Denis Guthleben. rêves de ÉTONNANTES INVENTIONS DE L ENTRE-DEUX-GUERRES SAVANTS ARMAND COLIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Denis Guthleben. rêves de ÉTONNANTES INVENTIONS DE L ENTRE-DEUX-GUERRES SAVANTS ARMAND COLIN"

Transcription

1 Denis Guthleben rêves de ÉTONNANTES INVENTIONS DE L ENTRE-DEUX-GUERRES SAVANTS ARMAND COLIN

2 AUTEUR Denis Guthleben est historien, attaché scientifique au Comité d histoire du CNRS. Il est l auteur de l ouvrage Histoire du CNRS de 1939 à nos jours (Armand Colin, 2009). En 2009, le CNRS a fêté ses 70 ans. J ai publié à cette occasion, chez Armand Colin, un ouvrage qui retrace son histoire et qui revient en quelques paragraphes sur l Office national des inventions, l un des ancêtres du CNRS. Ce que je ne savais pas, et que j ai découvert en préparant le cahier des illustrations de l histoire du CNRS, c est qu un véritable trésor est toujours conservé dans les sous-sols de ces bâtiments : plusieurs centaines de plaques de verre photographiques qui témoignent de l activité de l Office. Ces photographies, inédites pour la plupart, ont été un coup de cœur pour moi. Ces plaques qui, en dépit des années, sont restées dans un état impeccable, dévoilent les travaux des inventeurs de Meudon, ces incroyables machines, ces folles expériences qu ils ont imaginées entre 1919 et Quelles sont ces inventions? Comment fonctionnent-elles? Pourquoi et dans quel contexte ont-elles vu le jour? Bien plus que des photographies, je vous livre ici une enquête historique qui révèle un monde d inventions et d idées au dynamisme et à l ingéniosité insoupçonnés! 2

3 RÉSUMÉ Un univers de créations farfelues et d inventions révolutionnaires Au lendemain de la Première Guerre mondiale, le souci de promouvoir l innovation et de répondre à des besoins sociaux ou d intérêt stratégique suscite la création de l Office national des recherches scientifiques, industrielles et des inventions. Installé sur les collines de Meudon, avec Paris pour perspective, l Office réunit dans ses laboratoires des équipes d inventeurs, de savants et de laborantins. Là, science, imagination et ingéniosité s unissent pour donner naissance à toutes sortes d inventions et de machines extraordinaires. Certaines sont des ébauches ou des prototypes des objets de notre présent (la machine à laver, l extincteur, le préfabriqué ), d autres témoignent des rêves de modernisation agricole (les essais d électrification des légumes), d autres encore obéissent à l obsession de la supériorité militaire (le masque à gaz collectif), ou enfin sont prémonitoires (la voiture électrique). C est dire si l époque est riche de trouvailles et confiante dans un progrès scientifique et technique encore empreint de poésie. Successeur de l Office en 1939, le CNRS a hérité d un trésor : un fonds exceptionnel et totalement inédit de photos sur plaques de verre, qui révèlent l étrange beauté de ces temps révolus. Grâce à ces clichés uniques réunis dans ce livre, le lecteur découvre un univers scientifique méconnu et les balbutiements de nos savants. Sous la plume de Denis Guthleben, historien, attaché scientifique au Comité d histoire du CNRS, l humour est souvent au rendez-vous, et l on ne se privera pas de quelques fous rires devant ces drôles de machines. Mais l émotion a aussi sa place, tant on voit comment, il n y a même pas un siècle, un monde tout différent du nôtre, était soucieux de s enrichir et de se moderniser. Pour la première fois, les archives de l Office national des inventions, l ancêtre du CNRS, ont ouvert leurs portes à un éditeur Une approche poétique et humoristique de la recherche scientifique de l entre-deux-guerres Un trésor iconographique inédit

4 SOMMAIRE I. La science se met AU VERT L électroculture : il y a de l électricité dans l herbe Le savant et le roseau La scie de Pioche La pelle des mutilés Arrache-souches Chignoles pour chevaux à la chaîne L arche de Breton Vingt millièmes de lieue sous le lac Fenêtre sur eaux troubles Blitz aquatique Piston pour plankton Chasse aux bélugas : la der des mers II. Le grand MÉNAGE L art de la cuisson La recherche est dans la boîte On the rocks De fil en aiguille Chercheur, tu dors Le meuble-classeur La science ménagère Tabouret hygiénique Marchands de tapis III. Quand votre moteur fait BOUM! Une fée dans le moteur Une forêt dans le moteur Les pare-boue Liénard Turbo-inventeurs Bon vent debout! Chasse-piéton 4

