Vaccination contre la grippe : enjeux pour les infirmières et les infirmiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vaccination contre la grippe : enjeux pour les infirmières et les infirmiers"

Transcription

1 Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Vaccination contre la grippe : enjeux pour les infirmières et les infirmiers Caroline Quach Pédiatre microbiologiste-infectiologue, Hôpital de Montréal pour enfants Filomena Pietrangelo Chef de service en santé et sécurité du travail, Centre universitaire de santé McGill Le 5 février 2013 Association des infirmières et infirmiers du Canada, 2012 La nouvelle carte de crédit MasterCard récompenses mbna de l AIIC est fière de commanditer ce webinaire

2 La nouvelle carte Mastercard AIIC MBNA à récompenses est fière de commanditer ce webinaire Association des infirmières et infirmiers du Canada, 2012

3 Lucie Vachon, inf. aut., CSIG(C) Infirmière-conseillère, Certification Pratique professionnelle et réglementation Association des infirmières et infirmiers du Canada Caroline Quach, MD MSc FRCPC Pédiatre microbiologiste-infectiologue Médecin responsable de la prévention des infections Hôpital de Montréal pour enfants - CUSM La nouvelle carte de crédit MasterCard récompenses mbna de l AIIC est fière de commanditer ce webinaire

4 FluWatch , semaines 51 et 52

5 FluWatch , semaines 51 et 52

6 Virus de l influenza

7 Influenza: A (H/N) et B Le virus de l influenza est capable de changer suffisamment pour ne pas être reconnu par notre système immunitaire Glissement antigénique : (drift) mutation(s) ponctuelle(s) mineure(s) du virus épidémies saisonnières Cassure antigénique : (shift) mutation brutale, implique souvent des échanges de gènes avec d autres espèces (oiseaux, porcs) pandémie Le vaccin s adapte aux mutations, se renouvelle à chaque année et est basé sur les virus circulants dans l hémisphère sud durant la saison précédente. Le virus change

8 Transmission - influenza Crédit de photo: nursing-resource.com

9 Énoncé CCNI

10 Effet de la vaccination des travailleurs de la santé (soins de longue durée) Van den Dool, PLoS Medicine 2008; 5:e200

11 Importance de l immunité de groupe

12 Couverture vaccinale - Québec F. Markowski, MSSS 2012

13 Efficacité du vaccin Osterholm MT. Lancet ID 2012; 12: 36-44

14 Sécurité du vaccin Protocole d immunisation du Québec, 2012

15 Syndrome de Guillain-Barré: Résultats controversés: risque attribuable: 1/ doses administrées (dans les 6 semaines suivant la vaccination) risque beaucoup plus élevé après maladie En 2012: Institute of Medicine pas suffisamment d évidence pour établir lien causal Lien avec vaccin contre la grippe porcine de Suite à la pandémie de 2009: études québécoises et américaines: 1-2 cas/million de doses Sécurité du vaccin

16 Syndrome oculo-respiratoire (SOR):Yeux rouges, symptômes respiratoires (toux, respiration sifflante, oppression thoracique, difficulté respiratoire, voix rauque, mal de gorge) ou oedème facial dans les 24 heures post vaccination Bénin disparait dans les 48 heures Attendu chez un petit nombre de vaccinés Personnes avec antécédents de SOR sans symptômes respiratoires peuvent recevoir le vaccin contre l influenza Sécurité du vaccin PIQ, 2012

17 L influenza a des conséquences graves lorsqu elle est contractée par des patients avec des conditions sousjacentes, par exemple: Immunocompromis, MPOC, personnes âgées, jeunes bébés, diabétiques, etc. Ces personnes, même vaccinées, ne répondent pas toujours adéquatement au vaccin. Nous devons donc diminuer le risque de transmission en milieu hospitalier Risque de transmission avec présentéisme Le meilleur moyen de protéger nos patients est d être nous-mêmes protégés par la vaccination Qu en penser?

18 Filomena Pietrangelo, BScN Chef de service en santé et sécurité du travail Centre universitaire de santé McGill 20 La nouvelle carte de crédit MasterCard récompenses mbna de l AIIC est fière de commanditer ce webinaire

19 Les infirmiers et infirmières touchent de nombreuses vies...

20 Code de déontologie Valeur A: Les infirmières offrent des soins sécuritaires, compatissants, compétents et conformes à l éthique.

