVANT LE JUGE DE L'EXECUTION IMMOBILIERE PRES LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE ( )

ASSIGNATION A COMPARAITRE POUR L'AUDIENCE D'ORIENTATION DEVANT LE JUGE DE L'EXECUTION IMMOBILIERE PRES LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE ( ) Les modèles ci-dessous sont donnés à titre purement indicatif et ne pourraient en rien engager la responsabilité de l'aappe. En effet, les modèles d'actes se référent principalement aux textes et à certains

Plus en détail

LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant :

LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant : CIV. 1 S.L COUR DE CASSATION Audience publique du 17 février 2004 M. LEMONTEY, président Pourvoi n Z 01-11.549 +I Rejet Aide juridictionnelle totale en défense au profit de Mme H... G..., épouse A... en

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ des requêtes n o 45355/99 et 45357/99 présentées

Plus en détail

TROISIÈME SECTION AFFAIRE COOPERATIVA DE CREDIT SĂTMĂREANA. (Requête n o 32125/04) ARRÊT STRASBOURG. 11 mars 2014

TROISIÈME SECTION AFFAIRE COOPERATIVA DE CREDIT SĂTMĂREANA. (Requête n o 32125/04) ARRÊT STRASBOURG. 11 mars 2014 TROISIÈME SECTION AFFAIRE COOPERATIVA DE CREDIT SĂTMĂREANA c. ROUMANIE (Requête n o 32125/04) ARRÊT STRASBOURG 11 mars 2014 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 28144/95 présentée par Andrée COZIC contre la France

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 28144/95 présentée par Andrée COZIC contre la France SUR LA RECEVABILITÉ de la requête No 28144/95 présentée par Andrée COZIC contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Deuxième Chambre), siégeant en chambre du conseil le 15 mai 1996

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE SOUSA LELLO ET FERNANDES BORGES c. PORTUGAL. (Requête n o 28776/08) ARRÊT STRASBOURG. 26 juillet 2011

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE SOUSA LELLO ET FERNANDES BORGES c. PORTUGAL. (Requête n o 28776/08) ARRÊT STRASBOURG. 26 juillet 2011 DEUXIÈME SECTION AFFAIRE SOUSA LELLO ET FERNANDES BORGES c. PORTUGAL (Requête n o 28776/08) ARRÊT STRASBOURG 26 juillet 2011 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. 1 En l'affaire

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 28796/05 présentée par Cesare

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 29395/09 SOCIÉTÉ CRT FRANCE INTERNATIONAL contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 3 mars 2015 en une chambre composée

Plus en détail

RAPPORT MAGENDIE (II)

RAPPORT MAGENDIE (II) RAPPORT MAGENDIE (II) PREAMBULE Le rapport «Célérité et qualité de la justice devant la Cour d Appel» procède d une mission du Garde des Sceaux dans l intention de «promouvoir une démarche de modernisation

Plus en détail

CITATION DIRECTE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINT-DENIS DE LA REUNION

CITATION DIRECTE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINT-DENIS DE LA REUNION CITATION DIRECTE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINT-DENIS DE LA REUNION L'AN DEUX MIL QUATORZE et le Monsieur Philippe CREISSEN né le 4 juillet 1969 à Saint-Mandé (Val de Marne)de nationalité française,

Plus en détail

TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE DE BRUXELLES

TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE DE BRUXELLES R.G. n 2009/11673/A Divorce Au fond Contradictoire TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE DE BRUXELLES EN CAUSE DE: Monsieur X, domicilié à Bruxelles, rue de..., demandeur originaire, défendeur sur reconvention,

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITE. de la requête No 12617/86 présentée par Jean-Robert FECAN contre la France

SUR LA RECEVABILITE. de la requête No 12617/86 présentée par Jean-Robert FECAN contre la France SUR LA RECEVABILITE de la requête No 12617/86 présentée par Jean-Robert FECAN contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme, siégeant en chambre du conseil le 13 octobre 1988 en présence

Plus en détail

COUR D'APPEL D'ABC EN PROVENCE 1 Chambre A

COUR D'APPEL D'ABC EN PROVENCE 1 Chambre A ICHRISTINE RAVAZ AVOCAT 60 Cours Lafayette - BP 31024 83057 TOULON Cedex COUR D'APPEL D'ABC EN PROVENCE 1 Chambre A ±. AVOUES Ai* en Provence Décision déférée à la Cour : ARRÊT AU FOND DU 18 MAI 2010 G.L.

