Joël de Rosnay : "La voiture électrique est une batterie sociétale mobile"

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Joël de Rosnay : "La voiture électrique est une batterie sociétale mobile""

Transcription

1 Mercredi 19 septembre 2012 n 07 EDITO Joël de Rosnay : "La voiture électrique est une batterie sociétale mobile" La sortie de son dernier ouvrage intitulé "Surfer la vie" est l occasion pour le prospectiviste et conseiller scientifique d Universcience d apporter un éclairage nouveau - pour ne pas dire visionnaire - sur l évolution de notre rapport à la mobilité et à l énergie dans le siècle à venir. Une chose est sûre, Joël de Rosnay surfe aussi bien sur les océans que sur la vague des réseaux intelligents et de la mobilité électrique! "Tout d abord, il ne faut pas oublier que la mobilité concerne bien sûr les transports, mais aussi et surtout les hommes, les idées, le numérique et l énergie. Pour moi, le concept de mobilité au sens large va nous permettre d entrer dans ce que j appelle "la société fluide", c est à dire une société fondée sur l échange, le partage et les rapports de flux plutôt que sur les rapports de force. Cette société fluide que j ai décrite dans mon livre "Surfer la vie" est une société fondée sur le préfixe "co" : Covoiturage, Copartage, cohabitation, Coéducation et Communication. L aspect collaboratif sera amplifié et renforcé par les réseaux sociaux et l internet en général, c est à dire la communication de personne à personne et l extension générale dans la société de ce que l on appelle le "pair à pair" (Peer-to-peer en anglais, ou P2P) qui a commencé avec la musique et la vidéo et qui aujourd hui va se prolonger par tous ces échanges, ces partages, avec le préfixe "Co" et bien entendu ça touchera la mobilité et les énergies. Je pense en effet que la mobilité du futur sera à la fois une mobilité collective avec de nouveaux systèmes de transport collectifs moins polluants, moins bruyants, plus rapides et plus flexibles. Je pense que nous irons vers une mobilité individuelle de type modulaire, utilisant des véhicules électriques ou hybrides rechargeables capables de parcourir de longues distances grâce à des prolongateurs d autonomie et des batteries toujours plus performantes. Mais n oublions pas que les véhicules légers de mobilité auront une grande place dans nos sociétés : il y a aujourd hui plus de 180 millions de vélos électriques en Chine et le secteur des deux-roues et des quadricycles est promis à un bel avenir. Aujourd hui, la voiture électrique ne connait pas encore le succès qui lui est promis car elle est encore chère et son autonomie est limitée. Mais elle est déjà très pertinente pour des flottes municipales, professionnelles ou d autopartage, et il ne faudrait pas sous-estimer son potentiel incroyable en terme de stockage de l énergie. La voiture électrique est une batterie sociétale mobile qui peut être à la disposition de tous, même si elle n a qu un propriétaire. Une voiture reste à peu près 95 % de son temps en stationnement ; avec le système qu on appelle V2G (pour "Vehicle to Grid"), la voiture électrique pourra céder de l électricité au réseau intelligent de distribution de l électricité. Sachant qu une voiture stocke environ 10 kwh, s il y a un million de voitures électriques en France en 2020, cela représente 10 GWh de stockage de l électricité, soit l équivalent de 10 réacteurs nucléaires! Dans les débats politiques, la vision systémique manque cruellement et nous sommes pénalisés par une vision extrêmement analytique. Pour les énergies, nous raisonnons encore en termes de centrales ou de filières, alors que le futur énergétique doit se penser en termes de "dé-centrales" interconnectées entre-elles et de matrices multimodales intégrant toutes les énergies renouvelables : du solaire à la biomasse en passant par la l éolien, la géothermie ou l hydroélectricité. Ce modèle est valable à condition que ces énergies intermittentes soient combinées à d autres qui sont fixes et distribuées ensuite dans le Smart Grid qui se met en place progressivement dans le monde entier. Une véritable démocratie énergétique est entrain de naitre avec le partage de l énergie en peer to peer, une sorte d Internet de l énergie qui nous conduira vers l éco-mobilité. L auto-mobilité nous a permis de nous libérer du temps et de l espace et des monopoles des transports collectifs ferroviaires en partie. L info-mobilité qui a 30 ans nous a permis grâce à la télévision, aux ordinateurs et aujourd hui au smart phone de créer de l information et d en recevoir. Le smartphone est devenu en quelque sorte l équivalent de l automobile sur les routes de l information, mais il nous manque encore l éco-mobilité. Ce que j appelle l "éco-mobilité", c est la capacité de créer de l énergie, de la partager, de l échanger, notamment par les réseaux intelligents et le mix énergétique. Elle nous permettrait de sortir progressivement du 1

2 nucléaire d ici 25 à 30 ans. Les américains ont déjà un mot pour ça, ils appellent ça des "Pro-sumers", c est à dire des producteurs-consommateurs de l électricité. Malheureusement, les responsables politiques et les grandes industries continuent à se structurer sous forme pyramidale "top down" (du haut vers le bas) et ne semblent percevoir cette réalité en mouvement. Par exemple, je pense qu on ne parle pas assez d hydrogène L hydrogène sera du soleil en conserve, produit par l électrolyse de l eau grâce à l énergie solaire ou par la biomasse, il sera incontestablement un des fluides vecteurs énergétiques du futur, y compris dans le transport. J ajouterais enfin que la voiture n est plus une boite avec des roues qui transporte des gens. Elle devient progressivement un service relié au smartphone, à l internet intelligent du futur. Votre voiture électrique se partage à distance et sera bientôt capable de vous dire où et comment vous recharger en temps réel. La notion du transport change complètement, promue par quelques acteurs engagés et clairvoyants. Je pense que l Avere-France, qui s appuie sur ces nouveaux arguments, participe à cette mutation qui va ouvrir la route vers la démocratie énergétique et à la véritable éco-mobilité." Propos recueillis par Jean Patrick Teyssaire, Planète Verte Illustration : Joël de Rosnay 2012 A LA UNE Rencontres Nationales de la logistique et de la livraison en véhicule électrique par Avere-France L Avere-France organise le mercredi 26 septembre prochain les premières Rencontres Nationales de la logistique et de la livraison en véhicule électrique. L occasion pour les acteurs publics et privés de se rencontrer et de découvrir les résultats et les orientations issus du groupe de travail dédié à la thématique du "dernier kilomètre" au sein de l association. De nombreuses entreprises se sont déjà tournées vers des modes de fonctionnement électriques ou hybrides pour assurer leurs livraisons, que ce soit sur des itinéraires quotidiens, de longs trajets, ou sur le dernier kilomètre. Le véhicule électrique a un important potentiel pour jouer un rôle clé dans la livraison urbaine. Ces rencontres ont pour objectif de stimuler l utilisation pertinente de véhicules électriques dans les derniers kilomètres de livraison. L Avere-France présentera les résultats et orientations issus de son groupe de travail ad hoc. Différents acteurs de l électromobilité et de la logistique s exprimeront pour développer des réflexions autour d idées novatrices, fortes et concrètes. Les Rencontres Nationales de la logistique et de la livraison en véhicule électrique s adressent aux élus locaux et à tous les acteurs concernés par la chaîne de la logistique urbaine : chargeurs, logisticiens, transporteurs et opérateurs de transport, commerçants : Rencontres Nationales de la logistique et de la livraison en véhicule électrique mercredi 26 septembre h45-15h Préfecture d Ile de France 5 Rue Leblanc Paris Les échanges s articuleront autour de trois tables rondes : Pourquoi le dernier kilomètre doit-il être électrique? Comment s organise la chaîne de la logistique électrique? Quelles mesures incitatives ont été prises par les collectivités pour favoriser la logistique urbaine en véhicule électrique? Programme détaillé de l événement : (Programme Derniers Kms 2012) : L Avere-France tient à remercier toutes les organisations ayant participé aux groupes de travail : COMMUNAUTÉ D AG- GLOMÉRATION DE LA ROCHELLE, ALD AUTOMOTIVE, BSH, CEMAFROID, CLUB DU DERNIER KILOMÈTRE DE LIVRAISON, DERET, EIGSI, GDF SUEZ, GOUPIL, GROUPE CASINO, LA PETITE REINE, LUMENEO, MOBIX, MUSES - MOOVILLE, RENAULT, RENAULT TRUCKS, RENNES METROPOLE, SOGARIS, TLF, VEOLIA, VILLE DE PARIS Inscriptions : Compte-tenu du nombre de places limité, il est indispensable de s inscrire : Tarif normal : 150 TTC Tarif adhérents : 90 TTC 2