21 Code de déontologie et vaccination contre la grippe Assurer des soins sécuritaires aux patients. Engagement à faire du bien Les patients vulnérables sont placés à risque par les TS non-vaccinés contre la grippe La vaccination contre la grippe résulte dans une réduction de mortalité, toutes causes confondues Poland GA, Tosh P, Jacobson RM. Requiring influenza vaccination for health care workers: seven truths we must accept. Vaccine 2005;23: Thomas RE, Jefferson T, Lasserson TJ. Influenza vaccination for healthcare workers who work with the elderly. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 2. Art. No.: CD DOI: / CD pub3

22 Code de déontologie Valeur G: Les infirmières doivent rendre compte de leur actions et répondre de leur pratique.

23 Code de déontologie et vaccination contre la grippe Les infirmières doivent maintenir leur aptitude à exercer la profession. Les jours perdus de travail dans le groupe vaccinée sont moindre de façon significative comparé au groupe ayant reçu un placebo. (article de synthèse Cochrane) Jefferson T, Di Pietrantonj C, Rivetti A, Bawazeer GA, Al-Ansary LA, Ferroni E. Vaccines for preventing influenza in healthy adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 7. Art. No.: CD DOI: / CD pub4

24 Attentes des patients et leurs familles Soins de qualité Travailleur de la santé qui ne représente pas un risque Des pratiques de prévention et contrôle des infections

25 Déclaration du CCNI Les TS qui ont des contacts directs avec des patients devraient considérer qu'il leur incombe de fournir des soins de qualité supérieure notamment une vaccination antigrippale annuelle. En l'absence de contreindication, les TS ayant des contacts directs avec les patients qui refusent de se faire vacciner contre l'influenza accusent un manquement à leur responsabilité de soins aux patients.

26 Pourquoi le faible taux de vaccination contre la grippe? Le vaccin ne protège pas contre la grippe Surestimation des risques reliés au vaccin contre la grippe Nichol KL, Margolis KL, Lind A, et al. Side Effects Associated with Influenza Vaccination in Healthy Working Adults: A randomized, placebo-controlled trial Arch Int Med. 1996;156: Jefferson T, Di Pietrantonj C, Rivetti A, Bawazeer GA, Al-Ansary LA, Ferroni E. Vaccines for preventing influenza in healthy adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 7. Art. No.: CD DOI: / CD pub4

27 Pourquoi le faible taux de vaccination contre la grippe? Les effets secondaires du vaccin contre la grippe il m a rendu malade Ne croient pas poser un risque au patient si elles ne se vaccinent pas

28 Pourquoi le faible taux de vaccination contre la grippe? «Choix personnel ou intervention de soins infirmiers appuyée sur des preuves scientifiques» L éducation, en grande partie, ne donne pas le résultat du comportement de se faire vacciner contre la grippe. Rhudy LM, Tucker SJ, Ofstead CL et al. Personal Choice or Evidence- Based Nursing Intervention: Nurses Decision-Making about Influenza Vaccination. Worldviews Evid Based Nurs 2010; 7: Ofstead CL, Tucker SJ, Beebe TJ et al. Influenza Vaccination among Registered nurses: Information receipt, knowledge, and Decisionmaking at an Institution With a Multifaceted Educational Program Infect Control Hosp Epidemiol 2008;29:

29 Vaccination annuelle contre la grippe Prestation de soins sécuritaires Soins de qualité Infirmière en santé et présence au travail Soins infirmiers éthiques

30 Énoncé de position sur la vaccination des infirmières et infirmiers _Influenza_Immunization_for_RNs_f.pdf Crédits de photo : istock Association des infirmières et infirmiers du Canada, 2012 La nouvelle carte de crédit MasterCard récompenses mbna de l AIIC est fière de commanditer ce webinaire

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1)

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) du 26 avril au 30 septembre 2009 région de la Capitale-Nationale Présentation à la Chambre de Commerce de la ville de Québec 9 octobre 2009 François Desbiens,

Plus en détail

Vers le futur des programmes de vaccination influenza : Comment les données peuvent-elle nous guider? Quelles sont les priorités?

Vers le futur des programmes de vaccination influenza : Comment les données peuvent-elle nous guider? Quelles sont les priorités? Vers le futur des programmes de vaccination influenza : Comment les données peuvent-elle nous guider? Quelles sont les priorités? Gaston De Serres, MD, PhD Institut National de santé publique du Québec

Plus en détail

Série de webinaires de l AIIC Progrès de la pratique. Prenez une pause avant d afficher! Exploration de l éthique dans les médias sociaux

Série de webinaires de l AIIC Progrès de la pratique. Prenez une pause avant d afficher! Exploration de l éthique dans les médias sociaux Série de webinaires de l AIIC Progrès de la pratique Prenez une pause avant d afficher! Exploration de l éthique dans les médias sociaux Josette Roussel, inf aut. Infirmière conseillère, Association des

Plus en détail

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012 La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 1 Qu est-ce que la grippe? Infection virale aiguë des voies respiratoires Se propage facilement d un personne à l autre

Plus en détail

Grippe saisonnière. tout ce qu il faut savoir. La grippe saisonnière (Influenza) Virus Influenza - I

