La perception de la santé et le sentiment d information chez les jeunes Champardennais

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La perception de la santé et le sentiment d information chez les jeunes Champardennais"

Transcription

1 Baromètre santé jeunes La perception de la santé et le sentiment d information chez les jeunes Champardennais La représentation de la maladie, des risques et de la santé de chacun, c est-à-dire de la perception de la santé, est un élément psychosocial alimenté par l information et qui permet d infléchir les comportements de santé. Ce document s attache à présenter les résultats du Baromètre santé jeunes qui concernent les jeunes et leur perception de la santé : maladies et risques craints pour soi-même, nombre de verres mettant en danger la santé d une femme ou d un homme et le sentiment d information par thème de santé. Par ailleurs, des comparaisons avec les résultats obtenus en France métropolitaine et plus particulièrement en Picardie, région frontalière, permettent de situer la Champagne-Ardenne. De même, lorsque cela est possible, l évolution entre les résultats des Baromètre santé jeunes 2005 et est présentée. Synthèse Le cancer et les accidents de la circulation sont les risques et maladies les plus craints par les jeunes Champardennais (respectivement 18,5% et 16,8%) ; le classement des maladies et risques les plus craints étant identique à celui de Les filles sont plus craintives que les garçons sauf pour les maladies dues à l alcool (2,1 % contre 2,6 % pour les garçons). Les jeunes Champardennais estiment que les femmes sont plus soumises que les hommes à un danger de santé quand elles boivent quotidiennement. Ils sont 14,6 % à estimer ce danger à partir d un verre par jour et 33,8 % à partir de deux verres pour une femme contre respectivement 11,4 % et 20,1 % pour un homme. Le sentiment de danger encouru pour une consommation quotidienne augmente avec l âge. Le tabac, l alcool, la contraception et le Sida sont les quatre grands thèmes pour lesquels les jeunes Champardennais déclarent être le mieux informés. Des différences de degré d information entre garçons et filles sont constatées sur plusieurs thèmes comme la contraception et le cannabis par exemple. Les risques liés à l environnement, la vaccination et les maladies sexuellement transmissibles révèlent des différences très marquées selon l âge. Les plus âgés déclarent toujours être mieux renseignés. Par rapport à 2005, les jeunes Champardennais sont cependant nettement moins craintifs et estiment être sensiblement mieux informés sur les différentes thématiques abordées. La perception du danger lié à la consommation quotidienne d alcool de la jeunesse champardennaise est quasiment identique à celle de l ensemble des jeunes Français et Picards. Aussi, les Champardennais âgés de 15 à 25 ans se déclarent souvent mieux informés que leurs semblables sur les risques et maladies. En revanche, alors que la Champagne-Ardenne se caractérise en par une consommation d alcool des jeunes plus importante qu en Picardie et très légèrement plus modérée qu en France, les maladies dues à l alcool y sont moins redoutées qu ailleurs (72,2 % contre 66,1 % en France et 68,3 % en Picardie). Introduction et synthèse Craintes des risques et maladies pour soi Perception du danger de l alcool Sentiment d information sur la santé Méthodologie

2 2009 Baromètre santé nutrition Baromètre santé jeunes Craintes des risques et maladies pour soi Figure 1 : Risques et maladies selon le niveau de crainte (en %) (N=1 234) La perception du danger constitué par un ou plusieurs risques et maladies comporte des écarts selon le sexe et l âge, soulignant ainsi son caractère individuel. Interrogés sur les différents risques et maladies qu ils craignent pour eux-mêmes, les jeunes Champardennais (N=1 234) ont déclaré qu ils craignaient «beaucoup» le cancer (18,5 %) et les accidents de la circulation (16,8 %) (fig.1). À l inverse, ils sont 72,2 % à ne pas craindre du tout les maladies dues à l alcool, 55,7 % les maladies dues au tabac - les non-buveurs et les nonfumeurs ne se sentant pas concernés - et 50,1 % les maladies professionnelles. Source : Enquête Baromètre santé jeunes Champagne-Ardenne. Lorsque des différences selon le sexe sont observables, les filles qui craignent «beaucoup» les maladies ou risques sont plus nombreuses que les garçons (fig.2). C est notamment le cas pour le cancer (25,3 % contre 12,2 %), les accidents de la circulation (22,1 % contre 11,7 %) et la maladie d Alzheimer (11,4 % contre 6,6 %). Toutefois, les maladies dues à l alcool font exception. La part de garçons les craignant «beaucoup» est très légèrement supérieure à celle des filles (2,6 % contre 2,1 %). Des différences selon l âge sont visibles dans la crainte des maladies et risques pour soi-même (fig.3). Les jeunes âgés de 15 à 16 ans sont significativement plus nombreux à craindre «beaucoup» les maladies dues à l alcool (5,8 %), les accidents domestiques (3,9 %) et les maladies dues au tabac (13,4 %). Les ans ont plus peur des nouvelles épidémies (4,9 %). Les ans redoutent davantage les maladies cardiaques (10,5 %), la maladie d Alzheimer (15,4 %), les risques liés à la consommation d aliments transformés ou pollués (12,8 %) et les maladies professionnelles (6,6 %). Enfin, les jeunes de 23 à 25 ans se distinguent par une plus grande crainte des accidents de la circulation (19,4 %) et du cancer (20,9 %). La peur des maladies dues à l alcool peut être reliée à la perception du danger induit par la prise quotidienne d un ou de plusieurs verres d alcool. Figure 2 : Maladies et risques que les jeunes Champardennais ont déclaré craindre «beaucoup» (en %) selon le sexe (N=1 234) Maladie professionnelle Nouvelles épidémies Maladie d'alzheimer Accidents de la vie domestique Cancer Maladies dues à l'alcool Accidents de la circulation 2,7 4,6 2,5 3,9 1,5 3,5 2,6 2,1 6,6 11,4 12,2 11,7 22,1 25, Garçons Filles Source : Enquête Baromètre santé jeunes Champagne-Ardenne. En % 2 Figure 3 : Maladies et risques que les jeunes Champardennais ont déclaré craindre «beaucoup» (en %) selon l âge (N=1 234) En % ,8 16,2 16,0 14,3 19,4 Accidents de la circulation 5,8 2,7 1,6 1,2 1,0 Maladies dues à l'alcool 14,0 20,1 16,2 Cancer 20,9 20,5 10,0 10,0 10,5 8,7 7,7 Maladies cardiaques 3,9 3,5 2,1 2,1 1,3 Accidents de la vie domestique 13,4 12,0 11,2 10,2 7,6 Maladies dues au tabac ans ans ans ans ans Source : Enquête Baromètre santé jeunes Champagne-Ardenne. 6,9 9,1 7,1 15,4 7,0 Maladie d'alzheimer 10,8 10,0 8,2 12,8 10,4 Risques liés à la consommation d'aliments transformés 3,3 2,9 4,9 2,9 1,8 Nouvelles épidémies 2,2 3,8 1,7 6,6 3,7 Maladie professionnelle