3 Inscriptions en ligne avant le 20 septembre, avec règlement par carte bleue, ou par chèque (les réservations seront effectives à réception du chèque), à l ordre de : Avere-France, adressé à : Avere-France, "derniers kms électriques", 112 quater rue Marcadet Paris. Contact : Illustration : Avere-France 2012 Pollution de l air : l InVS s inquiète par Avere-France Dans le prolongement du projet européen Aphekom, l Institut de Veille Sanitaire (InVS) publiait le 10 septembre dernier une étude préoccupante portant sur la pollution de l air dans nos villes. Celle-ci causerait plus de décès annuels dans notre pays et couterait près de 5 milliards d euros par an. L InVS déclare à ce sujet que "les bénéfices sanitaires et économiques potentiels associés à une amélioration de la qualité de l air sont tout à fait substantiels". Qu attendons-nous pour agir? Neuf villes françaises participaient à l enquête : Bordeaux, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rouen, Strasbourg et Toulouse, totalisant à elles seules 12 millions d habitants, dont 6,5 millions exclusivement en région parisienne. L enquête s inscrivait dans la continuité du projet européen Aphekom, une évaluation de l impact sanitaire et économique de la pollution atmosphérique urbaine dans 25 villes européennes, auquel ces villes avaient déjà toutes pris part en L InVS, tout en confirmant l effet sur l espérance de vie évoqué à l époque, a présenté dans cette nouvelle étude les impacts de cette pollution de l air en termes de coûts économiques et humains. Les informations élaborées par l investigation sont saisissantes : les neufs villes françaises concernées arborent des niveaux de particules et d ozone supérieurs aux valeurs guides recommandées par l Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Christophe DECLERCQ, de l InVS précise néanmoins une "forte hétérogénéité" selon les quartiers et souligne qu il s agit de "valeurs d exposition moyennes". Ainsi sur la période de 2004/2006, bien que la valeur guide soit de 10μg/m3, le niveau moyen de particules fines (PM2,5) atteignait les 14 µg/m3 à Toulouse et au Havre ainsi que les 20 µg/m3 à Marseille. Même constatation pour les particules fines PM10 (plus petites) dont la valeur guide est de 20 μg/m3 et qui parviennent cependant à 21,9 μg/m3 à Toulouse et à 29,9 μg/m3 à Marseille. Le non respect de la réglementation transparait également pour l ozone, pour lequel chacune des villes étudiées dépassait, dans l année, la valeur guide journalière (100 µg/m3 maximum sur huit heures), allant de 81 au Havre à 307 à Marseille. Le simple respect des valeurs guides de l OMS des particules fines PM2,5 pourrait augmenter l espérance de vie des personnes âgées de 30 ans et plus de 3,6 mois à Toulouse et jusqu à 7,5 mois à Marseille. L InSV précise qu il s agirait de "différer près de décès par an" avec "un bénéfice associé estimé à près de cinq milliard d euros par an". De la même façon, "près de 360 hospitalisations cardiaques et plus de 630 hospitalisations respiratoires par an dans les neuf villes pourraient être évitées " en respectant la réglementation concernant les PM10. Les résultats de l étude confirment les effets néfastes de la pollution atmosphérique sur la santé et l économie qui lui est liée, et ce en l absence même de pics de pollution. Ces données relancent donc le débat sur le nombre des victimes de la route, qu elles soient directes ou indirectes. Illustration : Invs Semaine européenne de la mobilité : bougez autrement! par Avere-France Et si cette semaine était l occasion de découvrir de nouvelles mobilités, qu elles soient électriques ou partagées? Jusqu au 22 septembre, la Semaine européenne de la mobilité vous fera bouger autrement et sera placée sous le signe de l intermodalité et du respect de notre environnement, avec notamment une journée du covoiturage organisée le 20 septembre prochain. La campagne grand public "Bougez Autrement" s adresse aussi bien aux collectivités qu aux entreprises exploitant un réseau de transport et aux associations. Cet événement est une occasion idéale pour présenter au grand public des solutions de transport alternatives dans le but d avancer sur la voie d une stratégie européenne de transports plus durables. Les collectivités intéressée par cette thématique peuvent également répondre à un appel à projets européen accessible sur le site Internet 3

4 Organisée par le Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie, en partenariat avec l Ademe, le GIE Objectif transport public, le Club des villes et territoires cyclables et la Fub, la Semaine européenne de la mobilité fête ses 10 ans. Créée en 2002 à l initiative de la Commission européenne, a pour objectif d influencer de manière durable la résolution des problèmes de mobilité et de transports urbains et d améliorer la santé et la qualité de vie des Européens. Et autant dire que la mobilité électrique y sera plébiscitée puisque les deux grands objectifs sont la réduction des émissions de GES, des pollutions et des nuisances, ainsi que le changement de comportement en matière de déplacement. Retrouvez les temps forts et toutes les informations sur cette semaine sur le site : L Ademe parie sur l Au-dace! par Alexandre Guillet Fidèle à sa logique environnementale et dans le cadre des investissements d avenir, l Ademe va soutenir 5 projets favorisant la mobilité durable. Gros plan sur l un d entre eux, baptisé Au-dace. Atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, diminuer la dépendance au pétrole, améliorer la qualité de l air Le cahier des charges reste le même, mais réclame d agir par l exemple et la pédagogie pour inciter les français au changement de comportement dans leurs déplacements. Dans cette optique, l Ademe vient de retenir 5 projets innovants (sur 27 dossiers déposés suite à l Appel à Manifestation d Intérêt publié au 1er semestre 2011), et de surcroît complémentaires par rapport à l enjeu de développer des systèmes de mobilité complète et durable. 5 projets placés sous le signe de l innovation Au premier chef, Optimod Lyon centralise toutes les données de mobilité pour fournir aux usagers des informations en temps réel sur l ensemble des modes de transport, à la fois pour les voyageurs et le transport de marchandise. Par ailleurs, Sysmo 2015 propose aux particuliers un calculateur d itinéraire "multimodal" en temps réel et aux collectivités un outil logiciel permettant de bâtir et réguler une offre de transport partagée innovante et interconnectée. De son côté, Bretagne Réalité Augmentée (BMA) apporte aux décideurs publics et privés une aide à la décision en matière de mobilité durable, tandis que E-Partage favorise la mobilité électrique partagée dans les communautés de professionnels tout en garantissant le même niveau d usage et en diminuant les coûts. Enfin, Au-dace vise à accélérer et à unir les offres de déplacements en autopartage, covoiturage et véhicules électriques, et à développer un système d assurance favorisant leur déploiement. Quand la nouvelle mobilité prend forme Au total, les 5 projets représentent un budget de 48 millions d euros, soutenus par l Ademe à hauteur de 18 millions d euros dans le cadre du programme "véhicule du futur" des Investissements d Avenir. Ils devront développer, dans plusieurs territoires d expérimentation, des démonstrateurs (c est-à-dire l étape intermédiaire avant le déploiement à grande échelle) visant, d une part, à faciliter, pour un trajet, le passage d un mode de transport à l autre qu il s agisse de personnes ou de marchandises, et d autre part, à développer la mobilité dite "en partage" pour réaliser des trajets ponctuels ou quotidiens sans être propriétaire ou dépendant d un véhicule particulier. Gros plan sur Au-dace Le nom Au-dace résume l objectif suivant : Accélérer et Unir les offres de Déplacements en Autopartage, Covoiturage et véhicules Electriques, et développer un système assurantiel pour faciliter leur déploiement. Expérimenté à Bordeaux et à Niort, le projet propose en fait la mise en place de passerelles entre les alternatives émergentes de mobilité des personnes (autopartage, covoiturage et véhicules électriques) et leur intégration avec les systèmes de transports publics. "La complémentarité entre ces services semble naturelle mais la convergence implique la mise en place de standards technologiques et la conception de nouveaux produits d assurance qui font partie du projet", souligne l Ademe. Il a pour ambition de décloisonner ces initiatives en offrant un service innovant, performant à la fois sur le plan économique, environnemental et social à l échelle du territoire national et accessible via une centrale de mobilité en ligne. Lancé cette année (pour une expérimentation effective entre 2014 et 2015), ce projet sera piloté par un consortium composé de 10 partenaires, 4 grands groupes, 5 PME et 1 association. Il s appuie sur un budget de quelque 11 millions d euros, dont près de 4,8 millions apportés par l Ademe. Les principaux bénéfices attendus du projet sont les suivants : généralisation des alternatives à l auto-solisme (conducteur seul dans son véhicule) ; amélioration de l offre de transport en commun grâce à des offres flexibles et, pour le dernier km, et ainsi favoriser le report modal vers les transports moins polluants ; diminuer la congestion, surtout en zone urbaine ; optimiser l espace urbain ; et enfin, naturellement, réduire les émissions de gaz à effet de serre et de particules, en particulier en ville. Pour plus de précisions sur ces différents projets, n hésitez pas à vous rendre sur le site de l Ademe. 4

5 DHL accélère l électrification de son parc par Alexandre Guillet Le Gouvernement français vient à peine de renforcer les aides en faveur des véhicules verts en général, et électriques en particulier, que DHL Express annonce l acquisition de nouveaux VE. Détails. Michel Akavi, président directeur général de DHL Express France, vient ainsi d affirmer que le groupe allait renforcer son engagement en faveur du développement de l utilisation d utilitaires propres dans le cadre de ses activités. Concrètement, cela se traduira par l intégration de 20 VE supplémentaires dans sa flotte dans les 18 prochains mois. Et Michel Akavi de préciser qu il ne s agit que d une étape intermédiaire, dans la mesure où une nouvelle avancée significative est attendue à l horizon 2015, avec 30 % de VU électriques dans la flotte. Une utilisation croissante des triporteurs et des VU électriques Ces derniers mois, DHL Express France a donc multiplié les tests-pilotes avec différents constructeurs. On se souvient du Kangoo ZE (DHL a par ailleurs signé un accord logistique avec Renault pour l acheminement des batteries aux concessions Renault "Expert VE") ou de l Iveco EcoDaily VE et depuis le début de l été, le groupe a aussi expérimenté des utilitaires électriques d une autre nature, comme le Mooville pour la tournée urbaine de Rouen ou encore le Colibus dans le centre de Toulouse. "Nous avons la ferme intention de développer rapidement une importante flotte de véhicules propres. Par conséquent, en France, nous menons de nombreuses expérimentations allant dans ce sens et nous avons par exemple adopté les triporteurs pour livrer les centres-villes. Et nous restons toujours à l affût de nouvelles idées, qui permettent de livrer nos clients dans les meilleurs délais tout en respectant l environnement", indique Michel Akavi. Pendant, les Jeux Olympiques, le groupe a, par exemple, eu recours à des coursiers coureurs qui officiaient à pied et en transports en commun. Par ailleurs, l utilisation des triporteurs dans les zones urbaines de 9 villes françaises (Bordeaux, La Rochelle, Lyon, Montpellier, Nice, Orléans, Rennes, Toulouse et Strasbourg) a permis en 2011 un gain de litres de carburant et de tonnes de gaz à effet de serre. Go Green, une vision d entreprise Ces différentes initiatives s inscrivent dans le cadre du programme Go Green qui se déploie à l échelle du groupe DHL. Initié en 2005, il fixe un objectif de réduction des émissions de CO2 de 30 % entre 2007 et En France, DHL avait ainsi signé dès 2007 une charte avec le Ministère des Transports et l Ademe, afin de développer les énergies alternatives et les modes doux tout en optimisant la consommation globale (via les normes Euro). Très global, ce programme s articule autour de cinq axes principaux : l optimisation du parc, l optimisation des infrastructures et de l organisation, la politique Achats, la R&D, et la formation et l éducation. Des exemples valent parfois mieux qu un long discours. Grâce aux formations à l éco-conduite des chauffeurs, le groupe affiche un gain de 260 tonnes de CO2 par an. En outre, au cours des trois dernières années, la consommation moyenne de papier des salariés a diminué de 10 kilos. RETOUR D EXPERIENCE Epamarne planche sur des hubs alliant mobilité et lieux de vie par Clotilde Chenevoy Rencontre avec Olivier Baduel, directeur du développement urbain durable au sein d Epamarne. Retour sur les missions d Epamarne et ses projets, de l auto-partage à la création de plates-formes de services. Pouvez-vous présenter brièvement Epamarne? La ville nouvelle de Marne-la-Vallée a été créée il y a une vingtaine d années, et prend appui sur un territoire vierge. Epamarne a été créé dans l optique de coordonner le développement de cette zone. Notre mission consiste à réaliser des acquisitions foncières, à programmer les développements urbains sur le territoire, à réaliser les travaux d infrastructures et de superstructures (voirie, ruissellement d eau, square, ). Notre territoire a la spécificité d être linaire, allant d est en ouest, avec deux espaces paysagers importants, la Marne au nord et la forêt de Ferrières au sud, que nous devons prendre en compte. Quels sont vos projets en termes de mobilité? Avec le RER A, nous avons des centres urbains qui se sont accolés autour de la ville. En partenariat avec le Stif et la SIT, nous cherchons à développer une politique de transports en commun la plus efficiente, d autant que le RER A arrive à saturation. Nous réfléchissons, par exemple, sur le moyen de transmettre les informations aux voyageurs, en créant une plate-forme accessible facilement pour trouver une meilleure mobilité. Nous sommes également engagés dans l auto-partage en entreprise. En 2011, nous avons conclu un partenariat avec MOPeasy, mettant ainsi à disposition des agents trois véhicules électriques pour leurs déplacements professionnels. 5