5 IV. Attention TRAVAUX! Un métro d avance Brouette à bascule La maison à 8 francs Économies d échelles Poterie sous pavés Port du casque obligatoire Paris en trottoirs roulants V. MESURES de sécurité Icare à Bellevue Bouée contre bouillon Halte au feu Champ de vision pour champ de bataille Pilotage au ras des pâquerettes Au secours des inventeurs Inventeurs-sauveteurs Grandes oreilles Angles de tir VI. IMAGES et SONS Parole au muet Loupe lumière Retour vers la troisième dimension Hachures faciles Le vote électrique Les arts ménagers sur un petit nuage Ça chauffe pour la pub Le dérouleur-enrouleur

6 ORGANISATION DE L OUVRAGE 6 Des photographies inédites

7 Un texte riche en informations et en humour

8 EXTRAIT LA SCIENCE SE MET AU VERT L ÉLECTROCULTURE : IL Y À DE L ÉLECTRICITÉ DANS L HERBE Lumière, humidité, température, nature du sol la croissance des végétaux dépend de facteurs dont la complexité a épuisé des générations de botanistes. Depuis l Histoire des plantes de Théophraste, on ne compte plus les ouvrages dédiés à l étude du règne végétal et de l influence du milieu sur son développement. Bien avant que le mystère commence à être percé, cette curiosité désintéressée pour les secrets de la Nature a cédé le pas à une préoccupation plus impérieuse : l accroissement des rendements. Dans la longue histoire des interventions humaines sur le monde végétal, un épisode reste méconnu : celui de l électroculture. Que l on ne s y trompe pas : ces plantes, reliées à un impressionnant dispositif de fils électriques, ne sont pas les parias du potager, condamnées à la peine capitale en vertu du code floral. Électrocution jusqu à ce que mort s en suive? Non : électrocution jusqu à ce que récolte abonde! Électrifier le jardin ou le jardinier? L électroculture n est pas née à Meudon dans les années Elle trouve son origine en Ecosse, deux siècles plus tôt. En octobre 1746, le docteur Maimbray se livre à une manipulation inédite en soumettant deux myrtes à l influence d une génératrice électrostatique. Nul ne sait d où lui vient cette idée pour le moins originale. Mais les Nul ne sait d où lui vient Lumières, qui voient un développement prodigieux de l étude des phénomènes électriques, sont propices à de telles tentatives. Les observations cette idée pour le du savant, exposées devant la Royal Society de Londres, interpellent la moins originale. Mais communauté éclairée : les plantes ont poussé au-delà de la moyenne. Il les Lumières, qui voient n en faut guère plus pour faire des myrtes de Maimbray le mythe fondateur de l électroculture, et pour encourager de nouvelles recherches à un développement travers l Europe. prodigieux de l étude En France, le flambeau est tout d abord repris par l abbé Nollet, qui rédige des phénomènes en 1749 un opuscule sur «les effets nuisibles ou avantageux» des phénomènes électriques, puis par Pierre Bertholon de Saint-Lazare, auteur en électriques, sont propices 1783 d un mémoire sur «l électricité des végétaux». L abbé Bertholon à de telles tentatives. observe que des jasmins, placés près de la chaîne d un paratonnerre, atteignent une hauteur supérieure à celle des plantes qui en sont éloignées. Fort de ce constat, il imagine une batterie d expériences. L une d elles aboutit à la conception de l électrovégétomètre, une perche de 15 mètres de haut couronnée d une tige métallique reliée à la terre. Les résultats qu il obtient restent néanmoins contradictoires. Ils ne sont guère plus concluants lorsqu il tente de relier l habit de son jardinier à une machine électrique, dans l espoir de transmettre aux jeunes pousses, par l intermédiaire de ce cobaye humain, les vertus fécondes de l électricité. 8

