Fondation Prince Albert II Monaco au chevet des océans Plastique en Méditerranée : quelles solutions?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fondation Prince Albert II Monaco au chevet des océans Plastique en Méditerranée : quelles solutions?"

Transcription

1 Zoom sur... Solar Impulse, dans les coulisses du Mission Control Center Dossier Le eprix bat son plein! Grimaldi Forum Entre sensibilisation et bilan environnemental Fondation Prince Albert II Monaco au chevet des océans Plastique en Méditerranée : quelles solutions?

2 DOSSIER 3 Le eprix bat son plein! GRIMALDI FORUM 6 Journée de sensibilisation 7 Bilan Environnemental 2014 FONDATION PRINCE ALBERT II 8 Monaco au chevet des océans 9 Le sanctuaire Pelagos 10 Acidification des océans : quels impacts? 11 Plastique en Méditerranée, constat et solutions 14 Cambodge, 1 ère zone maritime protégée 16 MC Beauty & le jardin botanique de Luki ZOOM SUR En direct du QG de Solar Impulse à Monaco MONACO 21 EVER 2015, la parole aux jeunes 22 Une 2 ème vie pour le pavillon Monaco à Milan 23 Halte au gaspillage alimentaire La Direction de l Evironnement certifiée ISO En bref Le MAG s associe avec Radio Ethic, la webradio du changement durable, pour prolonger votre information sur plusieurs des sujets traités dans le magazine. Il vous suffit de cliquer sur pour écouter le reportage audio réalisé par les journalistes de Radio Ethic. Soyez curieux et restez branchés

3 Le eprix bat son plein! La Formule E est un nouveau championnat de la FIA, Pilotes et Equipes, créé pour valoriser les innovations de l énergie électrique dans l environnement de la course automobile. Cette nouvelle discipline est destinée à une nouvelle génération de passionnés du sport automobile. Son but est de dynamiser le marché des véhicules électriques et d en promouvoir la pérennité. Ayant débuté à Pékin en septembre 2014, le championnat se poursuivra au cœur de 10 villes parmi les plus importantes au monde, dans une course autour de leurs icônes emblématiques. Dix équipes, avec chacune deux pilotes, s élanceront au volant de monoplaces électriques pouvant dépasser les 225 km/h. Dossier Le Monaco eprix sera la 7e épreuve du championnat. Cette première mondiale en Principauté scelle l engagement de l Automobile Club de Monaco dans le secteur des Energies Nouvelles et du Développement Durable. L ACM a imaginé tout spécialement une version du circuit du Grand Prix pour la Formule E, incorporant la ligne d arrivée/départ, le nouveau virage à droite de Sainte- Dévote, la zone de la Piscine et le célèbre virage de la Rascasse. Programmée le 9 mai en Principauté, cette 7e manche du championnat FIA de Formule E dont l entrée au public sera gratuite devrait séduire les passionnés, tout comme la piste imaginée pour ce Monaco eprix. Long de 1,76 km, le circuit comporte 12 virages et reprend la majorité du tracé du Grand Prix qui accueille les épreuves depuis 1929, avec notamment les lignes de départ et d arrivée et l emplacement des stands, mais pas la montée vers le casino. «Je pense que le tracé est sympathique, et évidemment, le site est fantastique», affirme l italien Jarno Trulli, expilote de Formule 1 et vainqueur en Principauté en 2004 (Renault). «C est la moitié du circuit de Formule 1, mais suffisant pour les Formules E. Je suis sûr que nous pourrons nous dépasser. Vous pourrez le voir dès le premier virage en épingle, ou vers le tunnel où il y a là aussi un gros point de freinage (Virage 3). A partir de là, nous reviendrons vers le virage du bureau de Tabac et l enchainement des virages de la Piscine, qui en Formule 1, étaient très excitants et stimulants. Avec les monoplaces de Formule E, ils devraient être un peu plus faciles à négocier, même si cela cela reste un défi, surtout à la sortie de la piscine, dont le virage est assez glissant». Le Programme 06:00 Fermeture du circuit à la circulation 08:15-09:00 Essais non qualificatifs 1 10:00 Loterie Qualification Groupe 10:30-11:00 Essais non qualificatifs 2 11:15-11:45 Accès Pit et tours VIP 11:55 Parc Fermé Pré-qualificatif (20 voitures) 12:00-12:10 Essais Qualificatifs Groupe 1 12:15-12:25 Essais Qualificatifs Groupe 2 12:30-12:40 Essais Qualificatifs Groupe 3 12:45-12:55 Essais Qualificatifs Groupe 4 13:30-14:15 Accès Pit et tours VIP 13:50-14:30 Séance autographes Pilotes 14:40-14:55 Parade Piste 16:00 Départ du Monaco eprix (1h de course) 17:00 Cérémonie Podium 17:10-17:25 Conférence de Presse (Top 3 pilotes) 19:00 Ouverture du circuit à la circulation 3

4 Venturi plus que jamais branché e-prix Comment concilier course de vitesse automobile et développement durable, dans un format susceptible de capter l attention du public, des industriels et des sponsors? C était en octobre 2013, à l occasion du SPORTEL Monaco, que cette formule magique avait été dévoilée au grand public : la Formula-E (pour électrique) est née et devient réalité dès septembre étapes dans 10 grandes villes verront alors s affronter 10 équipes internationales composées de deux pilotes et de monoplaces standardisées, sur des circuits exclusivement urbains puisque dans un environnement silencieux et non polluant! «Ce nouveau circuit international va devenir une formidable vitrine pour promouvoir la mobilité propre, s enthousiasmait alors son maître d œuvre au sein de la FIA, Alejandro Agag. Grande nouveauté de ces eprix : l interactivité avec le public puisque les fans ont la possibilité d apporter un vrai soutien à leur pilote préféré en votant électroniquement. Le résultat des votes est concret puisqu il booste la puissance des moteurs pendant plusieurs secondes pendant la course même Moins de deux mois après l annonce de la création de ce nouveau Championnat high tech, dont une étape est forcément programmée à Monaco, le régional de l étape aux ambitions internationales, Venturi, se jette officiellement dans cette nouvelle arène automobile. Un militant écologiste nommé Leonardo dicaprio Basée à Monaco, la nouvelle équipe Venturi Grand Prix Formula E, a été cofondée par Leonardo DiCaprio et Gildo Pallanca Pastor, président de Venturi Automobiles, constructeur pionnier du véhicule électrique haute performance, aux côtés de Bert Hedaya et Francesco Costa. Le futur de notre planète dépend de notre capacité à adopter des véhicules plus propres ou économes en énergie, a déclaré DiCaprio. Venturi Grand Prix a fait preuve d une démarche résolument visionnaire en décidant de créer une écurie de course respectueuse de l environnement, et je suis fier de participer à cet effort. Venturi Grand Prix rejoint d autres grands noms internationaux comme les équipes d Indycar Andretti Autosport et Dragon Racing, China Racing, Super Aguri et Mahindra Racing en Asie, et les écuries européennes de Drayson Racing, e.dams, Audi Sport ABT et Virgin Racing. L équipe Venturi Grand Prix est centrée autour de Venturi Automobiles, leader dans le domaine des véhicules électriques haute performance, maintes fois primé, développant une gamme de voitures électriques de sport, véhicules urbains et utilitaires. Venturi Automobiles détient le record du monde de vitesse en véhicule électrique avec la vitesse de 495 km/h. Constructeur dès l année prochaine L équipe Venturi a d ores et déjà annoncé son intention de devenir constructeur dès la deuxième saison en construisant ses propres monoplaces Formula E, utilisant la chaîne de traction électrique développée pour le véhicule de record de 3000 CV Venturi VBB-3 inauguré il y a quelques mois à Wendover (Utah) par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco. Pour Nicolas Mauduit, Directeur des Programmes chez Venturi, cette évolution est presque naturelle : «Venturi Automobiles est un pionnier dans la fabrication de motorisations électriques hautes performances depuis plus de 10 ans et a développé un réel savoir-faire». En franchissant une nouvelle étape dans l investissement hautement technologique au service de la motorisation électrique, ce qui constitue désormais le fer de lance de la société monégasque, Venturi tend à démontrer un peu plus les très grandes performances de ses motorisations électriques. «Pour nous, l efficacité est le sujet le plus important dans cette compétition. Nous sommes déterminés à développer une chaîne de traction efficace pour se confronter aux autres concurrents» insiste Nicolas Mauduit. Il est vrai que Venturi conçoit des voitures électriques de sport depuis plus de 14 ans et a déjà produit une gamme de chaînes de traction électrique de 200kW à 1MW et détient, faut-il le rappeler, le record FIA de la voiture électrique la plus rapide du monde (495km/h). Dossier 4