Grippe saisonnière. tout ce qu il faut savoir. La grippe saisonnière (Influenza) Virus Influenza - I Grippe saisonnière tout ce qu il faut savoir Monica Attinger - infirmière HPCI Forum HH /CHUV - 4 septembre 2007 La grippe saisonnière (Influenza) Infection virale du système respiratoire causée par les

Plus en détail

Actualités sur la vaccination grippale

Actualités sur la vaccination grippale Actualités sur la vaccination grippale Dr Christophe TRIVALLE Pôle Vieillissement, Réadaptation et Accompagnement Hôpital Paul Brousse, APHP, Villejuif christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.fr

Plus en détail

Campagne de vaccination contre l influenza 2006-2007

Campagne de vaccination contre l influenza 2006-2007 Bulletin d information de santé publique MAURICIE ET CENTRE-DU-QUÉBEC VOLUME 15, NUMÉRO 3 NOVEMBRE 2006 Campagne de vaccination contre l influenza 2006-2007 Voici quelques informations concernant la campagne

Plus en détail

Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD

Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD Journée EHPAD 14 février 2013 Dr Elise Seringe ARLIN Ile de France EHPAD Une population exposée Environnement ouvert vers la communauté Risque

Plus en détail

Parents Note H1N1 : n o 3

Parents Note H1N1 : n o 3 École primaire Laurentia Parents Note H1N1 : n o 3 Destinataires : Tous les parents de L ÉCOLE PRIMAIRE LAURENTIA Date : Le 16 novembre 2009 Objet : Expéditrice : Transport des élèves vers les centres

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES VACCINATEURS SUR LE VACCIN ANTIGRIPPAL SAISONNIER POUR LA SAISON 2015-2016

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES VACCINATEURS SUR LE VACCIN ANTIGRIPPAL SAISONNIER POUR LA SAISON 2015-2016 RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES VACCINATEURS SUR LE VACCIN ANTIGRIPPAL SAISONNIER POUR LA SAISON 2015-2016 Bureau du médecin-hygiéniste en chef Direction du contrôle des maladies transmissibles Programme

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

La Grippe en questions

La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

10.5.1 Inf injectable : vaccin injectable contre l influenza 2015-2016

10.5.1 Inf injectable : vaccin injectable contre l influenza 2015-2016 Section 10.5.1 Inf injectable 10.5.1 Inf injectable : vaccin injectable contre l influenza 2015-2016 Composition Cinq vaccins trivalents inactivés contre la grippe sont distribués au Canada pour la saison

Plus en détail

Vaccin contre la grippe saisonnière 2012-2013. Direction régionale de santé publique de Québec Octobre 2012

Vaccin contre la grippe saisonnière 2012-2013. Direction régionale de santé publique de Québec Octobre 2012 Vaccin contre la grippe saisonnière 2012-2013 Direction régionale de santé publique de Québec Octobre 2012 Le virus 2 Plan Vaccin influenza Préparations sur le marché Indications Vaccins injectables Vaccin

Plus en détail

VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE

VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE 23 VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE Informations générales Pour vous, pour la vie Madame, Monsieur, La vaccination demeure la mesure de santé publique la plus efficace et sécuritaire dans la prévention

Plus en détail

LA GRIPPE SAISONNIERE

LA GRIPPE SAISONNIERE FAITS ET CHIFFRES LA GRIPPE SAISONNIERE LA GRIPPE La grippe est une infection virale aiguë qui se transmet facilement d une personne à l autre, et qui circule toute l année partout dans le monde. 1,2 UN

Plus en détail

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés?

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Donna Cousineau Infirmière en pratique avancée Hôpital Carleton Queensway Le 12 décembre

Plus en détail

INFECTIEUSE VOLUME 3 NUMÉRO 2 OCTOBRE 2015

INFECTIEUSE VOLUME 3 NUMÉRO 2 OCTOBRE 2015 DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE CENTRE INTÉGRÉ UNIVERSITAIRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA CAPITALE-NATIONALE ACTIVITÉ GRIPPALE ET BILAN DE LA CAMPAGNE DE VACCINATION, SAISON 2014-2015 ACTIVITÉ GRIPPALE

Plus en détail

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad 28/03/2013 Plan de la présentation Définitions des IRA et GEA Etiologies Grippe et norovirus La surveillance de la grippe et de la GEA en France La surveillance des

Plus en détail

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du. Influenza, grippe aviaire et pandémie

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du. Influenza, grippe aviaire et pandémie préventiondes infections Influenza, grippe aviaire et pandémie Il est beaucoup question de grippe aviaire dans les médias et la population s inquiète YOLAINE RIOUX, INF., M.SC.INF. Le ministre de la Santé

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE SECTION MALADIES TRANSMISSIBLES

AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE SECTION MALADIES TRANSMISSIBLES MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E DIRECTION GENERALE DE LA SANTE AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE SECTION MALADIES

