PPel - La Reynie PVPP - Permis de conduire Faeton Open data

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PPel - La Reynie - 9 759 - PVPP - Permis de conduire Faeton - 993 - Open data"

Transcription

1 Si vous ne visualisez pas correctement ce message, cliquez ici Version imprimable PPrama N janvier 2013 PPel - La Reynie PVPP - Permis de conduire Faeton Open data Nouvelle année, nouvelle formule Annoncé la semaine dernière, PPrama nouvelle formule s invite sur vos écrans. Nous vous avions sollicités l automne dernier à l occasion d une enquête, l infolettre que vous découvrez aujourd hui est le fruit de vos remarques, attentes et critiques. Le nouveau PPrama se veut avant tout plus pratique, plus compact et, plus connecté! Concrètement : des mots clefs en chapeau pour vous y retrouver et accéder aux articles d un seul clic. Le sujet «A la Une» visible d un coup d œil, des liens pour accéder à l intégralité des dossiers, de nouvelles rubriques à découvrir au fil des numéros, la possibilité de partager vos sujets favoris sur les réseaux sociaux et de suivre la PP sur ses pages et comptes. Et comme l on peut encore et toujours s améliorer, n hésitez pas à nous donner votre avis! Bonne lecture et faites vos vœux À LA UNE Le PVPP a un an! 993 caméras de voie publique peuvent être exploitées en temps réel par les opérateurs des sections locales des transmissions parisiennes afin de protéger les différents secteurs de leurs arrondissements et ainsi coordonner les équipages vidéoguidés. Origines Le recours à la vidéoprotection par la préfecture de police est ancien puisqu au cours des années 80/90, 320 caméras analogiques avaient été déployées sur la voie publique parisienne. C est en 2007 que le plan de vidéoprotection pour Paris (PVPP) a été mis en œuvre dans le cadre d un contrat de partenariat public/privé qui aboutira au déploiement de plus de caméras de voie publique réparties dans les vingt arrondissements parisiens selon un maillage répondant à cinq finalités opérationnelles : ordre public et protection des institutions, circulation, délinquance, terrorisme et secours. CHIFFRE DE LA SEMAINE C'est le nombre de lecteurs via le site Internet du PPrama numéro 249 Efficacité Le PVPP a permis de prévenir la commission de certains actes de délinquance, mieux orienter le travail des policiers sur la voie publique, apporter

2 une aide dans la prise décision aux salles d information et de commandement. Il ne se substitue pas à l action des policiers. Incontournable à l enquête judiciaire, la vidéo permet également de résoudre davantage d affaires et plus rapidement dans l intérêt des victimes. Quelques chiffres Du 21 décembre 2011, date de la mise en service du plan de vidéoprotection pour Paris (PVPP), au 26 décembre 2012, les services de la direction de la sécurité de proximité de l agglomération parisienne (DSPAP) ont eu recours à la vidéoprotection à reprises, ce qui a permis de procéder à interpellations, parmi lesquelles pour vols, dont 611 avec violences et 505 dits «à la tire», 636 pour vente à la sauvette, 153 pour escroquerie à la charité publique, 146 pour violences aggravées, 107 pour destructions et dégradations de bien sur la voie publique, 97 pour infraction à la législation sur les stupéfiants, 82 pour agression sexuelle, La mission pour le développement de la vidéoprotection pour l'agglomération parisienne conduira en 2013 le déploiement du PVPP au profit des départements de la première couronne. La démarche d ouverture des données à la PP La PP a choisi de s associer à la démarche globale d ouverture des données publiques («Open Data»), initiée par l Etat français avec la mission Etalab en rendant accessibles et utilisables par tous certaines de ses données. Ainsi l'emplacement des caméras du PVPP est disponible sur data.gouv.fr et également visible sur le site de la Préfecture de police. NOUVEAUTÉ Le permis de conduire européen La directive européenne de 2006 relative au permis de conduire prévoit, au 19 janvier 2013, la mise en place d un nouveau modèle de permis. M. Cyrille Maillet, directeur de la police générale, nous en dit plus sur les évolutions attendues. Que va-t-il se passer le 19 janvier 2013 en matière de permis de conduire? La directive de 2006 relative au permis de conduire prévoit, au 19 janvier 2013, la mise en place d un permis de conduire sécurisé de format carte de crédit, d une durée de validité maximale de 15 ans. Elle créée aussi six nouvelles catégories de permis, principalement la catégorie AM pour la conduite des Consultez l'intégralité du numéro 249 CÉRÉMONIE Invitation à la presse A l occasion de l affectation à la préfecture de police de 413 gardiens de la paix, issus de la 225e promotion et de personnels civils, une cérémonie est organisée le vendredi 11 janvier 2013, à 10 heures, dans la cour du 19 août. Le préfet de police, Bernard BOUCAULT, remettra la fourragère rouge de la légion d honneur aux majors de promotion des gardiens de la paix et des médailles d actes de courage et de dévouement. Lors de sa prise de parole, il délivrera un message de bienvenue aux personnels nouvellement affectés. Les journalistes désireux d assister à cette cérémonie sont priés de s accréditer auprès du service de la communication de la préfecture de police : Tél : courriel : Vie des services A l attention des usagers : les services de la PP recevant du public

3 cyclomoteurs de moins de 50 cm3 et des voiturettes. Il existe aussi de nouvelles catégories pour les motocyclettes, les véhicules de plus de 3,5 tonnes et ceux affectés au transport public de personnes. sur le site Cité seront fermés le vendredi 11 janvier jusqu à 13h. Quel est le calendrier de déploiement du nouveau permis? cartonnés rose. Le ministère de l intérieur développe actuellement une nouvelle application informatique appelée FAETON, qui permettra, à compter de septembre 2013, de délivrer des permis de conduire sécurisés de format carte de crédit, qui remplaceront les actuels permis MÉDIATHÈQUE Visites du Premier ministre et du Ministre de l'intérieur 31 décembre 2012 Concrètement, qu est ce que cela change pour les usagers actuellement titulaires d un permis? Aucune démarche n est à effectuer à ce stade. D une part, tous les permis édités avant le 19 janvier 2013 sont valables jusqu en Il n y a donc pas besoin de se rendre en préfecture pour chercher un nouveau modèle de permis, le modèle actuel restant valable. D autre part, tous les titulaires actuels d un permis B ont automatiquement le droit de conduire un véhicule de la catégorie AM. Les conducteurs seront informés ultérieurement des conditions de reprise des 38 millions de permis de conduire à partir de Voir le diaporama Comment cela va-t-il se passer pour les usagers qui auront un permis de conduire à compter du 19 janvier 2013? La mention des nouvelles catégories de permis nécessite une adaptation du format du permis rose actuel. Un nouveau modèle de permis va donc être mis en place, comportant celles-ci. Ces titres seront valables un an et échangés en 2014 : les titulaires de ces permis délivrés à compter du 19 janvier 2013 seront prioritaires dans le cadre de la reprise évoquée. Les usagers seront avertis de cette situation dans le courrier qui accompagnera la remise de leur titre. LA PP REMONTE LE FIL DE SON HISTOIRE Les origines Comment se déroulera le renouvellement de permis de conduire au bout de 15 ans? Le renouvellement permettra la mise à jour de la photographie et de l adresse du titulaire. Il n y aura ni visite médicale ni examen de conduite associé. Que se passera-t-il pour les professionnels? Dans les mois à venir, il est conseillé aux professionnels d anticiper leurs demandes en sollicitant le renouvellement de leur titre de conduire avant la période estivale. Pour les catégories lourdes ou les professionnels de la route, les conditions de renouvellement restant inchangées (permis d une validité de 5 ans, avec contrôle d aptitude médicale comme aujourd hui). En avant première chaque lundi sur la page Facebook de la PP et le mercredi dans les «pages» de

4 ACTUALITÉS La pré-plainte en ligne se généralise Le dépôt de plainte poursuit son évolution, la pré-plainte en ligne (PPEL), expérimentée depuis mars 2012 dans douze commissariats des Hauts-de-Seine et celui du 15e arrondissement de Paris, s étendra à partir du 4 février aux 1er, 2e, 3e, 4e, 9e, 16e et 17e arrondissements et au département du Valde-Marne. Le 4 mars, il sera généralisé à l ensemble de la capitale et de son agglomération. Pour les seules atteintes aux biens (vol, dégradation, etc.) commises par un auteur inconnu, la PPEL permet à la victime d effectuer une déclaration en ligne sur le site Contactée sous 24h, celle-ci obtient un rendez-vous dans le service de police de son choix pour finaliser son dépôt de plainte. Nicolas DUQUESNEL, commissaire central du 15e arrondissement, nous présente les avantages de ce dispositif. PPrama, rendez-vous avec l histoire de la préfecture de police ; découvrez les grandes dates qui l ont jalonnée et les entités qui la constituent. An de grâce 1667, c est en son édit royal du 15 mars, que le roi Louis XIV sépare la police et de la justice et crée la lieutenance de Police. La fonction revient à Gabriel Nicolas de la Reynie et sa mission tient en trois mots : «Netteté, clarté, sûreté». PUBLICATION «Trouvez-nous!» Dorénavant vous pouvez visualiser sur notre page Facebook les principaux emplacements, tels que les commissariats, les fourrières... Quel succès a remporté la pré-plainte en ligne durant son expérimentation dans votre arrondissement? Il tient en ces quelques chiffres ; entre le début de l expérimentation, le 13 mars 2012 et le 31 décembre, 3600 pré-plaintes nous ont été adressées via le site Internet, parmi lesquelles 2715 ont été prises en compte par le commissariat (certaines déclarations, comme pour les pertes d objets, ne relevant pas du dépôt de plainte ou ne concernant pas des atteintes aux biens). Nous nous sommes engagés à rappeler la victime dans les 24 heures pour revérifier avec elle par téléphone les éléments enregistrés dans la préplainte et lui fixer rendez-vous au commissariat dans les 30 jours pour la signature définitive de la plainte. Testez ce nouveau service! Quels sont les atouts de ce système pour les usagers? La possibilité de rédiger une pré-plainte tranquillement depuis son domicile permet au plaignant d être plus précis dans sa description de l infraction et de ses biens et donc de gagner du temps lors du dépôt de plainte, d autant qu il lui est reprécisé par téléphone les indications à mentionner et les documents à apporter au commissariat (factures d achat, etc.). Le fait de lui fixer un jour et une heure de rendezvous lui évite ensuite d attendre au commissariat. Les victimes sont d ailleurs unanimes pour dire que ce dispositif leur fait gagner un temps précieux. Le système de la pré-plainte en ligne facilite aussi l organisation du travail du commissariat car elle permet de programmer et de cadencer l accueil des victimes pour la signature des plaintes et de dégager du temps pour les enquêtes. Que pensez-vous de la généralisation de la pré-plainte en ligne sur la plaque parisienne? En termes de service public, c est un progrès fondamental qui permet de faciliter les démarches administratives des usagers et

