Synthèse des débats du colloque organisé par le SDEC Energie Domaine de la Baronnie - Bretteville-sur-odon

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse des débats du colloque organisé par le SDEC Energie Domaine de la Baronnie - Bretteville-sur-odon"

Transcription

1 JEUDI 25 OCTOBRE 2012 M E T T R E V O S I D É E S E N L U M I È R E COLLOQUE QUEL AVENIR POUR LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE SUR LE TERRITOIRE DU CALVADOS? Synthèse des débats du colloque organisé par le SDEC Energie Domaine de la Baronnie - Bretteville-sur-odon SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ÉNERGIES ET D ÉQUIPEMENT DU CALVADOS

2

3 INTRODUCTION COLLOQUE 25 OCTOBRE 2012 Synthèse des débats Le 25 octobre dernier, le SDEC Energie organisait un colloque sur l avenir des véhicules électriques dans le Calvados. Animés par la journaliste spécialisée Carine Rocchesani, les débats et interventions étaient d autant plus d actualité que le marché de la voiture électrique s est emballé cet été en France, avec une vraie nouveauté, l achat par des particuliers alors que l intérêt se limitait jusqu alors aux entreprises et collectivités. (1) Intervenants du colloque : Henri GIRARD, Président du SDEC Energie Jean-Louis LEGRAND, Coordinateur interministériel plan véhicules décarbonés Muriel LEFRESNE, Ingénieur Transports Déplacements, ADEME Joseph BERETTA, Président de l AVERE-France François CINCINELLI, Chef du Département Marketing produits UGAP Marc LEVILLY, Maire-adjoint, ville de Caen Myriam CHARBIT, Chef de projet chargée du Plan Créa Venir, Communauté d agglomération de Rouen-Elbeuf-Austreberthe Vanessa CHOCTEAU, Directeur Général, Greenovia (groupe La Poste) Anne VALACHS, Directrice Générale, Syndicat des Entreprises de Génie Electrique et Climatique SERCE Gilles BERNARD, Directeur de Projets, ERDF Dominique MENARD, Directeur Général, Syndicat Intercommunal d Energie d Indre-et-Loire Jean FACON, Directeur Adjoint, Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies - FNCCR L occasion pour les intervenants nationaux et locaux (1) de dresser un état des lieux du marché, balbutiant en France, mais dont l avenir semble incontournable selon les propos de Jean-Louis Legrand, coordinateur interministériel plan véhicules décarbonés, grand témoin de la manifestation, qui considère clairement que nous n avons pas le choix. Un devenir des véhicules électriques donc plutôt prometteur si l on en croit aussi les objectifs du gouvernement qui fixe à le nombre de véhicules électriques sur le parc national en 2015 et à 2 millions en D ici là, il faudra lever les freins techniques et psychologiques relevés par les spécialistes et confirmés par le retour d expériences des collectivités territoriales engagées dans un programme d investissement. Henri GIRARD et Carine ROCCHESANI Des intervenants qui ont ainsi défendu la filière en mettant en avant les enjeux économiques et environnementaux tout en relevant que le succès de la voiture électrique reposait aussi et surtout sur le déploiement d un réseau de charges électriques efficace. Et comme l a rappelé dans son introduction Henri Girard, Président du SDEC Energie, pas de bornes, pas de véhicules électriques. Rouler à l électrique, c est bien. Pouvoir recharger les batteries de son véhicule partout en France, et dans le Calvados, à moindre coût, ce serait encore mieux! Crédit photos : A. Ceccarelli 3

4 PREMIÈRE TABLE RONDE Panorama et usages des véhicules électriques LE FRÉMISSEMENT DU MARCHÉ La progression du marché des véhicules électriques cet été est indéniablement révélatrice du changement des mentalités. Comme l a récemment indiqué le ministre du Redressement productif, 85% des français font quotidiennement moins de 65 km au volant de leur voiture et peuvent donc utiliser un véhicule électrique pour leurs trajets. Une évolution confirmée par Henri Girard, Président du SDEC Energie, qui note que les particuliers se posent aujourd hui la question de l achat d un véhicule électrique notamment pour leur second véhicule. Les consommateurs tendent en effet à intégrer les enjeux environnementaux dans l équation coût/bénéfice de leur acte d achat. Mais tous les intervenants ont confirmé qu une progression importante des ventes ne pouvait exister sans faire tomber les principaux freins à l achat : l autonomie du véhicule, l existence d un réseau de recharge performant mais aussi le prix d acquisition. Le véhicule électrique est souvent appréhendé par le consommateur comme un véhicule limité. Pour un produit limité, il n est prêt à payer qu un prix limité. Or la voiture électrique a systématiquement été proposée à un prix supérieur à un modèle thermique. Mais aujourd hui, les différences s amenuisent si l on déduit les économies réalisées sur l essence, les aides (bonus écologique) et la possibilité pour les collectivités et entreprises publiques de grouper leurs achats grâce notamment à l UGAP (Union des Groupements d Achats Publics). 4

5 COLLOQUE 25 OCTOBRE 2012 Synthèse des débats À BORNES IMPLANTÉES D ICI 2015 EN FRANCE C est bien l objectif de la mission Hirtzman(2) sur le véhicule électrique lancée par le Gouvernement en plein Mondial de l automobile. Cette volonté politique de multiplier les bornes de recharge n est pas nouvelle, relève Henri Girard. Le Grenelle de l Environnement, préparant la transition énergétique, a fixé, dès 2010, des objectifs d implantation de points de charge. François CINCINELLI Si le coût d acquisition est plus élevé, le coût de possession est comparable, avance François Cincinelli, Chef du département marketing produits à l UGAP. Pour preuve, un groupement d achat portant sur véhicules minimum (dont pour le groupe La Poste), coordonné par l UGAP, est actuellement en cours. Résultat : un Kangoo Z.E coûterait euros à l achat (bonus déduit et avancé par l UGAP). Et après calcul de la location de la batterie, des économies sur l essence, de la revente du véhicule (engagement de reprise imposé aux candidats) le véhicule coûterait euros sur 48 mois. De quoi confirmer pour François Cincinelli que l offre est bien réelle et qu elle est économiquement viable. Aujourd hui, la mission Hirtzman s inscrit dans le cadre du plan automobile présenté en juillet dernier. Elle est destinée à secourir l industrie en panne sèche. Elle vise ainsi à encadrer et à favoriser l installation de à bornes de recharge sur le territoire français d ici L offre est bien réelle et elle est économiquement viable. (2) Philippe Hirtzman est le Président de la section Sécurité et risques au Conseil Général de l économie, de l industrie, de l énergie et des technologies. Cet ingénieur des Mines a été nommé en juillet 2012, Chargé de mission Déploiement des infrastructures de recharge électrique. 5