3 Baromètre santé jeunes Baromètre santé nutrition 2009 Évolution entre les Baromètres santé jeunes 2005 et Lors du Baromètre santé jeunes 2005, les risques ou maladies 3 les plus craints («beaucoup») pour eux-mêmes par les jeunes Champardennais étaient les accidents de la circulation (29,5 %), le cancer (26,9 %), les maladies dues au tabac (19,7 %), les risques liés à la consommation d aliments transformés ou pollués (15,0 %) et les maladies cardiaques (11,4 %). En, les principaux risques ou maladies redoutés sont donc similaires à 2005 mais dans des proportions nettement moins importantes. En 2005, seules les maladies dues à l alcool ne suscitaient pas d inquiétude pour plus d un jeune sur deux (56,8 %). Les maladies dues au tabac (45,1 %) et la maladie d Alzheimer (45,2 %) étaient aussi moins craintes. Les jeunes Champardennais sont donc en proportion plus nombreux en à ne pas redouter les maladies dues à l alcool (72,2 %) et au tabac (55,7 %). Comparaisons avec la France et la Picardie Quel que soit le territoire observé, le cancer et les accidents de circulation sont les maladies et risques dont les ans interrogés (N=1 234) ont le plus peur. En Picardie, la part de jeunes qui craint beaucoup le cancer est identique à celle connue en Champagne-Ardenne (18,5 %). Elle s élève à quasiment à une personne sur cinq (19,4 %) au niveau national. En ce qui concerne les accidents de la circulation, ils sont beaucoup redoutés par 17,4 % des jeunes Picards,16,8 % des jeunes Champardennais et 16,9 % des jeunes de l hexagone (16,9 %). Les troisièmes et quatrièmes craintes principales ne sont cependant pas identiques selon la zone de résidence. En région picarde, il s agit de maladies dues au tabac (11,6 %) et de la maladie d Alzheimer (9,1 %) alors qu au niveau national, les risques liés à la consommation d aliments transformés ou pollués (12,1 %) et les maladies liées au tabac (11,9 %) constituent ces craintes. La Champagne-Ardenne se situe entre ces deux territoires ; les maladies dues au tabac (10,9 %) et les risques liés à la consommation d aliments transformés ou pollués (10,4 %) apparaissant en troisième et quatrième position des risques et maladies les plus redoutés par les jeunes. Les maladies et les risques qui ne suscitent pas d inquiétudes font ressortir des différences plus importantes. Si les maladies dues à l alcool sont les moins redoutées, la part des ans ne les craignant pas du tout est de 72,2 % en Champagne-Ardenne, taux nettement supérieur à ceux de la Picardie (68,3 %) et de l hexagone (66,1 %) alors même que les jeunes Champardennais se caractérisent par une consommation d alcool supérieure à celle de leurs homologues picards 4. En Picardie, les deuxième et troisième risques les moins craints sont les maladies dues au tabac (55,7 %) et les maladies professionnelles (52,9 %). L ordre est le même en Champagne-Ardenne avec des pourcentages respectifs de 55,7 % et 50,1 %. Au niveau national, il s agit des maladies professionnelles (53,1 %) puis des maladies liées au tabac (51,6 %). Tableau 1 : Évolution et comparaisons des craintes des risques et maladies pour soi-même 2005 Maladies et risques Part de jeunes ayant déclaré avoir beaucoup de craintes (et classement)* Champagne -Ardenne Champagne -Ardenne Picardie France Accidents de la circulation 29,5 % (1) 16,8 % (2) 17,4 % (2) 16,9 % (2) Cancers 26,9 % (2) 18,5 % (1) 18,5 % (1) 19,4 % (1) Maladies dues au tabac 19,7 % (3) 10,9 % (3) 11,6 % (3) 11,9 % (4) Risques liés à la consommation d aliments transformés ou pollués 15,0 % (4) 10,4 % (4) 10,2 % (4) 12,1 % (3) Part de jeunes ayant déclaré ne pas du tout craindre (et classement)* Maladies dues à l alcool 56,8 % (1) 72,2 % (1) 68,3 % (1) 66,1 % (1) Maladies dues au tabac 45,1 % (2) 55,7 % (2) 55,7 % (2) 51,6 % (3) Maladies professionnelles nc 50,1 % (3) 52, 9 % (3) 53,1 % (2) En gras, niveau significativement différent d un point de vue statistique du niveau Champagne-Ardenne. *N=1 234, Champagne-Ardenne. Source : Enquête Baromètre santé jeunes Champagne-Ardenne 2005 et (ORSCA), Enquête Baromètre santé jeunes Picardie (OR2S), Enquête Baromètre santé France (INPES). Exploitation : Observatoire Régional de la santé de Champagne-Ardenne. 3 Ce qu il faut retenir en gras, niveau significativement différent d un point de vue statistique du niveau Champagne-Ardenne *N=1292, Champagne-Ardenne ** parmi ceux ayant déjà bu de l alcool, N=1136, Champagne-Ardenne source : Enquête Baromètre Santé Jeunes Champagne-Ardenne 2005 et (ORSCA), Enquête Baromètre Santé Jeunes Picardie (OR2S), Enquête Baromètre Santé France (INPES) exploitation : Observatoire Diminution Régional considérable de Santé de Champagne-Ardenne du sentiment de (ORSCA) crainte pour les risques et les maladies chez les jeunes Champardennais. Évolution sur la période en Champagne-Ardenne : Comparaisons Champagne-Ardenne, Picardie, France métropolitaine : Les accidents de la circulation, le cancer, les maladies dues au tabac et les risques liés à la consommation d aliments transformés ou pollués sont les quatre maladies et risques les plus redoutés par les ans en Champagne-Ardenne, en Picardie et sur l ensemble du territoire national, Les jeunes résidents de la région Champagne-Ardenne sont significativement moins craintifs que les jeunes métropolitains sur les maladies dues à l alcool (+6,1 points) et au tabac (+4,1 points). 3 La liste des risques et maladies a été modifiée pour le Baromètre Santé. Le Sida et les infections sexuellement transmissibles n en font plus partie. Les maladies professionnelles ont été ajoutées. 4 Confère fiche «L alcool et les jeunes Champardennais» - Observatoire Régional de la Santé de Champagne-Ardenne (ORSCA), Baromètre Santé Jeunes.