6 Les collectivités vous suivent-elles dans les projets? Notre mobilité suscite l intérêt des collectivités. Nous cherchons d ailleurs un moyen pour mutualiser entre eux les projets, adoptant une politique de pôle. La démarche a pris corps avec MOPeasy, en lien avec la RATP et la SNCF, où nous avons créé trois plates-formes d auto-partage. Nous voulons donner envie aux gens d utiliser les voitures électriques. Nous cherchons également à déployer d autres types de mobilité. Nous étudions notamment la zone de la cité Descartes, à Noisy-Champs, car une gare du Grand Paris Express s y implantera à partir de Le premier tronçon ralliera le Pont de Sèvres, à Boulogne-Billancourt. De nombreux transports vont se croiser et nous voulons y ajouter de la mobilité douce. De plus, nous voulons inclure de multiples services, pas uniquement de mobilité, mais des services de la ville, de l équipement Autre projet, nous avons également une relation forte avec le groupe Metin, où nous testons actuellement une plate-forme qui a été implantée sur l un de ses sites. L idée consistant à mettre à disposition des utilisateurs des services autour de l automobile, au-delà de la location et de l auto-partage, comme du gardiennage ou des ateliers mécaniques. L idée n est pas de dupliquer ce format, mais pourquoi pas d envisager différentes plates-formes, disséminées sur le territoire, avec une spécificité pour chacune d elles. RETOUR D EXPERIENCE B. Braun, des livraisons qui ne pèsent pas un gramme par Axel Abadie Groupe spécialisé dans la commercialisation de dispositifs médicaux, B. Braun Medical teste pendant six mois la livraison par poids lourds électriques. Une phase test déployée sur Paris, dans la droite lignée de son engagement global en faveur du développement durable. La problématique du dernier kilomètre de livraison a poussé B. Braun Medical à tester le véhicule électrique pour ses clients parisiens intra-muros. Pour cela, l entreprise a fait appel au groupe de transport Deret, qui dispose de deux agences de livraison dans la capitale et de 52 camions électriques à l échelle nationale. Depuis le 18 juin dernier, et pendant six mois, B. Braun expérimente ce mode de transport doux, qu il réserve aux commandes entre 30 et 400 kg. Le groupe fabrique et commercialise à l hôpital des dispositifs médicaux dans les domaines de la chirurgie, de la perfusion, des soins intensifs et de l anesthésie. "Un appel d offres a été mené, explique Emilie Pommier, responsable de la promotion du développement durable chez B. Braun. Nous nous sommes toujours efforcés de travailler avec des partenaires qui partagent nos valeurs, c est le cas avec Deret, groupe familial engagé dans le développement durable." En interne, c est Grégoire Aussedat, chef de projet Supply Chain, qui est à l origine du programme. Le groupe a pris une sérieuse orientation en faveur du développement durable en , planchant déjà sur la problématique de livraison en milieu urbain. Emilie Pommier analyse : "Dans notre logique d amélioration continue en la matière, la Supply Chain est une mine d or. Au niveau du bilan carbone, le poste le plus consommateur étant le transport, il est devenu notre axe principal de réflexion." Dispositif étendu Parmi les autres pistes de réflexion vers des livraisons plus écologique, le groupe n exclut pas, par exemple, l acheminement par voie fluviale. Mais ce choix, dans un premier temps, d une phase pilote tournée vers des poids lourds électriques se calque sur le fonctionnement actuel de B. Braun. Et, avant de penser à une flotte en propre, B. Braun Medical se donne le temps d évaluer l accueil par les clients. Dans le cas où tous les curseurs seraient au vert, nous pourrions imaginer d étendre le dispositif à d autres agglomérations et puis à Paris, peut-être, trouver des solutions complémentaires pour les livraisons en dessous de 30 kg, poursuit Emilie Pommier. A mi-parcours de la phase test, B. Braun ne veut pas croire à de mauvais résultats. Si le groupe ne cache pas l impact positif quant à son image, il assure qu il s agit d une démarche gagnant/gagnant. La responsable de la promotion du développement durable ajoute : Au cœur de cette démarche, il y a la question de la réduction du bilan carbone de l entreprise. Mais le bénéfice est le même pour les établissements de soins qui auront deux ou trois livreurs utilisant des véhicules électriques. Depuis 2010, le groupe a obtenu la certification ISO pour ses cinq sites français, s engageant ainsi à minimiser son empreinte carbone. Chaque année, il mène un audit de suivi. Il s assure ainsi de coller à son objectif : être en constante amélioration sur sa consommation d énergie. "Nous nous sommes fixé l obligation de nous améliorer, grâce à un système de maîtrise et de suivi de la consommation. Nous surveillons l énergie consommée, le CO2, l eau, les impressions. Nous procédons au tri sélectif, au siège comme sur les sites de production et, par exemple, sur notre plate-forme logistique de Ludres, nous récupérons les palettes, détaille Emilie Pommier. 6

7 Démarche participative Le personnel aussi est impliqué dans les différentes opérations durables. Dans le cadre d un plan de déplacement interentreprises, sur le site de Boulogne, B. Braun a lancé une plate-forme de covoiturage. Il s agit d une proposition, rien n est imposé, souligne Emilie Pommier. Il faut mutualiser les démarches avec les autres entreprises. Et pour davantage d incitation, nous avons demandé à la mairie s il était possible de dédier des places de parking au covoiturage, même si cela semble difficile à mettre en place. La responsable de la promotion du développement durable avance : L avantage, c est que le développement durable est vaste, et chacun a une sensibilité qu il peut rapprocher de ce que nous proposons. Que ce soit sur les économies d eau ou d énergie. Nous avons rendu cette démarche participative, avec la création d un générique sur lequel nos collaborateurs peuvent envoyer des suggestions. En interne comme avec les clients, B. Braun Medical décèle quelques timidités. Mais les retours concrets et positifs obtenus encouragent le groupe dans cette voie. Si ce n est pas encore une pratique courante, les gens sont agréablement surpris de voir des véhicules de livraison qui ne font aucun bruit, malgré leur allure classique. Et c est à l avantage du chauffeur-livreur qui, lui aussi, est mieux perçu, se réjouit Emilie Pommier. FOCUS THEMATIQUE Le bonus écologique, nouvelle définition par Avere-France Le plan automobile publié en juillet dernier renforce le bonus malus pour encourager les ventes de véhicules propres et soutenir les efforts des constructeurs pour le développement et la production de ces véhicules. Le décret n du 30 juillet 2012 confirme l application des nouveaux bonus à tous les véhicules facturés à compter du 1er août 2012 et qui entrent dans le cadre du plan automobile : ce sont les véhicules électriques, les véhicules hybrides et les véhicules à moteur thermique faiblement émetteurs de dioxyde de carbone. A noter également que ce nouveau dispositif prévoit que 25% des véhicules achetés par l Etat devront être électriques ou hybrides. Tout comme les voitures des particuliers, les voitures particulières neuves des entreprises et des collectivités peuvent bénéficier d un bonus lors de leur achat. Ces bonus concernent 20% des véhicules vendus aujourd hui, sur un marché où les constructeurs français sont particulièrement bien positionnés. Les nouveaux barèmes du bonus écologique ont été publiés le 1er août 2012 au Journal Officiel et sont applicables pour les véhicules acquis à compter de cette date. Le montant du bonus est appliqué comme suit : Le bonus à l achat des véhicules électriques est porté à 30% du prix d acquisition du véhicule incluant le coût des batteries (véhicules émettant moins 20g de CO2/km), dans la limite de 7000, Le bonus à l achat des véhicules hybrides est porté à 10% du prix d acquisition du véhicule, avec un bonus minimal de 2000 et un bonus maximal de 4000, Le bonus à l achat des véhicules hybrides rechargeables émettant entre 21g de CO2/km et 50g de CO2/km est fixé à 5000 ; celui des véhicules émettant entre 50g de CO2/km et 60g de CO2/km est fixé à Les bonus à l achat des véhicules à moteur thermique faiblement émetteurs de dioxyde de carbone sont aussi relevés : pour les véhicules émettant entre 60g de CO2/km et 90g de CO2/km, il est relevé de 400 à 550 pour les véhicules émettant entre 90g de CO2/km et 110g de CO2/km, il est relevé de 100 à 200 A noter que la commande publique devra être particulièrement exemplaire : les administrations de l Etat et les collectivités locales seront donc éligibles à ces bonus. Au moins 25% des véhicules achetés par l Etat devront être électriques ou hybrides, et tous les véhicules à usage urbain (hors véhicules d intervention) devront être électriques. L ensemble du dispositif bonus-malus sera précisé dans une prochaine loi de finances. Communiqué de presse Plan Automobile Juillet 2012 : Illustration : DR 7