6 6 TROIS POINTS DE RECHARGE DANS LE DÉPARTEMENT Aujourd hui, le département du Calvados bénéficie seulement de trois points de recharge et uniquement dans l agglomération caennaise. Une commune balnéaire du département est en cours d implantation de 2 bornes de recharge. Preuve que tout reste à construire sur le territoire, confirme Henri Girard, en permettant à tous les habitants des communes, urbaines, périurbaines et aussi rurales, de disposer de bornes de recharges près de chez eux. Un constat et un objectif qui ont amené le Président du SDEC Energie à entrevoir l évolution des statuts du syndicat pour prendre compétence sur l installation de bornes de recharge électrique. Les communes doivent être un pilier de ce nouvel élément structurant de nos territoires. Nous avons présenté notre vision sur cette nouvelle compétence lors des Commissions Locales de l Energie organisées sur l ensemble du département. Il s agirait d une compétence à la carte du type de celle portant sur l éclairage public. Les élus locaux garderaient ainsi leur pouvoir de décision. Jean-Louis LEGRAND NOUS N AVONS PAS LE CHOIX L autonomie. Voilà le maître mot du succès de la voiture électrique. Et Jean-Louis Legrand, coordinateur interministériel plan véhicules décarbonés, grand témoin de la manifestation, de lever rapidement les doutes en rappelant qu il y a un peu plus de 15 ans, on affirmait que le téléphone portable ne marcherait pas car il ne bénéficiait pas d une réelle autonomie. Pour lui, l erreur a porté sur le fait que l on n avait pas anticipé l évolution des modèles économiques, pas compris l évolution des satellites. Les portables sont aujourd hui bien autre chose que de simples téléphones. Un spécialiste d autant plus confiant dans l avenir des véhicules électriques qu il précise que dans les 15 à 20 ans qui viennent, le parc mondial des véhicules doublera pour passer à 1,5 milliard d unités. Par ailleurs, il semble, pour ce spécialiste, difficile d augmenter la production de pétrole. Bien sûr, les véhicules thermiques peuvent faire d énormes progrès et arriver à consommer la même quantité de pétrole pour deux fois plus de voitures. Mais si nous choisissons cette voie, sachant qu un parc met 10 à 15 ans pour se renouveler, nous ferons du sur place, notamment en terme écologique.

7 COLLOQUE 25 OCTOBRE 2012 Synthèse des débats DIMINUER LA PART DU PÉTROLE DANS LES TRANSPORTS Muriel LEFRESNE Avec une population qui augmente et des déplacements plus fréquents, les besoins en énergie et notamment en pétrole ne vont pas baisser. Muriel Lefresne, ingénieur transports déplacements à l ADEME, s inquiète du déficit commercial français avec notamment une facture pétrolière très lourde (61 milliards en 2011) et relève les risques géopolitiques sur l approvisionnement des ressources. Aujourd hui, 50% du volume de pétrole importé est destiné au transport routier. Diminuer cette part permettrait de renforcer la sécurité et l indépendance énergétique, d anticiper la raréfaction des ressources mais aussi et surtout de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre (GES). Le transport routier étant un des principaux émetteurs (26% des GES et 34% de CO2). Et la spécialiste de s alarmer sur le réchauffement global de la planète (fonte des glaciers, recrudescence des cyclones, élévation du niveau de la mer ). Il y a donc urgence à agir sur les transports routiers et notamment sur les véhicules légers. Nous pouvons gagner en émission de CO2 en substituant l électrique au pétrole, mais aussi en allégeant le véhicule, en le rendant plus performant. Il n existe pas une seule solution mais plusieurs. Sur le bilan écologique du Véhicule électrique (VE) par rapport aux véhicules décarbonnés, Muriel Lefresne considère que tout dépend du mix énergétique. Elle mise, par ailleurs, sur une nouvelle approche de la mobilité, plus durable : autopartage, promotion du vélo, livraison dernier kilomètre en centre-ville Cette nouvelle approche de la mobilité (autopartage privé et flotte entreprise, livraison dernier kilomètre, véhicule urbain ) est confirmée par Joseph Beretta, Président de l AVERE-France (3). Nous ne sommes plus sur des véhicules polyvalents (la grosse berline dimensionnée pour Nous pouvons gagner en émission de CO2 en substituant l électrique au pétrole, mais aussi en allégeant le véhicule. faire le voyage annuel avec toute la famille) mais sur un véhicule optimisé en fonction des usages majoritaires. Et cette nouvelle approche de la mobilité offre des gains pour l environnement. Pour autant, relève le président de l AVERE- France, même si un français sur trois est électromobilisable, c est-à-dire équipé et prêt à acquérir un véhicule électrique, il faudra lever les freins comme le prix mais aussi résoudre les problèmes de maintenance des véhicules. Un réseau agréé pour maintenir la garantie constructeur s impose. Joseph BERETTA (3) L Avere est un pôle d information, d échanges et d expertise, créé en 1978 sous l impulsion de la Commission Européenne. Sa vocation est de favoriser et promouvoir l acquisition et l utilisation des véhicules électriques et hybrides (VEx), notamment en stimulant et accompagnant le déploiement de la mobilité électrique auprès des collectivités locales et des entreprises. Elle rassemble les acteurs de l écosystème de la mobilité électrique, des domaines industriels, commerciaux, institutionnels ou associatifs. 7

8 Jean-Louis LEGRAND UNE MULTITUDE DE TECHNOLOGIES L hybridation pleine et entière coûte cher, ajoute Jean-Louis Legrand. Au-delà des véhicules à batterie, il y aura d autres types de véhicules rechargeables. En fait, il existe une multitude de technologies. Quand nous parlons de véhicules électriques, il faut mettre un S. Et de rappeler qu aujourd hui, sur le marché français, il existe près de quarante véhicules homologués. LE B.A.-B.A. DU VÉHICULE ÉLECTRIQUE À BATTERIE L essentiel des véhicules particuliers servent au commuting, c est-à-dire aux trajets réguliers et récurrents de type domicile/travail, de courte distance. 85% des français font quotidiennement moins de 65 km au volant de leur voiture. L autonomie offerte par les batteries à l automobile électrique semble donc couvrir une grande partie des usages du marché. Jean-Louis Legrand précise alors que le véhicule électrique doit être aussi péri-urbain et rural puisqu il doit rouler pour être économiquement intéressant. La recharge normale pour km par an est de 3 heures par jour. Ce qui n est donc pas un problème. En revanche, le stationnement, avec un rechargement sur place, semble un élément clé. Avec l itinérance, c est la base du modèle économique. Il faut par ailleurs avoir la possibilité de déstocker l électricité dans les batteries. Cumulées sur les réseaux, elles représentent de grandes réserves potentielles d énergie. Une situation que ce spécialiste admet être complexe estimant que le véhicule électrique est plus dur à gérer que le thermique. 8