5 Nick Heidfeld et Stéphane Sarrazin : deux pilotes à l esprit conquérant Dossier Ils ont la lourde tâche de faire briller le team monégasque dans les courses de Formula E. Venturi a choisi Nick Heidfeld (à droite), l ex-pilote de Formule 1 allemand et Stéphane Sarrazin, pilote français engagé dans les championnats du monde de rallye et d endurance, non seulement pour leur expérience des circuits mais aussi pour leur état d esprit : tous deux font preuve de qualités humaines et d une vision communes aux valeurs et à l esprit de l écurie. Stéphane Sarrazin : «Faire partie de ce championnat est incroyable. Je suis très motivé à l idée de prendre place dans une toute nouvelle voiture à la technologie innovante et de m engager dans une nouvelle discipline. De plus, les circuits urbains promettent beaucoup de compétition et de luttes acharnées entre de très bons pilotes. Vous devez être performant pour faire rêver les gens. C est une très bonne manière d attirer l attention sur les véhicules électriques. J ai trois ans d expérience dans la compétition de voitures hybrides qui a introduit la notion d efficacité en matière d économie d énergie. Le championnat FIA Formula E est encore une nouvelle étape. Ceci est très important et je veux faire profiter le team de mon expérience. Je suis très fier de courir pour Venturi, un pionnier renommé du véhicule électrique. C est le futur». Nick Heidfeld : «C est nouveau, et nouveau est synonyme d excitant. C est un sentiment très particulier de faire partie d un projet qui démarre et qui va beaucoup apporter à l avenir de la compétition et de l automobile. Je me souviens que lorsque je débutais en karting, le développement durable n était pas dans l esprit des gens. Nouveau est également synonyme de découverte. Quand vous avez été impliqué dans la course automobile à un haut niveau pendant si longtemps, vous montez dans une nouvelle voiture et vous commencez à comparer avec ce que vous connaissez déjà. Je vais donc apporter des idées issues de mon expérience pour aider le team à obtenir les meilleurs résultats. Nous travaillerons en équipe pour trouver des solutions : aller de l avant, c est ce que j aime. Préparer une voiture c est vraiment intéressant et très satisfaisant quand la victoire est au bout». 5

6 Journée de sensibilisation : visite d une source souterraine à deux pas du Grimaldi Forum Anticipant sur la célébration de la «Journée Mondiale de l Eau» le 22 mars, le Grimaldi Forum a souhaité sensibiliser de manière originale son personnel à cette problématique de préservation de la ressource qui constitue d ailleurs le domaine prioritaire actuel de sa certification ISO (voir le bilan page suivante) D où vient l eau que nous consommons ici à Monaco? Comment parvientelle jusqu aux robinets du Grimaldi Forum? Manuel Nardi, Directeur Général de la Société Monégasque des Eaux, a laissé filtrer quelques informations de base sur l alimentation en eau de la Principauté avant de guider l ensemble de nos équipes au cœur même d une de ces sources monégasques, au tréfonds d une superbe grotte et à deux pas de notre bâtiment! Inattendu voyage au centre de la Terre depuis l avenue Princesse Grace Grimaldi Forum La Principauté a depuis toujours vécu une tourmentée histoire d eau du fait de la topographie de son territoire mais a été finalement toujours bien pourvue par Mère Nature par la résurgence de plusieurs sources. Avant de les découvrir aux quatre coins du pays, le challenge a consisté à pouvoir la stocker en quantité suffisante pour approvisionner l ensemble d une population concentrée alors sur le Rocher et qui comptait déjà plusieurs milliers d âmes. Ainsi au XVIè siècle, on aménagea dans les sous-sols du Palais Princier une citerne, inédite pour l époque car d une capacité de m 3, afin de récupérer les eaux de pluie, soit l équivalent de deux ans de consommation. Plus tard, une seconde citerne dite du Souterrain vit le jour à l emplacement de l actuelle Maison d arrêt, toujours sur le Rocher. Néanmoins en 1726, un arrêté limitait la consommation par personne et par jour à deux litres. En tout une dizaine de puits ont été recensés sur l ensemble du territoire monégasque. Dans le Vallon de la Noix, l eau s écoulait même toute l année, justifiant l implantation dans ce quartier de plusieurs moulins au début du XIXè siècle. En 1871, on met à jour la source du Ténao dont l eau de grande qualité devient la principale source d approvisionnement. 60 personnes travaillent alors à actionner les pompes qui vont alimenter les diverses fontaines publiques. 18 mars 1893, découverte de la source Alice, née d une faille géologique qui coince cette nappe d eau contre le terrain imperméable du Larvotto. Elle sera rendue accessible par le creusement d une galerie rejoignant le puits d un particulier de l époque, un certain Charles Vaulabelle qui donnera son nom à la «grotte» abritant la source. C est à cet endroit qu a été érigé le siège de la Société Monégasque des Eaux, quasiment en face du Grimaldi Forum, et qui a donc fait l objet de cette excursion souterraine. En 1907, mise à jour de la source Ingram, du côté du Monte-Carlo Country-Club. Et en 1930, pour répondre aux besoins d une Principauté grandissante, est mise en œuvre une adduction d eau depuis la vallée de la Vésubie, dans l arrière-pays niçois. Le même dispositif existe aujourd hui avec la Vallée de la Roya, derrière Menton. Il faut noter que depuis 2004, l eau du Vallon de la Noix est toujours récupérée pour être utilisée pour le nettoyage de la voirie et l arrosage des jardins. Ce sont donc m 3 annuels qui ne sont pas prélevés sur les réserves d eau potable. «L autonomie en eau de la Principauté peut atteindre jusqu à 50 %». Selon la pluviométrie, les diverses sources monégasques peuvent fournir de 33 à 50 % des besoins en eau du pays Manuel Nardi a toutefois insisté sur les phases de traitement et de stockage qui sont nécessaire à la bonne consommation de ce «produit alimentaire». La Société Monégaque des Eaux a opté pour la filtration par sable et la désinfection au bioxyde de chlore pour éviter tout risque bactériologique m 3 sont stockés en 7 points de la Principauté et en France d où l intérêt d avoir des points en altitude afin de mieux distribuer l eau sur l ensemble de la Principauté - ce qui correspond à deux jours de consommation. 800 analyses sont effectuées par an et 54 paramètres sont contrôlés. Au travers de 110 kms de conduites, 20 kms de branchements dont 300 bornes anti-incendie, ce sont près de 5 millions de m 3 qui sont distribués annuellement. «La bonne nouvelle est que la consommation baisse, grâce aux nouveaux appareils plus économes en eau, aux efforts anti-gaspillage et aux politiques actives de sensibilisation comme celle menée par le Grimaldi Forum» 6