5 d améliorer leurs conditions d accueil, qui peut être comparé aux services en ligne permettant d acheter et d imprimer un billet de train ou d avion à son domicile et d accéder à bord. Il peut être aussi envisagé d étendre le champ d application de la pré-plainte en ligne et de donner la possibilité aux usagers de déposer euxmêmes une main courante sur des bornes interactives disposées dans les commissariats. Plus d informations sur le site Internet de la préfecture de police L'infolettre PPrama est réalisée et diffusée par le service communication de la préfecture de police. Directeur de la publication : Xavier Castaing, Chef du service de la communication, Cabinet du préfet de police. Vous recevez cette lettre parce qu un lecteur a souhaité vous la faire parvenir, ou que vous vous êtes abonné. Conformément à la loi n du 6 janvier 1978 relative à l informatique et aux libertés, vous bénéficiez d un droit d accès, de rectification et de suppression des informations à caractère personnel qui vous concernent. Ce droit s exerce auprès du contact suivant : Nous contacter. Rédacteur en chef : Didier Carié. 9 boulevard du Palais, Paris Crédits photos : préfecture de police / fotolia Se désabonner Nous contacter Consulter les numéros précédents Préfecture de police

6 Version imprimable PPrama N janvier 2013 «débruitage» 490 DUBOIS conseils 40 À LA UNE 17/18/112 : une seule ligne pour l urgence, appels! Du 20 décembre 2012 au 7 janvier 2013, la préfecture de police a expérimenté pour la seconde fois la mise en place d un centre de réception unifié des appels d urgence 17 (police) et 18/112 (sapeurs-pompiers) au centre opérationnel de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) de Champerret (17e arr.). But de l opération : mettre en place un futur centre capable de trier plus rapidement les appels afin de ne diriger que les demandes justifiées vers les opérateurs qualifiés et maîtriser ainsi les départs. L'interview Pour en savoir plus sur cet exercice, rencontre avec le commissaire divisionnaire Daniel Padoin, chef d'état-major de la direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne et le commandant Stéphane Raclot, adjoint au chef de section du centre opérationnel de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Pouvez-vous expliquer en quelques mots le but de cet exercice? DP : Ce second «laboratoire» expérimental, validé par le préfet de police, fait suite à un premier test effectué entre les 25 et 28 juin derniers, et s inscrit dans le cadre d un vaste projet de mise en place d un centre d information et de commandement (CIC) unique. SR : Le système fonctionne sur deux niveaux : un niveau 1 de «débruitage» conseil pour écarter les appels polluants non urgents et orienter l appelant, le cas échéant, vers d autres réponses : serrurier, taxi, ascensoriste et un niveau 2, partagé par des agents en binôme police et sapeurs-pompiers. Il faut savoir que tous les agents de niveau 1, qui ne sont pas des opérateurs, ont bénéficié d une formation ad hoc et qu ils étaient conseillés et placés sous le contrôle de chefs de salle «police» et «secours». Ils avaient donc un ensemble de consignes et de sécurités qui encadraient leurs réponses. Pourquoi avoir choisi la période des fêtes? DP : Comme chaque année, cette période sensible compte un CHIFFRE DE LA SEMAINE C est le nombre d interventions effectuées par la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) en Au cours de celles-ci, les soldats du feu ont porté secours à victimes dont près de ont été sauvées d une mort certaine. Durant ces 12 derniers mois, 30 «plans rouge» ont été mis en œuvre. Ces plans d urgence, déclenchés sur ordre du préfet de police, préfet de la zone de défense de Paris, sont activés en cas de catastrophe majeure entraînant ou susceptible d'entraîner de nombreuses victimes sur le secteur de compétence de la BSPP. UNE NOUVELLE DISTINCTION HONORIFIQUE POUR LES POMPIERS DE PARIS

7 volume d appels beaucoup plus important, avec deux pics identifiés : le 21 décembre, date de la prétendue fin du monde, et l incontournable journée du 31 décembre. Pour cette deuxième phase, l exercice était conduit sur l ensemble de l agglomération (la première phase concernant uniquement Paris). Quelles sont les enseignements de cette seconde expérimentation? DP : Ce seconde «laboratoire» est venu confirmer ce qui avait déjà émergé lors de notre première phase de tests : la nécessité d un niveau 1 qui nous permet de filtrer le nombre encore considérable d appels non urgents, soit près des deux tiers de coups de fil! 70 % des demandes des requérants ne nécessitent pas d intervention «police» ou «pompiers»! Grâce à cette barrière, les professionnels de niveau 2 ne reçoivent que les demandes réellement urgentes et peuvent donner une réponse coordonnée avec une meilleure qualité d écoute. SR : En effet, grâce à ce dispositif très complémentaire, nous pouvons fournir une réponse plus efficace et simultanée. L intérêt de cette plateforme réside dans la coordination police - pompiers. Lors de rixes, de feux et d accidents sur la voie publique, de précieuses minutes ont été gagnées du fait de l arrivée désormais combinée des secours et de la police. DP et SR : Nous profitons d ailleurs de cette tribune pour remercier ensemble les 200 personnes volontaires qui se sont prêtées à cet exercice et qui ont traité l ensemble des appels sur cette première plateforme de tri : administratifs, agents de police issus de tous départements et sapeurs-pompiers. Pouvez-vous nous dévoiler les prochaines étapes de ce projet de fusion? La BSPP citée à l'ordre de l'armée pour la 3e fois de son histoire L action méritoire de la BSPP lui a valu d obtenir en 2012 une citation à l ordre de l armée, une distinction collective rare mettant en exergue la bravoure et le professionnalisme des sapeurs-pompiers. Elle a permis de souligner le rythme opérationnel particulièrement soutenu en 2011 pour les pompiers de Paris et de rappeler aussi leur engagement hors de leur zone de compétence traditionnelle (en Libye, pour la projection d'infirmiers à l'hôpital de Benghazi ; au Japon, en envoyant un détachement de spécialistes suite au tsunami meurtrier de mars 2011). C est la troisième fois de son histoire que la BSPP est ainsi honorée et que ses personnels - qui portent parfois secours aux victimes au péril de leur vie - sont salués. RETOUR SUR... Appels d urgences : 4 ans de campagnes de communication DP : Nous avons obtenu des résultats très prometteurs toujours en cours d analyse, mais d ores et déjà nous savons vers quels modèles nous orienter. Il faut encore réfléchir au dimensionnement du dispositif : ses besoins en ressources humaines, le nombre d opérateurs, la taille de la structure capable d abriter un tel centre, identifier les périodes de l année avec les dates sensibles SR : Ces 19 jours de test étaient là pour consolider nos impératifs et les inscrire dans le cadre d un programme très concret. L objectif étant d aboutir à un système opérationnel. Nous devons poursuivre nos expérimentations et notre réflexion pour les soumettre au préfet de police. DP : Avec cette démarche, nous nous inscrivons dans une tendance européenne, comme l Espagne qui a mis en place un numéro de secours national unique avec le 112. A défaut de fournir un calendrier précis, nous avons tous en tête au moins une grande échéance commune : l Eurofoot qui se déroulera en partie en France en juin et juillet 2016! Bilan appels adressés aux 17/18/112 ont été recensés sur cette période. 34 % n ont pu être pris en compte par un opérateur, la personne ayant raccroché dans un délai inférieur à 30 secondes. Depuis 2008, la PP a organisé plusieurs actions de communication afin de sensibiliser le public à l augmentation significative des appels abusifs enregistrés par les services d urgence. Chacune de ces campagnes a bénéficié d un

8 Ce sont néanmoins appels qui ont été traités par les opérateurs de niveau 1 en charge du débruitage et des conseils. 69 % de ceux-ci ont reçu une réponse à ce niveau. Sur les 31 % basculés au niveau 2, 65 % ont été pris en charge par les opérateurs secours, 33 % par les opérateurs police et 2 % par le chef de salle. Sur le flux total d appels entrants seuls 20 % ont donc été identifiés comme réellement «urgents». partenariat privilégié avec la Mairie de Paris, cette dernière mettant à disposition des panneaux d affichage public. MÉDIATHÈQUE Découvrez un exemple d'appel traité par le 18/112 De la théorie à la pratique Ces quelques exemples d appels aux 17/18/112 illustrent d une part la notion de «bruit» et d autre part l utilité d avoir un échange d informations en direct entre la police et les secours. Appels de niveau 1 : - Un homme compose le 17, il se trouve dans une gare et souhaite obtenir les horaires du RER. Essuyant un refus de l opérateur, il s énerve et le réprimande de façon grossière. Voir le film - Nuit du 31 décembre, appel 17 pour un taxi... le correspondant est invité à se rapprocher des renseignements. Appels de niveau 2 : - Une personne blessée, poursuivie par un individu boulevard Sébastopol (75) est signalée au «17», concomitamment, le 18 reçoit un appel évoquant cette même situation tout en précisant que deux sapeurs-pompiers (SP) sont en train de courir après les deux hommes. L opérateur 17 fait le lien entre les deux appels et communique avec l opérateur pompier pour connaître la direction de fuite. Ces informations sont immédiatement transmises aux effectifs policiers sur le terrain, leur permettant d intervenir :l agresseur a été interpellé et la victime soignée sur place par les SP. - 6 janvier, 11 heures, l opérateur police prend connaissance dans la main courante des SP qu un incendie de pavillon à Boissy- Saint-Léger (94) vient d être déclaré. Une patrouille se trouve à proximité, elle est immédiatement dépêchée sur place. Rapidement sur les lieux, les policiers arrivent à temps pour empêcher l habitant de rentrer dans sa maison pour y récupérer des affaires. PUBLICATION "Allo Dix-Huit" : nouvelle formule Revue historique publiée depuis 1945, Allo Dix-Huit, le magazine des sapeurs-pompiers de Paris fait peau neuve pour 2013! S adaptant à son temps et à son lectorat, il devient bimestriel (plutôt que mensuel) pour proposer une formule enrichie : plus de pages, plus de rubriques et des sujets d analyses transversaux qui visent à intéresser les sapeurspompiers de Paris, mais aussi leurs proches ou toute personne attirée par le monde du secours d urgence. - Un opérateur police de niveau 2 prend l appel d un agent de la RATP qui lui signale le décès d un enfant dans un bus. Il envoie aussitôt un équipage police pour qu il soit procédé au constat du décès, et dans le même temps, il prévient l opérateur secours de l intervention. Dans le cadre de la procédure de contre appel, ce dernier contacte l agent RATP ce qui lui permet d affiner le bilan : l enfant n est pas décédé mais dans le coma, l opérateur adapte ainsi l équipe de secours et dépêche un médecin sapeur-pompier. Conseils pour un appel d urgence efficace Quand appeler?