9 COLLOQUE 25 OCTOBRE 2012 Synthèse des débats Le véhicule électrique doit être aussi péri-urbain et rural puisqu il doit rouler pour être économiquement intéressant. L ÉLÉMENT PSYCHOLOGIQUE Même si les conducteurs parcourent en moyenne peu de kilomètres par jour, l idée de conduire une automobile électrique en sachant qu elle s immobilisera certainement après 100 km est anxiogène. C est une barrière importante à l acquisition. La longue distance n est pas la priorité actuelle de la recherche, poursuit Jean-Louis Legrand. La réassurance psychologique du conducteur est en revanche indispensable. Dès que la personne sort avec son véhicule électrique pour faire ses courses ou se rendre à son travail, il lui faut avoir une infrastructure de recharge à proximité. En France, nous mettons l accent sur la charge accélérée, sur les zones de chalandise par exemple qui ne sont pas des axes de stationnement principaux, où nous sommes entre 1h et 1h30 pour recharger son véhicule. FAIRE ÉMERGER LE MARCHÉ Le niveau d équipement des structures publiques est aujourd hui très faible. Il s agit maintenant de passer au déploiement, lance Jean-Louis Legrand qui relativise l objectif de 2 millions de véhicules électriques en France d ici Cela ne représente que quelques milliers dans le Calvados. Mais il faut dès aujourd hui réfléchir sur la mobilité et mettre en place des structures de recharge là où elles sont indispensables, sans pour autant en mettre partout. Il est nécessaire de bien étudier les mobilités des particuliers, des marchandises. Il faut analyser précisément ce qui se passe sur les axes routiers de votre territoire (le Calvados) d autant que sa taille et son nombre d habitants (+ de ) est intéressant économiquement. Nous avons souvent des idées fausses sur l utilisation des véhicules. Il faut par ailleurs intégrer la notion d intermodalité (covoiturage, autopartage ). Mais pour ce spécialiste, les bornes ne sont pas l élément-clé. Le coût du matériel est minoritaire dans le projet. Ce sont les infrastructures, le génie civil, les travaux qui coûtent cher. 9

10 LES RETOURS D EXPÉRIENCES > VILLE DE CAEN Nous devons avoir une démarche rationnelle d investissement dans une approche globale de la ville décarbonée de demain. En quatre ans, la ville de Caen a diminué de 19% les émissions de CO2 de son parc de véhicules. Nous devons avoir une démarche rationnelle d investissement dans une approche globale de la ville décarbonée de demain, explique Marc Levilly, Maire-Adjoint à la ville, en charge notamment des finances. Il faut trouver les bons équilibres entre maîtrise des coûts et nécessaire évolution notamment en terme d impact sur l environnement. En 2011, deux Peugeot 106 électriques ont été vendues par la ville. En dehors des problèmes d autonomie, le coût d entretien et de location de batterie ne permettait plus économiquement d utiliser ces véhicules, explique Marc Levilly. Si notre première expérience avec les Peugeot 106 électriques nous a un peu refroidis, nous notons aujourd hui de fortes évolutions concernant notamment les batteries, admet l élu. En revanche, la deuxième expérience avec les Goupils G3 (porteurs électriques avec différentes déclinaisons pour la propreté urbaine et les espaces verts) est beaucoup plus concluante. Un vrai confort d utilisation avec un excellent retour des usagers et habitants (pas de pollution, pas de bruit surtout!). Très efficaces, ces véhicules sont plus confortables avec le stop and go notamment. Le chargement électrique, directement dans les locaux de secteurs répartis sur toute la ville, est un vrai atout. Les points de recharge sont équipés de compteurs. Ils fournissent des données très précises sur l utilisation des véhicules. Enfin, le service chargé de l entretien reconnaît une grande fiabilité sur ce type d équipement. Tout cela nous donne donc envie d aller plus loin! 10 Marc LEVILLY

11 COLLOQUE 25 OCTOBRE 2012 Synthèse des débats > AGGLOMÉRATION DE ROUEN Marc LEVILLY Quant aux porteurs de voirie pour les espaces verts, Marc Levilly reconnaît leur polyvalence. Ils sont par ailleurs adaptés au travail des jardiniers, en particulier le désherbage qui nécessite un avancement pas à pas. En 2012, la ville a procédé au remplacement d une fourgonnette thermique effectuant de nombreux déplacements en hyper-centre par un Renault Kangoo ZE électrique et de deux citadines thermiques par deux Renault Twisy. Les citadines électriques sont bien adaptées à l usage d un pool. A chaque remisage, le véhicule est rechargé et préserve ainsi une autonomie satisfaisante pour chaque utilisateur. L agglomération de Rouen est entrée rapidement dans le cortège de tête des collectivités lançant une expérimentation sur les véhicules électriques avec, aujourd hui, un retour plutôt positif. Nous notons une évolution des comportements de conduite des agents, explique Myriam Charbit, chef de projet du plan Créa Venir, en charge de la promotion du véhicule électrique sur l agglomération de Rouen. Ils se sont appropriés les véhicules avec un usage exemplaire pour augmenter leur autonomie. Aujourd hui, c est le trajet qui prime! En revanche, le retour d expérience fait état d une très faible utilisation des bornes en hyper-centre implantées dans des parkings très fréquentés et bien positionnés. L usage des véhicules électriques par des particuliers est encore trop marginal. L ambition affichée de l agglomération est d atteindre les 50% de véhicules électriques pour Il est important d être exemplaire!, explique Myriam Charbit. Concernant le déploiement des infrastructures de charge, une étude est en cours pour la mise en place d un service d auto partage en Un véhicule en auto partage, c est 5 véhicules de moins en circulation. Nous attendons les conclusions de l étude pour définir le positionnement des bornes sur des points stratégiques : parkings relais, sites multimodaux... Autre piste soulevée par Myriam Charbit, l installation de bornes de charge rapide sur l axe Seine. Même si nous n avons pas de légitimité à intervenir sur l A13, nous voyons d un bon œil que cet axe devienne expérimental. Myriam CHARBIT Parallèlement, l agglomération travaille sur les plans de déplacements interentreprises : mutualisation des véhicules électriques, mise en place de médiateurs pour favoriser le partage de flottes d entreprises (moins la possession que l usage!) avec, en réflexion, la création d un dispositif d aide à l acquisition de véhicules électriques pour les entreprises. 11

12 > LA POSTE Les agents de La Poste, c est aujourd hui tournées de distribution par jour, 4 à 5 heures dans un véhicule et tonnes de CO2 par an. En 1904 déjà, l intégralité de la flotte de La Poste (soit 12 véhicules) était composée de véhicules électriques. Aujourd hui, la flotte industrielle du groupe postal est l une des plus importantes d Europe et la première de France ( véhicules). Nous avons un excellent retour du groupe la Poste en termes d utilisation, de prise en main du véhicule, de confort, d accidentologie, de partage, précise Vanessa Chocteau, Directrice Générale de Greenovia (4) (groupe La Poste). Ceux qui ont essayé les véhicules électriques ne veulent plus généralement revenir au thermique. Pour la directrice, les entreprises comme les collectivités doivent se montrer exemplaires. Un usage en partage reste très facile à mettre en œuvre. Il faut montrer le chemin. 12 Vanesssa CHOCTEAU (4) Greenovia, filiale à 100% du Groupe La Poste, conseille en transport et mobilité éco responsables les utilisateurs de flotte de véhicules et les prestataires de la filière automobile.

13 COLLOQUE 25 OCTOBRE 2012 Synthèse des débats UN NOUVEAU MODÈLE DE MOBILITÉ DOIT SE METTRE EN PLACE Le véhicule électrique n est pas un substitut au véhicule thermique. Son usage doit être bien défini. Il faut abandonner le fantasme de l automobile toute puissante qui permet de parcourir des centaines de km en toute liberté, tient à préciser Vanessa Chocteau. Le facteur clé du succès, c est l écosystème. Il faut veiller à ce que chaque brique s emboîte bien (infrastructures de recharge, concessionnaires, réparateurs, pièces détachées disponibles rapidement ). Si on a un beau réseau mais pas l appétence, ça ne fonctionnera pas. Un subtil équilibre est à trouver entre les usages et le produit. Concernant le coût du véhicule électrique, la Directrice Générale de Greenovia met en avant le groupement de commandes (coordonné par l UGAP). Il a permis de bénéficier d un coût correct. Mais il reste encore à le consolider pour avoir des prix plus accessibles, confirme Vanessa Chocteau qui estime surtout que le prix se calcule à partir de nombreux facteurs. Il faut vérifier le coût de l utilisation avec les batteries, la maintenance, mais aussi la facture environnementale. Si la production électrique est catastrophique en terme de CO2 avec des appels de puissance tels qu il faudra importer de l électricité carbonée, l image du véhicule électrique ne sera pas bonne. Les entreprises comme les collectivités doivent se montrer exemplaires. Un usage en partage reste très facile à mettre en œuvre. Il faut montrer le chemin. 13

14 LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE EN ZONE RURALE, UNE CARTE À JOUER Greenovia accompagne le développement du véhicule électrique pour plusieurs collectivités (sur Grenoble, en Ile de France ). Il faut prendre le temps de l analyse des enjeux de mobilité du territoire, avoir une approche globale. On ne pense pas véhicule électrique comme on pense véhicule thermique, précise Vanessa Chocteau. Dans les zones rurales, où les transports en commun ont parfois du mal à relier tous les lieux d habitation, le véhicule électrique a une carte à jouer. Quand on connaît le bilan environnemental, les émissions nocives du diesel pour les petits trajets, il ne faut pas hésiter à développer cette solution partout sur le territoire, conclut Vanessa Chocteau. L approche doit coller aux particularités de chaque territoire. Il n y a pas une solution unique pour tous. Les situations sont très différentes entre l urbain et les petites collectivités rurales. 14

15 COLLOQUE 25 OCTOBRE 2012 Synthèse des débats On ne pense pas véhicule électrique comme on pense véhicule thermique 15

16 DEUXIÈME TABLE RONDE Les infrastructures de charge Lors d une deuxième table ronde, le côté technique était à l honneur avec les infrastructures de charge. D entrée, Anne Valachs, directrice générale du Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (SERCE), se veut rassurante : les infrastructures de charge ne sont pas, techniquement, un problème pour un professionnel compétent. Un guide, réalisé par son syndicat, a été édité. C est un cadre bien élaboré et simple. Or, le projet, lui, est complexe, ajoute la responsable. Il est indispensable de réfléchir à la globalité d un projet. Il est important de sortir du schéma de la voiture thermique. C est un autre monde, poursuit Anne Valachs. D où la nécessité d associer les installateurs électriques, aux qualifications et compétences professionnelles reconnues. 16 Anne VALACHS

17 COLLOQUE 25 OCTOBRE 2012 Synthèse des débats LA COLLECTIVITÉ EST COMPÉTENTE Jean FACON Pour Jean Facon, directeur adjoint et chef du service juridique à la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR), la voiture électrique est une histoire qui remonte à La Fédération est alors sollicitée par les pouvoirs publics pour participer à une concertation. Il s agissait de définir, dans le cadre de la loi Grenelle II, le cadre juridique pour que les collectivités interviennent dans les installations. C est là une nouvelle compétence pour les communes et leurs autorités organisatrices du service public de distribution d électricité. L initiative de la commune peut alors consister soit à créer et entretenir des infrastructures de charge (par exemple pour assurer l alimentation électrique de ses propres véhicules), soit à instaurer un véritable service aux usagers portant création, entretien et exploitation des infrastructures de charge. Dans les deux cas, l intervention de la collectivité demeure subordonnée, en principe, au constat préalable d une offre inexistante, insuffisante ou inadéquate sur le territoire communal, nécessaire à l usage de véhicules électriques ou hybrides rechargeables, explique Jean Facon. C est la carence de l initiative privée qui doit être examinée. Si tel est le cas, la commune peut transférer sa compétence. La base est le volontariat. La FNCCR privilégie le choix de l autorité organisatrice du service public de la distribution d électricité en capacité d intervenir de manière efficiente, ajoute le chef du service juridique. Dans tous les cas, selon la loi du 12 juillet 2010 (dite Grenelle II), cette autorité organisatrice est sollicitée pour avis. Un avis qui doit être technique, économique et juridique, précise le directeur adjoint de la FNCCR. Elle va pouvoir conseiller sur le choix du mode de gestion du service (régie ou délégation ), l intégration ou non de l achat d électricité et pourra faire bénéficier de sa vision supracommunale du déploiement des infrastructures de charge en trait d union avec les communes voisines du même territoire. Cette bonne connaissance des réseaux, à l image du SDEC Energie, va permettre à l autorité organisatrice, maître d œuvre très pointu, d apporter sa vraie expertise. Sollicitée lors de la table ronde, le distributeur d électricité ERDF allait pouvoir apporter son expertise technique sur un certain nombre de points. Dans 90% des cas, le lieu de recharge est le lieu de stationnement, qu il soit résidentiel ou de flottes professionnelles. C est important pour nous, distributeurs, de le voir venir, note Gilles Bernard, directeur de projets chez ERDF. Gilles BERNARD 17

18 C EST IMPORTANT DE RAISONNER À L ÉCHELLE D UN BASSIN DE DÉPLACEMENT 18 L utilisation de la borne se fait ainsi selon le principe lorsque je m arrête un temps significativement long, je me branche. Donc, au moins chaque soir, sur une prise pilotée pour que la recharge démarre en heures creuses. Les recharges sont le plus souvent des compléments de charge, avec une récupération du quart de la batterie consommée dans la journée, dans une prise 16 A monophasée, en moins de 2 heures dans la nuit, complète Gilles Bernard. Reste à minimiser les coûts des recharges et leur impact sur l environnement. Dans l avenir, le smart grid (ou réseau intelligent) offrira des solutions plus flexibles et adaptées aux besoins. Il faut savoir que 2 millions de véhicules en recharge tous en même temps génèreraient une augmentation de l appel de puissance sur le réseau de 10%, signale le directeur de projets chez ERDF. C est important de raisonner à l échelle d un bassin de déplacement. Il revient ainsi aux collectivités en charge des déplacements d avoir un rôle d organisateur pour une planification efficiente des infrastructures (équipement de parkings, concertation avec les centres commerciaux, sensibiliser les gestionnaires de flottes et les particuliers ). L EXEMPLE DE L INDRE-ET-LOIRE Dominique MÉNARD En Indre-et-Loire, Dominique Ménard est le Directeur Général du Syndicat intercommunal d énergie de ce département, soit 276 communes. Le syndicat a initié la pratique des véhicules électriques dès les années , avec un objectif de 1000 véhicules électriques en circulation en Touraine. Le Préfet, à l initiative du plan de croissance verte dans le département, a décidé d intégrer le syndicat en lui confiant le schéma de déploiement départemental de bornes de recharges électriques, notamment en milieu rural. Nos élus sont sensibilisés et le comité syndical a validé notre dossier d appel d offres. Il fallait se lancer, expose Dominique Ménard. 300 bornes seront installées. Nous avons privilégié le tarif bleu et non jaune, acceptable pour tous. De même, nous avons fait en sorte que l électricité ne soit pas dans la borne quand elle n est pas sollicitée, précise le Directeur Général.

19 COLLOQUE 25 OCTOBRE 2012 Synthèse des débats Le SDEC Energie remercie sincèrement les exposants de véhicules électriques et de bornes de recharge pour leur participation au colloque : la police municipale de Cabourg, la ville de Caen, Citroën Caen, DBT, Enwi-Etec, Goupil, Grolleau, MGF Easybike Solex, Peugeot Mary Automobiles, La Poste, Renault Caen, Schneider Electric, Spie Ouest France, UGAP, Vigilec Thépault, Vinci Energies Normandie.

20 M E T T R E V O S I D É E S E N L U M I È R E 12/2012 Edition : décembre imprimé sur papier 60% pâte recyclée, 40% pâte FSC Syndicat intercommunal d énergies e t d é q u i p e m e n t d u C a l v a d o s Esplanade Brillaud de la Laujardière C S C a e n c e d e x 5 Créé en 1938, le SDEC Energie, syndicat intercommunal d énergies du Calvados, est un établissement public de coopération intercommunale, qui regroupe les 706 communes du Calvados et la commune de Guilberville dans la Manche. Il exerce une compétence fondatrice et fédératrice : l organisation de la distribution publique d électricité. A ce titre, il a reçu la compétence d organiser les missions de service public afférentes au développement du réseau et à la maîtrise d ouvrage des investissements (article 3.1 des statuts adoptés par le comité syndical le 4 octobre 2002).

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Collège Avril 2015 Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Contexte et enjeux Les enjeux du véhicule électrique sont multiples : Réduire

Plus en détail

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Sdem50 Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Un peu d histoire Les prémices du véhicule électrique

Plus en détail

Politique d acquisition des véhicules électriques à la Ville de Caen. Le 25 octobre 2012

Politique d acquisition des véhicules électriques à la Ville de Caen. Le 25 octobre 2012 Politique d acquisition des véhicules électriques à la Ville de Caen. Le 25 octobre 2012 Une prise en compte des critères environnementaux dans nos marchés d acquisition de véhicules La prise en compte

Plus en détail

Déploiement des infrastructures publiques de recharge électriques pour les véhicules décarbonés

Déploiement des infrastructures publiques de recharge électriques pour les véhicules décarbonés Déploiement des infrastructures publiques de recharge électriques pour les véhicules décarbonés Résumé : Cette note aborde l organisation de nos futurs modes de déplacement et de consommation par le développement

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02

Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02 Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02 1 Présentation de l USEDA 2 L USEDA au 30 juin 2015 L USEDA : 801 communes regroupant

Plus en détail

Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile?

Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? 2 / xx Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? 3 / xx Greenovia, cabinet conseil au sein du Groupe La Poste Geopost La Banque

Plus en détail

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE.

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE. Expérimentation d un Véhicule Electrique en Nouvelle-Calédonie Le projet EVE. Comment se comporte le véhicule électrique sous le climat chaud et humide de la Nouvelle-Calédonie? Comment le système électrique

Plus en détail

LA nouvelle station service. économies. Green up prises et bornes de recharge. (durables) rechargeable

LA nouvelle station service. économies. Green up prises et bornes de recharge. (durables) rechargeable 1 LA nouvelle station service économies (durables) Green up prises et bornes de recharge pour VÉHICULE ÉLECTRIQUE OU HYBRIDE rechargeable 2 VÉHICULES ÉLECTRIQUES / HYBRIDES RECHARGEABLES Un marché qui

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014 Comité de Pilotage du 7 juin 204 SDE65 juin204 Comité de Pilotage du 7 juin 204 présentation du projet. Rappel sur l organisation du projet (SDE - B. Rouch) 2. Quelques repères sur la mobilité électrique

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012 État des lieux et perspectives Patrick LE CŒUR Pôle Mobilité Electrique Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030

Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030 Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030 22 octobre 2015 (Date) LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES MUNICIPALITÉS Fondée en 1944, la Fédération québécoise

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES POUR PRÉPARER VOS SOLUTIONS DE DEMAIN

TOUT SAVOIR SUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES POUR PRÉPARER VOS SOLUTIONS DE DEMAIN Découvrez toutes les publications d EDF Collectivités sur : www.edfcollectivites.fr Origine 2009 de l électricité fournie par EDF 82,1 % nucléaire - 9,5 % renouvelables (dont 7,1 % hydraulique) 3,5 % charbon

Plus en détail

La question du bilan environnemental du véhicule électrique

La question du bilan environnemental du véhicule électrique La question du bilan environnemental du véhicule électrique Gastineau, P., Lepin, N. 10/02/12 (GERI VE) Intervenant - date J.L.Borloo: «le VE est le bébé du grenelle de l environnement» Voiture électrique

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES. Paris, 13 décembre 2011

DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES. Paris, 13 décembre 2011 DIRECTION DE LA COMMUNICATION SERVICE DE PRESSE Paris, 13 décembre 2011 DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES CONTACTS PRESSE Presse écrite : David Drujon + 33 (0)1

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11.

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11. SE DEPLACER Les déplacements, sont liés aux activités, à notre lieu de vie principal, à nos besoins d approvisionnement, à nos relations sociales. Ils sont un moyen et non une fin. Pour autant: - La mobilité

Plus en détail

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique DOSSIER DE PRESSE 24 mars 2011 Contact Sophie CHARBONNIER Attachée de presse 06 46 15 34 21 sophie.charbonnier@la-crea.fr Cathy PREVOST Assistante 02 32 76 69 37 cathy.prevost@la-crea.fr La CREA, pionnière

Plus en détail

Problématique de la recharge des véhicules rechargeables (VE-VHR) Forum de la CRE. Infrastructure de charge vente de l énergie. Mardi 12 octobre 2010

Problématique de la recharge des véhicules rechargeables (VE-VHR) Forum de la CRE. Infrastructure de charge vente de l énergie. Mardi 12 octobre 2010 Problématique de la recharge des véhicules rechargeables (VE-VHR) Infrastructure de charge vente de l énergie Forum de la CRE Mardi 12 octobre 2010 Gilles Jehan 1 - Direction des Transports et Véhicules

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Solutions de recharge EVlink. Facteur clé du succès du véhicule électrique

Solutions de recharge EVlink. Facteur clé du succès du véhicule électrique Solutions de recharge EVlink Facteur clé du succès du véhicule électrique Favoriser la mobilité multimodale Chefs d entreprises, collectivités territoriales, naires de flottes de véhicules, gérants de

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Avril 2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain les émissions

Plus en détail

Véhicules Électriques

Véhicules Électriques INFRASTRUCTURES DE RECHARGE POUR Véhicules Électriques Votre éco-mobilité à la carte Les Enjeux de la mobilité électrique : climatiques, économiques et sociétaux Les entreprises et les collectivités adoptent

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

DEPLOIEMENT DE BORNES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES. sur le département du Calvados

DEPLOIEMENT DE BORNES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES. sur le département du Calvados DEPLOIEMENT DE BORNES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES sur le département du Calvados Comité Syndical Jeudi 12 décembre 2013 Page 37 Sommaire Le projet de déploiement de bornes de recharge en 5 points

Plus en détail

Inauguration monautopartage.fr

Inauguration monautopartage.fr 1 Neuilly Lab, le mercredi 14 décembre 2011 Inauguration monautopartage.fr La première plateforme d auto-partage de proximité ou «du local vers le global» Mobilité Propre facile Remerciements 2 Mobilité

Plus en détail

L USEDA et le changement climatique

L USEDA et le changement climatique ETREPILLY VAUX ANDIGNY L USEDA et le changement climatique HOLNON CRAONNE 1 Présentation de l USEDA Autorité organisatrice de la distribution d énergie ( AODE) Propriétaire de réseaux de distribution d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

L automobile de demain

L automobile de demain L automobile de demain Notes prises par Patrick MICHAILLE à la conférence de Eric LEMAITRE, CEA/DRT-PARIS/LITEN Visiatome (Marcoule), 9 septembre 2010 Avant de rejoindre le CEA, Eric Lemaître a travaillé

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt Pour le lancement d un service régional innovant en matière d auto-partage (partage de véhicules)

Appel à manifestation d intérêt Pour le lancement d un service régional innovant en matière d auto-partage (partage de véhicules) Appel à manifestation d intérêt Pour le lancement d un service régional innovant en matière d auto-partage (partage de véhicules) La date limite de remise des réponses est fixée au 27 février 2012. Toute

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011. Observatoire du Véhicule d Entreprise

Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011. Observatoire du Véhicule d Entreprise Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011 Table des matières Contexte et objectifs de l étude 1. Description de l échantillon 2. Caractéristiques de la flotte 3. Analyse des habitudes

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

SCHEMA DE COHERENCE REGIONAL DE DEPLOIEMENT DES BORNES DE CHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES AVIS

SCHEMA DE COHERENCE REGIONAL DE DEPLOIEMENT DES BORNES DE CHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES AVIS SCHEMA DE COHERENCE REGIONAL DE DEPLOIEMENT DES BORNES DE CHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES AVIS présenté par Marc LEURETTE COMMISSION N 3 Infrastructures de transport, environnement, énergies SEANCE PLENIERE

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Communiqué de Presse Rueil-Malmaison, le 16 juin 2015 MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Afin d analyser avec précision les comportements actuels des conducteurs au sein

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES Dossier de presse Carcassonne, le 5 février 2015 Maître d Ouvrage : SYADEN (Syndicat

Plus en détail

TABLE-RONDE 2 : RETOURS D EXPERIENCE D UTILISATEURS Vision d une Entreprise

TABLE-RONDE 2 : RETOURS D EXPERIENCE D UTILISATEURS Vision d une Entreprise TABLE-RONDE 2 : RETOURS D EXPERIENCE D UTILISATEURS Vision d une Entreprise Alain LOISON Michel MARIURANO Valérie ROQUES Vision d une Collectivité Jean CAPDEVILLE Vision d un Commerçant Eric MACKOWIAK

Plus en détail

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple)

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) 1 Notre dessein Caractériser la liaison entre stratégie d activités et stratégie de mobilités grâce

Plus en détail

REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE

REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE 1. Exposé des motifs - Problématique Dans le contexte de crise économique et de profondes

Plus en détail

Roul Elec Tour Le rallye 100% électrique d ERDF

Roul Elec Tour Le rallye 100% électrique d ERDF DOSSIER DE PRESSE Roul Elec Tour Le rallye 100% électrique d ERDF 30 JUILLET 2015 ROANNE 11 ET 12 SEPTEMBRE 2015 Roul Elec Tour Le Rallye 100% électrique d ERDF A l occasion de la première édition du salon

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

Energie. Nouvelle donne pour les collectivités et les usagers

Energie. Nouvelle donne pour les collectivités et les usagers Energie. Nouvelle donne pour les collectivités et les usagers Journée s Portes Ouvertes 1 er et 2 octobre 2015 PAGE 1 UNE LOI RÉCENTE.. La loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte promulguée

Plus en détail

Mise en place d un véhicule électrique en autopartage au siège du Grand Avignon

Mise en place d un véhicule électrique en autopartage au siège du Grand Avignon 11 JUILLET 2013 Mise en place d un véhicule électrique en autopartage 1 LE GRAND AVIGNON S ENGAGE DANS L AUTOPARTAGE quotidiens de chacun. Autorité organisatrice des transports publics de l agglomération,

Plus en détail

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco 7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE Présenté par Transpoco Après un énième passage chez le garagiste en moins de deux mois, vous avez décidez qu il était temps de vous séparer de votre vieille

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

LE COUT REEL DE LA VOITURE

LE COUT REEL DE LA VOITURE LE COUT REEL DE LA VOITURE Dernière mise à jour : 5 juillet 2012 Nota : une version plus courte de cet article (3 pages) peut être téléchargée sur www.adetecdeplacements.com/cout_reel_voiture_3p.pdf Quel

Plus en détail

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements Journée COTITA du 21 juin 2011 Club déplacements intermodalité Planification des déplacements : où en sommes nous? 1 Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études

Plus en détail

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM ORDRE DU JOUR 1. Rappel des missions et du rôle du Pays 2. Désignation d un secrétaire de séance 3. Mobilité électrique Qu est-ce que la mobilité électrique

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Contexte et enjeux Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Afin de lutter contre le changement climatique et s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

Cher(e)s ami(e)s, Conseil régional 57, rue de Babylone 75359 Paris cedex 07 SP Tél. : 01 53 85 53 85

Cher(e)s ami(e)s, Conseil régional 57, rue de Babylone 75359 Paris cedex 07 SP Tél. : 01 53 85 53 85 Intervention de Pierre Serne, Vice-président en charge des transports et des mobilités Rapport Nouveaux Véhicules Urbains (NVU) du 13 février 2014 Cher(e)s ami(e)s, Le rapport concernant les Nouveaux Véhicules

Plus en détail

Roulez propre et régional

Roulez propre et régional Roulez propre et régional LA MOBILITé électrique GAGNE DU TERRAIN L énergie électrique, chacun de nous l exige partout et à chaque instant. Aujourd hui, il est impensable d imaginer nos activités quotidiennes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers véhicules en libre-service en Pays Viennois

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers véhicules en libre-service en Pays Viennois Grenoble, le 15/01/2015 DOSSIER DE PRESSE Les premiers véhicules en libre-service en Pays Viennois 1. L autopartage : un mode de déplacement économique, pratique, et écologique... 2 Le concept... 2 Comment

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur?

Quelle est la Mobilité du Futur? Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan, Mai 2015 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain Les émissions

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer du Calvados Pourquoi en mer au large du Calvados? Parc éolien en mer 75 éoliennes SITE PIONNIER DE L ÉOLIEN EN MER

Plus en détail

Déploiement des infrastructures de recharge en Finistère & Modalité de mise en œuvre

Déploiement des infrastructures de recharge en Finistère & Modalité de mise en œuvre Syndicat Départemental d Energie et d Equipement du Finistère Déploiement des infrastructures de recharge en Finistère & Modalité de mise en œuvre 24 JUIN 2014 SOMMAIRE Le SDEF Le marché de l électromobilité

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible DOSSIER DE PRESSE saintronic SOMMAIRE Saintronic, la mobilité verte 1 2 3 4 5 LES NOUVELLES BORNES SAINTRONIC, INTELLIGENTES ET CONNECTÉES ELECTROMOBILISONS-NOUS! SAINTRONIC, 40 ANS DE PERFORMANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS

RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS SmartGrids RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS RTE est au cœur du développement des SmartGrids. Les énergies renouvelables montent en puissance (éolien, solaire), de nouveaux usages voient le jour (modulation

Plus en détail

TOUJOURS MIEUX TOUJOURS PLUS LOIN. Notre EXPERTISE. Votre TOYOTA HYBRIDE CENTRE EXPERT

TOUJOURS MIEUX TOUJOURS PLUS LOIN. Notre EXPERTISE. Votre TOYOTA HYBRIDE CENTRE EXPERT Notre EXPERTISE Votre CENTRE EXPERT TOUJOURS MIEUX TOUJOURS PLUS LOIN TOYOTA HYBRIDE 1 UN VÉHICULE HYBRIDE EST UNE VOITURE MODERNE QUI BÉNÉFICIE D'UNE TECHNOLOGIE DE POINTE. Fruit d'une recherche poussée,

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

secen Société d études et de conseils en énergies nouvelles LA voiture électrique en toute simplicité

secen Société d études et de conseils en énergies nouvelles LA voiture électrique en toute simplicité LA voiture électrique en toute simplicité : 06 27 59 40 62 ou 03 23 98 32 04 : SARL au capital de 300 - RCS VERVINS 479719510 Sommaire 1. contexte général. 2. historique de notre démarche. 3. Questions/réponses

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail

TABLE-RONDE 1 : INTERETS ET ENJEUX DE LA MOBILITE ELECTRIQUE. Rôle de l ADEME - Déploiement des bornes de recharge

TABLE-RONDE 1 : INTERETS ET ENJEUX DE LA MOBILITE ELECTRIQUE. Rôle de l ADEME - Déploiement des bornes de recharge TABLE-RONDE 1 : INTERETS ET ENJEUX DE LA MOBILITE ELECTRIQUE Généralités sur la mobilité électrique Joseph BERETTA Gilles FURET Rôle de l ADEME - Déploiement des bornes de recharge Véronique TATRY Jean

Plus en détail

Appel à Projet Mobilité électrique durable

Appel à Projet Mobilité électrique durable Appel à Projet Mobilité électrique durable 1 1 Objet de l appel à projet La problématique des modes de déplacements basés sur la prépondérance du véhicule individuel couplée à un mix électrique très carboné,

Plus en détail

L Etat engage 28 M pour des projets Réseaux Electriques Intelligents - Smartgrids

L Etat engage 28 M pour des projets Réseaux Electriques Intelligents - Smartgrids MINISTERE DE L ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e

Plus en détail

Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective. Contexte et Enjeux

Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective. Contexte et Enjeux Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective Contexte et Enjeux Amiens 26 novembre 2015 Yannick PAILLET Véhicule Hybride (VEH) : «Un véhicule

Plus en détail

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT En théorie,un concept à déclinaisons multiples,

Plus en détail

Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre. Plan Déplacements Inter-Etablissements

Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre. Plan Déplacements Inter-Etablissements Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre Plan Déplacements Inter-Etablissements En 3 points 1 2 3 Qu est ce qu un PDIE? Quel contexte pour le PDIE? Quelles étapes du PDIE? Qu est ce qu un PDIE?

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Maîtriser l énergie est un enjeu majeur pour nos territoires. Face à des réglementations encore plus strictes, à une augmentation sans cesse

Plus en détail

SE DÉPLACER PLUS VERT

SE DÉPLACER PLUS VERT NOVEMBRE 2015 lesclesdelabanque.com PROFESSIONNELS SE DÉPLACER PLUS VERT N 4 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT SOMMAIRE CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Introduction 3 Pourquoi opter pour des véhicules moins

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

12 EME SEMINAIRE EAU. Avec la participation de : CONTACT. Quelle gestion de l eau potable pour une ville durable et responsable? MERCREDI 20 FEVRIER

12 EME SEMINAIRE EAU. Avec la participation de : CONTACT. Quelle gestion de l eau potable pour une ville durable et responsable? MERCREDI 20 FEVRIER Avec la participation de : 12 EME SEMINAIRE EAU Les 18, 19 et 20 Février 2013 Polytech Montpellier, Amphithéâtre Serge Peytavin La gestion de l eau pour une ville durable LUNDI 18 FEVRIER MARDI 19 FEVRIER

Plus en détail

Conseil National de la Sécurité Routière. Commission «Jeunes et éducation routière»

Conseil National de la Sécurité Routière. Commission «Jeunes et éducation routière» Conseil National de la Sécurité Routière Objectif général : Réduire de 50% le nombre de tués sur les routes et passer à moins de 2000 d ici 2020. Commission «Jeunes et éducation routière» Objectif : Réduire

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

SALOME. «Sociologie des Acteurs Locaux et Organisation de la Mobilité Electrique» Fabien LEURENT Shadi SADEGHIAN Mariane THEBERT

SALOME. «Sociologie des Acteurs Locaux et Organisation de la Mobilité Electrique» Fabien LEURENT Shadi SADEGHIAN Mariane THEBERT SALOME «Sociologie des Acteurs Locaux et Organisation de la Mobilité Electrique» Fabien LEURENT Shadi SADEGHIAN Mariane THEBERT 30/05/0 Introduction: Les territoires de l'automobile Services liés aux véhicules

Plus en détail

DELIBERATION N CR 14-14

DELIBERATION N CR 14-14 1 DELIBERATION N DU 13 FEVRIER 2014 POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DES NOUVEAUX VEHICULES URBAINS LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU Le Code Général de Collectivités Territoriales et

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 PRÉSENTATION DU TERRITOIRE Territoire: La Communauté d Agglomération de Montauban Trois Rivières

Plus en détail

Usages partagés de la voiture dans les PDE. Club MobilitéCapitale :: ICADE :: 28 avril 2009

Usages partagés de la voiture dans les PDE. Club MobilitéCapitale :: ICADE :: 28 avril 2009 Usages partagés de la voiture dans les PDE Club MobilitéCapitale :: ICADE :: 28 avril 2009 Depuis 100 ans Le pétrole Des caractéristiques très élevées (densitéénergétique en volume) Très haute technologie

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE TERRITOIRE DE LA CÔTE OUEST

CONFÉRENCE DE PRESSE TERRITOIRE DE LA CÔTE OUEST CONFÉRENCE DE PRESSE TERRITOIRE DE LA CÔTE OUEST Jeudi 28 mai 2015 PRÉSENTATION DES NOUVEAUX BUS DU RÉSEAU KAR'OUEST PRÉSENTATION DE LA CARTE DE VIE QUOTIDIENNE Sommaire Communiqué de presse..page 3 11

Plus en détail

L AUTOPARTAGE DANS LA SPHERE PRIVEE

L AUTOPARTAGE DANS LA SPHERE PRIVEE L AUTOPARTAGE DANS LA SPHERE PRIVEE Bruno CORDIER est le créateur et le directeur du cabinet ADETEC, spécialiste des études de mobilité depuis 99. L autopartage dans la sphère privée permet d avoir accès

Plus en détail

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR :

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Préambule du rapport n 12 Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Ce rapport vous propose d autoriser la signature d une convention de groupement de commandes entre CHAMBERY METROPOLE et la Ville de CHAMBERY afin

Plus en détail

LE COMPTEUR LINKY ET MOI

LE COMPTEUR LINKY ET MOI LE COMPTEUR LINKY ET MOI C EST QUOI LINKY? Linky, c est un compteur d électricité de nouvelle génération. Un compteur de la même taille que celui que vous avez actuellement chez vous, et qui utilisera

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer de Fécamp CHERBOURG Parc éolien en mer de Fécamp 83 éoliennes espacées de une puissance de 498 MW entre 1 km entre

Plus en détail