Plus en détail

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD Dijon, le 8 Octobre 2009 Grippe A / H1N1 v Pr Ch. RABAUD On avait prévu Une grippe H5, grave, nous venant des oiseaux et d ASIE Grippe aviaire (1997) : 407 cas ; 256 décès pas de transmission interhumaine

Plus en détail

Formations et orientations Employé

Formations et orientations Employé Formations et orientations Employé Août 2011 Urgence Médicale Code Bleu 2 Formations et orientations Présentation du guide Soucieuse de la qualité des soins prodigués par ses employés, Urgence Médicale

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 novembre 2014 RELENZA 5 mg/dose, poudre pour inhalation en récipient unidose 20 récipients unidoses avec système pour inhalation (DISKHALER) (CIP : 34009 351 974 8

Plus en détail

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Unité HPCI, septembre 2009 1 Objectifs du cours Grippe saisonnière Grippe A(H1N1) Mesures de prévention

Plus en détail

l influenza Prenez en grippe! L influenza se traduit par une fièvre soudaine, une toux sèche, des douleurs musculaires Faites-vous vacciner,

l influenza Prenez en grippe! L influenza se traduit par une fièvre soudaine, une toux sèche, des douleurs musculaires Faites-vous vacciner, 6 L influenza se traduit par une fièvre soudaine, une toux sèche, des douleurs musculaires et un malaise généralisé important qui dure de cinq à sept jours. Différentes rumeurs circulent. Elles vous font

Plus en détail

Vaccination: savoir répondre r aux controverses. Marc H. Lebel, MD, FRCPC. Service des maladies infectieuses

Vaccination: savoir répondre r aux controverses. Marc H. Lebel, MD, FRCPC. Service des maladies infectieuses Vaccination: savoir répondre r aux controverses Marc H. Lebel, MD, FRCPC Service des maladies infectieuses 1 Objectifs Identifier les principaux effets adverses reliés à la vaccination Savoir répondre

Plus en détail

Les enjeux de la vaccination en EHPAD. Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie. christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.

Les enjeux de la vaccination en EHPAD. Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie. christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free. Les enjeux de la vaccination en EHPAD Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.fr 11 ème Congrès National des Gériatres et Médecins Coordonnateurs d

Plus en détail

Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées reçues

Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées reçues Introduction Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées 1. La vaccination donne la grippe!? 2. La grippe, c est juste un gros rhume! 3. La vaccination contre la grippe est contreindiquée chez

Plus en détail

Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène

Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène Bruno Coignard pour les équipes d investigation Grippe A(H1N1) Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice

Plus en détail

De quoi parlons nous?

De quoi parlons nous? De quoi parlons nous? 1 De quoi parlons nous? Grippe Pandémie Grippe Peste saisonnière grippale humaine H5N1 aviaire H1N1 H2N2 H3N2 H5N1 2 De quoi parlons nous? Grippe Pandémie Grippe Peste saisonnière

Plus en détail

Vaccins contre l Influenza 2014-2015. François Boucher, MD FRCPC Centre-Mère-Enfant Soleil du CHU de Québec

Vaccins contre l Influenza 2014-2015. François Boucher, MD FRCPC Centre-Mère-Enfant Soleil du CHU de Québec Vaccins contre l Influenza 2014-2015 François Boucher, MD FRCPC Centre-Mère-Enfant Soleil du CHU de Québec Conflits d intérêt? Aucun Vaccins contre l influenza utilisés au Canada Décrire leurs caractéristiques,

Plus en détail

Avis complémentaire concernant l administration d une 2e dose du vaccin avec adjuvant (Arepanrix H1N1) aux enfants âgés de 6 mois à 9 ans

Avis complémentaire concernant l administration d une 2e dose du vaccin avec adjuvant (Arepanrix H1N1) aux enfants âgés de 6 mois à 9 ans INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC COMITÉ SUR L IMMUNISATION DU QUÉBEC Avis complémentaire concernant l administration d une 2e dose du vaccin MC avec adjuvant (Arepanrix H1N1) aux enfants âgés

Plus en détail

Surveillance de la grippe clinique Maroc, Saison 2009-2010

Surveillance de la grippe clinique Maroc, Saison 2009-2010 Surveillance de la grippe clinique Maroc, Saison 2009-2010 Au Maroc, la surveillance épidémiologique de l infection grippale est assurée par un système «sentinelle» mis en place par le Service de la Surveillance

Plus en détail

Réseau Sentinelles Dossier Grippe. Saison 2015/2016

Réseau Sentinelles Dossier Grippe. Saison 2015/2016 Réseau Sentinelles Dossier Grippe Saison 2015/2016 1 Les virus de la grippe Les virus de la grippe appartiennent à la famille des Orthomyxoviridae et au genre Influenzavirus. Il en existe trois types :

Plus en détail

Sondage auprès des vaccinateurs sur la vaccination contre la grippe saisonnière avec un vaccin en vaporisateur intranasal

Sondage auprès des vaccinateurs sur la vaccination contre la grippe saisonnière avec un vaccin en vaporisateur intranasal Sondage auprès des vaccinateurs sur la vaccination contre la grippe saisonnière avec un vaccin en vaporisateur intranasal INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Sondage auprès des vaccinateurs

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Sylvie Monier UHE-Hôpital Hôpital Edouard Herriot JNI-11.06.2009 INTRODUCTION

Plus en détail

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable.

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable. SAISON 2011/2012 Quels virus en 2011/2012 Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) Virus A (H3N2) Virus B Virus A (H1N1) est stable. Les 3 types de virus de la grippe Virus grippal Type A Type B Type C Espèces

Plus en détail

L enfant avant tout. La grippe et le rhume banal

L enfant avant tout. La grippe et le rhume banal 22 L enfant avant tout La grippe et le rhume banal Les parents s inquiètent souvent de voir leurs enfants enchaîner les rhumes les uns après les autres. Mais, un enfant en bonne santé contracte normalement

Plus en détail

PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION

PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION Énoncé de position PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION POSITION DE L AIIC La profession infirmière 1 joue un rôle essentiel dans tous les aspects de la gestion des urgences,

Plus en détail

La vaccination de l adulte

La vaccination de l adulte et R La vaccination de l adulte Trop souvent négligée! Karl Weiss, MD, MSc, FRCPC Présenté dans le cadre de la conférence : Les journées de pharmacologie, Université de Montréal, juin 2007 Une étude canadienne

Plus en détail

La vaccination des personnes âgées

La vaccination des personnes âgées La vaccination des personnes âgées et les recommandations du calendrier vaccinal 2009 concernant les personnels et les résidents des EHPAD. Journée du CCLIN Paris Nord du 6 mai 2009 Dr Albert SCEMAMA Vaccination

Plus en détail

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse الجمهوريةالجزائريةالديمقراطيةالشعبية REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE وزارةالصحة, السكانوإصالحالمستشفيات MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION GENERALE

Plus en détail

TROUSSE DE CONSULTATION SUR LA GRIPPE : PARLER DE LA GRIPPE À SES PATIENTS

TROUSSE DE CONSULTATION SUR LA GRIPPE : PARLER DE LA GRIPPE À SES PATIENTS OUTIL DE COMMUNICATION DESTINÉ AUX FOURNISSEURS DE SOINS DE SANTÉ SAISON GRIPPALE 2014-2015 TROUSSE DE CONSULTATION SUR LA GRIPPE : PARLER DE LA GRIPPE À SES PATIENTS INTRODUCTION Des études démontrent

Plus en détail

Actualités dans la vaccination Antigrippale

Actualités dans la vaccination Antigrippale ORIG OBSERVATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX EN GERIATRIE Actualités dans la vaccination Antigrippale Pr B. de Wazières, Service de Gériatrie et de Médecine Interne C, CHU de Nîmes Université Montpellier I FACULTÉ

Plus en détail

VIRUS de la GRIPPE SOMMAIRE

VIRUS de la GRIPPE SOMMAIRE VIRUS de la GRIPPE SOMMAIRE 1 GENERALITES...2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE... 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE... 2 1.4 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

Grippe H1N1 en Ontario. Rapport du médecin hygiéniste en chef de l Ontario

Grippe H1N1 en Ontario. Rapport du médecin hygiéniste en chef de l Ontario Grippe H1N1 en Ontario Rapport du médecin hygiéniste en chef de l Ontario Septembre 2009 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Ministry of Health and Long-Term Care Médecin hygiéniste en chef

Plus en détail

Virus de la grippe. Introduction. Le virus. Introduction. Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) responsable

Virus de la grippe. Introduction. Le virus. Introduction. Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) responsable Virus de la grippe Introduction Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) 1- introduction 2- le virus 3- clinique 4- complications 5- traitement S. Nguyen 03/2005 responsable

Plus en détail

Dr Claire KANY 29 janvier 2015 SAMU CHU de Besançon

Dr Claire KANY 29 janvier 2015 SAMU CHU de Besançon Dr Claire KANY 29 janvier 2015 SAMU CHU de Besançon Plan Généralités Epidémiologie Clinique Diagnostic Traitements Complications Personnes à risques Prévention Epidémie 2014-2015 Et aux urgences Généralités

Plus en détail

AVIS. 9 novembre 2012

AVIS. 9 novembre 2012 AVIS relatif à l utilisation des antiviraux chez les patients en extra-hospitalier pour le traitement en curatif et le traitement en post-exposition en période de circulation des virus de la grippe saisonnière