7 Grimaldi Forum Monaco, un bilan green 2014 sous le signe de la vigilance Certifié ISO depuis maintenant près de sept ans, le Grimaldi Forum Monaco s attache à améliorer d année en année l efficacité de son management environnemental. Les résultats enregistrés en sur nos différents axes prioritaires que sont l eau, l énergie, le tri, le papier ou encore la prévention des risques, montrent que la politique d investissements et d innovation menée a porté ses fruits. Soucieux d impliquer dans cette démarche économique durable ses équipes, ses prestataires et fournisseurs, et plus ambitieux - ses clients, le Grimaldi Forum a réussi à ériger sa politique verte en maillon fort de sa stratégie d entreprise. espaces d exposition. L ensemble de ces aménagements a permis, sur la base de la moyenne des heures d occupation de ces espaces, d évaluer le gain annuel de consommation électrique à un total de kwh par an, soit 0,7 % de la consommation globale. En 2014, ces consommations électriques en valeur brute ont de nouveau été en légère augmentation de 1,15 %, à cause d un dernier trimestre riche en événements de grande taille (Interpol et CIO) et donc particulièrement énergivore par rapport aux années précédentes (jusqu à 25 % supérieur aux cinq dernières années). Grimaldi Forum Des performances environnementales globalement satisfaisantes En matière d économie de la ressource en eau, désignée comme domaine prioritaire actuel de notre certification, on note avec satisfaction qu en sept années de certification, la consommation d eau du Grimaldi Forum a diminué de moitié! Cette tendance s est confirmée en 2014, en passant sous la barre des m 3 consommés annuellement : 9194 m 3 d eau utilisée, soit une baisse de près de 14 % par rapport à l année précédente. Cette baisse résulte notamment des investissements sur les équipements, du comportement responsable de chaque utilisateur et du suivi permanent du fonctionnement du réseau d eau sur site par nos équipes. Les efforts ont porté sur la capacité d intervention en cas de fuite, mais aussi sur la volonté de re-sensibiliser les acteurs internes sur cet axe clé de la politique environnementale du Grimaldi Forum. Le tri sélectif en bon élève de la classe En matière de gestion des déchets, les excellents résultats obtenus en 2013, dépassant largement l objectif fixé, viennent témoigner de l efficacité des actions mises en place au Grimaldi Forum et de l investissement dans un compacteur à cartons. Ainsi, le taux de tri sélectif a fait un bond spectaculaire, passant de 44 % en 2012 à 52,4% en En 2014, ce chiffre global a été maintenu au-dessus de la barre symbolique des 50 %. Mention spéciale à la filière EMR (bac jaune) qui a enregistré son meilleur score depuis la mise en place du tri : + 39 % par rapport à 2013, pour un total de près de 20 tonnes récoltées. En 2015, sur proposition de la SMA, une sous-filière spécifique de récupération hebdomadaire des cartons bruns d emballage a été mise en place, à un rythme hebdomadaire. Notre nouvelle signalétique de tri Dans le domaine de l énergie électrique, là encore le chiffre de la réduction de la consommation globale est significatif, de l ordre de presque 20 %, obtenue depuis l ouverture du Grimaldi Forum en Si en 2013, la consommation d énergie électrique globale du bâtiment s est élévée à 9,56 millions de kwh, soit en valeur brute une augmentation de 0,35 % par rapport à 2012, le ratio prenant en compte la charge totale d occupation du bâtiment n a jamais été aussi optimal depuis sa mise en place en Une politique volontariste d évolution des équipements tendant vers une moindre consommation énergétique s est traduite dans les faits par la mise en place de détecteurs de présence (mouvement et thermique) et de réfection des éclairages, notamment dans toutes les salles de commission et les espaces publics de circulation, qui se poursuit encore aujourd hui dans les Enfin, en matière de gestion des matières premières et consommables dictée par une politique d achats écoresponsables, nous avons enregistré en % des commandes papeterie en papier recyclé ou labellisé FSC ou PEFC,100 % des produits de nettoyage utilisés pour l entretien courant (sols, sanitaires, mobilier) éco labellisés et 72 % du parc fixe d éclairage composé de lampes leds ou à basse consommation. Depuis 2012, la Green Team du Grimaldi Forum s est également fixé un objectif de réduction des consommations de papier (2%), objectif largement dépassé en 2013 (-10%). Cependant en 2014, la consommation a bondi de 3 %, ce qui a conduit à une nouvelle sensibilisation des équipes menée encore à l heure actuelle. La vigilance reste de mise car, dans le domaine environnemental comme dans tout autre, aucun résultat n est définitivement acquis 7

8 Monaco au chevet des océans Décideurs politiques, scientifiques, écologistes et représentants d ONG se sont réunis à l occasion d un événement organisé par la Fondation Prince Albert II de Monaco et la Commission océan mondial, afin de débattre des mesures nécessaires à la protection et à la gestion pérenne de la haute mer et des océans du monde. La haute mer, cette partie de l océan échappant à la compétence nationale de tous les pays (c est-à-dire se trouvant au-delà de leur limite de 200 milles marins) englobe près de la moitié de la surface de la Terre. Pourtant, elle n est en grande partie ni réglementée, ni supervisée, d où l impérieuse nécessité de la protéger et de la gérer. Au côté de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco se trouvaient des représentants de la Commission océan mondial, dont José María Figueres, ancien président du Costa Rica et co-président de la Commission, et Robert Hill, commissaire, ancien Ministre de l Environnement australien et Ambassadeur des Nations Unies. Ce dernier a présenté en détail le dernier rapport de la Commission, qui se penche sur l état des océans du monde, ainsi que les 8 propositions qui visent à restaurer et à protéger cette gigantesque ressource inestimable. La Commission a souligné que les océans fournissent la moitié de l oxygène de notre planète, qu ils absorbent la moitié des émissions de carbone d origine humaine et qu ils sont le socle de la chaîne alimentaire. Les membres de la Commission lancent un avertissement : pour protéger notre approvisionnement alimentaire et les habitats soustendant la biodiversité, des mesures urgentes doivent être prises pour lutter contre la surpêche, la pollution et la hausse des émissions de gaz à effet de serre. Les Nations Unies vont, en effet, se rassembler pour décider ou non de lancer des négociations concernant un nouveau traité sur la conservation de la biodiversité et l utilisation pérenne de la haute mer. En outre, l ONU va adopter de nouveaux objectifs de développement durable qui incluront peut-être comme objectif spécifique la conservation des océans, l un des chevaux de bataille de la Commission océan mondial et de la Fondation Prince Albert II de Monaco. La Commission océan mondial est une commission internationale indépendante qui s intéresse aux grandes menaces pesant sur les océans du monde, et dont l origine remonte à une initiative du Pew Charitable Trusts, en partenariat avec le Somerville College de l université d Oxford, l Adessium Foundation et Oceans 5. La Commission bénéficie certes du soutien du Pew, de l Adessium Foundation, d Oceans 5 et du Swire Group Charitable Trust, mais elle est indépendante. Elle est hébergée par le Somerville College. Toute vie sur Terre dépend de la bonne santé des océans, lesquels nous fournissent de la nourriture, un air pur, de l eau potable et des moyens de subsistance. Pour plus d informations, dont la liste complète des commissaires et leur rapport, rendez-vous sur : Fondation Prince Albert II Cet événement a par ailleurs permis d informer et de galvaniser les participants à propos des enjeux relatifs à la haute mer, et du rôle qu eux et le grand public peuvent jouer en exigeant des actions à l échelle mondiale, notamment à l approche de l année Pour la biographie complète des commissaires : 8

9 «Le sanctuaire Pelagos pour les mammifères marins mérite mieux!» Le sanctuaire Pelagos : 16 années d existence, des avancées scientifiques certaines mais une protection encore peu efficace et efficiente. Fondation Prince Albert II Un appel pour l aire protégée la plus large de la mer Méditerranée a été adressé aux gouvernements français, italien et monégasque qui, en 1999, ont signé l Accord Pelagos relatif à la création en Méditerranée d un sanctuaire pour les mammifères marins. Cette aire protège à elle seule près de 4% du bassin méditerranéen et accueille de nombreuses espèces symboliques comme le rorqual commun, le cachalot et divers dauphins. L appel lancé par la Fondation Prince Albert II de Monaco, le WWF, l UICN et MedPAN a été signé par 17 autres ONG françaises, italiennes et monégasques, parmi lesquelles figurent Greenpeace, la Fondation Nicolas Hulot, France Nature Environnement, Bloom, Sea Shepherd ou encore Surfrider Fondation. L Accord instituant le Sanctuaire depuis près de 16 ans, a fait progresser la recherche sur les mammifères marins mais demeure toutefois faible d un point de vue juridique : sa gouvernance ne permet pas le développement d une vraie gestion internationale. Les ressources nécessaires à la gestion efficace et durable du Sanctuaire sont elles aussi insuffisantes. Les ONG sollicitent ces Etats pour retrouver l ambition initiale qui avait prévalu lors de la création du sanctuaire Pelagos, en lui donnant un nouvel élan au travers d une gouvernance rénovée et des moyens augmentés. En outre, cet appel demande la mobilisation des Etats afin de renforcer leur collaboration, en honorant leurs engagements internationaux, afin que Pelagos devienne un exemple international de conservation de la biodiversité marine. Les ONG signataires de l appel, déclarent qu elles sont prêtes à apporter tout l appui nécessaire aux gouvernements et à proposer des pistes d amélioration pour mener à bien cet effort indispensable à la survie de Pelagos. Le Sanctuaire Pelagos est la première aire transfrontalière de la Méditerranée destinée à la protection des mammifères marins. Sa gouvernance est partagée entre la France, l Italie et la Principauté de Monaco. Son territoire de km 2 s étend bien au-delà de la zone côtière des trois pays, ce qui en fait l un des plus gros défis de conservation jamais lancé en Méditerranée. Le statut d Aire Spécialement Protégée d Importance Méditerranéenne (ASPIM), attribué au Sanctuaire en 2001, révèle l importance de l aire protégée pour la protection de la biodiversité marine du bassin méditerranéen. Ce statut est actuellement en cours de révision. Dans l hypothèse, qui n est pas irréaliste, de la remise en cause de ce statut, Pelagos deviendrait le symbole de l incapacité des États à s accorder et à travailler conjointement pour protéger notre capital marin. Quelques données sur les Pelagos Le Sanctuaire Pelagos renferme les eaux côtières et l environnement pélagique de l espace qui s étend du promontoire de la presqu île de Giens à celle de Fosso Chiarone au sud de la Toscane. Les eaux de nombreuses îles y sont englobées comme la Corse, le nord de la Sardaigne, et des îles plus petites comme celles au large d Hyères. Le littoral ligurien, l archipel toscan et des Bouches de Bonifacio y sont aussi inclus. Le Sanctuaire s étend sur une superficie de km 2 et sur km de littoral. C est un espace marin extrêmement riche en vie pélagique et par conséquent l un des plus importants dans le bassin méditerranéen. On retrouve, parmi les espèces fréquentes, le rorqual commun, le cachalot commun, le ziphius, le globicéphale noir, le dauphin de Risso, le grand dauphin, le dauphin commun et le dauphin bleu et blanc. Les principales menaces qui pèsent sur le Sanctuaire sont la pollution, les collisions avec les navires qui transitent dans ce large espace (1 ère cause de mortalité non naturelle des grands cétacés) et les interactions avec la pêche. Aujourd hui, moins de 5% de la mer Méditerranée sont protégés et ce, malgré l engagement international (objectif 11 d Aichi de la Convention sur la diversité biologique et la Convention de Barcelone) visant à atteindre 10% de zones marines et côtières protégées. Sans le Sanctuaire Pelagos, le pourcentage de protection atteindrait à peine 1%. 9

