Cap sur la coopération sécuritaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cap sur la coopération sécuritaire"

Transcription

1 NR LA LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE Médias La loi sur l audiovisuel à l étude à l APN p. 2 Ligue 1 Le CSC en force, premier succès pour le CRBAF p. 24 Quotidien d information indépendant - n Lundi 28 octobre Prix : 10 DA Lamamra au Mali Cap sur la coopération sécuritaire p. 3 Amine New Press L EDITO DE SOFIANE IDJISSA Tous les pays ayant expérimenté «le printemps arabe» s enfoncent dans le chaos chaque jour un peu plus. De la Tunisie, à la Syrie, en passant par la Libye, l Egypte ou le Yémen, le changement par l insurrection n aura produit que la violence, la désintégration de l Etat, le désinvestissement, l appauvrissement et la peur de l avenir. A telle enseigne que tous ceux qui étaient les plus fervents et les plus dynamiques à la tête de ces «mouvements révolutionnaires» qui ont mobilisé la rue jusqu au renversement du «tyran», comme en Tunisie et en Egypte, se retrouvent, deux ou «Printemps arabe» : le temps de récolte trois ans plus tard, à l avant-garde des manifestations qui réclament désormais la chute des nouveaux dirigeants. Mais le temps peut-il revenir en arrière? Estce possible d instaurer la démocratie dans le climat d insécurité et de violence qui règne dans tous ces pays? La problématique qui est posée aujourd hui en Tunisie et même en Egypte est de définir la priorité : construire des institutions et une société démocratiques ou assurer d abord la sécurité, en éradiquant le péril terroriste qui menacerait ces mêmes institutions et cette même société? En Libye, le chaos est tel que le gouvernement fantoche qui a été placé à Tripoli n est même pas en mesure d assurer la sécurité du Premier ministre, alors qu il ne cesse de promettre de désarmer les bandes armées et de constituer une armée forte capable de faire régner l ordre et de défendre l intégrité d un territoire, devenu une «passoire» pour toutes sortes de trafic et d organisations criminelles. Seuls les petits cercles d hommes accrochés au pouvoir, et à ses privilèges, continuent à défendre la faisabilité d une démocratie dans le chaos. Y. K.

2 actuel Le chiffre du jour quintaux d olives attendus à Tébessa. La NR 4772 Lundi 28 octobre mali Règlement de la crise Le président malien rend hommage au président Bouteflika. transport Amar Ghoul «Assurer des services aéroportuaires aux normes internationales.» administration Amélioration Création en 2014 de l observatoire du service public. demain Sellal en visite de travail dans la wilaya de Sétif. Médias Le projet de loi sur l'audiovisuel à l étude au Parlement, Le projet de loi relative à l audiovisuel qui a été présenté jeudi dernier par le ministre de la Communication, Abdelkader Messahel, devant la commission ad hoc de l Assemblée populaire nationale (APN), stipule dans son article 5 que «les services de communication audiovisuelle autorisés sont constitués de chaînes thématiques avec l insertion d émissions ou de programmes d information». Abdelkader Messahel. (Photo > New Press) Activité politique à Tizi Ouzou : le Forum des maires RCD est né Les maires du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) de Mohcen Bellabes, auront désormais un cadre de concertation et d action, le Forum des maires, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Un espace créé samedi à l issue d une rencontre des P/APC de cette formation politique, tenue au siège du bureau régional de ce parti, à Tizi Ouzou et présidée par le maire d Aghribs, au nord de Tizi Ouzou, Rabah Irmeche. «Cette initiative politique vient en réponse aux multiples difficultés et entraves rencontrées dans la gestion des problèmes locaux dont souffrent les populations», a-t-on noté dans la déclaration finale ayant sanctionné les travaux de ce rendez-vous politique. «Devant la confusion des rôles et l immixtion directe de l administration dans les prérogatives des maires, c est le développement des territoires et le bien-être des populations qui sont compromis», fait-on observer. Pris entre les exigences légitimes de leurs administrés et le rôle négatif de l administration, les maires constatent qu ils sont otages d un environnement politique et institutionnel délétère, que le centralisme et le réflexe autoritaire entretiennent à dessein, ajoute le document final du parti de Mohcenb Bellabes, considérant que ce cadre de concertation et d action constitue un «cadre approprié en vue de mutualiser leurs moyens, échanger leurs expériences et développer une solidarité agissante entre eux». Cette rencontre des maires de la wilaya de Tizi Ouzou, poursuit le communiqué du RCD, a permis un échange de points de vue et de prendre la mesure des difficultés rencontrées dans l exercice de leurs missions (les P/APC, ndlr). M. Benmeddour Mohamed, maire légitime de Barbacha dans la wilaya de Béjaïa est le «seul maire de l Algérie issu des dernières élections locales, à être empêché de prendre possession de ses fonctions à cause du jeu trouble du chef de l exécutif de la même wilaya». Rabah M. Composée de 107 articles, le projet de loi autorise dans son article 17 les chaînes de radio et de télévision à insérer des émissions ou des programmes d information selon des volumes horaires dûment précisés dans l autorisation d exploitation. L article 18 stipule que pour être éligibles à la création de services de communication audiovisuelle thématique, les candidats doivent justifier de la nationalité algérienne, de l exclusivité nationale du capital social, de l origine des fonds investis, de la présence de journalistes professionnels parmi les actionnaires et pour les actionnaires nés avant juillet 1942, de ne pas avoir eu une conduite contraire à la Révolution du 1 er Novembre Selon l article 27 du projet de loi, la durée de l autorisation délivrée pour l exploitation d un service de diffusion télévisuelle est de dix ans. Elle est de cinq ans pour un service de diffusion sonore. L article 28 stipule que l autorisation en question peut être renouvelée hors appel à candidature par l autorité concédante après avis motivé de l Autorité de régulation de l audiovisuel (Arav). Le délai de mise en exploitation du service de communication audiovisuelle est fixé à une année pour le service de diffusion télévisuelle et à six mois pour le service de diffusion sonore. Dans le cas de nonrespect de ces délais par le bénéficiaire, l autorisation lui est retirée d office. L article 46 stipule qu aucune autorisation d exploitation d un service de diffusion sonore ou télévisuelle n est délivrée à une personne morale déjà titulaire d une autorisation d exploitation d un service de communication audiovisuelle. Concernant les dispositions communes à l ensemble des services de communication audiovisuelle, le texte stipule, dans son article 47, qu un cahier des charges générales pris par décret, après avis de l Arav, fixe les règles générales imposables à tout service de diffusion télévisuelle ou de diffusion sonore. Le cahier des charges prévoit notamment, aux fins de l article 48, les prescriptions de respecter les exigences de l unité nationale, de la sécurité et de la défense nationales, de respecter les intérêts économiques et diplomatiques du pays, de respecter le secret de l instruction judiciaire, de respecter les valeurs nationales et les symboles de l Etat tels que définis par la Constitution, de respecter les exigences liées à la morale publique et à l ordre public et d offrir des programmes diversifiés et de qualité. Le cahier des charges prévoit également la nécessité de s assurer du respect des quotas de programmes fixés en veillant à ce que 60% des programmes diffusés soient des programmes nationaux produits en Algérie dont plus de 20% consacrés annuellement à la diffusion d œuvres audiovisuelles et cinématographiques. Espérons que la nouvelle mouture concernant l audiovisuelle du ministre de la communication recevra l aval des élus actuellement en exercice. Depuis le temps que les téléspctateurs nationaux attendent la finalisation du projet de loi consacrant l ouverture du champs audiovisuel, d aucuns ont fini par perdre patience de voir s appliquer effectivement la démocratisation des émissions télévisuelles en Algérie. R E P È R E Ahmed Batatache : «Œuvrer pour un consensus politique national» Le premier secrétaire du FFS, Ahmed Batatache, qui a présidé samedi à Bordj Bou-Arréridj les festivités marquant la célébration du 50 e anniversaire de la création du parti, a rappelé que le combat de ses militants pour la liberté, n a jamais cessé depuis 50 ans. «Le FFS est toujours dans l opposition afin de réaliser l idéal pour lequel des millions d Algériens sont morts : la Liberté», dira-t-il en ajoutant que le FFS a refusé de descendre dans la rue pendant le printemps arabe. «Nous voulons un changement politique du système qui se fera loin du sang et de la violence», souligne-t-il. «Même en 1963, le FFS n a pas appelé à la violence, il s est défendu», a-t-il rappelé. «Pour ce changement, il faut un consensus politique national et aucune condition préalable n est posée», a encore indiqué le premier secrétaire du FFS qui invite les acteurs de la scène politique et le pouvoir à y participer. «C est la seule solution pour dépasser cette stagnation et de protéger le pays contre les dangers qui le guette», a-t-il précisé. M. Batatache a annoncé l organisation d une conférence nationale sur l énergie le 31 octobre et le 1 er novembre prochain. «L importance de ce dossier mérite lui aussi un large débat sur le fond». Le premier secrétaire du FFS a renouvelé l appel à la réhabilitation des anciens militants et cadres du parti, arrêtés et emprisonnés en 1963 puis libérés en S.-K. B. Missions, attributions et composition de l Arav Selon l article 53 du projet de loi, l Arav est chargée notamment de veiller au libre exercice de l activité audiovisuelle dans les conditions définies par la législation et la réglementation en vigueur, de veiller à l impartialité du secteur public de l audiovisuel et de veiller au respect de l expression plurielle des courants de pensée et d opinion dans les programmes des services de diffusion sonore et télévisuelle. Pour accomplir ces missions, l Arav dispose d attributions, visées à l article 54, à savoir instruire les demandes de création de services de communication audiovisuelle et se prononcer sur leur recevabilité et fixer les conditions dans lesquelles les programmes de communication audiovisuelle peuvent comporter des placements de produits ou des émissions de téléachat.en matière de contrôle, l Arav exerce un contrôle, par tout moyen approprié, sur l objet, le contenu et les modalités de programmation des émissions publicitaires. En matière consultative, l Arav formule des avis sur tout projet de texte législatif ou réglementaire concernant l activité audiovisuelle. En matière de règlement des différents, l Arav arbitre les litiges opposant les personnes morales exploitant un service de communication audiovisuelle et instruit les plaintes émanant des partis politiques, des organisations syndicales ou des associations, faisant état de violation de la loi par une personne morale exploitant un service de communication audiovisuelle. L Arav est composée de neuf membres nommés par décret présidentiel, dont cinq désignés par le président de la République, deux membres non parlementaires, proposés par le président du Conseil de la nation, et deux autres membres également non parlementaires, proposés par le président de l Assemblée populaire nationale. Lila Zaimi Voir sur Internet

3 actuel La NR Lundi 28 octobre Lamamra au Mali Cap sur la coopération sécuritaire,en visite à Bamako, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a relevé l importance de la sécurité collective dans l espace sahélo-saharien dont la stabilité du Mali. C est dans le cadre d une tournée dans les pays du Sahel, entamée jeudi dernier, que le ministre des Affaires étrangères s est rendu à la capitale du Mali, Bamako, avec comme mission renforcer les relations bilatérales entre l Algérie et ses pays voisins. Dans un point de presse tenu samedi dernier au siège de l ambassade d Algérie dans la capitale malienne, le ministre des Affaires étrangères a insisté sur l importance de la coopération notamment dans le domaine sécuritaire. Le ministre a estimé que la participation de l Algérie à la formation, l équipement et à l opérationnalisation d un certain nombre d unités des forces armées des trois pays du champ B R È V E Air Algérie lance des promotions La compagnie nationale Air Algérie a lancé dès dimanche, d importantes promotions sur tous ses tarifs à partir de l Algérie vers la France et inversement. La compagnie nationale Air Algérie a annoncé le lancement d une réduction des prix des billets à destination de l Algérie vers la France, et vice-versa, dans le cadre d une superbe promotion qui s étalera du 27 octobre au 30 novembre. Une promotion qui touchera notamment les vols au départ d Oran et les tarifs de la classe «Affaire»,a précisé la compagnie dans un communiqué. Les voyageurs en classe business, feront profit de la cabine affaires, ainsi qu un accès au salon première classe et la franchise bagages de 40 kg leur sera accordé. Des tarifs super promotionnels seront appliqués sur les lignes, Paris- Annaba, Paris-Constantine, Lyon-Alger, Nice-Alger, Toulouse-Alger, et Marseille- Alger. Ces promotions seront également proposées aux voyageurs en classe économique à destination de l Algérie, depuis Bordeaux, Nice, Toulouse, Paris, Lille, Mulhouse et Metz. Air Algérie offre aussi des «superpromotions» pour les dessertes à partir d Oran vers les villes de Paris, Lyon, Marseille, Toulouse. Ramtane Lamamra. (Photo > New Press) Mohamed El-Ghazi à savoir, le Mali, la Mauritanie et le Niger est «à la fois un devoir et un investissement dans la sécurité collective.» Le Mali en est un bon exemple. «Lors de la crise malienne, l Algérie était profondément engagée dans des actions de coopération avec les forces armées du Mali et dans l effort qui a été fait pour la remise à niveau de ces forces armées. Elle était également très présente, bien que de manière discrète, dans la formation de cadres militaires maliens dans différentes spécialités et cela ne s est jamais interrompu», a-t-il indiqué avant d ajouter : «Ma visite au Mali vient à point nommé pour voir ce qu il est nécessaire d entreprendre entre Algériens et Maliens, mais également en tant que composante importante de cet espace sahélo-saharien.» La visite de Ramtane Lamamra au Mali tend entre autres, selon ses dires, à «consolider le front interne à travers la réconciliation nationale qui mettra le Mali à l abri des ingérences et interférences» d autant plus que l Algérie n a pas d autre intérêt que celui de voir un Mali stable dans son voisinage immédiat. Pour ce faire, l Algérie «ne ménagera aucun effort pour renforcer cette orientation», a-t-il assuré. L Algérie, étant consciente que sa stabilité et son avenir dépendaient de la stabilité de ses pays limitrophes n a d autre choix que de mettre sa main dans celles de ses voisins afin de faire face, ensemble, aux différents dangers qui menacent la région. «Aujourd hui, a-t-il dit, il faut regarder vers l avenir et bâtir une vision commune basée sur la confiance mutuelle qui existe entre nos deux pays. Aussi, il est question pour M. Lamamra de voir ensemble les conditions dans lesquelles l Algérie et le Mali pourront projeter leur relation bilatérale notamment au début du mois prochain. Il a été prévu, en effet, la tenue, le 5 novembre prochain à Bamako, d une importante réunion sur le Mali et le Sahel. Cette réunion sera l occasion pour les pays de la région de «réaffirmer leur position en tant que principaux acteurs dans la restauration de la paix et de la sécurité, ainsi qu aux efforts de développement dans leur région avec l aide de la communauté internationale.»«en somme, le moment est venu, à la faveur des changements intervenus au Mali, d aller de l avant dans la consolidation des acquis démocratiques, sécuritaires et de développement», a-t-il soutenu. M. Lamamra a rappelé à cet égard que le président Bouteflika «considère que nous devons renforcer nos capacités pour se mettre en position d influencer le cours des événements en fonction de nos principes, de nos objectifs et de nos préoccupations et de la même manière, aux côtés de ce renforcement, il y a lieu d envisager un partenariat le plus large possible en termes de formation et de mise à niveau de nos instruments d intervention.» Hassiba Abdallah «Un observatoire du service public pour bientôt en Algérie»,Un observatoire du service public devrait être créé dans quelques mois ayant comme principale mission la proposition de réformes de ce service, a indiqué Mohamed El Ghazi, ministre auprès du Premier ministre chargé de la Réforme du service public. «On voudrait impliquer la société civile, notamment les usagers du service public dans la réforme de ce service. Nous voulons même aller plus loin à travers la création de l observatoire du service public», a déclaré le ministre sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale. M. El Ghazi a précisé que ce nouvel organisme devrait voir le jour en 2014 et aura pour mission principale de proposer des réformes du service public. «Cet Observatoire, qui ne sera pas constitué de fonctionnaires mais de citoyens issus du mouvement associatif, pourra faire appel à toutes les compétences nécessaires pour pouvoir proposer des réformes du service public et observer par la suite si le service réformé répond aux exigences du citoyen», a-t-il expliqué. La réforme du service public est une des préoccupations majeures du gouvernement actuel, a indiqué dimanche le ministre auprès du Premier ministre chargé de la Réforme du service public, Mohamed El Ghazi. «La réforme du service public est une des préoccupations majeures du gouvernement actuel. «Je m en veux pour preuve la création du ministère dont je suis en charge et qui n existait pas avant», a déclaré le ministre sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale. «Il y a une volonté sincère et réelle du gouvernement de modifier l image de l administration aux yeux des citoyens qui en pâtissent très régulièrement du comportement négatif des fonctionnaires du service public», a-t-il relevé. M. El Ghazi a souligné que la réforme du service public était une volonté du président de la République, Abdelaziz Bouteflika qui a donné à chaque fois des instructions pour essayer de réformer ce service et de l adapter aux exigences modernes». Interrogé sur l impact des mouvements de grève menés dans certains secteurs sur la qualité du service public, le ministre a rappelé que la grève était un droit reconnu par la Constitution. «Parfois, il y a des mouvements de grève qui dérapent pour aller vers des crispations», a-til regretté. Il a annoncé dans ce cadre avoir convenu avec le secrétaire général de l Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd de tenir des assises autour du thème service publicsyndicat, sans toutefois préciser la date. Moncef Rédha S A L O N Invention «Impulser et promouvoir les rapports directs entre inventeurs et industriels» La première édition du Salon maghrébo-européen de l inventeur (SMEI) s est ouverte samedi aprèsmidi à Sétif avec pour objectif d impulser et de promouvoir des rapports directs entre inventeurs et industriels au service de l innovation économique. Tenu sous la tente des expositions, sur le parvis de la Maison de la culture Houari-Boumediene, le Salon, initié par le club scientifique de Sétif, a été inauguré par les autorités de wilaya en présence d un représentant de la direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique. Pour Mustapha Rahmouni, président du club scientifique, cette manifestation, première du genre dans le pays se veut «un trait d union entre inventeurs et patrons d entreprises industrielles» et «une occasion pour les PME innovantes de présenter leurs potentialités au service de l économie nationale». Placé sous le slogan «l innovation avec un label maghrébin», le Salon réunit 21 exposants représentant la Tunisie, le Maroc, la Libye, la Mauritanie, la France, la Belgique et l Algérie qui présentent leurs inventions dont certaines pour la première fois. Les différents pavillons exposent des inventions et des créations qui intéressent des domaines variés à l instar de l énergie, la médecine, la pharmacie, l environnement, l électronique, la construction automobile, l agriculture, l irrigation et la sécurité des personnes. Inventeur d un appareil permettant de tester rapidement la compatibilité entre le sang d un donneur et celui d un malade, Fethi Abdelhalim Bouarsa, de Libye, a souligné l importance de cette rencontre d envergure régionale pour la présentation des inventions des inventeurs des pays maghrébins. Cette rencontre de deux jours est organisée avec le concours de la direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique et le ministère du Développement industriel et de la Promotion de l investissement. Agence

4 actuel La NR 4772 Lundi 28 octobre Hocine Necib à Mila «Priorité à la ligne d urgence pour le transfert d eau»,dans le cadre de sa visite de travail et d inspection à Mila, Hocine Necib, ministre des Ressources en eau, s est enquis de l avancée des travaux concernant la ligne d urgence pour le transfert des eaux du barrage Oued Athménia vers la wilaya d Oum El- Bouaghi. Le premier projet visité par le ministre a été celui de la réalisation d un tunnel reliant la mégastation au barrage réservoir de Ouled Athménia. Ce projet situé à Aïn Tine est constitué de deux parties. La première de 6 km déjà achevée, alors que la seconde est en voie de lancement. Ce projet va également créer près de 40 postes d emploi permanents, 200 postes temporaires et 10 postes indirects. Aussi, faut-il rappeler que ce projet est déjà fonctionnel à partir d une conduite provisoire en attendant son remplacement par le tunnel qui sera l ouvrage définitif conçu dans le cadre de ce système, assurant, ainsi, la liaison entre la station de pompage et le barrage réservoir. Le second point, à Oued Seggane, concerne la réalisation des travaux de transfert du barrage de Oued Athménia avec l aval de la station de pompage d Aïn Kercha, et ce, en passant par le bassin d équilibrage de Ouled Hamla, avec un volume de près de m 3. Ce projet dont le délai a été fixé à 36 mois servira à alimenter en AEP la région de Koudiat Medaouar (dans la wilaya de Batna). Par ailleurs, dans le prolongement de cette visite, le ministre a donné le coup d envoi symbolique de la campagne labourss les à la ferme Bahri-M barek. Un bref exposé a été fourni au ministre par le DSA de Mila, avec notamment les capacités et les limites de cette région. Dans ce contexte, on signale que seulement 5 ha sont actuellement irrigables. Le ministre a instruit les responsables concernés pour entamer une étude permettant l extension de cette zone, avec notamment une irrigation d appoint à partir des eaux du barrages. La visite a été achevée à la station de pompage de Oued Seggane dont les travaux sont en cours. Ce projet, d une importance capitale dans le système mis en place pour refouler les eaux de la wilaya de Mila vers celle d Oum El-Bouaghi, permet de débiter près de 16,20 m 3 par seconde. Cela dit, selon les déclarations du ministre lors d un point de presse, le niveau de remplissage des barrages atteint actuellement les 84%. Un niveau jugé rassurant, en dépit de la sécheresse actuelle. Aussi, s attend-on à un niveau pluviométrique saisonniers au cours des mois de novembre et décembre prochains. Dans ce registre, faut-il également signaler qu au niveau de Beni Haroun, le niveau actuel est de l ordre de 650 m 3, alors que ce barrage va bénéficier d un apport considérable à partir de celui de Bousiaba situé dans la wilaya de Jijel. Enfin, selon toujours les déclarations du ministre, lesdits projets devraient être achevés d ici fin 2014, d où son insistance sur l achèvement de cette ligne d urgence. Chérif Abdedaïm Téléphonie mobile Des cadres de Nedjma reçoivent leurs diplômes de MBA Hocine Necib. (Photo > New Press) Erratum Dans notre édition d hier, nous avons annoncé la visite du Premier ministre Abdelmalek Sellal à Mila, alors qu il s agissait de Hocine Necib, ministre des Ressources en eau. Nous nous excusons pour cette erreur., Une dizaine de cadres managériaux de Nedjma, ayant suivi avec brio le programme Executive MBA International-Paris en partenariat avec MDI-Business School d Alger, ont reçu, le mardi 22 octobre 2013, leurs diplômes lors d une cérémonie organisée dans la prestigieuse université de la Sorbonne à Paris. Les cadres de Nedjma ont reçu leurs diplômes des mains des présidents des deux universités parisiennes, partenaires du programme «Paris-Sorbonne et Paris-Dauphine». A cette occasion, Joseph Ged a déclaré : «Je tiens à féliciter nos cadres qui viennent de décrocher avec brio ce prestigieux diplôme au terme d un cursus académique réussi. Nous offrons à nos équipes les meilleures formations existantes et cela se traduit au quotidien par les performances exceptionnelles de notre entreprise. En effet, les compétences acquises participeront, chacune dans son domaine, à donner une dynamique nouvelle à la stratégie de développement de notre entreprise. Nedjma est très fière de nos cadres algériens qui ont su se distinguer dans les institutions académiques de renommée internationale. C est cette richesse humaine unique qui fonde notre statut de leader et nous permet de satisfaire, jour après jour, des millions d abonnés.» Plaçant la formation continue et le perfectionnement au cœur de sa politique des ressources humaines, Nedjma a mis en place de nombreux programmes de formation au profit de ses employés. Des formations développées avec des instituts, grandes écoles et universités nationales et étrangères de grande renommée, encadrées par un corps professoral et des experts de renom. Ce sont ainsi plusieurs dizaines de milliers d heures de formation qui sont dispensées chaque année par Nedjma, dans les différents domaines dont celles assurées au niveau de son propre institut de formation de Tixeraïne à Alger. Une politique de valorisation de la ressource humaine qui a pour principal objectif de renforcer les compétences des cadres et employés afin de répondre aux nouvelles exigences en matière de maîtrise et de savoir-faire dans les domaines en rapport avec les activités de l entreprise et sa stratégie de développement. Pour Nedjma, dont l encadrement est à 99% constitué d Algériens, la ressource humaine demeure la clef de la réussite de toute stratégie de développement. C. P. C A R B U R A N T Prix Le litre d essence en Algérie est moins cher qu un litre d eau fait partie des 10 pays où le carburant est le moins cher. Le L Algérie litre d essence est moins cher que le litre d eau. Notre pays est classé 8 e dans le classement de GIZ. Les Algériens peuvent dire merci à leur or noir, puisque l Algérie est le 12 e plus important pays producteur de pétrole du monde et 17 e en termes de réserves prouvées sur un classement qui regroupe 23 pays. De plus, l Etat algérien n aligne pas du tout les prix du carburant sur celui du baril de pétrole, ce qui permet ainsi d avoir un litre entre 22 et 23,50 DA en moyenne. Son prix n a pas changé depuis L Algérie fait partie des pays qui n ajustent pas le prix de vente des carburants sur celui du cours boursier du baril de pétrole, ce qui explique son faible coût au niveau national. Dans ce même classement qui a énuméré les pays où le prix du carburant n est pas cher sur une liste de dix, comprenant le Venezuela qui se retrouve en tête du classement suivi de la Libye, l Arabie Saoudite, le Turkménistan, le Koweït, le Bahreïn, l Iran, l Algérie, le Qatar et l Egypte. Afin d approfondir cette étude, le cabinet précise qu un automobiliste américain ou français paye son carburant respectivement 61 et 111 fois plus cher qu un Vénézuélien. En Turquie et en Norvège où le prix de l essence et du gasoil sont les plus chers au monde, l automobiliste payera son carburant 146 fois plus cher qu un Vénézuélien. Pour expliquer ces différences de prix, GIZ a déterminé quatre groupes de pays. La première catégorie réunit tous les États qui comme le Venezuela déconnectent le prix des carburants de celui du baril de pétrole grâce à des subventions attribuées aux distributeurs. Il s'agit uniquement de pays figurant dans le top 20 des producteurs de pétrole comme le Venezuela, l'iran, l'arabie Saoudite, le Qatar, le Koweït, l'algérie et les Emirats arabes unis. Le prix du litre n'y dépasse pas 0,53 euro. Le deuxième ensemble regroupe également des pays producteurs de pétrole mais dont la politique de subvention est moins agressive. En conséquence, le prix du carburant est un peu plus élevé, mais reste inférieur au prix du marché et avoisine 0,58 euro le litre comme au Nigeria, au Kazakhstan, en Angola ou au Soudan. Dans la troisième catégorie, en revanche, on retrouve des pays dont la fiscalité fait passer le prix du litre d'essence au-dessus du prix du marché. C'est le cas des États-Unis, de la Chine, de la Russie ou du Brésil. Le carburant est vendu entre 0,64 et 1,04 euro le litre. Enfin, le dernier groupe est celui des États où les gouvernements ont mis en place une forte taxation du carburant. C'est le cas de tous les pays de l'union européenne, de la Suisse, de la Turquie mais aussi des pays pauvres comme l'erythrée ou le Rwanda. À la pompe, le prix est supérieur à 1 euro le litre. C. P.

5 échos La NR Lundi 28 octobre I N F O S E X P R E S S Commerce extérieur L inquiétude Tout le monde est au courant que notre économie est dépendante de la rente pétrolière à 95,31%, le reste revient à quelques entreprises publiques et privées qui opèrent dans le domaine du commerce extérieur avec 4,69%. Cela explique que la part du lion de nos exportations est dominée par la rente pétrolière. La question qui devrait être posée sans rancune ni démagogie mais avec sagesse est si le prix du baril du pétrole tombe, à vous d imaginer la situation de l Algérie. Alors, pour ne pas arriver à cette situation infernale, les autorités économiques du pays se trouvent dans l obligation de chercher coûte que coûte d autres alternatives après pétrole, surtout que les banques algérienne dorment sur un matelas de liquidités importantes qui peuvent être transformées en investissement productif par la création de nouvelle entreprises productives, seules créatrices de richesse, d emplois et de l épanouissement social. En outre, elles peuvent aider davantage les entreprises existantes qui se trouvent en difficultés financière ou structurelle. Sinon c est la pagaille... Bouchene Fateh Aïn Defla Accident de la circulation : un mort et un blessé grave A la sortie de l école, deux enfants en classe préparatoire ont été fauchés par un camion de marque Hunday. sous le choc, on déplore un mort et un blessé qui a été évacué vers l hôpital d El Attaf. La gendarmerie s est rendue sur les lieux pour déterminer les causes de ce drame qui a endeuillé la famille éducative. Khemis-Miliana Un trafiquant de faux billets arrêté La brigade judiciaire, après une enquête très poussée, a réussi à neutraliser un trafiquant de faux billets qui visitait les marchés de bétail pour les écouler facilement. Des coupures de 1000 DA et 2000 DA, d une valeur de 30 millions de centimes ont été récupérées. Les investigations se poursuivent pour mettre fin au trafic qui sévit sur l autoroute de Chlef vers la capitale. Hadj Mohamed Boumerdès Le ministre de la Santé inspecte les urgences, Lors de sa visite inopinée aux urgences des hôpitaux ce samedi après-midi, le ministre de la Santé entendait «vérifier l'application stricte de la feuille de route remise aux responsables des structures hospitalières lors de la réunion du 10 octobre dernier à un niveau central», comme il a tenu à le marteler au DSP de Boumerdes. Au salon d'honneur où il fut accueilli par le wali, M. Boudiaf d emblée demanda des informations sur le degré d'application de ses directives. Devant les hésitations du DSP, c'est le wali qui se chargera de répondre en déclarant : «Il y a 11 points de garde sur 35 polycliniques et les 3 hôpitaux de la wilaya connaissent des gardes 24h/24». Le problème du retard dans le projet de l hôpital de 240 lits de Boudouaou a été soulevé. La justification du premier responsable de l'exécutif wilayal a sidéré le ministre: «La commission sectorielle des marchés a mis 11 mois avant de nous répondre par l'affirmatif.» La réaction du ministre ne s'est pas faite attendre: «C'est le mal profond de la bureaucratie contre laquelle il faut lutter.» La première escale de l'inspection ministérielle fut l'unité médico-chirurgicale (UMC) du chef-lieu de wilaya. En plein travaux de rénovation depuis juillet dernier, et ce, jusqu'à novembre prochain, le ministre a constaté de visu l exiguïté d'une structure qui pourtant reçoit en traumatologie et en L A C H R O N I Q U E D E Chérif Abdedaïm Qui sème le vent (I) Libye, plongée dans une transition chaotique émaillée de violences, «La marque mercredi sans faste ni enthousiasme le deuxième anniversaire de la chute du régime de Mouammar Kadhafi», écrit récemment le quotidien suisse Le Temps. Aussi, apprend-on par la Voix de la Russie que la région libyenne de Cyrénaïque, riche en pétrole, a annoncé la formation de son propre gouvernement. Un cabinet composé de 24 ministres a été présenté à Adabiya, ancienne capitale d'un Etat autrefois indépendant. La révolte contre Mouammar Kadhafi a commencé tout juste en Cyrénaïque par la mise en place d'un Conseil national de transition à Benghazi. Après l'achèvement de la «révolution libyenne» et l'assassinat du colonel Kadhafi, la Cyrénaïque a proclamé son autonomie, qui n'a pas été reconnue par les autorités de Tripoli. Le règne de l anarchie prend de l ampleur et la situation sécuritaire devient trop complexe. Elle est compliquée par les formations paramilitaires, mais aussi par les nombreux criminels qui se sont évadés de prison, et se font désormais passer pour des révolutionnaires, a indiqué vendredi le ministre libyen des Affaires étrangères Mohamed Abdel Aziz. «Bien des problèmes en matière de sécurité sont dus à la grande quantité d'armes dans la population, mais aussi au fait que l'année dernière, près de prisonniers se sont retrouvés en liberté et se font passer pour des révolutionnaires», a déclaré le ministre dans une interview au salle septique énormément de patients. Elle fait également office d'urgences pour la daira de Boumerdes et autres. Malheureusement, l'extension de cette unité n'est pas possible, et elle doit continuer bon gré malgré jusqu'à ce que le projet de l hôpital de 240 lits de Figuiers (2 km du cheflieu ) soit prêt. A Thénia, c'est le nouvel hôpital avec un pavillon pour trois services (maternité, ophtalmologie et oncologie), qui a retenu l'attention du ministre. Ce dernier a ordonné de respecter strictement les consignes d'hygiène et a rappelé l'interdiction de laisser les familles entrer avec des aliments. Il s'est enquis également de la disponibilité du réseau informatique. Il a confirmé que l'ancien pavillon en piémont qui avait tenu lors du séisme de mai 2003, sera refait. Quant au projet de l hôpital de 240 lits de Boudouaou, il se heurte à un problème avec l'entreprise portugaise chargée de sa réalisation. En effet, cette dernière a demandé une révision du prix unitaire alors que la wilaya soutient une actualisation seulement. L hôpital psychiatrique de Boudouaouéchappe, quant à lui, à ce litige. Sadek journal saoudien Al-Sharq al-awsat. Bien que plus de deux ans se soient écoulés depuis la chute de Kadhafi, de nombreux groupes paramilitaires d'anciens rebelles opèrent toujours en Libye. Ils sont souvent beaucoup plus puissants et influents que les autorités officielles et se substituent même à ces dernières dans certaines régions. Tripoli essaie d'inverser la vapeur, cherchant à impliquer ces groupes dans des activités légales. L'expérience montre, cependant, que les ex-rebelles ne coopèrent avec le pouvoir que si leurs intérêts coïncident. Il y a quinze jours, les commandos d'un groupe influent ont pris en otage le premier ministre libyen Ali Zeidan et l'ont retenu pendant plusieurs heures en raison de divergences politiques. Des attaques ont, en outre, été perpétrées contre des établissements gouvernementaux, des commissariats de police et des ambassades étrangères. Ainsi, «Sans vouloir jouer les Nostradamus, nous disait Michel Collon en Septembre 2011, je crois que c est très mal engagé, même si l OTAN réussie sa mission, celle d assassiner le guide libyen, Mouammar Kadhafi ( ) Il va se passer en Libye ce qui s est passé en Irak ( ) Toutes les tribus que Kadhafi a réussi à unifier et à pacifier vont de nouveau s affronter, d autant plus que c est une politique classique des grandes puissances coloniales de «diviser pour régner» ; qu on utilise comme clients certaines tribus contre d autres.». (A suivre) C. A. El-Bayadh : démantèlement d un réseau de faussaires Un réseau criminel, composé de quatre individus, spécialisé dans la falsification de monnaie et activant dans plusieurs wilayas, a été démantelé par les services de la police judiciaire de la wilaya d El- Bayadh, a-t-on appris samedi auprès de la Sûreté de wilaya. (Photo > D. R.) Matériel médical : la maintenance pose un sérieux problème Le problème de la maintenance du matériel et des équipements médicaux, a été soulevé par le Dr. Benkaidali Smail, chef de service dermatologie au CHU Mustapha Pacha, lors du 25e Congrès national de dermatologie, tenu à Alger les 24 et 25 octobre. (Photo > D. R.) Plus de 70 affaires jugées par le tribunal criminel d Alger Soixante-douze affaires, dont une vingtaine liée au terrorisme, seront jugées, à partir de dimanche, par le tribunal criminel près la Cour d Alger lors de sa deuxième session ordinaire de l année 2013, apprend-on samedi auprès de la cellule de communication de la Cour de justice. (Photo > D. R.) Jijel : journée médicale sur le cancer du sein L Association El-Fejr d aide aux malades cancéreux a organisé samedi, une journée médicale nationale sur le cancer du sein, dans le cadre du mois mondial contre cette maladie et de la campagne «Jijel en rose», de sensibilisation de prévention et de prise en charge qui se déroule du 1er au 31 octobre à travers toutes les communes de la wilaya, a-t-on constaté. (Photo > D. R.)

6 monde La NR 4772 Lundi 28 octobre Syrie Sale temps pour les réfugiés syriens La colère plane sur les camps de réfugiés. (Photo > D. R.),Ils sont des milliers de Syriens qui étaient contraint de se réfugier dans plusieurs pays du monde. Installés dans des conditions déplorables, les réfugiés Syriens ne rêvent que d une seule chose à savoir : la fin de la guerre pour pouvoir revenir dans leur pays. A l instar des autres pays frontalier à la Syrie, la Jordanie a accueilli également plus de Syriens de cette catégorie. Une équipe de l association Française HumaniTerra s est rendue dans le Camp Zaatari, situé à 80 Km de la capitale Jordanienne pour apporter une aide médicale à ces réfugiés. Le camp jordanien de Zaatari, à la frontière syrienne, abrite aujourd hui réfugiés, dont 40%sont des enfants de moins de 12 ans. Parmi l équipe médicale qui a fait le déplacement dans ce Camp figure le Docteur Mohamed Salem, chirurgien d origine Algérienne. Après avoir été formé dans les universités d Algérie (Constantine et d Annaba) le Docteur Salem a poursuivi ses études, décroché haut la main plusieurs diplômes en chirurgie plastique. Les efforts déployés par le Docteur Salem et surtout la mission effectuée à Haïti au secours des sinistrés du séisme en 2010 ont incité l ex-président Français Nicolas Sarkozy de le décoré de la légion d honneur. En tant que praticien hospitalier et chirurgien des hopitaux,le docteur Salem cumule les fonctions de chef de service de chirurgie polyvalente et ambulatoire et chirurgien au centre des grands brûlés Mediterranée-Corse.Membre du conseil d'administration de l'o N G Humaniterra,il sera chargé des missions de remise à niveau de l'hôpital de Kasserine(Tunisie) et en Jordanie pour le camp de réfugiés Syriens.A cet égard, il sera promu responsable du pôle Méditerranée Maghreb-Moyen orient. Ses états de service ainsi que ses remarquables prestations durant le tremblement de terre d'haïti en janvier 2010 le verront décoré chevalier de l'ordre de la légion d'honneur.le Camp Le camp jordanien de Zaatari, à la frontière syrienne, abrite aujourd hui 110 Milles réfugiés Syriens environs, dont 40%sont des enfants de moins de 12 ans. Le camp de Zaatari ne représente qu'un cinquième des réfugiés syriens - plus de dans le royaume. La majorité a trouvé refuge dans les villes jordaniennes. Un afflux qui commence sérieusement a irrité les populations locales. Ainsi, le niveau des loyers à Mafraq, à côté de Zaatari, a explosé de 70 JD par mois à plus de 150 voire 200 JD! Résultat, constatent les ONG sur place, le racisme anti-syrien est à la hausse. «Notre rêve est de rentrer chez nous», ont déclaré les réfugies Syriens, bien sûr après la fin de la guerre. Les Syriens qui se réfugiés dans les pays limitrophes se plaignent de la chaleur étouffante, de la poussière et du manque d'électricité et surtout des harcèlements sexuels. Fuyant leur pays assiégés par les groupes terroristes islamiste dont Al Qaïda, les réfugiés syriens sont confrontés à un rude quotidien sous les tentes de l'immense camp jordanien de Zaatari. Plusieurs réfugiés manifestent chaque jour leur colère et tentent de quitter le camp pour protester contre leurs mauvaises conditions de vie, provoquant l'intervention la police anti-émeute jordanienne. C est le même cas dans les autres camps où les réfugiés vivent la misère et ne rêvent que revenir chez eux après la fin de la guerre. Cet état de fait ne sera pas pour demain, la guerre fait actuellement rage surtout entre le pouvoir les groupes islamistes radicaux y compris Al- Qaida. Moncef Rédha Destruction des armes chimiques : la Syrie dans les délais L Organisation pour l interdiction des armes chimiques (OIAC) a annoncé dimanche avoir reçu en temps et en heure le programme de destruction de l arsenal chimique de la part de la Syrie. «L OIAC confirme que la République Arabe Syrienne lui a soumis, le jeudi 24 octobre, la déclaration initiale formelle de son programme d armes chimiques», a indiqué l organisation dans un communiqué, soulignant que «la Syrie s est conformée à la date butoir». Cette déclaration «permet d établir les plans visant une destruction systématique, intégrale, et vérifiée des armes chimiques déclarées ainsi que des installations de production et d assemblage», a ajouté l OIAC, dont le siège est situé à La Haye. Ce «plan général de destruction a été soumis à l examen du conseil exécutif de l OIAC», qui est chargé de superviser la destruction de l arsenal chimique syrien suite à une résolution historique des Nations unies. La résolution 2118 ordonne la destruction de l arsenal chimique syrien d ici la mi Le Conseil exécutif de l OIAC utilisera cette déclaration «initiale» de Damas pour fixer d ici au 15 novembre les différentes dates butoir pour la destruction de l arsenal chimique. Damas avait précédemment transmis un inventaire de ses sites de production et de stockage de ses armes chimiques. Ceux-ci sont en train d être inspectés par des experts dans le cadre d une mission conjointe entre l ONU et l OIAC. Vendredi, l OIAC avait annoncé que ses experts avaient inspectés 19 des 23 sites contenus dans cette déclaration. La résolution de l ONU avait été adoptée dans la foulée d un accord russoaméricain sur le démantèlement de l arsenal chimique syrien, qui a éloigné la menace d une frappe américaine, brandie après une attaque chimique meurtrière imputée au régime le 21 août près de Damas. R. I. Le ministre libyen des Affaires étrangères «Plus de criminels se font passer pour des révolutionnaires!»,la situation sécuritaire qui prévaut en Libye n a pas laissé indifférent certains hauts responsables du gouvernement. C est le cas du Ministre des affaires étrangères qui a osé crever l abcès, indiquant que plus de criminels se font passer pour des révolutionnaires. La situation sécuritaire en Libye est compliquée par les formations paramilitaires, mais aussi par les nombreux criminels qui se sont évadés de prison, et se font désormais passer pour des révolutionnaires, a indiqué le ministre libyen des Affaires étrangères Mohamed Abdel Aziz. «Bien des problèmes en matière de sécurité sont dus à la grande quantité d'armes dans la population, mais aussi au fait que l'année dernière près de prisonniers se sont retrouvés en liberté et se font passer pour des révolutionnaires», a déclaré le ministre dans une interview au journal saoudien al-sharq al-awsat. Il a toutefois reconnu que certains groupes ayant participé au renversement du régime de Mouammar Kadhafi aidaient à présent l'armée et la police à maintenir la sécurité et l'ordre dans le pays. «Nous ne pourrons nous en passer que si nous arrivons à créer une puissante armée et achevons la formation d'une police et de forces de sécurité que les révolutionnaires pourraient intégrer», a indiqué M.Abdel Aziz. Bien que plus de deux ans se soient écoulés depuis la chute du régime de Kadhafi, de nombreux groupes paramilitaires d'anciens rebelles opèrent toujours en Libye. Ils sont souvent beaucoup plus puissants et influents que les autorités officielles et se substituent même à ces dernières dans certaines régions. Tripoli essaie d'inverser la situation, cherchant à impliquer ces groupes dans des activités légales. L'expérience montre cependant que les ex-rebelles ne coopèrent avec le pouvoir que si leurs intérêts coïncident. Il y a quinze jours, les commandos d'un groupe influent ont pris en otage le premier ministre libyen Ali Zeidan et l'ont retenu pendant plusieurs heures en raison de divergences politiques. Des attaques ont en outre été perpétrées contre des établissements gouvernementaux, des commissariats de police et des ambassades étrangères. La déclaration du Ministre des affaires étrangères pourrait lui couter très cher en raison de l insécurité et de l anarchie qui règne en Libye. Même le Premier Ministre en personne n est pas à l abri et à échapper miraculeusement à une mort certaine après avoir été Kidnappé par un groupe armé. Ce dernier a dû son salut qu à l intervention d un autre groupe armé qui a réussi à le délivrer des mains de ces ravisseurs. Moncef R. La Libye menace de se disloquer. (Photo > D. R.) Japon Des avions de combat déployés après des vols d'appareils chinois, Le Japon a déployé des avions de combat pendant 48 heures en réponse aux vols de quatre appareils militaires chinois au-dessus des eaux internationales autour de l'archipel d'okinawa, proche d'îlots revendiqués par Tokyo et Pékin, a indiqué la presse nipponne dimanche. La veille, le Premier ministre japonais Shinzo Abe avait mis en garde Pékin contre un changement brutal de l'équilibre des pouvoirs dans la région. «Certains craignent que la Chine n'essaie de changer le statu quo par la force plutôt que par la voie du droit. Mais si la Chine choisit de s'engager sur ce chemin, alors elle ne pourra s'en sortir de façon pacifique», a-t-il déclaré au Wall Street Journal. Pour Shinzo Abe, la Chine «ne doit donc pas emprunter ce chemin et de nombreux pays attendent du Japon qu'il exprime fermement cette position». R. I.

7 économie La NR 4772 Lundi 28 octobre Banque La Belgique traquerait les détenteurs de comptes suisses,le fisc belge réclame plus de 367 millions d'euros d'impôts et de taxes aux riches contribuables ayant détenu un compte auprès de la banque HSBC Private Bank en Suisse, dans le cadre d'une vaste enquête sur des soupçons d'évasion fiscale, rapporte samedi le quotidien L'Echo. Bourse Quelques Belges détenaient au total comptes auprès de la filiale helvétique de banque privée du groupe HSBC à Genève, pour des montants allant de à 79 millions d'euros, précise l'article. Certains de ces comptes étaient détenus par des sociétés enregistrées au Panama, ajoute-til. Les informations sur ces comptes figurent dans les fichiers transmis en 2009 aux autorités françaises par Hervé Falciani, un ex-salarié de HSBC. L'Echo ne précise pas comment il s'est procuré ces informations. Des porte-parole de HSBC à Londres et Zurich n'ont pu être joints dans l'immédiat. Hervé Falciani, qui a la double nationalité franco-italienne et vit aujourd'hui en France, a été inculpé en 2009 de vol de données par la justice suisse, qui réclame son extradition. Les données qu'il a transmises à la France portent entre autres sur près de comptes détenus par des personnes physiques et morales susceptibles d'être résidentes en France, pour un avoir total de près de cinq milliards de dollars, selon un rapport publié en juillet par Christian Eckert, rapporteur général de la commission des Finances de l'assemblée nationale. La semaine dernière, la police belge a procédé à des perquisitions au domicile d'une vingtaine de clients de HSBC Private Bank à Bruxelles et Anvers dans le cadre d'une enquête sur des faits présumés d'évasion fiscale, a annoncé le parquet. Le droit de l'union européenne permet aux Etats membres de taxer Wall Street à des sommets, indifférente aux indicateurs mitigés, Wall Street a clôturé à des sommets vendredi, les investisseurs se laissant porter par les résultats de Microsoft et d'amazon tout en ignorant des indicateurs mitigés: le Dow Jones a gagné 0,40% et le Nasdaq 0,37%. Selon des résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones a pris 61,07 points à ,28 points et le Nasdaq, à dominante technologique, s'est adjugé 14,40 points pour finir à 3.943,36 points, un plus haut depuis 13 ans. L'indice élargi Standard & Poor's 500, après une brève pause de deux jours, a repris sa course aux records en atteignant son plus haut historique à 1.759,77 points, en hausse de 0,44% (+7,70 points). «Il y a une déconnexion entre les fondamentaux de l'économie et les performances du marché», commente Peter Cecchini, de La police belge a procédé à des perquisitions au domicile de clients de HSBC Private Bank à Bruxelles. (Photo > D. R.) Cantor Fitzgerald. «Les mauvaises nouvelles deviennent de bonnes nouvelles parce que tout ce qui compte pour les investisseurs, c'est ce qui peut empêcher la Fed (la Banque centrale américaine, ndlr) de réduire ses aides», renchérit Scott Wren, de la banque Wells Fargo. Ces experts font référence à un indicateur sur le moral des ménages qui a reculé en octobre, pour le troisième mois d'affilée. Par ailleurs, les commandes de biens durables aux Etats- Unis sont ressorties «mitigées», selon les experts du cabinet Charles Schwab. Si elles ont progressé plus fortement que prévu en septembre (+3,7% par rapport à août), elles ont été tirées totalement par le secteur des transports, sans lequel elles auraient reculé de 0,1%. les revenus de l'épargne même s'ils sont réalisés dans un pays différent. Par ailleurs, un accord conclu par l'ue et la Suisse en 2004 a instauré un prélèvement de 15% sur les revenus générés par Energie Les deux gisements sont situés dans le désert de Gobi, a- t-on précisé de source diplomatique française, ajoutant qu'il s'agissait d'un partenariat à égalité, un tiers pour chaque partie. L'accord a été signé par les PDG des trois groupes d'énergie nucléaire, en présence des ministres français et mongol des Affaires étrangères, Laurent Fabius et Luvsanvandan Bold. Pour développer ses activités minières en Mongolie, Areva a annoncé dans un communiqué la création d'une co-entreprise baptisée Areva Mines LLC, détenue à 66% par Areva et à 34% par la société publique nucléaire mongole Mon-Atom. l'épargne déposée dans la Confédération helvétique pour les contribuables redevables devant le fisc belge. Ce prélèvement a été porté à 35% en R. E. Accord de partenariat entre Areva, Mon-Atom et Mitsubishi,Le groupe nucléaire français Areva a signé samedi à Oulan Bator un accord de partenariat stratégique avec le mongol Mon-Atom et le japonais Mitsubishi Corporation pour l'exploitation de deux gisements d'uranium dans le sud-est de la Mongolie, a constaté l'afp. Cette coopération tripartite «va permettre de développer le secteur de l uranium en Mongolie et de poursuivre la diversification géographique des activités minières d Areva», a affirmé son PDG, Luc Oursel, cité dans le communiqué. M. Oursel, dont le groupe est présent en Mongolie depuis 1997, faisait partie d'une délégation d'hommes d'affaires français accompagnant M. Fabius, en visite depuis vendredi en Mongolie. M. Bold a souligné que la nouvelle coopération qui s'engage dans le domaine nucléaire est un «pas important», et s'est dit «certain que le principe de sécurité et de respect de la nation mongole sera respecté». Des groupes antinucléaires mongols avaient critiqué la veille la perspective de cet accord, estimant que l'exploitation des réserves d'uranium du pays pourrait représenter un danger de contamination du sous-sol et des ressources en eaux. Voir sur Internet I N F O S E X P R E S S Portugal : des milliers de manifestants contre la rigueur Des milliers de manifestants ont protesté samedi au Portugal contre la politique d'austérité menée sous la tutelle des créanciers internationaux, qui exigent toujours plus de sacrifices de la population. «Gouvernement à la rue», «L'euro coule le pays, référendum tout de suite», «Non à la troïka, non à la faim», pouvait-on lire sur les banderoles brandies par la foule réunie à Lisbonne à l'appel du mouvement citoyen «Que la troïka aille se faire voir». Ils étaient près de à Lisbonne et environ à Porto (nord), selon les organisateurs qui ne disposaient pas d'estimations concernant la participation aux manifestations dans une douzaine d'autres villes du pays. La mobilisation était en nette baisse par rapport aux manifestations monstres organisées le 15 septembre 2012, puis le 2 mars dernier, par ce même mouvement, issu de la mouvance des Indignés, indépendant des partis politiques et des syndicats. Ce groupe de militants avait alors rassemblé des centaines de milliers de personnes, se plaçant en première ligne de la contestation du programme de rigueur négocié en mai 2011 par le Portugal avec la troïka UE-BCE-FMI, en échange d'un prêt de 78 milliards d'euros. Airbus demande à Berlin le déblocage d'un prêt de 600 millions d'euros Le numéro 2 du constructeur aéronautique Airbus a demandé samedi à l'allemagne de débloquer un prêt de 600 millions d'euros pour le futur long-courrier A350, qu'elle s'était engagée à verser, dans une interview accordée au journal Tagespiegel. Cela fait plusieurs mois que l'allemagne a suspendu ce prêt. Selon des sources proches du dossier, Berlin qui a du mal à accepter la prééminence de la France dans le secteur aéronautique, réclamait l'installation sur son sol d'un centre de recherche d'une centaine d'ingénieurs. La direction du groupe refusait au nom de la logique industrielle. «Nous avons un accord de prêt avec KfW (banque publique d'investissement allemande). Avec les postes de travail de l'a350, nous avons rempli les objectifs assignés à 250%», a expliqué Günter Butschek. «Nous avons clairement tenu nos promesses et sommes d'avis qu'il n'y a aucune raison de refuser le versement restant.

8 économie La NR 4772 Lundi 28 octobre Banque La Belgique traquerait les détenteurs de comptes suisses,le fisc belge réclame plus de 367 millions d'euros d'impôts et de taxes aux riches contribuables ayant détenu un compte auprès de la banque HSBC Private Bank en Suisse, dans le cadre d'une vaste enquête sur des soupçons d'évasion fiscale, rapporte samedi le quotidien L'Echo. Bourse Quelques Belges détenaient au total comptes auprès de la filiale helvétique de banque privée du groupe HSBC à Genève, pour des montants allant de à 79 millions d'euros, précise l'article. Certains de ces comptes étaient détenus par des sociétés enregistrées au Panama, ajoute-til. Les informations sur ces comptes figurent dans les fichiers transmis en 2009 aux autorités françaises par Hervé Falciani, un ex-salarié de HSBC. L'Echo ne précise pas comment il s'est procuré ces informations. Des porte-parole de HSBC à Londres et Zurich n'ont pu être joints dans l'immédiat. Hervé Falciani, qui a la double nationalité franco-italienne et vit aujourd'hui en France, a été inculpé en 2009 de vol de données par la justice suisse, qui réclame son extradition. Les données qu'il a transmises à la France portent entre autres sur près de comptes détenus par des personnes physiques et morales susceptibles d'être résidentes en France, pour un avoir total de près de cinq milliards de dollars, selon un rapport publié en juillet par Christian Eckert, rapporteur général de la commission des Finances de l'assemblée nationale. La semaine dernière, la police belge a procédé à des perquisitions au domicile d'une vingtaine de clients de HSBC Private Bank à Bruxelles et Anvers dans le cadre d'une enquête sur des faits présumés d'évasion fiscale, a annoncé le parquet. Le droit de l'union européenne permet aux Etats membres de taxer Wall Street à des sommets, indifférente aux indicateurs mitigés, Wall Street a clôturé à des sommets vendredi, les investisseurs se laissant porter par les résultats de Microsoft et d'amazon tout en ignorant des indicateurs mitigés: le Dow Jones a gagné 0,40% et le Nasdaq 0,37%. Selon des résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones a pris 61,07 points à ,28 points et le Nasdaq, à dominante technologique, s'est adjugé 14,40 points pour finir à 3.943,36 points, un plus haut depuis 13 ans. L'indice élargi Standard & Poor's 500, après une brève pause de deux jours, a repris sa course aux records en atteignant son plus haut historique à 1.759,77 points, en hausse de 0,44% (+7,70 points). «Il y a une déconnexion entre les fondamentaux de l'économie et les performances du marché», commente Peter Cecchini, de La police belge a procédé à des perquisitions au domicile de clients de HSBC Private Bank à Bruxelles. (Photo > D. R.) Cantor Fitzgerald. «Les mauvaises nouvelles deviennent de bonnes nouvelles parce que tout ce qui compte pour les investisseurs, c'est ce qui peut empêcher la Fed (la Banque centrale américaine, ndlr) de réduire ses aides», renchérit Scott Wren, de la banque Wells Fargo. Ces experts font référence à un indicateur sur le moral des ménages qui a reculé en octobre, pour le troisième mois d'affilée. Par ailleurs, les commandes de biens durables aux Etats- Unis sont ressorties «mitigées», selon les experts du cabinet Charles Schwab. Si elles ont progressé plus fortement que prévu en septembre (+3,7% par rapport à août), elles ont été tirées totalement par le secteur des transports, sans lequel elles auraient reculé de 0,1%. les revenus de l'épargne même s'ils sont réalisés dans un pays différent. Par ailleurs, un accord conclu par l'ue et la Suisse en 2004 a instauré un prélèvement de 15% sur les revenus générés par Energie Les deux gisements sont situés dans le désert de Gobi, a- t-on précisé de source diplomatique française, ajoutant qu'il s'agissait d'un partenariat à égalité, un tiers pour chaque partie. L'accord a été signé par les PDG des trois groupes d'énergie nucléaire, en présence des ministres français et mongol des Affaires étrangères, Laurent Fabius et Luvsanvandan Bold. Pour développer ses activités minières en Mongolie, Areva a annoncé dans un communiqué la création d'une co-entreprise baptisée Areva Mines LLC, détenue à 66% par Areva et à 34% par la société publique nucléaire mongole Mon-Atom. l'épargne déposée dans la Confédération helvétique pour les contribuables redevables devant le fisc belge. Ce prélèvement a été porté à 35% en R. E. Accord de partenariat entre Areva, Mon-Atom et Mitsubishi,Le groupe nucléaire français Areva a signé samedi à Oulan Bator un accord de partenariat stratégique avec le mongol Mon-Atom et le japonais Mitsubishi Corporation pour l'exploitation de deux gisements d'uranium dans le sud-est de la Mongolie, a constaté l'afp. Cette coopération tripartite «va permettre de développer le secteur de l uranium en Mongolie et de poursuivre la diversification géographique des activités minières d Areva», a affirmé son PDG, Luc Oursel, cité dans le communiqué. M. Oursel, dont le groupe est présent en Mongolie depuis 1997, faisait partie d'une délégation d'hommes d'affaires français accompagnant M. Fabius, en visite depuis vendredi en Mongolie. M. Bold a souligné que la nouvelle coopération qui s'engage dans le domaine nucléaire est un «pas important», et s'est dit «certain que le principe de sécurité et de respect de la nation mongole sera respecté». Des groupes antinucléaires mongols avaient critiqué la veille la perspective de cet accord, estimant que l'exploitation des réserves d'uranium du pays pourrait représenter un danger de contamination du sous-sol et des ressources en eaux. Voir sur Internet I N F O S E X P R E S S Portugal : des milliers de manifestants contre la rigueur Des milliers de manifestants ont protesté samedi au Portugal contre la politique d'austérité menée sous la tutelle des créanciers internationaux, qui exigent toujours plus de sacrifices de la population. «Gouvernement à la rue», «L'euro coule le pays, référendum tout de suite», «Non à la troïka, non à la faim», pouvait-on lire sur les banderoles brandies par la foule réunie à Lisbonne à l'appel du mouvement citoyen «Que la troïka aille se faire voir». Ils étaient près de à Lisbonne et environ à Porto (nord), selon les organisateurs qui ne disposaient pas d'estimations concernant la participation aux manifestations dans une douzaine d'autres villes du pays. La mobilisation était en nette baisse par rapport aux manifestations monstres organisées le 15 septembre 2012, puis le 2 mars dernier, par ce même mouvement, issu de la mouvance des Indignés, indépendant des partis politiques et des syndicats. Ce groupe de militants avait alors rassemblé des centaines de milliers de personnes, se plaçant en première ligne de la contestation du programme de rigueur négocié en mai 2011 par le Portugal avec la troïka UE-BCE-FMI, en échange d'un prêt de 78 milliards d'euros. Airbus demande à Berlin le déblocage d'un prêt de 600 millions d'euros Le numéro 2 du constructeur aéronautique Airbus a demandé samedi à l'allemagne de débloquer un prêt de 600 millions d'euros pour le futur long-courrier A350, qu'elle s'était engagée à verser, dans une interview accordée au journal Tagespiegel. Cela fait plusieurs mois que l'allemagne a suspendu ce prêt. Selon des sources proches du dossier, Berlin qui a du mal à accepter la prééminence de la France dans le secteur aéronautique, réclamait l'installation sur son sol d'un centre de recherche d'une centaine d'ingénieurs. La direction du groupe refusait au nom de la logique industrielle. «Nous avons un accord de prêt avec KfW (banque publique d'investissement allemande). Avec les postes de travail de l'a350, nous avons rempli les objectifs assignés à 250%», a expliqué Günter Butschek. «Nous avons clairement tenu nos promesses et sommes d'avis qu'il n'y a aucune raison de refuser le versement restant.

9 régions La NR 4772 Lundi 28 octobre I N F O S E X P R E S S Khemis-Miliana étudiants attendus dont nouveaux Selon le recteur de l Université de Khemis Miliana, pour la rentrée , étudiants dont nouveaux ont été accueillis. Le personnel pédagogique est constitué de 138 professeurs, dont 11 docteurs exerçant dans 8 spécialités. L université compte 20 laboratoires, 6 auditoriums et 2 laboratoires pour la recherche. «Nous avons renforcé les filières de l agriculture, du sport et de l éducation, car elles présentent des débouchés», nous a indiqué le recteur. De notre côté, nous avons retenu les souhaits de quelques étudiants. M lle A. Hmida : «J ai bien réfléchi et j ai choisi la filière de l enseignement car j ai plus de chance pour trouver un emploi.» A. Arkoub, 2 e année filière sport : «Ce secteur a besoin de cadres e t j espère qu à la fin de mes études décrocher une place où je pourrais donner le meilleur de moi-même.» Hadj-Mohamed Relizane, Les collégiens et lycéens de la localité de Tliouanet, distante de six kilomètres de la commune d Aïn Rahma, dans la wilaya de Relizane souffre du manque criant de transport scolaire. Ghazaouet Des citoyens réclament une passerelle, Des citoyens de Ghazaouet ont lancé un appel pressant aux autorités de daïra afin qu'une passerelle soit réalisée à hauteur du lycée Mouffok- Abdelkader et du CEM Capitaine-Ziani. Le transport scolaire fait toujours parler de lui Les citoyens se sont rapprochés de notre bureau pour soulever le problème de manque de transport scolaire qui cause beaucoup de dérangements aux élèves scolarisés au CEM d Aïn Rahma et au lycée, ce qui se répercute négativement sur leurs études. En ce sens, le transport scolaire, qui fait souvent des mécontents parmi les écoliers, pose toujours problème à travers les communes frontalières, car de maigres moyens sont mis à leur disposition par les autorités locales, notamment la wilaya, au regard du budget affecté pour à cet effet. Par ailleurs, sur un autre plan, de nombreux chômeurs de la localité de Tliouanet ont fait le pied de grue pendant presque une heure devant le siège de la daïra où personne n'est venu écouter leurs doléances, selon leur propres propos. Une passerelle pour prévenir les dangers. (Photo > D. R.) Tous deux situés sur la route du Phare à la sortie sud-est de la ville de Ghazaouet où les conditions de sécurité demeurent aléatoires. Malgré l'omniprésence des agents de l'ordre public chargés de réguler la circulation routière, le danger demeure. Aux heures de pointe comme durant le reste la journée, cette partie de la ville enregistre un important trafic humain. Il s agit notamment d élèves et de travailleurs, dont le nombre est estimé à personnes. Ceci en plus des nombreux automobilistes qui empruntent cette artère, ce qui complique encore plus la situation et aggrave le danger qui guette les piétons. De nombreux citoyens nous ont dit que pour rendre plus fluide la circulation automobile et atténuer les risques d'accidents, la réalisation d une passerelle est impérative afin de parer à tout danger. Selon une source proche de l'apc de Ghazaouet, cette passerelle a été inscrite depuis Nos interlocuteurs demandent juste un contrat dans le cadre de l'insertion professionnelle derrière lequel ils courent depuis plusieurs mois. N.-Malik longtemps, mais le projet a été abandonné pour des raisons qui Meeting du parti Karama à Ouargla B R È V E Blida Plus de 90 ha de forêt détruits par le feu Une fois de plus, la nuit de vendredi à samedi a connu une vague de chaleur due à un important feu de forêt qui a détruit plus de 90 ha de couvert végétal dont près de 60 ha de demeurent inconnues. Mohamed Hichem Le développement du Sud, facteur garant de la stabilité du pays, Le président du parti Karama, Mohamed Benhamou, a déclaré, samedi, à Ouargla, que le développement du Sud est «l un des facteurs garants de la stabilité du pays». «Le développement des régions du Sud constitue un des facteurs garants de la stabilité et de la prospérité de l Algérie», a souligné M. Benhamou lors d un meeting tenu à la salle Sedrata en présence de cadres, militants et sympathisants de son parti. Abordant les préoccupations soulevées par la population locale, dont celles afférentes à l emploi et à l impulsion du développement socio-économique et culturel de la région, le président du parti Karama a mis l accent sur «la valorisation des potentialités de la région du Sud, aussi bien au plan matériel que de la ressource humaine». «Il ne saurait y avoir de développement sans unité nationale, paix et stabilité», a estimé M. Benhamou, appelant, à cette occasion, les jeunes à œuvrer à «la préservation de l unité nationale» et à suivre «la démarche qui consiste à accepter ce qui est proposé et ensuite envisager de soulever d autres doléances, en ce qui concerne leurs revendications légitimes, dont l emploi». Il a, toutefois, prévenu contre ce qu il a qualifié de «tentative partisane ou d autres parties de surfer sur la vague des préoccupations des jeunes pour parvenir à des fins inavouées», soulignant, à ce propos, «la maturité dont font preuve les jeunes du Sud qui n acceptent pas le marchandage». Le président du parti Karama a, au terme de son intervention, convié les militants de son parti à rester mobilisés en permanence, au service des intérêts de la wilaya et de l Algérie, pour l édification «d un Etat moderne et fort de ses institutions». R. R. Voir sur Internet broussailles et 30 ha de maquis et de forêt, mais également des arbres fruitiers. Devant l avancée des flammes, une dizaine de familles ont dû être évacuées, qui ont regagné leurs domiciles après que le danger eut été écarté. Il a fallu l intervention de plusieurs unités de la Protection civile de la wilaya de Blida et d ailleurs pour venir à bout de ce sinistre. A.-B. M.

10 régions La NR 4772 Lundi 28 octobre Tissemsilt Le PNSD rend hommage à la presse,le président du Parti national pour la solidarité et le développement (PNSD), Mohamed Chérif Taleb, a déclaré au sujet de l instauration de la Journée nationale de la presse, que c est une reconnaissance pour les sacrifices consentis par la corporation. A l occasion de la journée nationale de la presse, décrétée par le résident de la République, Abdelaziz Bouteflika, le 3 mai dernier, le PNSD a présenté ses vœux de réussite à l ensemble de la famille de la presse nationale. «Nous vous présentons nos sincères félicitations en cette occasion. Nous reconnaissons vos efforts dans l information destinée à l opinion publique pour l intérêt du pays», a déclaré le président du PNSD. «L Algérie peut s enorgueillir de disposer d un paysage médiatique aussi diversifié et d une presse qui gagne chaque jour en notoriété. C'est une reconnaissance à la corporation qui a beaucoup donné depuis la guerre de Libération, depuis la création du journal El-Mouqawama El-Djazairia (La résistance algérienne), qui était le premier organe de presse du Front de libération nationale durant la Révolution, en passant par El Moudjahid et tous les autres journaux qui ont été fondés après. Durant la période , la famille de la presse a perdu plus de 122 personnes dont des journalistes et des photographes. C'est un chiffre effarant! C'est un très lourd tribut qui a été payé par la presse qui a contribué pour que la République reste debout, pour qu'elle ne tombe pas dans les ténèbres d'un Etat théocratique d'un autre âge. Nous avons vu l'ouverture médiatique en 1990 dont ont bénéficié certains journalistes pour lancer des journaux. Aux pires moments de l histoire de notre pays, des femmes et des hommes, armés d une plume et de beaucoup d engagement, ont payé le prix fort pour leurs convictions inébranlables à travers le combat qu ils ont mené. Le lourd tribut payé par la profession durant la décennie de feu et de sang est inoubliable. A nous de rendre hommage à tous ce qui ont contribué à rendre possible et réelle cette ère de liberté d expression que nous vivons aujourd hui. Grand hommage aux femmes et aux hommes, les combattants de la plume, ceux qui se sont éteints pour que nous soyons éclairés, ceux qui ont donné leur vie en exerçant le noble et difficile métier d informer, à l instar de Tahar Djaout, Smaïl Yafssah. Cette date instaurée par le président de la République en reconnaissance à la presse algérienne ne manquera pas de donner un nouveau souffle à la presse nationale qui est appelée à informer objectivement les citoyens et défendre les acquis de l Algérie à travers une information objective et crédible.» Mohamed Cherif Taleb a indiqué que «le PNSD compte des jeunes de toutes les catégories sociales faisant montre d'un esprit nationaliste et d'un sens de la responsabilité». Il a dira, dans ce sens, que «le PNSD est le parti de toutes les catégories du peuple algérien dont l'élément féminin», soulignant que «le parti accorde un grand intérêt à la femme appelée à assumer des responsabilités au sein du PNSD». Le président du PNSD a abordé l'état d'avancement 9 e journée médico-chirurgicale à Khemis-Miliana des réformes engagées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Par ailleurs, s'agissant de la révision de la Constitution, Mohamed Chérif Taleb dira que son parti est pour sa révision profonde «pour consolider la nature républicaine et démocratique de l'etat algérien, dans le cadre d'un régime semi-présidentiel». Mohamed Chérif Taleb a auparavant déclaré que son parti se bat pour le régime semi-présidentiel qui consacre une séparation réelle et définitive entre les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire et instaure un équilibre entre eux. Trois conditions essentielles pour sortir de la crise. Après les rencontres régionales à l Est, au Centre et à l Ouest, c est au Sud qui qu a eu lieu ce 26 octobre à Ouargla une rencontre pour la préparation du congrès du parti en décembre prochain à Alger. Abed Meghit Diabète et gastro-hépatologie au menu,l Association des médecins spécialistes de la wilaya d Aïn Defla, avec la collaboration de la Société algérienne des médecins internistes, a organisé la 9 e journée médico-chirurgicale pour débattre de trois thèmes importants, à savoir diabète, gastro et hépatologie. Etaient présents d éminents professeurs, à savoir le P r R. Malek, président de la Société algérienne de médecine interne et chef de service au CHU Sétif, le P r Lahcène du CHU de Kouba, le P r Ammar Khodja du CHU Mustapha, le P r Ouadahi du CHU de Bab El Oued, le P r Rouabhia du CHU La presse a payé un lourd tribut. (Photo > D. R.) de Batna, du P r Boudjella du CHU Kouba, le P r Oumnia, chef de service au CHU de Kouba. La première séance a débuté avec le professeur Ammar Khodja qui a développé le sujet des aphtes, les aphtoses et les maladies de Behçet. Ensuite, le P r Oumnia a traité le thème suivant : «conduite à tenir devant un accident caustique», la troisième séance a été animée par le P r Malek qui a développé les objectifs thérapeutiques et comment les réaliser pour le diabète de type 2. L éducation et la prise en charge du malade a été également abordé. Le Pr Boudjella a présenté le traitement actuel de la maladie ulcéreuse gastro-duodénale et H. Pylori. Quant au P r Rouabhia, il a développé le thème du diagnostic de l hépatite virale. Notons que dans la wilaya d Aïn Defla, il y a diabétiques. Pour le Pr Malek, il faut mettre l accent sur la prévention et les mesures à prendre pour les différents cas de diabète. Il faut axer les recherches sur les causes de l hyperglycémie et étudier les corps cétoniques dans les urines. Hadj-Mohamed Oran : plaidoyer pour la création d une déchetterie Les participants à une rencontre sur «le recyclage des déchets et le développement durable» ont plaidé, samedi à Oran, pour la création d une déchetterie au niveau de la wilaya. (Photo > D. R. ) Chlef : journée portes ouvertes sur le secteur des forêts Des journées portes ouvertes sur le secteur des forêts sont organisées par la Conservation des forêts de la wilaya de Chlef, à l occasion de la célébration de la Journée nationale de l arbre. (Photo > D. R. ) Tlemcen : démarches pour relancer la hsira de la région de Beni Snouss Des démarches sont entreprises en vue de relancer la fabrication de la hsira, tapis en nattes connu dans la région de Béni Snouss (Tlemcen) et de créer des opportunités de formation d une maind œuvre qualifiée dans ce métier traditionnel jadis en vogue qui est tombé ces dernières années en désuétude. (Photo > D. R. ) Vers l institution d un prix international Kateb Yacine Un prix international Kateb Yacine sera institué à l occasion de la tenue de la 5 e édition du forum international sur la vie et l œuvre de cet auteur, prévue à Guelma du 15 au 18 janvier, a annoncé, samedi, le président du comité d organisation de cet événement, Ali Abassi. (Photo > D. R. )

11 e n q u ê t e La NR 4772 Lundi 28 octobre Annaba Des réseaux activent dans la contrefaçon de cigarettes et du tabac à chiquer, L industrie du tabac en Algérie est la deuxième pourvoyeuse de fiscalité après Sonatrach. La Société nationale des tabacs et allumettes, qui détient le monopole sur le tabac, verse des milliards de dinars comme recette fiscale chaque année au Trésor public. Cependant ce marché juteux en termes de revenus attire pas mal de trafiquants. Pour rappel, une quantité estimée à 6 tonnes de tabac à priser fut saisie vers la fin de l année de 2010 déténue sans registre de commerce ni facture par la Gendarmerie nationale qui était en patrouille dans la commune de Salah-Bey relevant de la wilaya de Sétif. Ainsi, les gendarmes ont découvert, lors d une fouille d un fourgon de marque Peugeot J9, plus de 160 kg de tabac à chiquer et après une perquisition effectuée au domicile du chauffeur, c est une quantité de 60 quintaux de cette marchandise qui fut trouvée, destinée au marché parallèle de l est du pays. En 2012, les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire de la wilaya de Sétif avaient saisi, lors d une perquisition ordonnée par le procureur de la République effectuée dans un atelier clandestin situé à Aïn Oulmène, une grande quantité de tabac à chiquer contrefait, soit sachets portant un faux logo imité et un lot de matériel servant à la contrefaçon. Deux présumés auteurs ont été arrêtés. A signaler que La Chine représente le premier producteur de tabac dans le monde (36%) et demeure en même temps le premier pays consommateur avec environ 40% des utilisations mondiales. Ce pays qui consomme presque tout ce qu il produit exporte 2,5% de sa production. Les Etats-Unis qui produisent 17% occupe la 4 e place mondiale comme pays producteur de feuilles de tabac à plus de tonnes par an. D après l Organisation internationale du travail (OIT), le secteur de l industrie du tabac emploie près de 2 millions de personnes dans la fabrication de produits du tabac. 40 millions dans le monde cultivent et transforment les feuilles de cette matière et trois grandes sociétés contrôlent les deux tiers de la production mondiale de cigarettes à savoir China National Tobacco corporation, Philip Morris et BAT. Dans cette optique, il est à souligner que plusieurs marchands de tabac activant à l est ont dénoncé à maintes reprises des défaillances constatées dans les tabacs à chiquer distribués par la SNTA. Certains ont évoqué la mauvaise qualité du conditionnement et d autres ont dénoncé des marchandises distribuées impropres à la consommation. C est un produit qui fait de nos jours l objet de trafic et de contrefaçon à grande échelle. Chaque jour dès 8h du matin, des centaines de jeunes chômeurs envahissent la succursale de la SNTA pour s approvisionner en tabac pour le revendre au marché noir. Ce dépôt de vente rassemble une foule intense de jeunes gens venus de toutes les localités avoisinantes de la ville qui se sont lancés dans le métier d occasionnels buralistes. Les autres clients n appartenant pas à cette catégorie de faux buralistes seront contraints d attendre longtemps à l extérieur pour pouvoir acheter leurs marchandises après que ces nombreux jeunes eurent fini leurs achats. Ces buralistes d un nouveau genre prennent d assaut aussitôt les trottoirs voisins juste en face de la société pour étaler sur des cartons les paquets de cigarettes de diverses marques avec d autres contrefaites ramenées par des clandestins africains dont la plupart sont logés dans la vieille ville, à la Place d Armes. En tout état de cause, personne, même la police, n a pu les faire partir de ces lieux et c est là que s entassent par dizaines les cartons de cigarettes de production algérienne et étrangère issues de la contrebande dont la majorité proviennent des pays voisins à l instar du Niger, le Mali, la Libye, le Maroc et la Tunisie. A en croire nos informateurs, les principaux fournisseurs des réseaux de contrebande de produits tabagiques sont en général des conducteurs de poids lourds, d anciens travailleurs du port, des douaniers versés dans ce créneau juteux qui arrivent à faire sortir sans difficulté une quantité saisie de tabac acheminée par des marins et des Africains qui activent sur le sol national. A ce sujet, il est à noter que la contrefaçon des cigarettes de production nationale et étrangère s effectue au vu et au su de tout le monde, et constitue un marché très florissant pour les trafiquants de la région. L Etat est appelé à mettre un terme à ce trafic qui prend de l ampleur. Oki Faouzi Publicité Nlle République / 28/10/13 / ANEP /23 Nlle République / 28/10/13 / ANEP

12 culture La NR 4772 Lundi 28 octobre A V I S MUSIQUE ANDALOUSE Hommage à Cheikh Larbi Bensari à Tlemcen Une série de soirées musicales en hommage à Cheikh Larbi Bensari, à l occasion de la commémoration du 49 e anniversaire de sa mort, a été entamée jeudi soir à la maison de la Culture Abdelkader- Alloula de Tlemcen. Le programme des soirées, spécifiquement de musiques andalouses, qui a débuté avec l association Gharnata de Tlemcen, s étalera jusqu au 27 décembre prochain, date de la mort du regretté Bensari. Aussi, la maison de la Culture Abdelkader-Alloula abritera-telle chaque jeudi une soirée animée par les associations musicales les plus prestigieuses de Tlemcen, dont El Kortobia, El Mouahidia, Gharnata et Ahbab Cheikh Larbi Bensari, a-t-on appris du directeur de cet établissement culturel. Une exposition comportant les habits et les instruments de musique du maître et d anciennes photographies sera également montée au profit du public tlémcénien qui voue un grand respect pour ce chantre de la musique andalouse, a précisé M. Abdelhak Berraho. La soirée de clôture sera animée par le grand orchestre de musique andalouse qui sera constitué de deux à trois éléments des huit associations musicales tlemcéniennes qui participent à cet hommage, a- t-on ajouté. Né en 1863 et mort en 1964, Cheikh Larbi Bensari est l artiste le plus en vue de l école Tlemcénienne dite «Gharnatia». Très jeune, il eut le coup de foudre pour la musique en entamant sa carrière musicale avec Cheikh Boudelfa avant de devenir un grand rival pour les maîtres de l époque, à l instar des Bakhchi, Baghdadi et Triki, entre autres. Le défunt cheikh apprit très vite à jouer avec divers instruments comme le gnibri, le violon et la mandoline. En 1929, il enregistra son premier disque 78 tours. En 1932, Hadj Larbi Bensari représenta la musique algérienne au premier Congrès de musique arabe tenu au Caire (Egypte) où il fit entendre les œuvres de l école de Tlemcen et poursuivit sa carrière, marquant toute une époque avec le même succès jusqu en 1954 où il cessa de chanter pour des raisons personnelles. Considéré comme «l unificateur du répertoire musical de Tlemcen» qui porte son empreinte, Larbi Bensari constitue sans conteste l un des symboles emblématiques de la musique andalouse algérienne ayant ouvert la voie à de nombreux musiciens, compositeurs et chanteurs qui œuvrent actuellement pour la sauvegarde de ce patrimoine immatériel riche et diversifié que recèle la capitale des Zianides. R. C. 1 er Festival d Alger du cinéma maghrébin Absence du Sahara Occidental,Le commissaire du Festival d Alger du cinéma maghrébin, Karim Aït Oumeziane, a animé, ce samedi, à la salle El-Mougar, une conférence de presse dans laquelle il a dévoilé les grandes lignes de la première édition de ce festival qui se déroulera du 3 au 8 novembre prochain à la salle El-Mougar et à la Cinémathèque d Alger. M. Aït Oumeziane a précisé que 11 longs métrages, 15 courts métrages et 9 documentaires seront en compétition officielle pour décrocher les prix d Amayas d or du Festival culturel maghrébin du cinéma d Alger, prix spécial du jury, prix du meilleur scénario, prix de la meilleure interprétation masculine et de la meilleure interprétation féminine, ajoutant que l Algérie participera en cette première édition par 11 films de toutes catégories, la Tunisie avec 10 films (toutes catégories), le Maroc avec 10 films (toutes catégories) et enfin la Mauritanie avec 4 films (toutes catégories). «La Libye participe à ce festival au sein du jury des différentes catégories et aux tables rondes», a-t-il encore précisé, affirmant que la non-participation du Sahara occidental est due simplement à la non-réception du comité de sélection du festival de films venant de ce pays. Il a fait savoir que les films sélectionnés (sur 90 œuvres cinématographiques reçues par le comité de sélection du festival) traitent majoritairement des thématiques maghrébines et proposent des regards de cinéastes sur diverses questions qui touchent la société maghrébine, en l occurrence les problèmes de la jeunesse et d autres thématiques, a-t-il encore ajouté, soulignant que les films seront présentés en version originale, soustitrés en arabe ou en français. Interrogé lors de cette conférence de presse sur les critères de sélection de ces films, le commissaire du festival, M. Aït Oumezaine, a expliqué que cette sélection a été basée sur la qualité des films. «Nous avons travaillé une année sur ce projet et nous avons contacté plusieurs cinéastes algériens et maghrébins en vue de développer les relations dans le domaine du cinéma et montrer la diversité cinématographique maghrébine au sein de ce festival, créé par le ministère de la Culture en mai 2010», a-t-il souligné. A propos des dates du déroulement du festival dans sa deuxième édition, le commissaire du Festival d Alger du cinéma maghrébin, Karim Aït Oumeziane, a annoncé que l année prochaine, le festival sera peutêtre organisé au mois de juin, précisant qu il se tiendra à cette période pour ne pas coïncider avec d autres festivals. «Aux mois de septembre et d octobre, l Algérie abrite plusieurs festivités culturelles très variées», a-til poursuivi. Il a ajouté, d autre part, que l objectif escompté à travers ce rendez-vous culturel est de faire connaître au grand public les productions récentes de la cinématographie maghrébine, ses auteurs emblématiques, ses thématiques ainsi que son évolution historique. Parmi les longs métrages qui seront projetés selon le programme tracé par les organisateurs, il y a lieu de citer «Les chevaux de Dieu» de Nabil Ayouch (Maroc), «Le repenti» de Merzak Allouache (Algérie), «Mille feuilles, Délégation Wallonie-Bruxelles à Alger Présentation du spectacle Je vous ai compris beautés cachées» de Nouri Bouzid (Tunisie), «L Héroïne» de Chérif Aggoune (Algérie), «Banc Public» de Djamel Allam (Algérie)... Au chapitre des courts métrages, seront projetés «Papa Noël» de Walid Mattar (Tunisie), «Mahmoud» de Idoumou Oueld Ghali (Mauritanie), «Le Hublot» de Anis Djaad (Algérie), «Les pied sur terre» d Amine Hattou (Algérie) et «Sur la route du Paradis» d Uda Benyamina et Malek (Maroc). Enfin, les documentaires au menu de cette manifestation culturelles sont «El Oued El Oued» d Abdenour Zahzah (Algérie), «Ibn Khaldoun» de Chargui Kharroubi (Algérie), «Azul» de Wassim Korby (Tunisie), «Mon ami disparu» de Zein El Abidine (Mauritanie), «C était mieux demain» de Hinde Boujemaa (Tunisie) et «Femmes hors-la-loi» de Mohamed El Aboudi (Maroc). Mehdi Isikioune, En marge de la présence en qualité d hôte d honneur au Salon internationald du livre d Alger qui se tiendra du 31 octobre au 9 novembre prochain et dans le cadre de la participation au Festival international de théâtre de Béjaïa qui aura lieu du 29 octobre au 5 novembre, la délégation Wallonie-Bruxelles à Alger présentera le spectacle Je vous ai compris, le 29 octobre, à partir de 19h, au niveau du Théâtre national d Alger, et le 3 novembre prochain, à partir de 19h30, au Théâtre régional de Béjaïa. La pièce en question est présentée par la formation Groupoy, un collectif d artistes, fondée en 1980 qui mène à bon escient des projets expérimentaux et des créations dramatiques. A l orée des années 1990, le collectif a orienté ses recherches sur «la question de la vérité». Une production Groupoy avec les soutiens de ESACT et Théâtre et Publics, à Liège, Maison des métallos, à Paris. Province de Liège, service général des arts de la Scène de la fédération Wallonie-Bruxelles, ministère de la Région Wallonne. Un spectacle qui est développé dans le cadre de la Chaufferie-Incubateur d'entreprises culturelles et créatives. Je vous ai compris est une pièce de Valérie Glimenez et Sinda Guessad avec notamment une illustration en live de Samir Guessal. Il s agit d une création artistique qui revient sur l histoire de deux récits authentiques. Un «Français d Alger» - un pied-noir né en et une Algérienne - de nationalité française, née en Chacun quitte l Algérie au moment de la guerre et témoigne de leur arrivée en France. Maîtrisant la scène avec professionnalisme, les deux comédiennes s attellent avec professionnalisme à briser ce silence pesant, aidées en cela par une forte dose de tendresse et d humour à la fois. Les deux femmes évoquent des souvenirs indélébiles. Leur naissance et leur enfance sont évoquées avec beaucoup de nostalgie. La première incarne l Algérienne à l état. La deuxième, campant le rôle d un policier colon, se lance dans sa narration personnelle. Les deux artistes sont certes dépassées par les événements passés et actuels mais seule la raison reprend le dessus. Si l Algérienne se plaît à raconter les affres de la Révolution et l après-indépendance, le policier, quant à lui, campe son parti maladroitement. Un des artistes a vite compris que la célèbre phrase du général Charles de Gaulle «Je vous ai compris» était strictement politique. En somme Je vous ai compris porte un regard croisé sur deux tranches de vie différentes mais qui se rejoignent par cet amour pour ce pays qu est l Algérie. Lamia S.

13 science La NR 4772 Lundi 28 octobre La capsule Cygnus boucle avec succès sa première mission vers l'iss, Après un mois passé dans l'espace, la capsule Cygnus conçue par la société Orbital Sciences a regagné le chemin de la Terre et s'est désintégrée dans l'atmosphère. La NASA va désormais procéder à un bilan avant de confier à cette compagnie privée toute une série de livraisons à effectuer à la Station spatiale internationale (ISS). La capsule Cygnus de la société privée Orbital Sciences a rempli sa toute première mission de livraison. Après avoir été rattachée pendant 35 jours à la Station spatiale internationale (ISS), elle s'est correctement séparée pour regagner la Terre avant de se désintégrer en pénétrant dans l'atmosphère. «Nous avons perdu le signal de Cygnus. Mission accomplie», a ainsi lancé sur Twitter, mercredi 23 octobre à 02H22, Orbital Sciences. «Le vaisseau spatial Cygnus, baptisé SS G.David Low (en mémoire d'un astronaute américain décédé en 2008), est entré dans l'atmosphère terrestre. Nous sommes certains que l'astronaute Low serait fier de l'équipe d'orbital et de la NASA», a encore ajouté la société. Cette dernière a précisé que la capsule s'était désintégrée au-dessus de l'océan Pacifique dans une zone inhabitée située à l'est de la Nouvelle-Zélande. Si la capsule a connu quelques déboires après son lancement le 18 septembre, elle a finalement réussi à s'arrimer à l'iss le 29 septembre pour livrer 700 kilogrammes de fret, comprenant des vêtements, des vivres et du matériel notamment destiné à l'équipage de la station. Mais ceci n'est que la première d'une longue série de livraisons. Huit missions d'ici à 2016 A l'issue de cette première mission, la NASA va en effet faire le bilan alors qu'orbital est censé devenir l'un des livreurs réguliers de l'iss. Selon le contrat passé entre l'agence spatiale américaine et la société privée, huit cargos seront envoyés vers la Station pour un montant total de 1,9 milliard de dollars. M É T E O R O L O G I E Le mystère de la tache qui intriguait les météorologues enfin élucidé Les météorologues sont parfois surpris par le temps. Le 4 juin dernier, à Huntsville (Alabama), un véritable mystère leur est tombé sur les mains. Une forme indistincte, ressemblant à un orage, est soudain apparue sur leurs radars. Pourtant, le soleil était au rendezvous et aucune goutte n'avait été repérée à des kilomètres à la ronde. Un orage là où il n'y en a pas? C'est ce à quoi les météorologues de Huntsville, en Alabama, ont été confrontés, le 4 juin dernier. Un phénomène inédit et mystérieux, qui les a laissés bouche bée : sur leurs écrans, ils ont vu apparaître une tache colorée imposante comme s'il y avait de l'orage alors que le temps était absolument superbe à cet endroit. «Notre météorologue de veille a immédiatement remarqué cette forme bizarre sur le radar. Il pensait qu'il avait été pris de court par un orage instantané qui n'était pas dans les prévisions», explique Matthew Havin, manager des données pour Baron Services, une entreprise spécialisée dans les technologies météo. Mais les employés de cette société n'ont pas été les seuls à assister au phénomène. B O N À S A V O I R L'eau la plus vieille du monde découverte au Canada Selon une étude américaine Les abeilles ont connu une extinction massive lors de la disparition des dinosaures, Des chercheurs américains et australiens ont mené une étude génétique sur plusieurs groupes actuels d'abeilles. Celle-ci suggère que de nombreuses espèces de ces insectes ont disparu il y a 65 millions d'années, à la même époque que l'extinction massive des dinosaures. Pour la première fois, des scientifiques ont mis en évidence, dans le monde des abeilles, une vaste extinction survenue il y a 65 millions d'années, simultanément à la disparition d'une majorité de dinosaures. C'est en modélisant les différences génomiques entre plusieurs espèces d'abeilles actuelles que Sandra Rehan, de l'université du New Hampshire, Michael Schwarz, de l'université Flinders (Australie) et Remko Leys, du South Australia Museum, sont arrivés à cette conclusion. Des études antérieures avaient déjà suggéré une large extinction parmi les plantes à fleurs durant le fameux tournant Crétacé-Tertiaire Des scientifiques ont découvert dans une mine canadienne une eau vieille d au moins 1,5 milliard d années. Selon les chercheurs, cette eau pourrait contenir des microbes préhistoriques. Une étude, publiée mercredi, indique que des scientifiques ont découvert à 2,4 km de profondeur, dans une mine canadienne, des poches contenant une eau vieille d au moins 1,5 milliard d années (et, de façon possible, jusqu à 2,7 milliards d années). Selon les chercheurs britanniques et canadiens qui ont fait cette trouvaille, cette eau est restée isolée du monde extérieur depuis le Précambrien (période allant de la formation de la Terre, il y a 4,5 milliards d années, à 540 millions d années environ). Une eau riche en gaz Les analyses de cette eau ancestrale révèlent une importante présence de gaz dissous. On y retrouve notamment de l hydrogène, du méthane et différentes formes atomiques (isotopes) de gaz rares tel l hélium, le néon, l argon ou le xénon, rapporte ouest-france.fr. Ce qui est intéressant, c est que ces gaz peuvent fournir de l énergie à des microbes protégés du Soleil durant des milliards d années. «C est d un intérêt majeur pour les scientifiques qui cherchent à comprendre comment les microbes évoluent en isolement. Et c est au cœur de toutes les questions sur l origine de la vie, de son développement, et de la survie dans des milieux extrêmes ou d autres planètes», explique Chris Ballentine, de l Université britannique de Manchester. D autant qu il ne s agit pas là de quelques petites bulles d eau insignifiantes, bien au contraire. («K-T»), il y 65 millions d'années. Cela aurait alors impliqué un phénomène probablement analogue chez les abeilles, dépendantes de ces végétaux. Toutefois, le faible nombre de fossiles d'abeilles connus ne permettait pas de confirmer totalement ceci. Or, dans le cadre de ses travaux sur les espèces actuelles d'abeilles, Sandra Rehan, aidée par ses collègues, a complété ses recherches de terrain par une modélisation bio-informatique particulièrement révélatrice. Extinction massive Pour en arriver là, les chercheurs ont comparé des séquences d'adn de quatre tribus d'abeilles actuelles de la sous-famille des Xylocopinae, dont certaines sont appelées «abeilles charpentières». Représentant pas moins de 230 espèces, elles vivent sur tous les continents, excepté l'antarctique. Ce recours à la phylogénie moléculaire leur a permis de dégager des modèles d'évolution liés avec une extinction de masse. Une analyse génétique qui s'accorde avec les rares archives fossiles.

14 techmedia La NR 4772 Lundi 28 octobre Page réalisée par Farid Farah Informatica fête ses 20 ans Cap sur le cloud public,de l'intégration de données à l'internet des objets, l'éditeur spécialisé dans le traitement de la data poursuit son chemin. Il atteint désormais un chiffre d'affaires de 800 millions de dollars. Informatica voyait le jour il y a 20 ans. Fondée par Diaz Nesamoney, cette société américaine se positionne d'emblée sur le terrain de l'etl (outil d'extraction, de transfert et de chargement de données). Elle entend ainsi répondre aux besoins des grandes entreprises en matière d'intégration de données. Objectif : proposer un outil pour fédérer des informations métier, en provenance des systèmes d'entreprise (ERP et CRM), pour les rendre utilisables ensuite par des outils et tableaux de bord d'analyse décisionnelle et de suivi d'activités. Au fil des années, l'offre d'informatica s'est enrichie d'une pléiade de technologies dessinées pour répondre à beaucoup d'autres problématiques de traitement. Au programme : des applications de gestion de la qualité des données, de gestion des données de références (MDM), notamment en vue d'en assurer la cohérence entre plusieurs systèmes, mais aussi des outils de gestion du cycle de vie des informations (ILM), et de leur archivage notamment. 20% du chiffre d'affaires investis chaque année en R&D «L'une des originalités d'informatica est de réinvestir chaque année 20% de son chiffre d'affaires en R&D», commente Emmanuel Serrurier, un responsable d'informatica. Le groupe a parallèlement lancé une stratégie de croissance externe dans l'optique d'acquérir des technologies pour compléter I N F O S E X P R E S S Terminaux Google et LG dopent le Nexus 5 Le prochain Nexus 5, construit par LG, serait plus grand et plus puissant que l'actuel Nexus 4, tout en étant compatible avec la 4G, selon un manuel d'utilisation qui aurait fuité et qui a été mis en ligne par le site Android Police. Le téléphone intelligent devrait sortir dans le commerce dès la fin du mois d'octobre 2013, pour un premier prix aux alentours de 450 dollars. Ce manuel «officieux» de 280 pages détaille les caractéristiques techniques de l'appareil (nom de code LG-D821), doté d'un écran de 4,95 pouces (1080p) et qui fonctionnerait à l'aide d'un processeur Qualcomm Snapdragon 800 cadencé à 2,3GHz. Il serait proposé en deux versions de 16Go et 32Go, disposerait de 2Go de RAM, d'une puce NFC, d'un capteur photo de 8Mpx avec stabilisateur optique au dos et d'une caméra frontale de 1,3MPx. Le Nexus 5 serait en outre compatible Bluetooth, Wifi et 4G LTE. Il proposerait également une solution de recharge sans fil et pourrait embarquer la toute dernière version d'android 4.4, baptisée KitKat. Selon le site TechRadar, le LG Nexus 5 pourrait être commercialisé dès la dernière semaine d'octobre 2013, moitié moins cher que les derniers iphone (donc environ 450 dollars pour une version 16Go). son offre. Ces cinq dernières années, il a notamment acquis Applimation (archivage et gestion des décommissionnements d'application), Agent Logic (gestion et identification d'événements par corrélation) Siperian (MDM), et Active Endpoints (gestion des processus métier orienté cloud). Avec cette panoplie, Informatica a pour but de répondre à la complexification des systèmes d'information, la prolifération des applications souvent hétérogènes, mais aussi des terminaux, et à l'explosion des volumes de données qui en découle. «Les besoins de traitement et d'intégration de données ont beaucoup évolué. Ces dernières années, c'est en particulier le cas avec la montée en puissance du commerce électronique et des interactions au sein des réseaux sociaux», analyse Emmanuel Serrurier. Une tendance qui amène désormais Informatica à accompagner des déploiements de plates-formes d'analyse temps réel, sur le terrain du e-commerce par exemple. En ligne de mire, fournir le moyen de décrypter les comportements d'achat des clients en vue d'affiner les offres commerciales de façon réactive. Pour ce faire, Informatica a doté son offre de centaines de connecteurs, y compris capables de capter des flux Facebook ou Twitter. L'éditeur met en avant son outil de MDM pour réaliser ce type de projet, et bénéficier d'un point de vue multicanal du client et d'une traçabilité de toutes les interactions avec lui, quels que soient le département, la filiale, et les systèmes utilisés. C'est d'ailleurs une solution qu'informatica B O N À S A V O I R, Concevoir et fabriquer son propre robot à partir de son ordinateur personnel pour exécuter de simples tâches est l'objectif d'un ambitieux projet dévoilé par le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Financé par un don de 10 millions de dollars de la National Science Foundation (NSF), le projet robot du MIT a pour objectif de mettre au point des technologies utilisables par des PC permettant à «une personne sans formation informatique ou technique particulière de concevoir, de personnaliser et d'imprimer - en trois dimensions - un robot en l'espace de quelques heures», précise le célèbre institut américain. «Cette recherche imagine une nouvelle façon de penser la conception et la fabrication de robots. Elle pourrait avoir un impact majeur sur la société, explique Daniela Rus, la responsable de ce projet. «Nous pensons que cette approche a le potentiel de transformer la production manufacturière et de démocratiser l'accès aux robots», estime cette chercheuse au Laboratoire d'intelligence artificielle et de sciences informatiques (CSAIL) du MIT. «Notre but met également en avant sur le terrain du cloud privé comme public. Comment, en effet, suivre toutes les actions avec un client particulier, réalisées par exemple depuis différentes instances et zones Salesforce.com? «Nous permettons de répondre à cette question avec une solution de fédération de données qui s'adapte aussi bien au cloud privé, qu'au cloud public», poursuit Emmanuel Serrurier. Aux côtés de ces problématiques, souvent proches du Big Data, Informatica commence aussi à se positionner sur le terrain de l'internet des objets. «Dans ce domaine, nous accompagnons, par exemple, des constructeurs d'automobiles qui cherchent à enrichir leur offre de location de parc de véhicules en leasing», poursuit-on chez Informatica. «L'idée est par exemple de mettre en place des dispositifs pour analyser les données techniques en provenance des véhicules afin d'opérer une maintenance proactive.» Dernière pierre apportée à l'édifice, Informatica commercialise depuis quelques années ses solutions en mode cloud. Cette offre reprend les principales briques de son offre : chargement de données, réplication et extraction, gestion de la qualité... Derrière cette initiative, le groupe entend cibler plus efficacement les petites structures. Aujourd'hui, Informatica est présent dans 28 pays. Alors que son chiffre d'affaires s'élevait à 206 millions en 2006, il a atteint 811,6 millions de dollars en Et pour 2013, les perspectives sont bonnes. Au 2e trimestre, le groupe a, en effet, enregistré un chiffre d'affaires de 222,4 millions de dollars, en hausse de 17% comparé à la même période l'année précédente. L'éditeur revendique clients dans 82 pays. Facebook bâtit des logements luxueux pour héberger ses employés Facebook envisage de construire des bâtiments luxueux à côté de son siège social pour que ses équipes soient le plus proches de son campus. Le réseau social a déclaré au Wall Street Journal qu'il envisageait de dépenser 120 millions de dollars pour créer un complexe de 394 appartements proches de ses bureaux de Menlo Park. Baptisé Anton Menlo, cet immeuble de mètres carrés, installé à quelques pas des bureaux de Facebook, contiendra une piscine, un spa, des pubs de sports, un centre de soins pour chiens, un atelier de réparation pour vélos et trois terrasses. Ces initiative interviennent après que plusieurs employés du groupe aient posé des questions sur la pénurie de logements dans la région. Les prix de l'immobilier ont augmenté de 24% au cours du quatrième trimestre 2012, selon les experts immobiliers de DataQuick. Ce projet permettra de loger environ 10% des employés de l'entreprise. «L'intérêt du complexe est qu'il est très proche de notre campus», s'est réjoui John Tenanes, directeur de l'immobilier chez Facebook qui se dit très impliqué dans cette initiative, selon le Wall Street Journal. «Le trajet prend 5 minutes à vélo, le long d'un chemin qui longe la baie de San Francisco», a-t-il précisé. «On n'a même pas besoin de freiner.» Le MIT lance un projet pour fabriquer des robots avec un simple PC Démocratiser l'accès aux robots est de mettre au point des technologies permettant à chacun de fabriquer son propre robot, ce qui est vraiment révolutionnaire», ajoute Vijay Kumar, patron de l'équipe de l'université de Pennsylvanie. «Cela pourrait ouvrir la voie à la conception rapide et à la production de produits ou biens sur mesure et de bouleverser l'enseignement de la science et de la technologie dans les lycées», selon lui. Il faut actuellement des années pour concevoir un robot, le produire et le programmer et ce processus est très coûteux, nécessitant des matériaux et équipements ainsi que des logiciels très avancés et des systèmes d'apprentissage et de vision, expliquent ces scientifiques. Ce projet permet d'utiliser des matériaux aussi simples que des feuilles de papier, précisent-ils. Baptisé «Expédition dans la science informatique pour concevoir des machines programmables et pouvant être imprimées» en trois dimensions, le projet rassemble également des chercheurs de l'université Harvard.

15 contribution La NR 4772 Lundi 28 octobre Economie La dette souveraine d un croque-mitaine, A l automne 2013, le gouvernement américain insolvable a tenu le monde financier en haleine en refusant de rembourser ses créanciers. La crise s est finalement résorbée quand le Congrès étatsunien a accepté d emprunter encore davantage, alourdissant un découvert qui ne sera jamais couvert, comme chacun l aura subodoré. La dette nette et la dette brute Autre élément à considérer dans cette équation de la dette souveraine et de la charge fiscale des ouvriers. Il y a la dette nette et il y a la dette brute de l Etat. La dette brute, c est la somme de ce que l Etat a emprunté, à l interne et à l externe. La dette nette, c est la dette brute, moins ce que l Etat possède en crédit des autres pays, en monnaie papier, lettres de change, obligations, tout aussi dépréciées que la sienne puisque dans cette économie mondialisée, toutes les monnaies sont interreliées. Ainsi, si l'arabie a une dette souveraine, elle détient, par ailleurs, des créances de l argent qu elle a prêtés à d autres pays, aux Etats-Unis par exemple. Il faut soustraire ces sommes l une de l autre pour connaître la dette nette de l Arabie, et ainsi pour chaque pays en pensant, toutefois, que ces créances étrangères ne sont pas toujours garanties ni recouvrables. Ils l apprendront tous à leurs dépens, soyez patient. Il ne faut pas confondre la dette publique et la balance des échanges internationaux d un pays. Ainsi, des milliardaires saoudiens, des banques françaises, des financiers canadiens peuvent détenir, à titre privé, des obligations d entreprises américaines ou d autres pays. A l inverse, des cartels financiers étatsuniens peuvent détenir des actions d entreprises étrangères. Ces avoirs de part et d autre de l Atlantique ne sont nullement comptabilisés dans la dette souveraine brute ou nette des Etats souverains. Mais comme ces dettes et ces créances privées sont comptabilisées en dollar, en euro ou en livre sterling, la valeur réelle de ces dettes ou de ces créances privées est donc largement tributaire de l état de santé économique de l Etat national considéré (y compris de la balance des paiements et de la valeur de la devise nationale) dans lequel ces papiers sont libellés et transigés. Ce sont tous ces vecteurs que les agences de notation de crédit (Standard and Poor s, Moody s) seraient censées évaluer et représenter par la cote de crédit qu elles attribuent à chaque pays emprunteur. De l Etat providence à l Etat fraudeur, à l Etat policier C est ainsi que l épargne-retraite et l argent que les travailleurs et les petits salariés ont épargné sont dévalués par l Etat providence si cher aux bobos petits-bourgeois, devenu soudain l Etat fraudeurfailli, qui deviendra l Etat policier refusant de rembourser. C'est le serpent qui se mange la queue. Par la suite, l Etat créancier s avancera vers les ouvriers et les retraités pour leur expliquer que la monnaie nationale (l euro, le dollar, le peso, le rial, le yen) a été dévaluée et que le gouvernement ne peut plus payer les retraités qui doivent reporter leurs retraites au-delà de 70 ans. Ou alors, le crash financier-boursier balaiera le pays et jettera à la rue les emprunteurs hypothécaires comme à Madrid en ce moment où cent propriétaires sont jetés sur le pavé chaque journée. On compte 6 millions de chômeurs dans le pays madrilène alors que les banques enregistrent des profits record (5). Ici une mise en garde s impose. Les gauchistes, les réformistes, les sociaux-démocrates et les altermondialistes se laissent berner par ces profits mirobolants des banques sacs-à-vent. Ils se scandalisent et demandent à l Etat policier, l Etat des riches, de sévir contre leurs maîtres trop gourmands, ce que l Etat ne fera pas évidemment, et cela serait bien futile de toute manière puisque ces hausses de profits sont bidon. C est de l argent de Monopoly que les banques comptabilisent ainsi, de l argent inexistant, immatériel, ne représentant aucune valeur marchande (ce n est pas l économie qui est irréelle mais leur monnaie qui est virtuelle). Ils peuvent bien stocker ces billets de pacotille plein leurs écoutilles, aucun de ces papiers n a de valeur d échange. Au moment où les payeurs travaillants et les épargnants, les ouvriers criblés de dette, ne parviennent plus à payer leur hypothèque et qu on les chasse de leur foyer, où voulez-vous que les banques trouvent les biens pour adosser ces papiers de crédit garantissant leurs profits? L arnaque suicidaire est imparable Donc, nous en arrivons à cette situation où le gueux emprunteur se prête de la monnaie à lui-même, l Etat va-nu-pieds, alors qu il est évident qu il n a pas ce qu il faut en valeur d échange (en production de marchandises et de services) pour garantir ni l emprunt, ni le prêt, ni la création de monnaie. Et ce faisant, ce mendigot déprécie la valeur de sa monnaie et de toutes les créances que détiennent ses créanciers. Cet Etat devrait normalement être mis en demeure par ses prêteurs de rembourser ou de déclarer faillite, ou à tout le moins être sanctionné par les agences de notation dont c est la mission (!). Rien de ceci ne se produit. Au lieu de cela tous assistent impuissants aux doléances des Chinois qui voient fondre la valeur de leurs créances à chaque émission d obligations américaines. L Allemagne tente de récupérer son or-métal stocké à la FED avant que les USA ne déclarent faillite, mais la FED américaine refuse de le lui rendre. Elle en serait bien incapable puisqu elle ne le possède plus, les coffres de Fort-Knox sont probablement vides. Il est évident que ce stratagème est une arnaque. Imaginez que chacun d'entre vous aurait la possibilité d'imprimer autant de deniers que vous le souhaitez sans jamais avoir à rembourser. Fini le travail fastidieux et astreignant, vous auriez votre imprimante à monnaie, et par ici la belle vie! Imaginons maintenant que les créanciers de monsieur l imprimeur de monnaie de la rue Garnier se fâchent en apprenant que cette monnaie est illégitime et imprimée dans le garage d un faussaire farnienté. Chaque créancier se présente à la résidence du bandit pour réclamer son dû et apprend que l emprunteur-faussaireimprimeur est le Capo di Capo du pays et que le temps qu il se présente au salon, le commerce de la rue Syrie a sauté, après celui de la rue Libye, et celui de l avenue Serbie et du boulevard Congo, et la boutique de l impasse Venezuela et la banque de la rue Iran sont fortement menacées! La situation est identique avec l Etat paria américain. Les Etats-Unis d Amérique ( milliards de dette avec émission mensuelle de 85 milliards de monnaie illégitime. La FED américaine en faillite prête de la monnaie à son créancier, un propriétaire insolvable, c est-à -dire le gouvernement américain). Mais cet Etat voyou est aussi le seul à posséder ogives nucléaires à têtes multiples, 11 porte-avions et 700 bases militaires à l'étranger et cet Etat voyou en faillite consacre 600 milliards $ à ses dépenses de «défense», autant que tous les autres pays réunis. Nous venons d identifier l Etat voyou, le Capo di Capo, de l économie mondiale dont nombre de pays tolèrent les frasques et soutiennent les agressions, espérant s en sortir un jour en faisant faillite eux aussi et en reniant leur dette souveraine aux dépens de leurs commettants. Ce jourlà, camarades, oubliez vos retraites dorées si vous en bénéficiez, vos bas de laine, et comme à Chypre essayez de figurer ce qui pourrait vous rester sur votre compte bancaire, si vous en avez, après les expropriations imposées. Vous aurez toujours l organisation néonazie Aube Dorée pour tenter de vous effrayer à propos de l expropriation des riches par les communistes, mais ce seront bien les banquiers capitalistes qui seront en train d exproprier votre compte en banque, votre salaire et votre fonds de retraite. Pourrez-vous conserver votre résidence et votre automobile? Rien n est moins certain. Nous serons tous alors en économie de guerre. Justement, pourquoi ne pas leur faire la guerre à ces expropriateurs afin de les exproprier? (Suite et fin) Robert Bibeau Publicité le cahier de la publ

16 sport La NR 4772 Lundi 28 octobre Liga espagnole Le Barça creuse l écart,barcelone est venu à bout du Real Madrid au terme d un clasico emballant (2-1). Vainqueur grâce à des buts de Neymar et Sanchez, le club catalan compte désormais six points d avance sur son rival. Neymar marque son premier clasico. (Photo > La NR) Le Barça a frappé un très grand coup. Ralentis le week-end dernier par Osasuna (0-0), les Blaugrana ont repris leur marche en avant en remportant samedi le clasico (2-1). Une victoire logique, obtenue face à un Real Madrid qui a notamment payé sa mauvaise première période et les choix tactiques étonnants pris par Carlo Ancelotti au coup d envoi. L ancien coach du PSG faisait en effet, le pari de muscler son milieu de terrain en y alignant Sergio Ramos. Une option discutable puisque les Merengue perdaient d emblée, la bataille du milieu face à un Barça inspiré. Et réaliste. Etincelant dans son couloir gauche, Neymar ouvrait le score du droit (1-0, 19 e ). Messi, plus discret à droite (Fabregas occupait l axe), manquait le but du break dans la foulée (20 e ). Si la pression locale baissait d intensité à l approche de la pause, le Real peinait à se montrer dangereux. Seul Khedira mettait Valdès à contribution (44 e ) alors que le trio Ronaldo-Di Maria-Bale ne montrait pas grand-chose devant. Ce clasico se débridait finalement au retour des vestiaires. Réorganisé avec les entrées d Illaramendi (56 e ) et Benzema (61 e ) à la place de Ramos et Bale, le Real affichait un visage plus offensif et conquérant. Un sursaut détonnant mais guère payant. Les Merengue se procuraient pourtant les occasions d égaliser mais Ronaldo, qui aurait pu obtenir un penalty (71 e ), butait sur un superbe arrêt de Valdès (58 e ) alors que Benzema envoyait un missile sur la transversale (72 e ). Son avantage ne tenait qu à un fil mais le Barça se mettait à l abri à dix minutes de la fin, sur un superbe lob de Sanchez qui libérait un Camp Nou en fusion (2-0,79 e ). La réduction de l écart, signée Jesé (2-1, 90+1 e ) s avérait trop tardive pour empêcher les Blaugrana de s imposer et de porter leur avance au classement à six points. Un écart non négligeable après seulement dix matchs disputés en Liga. Le joueur du match Premier clasico amplement réussi pour Neymar. Titulaire sur le côté gauche de l attaque barcelonnaise, l international brésilien a fait l étalage de son énorme talent ce samedi. Il n a cessé de faire des différences balle au pied, mettant notamment Carvajal au supplice. Auteur de l ouverture du score, Neymar a été remplacé sous une standing ovation d un Camp Nou déjà conquis. On n a pas aimé Comme Neymar, Gareth Bale disputait son premier clasico. Mais à l inverse de l ancien joueur de Santos, le Gallois est complètement passé à côté de son match. Mobile mais trop brouillon, l ancien métronome de Tottenham a raté tout ce qu il a entrepris. Pas heureux dans ses choix au coup d envoi, Carlo Ancelotti l a sorti du terrain dès l heure de jeu, au profit d un Karim Benzema intéressant en pointe. R. S. Mobilis Célébration du cinquantenaire du Comité olympique algérien, Mobilis, partenaire officiel du Comité olympique algérien (COA), accompagne les festivités du 50 e anniversaire de sa création en prenant part à la soirée des Oscars qui aura lieu, le lundi 28 octobre 2013 à l hôtel Hilton, Alger. La soirée des Oscars qui clôturera les festivités de ce Cinquantenaire, verra l attribution à titre honorifique des bagues (anneaux olympiques) aux meilleurs athlètes olympiques, paralympiques ainsi qu aux meilleurs dirigeants, journalistes et techniciens. Placé sous le signe du Renouveau du sport algérien, le programme des festivités qui se sont étalées sur trois jours, a été élaboré en six axes : l activité sportive olympique, l histoire du COA, l aspect pédagogique, les activités environnementales, les consécrations et distinctions ainsi que les aspects communications. A travers cet accompagnement, Mobilis poursuit ses engagements dans l univers du sport et marque son ambition de devenir le partenaire sportif de tous les Algériens en partageant avec eux, l émotion et la passion des grands évènements sportifs. T U R F Hippodrome de Zemmouri Prix «Uberius» - Dotation : DA m - 15h30 Pronostic : Tania de Caceni : Elle finira par réussir 2 - Tornade de Boisney : Elle n a pas réussi ses courses 3 - Quartz Duophi : Il a bien couru lors de ses débuts 4 - Onesty : Il n a rien à voir 5 - Volcan Royal : Ce sera difficile 6 - Theodora de Lucie : C est une belle chance 7 - Cupidon du Plessis : C est une belle chance 8 - Narvik de Bresles : C est une belle chance 9 - Toscane de Buliere : C est une belle chance 10 - Samourai d Enfer : Ce sera difficile 11 - Solenazara de Juffel : Méfiance, elle peut surprendre 12 - Soirée d Avril : Ce sera difficile 13 - Kemia : Course d entrée PROPRIETAIRE Le petit Haras Le petit Haras L. Haras AB Aiyed D. Djellouli M. Metidji A. Bouguettaya A. Fouzer A. Gaouaoui F. Fehouli S. Meziani AT Mezioui B. Sefsaf CHEVAUX 1- Tania de Caceni 2- Tornade de Boisney 3- Quartz Duophi 4- Onesty 5- Volcan Royal 6- Theodora de Lucie 7- Cupidon du Plessis 8- Narvik de Bresles 9- Toscane de Buliere 10- Samourai d Enfer 11- Solenazara de Juffel 12- Soirée d Avril 13- Kemia JOCKEYS N. Meziani H. Khelif A. CHellal APM Boulesbaa Y. Meziani A. Chellal Boubakri S. Fouzer S. Tiar M. Bendjekidel Rouane MT Aggad APS Chebbah JJ Bendjekidel B. Sefsaf 7PD CDS ENTRAINEURS A. Aouimer AZ Aoued B. Sahraoui F. Aouina A. Benchamel B. Amraoui K. Merimi M. Aoued L. Aoued AEZ Aoued A. BoukhrisA R. Aouni M. Benarbi

17 sport La NR 4772 Lundi 28 octobre MCA 1 JSK 0 Les Canaris n arrivent plus à gagner, Stade Omar-Hamadi de Bologhine, temps printanier, bon éclairage, affluence nombreuse, arbitrages de M. Haïmoudi, assisté de MM. Benmansour et Etchiali. Avertissements : Kacem (19 ), Djallit (89 ) (MCA) et Madi (17 ) (JSK) Buts : Yahia Cherif (25 ) MCA. Composition des deux équipes MCA : Djemili, Hachoud, Zeghdane, Aksas, Bachiri (Bouguèche 75 ), Djeghbala, Gherbi (Sayah 21 ), Kacem, Yahia Cherif, Ouali (Belaïd 54 ), Djalit. Entraîneur : Alain Geiger. JSK : Asselah, Remache, Benlamri, Rial, Bencherifa (Beziouène 82 ), Sedkaoui (Messaâdia 36 ), Yesli, Maroci, Aouedj, Madi (Chibane 62 ), Ebossé. Entraîneur : Azzedine Aït Djoudi La formation du Mouloudia d Alger a réalisé une excellente opération, samedi soir, à l occasion du clasico en battant la JSK sur la plus petite des marges. Un succès qui permet au Doyen d intégrer le podium, alors que les Canaris le quittent, perdant du coup deux places, en dégringolant à la 5 e place. Le 84 e clasico en championnat entre le MCA et la JSK a tenu plus au moins ses promesses, avec une rencontre très disputée où il y a eu beaucoup d engagement des deux côtés, même si le niveau de jeu n a pas été des plus fameux. Après un premier quart d heure où le jeu était plus au moins équilibré, avec des Canaris qui se sont procuré la première occasion de scorer dès la 8 avec Aouedj qui n arrive pas à redresser le cuir suite à un centre de Yesli, le jeu se débridera par la suite, avec d abord WAT Après un bon départ, la JSK peine à gagner. (Photo > La NR) Ebossé qui, d une frappe terrible à la 24, faillit surprendre le portier Djemili. Par la suite, c est au Mouloudia de réagir et de même parvenir à scorer sur la première réelle occasion qu il s est offert à la 25. Sayah qui venait de faire son entrée en jeu en remplacement de Gherbi, sorti pour blessure, parvient mystérieusement à éliminer Benlamri dans la surface de réparation avant d enchaîner avec un tir. Surpris, Asselah relâche dans les pieds de Yahia Chérif, qui réussit à pousser le cuir dans les filets devant deux défenseurs kabyles. Une première réalisation donc pour Yahia Chérif sous le maillot du MCA contre son ex-formation, qui permet aux Algérois de prendre l avantage au score. La confiance retrouvée, C est exactement le scénario qu espéraient les amoureux du club tlemcénien, que les «Bleu et Blanc» réussissent à retourner de leur court déplacement à Oran chez le voisin ennemi asémite avec à la clé, un bon point qui aura son pesant d or en fin de championnat. Il faut dire que les gars de «M dina el Djdida» réussissent bien au WAT et le club widadi est devenu incontestablement la bête noire de l AS- MO. Un match nul et des satisfactions mais il reste tout de même que les joueurs doivent rester concentrés et récolter le maximum de points surtout que les gars des «Zianides» veulent retrouver l élite le plus tôt possible. Le groupe «méliani» est plus que jamais ambitieux. Pour l entraîneur Nabil Neghiz, ce match nul permettra à l équipe de demeurer dans la course à l accession même si les postulants sont en grand nombre. «C est une excellente performance certes mais très importante pour nous dans la mesure où il nous fallait confirmer nos prétentions. On appréhendait ce match derby car on savait qu il n allait pas être facile mais on a été plus réalistes et très opiniâtres. Les joueurs étaient déterminés à réaliser un bon résultat, indépendamment de la manière de jouer, car ce qui importait le plus c est de ne pas perdre». Et d ajouter «aujourd hui, le WAT a prouvé sa force de caractère et ce, malgré tous les impondérables. D ailleurs, ce point du match nul va certainement nous servir de détonateur pour nous projeter davantage et nous donner plus d énergie pour la suite du parcours». Ainsi, il faut dire que si ce match nul arraché à l extérieur consolide la confiance de la troupe, les coéquipiers de Messaoudi doivent néanmoins s appliquer lors des prochaines parutions notamment, face à un autre sérieux prétendant, l O Médéa ce vendredi. Tout porte à croire qu à travers ce résultat positif, les Widadis adressent un avertissement aux autres formations notamment celles jouant l accession. C est un résultat à oublier vite, et le WAT doit penser dés maintenant à la prochaine confrontation face à son poursuivant l OM pour conserver cette dynamique de succès. S.-T. Smaïn ESS 1 CSC 1 Equitable,Stade 8-Mai 45, affluence moyenne, organisation parfaite, arbitrage de M. Necib assisté de MM. Bitam et Aouina ESS : Ghoul (Belhani), Ziti, Lagraa, Demou, Ben Abderahmane, Ferahi (Madouni), Djahnit, Delhoum, Gourmi, Zerara, Touahri Entraîneur : Lang CSC : Cedric, Alleg, Sebah, Maiza, Berthe, Boucherit, Naït Yahia, Gil, Houri, Zerdab (Sameur), Boulemdais Entraîneur : Grazitto Buts : Djahnit 24 pour l ESS et Nait yahia 37 pour le CSC L une des affiches de cette 9 e journée de championnat qui a opposé l ESS et le CSC n a pas tenu toutes ses promesses devant la prestation fournie par les 22 acteurs, pourtant tous les ingrédients étaient réunis pour que le public se régale de deux formations qui occupent la tête du classement. Chacune des deux équipes a eu sa mi-temps loin du niveau tant attendu. Les locaux ont d entrée pressé leurs adversaires dans leur zone et furent récompensés par un but signé Djahnit à la 26. C est Gourmi qui lance l action sur le flanc droit Menés au score, les Canaris partent à l'affût de la cage de Djemili à la quête d une égalisation et Aouedj rate une belle occasion, en voyant son tir repoussé par un excellent Djemili, privant la JSK d une égalisation certaine. Pris de court, Aït Djoudi change de stratégie en sortant Sedkaoui pour faire un autre attaquant, Messaâdia, sans que cela ne donne ses fruits avant la pause citron. Au retour des vestiaires, les Canaris qui partent à l assaut de la cage algéroise, butera sur les deux rideaux défensifs installés par le Suisse Alain Geiger qui jouera la carte de la prudence pour préserver la maigre avance au score de son team. Madi (47 ) puis Benlamri (47 ) rateront d un cheveu, l égalisation et finiront par décourager leurs coéquipiers, qui maintiendront certes, la pression sur la défense mouloudéenne, mais sans inquiéter Djemili, et c est même le MCA qui faillit corser la marque à deux minutes de la fin de la partie par le rentrant Bouguèche. Ce dernier d un tir puissant bat Asselah, mais le cuir effleure la lucarne gauche de la cage kabyle. Une courte mais précieuse victoire pour le MCA qui se remet dans la course au titre, au moment où la situation de la JSK commence un peu à inquiéter avec ce troisième match sans victoire, qui ne sera pas pour rassurer Aït Djoudi et son boss Mohand Chérif Hannachi qui voient les chances de leur team terminer la phase aller sur le podium, considérablement diminuées. T. M. et tente une jolie frappe mal repoussée par Cedric, qui dévie le cuir dans les pieds de Djahnit. Ce dernier sans trop de peine donne l avantage aux locaux. Les Sanafirs sortent de leur coquille et portent le danger à maintes reprises. On jouait la 37, un coup franc est accordé aux poulains de Grazito, Naït Yahia s en charge et ne laisse aucune chance à Ghoul. En seconde période, les Vert et Noir, plus combatifs et mieux organisés, donnent du fil à retorde à la défense sétifienne qui subit le poids et faillit se faire ceuillir par un second but sur une échappée du remplaçant Sameur qui contraint le portier local à commettre une faute en dehors de sa zone qui lui a valu une expulsion méritée. Amoindris numériquement, les coéquipiers de Maiza se ruent en attaque pour un avantage, mais la charnière centrale veillait au grain jusqu au coup de sifflet final. Un score de parité mérité pour les clubs, l Entente de son côté doit revoir sa copie d évolution pour maintenir son cap en championnat. Signalons le fair-paly exemplaire des 22 acteurs. H. Mustapha E N D E U X M O T S INTER MILAN Carton rouge pour Ishak Belfodil L attaquant international algérien, Ishak Belfodil a écopé d un carton rouge après le coup de sifflet final de la rencontre, gagnée à domicile par son équipe, l Inter Milan face à Verone (4-2) samedi soir, pour le compte de la 9 e journée du championnat de série A d Italie de football. Belfodil, incorporé à la 65 e minute du temps du jeu, a eu une altercation avec un défenseur adverse quelques instants après la fin du match. L arbitre de la rencontre, qui était près de la scène, n a pas hésité à brandir le carton rouge à l encontre des deux joueurs. L ancien lyonnais de 21 ans devrait être suspendu «au moins pour deux matchs», selon la presse spécialisé locale. Une sanction qui intervient au moment où le joueur commence à gagner du temps de jeu avec sa nouvelle équipe qu il avait rejoint en août passé en provenance de Parme. Il s était illustré notamment lors de la 8 e journée à l occasion du déplacement de son équipe à Turin, en étant passeur décisif dans l action du 3 e but face à Torino (3-3). Ce jour-là, il a été incorporé dans la dernière demi-heure du temps réglementaire de la rencontre. L autre Algérien de l Inter Milan, l international Saphir Taider, a fait son entrée en jeu à la 78 e minute du match face à Verone. C est la première fois qu il se retrouve sur le banc de touche des Nerrazurri depuis cinq journées de championnat. Quotidien national d information. Edité par la Sarl SEDICOM au capital social de DA. Rédaction - Direction - Administration : Maison de la Presse. 1, rue Bachir Attar, Place du 1 er -Mai - Alger. Tél. : / Fax : Compte bancaire : CPA , rue Hassiba-Ben Bouali, agence Les Halles. Membres fondateurs : Gérant, directeur de la publication: Abdelwahab Djakoune. Directeur de coordination : Samir Sabek Directeur commercial : Ouahid Kouba. Composition PAO La Nouvelle République Impression Alger : SIMPRAL. Oran : SIO. Constantine : SIE. Diffusion centre : SEDICOM. Ouest : SPDO. Est : El Khabar. Sud : Trag diffusion Publicité : La Nouvelle République, Maison de la Presse. Tél. : Fax : pub : - ANEP Spa : 1, avenue Pasteur, Alger. Tél. : Fax : Conception : Studio Baylaucq, Paris, France. Tél. : Les manuscrits, photographies ou tout autre document adressés à la rédaction ne peuvent faire l objet d une quelconque réclamation.

18 LA NRen direct LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE sport La NR 4772 Lundi 28 octobre 2013 Inter Milan Belfodil expulsé le match à suivre MCA 1 JSK 0 Les Canaris ne gagnent plus football ESS 1 CSC 1 Equitable Ligue 1 Le CSC en force, premier succès pour le CRBAF, Le choc de l Est comptant pour la neuvième entre le leader, l ES Sétif et son dauphin, le CS Constantine n a pas donné de vainqueur. Les Sétifiens sont tombés sur une équipe du CS Constantine très entreprenante à l extérieur malgré un but concédé à la 24 e minute de jeu, signé Djahnit. Les joueurs de Diego Garzitto n ont pas tremblé pour autant. Ils sont revenus dans la partie dès la 38 e minute pour égaliser grâce à Naït Yahia, à la 38 e minute de jeu, sur une balle arrêtée. En seconde période, malgré la volonté des Sétifiens de vouloir reprendre l avantage, ils se sont heurtés à une formation du Vieux-Rocher très solide, qui n a à aucun moment paniqué pour arracher le point du match nul. Pour rappel, l équipe du CSC a aligné avec ce match nul, sa vingt cinquième rencontre sans défaite en championnat. Du coup, le club constantinois reste à un point seulement de l Entente de Sétif. Une place qu elle partage désormais avec le MC Alger. Ce dernier a remporté le grand choc, qui l opposait à la JS Kabylie. Dans cette partie, le Doyen a construit son succès en première période après une action de Sayeh, dont le tir a été relâché par le keeper kabyle, Asselah. Yahia Chérif en profite pour ouvrir la marque (27 ). La JS Kabylie a tenté de réagir mais sans succès. Finalement, elle s incline pour la seconde fois à Alger après un premier revers concédé face au CR Belouizdad. Ce trio de tête est suivi de très près par le RC Arbaâ. Le promu s est payé, ce week-end, la JS Saoura, qui voyage pourtant bien à l extérieur. C est Beldjilali qui avait ouvert la marque dès la 12 e minute de jeu. Passé l orage, les hommes de Chérif el Ouzzani sont revenus au score avant la pause, grâce au penalty transformé par Amiri (31 ). Celui-ci est devenu le héros du Le CS Constantine trace sa route. (Photo > La NR) jour, puisque c est lui qui est parvenu à doubler la mise à la 57 e minute de jeu. Les supporters d Ezzerga peuvent savourer l excellent parcours de leur équipe pour leur toute première année en Ligue 1. Le choc entre l ASO Chlef et l USM Alger n a finalement pas donné de vainqueur. Les deux gardiens des deux formations ont su garder leur cage vierge. Du coup, les deux clubs partagent toujours la sixième position du classement avec 13 points chacun. Le MC Oran a retrouvé des couleurs après son succès acquis devant la coriace équipe du CA Bordj Bou- Arréridj. Naït Slimane avait ouvert la marque dès la 13 e minute de jeu pour l équipe locale, deux minutes plus tard, Hamadou parvient à rétablir le score. Mais Naït Slimane, en forme réussit à doubler la mise à la 38 e minute de jeu. Le CABBA n a pas jeté l éponge pour autant. En effet, trois minutes après, Tiaïba a égalisé sur penalty. Nessakh a ajouté une troisième réalisation dès la 47 e minute de jeu. Le score n a plus évolué depuis à la grande joie des Oranais. Cette journée a également été marquée par le tout premier succès du promu, le CRB Aïn el Fekroun. Cette victoire, l équipe l a acquise devant le MC El Eulma qui a concédé, à cette occasion, sa toute première défaite en déplacement. C est Kara qui a offert les trois précieux points à sa formation, à la faveur du penalty qu il a inscrit à la 45 e minute de jeu. Vendredi, le CR Belouizdad avait pris le meilleur dans son derby face à l USM El Harrach grâce à un Dehar efficace. C est ce joueur, qui a ouvert la marque dès la 3 e minute de jeu. Amada, sur penalty a permis aux Harrachis de revenir au score à la 35 e minute de jeu. Mais la joie des visiteurs n était que de courte durée puisque Dahar est revenu à charge. Il a inscrit le second but du Chabab à la 44 e minute de jeu. A Béjaïa, le derby de la Soummam entre la JSM Béjaïa et le MO Béjaïa s est achevé sur le score de parité. Ce résultat ne fait pas vraiment l affaire des deux formations, mais la JSMB est plus que jamais au creux de la vague après ce résultat. Khaled M. Résultats : CRBAF MCEE 1 0 RCA JSS 2 1 MCA JSK 1 0 ESS CSC 1 1 MCO CABBA 3 2 ASO USMA 0 0 JSMB MOB 0 0 CRB USMH 2 1 Classement Pts J 1- ES Sétif CS Constantine MC Alger RC Arbaâ JS Kabylie ASO Chlef USM Alger CR Belouizdad JS Souera MC Oran USM El Harrach MCE El Eulma CAB ou Arréridj MO Béjaïa CRB Aïn Fekroun JSM Béjaïa 5 9 A voir Al Jazeera sport +6 : Clermont Lens à 20h30 Al Jazeera sport + 1 : Brighton Watford à 21h La chronique On en redemandera encore et encore pour assouvir notre faim. Les disettes footballistiques de ce côté de la Méditerranée, nous transportent souvent de l autre côté où on est servi à satiété. Au menu, Barça-Real, avec tous les ingrédients imaginables. Epicé, par la présence de Messi et Ronaldo, le mets ne peut qu être ragoûtants, savoureux et succulents. Du football à en gaver dans un décors sensationnel. Peu importait le vainqueur et peu importait le vaincu, l essentiel, toute la planète terre s est régalée dans cette soirée exceptionnelle. Comme dans un rêve avant de retomber sur terre et d ouvrir grands les yeux devant un football cauchemardesque et un menu à faire Ragoûtant frémir les plus voraces. Et à faire fuir les plus affamés. A se demander aussi quel malheur nous est tombés sur la tête pour zapper sur l unique et se trouver nez-à-nez avec un derby où les 22 acteurs ressemblent à tout sauf à des joueurs de football. Ce n est pas exagéré de l affirmer à plus forte raison que même les présents au stade ont, à l unanimité, hué les joueurs pour les avoir privé de spectacle. On surprend donc à s interroger sur ce qui manque à l Algérie pour égaler l Espagne en matière de football. Notre pays est plus vaste et plus riche de surcroît mais cruellement pauvre en football, joueurs de haut niveau, entraîneurs et surtout en responsables dignes de ce nom. La seule différence réside donc en l homme, en l être humain. En Espagne, et partout ailleurs, le sens de la responsabilité est très élevé et la rigueur dans le travail règne en maître sur les lieux, en plus de l inexistence de la chkara, source de malheur de notre football. Il n y a pas à dire, le football a besoin d hommes d abord capables de le gérer et de lui donner une impulsion à même de recouvrer son lustre d antan. Malheureusement, les hommes avec un grand H ne courent pas les rues de nos jours et quand bien même, ils existent, ils sont frappés d ostracisme. Assem Madjid

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Nations Unies S/RES/1706 (2006) Conseil de sécurité Distr. générale 31 août 2006 Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

La Géopolitique du Pétrole

La Géopolitique du Pétrole La Géopolitique du Pétrole Selon Youcef Yousfi, Ministre algérien de l Energie et des Mines «L Algérie continuera à produire du pétrole et des hydrocarbures en général, de longues années encore». Interview

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT Service Communication Hôtel de Matignon, le 21 octobre 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT Visite en République française de Son Excellence le Premier ministre de l Etat du Koweït, Cheikh Jaber Al Moubarak

Plus en détail

129 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève, 7-9.10.2013

129 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève, 7-9.10.2013 129 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève, 7-9.10.2013 Assemblée A/129/2-P.7 Point 2 4 octobre 2013 EXAMEN DE DEMANDES EVENTUELLES D'INSCRIPTION D'UN POINT D'URGENCE A

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1131099L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1131099L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation des amendements à l article 1 er et à l article 18 de l accord portant création de la Banque

Plus en détail

L ACTION DE LA FRANCE CONTRE LA PROLIFERATION. Document de travail présenté par la France

L ACTION DE LA FRANCE CONTRE LA PROLIFERATION. Document de travail présenté par la France L ACTION DE LA FRANCE CONTRE LA PROLIFERATION Document de travail présenté par la France «La prolifération des armes de destruction massive constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales.»

Plus en détail

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat Source El Moudjahid 31-05-2012 Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat 1 Le Chef de l état souligne l importance du rapprochement et du partenariat

Plus en détail

L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC

L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC ENTRETIEN AVEC NAIMA BENWAKRIM * Les Marocains sont en train de vivre une période charnière de leur histoire. En effet, le travail mené dans

Plus en détail

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA LUTTE CONTRE LES ENDEMIES Le point sur la couverture du risque maladie au Niger I PLACE ACTUELLE DE L ASSURANCE MALADIE 1. Recensement des dispositions

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique»

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Commission Affaires étrangères et migration (Version originale) Insistant sur la nécessité de freiner puis stopper l expansion

Plus en détail

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que :

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que : LE DEPOT LEGAL ANNUEL DES COMPTES SOCIAUX AU CENTRE NATIONAL DU REGISTRE DU COMMERCE 0. PRESENTATION : Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article

Plus en détail

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis,

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis, Discours de Madame Bineta Diop Cérémonie de remise de la Légion d honneur Mercredi 17 septembre 2012. Résidence de France à Genève Monsieur Nicolas NIEMTCHINOW, Ambassadeur et représentant permanent de

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE)

TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE) - 67 - TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE) Texte en vigueur Texte du projet de loi organique Texte adopté par l Assemblée nationale Texte élaboré par la commission en vue de l examen en Projet

Plus en détail

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé Fausse route La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques Résumé Ces dernières années, le gouvernement britannique a tenté d expulser plusieurs personnes soupçonnées d activités

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 Décret présidentiel n 14-196 du 8 Ramadhan 1435 correspondant au 6 juillet 2014 portant organisation et gestion de la formation et du perfectionnement

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 04 / 09 / By N 227 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 La CONECT

Plus en détail

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ;

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ; Conférence de haut niveau sur la mise en œuvre de la Convention européenne des droits de l homme, une responsabilité partagée Déclaration de Bruxelles 27 mars 2015 La Conférence de haut niveau, réunie

Plus en détail

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués,

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Le Ministre belge de la Coopération au développement, monsieur Armand De Decker, aurait bien voulu être des nôtres

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Les femmes, un moteur de la révolution arabe

Les femmes, un moteur de la révolution arabe Les femmes, un moteur de la révolution arabe Si l'on s'en tient aux images de télévisions, on pourrait croire que la Syrie est peuplée exclusivement d'hommes. Pourtant ce sont les femmes qui ont bravées

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

L'Etat profond américain

L'Etat profond américain Peter Dale SCOTT L État profond américain - La finance, le pétrole, et la guerre perpétuelle Traduit de l américain par Maxime Chaix Éditions Demi-Lune Collection Résistances L'Etat profond américain www.editionsdemilune.com

Plus en détail

SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011)

SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011) SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011) INTRODUCTION 1. Le 26 février 2011, le Conseil de sécurité de l

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE À LA CRÉATION DE LA BANQUE MAGHRÉBINE POUR L'INVESTISSEMENT ET LE COMMERCE EXTÉRIEUR ENTRE LES ETATS DE L'UNION DU MAGHREB ARABE

CONVENTION RELATIVE À LA CRÉATION DE LA BANQUE MAGHRÉBINE POUR L'INVESTISSEMENT ET LE COMMERCE EXTÉRIEUR ENTRE LES ETATS DE L'UNION DU MAGHREB ARABE CONVENTION RELATIVE À LA CRÉATION DE LA BANQUE MAGHRÉBINE POUR L'INVESTISSEMENT ET LE COMMERCE EXTÉRIEUR ENTRE LES ETATS DE L'UNION DU MAGHREB ARABE La République Algérienne Démocratique et Populaire ;

Plus en détail

New York, 20 21 novembre. Document de travail : séance II

New York, 20 21 novembre. Document de travail : séance II AUDITION PARLEMENTAIRE 2008 AUX NATIONS UNIES New York, 20 21 novembre Document de travail : séance II VIOLENCE SEXUELLE A L ENCONTRE DES FEMMES ET DES ENFANTS DANS LES CONFLITS ARMES 1 Il est désormais

Plus en détail

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes A l occasion de la journée internationale des droits de l Homme, le 10 décembre 2013, le ministère des Affaires étrangères a organisé un séminaire

Plus en détail

Sécurité nucléaire. Résolution adoptée le 26 septembre 2014, à la neuvième séance plénière

Sécurité nucléaire. Résolution adoptée le 26 septembre 2014, à la neuvième séance plénière L atome pour la paix Conférence générale GC(58)/RES/11 Septembre 2014 Distribution limitée Français Original : anglais Cinquante-huitième session ordinaire Point 14 de l ordre du jour (GC(58)/22) Sécurité

Plus en détail

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2010/493 Conseil de sécurité Distr. générale 24 septembre 2010 Français Original : anglais Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX Agence internationale de l énergie atomique Résolutions adoptées par la Conférence générale de l AIEA (2004)* La 48 ème session de la Conférence générale de l AIEA

Plus en détail

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission.

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission. Fiche n 68 164 Parfois les sapeurs-pompiers, sont amenés pour porter secours à entrer par effraction soit par la fenêtre ou par la porte. Cette action est appelée «ouverture de porte». Textes de référence

Plus en détail

DELEGATION DE Monsieur Didier CAZABONNE

DELEGATION DE Monsieur Didier CAZABONNE DELEGATION DE Monsieur Didier CAZABONNE 281 Séance du lundi 18 novembre 2013 D-2013/652 Coopération Bordeaux-Oran (Algérie). Soutien aux projets entre les Centres d'animation des Quartiers de Bordeaux

Plus en détail

CIVI.POL Conseil. Société de conseil et de service du Ministère de l Intérieur Français

CIVI.POL Conseil. Société de conseil et de service du Ministère de l Intérieur Français CIVI.POL Conseil Société de conseil et de service du Ministère de l Intérieur Français Présentation CIVIPOL 2011 PRESENTATION DE CIVI.POL CONSEIL Opérateur du Ministère de l Intérieur, CIVI.POL Conseil

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Loi n 09-04 du 14 Chaâbane 1430 correspondant au 5 août 2009 portant règles particulières relatives à la prévention et à la lutte contre les infractions liées aux technologies de l information et de la

Plus en détail

PROJET DE CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE. authentique de ce projet de loi, dont je vous prie de vouloir N 368

PROJET DE CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE. authentique de ce projet de loi, dont je vous prie de vouloir N 368 N 368 CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE SESSION ORDINAIRE DE 1957-1958 Annexe au procès-verbal de la séance du 20 mars 1958. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE portant amnistie dans les Territoires

Plus en détail

Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65

Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65 XXXI e SESSION Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65 RESOLUTION SUR LES SITUATIONS DE CRISE POLITIQUE DANS L ESPACE FRANCOPHONE Militant pour le respect de la démocratie et de l Etat de droit, la commission

Plus en détail

N 2868 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 2868 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 13 février 2006 N 2868 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 8 février 2006. RAPPORT

Plus en détail

«Ensemble Osons l International»

«Ensemble Osons l International» MISSION DE PROSPECTION ALGERIE, ALGER DU 29 SEPTEMBRE AU 2 OCTOBRE 2014 «Ensemble Osons l International» 1 P a g e [ ALGERIE ] Chiffres clés Capitale : Alger Taux de croissance : 3,2% en 2014 (prévision)

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision de recommandations - article 25 de la loi organique Domaine(s) de compétence de l Institution : Défense des droits

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU TRANSPORT ROUTIER DES PERSONNES ET DES BIENS, ET AU TRANSIT ENTRE LES PAYS DE L'UNION DU MAGHREB ARABE

CONVENTION RELATIVE AU TRANSPORT ROUTIER DES PERSONNES ET DES BIENS, ET AU TRANSIT ENTRE LES PAYS DE L'UNION DU MAGHREB ARABE CONVENTION RELATIVE AU TRANSPORT ROUTIER DES PERSONNES ET DES BIENS, ET AU TRANSIT ENTRE LES PAYS DE L'UNION DU MAGHREB ARABE Traduction non officielle La Grande Jamahiria Arabe Libyenne Populaire et Socialiste

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-18 du 7 janvier 2010 portant création d une agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU TRANSPORT ROUTIER DES PERSONNES ET DES BIENS, ET AU TRANSIT ENTRE LES PAYS DE L'UNION DU MAGHREB ARABE

CONVENTION RELATIVE AU TRANSPORT ROUTIER DES PERSONNES ET DES BIENS, ET AU TRANSIT ENTRE LES PAYS DE L'UNION DU MAGHREB ARABE CONVENTION RELATIVE AU TRANSPORT ROUTIER DES PERSONNES ET DES BIENS, ET AU TRANSIT ENTRE LES PAYS DE L'UNION DU MAGHREB ARABE La présente convention a été signée le 23 juine 1993 Traduction non officielle

Plus en détail

116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175

116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175 116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175 Je suis heureux de vous présenter, au nom de la République Islamique de Mauritanie, nos sincères félicitations pour votre

Plus en détail

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 5 millions d enfants syriens auront besoin d être sauvés cette année Le 7 Juin 2013, les Nations Unies ont lancé l appel au don le plus

Plus en détail

Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre?

Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre? En ce qui concerne le champ d application de la loi : Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre? La commune n est pas obligée

Plus en détail

MESSAGE DE VŒUX DE S.E.M. L AMBASSADEUR ILEKA AU PERSONNEL DE L AMBASSADE

MESSAGE DE VŒUX DE S.E.M. L AMBASSADEUR ILEKA AU PERSONNEL DE L AMBASSADE MESSAGE DE VŒUX DE S.E.M. L AMBASSADEUR ILEKA AU PERSONNEL DE L AMBASSADE Bonsoir, Il est de coutume, que chaque année, nous nous réunissons pour la traditionnelle cérémonie des vœux, et, je suis heureux

Plus en détail

ASF RECHERCHE 1 AVOCAT(E) PRO BONO

ASF RECHERCHE 1 AVOCAT(E) PRO BONO I ASF RECHERCHE 1 AVOCAT(E) PRO BONO Pour une mission de coaching du Pool d avocats «Aide Légale» d ASF en matière de prise en charge des dossiers de Détention Préventive Mission à Bujumbura, Burundi Avril

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

ASSISTANCE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS OFFERTS DANS D AUTRES INSTANCES INTERNATIONALES. Document soumis par l Unité d appui à l application *

ASSISTANCE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS OFFERTS DANS D AUTRES INSTANCES INTERNATIONALES. Document soumis par l Unité d appui à l application * RÉUNION DES ÉTATS PARTIES À LA CONVENTION SUR L INTERDICTION DE LA MISE AU POINT, DE LA FABRICATION ET DU STOCKAGE DES ARMES BACTÉRIOLOGIQUES (BIOLOGIQUES) OU À TOXINES ET SUR LEUR DESTRUCTION BWC/MSP/2009/MX/INF.4

Plus en détail

Strasbourg, le 7 mai 2013 PC-OC (2013)07 [PC-OC/Documents 2013/ projet OJ1F] http://www.coe.int/tcj/

Strasbourg, le 7 mai 2013 PC-OC (2013)07 [PC-OC/Documents 2013/ projet OJ1F] http://www.coe.int/tcj/ Strasbourg, le 7 mai 2013 PC-OC (2013)07 [PC-OC/Documents 2013/ projet OJ1F] http://www.coe.int/tcj/ COMITÉ EUROPÉEN POUR LES PROBLÈMES CRIMINELS (CDPC) COMMITÉ D EXPERTS SUR LE FONCTIONNEMENT DES CONVENTIONS

Plus en détail

Fonctionnement de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (réf. Moniteur #78 du Jeudi 10 novembre 1983)

Fonctionnement de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (réf. Moniteur #78 du Jeudi 10 novembre 1983) II- Décret du 4 novembre 1983 portant organisation et Fonctionnement de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (réf. Moniteur #78 du Jeudi 10 novembre 1983) DECRETE Chapitre premier

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES

AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES ACADEMIE DIPLOMATIQUE INTERNATIONALE en partenariat avec PROJET DE FORMATION AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES destiné aux diplomates originaires des pays membres de l OIF Septembre

Plus en détail

DECRET N 64-013 Portant réglementation générale en matière d opération d énergie électrique à usage public (JO N 334 du 18 janvier 1964, p.

DECRET N 64-013 Portant réglementation générale en matière d opération d énergie électrique à usage public (JO N 334 du 18 janvier 1964, p. DECRET N 64-013 Portant réglementation générale en matière d opération d énergie électrique à usage public (JO N 334 du 18 janvier 1964, p.144) Le Président de la République, Chef du Gouvernement, Vu la

Plus en détail

Rapport du pays ou de la juridiction FRANCE. Site Web : http://www.cnil.fr

Rapport du pays ou de la juridiction FRANCE. Site Web : http://www.cnil.fr Rapport du pays ou de la juridiction FRANCE Site Web : http://www.cnil.fr 1. Mesure de la diversité, «statistiques ethniques», égalité des chances La CNIL engage le débat La question de la lutte contre

Plus en détail

CHARTE DES PETITES, MOYENNES ENTREPRISES ET DE L ARTISANAT EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

CHARTE DES PETITES, MOYENNES ENTREPRISES ET DE L ARTISANAT EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO 1 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES CHARTE DES PETITES, MOYENNES ENTREPRISES ET DE L ARTISANAT EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Kinshasa, le 24 août 2009

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

N 2725 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

N 2725 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI N 2725 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 15 avril 2015. PROJET DE LOI autorisant l approbation du protocole

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CEP/2015/L.1 Conseil économique et social Distr. limitée 18 août 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité des politiques de l environnement Vingtième

Plus en détail

AMNESTY INTERNATIONAL Index AI : MDE 30/020/01. DOCUMENT PUBLIC Londres, juillet 2001

AMNESTY INTERNATIONAL Index AI : MDE 30/020/01. DOCUMENT PUBLIC Londres, juillet 2001 AMNESTY INTERNATIONAL Index AI : MDE 30/020/01 ÉFAI DOCUMENT PUBLIC Londres, juillet 2001 Tunisie nouveau : Prisonnier emprisonnéd'opinion. Mohamed Mouadda a été à Le 19 juin 2001, Mohamed Mouadda, ancien

Plus en détail

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE.

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE. EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE [Traduction] Monsieur le président, j ai l honneur de prendre la parole au nom

Plus en détail

MOYEN- AFRIQUE. Une réfugiée syrienne fait du pain pour sa famille de 13 personnes à l extérieur de son abri, dans la vallée de la Bekaa (Liban).

MOYEN- AFRIQUE. Une réfugiée syrienne fait du pain pour sa famille de 13 personnes à l extérieur de son abri, dans la vallée de la Bekaa (Liban). Une réfugiée syrienne fait du pain pour sa famille de 13 personnes à l extérieur de son abri, dans la vallée de la Bekaa (Liban). MOYEN- HCR/ L. ADDARIO AFRIQUE 116 Appel global 2015 du HCR - actualisation

Plus en détail

Protocole sur les privilèges et immunités du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme

Protocole sur les privilèges et immunités du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme Texte original Protocole sur les privilèges et immunités du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme 0.192.110.942.9 Conclu à Bruxelles le 11 octobre 1973 Instrument de ratification

Plus en détail

Pour ceux qui voient loin, l Alg tout près. Le climat de l Investissement

Pour ceux qui voient loin, l Alg tout près. Le climat de l Investissement Pour ceux qui voient loin, l Alg Algérie c est tout près Le climat de l Investissement l en Algérie Situation macroéconomique conomique Des conditions d attractivité Retour à la stabilité politique Stabilisation

Plus en détail

(Genève, 16 20 septembre 2002) INTERVENTION

(Genève, 16 20 septembre 2002) INTERVENTION MISSION PERMANENTE DE TUNISIE GENEVE QUATRIEME CONFERENCE DES ETATS PARTIES A LA CONVENTION SUR L INTERDICTION DE L EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE AVEC INTRODUCTION DE L ACTION A LA COTE OFFICIELLE DE LA BOURSE D ALGER Alger- le 31 octobre 2010. Le jeudi 28 Octobre, Alliance

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs.

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs. COMMUNICATION DE MONSIEUR LE MINISTRE DU COMMERCE A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA «CONFERENCE NATIONALE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR» - Monsieur le Premier Ministre ; - Excellences

Plus en détail

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE 2015 Résumé Le niveau et la dynamique de développement du transport aérien suisse sont analysés et évalués dans le cadre d un vaste monitoring

Plus en détail

Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie

Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie Monsieur l Ambassadeur, Mesdames les élues, Chers compatriotes,

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

Les futurs pouvoirs des CNIL

Les futurs pouvoirs des CNIL Cet article est paru initialement dans la Revue Lamy Droit de l'immatériel, RLDI 2013/96, n 3210 Pour citer cet article : Fabrice Mattatia, «Les futurs pouvoirs de la CNIL», RLDI 2013/96, n 3210 Les futurs

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 LES «BOULÈGUE» EN CHIFFRES 10 rendez-vous 450 personnes rencontrées 200 photos 30 verbatims Thématiques abordées 40% 31% 29% Réponse de l'europe

Plus en détail

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché 1 Dossier presse Intervention de Monsieur au niveau du conseil de la nation autours des mesures prises pour la promotion des exportations hors hydrocarbures SOURCE APS 23 DECEMBRE 2013 Plusieurs mesures

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1126778L/Bleue-1 -----

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1126778L/Bleue-1 ----- RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République

Plus en détail

Convention internationale pour l unification de certaines règles en matière de transport de passagers par mer

Convention internationale pour l unification de certaines règles en matière de transport de passagers par mer Convention internationale pour l unification de certaines règles en matière de transport de passagers par mer 0.747.355.1 Conclue à Bruxelles le 29 avril 1961 Approuvée par l Assemblée fédérale le 1 er

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord. Octobre 2015

Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord. Octobre 2015 Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord Octobre 215 1 Feuille de route Environnement mondial Thèmes régionaux Exportateurs et importateurs de pétrole de la région MOANAP 2 Perspectives

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

UNIÃO AFRICANA Addis Abéba, Éthiopie, B.P.: 3243 Tél.: (251-11) 5513 822 Télécopie: (251-11) 5519 321 Courriel: situationroom@africa-union.

UNIÃO AFRICANA Addis Abéba, Éthiopie, B.P.: 3243 Tél.: (251-11) 5513 822 Télécopie: (251-11) 5519 321 Courriel: situationroom@africa-union. AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Abéba, Éthiopie, B.P.: 3243 Tél.: (251-11) 5513 822 Télécopie: (251-11) 5519 321 Courriel: situationroom@africa-union.org 5 ÈME RÉUNION DU GROUPE INTERNATIONAL

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

La position d HSBC (traduction Virginie Bordeaux, Le Monde)

La position d HSBC (traduction Virginie Bordeaux, Le Monde) La position d HSBC (traduction Virginie Bordeaux, Le Monde) Présentation générale HSBC Global Private Banking (GPB) et en particulier sa banque privée suisse, HSBC Private Bank Suisse, ont subi une transformation

Plus en détail

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 Siège national UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 L'UNSA et internet Le site web www.unsa.org Le courriel unsa@unsa.org page 2 les délégués du personnel

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2005/723

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2005/723 Nations Unies S/2005/723 Conseil de sécurité Distr. générale 17 novembre 2005 Français Original: anglais Lettre datée du 16 novembre 2005, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Représentant

Plus en détail

B.P.: 3243, Addis Abéba, Ethiopie, Tél.:(251-11) 551 38 22 Télécopie: (251-11) 551 93 21 Courriel: situationroom@africa-union.

B.P.: 3243, Addis Abéba, Ethiopie, Tél.:(251-11) 551 38 22 Télécopie: (251-11) 551 93 21 Courriel: situationroom@africa-union. AFRICAN UNION UNION AFRICAINE 1 ÈRE RÉUNION DES CHEFS D ÉTAT-MAJOR ET DES MINISTRES DE LA DÉFENSE DES PAYS DE LA RÉGION SAHÉLO-SAHARIENNE BAMAKO, MALI 4 SEPTEMBRE 2015 UNIÃO AFRICANA B.P.: 3243, Addis

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LE FINANCEMENT DU TERRORISME. Par Mohamed Ely Keihell Secrétaire Général de la CANIF. Introduction

LA LUTTE CONTRE LE FINANCEMENT DU TERRORISME. Par Mohamed Ely Keihell Secrétaire Général de la CANIF. Introduction LA LUTTE CONTRE LE FINANCEMENT DU TERRORISME Par Mohamed Ely Keihell Secrétaire Général de la CANIF Introduction Le monde a été secoué ces dernières années par des attaques terroristes sanglantes et destructrices.

Plus en détail

Le contexte sécuritaire, menaces et risques

Le contexte sécuritaire, menaces et risques Titre 1 Le contexte sécuritaire, menaces et risques 1. LE CONTEXTE REGIONAL Depuis les évènements de fin 2010 en Tunisie, la situation géopolitique et sécuritaire dans notre région, le monde arabe, est

Plus en détail

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan Environnement opérationnel Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan Les abondantes réserves de pétrole et de gaz de l Asie centrale expliquent en partie l importance géopolitique que

Plus en détail

AMNESTY INTERNATIONAL DÉCLARATION PUBLIQUE AILRC-FR MDE 24/018/2011 Jeudi 28 avril 2011

AMNESTY INTERNATIONAL DÉCLARATION PUBLIQUE AILRC-FR MDE 24/018/2011 Jeudi 28 avril 2011 AMNESTY INTERNATIONAL DÉCLARATION PUBLIQUE AILRC-FR MDE 24/018/2011 Jeudi 28 avril 2011 Syrie. La crise requiert une action de la part du Conseil des droits de l'homme Amnesty International a soumis la

Plus en détail

Conventions Bilatérales

Conventions Bilatérales onventions Bilatérales L examen de la pratique marocaine dans le domaine des conventions bilatérales se révèle d une grande richesse. En effet il s agit grosso modo d une cinquantaine de conventions (plus

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE N 10 54ème ANNEE Dimanche 3 Joumada El Oula 1436 Correspondant au JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CONVENTIONS ET ACCORDS INTERNATIONAUX - LOIS ET DECRETS ARRETES,

Plus en détail

DISCOURS. Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne. A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon

DISCOURS. Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne. A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon DISCOURS Prononcé par son Excellence Monsieur Jean Claude BOUYOBART Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon

Plus en détail