8 PRODUIT DU MOIS 3 innovations majeures au Mondial de l Automobile 2012 pour DBT-CEV par D.B.T - PUBLI-RÉDACTIONNEL - C est une exclusivité Avere-France - Journal de l Automobile : pour la première fois sur un salon français, DBT-CEV dévoilera le 1er chargeur rapide universel AC/DC capable de recharger 100% des véhicules électriques compatibles, une nouvelle gamme de bornes de charge normale spécifiquement dédiées au marché français, et en avant-première, 2 solutions de recharge murale inédites pour véhicules électriques, dont une développée en partenariat avec Seifel. Pour les découvrir, rendez-vous du 29 septembre au 14 octobre à Paris Porte de Versailles sur le stand de DBT-CEV, Hall 2.1, Stand 200B. A l occasion du Mondial de l Automobile 2012, DBT-CEV, acteur français, leader en Europe dans le domaine des infrastructures de recharge pour véhicules électriques, dévoilera de nombreuses innovations qui raviront les actuels conducteurs et futurs propriétaires de véhicules électriques. En effet, l entreprise, basée à Brebières dans le Pas-de-Calais, pionnière dans la conception et la fabrication de bornes depuis 1992, annoncera pendant cet événement mondial 3 avancées majeures qui révolutionneront le futur de la mobilité électrique des Français : La borne de charge rapide universelle AC/DC : le futur de la charge pour les lieux à forte fréquentation : <-- Chargeur rapide universel AC/DC Pour la première fois sur un salon français, DBT-CEV dévoilera au public son nouveau chargeur rapide universel. Capable de charger tous types de véhicules électriques compatibles avec la recharge rapide, ce chargeur de type AC/DC permet, sur une même infrastructure, de recharger des véhicules en courant continu [1] et en courant alternatif (future gamme Renault). Ainsi, en moins de 30 minutes, l utilisateur charge 100% de ses batteries et repart pour plus de 150kms d autonomie. Issue d une technologique brevetée par le constructeur japonais Nissan, cette solution innovante, déjà installée sur l A6 à proximité d Auxerre, permet aux Français d emprunter leur véhicule électrique pour de longs trajets. Une nouvelle gamme de bornes de charge normale spécifiquement dédiées au marché français : idéales pour la recharge en voirie ou en parking public <-- De gauche à droite : Borne de recharge normale modèle NCE, Borne de recharge normale modèle BBR, Borne de recharge normale modèle HRCM, Borne de recharge normale modèle HRCF, et Borne de recharge normale modèle GNS. Afin de répondre au mieux aux besoins des Français, DBT-CEV propose une nouvelle offre d une demi-douzaine de bornes (modèle HRC, GNS, NCE et BBR) offrant un socle de prise de "Type 3 ", conformément aux recommandations du Livre Vert publié en 2011 et relatif au déploiement des infrastructures de recharge sur le territoire national. Ces solutions de charge sur pied, au design unique, proposent à la fois un système d identification utilisateur (par RFID) et un mode supervision via une plateforme internet. Elles seront idéales pour la recharge en voirie ou en parking public. En avant-première, 2 solutions de recharge murale inédites pour véhicules électriques, dont une en partenariat avec l industriel breton Seifel : pour la charge à domicile et sur le lieu de travail Toujours en quête de nouvelles idées, le Département R&D de DBT-CEV a conçu 2 nouvelles solutions de recharge type wallbox qui ont l avantage d être à la fois très compactes et économiques. Elles seront présentées en exclusivité sur le stand DBT-CEV Porte de Versailles. Développée avec Seifel, l EV Stream propose une solution "plug and charge " facile d utilisation et prête à installer : <-- Borne de recharge murale EV Stream De son côté, l EV Pure offre une infrastructure minimaliste, très épurée et à très faible encombrement, qui ravira les amateurs de mobilité électrique à la recherche d une solution fiable, peu coûteuse et néanmoins design : Borne de recharge murale EV Pure --> Avec pas moins d une dizaine d infrastructures de recharge de toute dernière génération faisant rimer "simplicité " et "intuitivité " pour tout type de recharge (normale, accélérée et rapide), DBT-CEV propose ainsi sur le Mondial 2012 l offre de bornes pour véhicules électriques la plus complète du marché. Fort de récents accords de partenariat, ces solutions de recharge seront également présentées sur les stands NISSAN [2] et SODETREL-Groupe EDF [3]. 8

9 Hervé Borgoltz, Président de DBT-CEV, sera présent aux journées presse du Mondial de l Automobile 2012, les 27 et 28 septembre prochains (Pavillon 2.1, stand 200B). Pour toute demande de rendez-vous, contactez Mme Vanessa Perez au ou par mail Notes [1] Nissan, Peugeot, Citroën, Mitsubishi, Subaru, BD Otomotive, Protoscar, Micro-vett [2] Hall 1, Allée B, stand 331 et Hall 2.1, Centre d Essai Nissan Leaf [3] Hall 2.1, stand 228 Portrait "Le développement de la voiture électrique est une tendance lourde, aujourd hui irréversible" Par Avere-France, D.B.T Hervé Borgoltz, PDG de DBT et DBT-CEV A quelques jours de l ouverture du Mondial de l Automobile, la rédaction de la Newsletter du Véhicule Electrique donne la parole à Hervé Borgoltz, récemment élu administrateur de l Avere-France et Entrepreneur de l année pour la région Nord. Rencontre avec un militant pragmatique de la mobilité électrique. Pouvez-vous nous rappeler votre itinéraire professionnel et nous expliquer à quel moment l enjeu du développement durable s est véritablement présenté à vous? "Après une formation Business/Management à l EDHEC de Lille, un DESS Paris Dauphine et un MBA INSEAD, j ai passé 3 ans chez GAZEO (filiale d ingénierie financière de la banque LAZARD), puis 7 ans dans le groupe informatique SLIGOS (Service Informatique), aujourd hui ATOS, en tant que Directeur International. En 1990, je rachète une entreprise du Nord, spécialisée dans la mesure électrique ; ce qui a permis le début de l aventure DBT et dès 1992, nous proposons nos premières bornes à EDF pour La Rochelle ou la ville de Paris " Que répondez-vous aux détracteurs du VE, parfois farouches, sur les arguments des subventions ou du réel bilan écologique des véhicules? "Bonne question à laquelle je commence par répondre que " ce qui est excessif est insignifiant " et que le problème du développement du véhicule électrique doit d abord être apprécié de manière objective, sans à priori, ni œillères, en regardant surtout ce qui se passe dans le monde Or, dans le monde, le développement de la voiture électrique (que ce soit pur E.V., Hybrides ou Hybrides Rechargeables) est une tendance lourde, et je pense qu elle est aujourd hui irréversible. Concernant le véhicule électrique, un des arguments de certains groupes de pression pour le vilipender a été de dire " le véhicule électrique, c est le nucléaire ". Or, aujourd hui, dans un partenariat avec la Compagnie Nationale du Rhône/DBT, dans le projet "MOVE in PURE", il est prouvé que nous pouvons recharger des voitures avec de l énergie 100 % "green ". Ensuite, le "bilan écologique du V.E." tourne souvent sur le problème de l extraction de terres rares qui oblige à traiter des milliers de tonnes de terre pour récupérer les métaux nécessaires pour les batteries. Or, comme ces métaux sont retraitables, nous pouvons imaginer que plus il y aura de batteries, moins nous aurons besoin de détruire la nature pour en avoir, à la différence des énergies fossiles qui resteront elles, extrêmement polluantes à extraire et à consommer! De plus, les batteries de V.E. sont réutilisables en stationnaire pour stocker de l énergie éolienne ou photovoltaïque. Bel exemple de recyclage à 100 %. Concernant le problème des subventions, le but initial était d aider à l obtention de voitures neuves, ce qui a permis de débarrasser tous les parcs mondiaux des vieilles voitures, extrêmement polluantes, pour les remplacer par des véhicules non polluants et qui consommaient moins. Les aides données à la voiture électrique participent à la même démarche. Je ne vois rien de scandaleux là-dedans." Votre partenariat avec la CNR témoigne la réflexion de votre groupe concernant la relation indissociable entre VE et EnR. Qu en est-il exactement? "Le partenariat avec la CNR est emblématique à plus d un titre. Comme je le disais précédemment, MOVE in PURE, c est l assurance pour l utilisateur d avoir de l énergie propre (et cela se fait déjà en Suisse, et dans certaines régions de l Italie ou au Canada, mais il n est jamais trop tard pour le faire en France!) C est aussi la preuve que de grands groupes comme Suez peuvent travailler avec des PME comme DBT de façon très efficace (sachant que EDF nous fait confiance depuis plus de 20 ans sur des partenariats exemplaires). L association PME/GRANDS GROUPES nous permet de développer des produits extrêmement innovants, très rapidement (ce que ne font pas des concurrents fois plus grands. CQFD!). 9

