ServiceS d accueil, d hébergement et d accompagnement des personnes en difficultés SocialeS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ServiceS d accueil, d hébergement et d accompagnement des personnes en difficultés SocialeS"

Transcription

1 DANS LE CADRE DE LA QUINZAINE DES MAISONS D ACCUEIL ET DES SERVICES D AIDE AUX SANS-ABRI 13 Rue des Champs Élysées 1050 Bruxelles É.R. Christine Vanhessen - Rue des Champs Élysées Bruxelles Graphisme : ServiceS d accueil, d hébergement et d accompagnement des personnes en difficultés SocialeS des Provinces de namur et du Luxembourg

2 Services d accueil, d hébergement et d accompagnement des personnes en difficultés sociales des Provinces de Namur et du Luxembourg La réalisation de cette brochure s inscrit dans le cadre de la «Quinzaine des maisons d accueil et des services d aide aux sans-abri» qui met à l honneur, pour son édition 2015, les services d hébergement des provinces de Namur et de Luxembourg. Nous prévoyons la parution de brochures concernant les services des provinces du Hainaut, du brabant wallon et de Liège à l occasion des prochaines éditions de la quinzaine en 2016 et 2017.

3 Préface du Ministre Maxime Prévot Le secteur de l accueil, de l hébergement et de l accompagnement des personnes en difficultés sociales doit faire face à de nouveaux défis. De plus en plus de personnes se retrouvent dans des situations de très grande précarité et sans abris. Ces phénomènes de grande précarité touchent de plus en plus les familles monoparentales (surtout les femmes) avec en conséquence une augmentation intolérable de la pauvreté infantile. cela constitue une réponse utile et efficace pour faire face aux défis et rencontrer les besoins des personnes accompagnées avec l indéfectible soutien de la Wallonie. Maxime PRÉVOT Vice-Président du Gouvernement wallon Ministre wallon de la Santé et de l Action sociale Par ailleurs, en lien direct avec ces difficultés sociales, les problèmes de santé mentale se multiplient. Face à ces constats, un certain nombre d initiatives ont vu le jour. Les capteurs logement et le Housing first, pour ne citer qu elles, sont des outils qui facilitent l accès au logement. Ces nouvelles orientations de l aide sociale sont complémentaires aux maisons d accueil. Avec l objectif d émancipation des personnes, l accompagnement pédagogique reste un gage d une réelle réinsertion. De plus, la diversité des projets de ces initiatives est un atout qui permet des suivis spécifiques dans des situations particulières comme la lutte contre les violences conjugales, l accueil d urgence ou le post-hébergement. En tant que Ministre wallon de la Santé et de l Action sociale, je remercie l ensemble des acteurs du secteur pour leur action, leur capacité de coordination et de coopération, 2 3

4 Mot de la Province de Luxembourg La première maison d accueil en province de Luxembourg, Banalbois, fut créée en 1975 sur le domaine provincial du même nom. Aujourd hui, notre province compte sept maisons d accueil, deux maisons de vie communautaires et un abri de nuit ouvert pendant la période hivernale. En tant que Députée en charge de la Santé et du Social, dont la santé mentale, l économie sociale et le logement, je suis convaincue que cette attention aux personnes en graves difficultés d insertion est indispensable. Je tiens à saluer le travail remarquable fourni par les personnes, professionnelles et volontaires, qui s engagent dans cette démarche et sans qui rien ne serait possible. La Province de Luxembourg intervient au travers de mises à disposition de locaux, de personnel, d appels à projet et de divers partenariats. Elle est heureuse de soutenir aujourd hui l AMA pour l organisation de la «Quinzaine des maisons d accueil et des services d aide aux sans-abri» et l édition du répertoire pour les provinces de Luxembourg et Namur. Fédérer, rassembler et former les acteurs de ce secteur, leur permettre de mettre en commun leurs expériences, ne pourra qu améliorer la qualité de leur travail et des services fournis. Nathalie HEYARD, Députée provinciale en charge du Service provincial Social et Santé Maisons d accueil et maisons de vie communautaires Les maisons d accueil sont des services d hébergement à moyen terme qui peuvent accueillir au moins dix personnes en difficultés sociales et assurent un hébergement dans une structure dotée d équipements collectifs ainsi qu un accompagnement adapté afin de les soutenir dans l acquisition ou la récupération de leur autonomie. Les maisons de vie communautaire assurent aux personnes ayant séjourné préalablement en maison d accueil, un hébergement de longue durée ainsi qu un accompagnement adapté et axé sur l acquisition ou la récupération de l autonomie. Leurs missions L accueil, l hébergement et l accompagnement psycho-social sont adaptés aux bénéficiaires afin de promouvoir leur autonomie, leur bien-être physique et leur réinsertion dans la société. Les bénéficiaires Les adultes, les mineurs émancipés, les mères mineures, les mineurs enceintes, souffrant de la précarité, d une fragilité relationnelle, sociale ou matérielle, se trouvant dans l incapacité de vivre de manière autonome, ainsi que les enfants à charge qui les accompagnent. 4 5