10 3 ème Atelier sur l impact économique de l acidification des océans Le troisième atelier sur l économie de l acidification des océans a réuni du lundi 12 au mercredi 14 janvier 53 experts venus de 20 pays. Ces ateliers soutenus par la Fondation Prince Albert II sont co-organisés par le Centre Scientifique de Monaco (CSM) et les Laboratoires de l Environnement de l Agence Internationale pour l Energie Atomique (AIEA). Cette série d ateliers a été initiée suite à la déclaration de Monaco rédigée en 2008 qui recommandait d établir des liens étroits entre sciences sociales et sciences du vivant. Ce troisième atelier portait sur les impacts de l acidification des océans sur les communautés côtières. L objectif de l atelier était d étudier l impact socio-économique de l acidification des océans sur les communautés côtières et leurs possibilités d adaptation à différents niveaux, afin d élaborer des recommandations aux décideurs politiques et aux gestionnaires. Les discussions ont concerné cinq thèmes : les communautés côtières dépendantes de la pêche et de l aquaculture, celles dépendantes du tourisme lié aux récifs coralliens, la modélisation des impacts biologiques, économiques et sociologiques, les actions et les adaptations potentielles à mener, et enfin la gouvernance et la législation. Principales recommandations proposées par les experts : - Diminution des émissions de CO 2 est le premier objectif pour une solution durable, et nécessite également la réduction des menaces locales et la mise en place d aires marines protégées. Fondation Prince Albert II - Inclure les océans dans toutes les négociations internationales sur le changement climatique. - Augmentation de la résilience des écosystèmes et des sociétés à travers l amélioration de la gestion des pêches et de l aquaculture, la restauration des stocks de poissons et de la biodiversité, la responsabilisation des communautés vulnérables. - Prise en compte des considérations sociales au sein des solutions écologiques. La principale conclusion est que les impacts de l acidification des océans seront essentiellement négatifs au niveau économique, social et culturel (notamment sur le bien-être humain et la condition de la femme en modifiant la pratique des pêches artisanales). Faibles encore aujourd hui, elles augmenteront dans le futur. Les communautés côtières les plus vulnérables sont les plus pauvres. Les communautés côtières dépendantes de la pêche pour leur subsistance, et celles qui dépendent du tourisme côtier pour leurs revenus et leurs emplois seront fortement impactées. Les aquacultures artisanales seront également les plus vulnérables. 10

11 «Plastique en Méditerranée, au-delà du constat, quelles solutions? La question était au coeur de la conférence sur les plastiques, qui s est déroulée les 10 et 11 mars dernier au Yacht Club de Monaco. Depuis quelques années, des rapports de plus en plus nombreux sur le septième continent (gigantesque amas de déchets générés par l activité humaine, accumulés dans le gyre du Pacifique Nord) attirent l attention. Les pollutions par le plastique sont visibles de nos villes jusqu aux plages désertes, dans le grand Nord ou en Antarctique. Si l enjeu des déchets en mer est aujourd hui bien connu, les premiers rapports révélant la présence de déchets plastiques dans l océan ont été publiés il y a plus de 40 ans. Depuis cette période, les plastiques sont progressivement apparus dans tous les espaces de notre vie moderne, et notre dépendance aux produits jetables augmente chaque année. La zone de la Méditerranée, concentre 450 millions d habitants dans 22 pays. C est une mer semifermée particulièrement vulnérable à la pollution liée aux activités humaines. Sachant que la mer Méditerranée abrite à elle seule 7,5% de la faune et 18% de la flore marines mondiales alors qu elle ne représente que 0,8% de la surface des océans, il est important d entamer des actions concrètes pour renverser cette tendance de pollution plastique croissante et s engager dans une dynamique d amélioration de l état écologique des milieux marins. Or, les solutions ne pourront venir que d une approche mélangeant les deux, c est bien là l enjeu initié lors de la conférence Plastique en Méditerranée : au-delà du constat, quelles solutions?. Cette conférence organisée par la Fondation Prince Albert II avec ses partenaires Tara, Surfrider et la Fondation Mava a réuni et fait échanger les acteurs plastiques : ceux qui produisent, ceux qui consomment, ceux qui organisent le recyclage, ceux qui subissent les impacts des déchets non recyclés, ceux qui travaillent à établir l état des lieux des impacts et ceux qui cherchent des solutions aussi bien techniques que sociétales. Autour de cette situation emblématique en Méditerranée, la conférence a engagé un véritable dialogue entre les différentes parties prenantes (producteurs, utilisateurs, industriels, gestionnaires des filières de tri, consommateurs, législateurs, écologistes ) pour les amener à identifier des propositions d actions à court et moyen terme. Le dialogue engagé lors de cette conférence a apporté des préconisations concrètes d actions et de collaborations pour diminuer la présence et l impact de la pollution des déchets plastiques dans la nature, que ce soit tant en termes de comportements, de changements sociétaux, d outils politiques ou d approche technologique. Afin d assurer la poursuite de cette démarche de dialogue, la Fondation Prince Albert II et ses partenaires ont émis une déclaration finale affichant leur volonté de participer aux prochains rendez-vous et à la construction d un cadre propice à l émergence de nouvelles idées et solutions concrètes, pour réduire la pollution plastique en Méditerranée. C est ainsi que cet espace d échanges se poursuivra au sein d une Task force «Beyond Plastic Med» destinée à établir un diagnostic multisectoriel le plus juste possible, afin de pouvoir dessiner des solutions pérennes dans un espace aussi pluriel que le bassin méditerranéen. Au-delà de cette conférence, le gouvernement monégasque a pris des décisions pour montrer l exemple : - Dès l an prochain, la distribution des sacs en plastique à usage unique sera interdite - Au plus tard en 2019, les produits alimentaires tels que les fruits, les légumes et les confiseries devront être conditionnés dans des sacs en papier recyclé ou issu de forêts gérées durablement. - Dès le 1 er janvier 2020, ce sont tous les ustensiles de cuisine jetables en matière plastique qui seront interdits, sauf s ils sont constitués de 40% au moins de matériaux d origine végétale. Comme l a mentionné le Prince Albert II de Monaco : «S attaquer à la pollution plastique en Méditerranée, ce n est pas seulement se battre contre un problème ponctuel, localisé, circonstancié : c est avant tout reconnaître une responsabilité collective qui s incarne dans de nombreux défis. Encourager les politiques de recyclages, développer une économie plus circulaire, favoriser le tri des déchets, limiter leur production : autant de pistes que nous connaissons et dont nous savons l efficacité. Nous devons souhaiter que de telles décisions se généralisent. Il ne manque souvent pour cela qu une prise de conscience : celle-ci viendra, j en suis sûr, de la mobilisation de nos contemporains et des sociétés civiles Notre devoir est d encourager toutes ces solutions, par tous les moyens : par les décisions politiques, par le travail scientifique et par la mobilisation des acteurs de la société civile, qu il s agisse des entreprises qui doivent trouver là une nouvelle rentabilité, ou des consommateurs qui revendiquent une nouvelle responsabilité. La mer Méditerranée, qui nous réunit ( ), trace de la sorte des perspectives pour toute la Planète.» Fondation Prince Albert II 11