9 L ÉLECTROCULTURE : IL Y À DE L ÉLECTRICITÉ DANS L HERBE Des fleurets dans un massif d épinards L essor de l industrie chimique et de la production d engrais au siècle suivant maintient l électroculture dans le champ des expériences sporadiques. Pour autant, les études ne sont pas abandonnées. L année 1845 voit ainsi le perfectionnement de l électrovégétomètre par Jules-François Dupuis-Delcourt, un spécialiste de l aérostatique. Le peu de succès qu il rencontre dans son potager le conduit toutefois à délaisser les plantes et à se consacrer, l année suivante, à la rédaction d un rapport sur l utilisation festive des montgolfières. L électroculture n a cependant pas dit son dernier mot. Un événement concourt à son retour en grâce : l exposition internationale de Paris en 1881, qui lance la grande aventure scientifique et technologique de l électricité. Certes, les électrocultivateurs se situent à la marge du formidable mouvement qui s engage alors. Il n empêche que l avènement de la nouvelle énergie au cœur de la société apporte de l eau à leur moulin. L un d entre eux s illustre par son opiniâtreté : Fernand Basty. Officier d infanterie, il débute ses expériences en En 1914, le vicomte de Bonald, descendant du célèbre monarchiste et adepte de l électroculture, relate son initiation : «M. Basty eut l idée de planter au Une parcelle électrifiée dans les jardins de l Office en 1923.

10 EXTRAIT LA SCIENCE SE MET AU VERT milieu d un massif d épinards et de pommes de terre de vieux fleurets terminés en pointe. Il obtint pour les pommes de terre 30 % de surproduction, et quant aux épinards, ils donnèrent trois récoltes, la première avec une surproduction de 144 %, la seconde avec une surproduction de 80 % et la troisième avec une surproduction de 34 %». Dans la foulée, le lieutenant Basty crée une revue, qui publie des résultats indéniables. Ou presque : si la description des parcelles électrifiées est toujours méticuleuse, celle des lopins de référence est loin d être aussi rigoureuse. Sur quelle terre et dans quelles conditions croissent les plantes témoins, non soumises à l influence électrique? Motus Le premier Congrès international d électroculture Du 24 au 26 octobre 1912 se tient à Reims le premier Congrès international d électroculture. L heure est aux premiers bilans. Elle est aussi à la confrontation des expériences nationales. Fernand Basty y accueille un invité de marque : le colonel Eugène Pilsoudski, un ingénieur russe qui s est déjà acquis une petite notoriété en testant les premiers télégraphes sans fil. Son intervention devrait constituer le clou de la rencontre. Toutefois, il peine à franchir le cap des généralités. L influence de l énergie électrique sur les plantes ne serait, L influence de l énergie selon lui, qu une infime partie des forces colossales activées sur la planète. La Terre agirait en effet comme «un condensateur d une énorme capacité électrique sur les plantes qui se charge pendant un certain temps et, enfin un beau jour, se ne serait, selon lui, décharge». La conséquence de cette inversion? Les tremblements de terre, qu une infime partie des provenant «des ouragans électriques qui ont lieu dans le sein de la terre». Les participants au Congrès ne pouvaient pas être familiers de la théorie forces colossales de la dérive des continents, tout juste énoncée par Alfred Wegener, ni du activées sur la planète. modèle de la tectonique des plaques, auquel il faudra encore cinquante ans pour s imposer. Mais ils pouvaient déjà s interroger sur la validité de leurs travaux. Le tableau brossé par Eugène Pilsoudski n est en effet pas des plus glorieux. Il avoue à demi-mot obtenir des résultats «changeants». C est peu de le dire : au Jardin des Plantes de Saint-Pétersbourg, l électricité n a pas encouragé les fèves à pousser, ni les pommes de terre. Pire, «l aspect des plantes électrisées est peu séduisant». L officier du tsar reste toutefois confiant : à coup sûr, ses prochains essais, en particulier sur le coton, se verront récompensés en Le miracle électrique Mais le premier Congrès international d électroculture sera aussi le dernier. Rendez-vous est tout d abord fixé à l année suivante. Les participants placent en particulier leurs espoirs dans l électrification des tonneaux de vin, une expérience prometteuse : «Les vins naturels, de qualité moyenne, se trouvent améliorés en l espace de quelques heures et dans une si grande proportion qu ils peuvent être confondus avec les vins vieux de qualité supérieure dont ils ont du reste l arôme et la finesse du goût».toutefois, en l absence d avancée déterminante en 1913, la décision est prise de remettre la rencontre à octobre L heure n est plus alors à l organisation de tels événements. Et la guerre accomplit sa grande œuvre 10 Deux spécimens de poireaux récoltés dans un jardin électrifié à Bellevue en 1923.

11

12 En librairie le 5 octobre pages 25 TTC 19,5 x 25,5 cm Relié sous jaquette 200 illustrations Denis Guthleben rêves de SAVANTS ÉTONNANTES INVENTIONS DE L ENTRE-DEUX-GUERRES ARMAND COLIN SERVICE DE PRESSE Stéphanie Henry Tél. : Images : CNRS Photothèque/Fonds historique PLAN MÉDIA Service de presse Lancement au Centre d art et de Culture de la ville de Meudon Événementiel dans le cadre de la semaine de la Science Publicité Historia Partenariat Médias CONTACTS COMMERCIAUX UP Diffusion Direction des ventes Tél. : Armand Colin Alexandrine Améziane Tél. : ARMAND COLIN

L auteure. L illustrateur

L auteure. L illustrateur Nouveauté jeunesse L histoire Dans le centre historique de Milan, Emma, dix ans, habite avec ses parents et son chat dans un immeuble ancien qui renferme un jardin secret. Son souhait le plus cher est

Plus en détail

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen «Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, présentée par Frédéric LESUR, Supélec 92 Illustrations

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Ateliers pédagogiques

Ateliers pédagogiques HISTOIRE LOCALE Ateliers pédagogiques Primaire (selon thème choisi) et Collège Visite commentée de 2 expositions au choix aux Archives Municipales Mise à disposition de questionnaire (30 minutes de recherche

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E Dossier de presse Contact Presse & Publicité : Frédérique Meler 06 61 43 30 95 contactpresse@retrouve-moi.fr pub@retrouve-moi.fr Chef de Projet : Joëlle Le Roch 06 62 98 10 12 La Société des Fées - 3 rue

Plus en détail

«Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique

«Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique «Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique «On dirait un rat qui court dans la campagne!», s exclama un industriel anglais venu admirer le petit train Zaman. (1) Cette

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur La Master Class de Grégoire Solotareff, auteur-illustrateur et responsable de la collection Salon du livre - mars 2015 De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur Mon expérience d

Plus en détail

Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology

Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology Annexe D: Liste des réponses associatives primaires pour les différents groupes d âges avec

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien!

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien! DOSSIER Pédagogique Semaine 21 Compagnie tartine reverdy C est très bien! 1 Sommaire Distribution istribution,, résumé,, a propos du spectacle 3 EXTRAIT 4 La compagnie 4 Biographie 4 Pistes de travail

Plus en détail

SOMMAIRE. > Notre premier concurrent. > Notre second concurrent.

SOMMAIRE. > Notre premier concurrent. > Notre second concurrent. SOMMAIRE I. Etude de marché. > Le marché du chocolat en France. > La marque. > Les points forts de la marque. > Les différents produits de la marque. > Les action menées par la marque. II. Etude de la

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg!

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! Communiqué de presse Printemps 2015 Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! En cette saison printanière, accompagnés par une douce chaleur et de légères brises, les visiteurs

Plus en détail

REGISTRE DE LA MÉMOIRE DU MONDE. LE BREVET BENZ DE 1886 (Allemagne)

REGISTRE DE LA MÉMOIRE DU MONDE. LE BREVET BENZ DE 1886 (Allemagne) REGISTRE DE LA MÉMOIRE DU MONDE LE BREVET BENZ DE 1886 (Allemagne) Réf. : n 2010-61 PARTIE A INFORMATIONS ESSENTIELLES 1 RÉSUMÉ La motorisation individuelle, qui a presque 150 ans d histoire, a donné naissance

Plus en détail

ÊTES-VOUS PRÊT POUR UP? MAINTENANT, COMMENÇONS

ÊTES-VOUS PRÊT POUR UP? MAINTENANT, COMMENÇONS ÊTES-VOUS PRÊT POUR UP? MAINTENANT, COMMENÇONS 1 C EST VOUS, AVEC UN MODE DE VIE PLUS SAIN Bien sûr, nous savons qu'il est dans notre intérêt de manger plus sainement, de mieux dormir et de bouger davantage,

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique)

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Enseignement collège et lycée Article Code Véhicule électrique à énergie solaire

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Dossier de sponsoring Soutenez l équipe d ISIBOT L Institut Supérieur d Informatique, de Modélisation et de leurs Applications est l une des écoles publiques d ingénieurs les plus dynamiques de la région

Plus en détail

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés!

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés! Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres déjà plantés! Objectif atteint : 50 millions d arbres plantés dans 27 pays La Fondation Yves Rocher, née il y a 25 ans d une volonté

Plus en détail

Les 3 erreurs fréquentes qui font qu'un site e-commerce ne marche pas. Livret offert par Kiro créateur de la formation Astuce E-commerce

Les 3 erreurs fréquentes qui font qu'un site e-commerce ne marche pas. Livret offert par Kiro créateur de la formation Astuce E-commerce Les 3 erreurs fréquentes qui font qu'un site e-commerce ne marche pas Livret offert par Kiro créateur de la formation Astuce E-commerce 1 Ce livret vous est offert gratuitement. Vous pouvez l'imprimer

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal Chanson Alex Beaupain Plus de peur que de mal Au premier toboggan 1 Déjà tu savais bien Les risques que l on prend Les paris 2 que l on tient Voler chez le marchand À vélo sans les mains Tirer 3 sur cette

Plus en détail

Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie

Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie 1 Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie et de colonnes de ravitaillement, puis de quelques

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

THEME 1B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle TP1 La naissance d une idée

THEME 1B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle TP1 La naissance d une idée THEME 1B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle TP1 La naissance d une idée Dès 1858, on dispose de cartes géographiques relativement précises qui ont permis à Antonio Snider- Pellegrini d

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

KEEZAM 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,... Fiche Animateurs

KEEZAM 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,... Fiche Animateurs KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Animateurs Nombre de pages : 8 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,...

Plus en détail

Programme 19, 20 et 21 juillet

Programme 19, 20 et 21 juillet CHITENAY 2013 Programme 19, 20 et 21 juillet Du Spectacle Des Surprises De l émerveillement Restauration - Buvettes - Navettes spéciales Marché du terroir - Tours de petits trains 1 Parce qu on ne fête

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Résumé du livre Marjo a toujours rêvé d avoir une grande maison avec des animaux. Après avoir épousé Daniel, elle réalise son rêve et devient fermière.

Plus en détail

Introduction 9. 1 - Premier contact avec les bookmakers 21. Pari en ligne ou hors ligne, que choisir?... 22. Les avantages de parier en ligne...

Introduction 9. 1 - Premier contact avec les bookmakers 21. Pari en ligne ou hors ligne, que choisir?... 22. Les avantages de parier en ligne... Sommaire Introduction 9 Présentation... 11 Historique... 14 Caractéristiques des paris sportifs... 17 Les limites d un livre... 19 1 - Premier contact avec les bookmakers 21 Pari en ligne ou hors ligne,

Plus en détail

Une approche de la PNL

Une approche de la PNL Qu est ce que la PNL? Une approche de la PNL La PNL signifie Programmation NeuroLinguistique. C est une approche plus ou moins scientifique de tout ce qui touche à la communication et le fonctionnement

Plus en détail

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire 1. Ce que disent les plans d études vaudois Dans la partie consacrée aux finalités de l école vaudoise, le Plan d Etudes Vaudois (PEV) note à propos

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Un tiers des créateurs d entreprise seniors était au chômage

Un tiers des créateurs d entreprise seniors était au chômage Un tiers des créateurs d entreprise seniors était au chômage Quand on est senior et qu on perd son emploi, on sait que le parcours pour regagner le monde du travail en tant que salarié, sera un parcours

Plus en détail

Du côté des antennes du Monte Tesoro

Du côté des antennes du Monte Tesoro Du côté des antennes du Monte Tesoro Cette promenade va nous mener de Brembilla à Costa Valle Imagna, cela en passant par Laxolo Berbenno et Ponte Giurino, localité de laquelle la pente sera raide pour

Plus en détail

La communication, et après?

La communication, et après? 14e congrès RANACLES 24 novembre 2006 La communication, et après? Mythes, fantômes et clichés Christian MARCON Maître de conférences ICOMTEC Institut de la Communication Université de Poitiers 1999 : un

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

Électricité statique. Introduction. Quelques étapes historiques importantes

Électricité statique. Introduction. Quelques étapes historiques importantes Électricité statique Introduction L'électricité statique peut apparaître comme peu importante de nos jours en regard de l'électrodynamique mais cette dernière a été précédée historiquement par l'observation

Plus en détail

Yves Rocher mécène des artistes femmes

Yves Rocher mécène des artistes femmes C55/M30/J100 Ton en quadrichromie Créateur de la Cosmétique Végétale C75/M80/J95 Yves Rocher mécène des artistes femmes Depuis toujours très engagée auprès des femmes, la Marque Yves Rocher a décidé d

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

Le format des questionnaires en ligne Par Daniel Bô (QualiQuanti) mai 2006

Le format des questionnaires en ligne Par Daniel Bô (QualiQuanti) mai 2006 Le format des questionnaires en ligne Par Daniel Bô (QualiQuanti) mai 2006 Dans le «paysage» des enquêtes en ligne proposées sur Internet, on trouve principalement des enquêtes avec une seule question

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les deuxièmes plus grands consommateurs d eau potable, juste

Plus en détail

UN GUIDE DIGITAL GPS

UN GUIDE DIGITAL GPS UN GUIDE DIGITAL GPS 200 espèces de conifères et de feuillus 450 spécimens Un parc de 8 hectares Un outil d apprentissage et de reconnaissance des végétaux sur tablette tactile DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Réalisation d une étude sur le Tourisme d affaires* en Normandie. Appel à concurrence pour la sous-traitance de prestations de services

Réalisation d une étude sur le Tourisme d affaires* en Normandie. Appel à concurrence pour la sous-traitance de prestations de services Comité Régional de Tourisme de Normandie 14, rue Charles Corbeau F27000 EVREUX Tel. 02 32 33 79 00 Télécopie : 02 32 31 19 04 Site Internet : www.normandietourisme.fr Site professionnel : www.pronormandietourisme.com

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

Dossier technique. DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège. Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7

Dossier technique. DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège. Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7 Dossier technique DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7 I) Qui sommes nous? Nous sommes les élèves de la 3 ème Préparation Professionnelle

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

FICHE 4 TOUT CE QUI CHANGE EN MATIERE D INFORMATION- CONSULTATION DU CE

FICHE 4 TOUT CE QUI CHANGE EN MATIERE D INFORMATION- CONSULTATION DU CE FICHE 4 TOUT CE QUI CHANGE EN MATIERE D INFORMATION- CONSULTATION DU CE 1. Les délais de consultation du CE Sur le principe, rien ne change, en pratique, toute votre vie d élu CE va être bouleversée et

Plus en détail

DO SSI ER PED A GO GIQ UE

DO SSI ER PED A GO GIQ UE DO SSI ER PED A GO GIQ UE Sophie Talabot / Gérard Bonnaud Théâtre de la Cheminée Lire Lire Chateauneuf de Gadagne Salle l Arbousière Lundi 14 Mai 14h30 scolaire Lundi 14 Mai 19h00 Tout public Cavaillon

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Entre vos clients et vous UNE RELATION À PROTÉGER. Entre vos futurs clients et vous UNE RELATION À CONQUÉRIR

Entre vos clients et vous UNE RELATION À PROTÉGER. Entre vos futurs clients et vous UNE RELATION À CONQUÉRIR Entre vos clients et vous UNE RELATION À PROTÉGER La relation avec vos clients est précieuse. Rien n est jamais acquis dans ce monde interconnecté et hyperconcurrentiel où la technologie peut faire et

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Coquin. Dossier de presse. Journée festive, dimanche 26 mai 2013. Guignol, ça déménage!

Coquin. Dossier de presse. Journée festive, dimanche 26 mai 2013. Guignol, ça déménage! Coquin Dossier de presse Journée festive, dimanche 26 mai 2013 Guignol, ça déménage! Edito Si le «Déménagement» est une des pièces les plus célèbres du répertoire guignolesque c est aussi aujourd hui une

Plus en détail

702 012 956 RCS Nanterre TVA FR 03 702 012 956 Certifiée ISO 9001 par l AFAQ

702 012 956 RCS Nanterre TVA FR 03 702 012 956 Certifiée ISO 9001 par l AFAQ MCC et incertitude 10 mars 2015 Par Christophe Béesau et Christian Leliepvre Avec Altran, Solar Impulse s attaque au défi du tour du monde à l énergie solaire. Depuis 2010, Solar Impulse vole à l énergie

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

SOUPE A L OIGNON (façon Marcel)

SOUPE A L OIGNON (façon Marcel) SOUPE A L OIGNON (façon Marcel) Ingrédients pour 10 litres - Couper les oignons finement 1 kg d'oignons - Par petite quantité faire revenir les oignons dans une poêle avec du beurre 250 g de beurre pour

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof Une échelle est appuyée sur un mur. S il n y a que la friction statique avec le sol, quel est l angle minimum possible entre le sol et l échelle pour que l échelle ne glisse pas et tombe au sol? www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Plus en détail

mon maïs fourrage, (GNIS) rassemble toutes les parties prenantes de la filière semences française, soit 72 entreprises de sélection,

mon maïs fourrage, (GNIS) rassemble toutes les parties prenantes de la filière semences française, soit 72 entreprises de sélection, Ma vache, mon maïs fourrage, et moi 50 ans de progrès! Depuis maintenant 50 ans, le maïs fourrage a bénéficié avec succès du progrès génétique et de l innovation variétale. Il a su s inscrire durablement

Plus en détail

Accompagnement personnalisé 6e

Accompagnement personnalisé 6e éduscol Accompagnement personnalisé 6e Accompagnement personnalisé en 6ème Problème pédagogique : l élève fait des erreurs dans la conjugaison du présent de l indicatif. Compétence 1 : Conjuguer les verbes,

Plus en détail

Octave MIRBEAU LA BAGUE

Octave MIRBEAU LA BAGUE Octave MIRBEAU LA BAGUE LA BAGUE Un matin, le vieux baron vint chez moi. Et, sans préambule, il me demanda : Est-ce vrai, docteur, qu il y a du fer dans le sang? C est vrai Ah! je ne voulais pas le croire

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

DOSSIER de présentation

DOSSIER de présentation Projet d Habitat Participatif intergénérationnel et écologique DOSSIER de présentation 2015 Sommaire Mots d Ecoravissants Présentation d Ecoravie Donnez du sens à votre argent Chiffres et dates Contact

Plus en détail

ORIGINES : St Patrick, patron des Irlandais, serait né vers 385.

ORIGINES : St Patrick, patron des Irlandais, serait né vers 385. Fête célébrée le 17 mars (March 17th) par les Irlandais pour honorer SaintPatrick, un missionnaire qui a converti l Irlande au christianisme. ORIGINES : St Patrick, patron des Irlandais, serait né vers

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Séance 1 : Qu'est- ce qui se déplace? Séance 2 : Comment faire pour le déplacer sans le toucher?

Séance 1 : Qu'est- ce qui se déplace? Séance 2 : Comment faire pour le déplacer sans le toucher? Défi des chercheurs 2012/ 2013 GS/ CP Classe de Soraya NACRY Ecole ROIZY Séance 1 : Qu'est- ce qui se déplace? Je vous mets au défi de construire un engin qui se déplacera sans le toucher et sans électricité

Plus en détail

Histoires de pauv filles et drôles de dames

Histoires de pauv filles et drôles de dames Histoires de pauv filles et drôles de dames Les Dieselles Comédie LES DIESELLES Né en 2006 de la rencontre de deux comédiennes autour de la découverte de textes d auteurs contemporains, le duo professionnel

Plus en détail

DEUX OUTILS DE CONTRÔLE POUR LA CONCENTRATION EN SUCRE DU SIROP D'ÉRABLE

DEUX OUTILS DE CONTRÔLE POUR LA CONCENTRATION EN SUCRE DU SIROP D'ÉRABLE DEUX OUTILS DE CONTRÔLE POUR LA CONCENTRATION EN SUCRE DU SIROP D'ÉRABLE Janvier 2000 PAR Gilles Caron, technologiste agricole MAPAQ -Direction régionale de Chaudière-Appalaches Centre de service de L

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson)

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) VOITURE A REACTION Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) 1 Introduction BUT DE L ACTIVITE Fabriquer une voiture à réaction originale et sans danger Jouer avec et essayer plein

Plus en détail

REPÈRES POUR UNE HISTOIRE DE L ERGONOMIE FRANCOPHONE

REPÈRES POUR UNE HISTOIRE DE L ERGONOMIE FRANCOPHONE Comptes rendus du congrès SELF-ACE 200 Les transformations du travail, enjeux pour l ergonomie Proceedings of the SELF-ACE 200 Conference Ergonomics for changing work REPÈRES POUR UNE HISTOIRE DE L ERGONOMIE

Plus en détail

innover Bernard Girard

innover Bernard Girard Google, une machine à innover Bernard Girard Qui ne connaît pas Google? Faut-il présenter Google? Ses résultats économiques stupéfiants Sa croissance si rapide Son modèle économique L originalité de son

Plus en détail

Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine 1

Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine 1 1 Présentation de la destination La variété des sites de la Haute-Bretagne reflète la palette des paysages bretons. Côtes sauvages et déchiquetées, longues plages de sable fin, landes mystérieuses, forêt

Plus en détail

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes Fixer un lieu précis de la cour avec les élèves pour observer les manifestations

Plus en détail

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques):

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Période 2: Apprenons à toucher! Compétence MA01 : Reconnaître, nommer,décrire, comparer, ranger et classer des matières, des objets selon leur

Plus en détail

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration HISTORIQUE DU BÂTIMENT Robert II, dit Le Pieux (972-1031), fils et successeur de Hugues Capet, bâtit le premier en

Plus en détail

SOUS LES EAUX JARDIN DES 5 SENS ET DES FORMES PREMIÈRES. Exposition du 1 er juin au 30 septembre 2013

SOUS LES EAUX JARDIN DES 5 SENS ET DES FORMES PREMIÈRES. Exposition du 1 er juin au 30 septembre 2013 SOUS LES EAUX Claire TABOURET Exposition du 1 er juin au 30 septembre 2013 JARDIN DES 5 SENS ET DES FORMES PREMIÈRES Horaires : 14h00 à 19h00 du 01/06 au 10/07 et du 05/09 au 30/09 du samedi au lundi du

Plus en détail

Créer un premier document avec Pages

Créer un premier document avec Pages 1 Créer un premier document avec Pages Dans ce chapitre, vous aborderez les fonctions élémentaires de Pages par le biais de la rédaction d une lettre et de la réalisation d une carte d anniversaire à l

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani.

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Sommaire Programme, Capacités (http://www.education.gouv.fr/cid50636/ mene0925419a.html) Dossier documentaire d histoire géographie en CAP : Note de cadrage de l épreuve.

Plus en détail

LA VOITURE ÉLECTRIQUE ET LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE AU QUÉBEC : UNE TECHNOLOGIE À CONSIDÉRER DÈS MAINTENANT

LA VOITURE ÉLECTRIQUE ET LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE AU QUÉBEC : UNE TECHNOLOGIE À CONSIDÉRER DÈS MAINTENANT LA VOITURE ÉLECTRIQUE ET LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE AU QUÉBEC : UNE TECHNOLOGIE À CONSIDÉRER DÈS MAINTENANT Encore sous le choc de votre dernier plein d essence à 85$? Frustrés par notre hiver de pluie et de

Plus en détail

Petite histoire de la grande photographie. Victoria NIKOLAEVA

Petite histoire de la grande photographie. Victoria NIKOLAEVA À l occasion du centenaire de la naissance de Robert Doisneau (1912-1994), le «braconnier de l éphémère» Petite histoire de la grande photographie Victoria NIKOLAEVA Pour moi, faire des images, être photographe,

Plus en détail

«Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!»

«Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!» «Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!» Entreprendre une vie de couple est toujours un moment plein d excitation, de rêves et d espoir. Voici un nouveau départ, une nouvelle vie

Plus en détail

Le Management selon Deming

Le Management selon Deming Le Management selon Deming Une démarche complète de management, basée sur les fondamentaux de la Qualité L Association Française Edwards Deming Votre attente Comprendre mieux ce qui est derrière le nom

Plus en détail

Coraux, témoins de l histoire

Coraux, témoins de l histoire Coraux, témoins de l histoire Infos pour l enseignant Ces activités rencontrent les objectifs inscrits dans le programme d études du cours de formation scientifique pour les élèves du 1 er degré du secondaire

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Introduction. Les obstacles à l analyse web. Le marquage

Introduction. Les obstacles à l analyse web. Le marquage Introduction L analyse web ou Web Analytics est une discipline récente dont on commence à entendre parler au milieu des années 2000. La Web Analytics Association 1 le définit comme la mesure, la collecte,

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

3 Charges électriques

3 Charges électriques 3 Charges électriques 3.1 Electrisation par frottement Expérience : Frottons un bâton d ébonite avec un morceau de peau de chat. Approchonsle de petits bouts de papier. On observe que les bouts de papier

Plus en détail

MIROIR D ÉTOILES PRÉSENTATION 2011. Miroir d étoiles : Nom donné à notre exposition 2010 par la Maison de la Céramique de St-Uze (France)

MIROIR D ÉTOILES PRÉSENTATION 2011. Miroir d étoiles : Nom donné à notre exposition 2010 par la Maison de la Céramique de St-Uze (France) MIROIR D ÉTOILES PRÉSENTATION 2011 Miroir d étoiles : Nom donné à notre exposition 2010 par la Maison de la Céramique de St-Uze (France) MIROIR D ÉTOILES Stell Art est un collectif de céramistes européens

Plus en détail