4 2009 Baromètre santé nutrition Baromètre santé jeunes Perception du danger de l alcool L alcool est perçu comme étant dangereux pour la santé à partir d une certaine quantité consommée quotidiennement, quantité qui varie selon le sexe du consommateur. Les jeunes Champardennais sont 14,6 % à penser qu une femme met en danger sa santé en consommant quotidiennement un verre d alcool (fig.4). Ils sont 33,8 % à considérer qu elle met en péril sa santé avec deux verres et 28,9 % avec trois verres. Concernant les hommes, 11,4 % des jeunes Champardennais estiment qu ils mettent leur santé en danger avec un verre d alcool par jour, 20,1 % avec deux verres et 26,6 % avec trois verres. Ainsi, pour les jeunes Champardennais, la quantité d alcool menaçant la santé d une femme est plus faible que celle mettant en danger la santé d un homme. La proportion de jeunes indiquant qu un homme ou une femme met sa vie en danger en buvant quotidiennement un ou deux verres d alcool augmente avec l âge. Ainsi les jeunes Champardennais de 15 à 16 ans sont 4,9 % à déclarer que les hommes mettent en péril leur vie en consommant un verre d alcool par jour alors que 19,2 % des ans le pensent. De même, pour les femmes, les ans sont 7,2 % à indiquer qu un verre quotidien constitue un danger alors qu ils sont 22,6 % à l âge de ans. En % Figure 4 : Répartition (en %) des jeunes Champardennais (N=1 192) selon le nombre de verres consommés quotidiennement mettant en danger la santé d une femme puis d un homme 14,6 11,4 33,8 20,1 28,9 26,6 16,3 9,2 8,8 12,0 5,0 2,3 2,2 2,9 0,4 0,4 0 0,1 Source : Enquête Baromètre santé jeunes Champagne-Ardenne. Champ : jeunes résidents de Champagne-Ardenne âgés de 15 à 25 ans. 3,4 1, et Femme Homme plus 4

5 Baromètre santé jeunes Baromètre santé nutrition 2009 Évolution entre les Baromètres santé jeunes 2005 et Lors du Baromètre santé 2005, 18,5 % des jeunes Champardennais âgés de 15 à 25 ans pensaient qu une femme met sa santé en danger en consommant un verre d alcool par jour. Ils étaient 40,8 % à estimer qu une femme met sa santé en danger avec deux verres quotidiens et 23,3 % avec trois verres. Cinq ans plus tard, les jeunes Champardennais sont plus nombreux à penser qu une consommation d alcool supérieure à un verre par jour nuit à la santé des femmes. Toutefois, la question n étant pas posée de la même façon 5 en 2005 et, un biais peut exister et cet écart entre les deux Baromètres doit être relativisé. Concernant les hommes, 10,9 % des jeunes Champardennais interrogés en 2005 pensaient qu un homme met sa santé en danger en buvant quotidiennement un verre d alcool. Ils étaient 26,5 % à estimer que le danger apparaît à partir de deux verres par jour et 30,2 % à partir de trois verres. Les jeunes interrogés en sont un peu plus nombreux à considérer que le risque commence avec un verre bu quotidiennement (11,4 %). Ils sont en revanche moins nombreux quand il s agit de deux verres ou plus. Comparaisons avec la France et la Picardie Une femme met sa santé en danger à partir d un verre d alcool bu quotidiennement pour 14,1 % des jeunes Français, dès deux verres pour 34,3 % d entre eux et à compter de trois verres pour 30,1 % d entre eux. Ces pourcentages sont donc sensiblement identiques à ceux de la Champagne-Ardenne (respectivement 14,6 %, 33,8 % et 28,9 %). En Picardie, les ans sont un peu plus prudents concernant la prise quotidienne d un verre d alcool par les femmes (respectivement 18,8 %, 31,7 % et 27,9 % - sans écart significatif ). Tableau 2 : Comparaisons de la perception du danger de la consommation d alcool en Part de jeunes déclarant le danger pour une femme à partir Champagne-Ardenne Picardie France Part de jeunes déclarant le danger pour un homme à partir d un verre d alcool par jour 14,6 % 18,8 % 14,1 % de deux verres d alcool par jour 33,8 % 31,7 % 34,3 % de trois verres d alcool par jour 28,9 % 27,9 % 30,1 % d un verre d alcool par jour 11,4 % 12,5 % 11,6 % de deux verres d alcool par jour 20,1 % 21,8 % 20,7 % de trois verres d alcool par jour 26,6 % 24,8 % 26,9 % Les déclarations ne sont pas significativement différentes entre les territoires. *N=1 192, Champagne-Ardenne. Source : Enquête Baromètre santé jeunes Champagne-Ardenne 2005 et (ORSCA), Enquête Baromètre santé jeunes Picardie (OR2S), Enquête Baromètre santé France (INPES). Ce qu il faut retenir Comparaisons Champagne-Ardenne, Picardie, France métropolitaine : La perception du danger de la consommation d alcool est similaire en Champagne-Ardenne, en Picardie et en France. 5 5 La question permettant de cerner la perception du danger de la consommation d alcool a été posée différemment en 2005 et en. En 2005, un groupe a d abord été interrogé sur sa perception du danger de la consommation d alcool pour une femme puis ensuite pour un homme tandis qu un autre groupe était d abord interrogé sur sa perception du danger de la consommation d alcool pour un homme puis ensuite pour une femme. Cette méthode a été utilisée afin de voir l effet de ce changement dans les réponses obtenues. En, la question est posée à l ensemble des personnes interrogées d abord sur le danger de la consommation d alcool pour une femme puis ensuite pour un homme. Lors du Baromètre 2005, concernant les réponses des jeunes (N=935) lorsque la question a été posée d abord pour les femmes, les résultats sont 15,7 % pour 1 verre, 36,1 % pour 2 verres et 27,0 % pour 3 verres pour les femmes et 15,2 % pour 1 verre, 16,8 % pour 2 verres et 30,5 % pour 3 verres pour les hommes.

