NOR/INT/B/00/00182/C le 7 août 2000 LE MINISTRE DE L INTERIEUR ***

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOR/INT/B/00/00182/C le 7 août 2000 LE MINISTRE DE L INTERIEUR ***"

Transcription

1 Direction Générale de l Administration Direction de l Administration Territoriale et des Affaires Politiques Sous-Direction de l Administration Territoriale Direction Générale des Collectivités Locales Sous-Direction des Affaires des Compétences et Institutions Locales Bureau du Contrôle de Légalité et des Affaires Juridiques Réf. : CIL/1 CC/AMC Affaire suivie par : Mme DULAMON Affaire suivie par : M. CHAMOUX : ? : : : NOR/INT/B/00/00182/C le 7 août 2000 LE MINISTRE DE L INTERIEUR à Mesdames et Messieurs les Préfets de départements *** OBJET : Télétransmission des actes des collectivités locales au représentant de l Etat. Expérimentation sur quatre sites pilotes. P. J. : Un cahier des charges. Dans le cadre du plan d action gouvernemental pour la société de l information, le ministère de l intérieur a décidé d expérimenter la transmission électronique des actes des collectivités locales aux préfectures et aux sous-préfectures dans le cadre du contrôle de légalité. Les conditions techniques de cette expérimentation font actuellement l objet d une concertation avec l Association des Maires de France et l Association des Départements de France. Quatre sites pilotes ont été retenus : il s agit des départements du Rhône, de la Saône-et-Loire, des Yvelines et des Deux-Sèvres. Cette expérimentation, qui doit débuter à l automne prochain, aura une durée de deux à trois mois.

2 Le but de cette expérimentation est double. Il s agit, en premier lieu, de déterminer les caractéristiques techniques les plus adaptées à la pratique de la télétransmission des actes, au regard notamment des contraintes de sécurité. Il s agit, en second lieu, d évaluer les conséquences de la télétransmission sur l organisation du travail dans les préfectures et les sous-préfectures ainsi que dans les collectivités locales. Sur la base des conclusions auxquelles cette expérimentation permettra d aboutir, la généralisation à toutes les préfectures de la télétransmission des actes pourra progressivement être mise en œuvre. Dans ce contexte, et en l attente des résultats de cette expérimentation, nous vous demandons de ne pas engager d expérimentation de télétransmission à votre initiative ou suite à la sollicitation de collectivités locales. En effet, compte tenu de la disparité des choix techniques qui seraient effectués d un département à l autre, l évaluation en serait malaisée et les enseignements incertains dans la perspective d une généralisation au niveau national. Vous trouverez ci-joint pour votre information le cahier des charges de l expérimentation. -2-

3 DGCL CIL/1 le 26 juillet 2000 CAHIER DES CHARGES RELATIF A L EXPERIMENTATION DE TELETRANSMISSION DES ACTES DES COLLECTIVITES LOCALES AUX PREFECTURES INTRODUCTION Les actes des collectivités locales sont, pour les principaux d entre eux, soumis à l obligation de transmission au représentant de l Etat dans le département ou à son délégué dans l arrondissement afin qu il exerce son contrôle de légalité. Le caractère exécutoire de ces actes est subordonné à leur publication ainsi qu à leur transmission effective au représentant de l Etat. La preuve de cette transmission peut être apportée par tout moyen et notamment par l accusé de réception renvoyé par les services préfectoraux aux collectivités locales. Cet accusé de réception est actuellement délivré sous forme d un double de la transmission revêtu du tampon de la préfecture. La mise en place d un système de transmission dématérialisée des actes des collectivités locales vers les préfectures et les sous-préfectures doit permettre à l ensemble des collectivités locales de transmettre par voie télématique les actes soumis au contrôle de légalité, ce qui implique que toutes les préfectures et sous préfectures soient dotées du système informatique leur permettant de recevoir les actes. Une expérimentation sur un certain nombre de sites a été décidée par le ministère de l intérieur pour apprécier notamment le niveau et les modalités de sécurisation du système de télétransmission et son impact sur l organisation et le fonctionnement des préfectures et des sous-préfectures concernées. Cette expérimentation est menée en collaboration étroite avec les associations nationales d élus locaux. LES SITES EXPERIMENTAUX Il s agit de quatre préfectures (la participation des sous-préfectures est laissée à l appréciation du préfet, sauf le cas des sous-préfectures de Parthenay et de Chalon-sur- Saône d ores et déjà sélectionnées) : - la préfecture des Deux-Sèvres (et la sous-préfecture de Parthenay) ; - la préfecture du Rhône ; - la préfecture des Yvelines ; - la préfecture de Saône-et-Loire (et la sous-préfecture de Chalon-sur-Saône).