10 Ces partenariats de DBT avec de grands groupes montrent bien que, d une part les PME sont l avenir du pays. A condition que les grands groupes jouent le jeu! Concernant ma société, je ne saurai trop confirmer qu un partenariat avec DBT est d abord un gage de succès et d efficacité pour ceux qui nous font confiance et leur liste n est pas exhaustive " Quelle est votre vision des perspectives qu ouvre le VE par rapport à des environnements de type "smartgrid", par exemple? "Après 30 ans de vie professionnelle, j ai vu passer beaucoup de concepts "made in América " qui me font plutôt penser à des sujets " fourre-tout ": comme nous avions eu les "smart-card" ("carte intelligente" pour dire "carte à micro-processeur") et nous arrivons au "smart-grid" (réseau intelligent) qui comme les "smart-card" ne sont intelligentes qu à partir du moment où ils sont utilisés intelligemment! La finalité des cartes à micro-processeur était essentiellement un moyen de sécurisation et de stockage d information sur un support personnel. Les "smart-grid" se développent (pour des questions de capacité de mémoire et d efficacité de réseaux de communication que l on "out-source ") afin de ne pas encombrer des serveurs particuliers. Concernant le V.E. et les "smart-grid ", comme il faut se connecter avec sa voiture tous les jours sur un réseau, même électrique, cela permet de recueillir les informations quasiment en temps réel sur la voiture, son utilisation, les habitudes du conducteur, etc. qui sont des informations de "profil" qui intéressent au plus haut point les grands groupes pour mieux connaître leurs clients et en faire des "cibles marketing ". Ces réseaux intelligents sont un compromis nécessaire sinon indispensable au développement des flottes de véhicules électriques." Partagez-vous l idée que les entreprises comme les collectivités sont la rampe de lancement idoine pour le VE? "Ayant fait une école de commerce, puis ayant beaucoup travaillé à l international, je suis littéralement atterré de constater qu en France, on ne sache pas que pour qu il y ait une activité économique, il faut qu il y ait un marché et pour qu il y ait un marché, il faut qu il y ait des besoins (on apprend cela en Terminale ES et visiblement pas à l ENA!). Je retourne donc la question : Quel est le besoin des entreprises en termes de mobilité? Quel est le besoin des collectivités locales en termes de mobilité? Concernant les collectivités, tout le monde est d accord pour dire qu elles ont une responsabilité majeure pour l équipement des parkings ou des espaces publics avec des points de recharge. A ce sujet, il se vérifie partout que les pays et les régions qui sont le plus en avance dans la diffusion des véhicules électriques sont les pays qui ont installés le plus de bornes. Comme disait Lao-Tseu "il suffit de trouver la voix "! Concernant les entreprises, je pense qu elles sont le mieux placées pour décider de leur investissement en flottes V.E., en systèmes de recharge et de gestion. Si elles y trouvent un intérêt financier, alors elles investiront! En résumé (et ubi et orbi), le besoin de la voiture électrique, c est d avoir des bornes ou comme disait Jean-Paul Sartre : "comme l existence précède l essence", alors pour la mobilité future : "L électricité se substituera à l essence", si suffisamment de bornes sont installées rapidement " On constate actuellement une accélération concrète dans l émergence du VE. Redoutez-vous encore le spectre d un nouveau rendez-vous manqué avec lui? "J ai coutume de dire dans les tables rondes où je suis invité que la "voiture électrique est un pléonasme, un paradoxe et un défi " En effet, le pléonasme est que le véhicule électrique marche à l électricité (!) et aujourd hui techniquement, que ce soient les voitures, les systèmes de charge ou les systèmes de gestion des flottes ; nous sommes prêts. Le paradoxe - et à nouveau, c est ce que l on oublie trop en France - c est que le véhicule électrique est un marché mondial. Les solutions de recharge rapide mises au point par le groupe de constructeurs Japonais " ChadeMo " au Japon, peuvent être utilisées n importe où dans le monde sur des voitures "ChadeMo ". Soit actuellement 80 % de l offre mondiale Car, ce paradoxe crée un défi industriel, et je pense que si rendez-vous manqué il y a, il sera plutôt au niveau des acteurs Français qui se chamaillent pour les miettes du marché national, sans se préoccuper de l énorme gâteau que constitue le marché mondial, quand tous nos concurrents chassent en meute! La capacité de production des 20 millions de voitures, annoncés par Carlos GOSHN à l horizon 2020 est en place. L alliance RENAULT/NISSAN, par exemple, aura une capacité de production de plus de véhicules électriques par an dès janvier 2013, mais si RENAULT/NISSAN est l acteur le plus important du secteur, il y a aussi une dizaine de constructeurs de voitures électriques qui vont en produire dans l année qui vient! Or, la stratégie de tous ces acteurs est mondiale et certains peuvent tout à fait se permettre de zapper la France, si elle n est pas au rendez-vous, alors que la France ne peut se permettre de ne pas être présente dans cette compétition! C est pour cela que les énièmes annonces qui seront faites lors du prochain Mondial de l Automobile devront absolument être suivies d effets, sinon il y a effectivement un risque que le plan français du véhicule électrique sombre dans l anonymat, voire le ridicule avec l absence de création de valeur économique et d emploi en France qui en seront les conséquences." 10

11 Votre partenariat avec Nissan est très médiatisé, pourriez-vous nous en dire deux mots? "Concernant le partenariat avec Nissan, j aurai tendance à commencer ma réponse par "Il était une fois " puisque en effet l histoire semble incroyable. Tout a commencé avec Fukushima. Tepco qui gérait la Centrale, mais aussi les homologations des chargeurs rapides aux normes ChadeMo au printemps 2011 a dû se recentrer sur ses problèmes gigantesques. Après cette catastrophe épouvantable, c est Nissan qui a repris la présidence du groupement "ChadeMo " (norme de recharges rapides pour Nissan, Mitsubishi, Honda, Toyota et Subaru) avec une stratégie mondiale : le monde divisé en 4 zones : Japon, Asie, Europe, Etats-Unis. Une stratégie par zone, et la volonté d installer rapidement les chargeurs rapides, comme ce qui avait été fait au Japon en utilisant des partenaires techniques dans les zones. Pour l Europe, après des discussions acharnées au cours de l été 2011, Nissan a annoncé un partenariat avec 4 groupes : SIEMENS, EFFACEC, ENDESA et DBT-CEV. Mais, comme dans tout système bien huilé, il y a toujours un grain de sable et cette stratégie idéale s est heurtée au fait que les grands groupes avaient déjà des lignes de produits de recharge rapide "ChadeMo ", et qu il est très compliqué pour des grands groupes d adapter une nouvelle technologie, qui plus est développée par un de leurs clients comme NIS- SAN, et en dehors de leurs propres bureaux d études. Voilà pour le grain de sable Ce qui a propulsé DBT en position de partenaire majeur auprès de NISSAN, puisque en mars 2011, nous avions une borne de recharge rapide en qualification "ChadeMo ". Aussi, à cause de ces évènements terribles, nous avons été la première et la seule société à faire qualifier son chargeur en Europe (quand tous les autres ont été qualifiés au Japon) Aussi, cela ne nous a posé aucun problème de co-développer un produit révolutionnaire, spécifié par les ingénieurs de Yokohama sur la base d une synthèse des 30 produits de charge rapide qualifiés "ChadeMo " disponibles sur le marché à l époque. Aujourd hui, le produit que nous développons dans le partenariat avec NISSAN et les autres constructeurs automobiles "CHAdeMo" est sans aucun doute le meilleur produit, le plus en avance, et - grâce à cette stratégie de partenariat - le moins cher du marché!! Et comme les Japonais ne font jamais rien à moitié, sur le programme total de chargeurs à installer en Europe d ici 2016, Nissan a choisi d en offrir 400 d ici la fin de l année à des partenaires privilégiés sur une ingénierie DBT. En 6 mois, nous allons donc installer 2 fois plus de chargeurs rapides en Europe qu il ne s en est installé durant ces 5 dernières années!! De plus, le fait d avoir récupéré une technologie extrêmement élaborée nous permet aujourd hui de nous focaliser sur l adaptation de ces chargeurs rapides de dernière génération aux besoins réels des marchés européens. Nous en avons installé d ores et déjà dans 35 pays, de Gibraltar à Moscou, de Dublin à Budapest dans le cadre de partenariats avec les plus grands utilisateurs européens, pour des clients aussi variés que Cora, BP, EDF, la ville de Berlin, E-LAAD, pour des projets d envergure nationale!" Quelles perspectives dans les 5 années à venir? "Sans vouloir esquiver la question, je dirais "qui vivra, verra" DBT prend de plein fouet la contradiction Française qui est de dire que nous n avons pas assez de PME, mais de ne pas faire grand-chose pour leur permettre de se développer Comme le développement de la voiture électrique est mondial, nous avons choisi de nous développer en Europe et aux Etats-Unis, et nous préparons activement une gamme de produits complets (Wallbox, bornes de voirie et chargeurs rapides) aux normes "UL" pour les Etats-Unis, le Canada, et sur la norme "COMBO" pour aider nos amis allemands à recharger leurs voitures selon leur propre norme avec nos produits. Ceci dans le prolongement direct de ce que nous avions fait grâce à nos relations privilégiées avec l Alliance RENAULT/NISSAN, puisque nous avons été les premiers à proposer une borne "AC/DC" utilisant un protocole OCPP qui nous permet de travailler avec les plus grands opérateurs de gestion d infrastructures partout dans le monde! Ma seule interrogation est actuellement de savoir si, compte tenu du développement à 95 % international de cette activité, nous pourrons la conserver en France, puisque nous avons de nombreuses sollicitations de fonds étrangers, désireux d accompagner notre développement international avec des stratégies hautement plus agressives et ambitieuses que ce que nous proposent les fonds français Puisque dans les stratégies Japonaises, l échec n est pas envisageable, nous sommes condamnés à réussir Et en effet "qui vivra, verra"!" Hervé Borgoltz et toute son équipe seront présents au Mondial de l Automobile sur le stand de l AVERE-FRANCE, Pavillon 2-1 stand 200B, pour répondre à toutes les questions. Illustration : DBT CEV 11

12 Le saviez-vous? Quelle est votre autonomie avec seulement une heure de charge? Par Alexandre Guillet Comme vous vous en doutiez sûrement, il n y a pas une seule réponse à cette question et le résultat dépend beaucoup du mode de charge adopté. On peut distinguer schématiquement 7 cas de figure. En recharge lente, mode 2 (monophasé 230 V, 8A, 2 kw), votre autonomie après une heure de charge s établit à 10 km. En recharge normale, mode 3 (monophasé 230 V, 16A, 3 kw), votre autonomie après une heure de charge s établit à 20 km. En recharge normale, mode 3 (monophasé 230 V, 32A, 7 kw), votre autonomie après une heure de charge s établit à 40 km. En recharge dite accélérée, mode 3 (triphasé 400 V, 16A, 11 kw), votre autonomie après une heure de charge s établit à 75 km. En recharge dite accélérée, mode 3 (triphasé 400 V, 32A, 22 kw), votre autonomie après une heure de charge s établit à 150 km. En recharge rapide, mode 3 (triphasé 400 V, 63A, 43 kw), votre autonomie après 50 minutes de charge s établit à 150 km. En recharge rapide, mode 4 (courant continu, 120A, 50 kw), votre autonomie après 30 minutes de charge s établit à 150 km. Il convient de souligner que cinq cas de figure garantissent une autonomie supérieure, voire largement supérieure, au trajet quotidien moyen des Français. Et il ne faut pas perdre de vue qu on ne parle de valeurs obtenues qu après une seule heure de recharge! Quiz Quiz Développement Durable avec Jean-Michel Cavret, directeur de la stratégie électro-mobilité de BMW Group France Par Alexandre Guillet L innovation développement durable la plus marquante de ces dernières années, tous secteurs confondus? Internet conjugué au Smartphone qui permet à la planète entière, au même moment, de prendre conscience des phénomènes liés à l activité humaine et donc, d accélérer le processus de réaction y compris à bord des BMW via ConnectDrive. L innovation développement durable BMW la plus marquante de ces dernières années? Chez BMW, nous avons une Direction du Développement Durable depuis 1973.C est la conjugaison de multiples facteurs (production-utilisation-recyclage) qui vaut au BMW Group d être le premier dans la catégorie Constructeurs au Dow Jones Sustainability Index (DJSI) depuis 7 ans consécutivement. On peut citer le programme EfficientDynamics pour les 5 dernières années ( BMW 320 d = 4,1 l/100 km)et bien sûr le prochain lancement en 2013 de BMW i 3. L objet pas très développement durable dont vous ne pouvez pas vous passer? Une tondeuse à gazon thermique en attendant les modèles électriques performants à inductionqui permettront de se passer du fil! pour mieux écouter les oiseaux sans déranger le voisinage. Votre première prise de conscience de l importance du développement durable? Les images de fonte de glaciers, de la Banquise et les inondations monstres. Dans vos fonctions, un choix ou un arbitrage en partie dicté par le développement durable? Après presque 40 ans sur 4 et 2 roues avec des moteurs performants à combustion interne, explorer une nouvelle voie électrique avec des moteurs qui poussent fort de façon linéaire et en silence. Décembre 2009 : plutôt Copenhague ou plutôt Flophenhague "? "Ce qui se fait sans le temps ne lui résiste pas". Il faut que les hommes continuent à se parler directement en vis-à-vis afin de partager une vision commune.faire évoluer les comportements nécessite du temps. Soirée DVD : plutôt Home de Yann Arthus Bertrand ou Une vérité qui dérange" de Al Gore? OCEANS de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud n était pas mal non plus. 12

13 Qui a dit? "Pour moi, le développement de la mobilité électrique, c est plus une mission, une vision du monde qu une affaire de carrière ou de business" Shai Agassi, CEO de Better Place, dans un entretien accordé au Financial Times cet été. Illustration : DR AGENDA EVENEMENTS FRANCE 2012 SEPTEMBRE 20 septembre : Tour de France des véhicules électriques Nice septembre : Salon des déplacements verts - Paris 2e septembre : Bougez malin - Paris - Parvis de l Hôtel de Ville 25 septembre : Mobilité urbaine et technologies de l information et de la communication- Paris 6e 26 septembre : Rencontres Nationales de la logistique et de la livraison en véhicule électrique - Paris 29 septembre-14 octobre : Mondial de l Automobile - Paris Porte de Versailles OCTOBRE octobre : 2e rencontres nationales de l autopartage - Marseille 11 octobre : Tour de France des véhicules électriques La Rochelle 18 octobre : Tour de France des véhicules électriques Nancy 25 octobre : Table ronde : quel avenir pour le véhicule électrique sur le territoire du Calvados? - Bretteville sur Odon 25 octobre : Deuxièmes rencontres de l électromobilité - Angoulême NOVEMBRE 15 novembre : Tour de France des véhicules électriques Orléans novembre : Les Mov eo Days - Versailles - Palais des Congrès novembre : Salon des Maires et des collectivités locales - Paris Porte de Versailles novembre : Pollutec- Lyon DECEMBRE 4 décembre : Deuxième ateliers de l électromobilité - La Rochelle 4 décembre : Congrès annuel des collectivités électromobiles - La Rochelle 4 décembre : Trophées Avere des villes électromobiles - La Rochelle 4-5 décembre : CESA Automovite Electronics - Paris EVENEMENTS INTERNATIONAUX 2012 SEPTEMBRE 18 septembre : Sustainable2Wheels - Bruxelles OCTOBRE octobre : Intelligent Transport Systems World Congress & Exhibition - Vienne 31 octobre : Conference Recharging the European Electric Vehicle Market- Bruxelles DECEMBRE 4-5 décembre : Automotive Electronics Congress- Paris 13

14 Le Journal de l Automobile 21 avenue George V PARIS Tél. : Avere-France 112 quater rue Marcadet PARIS Tél. : Planète Verte 17 rue Dupin PARIS Tél. :

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES POUR PRÉPARER VOS SOLUTIONS DE DEMAIN

TOUT SAVOIR SUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES POUR PRÉPARER VOS SOLUTIONS DE DEMAIN Découvrez toutes les publications d EDF Collectivités sur : www.edfcollectivites.fr Origine 2009 de l électricité fournie par EDF 82,1 % nucléaire - 9,5 % renouvelables (dont 7,1 % hydraulique) 3,5 % charbon

Plus en détail

INVENTER LA MOBILITÉ DE DEMAIN

INVENTER LA MOBILITÉ DE DEMAIN INVENTER LA MOBILITÉ DE DEMAIN La part des transports atteint aujourd hui 0 % de l énergie finale consommée. Avec plus d un Français sur deux vivant en dehors des centres villes et des besoins de mobilité

Plus en détail

Appel à Projet Mobilité électrique durable

Appel à Projet Mobilité électrique durable Appel à Projet Mobilité électrique durable 1 1 Objet de l appel à projet La problématique des modes de déplacements basés sur la prépondérance du véhicule individuel couplée à un mix électrique très carboné,

Plus en détail

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE COP21 VERS UNE MOBILITÉ DURABLE Engagé dans la lutte contre le changement climatique, le Groupe SNCF développe autour du train des offres globales de mobilité durable, pour les voyageurs et les marchandises.

Plus en détail

Développer les véhicules propres

Développer les véhicules propres Développer les véhicules propres Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Service de recharge électrique sur stationnement commercial : Bilan opérateur

Service de recharge électrique sur stationnement commercial : Bilan opérateur Rapport COSMI Drigée par Shadi Sadeghian et Benjamin Pradel Sarah MHIRSI & Yu MAO Master TRADD Promo 10 2013/2014 Service de recharge électrique sur stationnement commercial : Bilan opérateur Contenu 1.

Plus en détail

Electriques, hybrides ou à hydrogène?

Electriques, hybrides ou à hydrogène? Electriques, hybrides ou à hydrogène? Mercredi 20 avril 2011, de 9h30 à 10h45 Dans un contexte français où un fort accent est mis sur le véhicule électrique et ses défis, il est important d'envisager l'ensemble

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

Collectivités et Mobilité durable

Collectivités et Mobilité durable Collectivités et Mobilité durable ENERG & TIC 3 26 mars 2013 Collectivités et Mobilité durable OBJECTIF DE L ATELIER : contribuer au développement de la mobilité durable dans les territoires Partager et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012 SOMMAIRE CONTEXTE ET ENJEUX DE LA LOGISTIQUE URBAINE POUR LE GRAND LYON... PAGE 3 L ESPACE LOGISTIQUE URBAIN

Plus en détail

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Sdem50 Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Un peu d histoire Les prémices du véhicule électrique

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE

REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE 1. Exposé des motifs - Problématique Dans le contexte de crise économique et de profondes

Plus en détail

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision Ecomobilité partagée La 1 ère plateforme d'autopartage et covoiturage intégrée pour l entreprise. Origine MOPeasy a été créée en janvier 2010 par Bruno FLINOIS,, un entrepreneur expérimenté (création,

Plus en détail

La mobilité urbaine: Historique

La mobilité urbaine: Historique MOBILITE La mobilité urbaine: Historique En France, l évolution de la mobilité est due notamment à l essor r de la maison individuelle et au développement de la consommation: La vague de l exode rural

Plus en détail

Dossier de presse. Inauguration de l Espace Logistique Urbain (ELU) de Lille (59)

Dossier de presse. Inauguration de l Espace Logistique Urbain (ELU) de Lille (59) Dossier de presse Inauguration de l Espace Logistique Urbain (ELU) de Lille (59) Vendredi 10 avril 2015 EDITORIAL Le Mot du Port de Lille Comme le précise Philippe Hourdain, Président de la CCI Grand Lille

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE.

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE. Expérimentation d un Véhicule Electrique en Nouvelle-Calédonie Le projet EVE. Comment se comporte le véhicule électrique sous le climat chaud et humide de la Nouvelle-Calédonie? Comment le système électrique

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Pré-réflexion sur un concept d Autopartage à Dijon Etude & Concept Arnaud Belorgey

Pré-réflexion sur un concept d Autopartage à Dijon Etude & Concept Arnaud Belorgey Historique proposition de Logo : Base : Logo Velodi Proposition de Logo : 1 Autres propositions : Mobili, Autodi, Mobidi, Pré-réflexion sur un concept d Autopartage à Dijon Etude & Concept Arnaud Belorgey

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible DOSSIER DE PRESSE saintronic SOMMAIRE Saintronic, la mobilité verte 1 2 3 4 5 LES NOUVELLES BORNES SAINTRONIC, INTELLIGENTES ET CONNECTÉES ELECTROMOBILISONS-NOUS! SAINTRONIC, 40 ANS DE PERFORMANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

TABLE-RONDE 1 : INTERETS ET ENJEUX DE LA MOBILITE ELECTRIQUE. Rôle de l ADEME - Déploiement des bornes de recharge

TABLE-RONDE 1 : INTERETS ET ENJEUX DE LA MOBILITE ELECTRIQUE. Rôle de l ADEME - Déploiement des bornes de recharge TABLE-RONDE 1 : INTERETS ET ENJEUX DE LA MOBILITE ELECTRIQUE Généralités sur la mobilité électrique Joseph BERETTA Gilles FURET Rôle de l ADEME - Déploiement des bornes de recharge Véronique TATRY Jean

Plus en détail

MOBILITE ELECTRIQUE : EDF ET CITIZ PRESENTENT LE 1 ER DISPOSITIF D AUTOPARTAGE DE VEHICULES ELECTRIQUES DE LA REGION CENTRE