9 En cas d atteinte grave, imminente ou directe aux personnes ou aux biens : agression, cambriolage, vol, incendie, fuite de gaz, risque d effondrement, ensevelissement, brûlure, électrocution, accident de la route, etc. Chaque appel injustifié peut retarder le secours d une personne en détresse. Utilisez les numéros d urgence à bon escient. Quelles informations donner? Qui je suis : victime, témoin, accompagnant, etc. Où je suis : adresse précise de l endroit ou les services doivent intervenir. Pourquoi j appelle : motif(s) précis de l appel. Y-a-t-il des blessés : nombre et nature des blessures. RÉSEAUX SOCIAUX Interventions, reportages, témoignages, et de nombreuses images reflétant le quotidien de la BSPP permettent d aborder des sujets de fonds sur des thèmes variés. Le grand Paris, la sécurité des véhicules électriques ou la bonne pratique de la natation sont autant d articles qui trouveront un écho aux oreilles de nombreux lecteurs. Pour découvrir Allo Dix-Huit : Consultez, en avant-première les bonnes feuilles de la nouvelle formule, janvier-février 2013) Rendez-vous prochainement (site en cours de reconstruction) sur site Internet de l association de développement des œuvres sociales des sapeurspompiers de Paris. Lancement du guide de la PP : les bonnes pratiques des réseaux sociaux Afin d informer largement sur la bonne utilisation des médias sociaux, la préfecture de police propose un guide définissant les bonnes pratiques, conseils et règles de conduite pour un usage responsable et avisé de ces plateformes, et tenter ainsi de répondre aux questions que se posent non seulement ses agents mais aussi tous ceux, et ils sont nombreux, qui utilisent les réseaux sociaux. Depuis quand la PP est-elle sur les réseaux : à l'occasion du phénomène des apéros géants de Après Facebook et Twitter (mais aussi YouTube, Dailymotion, Flickr), elle est, depuis quelques mois, sur Google Plus, Viadeo, Linkedin. Pourquoi est-elle présente sur ces médias? LA PP REMONTE LE FIL DE SON HISTOIRE La création de la préfecture de police de Paris 17 février 1800 : par la loi du 28 pluviôse an VIII, Napoléon 1er crée à Paris la préfecture de police. Louis Nicolas DUBOIS en est le premier préfet. Il occupera cette fonction de 1800 à C est sous son office que la morgue est transférée du grand Châtelet vers le quai du Marché neuf et modernisée, favorisant ainsi l identification des : pour communiquer activement auprès des citoyens de manière innovante, hors des vecteurs de communication traditionnels (média papier, communiqué de presse, ing), et d être en lien plus direct avec les usagers (échanges via des commentaires, questions, etc.). Quelles sont les informations les plus : chaque jour, la préfecture de la police publie de nouvelles actualités sur ses pages et ses comptes de réseaux sociaux. Elle diffuse des conseils pratiques, de prévention, infos de dernière minute ; elle organise également des jeux pour découvrir la PP de façon ludique et même des livetweets en direct des

10 événements majeurs. En plus, elle répond aux nombreuses questions des internautes, relatives - en majorité - aux démarches et aux recrutements. Retrouvez l histoire de la préfecture de police sur la page Facebook de la préfecture de police A quoi doivent plus particulièrement veiller les agents de la préfecture de : un agent possédant un compte personnel sur les réseaux sociaux se doit de respecter quelques règles de conduite liées à la confidentialité, au secret professionnel, à la propriété intellectuelle, aux commentaires, à ses données personnelles ou à la modération de ses propos. ANNIVERSAIRE La préfecture des Hauts-de- Seine fête ses 40 ans! A savoir : Destiné dans un premier temps aux agents de la préfecture de police, ce guide sera prochainement décliné dans une version grand public. Retrouvez la préfecture de police sur les réseaux sociaux Le 31 janvier 1973, la préfecture des Hauts-de-Seine, œuvre de l architecte André Wogenscky, élève et collaborateur de Le Corbusier, était inaugurée par le ministre de l Intérieur, Raymond Marcellin. A l occasion de ce 40e anniversaire, plusieurs événements sont proposés du 10 au 31 janvier au sein du centre administratif départemental. L objectif est de retracer les grands moments de ce bâtiment, mais aussi de rappeler à la population et en particulier aux jeunes ce qu est l Etat aujourd hui dans le département et quelle est son action. Pour en savoir plus : consultez le programme L'infolettre PPrama est réalisée et diffusée par le service communication de la préfecture de police. Directeur de la publication : Xavier Castaing, Chef du service de la communication, Cabinet du préfet de police. Vous recevez cette lettre parce qu un lecteur a souhaité vous la faire parvenir, ou que vous vous êtes abonné. Conformément à la loi n du 6 janvier 1978 relative à l informatique et aux libertés, vous bénéficiez d un droit d accès, de rectification et de suppression des informations à caractère personnel qui vous concernent. Ce droit s exerce auprès du contact suivant : Nous contacter. Rédacteur en chef : Didier Carié. 9 boulevard du Palais, Paris Crédits photos : préfecture de police / fotolia Se désabonner Nous contacter Consulter les numéros précédents Préfecture de police

11 Version imprimable PPrama N janvier 2013 prisme 5466 silure 100 debelleyme ZSP crustacés piscine À LA UNE LES TECHNIQUES D IDENTIFICATIONS SUBAQUATIQUES (TIS) Sillonnant la Seine, les plans et cours d eau de la capitale et de l Ile-de-France, la brigade fluviale de la direction opérationnelle des services techniques et logistiques (DOSTL) est amenée à remplir des missions non seulement variées mais toutes caractérisées par leur grande technicité : secours aux personnes, recherches sousmarines à l aide d un sonar, pilotage de remorqueur, etc. Peut-être moins connues sont ses compétences en matière de police judiciaire ; en effet, la brigade fluviale dispose de policiers plongeurs formés et entraînés à opérer - de jour comme de nuit - des recherches en milieu subaquatique, liées à des infractions délictuelles ou criminelles. Ils sont chargés par les services enquêteurs et les magistrats de collecter in situ les éléments nécessaires à la progression de l enquête, et sur demande particulière, ils peuvent intervenir en tout point du territoire national. Une enquête classique dans un milieu hors du commun Comme pour tout enquêteur, leurs recherches se portent essentiellement sur des véhicules, des armes ou munitions, divers objets ayant servi à la commission de l infraction, voire les butins dont les auteurs se «débarrassent» précipitamment, mais également des corps humains. En dépit des conditions de travail extrêmes - froid, courants, visibilité parfois nulle - de la difficulté des découvertes après des séjours prolongés dans l eau qui peuvent atteindre jusqu'à plusieurs années, de l accélération des dégradations dès la sortie de l eau et la remise à l air libre, les règles qui régissent une enquête et prévalent sur la terre ferme demeurent les mêmes, il faut rechercher les traces et indices, assurer leur préservation et procéder aux constatations. Un deuxième temps est consacré aux prélèvements et à leur conditionnement. Enfin, leur nature objets volumineux, corps peut nécessiter une opération de relevage. Plongez maintenant en images au cœur de ces techniques d identifications subaquatiques à travers les exemples d un «corps» et d une arme. CHIFFRE DE LA SEMAINE 227 C est le nombre de personnes sauvées des eaux par la brigade fluviale (BF) durant l année 2012 (188 hommes et 39 femmes), mais aussi le total des interventions réalisées par cette brigade en assistance à un service de police (76% d augmentation par rapport à 2011).

12 Les policiers de la BF ont également été amenés à repêcher 40 corps (30 hommes et 10 femmes), 4 ont été retrouvés grâce au sonar. Cet appareil a aussi permis de détecter plus de 80 véhicules. Enfin, il a été porté secours à 135 bateaux en difficulté ou à la dérive. Viennent s ajouter à ces interventions patrouilles (contre en 2011), au gré des 600 kilomètres de voies navigables des 8 départements de l Ile-de- France, parmi celles-ci, les opérations mises en œuvre dans le cadre de l opération tranquillité vacances (OTV) permettant aux bateliers de bénéficier d une surveillance régulière de leur péniche en période de congés scolaires. MÉDIATHÈQUE DÉCOUVREZ LA BRIGADE FLUVIALE Brigade fluviale : un quotidien hors du commun Les journées de la brigade fluviale sont peu ordinaires et leurs prises surprenantes. En vrac, dans leurs filets : 100 personnes évacuées lors de la Saint Sylvestre 2011 d un bateau échoué, des obus repêchés dans la Marne et en Seine, un python sans tête de 40kg, un silure de plus d 1m70, un semi-remorque et une star en repérage Voir le diaporama A l issue des ces opérations, les prélèvements sont remis aux services enquêteurs en vue d un traitement différé et sécurisé en laboratoire. Exercice de sauvetage, un animateur télé mouille sa chemise

13 Les investigations sont actées par procès-verbal auquel est joint un album photographique. Découvrez la semaine prochaine ce que deviennent ces prélèvements et la façon dont les «Experts» de l identité judiciaire vont les faire parler. Rencontre avec Christophe Violas, brigadier-major, plongeur à la brigade fluviale depuis avril Quelle formation faut-il avoir pour intégrer la brigade fluviale? Il n y a pas besoin d être un plongeur hors pair pour rejoindre la brigade fluviale Il faut être «aquatique», c est-à-dire être à l aise dans l eau, mais on ne recherche pas la performance. Le recrutement est certes physique, mais on ne demande pas aux candidats d être des champions olympiques. La formation comprend un module «fluvial» pour maîtriser l environnement et deux stages de 5 semaines avec les gendarmes à Antibes pour des entraînements en mer afin d apprendre les techniques de plongée au-delà de 20 mètres. A quoi ressemble votre quotidien? Rentrer à la brigade fluviale, c est surtout être polyvalent : nous sommes bien sûr plongeurs (scaphandrier autonome léger, terme administratif ndlr), mais il faut aussi être pilote de bateau ou de remorqueur, secouriste, sonariste et bien sûr policier! Nous avons plusieurs casquettes. Je peux être plongeur aujourd hui, demain pilote de remorqueur, et dans deux jours je serai patrouilleur pour relever des infractions en tant qu OPJ (officier de police judiciaire). Vos missions sont donc très variées. Au-delà de la surveillance du fleuve, notamment pour interdire les baignades intempestives, nous portons assistance aux victimes tombées à l eau, nous recherchons des personnes disparues on peut aussi sonder le fleuve pour retrouver une arme jetée à l eau, ou un véhicule qui a coulé. Grâce au sonar, nous pouvons localiser très précisément une personne ou un objet. Nous trouvons aussi des bombes, reliques des guerres passées. La notion d entraînement reste essentielle Nos visites médicales sont très strictes : bilans cardiaques, pulmonaires, sinus Au-delà des nombreux vaccins pour se prémunir des bactéries véhiculées par les excréments de rats ou les morceaux de ferraille très coupants, il faut être en excellente forme et nager tous les jours, quelles que soient les conditions, parfois dans une eau qui ne dépasse pas 3 degrés. La Seine présente de nombreux dangers? Bien sûr. Sans expérience et sans combinaison, la syncope est Voir le film Les plongeurs à l entraînement, de la Seine... à la piscine. Voir le diaporama SÉCURITE ROUTIÈRE SENIORISSIMO : SEMAINE DEDIÉE AUX SENIORS DANS LE 6e ARRONDISSEMENT Du 26 janvier au 2 février 2013, la mairie du 6e arrondissement organise la 5e édition de la semaine des séniors. A cette occasion, les policiers de la préfecture de police et les partenaires associatifs animeront une sensibilisation à la sécurité routière. Différents ateliers permettront de tester un simulateur de conduite, des lunettes à prisme, d évaluer la vision et les réflexes mais aussi la connaissance du code de la route. Un jeu-concours «Faire son chemin en ville» permettra de gagner des remises à niveau relatives au code de la route et à la conduite, et bien d autres lots. Rendez-vous Mairie du 6e arrondissement, salle des fêtes et salon François Collet (2e étage). Mardi 29 janvier de 14 à 17 heures. Accès libre - les séances du code de la route sont organisées toutes les 30 minutes.

14 quasi instantanée. Tenter de lutter contre les courants peut se révéler fatal. D ailleurs, si je peux donner un conseil, une personne qui tombe à l eau doit immédiatement avoir le réflexe de faire la planche pour se laisser dériver afin d atteindre les bords et attendre les secours. En hiver, la visibilité est de zéro, et le débit peut-être de 1000 m3 à la seconde contre 300 m3 en été. Pour assurer nos missions, nous sommes toujours rattachés à un fil de vie et nous avons des lests pour lutter contre les courants, même si c est au fond de l eau que ceux-ci sont les moins forts. Avec une moyenne de 5 mètres de profondeur nous ne risquons pas l ivresse des profondeurs, mais certains endroits très dangereux de la Seine peuvent descendre jusqu à 25 mètres! C est aussi sans compter sur les objets coupants qui reposent dans les fonds, les fils de pêche, ou les troncs d arbre dont certains bois lourds dérivent sous le fleuve c est d ailleurs pour éviter de se blesser que nous ne sautons jamais à la verticale pour rentrer dans l eau. Avez-vous eu des affaires marquantes dans votre carrière? Malgré l habitude, la rencontre avec un cadavre est toujours un événement marquant. Je me souviens de cet exercice avec notre remorqueur Ile-de-France où nous devions remonter une épave dans un site réputé pour ses abandons de voitures, et nous sommes tombés face à un corps en état de décomposition positionné dans l habitacle. Grâce à l immatriculation, la police judiciaire a appris que la personne avait disparu depuis quinze mois et faisait l objet d une recherche dans l intérêt des familles. Quand nous avons remonté le véhicule, un énorme silure avait établi son domicile à l intérieur de la carcasse. Malgré mes années de service, je me souviens de chaque endroit de la Seine où j ai repêché des corps. Accréditation des journalistes : Service de la communication de la Préfecture de Police. Tél : courriel : LA PP REMONTE LE FIL DE SON HISTOIRE LA POLICE S'HABILLE 1829 : le préfet Louis-Maurice Debelleyme décide d équiper les policiers d un uniforme. Les «sergents de ville» - ancêtres des gardiens de la paix - sont ainsi pourvus d une redingote bleu nuit, d un chapeau à cornes et d une canne à pommeau, remplacée la nuit par un sabre. Mais le Préfet Debelleyme ne s est pas seulement préoccupé de l aspect extérieur de sa police ; sur le fond, sont également à porter à son actif : l abolition de l'espionnage politique, l aménagement et la réglementation des services de la voirie, des étalages, de la police des spectacles, des voitures de place et des approvisionnements. Il s est aussi attaché à l'extinction de la mendicité en créant notamment des maisons de refuge. Rassurez-nous, il n y a pas que des corps dans la Seine Non, et heureusement nous avons aussi hélas beaucoup d épaves de voitures! En revanche, et c est peut-être une bonne nouvelle, nous trouvons dans l'eau de Seine des crustacés de plus en plus nombreux, ainsi que des poissons et des familles de ragondins. VIE DES SERVICES 3 questions à Mme Elise Bas, administratrice civile, conseillère technique chargée de la prévention de la délinquance au cabinet du préfet de police. Elle nous expose les principales orientations du poste qu'elle occupe au sein de la préfecture de police depuis le 7 janvier dernier. Quel a été votre parcours avant d intégrer la préfecture de police? A l Ecole Normale Supérieure, que j ai intégrée en 2006, j ai

15 d abord étudié les langues l allemand à la Sorbonne et l indonésien à l Institut National des Langues Orientales (INALCO). J ai parallèlement préparé le concours de l Ecole Nationale d Administration à Sciences Po, en master Affaires Publiques. Pendant ma scolarité à l ENA (promotion Marie Curie), j ai effectué 3 stages : à l ambassade de France en Afrique du Sud, chez l équipementier aéronautique Safran et à la préfecture de l Aude. Quelles sont les missions dévolues au chargé de la prévention de la délinquance? Je coordonne le travail de la cellule «prévention de la délinquance», en lien étroit avec le directeur adjoint de cabinet et sous l autorité du directeur de cabinet. La définition et la mise en œuvre de la stratégie de prévention de la délinquance à Paris et dans la petite couronne associent de nombreux partenaires : policiers, élus, associations, parquet c est cette variété d interlocuteurs qui fait toute la difficulté, mais aussi tout l intérêt du poste! Dans ce cadre, pouvez-vous nous présenter les axes de vos actions pour 2013? Un enjeu important cette année sera l élaboration du volet «prévention» des zones de sécurité prioritaires (ZSP), occasion inédite de repenser l articulation entre politique de la ville et politique de lutte contre la délinquance sur ces territoires. Il nous faudra aussi actualiser le contrat de sécurité parisien, qui arrive à terme en Nos actions seront notamment orientées sur la prévention de la délinquance des mineurs (récidive, décrocheurs, etc.) et des violences faites aux femmes. L'infolettre PPrama est réalisée et diffusée par le service communication de la préfecture de police. Directeur de la publication : Xavier Castaing, Chef du service de la communication, Cabinet du préfet de police. Vous recevez cette lettre parce qu un lecteur a souhaité vous la faire parvenir, ou que vous vous êtes abonné. Conformément à la loi n du 6 janvier 1978 relative à l informatique et aux libertés, vous bénéficiez d un droit d accès, de rectification et de suppression des informations à caractère personnel qui vous concernent. Ce droit s exerce auprès du contact suivant : Nous contacter. Rédacteur en chef : Didier Carié. Rédacteur en chef technique : Denis Cottin. 9 boulevard du Palais, Paris Crédits photos : préfecture de police / fotolia Se désabonner Nous contacter Consulter les numéros précédents Préfecture de police

16 Version imprimable PPrama N janvier 2013 Experts cloches Emmaüs poulet 11 «que sais je?» Ecully À LA UNE POLICE TECHNIQUE ET SCIENTIFIQUE 1/3 télé. Les séries télévisées ont mis la police technique et scientifique (PTS) sur le devant de la scène mais au-delà du petit écran, qu en est-il vraiment? Jusqu à quel point la fiction l emporte-t-elle sur la réalité? La science a-t-elle pris le pas sur les enquêtes traditionnelles? Les criminels et autres délinquants ont-ils encore un avenir? PPrama vous invite aujourd hui et les deux prochaines semaines à passer la porte de l identité judiciaire (IJ) parisienne et à aller à la rencontre de ces «Experts» dont le quotidien est loin de ressembler à une série C est l une d entre eux, Cécile MORAL, commissaire de police, adjoint au chef du SRIJ, qui nous sert de guide et nous présente ce service de 180 fonctionnaires de tous grades assurant leurs missions 24h/24 et 365 jours par an. CHIFFRE DE LA SEMAINE 2 fois plus Allo l IJ? On a besoin de vous Quand entrez-vous en action? Nous entrons en action sur sollicitation des services enquêteurs des différentes directions de police et principalement de la direction de la police judiciaire de Paris. Nous intervenons lors de la commission des infractions les plus graves (meurtre, viol, vol à main armée...) et lorsqu il faut mettre en œuvre des compétences spécifiques : élaboration de plans, traitement des résidus de tir, recours au cyanoacrylate, assistance à autopsie, signalisation de cadavre... Le bureau de commandement opérationnel du service centralise les demandes émanant de l état-major de la police judiciaire et rédige, pour chaque sortie, une feuille de mission remise à l équipe de permanence concernée. Ce document renseigne les éléments de base nécessaires à la prise en compte de la mission : nature et circonstances de l affaire, adresse des faits, service enquêteur saisi, nom et coordonnées téléphoniques de l OPJ (officier de police judiciaire ndlr). Ces interventions se déroulent essentiellement en flagrant délit personnes ont été interpellées entre le 26 novembre 2012 et le 15 janvier 2013, à l occasion du dispositif de sécurisation des fêtes de fin d année, par les policiers de l agglomération parisienne contre en 2011 et en Durant cette même période, personnes et véhicules ont été contrôlés (respectivement et en 2011). Ce dispositif comprend également un volet prévention. C est ainsi que : 149 plans de dissuasion visant à prévenir la commission de vols à main armée ont permis de surveiller les abords de établissements (respectivement 58 et l an dernier) ; points de visibilité, rencontre et dissuasion (PVRD) ont été tenus

17 pour des faits qui viennent de se produire ou d être découverts. Nous sommes également saisis directement par des magistrats pour des expertises, des reconstitutions ou par les services enquêteurs pour des suites d affaires (examens de scellés par exemple). Comment se compose une équipe envoyée sur une scène d infraction? Traditionnellement, l équipe envoyée sur une scène de crime se compose de trois personnes : un photographe, un dessinateur chargé de relever les cotes qui permettront d établir le plan des lieux et un dactylotechnicien spécialisé dans la recherche des traces et indices. Dans certains cas, cette équipe peut être renforcée. Sur les homicides ou les viols, par exemple, à l équipe traditionnelle se joint une équipe dite de «techniques spéciales» utilisant des moyens comme le crime-lite capable de révéler des indices invisibles à l œil nu ou le bluestar permettant de révéler des traces de sang effacées (traces latentes). Par ailleurs, sur une affaire avec multiplicité de lieux ou lorsque la scène d infraction à examiner est très vaste, plusieurs équipes peuvent être engagées simultanément. Quelles sont les précautions à prendre sur place? Arrivés sur les lieux, les techniciens de l IJ doivent d abord veiller à ne pas polluer la scène d infraction (ce souci doit aussi imprégner le service enquêteur). Pour cela, les fonctionnaires intervenants s équipent de combinaisons, de sur-chaussures, de charlottes et de masques. Après s être concertés avec le service enquêteur et avoir pris connaissance des éventuels premiers actes et des premiers intervenants, ils doivent fixer la scène de crime par des photos de sécurité avant d y effectuer toute autre constatation technique. Rendez-vous la semaine prochaine pour l entrée en scène des techniciens de l IJ Zoom sur : une empreinte à la loupe! Lundi, 10h De la théorie à la pratique. Suivez pas à pas une équipe du SRIJ appelée sur un homicide et plus particulièrement son travail en matière de recherche et d exploitation des traces papillaires. Ou quand l empreinte d un doigt mène au potentiel et présumé auteur d un crime. Un meurtre vient d être porté à notre connaissance en région parisienne. L origine du décès ne fait aucun doute. La victime est découverte gisant au sol, lardée de plusieurs coups de couteau et l arme utilisée est introuvable. Saisie par le service enquêteur via l état-major PJ, la permanence de l identité judiciaire se rend sur les lieux. Une fois la scène de crime figée par la prise de photographies, sur l'ensemble de l'agglomération engageant près de effectifs (5 108 points en 2011, impliquant policiers) ; contacts ont été pris avec les commerçants afin de renforcer la sécurisation des négoces les plus exposés de l agglomération parisienne (contre en 2011). Enfin, le commissariat mobile installé aux abords des grands magasins parisiens (9e) a accueilli et renseigné personnes, dont 437 de nationalité étrangère (230 pour 504 en 2011). 150 plaintes ont été déposées dans ce poste de police principalement pour vols, chiffre équivalent à celui de l an dernier. INSOLITE Des cloches escortées par la PP! Jeudi 31 janvier, en début d aprèsmidi, c est à un défilé étonnant que les passants et touristes assisteront aux abords de la cathédrale Notre- Dame (4e) et à travers la Capitale : des cloches seront, «en liberté», les passagères d un convoi exceptionnel! Dans le cadre du 850e anniversaire de Notre-Dame de Paris, un nouvel ensemble, composé d un bourdon (tour Sud) et de huit nouvelles cloches (tour Nord), a en effet été réalisé. Celles-ci doivent être transférées de leur lieu de conception (département de la Manche) à celui de leur installation, avant d être dévoilées au public le samedi 2 février Deux équipes de motards des compagnies motocyclistes de la direction de l ordre public et de la circulation (DOPC) prendront en charge le convoi au niveau de la porte Maillot (16e) et jusqu au parvis Notre-Dame pour escorter les demoiselles en passant par : l avenue de la Grande Armée, la place Charles

18 après l établissement du plan et l utilisation des techniques spéciales, la recherche de traces papillaires peut débuter. La mallette du dactylotechnicien regorge de multiples poudres. Celles-ci varient en fonction du support à traiter. De nombreux objets vont subir le passage du pinceau venant ainsi peu à peu noircir les lieux. Deux verres attirent l attention du technicien. La victime habitant seule a peutêtre reçu son agresseur et l a invité à boire. La recherche de trace papillaire se révèle positive. Chaque verre permet la mise en évidence respective d une trace sur sa partie externe. Le dactylotechnicien relève ces traces grâce à un transfert afin de transporter les précieux éléments jusqu au service d identité judicaire. De Gaulle, l avenue des Champs- Elysées, la place de la Concorde, le quai des Tuileries, le quai François Mitterrand, le quai de la Mégisserie, le quai de Gesvres et le pont d'arcole. A noter qu il faudra attendre le 23 mars prochain, afin d'entendre pour la première fois ces nouvelles cloches retentir et retrouver puisque tel est le but de ce projet - le paysage sonore que la cathédrale Notre- Dame de Paris possédait à la fin du XVIIIe siècle. Lundi, 16h Une observation à l épiscope (agrandisseur comparateur) permet d affirmer le caractère exploitable de ces traces. En effet, elles comportent au moins douze points signalétiques qui permettent d effectuer des comparaisons dactylotechniques, voire leur identification formelle. En outre, l origine digitale de ces traces est affirmée. Celles-ci sont ensuite livrées au laboratoire photo-traces de l identité judiciaire et, par le biais d un travail de numérisation et d amélioration qualitative, vont faire l objet de clichés photographiques. Parallèlement, nous parviennent les empreintes des familiers des lieux, c est-à-dire, les personnes fréquentant le domicile de la victime, lieu de découverte du corps. De même, à l issue de l autopsie de la victime, un relevé de ses empreintes papillaires est réalisé au sein de l IML. Les comparaisons vont pouvoir commencer Aux origines de la PTS Il y eut Alphonse Bertillon. Criminologue français, il fonda en 1870 le premier laboratoire de police d'identification criminelle et inventa l anthropométrie, système d'identification établi à partir de la prise des mensurations (taille, pieds, mains, nez, oreilles ) des individus mais aussi de leurs caractéristiques physiques particulières (tatouages, cicatrices, grain de beauté ) et de leurs empreintes digitales. L étude de ces dernières va permettre l élaboration d un procédé d identification judiciaire : la dactyloscopie. C est au début du 20e siècle que Bertillon utilise - pour la première fois - cette technique afin de confondre un meurtrier. Le 16 octobre 1902, Alphonse BERTILLON se déplace en personne au 157 rue du Faubourg Saint Honoré où se trouve le domicile d'auguste ALAUX, dentiste dont la dépouille du domestique gît à proximité d'un meuble fracturé et de la vitre brisée d'un médailler sur laquelle seront relevées de nombreuses traces papillaires. Comparées une à une avec un nombre limité de fiches dactyloscopiques, elles permettent SPÉCIAL FROID Quand la préfecture de police s active! La Zone de défense veille Chaque année, le plan neige ou verglas Ile-de-France (PNVIF) est déclenché du 15 novembre jusqu au 15 mars. Composé de 3 niveaux, il est activé, durant cette période, de façon permanente en niveau 1 c està-dire en niveau de veille du «groupe de vigilance» mais peut passer en niveau supérieur si les conditions météorologiques l exigent. Ainsi, ces dernières semaines, les niveaux 2 («veille renforcée») et 3 («crise») ont été mis en place à de plusieurs reprises, suite aux importants épisodes neigeux : les 6 et 7 décembre (niveau 2 puis 3), le 14 janvier (niveau 2 puis 3), le 18 janvier (niveau 2 puis 3), le 21 janvier (niveau 2) et le 25 janvier (niveau 2). Conçu pour éviter le blocage des usagers de la route sur les axes de l Ile-de-France lors de certains phénomènes météorologiques exceptionnels, ce dispositif a déjà

19 d'identifier le nommé Henri-Léon Scheffer, arrêté et fiché quelques mois plus tôt pour vol et abus de confiance. Il s'avère en fait que Scheffer entretenait une relation homosexuelle avec le domestique, qui le plaçait à ce titre au rang de suspect pour les enquêteurs. Henri-Léon Scheffer sera arrêté à Marseille et condamné au bagne. Deux ans plus tard, le service de l'identité judiciaire mettait en place le principe de la fiche décadactylaire avant qu'une longue circulaire du préfet Louis Lépine datée du 27/10/1910 rappelle à tous les chefs de service de la préfecture l'importance des empreintes digitales et la nécessité de préserver les scènes de crime. (source : Clovis Bienvenu, Le 36, quai des orfèvres, PUF 2012) Aujourd hui, nos «Experts» de l IJ auraient, sans nul doute, fait bien plus parler cette scène de crime! porté ses fruits puisque la planification a permis une anticipation certaine tant des forces de l ordre (pré-positionnement) que des usagers. Ainsi, pendant les importants épisodes neigeux du week-end du 18 janvier, aucun naufragé de la route n a été à déplorer (c est-à-dire d usager de la route en difficulté, coincé sous la neige dans leur voiture, contraint par exemple d en descendre pour trouver refuge) et moins de circulation et de bouchons ont même été constatés, preuve que les préconisations ont bien été suivies. Parmi la série de mesures composant le PNVIF et destinées à anticiper l arrivée des perturbations, peuvent être citées : - la maîtrise de la gestion du trafic des poids-lourds, - la coordination des opérations d assistance aux usagers et leur information des usagers. LA PTS DE PROXIMITÉ UN OUTIL POUR PLUS DE PERFORMANCE Longtemps réservée aux affaires graves, tels les crimes de sang et les viols, la police technique et scientifique (PTS) a investi pleinement depuis plusieurs années maintenant la lutte contre la délinquance du quotidien. Son recours de façon systématique en fait à la fois un moyen de dissuasion, le délinquant craignant d être identifié et interpellé, mais aussi un dispositif permettant une meilleure prise en compte des victimes. Dans le cadre de la nouvelle méthodologie de lutte contre les cambriolages, chaque vol par effraction commis dans la capitale et les trois départements limitrophes fait l objet d une recherche de traces papillaires et biologiques. Pour ce faire, des opérateurs de police technique (OPT) de la direction de la sécurité de proximité de l agglomération parisienne (DSPAP) sont formés spécifiquement par le service régional de l identité judiciaire (SRIJ) de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) dans les domaines de la photographie, de la recherche et de l exploitation des traces papillaires, biologiques ou ADN. Au cours de l année 2012, à Paris et en petite couronne, les OPT se sont particulièrement mobilisés au service des franciliens. Ils se sont déplacés à reprises chez des victimes de cambriolage, soit près de déplacements supplémentaires par rapport à Pour ce dernier point, le site Internet de la préfecture de police, les communiqués réguliers mais aussi les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Google Plus) sont des outils permettant au SGZDS de diffuser largement ces informations auprès du public. N hésitez pas à les suivre pour anticiper au mieux et «être acteur de votre propre sécurité». Comment se mettent en place ces différents niveaux? Qui décide de leur déclenchement? Qu impliquent-ils concrètement? Découvrez la présentation du PNVIF à travers l interview de Madame le Préfet Martine Monteil Voir le film la BAPSA se mobilise sur le terrain

20 2011. Lors de ces constatations, ils ont accru, de façon considérable, les prélèvements de traces papillaires et biologiques sur les lieux de commission de cambriolages : plus de 864 traces papillaires exploitables supplémentaires pour un total de et plus de supports génétiques relevés cette année. Ces données enregistrées et analysées par les fichiers automatisés des empreintes digitales (FAED) et des empreintes génétiques (FNAEG) permettent de confondre les voleurs et de retracer notamment leur parcours Le travail de ces opérateurs a ainsi permis d améliorer nettement le nombre d identifications concernant les cambriolages. En 2012, identifications d individus contre l année précédente, soit une augmentation de près de 34% en un an. Parallèlement, en 2012, les cambriolages élucidés augmentent de plus de 15% en un an, pour l ensemble de l agglomération et le taux d élucidation, de ce type d infraction, se fixe à 9%, soit un point de plus qu en LES EXPERTS A LA PAGE BIBLIOGRAPHIE POUR MIEUX CONNAITRE NOS EXPERTS Pas si loin des prouesses hollywoodiennes vues sur nos petits ou grands écrans, les policiers et spécialistes de la police technique et scientifique (PTS), «nos experts», comme les appelle Frédéric DUPUCH dans son ouvrage éponyme, ont accompagné les avancées de la science en la mettant à disposition des limiers de la police, depuis Alphonse BERTILLON. Certains auteurs en lien avec la préfecture de police, comme Charles DIAZ et Richard MARLET, ont voulu mettre à la portée d un plus large public la réalité de cette science qui est, avant tout, au service des victimes. Particulièrement sollicitée durant la période de veille hivernale, la brigade d assistance aux personnes sans-abri joue un rôle d importance dans le PNVIF. Mobilisée sur le terrain avec la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), le SAMU Social, la Croix Rouge, etc, elle travaille régulièrement avec l'ensemble des acteurs du terrain social et en étroite collaboration avec des intervenants sociaux tels Emmaüs. Ainsi, elle vient en aide aux personnes sans domicile et conduit, le cas échéant, les volontaires dans un centre d accueil et d hébergement d urgence. Ouverture d un centre d hébergement d urgence Emmaüs par la préfecture de police Charles DIAZ Ancien chef du bureau d'études et d'organisation de la police technique et scientifique après avoir été le chef de la brigade criminelle du «36», l inspecteur général Charles DIAZ, historien reconnu, a, par ses nombreux écrits, largement contribué à faire connaître la PTS à un large public. Son «Que sais-je» fait toujours référence dans ce domaine, à la fois sur l histoire, sur le droit mais aussi sur l organisation des experts à la française. Histoire du 36 et Histoire du 36 illustrée, (en collaboration avec Claude Cancès), Jacob Duvernet, 2010 et 2011 La police technique et scientifique, PUF, "Que sais-je?", 1ère éd et 2e éd Retrouvez sa bibliographie sur Internet Richard MARLET Le commissaire divisionnaire Richard MARLET est actuellement à la tête du service régional Depuis le 3 décembre 2012, un centre d hébergement d urgence a ouvert ses portes sur le site de la Redoute-de-Gravelle, dans le bois de Vincennes. La préfecture de police a mis à disposition cet ensemble modulaire, inoccupé depuis 2010 (il était initialement destiné à accueillir des retenus administratifs) au profit de l association Emmaüs. Quelques travaux ont été réalisés en novembre 2012 afin d intégrer l évolution de la réglementation sur les incendies et de permettre un accès spécifique à ce centre d hébergement d urgence.

La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire

La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR LUTTER CONTRE LES CAMBRIOLAGES DANS LA LOIRE our ceux qui en sont victimes, un cambriolage est un vrai traumatisme

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

PLAN DE LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES ET LES VOLS A MAIN ARMEE DANS LE NORD

PLAN DE LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES ET LES VOLS A MAIN ARMEE DANS LE NORD PLAN DE LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES ET LES VOLS A MAIN ARMEE DANS LE NORD Face à la recrudescence des cambriolages et des vols à main armée, notamment à l'encontre des commerçants, le 25 septembre 2013,

Plus en détail

LA PRÉFECTURE DE POLICE À LA FOIRE DE PARIS 30 AVRIL AU 12 MAI DE 10H À 19H LE 10 MAI JUSQU À 23H

LA PRÉFECTURE DE POLICE À LA FOIRE DE PARIS 30 AVRIL AU 12 MAI DE 10H À 19H LE 10 MAI JUSQU À 23H LA PRÉFECTURE DE POLICE Compétente sur Paris et les trois départements de la petite couronne, la préfecture de Police doit prévenir et agir contre une multiplicité de risques : délinquance, troubles à

Plus en détail

Plan de Vidéoprotection pour Paris

Plan de Vidéoprotection pour Paris LA PRÉFECTURE DE POLICE la préfecture de police Plan de Vidéoprotection pour Paris Information sur le dispositif RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité À quoi sert la vidéoprotection? Les caméras

Plus en détail

POLICE FEDERALE Deux services différents mais souvent associés

POLICE FEDERALE Deux services différents mais souvent associés POLICE FEDERALE Deux services différents mais souvent associés Présentation Cellule Personnes Disparues - Version 2013 SOMMAIRE 1. Cellule Personnes Disparues et DVI 1.1. Situation 2. Cellule Personnes

Plus en détail

D D S P. Guide pratique à l usage des commerçants. Préambule SOMMAIRE. La Direction Départementale de la Sécurité Publique du Rhône

D D S P. Guide pratique à l usage des commerçants. Préambule SOMMAIRE. La Direction Départementale de la Sécurité Publique du Rhône D D S P 69 Guide pratique à l usage des commerçants La Direction Départementale de la Sécurité Publique du Rhône Préambule - Sachez que les vols avec effraction se produisent le plus souvent entre 21h00

Plus en détail

LES PREMIERES RENCONTRES DE LA SECURITE

LES PREMIERES RENCONTRES DE LA SECURITE LES PREMIERES RENCONTRES DE LA SECURITE Les rencontres de la sécurité se dérouleront du 16 au 19 octobre sur l ensemble du territoire, en métropole et en outre-mer. Agir au cœur de la cité, quotidiennement,

Plus en détail

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE PREFECTURE DE LA LOIRE-ATLANTIQUE Le 17 janvier 2011 PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE par Monsieur Jean DAUBIGNY, préfet de la région Pays de la Loire,

Plus en détail

- Fournir aux victimes d escroqueries un service d assistance et d information sur les démarches à effectuer pour le dépôt de plainte.

- Fournir aux victimes d escroqueries un service d assistance et d information sur les démarches à effectuer pour le dépôt de plainte. Eléments d information relatifs au plan de lutte contre les escroqueries Escroqueries : un plan de prévention pour contrer le phénomène Alors que la délinquance a chuté de 4,10% en 2007, les escroqueries

Plus en détail

LA REFONTE DES OUTILS DE PILOTAGE ET DES STATISTIQUES DE LA DELINQUANCE

LA REFONTE DES OUTILS DE PILOTAGE ET DES STATISTIQUES DE LA DELINQUANCE Ministère de l intérieur LA REFONTE DES OUTILS DE PILOTAGE ET DES STATISTIQUES DE LA DELINQUANCE Vendredi 18 janvier Depuis septembre 2012, un groupe de travail interne au ministère de l intérieur a été

Plus en détail

Les nouveaux usages d Internet à la préfecture de police

Les nouveaux usages d Internet à la préfecture de police Les nouveaux usages d Internet à la préfecture de police Les sites Internet et les réseaux sociaux Mercredi 05 juin 2013 Le web 2.0 à la préfecture de police La préfecture de police dispose de plusieurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Plan de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée

DOSSIER DE PRESSE Plan de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée DOSSIER DE PRESSE Plan de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée lundi 18 novembre à 11h30 La lutte contre les cambriolages est une priorité du Ministre de l intérieur, affirmée par le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE Le stand du ministère de l Intérieur au salon de la moto 2013 HALL 6 Allée C Stand 7 Préfecture de police Gendarmerie nationale Sécurité routière Police nationale 2

Plus en détail

CADRES JURIDIQUES D INTERVENTION

CADRES JURIDIQUES D INTERVENTION Etre capable d apprécier le cadre juridique d intervention et mettre en œuvre la procédure judiciaire. Connaître et articuler les cadres juridiques des interventions. Etre capable de situer son action

Plus en détail

26 e Session nationale «Sécurité et Justice»

26 e Session nationale «Sécurité et Justice» 26 e Session nationale «Sécurité et Justice» 2014-2015 Dossier de candidature Connaître - Analyser - échanger La session nationale «Sécurité et Justice» est un lieu unique de formation, d échanges et de

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFECTURE DE POLICE N Spécial 5 août 2014 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N Spécial Préfecture de Police du 5 août 2014 SOMMAIRE Arrêté

Plus en détail

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS,

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, LA DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA SECURITE PUBLIQUE ET LE GROUPEMENT DE GENDARMERIE DEPARTEMENTALE

Plus en détail

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE SYNTHESE Le 15 septembre 2003, Madame Anne D HAUTEVILLE, professeur

Plus en détail

LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006

LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006 Janvier 2007 LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006 Note sur la méthodologie : Les données chiffrées présentées dans ce document sont issues de l état 4001, qui est tenu et mis à jour par la Direction

Plus en détail

FICHE PRESSE. Un dispositif renforcé pour assurer la sécurité des commerces pendant les fêtes

FICHE PRESSE. Un dispositif renforcé pour assurer la sécurité des commerces pendant les fêtes FICHE PRESSE 14 DECEMBRE 2011 Un dispositif renforcé pour assurer la sécurité des commerces pendant les fêtes DISPOSITIFS RENFORCES POUR ASSURER LA SECURITE DES COMMERCES PENDANT LES FETES Le plan anti

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013 CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission Services Publics 26 novembre 2013 Intervention de Christophe SOULLEZ, chef du département ONDRP Depuis notre dernière encontre nous avons poursuivi

Plus en détail

DESCRIPTIF DES DISPOSITIFS DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES MIS EN PLACE A VILLABE

DESCRIPTIF DES DISPOSITIFS DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES MIS EN PLACE A VILLABE DESCRIPTIF DES DISPOSITIFS DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES MIS EN PLACE A VILLABE Denis MAUREL Conseiller Municipal délégué à la sécurité et à la circulation denis.maurel@mairie-villabe.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète

DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète Jeudi 17 octobre 2013 Parce que la lutte contre les cambriolages est

Plus en détail

- Communiqué de presse - Présentation par le Préfet de Police de 26 mesures pour la sécurité des touristes à Paris

- Communiqué de presse - Présentation par le Préfet de Police de 26 mesures pour la sécurité des touristes à Paris CABINET DU PREFET Service de la Communication 11 juin 2013 - Communiqué de presse - Présentation par le Préfet de Police de 26 mesures pour la sécurité des touristes à Paris Lors d une réunion de travail

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

Les personnels de la police technique et scientifique

Les personnels de la police technique et scientifique Les personnels de la police technique et scientifique LA POLICE TECHNIQUE ET SCIENTIFIQUE - PTS La création, en 1985, de la sous-direction de la police technique et scientifique (SDPTS), au sein de la

Plus en détail

LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR UN «ETE EN TOUTE TRANQUILLITE»

LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR UN «ETE EN TOUTE TRANQUILLITE» LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR UN «ETE EN TOUTE TRANQUILLITE» Vendredi 11 juillet 2014 Dossier de presse Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr

Plus en détail

BILAN 2013 ET PERSPECTIVES DE LA SECURITE DANS LES HAUTS DE SEINE

BILAN 2013 ET PERSPECTIVES DE LA SECURITE DANS LES HAUTS DE SEINE DOSSIER DE PRESSE BILAN 2013 ET PERSPECTIVES DE LA SECURITE DANS LES HAUTS DE SEINE MARDI 4 FEVRIER 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE 4 février 2014 LUTTE CONTRE LA DELINQUANCE Bilan 2013 En 2013, l activité des

Plus en détail

Si vous ne visualisez pas correctement ce message, cliquez ici

Si vous ne visualisez pas correctement ce message, cliquez ici LA DOSTL A 100 ANS! Si vous ne visualisez pas correctement ce message, cliquez ici PPrama N 326-6 août 2014 Souvent méconnue du grand public, la direction opérationnelle des services techniques et logistiques

Plus en détail

de lutte contre les cambriolages

de lutte contre les cambriolages PLAN DEPARTEMENTAL DE LA CHARENTE- MARITIME de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée Octobre 2013 PREFET DE LA CHARENTE-MARITIME 1 Ce plan départemental est la déclinaison territoriale

Plus en détail

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE PRÉAMBULE Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de SABLÉ-SUR-SARTHE

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2010-109 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie CONTRAVENTION Conduite avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,5 et inférieure à 0,8 g/ l de

Plus en détail

Facilitez vos démarches,

Facilitez vos démarches, Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Permis de conduire : comment l obtenir? Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil

Plus en détail

La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat

La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat Mayenne Services Publics La lettre thématique La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat Définition Sont considérées comme étant des «grands rassemblements», toutes les manifestations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux INTERPOL I-Checkit Pour votre sécurité I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux criminels et

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION PREAMBULE Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la Communauté d agglomération Val-et-Forêt a décidé

Plus en détail

Renforcement de la sécurité dans les transports en commun à Bruxelles

Renforcement de la sécurité dans les transports en commun à Bruxelles Renforcement de la sécurité dans les transports en commun à Bruxelles I. Introduction L accord du gouvernement fédéral, la note de politique générale de la Ministre de l intérieur et le Plan national de

Plus en détail

Les projets de piscine 2012-2016

Les projets de piscine 2012-2016 Les projets de piscine 2012-2016 1. Le cadre institutionnel Article L. 112-1 à L. 112-5 du code de l éducation Article L. 122-1-1 du code l éducation Article D 122-1, D 122-2, D 122-3 et article annexe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DANS LES COMMERCES DE MENDE

DOSSIER DE PRESSE DANS LES COMMERCES DE MENDE COMMUNICATION DOSSIER DE PRESSE LA PREVENTION DES CAMBRIOLAGES DANS LES COMMERCES DE MENDE LUNDI 14 AVRIL 2014 A 15 H 30 En présence de : Guillaume LAMBERT, préfet de la Lozère, Commissaire Christophe

Plus en détail

Présentation du nouveau permis de conduire

Présentation du nouveau permis de conduire PRÉFET DE LA MAYENNE Présentation du nouveau permis de conduire DOSSIER DE PRESSE 17 septembre 2013 Contact presse : Esther DAVID Service départemental de veille et de communication interministérielle

Plus en détail

La criminalité en France. La criminalité en France INHESJ/ONDRP Rapport 2014. Marie CLAIS, chargée d études à l ONDRP. Rapport annuel 2014 de l ONDRP

La criminalité en France. La criminalité en France INHESJ/ONDRP Rapport 2014. Marie CLAIS, chargée d études à l ONDRP. Rapport annuel 2014 de l ONDRP Premier ministre La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP Les appels au «17 police-secours» pour différends conjugaux enregistrés par la Direction de la sécurité de proximité de l agglomération

Plus en détail

CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION

CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION Préambule : CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION La vidéo protection est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de THIERS. Ses objectifs sont de prévenir l'atteinte aux

Plus en détail

Mon futur métier. - Description du métier de gardien de la paix : http://www.blog-police-recrutement.com./

Mon futur métier. - Description du métier de gardien de la paix : http://www.blog-police-recrutement.com./ Mon futur métier 1. Quels sont les différents grades de gardien de la paix? 2. Quelles sont les conditions de travail? 3. Quels sont les services d affectation? 4. Quelles sont les qualités requises? 5.

Plus en détail

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits ou réglementés. Cela concerne toutes les drogues illégales,

Plus en détail

Avant l action de secours Partie 1 les règles de bases. Chapitre 1 Un cadre juridique. Chapitre 2 Des moyens humains

Avant l action de secours Partie 1 les règles de bases. Chapitre 1 Un cadre juridique. Chapitre 2 Des moyens humains Sommaire Avant l action de secours Partie 1 les règles de bases Chapitre 1 Un cadre juridique 1. Mise en place des lois Pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire (fiche 1 :)...4 Comment est votée une

Plus en détail

Je contribue. à la sécurité de mon. bureau de tabac

Je contribue. à la sécurité de mon. bureau de tabac Je contribue à la sécurité de mon bureau de tabac Dans le cadre de mon activité quotidienne, mon comportement peut déjà contribuer à la sécurisation de mon commerce. Des gestes simples peuvent me protéger.

Plus en détail

Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES

Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES Lille, le 2 octobre 2013 Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES La préfecture du Nord, en

Plus en détail

LA SECURITE ROUTIERE LIVRE BLANC PRESENTE AU PREMIER MINISTRE. Pierre GIRAUDET, 1988 ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE JANVIER 2002

LA SECURITE ROUTIERE LIVRE BLANC PRESENTE AU PREMIER MINISTRE. Pierre GIRAUDET, 1988 ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE JANVIER 2002 08/07/02 LA SECURITE ROUTIERE LIVRE BLANC PRESENTE AU PREMIER MINISTRE Pierre GIRAUDET, 1988 ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE JANVIER 2002 MESURES ET ORIENTATIONS PROPOSEES PAR LE LIVRE BLANC SUITES

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

CCI RHÔNE-ALPES LES CONSEILS INDISPENSABLES. pour la sécurité des professionnels GUIDE DE PRÉVENTION

CCI RHÔNE-ALPES LES CONSEILS INDISPENSABLES. pour la sécurité des professionnels GUIDE DE PRÉVENTION GUIDE DE PRÉVENTION CCI RHÔNE-ALPES LES CONSEILS INDISPENSABLES pour la sécurité des professionnels SOMMAIRE DÉFINIR UN PLAN DE SÉCURITÉ ADAPTÉ PRÉVENIR LES VOLS PRÉVENIR LES VOLS 3, Définir un plan de

Plus en détail

Sécurité publique en Lot-et-Garonne: bilan de l'année 2012 et objectifs 2013. Mardi 22 janvier 2013

Sécurité publique en Lot-et-Garonne: bilan de l'année 2012 et objectifs 2013. Mardi 22 janvier 2013 Sécurité publique en Lot-et-Garonne: bilan de l'année 2012 et objectifs 2013 Mardi 22 janvier 2013 Contacts presse Marie-Claude BOUSQUIER - Tél. 05 53 77 61 82 - Portable 06 73 56 75 50 Joëlle MEURISSE

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéosurveillance

Charte déontologique de la vidéosurveillance Charte déontologique de la vidéosurveillance Ville de Clichy Préambule Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre davantage aux demandes sociales de sécurité et de prévention,

Plus en détail

Sécurité : pleins feux sur la Cellule Anti-Cambriolage de l Aisne

Sécurité : pleins feux sur la Cellule Anti-Cambriolage de l Aisne Dossier de presse Sécurité : pleins feux sur la Cellule Anti-Cambriolage de l Aisne Avec 2 050 faits recensés du 1 er janvier au 30 septembre 2012 (soit 223 de plus qu en 2011 au cours de la même période),

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONTRE LES CAMBRIOLAGES DANS LES COMMERCES

DOSSIER DE PRESSE CONTRE LES CAMBRIOLAGES DANS LES COMMERCES CABINET COMMUNICATION DOSSIER DE PRESSE RAPPEL DES MESURES DE PREVENTION CONTRE LES CAMBRIOLAGES DANS LES COMMERCES MARDI 2 DECEMBRE 2013 A 12 H 00 BUREAU DU PREFET En présence de : Guillaume LAMBERT,

Plus en détail

VIDEO PROTECTION : Sécurité publique

VIDEO PROTECTION : Sécurité publique AFFAIRES RESOLUES VIDEOPROTECTION mai 2011 VIDEO PROTECTION : Sécurité publique MARSEILLE (13) Viols 1 interpellation Le 21 puis le 22 mai 2011, les enquêteurs de la sûreté départementale des Bouchesdu-Rhône

Plus en détail

Prestations de pose des nouveaux compteurs communicants Gazpar

Prestations de pose des nouveaux compteurs communicants Gazpar Prestations de pose des nouveaux compteurs communicants Gazpar Ce support a pour objectifs de : Présenter de manière synthétique le Projet Compteurs Communicants Gaz Présenter l ensemble du périmètre des

Plus en détail

Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes

Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes 1 2 Préface Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes des conseils pratiques visant à assurer leur sécurité dans leur vie de tous les jours. En effet, les seniors représentent souvent

Plus en détail

lutte contre les cambriolages, les conseils de la gendarmerie

lutte contre les cambriolages, les conseils de la gendarmerie lutte contre les cambriolages, les conseils de la gendarmerie POURQUOI SE PROTEGER Près de 14000 cambriolages sont constatés annuellement en Région Rhône - Alpes par la gendarmerie 80% des cambrioleurs

Plus en détail

Institutions Acteurs Procédures Vos droits. Les violences conjugales

Institutions Acteurs Procédures Vos droits. Les violences conjugales Institutions Acteurs Procédures Vos droits Les violences conjugales F i c h e P r a t i q u e Les violences conjugales Toute personne qui subit des violences physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les enseignants des écoles publiques NOTE DE SERVICE N 1. Rentrée 2010

Mesdames et Messieurs les enseignants des écoles publiques NOTE DE SERVICE N 1. Rentrée 2010 Dax le 31 août 2010 Circonscription Dax Sud Adour 8 rue Sainte Ursule BP 362 40100 DAX ce.ien40-dax-adour@ac-bordeaux.fr tel : 05 58 74 68 23 L Inspectrice de l Education Nationale à Mesdames et Messieurs

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2015-0153 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 17 mars 2015 modifiant la décision n 02-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des numéros

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 12 AU 18 NOVEMBRE 2013. La Sûreté du Québec souligne la Semaine de la prévention de la toxicomanie

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 12 AU 18 NOVEMBRE 2013. La Sûreté du Québec souligne la Semaine de la prévention de la toxicomanie Saviez-vous que? La Sûreté du Québec souligne la Semaine de la prévention de la toxicomanie La Sûreté du Québec souligne la 26 e semaine de la prévention de la toxicomanie, qui se déroule du 17 au 24 novembre

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à BLOTZHEIM

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à BLOTZHEIM Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à BLOTZHEIM Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de BLOTZHEIM a décidé

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie En 2009, 1 200 vies auraient pu être sauvées si tous les conducteurs avaient respecté la limite légale

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Droit d accès

GUIDE PRATIQUE. Droit d accès 111 GUIDE PRATIQUE Droit d accès QU EST-CE QUE LE DROIT D ACCÈS? page 2 COMMENT EXERCER SON DROIT D ACCÈS? page 3 POUR ACCÉDER A QUOI? page 5 QUELLE RÉPONSE ATTENDRE? page 6 QUAND ET COMMENT SAISIR LA

Plus en détail

CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00

CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00 CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00 0 Table des matières 4 actions lancées depuis le 12 juillet : le soutien et l accompagnement des victimes la campagne

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision de recommandations - article 25 de la loi organique Domaine(s) de compétence de l Institution : Défense des droits

Plus en détail

Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne

Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne Dossier de presse Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne Face à l augmentation sensible du nombre de cambriolages, Pierre Bayle, préfet de l Aisne, a décidé de réunir la

Plus en détail

VILLE DE MONTMORENCY. Plan communal de sauvegarde. c r h w t. risques majeurs. Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte

VILLE DE MONTMORENCY. Plan communal de sauvegarde. c r h w t. risques majeurs. Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte VILLE DE MONTMORENCY Plan communal de sauvegarde c r h w t a Les risques majeurs Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte à quoi sert ce document d information? Ce guide pratique présente les différents

Plus en détail

GUIDE DU SIGNALEMENT «ENFANCE EN DANGER»

GUIDE DU SIGNALEMENT «ENFANCE EN DANGER» GUIDE DU SIGNALEMENT «ENFANCE EN DANGER» dans le département du Tarn année 2008-2009 PROTECTION DE L ENFANCE : LE RAPPEL A LA LOI D une manière générale, la loi impose à chacun de ne pas se taire et d

Plus en détail

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique 2014-2018 Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique Aujourd hui Le Département de Saône-et-Loire s est doté le 14 novembre 2014 d un schéma départemental de l enfance et

Plus en détail

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne Créteil, le 30 octobre 2014 L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Mesdames et Messieurs les chefs d établissements du second

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014 Saviez-vous que? Dans le cadre de l opération «VACCIN» se déroulant durant tout le mois de décembre, les policiers de la MRC des Maskoutains ont érigé différents points de contrôle routier afin de vérifier

Plus en détail

Prévenir la récidive des mineurs

Prévenir la récidive des mineurs Prévenir la récidive des mineurs Le parcours individualisé réparation citoyenneté à la préfecture de Police LE «PARCOURS INDIVIDUALISÉ RÉPARATION CITOYENNETÉ» EN 8 QUESTIONS Pourquoi un parcours individualisé

Plus en détail

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Dans le cadre de notre activité sportive, une formation de premier secours (PSC1) peut amener à répondre

Plus en détail

PROFIL PAYS FRANCE Information mise à jour le 10 juin 2013

PROFIL PAYS FRANCE Information mise à jour le 10 juin 2013 PROFIL PAYS FRANCE Information mise à jour le 10 juin 2013 Le but de ce profil pays est de présenter le pays sous l angle de la mise en œuvre de la convention européenne sur la violence et les débordements

Plus en détail

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique Ville de Bures sur Yvette Vidéo-protection Charte d éthique La vidéo-protection est un outil au service de la politique de prévention et de sécurité de la Ville de Bures sur Yvette. Ses objectifs sont

Plus en détail

Facilitez vos démarches,

Facilitez vos démarches, Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer CIRCULER EN TOUTE SÉCURITÉ Conducteurs de deux-roues motorisés Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le

Plus en détail

Boîte à outils «Aide aux victimes et accès au droit»

Boîte à outils «Aide aux victimes et accès au droit» Boîte à outils «Aide aux victimes et accès au droit» Les personnes vulnérables victimes PERSONNES ÂGEES et PERSONNES en SITUATION de HANDICAP 1. Quel type de victime? Les personnes âgées Les personnes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Prévention des cambriolages dans l Hérault. et présentation de l application «Stop cambriolages»

DOSSIER DE PRESSE. Prévention des cambriolages dans l Hérault. et présentation de l application «Stop cambriolages» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Prévention des cambriolages dans l Hérault et présentation de l application «Stop cambriolages» le mercredi 17 avril 2013 à 14 h 30 Compagnie de gendarmerie 635 avenue

Plus en détail

Remise des premiers permis de conduire sécurisés dans le Morbihan

Remise des premiers permis de conduire sécurisés dans le Morbihan Remise des premiers permis de conduire sécurisés dans le Morbihan 1 er octobre 2013 page 1-5 Le nouveau permis de conduire sécurisé OURQUOI RÉFORMER LES PERMIS DE CONDUIRE? La 3e directive européenne du

Plus en détail

nouveau permis de conduire sécurisé au format carte de crédit

nouveau permis de conduire sécurisé au format carte de crédit PREFET DE LA HAUTE-MARNE DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 septembre 2013 nouveau permis de conduire sécurisé au format carte de crédit 1- Pourquoi réformer les permis de conduite La 3e directive européenne du

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

Communication sur le nouveau permis de conduire. lancement du titre sécurisé 16 septembre 2013

Communication sur le nouveau permis de conduire. lancement du titre sécurisé 16 septembre 2013 Communication sur le nouveau permis de conduire lancement du titre sécurisé 16 septembre 2013 Eléments de langage 28 juin 2013 1 SOMMAIRE POURQUOI RÉFORMER LES PERMIS DE CONDUIRE? 3 LE NOUVEAU PERMIS DE

Plus en détail

SÉCURITÉ DES SENIORS. Mardi 17 janvier 2012, Le Perreux-sur-Marne

SÉCURITÉ DES SENIORS. Mardi 17 janvier 2012, Le Perreux-sur-Marne SÉCURITÉ DES SENIORS Mardi 17 janvier 2012, Le Perreux-sur-Marne SENIORS, AYEZ LES BONS REFLEXES! POURQUOI FAIRE APPEL AUX SERVICES DE POLICE? Les services publics de Police sont à votre disposition pour

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

Règlement intérieur de la médiathèque municipale de la ville de Saint-Clar

Règlement intérieur de la médiathèque municipale de la ville de Saint-Clar Règlement intérieur de la médiathèque municipale de la ville de Saint-Clar La Médiathèque municipale est un service public destiné à toute la population. Elle contribue aux loisirs, à la culture, à l information,

Plus en détail

Entre, d une part, et, d autre part, Monsieur le Préfet de la région Midi-Pyrénées, Préfet de la Haute-Garonne,

Entre, d une part, et, d autre part, Monsieur le Préfet de la région Midi-Pyrénées, Préfet de la Haute-Garonne, PROJET DE CONVENTION DE COORDINATION ENTRE LA POLICE NATIONALE ET LA POLICE MUNICIPALE Entre, Monsieur le Préfet de la région Midi-Pyrénées, Préfet de la Haute-Garonne, d une part, et, d autre part, la

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/3/Rev.1 20 avril 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 1/6 FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 2/6 AVERTISSEMENT Le service d information du gouvernement travaille actuellement sur l élaboration d une stratégie de sensibilisation de la population

Plus en détail

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville CONSEIL MUNICIPAL 1 Séance du 06 décembre 2012 Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe

Plus en détail

Contact presse : Service départemental de la communication interministérielle : 02.32.78.27.33 / 27.35 pref-communication@eure.gouv.

Contact presse : Service départemental de la communication interministérielle : 02.32.78.27.33 / 27.35 pref-communication@eure.gouv. Les «Rencontres de la sécurité», qu est-ce que c est? La relation entre nos concitoyens et les services qui concourent à leur sécurité constitue un enjeu important. Encore présente dans les esprits, la

Plus en détail

PERSONNES AGEES : REAGISSEZ AVANT D ETRE VICTIME

PERSONNES AGEES : REAGISSEZ AVANT D ETRE VICTIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA SECURITE PUBLIQUE DE LA SARTHE PERSONNES AGEES : REAGISSEZ AVANT D ETRE VICTIME LA POLICE NATIONALE VOUS OFFRE SES CONSEILS 1 La sécurité, c est l affaire de tous Les personnes

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉO PROTECTION

CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉO PROTECTION CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉO PROTECTION Service juridique - 2014-06-24 PRÉAMBULE Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de HAYANGE

Plus en détail

La lettre de l Ét@t en Dordogne

La lettre de l Ét@t en Dordogne N 1 - Janvier - Février 2013 La lettre de l Ét@t en Dordogne LE DOSSIER DU MOIS LE BILAN DE LA DELINQUANCE 2012 Sommaire L'éditorial Je vous présente le premier numéro de l année 2013 de la lettre des

Plus en détail