12 Le Side-event entre pédagogie et création artistique Fondation Prince Albert II De la sensibilisation......à l exposition photo Les enfants, consommateurs et adultes en devenir, sont une partie prenante à sensibiliser sur la gestion et les problématiques liées au cycle de vie du plastique. Les organisateurs ont donc profité de la Conférence organisée à Monaco pour diffuser le message de manière ludique aux élèves monégasques, mais aussi au grand public qui pouvait accéder librement à l espace d exposition «Un océan de déchets». Le village monté sur le parvis du Yacht Club de Monaco proposait des ateliers pédagogiques permettant de saisir l ampleur de la problématique des déchets, en constatant leur omniprésence dans les milieux aquatiques. Calqué sur le programme de la Conférence, l objectif au-delà du constat était d amener une réflexion sur les solutions : pour le public ciblé par ces animations, il s agissait de comprendre comment les acteurs de la vie civile pouvaient diminuer l impact des déchets. Si bon nombre des activités était encadré par des animateurs, le visiteur était invité à découvrir par lui-même la diversité des déchets aquatiques pour comprendre que la majorité de ceux-ci proviennent de la mer. L ambiance se voulait joviale, l idée première n étant pas de culpabiliser les plus jeunes mais bien de susciter un enthousiasme pour la préservation de la nature. En marge de la Conférence Plastique, trois artistes ont été invité à partager leur vision du phénomène des déchets. Inaugurée le 10 mars 2015, l exposition est en libre accès à la Galerie des Pêcheurs à Monaco jusqu au 10 mai prochain. Gregg Segal, Tess Felix et Alain Delorme nous offrent une interprétation personnelle, que ce soit via une critique directe de nos modes de consommation, ou par une poésie de l aspect potentiellement esthétique du déchet. Tous ont en commun la volonté d interpeller le visiteur sur ce phénomène dont les conséquences sont inquiétantes et malheureusement sous-estimées. Gregg Segal présente 7 jours de déchets. Chaque cliché met en scène des particuliers entourés de leurs déchets hebdomadaires. Le spectateur ne peut que réfléchir à sa propre façon de consommer. La plasticienne Tess Felix expose Plages de plastique. Il s agit de portraits réalisés à partir de déchets plastiques récupérés sur les plages du littoral Pacifique. Les Murmurations du photographe Alain Delorme se matérialisent par des envols de sacs en plastique occupant l espace naturel. Si la beauté du mouvement réussit dans un premier temps à fasciner le spectateur, l ombre de la fragilité de notre environnement est sous-jacente. A ces œuvres s ajoutent quelques-unes des campagnes visuelles de Surfrider Foundation Europe, effectuées en coordination avec l agence Young&Rubicam, qui apportent un autre regard, tout aussi artistique, mais encore plus militant. Le Side-event s est tenu dans le cadre de la Conférence plastique les 10 et 11 mars 2015 au Yacht Club de Monaco 12

13

14 Cambodge : 1 ère Zone Maritime Protégée Fondation Prince Albert II Le 10 novembre 2014, les eaux pittoresques de l archipel de Koh Rong, au Cambodge, ont accueilli un visiteur princier. Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco s est en effet entretenu avec des écologistes œuvrant à la protection de la zone, et à faire de cette dernière la première Zone de gestion des pêches maritimes du Cambodge. Le Prince souverain de Monaco agissait en sa qualité de Président de la Fondation Prince Albert II de Monaco, laquelle soutient, de concert avec la Darwin Initiative (financée par le gouvernement britannique), le programme de préservation maritime de l archipel de Fauna & Flora International (FFI). FFI et ses partenaires sur place, la Fondation Song Saa (SSF) et Coral Cay Conservation, travaillent main dans la main avec l Administration de la pêche (FiA) du Ministère de l agriculture du Gouvernement royal du Cambodge, afin de créer la première Zone de gestion des pêches maritimes (MFMA) du Cambodge. L annonce officielle de la proclamation serait imminente. Une MFMA est une Zone maritime protégée (ZMP) polyvalente, conçue pour améliorer le quotidien des collectivités locales vivant de la pêche, préserver la vie sous-marine et garantir un développement pérenne et responsable de la zone. Il n existe à l heure actuelle aucune ZMP de grande envergure dans le Royaume. Les eaux du Cambodge constituent un refuge pour une vie sous-marine abondante et variée comprenant des récifs coralliens, des herbiers marins, de vastes mangroves et des espèces cruciales, telle que la tortue imbriquée, menacée d extinction. Deux graves menaces pèsent sur les habitats sous-marins : la surpêche et un développement côtier chaotique. Il est donc plus important que jamais de protéger les eaux du Cambodge et les communautés qui en dépendent. La proclamation augmentera considérablement la surface des récifs coralliens du Cambodge bénéficiant d une protection juridique. Plus tôt dans la journée, une délégation comprenant le Vice-président et Administrateur de la Fondation, Son Excellence Bernard Fautrier, a rejoint S.A.S le Prince Albert II de Monaco pour la suite de la visite. Les participants ont ainsi eu droit à une excursion en bateau dans l archipel de Koh Rong, qui leur a permis de jauger l ampleur de la MFMA proposée, laquelle couvre 400 km². La visite a été ponctuée d arrêts à des endroits importants, l occasion d assister à des présentations informelles et de participer à des discussions portant sur la situation de la préservation au Cambodge. Tout ceci a permis de mieux comprendre les communautés insulaires, les habitats primordiaux, les menaces et le potentiel en matière de préservation des mers dans la région. Le groupe a ensuite jeté l ancre à Song Saa Private Island pour le déjeuner, avant d admirer la réserve maritime de non-pêche créée autour des installations hôtelières. Après le déjeuner, les participants se sont rendus à deux pas de là, au village de Prek Svay, le plus grand à faire partie de la MFMA proposée, englobant 162 foyers dont beaucoup dépendent énormément de la pêche. Ils s y sont entretenus avec des membres du Comité communautaire des pêches local, au sujet de leurs efforts de protection des ressources halieutiques. Trois organisations représentent, au niveau de la communauté, ceux qui exploitent les ressources maritimes locales dans l archipel. Ces organisations ont jeté les bases nécessaires à une démarche axée sur la gestion à petite échelle des pêcheries, avec le soutien des gouvernements nationaaux et régionaux et d organisations nationales et internationales. 14

15 Les contours généraux de la première MFMA, y compris la mise en place d un programme de zonage et d un comité de gestion, ont d ores et déjà été décidés. Il reste à présent à FFI et SSF à poursuivre les travaux avec la FiA pour s assurer qu elle dispose des informations, des outils et de la formation idoines pour gérer et surveiller efficacement la MFMA. La création de la MFMA constituera un socle pour les moyens de subsistance des communautés côtières, et servira de modèle pour les futures initiatives de gestion des ressources maritimes au Cambodge. S.A.S le Prince Albert II de Monaco a souligné que «La première Marine Fisheries Management Area du Cambodge fait bien plus que préserver les quatre cents kilomètres carrés concernés par l opération. A travers cette initiative, une nouvelle manière d aborder la question de la pêche est développée, c est-à-dire de concevoir le lien étroit et millénaire que les hommes des îles entretiennent avec l océan et avec ses trésors. Ce projet fait exister un modèle économique différent et porteur d espoir, car fondé sur le respect et la responsabilité plus que sur la prédation sans limite des ressources naturelles. Cette initiative prouve la pertinence des aires marines protégées, qui permettent tout à la fois de préserver les écosystèmes et de favoriser le développement des populations locales.» Berry Mulligan, Responsable des projets marins et côtiers de FFI, a par ailleurs déclaré : «C est pour nous un honneur d accueillir S.A.S le Prince Albert II de Monaco dans cet archipel. Leur présenter, à lui et son équipe, ce que nous avons accompli ici en partenariat avec la FiA nous a rendus fiers. Cela nous rappelle également que faire travailler main dans la main les ONG et les partenaires du développement, mais aussi le secteur privé, le gouvernement et les communautés de pêcheurs locales, est essentiel pour atteindre des objectifs de préservation ambitieux. La proclamation de la MFMA représentera la consécration du dur labeur de bien des personnes et organisations. Selon le Dr Wayne McCallum, Directeur exécutif de la Fondation Song Saa, «Song Saa œuvre depuis 2006 à la préservation des mers de l archipel. Que la MFMA ait été proposée (et qu elle soit, espérons-le, bientôt décrétée) ne fait que consolider notre conviction selon laquelle l environnement est quelque chose d unique, qui mérite d être entièrement protégé». Grâce au soutien de la Fondation Prince Albert II de Monaco et à la Darwin Initiative, ainsi qu à l engagement du Gouvernement royal du Cambodge et des partenaires, l avenir semble radieux et plein d espoir pour la nouvelle Zone de gestion des pêches maritimes et l archipel de Koh Rong. Fondation Prince Albert II 15

16 Monte Carlo Beauty et le Jardin Botanique de Luki, un bel exemple de mise en réseau La Fondation Prince Albert II de Monaco, avec le Gouvernement Princier, a lancé la Charte sur le Bois en Principauté avec pour objectif premier d engager les entreprises à promouvoir le bois issu de forêts gérées durablement. A l international, la Fondation soutient des projets de lutte contre la déforestation dans les grands massifs forestiers. Créer des synergies entre les signataires de la Charte sur le Bois et les projets de la Fondation pour faire naitre de belles aventures. Ce fut notamment le cas entre l entreprise Monte Carlo Beauty signataire depuis avril 2014 et le projet de Jardin Botanique de Luki de la fondation canadienne BDA (Biotechnologie pour le Développement Durable en Afrique) en République Démocratique du Congo soutenu par la Fondation depuis Dans la région du Bas-Congo, à quelques centaines de kilomètres de Kinshasa, la Fondation BDA forme une nouvelle génération d entrepreneurs congolais à la culture et à la récolte de plantes locales à valeur ajoutée pour une production agricole écologique responsable et selon le respect des standards de qualité internationaux des industries cosmétiques, pharmaceutiques et agroalimentaires. Un centre de conditionnement a été construit et équipé d un laboratoire de contrôle et assurance qualité afin que les entrepreneurs puissent exporter leur production vers les marchés internationaux. La Fondation Prince Albert II de Monaco soutient plus particulièrement le Jardin Botanique Expérimental créé par la Fondation BDA au cœur de la Réserve de la Biosphère de Luki. Ce jardin offre un espace pédagogique et expérimental aux entrepreneurs en formation, mais sensibilise également le public à la protection de la biodiversité et permet le transfert de connaissances scientifiques sur les plantes à valeur ajoutée. En Principauté, Monte Carlo Beauty développe des soins cosmétiques aux ingrédients sélectionnés très rigoureusement pour leur efficacité et leur respect de la peau. Les produits sont fabriqués à Monaco avec des actifs méditerranéens, ils contiennent minimum 97% d ingrédients d origine naturelle et conviennent aux peaux sensibles (ils sont formulés sans paraben, phénoxyéthanol, PEG, phtalate, silicone, huile minérale, ingrédient d origine animale, alcool, parfum de synthèse, colorant). Le carton des étuis des produits est issu de forêts gérées durablement (certification FSC) depuis l adhésion de Monte Carlo Beauty à la Charte sur le Bois. Fondation Prince Albert II La créatrice de Monte Carlo Beauty, Vanina Broens, a grandi en République Démocratique du Congo et, consciente de la richesse de la biodiversité locale, avait le projet de développer des futurs produits avec des matières premières du Congo issues du commerce équitable : avec le programme de Luki c est un rêve qui devient réalité. En adhérant à la BASS Alliance (Botanical Alliance for Sustainable Supply) de la Fondation BDA, Monte Carlo Beauty s est engagée à acheter des matières premières aux entrepreneurs formés à Luki dès les premières récoltes. A travers son action à Luki, la Fondation BDA contribue au développement économique, social et environnemental de la région : avec la création d emplois, l autonomisation des femmes, la création d infrastructures, la préservation de la biodiversité, la pratique d une agriculture durable et la reforestation. Ce sont tous ces bénéfices pour la population locale que Monte Carlo Beauty souhaite soutenir en s approvisionnant auprès des jeunes entrepreneurs congolais formés par la Fondation BDA et soutenus par la Fondation Prince Albert II de Monaco. 16

17 Solar Impulse établit son QG à Monaco! «En l absence de toute certitude, chaque vol de Solar Impulse 2 relève du miracle» Pour ce premier vol d un avion solaire autour du monde, le pilote Bertrand Piccard pose un regard humble sur cette formidable aventure humaine et technologique qu il partage avec son complice et partenaire André Borschberg. Mais pour le réaliser au quotidien, depuis le coup d envoi effectif de ce tour du monde le 9 mars, les deux Suisses peuvent compter sur la mobilisation d une équipe de 40 techniciens, scientifiques, communicants installés pour une année dans le Mission Control basé à Monaco. Car en même temps que les prouesses de cet avion solaire, le monde entier a découvert l implication de SAS le Prince Albert II et de la Principauté dans cette opération de sensibilisation à la réalité des énergies renouvelables, comme pour mieux faire décoller une prise de conscience globale. Au-delà de la performance technologique et de la portée environnementale, Solar Impulse 2 se présente comme une opération de communication à l échelle de la planète. «C est sans doute là aussi que les intérêts de la Principauté et de la Suisse, qui apporte son support institutionnel, se rejoignent. Une telle réalisation ancrée dans la technologie et le développement durable ne peut que servir à briser certains clichés dont sont victimes ces deux pays», explique Connor Lennon, Communication Manager. «Sans omettre le contexte de neutralité, car ce projet est international. Le but est que chaque pays-hôte se l approprie!». Zoom sur... Après il existe un lien d amitié entre le Prince Souverain et Bertrand Piccard : «Le Prince Albert connaît parfaitement le projet, il a suivi de nombreux vols tests et préparatifs, c est lui qui a insisté pour que la Principauté accueille notre QG, ici au 3è niveau du CCAM. Il fait partie de l équipe» «Dans l équipe, le rôle de chacun est primordial» Pour sûr, les 40 Allemands, Français, Autrichiens, Belges, Irlandais, Anglais, Canadiens, Chinois et Suisses qui veillent au bon déroulement de l opération travaillent dans les meilleures conditions sous les cieux monégasques. Ils sont répartis en quatre équipes principales. Tout d abord, une équipe de cinq ingénieurs a la responsabilité de surveiller la télémétrie de l avion, en clair toutes les données de vol, y compris quelques données médicales concernant le pilote. Très important est le suivi des niveaux des générateurs solaires qui vont déterminer la puissance des batteries. «Toutes ces informations sont libres d accès sur notre website (www.solarimpulse.com), le public peut ainsi suivre en temps réel, et en toute transparence, le déroulement du vol» précise Connor Lennon. L expertise de deux météorologues dont l un est fidèle à Bertrand Piccard depuis son tour du monde en montgolfière en doit permettre de déterminer les parfaites conditions de vol : pas de nuages d altitude, ni vent, ni pluie A tous moments, ils réalisent la synthèse d une centaine de modèles météo de la région visée, mais bien souvent cela ne suffit pas : «Dans ce domaine, c est 30% de calculs informatiques, 30 % de feeling, 30 % de chance et donc 10 % d inattendu!». Les quatre contrôleurs aériens gèrent de leur côté les espaces aériens et planifient en avance les trajets dans un ciel de plus en plus encombré. «Même si notre vol fait l unanimité dans le monde de l aérien, certaines étapes demandent un travail énorme comme l atterrissage prévu le 7 juillet à l aéroport de JFK de New York. Cela va être magique mais que c est compliqué!». 17

18 En fait ces techniciens-là ont déjà réalisé plusieurs fois le tour du monde qu est en train d effectuer le Solar Impulse mais sur leurs écrans d ordinateurs : ils simulent et modélisent tous les plans de vol pour déterminer le meilleur parcours, à partir du regroupement de toutes les données des ingénieurs, des historiques de cycles météo, sans omettre le contexte géopolitique, collectés depuis 2005! Au total, deux membres de cette équipe ont simulé à eux deux 5 milliards de vols virtuels. Rien que le trajet nord-américain a nécessité la combinaison d une centaine de trajectoires possibles, suite aux répétitions et à l enchaînement des vols d un premier Solar Impulse. La route idéale, ils la connaissent à J-4, mais cela ne les empêche de la recalculer pendant le vol même. «C est un véritable challenge que de faire voler l avion un an en avance sans connaître exactement la météo un an plus tard Leur priorité : effectuer un tour du monde en une année, selon un parcours le plus sûr possible mais qui permette en même temps de jouer d un impact médiatique suffisant pour aider à la diffusion du message environnemental» martèle le chargé de communication. Enfin, au sommet de la pyramide des responsabilités, se trouve le Directeur de Vol. C est lui qui donne le feu vert en connaissance de tous les rapports établis par chaque spécialiste. C est de lui que dépend alors la vie des pilotes Enfin, dernier élément essentiel au succès de la mission : le backroom communication qui permet de lui donner toute son aura médiatique ; il se compose d une équipe de télévision avec régie et plateau Tv, et d une équipe de relations presse. Ensemble, ils ont déjà pu organiser une quarantaine d interviews live des pilotes aux commandes de l avion révolutionnaire, ce qui constitue un indéniable bonus pour la presse du monde entier. «Tous ces efforts déployés doivent conduire à inspirer les esprits, nous confie en conclusion Connor Lennon, non sans une pointe de solennité. Notre volonté est indéniable ; en la transformant en réussite, on espère tendre vers la prise de conscience que demain, on pourra économiser 50 % de notre énergie et dans le même temps couvrir 50 % de nos besoins grâce aux énergies renouvelables». Et demain, c est déjà l année prochaine avec la Conférence sur l Environnement et le Changement climatique de Paris qui pourrait décider d un accord international plus contraignant, à savoir stopper les énergies fossiles à l horizon 2050 L expérience Solar Impulse sera alors, à coup sûr, dans tous les esprits de nos chers dirigeants Bertrand Piccard, Initiateur, président et pilote de Solar Impulse Descendant d une dynastie d explorateurs et de scientifiques qui ont conquis la stratosphère et les abysses, Bertrand Piccard semble prédestiné à poursuivre l une des plus grandes aventures familiales du 20e siècle. Médecin psychiatre, aéronaute, conférencier, président de la fondation humanitaire Winds of Hope et ambassadeur itinérant des Nations Unies, il se passionne pour les grands défis humanistes de notre époque. Pionnier de l aviation ultra-légère dans les années 70, pilote d avion et de planeur, il effectue en 1999 le premier tour du monde en ballon sans escale, réalisant du même coup le vol le plus long en distance et en durée de toute l histoire de l aviation. Initiateur, président et pilote de Solar Impulse, il développe la philosophie du projet et en définit la portée symbolique et politique qui convaincra les partenaires financiers de ce défi. Désireux d allier science et aventure pour promouvoir une meilleure qualité de vie, il partage avec André Borschberg les commandes de cette entreprise, comme il partage avec lui les commandes de l avion. André Borschberg, CEO, cofondateur et pilote de Solar Impulse Ingénieur en mécanique et thermodynamique, issu de l École Polytechnique Fédérale de Lausanne, et titulaire d un Master en science du management du Massachussetts Institute of Technology (MIT), André Borschberg dispose d une solide expérience de créateur et d administrateur d entreprises. Après 5 ans en tant que consultant en entreprise chez McKinsey, il a développé et dirigé de nombreux projets technologiques, à la fois comme investisseur et entrepreneur. Fasciné par l aviation dès son plus jeune âge, il a fait sa formation de pilote à l école des Forces aériennes suisses. Aujourd hui, il collectionne les licences de pilote professionnel d avion et d hélicoptère et affectionne aussi la voltige à ses heures. À la tête du projet Solar Impulse avec Bertrand Piccard, André Borschberg apporte une compétence indispensable, celle de l entrepreneur qui contribue à transformer la vision en réalité. C est lui qui a constitué l équipe technique et dirigé la construction du premier prototype. Il était aux commandes du HB-SIA pour le vol de nuit historique du 7 juillet 2010 ainsi que pour le vol le plus long de l histoire de l aviation solaire, de Payerne à Madrid en 2012, un record qui sera ensuite battu par le vol lors de la traversée des Etats-Unis, de Phoenix à Dallas en La FAI a homologué 8 records du monde pour ces trois vols historiques. Zoom sur... 18

19 Solar Impulse en quelques chiffres - 12 années d études de faisabilité, de conception, design et construction - 50 ingénieurs et techniciens - 80 partenaires technologiques - Plus de 100 conseillers et fournisseurs - 1 prototype (Solar Impulse 1, HB-SIA) - 1 avion construit pour le tour du monde (Solar Impulse 2, HB-SIB) - Solar Impulse 2 : 72 m d envergure pour Kgs cellules solaires intégrées dans l aile - 4 moteurs électriques de 17,5 CV chacun - Batteries lithium de 633 kgs Zoom sur... Future is clean Le mouvement lancé la veille du décollage par S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco et Richard Branson, initié par Bertrand Piccard et André Borschberg, appuie le message porté par Solar Impulse : nous amener à nous intéresser à l efficience énergétique, à constater que les technologies actuelles peuvent déjà permettre d amorcer une transition en réduisant de 50% nos émissions. Abandonner les énergies fossiles, polluantes tout en restant dans un modèle économique compatible avec nos sociétés, semble plus que jamais à notre portée. Ce message d espoir capable d inspirer les esprits, convaincre les dirigeants à l approche de la Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique, la COP21, rallie via sa plateforme personnalités et anonymes autour d une vision commune : obtenir des solutions concrètes en faveur d un avenir propre et durable. 19

20 À MONACO, LE 100% GREEN NE SE JOUE PAS QU AU GOLF * VOTRE ÉVÉNEMENT A BESOIN DE MONACO Monaco est depuis toujours un pays engagé et écouté sur les problématiques d environnement, de protection des océans et de développement durable à l échelle mondiale. Dans cet esprit, le Gouvernement Princier, le Grimaldi Forum - centre de congrès éco-certifié - et l ensemble des professionnels du tourisme se mobilisent, chaque jour davantage, sur toutes les thématiques du développement durable. L engagement pour la préservation de notre planète est une réelle mobilisation de notre destination. Choisir Monaco c est bénéficier d une expertise pour assurer le succès de votre événement. Convention Bureau YOUR EVENT NEEDS MONACO *

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie PROGRAMME «BIODIVERSITÉ, GAZ, PÉTROLE» Avec le soutien de : Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie 1 Préambule

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat En perspective de la Conférence Mondiale des Nations Unies sur le Climat qui se tiendra à Paris en décembre

Plus en détail

Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Rencontres Océaniennes 2015 «Mobiliser les savoirs pour la gouvernance face aux défis du changement climatique

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES Le Conseil Régional, l Etat, les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés), les partenaires sociaux, avec le concours de l AGEFMA ont réalisé des CEP (Contrats

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT Des processus de bureau respectueux de l environnement grâce au recours à un système moderne de gestion des documents Utilisation de matériaux respectueux de

Plus en détail

BULLETIN TOUJOURSVERT

BULLETIN TOUJOURSVERT NUMÉRO 2 MAI À AOÛT 2014 TOUJOURSVERT BULLETIN NOTRE ENGAGEMENT + VOTRE PARTICIPATION = TOUJOURSVERT La liste des engagements ToujoursVert de Bentall Kennedy comprend l efficacité énergétique, la réduction

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

Charte de développement durable. Version. groupe

Charte de développement durable. Version. groupe Charte de développement durable 2014 Version groupe Dès sa création en 2008, le Groupe CAPECOM a mis en place une charte qui permettait de définir les valeurs fondatrices du Groupe. Cette charte était

Plus en détail

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE Pour un transport et des services maritimes responsables PREAMBULE Véritables acteurs de la mondialisation, les armateurs français œuvrent au quotidien pour un transport

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer de Fécamp CHERBOURG Parc éolien en mer de Fécamp 83 éoliennes espacées de une puissance de 498 MW entre 1 km entre

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

Commission des affaires européennes

Commission des affaires européennes X I V e L É G I S L A T U R E Communication Mardi 7 juillet 2015 15 heures Commission des affaires européennes Communication de la Présidente Danielle Auroi sur la proposition d initiative législative

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable. Une campagne du

DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable. Une campagne du DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable Une campagne du Une campagne répondant aux enjeux régionaux La Région Provence-Alpes-Côte d Azur : première région

Plus en détail

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN PROCESSUS NÉCESSAIRE rationnelle et efficace des ressources. Elle concerne les La transition écologique doit conduire à la mise en

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Dossier de presse 26 janvier 2008 Contact : Corinne IBARRA Communauté de communes du pays de Murat 04 71 20 22 62 / cibarra@paysdemurat.fr SOMMAIRE I. Rappel

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

Economiser l énergie : notre défi commun

Economiser l énergie : notre défi commun Economiser l énergie : notre défi commun L ACFCI et EDF souhaitent, à travers ce document, favoriser la prise de conscience et aider les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique. l énergie un

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

La Ville de Marseille organise le 3ème Congrès Mondial des Aires Marines Protégées en octobre 2013

La Ville de Marseille organise le 3ème Congrès Mondial des Aires Marines Protégées en octobre 2013 Lundi 6 juin 2011 La Ville de Marseille organise le 3ème Congrès Mondial des Aires Marines Protégées en octobre 2013 Historique du Congrès : Après l Australie (Geelong, octobre 2005) et les USA (Washington,

Plus en détail

Témoignage client SAP Métaux Umicore. Umicore : recyclage de métaux précieux et de connaissances en affaires, avec SAP Business One

Témoignage client SAP Métaux Umicore. Umicore : recyclage de métaux précieux et de connaissances en affaires, avec SAP Business One Umicore : recyclage de métaux précieux et de connaissances en affaires, avec SAP Business One Umicore Secteur Métaux Produits et services Technologie des matériaux Site web www.umicore.com Solutions SAP

Plus en détail

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Renforcer la formation des professionnels de santé à la prévention des violences au sein du couple et l'information du grand public sur les violences au sein du couple et les mutilations sexuelles féminines

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Pays Vallée de la Sarthe

Pays Vallée de la Sarthe PLAN D ACTIONS POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE Contact Adeline Charré - 0 43 94 80 80 energie@vallee-de-la-sarthe.com Pourquoi se mobiliser contre le changement climatique? Une charte : pourquoi?

Plus en détail

L agenda 2030 de développement durable

L agenda 2030 de développement durable L agenda 2030 de développement durable L Agenda 2030 en bref Pourquoi des objectifs mondiaux de développement durable? Le monde est confronté à des défis majeurs, comme l extrême pauvreté, le changement

Plus en détail

UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21

UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21 UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21 Du 28 novembre au 6 décembre 2015, à l occasion de la COP21 à Paris, IKEA transforme les Champs Elysées en terrain de production d énergies propres et lance

Plus en détail

CONVENTION-CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LA FONDATION PRINCE ALBERT II DE MONACO

CONVENTION-CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LA FONDATION PRINCE ALBERT II DE MONACO CONVENTION-CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LA FONDATION PRINCE ALBERT II DE MONACO ET L UICN, UNION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DE LA NATURE ET DE SES RESSOURCES EN PRESENCE DE L INSTITUT OCEANOGRAPHIQUE,

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

Un Monde en Mouvement

Un Monde en Mouvement Contents: 03 Introduction 04 Qu est-ce que la FIA? 07 La FIA et le Sport Automobile 17 La FIA passe à l Action 29 La FIA et la Mobilité 40 Le Monde de la FIA Un Monde en Mouvement En route vers l avenir

Plus en détail

Lycée des Sciences et Techniques LA BRIQUERIE 15, route de la Briquerie 57100 THIONVILLE

Lycée des Sciences et Techniques LA BRIQUERIE 15, route de la Briquerie 57100 THIONVILLE Nous sommes Lycéens au lycée la Briquerie de Thionville dans les sections générales, techniques et professionnelles à la recherche de partenaires techniques et financiers pour nous aider à réaliser notre

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 Hôtel Serena Kigali, Rwanda 30 octobre-2 novembre 2012 Promouvoir le développement inclusif et durable en Afrique dans une période d incertitude pour l économie mondiale

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ENTREPRISE Audi SECTEUR D ACTIVITÉ Automobile Le client Audi AG est un constructeur automobile allemand qui dessine,

Plus en détail

Discours sur la sécurité alimentaire

Discours sur la sécurité alimentaire Discours sur la sécurité alimentaire L alimentation est le besoin le plus fondamental de l homme. Elle est essentielle à la vie et au développement. Le droit à l alimentation est donc la base de tous les

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Communiqué de Presse Rueil-Malmaison, le 16 juin 2015 MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Afin d analyser avec précision les comportements actuels des conducteurs au sein

Plus en détail

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Journée de présentation des résultats de la concertation nationale et régionale sur les éléments techniques du projet de réglementation thermique du Bâtiment *** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

CREATION DE OBSERVATOIRE DES DECHETS EN MILIEUX AQUATIQUES ODEMA

CREATION DE OBSERVATOIRE DES DECHETS EN MILIEUX AQUATIQUES ODEMA 1 Marseille, le 4 juin 2006 CREATION DE OBSERVATOIRE DES DECHETS EN MILIEUX AQUATIQUES ODEMA 1 2 Notre production de déchets ne cesse d augmenter. Leur gestion plus ou moins appropriées par les personnes

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France Z.I. Les Manteaux 14, rue Albert Berner F-89331 Saint-Julien-du-Sault Cedex www.berner.fr

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES 10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE Type de

Plus en détail

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne,

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne, Premier comité de pilotage du projet de Gestion durable des zones côtières de la COI (GDZC-COI) Allocution du Secrétaire général de la Commission de l océan Indien, Jean Claude de l Estrac 1 er avril 2015,

Plus en détail

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12 Dossier de presse Une initiative de Ensemble, les citoyens peuvent se réapproprier leur ville, leur planète, leur destin commun. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Plus en détail

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014 Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Face à la réalité indéniable du réchauffement global, l Allemagne et la France

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

Pour un avenir Durable: Nos choix & voix sur le climat

Pour un avenir Durable: Nos choix & voix sur le climat Pour un avenir Durable: Nos choix & voix sur le climat Regard des communautés sur les impacts du changement climatique «Nos maisons sont emportées par l avancée de la mer. Nous sommes obligés de partir

Plus en détail

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale 10 ème ANNIVERSAIRE Contexte et justification L économie ivoirienne est basée sur son agriculture. Le secteur agricole qui comprend les productions végétales, animales et les industries agroalimentaires,

Plus en détail

1 er salon du véhicule. électrique. de Val d Isère. 16 au 19 juillet 2015 VENEZ PARTICIPER. venez ParticiPeZ

1 er salon du véhicule. électrique. de Val d Isère. 16 au 19 juillet 2015 VENEZ PARTICIPER. venez ParticiPeZ 1 er salon du véhicule électrique de Val d Isère 16 au 19 juillet 2015 venez ParticiPeZ VENEZ PARTICIPER le 1 er salon au cœur de la nature! le salon du véhicule électrique, aux portes du Parc national

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET UNE INITIATIVE DE LA FILIÈRE PORCINE QUÉBÉCOISE UN CONTEXTE PROPICE À L INVESTISSEMENT L es perspectives économiques entourant l industrie

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

«Notre ambition pour Total à l horizon 2035 est cohérente avec le scénario 2 C de l AIE» PATRICK POUYANNÉ. Président-Directeur général de Total

«Notre ambition pour Total à l horizon 2035 est cohérente avec le scénario 2 C de l AIE» PATRICK POUYANNÉ. Président-Directeur général de Total intégrer le climat à notre stratégie - 5 «Notre ambition pour Total à l horizon 2035 est cohérente avec le scénario 2 C de l AIE» ENTRETIEN AVEC PATRICK POUYANNÉ Président-Directeur général de Total Le

Plus en détail

Rapport audit interne SOFIBUS

Rapport audit interne SOFIBUS Rapport audit interne SOFIBUS Date d audit : 13 mars 14 Auditeur : Jean- François Vallès, Synopter Personnes présentes : Jean- Marc Costes Didier Charvoz Benjamin Cebreiro Cadre de l audit interne L année

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le lundi 20 avril 2015 500 territoires à énergie positive pour la croissance verte et pour le climat

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

information SENETOILE.COM Jeudi, 30 Octobre 2014 20:06

information SENETOILE.COM Jeudi, 30 Octobre 2014 20:06 Les ministres des pays de l Afrique Centrale viennent de marquer un pas déterminant vers la création d une économie verte, en particulier l économie du bois Le Gouvernement de la RDC annonce une contribution

Plus en détail