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION AFFAIRE SOARES FERNANDES c. PORTUGAL (Requête n o 59017/00) ARRÊT STRASBOURG 8

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 21 septembre 2011, présentée pour Mme M.H. [ ], par Me Jorion, avocat ; Mme M.H. demande au tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 21 septembre 2011, présentée pour Mme M.H. [ ], par Me Jorion, avocat ; Mme M.H. demande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE N 1110539 Mme M. H. M. Mulot Rapporteur M. Merenne Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise,

Plus en détail

ARTICLE 90 DU DECRET N 91-1266 DU 19 DECEMBRE 1991

ARTICLE 90 DU DECRET N 91-1266 DU 19 DECEMBRE 1991 Pour les missions achevées à compter du 1er janvier 2011, le droit de plaidoirie est à la charge du bénéficiaire de l'aide juridictionnelle (article 40 de la loi n 91-647 du 10 juillet 1991). Les droits

Plus en détail

Arrêt du 25 avril 2012

Arrêt du 25 avril 2012 101 2012-19 Arrêt du 25 avril 2012 I e COUR D APPEL CIVIL COMPOSITION Président : Hubert Bugnon Juges : Adrian Urwyler, Françoise Bastons Bulletti Greffière : Sonia Bulliard Grosset PARTIES X, requérante

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-200 QPC du 2 décembre 2011. Banque Populaire Côte d Azur. (Pouvoir disciplinaire de la Commission bancaire)

Commentaire. Décision n 2011-200 QPC du 2 décembre 2011. Banque Populaire Côte d Azur. (Pouvoir disciplinaire de la Commission bancaire) Commentaire Décision n 2011-200 QPC du 2 décembre 2011 Banque Populaire Côte d Azur (Pouvoir disciplinaire de la Commission bancaire) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 23 septembre 2011 par le

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de la commune de Goyave une somme de 700 euros au titre de l article L.761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de la commune de Goyave une somme de 700 euros au titre de l article L.761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASSE-TERRE N 1100754 Mme Marie-Line A... M. Sauton Rapporteur M. Porcher Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Basse-Terre

Plus en détail

Fournisseur X République Française

Fournisseur X République Française Page 1 Cour d'appel Douai Chambre 1, section 1 6 Juin 2011 N 10/03790 Monsieur M. Fournisseur X République Française Au nom du Peuple Français COUR D'APPEL DE DOUAI CHAMBRE 1 SECTION 1 ARRÊT DU 06/06/2011

Plus en détail

Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers

Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers Résumé des dispositions de la directive visant à améliorer l accès à la justice dans les affaires transfrontalières par l établissement de

Plus en détail

Numéro du rôle : 2129. Arrêt n 91/2002 du 5 juin 2002 A R R E T

Numéro du rôle : 2129. Arrêt n 91/2002 du 5 juin 2002 A R R E T Numéro du rôle : 2129 Arrêt n 91/2002 du 5 juin 2002 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l'article 62, 3, des lois relatives aux allocations familiales pour travailleurs salariés,

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 43817/04 présentée par Pierluigi BACUZZI contre l Italie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 24 mai

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1302169 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Augustin TEGLAS et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Besle Juge des référés

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1302169 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Augustin TEGLAS et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Besle Juge des référés TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1302169 M. Augustin TEGLAS et autres M. Besle Juge des référés Ordonnance du 4 avril 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le juge des référés C-CA Vu la

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2014-374 QPC du 4 avril 2014. Société Sephora

Commentaire. Décision n 2014-374 QPC du 4 avril 2014. Société Sephora Commentaire Décision n 2014-374 QPC du 4 avril 2014 Société Sephora (Effet suspensif du recours contre les dérogations préfectorales au repos dominical) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 8 janvier

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES N 1105835 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Société STRATEGIES NETWORKS AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Lamarre Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES N 1105835 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Société STRATEGIES NETWORKS AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Lamarre Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES dp N 1105835 Société STRATEGIES NETWORKS M. Lamarre Rapporteur M. Lombard Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE IGNATOV c. BULGARIE. (Requête n o 50/02)

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE IGNATOV c. BULGARIE. (Requête n o 50/02) CINQUIÈME SECTION AFFAIRE IGNATOV c. BULGARIE (Requête n o 50/02) ARRÊT STRASBOURG 2 juillet 2009 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l'article 44 2 de la Convention. Il peut subir

Plus en détail

- JURISPRUDENCE - 1. Cession de créance Notification dans la citation introductive d instance

- JURISPRUDENCE - 1. Cession de créance Notification dans la citation introductive d instance 1 LA REVUE EN LIGNE DU BARREAU de LIEGE - JURISPRUDENCE - Tribunal de première instance de Liège (7 ième chambre ) 12 février 2002 1. Cession de créance Notification dans la citation introductive d instance

Plus en détail

Ordonnance en matière de recours contre une décision du Registre de Commerce et des Sociétés en matière de sociétés commerciales N 508/09

Ordonnance en matière de recours contre une décision du Registre de Commerce et des Sociétés en matière de sociétés commerciales N 508/09 Ordonnance en matière de recours contre une décision du Registre de Commerce et des Sociétés en matière de sociétés commerciales N 508/09 Audience publique de référé tenue le vingt-quatre avril deux mille

Plus en détail

Aide juridictionnelle

Aide juridictionnelle Procédure de recouvrement de l indemnité allouée sur le fondement de l article 37 de la loi n 91-647 du 10 juillet 1991 Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 169, rue de Rennes F 75006 PARIS

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1102824 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSOCIATION PIETONS 67 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Privet Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1102824 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSOCIATION PIETONS 67 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Privet Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1102824 ASSOCIATION PIETONS 67 Mme Privet Rapporteur Mme Messe Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Strasbourg

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 4 FEVRIER 2010 C.08.0596.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.08.0596.N PROCUREUR GENERAL PRES LA COUR D'APPEL D ANVERS, contre ZAZA RETAIL bv, société de droit néerlandais. I. La procédure devant

Plus en détail

JUGEMENT N 2012-0030 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE, POITOU- CHARENTES

JUGEMENT N 2012-0030 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE, POITOU- CHARENTES Maison de retraite «Séguin» à Cestas Rapport n 2012-0358 Audience publique du 12 décembre 2012 Lecture en séance publique du 06 février 2013 Trésorerie de Pessac (033 041 976) (département de la Gironde)

Plus en détail

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 17/07/2014 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 9 juillet 2014 N de pourvoi: 13-19130 ECLI:FR:CCASS:2014:C100860 Publié au bulletin Rejet Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction

Plus en détail

Numéro du rôle : 5690. Arrêt n 110/2014 du 17 juillet 2014 A R R E T

Numéro du rôle : 5690. Arrêt n 110/2014 du 17 juillet 2014 A R R E T Numéro du rôle : 5690 Arrêt n 110/2014 du 17 juillet 2014 A R R E T En cause : le recours en annulation partielle de l article 39/81 de la loi du 15 décembre 1980 sur l accès au territoire, le séjour,

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1101904 Mme B M. Rivière Rapporteur Mme Lesieux Rapporteur public Audience du 15 janvier 2014 Lecture du 29 janvier 2014 01-05-01-03 49-05-08 R-HM RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 54264/00 présentée par Yevgeniy

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 10/01/2012 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 5 janvier 2012 N de pourvoi: 10-16359 Publié au bulletin Rejet M. Charruault (président), président SCP Fabiani et Luc-Thaler, SCP

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête nº 58229/00 présentée par María Isabel

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION AFFAIRE NEVES FERREIRA SANDE E CASTRO ET AUTRES C. PORTUGAL (Requête n o 55081/00)

Plus en détail

QUATRIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ

QUATRIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 34158/96 présentée par

Plus en détail

Aide juridicionnelle et honoraires d'avocat : combien paye l'etat?

Aide juridicionnelle et honoraires d'avocat : combien paye l'etat? Aide juridicionnelle et honoraires d'avocat : combien paye l'etat? Article juridique publié le 30/05/2009, vu 54113 fois, Auteur : coolover Le système de l'aide juridictionnelle a pour objet de prendre

Plus en détail

TRIBUNAL DU TRAVAIL DE MONS Section de Mons 7000 MONS rue de Nimy, 70

TRIBUNAL DU TRAVAIL DE MONS Section de Mons 7000 MONS rue de Nimy, 70 1 er feuillet TRIBUNAL DU TRAVAIL DE MONS Section de Mons 7000 MONS rue de Nimy, 70 JUGEMENT PRONONCE A L'AUDIENCE PUBLIQUE DU 26 AVRIL 2010 R.G.n 07/13229/A ex R.G.n 1137/00/M-omis le 04/12/02 Rép. A.J.

Plus en détail

Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes

Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes Page 1/15 Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes Application du décret n 2007-1605 du 13 novembre 2007 Page 2/15 Table des Matières

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. COUR D'APPEL DE PARIS 8ème Chambre -Section A ARRÊT DU 3 AVRIL 2008

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. COUR D'APPEL DE PARIS 8ème Chambre -Section A ARRÊT DU 3 AVRIL 2008 Grosses délivrées aux parties le : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE PARIS 8ème Chambre -Section A ARRÊT DU 3 AVRIL 2008 Numéro d'inscription au répertoire général: 06/07002

Plus en détail

Vu I ), la requête, enregistrée le 2 avril 2007, sous le n 0700806 présentée par Mme Michèle GODICHAUD, domiciliée à Beau Soleil à Gençay (86160) ;

Vu I ), la requête, enregistrée le 2 avril 2007, sous le n 0700806 présentée par Mme Michèle GODICHAUD, domiciliée à Beau Soleil à Gençay (86160) ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE POITIERS er N os 0700806, 0701422 Mme Michèle GODICHAUD c/ - Inspecteur de l académie de la Vienne - Recteur de l académie de Poitiers Mme Jaffré Rapporteur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014. M. Marc V.

Commentaire. Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014. M. Marc V. Commentaire Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014 M. Marc V. (Saisine d office du tribunal pour la résolution d un plan de sauvegarde ou de redressement judiciaire) Le Conseil constitutionnel a été saisi

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 50744/99 présentée par

Plus en détail

Page 1. Document 1 de 1. Cour d'appel Grenoble Chambre commerciale. 18 Décembre 2014. Confirmation N 13/00416 SARL AMBULANCE SAINT MARCELLINOISE

Page 1. Document 1 de 1. Cour d'appel Grenoble Chambre commerciale. 18 Décembre 2014. Confirmation N 13/00416 SARL AMBULANCE SAINT MARCELLINOISE Page 1 Document 1 de 1 Cour d'appel Grenoble Chambre commerciale 18 Décembre 2014 Confirmation N 13/00416 SARL AMBULANCE SAINT MARCELLINOISE SA KPMG FRANCE Classement : Contentieux Judiciaire Résumé Numéro

Plus en détail

La lettre de la S.C.B.

La lettre de la S.C.B. Octobre 2015 Nume ro 5 Les conséquences des décrets «Magendie» sur la responsabilité civile professionnelle des avocats Introduction La lettre de la S.C.B. Les décrets Magendie, depuis leur entrée en vigueur

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF de BESANCON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 1401378 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Football Club X Association Football Club Y

TRIBUNAL ADMINISTRATIF de BESANCON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 1401378 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Football Club X Association Football Club Y N 1401378 TRIBUNAL ADMINISTRATIF de BESANCON Football Club X Association Football Club Y M. Fabre Rapporteur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif de Besançon, (2 ème

Plus en détail

Numéros du rôle : 3824 et 3936. Arrêt n 161/2006 du 8 novembre 2006 A R R E T

Numéros du rôle : 3824 et 3936. Arrêt n 161/2006 du 8 novembre 2006 A R R E T Numéros du rôle : 3824 et 3936 Arrêt n 161/2006 du 8 novembre 2006 A R R E T En cause : les questions préjudicielles relatives à l article 306 du Code civil, posées par la Cour d appel de Liège et la Cour

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 39616/98 présentée par J. F. contre

Plus en détail

19 Décembre 2012 JUGE AUX AFFAIRES FAMILIALES DE MENDE

19 Décembre 2012 JUGE AUX AFFAIRES FAMILIALES DE MENDE Page 1 Document 1 de 1 Cour d'appel Nîmes Chambre civile 2, section C 19 Décembre 2012 N 11/00745 X / Y Classement :Inédit Contentieux Judiciaire ARRÊT N R.G : 11/00745 FI/DO JUGE AUX AFFAIRES FAMILIALES

Plus en détail

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. THIOLET AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 4 Juin 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

La présente notification fait courir le délai d'appel qui est de 2 mois.

La présente notification fait courir le délai d'appel qui est de 2 mois. REPUBLIQUE FRANÇAISE Nantes, le 31/12/2009 TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES 6, Allée de l'ile Gloriette BP 24111 44041 Nantes Cedex 01 Téléphone : 02.40.99.46.00 Télécopie : 02.40.99.46.58 Greffe ouvert

Plus en détail

FORMULE 70A N o de dossier DF REQUÊTE EN DIVORCE COUR DU BANC DE LA REINE (DIVISION DE LA FAMILLE) Centre de

FORMULE 70A N o de dossier DF REQUÊTE EN DIVORCE COUR DU BANC DE LA REINE (DIVISION DE LA FAMILLE) Centre de FORMULE 70A N o de dossier DF REQUÊTE EN DIVORCE COUR DU BANC DE LA REINE (DIVISION DE LA FAMILLE) Centre de ENTRE : (nom au complet), requérant(e), et (nom au complet), intimé(e). REQUÊTE EN DIVORCE À

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014. Société Beverage and Restauration Organisation SA

Commentaire. Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014. Société Beverage and Restauration Organisation SA Commentaire Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014 Société Beverage and Restauration Organisation SA (Liquidation judiciaire ou cessation partielle de l activité prononcée d office pendant la période d

Plus en détail

Cour d'appel Paris Pôle 6, chambre 12

Cour d'appel Paris Pôle 6, chambre 12 Cour d'appel Paris Pôle 6, chambre 12 20 Novembre 2014 N 11/09499 Madame M P CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DU VAL DE MARNE, Monsieur le Ministre chargé de la sécurité sociale Classement :Inédit Contentieux

Plus en détail

La procédure de fixation de l honoraire

La procédure de fixation de l honoraire Session de formation Dijon 22, 23 et 24 novembre 2012 La procédure de fixation de l honoraire Rapport de M. le Bâtonnier Bruno ZILLIG Bâtonnier du Barreau de Nancy INTRODUCTION L avocat français bénéficie,

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 56651/00 présentée par

Plus en détail

N 0900973 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Couzinet Président

N 0900973 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Couzinet Président A TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS gw N 0900973 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU +PEUPLE FRANÇAIS M. Couzinet Président M. Truy Rapporteur public Le Tribunal administratif d'amiens Le président du tribunal,

Plus en détail

Numéro du rôle : 1103. Arrêt n 129/98 du 9 décembre 1998 A R R E T

Numéro du rôle : 1103. Arrêt n 129/98 du 9 décembre 1998 A R R E T Numéro du rôle : 1103 Arrêt n 129/98 du 9 décembre 1998 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l'article 4, 1er, de la loi du 9 mars 1953 réalisant certains ajustements en matière de

Plus en détail

n o 231.194 du 12 mai 2015

n o 231.194 du 12 mai 2015 CONSEIL D ÉTAT, SECTION DU CONTENTIEUX ADMINISTRATIF A R R Ê T n o 231.194 du 12 mai 2015 209.616/XV-2328 En cause : la commune de Schaerbeek, ayant élu domicile chez Mes J. BOURTEMBOURG et N. FORTEMPS,

Plus en détail

M. Frouin (président), président SCP Bouzidi et Bouhanna, SCP Garreau, Bauer-Violas et Feschotte-Desbois, avocat(s)

M. Frouin (président), président SCP Bouzidi et Bouhanna, SCP Garreau, Bauer-Violas et Feschotte-Desbois, avocat(s) Cour de cassation chambre sociale Audience publique du mercredi 6 janvier 2016 N de pourvoi: 15-10975 Publié au bulletin Cassation M. Frouin (président), président SCP Bouzidi et Bouhanna, SCP Garreau,

Plus en détail

Citation : M. F. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1130 M. F. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : M. F. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1130 M. F. Commission de l assurance-emploi du Canada Citation : M. F. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1130 Date : 24 septembre 2015 Dossier : AD-13-108 DIVISION D APPEL Entre: M. F. Appelante Commission de l assurance-emploi du

Plus en détail

13 Madame S a formé un pourvoi en cassation contre cet arrêt devant le Högsta domstolen (cour suprême).

13 Madame S a formé un pourvoi en cassation contre cet arrêt devant le Högsta domstolen (cour suprême). Isabelle Chaumont Avocate Au Barreau de Lyon Lettre d actualité Mars 2008 DROIT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE DROIT DE LA CONSOMMATION DROIT BANCAIRE RECOUVREMENT DE CREANCES CIVILES ET COMMERCIALES PROCEDURES

Plus en détail

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE,

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE, CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BRETAGNE ----------- Chambre ----------- Jugement n 2013-04 Commune de Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine) Exercices 2006 à 2010 Audience publique du 17 mai 2013 Lecture du

Plus en détail

recours contre l arrêt de la Chambre civile de la Cour de justice du canton de Genève du 17 juin 2011.

recours contre l arrêt de la Chambre civile de la Cour de justice du canton de Genève du 17 juin 2011. Tribunal fédéral 5A_518/2011 II ème Cour de droit civil Arrêt du 22 novembre 2012 (f) Action en paternité Restitution du délai ; justes motifs Art. 263 CC Restitution de délai. Selon l art. 263 al. 3 CC,

Plus en détail

Requête en incident contentieux art. 530-2, 710 et 711 CPP

Requête en incident contentieux art. 530-2, 710 et 711 CPP JURIDICTION DE PROXIMITÉ DE [COMMUNE] STATUANT EN MATIÈRE PÉNALE [n ], [rue] - [code postal] [commune] Requête en incident contentieux art. 530-2, 710 et 711 CPP POUR : [nom du requérant] [nationalité

Plus en détail

comparant par la SELARL LOUZIER-FAUCHE-GHIANI, avocats au barreau de NOUMEA,

comparant par la SELARL LOUZIER-FAUCHE-GHIANI, avocats au barreau de NOUMEA, TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 08/00212 Présidente : Mme ANDRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Corinne LEROUX Jugement du 23 Avril 2010 PARTIES EN CAUSE : DEMANDEUR : - M. X

Plus en détail

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour,

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N0702717 M. A X M. Pernot Conseiller Audience du 30 avril 2007 Lecture du 30 avril 2007 MD LA DEMANDE M. A X, de nationalité

Plus en détail

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 :

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 : Cour Administrative d Appel de Bordeaux 6 ème chambre (formation à 3) 22 décembre 2009 Rejet Sources : - http://www.legifrance.gouv.fr Références au greffe : - Pourvoi n 08BX02277 Références de publication

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl N 1303891 M. X. Mme Ozenne Rapporteur Mme Syndique Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Versailles (3 ème

Plus en détail

L'AIDE JURIDICTIONNELLE

L'AIDE JURIDICTIONNELLE L'AIDE JURIDICTIONNELLE «Les personnes physiques dont les ressources sont insuffisantes pour faire valoir leurs droits en justice peuvent bénéficier d'une aide juridictionnelle. Cette aide est totale ou

Plus en détail

La cour est saisie d'un appel formé par les sociétés MARKETING DISPLAYS INC et M.D.I. FRANCE à l'encontre d'un jugement contradictoirement rendu par

La cour est saisie d'un appel formé par les sociétés MARKETING DISPLAYS INC et M.D.I. FRANCE à l'encontre d'un jugement contradictoirement rendu par La cour est saisie d'un appel formé par les sociétés MARKETING DISPLAYS INC et M.D.I. FRANCE à l'encontre d'un jugement contradictoirement rendu par le tribunal de grande instance de Paris le 12 octobre

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 26498/95 présentée par Andrée HAMON contre la France

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 26498/95 présentée par Andrée HAMON contre la France SUR LA RECEVABILITÉ de la requête No 26498/95 présentée par Andrée HAMON contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Deuxième Chambre), siégeant en chambre du conseil le 16 octobre

Plus en détail

CCPR. Pacte international relatif aux droits civils et politiques NATIONS UNIES. Distr. RESTREINTE * CCPR/C/77/D/1049/2002 14 avril 2003

CCPR. Pacte international relatif aux droits civils et politiques NATIONS UNIES. Distr. RESTREINTE * CCPR/C/77/D/1049/2002 14 avril 2003 NATIONS UNIES CCPR Pacte international relatif aux droits civils et politiques Distr. RESTREINTE * CCPR/C/77/D/1049/2002 14 avril 2003 Original: FRANÇAIS Comité des droits de l homme Soixante-dix-septième

Plus en détail

Loi d'application d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) du 11 février 2009

Loi d'application d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) du 11 février 2009 - 1 - Loi d'application d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) du 11 février 2009 Le Grand Conseil du canton du Valais vu l'article 46 alinéas 1 et 2 de la Constitution fédérale; vu le

Plus en détail

Monsieur TRAORE BAKARY, Président ;

Monsieur TRAORE BAKARY, Président ; REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 2318/2014 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 03/11/2014

Plus en détail

Exempt - appel en matière de droit du travail.

Exempt - appel en matière de droit du travail. Exempt - appel en matière de droit du travail. Audience publique du vingt-six avril deux mille douze. Numéro 37191 du rôle Présents: Edmond GERARD, président de chambre, Ria LUTZ, conseiller, Brigitte

Plus en détail

Claude Sicard Demandeur-intimé c. Dr Maria Subak, entreprise Appelante et Commission d'accès à l'information du Québec & Michel Laporte Mis en cause

Claude Sicard Demandeur-intimé c. Dr Maria Subak, entreprise Appelante et Commission d'accès à l'information du Québec & Michel Laporte Mis en cause REJB 2000-18782 Texte intégral Cour du Québec (Chambre civile) CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT de Montréal 500-02-077338-999 DATE : 29 mai 2000 EN PRÉSENCE DE : Armando Aznar, J.C.Q. Claude Sicard Demandeur-intimé

Plus en détail