Plus en détail

Epidémiologie des infec0ons à pneumocoque et de la grippe

Epidémiologie des infec0ons à pneumocoque et de la grippe Epidémiologie des infec0ons à pneumocoque et de la grippe Dr Nadim Cassir Maladies Infec0euses et Tropicales Comité de Lu>e contre les Infec0ons Nosocomiales Hôpital Nord Marseille 1 Personnes âgées de

Plus en détail

Recommandations destinées aux administrations scolaires (de la maternelle à la 12 e année) au sujet de la pandémie de grippe (H1N1) 2009

Recommandations destinées aux administrations scolaires (de la maternelle à la 12 e année) au sujet de la pandémie de grippe (H1N1) 2009 Recommandations destinées aux administrations scolaires (de la maternelle à la 12 e année) au sujet de la pandémie de grippe (H1N1) 2009 Le 8 mai 2009 Mise à jour : le 18 septembre 2009 Le présent document

Plus en détail

Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014

Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014 Veille médiatique Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014 Nombre d échantillons positifs pour la grippe du virus influenza A H1N1 : Semaine 22 déc.- 28 Semaine 29 déc.-4jan.

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LA GRIPPE A/H1N1

INFORMATIONS SUR LA GRIPPE A/H1N1 INFORMATIONS SUR LA GRIPPE A/H1N1 Par Jean-François Delfraissy, directeur de l institut thématique multiorganismes Microbiologie et maladies infectieuses 1. Introduction La grippe est une infection virale

Plus en détail

Pandémie de grippe: tout ce que vous devez savoir

Pandémie de grippe: tout ce que vous devez savoir Impressum Office fédéral de la santé publique (OFSP) Editeur: Office fédéral de la santé publique Date de publication: septembre 2009 La brochure est également disponible dans les langues suivantes: Allemand

Plus en détail

Surveillance des syndromes grippaux en maison de repos et de soins en Belgique

Surveillance des syndromes grippaux en maison de repos et de soins en Belgique Surveillance des syndromes grippaux en maison de repos et de soins en Belgique 2009-2010 Infections nosocomiales Santé Publique et surveillance Institut Scientifique de Santé Publique 14 rue Juliette Wytsman

Plus en détail

Les virus de la grippe

Les virus de la grippe Article tiré sur le site de l Institut Pasteur Les virus de la grippe Décrite dès l'antiquité et au Moyen-âge, la grippe a été identifiée comme une cause d'épidémies au fil des siècles. La forte variabilité

Plus en détail

Plan québécois de promotion de la vaccination

Plan québécois de promotion de la vaccination Plan québécois de promotion de la vaccination INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Plan québécois de promotion de la vaccination Direction des risques biologiques et de la santé au travail Octobre

Plus en détail

Influenza A (H1N1)v. Actualités et mise au point. B. Guery Maladies Infectieuses CHRU Lille

Influenza A (H1N1)v. Actualités et mise au point. B. Guery Maladies Infectieuses CHRU Lille Influenza A (H1N1)v Actualités et mise au point B. Guery Maladies Infectieuses CHRU Lille Pas d immunité antérieure sauf pour les sujets nés avant 1957 Hancok C, et al, New Engl J Med 2009 sept PB1 H1N1

Plus en détail

BORDEAUX-CARTIERVILLE

BORDEAUX-CARTIERVILLE Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier BORDEAUX-CARTIERVILLE Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux a pour

Plus en détail

La grippe, c est pas un cadeau! La grippe. se traduit par une. Faites-vous vacciner, pour la protection de tous

La grippe, c est pas un cadeau! La grippe. se traduit par une. Faites-vous vacciner, pour la protection de tous 6 La grippe se traduit par une fièvre soudaine, une toux sèche, des douleurs musculaires et un malaise généralisé important qui dure de cinq à sept jours. Différentes rumeurs circulent. Elles vous font

Plus en détail

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires A) GENERALITES SUR LA NOUVELLE GRIPPE A (H1N1) v. Qu est-ce que la nouvelle grippe A (H1N1) v? La nouvelle grippe A(H1N1) est une infection

Plus en détail

La prise en charge de la grippe

La prise en charge de la grippe La prise en charge de la grippe La grippe et les précautions à prendre dans les E.H.P.A.D. Intervenants : - Pr. Garré, centre de maladies infectieuses au CHU de Brest - Mme Gaulay, soignante en équipe

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIERE. Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles

GRIPPE SAISONNIERE. Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles GRIPPE SAISONNIERE Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles DR M.A. HUBSCHER Journée régionale EMS 22/11/2012 Le virus grippal Réputé fragile : sensible aux

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : ce que vous devez savoir

VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : ce que vous devez savoir French VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : ce que vous devez savoir La grippe. Protégez-vous et protégez les autres. 1 Sommaire Qu est-ce que la grippe porcine, dite grippe A? 3 Le vaccin contre la grippe

Plus en détail

VACCINATIONS. Actualités. D. Abiteboul

VACCINATIONS. Actualités. D. Abiteboul Actualités D. Abiteboul VACCINATIONS Actualités Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES Nouveau calendrier vaccinal 2013 Arrêté du 2 août 2013 et Instruction du 21 janvier

Plus en détail

Par. France Arbour, infirmière, Service de santé, sécurité et mieux être au travail

Par. France Arbour, infirmière, Service de santé, sécurité et mieux être au travail Par France Arbour, infirmière, Service de santé, sécurité et mieux être au travail Catherine Martel, conseillère en soins infirmiers, service de la formation 29 novembre 2012 » Présentation des animatrices»

Plus en détail

L enfant avant tout. Rubéole : dépistage avant la grossesse

L enfant avant tout. Rubéole : dépistage avant la grossesse 30 L enfant avant tout Rubéole : dépistage avant la grossesse Dix pour cent des femmes en âge de procréer n ont pas les anticorps pour les protéger contre l infection rubéolique. Selon l équipe de la division

Plus en détail

La grippe, comment l éviter?

La grippe, comment l éviter? La grippe, comment l éviter? Marine LARRIERE, étudiante en soins infirmiers IFSI Laxou Promotion 2014/2017 Février 2015 Sommaire Qu est-ce que la grippe? Epidémie saisonnière de 2015 Les virus de la grippe

Plus en détail

L enfant avant tout. Allergie alimentaire ou intolérance alimentaire?

L enfant avant tout. Allergie alimentaire ou intolérance alimentaire? 31 L enfant avant tout Allergie alimentaire ou intolérance alimentaire? En Amérique du Nord, les allergies alimentaires touchent environ 5 % des enfants et de 1 à 2 % des adultes, mais bien plus de personnes

Plus en détail

Les vaccinations du personnel hospitalier

Les vaccinations du personnel hospitalier Les vaccinations du personnel hospitalier Isabelle Buisson-Vallès Service de médecine du travail du personnel hospitalier Pr Brochard - CHU de Bordeaux 7ème JNI - Bordeaux 9 juin 2006 Introduction La majorité

Plus en détail

Coordination des travaux Suzanne Durand, inf., M.Sc., DESS en bioéthique Directrice Direction du développement et du soutien professionnel, OIIQ

Coordination des travaux Suzanne Durand, inf., M.Sc., DESS en bioéthique Directrice Direction du développement et du soutien professionnel, OIIQ Coordination des travaux Suzanne Durand, inf., M.Sc., DESS en bioéthique Directrice Direction du développement et du soutien professionnel, OIIQ Recherche et rédaction Manon Allard, inf., M.Sc.inf. Infirmière-conseil

Plus en détail

Objectifs d apprentissage :

Objectifs d apprentissage : le programme national de formation continue des assistants techniques en pharmacie 1 ufc gratuit pour obtenir instantanément vos résultats, répondez en ligne sur www.professionsante.ca décembre 2012 donne

Plus en détail

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition MERCIER-OUEST 2002/2003

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition MERCIER-OUEST 2002/2003 Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier MERCIER-OUEST Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux a pour mission

Plus en détail

INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire

INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire Vaccination des étudiants du Baccalauréat en Médecine de Lausanne INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire La vaccination du personnel de santé est recommandée par l Office fédéral

Plus en détail

Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05

Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05 D é p a r t e m e n t d e l a s a n t é, d e s a f f a i r e s s o c i a l e s e t d e l é n e r g i e Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05 1 Plan 1) Bases légales 2) Données

Plus en détail

Protégeons-nous ensemble!

Protégeons-nous ensemble! Grippe saisonnière. Protégeons-nous ensemble! Informations importantes pour vous et votre famille. www.sevaccinercontrelagrippe.ch www.ofsp.admin.ch B C Qu est-ce que la grippe saisonnière et quels en

Plus en détail

Questions fréquentes sur la grippe saisonnière

Questions fréquentes sur la grippe saisonnière Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique État au 17.09.2013 Questions fréquentes sur la grippe saisonnière 1. Qu est-ce que la grippe?

Plus en détail

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE 1 INFORMATIONS SUR PANDEMIE GRIPPALE Une pandémie grippale frappe le monde depuis quelques semaines. Il s

Plus en détail

Conférence-Débat. Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE. des sciences. Discussion générale

Conférence-Débat. Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE. des sciences. Discussion générale Conférence-Débat Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE Académie des sciences 15h15 Introduction Jean-François Bach, Secrétaire perpétuel de l Académie des sciences 15h30 Actualités sur

Plus en détail

X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence

X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence Introduction La grippe H1N1, également appelée grippe porcine, est une maladie respiratoire des porcs qui s est répandue maintenant parmi les

Plus en détail

La vaccination des séniors

La vaccination des séniors La vaccination des séniors Actualités Thérapeutiques, 6//04 Dr Maeva LEFEBVRE Maladies Infectieuses et Tropicales Centre Fédératif Prévention Dépistage CHU de Nantes La prévention chez les séniors : un

Plus en détail

Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb. Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger

Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb. Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger Contexte Hépatite B = risque professionnel pour les soignants Passé futur

Plus en détail

Sommeil en sécurité Les enjeux

Sommeil en sécurité Les enjeux Sommeil en sécurité Les enjeux Aurore Côté md Hôpital de Montréal pour enfants Centre universitaire de santé McGill Objectifs Saisir l origine des recommandations émises par les autorités de la santé.

Plus en détail

LA GRIPPE SAISONNIÈRE

LA GRIPPE SAISONNIÈRE LA GRIPPE SAISONNIÈRE Pourquoi vous devez vous faire vacciner La grippe. Protégez-vous et protégez les autres. LA GRIPPE SAISONNIÈRE : POURQUOI VOUS DEVEZ VOUS FAIRE VACCINER Ces derniers temps, vous avez

Plus en détail

Les virus de la grippe

Les virus de la grippe Données actuelles sur les Virus de la Grippe Classique et Aviaire Laurent Andréoletti (MCU-PH) Laboratoire de Virologie Médicale, EA-3798 CHU et Faculté de Médecine de Reims Les virus de la grippe Famille

Plus en détail

Les Virus de la Grippe cas cliniques Dr BEN ROMDHANE WAFA

Les Virus de la Grippe cas cliniques Dr BEN ROMDHANE WAFA Les Virus de la Grippe cas cliniques Dr BEN ROMDHANE WAFA 1 CAS CLINIQUE 1 MONTACER 2 ans 4mois Fièvre+ toux Antécédents: RAS HDM: fièvre à 39.40, toux et encombrement bronchique Examen: enfant eutrophique;

Plus en détail

ANTIVIRAUX ET NÉVRALGIE POST- HERPÉTIQUE: EN ZONA GRISE VIVIANE PHAN R1 UMF CITÉ DE LA SANTÉ SUPERVISEURE DRE NICOLE AUDET

ANTIVIRAUX ET NÉVRALGIE POST- HERPÉTIQUE: EN ZONA GRISE VIVIANE PHAN R1 UMF CITÉ DE LA SANTÉ SUPERVISEURE DRE NICOLE AUDET ANTIVIRAUX ET NÉVRALGIE POST- HERPÉTIQUE: EN ZONA GRISE VIVIANE PHAN R1 UMF CITÉ DE LA SANTÉ SUPERVISEURE DRE NICOLE AUDET La névralgie post-herpétique Un problème assez fréquent Incidence de 4 à 11,8

Plus en détail

Grippe et Vaccination. Quelques idées reçues (IR) Mythes et réalités. IR 1. Maladie peu fréquente

Grippe et Vaccination. Quelques idées reçues (IR) Mythes et réalités. IR 1. Maladie peu fréquente La vaccination antigrippale des professionnels de santé Quelques chiffres Grippe et Vaccination Mythes et réalités E Seringe Arlin Idf Journée Ehpad 3/04/2014 Quelques idées reçues (IR) IR1. Maladie peu

Plus en détail

Protégeons-nous ensemble!

Protégeons-nous ensemble! Grippe saisonnière. Protégeons-nous ensemble! Informations importantes pour vous et votre famille. www.uniscontrelagrippe.ch www.bag.admin.ch B C Qu est-ce que la grippe saisonnière et quels en sont les

Plus en détail

Prévention de la coqueluche. Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE

Prévention de la coqueluche. Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE Prévention de la coqueluche Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE La coqueluche : question d actualité? Epidémiologie Nouvelles recommandations vaccinales et leur application Rôle des professionnels

Plus en détail

Le Programme québécois de formation sur la pandémie d influenza

Le Programme québécois de formation sur la pandémie d influenza Le Programme québécois de formation sur la pandémie d influenza Le programme de formation est constitué de plusieurs modules dont les contenus couvrent les cinq volets du Plan québécois de lutte à une

Plus en détail

Vaccination contre la grippe saisonnière

Vaccination contre la grippe saisonnière le point sur risques infectieux > Vaccinations Vaccination contre la grippe saisonnière Questions / Réponses - Professionnels de santé Document élaboré le 14 octobre 2014 1 - Quand a lieu la campagne de

Plus en détail

GRIPPE ET GASTRO DANS TOUS CES ÉTATS : LA RÉALITÉ QUÉBÉCOISE

GRIPPE ET GASTRO DANS TOUS CES ÉTATS : LA RÉALITÉ QUÉBÉCOISE GRIPPE ET GASTRO DANS TOUS CES ÉTATS : LA RÉALITÉ QUÉBÉCOISE Présentation par Isabelle Laperrière Présidente de l AIPI 12 ème Journée romande de formation en prévention de l infection Yverdon, La Marive,

Plus en détail