MOBILITE ELECTRIQUE : EDF ET CITIZ PRESENTENT LE 1 ER DISPOSITIF D AUTOPARTAGE DE VEHICULES ELECTRIQUES DE LA REGION CENTRE MOBILITE ELECTRIQUE : EDF ET CITIZ PRESENTENT LE 1 ER DISPOSITIF D AUTOPARTAGE DE VEHICULES ELECTRIQUES DE LA REGION CENTRE Le 12 septembre prochain, EDF Commerce Grand Centre présentera en collaboration

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

Axe Carburant Fiche n 1 Choix du mode de propulsion SYNTHESE

Axe Carburant Fiche n 1 Choix du mode de propulsion SYNTHESE Source Mercedes Source : Renault Trucks Source : Modec Fiches actions Charte Objectif CO 2 Fiche n 1 Choix du mode de propulsion SYNTHESE Description de l action Le choix du mode de propulsion s effectue

Plus en détail

Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique

Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique 17 novembre 2011 2 Sommaire Edito I La mobilité du troisième millénaire p.5 Le véhicule électrique : vecteur de la mobilité de demain

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten

Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten M. Laurent Antoni a été reçu par M. Denis Baupin et Mme Fabienne Keller le mercredi 30 janvier 2013. Voici les principaux extraits de son audition

Plus en détail

MARDI 5 JUILLET 2011 REIMS

MARDI 5 JUILLET 2011 REIMS MARDI 5 JUILLET 2011 VOUS ROULEZ EN VOITURE ÉLECTRIQUE? REIMS PARTIE 1 : COMMUNIQUE DE PRESSE E.LECLERC inaugure sa première borne champenoise de recharge pour véhicules électriques à Saint-Brice-Courcelles

Plus en détail

privé 106 PME Magazine / novembre 2012

privé 106 PME Magazine / novembre 2012 106 Mondial de Paris. La dernière Mercedes électrique, SLS, a fait sensation cet automne. Le patron de PME peut passer à la voiture électrique sans déchoir! Photo: Keystone Des voitures vertes, pour vous

Plus en détail

Sommaire. Communiqué de presse. BME, le réseau régional qui fait référence en France. La mobilité électrique : repères

Sommaire. Communiqué de presse. BME, le réseau régional qui fait référence en France. La mobilité électrique : repères Sommaire Communiqué de presse BME, le réseau régional qui fait référence en France La mobilité électrique : repères Les véhicules électriques font leur 1 er Tour de Bourgogne, une démarche pédagogique

Plus en détail

Bourgogne Mobilité Electrique (BME) organise le 1er Tour de Bourgogne en véhicules électriques. 06 juillet 2014

Bourgogne Mobilité Electrique (BME) organise le 1er Tour de Bourgogne en véhicules électriques. 06 juillet 2014 Bourgogne Mobilité Electrique (BME) organise le 1er Tour de Bourgogne en véhicules électriques 06 juillet 2014 De par son coté pédagogique et parce qu il couvre toute une région, cet évènement fera référence

Plus en détail

Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014

Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014 Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014 2014 PREAMBULE Afin d inciter les particuliers, les entreprises et

Plus en détail

Réduction des gaz à effet de serre liés aux transports: viser juste. Atteindre le facteur 4 en 2050 est un objectif ambitieux

Réduction des gaz à effet de serre liés aux transports: viser juste. Atteindre le facteur 4 en 2050 est un objectif ambitieux Certu M o b i l i t é s e t t r a n s p o r t s Le point sur 17 Réduction des gaz à effet de serre liés aux transports: viser juste La prise en compte des émissions de gaz à effet de serre dans les politiques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES. Paris, 13 décembre 2011

DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES. Paris, 13 décembre 2011 DIRECTION DE LA COMMUNICATION SERVICE DE PRESSE Paris, 13 décembre 2011 DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES CONTACTS PRESSE Presse écrite : David Drujon + 33 (0)1

Plus en détail

Cher(e)s ami(e)s, Conseil régional 57, rue de Babylone 75359 Paris cedex 07 SP Tél. : 01 53 85 53 85

Cher(e)s ami(e)s, Conseil régional 57, rue de Babylone 75359 Paris cedex 07 SP Tél. : 01 53 85 53 85 Intervention de Pierre Serne, Vice-président en charge des transports et des mobilités Rapport Nouveaux Véhicules Urbains (NVU) du 13 février 2014 Cher(e)s ami(e)s, Le rapport concernant les Nouveaux Véhicules

Plus en détail

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports»

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports» Relevé de la première partie de la table ronde Programmes «mobilité et transports» Les enjeux : Le secteur des transports est responsable d une part significative de la croissance des gaz à effet de serre

Plus en détail

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Collège Avril 2015 Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Contexte et enjeux Les enjeux du véhicule électrique sont multiples : Réduire

Plus en détail

TABLE-RONDE 2 : RETOURS D EXPERIENCE D UTILISATEURS Vision d une Entreprise

TABLE-RONDE 2 : RETOURS D EXPERIENCE D UTILISATEURS Vision d une Entreprise TABLE-RONDE 2 : RETOURS D EXPERIENCE D UTILISATEURS Vision d une Entreprise Alain LOISON Michel MARIURANO Valérie ROQUES Vision d une Collectivité Jean CAPDEVILLE Vision d un Commerçant Eric MACKOWIAK

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le lundi 20 avril 2015 500 territoires à énergie positive pour la croissance verte et pour le climat

Plus en détail

Rencontres Européennes du Véhicule Electrique à

Rencontres Européennes du Véhicule Electrique à Dossier de presse Rencontres Européennes du Véhicule Electrique à l initiative d EDF et d ERDF 23 et 24 juin 2012 Parking de la Centrale EDF de Cattenom Contacts presse : ERDF Frédérique Lava Déléguée

Plus en détail

LA nouvelle station service. économies. Green up prises et bornes de recharge. (durables) rechargeable

LA nouvelle station service. économies. Green up prises et bornes de recharge. (durables) rechargeable 1 LA nouvelle station service économies (durables) Green up prises et bornes de recharge pour VÉHICULE ÉLECTRIQUE OU HYBRIDE rechargeable 2 VÉHICULES ÉLECTRIQUES / HYBRIDES RECHARGEABLES Un marché qui

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement Car2go. Lyon - 1 ère ville française à accueillir ce nouveau service d autopartage

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement Car2go. Lyon - 1 ère ville française à accueillir ce nouveau service d autopartage DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement Car2go Lyon - 1 ère ville française à accueillir ce nouveau service d autopartage 1 er février 2012 Contact presse : Julie GAUDE Service presse Grand

Plus en détail

TABLE RONDE SUR LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE ET HYBRIDE

TABLE RONDE SUR LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE ET HYBRIDE TABLE RONDE SUR LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE ET HYBRIDE Nous reprenons ci-après le dossier de presse remis à l occasion de la table ronde organisée le 6 septembre dernier sur les véhicules électriques et hybrides.

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 PRÉSENTATION DU TERRITOIRE Territoire: La Communauté d Agglomération de Montauban Trois Rivières

Plus en détail

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 1 Brochure ALD electric INTRODUCTION Notre offre ALD electric se compose d une gamme très complète de véhicules électriques comprenant des hybrides

Plus en détail

Camille DEMAZURE Mars 2014 1

Camille DEMAZURE Mars 2014 1 Camille DEMAZURE Mars 2014 1 Les principes guidant au projet CARBONUS Ville Neuve est une ville résolument tourné vers l avenir. Dynamique et moderne, elle attire de plus en plus de jeunes ménages par

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES Mai 2015 SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES Contexte L Etat s est positionné en faveur du véhicule électrique suite notamment

Plus en détail

COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS

COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS ET NOUVELLES MOBILITÉS Séance du 9 octobre 2014 Ordre du jour ü Affaire n 1 Volet Transports du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance

Plus en détail

EVEER HY PÔLE: PÔLE d Essais pour Véhicules et Equipements à Energie Renouvelable et HYdrogène

EVEER HY PÔLE: PÔLE d Essais pour Véhicules et Equipements à Energie Renouvelable et HYdrogène EVEER HY PÔLE: PÔLE d Essais pour Véhicules et Equipements à Energie Renouvelable et HYdrogène Séminaire ASPROM «L Hydrogène, Vecteur Energétique du Futur» Nicolas DAUDOU, Chef de Projet 27-28 Mars 2012,

Plus en détail

Maîtriser. les émissions liées aux transports touristiques

Maîtriser. les émissions liées aux transports touristiques Maîtriser les émissions liées aux transports touristiques Les enjeux liés aux déplacements touristiques Déplacements et tourisme : la place de la voiture Les déplacements en matière de tourisme représentent

Plus en détail

Appel à projets d expérimentation

Appel à projets d expérimentation Appel à projets d expérimentation Partenaires et territoires d expérimentation DIRECTION DE LA VOIRIE ET DES DEPLACEMENTS DIRECTION DE L URBANISME Plateforme d innovation Logistique et Mobilité Urbaines

Plus en détail

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Novembre 2006 Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : Marion Cocherel (marion.cocherel@porternovelli.fr)

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

Inauguration monautopartage.fr

Inauguration monautopartage.fr 1 Neuilly Lab, le mercredi 14 décembre 2011 Inauguration monautopartage.fr La première plateforme d auto-partage de proximité ou «du local vers le global» Mobilité Propre facile Remerciements 2 Mobilité

Plus en détail

Roul Elec Tour Le rallye 100% électrique d ERDF

Roul Elec Tour Le rallye 100% électrique d ERDF DOSSIER DE PRESSE Roul Elec Tour Le rallye 100% électrique d ERDF 30 JUILLET 2015 ROANNE 11 ET 12 SEPTEMBRE 2015 Roul Elec Tour Le Rallye 100% électrique d ERDF A l occasion de la première édition du salon

Plus en détail

La mobilité électrique en toute liberté

La mobilité électrique en toute liberté La mobilité électrique en toute liberté Des solutions d autopartage en véhicules électriques Proxiway est la filiale de Transdev spécialisée dans l étude et la mise en œuvre de services d autopartage en

Plus en détail

station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility

station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility Infrastructure de chargement La borne Green up Pour des véhicules éléctro et hybrid Les particuliers, entreprises et fournisseurs

Plus en détail

L automobile de demain

L automobile de demain L automobile de demain Notes prises par Patrick MICHAILLE à la conférence de Eric LEMAITRE, CEA/DRT-PARIS/LITEN Visiatome (Marcoule), 9 septembre 2010 Avant de rejoindre le CEA, Eric Lemaître a travaillé

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine MODULE 6 : Mobilité Quelques éléments de contexte Se déplacer, un «droit» fondamental pour accéder aux besoins essentiels : s éduquer, se soigner, travailler, consommer, se divertir... Désormais, la mobilité

Plus en détail

Position de Mobilité électrique Canada sur les incitatifs financiers pour favoriser le transport électrique.

Position de Mobilité électrique Canada sur les incitatifs financiers pour favoriser le transport électrique. Position de Mobilité électrique Canada sur les incitatifs financiers pour favoriser le transport électrique. Document approuvé par le Conseil d administration Mobilité électrique Canada 1 Mars 2014 Le

Plus en détail

Réunions des secteurs d énergie juin 2015. Secteur n 8-Carentan / Sainte Mère Eglise

Réunions des secteurs d énergie juin 2015. Secteur n 8-Carentan / Sainte Mère Eglise Réunions des secteurs d énergie juin Secteur n 8-Carentan / Sainte Mère Eglise Ordre du jour Ordre du jour Diagnostic du réseau électrique, Point sur les études en cours, Point sur les travaux en cours,

Plus en détail

Le transport de marchandises dans la Ville de Paris

Le transport de marchandises dans la Ville de Paris Le transport de marchandises dans la Ville de Paris RUNGIS septembre 2009 Direction de la Voirie & des Déplacements Agence de la Mobilité - Usagers & Marchandises La Ville de Paris 2.125 millions d habitants

Plus en détail

Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air

Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air Comment lutter contre la pollution urbaine Le Plan d urgence pour la qualité de l air Page 2 / 10 Comment lutter contre la pollution urbaine : Plan d'urgence pour la Qualité de l'air UCIL COMMISSION ÉCOLOGIE

Plus en détail

Appel à Projets. Expérimentation du déploiement de bornes de recharge sur le domaine public et du développement de la mobilité électrique

Appel à Projets. Expérimentation du déploiement de bornes de recharge sur le domaine public et du développement de la mobilité électrique Appel à Projets Expérimentation du déploiement de bornes de recharge sur le domaine public et du développement de la mobilité électrique Novembre 2012 1- Contexte général Parce que la région Nord-Pas de

Plus en détail

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Avril 2007 SOMMAIRE I. La problématique du Transport de Marchandises en Ville (TMV) II. Une démarche pionnière dès 1999 avec

Plus en détail

Les livraisons de marchandises au centre-ville de Montpellier

Les livraisons de marchandises au centre-ville de Montpellier Livraisons de marchandises en ville Les livraisons de marchandises au centre-ville de Montpellier Direction Aménagement Programmation V.Meyer Livraisons de marchandises en ville Montpellier en quelques

Plus en détail

Paris dévoile son Plan Vélo 2015-2020

Paris dévoile son Plan Vélo 2015-2020 DOSSIER DE PRESSE Paris dévoile son Plan Vélo 2015-2020 CONTACT PRESSE : NADHERA BELETRECHE / 01.42.76.49.61 / presse@paris.fr 1 Sommaire Edito Christophe Najdovski... 3 Plus de 7.000 contributions des

Plus en détail

Projet de conception et management des mobilités innovantes

Projet de conception et management des mobilités innovantes Master Transport et Développement Durable Projet de conception et management des mobilités innovantes Mise en place d'un service de recharge rapide sur corridor autoroutier Bilan opérateur Présenté par:

Plus en détail

La location de voiture presque gratuite.

La location de voiture presque gratuite. La location de voiture presque gratuite. Dossier de presse Septembre 2010 UN PARTENARIAT UCAR STATION, LE NOUVEAU CONCEPT D AUTO-MOBILITÉ! En avant-première de la Semaine de la Mobilité et de la Journée

Plus en détail

Le plaisir de vivre, le plaisir de rouler Testez maintenant les nouvelles propulsions

Le plaisir de vivre, le plaisir de rouler Testez maintenant les nouvelles propulsions Le partenaire officiel de votre marque est à même de vous informer Vous souhaitez savoir quel modèle WE CARE répond le mieux à vos besoins? Ou bien vous avez envie, par exemple, de jeter un coup d œil

Plus en détail

: énergie, conversion photovoltaïque, solaire

: énergie, conversion photovoltaïque, solaire Ambassade de France au Japon Service pour la Science et la Technologie 4-11-44, Minami-Azabu, Minato-ku, Tokyo, 106-8514, Japon Tél. : 81-3-5798-6034 Fax : 81-3-5798-6050 http://www.ambafrance-jp.org Domaine

Plus en détail

Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers

Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers Automobile Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers Jacques aschenbroich Directeur général de Valeo Un équilibre nouveau s annonce dans l industrie automobile.

Plus en détail

La problématique climat-énergie

La problématique climat-énergie La problématique climat-énergie 80 % de l énergie qu utilise l humanité provient des fossiles Si l effet de serre n existait pas l humanité pourrait disposer de plus de 150 ans d énergie fossiles. 80 %

Plus en détail

Fusions & Acquisitions Magazine Mars/Avril 2012 Laurent Des Places, Associé, Secteur Automobile Florent Steck, Associé, Transaction Services

Fusions & Acquisitions Magazine Mars/Avril 2012 Laurent Des Places, Associé, Secteur Automobile Florent Steck, Associé, Transaction Services Fusions & Acquisitions Magazine Mars/Avril 2012 Laurent Des Places, Associé, Secteur Automobile Florent Steck, Associé, Transaction Services Avec l aimable autorisation de Fusions & Acquisitions Magazine

Plus en détail

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain www.wattmobile.fr Dossier de presse Wattmobile 1 1. Vision et Missions

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du taxi

Mémoire sur l industrie du taxi Mémoire sur l industrie du taxi Présenté à la : Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures et Commission permanente du conseil municipal sur

Plus en détail

Avec le soutien de. 28 Septembre 2015

Avec le soutien de. 28 Septembre 2015 28 Septembre 2015 FISCALITÉ Au regard de la fiscalité on peut répartir les véhicules en trois catégories: Les voitures particulières (68,5 % des immatriculations flottes) qui sont très contraintes en France

Plus en détail

Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025

Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025 Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025 La RATP s est engagée, dès 2014, dans une évolution technologique et écologique majeure avec l objectif de convertir majoritairement

Plus en détail

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique.

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. Direction de la Voirie et des Déplacements 2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. PROJET au 16 / 07 / 08 Version

Plus en détail

INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013

INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013 INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013 18 et 19 juin 2013, Nice Directeur adjoint de l environnement et de l énergie Nice cote d azur Métropole Déploiement d une seconde géneration de smartgrid Nice cote d'azur

Plus en détail

Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation

Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation 28 Interpellation de Madame Fabienne KELLER : Quelle stratégie pour être à la hauteur de la pratique cycliste à Strasbourg? Monsieur le Maire,

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement Présentation L année 2013 a été marquée par la conduite de démarches d envergure, transversales et fondatrices des politiques publiques de MPM en matière de lutte contre le changement climatique, d aménagement

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial

Plan Climat Energie Territorial Plan Climat Energie Territorial Atelier 2 «Déplacements, transport de marchandises» Compte-rendu 02 avril 2013 Mairie de Saint Marcel lès Valence Table des matières 1 Participants...2 2 Réflexions en groupes...5

Plus en détail

L ACHEMINEMENT DES MARCHANDISES PAR VOIE FERREE

L ACHEMINEMENT DES MARCHANDISES PAR VOIE FERREE Le 4 juillet 2007 L ACHEMINEMENT DES MARCHANDISES PAR VOIE FERREE ET VEHICULES ROULANT AU GNV VERS LES MAGASINS MONOPRIX ET MONOP DE PARIS Les données clés du projet..........2 Le projet en détails............

Plus en détail

Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques

Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques Mars 2012 / Livre blanc de Johan Mossberg et Maeva Kuhlich Sommaire Introduction... p 2 Qu est ce qu une station de charge

Plus en détail

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens.

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens. Qu y a-t-il de commun entre un vieux camion et une voiture diesel moderne? Pas grand-chose, sauf la guerre que leur livre la maire de Paris Anne Hidalgo dans sa lutte contre la pollution urbaine. En cette

Plus en détail

Réunions des secteurs d énergie juin 2015. Secteur n 9 Saint Pierre Église / Val de Saire / Montebourg

Réunions des secteurs d énergie juin 2015. Secteur n 9 Saint Pierre Église / Val de Saire / Montebourg Réunions des secteurs d énergie juin Secteur n 9 Saint Pierre Église / Val de Saire / Montebourg Ordre du jour Ordre du jour Diagnostic du réseau électrique, Point sur les études en cours, Point sur les

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse... 3 Le Nord-Pas de Calais se mobilise pour réussir la transition écologique de son économie. 5 Economie verte : définition... 5 Economie verte : la région Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

Employeurs, améliorez les trajets de vos salariés

Employeurs, améliorez les trajets de vos salariés Employeurs, améliorez les trajets de vos salariés Un événement organisé par : www.journeedutransportpublic.fr Des pistes pour agir Le trajet domicile-travail de vos salariés est une composante importante

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS. Mai 2013. Focus sur les infrastructures de charge

DOSSIER DU MOIS. Mai 2013. Focus sur les infrastructures de charge DOSSIER DU MOIS Mai 2013 Focus sur les infrastructures de charge Présentation des charges Les infrastructures de charge peuvent être privées (dans une entreprise, chez des particuliers) ou bien publiques

Plus en détail

Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective. Contexte et Enjeux

Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective. Contexte et Enjeux Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective Contexte et Enjeux Amiens 26 novembre 2015 Yannick PAILLET Véhicule Hybride (VEH) : «Un véhicule

Plus en détail

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique DOSSIER DE PRESSE 24 mars 2011 Contact Sophie CHARBONNIER Attachée de presse 06 46 15 34 21 sophie.charbonnier@la-crea.fr Cathy PREVOST Assistante 02 32 76 69 37 cathy.prevost@la-crea.fr La CREA, pionnière

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Nouvelle mobilité et solutions alternatives dans les zones métropolitaines Jean Grebert, Directeur des recherches de transport et mobilité, Renault L exposé comporte 3 parties

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail