Compte rendu du séminaire national Réforme de la filière ST2S. Paris Lycée d Alembert, le 16 mai 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte rendu du séminaire national Réforme de la filière ST2S. Paris Lycée d Alembert, le 16 mai 2012"

Transcription

1 Compte rendu du séminaire national Réforme de la filière ST2S Paris Lycée d Alembert, le 16 mai 2012 Le programme de cette journée nationale a concerné la présentation des réflexions sur les programmes rénovés, les activités interdisciplinaires en classe de 1ère, le projet technologique en classe de terminale et l'aide personnalisée. Le PNF doit être un outil pour s engager dans le nouvel enseignement. Deux groupes d experts ont travaillé sur la réforme 2012 de la filière, un en STSS, l autre en Biologie et physiopathologie humaines. En 2007, l objectif de la rénovation était la poursuite d études. En 2012, cet objectif est conservé et la réforme est réalisée pour entrer dans le cadre de la réforme des lycées. Le contenu disciplinaire en biologie et physiopathologie humaines n'a pas été développé, il a juste été précisé que ce programme, tel qu il existait à l'heure actuelle, donnait satisfaction, cependant dans le cadre de la réforme il devait être allégé, tout en respectant son esprit et sa forme. Par conséquent il a été décidé de : - conserver un enseignement intégré (équilibre entre la physiologie, la physiopathologie et les techniques d exploration) - conserver la trame actuelle (4 pôles et 9 parties) et de supprimer les mécanismes cellulaires et moléculaires. - conserver le caractère technologique : approche expérimentale privilégiée, lien avec le secteur professionnel ; activités technologiques (manipulations, observations, analyse de documents, TICE). Compte rendu du séminaire du 16 mai, rédigé par ML Jung-Canin et E Vogel professeurs de BPH 1

2 L objectif disciplinaire en STSS reste le même qu en 2007 : préparer les élèves à la poursuite d étude, analyser des situations sanitaires et sociales et comprendre les enjeux des situations et développer des compétences et des repères culturels des domaines sanitaires et sociaux. La démarche technologique repose sur le questionnement : comment est-ce que la société identifie et analyse les besoins de la population, quels sont ses choix?, comment sont élaborées les politiques, et quels sont les dispositifs proposés et qui sont les institutions qui les mettent en place? Les dispositifs répondent ils aux besoins de la population?. Enfin il a été rappelé les compétences spécifiques en STSS : - analyser des faits de société, - caractériser l état de santé et le bien-être social des populations, - comprendre la relation entre besoin et politiques, - distinguer les objectifs des différentes politiques, - identifier les organisations au niveau local et national, - en méthodologie : il s agit d aborder la mise en œuvre de la démarche de projet et d analyser et utiliser les méthodes d enquête. Le programme a été redécoupé. En première il s agit d analyser des faits de société, caractériser l état de santé et le bien-être social des populations et d observer le rôle de la protection sociale dans la réponse aux besoins. En terminale, il s agit de comprendre la relation entre besoins et politiques, de distinguer les objectifs des différentes politiques sanitaires (santé publique) et sociales (action sociale) et d identifier les organisations au niveau local et national (où les savoirs sur la protection sociale de première pourront être remobilisés). Lors de la lecture du programme les activités technologiques apparaissent en Gras et Italiques : elles semblent indispensables pour une mise en réelle activité des élèves, pour rendre le questionnement global cohérent et sont ancrées dans la démarche technologique. Concernant le pôle «méthodologies appliquées au secteur sanitaire et social», c est un pôle qui doit avoir sa progression propre. La répartition des heures dans la progression est libre pour répondre aux objectifs du programme. Le programme ne doit pas être lu objectifs par objectifs mais il s agit d apporter les contenus permettant d atteindre les objectifs. Exemple : ne pas traiter le point «spécificités des données et information» à part, mais l aborder tout au long de l enquête, selon les spécificités rencontrées A noter : une compétence de niveau 4 : maîtrise, est demandée pour la recherche documentaire. Compte rendu du séminaire du 16 mai, rédigé par ML Jung-Canin et E Vogel professeurs de BPH 2

3 1. Les Activités Interdisciplinaires (AI) Elles sont conservées car considérées comme une démarche qui donne du sens aux enseignements et une culture pluridisciplinaire (scientifique et médico-sociale) Les AI se déroulent en 1 ère. Nouveau texte donc nouvelles modalités. Règlement d examen : - épreuve orale anticipée du bac ST2S, pour tous les élèves, isolés ou non. - épreuve donc obligatoire. - seuls comptent les points supérieurs à la moyenne (coefficient 2). - épreuve organisée sous le contrôle du chef d établissement qui en définit les modalités concrètes. - une grille nationale sera réalisée. Objectifs : évaluation de compétences dans la démarche de recherche (les élèves ne sont pas évalués sur des connaissances) - collecter, traiter, analyser des données pertinentes. - vérifier l adéquation des résultats des recherches par rapport aux hypothèses initiales. - expliquer les choix réalisés et rendre compte des résultats. - identifier les difficultés rencontrées. - faire preuve d initiative, travailler en équipe. - soutenir une présentation orale. Disciplines concernées :.un flou persiste dans les textes mais il semblerait que le choix s oriente sur biologie, STSS obligatoirement et mathématiques ou sciences physiques. Les autres disciplines ne sont pas exclues, exemple cité : le professeur documentaliste. Organisation des AI : Le temps consacré aux AI est de 48h annuelle à raison de 16h x 3 semaines. Le travail doit obligatoirement être réalisé en groupe de 2 ou 3 élèves. Aucun élève ne peut réaliser le travail seul. Le choix du thème est libre et il n y a pas de rapport obligatoire entre le thème choisi et les programmes disciplinaires. Cependant deux contraintes sont imposées : - Il faut que le thème fasse référence à un fait de société posant des questions sanitaires et/ou sociales c'est-à-dire faisant référence à un évènement ou une situation qui permet un questionnement sur un système de représentation, qui évolue et qui influence les politiques de santé et/ou sociales, par exemple : en quoi le refus de précarité a-t-il fait évoluer les idées dans le domaine sanitaire et social? (Il ne s agit pas d étudier un thème, par ex la pauvreté, ni un fait divers) - Le thème choisi doit être validé par l équipe pédagogique, ainsi le choix du thème ne peut être sanctionné au final par le jury évaluateur. Compte rendu du séminaire du 16 mai, rédigé par ML Jung-Canin et E Vogel professeurs de BPH 3

4 Evaluation des AI : Il s agit d une épreuve du baccalauréat, donc les élèves de la classe ne sont pas présents, il n y a que les jurys et les candidats. Les textes officiels précisent : 8 points sont attribués pour le suivi des élèves par les professeurs durant l'année ; 12 points sont attribués pour la soutenance orale collective et individuelle. La soutenance doit être effectuée devant des professeurs (jury de 2 personnes) qui ont suivi les élèves durant la réalisation des AI. Une grille d'évaluation, à l'échelle nationale, sera réalisée et communiquée pour préciser les différents items de notation afin d'harmoniser l'évaluation. grille parue au BO n 21 du 24 mai 2012, à consulter : Pour le temps à consacrer à l'évaluation orale, chaque élève dispose d'un temps de 5 minutes de présentation collective et sera questionné individuellement 5 minutes. Il est conseillé de placer l évaluation au cours du 2 ème trimestre, avant les vacances de printemps. Le temps de l évaluation est compris dans les 3 semaines horaires mis à dispositions des AI. Un carnet de bord (ou de suivi) est envisageable, mais non obligatoire. Compte rendu du séminaire du 16 mai, rédigé par ML Jung-Canin et E Vogel professeurs de BPH 4

5 2. Le projet technologique (PT) Pour le projet technologique, rien n'est arrêté, ni publié à ce jour, même si les idées sont bien avancées Pourquoi mettre en place le projet technologique en filière ST2S? Il est né du questionnement de l évaluation de l épreuve pratique. Le PT répond à un besoin de mise en activité des élèves et il permet d évaluer l acquisition des compétences du pôle méthodologies appliquées au secteur sanitaire et social (MA3S) Qu est ce qu un projet technologique? C est une démarche commune aux séries technologiques STI2D, STD2A, STL et ST2S. Cette épreuve doit permettre le transfert des compétences technologiques spécifiques. Le projet technologique est un projet de professionnels du secteur sanitaire ou social. Il consiste à identifier un ou des besoins pour y apporter des réponses cohérentes. 2 exemples ont été présentés lors de la journée : - Education thérapeutique et maladies inflammatoires chroniques de l intestin : projet qui consiste à améliorer la prise en charge des patients souffrant d une pathologie au sein d un service hospitalier - Maison de quartier de Rougemont : projet qui a pour objectif la mise en place du projet social C est une étude menée par un groupe d élèves : - permettant d évaluer les acquis de STSS, pôle méthodologie appliqué au secteur sanitaire et social (MA3S) - mobilisant les acquis des pôles thématiques du programme de STSS et, en fonction du thème du projet, des acquis du programme de BPH. Ce projet permet d évaluer des compétences transversales : travail en équipe, rendre compte par écrit d un travail, soutenir une présentation orale. Son organisation valorise la prise d initiative, l autonomie, la créativité. Compte rendu du séminaire du 16 mai, rédigé par ML Jung-Canin et E Vogel professeurs de BPH 5

6 2.3. Comment réaliser le PT? Quelle organisation? Le temps consacré à la réalisation du PT sera pris sur le temps d enseignement de la Biologie et des STSS, dans des proportions non définies à ce jour, ainsi que sur le temps libre ou personnel des élèves. Le travail des enseignants consiste en : - une aide pour l orientation de l étude (analyse d un projet réalisé ou conception, et repérage des ressources spécifiques ; conseils sur le choix d un axe d analyse) - un accompagnement des groupes - un suivi et évaluation de la conduite de l étude. Nota : les enseignants doivent donc trouver des projets ou aider au repérage de ressources spécifiques pour ce projet technologique. Ce travail en partie collectif concerne : - soit la conception d un projet sanitaire ou social, situé dans un contexte territorial et constitutionnel construit à partir d un questionnement. - soit l analyse de tout ou partie d une démarche de projet (sanitaire ou social, élaboré par une structure ayant une mission dans le champ sanitaire ou social) en travaillant Dans les 2 cas on attend de chaque groupe qu il : - présente le besoin à l origine du projet - situe le projet dans son environnement - montre le lien entre les caractéristiques de l organisation et le démarche de projet suivie - analyse tout ou partie de la démarche de projet étudiée ou conçoit tout ou partie d un projet. Dans le 1 er cas, celui de la conception, l objectif n est pas que les élèves mettent en œuvre le projet, ils ne sont pas formés à cela, mais qu ils comprennent la démarche de projet. Dans le 2 nd cas, celui de l analyse d un projet existant, les élèves peuvent soit analyser le projet dans sa globalité soit en analyser une partie seulement, en situant cette partie au sein du projet global Comment évaluer le PT? PT : coefficient 7 qui se subdivise en : - conduite du projet : coefficient 4 - présentation du projet : coefficient 3 La conduite du projet technologique serait évaluée par les enseignants qui ont accompagné les élèves dans la réalisation du dossier : rigueur de la recherche documentaire, traitement des informations, pertinence et réalisation des activités d exploration, organisation du travail de groupe, gestion du temps, esprit d initiative, prise des responsabilités, participation au travail d équipe. La présentation du projet technologique serait évaluée par des enseignants qui n ont pas encadré les élèves : - écrit : dossier de 15 pages maximum (qualité du contenu, de la présentation de la démarche, structuration, bibliographie, clarté de l expression, du vocabulaire) ; - oral : 15 minutes par élève, présentation collective 5 minutes par candidats, entretien individuel 10 minutes par élève ; (qualité du support, pertinence dans l utilisation du support, structuration de l exposé, qualité de l expression, mobilisation des connaissances scientifiques ) Compte rendu du séminaire du 16 mai, rédigé par ML Jung-Canin et E Vogel professeurs de BPH 6

7 Le dossier pourrait comprendre 2 parties : - une petite partie présentant le besoin à l origine du projet et la présentation de la structure sanitaire ou sociale et du projet - la partie la plus importante du dossier étant l analyse menée (présentation de la conception du projet ou analyse du projet existant) Les contraintes dans la mise en œuvre du PT La réalisation du PT implique que le pôle Méthodologie soit abordé au début du programme de STSS en classe de Terminale. Le positionnement dans l année du temps de travail accompagné (PT) doit être défini en même temps que les progressions pédagogiques disciplinaires (comment analyser un projet si on ne connait pas les étapes de la démarche de projet ) Ainsi il s agit peut être de privilégier en début d année des activités technologiques du pôle MA3S pour que les élèves puissent transférer leurs compétences en fin d année au sein du PT Il est souhaitable de choisir un projet de professionnels locaux afin de permettre d'envoyer les élèves sur le terrain à la rencontre des acteurs professionnels. Cependant, dans l'hypothèse ou cela ne serait pas possible, il serait possible de choisir un projet non local, notamment en permettant aux élèves de consulter une base répertoriant des projets professionnels ou indiquant des liens vers ces projets. Il serait également souhaitable de faire intervenir un professionnel, en début d'année scolaire de Tle, qui puisse venir présenter à la classe un exemple de démarche de projet professionnel afin que les élèves puissent se rendre compte de l'aspect concret de ce travail. Pour aider les professeurs de biologie à intervenir dans le projet technologique, une aide des collègues de STSS revêt une grande importance ainsi que la nécessité d'une formation académique. 2.6.Travaux en ateliers sur le projet Technologique Rappel : Les étapes de la démarche dans la construction d un projet sont toujours les mêmes, à savoir : - Identifier les besoins ; - Fixer des objectifs ; - Confronter les objectifs à la réalité (faisabilité) ; - Réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs ; - Choisir des indicateurs quantitatifs et qualitatifs pour évaluer les actions mises en place ; - Construire une grille pour évaluer si l objectif est atteint. Atelier : concevoir un projet sanitaire ou social : L objectif n est pas que les élèves mettent en œuvre le projet, ils ne sont pas formés à cela, mais qu ils comprennent la démarche de projet. - on part d un besoin perçu ou d un problème - les élèves situent le projet dans son contexte (pas de documents ici) - présence d un questionnement - les élèves mènent l étude nécessaire au diagnostic - ils se projettent dans la démarche : ils montrent le lien entre les caractéristiques de l organisation et la démarche de projet. Compte rendu du séminaire du 16 mai, rédigé par ML Jung-Canin et E Vogel professeurs de BPH 7

8 Délimitation : - dans le champ sanitaire ou social - s appuie sur des compétences acquises en 1 ère et Term - les élèves ne réalisent pas le projet - le projet ne concerne pas une démarche qualité - le projet ne concerne pas un projet de service - le projet n est pas centré sur une personne individuelle. (Exigences modérées ici : pas niveau BTS) Atelier : Analyser tout ou partie d un projet (travailler sur un axe ou une étape du projet) à partir d un dossier documentaire. Il apparait important de s intéresser aux critères de choix du projet et des supports à proposer. Des questionnements sont apparus : Faut il trouver des projets qui ont une approche BPH et STSS? A partir d un dossier, il faut réfléchir aux axes d analyses envisageables, et rechercher quelles sont les possibilités d investigation pour les élèves. Il s agit d analyser un projet : quel contexte?, quel diagnostic?, quels objectifs?, quels acteurs?, quelles stratégies?, quelle communication?, quelles contraintes?, quelle évaluation?, avec d autres pistes possibles. Il ya donc nécessité de créer une base de données sur les projets, les documents à utiliser et les phases exploitables dans ces différents projets. Exemple : Projet d une maison de santé projet de l institut Renaudot 1. partenaire principal du Projet est l institut Renaudot En quoi les missions de cet institut permettent l analyse de la pertinence? 2. Bilan des ressources : déficitaires Est-ce que sur les petites communes? Bilan de l offre de santé sur le territoire en confrontant avec l offre de soin par habitants. L analyse se fera par le recueil d indicateurs socio démographiques 3. Les acteurs : pourquoi ces acteurs dans ce projet? 4. Stratégies de communication : quelles informations pour associer les habitants? possibilité de transposition au niveau du quartier de l élève : comment imaginer ce projet localement? 5. contraintes : pas seulement pour les malades axe de travail sur les populations accueillies 6. absence d évaluation proposer une démarche d évaluation. 7. Un des axes d analyse qui peut être repris à plusieurs niveaux est la comparaison d un projet à l autre ou avec l existent local. Réflexions supplémentaires du groupe : Le temps de présentation de l épreuve en début d année pourra également servir à présenter des projets. Il apparait nécessaire de des projets dés la première et de se préparer une base de projets rechercher en équipe utilisables (étapes du projet présentes, questionnements possibles, forme/ support de présentation aux élèves) Compte rendu du séminaire du 16 mai, rédigé par ML Jung-Canin et E Vogel professeurs de BPH 8

9 Pour la conception de projet ou à partir de dossier documentaire, il apparait intéressant de créer des partenariats avec les CCAS, CODES, ORS, ARS, CG, MGEN, CPAM. Atelier : Etude d un projet existant sur le terrain et pour lequel il peut y avoir échange avec les acteurs de terrain Travailler sur ce type de projet présente des intérêts : - projet forcément local, les élèves sont capables de comprendre les besoins qui sont à l origine de la démarche de projet (difficile pour un élève issu de milieu rural de se représenter les besoins, l environnement d une population urbaine et inversement) - les élèves ont la possibilité de rencontrer les acteurs de la démarche de projet, - le travail demandé vise la compréhension d une démarche de projet, il ne s agit pas de former les élèves à mettre en œuvre un projet Les difficultés suivantes ont été évoquées : - qui repère le projet à étudier? l enseignant? l élève? - pourra-t-on trouver suffisamment de projets au niveau local (problème concerne les établissements des petites villes) => une réponse possibilité de proposer aux élèves des études à partir d un dossier documentaire - possibilité de trouver et proposer des projets, suffisamment ambitieux pour de travailler sur 2 ou 3 axes différents mais nécessité pour l enseignant de guider les élèves pour que les études ne soient pas redondantes - comment être certain qu il y ait de la matière à étudier? - la qualité des documents à la disposition de l élève : étude présentée bien documentée et structurée, quel va être le travail de l élève? ou à l inverse peu de documents disponibles, comment l élève va t-il pouvoir trouver les réponses aux questions posées Ces éléments permettent aussi de poser le problème de l évaluation du travail fourni par l élève, comment harmoniser cette évaluation Des difficultés ont été exprimées par les professeurs de biochimie génie biologique qui ne sont pas à l aise en ce qui concerne la démarche de projet et qui expriment leur besoin de formation. 3. L aide personnalisée (AP) Introduit par l arrêté du 29 septembre 2011 Temps d enseignement, qui s organise autour de 4 activités principales : - soutien - approfondissement (renforcer des acquis, étendre certains acquis) - aide à l orientation - aide à la méthodologie (apprendre à apprendre). Organisation : - 72h année (2h/semaine) ou par période (conseillé!) - en groupes à effectif réduit - réflexion collective. Compte rendu du séminaire du 16 mai, rédigé par ML Jung-Canin et E Vogel professeurs de BPH 9

10 Cela concerne tous les élèves. Il faut veiller à ce qu'il y ait une continuité entre ce qui est fait en 2 nd (en lien avec le socle commun de collège), en 1ère et en Tle. En 2nd, essentiellement axer l'ap sur les apports méthodologiques du travail de l'élève, le développement de l autonomie. En 1ère, essentiellement axer l'ap sur le renforcement de l'autonomie et l'orientation, aider à construire un projet professionnel. En Tle, essentiellement axer l'ap sur des activités qui préparent à la poursuite d'études dans le supérieur ce qui implique donc de créer des activités nouvelles. On peut envisager de préparer les élèves à des concours mais surtout sans viser un concours particulier. Travail sur des compétences de base, transversales et transférables (soutien, approfondissement, aide méthodologique), à identifier selon les besoins des élèves. L AP doit prendre un sens et avoir un impact scolaire («servir») par rapport à des besoins (ce n est pas une offre). Exemples de compétences transversales : analyse de documents, prise de notes, maîtrise de la langue, expression écrite orale, calculs mathématiques, autonomie. Dans tous les cas, en 2nd, 1ère et Tle, il est souhaitable d'avoir une entrée disciplinaire qui permette d'être concret (pour donner du sens) mais avec un objectif non disciplinaire, l'objectif est de faire acquérir aux élèves des capacités transversales. Exemples de compétences spécifiques : méthodologie de travail propre au champ, soutien ou approfondissement ; à éviter : prolongement de cours ou TD, répétitions de procédures automatisées, bachotage (ce n est pas un temps pour travailler un concours spécifique). Bibliographie : site de l ESEN et le CRDP Montpellier mais aussi possibilité de se rendre sur le site de l académie de STRASBOURG ressources pédagogiques sites thématiques ou interdisciplinaires accompagnement personnalisé) L aide à l orientation permet aussi un travail sur des compétences de base : construction d un parcours d orientation réfléchi et d un projet personnel (continuité seconde à la Terminale) : - en lien avec le PP, COP - orientation active - préparation à l enseignement supérieur - découverte des métiers, des branches professionnelles Méthode préconisée : - distincte du «face à face» disciplinaire (enseigner) - accompagner : répondre à un besoin, cela implique des objectifs précis et simples disciplinaire mais avec une vision transversale horaire souple cadre plus large Compte rendu du séminaire du 16 mai, rédigé par ML Jung-Canin et E Vogel professeurs de BPH 10

11 D où un changement de posture : «face à face» «côte à côte» AP : pédagogie «active», donne du sens à l apprentissage Une approche possible : travail par projets pédagogiques interdisciplinaires (nécessité d une réflexion commune, en équipe). Conclusion : rapport IGEN n janvier 2012 «projet adapté aux besoins réels et identifié des élèves, construit autour d objectifs précis et explicites favorisant l autonomie de la réflexion et de la production des élèves» Compte rendu du séminaire du 16 mai, rédigé par ML Jung-Canin et E Vogel professeurs de BPH 11

Série ST2S - Nouvelle épreuve Projet technologique

Série ST2S - Nouvelle épreuve Projet technologique Série ST2S - Nouvelle épreuve Projet technologique Série ST2S et réforme du lycée L entrée dans la réforme du lycée de 2012 a réaffirmé la finalité exclusive de préparation à l enseignement supérieur de

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 1- LES CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE PÉDAGOGIQUE DES TPE : LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 2- LES TPE : DES ENJEUX D ENCADREMENT FORTS* 3- QUELLE ÉVALUATION?* 1- LES CONDITIONS

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

Prévention Santé Environnement

Prévention Santé Environnement Prévention Santé Environnement Ensemble documentaire pour l évaluation par CCF de l enseignement de la PSE en baccalauréat professionnel CCF PSE Baccalauréat Professionnel Septembre 2012-1 - Généralités

Plus en détail

Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée

Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée I- Principes généraux Définition L accompagnement personnalisé (AP) est un temps d enseignement distinct du face à face disciplinaire et intégré

Plus en détail

PROGRAMME DE SANTE ET SOCIAL EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE SANTE ET SOCIAL EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE SANTE ET SOCIAL EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule L enseignement d exploration «Santé et social» a pour finalité de permettre aux élèves de

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

Baccalauréat. Document ressources

Baccalauréat. Document ressources Baccalauréat Document ressources "#$%&'(&($)*+&,'(-.))$+/.0,&+&,'(*1.)).2.*#3.'45678 Sommaire du document d accompagnement "##$%&'()*()"+*#',-().$++"#/$0,'#',-1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112

Plus en détail

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION ACADEMIE DE POITIERS Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles Concours externe - Session 2014 PREMIERE EPREUVE D ADMISSION Statistiques Discipline Moyenne Ecart-type NB candidats

Plus en détail

Évaluer par compétences

Évaluer par compétences Évaluer par compétences - Rapport final - Collège Jean Rostand LUXEUIL LES BAINS Résumé du projet : Mise en place progressive d un système d évaluation par compétences en regard du socle commun de connaissances

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves Annexe III Définition des épreuves EP1 : Épreuve professionnelle liée au contact avec le client et/ou l usager Coefficient : 4 Objectif de l épreuve : Cette épreuve vise à apprécier la maîtrise des techniques

Plus en détail

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD)

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Filière MSP 5400h Définition Le travail de diplôme (TD) est une épreuve certificative qui se déroule durant le deuxième cycle. Par celle-ci, l étudiant

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

Les TPE (Travaux Personnels Encadrés) Fiche outil

Les TPE (Travaux Personnels Encadrés) Fiche outil Nature de l épreuve : Les TPE (Travaux Personnels Encadrés) Fiche outil Vous travaillerez en équipe de 2 à 4 élèves sur un sujet de votre choix tiré d un des thèmes proposés dans votre série et impliquant

Plus en détail

BTS. Assistant de manager. Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES

BTS. Assistant de manager. Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES BTS Assistant de manager Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES Formation 1. FINALITES ET APS Les enseignements de finalités permettent d acquérir un ensemble de compétences professionnelles,

Plus en détail

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP I - TEXTE DE REFERENCE POUR L AP : BO spécial n 1 du 4-02-2010 1 - Des principes : - L AP concerne tous les élèves : 72

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

PARCOURS DE PREPARATION A

PARCOURS DE PREPARATION A UNION NATIONALE DES MAISONS FAMILIALES RURALES D EDUCATION ET D ORIENTATION 58, rue Notre-Dame de Lorette 75009 PARIS Tél. 01.44.91.86.86 Fax 01.44.91.95.45 Web www.mfr.asso.fr - E-mail unmfreo@mfr.asso.fr

Plus en détail

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL?

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? Programme Pôle état de santé et de bien-être social 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? La découverte de ces concepts-clés doit viser à poser les bases de la culture médico-sociale.

Plus en détail

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Au terme de cette journée, il nous a paru important de dégager, sur base des différentes interventions,

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège.

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège. FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 150 Février 2013 HISTOIRE RUBRIQUE l histoire de l école en France DOMAINES D ACTIVITÉS histoire, instruction civique et TUIC OBJECTIFS ET COMPÉTENCES * Objectifs * : en privilégiant

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

Concours réservés et Examens professionnalisés réservés

Concours réservés et Examens professionnalisés réservés Concours réservés et Examens professionnalisés réservés Mercredi 23 janvier 2013 Mercredi 30 janvier 2013 IA-IPR et IEN ET-EG 1 Plan de la présentation Première partie : Le déroulement du concours et de

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Baccalauréat ST2S- Epreuve de projet technologique

Baccalauréat ST2S- Epreuve de projet technologique Baccalauréat ST2S- Epreuve de projet technologique Animations mai 2013 Trois animations sur la nouvelle épreuve de Projet Technologique, une par département, ont été organisées au mois de mai 2013. Elles

Plus en détail

Former et évaluer par compétences

Former et évaluer par compétences Former et évaluer par compétences Marie-Blanche MAUHOURAT Frédéric THOLLON IGEN Groupe des sciences physiques et chimiques fondamentales et appliquées De l école à l Université, de bac-15 à bac + 8 Un

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Guide d aide à la validation des compétences du socle commun de connaissances et des compétences

Guide d aide à la validation des compétences du socle commun de connaissances et des compétences Guide d aide à la validation des compétences du socle commun de connaissances et des compétences Sommaire 1 Quel est le vocabulaire utilisé dans le socle et le livret personnel de compétences? 2 - Quelle

Plus en détail

Réaliser un TPE en classe de Première. Année scolaire 2015 2016

Réaliser un TPE en classe de Première. Année scolaire 2015 2016 Année scolaire 2015 2016 Travaux Personnels Encadrés Travaux Les élèves doivent s investir pour travail en vue d'aboutir à une réalisation concrète. Personnels Les élèves élaborent en groupe, une production

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

L accompagnement personnalisé en seconde

L accompagnement personnalisé en seconde L accompagnement personnalisé en seconde Principes pour construire une organisation 2 heures d accompagnement par élève 2 x 3 classes en barrette Disciplines équilibrées sur les 2 barrettes Un module d

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d

Plus en détail

CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR

CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR 1 CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR 2 Guide à l attention des membres des commissions et des candidats Madame, Monsieur, Vous trouverez dans

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Enseignement fondamental. Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable.

Enseignement fondamental. Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable. Enseignement fondamental Article 1 : Déclaration de principe Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable. Il est rédigé en lien avec les

Plus en détail

Master «Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation», mention «Pratiques et ingénierie de la formation», parcours «Médiation

Master «Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation», mention «Pratiques et ingénierie de la formation», parcours «Médiation Master «Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation» Mention «Pratiques et ingénierie de la formation» Parcours «Médiation culturelle et enseignement» Bienvenue dans le parcours Médiation

Plus en détail

Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement

Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement» Présentation des semestres 1/7 Tableau A : tableau synthétique des modules et des Unités d'enseignement (UE) par semestre UE Thème+

Plus en détail

Master MEEF 1er Degré

Master MEEF 1er Degré UNIVERSITE DE LORRAINE - ESPE DE LORRAINE * Master MEEF 1er Degré 2e année Parcours enseignement et alternance Semestre 9 UNIVERSITE DE LORRAINE ESPE DE LORRAINE Version du 05-10-2015 1 Master MEEF 1 er

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur Technico-commercial est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire a pour fonction

Plus en détail

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex SERVICE ACADEMIQUE DE L INSPECTION DE L APPRENTISSAGE GUIDE DES ACTIVITES D UN ENSEIGNANT DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE MÉTIER 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

DÉFINITION DES ÉPREUVES

DÉFINITION DES ÉPREUVES DÉFINITION DES ÉPREUVES EP1 techniques esthétiques Épreuve pratique et écrite Coefficient 7 (+ coefficient 1 pour l évaluation de la VSP) - Durée : 3h 30 Objectif de l épreuve Cette épreuve a pour but

Plus en détail

ANNEXE II. b. Définition des épreuves

ANNEXE II. b. Définition des épreuves ANNEXE II. b Définition des épreuves Définitions des épreuves ÉPREUVE EP1 Activités de logistique et de transport (coefficient 8 + 1 pour PSE) Objectif de l épreuve Cette épreuve vise à apprécier l aptitude

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES

Plus en détail

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n BTS Management des unités commerciales ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN Voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA ou section d apprentissage habilité. Formation professionnelle

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES TPE

CARACTERISTIQUES DES TPE Une démarche inscrite dans la durée... CARACTERISTIQUES DES TPE Les TPE fournissent aux élèves le temps de mener un véritable travail, en partie collectif, qui va de la conception à la production achevée.

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Alexandra CURT - Estelle GARCIA - Formatrices Sylvie CLARY - Directrice 1 - LE PROJET PEDAGOGIQUE...

Plus en détail

Règlement des épreuves de certification

Règlement des épreuves de certification Règlement des épreuves de certification Le CAFERUIS est délivré lorsque le candidat a validé les quatre épreuves définies dans le référentiel de certification et décrites ci-dessous. Chaque épreuve est

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

MASTER Management Public

MASTER Management Public 1 - Objectifs du Master Le Master dispense une formation progressive et professionnalisante permettant aux étudiants d intégrer des postes de catégorie A de la fonction publique et d être opérationnels

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu

RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu La M.F.R a organisé des réunions décentralisées afin d instaurer un partage d expériences entre maîtres de stage et de rappeler les fondamentaux de la pédagogie

Plus en détail

Préparation concours SESAME Toulouse

Préparation concours SESAME Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation concours SESAME Toulouse SOMMAIRE : I. Concours SESAME : définition

Plus en détail

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital)

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) (document transmis aux étudiants et à l équipe pédagogique : à conserver) Cette année ont été prévues des séances de TD plutôt que des séances d amphi pour

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République confie

Plus en détail

MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES

MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation Présentation Nature de la formation

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves Annexe II c Définition des épreuves Épreuve EP1 : Analyse et traitement d un dossier Coefficient : 4 - UP1 1 - Contenu Cette épreuve vise l évaluation des compétences du candidat pour sur l analyse et

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

FORMATION INFIRMIERE

FORMATION INFIRMIERE FORMATION INFIRMIERE UN NOUVEAU REFERENTIEL DE FORMATION Sources : documents de travail de la DHOS (de décembre 2008 à mars 2009) LE POURQUOI DE LA REINGENERIE DE LA FORMATION LMD ECTS Ministère de l enseignement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire

Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire Adopté en Conseil d'école du 26 juin 2015 Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire Pour les étudiants fonctionnaires stagiaires de l ÉSPÉ de l académie de Versailles,

Plus en détail

LA FILIERE HOTELLERIE LA RENOVATION DES ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS HOTELIERS

LA FILIERE HOTELLERIE LA RENOVATION DES ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS HOTELIERS MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE ----- DIRECTION DE L'ENSEIGNEMENT SCOLAIRE INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE LA FILIERE HOTELLERIE LA RENOVATION DES ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS HOTELIERS

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE CFA PUBLIC DE LA CÔTE BASQUE LICENCE PROFESSIONNELLE BÂTIMENT & CONSTRUCTION Option : Management, Reprise et Création de P.M.E. du B.T.P. FORMATION EN APPRENTISSAGE DOSSIER DE CANDIDATURE Photo Date limite

Plus en détail

Le socle commun et le livret personnel de compétences

Le socle commun et le livret personnel de compétences Le socle commun et le livret personnel de compétences Le socle commun de connaissances et de compétences L article 9 de la loi du 23 avril 2005 d orientation et de programme pour l avenir de l école en

Plus en détail

code Actualisation des connaissances en mathématiques objectif initiative candidature durée responsable

code Actualisation des connaissances en mathématiques objectif initiative candidature durée responsable code 0063 Actualisation des connaissances en mathématiques Approfondir la culture professionnelle, le niveau d expertise, élargir les compétences, construire un projet à caractère professionnel (code 24).

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et éducatives Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Plus en détail

REGLEMENT DE L ANNEE DE MOBILITE INTERNATIONALE TROISIEME ANNEE 2015-2016 CA du 5 octobre 2015

REGLEMENT DE L ANNEE DE MOBILITE INTERNATIONALE TROISIEME ANNEE 2015-2016 CA du 5 octobre 2015 REGLEMENT DE L ANNEE DE MOBILITE INTERNATIONALE TROISIEME ANNEE 2015-2016 CA du 5 octobre 2015 La troisième année d IEP se passe à l étranger en université ou en stage long dit «stage d apprentissage».

Plus en détail

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013)

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) 1 «Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) ANALYSE DES RESULTATS : DOCUMENT DE TRAVAIL Enquête INJEP, réalisée en 2013 1 : questionnaire en ligne auprès de 130 répondants (dont

Plus en détail

Aménagement du paysage

Aménagement du paysage Niveau : LICENCE PROFESSIONNELLE Année Domaine : Mention : Intitulé : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Aménagement du paysage Gestion du patrimoine paysager végétal en milieu urbanisé LP 180 ES Volume horaire

Plus en détail

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires Mai 2013 - direction générale de l enseignement scolaire La loi d orientation, de programmation pour la refondation

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis.

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Outils de réflexion et de valorisation des actions de prévention. Ce projet est né de notre participation aux rencontres Carrefour-Prévention proposées

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques

www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques De la création à la conceptualisation Ce Master a pour finalité de permettre aux étudiants de mener à bien un travail de

Plus en détail

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique)

Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique) 1 Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique) INTRODUCTION Le développement des compétences nécessité des situations

Plus en détail

Maîtrise des savoirs disciplinaires et didactiques, pratique et expertise des apprentissages Séquences d apprentissage et évaluation

Maîtrise des savoirs disciplinaires et didactiques, pratique et expertise des apprentissages Séquences d apprentissage et évaluation Master MEEF 2 e Degré Langues Allemand (M2) 2014-2015 ECTS/ COEF UE Intitulé de l'ue 1 UE 3-1 Initiation recherche (20h par langue) 10 UE 3-2 Maîtrise des savoirs disciplinaires et didactiques, pratique

Plus en détail

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION Nom : Prénom : Classe : Sciences Gestion : Étu gestion Page 1 sur 16 I Qu'est-ce que l'étu Gestion? Source : Extrait du Bulletin officiel n 21 du 24/05/2012), note

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

I) Présentation de la classe de Terminale Sciences et Technologies du Management et de la Gestion :

I) Présentation de la classe de Terminale Sciences et Technologies du Management et de la Gestion : Lycée Français de Tananarive Ambatobe BP 4019 101 Antananarivo MADAGASCAR http://www.egd.mg Courriel : secprov.adjoint@egd.mg Tel : +261 20 23.425 25 Fax : +261 20 22 415 28 NOTICE D INSCRIPTION CLASSE

Plus en détail

EVALUER LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT

EVALUER LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT EVALUER LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT ENSEMBLE DOCUMENTAIRE Dossier à destination des L.P. publics ou privés sous contrat, GRETA, C.F.A. habilités. Valérie DEDIEU IEN-ET SBSSA / Teddy SALIN Chargé

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 1 SCHÉMA GÉNÉRAL DES UNITÉS CONSTITUTIVES DU DIPLÔME U1 Culture générale et expression U2 Langue vivante étrangère U3 Environnement économique, juridique et managérial de l

Plus en détail

Secrétariat Général. Direction générale des ressources humaines. Concours du second degré Rapport de jury. Session 2013 CAPES RESERVE DE RUSSE

Secrétariat Général. Direction générale des ressources humaines. Concours du second degré Rapport de jury. Session 2013 CAPES RESERVE DE RUSSE Secrétariat Général Direction générale des ressources humaines Concours du second degré Rapport de jury Session 2013 CAPES RESERVE DE RUSSE Rapport de jury présenté par Gabrielle DE GROER Président de

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Digest des questions et réponses

Digest des questions et réponses BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS Epreuve E6 : Conduite et présentation d activités professionnelles Digest des questions et réponses Un grand nombre de questions

Plus en détail

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne».

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Contexte de l appel à projets Quelques caractéristiques

Plus en détail

Coefficient 3 Épreuve écrite et orale : durée 2h15 ou contrôle en cours de formation

Coefficient 3 Épreuve écrite et orale : durée 2h15 ou contrôle en cours de formation Deuxième partie : un travail personnel écrit noté sur 7 points Ce travail permet d évaluer la maîtrise de quelques compétences du programme à travers la rédaction d un document de 2 pages maximum par le

Plus en détail