5 Les problématiques Le point commun entre les bénéficiaires est leur situation problématique par rapport au logement (perte, absence ou nécessité de le quitter). Cependant, d autres problématiques viennent se greffer à celle du logement. Il s agit notamment de la rupture sociale et familiale, des violences conjugales, de difficultés administratives et financières, de la dépendance ou encore des troubles de santé mentale ou physique. Les modalités d accueils Il existe différentes modalités à l accueil : Entretien préalable Accueil 24h/24 (si place disponible) Présence du personnel 24h/24 Les services proposés Accompagnement psychologique Activités pour les enfants Groupes de paroles Suivi post-hébergement La participation financière Le calcul de la participation financière des personnes hébergées en maison d accueil et en maison de vie communautaire est fixé par le Code wallon de l action sociale du 29 septembre La participation financière au gîte ne peut être journellement inférieure à 7,31 par personne et dépasser 4/10ème des ressources de l hébergé. La participation financière au gîte et au couvert ne peut être journellement inférieure à 12,19 par personne et dépasser 2/3 des ressources de l hébergé. Le prix de journée tient compte du coût réel des services et est indexé chaque année. Les montants qui figurent dans cette brochure sont ceux appliqués en Abris de nuit Les abris de nuit ont pour mission d assurer, gratuitement et inconditionnellement un hébergement collectif d urgence pour la nuit aux personnes en difficultés sociales. Les informations concernant les abris de nuit ne sont pas repris dans cette brochure. Pour plus d information : 6 7

6 Sommaire Maisons d accueil Maisons de vie communautaire province Nam. lux. Nam. lux Pour tous La Ferme de l Aubligneux Les Trieux Accueil Famenne La Moisson Le 210 Pour hommes seuls Les S les Les Trois Portes Maison d accueil pour hommes Le Tremplin Maison d accueil de Banalbois Soleil du cœur province Nam. lux Pour tous Les Trois portes Milieu de vie communautaire POUR FEMMES ACCOMPAGNéES OU NON D ENFANTS IMP La Providence Service Proximam La Maison du Pain Maison de vie communautaire Nam. lux POUR FEMMES ACCOMPAGNéES OU NON D ENFANTS Hôtel Maternel asbl mères et enfants Les Trois Portes Maison d accueil pour femmes et enfants La Maison du Pain L Archée 40 nombre de places agréées couvert 8 9

7 Province de Namur La Ferme de l Aubligneux 21 Chambres individuelles et familiales maisons d accueil POUR tous Missions spécifiques : Accompagnement pédagogique des enfants Suivi-post hébergement Atelier collectif Activités pour enfants Prix de journée : 17,51 /adulte et enfant Restrictions : aucune Permanences téléphoniques : 8h30-20h Chemin de l Aubligneux Dailly

8 Province de Namur Province de Namur Les Trieux 36 Chambres individuelles et familiales Missions spécifiques : Accompagnement pédagogique des enfants Prix de journée : 10 /adulte et enfant Restrictions : être en ordre de séjour sur le territoire Permanences téléphoniques : 24h/24 Rue de Bruxelles Namur Accueil Famenne 16 Chambres individuelles et familiales Accompagnement psychologique Prix de journée : 7,31 /adulte enfant : gratuit < 12 ans, 50 % du prix adulte de 12 à 18 ans Restrictions : limites liées à l équilibre du groupe Permanences téléphoniques : 8h30-13h30, 13h - 17h Rue d Austerlitz Rochefort

9 Province du luxembourg La Moisson Le Chambres individuelles et familiales Suivi post-hébergement (à la demande) Prix de journée : 14,83 /adulte et enfant Restrictions : personnes condamnée pour faits de mœurs, personne souffrant de dépendance non traitée ou non stabilisée Permanences téléphoniques : 24h/24 Houmont Saint-Ode maisons d accueil POUR hommes seuls 14 15

10 Province de Namur Province de Namur Les S les 15 Chambres individuelles Prix de journée : 22,51 /adulte Restrictions : personne souffrant de dépendance non traitée ou non stabilisée Permanences téléphoniques : 9h - 17h Rue Fetis Dinant Les Trois Portes Maison d accueil pour hommes 31 Chambres collectives et individuelles Suivi post-hébergement (à la demande) Prix de journée : 15,87 /adulte Restrictions : limites liées à l équilibre du groupe Permanences téléphoniques : 9h - 17h Rue de Bomel Namur Rue des Carrières Namur

11 Province du luxembourg Province du luxembourg Le Tremplin 18 Chambres individuelles et familiales Accompagnement psychologique Prix de journée : site de l avenue Victor Tesch : 16,30 /adulte site de la Rue de Bastogne : 13 /adulte Restrictions : aucune Permanences téléphoniques : 7h45-17h Avenue Victor Tesch Arlon Maison d accueil de Banalbois 21 Chambres individuelles Accompagnement psychologique Suivi post-hébergement (à la demande) Prix de journée : 14,25 /adulte Restrictions : aucune Permanences téléphoniques : 8h30-17h30 Domaine de Banalbois Hatrival

12 Province du luxembourg Soleil du cœur asbl 14 Chambres individuelles Accompagnement psychologique Groupe de parole Prix de journée : 15 /adulte Restrictions : être en ordre de séjour sur le territoire Permanences téléphoniques : 8h - 16h maisons d accueil 20 Rue des Martyrs Gomery POUR femmes accompagnées ou non d enfants 21

13 Province de Namur Province de Namur Hôtel Maternel asbl Mères et enfants 36 Studio familiaux Missions spécifiques : Accompagnement pédagogique des enfants Accompagnement psycho social des enfants de moins de 3 ans Activités pour enfants Groupe de parole Jardin d enfant (18 places) de 0 à 3 ans, ouvert de 8h à 18h Prix de journée : 12,21 /adulte et enfant, présence 24h/24 Restrictions : uniquement accueil de femmes enceintes et/ou accompagnées d enfants, garçon âgé de maximum 13 ans Permanences téléphoniques : 8h - 16h Rue des monastères Malonne Les Trois Portes Maison d accueil pour femmes et enfants 61 Chambres individuelles et familiales Missions spécifiques : Accompagnement pédagogique des enfants Accompagnement psycho-social des enfants de moins de 3 ans Accueil des femmes victimes de violences conjugales Accueil d urgence Suivi post-hébergement Activités pour enfants Crèche de 60 places, «La Volière», enfants de 0 à 3 ans, ouvert de 7h à 18h30 les jours ouvrables (Boulevard d Herbatte 93) Service d accompagnement post-hébergement (Rue Léanne Namur ) Prix de journée : 13 /adulte et enfant, accueil 24h/24 (si place disponible), présence 24h/24 Restrictions : personne souffrant de dépendance non traitée ou non stabilisée, problème de santé mentale, personne mineure (à déterminer par l équipe) Permanences téléphoniques : 24h/

14 Province du luxembourg Boulevard d Herbatte 27/ Namur L Archée 52 Chambres familiales Missions spécifiques : Accompagnement pédagogique des enfants Accompagnement psycho-social des enfants de moins de 3 ans Accueil des femmes victimes de violences conjugales Accueil d urgence Accompagnement psychologique Activités pour enfants Groupe de parole Suivi post-hébergement (à la demande) Prix de journée : 12,44 /adulte 11 /enfant Modalités : accueil 24h/24 (si place disponible) Restrictions : garçon âgé de maximum 15 ans Permanences téléphoniques : 9h - 17h Rue Docteur Lomry Libramont

15 Province du luxembourg La Maison du pain 20 Chambres individuelles et familiales Missions spécifiques : Accompagnement pédagogique des enfants Accompagnement social et psycho-social des enfants de moins de 3 ans Accueil des femmes victimes de violences conjugales Accompagnement psychologique Activités pour enfants Groupes de parole Suivi post-hébergement (à la demande) La maison peut également accueillir en urgence des personnes victimes de violences conjugales Prix de journée : 20 /adulte et enfant Restrictions : aucune Permanences téléphoniques : 9h - 17h maisons DE VIE COMMUNAUTAIRES POUR tous Rue d Arlon Virton

16 Province de Namur Les Trois Portes Milieu de vie communautaire 16 Chambres individuelles et familiales Activités pour enfants Suivi post-hébergement (à la demande) Prix de journée : 12,64 /adulte et enfant Restrictions : avoir préalablement séjourné en maison d accueil, travail en coordination avec la personne et l institution où elle était accueillie Permanences téléphoniques : 9h - 17h maisons DE VIE COMMUNAUTAIRES 28 Povorello : Rue Pierre Pauchet Namur Regain : Rue René Prinz Jambes POUR femmes accompagnées ou non d enfants 29

17 Province du luxembourg Province du luxembourg La Maison du Pain Maison de vie communautaire 15 Chambres familiales Accompagnement psychologique Activités pour enfants Groupes de parole Suivi post-hébergement (à la demande) Prix de journée : 10 /adulte et enfant Restrictions : avoir préalablement séjourné en maison d accueil Permanences téléphoniques : 9h - 17h Rue d Arlon Virton IMP La Providence Service Proximam 15 Appartements familiaux Activités pour enfants Suivi post-hébergement (à la demande) Prix de journée : 10,99 /adulte et enfant Restrictions : avoir préalablement séjourné en maison d accueil, uniquement accueil de femmes accompagnées d enfants Permanences téléphoniques : 9h - 18h Rue du Moulin Étalle

18 En Région wallonne, 79 services sont actifs dans l accueil, l hébergement et l accompagnement des personnes sans logement : En Région wallonne, 56 maisons d accueil, 13 maisons de vie communautaire et 8 abris de nuit et 2 maisons de type familial travaillent tout au long de l année pour venir en aide aux personnes qui ne peuvent temporairement accéder à un logement à usage privatif adéquat ou qui ne peuvent le conserver sur base de leurs propres ressources. Les services d hébergement travaillent en collaboration avec de nombreux services d aide aux personnes (CPAS, Agences Immobilières Sociales, Association de Promotion du Logement, services de médiation de dettes, services de santé, services d aide à la jeunesse ) Comment trouver une place en maison d accueil ou en maison de vie communautaire? Afin de trouver une place, il faut contacter la maison d accueil ou la maison de vie communautaire directement par téléphone. Celles-ci pourront vous communiquer la disponibilité des places ainsi que la procédure d accueil. Cette brochure a été réalisée par l AMA Fédération des maisons d accueil et des services d aide aux sans-abri asbl. Rue des Champs Élysées Bruxelles Pour plus d informations : 32

N Dénomination adresse téléphone fax places agréées. maison d accueil (55) Brabant wallon (6) Accueil pour Familles 42

N Dénomination adresse téléphone fax places agréées. maison d accueil (55) Brabant wallon (6) Accueil pour Familles 42 Institutions relevant du Code Wallon de l'action sociale et de la Santé (art.66 à 117) Accueil, Hébergement et Accompagnement des personnes en difficultés sociales Agent traitant : Pascal Degaillier (081

Plus en détail

Familles sans domicile, enfants sans chez soi

Familles sans domicile, enfants sans chez soi Familles sans domicile, enfants sans chez soi Par Emilie Sanchez L instabilité du climat économique a un impact direct sur l augmentation de la précarité : l écart entre les riches et les pauvres se creuse

Plus en détail

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

Gouvernement inter-francophone

Gouvernement inter-francophone Gouvernement inter-francophone Volet 2 du Plan Cigogne III : 7.300 nouvelles places d accueil pour la petite enfance à Bruxelles et en Wallonie durant la législature 1. Introduction Le 26 février 2015

Plus en détail

L accueil des adultes et familles en difficulté psychosociale Dominique Wautier

L accueil des adultes et familles en difficulté psychosociale Dominique Wautier L historique Situation d aujourd'hui L accueil des adultes et familles en difficulté psychosociale Dominique Wautier Ce texte est en partie une reprise des éditions précédentes, enrichi et actualisé grâce

Plus en détail

Demande d'intervention

Demande d'intervention N Awiph : Réservé à l Administration Demande d'intervention en matière d Accueil, d Hébergement & d Accompagnement. Ce formulaire doit être complété, daté et signé : par la personne handicapée majeure

Plus en détail

Le Relais social Urbain Namurois

Le Relais social Urbain Namurois Urbain Namurois Le Relais social Urbain Namurois 9, Rue d Harscamp 5000 Namur Tél. : 081/337 457 Courriel : info@rsunamurois.be Avec le soutien du Ministre de la Santé, de l Action Sociale et de l Egalité

Plus en détail

Norme d activité Action sociale - Hestia

Norme d activité Action sociale - Hestia Décembre 2010 Norme d activité Action sociale - Hestia Norme d activité Hestia décembre 2010 Page 1 de 13 Norme d activité : Hestia (Action sociale) Code de référence : NA-Hestia-2010 Date de parution

Plus en détail

Assistant(e)s socio-éducatifs territoriaux

Assistant(e)s socio-éducatifs territoriaux Assistant(e)s socio-éducatifs territoriaux Assistant(es) de service social de polyvalence Dans le cadre de l action sociale et médico-sociale départementale, l assistant(e) de service social de polyvalence

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 II. LE PLAN D ACTIONS DE LA VILLE DE TOULOUSE... 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 II. LE PLAN D ACTIONS DE LA VILLE DE TOULOUSE... 5 PLAN TOULOUSAIN POUR L EGALITE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LA VIE LOCALE 2011-2014 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 II. LE PLAN D ACTIONS DE LA VILLE DE TOULOUSE... 5 A. AXE 1 : AMELIORER LES RYTHMES DE

Plus en détail

PISTES DE SOLUTIONS POUR LES FAMILLES À BERTRIX

PISTES DE SOLUTIONS POUR LES FAMILLES À BERTRIX PISTES DE SOLUTIONS POUR LES FAMILLES À BERTRIX Vous n êtes pas aussi seuls que vous croyez Editeur responsable CAAJ Neufchâteau Avenue de la victoire, 64 6840 Neufchateau Projet de prévention générale

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

Le logement d abord Concept, principes et expériences

Le logement d abord Concept, principes et expériences Le logement d abord Concept, principes et expériences 1 Le logement d abord, concept général Un changement de regard sur les vecteurs de l insertion Considérer que le logement est un droit pour tous Considérer

Plus en détail

Le Service social vous accompagne

Le Service social vous accompagne Le Service social vous accompagne L accès et le droit aux soins Le maintien dans l emploi L aide aux personnes en perte d autonomie 2 La Carsat Bretagne porte une attention particulière aux assurés du

Plus en détail

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Etude du CRP-Santé Conférence de presse 26 Septembre 2013 SOMMAIRE Contexte Méthodologie Résultats Quelques chiffres clés Le cadre politique

Plus en détail

2005-2006. PARTIE V ENSEIGNEMENT SUPERIEUR SECTION V.1. LES ETABLISSEMENTS ET LES IMPLANTATIONS EN 2005-2006 V.1.1.

2005-2006. PARTIE V ENSEIGNEMENT SUPERIEUR SECTION V.1. LES ETABLISSEMENTS ET LES IMPLANTATIONS EN 2005-2006 V.1.1. V.1.1. Les Hautes Ecoles Tableau V.1.1.1. Etablissements par région, province, arrondissement et par réseau Total Communauté provincial Libre Total 29 6 8 2 13 Région Bruxelles- Total 9 2 1 1 5 Bruxelles

Plus en détail

CHOISIS TON DEFI SOLIDARITE 2014

CHOISIS TON DEFI SOLIDARITE 2014 Avent Défis solidarité contre l exclusion sociale et dans l esprit de Taizé «Allez sans peur pour servir» Pape François, 28 juillet 2013, Rio CHOISIS TON DEFI SOLIDARITE 2014 Inscriptions en ligne sur

Plus en détail

Demande d'intervention

Demande d'intervention N Awiph : Réservé à l Administration Demande d'intervention en matière de Formation & d Emploi. Ne remplissez pas ce formulaire si : o vous souhaitez d abord en savoir plus sur ce que l Awiph peut faire

Plus en détail

Mission interministérielle pour la protection des femmes et la lutte contre la traite des êtres humains

Mission interministérielle pour la protection des femmes et la lutte contre la traite des êtres humains Mission interministérielle pour la protection des femmes et la lutte contre la traite des êtres humains 5ème Conférence internationale sur l observation de la criminalité et l analyse criminelle. I. Présentation

Plus en détail

Pistes de solutions pour les familles à Verviers. Vous n êtes pas aussi seuls que vous croyez

Pistes de solutions pour les familles à Verviers. Vous n êtes pas aussi seuls que vous croyez Pistes de solutions pour les familles à Verviers Vous n êtes pas aussi seuls que vous croyez Editeur responsable: Oxyjeunes/Options Rue des Raines, 103 4800 verviers 087/31.17.44 Verviers Les services

Plus en détail

Scolarité : l obligation scolaire en Belgique francophone

Scolarité : l obligation scolaire en Belgique francophone Scolarité : l obligation scolaire en Belgique francophone Par Shadi FARKHOJASTEH Essentiel, le droit à l éducation est indispensable afin de permettre l exercice de tous les autres droits de l homme. Offrant

Plus en détail

doc chap 2:Mise en page 1 6/07/09 10:15 Page 2 S.O.S. logement 2 54

doc chap 2:Mise en page 1 6/07/09 10:15 Page 2 S.O.S. logement 2 54 doc chap 2:Mise en page 1 2 6/07/09 10:15 Page 2 S.O.S. logement 54 doc chap 2:Mise en page 1 6/07/09 10:15 Page 3 La coordination d accueil et d orientation page 56 L accueil d urgence page 57-58 Les

Plus en détail

6 % de TVA pour les logements privés et sociaux. Un plan de relance efficace. Mesures en vigueur à partir du 1er janvier jusqu au 31 décembre 2009

6 % de TVA pour les logements privés et sociaux. Un plan de relance efficace. Mesures en vigueur à partir du 1er janvier jusqu au 31 décembre 2009 L UNION FAIT LA FORCE 6 % de TVA pour les logements privés et sociaux Un plan de relance efficace Mesures en vigueur à partir du 1er janvier jusqu au 31 décembre 2009 Service Public Fédéral FINANCES 6

Plus en détail

DOSSIER DE SYNTHESE : LES PRINCIPAUX RESULTATS

DOSSIER DE SYNTHESE : LES PRINCIPAUX RESULTATS 1 Etat des lieux des emplois et activités financées en Promotion de la Santé par la Fédération Wallonie-Bruxelles DOSSIER DE SYNTHESE : LES PRINCIPAUX RESULTATS Contexte Conseil supérieur de promotion

Plus en détail

Accueil Mères et Enfants de l EPDSAE

Accueil Mères et Enfants de l EPDSAE Accueil Mères et Enfants de l EPDSAE Administration : 1 bis rue Lalo - 59130 LAMBERSART Tél. 03.28.38.80.60 - Fax : 03.28.38.80.69 - lambersart@epdsae.fr www.epdsae.fr L Accueil Mères et Enfants de l EPDSAE

Plus en détail

Fondation Pro Familia

Fondation Pro Familia Centre Polyvalent pour Enfants Services pour femmes et leurs enfants en détresse Centre de Consultation et de Médiation Familiale Centre de Formation Psycho-Familiale www.profamilia.lu Contact Fondation

Plus en détail

Informations/Conseils

Informations/Conseils Où pouvez-vous trouver des informations et d autres services? PARTICIPER à la vie sociale et culturelle En Wallonie comme à Bruxelles, outre les services individuels qu elles peuvent vous apporter (guidance,

Plus en détail

WORKING PAPER COLLECTION : COHÉSION SOCIALE ET ÉCONOMIE SOCIALE

WORKING PAPER COLLECTION : COHÉSION SOCIALE ET ÉCONOMIE SOCIALE THINK TANK EUROPÉEN POUR LA SOLIDARITÉ WORKING PAPER COLLECTION : COHÉSION SOCIALE ET ÉCONOMIE SOCIALE L ENTREPRISE SOCIALE : ÉLÉMENTS CONCEPTUELS ET DE COMPRÉHENSION DENIS STOKKINK, DÉCEMBRE 2006 Think

Plus en détail

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs Sommaire Edito 2 Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs - Les nouvelles procédures budgétaires pour les établissements et les services médico-sociaux tarifés 3 - La loi 1901, le projet associatif,

Plus en détail

Je suis un enfant. J ai des droits?

Je suis un enfant. J ai des droits? Je suis un enfant. J ai des droits? Analyse - Décembre 2014 «Je ne connais pas tellement nos droits. Je ne sais pas comment je peux les utiliser. Donc, je n ai pas tellement compté sur ça.» Laurent, 16

Plus en détail

MEMORANDUM 2014 FÉDÉRATION

MEMORANDUM 2014 FÉDÉRATION MEMORANDUM 2014 FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES Recommandations de Child Focus Fondation pour Enfants Disparus et Sexuellement Exploités CONTENU INTRODUCTION 1 1 2 1. CONSIDÉRATIONS POUR LE MINISTRE DE L'AIDE

Plus en détail

Avec Cap emploi, donnez-vous toutes les chances d accéder à un emploi

Avec Cap emploi, donnez-vous toutes les chances d accéder à un emploi Personnes handicapées Avec Cap emploi, donnez-vous toutes les chances d accéder à un emploi Cap emploi Les ressources handicaps www.capemploi.com changer évoluer s adapter pour réussir 3 Vous vous interrogez

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Nom de la structure : Association Terres à Vivre Adresse : Siège social : 28 rue Jean Baptiste Thiery Solet 54000 - Nancy Téléphone : permanence d écoute, d accueil téléphonique 06-76-26-02-35

Plus en détail

Au niveau régional, l encadrement du dispositif est assuré par :

Au niveau régional, l encadrement du dispositif est assuré par : Plan HP - Plan d action pluriannuel relatif à l habitat permanent dans les équipements touristiques de Wallonie Ce plan transversal soutenu par l ensemble du Gouvernement a pour finalité de favoriser l

Plus en détail

Jeunes Entreprises & Les grandes entreprises s engagent à investir durablement dans la formation et l emploi des jeunes

Jeunes Entreprises & Les grandes entreprises s engagent à investir durablement dans la formation et l emploi des jeunes Jeunes Entreprises & Les grandes entreprises s engagent à investir durablement dans la formation et l emploi des jeunes Jeunes & Entreprises Les grandes entreprises s engagent à investir durablement dans

Plus en détail

N Dénomination adresse téléphone fax places agréées. maison d accueil (54) Brabant wallon (6) Accueil pour Familles 42

N Dénomination adresse téléphone fax places agréées. maison d accueil (54) Brabant wallon (6) Accueil pour Familles 42 Institutions relevant du Code Wallon de l'action sociale et de la Santé (art.66 à 117) Accueil, Hébergement et Accompagnement des personnes en difficultés sociales Agent traitant : Pascal Degaillier (081

Plus en détail

Le conseil conjugal et familial. Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent.

Le conseil conjugal et familial. Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent. Le conseil conjugal et familial Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent. 01 Le CCF Le Conseil Conjugal et Familial (CCF) accueille, informe et écoute

Plus en détail

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir 2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif ARHM : riche de son passé et tournée vers l avenir EDITO Montrer le chemin et rassembler Scriptum Née en 1950 de la volonté d un petit nombre de professionnels de la

Plus en détail

Où trouver de l aide?

Où trouver de l aide? Où trouver de l aide? 1. Refuges, services d urgence, centres d urgence et maisons d accueil Les refuges Les Refuges sont des maisons d accueil spécialisées et sécurisées (adresse secrète) réservées aux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence Paris, le 21 novembre 2013 Contact presse Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue

Plus en détail

Le tourisme en Province de Liège

Le tourisme en Province de Liège Le tourisme en Province de Liège STATISTIQUES Ministère de la Région wallonne Direction générale de l Economie et de l Emploi Commissariat Général au Tourisme OBSERVATOIRE DU TOURISME WALLON L E T O U

Plus en détail

Circulaire n 4491 du 24/07/2013. Eveil aux métiers de la construction

Circulaire n 4491 du 24/07/2013. Eveil aux métiers de la construction Circulaire n 4491 du 24/07/2013 Eveil aux métiers de la construction Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie- Bruxelles Libre subventionné libre confessionnel libre non confessionnel) Officiel

Plus en détail

Séance des Vendredis du Social du 19 septembre 2014 Comment éviter le décrochage scolaire?

Séance des Vendredis du Social du 19 septembre 2014 Comment éviter le décrochage scolaire? Séance des Vendredis du Social du 19 septembre 2014 Comment éviter le décrochage scolaire? Introduction En Belgique, le principe de l obligation scolaire pour tous les mineurs d âge a été voté en 1983.

Plus en détail

Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles

Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles 1 Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles En inter établissements à Montpellier plusieurs modules de formation à destination des travailleurs sociaux, éducateurs, psychologues,

Plus en détail

Soigner et préserver la santé mentale des enfants et adolescents

Soigner et préserver la santé mentale des enfants et adolescents Soigner et préserver la santé mentale des enfants et adolescents Pour chaque enfant et chaque adolescent, la santé mentale est un bien précieux et fragile. La préserver réclame une attention particulière,

Plus en détail

Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008

Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008 Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008 Il semble utile de comparer nos AIS par rapport aux données du Fonds du Logement Wallon, du moins pour les années

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements Mission des infirmières de l Éducation Nationale Cadre général «S inscrit dans la politique générale de l Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt

Plus en détail

SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2. 1.1 Organisme Gestionnaire 2. 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3. 1.3 Eléments de Projet du GEM 4

SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2. 1.1 Organisme Gestionnaire 2. 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3. 1.3 Eléments de Projet du GEM 4 SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2 1.1 Organisme Gestionnaire 2 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3 1.3 Eléments de Projet du GEM 4 1.4 Population(s) et activités 4 1.4.1 Le public accueilli 4 1.4.2

Plus en détail

Appel pour une politique stratégique et coordonnée de l'aide aux sans-abri 2014-2019

Appel pour une politique stratégique et coordonnée de l'aide aux sans-abri 2014-2019 Cet appel sollicite les responsables des gouvernements afin qu'ils s'engagent à relever ces enjeux dès l entrée en fonction de la nouvelle législature. Appel pour une politique stratégique et coordonnée

Plus en détail

PAUVRETÉ QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13

PAUVRETÉ QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13 QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13 INTRODUCTION De la pauvreté à l exclusion La notion de pauvreté et son approche ont évolué. Depuis le début des années 1980, à l insuffisance

Plus en détail

Recyclons, réutilisons et créons de l emploi! 15.000. Un habitat groupé et intergénérationnel 15.000

Recyclons, réutilisons et créons de l emploi! 15.000. Un habitat groupé et intergénérationnel 15.000 LAUREATS 2015 : WALLONIE 1. Brabant wallon Recyclons, réutilisons et créons de l emploi! 15.000 Cyréo scrl Vincianne Gilard Rue du Warichet 16 1457 Walhain-Nil-Saint-Vincent Tél.: +32-472 120 380 E-mail:

Plus en détail

Une avancée majeure :

Une avancée majeure : d i t o édito Une avancée majeure : Fatima LALEM Adjointe au Maire de Paris en charge de l Égalité femmes hommes La possibilité pour les femmes victimes de violences de demander une ordonnance de protection,

Plus en détail

Règlement du REINTEGRATION AWARD 2015

Règlement du REINTEGRATION AWARD 2015 Règlement du REINTEGRATION AWARD 2015 Article 1 Description et objectifs Description : Le Reintegration Award est organisé dans le but de soutenir des projets favorisant l intégration des personnes souffrant

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION Département 64 «Clair matin» Intitulé, ancienneté et lieu d implantation PRESENTATION DE L ACTION La maison d enfants à caractère social «Clair matin» a été créé en 1964 et s est implantée à Borce, dans

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

SAFED. Projet associatif

SAFED. Projet associatif SAFED Service d Accompagnement des Familles En Difficulté Projet associatif Ce projet associatif a été élaboré au cours de journées de réflexion (dans le cadre d une mission DLA) entre les membres de l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du plan hiver 2009-2010

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du plan hiver 2009-2010 Lundi 7 décembre 2009 DOSSIER DE PRESSE Présentation du plan hiver 2009-2010 Le préfet, Dominique SCHMITT et le maire de Bordeaux, Alain JUPPE ont présenté ce jour, dans les locaux du SAMU social, le plan

Plus en détail

Action sociale. Prévention de l exclusion sociale

Action sociale. Prévention de l exclusion sociale Action sociale Prévention de l exclusion sociale 5 Action sociale Prévention de l exclusion sociale 5.1 Identification du projet 5.1.1 Intitulé Prévention de l exclusion sociale, prévention à la santé

Plus en détail

Les services de crise et d urgence psychiatrique pour adultes

Les services de crise et d urgence psychiatrique pour adultes Trousse d information Mars 2009 PHASE 2 La transformation des services en santé mentale Les services de crise et d urgence psychiatrique pour adultes LA FORCE DES LIENS Agence de la santé et des services

Plus en détail

Profil d enseignement INFIRMIER SPECIALISE EN SANTE MENTALE ET PSYCHIATRIE 2015-2016

Profil d enseignement INFIRMIER SPECIALISE EN SANTE MENTALE ET PSYCHIATRIE 2015-2016 Profil d enseignement INFIRMIER SPECIALISE EN SANTE MENTALE ET PSYCHIATRIE 2015-2016 Catégorie Paramédicale Département Tournai/Mouscron Haute École Louvain en Hainaut ASBL Siège Sociall Chaussée de Binche

Plus en détail

Vincent SCIARRA HABITER AUTREMENT. 8 septembre 2010. Liège

Vincent SCIARRA HABITER AUTREMENT. 8 septembre 2010. Liège Vincent SCIARRA HABITER AUTREMENT Liège 8 septembre 2010 PLAN DE L EXPOSE 1. Le FLW en tant qu institution. 2. Evolution attendue des besoins en logement. 3. Les habitats alternatifs soutenus par le FLW.

Plus en détail

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE LES CHOIX BUDGÉTAIRES 2005-2006 LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE Mémoire présenté par le CHANTIER DE L ÉCONOMIE SOCIALE au ministre des Finances, monsieur Michel Audet Dans

Plus en détail

PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME. Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer. - Lundi 8 septembre 2014

PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME. Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer. - Lundi 8 septembre 2014 PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer - Lundi 8 septembre 2014 - SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI L illettrisme : un handicap

Plus en détail

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Les préconisations du rapport se situent à trois niveaux Au niveau local : promouvoir les «équipes citoyennes» qui agissent

Plus en détail

Rapport d activités du RAJFIRE pour l année 2008 Action intégration Ville de paris

Rapport d activités du RAJFIRE pour l année 2008 Action intégration Ville de paris Rapport d activités du RAJFIRE pour l année 008 Action intégration Ville de paris Notre action comporte deux volets : l'accueil, l'information, l'aide aux démarches, dans les domaines juridique, administratif,

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE PREAMBULE : La mise en œuvre de changements d organisation au sein du groupe sanofi-aventis, par nécessité d anticipation ou

Plus en détail

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

L Hospice général et l hébergement des personnes relevant de l asile Conseil municipal de la Ville d Onex 20 janvier 2016

L Hospice général et l hébergement des personnes relevant de l asile Conseil municipal de la Ville d Onex 20 janvier 2016 L Hospice général et l hébergement des personnes relevant de l asile Conseil municipal de la Ville d Onex 20 janvier 2016 1 L Hospice général en personnes Au 31 décembre 2015 Collaborateurs 1'070 870 ept

Plus en détail

La Journée du Client 2015

La Journée du Client 2015 2015 Dossier de présentation La Journée du client 1 14 2 14 Table des matières 1. En quoi consiste?...3 2. en chiffres...4 3. Grande nouveauté en 2015!...5 4. Pourquoi ma ville devrait-elle participer?...6

Plus en détail

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012 SECRETARIAT GENERAL DU COMITE INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE QUATRE MOYENS D ACTION ET CINQUANTE MESURES POUR PREVENIR LA DELINQUANCE ET AIDER LES VICTIMES 2010-2012 1 - Développer la

Plus en détail

Gouvernement Wallon Séance du 13 mars 2014 Ordre du jour

Gouvernement Wallon Séance du 13 mars 2014 Ordre du jour Gouvernement Wallon Séance du 13 mars 2014 Ordre du jour 1. Affaires pendantes devant la Cour constitutionnelle. 2. Comité de concertation Gouvernement fédéral - Gouvernements des Communautés et des Régions.

Plus en détail

Calcul des pensions alimentaires entre époux et après divorce Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence (2012) 907 Nathalie Dandoy

Calcul des pensions alimentaires entre époux et après divorce Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence (2012) 907 Nathalie Dandoy sommaire Chronique de jurisprudence Calcul des pensions alimentaires entre époux et après divorce Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence (2012) 907 Nathalie Dandoy LÉGISLATION 1. Législation

Plus en détail

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines 2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines UNION EUROPÉENNE La politique urbaine intégrée soutenue par l Europe : un enjeu aujourd hui, un principe pour demain Depuis 2007, l Europe investit

Plus en détail

Une réinsertion dans des logements pour des sans-abri

Une réinsertion dans des logements pour des sans-abri SELECTION 2014: REGION DE BRUXELLES-CAPITALE Une réinsertion dans des logements pour des sans-abri Infirmiers de rue asbl Emilie Meessen Rue de la Caserne 80/4 1000 Bruxelles Tél: +32-2-265 33 00 E-mail:

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 9 Services de soutien à domicile 11 Services pour

Plus en détail

PROTOCOLE DE COLLABORATION POUR L AIDE PSYCHOSOCIALE ET L ACCOMPAGNEMENT SOCIOJUDICIAIRE DES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE ET DES ENFANTS EXPOSÉS

PROTOCOLE DE COLLABORATION POUR L AIDE PSYCHOSOCIALE ET L ACCOMPAGNEMENT SOCIOJUDICIAIRE DES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE ET DES ENFANTS EXPOSÉS PROTOCOLE DE COLLABORATION POUR L AIDE PSYCHOSOCIALE ET L ACCOMPAGNEMENT SOCIOJUDICIAIRE DES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE ET DES ENFANTS EXPOSÉS LES PARTENAIRES : Bureau du Directeur des poursuites criminelles

Plus en détail

besoin D AIDE POUR accompagnement information outils formation intervention coordination

besoin D AIDE POUR accompagnement information outils formation intervention coordination besoin D AIDE POUR VOTRE PROJET DE SANTé? accompagnement information outils formation intervention coordination «Pour parvenir à un état de complet bien-être physique, mental et social, l individu, ou

Plus en détail

SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2. 1.1 Organisme Gestionnaire 2. 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3. 1.3 Eléments de Projet du GEM 4

SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2. 1.1 Organisme Gestionnaire 2. 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3. 1.3 Eléments de Projet du GEM 4 SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2 1.1 Organisme Gestionnaire 2 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3 1.3 Eléments de Projet du GEM 4 1.4 Population(s) et activités 4 1.4.1 Le public accueilli 4 1.4.2

Plus en détail

MAISON DES SOLIDARITÉS

MAISON DES SOLIDARITÉS CONSEIL GÉNÉRAL SOLIDAIRE QUI que vous soyez 97 LIEUX D ACCUEIL MAISON DES SOLIDARITÉS PARTOUT EN HAUTE-GARONNE ÉDITO Avec 97 lieux d accueil de proximité et de solidarité les Maisons des Solidarités du

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/499)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/499)] Nations Unies A/RES/58/137 Assemblée générale Distr. générale 4 février 2004 Cinquante-huitième session Point 108 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la Troisième

Plus en détail

Le conseil conjugal et familial. Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent.

Le conseil conjugal et familial. Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent. Le conseil conjugal et familial Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent. 01 Le CCF Le Conseil Conjugal et Familial (CCF) accueille, informe et écoute

Plus en détail

Le Ministre des Sports André Antoine, à la rencontre du monde. sportif.

Le Ministre des Sports André Antoine, à la rencontre du monde. sportif. Le Ministre des Sports André Antoine, à la rencontre du monde sportif. Table des Matières 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 1 2 Les subsides Adeps Communauté française Wallonie-Bruxelles www.adeps.be Subvention

Plus en détail

UCL. Qualité de vie et santé en milieu étudiant. Équipe santé. Service d aide aux étudiants

UCL. Qualité de vie et santé en milieu étudiant. Équipe santé. Service d aide aux étudiants chartesanté-2 24/06/04 21:43 Page 1 Équipe santé Qualité de vie et santé en milieu étudiant CHARTE Recueil des principes fondamentaux pour promouvoir la santé et la qualité de vie en milieu étudiant. Service

Plus en détail

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Mars 2011 L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Les hommes sont bien plus performants que les femmes dans les métiers techniques Les femmes s investissent

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS

LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS Cat. 2.600.214 LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS M e Roger Lefebvre, vice-président M e Claire Bernard, conseillère juridique Allocution présentée, le 14 avril

Plus en détail

mesures efficaces et nécessaires

mesures efficaces et nécessaires 10 mesures efficaces et nécessaires Association québécoise de prévention du suicide UnE réduction majeure DU SUiciDE EST possible, nécessaire et urgente appel volonté urgence évitable Trois suicides sont

Plus en détail

PROGRAMMES DE FORMATION INTERUNIVERSITAIRE EN MANAGEMENT DES POUVOIRS LOCAUX 2011. Organisés par

PROGRAMMES DE FORMATION INTERUNIVERSITAIRE EN MANAGEMENT DES POUVOIRS LOCAUX 2011. Organisés par PROGRAMMES DE FORMATION INTERUNIVERSITAIRE EN MANAGEMENT DES POUVOIRS LOCAUX 2011 Organisés par à CHARLEROI LEDAREL à LIEGE avec le soutien du Ministre des Pouvoirs locaux et de la Ville et de la Direction

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Le Comité des Ministres, conformément à l article 15.b du Statut du Conseil de l Europe,

Le Comité des Ministres, conformément à l article 15.b du Statut du Conseil de l Europe, Recommandation CM/Rec(2009)4 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l éducation des Roms et des Gens du voyage en Europe (adoptée par le Comité des Ministres le 17 juin 2009, à la 1061e réunion

Plus en détail

Maison d Enfants à Caractère Social (M.E.C.S.)

Maison d Enfants à Caractère Social (M.E.C.S.) Les Etablissements médico sociaux et sanitaires Institut Médico-Educatif (I.M.E.) Centre/Institut d'education Motrice (C.E.M et I.E.M) Annexe XXIV au décret 89-798 du 27 octobre 1989 - Circulaire 89-17

Plus en détail

Evaluation et perspectives pour le réseau VAP. 4 acteurs concernés

Evaluation et perspectives pour le réseau VAP. 4 acteurs concernés 1 Evaluation et perspectives pour le réseau VAP Entre 2009 et 2014, les initiateurs de l ASBL VAP se sont mobilisés pour proposer de l autostop de proximité et promouvoir cette alternative en Brabant wallon

Plus en détail

Les relations extérieures des GCB

Les relations extérieures des GCB Communiquer R2 Les relations extérieures des GCB Notre Mouvement existe dans un environnement social, économique, culturel et politique. Il entretient de nombreuses relations avec plusieurs autres acteurs

Plus en détail

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible L Ordre de Malte France Organisation caritative alliant programmes dans la durée et missions d urgence en France

Plus en détail

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE Intitulé de l action : Fiche action 52 Accompagnement à la parentalité Formation Petite Enfance "Maladies hivernales et Prévention" (Réseau bronchiolite du Nord) 1) Quel est votre secteur d intervention?

Plus en détail

Rien n est plus respectable que la personne humaine dans toutes les dimensions de son être.

Rien n est plus respectable que la personne humaine dans toutes les dimensions de son être. Rien n est plus respectable que la personne humaine dans toutes les dimensions de son être. Résidence Hôtelière à Vocation Sociale L ACADEMIE DE MONTPELLIER À Vendargues INAUGURATION LE 20 MAI 2010 LE

Plus en détail