4 -2- L Association des Maires de France et l association des Départements de France donnent leur accord sur ce choix. Ces associations s engagent à indiquer au ministère de l intérieur les correspondants qui suivront cette expérimentation. Elles s engagent également à répercuter auprès de leurs mandants l intérêt de cette expérimentation et à encourager les collectivités locales du ressort des préfectures sélectionnées à s engager dans cette expérimentation. Pour chaque site, le préfet sollicite la participation des collectivités locales (communes, établissements publics de coopération intercommunale, conseil général, conseil régional) volontaires. Il veille, dans la mesure du possible, à équilibrer la participation entre communes rurales et urbaines. SECURISATION DE LA TELETRANSMISSION Afin d apporter la preuve de la transmission des actes d une collectivité donnée à une préfecture ou sous-préfecture, le système de transmission doit prévoir : - l authentification de l émetteur de l acte transmis. La préfecture ou la sous-préfecture doit être certaine que l acte qu elle reçoit émane bien d une collectivité donnée ; - l authentification de la personne habilitée à effectuer la transmission de l acte ; - l intégrité de l acte transmis, c est-à-dire que l acte transmis par la collectivité territoriale ne doit pas pouvoir être modifié lors de son acheminement télématique à l insu de la collectivité émettrice. - la conservation de l acte transmis avec sa signature par la collectivité locale ; - la conservation de l acte réceptionné avec sa signature par la préfecture ou la souspréfecture ; En sens inverse, le système de transmission dématérialisée doit permettre aux préfectures d émettre des lettres d observations à destination des collectivités locales. Dans ce cadre, le système doit permettre : - pour la préfecture d avoir la preuve de la date d envoi de sa lettre d observations, d assurer la conservation avec la signature du document transmis ; - pour la collectivité d identifier avec certitude l émetteur du message ainsi que la personne habilitée à émettre des observations, de connaître la date d envoi de la lettre d observations, de s assurer de l intégrité du document et d assurer la conservation avec la signature du document réceptionné.

5 -3- Divers systèmes de sécurisation pourront faire l objet d une étude voire d une expérimentation. Ainsi, le système de sécurité reposant sur un système à double clé (clé publique, clé privée) avec comme support des cartes à puces individuelles sera testé. Des organismes certificateurs tiers assurent la certification et la fourniture des cartes à puce (personnalisation graphique et électrique) et des lecteurs de cartes aux préfectures, aux sous-préfectures et aux collectivités locales. Le système doit permettre de gérer un annuaire des personnes détentrices d un certificat et d invalider les certificats en tant que le besoin (par exemple en cas de fin d un mandat électif). Les certificats d authentification sont délivrés à des personnes physiques. De même, un système de sécurité reposant non pas sur un système de carte à puces mais sur des logiciels pourrait être expérimenté. ASSISTANCE TECHNIQUE PENDANT L EXPERIMENTATION Le ministère de l intérieur (direction des transmissions et de l informatique) s engage à assurer une assistance technique au niveau requis pendant toute la durée de l expérimentation pour les préfectures, les sous-préfectures et les collectivités locales sur les quatre sites retenus. CHAMP D APPLICATION DE L EXPERIMENTATION Actes des collectivités locales L expérimentation peut concerner tous les actes des collectivités locales dont la transmission au représentant de l Etat est obligatoire en vertu des dispositions du code général des collectivités territoriales, sous la réserve qu ils soient numérisés ou aisément numérisables, avec ou sans pièces jointes. Sur chaque site, le préfet détermine, en coordination avec les collectivités locales, les catégories d actes concernés par l expérimentation. Courriers du représentant de l Etat Les lettres d observations et recours gracieux, ainsi que les demandes de transmission de pièces complémentaires nécessaires à l appréciation de la légalité de l acte, doivent être transmises sous forme numérique, afin que l expérimentation permette d apprécier les conséquences de cette pratique sur le fonctionnement et l organisation des préfectures et des collectivités locales.

6 -4- GESTION TECHNIQUE DE LA TRANSMISSION NUMERIQUE L expérimentation s accompagne de la suppression de l obligation d une transmission classique sous forme papier, pour les actes télétransmis. Les actes télétransmis doivent être soigneusement archivés dans les préfectures et les sous-préfectures. A cet effet, chaque préfecture et sous-préfecture est dotée d un système de gestion électronique des données (GED) permettant d assurer la conservation des actes reçus. Un dispositif analogue est souhaitable dans les collectivités locales. Ce système d archivage peut permettre de fournir aux collectivités locales des services tels que la recherche plein texte ou par mots -clés. Il est déterminé dans chaque préfecture et sous-préfecture une adresse électronique unique de réception des actes télétransmis par les collectivités locales. Le préfet, après avoir procédé à cette détermination, en informe les collectivités locales. Les services assurant le contrôle de légalité doivent avoir accès aux actes transmis par les collectivités sur cette adresse électronique. Les préfectures et sous-préfectures définissent localement par convention avec les collectivités concernées les versions de traitement de texte (Word notamment), ou d Excel, ainsi que les autres logiciels éventuellement utilisés par les collectivités locales pour saisir leurs actes transmis ensuite sous forme électronique. Le système doit permettre la délivrance immédiate, dès réception de l acte par la préfecture, d un accusé de réception électronique horodaté. Cet accusé de réception doit être émis automatiquement dès l arrivée de l acte sur le serveur de la préfecture ou de la sous-préfecture. Son émission ne doit pas être conditionnée par la lecture de l acte par l agent de la préfecture ou de la sous-préfecture. Le serveur doit être disponible au moins pendant la totalité des horaires d ouverture de la préfecture ou de la sous préfecture. Il est cependant souhaitable que le serveur soit disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

7 -5- ARTICULATION AVEC L APPLICATION INFORMATIQUE CONTROLE DE LEGALITE Les préfectures et sous-préfectures seront à l avenir dotées d une application informatique relative au suivi des actes soumis au contrôle de légalité, dont le cahier des charges a été finalisé et qui doit faire l objet d un appel d offres au cours de l année Dans un premier temps, la saisie manuelle des actes des collectivités locales sera opérée sélectivement. Afin de tirer le meilleur parti de cette application notamment en ce qui concerne les statistiques, il est nécessaire de prévoir la compatibilité entre cette application et la transmission dématérialisée des actes des collectivités locales : les informations transmises par voie dématérialisée devront être récupérées dans l application informatique relative au suivi des actes du contrôle de légalité grâce à un bordereau de télétransmission. Ce bordereau est une fiche d identification contenant les informations essentielles sur l acte telles qu elles sont prévues dans la future application contrôle de légalité (par exemple : collectivité émettrice, nature juridique de l acte, domaine). Ces bordereaux sont des documents pré-formatés utilisant XML. FINANCEMENT DE L EXPERIMENTATION Sur les sites du Rhône, des Yvelines et des Deux-Sèvres, le ministère de l intérieur (au niveau central) finance le système de certification (délivrance d une signature électronique et d une carte à puce à chaque utilisateur et fourniture de lecteurs) des préfectures, sous-préfectures et collectivités locales. Il finance également, en tant que de besoin, l équipement des préfectures et sous-préfectures en gestion électronique de données, en logiciels et en matériel. Sur le site de la Saône-et-Loire, la préfecture finance ces dépenses sur ses crédits propres (dotation du Fonds interministériel à la réforme de l Etat). Les collectivités locales financent l acquisition éventuelle de systèmes de gestion électronique de données, de logiciels et de matériels sur les quatre sites, pour ce qui les concerne. CALENDRIER DE L EXPERIMENTATION L expérimentation commence sur les quatre sites au cours de l automne Elle a une durée de deux mois et demi. EVALUATION DE L EXPERIMENTATION L expérimentation fait l objet d une évaluation dont les conclusions sont remises au cours du premier semestre Sur la base des conclusions de cette évaluation, la télétransmission des actes des collectivités locales pourra être généralisée en janvier 2002.

Convention entre. la préfecture de l Isère et. organisant la télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité

Convention entre. la préfecture de l Isère et. organisant la télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité Convention entre la préfecture de l Isère et. organisant la télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité Page 2/7 1. PARTIES PRENANTES A LA CONVENTION Conformément au décret n 2005-324 du

Plus en détail

Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État

Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État entre la préfecture de l Isère et.. Page 2/7 1. PARTIES

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale numéro

Plus en détail

PARIS, LE11 DECEMBRE 2003. Le ministre délégué aux libertés locales. Mesdames et Messieurs les préfets. Circulaire n NOR/LBL/B/03/10081/C

PARIS, LE11 DECEMBRE 2003. Le ministre délégué aux libertés locales. Mesdames et Messieurs les préfets. Circulaire n NOR/LBL/B/03/10081/C DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES SOUS-DIRECTION DES ELUS LOCAUX ET DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Affaire suivie par : Christophe Renou Tél. : 01.40.07.24.10 Fax : 01.49.27.38.93 Mél.

Plus en détail

POUR LA TELETRANSMISSION DES ACTES SOUMIS AU CONTROLE DE LEGALITE OU A UNE OBLIGATION DE TRANSMISSION

POUR LA TELETRANSMISSION DES ACTES SOUMIS AU CONTROLE DE LEGALITE OU A UNE OBLIGATION DE TRANSMISSION DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE CONVENTION ENTRE LE PRÉFET DE LA HAUTE-VIENNE ET POUR LA TELETRANSMISSION DES ACTES SOUMIS AU CONTROLE DE LEGALITE OU A UNE OBLIGATION DE TRANSMISSION TÉLÉTRANSMISSION DES

Plus en détail

CONVENTION DE MISE EN ŒUVRE

CONVENTION DE MISE EN ŒUVRE PREFECTURE DE L AUBE CONVENTION DE MISE EN ŒUVRE DE LA TELETRANSMISSION DES ACTES - 2 - La loi n 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales, et notamment son article 139,

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau de la protection des personnes SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX

Plus en détail

NE PAS REMPLIR NI SIGNER CET EXEMPLAIRE

NE PAS REMPLIR NI SIGNER CET EXEMPLAIRE NE PAS REMPLIR NI SIGNER CET EXEMPLAIRE CONVENTION RELATIVE AU CONTRÔLE DE LÉGALITÉ DÉMATÉRIALISÉ (PROJET ACTES) PASSÉE ENTRE LA PRÉFECTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE représentée par le préfet et LA COMMUNE

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGFAR/SDTE/N2003-5017 Date : 04 SEPTEMBRE 2003

NOTE DE SERVICE DGFAR/SDTE/N2003-5017 Date : 04 SEPTEMBRE 2003 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de la Forêt et des Affaires Rurales Sous-direction du Travail et de l Emploi Bureau de l Emploi et

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de Préambule - Raison sociale

Plus en détail

Subvention de l Etat aux associations : Document de cadrage

Subvention de l Etat aux associations : Document de cadrage SUBVNET document de cadrage page 1 sur 10 Subvention de l Etat aux associations : Document de cadrage 1 Objectif général du projet... 1 1.1 Fonctionnalités offertes à l usager sur le site... 2 1.1.1 Pour

Plus en détail

PREAMBULE : OBJECTIFS DE LA CONVENTION... 3 1. PARTIES PRENANTES A LA CONVENTION... 4

PREAMBULE : OBJECTIFS DE LA CONVENTION... 3 1. PARTIES PRENANTES A LA CONVENTION... 4 Convention entre le Préfet des Alpes-Maritimes et le Syndicat mixte d aménagement et de gestion du Parc naturel régional des Préalpes d Azur relative à la télétransmission des actes soumis au contrôle

Plus en détail

Convention N /DRxx/2011 relative à la transmission des données de l état civil et/ou des avis électoraux par internet

Convention N /DRxx/2011 relative à la transmission des données de l état civil et/ou des avis électoraux par internet Ministère de l'économie, des finances et de l industrie Institut national de la statistique et des études économiques Commune de Département Direction régionale de Convention N /DRxx/2011 relative à la

Plus en détail

UNIL Stages de Master en psychologie

UNIL Stages de Master en psychologie UNIL Stages de Master en psychologie Contacts coordinatrices des stages : Mme Coralie Magni-Speck (Coralie.Magni@unil.ch) Mme Eva Clot-Siegrist (Eva.Clot-Siegrist@unil.ch, pour l orientation «conseil et

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les Préfets. Objet : Participation des collectivités territoriales aux Systèmes d'information Territoriaux.

Mesdames et Messieurs les Préfets. Objet : Participation des collectivités territoriales aux Systèmes d'information Territoriaux. MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, ET DE LA REFORME DE L ETAT DELEGATION INTERMINISTERIELLE A LA REFORME DE L ETAT MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION Paris, le 10 août 2000

Plus en détail

Evaluation des établissements, des entités de recherche et des formations & diplômes

Evaluation des établissements, des entités de recherche et des formations & diplômes Evaluation des établissements, des entités de recherche et des formations & diplômes GUIDE PRATIQUE DE TRANSMISSION DES DOSSIERS ET DES INFORMATIONS A L AERES 1 Dates à retenir Envoi par l établissement

Plus en détail

MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION DE L EAU LE MINISTRE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION DE L EAU LE MINISTRE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION DE L EAU Sous-Direction de la programmation et des agences de l eau Bureau de l économie de l eau et de la programmation Adresse : 20 avenue

Plus en détail

OBJET : Ratios conjoncturels établis à partir des budgets primitifs communaux 2003.

OBJET : Ratios conjoncturels établis à partir des budgets primitifs communaux 2003. Direction générale des collectivités locales ---- Département des études PARIS, le 02 mai 2003 et des statistiques locales CIRCULAIRE n LBL/B/03/10043/C Le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure

Plus en détail

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY MARCHE A BONS DE COMMANDE MARCHÉ N 1/ST/2013 REGLEMENT DE LA

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE. «Expert en automobile rattaché à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE. «Expert en automobile rattaché à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Expert en automobile rattaché à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Le Professionnel (raison

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service courrier dématérialisé avec Bee-POST

GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service courrier dématérialisé avec Bee-POST GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service avec Bee-POST 2 1. Créer votre compte 2. Imprimante Bee-POST 3. Votre certificat 4. Envoyer un Sommaire Avant-propos...3 1. Créer votre compte...4 2. Télécharger

Plus en détail

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES COMMUNAUTE DE COMMUNES DES TROIS-PAYS 14 rue Clémenceau 62340 Guînes Tél : 03 21 00 83 33 Fax : 03 21 00 83 30 ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Avis n 2013-1150 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 septembre 2013 relatif à une modification du catalogue des prestations du service universel postal

Plus en détail

La vérité sur MSSanté

La vérité sur MSSanté La vérité sur MSSanté Suite aux nombreuses informations erronées diffusées dans les médias depuis vendredi soir, l ASIP Santé souhaite rappeler les principes et la vocation de l espace de confiance MSSanté.

Plus en détail

L'administration électronique à la DGFIP. Gestion Publique

L'administration électronique à la DGFIP. Gestion Publique L'administration électronique à la DGFIP Gestion Publique L'administration électronique : Gestion publique La dématérialisation dans le secteur public local : Signature électronique Le portail Internet

Plus en détail

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer»

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Appel à projets 2013 Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Action 5.3 Attention sélection des projets en deux étapes : 1. Lettre d intention : 29 octobre 2012 2. Dossier présélectionné

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

Instruction DPACI/RES/2002/004 du 28 octobre 2002. Archives de l'education spécialisée

Instruction DPACI/RES/2002/004 du 28 octobre 2002. Archives de l'education spécialisée Instruction DPACI/RES/2002/004 du 28 octobre 2002 Archives de l'education spécialisée Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les présidents des conseils généraux (Archives

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de l'aube Préambule - Le Professionnel de l automobile

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CONVENTION DE MISE EN ŒUVRE DE LA TELETRANSMISSION

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LE REPRESENTANT DE L'ÉTAT ET LA [TYPE DE COLLECTIVITE] DE [NOM DE LA COLLECTIVITE]

CONVENTION ENTRE LE REPRESENTANT DE L'ÉTAT ET LA [TYPE DE COLLECTIVITE] DE [NOM DE LA COLLECTIVITE] P R É F E C T U R E D U C H E R CONVENTION ENTRE LE REPRESENTANT DE L'ÉTAT ET LA [TYPE DE COLLECTIVITE] DE [NOM DE LA COLLECTIVITE] POUR LA TELETRANSMISSION DES ACTES SOUMIS AU CONTROLE DE LEGALITE OU

Plus en détail

COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»? COMMENT REPONDRE ELECTRONIQUEMENT A UNE CONSULTATION?

COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»? COMMENT REPONDRE ELECTRONIQUEMENT A UNE CONSULTATION? COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»? COMMENT REPONDRE ELECTRONIQUEMENT A UNE CONSULTATION? HTTP://MARCHESPUBLICS-AQUITAINE.ORG 2/24 L association «Marchés Publics d Aquitaine»

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES A L ECOLE PRIMAIRE

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES A L ECOLE PRIMAIRE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES A L ECOLE PRIMAIRE Décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 1 SOMMAIRE Les textes Pourquoi la réforme? Les objectifs Le cadrage du temps scolaire L obligation de service des

Plus en détail

Accréditation des Bureaux d enregistrement

Accréditation des Bureaux d enregistrement 1 Accréditation des Bureaux d enregistrement Guide Pratique 2 Table des matières I. Préambule... 3 II. La procédure d accréditation... 3 A. Demande d accréditation... 3 B. Examen du dossier... 4 1. Analyse

Plus en détail

APPEL D'OFFRES. 1. Contexte de l appel d offres... 1 2. Objet de la prestation... 2 3. Modalités d exécution de la prestation... 6

APPEL D'OFFRES. 1. Contexte de l appel d offres... 1 2. Objet de la prestation... 2 3. Modalités d exécution de la prestation... 6 APPEL D'OFFRES Vérification, actualisation et recherche de coordonnées téléphoniques ; prise de rendez-vous et envoi de courriers d invitation pour le projet «Rendez-vous des droits élargi» 1. Contexte

Plus en détail

I- Organisation administrative

I- Organisation administrative Créteil, le 17 octobre 2014 L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Mesdames les inspectrices et messieurs les inspecteurs

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE. Faculté de SSP - Institut de Psychologie

CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE. Faculté de SSP - Institut de Psychologie CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE Faculté de SSP - Institut de Psychologie Personnes de contact : Pour les étudiants de l orientation - Psychologie du conseil et de l orientation

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE CLASSE EXCEPTIONNELLE DES SYSTÈMES D INFORMATION ET DE COMMUNICATION «session 2009» DOSSIER N 2

EXAMEN PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE CLASSE EXCEPTIONNELLE DES SYSTÈMES D INFORMATION ET DE COMMUNICATION «session 2009» DOSSIER N 2 EXAMEN PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE CLASSE EXCEPTIONNELLE DES SYSTÈMES D INFORMATION ET DE COMMUNICATION «session 2009» DOSSIER N 2 Etude de cas à partir de deux dossiers à caractère technique de 20

Plus en détail

Paris, le 26 déc. 2001. Le Directeur des Entreprises commerciales, artisanales et de services

Paris, le 26 déc. 2001. Le Directeur des Entreprises commerciales, artisanales et de services D I R E C T I O N D E S E N T R E P R I S E S COMMERCIALES, ARTISANALES ET DE SERVICES Paris, le 26 déc. 2001 SOUS-DIRECTION E AFFAIRES GÉNERALES ET BUDGÉTAIRES BUREAU E3 TUTELLES DES CHAMBRES DES MÉTIERS

Plus en détail

Signature de la convention permettant la télétransmission des actes budgétaires des collectivités

Signature de la convention permettant la télétransmission des actes budgétaires des collectivités PREFET DU CHER Signature de la convention permettant la télétransmission des actes budgétaires des collectivités DOSSIER DE PRESSE Lundi 12 mars 2012 à 18h00 Préfecture du Cher SOMMAIRE 1 / Dépliant «Actes

Plus en détail

Bourses de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures

Bourses de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures Bourses de recherche Jeff Thompson Politique et procédures International Baccalaureate Organization 2016 Table des matières Objet... 2 Financement... 2 Candidature... 3 Admissibilité... 3 Processus de

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

Les P tits déjs. La dématérialisation

Les P tits déjs. La dématérialisation Les P tits déjs La dématérialisation L administration électronique ou dématérialisation Les obligations réglementaires en matière de dématérialisation Les outils proposés par l ALPI Titre Titre L administration

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Le Ministre de l Intérieur. Mesdames et Messieurs les Préfets ---- * ----

Le Ministre de l Intérieur. Mesdames et Messieurs les Préfets ---- * ---- Direction Générale des Collectivités locales Sous-Direction des Compétences et des Institutions locales Bureau des Structures territoriales CIL/2 - SU/MKC 01.49.27.34.51 Affaire suivie par Susy UNGER n

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Février 2014 / V2 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT PROJET DE CONVENTION DE MANDAT ÉQUIPEMENT DES SALLES SERVEURS DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DU GRAND DOLE ET DE LA VILLE DE DOLE DANS LE CADRE D UN SYSTÈME D INFORMATION MUTUALISÉ ENTRE La Communauté

Plus en détail

Commission Communautaire Commune de Bruxelles Capitale

Commission Communautaire Commune de Bruxelles Capitale Commission Communautaire Commune de Bruxelles Capitale Le Collège réuni Bruxelles, le 3 mai 2016 A Mesdames et Messieurs les Présidents des Centres publics d action sociale, A Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Paris, le 08/10/2004. Circulaire n NOR/LBL/B/04/10077/C

Paris, le 08/10/2004. Circulaire n NOR/LBL/B/04/10077/C MINISTERE DE L'INTERIEUR DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES SOUS-DIRECTION DES ELUS LOCAUX ET DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PROTECTION SOCIALE BUREAU

Plus en détail

ACCORD CADRE Maîtrise d œuvre Petites opérations de bâtiments

ACCORD CADRE Maîtrise d œuvre Petites opérations de bâtiments ACCORD CADRE Maîtrise d œuvre Petites opérations de bâtiments Maître d Ouvrage : Communauté d Agglomération Amiens Métropole - 1 - ARTICLE 1 : MAITRISE D OUVRAGE Le présent accord cadre est lancée par

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «société d assurance indépendante» (Convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale : numéro

Plus en détail

INSTRUCTIONS PROGRAMME DE MOBILITE PROPOSE

INSTRUCTIONS PROGRAMME DE MOBILITE PROPOSE INSTRUCTIONS L objectif du contrat d études est de permettre une préparation transparente et efficace de la période de mobilité et de garantir que les composantes pédagogiques complètement validées par

Plus en détail

OBJET : Appel à projets artistiques, pédagogiques et culturels du premier degré pour l'année scolaire 2011/2012.

OBJET : Appel à projets artistiques, pédagogiques et culturels du premier degré pour l'année scolaire 2011/2012. Cayenne, le 22 mars 2011 Madame le Recteur de l académie Chancelier de l université Directeur des services départementaux De l éducation nationale A Mesdames et Messieurs les directrices et les directeurs

Plus en détail

ENGAGEMENT DE PROGRES ENTRE LA FFP ET L AGEFOS PME POUR LA SIMPLIFICATION ADMINISTRATIVE ET LE DEVELOPPEMENT DE LA PROFESSIONNALISATION

ENGAGEMENT DE PROGRES ENTRE LA FFP ET L AGEFOS PME POUR LA SIMPLIFICATION ADMINISTRATIVE ET LE DEVELOPPEMENT DE LA PROFESSIONNALISATION ENGAGEMENT DE PROGRES ENTRE LA FFP ET L AGEFOS PME POUR LA SIMPLIFICATION ADMINISTRATIVE ET LE DEVELOPPEMENT DE LA PROFESSIONNALISATION Objet : Le présent engagement a pour objet d une part, de promouvoir

Plus en détail

Charte des voyages et sorties scolaires

Charte des voyages et sorties scolaires Charte des voyages et sorties scolaires Vu la circulaire n 2011-117 du 3 août 2011 modifiée par la circulaire n 2013-106 du 16 juillet 2013 portant sur les modalités d organisation des sorties et voyages

Plus en détail

PAS À PAS CRÉATION D UN COMPTE CLOUD POUR LES AVOCATS NON-ÉQUIPÉS D UNE CLÉ E-BARREAU DÉJÀ TITULAIRES D UNE ADRESSE PRENOM.NOM@AVOCAT-CONSEIL.

PAS À PAS CRÉATION D UN COMPTE CLOUD POUR LES AVOCATS NON-ÉQUIPÉS D UNE CLÉ E-BARREAU DÉJÀ TITULAIRES D UNE ADRESSE PRENOM.NOM@AVOCAT-CONSEIL. PAS À PAS CRÉATION D UN COMPTE CLOUD POUR LES AVOCATS NON-ÉQUIPÉS D UNE CLÉ E-BARREAU DÉJÀ TITULAIRES D UNE ADRESSE PRENOM.NOM@AVOCAT-CONSEIL.FR Version 11.10-L2 IMPORTANT : CE MANUEL EST DESTINÉ A CERTAINS

Plus en détail

Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire

Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire Règlement édition 2015-2016 Le Prix Avenir Métiers d Art INMA a pour objectif d encourager

Plus en détail

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/ CAHIER DE SUIVI DU TUTEUR DANS LE CADRE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Ce cahier appartient à Tuteur de Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 6 rue Paradis CS 000 MARSEILLE CEDEX 06 / INTRODUCTION QU EST-CE

Plus en détail

Convention de mise à disposition gratuite de l application logicielle «Relations Administrés en ligne» pour la commune de Gouesnou et ses administrés.

Convention de mise à disposition gratuite de l application logicielle «Relations Administrés en ligne» pour la commune de Gouesnou et ses administrés. Convention de mise à disposition gratuite de l application logicielle «Relations Administrés en ligne» pour la commune de Gouesnou et ses administrés. Entre les soussignés Brest métropole, domiciliée 24

Plus en détail

FERMETURE ET AMENAGEMENT DES ABORDS DE LA MAISON DES EAUX. Règlement de Consultation (R.C.)

FERMETURE ET AMENAGEMENT DES ABORDS DE LA MAISON DES EAUX. Règlement de Consultation (R.C.) PROCEDURE ADAPTEE (article 28 du Code des Marchés Publics) JANVIER 2011 FERMETURE ET AMENAGEMENT DES ABORDS DE LA MAISON DES EAUX Règlement de Consultation (R.C.) R.C. Page 2/9 Pouvoir adjudicateur COMMUNE

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LE MINISTÈRE DE LA JUSTICE LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX CONCERNANT

CONVENTION ENTRE LE MINISTÈRE DE LA JUSTICE LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX CONCERNANT CONVENTION ENTRE LE MINISTÈRE DE LA JUSTICE LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX CONCERNANT LE DEVELOPPEMENT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE COMMUNICATION DANS LE DEBAT JUDICIAIRE ENTRE LES TRIBUNAUX DE GRANDE

Plus en détail

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales STATUTS DE L AGENCE DEPARTEMENTALE DES YVELINES INGENIERY TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales Article 1er - Constitution de l Agence En application de l article L.5511-1

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

LE MINISTRE DE L INTERIEUR MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS P.J :3

LE MINISTRE DE L INTERIEUR MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS P.J :3 Paris, le DIRECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION DIRECTION DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DES AFFAIRES POLITIQUES SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES POLITIQUES ET DE LA VIE ASSOCIATIVE BUREAU DES GROUPEMENTS

Plus en détail

PROCEDURE ADAPTEE MAINTENANCE ACHATS DES EXTINCTEURS ET SIGNALETIQUES INCENDIE

PROCEDURE ADAPTEE MAINTENANCE ACHATS DES EXTINCTEURS ET SIGNALETIQUES INCENDIE MARCHE DE SERVICES PROCEDURE ADAPTEE MAINTENANCE ACHATS DES EXTINCTEURS ET SIGNALETIQUES INCENDIE REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : Lundi 23 Juillet 2012 à 11 H 00 RC

Plus en détail

CNDS et financement des activités d accompagnement éducatif au titre de l année scolaire 2007-2008

CNDS et financement des activités d accompagnement éducatif au titre de l année scolaire 2007-2008 ANNEXE 1 CNDS et financement des activités d accompagnement éducatif au titre de l année scolaire 2007-2008 1. Modalités de mise en place des crédits du CNDS Au titre de l année scolaire 2007-2008, le

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION PANIERS D ICI

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION PANIERS D ICI REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION PANIERS D ICI Introduction : Le but de ce règlement est d avoir la référence écrite sur le mode de fonctionnement de notre association Paniers d Ici, afin que chacun

Plus en détail

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Point d information 1 er décembre 2011 Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Faciliter les relations avec les professionnels

Plus en détail

APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018

APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018 APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018 La loi n 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs dispose que «toute personne majeure

Plus en détail

MODÈLE: ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS

MODÈLE: ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS MODÈLE: ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS ENTRE L Association. dont le siège social est situé.., représentée par M.. en sa qualité de.., ET L organisation syndicale représentée par M.., en sa qualité

Plus en détail

ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE

ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE ET LA CITOYENNETE DES ELEVES REGLEMENT DU PROGRAMME ANNEE 2016/2017 1/7 Le programme «Agir au Lycée pour la Culture et la Citoyenneté des Elèves» («ALYCCE») a pour

Plus en détail

ENTRE. LE REPRESENTANT DE L'ÉTAT dans l'arrondissement de [nom de l arrondissement] ET LA [TYPE DE COLLECTIVITE] DE [NOM DE LA COLLECTIVITE]

ENTRE. LE REPRESENTANT DE L'ÉTAT dans l'arrondissement de [nom de l arrondissement] ET LA [TYPE DE COLLECTIVITE] DE [NOM DE LA COLLECTIVITE] Présentation de la convention-type entre le «représentant de l État» et les «collectivités» souhaitant procéder à la télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité et/ou au contrôle budgétaire

Plus en détail

: 01.44.83.44.40. Nous vous remercions de l attention que vous voudrez bien porter à ces informations. NOTEZ BIEN :

: 01.44.83.44.40. Nous vous remercions de l attention que vous voudrez bien porter à ces informations. NOTEZ BIEN : Cette notice s adresse aux entreprises qui disposent d un système informatique de gestion de personnel ou de paye et souhaitent transmettre via Internet ou à l aide d un support numérique les déclarations

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations

Plus en détail

MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE VEGETALE POUR LE SERVICE MUNICIPAL DES ESPACES VERTS

MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE VEGETALE POUR LE SERVICE MUNICIPAL DES ESPACES VERTS Marché n 012/12072010 POUVOIR ADJUDICATEUR : COMMUNE DE SAINT JEAN CAP FERRAT HOTEL DE VILLE 06230 SAINT JEAN CAP FERRAT MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE

Plus en détail

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères et d origine étrangère. 1 PLAN Introduction Parcours

Plus en détail

Commission nationale de l informatique et des libertés

Commission nationale de l informatique et des libertés Commission nationale de l informatique et des libertés Délibération n o 2014-284 du 3 juillet 2014 portant avis sur un projet de décret relatif à la mise en œuvre d un traitement de données à caractère

Plus en détail

Bulletin B-2. Normes relatives à la fiche de contribution. Obligation. A - Renseignements obligatoires. Renvoi : Loi électorale, article 95.

Bulletin B-2. Normes relatives à la fiche de contribution. Obligation. A - Renseignements obligatoires. Renvoi : Loi électorale, article 95. Bulletin B-2 Normes relatives à la fiche de contribution Renvoi : Loi électorale, article 95.1 BUT Ce bulletin a pour but de prescrire le contenu de la fiche de contribution et de formaliser certaines

Plus en détail

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant?

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? Promotion Petit Poucet 2008 er et 3 mois de conseil 10 lauréats récompensésp Diagnostic personnalisé offert aux 30 finalistes Conception : Agence Cavernamuth www.cavernamuth.com

Plus en détail

I Présentation du nouveau module «Travaux» 5. II Présentation du logiciel : Fonctionnalités 7. III Gérance : Gestion des devis. 26

I Présentation du nouveau module «Travaux» 5. II Présentation du logiciel : Fonctionnalités 7. III Gérance : Gestion des devis. 26 Sommaire I Présentation du nouveau module «Travaux» 5 I.1 Le nouveau module «Travaux» est intégré à Even 5 II Présentation du logiciel : Fonctionnalités 7 II.1 La Barre de navigation 7 II.2 Création d

Plus en détail

CIRCULAIRE BCL 2013/233

CIRCULAIRE BCL 2013/233 Luxembourg, le 20 juin 2013 A tous les établissements de crédit CIRCULAIRE BCL 2013/233 Reporting titre par titre Détention de titres pour compte de tiers non résidents Mesdames, Messieurs, Le 17 octobre

Plus en détail

PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention

PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention Le dispositif «Picardie en fête» vise à soutenir, depuis de nombreuses années, les initiatives socio-culturelles, culturelles et d animation locale dans leur diversité

Plus en détail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail SOMMAIRE 1- Dépôt à partir de l espace privé 3 2- Envoie d un message avec pièce attachée 4 3- Envoie d un message avec pièce attachée via le Webmail

Plus en détail

DÉLÉGATION ACADÉMIQUE AUX RELATIONS EUROPÉENNES, INTERNATIONALES ET A LA COOPÉRATION

DÉLÉGATION ACADÉMIQUE AUX RELATIONS EUROPÉENNES, INTERNATIONALES ET A LA COOPÉRATION DÉLÉGATION ACADÉMIQUE AUX RELATIONS EUROPÉENNES, INTERNATIONALES ET A LA COOPÉRATION DEMANDE DE SUBVENTION POUR ÉCHANGES DE CLASSES A L'ÉTRANGER (HORS ALLEMAGNE) BIR n 9 du 2 novembre 2015 Réf : DAREIC

Plus en détail

@ctes = Aide au Contrôle de LégaliTé dématérialisé

@ctes = Aide au Contrôle de LégaliTé dématérialisé = Aide au Contrôle de LégaliTé dématérialisé L article 72 de la Constitution confie au représentant de l État le contrôle de légalité et le contrôle budgétaire des actes des collectivités territoriales.

Plus en détail

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police Paris, le 19 mars 2007 Le ministre d Etat, ministre de l Intérieur et de l Aménagement du Territoire Le ministre des Affaires Etrangères à Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MAIRIE DE CHAMP SUR DRAC Direction Générale Service des Finances Place des déportés 38560 CHAMP SUR DRAC Tél: 0476688857 ELABORATION ET LIVRAISON DE

Plus en détail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail SOMMAIRE 1- Dépôt à partir de l espace privé 3 2- Envoie d un message avec pièce attachée 4 3- Envoie d un message avec pièce attachée via le Webmail

Plus en détail

Appel à candidature Projet Tableau de bord 115

Appel à candidature Projet Tableau de bord 115 Appel à candidature Projet Tableau de bord 115 A destination des associations régionales FNARS Dans le cadre de sa convention nationale avec la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), la FNARS

Plus en détail

MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES

MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES MAITRE D'OUVRAGE COMMUNUATE DE COMMUNES DU BOULONNAIS DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES Règlement de la

Plus en détail

MARCHE PUBLIC POUR EQUIPEMENT INTERACTIF DE L ECOLE COMMUNALE «MON ECOLE» DE SAINT JEAN CAP FERRAT

MARCHE PUBLIC POUR EQUIPEMENT INTERACTIF DE L ECOLE COMMUNALE «MON ECOLE» DE SAINT JEAN CAP FERRAT Marché n 001/18012011 POUVOIR ADJUDICATEUR : COMMUNE DE SAINT JEAN CAP FERRAT HOTEL DE VILLE 06230 SAINT JEAN CAP FERRAT MARCHE PUBLIC POUR EQUIPEMENT INTERACTIF DE L ECOLE COMMUNALE «MON ECOLE» DE SAINT

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION AMIENS METROPOLE Pôle Juridique et Assemblées BP 2720 80027 AMIENS CEDEX 1 ACCORD CADRE ASSISTANCE ET REPRESENTATION JURIDIQUES REGLEMENT DE CONSULTATION Nom et adresse de l organisme acheteur : Objet

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ;

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ; PROTOCOLE D ACCORD portant sur une démarche d accompagnement personnalisé des jeunes repérés en difficulté de lecture pendant la journée d appel de préparation à la défense (JAPD), dans le cadre d un dispositif

Plus en détail

TRANSPORT DE PERSONNES MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES

TRANSPORT DE PERSONNES MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES TRANSPORT DE PERSONNES MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES CAHIER DES CHARGES MAITRE D'OUVRAGE Mairie de VERNAISON 24 Place du 11 novembre 1918 et du 8 mai 1945 69390 VERNAISON Mairie de Vernaison Direction générale/marché

Plus en détail

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL Document annexe au rapport n 14/162 Commune de Biscarrosse Commune de Gastes Commune de Luë Commune de Parentis-en-Born Commune de Sanguinet Commune de Sainte-Eulalie-en-Born Commune d Ychoux CONVENTION

Plus en détail

Circulaire n 766 du 12 mars 2004

Circulaire n 766 du 12 mars 2004 Circulaire n 766 du 12 mars 2004 OBJET : Système de transmission électronique des documents administratifs entre le Ministère de la Communauté française, les établissements d enseignement et assimilés

Plus en détail

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996)

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) Préambule Les chefs d État et de Gouvernement, réunis lors de leur sixième

Plus en détail

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ Personnel MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction des professions

Plus en détail