6 2009 Baromètre santé nutrition Baromètre santé jeunes Sentiment d information sur la santé Comme les craintes des risques et maladies, le sentiment d information varie selon le sexe et l âge. Plus de neuf jeunes Champardennais sur dix (N=1 234) se sentent bien informés («plutôt bien» et «très bien») sur les grands thèmes de santé suivants : le tabac (96,5 %), l alcool (94,0 %), la contraception (92,7 %), le Sida (91,6 %) (fig.5). À l inverse, plus d un jeune Champardennais sur deux se considère mal informé («plutôt mal» et «très mal») sur les maladies professionnelles (56,0 %), la dépression (53,8 %) et la maladie d Alzheimer (50,2 %). Lorsqu une différence significative est observable selon le sexe, les filles se sentent mieux éclairées que les garçons sur les thèmes suivants : le tabac (98,2 % de réponses «très bien» ou «plutôt bien» informé contre 94,9 %), la maladie d Alzheimer (52,4 % contre 47,5 % pour les garçons) et la contraception (96,2 % contre 89,3 %) (fig.6). En revanche, les garçons se sentent mieux informés sur le cannabis (82,8 % contre 79,4 pour les filles), les maladies professionnelles (48,1 % contre 39,8 %) et les nouvelles épidémies (58,2 % contre 51,5 %). Figure 5 : Sentiment d information des jeunes Champardennais (N=1 234) selon les grands thèmes de santé Les infections sexuellement transmissibles* Le Sida 1,7 6,7 La contraception 2,5 4,9 La dépression Les nouvelles épidémies La maladie d'alzheimer Le cancer Les vaccinations Les maladies professionnnelles Les risques de santé liés à l'environnement Le cannabis 6,6 4,9 5,2 12,5 10,4 6,8 13,8 Le tabac 1,52,0 L'alcool 1,7 4,3 * En dehors du Sida Source : Enquête Baromètre santé jeunes Champagne-Ardenne. 17,8 19,1 20,1 12,0 19,9 22,0 37,4 40,0 43,6 32,5 34,4 44,9 36,4 36,0 36,9 46,0 45,0 51,9 49,6 43,7 35,5 41,1 33,6 31,6 59,1 48,0 52,7 49,1 35,2 28,5 23,1 23,2 12,6 11,3 14,3 12,4 14, Très mal informé Plutôt mal informé Plutôt bien Très bien En % 100% 80% 60% Figure 6 : Sentiment d information par thème de santé selon le sexe (N=1 234) 57,8 60,3 34,5 35,8 10,4 29,4 14,4 33,7 18,5 33,9 10,5 10,0 12,5 37,0 41,5 45,7 61,8 44,1 6 40% 20% 0% 40,4 34,6 44,9 47,0 15,4 8,9 1,2 2,9 0,6 2,2 5,2 8,3 19,4 18,8 Figure 7 : Sentiment d être bien informé selon l âge (N=1 234) Source : Enquête Baromètre santé jeunes Champagne-Ardenne. 40,8 33,1 36,4 11,2 36,4 16,1 37,5 27,8 11,0 14,0 34,4 45,2 2,5 7,1 1,3 3,6 Filles Garçons Filles Garçons Filles Garçons Filles Garçons Filles Garçons Filles Garçons Le tabac Le cannabis Les maladies professionnnelles La maladie d'alzheimer Les nouvelles épidémies Très mal informé Plutôt mal informé Plutôt bien Très bien La contraception Le sentiment d information sur trois grands thèmes de santé (les risques de santé liés à l environnement, les vaccinations et les infections sexuellement transmissibles (hors Sida)) est différent selon l âge (fig.7). Globalement les jeunes de 15 à 16 ans se sentent mieux renseignés que les autres tranches d âges sur ces trois sujets. Ils sont 66,8 % à se dire très bien ou plutôt bien informés sur les risques de santé liés à l environnement (contre 55,2% pour l ensemble de la population interrogée). Les ans ne sont que 48,0 % à déclarer être bien renseignés sur ce thème. Concernant les vaccinations, les jeunes de 15 à 16 ans sont 81,1 % à se dire très bien ou plutôt bien informés (contre 72,8 % pour l ensemble des jeunes). Les jeunes de 19 à 20 ans et de 21 à 22 ans sont ceux qui se sentent les moins biens éclairés (respectivement 68,7 % et 68,0 %). Enfin, pour les infections sexuellement transmissibles, 82,0 % des ans se disent bien informés (contre 73,5 % pour l ensemble des jeunes interrogés). Les classes d âge les plus âgées sont celles qui se sentent le moins informées sur ce thème de santé (67,3 % pour les ans et 69,8 % pour les ans).

7 Baromètre santé jeunes Baromètre santé nutrition 2009 Évolution entre les Baromètres santé jeunes 2005 et Lors du Baromètre santé jeunes 2005, les jeunes Champardennais se sentaient plutôt bien voire très bien informés sur les grands thèmes de santé suivants : le tabac (93,1 %), le Sida (91,3 %) et l alcool (89,9 %), la contraception (81,9 %). Cinq ans plus tard, les jeunes Champardennais ont une meilleure connaissance de ces thèmes, la contraception notamment (92,7 % en ). En 2005, les jeunes Champardennais se sentaient les moins bien informés sur la dépression (66,5 %) et les vaccinations (36,1 %). Ces taux sont significativement supérieurs à ceux de. Comparaisons avec la France et la Picardie À l exception des risques de santé liés à l environnement et des nouvelles épidémies, les jeunes résidents de Champagne-Ardenne déclarent quasi-systématiquement être plus souvent bien informés que leurs homologues picards et français. Ils sont 94,0 % à déclarer être bien ou très bien informés sur l alcool contre 92,2 % en Picardie et 91,0 % au niveau national (écarts non significatifs). La différence est significative sur la dépression où ces taux sont respectivement de 46,2 %, 41,9 %, et 39,3 %. Tableau 3 : Évolution et comparaisons du sentiment d information sur les risques et maladies Parmi l ensemble des jeunes interrogés* Part de jeunes déclarant être très bien ou plutôt bien informés* 2005 Champagne -Ardenne Champagne -Ardenne Picardie France Sur l alcool 89,9 % 94,0 % 92,2 % 91,0 % Sur le tabac 93,1 % 96,5 % 95,1 % 94,1 % Sur les risques liés à l environnement nc 55,2 % 58,6 % 52,8 % Sur la dépression 33,5 % 46,2 % 41,9 % 39,3 % En gras, niveau significativement différent d un point de vue statistique du niveau Champagne-Ardenne. *N=1 234, Champagne-Ardenne. Source : Enquête Baromètre santé jeunes Champagne-Ardenne 2005 et (ORSCA), Enquête Baromètre santé jeunes Picardie (OR2S), Enquête Baromètre santé France (INPES). Ce qu il faut retenir Évolution sur la période en Champagne-Ardenne : Les jeunes Champardennais déclarent plus souvent être bien informés sur l alcool (+4,1 points) et sur la dépression (+12,7 points) notamment. Comparaisons Champagne-Ardenne, Picardie, France métropolitaine : Les jeunes Champardennais se sentent plus souvent mieux informés. Ils sont notamment significativement plus nombreux qu au niveau national à se sentir renseignés sur le thème de la dépression (+6,9 points). 7

8 Baromètre santé santé nutrition jeunes 2009 Méthodologie 1 L enquête du Baromètre santé a été reconduite en par l INPES (Institut National de Prévention et d Education pour la Santé). Cette enquête vise à mieux connaître les comportements des Français, leurs perceptions et leurs connaissances en matière de santé. Afin de mesurer l évolution depuis le précédent Baromètre en Champagne-Ardenne (2005), cette enquête a été réalisée auprès des jeunes Champardennais de 15 à 25 ans. Les thématiques étudiées pour la région sont la sexualité et la contraception, le tabac, l alcool, les drogues illicites, la santé mentale et le suicide, la conduite alimentaire, la perception de santé et le sentiment d information, la qualité de vie, les accidents, le recours à la téléphonie et à Internet pour la santé. Une fiche méthodologique et une fiche synthèse globale accompagnent cette série de publications. La méthodologie utilisée pour le niveau national a été mise en oeuvre de manière identique pour la région. L institut de sondage GFK ISL a réalisé à l aide du système CATI (Computer Assisted Telephone Interview) l enquête par entretien téléphonique d août à décembre pour le sur-échantillon champardennais (octobre 2009 à juillet pour l échantillon national). L échantillon régional se compose de personnes âgées de 15 à 25 ans (dont 91 venant de l enquête nationale). L échantillon national (hors Champagne-Ardenne) se compose de jeunes. La pondération utilisée prend en compte le nombre de personnes éligibles au sein du ménage contacté ainsi que le nombre de lignes téléphoniques du foyer. Les données de l enquête en Champagne-Ardenne ont été redressées sur le sexe, l âge, la taille d agglomération ainsi que le département de résidence afin d être représentatif de la population régionale. Les tests de comparaison, réalisés essentiellement à partir de régressions logistiques, ont été effectués sur les données brutes (non pondérées) en ajustant sur le sexe et l âge afin de permettre la correction des «effets de structure» entre les populations comparées. Le seuil de significativité est fixé à 5 %. Ces tests ont été effectués selon leur pertinence. Les résultats donnés dans cette fiche pour la Picardie concernent une population de jeunes Picards âgés de 15 à 25 ans issus du sur-échantillon picard (enquête réalisée de mai à octobre ) ainsi que 129 jeunes issus de l enquête nationale. La pondération ne diffère pas de celle de l enquête nationale. 1 La méthodologie détaillée de l étude est développée dans la fiche thématique «Présentation et méthodologie de l enquête». Références bibliographiques [1] INPES Baromètre santé 2005, Premiers résultats Baromètre santé, [2] ORSCA La perception de la santé et la qualité de vie chez les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes 2005, sept Les fiches thématiques du Baromètre santé jeunes L extension régionale du Baromètre Santé Jeunes de Champagne-Ardenne a donné lieu à la publication d autres documents thématiques : «Sexualité, contraception», «Tabac», «Alcool», «Drogues illicites», «Santé mentale, suicide», «Conduite alimentaire», «Qualité de vie», «Accidents», «Téléphonie, Internet et santé». Une fiche méthodologique et une fiche synthèse globale accompagnent cette série de publications. Le recueil des données du sur-échantillon régional, l exploitation des résultats portant sur les jeunes Champardennais de 15 à 25 ans et les comparaisons avec la Picardie et le niveau national ont été fi nancés par l Agence Régionale de Santé de Champagne-Ardenne et par le Conseil Régional de Champagne-Ardenne. Ce document a été réalisé par : Karine Croenne et Julien Dubois-Pot (chargés d études) à l Observatoire Régional de la Santé de Champagne-Ardenne. 14 rue du Ruisselet REIMS Tél : fax : courriel : Caractéristiques Caractéristiques tiqu des des populations étudiées des populations étudiées Sexe Âge Lieu de résidence Département Type de commune Type de ménage %* dans l échantillon, N =1 292 Garçons 51,5 Filles 48, ans 17, ans 19, ans 18, ans 18, ans 26,3 Ardennes 19,5 Aube 21,3 Marne 46,9 Haute-Marne 12,3 Commune rurale 31,1 < hab. 16,7 < hab. 18,7 < hab. 11,2 > hab. 23,3 Parents mariés ou non et enfant(s) 64,8 Activité Famille monoparentale 14,4 En couple 14,3 Seul ou autres 6,4 En emploi 25,0 Apprentis 4,6 Cursus scolaire ou universitaire 57,0 Chômeurs 11,5 Inactifs et autres situations 1,9 * pondérés à partir des données du du recensement 2007

La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais

La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais Généralement, les premiers sentiments amoureux et l éveil de la sexualité apparaissent à l adolescence. Ce moment

Plus en détail

Les drogues illicites et les jeunes Champardennais

Les drogues illicites et les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes Les drogues illicites et les jeunes Champardennais Synthèse Les résultats de l enquête ESCAPAD de 8 1 montrent que le cannabis arrive troisième parmi les substances psychoactives

Plus en détail

Le tabagisme et les jeunes Champardennais

Le tabagisme et les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes Le tabagisme et les jeunes Champardennais L enquête ESCAPAD 2008 1 montre que le tabac est la deuxième substance psychoactive ayant déjà été consommée par les jeunes de 17 ans (70,7

Plus en détail

Conduites addictives dans l Oise

Conduites addictives dans l Oise Baromètre santé Les 1-34 ans en 1 Conduites addictives dans l Oise La santé des jeunes constitue l une des priorités du conseil général de l Oise. En effet, 7 % des Isariens ont moins de ans, ce qui place

Plus en détail

Baromètre Santé. Consommation de tabac, d alcool. Le Baromètre santé. Depuis la fin des années 90, en lien avec la

Baromètre Santé. Consommation de tabac, d alcool. Le Baromètre santé. Depuis la fin des années 90, en lien avec la Baromètre Santé 21 Enquête auprès des Auvergnats âgés de 1-8 ans Consommation de tabac, d alcool et de drogues illicites Le Baromètre santé a été réalisé pour la première fois au début des années 199 par

Plus en détail

Femmes/hommes Des comportements contrastés

Femmes/hommes Des comportements contrastés /hommes Des comportements contrastés Baromètre santé 2000 Les comportements de santé des hommes et des femmes diffèrent et induisent des caractéristiques de morbidité et de mortalité spécifiques selon

Plus en détail

Comportements d achats alimentaires en Guadeloupe

Comportements d achats alimentaires en Guadeloupe Comportements alimentaires et perceptions de l'alimentation en Guadeloupe en 2010 (Enquête réalisée sur le modèle du Baromètre Santé Nutrition 2008 de l institut national de la prévention et d éducation

Plus en détail

LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE.

LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE. LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE. INTRODUCTION. La France connaît une évolution favorable au plan sanitaire : record français des gains annuels d espérance de vie à la naissance. Elle fait partie

Plus en détail

K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une étude des différents modes de consommations

K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une étude des différents modes de consommations Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une

Plus en détail

Conduites addictives : description et regards croisés

Conduites addictives : description et regards croisés ( santé jeunes Enquête réalisée dans le département de l (France) et la province du (Belgique) en 23-24 Conduites addictives : description et regards croisés Le tabac, l alcool et les drogues illicites

Plus en détail

Observatoire de la Prévention

Observatoire de la Prévention Observatoire de la Prévention ETUDE QUANTITATIVE VAGUE 5 - OCTOBRE 2008 Résultats détaillés Novembre 2008 Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre 2008 1 Rappel important

Plus en détail

CONDUITES À RISQUE DES JEUNES FRANCILIENS

CONDUITES À RISQUE DES JEUNES FRANCILIENS Septembre 205 CONDUITES À RISQUE DES JEUNES FRANCILIENS Exploitation régionale du Baromètre santé 200 de l Inpes et évolutions 2005-200 RAPPORT & ENQUÊTE ORS Île-de-France observatoire r é g i o n a l

Plus en détail

Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES

Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES Septembre 2006 Sommaire I - Introduction 3 Le contexte et

Plus en détail

Structure et environnement des repas en Ile-de-France

Structure et environnement des repas en Ile-de-France 28 Structure et environnement des repas en Le modèle alimentaire traditionnel français, tant selon la norme sociale qu individuelle, s organise autour de trois prises alimentaires quotidiennes : d une

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

LES AUDIENCES COLLECTIVES DE RAPPEL A LA LOI EN MARTINIQUE Bilan 2001-2003

LES AUDIENCES COLLECTIVES DE RAPPEL A LA LOI EN MARTINIQUE Bilan 2001-2003 LES AUDIENCES COLLECTIVES DE RAPPEL A LA LOI EN MARTINIQUE Bilan 2001-2003 Décembre 2003 Immeuble Corniche 2 Centre Commercial de Bellevue Boulevard de La Marne 3 Etage 97200 Fortde-France Tet. : 05 96

Plus en détail

Satisfaction du patient

Satisfaction du patient Satisfaction du patient Johan Van der Heyden Institut Scientifique de Santé Publique Direction opérationnelle Santé publique et surveillance Rue J. Wytsman, 14 B - 1050 Bruxelles 02 / 642 57 26 E-mail

Plus en détail

Autisme, clichés et préjugés RAPPORT

Autisme, clichés et préjugés RAPPORT Autisme, clichés et préjugés RAPPORT Version n 2 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A : Aurélie CAMM-CHAPEL OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay pour

Plus en détail

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie Etat de santé de la population valaisanne 2010 Sur mandat du Service de la santé publique du canton du Valais, l Observatoire valaisan de la santé, en collaboration avec l Institut universitaire de médecine

Plus en détail

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 CONTEXTE Le dépistage est défini par l OMS comme «l identification présomptive de maladies ou troubles non reconnus, par l application de tests, d examens ou d autres

Plus en détail

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism. «Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011 Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Contexte et objectifs de l étude Après 3 ans de mobilisation

Plus en détail

centre de connaissance sécurite routière

centre de connaissance sécurite routière centre de connaissance sécurite routière MESURE D ATTITUDES SECURITE ROUTIERE 2009 RESUME DE PARTIE 3 : NORMES SOCIALES, PERCEPTION DES RISQUES ET NOUVEAUX THÈMES MESURE D ATTITUDES SECURITE ROUTIERE 2009

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010

La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010 Hans Krebs Kommunikation und Publikumsforschung Psychologisches Institut Sozial- und Gesundheitspsychologie La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010 Résumé du rapport de recherche

Plus en détail

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Santé et comportements dans la population saint-martinoise en 2013 Etude CONSANT Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Diabète Recherche de sucre dans le sang Huit individus

Plus en détail

«JE PASSE LE TEST» Rapport d étape Octobre 2005 à novembre 2006

«JE PASSE LE TEST» Rapport d étape Octobre 2005 à novembre 2006 «JE PASSE LE TEST» Rapport d étape Octobre 2005 à novembre 2006 Le Québec connaît depuis quelques années une hausse importante des cas de chlamydiose. Cette infection transmissible sexuellement touche

Plus en détail

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE Rapport adressé à la Fondation contre le Cancer GfK Significant 2013 Comportement des fumeurs en Belgique 14 August 2013 1 Introduction : Contexte et objectifs Méthode

Plus en détail

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Baromètre santé nutrition 2008 Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Le modèle alimentaire français accorde une importance particulière à la sociabilité et à la commensalité

Plus en détail

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014 COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014 Rapport adressé à la Fondation contre le Cancer GfK Belgium 2014 Comportement des fumeurs en Belgique 20 August 2014 1 Introduction : Contexte et objectifs Méthode

Plus en détail

FONDATION K D URGENCES

FONDATION K D URGENCES FONDATION K D URGENCES LES DIFFICULTES DES FAMILLES MONOPARENTALES - Sondage de l'institut CSA - N 1100500 Avril 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département Politique-Opinion Tel : 01 44

Plus en détail

La santé des étudiants RAPPORT N 801187- MAI 2009

La santé des étudiants RAPPORT N 801187- MAI 2009 La santé des étudiants RAPPORT N 801187- MAI 2009 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren 308 293

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne

L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne Remerciements à la coordination : G. ARNOULT, B. DOMISSY BAURY, F. HARDY, H. MAHEUT, A.L. VARNIER, A. WOLAK Document préparé par Florian BAYER,

Plus en détail

Consommation d alcool, de tabac et de produits illicites chez les jeunes originaires d outre-mer Jérôme LACOSTE 1, Sylvie MERLE 2, Louis JEHEL 1

Consommation d alcool, de tabac et de produits illicites chez les jeunes originaires d outre-mer Jérôme LACOSTE 1, Sylvie MERLE 2, Louis JEHEL 1 Consommation d alcool, de tabac et de produits illicites chez les jeunes originaires d outre-mer Jérôme LACOSTE 1, Sylvie MERLE 2, Louis JEHEL 1 1 Service de Psychiatrie et Addictologie CHU de Martinique

Plus en détail

JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour

JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Le baromètre d des médias Résultats détaillés Juillet 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux

Plus en détail

Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009

Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009 Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Si globalement l épidémiologie des cancers (cf. points négatifs) n est pas bonne sur le

Plus en détail

Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens?

Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens? 26 janvier 2015 Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens? La parole des élèves est peu analysée dans la recherche. C'est pourquoi le Cnesco a décidé de mener

Plus en détail

Sexualité et contraception

Sexualité et contraception 2CLASSE NDE DE La santé des jeunes en Haute-Normandie Sexualité et contraception L adolescence est une période de profondes mutations anatomiques, physiologiques, mentales et sociales. Elle est marquée

Plus en détail

Édition 2009. Les métiers autour de la grossesse et de l accouchement en Champagne-Ardenne

Édition 2009. Les métiers autour de la grossesse et de l accouchement en Champagne-Ardenne Édition 2009 Les métiers autour de la grossesse et de l accouchement en Champagne-Ardenne Données de cadrage 3 Contexte Effectifs et densité L âge Les secteurs d activité La formation 8 Lieux d obtention

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Le Sud de l Aisne a un indice conjoncturel de fécondité (ICF) plus élevé qu en Picardie et

Plus en détail

Analyse longitudinale des stagiaires STE

Analyse longitudinale des stagiaires STE Analyse longitudinale des stagiaires STE Note d analyse de l Observatoire bruxellois de l Emploi Février 2015 1 Introduction Indépendamment des données portant sur le profil des stagiaires et des caractéristiques

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Les attentes des catégories populaires Sondage Harris Interactive pour L Humanité Dimanche Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 janvier 2012. Echantillon de 639 individus membres des catégories

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Observatoire de la consommation alimentaire

Observatoire de la consommation alimentaire MINISTÈRE DE LA RÉGION WALLONNE Observatoire de la consommation alimentaire La consommation de produits Bio Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique appliquées

Plus en détail

Mardi 20 mars 2012. Aurélie ELOY - Claire GUILLOUËT - Céline LECLERC ORS Centre

Mardi 20 mars 2012. Aurélie ELOY - Claire GUILLOUËT - Céline LECLERC ORS Centre Mardi 20 mars 2012 Aurélie ELOY - Claire GUILLOUËT - Céline LECLERC ORS Centre Enquête réalisée à l initiative du Conseil régional de la région Centre, en partenariat avec l ARS du Centre, le Rectorat

Plus en détail

Notre santé demain avec les nouvelles technologies

Notre santé demain avec les nouvelles technologies Champagne- Ardenne Etude sur les usagers et la télésanté dans la Marne MARNE Novembre 2012 Notre santé demain avec les nouvelles technologies Depuis 2004, les pouvoirs publics veulent faire bénéficier

Plus en détail

Comparaison de l activité et de la consommation de fruits et légumes selon le poids chez les enfants et les jeunes

Comparaison de l activité et de la consommation de fruits et légumes selon le poids chez les enfants et les jeunes Octobre 2009 Comparaison de l activité et de la consommation de fruits et légumes selon le poids chez les enfants et les jeunes Introduction Selon des études fondées sur des données autodéclarées, la prévalence

Plus en détail

Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? Etude Harris Interactive pour Voyages-sncf.com Echantillon de 621 personnes vivant dans un

Plus en détail

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA Semaine européenne de prévention du cancer du col de l utérus Le lundi 24 janvier 2011 à 9h30 à l Observatoire régional de la santé Provence-Alpes-Côte d'azur

Plus en détail

Pour conduire à bien sa mission de diffusion des informations relatives aux situations

Pour conduire à bien sa mission de diffusion des informations relatives aux situations n octobre 2012 Le mot de l Observatoire Combien de pauvres en France? Répondant à cette question lors de la publication de son rapport en mars 2012, l ONPES délivrait des données statistiques qui, prises

Plus en détail

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION A.2 BASE DE SONDAGE

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION A.2 BASE DE SONDAGE PLAN DE SONDAGE ANNEXE A A.1 INTRODUCTION La troisième Enquête Démograpque et de Santé et à Indicateurs Multiples au Niger (EDSN- MICS III) fait suite à celle réalisée en 1998 (EDSN II). Elle porte sur

Plus en détail

RAPPORT DE DEPISTAGE DU VIH- SIDA Au sein des FEMMES VICTIMES DE VIOL

RAPPORT DE DEPISTAGE DU VIH- SIDA Au sein des FEMMES VICTIMES DE VIOL RAPPORT DE DEPISTAGE DU VIH- SIDA Au sein des FEMMES VICTIMES DE VIOL EN TERRITOIRE DE MWENGA/SUD-KIVU REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO DECEMBRE 2005 1 INTRODUCTION En marge des activités générales de

Plus en détail

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion?

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? EMPLOI - FORMATION EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR MÉMO N 46 - DÉCEMBRE 2009 Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? SÉVERINE LANDRIER CÉCILE REVEILLE-DONGRADI CHARGÉES D ÉTUDES L enquête

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

EXTRAIT DU RAPPORT «ATLAS RÉGIONAL DES CONSOMMATIONS DE PRODUITS PSYCHOACTIFS DES JEUNES FRANÇAIS» EXPLOITATION RÉGIONALE

EXTRAIT DU RAPPORT «ATLAS RÉGIONAL DES CONSOMMATIONS DE PRODUITS PSYCHOACTIFS DES JEUNES FRANÇAIS» EXPLOITATION RÉGIONALE EXTRAIT DU RAPPORT Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Midi-Pyrénées Lorraine

Plus en détail

Etudiantes et étudiants face à l Informatique

Etudiantes et étudiants face à l Informatique N 3 Novembre 26 Etudiantes et étudiants face à l Informatique L étude présentée dans ce troisième numéro de l OVE Tours Actu croise les résultats de l enquête «Ton prochain micro C Quoi?» menée par l Observatoire

Plus en détail

ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS. AUTEUR Cloë OST

ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS. AUTEUR Cloë OST ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS AUTEUR Cloë OST Remerciements Ce travail n aurait pas pu être réalisé sans la collaboration de nombreuses personnes. Des remerciements particuliers sont adressés : Aux participants

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

Observatoire de la famille

Observatoire de la famille Observatoire de la famille La vulnérabilité dans la famille ou les événements qui peuvent affecter la vie d une famille Soucieuse de représenter l ensemble des familles et de défendre leurs intérêts auprès

Plus en détail

Les Français et les sites et applications de rencontres

Les Français et les sites et applications de rencontres Les Français et les sites et applications de rencontres Février 2016 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO : JEUDI 4 FEVRIER A 19H La méthodologie Fiche technique Recueil Echantillon Enquête réalisée

Plus en détail

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008 Evaluation 2008 - Impact et résultats LA REPRISE D ENTREPRISE DANS L ARTISANAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON ET L INTERVENTION DES CHAMBRES DE METIERS

Plus en détail

Les accidents chez les jeunes Champardennais

Les accidents chez les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes Les accidents chez les jeunes Champardennais Le thème des accidents regroupe les accidents du travail, les accidents de la circulation, les accidents de la vie courante et les accidents

Plus en détail

à Parcours des bacheliers professionnels

à Parcours des bacheliers professionnels #32 #21 observatoire régional Synthèse régionale février avril 2013 2012 à Parcours des bacheliers professionnels Néo-bacheliers professionnels aquitains 2006 entrés d l enseignement supérieur en 2006-2007

Plus en détail

AXA PRÉVENTION COMMUNIQUÉ DE PRESSE

AXA PRÉVENTION COMMUNIQUÉ DE PRESSE SOUS EMBARGO JUSQU AU JEUDI 2 AVRIL 2015 00H01 AXA PRÉVENTION COMMUNIQUÉ DE PRESSE LYON, LE 2 AVRIL 2015 AXA Prévention - 11 ème Baromètre sur le comportement des Français au volant Enquête TNS Sofres

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 14 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire Sommaire EmeVia et les mutuelles

Plus en détail

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES De quoi s agit-il? La mesure des risques discriminatoires dans les carrières professionnelles au sein d une organisation présente des difficultés.

Plus en détail

Les habitants de Champagne-Ardenne et le redécoupage territorial

Les habitants de Champagne-Ardenne et le redécoupage territorial Les habitants de Champagne-Ardenne et le redécoupage territorial Eclair Libération Champagne Le Journal de la Haute Contact Ifop : François Kraus / Jean- Philippe Dubrulle / Pierre- Hadrien Bartoli 01

Plus en détail

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT LA LETTRE N 2 DE LA CPNEF DU SPORT COMMISSION PARITAIRE NATIONALE EMPLOI FORMATION OBSERVATOIRE DES MéTIERS DU SPORT SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT Décembre 2010

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013 Service émetteur : Direction de l efficience de l offre de soins Professionnels de santé, Bureau du comité régional de l ONDPS Affaire suivie par : Mireille ALONSO Amandine ROUSSEL Jean-Louis COTART Courriel

Plus en détail

Etude de consommation d alcool chez les jeunes de 16 à 34 ans

Etude de consommation d alcool chez les jeunes de 16 à 34 ans Département fédéral des finances DFF Régie fédérale des alcools RFA RCP Etude de consommation d alcool chez les jeunes de 16 à 34 ans Rapport final synthétisé Basé sur : Institut LINK, Comportements de

Plus en détail

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Ile-de-France

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Ile-de-France 28 Perceptions et connaissances nutritionnelles en Le modèle alimentaire français accorde une importance particulière à la sociabilité et à la commensalité (le partage de la table), alors que pour les

Plus en détail

L'alcool au volant: état de la situation

L'alcool au volant: état de la situation L'alcool au volant: état de la situation Benoit GODART Porte-parole de l IBSR 19 septembre 2008 Alcool au volant a) L'ampleur du phénomène: quelques chiffres b) Les risques pour les conducteurs c) Qui

Plus en détail

2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011. Consommation de tabac

2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011. Consommation de tabac 2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011 Consommation de tabac Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale

Plus en détail

Un projet à l initative du réseau rural Champagne-Ardenne. Document réalisé par le Collectif Ville Campagne mars 2013

Un projet à l initative du réseau rural Champagne-Ardenne. Document réalisé par le Collectif Ville Campagne mars 2013 Un projet à l initative du réseau rural Champagne-Ardenne ENQUETE SUR LES NOUVEAUX EMMENAGE-E-S DE CHAMPAGNE-ARDENNE ANALYSE ET QUESTIONNEMENTS DES DONNEES Document réalisé par le Collectif Ville Campagne

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Juillet 2015 - N 15.023 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Au cours du premier trimestre 2015, 888 400 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un emploi

Plus en détail

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement.

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement. Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais Programme inter-établissement Evaluation Sommaire 1 - Résultats de l enquête par questionnaire : début de programme...

Plus en détail

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Version n 1 Date : 27 Juillet 2011 De: Nadia AUZANNEAU A: Florent CHAPEL et Guillaume ALBERT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01

Plus en détail

«Les Français et le mariage, l adoption et la procréation médicalement assistée pour les couples homosexuels»

«Les Français et le mariage, l adoption et la procréation médicalement assistée pour les couples homosexuels» Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Directeur général-adjoint (jerome.sainte-marie@csa.eu) Agnès BALLE Directrice des études (agnes.balle@csa.eu) Nicolas FERT Chargé d études sénior

Plus en détail

hôtellerie avec ou sans restauration (3 124 salariés), cantines et traiteurs (1 489 salariés), cafés (768 salariés),

hôtellerie avec ou sans restauration (3 124 salariés), cantines et traiteurs (1 489 salariés), cafés (768 salariés), LES METIERS DE L L HOTELLERIE- RESTAURATION EN CHAMPAGNE-A RDENNE Le Conseil Régional et l Etat ont confié à l Observatoire Permanent de l Evolution des Qualifications (OPEQ) la réalisation d une étude

Plus en détail

La consommation d alcool chez les jeunes

La consommation d alcool chez les jeunes La consommation d alcool chez les jeunes > Michaël Hogge, Eurotox 1 La consommation d alcool chez les jeunes charrie son lot de fantasmes. Même si les dommages liés au mésusage d alcool sont une réalité

Plus en détail

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception.

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception. Objectif général de la séquence : être capable d avoir un comportement responsable en matière de sexualité, prenant en compte la maîtrise de la natalité. Objectif général de la séance : Etre capable de

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT Enquête nationale Décembre 2015 Sommaire Objectifs page 3 Méthodologie page 4 Principaux enseignements page 5 Structure de l échantillon national

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT Enquête nationale Décembre 2015 Sommaire Objectifs page 3 Méthodologie page 4 Principaux enseignements page 5 Structure de l échantillon national

Plus en détail

Comparaison de performance sociale

Comparaison de performance sociale Comparaison de performance sociale Différence entre les entreprises de grande et de petite taille Baggio, S. et Sutter, P.-E. Les différents audits de climat social effectués ces dernières années dans

Plus en détail

Les notes des candidats aux épreuves du baccalauréat général

Les notes des candidats aux épreuves du baccalauréat général Les notes des candidats aux épreuves du baccalauréat général Session 2001 Naghmeh ROBIN Ministère de la Jeunesse, de l Éducation nationale et de la Recherche Direction de la programmation et du développement

Plus en détail

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Synthèse des données sociodémographiques de 2011 Le document Principales caractéristiques de la population

Plus en détail

Les Français et l arrêt cardiaque

Les Français et l arrêt cardiaque pour Les Français et l arrêt cardiaque Novembre 2010 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Fédération Française de Cardiologie Echantillon : Echantillon de 1007 personnes, représentatif

Plus en détail

Les Français et leur retraite

Les Français et leur retraite Département Consommation Marketing 142, rue du Chevaleret 75013 Paris 01 40 77 85 60 Les Français et leur retraite Rapport d étude réalisé pour Décembre 2002 Franck LEHUEDE Sous la Direction de Jean-Pierre

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

N. Thomas a, J. Zitouni b, A. Bocquier c, E. Lewandowski d, S. Finkel e, O. Favier a, F. Champion b, M. Jardin c. Provence-Alpes-Côte d Azur

N. Thomas a, J. Zitouni b, A. Bocquier c, E. Lewandowski d, S. Finkel e, O. Favier a, F. Champion b, M. Jardin c. Provence-Alpes-Côte d Azur Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 L3 - Évaluation de la qualité du chaînage des séjours hospitaliers : préalable nécessaire

Plus en détail

Les Français et les déserts médicaux

Les Français et les déserts médicaux Collectif Inter-associatif Sur la Santé Les Français et les déserts médicaux Octobre 2015 Résultats complets Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles BVA Opinion Thomas Genty Chargé d

Plus en détail

Consommation d alcool et de drogues chez les conducteurs de camions du Québec

Consommation d alcool et de drogues chez les conducteurs de camions du Québec Consommation d alcool et de drogues chez les conducteurs de camions du Québec A-M. Lemire 1, M. Montégiani 1 et C. Dussault 2 1 Études et stratégies en sécurité routière, Société de l assurance automobile

Plus en détail

y ç g g 2001. d) Immunisation hépatite B

y ç g g 2001. d) Immunisation hépatite B Population 1 Période N A % État de santé générale 7 Période N A Mesure B Mtl Mesure B Mtl % Écart à Tendance C Écart à Tendance C Population totale 2006 216 702 na 8 Espérance de vie Hommes 2001-2003 na

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

La médecine esthétique

La médecine esthétique L Observatoire de la Santé Le Figaro Weber Shandwick La médecine esthétique Date : 05/03/2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Toute publication totale ou partielle

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail